Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anies Smith Auteur
MessageSujet: Anies Smith    Lun 11 Jan 2016 - 20:18

Anies Smith (♂)

08/12/1991 à Sydney • Sud-Américain & Australien • Pansexuel • Mannequin • Tsukuyomi • Kai Rietz || RibkaDory



DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE

« Écoute pauvre conne,
Je suis pas quelqu'un de bien, je suis pas une belle personne
Je suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée
Et je vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop
Comme ça a fait avec les autres.
»

Alors c’est ça ? C’est ça ce grand type qui se croit tout permis ? Un connard, un connard au sourire narquois et au regard assuré, un idiot qui roule des mécaniques et se perd dans ses apparats. En vrai, t’es qu’un con, un mec stupide trop sûr de lui, je croyais qu’il y avait autre chose, une tristesse, une envie, une honte. Mais y a rien, rien sauf ce putain de sourire. Arrête de sourire, arrête de te foutre de ma gueule putain. Oui j’y ai cru, oui je me suis fait berner par tes belles manières, ton ironie et ton côté charmeur. T’es qu’un menteur, un horrible menteur, tu ne caches rien du tout, t’es juste toi. Le type du coin de rue, qui reluque quelques culs, le mec aux canines pointues, qui nous effleure de façon impromptue.

Putain, mais je ne comprends pas. Comment tu fais, comment tu fais pour vivre comme ça ? Comment tu fais pour attirer malgré ça ? Tes airs de duchesse, ta façon discrète de te regarder dans la glace pour mieux murmurer des mots doux à mon oreille. Tu prends les cœurs sans égard, tu les prends tu les détruis et tu les rends poliment, tout ça en chuchotant : cordialement. Mais tu te prends pour qui ?! C’est quoi ce putain d’orgueil ? De quoi es-tu si fier ?! T’es rien, tu n’as rien fait, t’es juste un pauvre con qui a une belle gueule ! Un pauvre con qui m’a tout pris et ne m’a jamais rien donné !

Mais au fond…

Au fond, tu ne m’as rien promis. Et c’est ça qui fait mal, c’est ça qui me détruit. Je ne t’ai rien demandé, tu ne m’as rien appris. Tu n’as jamais menti, puisque tu n’as rien dit. Pas un mot doux, pas un sentiment, pas un souffle. Juste ton sourire narquois, tes manières de voyou, ton nez ensanglanté et ton regard sauvage… Au fond, oui, j’ai cru que tu me remarquerais, j’ai cru pouvoir te changer, j’ai espéré, mais je n’étais qu’un visage dans ta voie lactée. Est-ce que tu ressens, putain ? Est-ce que tu as ressenti un jour ? Ou bien est-ce juste de la rigolade pour toi ? Est-ce que tu as peur, tes pieds au-dessus du vide ? Est-ce que tu pleures, quand tu as mal ? Mais qu’est-ce que tu recherches, putain, qu’est-ce que tu veux ?!

C’était trop difficile à croire, que t’étais comme ça de nature. Flippant, méchant, bagarreur, charmeur, égoïste et égocentrique. Je me suis dit : y a forcément autre chose sous cette surface. Un type, qui aime, qui angoisse. Mais plus je te côtoyais, plus je la ressentais, cette ignoble émotion émanant de toi ; l’amertume. T’es amer, amer au goût, dégueulasse et boueux. Y a que toi dans la vie, y a personne d’autre. Rien d’autre… C’est fatiguant. Fatiguant à quel point tu peux être empoisonnant. On a cru pouvoir te soigner, au final, c’est toi qui nous a contaminé.

Salopard. Sale salopard.  

T’es peut-être sympa parfois, sous tes dehors bourrus, ta belle gueule incongrue. Mais dès qu’il s’agit de t’attacher, de te confier, t’es aussi glacial qu’un mort. T’es mort à l’intérieur, je me le suis dit, la première fois que j’ai voulu me rapprocher. Et t’étais si froid que tu m’en as brûlé. Je voulais juste aller chez toi, dormir dans ton lit, t’observer assoupi. Je voulais juste une preuve de ta réalité, comprendre Narcisse. Tu m’as juste insulté, t’as touché les points sensibles, les points qui font mal. Tu me l’as dit, tu ne m’as jamais aimé, j’étais un trou pour te soulager, un amuse-bouche, un jouet. Puis tu as trouvé mieux, et tu m’as dit : allez, sans rancune.

Sans rancune ouais. Finalement, c’est toi qui a le plus à perdre dans tout ça. Je ne sais pas ce que tu caches, pourquoi tu ne t’attaches pas, pourquoi t’es horrible, pourquoi t’es comme ça. Mais ce que je sais, c’est que tu finiras seul, et tu l’auras mérité. Car t’es qu’un putain d’enfoiré.

Ce que j’ai aimé, c’est l’intérêt dans ton regard bleuté, comme si j’avais toujours existé et que j’existerai toujours à tes yeux. Plus qu’un souvenir, plus que du passé. J’étais vivant, vivant en compagnie d’un damné. Je respirais, je soufflais, je ressentais. Plus de peur, plus d’angoisse, sauf celles de te voir désintéressé. Je te trouvais adorable, car je croyais voir, avoir remarqué ce que peu dénotent. Je me suis trompé, ce n’était qu’une illusion. Je te pensais responsable, tellement en accord avec des principes mystérieux que tu n’expliquais pas, mais que l’on respectait. Valait mieux, si on ne voulait pas te rendre fou de rage. Et ta cuisine incroyable, ta gourmandise, et ta façon de toujours bosser avec le plus de zèle possible… L’ai-je imaginé aussi ? Pourquoi, Anies, pourquoi t’acharnes-tu tant ?

T’es qu’un rageux, une belle gueule avec pour seule cervelle celle du bas, t’es qu’un enfoiré infidèle à l’assurance effrayante, un connard charmeur et charmant, armé de lèvres succulentes.


INFORMATIONS MAGIQUES
• Manière d'utiliser la magie : De simples gants qui lui permettent de contenir sa magie, noir, en cuir. Et même ainsi, il doit se faire saigner pour l'utiliser, mais pas lui, faut que quelqu'un d'autre le frappe à lui en ouvrir la lèvre, une plaie, un simple filet de sang.
• Affinité : A vrai dire, faire faner des trucs, pourrir, ça l'amuse qu'à moitié. Le reste du temps, c'est chiant, il a juste envie de jurer.


DESCRIPTION PHYSIQUE

« Crois-moi, tu veux vraiment pas que j'aille plus loin
Parce qu'au mieux ça t'empêchera de dormir, au pire ça te donnera envie de me cracher à la gueule
Alors avant que je me transforme encore une fois
Pars en courant, fuis-moi comme le choléra.
»

en cours


RACONTE NOUS SON HISTOIRE

« Mais tu sais pas de quoi tu parles, j'ai essayé ça sert à rien
On change pas, on change jamais, et quand bien même
De toute façon, ici y a pas de deuxième chance, on n'efface pas les ardoises
Me dis pas que t'es pas au courant.
»

« Arrête ça. »
« Pourquoi ? »
« Parce que ! »
« Mais dis-moi. »
« Ça chatouille, arrête ça. »
« … »
« Putain Dare, enlève tes pattes de mes côtes ! »
« Héhé. »

Y a des gens comme ça, ils apparaissent dans votre vie, ils laissent une vague trace, puis ils disparaissent. Au début, tu les crois terriblement important, vous planifiez des projets, tu penses à eux à chaque instant. Et lentement, tu les oublies, et leurs noms te disent vaguement quelque chose aujourd’hui. Ah le type là ? Ouais on se marrait bien ensemble ! C’était le bon vieux temps.

Et puis, y a les autres.

______________________

« Anies ? »
« Quoi ? »
« Tu m’aimes ? »
« C’est quoi cette question ? »
« Bah, tu vois les éléphants roses de quand on était petits ? »
« … De quoi ?! »
« Mais si tu sais ! Sur nos dessins, ils étaient toujours ensemble. Tu vois ce que l’un ressent pour l’autre ? Malgré les licornes, les guerres de peluches, ils se retrouvaient toujours. Tu ressens ça toi aussi ? »
« Je suppose ouais. »

Y a ces autres qui nous apprécie, qui ne nous quitte pas. Y a ces autres qui nous changent sans qu’on le sache, ceux qui vivent dans nos têtes, nos corps, nos souffles. On n’y peut rien. Tu n’y peux rien. C’est comme le SIDA, tu t’en rends compte que lorsque ça te détruit. Que lorsque tu testes. Et là, tu le sais, t’es dans la merde. Une merde de passion, de vie, de présent, et tu fermes les yeux, et tu tentes de ne pas pleurer. Car ces autres là, ils peuvent te détruire d’un mot, comme te ressusciter d’un simple baiser.

Dare, elle était de ces autres. Elle s’est ancrée dans ta peau.

______________________

« Dare… »
« Pourquoi tu dis mon prénom, je t’ai manqué ? »
« Non. »
« Menteur. »
« Je me disais juste ; c’est con comme prénom, qui le donne à sa gosse ? »
« Ma mère bourrée. »
« T’es conne. »
« Toi aussi. On fait la paire comme ça. Entre la mienne qui se pisse dessus, et la tienne trop dépensière, ça fait beau comme tableau. »
« Une œuvre d’art. »

Une mère mannequin, ça aide. Belle comme le jour, mariée à un styliste australien. Il l'a sortit de la merde, elle a enfanté, et voilà Anies le métissé. Il est beau, il vit, il grandit, et à cinq ans ça bascule. Une bascule qui rouille avec le temps et qui contamine l’épiderme, le corps, les molécules. Ça s’appelle le SIDA, ça ne pardonne pas. Visiblement, il a aimé ta mère, et puis ton père, et puis malheureusement toi. Quelle saloperie de polygame quand même. Dare ? Rien à voir dans l’histoire. Juste que tu devrais peut-être lui dire. Lui dire que t’es séropositif, depuis ta naissance. Et qu’un jour ou l’autre, bah ça va se déclarer. Et tu ne seras plus là pour ton épave adorée.

______________________

« Tu vois encore ton père ? »
« Non. »
« Pourquoi ? »
« Parce que. »
« Je pourrais le voir ? »
« Va te faire foutre. »
« Par toi, ça me va. »

Ah, Dare… Si elle savait. La mère trop dépensière virée par le père, elle prend son gosse, elle doit quitter les beaux quartiers. Elle a un sacré pactole du contrat de mariage mais plus d’emploi, le paternel a bien joué son coup. Aucune agence ne la prendra. Mais elle, la maman dépensière, elle adorait son niveau de vie. Elle se voile la face, elle dépense, elle dépense… Et ça y va avec les compliments. Tu es le plus beau Anies, ne l’oublie pas. Tu es magnifique mon chéri ! Tu arriveras à de grandes choses. N’enfile pas cela, ce n’est pas assez chic pour ta peau ! Ah, ta maman, même bébé elle te présentait au monde, un bébé mannequin, et elle continuait. Tu étais beau, comme elle, sa descendance, magnifique descendance. Quelle folle.

______________________

« Tu t’es fait virer du boulot ? »
« Il t’a insulté. »
« Ce n’est pas nouveau. »
« Il a dit que t’étais une pute. »
« C’est un peu vrai. »
« Non. »
« T’es adorable Anies… Mais va t’excuser, t’as besoin de cash. »

Le brevet passé, t’as dû te mettre à bosser. Ta mère s’est endettée, et surtout, elle souffre. Ça y est, elle a passé le stade un. Et ton tour ? Et Dare ? Tu lui as dit ? A personne, ton ego te supplie de ne rien dire. Alors tu vis, mais Dare te facilite l’existence. Ah, Dare… C’est dur de cacher les visites chez le doc’, les médocs, toutes ces conneries. Et avec la mère au lit, va falloir que tu lui parles à ta belle.

Anies, tu ne peux plus te cacher ; tu vas devoir aimer.

______________________

« Putain Anies, parle-moi. »
« »
« Dis-moi ce qui ne va pas. »
« Ça ne te regarde pas. »
« Je parle juste qu’on ait un gosse et ça y est, tu m’envoies bouler ? »
« J’en veux pas. Va t’en. »
« Tu sais quoi ? Va te faire foutre Anies ! Huit années à te supporter, je t’ai toujours soutenu, je t’ai pardonné, j’ai tout fait, mais là, c’est trop. Merde, t’es qu’un putain d’égoïste. »
« Au revoir Dare. »

Trop dur de lui en parler. Finalement, tu ne la verras plus te quémander tes pâtisseries, t'encourager à aller dans une école de cuisine. Tu serres les poings, tu regardes la porte de la maison se fermer. Ça va faire deux ans, mais tu t’en souviens encore. T’as un emploi, mannequin dans le journal de sport de Sydney. Tu ne veux pas, tu ne peux pas le perdre cet emploi, et t'espères un jour faire cette école, car au fond, cuisiner, t'apprécies. Tu te bagarres à côté, tu vas voir Dare, tu t’occupes de ta mère alitée, tu paies le doc’, l’assurance, tout. Tu bosses tellement dur. Mais voilà, tu ne pouvais pas lui dire, tu n’osais pas, trop d’orgueil, et elle a filé. Ce n’est pas une grande perte. Elle n’en valait pas la peine. J’en trouverai une autre, elles sont connes à cet âge. Ça en fera plus pour d’autres femmes. Des mots. Des putains de mots. Tu l’as laissé filé Anies. T’es con. Dare, elle faisait partie de ces autres.

Et ces autres, faut jamais les laisser filer. Quitte à mourir épuisé.

______________________

[en cours]

« Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi
Si moi-même j'y tiens pas ?
Pourquoi tu dis que tu m'aimes, alors que moi-même je me déteste ?
Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
»


DERRIERE L'ECRAN
• On m'appelle : Jabber'
• J'ai : 22 ans !
• J'ai connu le forum grâce à : Ikujyo 8D
• Je pense que le forum est : Super, même si j'ai trouvé le résumé des intrigues un peu long :s
• J'ai trouvé le "Passe-Partout" :
• J'aimerai ajouter que : en ce moment je suis en période de partiels héhé la bonne idée de s'inscrire hein ? donc ma fiche mettra un peu de temps à arriver dizoulée !



(c) Himitsu no Kii - Awashima


Dernière édition par Anies Smith le Lun 11 Jan 2016 - 21:05, édité 3 fois






Invité
Invité


MessageSujet: Re: Anies Smith    Lun 11 Jan 2016 - 20:20

NIUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH.

Welcome connard amour 8D







Invité
Invité


MessageSujet: Re: Anies Smith    Lun 11 Jan 2016 - 20:47

Coucou monsieur Aniès, tu as un nom très viril ♥
Je sais pas pourquoi je sens que j'vais aimer ce perso, mais pas pour les bonnes raisons :3 Bonne chance pour ta fiche (et tes partiels x)




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 577

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: Anies Smith    Lun 11 Jan 2016 - 21:12

Bienvenue à toi :D
Et bon courage pour la fiche :D


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2040

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: Anies Smith    Lun 11 Jan 2016 - 22:27

Bienvenue à toi !
Bon courage pour la fiche et prends ton temps, les partiels d'abord ^^




Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1357

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: Anies Smith    Mar 12 Jan 2016 - 0:04

Merci à tous pour cet accueil ça fait chaud au coeur ♥

Et ça se prononce "Anisse" xD Juste aimer mon perso' je t'en remercie, c'est rare /paf/

Oui les partiels d'abord ! M'enfin j'ai quand même posté un bout d'histoire, et c'est toujours en cours ! je suis vilaine je devrais réviser en plus mince

Merci encore de l'accueil ça fait plaisir *^* ♥

Ikujyo, le connard, il va te montrer, tu vas voir...






Invité
Invité


MessageSujet: Re: Anies Smith    Mer 13 Jan 2016 - 18:53

Avec un peu de retard, bienvenue à toi Agnès :3 (Comment ça, j'me suis trompée ? oxo)


La sorcière de glace

Elina's theme


Infos supp':
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/08/2014
Occupation : Kami
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 1235

Carte de Jeu
Familiers: Fenrir
Deuxième magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur

▲ Kami ▼


MessageSujet: Re: Anies Smith    Lun 8 Fév 2016 - 17:43

De retour ? ;)


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2040

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: Anies Smith    Jeu 11 Fév 2016 - 11:42

Corbeilleeeeeuh \o


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2040

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: Anies Smith    







Contenu sponsorisé


 

Anies Smith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Willow Smith {OK}
» [Gryfffondor] Hayden Smith
» John Smith, ça ne vous dit rien? {OK}
» Ryan Smith, le séducteur (Devrait être pas pire)
» Benjamin Smith • Humain [ LIBRE ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Hors-RPG :: Archives :: Dossiers Archivés-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
TOP