Partagez | 
 

 Tout le monde veut devenir un cat [RP mystère w/ Joyce]

Aller en bas 
avatar


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 300

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Tout le monde veut devenir un cat [RP mystère w/ Joyce]   Jeu 16 Aoû 2018 - 21:34



Pourquoi je suis venu à ce temple, alors que le shintoïsme n’est pas du tout dans ma culture ? Longue histoire. Elle a commencé il y a six mois et demi, quand je me suis réveillé sur un banc, en n’ayant aucune idée d’où j’étais, et avec cette lettre dans la main. Lettre disant que si j’étais ici, c’était à cause de mes pouvoirs. Quels pouvoirs ? Bonne question. Il m’a fallu environ un mois et demi pour le découvrir, alors que la plupart des gens les découvrent bien avant leur enlèvement et leur arrivée sur l’île.

Fūjin. C’est le nom de mes pouvoirs, du nom d’un Kami — un dieu de la mythologie Shinto. Fūjin, dieu de l’air et des vents, a donné son nom à mes pouvoirs : il semble qu’une majeure partie de la population d’origine de l’île ait des origines japonaises. Mes pouvoirs sont donc associés à l’air et au vent.

Après cet incident avec Nelly-Pi dans la friche urbaine, j’ai peu à peu apprivoisé mes pouvoirs, et je me suis rendu compte que je les utilisais manifestement déjà depuis longtemps, de manière inconsciente et détournée : Mes pouvoirs me permettant de moduler la pression de l’air, j’ai le pouvoir de les utiliser pour altérer les ondes acoustiques dans l’air — une faculté semble-t-il rare, voire inédite, dont je n’ai trouvé aucun autre exemple en me documentant sur le sujet.

Une faculté qui est aussi pour le moins technique et difficile à mettre en œuvre. Manipuler les ondes acoustiques, et pire encore, les créer, est une autre paire de manches que de simplement créer des rafales. Je me suis énormément documenté sur l’acoustique suite à cette découverte, mais pour appliquer ces travaux à mes pouvoirs, il fallait que j’arrive à renforcer et raffiner la sorte de « sixième sens » associé à mes pouvoirs, de sorte à mieux comprendre les informations qu’il me transmet sur l’air ambiant et à être capable de les transcrire dans le modèle scientifique.

Ça a été une galère. Il m’a fallu des mois pour arriver à développer mes sens, et enfin arriver à reproduire consciemment ce que je faisais jusque là instinctivement. Mais en juin, j’ai fini par y arriver, à peu près au moment où j’ai commencé à entendre des voix et où j’ai cru que j’étais en train de devenir fou… Avant de me rendre compte que c’était un autre aspect de mes pouvoirs — je suis désormais capable de communiquer mentalement avec les autres Fūjin, voire d’intercepter leurs pensées si leurs pouvoirs sont plus faibles que les miens. En tout cas c’est ce que j’ai compris.

Et puis alors que ma maîtrise de mes pouvoirs était de plus en plus fine et que je pouvais faire des choses de plus en plus complexes… Ça s’est emballé. Dès que je suis en proie à des émotions fortes, je perds le contrôle. Mes pouvoirs se déclenchent sans raison. Je me suis fait peur plusieurs fois. J’ai fait ma petite enquête, je me suis renseigné. Il semble que ça soit un phénomène courant quand les pouvoirs de quelqu’un si développent suffisamment. Et pourtant, ça fait si peu de temps que j’ai conscience de mes pouvoirs… Ils sont si puissants que ça ?

Mais même si c’est quelque chose de courant, ça n’en est pas moins angoissant. J’ai peur de perdre le contrôle complètement. De me mettre en danger. Ou pire, de blesser quelqu’un. Quelqu’un de proche, ou même quelqu’un que je n’aime pas. Qui m’a énervé. Et qui ait subi les foudres de mon pouvoir en réaction à mon animosité.

Ça m’angoisse terriblement, au point que j’en fait des cauchemars. Le même, souvent. Je suis au sommet d’un immeuble. Autour de moi, tout est dévasté. Tout n’est que ruines, à pertes de vue. La ville a été dévastée par une tornade — la poussière commence à peine à retomber, à l’instant. La seule chose qui a été épargnée, c’est l’immeuble au sommet duquel je me tiens. L’œil du cyclone. Je regarde mes mains : elles sont pleines de sang. Je sais que ce n’est pas le mien. L’œil du cyclone, c’est moi.

J’ai peur, alors j’ai essayé de trouver des conseils. Quelqu’un qui pourrait m’aider. On m’a dit qu’au temple, les moines pourraient peut-être m’aider. Alors je m’y rends. Ça fait plusieurs dizaines de minutes que je marche. Je n’ai pas mis mon casque : dans les moments de plat relatif, lorsque ce ne sont pas les vieilles marches de pierre que je gravis, les graviers du sentier font un vacarme effroyable sous mes pieds. Si je marche normalement, ça va, mais si je mets mon casque, ça résonne dans mes oreilles et ça fait un bruit sourd à chaque fois que je pose le pied, c’est horrible. Et comme ça se transmets dans mon propre corps, dans un solide, je ne peux pas étouffer le son.

Alors je marche en silence. Je m’ennuie, je rumine mes pensées, et…

Un chaton ! Il ne doit pas avoir plus de six mois. Spotted silver tabby. Il est trop beauuuuuuuu !!!!! *^*




Niels papote en #5511cc.
Mon autre personnage : Mbuyi Kimaro


Dernière édition par Niels Jensen le Mar 9 Oct 2018 - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat [RP mystère w/ Joyce]   Dim 19 Aoû 2018 - 11:03


A la poursuite du chaton

La journée avait bien commencée, son patron lui avait donné sa journée, chose que Joyce avait tout d'abord refusé, pour la simple et bonne raison qu'elle ne voyait pas quoi faire e ce temps. Mais à force de persuasion il était parvenu à lui faire entendre raison, la jeune fille ne pouvait pas rester en uniforme tout le temps, elle devait au moins acheter quelques vêtements standard pour pouvoir venir au magasin. Résignée, Joyce c'était donc retrouvé à errer en ville, passant devant les magasins sans trop savoir dans lequel entrer ou lequel choisir. Elle en était arriver à marcher tout à fait en dehors des rues commerçantes et se retrouva tout à fait par hasard dans les traces d'un autre être perdu.

Elle ne le remarqua pas tout de suite, la rue qu'elle suivait était relativement longue mais quand ce fut fait son regard ne put s'éloigner de ce chaton. Il semblait savoir lui où il allait et quelque peu curieuse malgré elle elle se trouva à le suivre. Est ce qu'il était seul ? Il semblait si petit, est ce qu'il s'était perdu ? Elle sentit son coeur se serrer un peu, et se mit à suivre le chaton, d'assez loin pour ne pas le perdre mais pour ne pas le déranger non plus. S'arrêtant en même temps que lui; calquant sa vitesse sur ses pattes agiles et sa vitesse qui ne l'était pas moins malgré sa petite taille.  Elle espérait qu'il avait une famille, elle savait combien c'était difficile d'en être séparé. Elle ignorait d'ailleurs si les animaux étaient acceptées dans sa résidence sinon sans doute qu'elle aurait tenté une approche vers le petit être. Elle remarqua aux sons surtout de ses pas sur les graviers qu'ils n'étaient plus dans les quartiers vivants et remarqua la raréfaction des bâtiments autour d'elle. Est ce qu'elle s'était aventurée hors de la ville ? Le chat avait il son foyer si loin avec sa famille ? Il avançait en tout cas d'un bon train, elle manqua le perdre de vue plusieurs fois, aussi elle accéléra le mouvement.

S'il était sans doute étrange de la voir derrière ce petit animal, le peu de passant ne s'étonna pas, elle leva la tête plusieurs fois en cherchant quelqu'un, un propriétaire ? Quelqu'un qui connaîtrait le chaton ou saurait même s'il était du coin. Mais elle se retrouva rapidement seule sur le chemin avec son compagnon atypique. Elle s'arrêtait pour souffler, marcher autant n'était pas dans ses habitudes et remarque le torii. Le minet s’engagea dessous et elle lui emboîta le pas vers la montée de marches qui semblait sans fin. Le chemin qu'elle empruntait à part le chaton était vide, parfois u chemin venait à croiser mais elle avait beau regarder elle ne voyait pas un seul prêtre en vue. Au détour d'une jetée de marche elle reprenait son souffle quand elle remarqua dans le chemin de traverse un jeune homme qui quant à lui regardait le chat. Peut être le connaissait il ? Joyce s'approcha du jeune homme sans quitter le matou du regard et l'interpella, prête à reprendre sa route après le chaton qui venait de s'arrêter pour se faire une toilette.

« Bonjour,excusez moi, vous êtes du coin ? Connaissez-vous ce chaton ? »


Codage by LaxyDunbar
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 300

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat [RP mystère w/ Joyce]   Jeu 11 Oct 2018 - 15:19

J’ai à peine eu le temps de m’extasier sur le chaton que je suis interrompu par une voix féminine qui m’interpelle.

« Bonjour, excusez-moi, vous êtes du coin ? Connaissez-vous ce chaton ? »

Je relève les yeux, cherche un instant du regard la source de la voix, puis remarque qu’un autre sentier rejoint celui que j’empruntais, et qu’une jeune fille y est arrêtée, à quelques pas seulement du chaton. Taille moyenne, longs cheveux roses — décidément le rose est une mode sur cette île ! — qui lui arrivent en-dessous de la ceinture, yeux vairons, très fine. L’air un peu plus jeune que moi. Uniforme scolaire — récemment arrivée d’un pays anglo-saxon ?… Yeux vairons ! Vert et doré, comme les chats. C’est rare, non ? D’habitude, pour les humains, ils sont vert et bleu ou vert et noisette, il me semble.

Lesdits yeux captent sans doute mon attention quelques instants de trop, mais mon cerveau tourne suffisamment vite pour que je désamorce le malaise qui menaçait de nous étreindre.

« Euh, non, pas du tout. C’est la première fois que je le vois. Pourquoi est-ce que je le connaîtrais ? C’est sans doute un chat de gouttière. Je veux dire : c’est sans doute le petit d’un chat de gouttière. »

Quelle drôle de question, tout de même. Je me demande comment elle lui est venue à l’esprit. Mais avant qu’elle ne puisse répondre, mon attention est captée par un mouvement dans mon champ de vision périphérique : le chaton s’est remis en mouvement et se dirige d’un pas leste vers la troisième branche du croisement — celle dont ni la fille ni moi ne venons. Et d’un même mouvement, et pourtant sans que nous ne nous soyons coordonnés, nous nous mettons tous deux à le suivre. Direction : les temples. En tout cas pour l’instant.




Niels papote en #5511cc.
Mon autre personnage : Mbuyi Kimaro
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat [RP mystère w/ Joyce]   Mar 30 Oct 2018 - 16:02


A la poursuite du chaton

La réponse du jeune se fit attendre et Joyce se retrouva à baisser le regard sous l'inspection détaillée, baisser les yeux pour fixer le sol était sa réaction typique de fuite quand on remarquait la couleur de ses yeux. Elle ne savait pas vraiment quoi faire d'autre dans ces cas là, elle se troublait, devenait gauche et allait s'excuser de l'avoir déranger, la question était somme toute stupide. N'importe qui venant par ici ne pouvait pas connaître le coin, elle avait été bête de s'imaginer pouvoir se rassurer en demandant au hasard, au petit bonheur la chance. Le chaton avait d'ailleurs ses idées précises sur sa destination, elle s'inquiétait sans doute pour rien. C'est à ce moment là qu'il répondit, elle reporta son regard qui avait dérivé sur la boule de poils pour la reporter sur le jeune homme. Il a sans doute raison, le chaton ne pouvait pas ainsi parcourir les rues sans but précis, pourtant...

Pourtant elle s'inquiétait pour le petit être qui avançait seul dans ce monde et se remit à le suivre quand il se remit en route. Accompagnée par le jeune homme cette fois. Il allait peut être dans cette direction là, elle ne chercha pas à réamorcer la conversation, il avait certainement mieux à faire qu'à l'écouter s'inquiéter pour un être dont elle ignorait l'existence il y a seulement quelques heures. L'animal lui trottinait presque plus vite qu'avant, Joyce se surprit à accélérer le pas pour ne pas le perdre de vue et bien vite c'est en courant qu'elle se trouva à monter encore, jusqu'où exactement elle n'en avait aucune idée, mais elle avait l'impression qu'elle ne devait pas le perdre de vue, sinon .. Sinon quoi ? Elle sentit eu un pressentiment imminent de désastre alors que sa nuque se hérissait soudain, trébuchant et s'étalant dans les marches alors que le chaton continuait lui à gravir avec un pas de course prononcé les marches vers ce qui lui semblait maintenant être le ciel.

«Non. . . . »


Codage by LaxyDunbar
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 300

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat [RP mystère w/ Joyce]   Mer 31 Oct 2018 - 23:57

Est-ce que je poursuis mon chemin, ou est-ce que je poursuis le chaton ? En apparence, je n’ai pas dévié de mon parcours. Dans le fond… J’ai quelque peu dévié dans mes objectifs à court terme. Je suis curieux. D’où vient ce chaton, qui semble savoir parfaitement où il va ? Les jardins des temples, drôle d’endroit pour une chatte pour mettre bas. À moins qu’elle n’appartienne à un des prêtres ?

La lycéenne — je suppose ? — me devance d’un cheveu et n’a pas pipé mot depuis que nous nous sommes remis en marche. Elle a baissé les yeux quand nos regards se sont croisés. Je m’en veux un peu. Je me demande combien de gens la regardent bizarrement quand ils remarquent ses yeux vairons. Trop — « trop » est sans doute une bonne réponse. Le joker qui permet de répondre à toutes les questions du style :

« Combien de gens se moquent de Loena parce qu’elle est un peu trop ronde ? » « Combien regardent Dan et Ed’ de travers parce qu’ils sont homos et qu’ils ont décidé qu’ils en avaient marre de cacher leur relation ? » « Combien de gens évitent Nelly-Pi et envient secrètement son énergie débordante sans vouloir se l’avouer ? »

Nous gravissons le sentier pendant un moment, sans mot dire, elle muée dans son silence, moi ne sachant pas trop comment l’aborder et me rattraper, et m’éparpillant dans mes pensées à la place. Mais soudain elle trébuche et tombe en arrière. Je la rattrape au vol, par réflexe, avant qu’elle ne s’étale par terre — dans les graviers, ouille ! — et ne me fasse tomber au passage. Je ne sais pas trop comment je fais, mais j’y parviens, et la voilà dans mes bras. On se croirait dans une scène romantique de film hollywoodien… Sauf qu’on ne se connaît pas et que je n’ai aucune intention ne serait-ce que de tenter d’abuser de la situation.

« Eh beh, ne va pas te faire mal ! je m’exclame, mi-rieur, mi-soulagé, avant de l’aider à se remettre droit sur ses pieds. »

… Avec ça le temps passe, et le chaton s’éloigne. Mon cerveau se rebranche, et me voilà parti. J’attrape au vol la main de la fille un instant à peine après avoir lâché ses épaules.

« Darn it, on va le perdre !, m’écrie-je avant de partir à l’assaut de la côte. »

Fort heureusement pour nous, elle s’adoucit bien vite. Les sous-bois se dégagent, et l’on voit par là-bas un Torī marquant l’entrée du complexe des temples. Mais notre chaton, lui, préfère se diriger par un chemin de traverse, et sans lâcher la main de ma compagne de filature, je m’engage sous les arbres dans le sillage du chaton mystérieux. Bien vite je remarque que les érables japonais se multiplient et nous arrivons rapidement dans une petite clairière.

Devant nous, le chemin se sépare en une multitude d’allées savamment agencées au milieu de statues et autres éléments de décoration typiquement japonais que je serais incapable de nommer. Quelques petits bassins parsèment les lieux et confèrent à l’ensemble une note de fraîcheur. De multiples arbustes dont plusieurs gingko à la silhouette exquise occupent les lieux et autant de prières sont suspendues à leurs branches. Mais surtout : au centre de la clairière, un petit sanctuaire — dont je me demande pourquoi il est isolé des autres temples — justifie toute l’attention apportée à l’endroit.

Le chaton s’y dirige, et nous le suivons alors qu’il y pénètre. L’intérieur est fascinant. Outre la finesse de l’architecture et qui vaut à elle seule le détour, la note d’encens subtil qui chatouille mes narines et la sérénité qui imprègne les lieux… Les maneki-neko. Partout. Des étagères entières tapissent les quatre murs et croulent sous le nombre. Blancs pour la plupart, tricolores pour certains, exceptionnellement autres, ils sont de toutes tailles, de quelques centimètres à plus d’une vingtaine. Et au centre… Un maneki-neko noir, si grand que le sanctuaire peine à contenir sa hauteur.

Le chaton le contourne, et je m’apprête à le suivre. Soudain, une patte géante me semble tomber du ciel et elle s’abat sur moi sans que je puisse faire le moindre geste pour l’esquiver. Je couine misérablement sous le choc et sous la surprise, et lève la tête du mieux que je peux pour comprendre d’où vient cette agression : c’est la statue gardienne qui m’a arrêté, et dont la tête s’est tournée vers moi et me regarde de toute sa grandeur courroucée.

« Un geste hostile de plus, et Descendant ou pas, je te t’oblitère sur place », menace-t-il d’une voix étonnamment aiguë pour son corps si massif, et étonnamment douce pour son attitude si menaçante physiquement.

Autour de nous, la pièce s'assombrit pour accompagner ses propos.




Niels papote en #5511cc.
Mon autre personnage : Mbuyi Kimaro
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat [RP mystère w/ Joyce]   Jeu 1 Nov 2018 - 12:23


A la poursuite du chaton

C'était peut être un châtiment divin qui lui arrivait, en perdant l'équilibre elle se sentit partir en arrière. Le seul mot qui lui échappa avait été un réflexe et pourtant la chute fut amortie, pas aussi rude qu'elle aurait du l'être. Et pour cause, l'inconnu l'à rattrapé avant qu'elle ne s'étale et ne se brise la nuque ou le reste ou quelconque autre morceau qui avec un départ en arrière aurait pu lui être fatal. La position pourtant est .. Inadaptée, pas à l’indécence juste qu'elle se retrouvait à écraser un parfait inconnu dans du gravier à côté de marche avec un chaton qui en profitait pour jouer la fille de l'air. La remarque du jeune homme la surprend, même si en effet c'est gentil de sa part cela la muselle sur le coup. Elle n'avait pas l'intention de se faire mal et encore moins de lui faire mal à lui. C'était un .. Un accident, et elle n'avait pas eu l'intention d'ennuyer qui que ce soit aujourd'hui. Elle avait juste voulut ... Elle était vraiment stupide le chaton savait exactement où il allait, elle était indiscrète et .. Irrespectueuse et ... Et écrasait toujours le malheureux qui lui l'aidait à se relever. Rouge de honte elle accepta pourtant son aide et hoche simplement la tête, les joues rosies par la gêne. « Je... » Elle n'a pas le temps de le remercier qu'il se rend compte que l'être de poils les distance maintenant largement.

C'est quand il se saisit de sa main pour l'entraîner et qu'elle ne résiste pas qu'elle réalise qu'il veut lui aussi suivre le chaton. Est ce qu'il s'inquiète de le voir seul lui aussi ? Il a un bon pas de course, et elle le suit, posant son regard sur la forme de l'animal qui s'estompe déjà en haut de la côte. Un léger adoucissement de celle-ci qui marque l'arrivée dans le champs de vision d'une arcade de bois rouge immense. Joyce n'a jamais rien vu de tel et si le jeune homme ne l'avait pas tiré elle se serait sans doute arrêtée pour tenter de regarder ce qu'était exactement l'imposante structure. Une multitude de chemins se présentent alors, dans une harmonie presque parfaite et qui réveille le côté perfectionniste de la jeune femme. Cet alignement avait tout du plaisir visuel, c'était tellement bien fait qu'elle aurait encore une fois perdu son objectif de vue sans la course menée par l'inconnu. La route qu'ils suivent se transforme rapidement en chemin, le sable remplaçant le gravier alors que la destination finale se précise devant eux. L'endroit semble idyllique, et la sérénité des lieux apaise l'esprit de la jeune femme par ces seuls bruissements de branches auxquels de nombreux écriteaux sont attachés.

Un édifice seul au milieu de la clairière semble trôner à sa place, carré de construction au centre d'un tout rendant l'ensemble harmonieux. La boule de poils s'engage à l'intérieur et très vite les jeunes gens le rejoignent , gravissant les quelques marches faisant craquer le bois à leur passage. Une fois ses yeux habituées à la pénombre relative des lieux Joyce remarque les milliers de yeux braqués sur eux. Des chats, par centaines, par milliers, partout, de toutes tailles, de toutes formes, des colorés des sobres. Un lieu certainement dédié à ces félins à en juger par les représentations qui jonche l'endroit, un lieu de culte qui vénère ces animaux dont le représentant qu'elle a suivit en compagnie du jeune homme se glisse derrière une statue si imposante que la jeune femme doit se démonter le cou pour la voir entièrement. U chat noir, le symbole n'est pas le même suivant les culture, dans la sienne, c'est un signe de malheur d'en croiser un, alors aussi grand elle se met à déglutir. Quand il va pour s'avancer vers lui elle résiste à la main et le fait lâcher, ce qui quelques instants après la persuade qu'elle a bien fait. Quand la patte se lève pour s'abattre sur le garçon elle a juste le temps d'étouffer un cri d'avertissement et de tendre le bras vers lui qu'il est déjà trop tard. Elle se fige en entendant la voix résonner dans l'espace du temple, la jeune femme reste tétanisée de terreur. Aux USA elle a déjà vu des très grand défilés avec des créatures aussi grandes mais c'était des chars manipulés par les hommes. Là c'est ... Une dizaine de tonne et demi de puissance féline qui vient écraser l'inconnu. Elle se réveille soudain et se jete à côté du garçon pour vérifier qu'il respirait encore, n'ayant pas compris ni saisit ce qu'il leur ait reproché et c'est un flot continu qui s'écoule soudain de ses lèvres.

« Je suis désolée, c'est ma faute, c'est moi qui ait ennuyé votre chaton, si .. si vous devez vous en prendre ) quelqu'un c'est à moi ! Il na rien fait que .. Que m'aider, s'il y a eut un geste hostile je vous présente mes excuses, je s... Je suis désolée je ne voulais pas l'ennuyer .. je ... Je me suis inquiétée pour lui... Laissez le s'il vous plait je ne saisis pas ce que nous avons fait de mal, mais je vous en prie, ne lui en faites pas c'est ma faute à moi .... »

La pièce s'assombrissait de plus en plus et la terreur montait lentement en elle, mais elle n'avait fait que parler avec son cœur rien de plus. Elle pensait chaque mot qu'elle avait prononcé et était prête à recevoir le châtiment que la statue gardienne semblait vouloir abattre sur eux. La seule chose qu'elle pouvait faire c'était d'épargner la vie du garçon en prenant tout sur elle, même si c'était peut être la dernière chose qu'elle faisait.


Codage by LaxyDunbar
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tout le monde veut devenir un cat [RP mystère w/ Joyce]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout le monde veut devenir un cat [RP mystère w/ Joyce]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tout le monde veut devenir un cat. parce qu'un chat quand il est cat, retombe sur ses pattes [21/03/12 à 13h50]
» Tout le monde, tout le monde veut devenir un cat [Modifications effectuées]
» ☼ Because I'm a Lady — Tout le monde veut devenir un Cat!
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La périphérie :: Temple-
Sauter vers:  
Top-Sites