Partagez | 
 

 Les pieds dans l'eau

Aller en bas 
avatar


Masculin Date d'inscription : 03/01/2018
Occupation : Lycéen 15ème grade, emmerdeur
Sexualité : Citrouille
Messages : 173

Carte de Jeu
Double Compte: Cornaline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
2 ★ - Multiple
MessageSujet: Les pieds dans l'eau   Mer 24 Jan 2018 - 14:18

Ambre avançait à pas lent le long de la plage, chaussures à la main. La mer glacée venaient prendre d’assaut ses pieds nus, éclaboussant parfois son jean retroussé jusqu’au genoux. Il était venu ici profiter de ses derniers instants de répit avant le lundi et la reprise des cours. Ici, c’était comme si tout le reste avait disparu. Un large banc de sable longeant une mer infini sous un ciel rougissant. Rien à faire, sinon marcher, murmurer ses secrets avant qu’ils ne soient emportés par la brise ou par les flots. Et puis, écouter le bruissement de l’eau glacée qui venait enlacer ses maigres chevilles avant de se retirer, emportant dans les profondeurs de l’océan les moindres souillures de son âme. Ici, son esprit était clair et serein. C’était en quelque sorte un moyen de recharger les batteries épuisés pendant la semaine.


Il ralenti le pas jusqu’à s’arrêter, laissant ses pieds nus s’enfoncer dans le sable gorgé d’eau. Il se retourna face au couchant, levant une main devant ses yeux afin de se cacher du soleil encore trop lumineux. Il devait être 17 heures, pas plus. Il avait encore du temps avant de rentrer. Il ferma les yeux, fourrant sa main gauche dans l’une des poches de son manteau noir, l’autre serrant toujours ses chaussures, et rentra son menton dans son écharpe afin de se réchauffer. Les yeux clos, il laissa les vas et viens de la mer emporter chaque poussière noire qui encombrait ses pensées. En silence, il se demanda combien de ses démons étaient entassés au fond de l’océan à présent. La mélancolie se peignit doucement sur son visage. Cette mer dans laquelle il déversait sa colère et sa peine était aussi l’infranchissable barrière qui le maintenait prisonnier de cette île maudite. Combien de temps s’écoulerait avant qu’il ne puisse enfin accomplir sa promesse? Pourrait-il au moins y parvenir un jour? La vision de Cornaline s’imposa à lui. La personne qu’il aimait le plus au monde l'avait abandonné. Il se sentait abandonné, seul à en crever. Mais ça n’était qu’un juste retour des choses. À cette pensée, il e sentit horriblement frustré. Ses poings se serrèrent doucement, faisant blanchirent peu à peu ses jointures. Un nuage de colère enfla en lui.


-Et merde!! hurla t-il, donnant rageusement un coup de pied dans l’eau.

En vain. Il n’était pas calmé. Pris dans son élan, il se retourna d’un bloc et sans réfléchir, balança de toutes ses forces la paire de basket serrées jusqu’alors dans sa main droite. Les chaussures volèrent un instant au travers de la plage avant de s’écraser sur le sable blanc, aux pieds d’une parfaite inconnue. Ambre se figea dans son mouvement, net. Il mit un moment à réalisée se qu’il venait de faire. Il resta immobile, confus. Apparemment, un «imprévu» avait décidé de se balader sur cette plage au même moment que lui, malgré la saison. Lui qui pensait être le seul à aimer l’eau froide…


-Q-qu’est ce que...quoi? Bredouilla-t-il à mi-voix, trop confus pour penser à s’excuser.

À cette instant, la honte et la confusion pétrifièrent son cerveau.


Thème de moi:
 


(╮°-°)╮┳━━┳ ( ╯°□°)╯ ┻━━┻
Ambre agace en #660099
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 680

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Jeu 25 Jan 2018 - 18:05

Me voilà repartie à chasse aux chimères. Solitaire, l’écharpe et les cheveux au vent, j’avais décidé de sortir profiter de la douceur d’une accalmie en plein hiver. Les températures peu à peu se réchauffaient, éloignant les tempêtes de neige aux vents hurlants des fenêtres des maisonnées. Il soufflait encore fort sur la côte, mais cela ressemblait davantage à un adieu, à une mélodie un peu triste d’un au revoir et à l’année prochaine.

« Orage, Mistral et Ouragan... allez les saluer de ma part. Dites-leur que je rentre bientôt. »

Le regard perdu dans le bleu de l’horizon, je les regardais partir, murmurant ces quelques mots dans ma langue natale. J’aurais aimé qu’ils m’emmènent avec eux, rien qu’une fois. Qu’on aille au bout du monde, jusqu’à se briser les ailes. Mais A. s’avérait être une vraie rabat-joie, et la promesse de cette fichue île semblait la seule à être véritablement tenue dans cette histoire. Une prison pour tous ceux qui avaient renoncé.

Je descendis du chemin sur les rocailles pour fouler un peu le sable, sifflotant un air en enfouissant mes mains dans les poches de ma veste. Je sentais sur ma tête la chaleur douce du petit chien de feu, cette curieuse manifestation de ma magie qui semblait inaffectée par les bourrasques qui ébouriffaient mes cheveux. Prêter serment à Kagustuchi confère des propriétés ignifuges, faut croire... d’ailleurs, le feu follet luisait d’une lueur agréable sous la pénombre des nuages qui recouvraient le ciel. On aurait dit un lampion, un porte-bonheur déposé sur le courant de la rivière pour exaucer un vœu. C’était peut-être cela, sa signification... elle était venue à moi pour réaliser mon vœu de retrouver les miens.

Soudain... alors que je marchais lentement, le sable crissant sous mes chaussures, j’aperçus un garçon solitaire marchant dans le ressac. Il tenait ce qui devait être ses chaussures dans ses mains, ce qui signifiait qu’il marchait pieds nus dans l’eau glacée de la mer. Je restai stoïque un instant, l’observant sans comprendre, croyant à un mirage. Mais quand il se mit à vociférer, frappant les vagues d’un pied meurtris, je compris que cette vision était bien réelle. C’était... peut-être un nouvel arrivant ? Qui serait assez fou pour se promener pieds nus dans l’eau glaciale, là où les flaques dégelaient à peine par endroit... de quoi donner des frissons. Plutôt, est-ce que j’avais vraiment envie d’aborder ce garçon... question qui méritait réflexion. Mais comme à son habitude, le destin ne me laissa pas le choix ; dans ce qui devait être une impulsion de colère, le jeune homme se retourna pour projeter de toutes les forces qui parvint à rassembler ses chaussures, les envoyant rouler péniblement jusqu’à mes pieds.

En soi, c’était probablement un sursaut de raison qui l’avait empêché de les envoyer à la mer, là où il aurait été bien plus ennuyeux de les récupérer, mais... à en juger par l’expression qu’il tirait, il ne s’attendait pas à trouver quelqu’un face à lui.

« Hm... je– ... Est-ce que je peux vous aider, vous êtes perdu ? »

Maintenant que je me faisais la réflexion, il ne semblait pas avoir de valise avec lui. L’avait-il laissée derrière lui, ou bien était-il simplement ici pour être seul ? Si c’était le cas, ma présence n’était peut-être pas désirée. Kirio, perchée sur ma tête, semblait tout aussi surprise que moi, si bien qu’elle n’hasarda même pas un commentaire. Je me penchai pour ramasser les chaussures qu’il m’avait envoyées, songeant qu’il voudrait peut-être les récupérer. Une personne normale aurait probablement fui ou passé son chemin, mais pas moi. En silence, j’attendais sa réaction.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 03/01/2018
Occupation : Lycéen 15ème grade, emmerdeur
Sexualité : Citrouille
Messages : 173

Carte de Jeu
Double Compte: Cornaline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
2 ★ - Multiple
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Dim 28 Jan 2018 - 18:46

Splotch.


C’est le bruit que fit son cerveau en fondant subitement dans son crâne. Mais bon dieu, pourquoi ne les avait-il pas lancé vers la mer, ces foutu chaussures?
Sans rien laisser paraître, quoiqu'un peu timidement, Ambre s’avança vers la jeune fille, en silence. Il venait de se faire surprendre à un instant qu'il aurait préféré garder personnel. Un de ses instants intime où il pouvait se permettre de se comporter en enfant, sans aucune honte. Être vu sans masque était tout sauf agréable. La crédibilité qu'il aurait pu avoir auprès de cette personne avait été sérieusement entachée. Passer pour un fou asocial n'était cependant pas dans ses projets, pire, ça lui était insupportable. Même auprès de cette parfaite inconnue qu'il ne reverrait sans doute jamais. Mais à quoi bon jouer les fiers maintenant? Le mal était fait. Avec difficulté, il fît taire son orgueil. Malheureusement, il ne savait pas se montrer agréable, mais il tenterait au moins de se montrer courtois.

Il s'arrêta devant elle, voilant de son corps maigre les quelques rayons rougissant qui filtraient encore derrière l'horizon, projetant son ombre sur elle. Il semblait être un géant, sa tête dépassant largement la sienne. Austère, il releva un peu le menton, la dévisageait du haut de son mètre quatre-vingt, d'un regard froid mais dépourvu de mépris. Il l’évaluait, en silence. Sans baisser le regard, il tendit la main et récupéra d’un geste lent mais ferme les chaussures qu'elle lui tendait. Son regard rivé vers le siens ne tentait pourtant pas d'établir de contact ou de lui transmettre un quelconque message. Il se contentait de la détailler. Il tentait tant bien que mal de démêler ses pensées, cherchant avec soin les mots qu’il allait lui adresser.

-Désolé (c’était sûrement la meilleure chose à dire). Je pensait être seul, dit-il d'une voix posée, comme si la violence qui avait animé son geste une minutes plus tôt s'était envolée. Il n'y a jamais personne sur cette plage en cette saison, tu m’as surpris.

L'idée lui vînt que la jeune fille en face de lui était peut-être une nouvelle arrivante, ce qui expliquerai ça présence inattendue ici. Mais dans ce cas, où était ses affaires? De ce qu'il savait, les nouveaux se présentait toujours avec une valise, un sac à dos, ou tout autre bagage. Une personne venant de l’extérieur aurait sans doute pu lui donner quelques informations sur les continents. Dans le doute, toujours sur le même ton indifférent, il demanda:

-Est ce que...tu es nouvelle ici? Tu viens de l’extérieur?

Si par chance, c'était le cas, il pourrait toujours se débrouiller pour se la mettre dans la poche et lui soutirer des informations, choses dans laquelle il excellait. Malgré lui, son ventre se serra. Une curiosité dévorante l’animait depuis toujours pour tout se qui concernait le monde extérieur. Et même s'il doutait que l'inconnue ne lui réponde, il ésperait un peu. «Du calme, Ambre. c’est peu être une simple passante, et de toutes façons, elle doit te prendre pour un fou maintenant.»
Mais plus que jamais, il avait besoin de nouvelles informations. Ne serait-ce que pour avoir l'impression d'avancer dans l'accomplissement de sa promesse.


[HRP: Urgh! J'ai envie de m'étrangler, c'est pas bôôôôôôô QAQ]


Thème de moi:
 


(╮°-°)╮┳━━┳ ( ╯°□°)╯ ┻━━┻
Ambre agace en #660099
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 680

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Sam 3 Fév 2018 - 18:27

Le garçon solitaire s’approcha pour venir me rejoindre, me toisant de sa grande silhouette en contrejour. Les traits de son visage aiguisés par le clair-obscur, il semblait mélancolique, rigide dans sa droiture, mal à l’aise ou simplement gêné. D’un geste lent et presque trop maitrisé, il récupéra ses chaussures tandis que son regard continuait de me détailler en silence. Allait-il finalement s’en aller, sans répondre à la question que je lui avais posée ? Je me contentais simplement de soutenir son regard, attendant qu’il choisisse.

Après de longues secondes, il finit par répondre. S’excusant tout d’abord, bien que ce ne fut pas nécessaire à mon avis. Il pensait se trouver seul sur cette plage et à raison, car je n’avais que rarement croisé âme qui vive dans le coin. De fait, j’étais toute autant surprise qu’il l’avait été, à la différence que je n’aurais jamais manifesté mes émotions en pareil endroit. Mais il n’y avait pas de jugement à porter sur ces pratiques ; j’étais même bien placée pour savoir que relâcher la pression pouvait être salvateur par moment.

« Est ce que... tu es nouvelle ici ? Tu viens de l’extérieur ?
- De l’extérieur ? Oui, on peut dire ça. Je ne suis pas exactement nouvelle... ça fait longtemps que je suis arrivée ici. »

Bien drôle de personnage, ce garçon... Affichant un sourire amical pour créer une atmosphère plus propice à la conversation, je me demandais si sa question signifiait qu’il était lui-même un ancien arrivant, ou bien un natif de cet endroit. J’espérais la première option, car je n’étais pas très à l’aise avec les gens de cet endroit. Trop de divergences d’opinions... eux n’avaient pas connu notre monde, et ils n’avaient pas été enlevés aux leurs. C’était tout un monde qui nous séparait. Quoiqu’il en soit... je n’avais pas l’intention de créer de conflit aujourd’hui. Moi aussi, j’étais venue pour être seule avec moi-même.

« Et toi tu... es né ici, ou est-ce que tu viens de loin aussi ? »

Passant une main dans mes cheveux, je soufflai un peu de vapeur en réajustant le col de mon écharpe. C’était étrange, j’avais l’impression de ne plus avoir discuté avec un inconnu depuis un long moment déjà. La mine fermée des jours passés, j’essayais de l’ouvrir à nouveau, mais est-ce que ça marchait réellement ? En tout cas, je faisais de mon mieux. Pour autant, je ne cherchais pas spécialement à établir le contact... c’était à lui de voir, après tout. S’il m’avait prise pour une nouvelle arrivée, il passerait surement son chemin en voyant que je n’avais pas besoin de lui. Sinon... eh bien, on verrait.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 03/01/2018
Occupation : Lycéen 15ème grade, emmerdeur
Sexualité : Citrouille
Messages : 173

Carte de Jeu
Double Compte: Cornaline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
2 ★ - Multiple
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Mar 6 Fév 2018 - 14:42

Ambre étouffa un soupire de satisfaction. Au final, lancer ses chaussures sur une inconnue n’était pas une si mauvaise chose à faire. Il ignorait trop de chose à propos du monde dans lequel il vivait, et peut-être pourrait-t-il combler un peu plus ses lacunes aujourd’hui. Il sentit soudain une pointe de jalousie lui piquer le coeur ; cette fille avait connue la liberté, ou du moins quelque chose qui s’en approchait. Ici, c’était comme une cloche de verre, invisible, isolant cette parcelle de terre du vaste monde. Il se mordit l'interieur de la joue, se sentant un peu coupable. Après tout, peut-être que ca lui pesait d'être ici, elle aussi.


-Malheureusement, je suis né ici, soupira-il. Parfois je me dit que j’aurais bien aimé avoir mon mot à dire… Tu as de la chance, en quelque sorte.


Il se surprit à sourire ouvertement, sans hypocrisie. Sa sévérité et sa droiture s’échappaient peu à peu de lui, se fondant doucement à la lumière du couchant. Il avait envie de lâcher prise, de rompre les chaînes de son deuil, juste un instant. Avoir une discussion banal avec un individu normal lui sembla soudain une perspective attrayante. Le sourire avenant que lui adressait son interlocutrice ne fit que le conforter dans cette idée. Au diable sa soeur! Au diable sa promesse! Il aurait bien l’éternité pour les regretter.



-Je sais que cette discussion à plutôt mal commencé, mais… il y a quelque chose que j'ai toujours voulu savoir. Est ce que...est ce que l'exterieur est différent d'ici?


Il passa une main derrière sa nuque, embarrassé de se sentir aussi fleur bleue, tout à coup. Ça ne lui ressemblait pas de faire dans le sentimental. Heureusement qu’aucune de ses connaissances ne le voyait dans cet état. Il regarda à nouveau la jeune fille. C’était cela qu’il y avait de bien avec les inconnus, c’était qu’ils ne savaient absolument rien de lui. Il lui adressa un sourire maladroit, rouillé, comme s'il retrouvait après une longue absence la sensation de ses lèvres étirées vers le haut, de ses yeux légerement plissés de bonheur. Cela lui fit presque mal tant il avait perdu l'habitude. Derrière, le bruit incessant du ressac semblait le pousser. Les rouages noirs qui roulaient en permanence dans sa tête se calmèrent un peu. Enfin un peu de silence.


Thème de moi:
 


(╮°-°)╮┳━━┳ ( ╯°□°)╯ ┻━━┻
Ambre agace en #660099
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 680

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Mer 7 Fév 2018 - 15:14

Une rencontre inattendue, une rencontre décisive, quelque chose qui ressemble au destin... C’était donc de ça qu’il parlait ? La surprise marqua mon regard lorsqu’il me révéla dans un soupir qu’il était originaire de cette île. Lui se voyait emprisonné depuis sa naissance, je n’avais pas vu les choses sous cet angle, mais de là à dire que j’avais de la chance...
« Tu crois... ? » laissai-je échapper avec un sourire. Son visage s’était un peu adouci, comme s’il s’ouvrait doucement à moi. Je ne m’attendais vraiment pas à ce genre de réaction, mais c’était plutôt positif. La plupart des natifs avec qui j’avais eu contact jusqu’à présent avaient eu leur vie sur l’île depuis plusieurs générations, ancrés aux lois de ces terres. Il aurait été difficile de les ouvrir à une vision différente, mais lui, il était différent... c’était le premier à vouloir fuir cet endroit. Après un instant, il finit par se jeter à l’eau et poser la question qui le taraudait.

« Il est différent, oui. Plus ou moins selon les endroits, tout dépend d’où on vient.

Je levai les yeux au ciel, marquant une pause pour le laisser se préparer à la suite. J’essaierai d’être la plus synthétique possible, mais je ne savais pas comment il le prendrait.

- J’habitais en France, à l’origine... on ne parle même pas la même langue qu’ici, tu sais. Je dirais même que c’est beaucoup plus dur de vivre et te débrouiller par toi-même là-bas qu’à Awashima. Mais le pays est grand, on peut bouger plus ou moins librement à l’intérieur, et même dans certains pays voisins. On n’est pas aussi libres partout, certains gouvernements se font la guerre et le monde est un immense bazar. »

C’est vrai, en France, je n’aurais pas su me débrouiller seule sans mon frère. J’aurais probablement fini à la rue ou dans un centre pour l’enfance avec le reste de la misère humaine. L’argent qu’on avait mis de côté aurait servi à payer les dettes de nos parents et j’aurai dû m’accrocher pendant de longues années pour terminer mes études et m’en sortir avec un boulot à mi-temps. Rien que d’y penser, la déprime me gagnait... soupir.

« La vie n’est pas forcément meilleure ou pire de l’autre côté. Elle est juste différente. »

Et pourtant, je veux rentrer. Le premier endroit où on a vécu, tous les souvenirs et les rencontres qu’on s’y est fait, c’est quelque chose qu’on ne peut jamais oublier. Jamais remplacer. Chacun avait ses propres raisons de vouloir partir, lui il voulait fuir cet endroit. Nos raisons, finalement, elles étaient opposées.

« Si je peux... pourquoi est-ce que tu veux quitter l’île ? Toi, tu n’as rien qui t’attend de l’autre côté... »

C’était peut-être simplement par envie de liberté, respirer le souffle du sauvage, de l’inconnu. J’ignore pourquoi, mais il semblait avoir une autre raison derrière cela. Il avait quelque chose dans le regard, comme une promesse faite il y a longtemps.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 03/01/2018
Occupation : Lycéen 15ème grade, emmerdeur
Sexualité : Citrouille
Messages : 173

Carte de Jeu
Double Compte: Cornaline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
2 ★ - Multiple
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Jeu 15 Fév 2018 - 13:51

«...le monde est un immense bazar. »


Il ferma les yeux un instant, se délectant des images qui naissaient sous ses paupières. Le désordre, le chaos, un endroit qui avait encore besoin de gens prêt à se battre pour y mettre de l’ordre. C’était ça, sa vision du paradis – bien qu’il déteste employer se terme. Sur Awashima, l’ordre était déjà acquis depuis longtemps, intangible, fixe, il n’y avait plus rien à faire et c’était d’un ennui mortel. À quoi bon vivre dans un endroit ou rien ne changeait jamais? C’était comme resté figé dans le temps. On se contentait de vivre mollement, en circuit fermé, sans perspective d’évolution. Une vie pareille était absurde. Il rouvrit les yeux. Il ne les avaient clos que quelques secondes, juste le temps d'imaginer ce monde qu'elle lui décrivait.


« Si je peux... pourquoi est-ce que tu veux quitter l’île ? Toi, tu n’as rien qui t’attend de l’autre côté... »

Il cligna des yeux, surprit. Ça lui semblait pourtant logique. À l’extérieur, il ignorait tout et n’avait rien à lui, il lui serait facile de tout recommencer de zéro. De passer un grand coup d’éponge sur le tableau de sa vie. Pour l’heure, il en était bien incapable. Les chaînes de sa promesse lui saignaient toujours les poignets. Et bon sang, qu'est ce qui lui avait pris de promettre un truc pareil? Mais une fois sortit, ça serait autre chose. Il aurait accomplit sa promesse et alors, il serait libre d’oublier sa chère Cornaline, pour toujours. Bye bye, ma petite tortionnaire adorée. On se reverra en Enfer.


«Disons…la curiosité, pour commencer. Je m’ennuie ici. La vie est facile, mais sans saveur. Et là, on me dit qu'il existe un autre monde juste à côté, forcément ça me tente.»

Il laissa tomber ses chaussures sur le sol, les enfilant un peu à l’arrache, laissant ses talons dépasser, et fourra ses mains dans ses poches. Nonchalamment, il commença à se balancer d’un pied sur l’autre, avec lenteur et précision, presque méticuleusement. D’un œil distrait, il accrocha la course d’un nuage égaré.


«C’est vrai, je ne connaît rien de la vie ailleurs, mais je me fiche pas mal de savoir si elle est meilleur ou pire qu’ici. J'espère de tout cœur qu’elle est différente. Et… tu viens tout juste de me le confirmer.»


Le nuage s’effilocha, se fondant dans l'immensité rougeâtre. Il se figea sur un pied, pis se redressa, ramenant son regard à hauteur de son interlocutrice. Il commençait à se faire tard, le soleil ensommeillé délivrait ses derniers traits de lumière, grignoté peu à peu par l’horizon. Dans quelques instants, la pénombre gagnerait l’île. Ambre sourit, malicieusement. Il se sentait comme un gosse à cet instant. Sa soif de connaissance et sa curiosité refoulée avaient repris le dessus. À nouveau, il fixa la jeune fille, marquant un temps de silence.


«Et toi? Ça ne te pèse pas trop d’être séparé de ton pays natal?»


Thème de moi:
 


(╮°-°)╮┳━━┳ ( ╯°□°)╯ ┻━━┻
Ambre agace en #660099
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 680

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Sam 17 Fév 2018 - 19:16

Motivé par sa seule curiosité... ah oui ? Une vie sans couleurs, je savais ce que c’était. J’avais vécu comme ça de longues années, avant de trouver comment repeindre ce monde monochrome des couleurs que j’avais rassemblées. Ces crayons que j’avais laissés derrière moi, de l’autre côté. Mais cette envie, elle n’était pas mauvaise. On pouvait y arriver. Un jour, on briserait cette barrière. D’une main plongeant dans mon col, je sortis mon pendentif et le serrai dans le creux de ma main. Ce souvenir ne m’avait jamais quitté depuis que j’étais ici. Il était ma preuve... celle que quelqu’un m’attendrait toujours au-delà de cette bulle.

Étrangement, mes explications semblaient avoir ranimé sa motivation à s’enfuir, comme si la flamme sur le point de s’éteindre avait trouvé quelque chose de nouveau à brûler. Cette image m’arracha un nouveau sourire, cependant une question m’effleura. Est-ce que les natifs n’avaient pas le droit de communiquer avec l’extérieur ? Il semblait bien ignorant du monde, pourtant hormis cette règle tacite qui nous interdisait de communiquer des informations sur l’île, il était facile de se renseigner sur l’extérieur avec internet ou simplement à la bibliothèque. Même des navires ramenaient régulièrement des produits venus des quatre coins du monde. Cependant, une question de sa part interrompit ma pensée. Il demandait si... mon pays me manquait.

« ... Pas exactement. J’y ai laissé beaucoup de choses c’est vrai, mais ce que j’aime c’est voyager. Si possible, j’aurai voulu visiter d’autres pays et faire le tour du monde. Mais il y a des personnes auxquelles je tiens, et elles sont restées là-bas. Je veux juste les retrouver. »

Je soupirai, contemplant l’écume des vagues s’échouant sur le rivage. Si seulement je pouvais voler assez haut, assez loin. Je n’ai jamais compris. Pourquoi Nera, elle pouvait s’en aller comme elle voulait et pas moi ? A cause de ça, j’ai dû lui demander de veiller sur Kiara pour moi. Si seulement on pouvait échanger, juste une fois... non, pas question de revoir à la baisse ! m’énervai-je intérieurement. Awashima allait s’incliner devant nous.
Tu m’as moi, maintenant. On brûlera tout sur notre route, la flamme sur ma tête acquiesçait à mes idées.

« Ça te dit, d’aller voir à quoi ça ressemble de là-haut ? »

J’avais remarqué, sa manière de regarder les nuages défiler, s’effilocher dans le crépuscule. Il commençait à faire sombre, il ferait froid là-haut, mais si ce n’était que quelques minutes ça irait. Peut-être que, si on a de la chance, on pourrait voir quelque chose à l’horizon. Quelque part, c’était sûrement une idée stupide de faire ça. Lui montrer un monde qu’il ne verrait jamais de toute manière. Ici, on ne racontait pas beaucoup de légendes sur des descendants ayant réussi à s’échapper de l’île. Il y avait des porté-disparus, ça oui, mais c’était plutôt dire qu’on ne donnait pas cher de leur peau. Enfin, assez de sombre pensées. Si j’avais envie de voler, à l’origine, ce n’était pas juste pour ça. C’est qu’un jour, je m’étais promis de toucher les étoiles.

Après un bref instant, je levai les bras pour taper deux fois dans mes mains, comme une prière dans ces temples où on sonne une clochette au nouvel an. Le ciel se couvrit brièvement, et des nuages s’amassant tomba ma fidèle monture orageuse. Ce soir il était noir, mon dragon descendu des cieux. De la forme d’un serpent ailé d’environs cinq mètres de long, la créature pouvait faire forte impression sur la plage, mais il n’était qu’une vie éphémère animée par ma volonté.

« Là, copain, tout doux ♥️ »

Sautant au cou de l’animal pour prendre position sur son encolure, je me laissai allongée contre sa peau d’écaille douce comme du coton. Gros avantage de manier les nuages, y’a pas à dire. Il ne restait plus qu’à savoir si le passager allait monter... vite, sinon la navette partirait sans lui. Le graouh-express est sur le point de démarrer !

HRP:
 




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 03/01/2018
Occupation : Lycéen 15ème grade, emmerdeur
Sexualité : Citrouille
Messages : 173

Carte de Jeu
Double Compte: Cornaline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
2 ★ - Multiple
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Sam 24 Fév 2018 - 13:42

(Désolé pour le retard!)

Le cœur d’Ambre rata un battement lorsqu’il aperçu l’énorme dragon se poser sur la plage, juste devant lui. D’un noir profond, cotonneux, il devait bien faire dans les 5 mètres. Il déglutit. Il ne s’attendait pas à ce que la jeune femme soit aussi puissante. Calmement, celle-ci s’approcha de la créature invoquée, avant de grimper sur son dos. Sa curiosité s’empara de ses jambes et les fit avancer. C’était maintenant ou jamais. Peut importe ce qui allait se passer ensuite, il ne voulait pas y être étranger. Et puis quoi, c’était pas tout les jours qu’on avait l’occasion d’une visite guidée des cieux!


Sans hésiter une seconde de plus, il trottina vers le dragon et grimpa à son tour sur son dos. Alors qu’il s’attendait à un contact rugueux, la douceur nuageuse de sa peau écailleuse le surprit. Celle-ci s’enfonça un peu sous ses mains, à la manière d’un édredon de plumes. Il s’accrocha au corps mous et longiligne, juste à temps pour ne pas tomber lorsque celui-ci s’envola. Le sol commença à s’éloigner, il laissa échapper une petite exclamation, fermant aussitôt les yeux, par réflexe. Il se sentit prit d’un puissant vertige, soulevant et retournant son estomac, contractant violemment son cœur. Le vent intensifia son emprise autour de lui à mesure que la créature magique prenait de la vitesse. Une agréable sensation d’impuissance l’enveloppa. D’ordinaire, il détestait ne rien pouvoir faire. Mais après tout, le chantier qu’était sa vie était déjà grouillant d’actes vains et de paroles en l’air, alors autant qu’il commence à y prendre goût. Et puis se laisser ballotter au grès du vent, ça n’était pas si désagréable. Cette sensation de vertige, c’était un peu comme une longue chute. Tomber dans l’inconscience, sans se soucier de l’approche un peu trop rapide du sol, oublier qu’on a pas d’ailes pour se laisser flotter sur le vent, entre la vie et la mort. Il se mordit la langue, agacé par cette pensée défaitiste. Son laissé aller commençait à l’inquiéter. Il leva un bras devant son visage pour se protéger du vent, cherchant un point de repère malgré la bourrasque qui menaçait de l’éjecter à la moindre inattention.


-Où est ce qu’on va? Cria-t-il pour dominer la complainte du vent.


Quoiqu’elle ai pu répondre, il ne l’entendit qu’à moitié. Tant pis. Maintenant qu’il était là, autant profiter du spectacle. Il baissa lentement les yeux, sentant la peur et l’excitation se mêler malgré lui au creux de sa cage thoracique. La plage se dessinait en contre-bas, grignoté par l’écume. Plus loin, la mer se prolongeait sous le ciel rougeoyant. Et après la mer, l’inconnu.


Thème de moi:
 


(╮°-°)╮┳━━┳ ( ╯°□°)╯ ┻━━┻
Ambre agace en #660099
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 680

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Mer 28 Fév 2018 - 0:36

S’arrachant à la gravité avec grâce et légèreté, le reptile nuageux s’envola avec ses deux passagers vers les hauteurs célestes. C’était devenu une sensation naturelle chez-moi, ce vertige que l’on ressent lorsqu’on s’élève dans le ciel, l’attrait grisant de la vitesse, la sensation de transpercer le vent et de plénitude. C’était elle qui m’avait fait aimer ma magie, la première fois... la liberté que j’avais ressentie en me transformant. Inutile de déployer ma forme divine aujourd’hui pourtant, le ciel était déjà mon domaine depuis longtemps maintenant. Accrochée aux écailles de mon dragon, je me laissais bercer par les courants et le murmure du vent dans mes cheveux ébène. La plage se dessinait en contrebas, et les maisons d’Ikazuchi semblaient minuscules vues des nuages. Et de l’autre côté, la mer, l’océan d’azur à perte de vue. Est-ce qu’on pourrait voir la terre d’ici ? Les continents... mais j’avais beau contempler l’horizon, je ne voyais rien aujourd’hui.

« Où est ce qu’on va ?
Je souris, me tournant vers lui en pointant le ciel d’un index déterminé.
- Plus haut que tu n’as jamais été ! »

Répondant à mon appel, le dragon poussa un long grognement semblable à une corne de brume et commença à s’élever un peu plus vite encore, approchant des hauts nuages qui s’effilochaient dans les strates célestes. On ne voyait pas grand-chose de l’extérieur, alors je voulais au moins monter au-dessus des nuages. A une telle altitude, tout devenait plus froid, plus distant... la tête émergeant du coton, on pouvait voir la nappe s’étendre au loin, prenant une teinte orangée aux rayons du crépuscule. Le vent hurlant s’était un peu calmé, faisait place à la morsure du froid et au manque d’air caractéristique... nous étions bien au-delà de trois-mille mètres d’après moi, bien que je ne sois pas très douée pour ce genre d’estimations.

Pendant quelques instants encore, je laissai le silence s’imprégner en perdant mon regard à l’horizon, comme j’avais l’habitude de le faire lorsque je venais ici. Nous étions seuls, si petits dans le ciel immense... une sensation de solitude totale. Puis, je me laissai glisser le long du corps du serpent pour rejoindre le garçon qui m’avait suivi jusqu’ici. Il ne s’attendait pas à ce genre de balade, pas vrai ? Mais les choses de la vie, elles sont plus drôles quand l’inattendu s’en mêle un peu. Ça faisait du bien, de perdre pied un peu de temps en temps.

« Toute cette immensité baignée de lumière est mon royaume. T’en pense quoi ? »

Mon avis, il avait de quoi être jaloux. Mais je ne lui en voulais pas... et puis, ce n’était pas comme si le ciel m’obéissait complètement. Il est comme une boite de jeu pour moi, un grand domaine rempli d’amis en peluche cotonneuse pour me tenir compagnie. Aucun kami sur cette île n’avait ce genre de lien avec sa magie... j’en étais persuadée. Un jour ils nous reconnaitront. Ce pouvoir à cause duquel on avait été bannies de notre monde sans aucune forme de procès. Contemplant le ciel, je m’égarai dans mes pensées.

« Entends-moi, fais rugir ta voix comme un ouragan... Et si tu le dois détruis ce monde dans un hurlement ♪ »

Fredonnant un air pour me donner du courage, je soupirai finalement en tirant le col de mon écharpe, le regard noyé dans la mer de nuages orangés. Devais-ton impérativement détruire le monde pour arriver à nous libérer ? D’une certaine manière, j’en étais arrivée à penser que ne pas faire de victimes serait impossible. La colère de ce typhon déborde de ton cœur, mais ne recule pas car moi je crois... en toi ♫




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 03/01/2018
Occupation : Lycéen 15ème grade, emmerdeur
Sexualité : Citrouille
Messages : 173

Carte de Jeu
Double Compte: Cornaline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
2 ★ - Multiple
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Jeu 15 Mar 2018 - 17:43

« Toute cette immensité baignée de lumière est mon royaume. T’en pense quoi ? »


Il lâcha un «Pas mal» rêveur avant de se replonger dans sa contemplation. Il ne trouva rien à dire. Les compliments sincères n’étaient pas vraiment sa spécialité. Et pourtant, la vue était belle. Trop belle. Il en avait le cœur serré.
Son regard avide se mit à se pencher vers l’océan, se promenant d’une vague à l’autre, glissant au sommet de l’écume, roulant au creux des rouleaux, cherchant désespérément à repousser l’horizon. Les maisons d’Ikazuchi, de l’autre côté ne l’intéressait pas. Il voulait la mer, cette immensité d’eau tumultueuse qu’il craignait comme la mort, ce qu’elle cachait et ce dont elle le privait. Loin là bas, une meilleur vie l’attendait… Peut-être.
Une mélodie le sortit de sa rêverie. Entend moi, fait rugir ta voix comme un ouragan…Et si tu le dois, détruit ce monde dans un hurlement. Ça lui disait quelque chose, mais sur le coup il n’y fit pas attention. Il sourit. Détruire. Il en mourrait d’envie depuis si longtemps, sans pour autant se l’admettre. Et étrangement, la colère desserrait son étau ce jour là. Il voulait juste être en paix.


-Je dois avouer que c’est tentant, répondit-il dans un petit rire.


Au moins, une fois détruit le monde cesserait de s’acharner sur lui. Il ferma les yeux, plongeant au cœur de lui même pour y embraser le flambeau de la rage. Mais au fond de lui, rien ne se déclencha. Son âme resta froide comme le marbre. À tel point que s’en était effrayant. Au fond, il savait qu’il n’avait pas envie de haïr le monde. Ce qu’il souhaitait, c’était voir de ces propres yeux cet univers qui tenait pour lui de la fiction. D’apaiser l’âme de sa chère sœur, pour en finir avec ses remords et enfin tourner la page. Oublier, effacer l’île, l’ancien monde, et se plonger tête la première dans le nouveau. Au fond, c’était un souhait égoïste. Que penseraient ses parents? Ses amis? Ses proffesseurs? Mais malgré tout, chercher à s’enfuir restait pour lui le seul moyen de catalyser sa colère et son désespoir. C’était la seule raison qu’il pouvait leur donner. Il était persuader que toutes les réponses lui apparaîtraient à l’instant même où il poserai le pied sur une autre terre. Il n’avait pas d’autre choix que d’y croire.
Il passa une main dans ses cheveux ballotter par le vent qui commençaient à le gêné. C’était proche et si loin à la fois. L’idée lui vînt de sauter et de s’envoler de lui même. Après tout, il était un descendant de Fujin, l’air le porterait, sans doute. Mais l’idée était stupide. Sans compter que sa puissance magique était désespérément basse. Il soupira intérieurement. Il devrait encore s’entraîner s’il voulait arriver à ses fins. La magie était un atout non négligeable, la fille qui l’avait emmené dans les airs en était la preuve. Il approcha sa tête de la sienne afin de pouvoir lui parler malgré le vent qui tambourinait à ses oreilles. Sous cette angle, il ne voyait que ses cheveux noirs.


-T’a l’air à l’aise avec ta magie, je me trompe? C’est impressionnant d’arriver à un tel niveau. Moi j’en suis encore loin. Tu as une méthode miracle pour ca?


Le sourire naïf qui emplissait son visage depuis qu’il avait quitter le sol s’élargit d’avantage sur ses lèvres. De plus en plus étrange... À croire qu'il était quelqu'un d'autre.


-En tout cas, merci pour la balade.


Thème de moi:
 


(╮°-°)╮┳━━┳ ( ╯°□°)╯ ┻━━┻
Ambre agace en #660099
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 680

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Ven 16 Mar 2018 - 22:42

Perdu dans sa contemplation, même au milieu des nuages, son regard lui, versait inexorablement vers l’océan. Peut-être est-ce l’appel du vide qu’il ressentait, cette envie de se jeter, se laisser tomber dans le gouffre, comme s’il l’appelait à le faire. Quelquefois, il m’était arrivé de ressentir quelque chose de similaire moi aussi. Depuis toute petite, à jouer en haut des murs, comme si tomber ne me faisait pas peur. Maintenait c’était différent... j’étais capable de voler, de déployer mes ailes si je chutais d’aussi haut. Frôler la mort ne m’avait jamais semblé aussi irréel.

Finalement, il sorti de sa transe et s’approcha pour parler, essayant de dominer le vent qui jouait avec les nuages. Il était doux aujourd’hui, plus calme qu’il ne l’était parfois. Le jeune homme souriait, mais de ses mots, il avouait que sa magie à lui était loin d’atteindre un niveau comparable au mien. Si j’avais une méthode miracle pour progresser ? Pas vraiment... pourtant, il y avait bien, à mes yeux, quelques astuces qui m’avaient aidées pour ma vie sur l’île.

« En tout cas, merci pour la ballade.
- Y’a pas de quoi.

Un large sourire se glissa sur mes lèvres, alors que je prenais une position plus confortable en appuyant ma tête sur mes mains, les coudes plantés sur mes genoux.

- Tu dois essayer de comprendre ta magie, ce qui la fait réagir. Par exemple, si la colère la rend plus forte, si la joie la fait vibrer, tu dois trouver comment communiquer avec ton élément. Le reste vient tout seul... ça dépend juste des personnes.

Je souris à mon tour, contente malgré tout des compliments sur ma maîtrise. Il y a quelques temps, on m’aurait encore collé l’étiquette de danger incapable de contrôler sa magie. De nombreuses personnes avaient eu des frayeurs à cause de moi, alors que mon pouvoir se rebellait et agressait tout ce qui m’entourait. A cette époque, j’avais parfois peur de l’utiliser lorsque je n’étais pas seule, et mes pertes de contrôle n’en étaient que plus effrayantes. Tout cela était derrière moi à présent, pourtant... je gardais toujours ce sentiment de peur au fond, enfoui quelque part.

- Et si tu as quelqu’un pour t’aider à t’entrainer, quelqu’un que tu as envie de surpasser... ça peut t’aider. J’avais quelqu’un comme ça, avant. »

A nouveau, mes pensées retournaient à mes premières années sur l’île et à Elina. Elle avait été mon premier soutien sur cette île inconnue, mais aussi une mentor pour l’apprentissage de la magie. Je n’aurais pas eu cette rage de progresser sans elle. Mon regard déviait légèrement sur le côté alors que je me perdais dans mes pensées, quand une idée me vint en tête. Ça serait amusant, oui... pourquoi pas faire ça ?

« Dis, puisqu’on est là, tu tester ton niveau ? »

Promis, normalement c’est sans danger. Mais la normalité à la Lyra, c’est une valeur toute relative il faut dire. J’avais cette tête de la fille qui a eu une super idée, à qui il faudrait faire confiance pour connaitre la suite. Il ne me connaissait pas vraiment, mais en soi, quand on est à trois-mille mètres d’altitude sur un dragon de nuage, on avait d’autres préoccupations.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 03/01/2018
Occupation : Lycéen 15ème grade, emmerdeur
Sexualité : Citrouille
Messages : 173

Carte de Jeu
Double Compte: Cornaline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
2 ★ - Multiple
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Jeu 5 Avr 2018 - 16:47

Il écouta tout ses conseils en silence. C’était la première fois qu’on lui en donnait vraiment, alors il ne savait pas trop quoi en penser. Mais de la part d’une personne aussi puissante, ça devait forcément vouloir dire quelque chose. Il nota tout dans un coin de sa tête. Il faudrait qu’il pense à l’inscrire sur son carnet plus tard. Son vieux carnet qui ne le quittait plus et qui contenait probablement suffisament d'informations pour retracer sa vie entière.


« Dis, puisqu’on est là, tu veux tester ton niveau ? »


La proposition l’aurait sans doute un peu surpris dans d’autres circonstances, mais après tout, de la part d’une parfaite inconnue qui décide de vous emmener dans les airs sur un coup de tête, ça n’avait plus rien d’étonnant. Il plongea sa main dans la poche de son manteau et en ressortit son téléphone portable auquel il jeta un rapide coup d’œil. Sur l'écran légerement fissuré, les lettres digitals irradiaient d'une lumière vertes doucereuse. Il n’était même pas encore 18h, il avait le temps avant de se faire taper sur les doigts. Et un petit échauffement ne lui ferai pas de mal.


-Pourquoi pas. Je ne sais pas trop ce que tu entend par «tester mon niveau» mais je suppose que tu sais ce que tu fait. Par quoi je commence ? Je peut créer à peut prêt n’importe quoi du moment que ce n’est pas trop gros.


Lentement, il joignit ses mains. Ce geste banal l’avait toujours aidé à se concentrer. Sur la paume de ses mains, la magie commençait à irradier. Lorsqu’il écarta les mains, une bulle d’air chaud commença à tournoyer, soulevant les mèches noires qui barraient son front. Ce qu’il y avait de chiant avec le vent, c’est que personne ne pouvait le voir. C’était donc un pouvoir très intuitif. La bulle prit la forme d’un cube à peine visible. Voilà pour la démonstration. Pas très impressionnant et très banal. Mais il fallait bien commencé par quelque part. Il joignit à nouveau les mains, faisait disparaître le cube.
Au loin, le soleil avait disparu, laissant derrière lui un dernier échantillon de sa lumière. La nuit n’avait pas encore totalement enveloppée l’île. Le ciel était entre chien et loup.


-Par contre...tu ne crois pas qu’on devrait descendre? Il commence à faire sombre… Et puis, suspendu dans les air, comme ça, j’ai peur de ne pas pouvoir faire grand-chose.



Thème de moi:
 


(╮°-°)╮┳━━┳ ( ╯°□°)╯ ┻━━┻
Ambre agace en #660099
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 680

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Jeu 5 Avr 2018 - 22:28

Mon idée et ma proposition soudaine le firent hésiter un peu, chose que je comprenais assez bien... il fourra sa main dans la poche de sa veste pour regarder l’heure sur son téléphone, décidant d’accepter après coup. Hm... à une juger par la saison et le soleil, il était encore tôt, mais l’obscurité ne tarderait plus à tomber sur l’île. On avait beau être chaudement vêtus, le froid mordant de l’altitude deviendrait bientôt insupportable, je le savais, mais... je voulais rester encore un peu. Les reflets orangés sur les nuages, doucement tirant vers le mauve, ils semblaient si chaleureux.

« Montre-moi juste ce que tu sais faire, ça me donnera une idée d’où tu en es. »

J’avais toujours eu un bon instinct en ce qui concerne la magie, c’est surement pour ça que j’arrivais à évaluer le niveau des personnes simplement en les regardant faire. Le garçon aux cheveux bruns joignit ses mains pour rassembler sa concentration et je fis silence pour observer sa démonstration. L’énergie était perceptible, très légère, mais lorsqu’il écarta les paumes, rien à première vue. Sa magie était presque invisible... du vent ? Curieuse, je tendis un doigt pour toucher la masse immatérielle entre ses mains, dévoilant par la vibration l’arête d’un cube. Amusée, je souris... intriguant. Je ne m’étais jamais trop approchée de descendants du fujin... c’était peut-être le pouvoir qui me semblait le plus obscur, bien que moi-même j’agissais sur les vents d’une certaine manière. Mais celui-là, il était vraiment faible.

« Par contre... tu ne crois pas qu’on devrait descendre ? Il commence à faire sombre… Et puis, suspendu dans les airs, comme ça, j’ai peur de ne pas pouvoir faire grand-chose. Il n’avait pas tort, on devrait songer à regagner la terre ferme.
- L’altitude te dérange ? Tu as une magie de vent et tu ne cherches même pas à t’envoler... moi je trouve que tu manques de confiance en toi. Je soupirai. Sa manière d’utiliser la magie semblait un peu mécanique, sans sentiments... elle manquait de vie. Ce genre de personnes, c’était compliqué de les décoincer. Si je pouvais le confronter à quelque-chose... peut-être que ça pourrait fonctionner ? Dis, j’ai une idée, tu me fais confiance ?

Mon visage était devenu sérieux, ce qui contrastait avec l’attitude désinvolte et légère que j’avais eue jusqu’alors. Balançant légèrement, je me penchai en avant pour m’appuyer sur les genoux, approchant mon visage du sien pour le fixer dans les yeux. Il n’y avait rien d’aguicheur dans ce regard, pourtant, seulement la nécessité de ce pacte tacite pour ce que je m’apprêtais à faire. Quoi qu’il m’ait répondu à ce moment, c’était un peu tard pour revenir en arrière...

- Leçon numéro un : on se retrouve en bas. Crois en tes capacités, et je te veux en un seul morceau à l’arrivée. Je posai les mains sur ses épaules. Allez, envole-toi ! »

Rien ne bat la pratique, n’est-ce pas ? Malgré le sérieux du moment, je ne pus retenir une mimique espiègle en le poussant vers le vide. En fait, je fis même mieux, décidant de plonger avec lui à travers la nappe de nuages colorés. Mon grand dragon de nuages ne tarda pas à venir me rejoindre dans ma chute, me récupérant au vol en accompagnant ma descente. Chaque seconde, l’accélération de la gravité nous rapprochait un peu plus du sol. Cette sensation grisante, la vitesse... ressens ton élément. Montre-lui, fais rugir cet ouragan.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 03/01/2018
Occupation : Lycéen 15ème grade, emmerdeur
Sexualité : Citrouille
Messages : 173

Carte de Jeu
Double Compte: Cornaline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
2 ★ - Multiple
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Sam 2 Juin 2018 - 20:42

- Dis, j’ai une idée, tu me fais confiance ?

Il se retrouva soudainement nez à nez avec elle, ses yeux verts plantés dans les siens, emplit d’une sincérité foudroyante. Ses propres yeux le brûlaient un peu. Le vent, sans doute.

- Leçon numéro un : on se retrouve en bas. Crois en tes capacités, et je te veux en un seul morceau à l’arrivée.

Il sentit un horrible frisson le parcourir. La sensation de danger lui sauta subitement à la gorge comme un fauve enragé.

- Allez, envole-toi !

Son cœur manqua d’exploser quand son corps bascula dans le vide, agrippé par des courants d’air. La jeune fille lui adressa un dernier sourire malicieux avant de le renverser complètement, du bout des doigts.
Puis rien que le ciel. Sombre, encore strié d’orange. Il s’engouffra dans le vide. Le chaos l’avala tout entier. Au fond de sa gorge, un hurlement naquit, comme s’il chercher à cracher toute sa colère. La magie remonta brusquement le long de ses bras et un violent mistral l’enveloppa, exerçant une terrible pression sur son corps maigre. Il se sentait comme s’il allait se briser à chaque instant et pourtant son pied finit par effleurer le sable gris de la plage. Il fit quelques pas, laissant le courant de vent desserrer son étreinte autour de lui. La douleur martelait son crane et la nausée lui soulevait le ventre, si bien qu’il ne fit pas 3 mètres avant de s’effondre à genoux, s’appuyant sur un bras et tenant son ventre de l’autre. C’était la première fois qu’il expulsait autant de magie et d’une façon aussi brusque. Mais il l’avait fait. Il était vivant. Dire qu’il aurait pu finir en crêpe…

-Dès qu’elle se pose, je jure que je…

Il ne finit pas sa phrase. Son estomac se tordit violemment et il manqua de vomir. La jeune fille se posa à coté de lui. Il ne se retourna pas vers elle car il se rendit compte qu’il pleurait. Sans qu’il s’en rende compte, de chaudes larmes avaient commencer à dégringoler abondamment de ses yeux, trempant ses joues et le haut de son écharpe qui par miracle ne s’était pas envolée. Il porta la main à son visage, étonné. C’était comme si le barrage qu’il avait maintenu en lui s’était fissuré l’espace d’un instant, laissant couler un peu de son fardeau d’émotion. Gêné, il tourna brusquement la tête, essuyant prestement ces larmes inattendues, puis se releva l’air de rien, quoiqu’un peu fébrile.

-Vas y mollo la prochaine fois, lâcha t-il visiblement irrité. Enfin...je veux dire…

Il soupira. Il n’avait pas l’habitude de remercier, ça n’était pas naturel pour lui. Et puis sa soudaine mélancolie s’était changé en colère. Il se sentait un peu trahit et confus. Mais à quoi bon se fâcher maintenant? Il était vivant. Vidé et épuisé, mais vivant. Et surtout libéré d’un verrou.

-Bon… maintenant que tu as essayer de me tuer, on se connaît suffisamment pour s’échanger nos noms, hein?

Il tendit devant lui une main déterminé, un sourire ironique au coin des lèvres.

-Ambre. Enchanté.


Thème de moi:
 


(╮°-°)╮┳━━┳ ( ╯°□°)╯ ┻━━┻
Ambre agace en #660099
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 680

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Ven 10 Aoû 2018 - 18:04

En chute libre... perdue au milieu d’un tourbillon de vents hurlants, la conscience parfois s’échappait, semblait comme se détacher de nos corps. L’adrénaline, la pression émotionnelle autant que cette de l’air, la suspension du temps dans une accélération fulgurante. On se disait souvent en rigolant, qu’une fraction de seconde d’hésitation à cette vitesse pouvait nous réduire en poussière. Doucement, j’inclinai ma chute pour me laisser aspirer par la colonne de vide provoquée par la percée de mon dragon dans le ciel.

Est-ce qu’il s’en sort ? Agrippée au duvet nuageux de mon compagnon, je suivais la trajectoire du garçon. L’altitude s’effondrait doucement, dangereusement. Ressens le vent... ne cherche pas à lutter, écoute-le. Pour obtenir ses ailes, il faut les mériter, pas vrai ? Mais je croyais en sa réussite... je ne l’aurais pas poussé si je l’en pensais incapable. Allait-il m’en donner raison... eh bien, en quelque sorte, oui.

L’instant qui suivit, une pulsation rageuse transperça le ciel, stria les nuages tel un coup de griffe. L’ouragan intérieur enfin libéré de ses chaines, un sourire fier me monta au visage. Il se liait enfin avec son élément. Je le suivis dans sa chute, veillant à ce qu’il ne s’écrase pas sur un coup de tête. Il semblait prêt à exploser... son vent a lui continua de hurler jusqu’à l’épuisement, jusqu’à ce qu’enfin il libère son descendant sur la plage de sable humide, exténué. Il s’en était sorti... mais tellement affaibli qu’il ne tint pas dix pas avant de s’effondrer à genoux, une main au sol, l’autre tenant son estomac. Pour moi, il s’en sortait plutôt bien. C’était impressionnant en soit qu’il ne s’évanouisse pas après ça.

Après quelques secondes d’hésitation, je posai moi aussi pied à terre à une poignée de mètres derrière lui. D’un geste de la main, une caresse légère, je rendis mon dragon aux nuages en volutes d’étincelles nacrées. Le jeune homme s’était un peu remis de ses émotions, du moins... autant qu’il en avait été capable.

« Vas y mollo la prochaine fois. Enfin... je veux dire…

Je ne trouvai rien à répondre à cette phrase... je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir d’être un peu en colère, c’était normal après ce qui venait de se passer. Mais il ne l’était pas vraiment. Dans ses yeux embués, je devinai qu’il avait appris quelque chose avec cette expérience.

- J’y suis allé un peu fort, peut-être ?...
- Bon… maintenant que tu as essayé de me tuer, on se connaît suffisamment pour s’échanger nos noms, hein ?

Sur le coup, je ne m’attendais pas à ça. Je me grattai timidement la joue, un peu embêtée, bien que consciente de ce que je venais de faire. Cependant... s’il souhaitait réellement s’échapper de cette île, viendrait un jour où sa magie mettrait sa vie en danger. A. ne permettrait pas cela aussi facilement. Il comprenait sans doute un peu mieux ce que j’avais essayé de lui dire, maintenant. Les démonstrations valent cent fois mieux qu’un long discours, surtout quand on parle de magie. Finalement, j’attrapai la main qu’il me tendait pour conclure les présentations.

- J’m’appelle Lyra, enchantée de même. »

Ambre, ce n’était pas un prénom qu’on voyait souvent pour un garçon. Quelques fois, des rencontres atypiques se faisaient par des voies inattendues. C’est seulement maintenant que je réalisai que la nuit tombait déjà sur l’île, comme si le temps une fois redescendus sur terre s’était écoulé plus vite que nous ne l’avions pensé.

« Bon, eh bien... je vais me rentrer. Si tu as encore envie de mourir un de ces jours, fais signe ♪ lâchai-je en riant, essayant de détendre l’atmosphère. La question qui suivit, j’hésitai un instant avant de la poser et finalement, elle sortit presque spontanément :
- Dis, tu as encore envie de voir le monde, après ça ? »

Une question un peu naïve, peut-être. Peu importe.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 03/01/2018
Occupation : Lycéen 15ème grade, emmerdeur
Sexualité : Citrouille
Messages : 173

Carte de Jeu
Double Compte: Cornaline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
2 ★ - Multiple
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   Mar 14 Aoû 2018 - 23:56

- J’m’appelle Lyra, enchantée de même.

Lyra. Enfin un nom à mettre sur ce visage souriant. Lyra, donc, se saisit de la main qu’il lui avait tendu. Ambre n’aimait pas trop toucher les gens, aussi l’initiative de ce geste l’étonnait lui même. Mais étrangement, dans la pénombre naissante, ce sentiment d’inconfortabilité n’avait plus aucune importance et s’évaporait aussitôt.

- Bon, eh bien... je vais me rentrer. Si tu as encore envie de mourir un de ces jours, fais signe ♪

Il acquiesça en silence, lâchant un petit rire soupiré à la vanne de la susanoo. Il ne devrait pas tarder à rentrer lui aussi. Juste… le temps de regarder encore un peu les vagues. Peut-être marcher encore un peu dans l’eau glacée. Une manière pour lui qui craignait l’océan de surmonter sa peur en quelques sortes. D’ailleurs… il aurait peut être du la remercier, cette Lyra. Mais avait même qu’il n’ait pu dire quoi que se soit, elle se retourna et lui demanda :

- Dis, tu as encore envie de voir le monde, après ça ?

La question le prit de cours, laissant une amère sensation l’envahir. Qu’est ce que c’était ? Ce sentiment désagréable, envahissant, obstruant. C’était le...doute? Il garda le silence, un peu troubler par cette soudaine lourdeur. Comme s'il avait découvert que le fil droit qu'était sa vie comportait en fait un nœud. Un énorme nœud. Un nœud qui lui nouait la gorge. Comment avait-il pu ignorer cette sensation aussi longtemps? Il tiqua. Peut être se sentait-il juste vexer de constater qu'une question aussi bête puisse remettre en cause sa promesse.
Non. Ça n'était pas le moment d'abandonner. Il se poserai des questions une fois son but accomplit.

-Oui.

La réponse sonnait un peu faux à travers sa voix monocorde et fatiguée, presque résignée. Il aurait voulu que le feu qui l’avait poussé à s’intéresser aux continents lorsqu’il n’était qu’un enfant se rallume à nouveau. Que la chaleur de sa promesse suffise à raviver le fourneau. Et pourtant, malgré tout ses efforts, il ne se sentait pas encore prêt à partir. Mais ça allait déjà mieux. Étrangement, sa chute dans le vide l’avait rendu un peu plus serein. Une petite voix souffla un "Courage!" au creux de son oreille.

-Je ne suis pas tout à fait prêt, j’en ai conscience...mais j’aimerai beaucoup y aller. Pour quelqu’un.

Il inspira profondément. Son souffle était légèrement saccadée, et il regardait ses chaussures, mais il tint bon. Il allait la remercier. Parce qu’elle le méritait vraiment.

-On ne se connaissait pas il y a une demi-heure à peine, c’est fou. Et pourtant j’ai appris plein de chose grâce à toi. Merci.


Il relava un peu les yeux, cherchant les siens à tâtons dans le noir. Peut être se recroiseraient-ils un jour, avec un peu de chance. Mourir à nouveau? Dans ses circonstances, avec plaisir. Mais décidément, volé (enfin si on pouvait parler de vole) l'avait exténué. Il avait l'impression que s'il fermait les yeux maintenant, il s'endormirait pour 10 ans. Étouffant un bâillement, il replaça une mèche derrière son oreille, tenta un sourire maladroit et fatigué et prononça simplement :

-Au revoir, Lyra.


Thème de moi:
 


(╮°-°)╮┳━━┳ ( ╯°□°)╯ ┻━━┻
Ambre agace en #660099
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les pieds dans l'eau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les pieds dans l'eau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allons tremper nos pieds dans l'eau...
» Les pieds dans l'eau
» Les pieds dans le sable chaud. [PV : Anna]
» LES PIEDS DANS LE PLAT. Est-il normal que?
» Sources - Bilbo le Hobbit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Le village d'Ikazuchi :: Autres lieux-
Sauter vers:  
Top-Sites