FORUM FERMÉ DEPUIS LE 23/08/2019
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Logitech Z207 Système de hauts-parleurs Bluetooth pour PC ...
30 € 50 €
Voir le deal

Partagez
 

 Jusqu'au bout de la nuit. [Damian]

Aller en bas 
Lilie Mc Cookies


Féminin Date d'inscription : 19/09/2017
Occupation : Gérante d'une pension
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 36

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Lilie Mc Cookies
3 ★ - Complex
Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] Empty
MessageSujet: Jusqu'au bout de la nuit. [Damian]   Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] EmptyDim 25 Nov 2018 - 18:07

Amishawa. Capitale de l’île d’Awashima. 19h.
On aurait pu se croire dans une grande soirée mondaine comme on en voit à la télévision. Les voitures luxueuses et les limousines se succédaient devant l’entrée de la grande salle louée pour l’occasion. Les Mc Cookies avaient une certaine notoriété ici. Mais seuls ceux qui s’intéressaient à leur métier avaient connaissance de leur existence. Les invités avaient déjà envahis les lieux, se précipitaient vers le buffet pour y prendre des petits fours et d’autres douceurs sucrées ou salées.

« Mademoiselle, c’est l’heure. »

Dans ce qui semblait être son vestiaire, Lilie poussa un profond soupire. Elle détestait ces soirées. Pourquoi était-elle obligée d’y assister ? Parce que Papa et Maman le désiraient, bien sûr. D’un pas adroit, elle se dirigeât vers la porte et descendit l’escalier menant à la salle de réception. Elle se sentait totalement hors de sa zone de confort. En premier, ces talons de pas loin de douze centimètres de hauteur lui allongeaient les jambes de façon significative et lui procuraient un équilibre instable. En second, ce maquillage… Lilie détestait être sur-maquillée de la sorte. Ses paupières arboraient une douce couleur rosée, un fin trait d’eyeliner et un coup de crayon sous les yeux. Bien sûr, le reste du maquillage traditionnel s’ajoutait : blush, fond de teint léger, mascara. Ses cheveux étaient également différents : entièrement bouclés. Ça changeait totalement son visage, sa bouille d’enfant. Enfin, sa robe était le principal problème. Elle était bien trop courte ! Montant à mi-cuisses, asymétrique avec les côtés plus longs et en tulle fin, bustier… BUSTIER ! Non mais, c’était une blague cette robe ma parole. Elle avait honte, tellement honte qu’elle en rougissait. Heureusement, ici, personne ne la connaissait. Personne ne savait qui elle était vraiment, au quotidien.

Lilie attrapa un verre de champagne à la volée, sur un plateau tenu par un servant en costume. Le portant à ses lèvres, elle se retourna comme par instinct. Et elle manqua de s’étouffer subitement avec sa gorgée. Elle aurait aimé vouloir frotter ses yeux, mais le maquillage le lui interdisait.

« De… Que… MONSIEUR DAMIAN ! »

Un peu bruyante, elle porta sa main devant ses lèvres et esquissa un sourire gêné, échappant un petit « oups » mignon et s’éclipsant plus loin. Pourquoi fallait-il qu’il soit ici ? Pourquoi il fallait que quelqu’un qu’elle connaisse (et qu’elle avait vu nu qui plus est, le jour même) soit présent à cette fête stupide ? Rougissant jusqu’aux oreilles, elle se faisait discrète. Oui, après avoir crié son nom, c’était une chose compliqué. Mais elle espérait qu’il ne l’avait pas entendu. Irréaliste.


Lilie te parle en #f5934a
N'hésitez pas à me prévenir lorsque vous répondez à un de mes RPs ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous




Invité
Invité
Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] Empty
MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit. [Damian]   Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] EmptyMer 5 Déc 2018 - 20:21

Osmund
Damian L.

Mc Cookies
Lilie

Jusqu'au bout de la nuit.
Cette fois-ci, j’avais pris le trajet le plus court possible en moto. Je ne devais pas être en retard, sinon ça voudrait dire être grillé lors du rachat du bar, et avoir très mauvaise réputation auprès de clients. Ce qui serait fâcheux pour mes projets futurs. Ce qui signifiait que je n’avais que le temps d’une douche rapide avant de repartir en trombe. Si je voulais être à l’heure, il fallait que j’aille déjà sur place pour préparer mon espace de travail mais surtout : récupérer mon uniforme. Je devais ressembler à n’importe quel autre serveur standard ce soir, et pas venir dans un costume taillé sur mesure comme si j’étais un invité. Ce serait peut-être pour d’autres soirées mondaines ou je devrais supporter la présence d’une de ces « jeunes femmes fortunées et bien éduquées » à mon bras, qui gloussera à chacune de mes plaisanteries… le genre que je déteste.

Arrivé sur place, je garais ma moto à l’arrière, à l’abri des regards. Elle était certes chère, mais je ne voulais pas que quelqu’un s’en approche. Personne ne touche à mon bébé ce soir. Je m’engouffrais ensuite dans la salle, prenant pleinement possession des lieux : je repérais mon coin bar et m’y installais quelques secondes, déplaçant les bouteilles à ma guise, installant l’endroit à MA convenance. Ça faisait partie des conditions de l’accord, voilà pourquoi aucune des personnes présentes n’osa me dire quelque chose quant à la modification de leur installation. J’étais certes un employé, mais derrière ce comptoir, le patron, c’était moi. Ma seule zone d’autorité. Et enfin, un majordome venait à moi, m’apportant ma tenue pour la soirée. Une simple chemise blanche avec un veston noir et un pantalon de costume assez luxueux tout de même. Après tout, je représente leur famille, je ne peux pas être habillé comme « un vulgaire pécore », avec un simple jean et une chemise noire.

Je le remerciais puis me dirigeait vers le vestiaire des employés, faisant rapidement connaissance avec les autres collègues présents et recevant mes instructions pour le service en salle. Les trucs classiques et bateaux, ne pas offenser les gens, ce genre de choses… c’est d’un ennui. Dire qu’à l’heure actuelle j’aurais pu être ailleurs, à dévorer un délicieux gât… ah non c’est vrai, elle aussi avait des obligations cette nuit. Dommage.

Enfin bref, il était temps de revenir en salle. Au départ, n’ayant vu que très peu d’invités, je m’étais contenté de tenir le bar, offrant différents cocktails simples et léger aux différentes personnes se présentant à moi, écoutant les discussions pour essayer de m’adapter au profil du client. Puis, au fur et à mesure, la salle commençait à se remplir. Au dehors, l’on pouvait voir passer différentes voitures de luxes, des limousines… et des gens se donnant l’air important, probablement pour se faire bien voir des organisateurs. L’on pouvait aussi repérer dans cette foule des jeunes héritiers, semblant chercher du regard une personne précise. Mes patrons auraient-ils une fille à marier ?

J’étais tiré de mes réflexions par un des serveurs me demandant de l’aide pour la salle. Je fermais donc mon bar pour l’instant afin d’attraper un plateau sur lequel je disposais plusieurs coupes de champagnes que je remplissais avec une extrême précision de la même quantité, vidant au passage une bouteille hors de prix, le genre que mon paternel aimait exposer dans son bureau et qu’il ouvrait lorsqu’il signait un ‘gros contrat’. Je devais avouer qu’il était plutôt bon, mais… je n’étais pas autorisé à en boire pour l’instant. Aussi je me contentais donc de passer entre les invités, les laissant saisir une coupe à mon passage, regardant à peine les personnes m’entourant, pas intéressé, me demandant plutôt si la demoiselle rencontrée plus tôt était réellement dans une soirée de ce genre, ou tout autre chose… ça ne ressemblait tellement pas à l’impression qu’elle m’avait donné malgré ses manières élégantes…

« De… Que… MONSIEUR DAMIAN ! »

Pardon ?! J’ai bien entendu ? Je sursautais d’un seul coup et me retournais subitement, cherchant des yeux cette voix qui venait de m’interpeller. C’était elle, j’en étais sûr, mais où ? Puis je remarquais une personne tentant de s’échapper discrètement. Des cheveux noirs, une robe rouge… mais je n’ai pas pu voir son visage. Aussi, je décidais de suivre le chemin qu’elle avait emprunté, cherchant des yeux toute personne qui pourrait ressembler à la description. Rien qu’en cet instant, j’avais déjà brisé deux des règles établies plus tôt : chacun son secteur, et rester discret avec les invités. Puis je réalisais enfin : Mc Cookies. Son nom de famille, mais aussi le nom des clients : C'était leur fille ! Pourquoi j'avais pas fait le rapprochement plus tôt ?!

Et enfin, je la repérais. Effectivement, le changement était flagrant : ses cheveux noirs et lisses étaient bouclés, son maquillage était… peut-être excessif comparé à tout à l’heure, mais lui donnait un air un peu plus… adulte. Et surtout, sa robe. Bien loin de son kimono de cet après-midi, une robe luxueuse, rouge, dévoilant ses charmes et ses courbes plutôt généreuses. J’en restais bouche bée, rougissant face à elle, surpris.

« Vous ici ? C’est un plaisir de vous revoir, jeune demoiselle Mc Cookies. Vous êtes ravissante. Permettez que je vous offre une autre coupe, pour me faire pardonner de cet après-midi et de vous avoir mis dans l’embarras. Passez une excellente soirée et… si le besoin s’en fait sentir, c’est avec grand plaisir que je discuterais avec vous. Maintenant, si vous voulez bien m’excuser… j'ai un plateau à vider puis un coin bar à tenir.»

Je m’inclinais face à elle puis lui prenais sa main libre pour y glisser une deuxième coupe de champagne avant de lui faire un clin d’œil et de retourner dans ma zone, surpris de ne pas avoir été interpellé par l’autre serveur. J’arborais maintenant un immense sourire, cette soirée était devenue bien plus intéressante à mes yeux. Surtout vu le regard que les invités me jetaient à présent, notamment la horde de prétendants. J'allais peut-être pouvoir m'amuser moi aussi cette nuit...


Dernière édition par Damian L. Osmund le Mer 6 Fév 2019 - 20:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilie Mc Cookies


Féminin Date d'inscription : 19/09/2017
Occupation : Gérante d'une pension
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 36

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Lilie Mc Cookies
3 ★ - Complex
Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] Empty
MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit. [Damian]   Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] EmptyDim 16 Déc 2018 - 18:15

Argh. Pourquoi avait-il fallut qu’il l’entende et la rattrape ? Face à lui, elle ne savait pas comment elle devait se comporter. A la fois subjuguée par sa présence et sa tenue, mais en même temps tellement mal à l’aise. Ses yeux s’étaient plantés dans les siens, la bouche entrouverte. Elle ne savait plus où se mettre. Elle était tellement plantée dans la douceur de ses pupilles qu’elle n’avait pas remarqué qu’il avait rougit en s’approchant. Sans réussir à placer un mot, elle accueillait la seconde coupe de champagne de sa main libre et laissait cette nouvelle connaissance reprendre son service.

Lilie mit quelques secondes à reprendre ses esprits. Merde, que s’était-il passé ? Quelqu’un l’avait vu. Quelqu’un savait qu’elle appartenait à « ce » monde. En moins d’une minute, son monde avait comme basculé. Son cœur s’accéléra, tambourinant dans sa poitrine alors qu’elle commençait à se sentir oppressée. De quoi avait-elle si peur, au juste ? Certainement que sa petite vie tranquille à la pension ne cesse. Car Lilie ne souhaitait pas reprendre l’empire familial, loin de là. Elle préférait nettement sa vie tranquille, sans stress et pleine de belles rencontres plutôt que celle de ses parents, toujours coincés au boulot. Sur un coup de tête, elle descendit un des deux verres qu’elle tenait. Cul sec. Aller ! Sa vie n’allait pas basculer aujourd’hui, elle ne laisserait pas ça arriver.

« Lilie ? Est-ce que ça ? »
« Hm ? »

Tirée de ses pensées, la demoiselle tournait le regard vers la source de cette phrase. Erwin Rupert, fils d’un banquier et vieille connaissance.

« Tu le connais ? Il t’embête ? Est-ce que tu veux qu’on demande à la sécurité de le faire sortir ? »
« Oula non, surtout pas. Tout va très bien. »

Il était quand même vachement proche, cet Erwin. Elle n’était pas très à l’aise maintenant qu’il avait posé sa main sur son épaule et qu’il lui soufflait presque à l’oreille. Elle se défaisait de son emprise rapidement et se glissait dans la foule sous les regards peu discrets des convives masculins. Les jeunes hommes fortunés, les prétendants. Ça chuchotait dans la foule, elle devait se faire discrète. Alors, elle vida son second verre d’un coup à nouveau et disparut.


La soirée avait une heure plutôt avancée maintenant. Lilie avait enchainé les verres, doucement, mais sûrement. Se laissant inviter par ces multiples hommes venus, dirait-on, pour bien se faire voir auprès d’elle. Comme si elle comptait se marier ! Elle avait bêtement ri à leurs blagues nulles, mais son esprit était occupé ailleurs. Pour la première fois de la soirée, elle se dirigeait vers le bar pour chercher une nouvelle boisson. Elle les avait attrapées à la volée jusque-là.

« Un cocktail frais, s’il-vous-plaît. »

Après un léger bâillement caché d’une main habile, elle posa ses yeux sur le barman et piqua un fard.

« Je… M’excuse de vous avoir, comment dire… D’avoir crié votre nom de la sorte. »

Elle baissa un peu les yeux et jeta son dévolu sur les petits fours disposés sur la table juste à côté.

« Je ne m’attendais pas à vous trouver ici. Vous êtes différents de ceux que j’ai l’habitude de croiser ici. »

Déjà, elle le connaissait. Ensuite, il ne lui courrait pas après.

« Je… Euh… Vo-votre uniforme… vous va-bi-bien. »

Et voilà qu’elle bégayait. Idiote.


Lilie te parle en #f5934a
N'hésitez pas à me prévenir lorsque vous répondez à un de mes RPs ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous




Invité
Invité
Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] Empty
MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit. [Damian]   Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] EmptyMer 23 Jan 2019 - 0:53

Osmund
Damian L.

Mc Cookies
Lilie

Jusqu'au bout de la nuit.
Finalement, cette petite animation imprévue ne m’avait valu aucun ennui avec l’équipe. Les seules choses qui avait été attirées semblait être ces « riches » héritiers, sans doute persuadé d’avoir affaire à un pécore quelconque, qui tentaient de m’intimider après mon petit tour de force un peu plus tôt.

« Alors, le serveur, on s’est bien amusé ? Dommage, elle est inaccessible pour quelqu’un comme toi, donc reste à ta place… avec la plèbe. »

Oh… j’allais bien m’amuser avec celui-là. Un brun, assez petit, avec un air suffisant sur le visage et un costume complet qui semblait trop grand pour lui. Quelqu’un voulant vraiment paraître plus important qu’il ne l’était réellement donc. Avec un grand sourire, je lui tendais une coupe de champagne, sans montrer d’intention réellement hostile au premier abord. Cet idiot se tenait aux limites d’un tapis… un accident était si vite arrivé.

Un fin trait de brume s’échappait du bas de mon pantalon, se dirigeant lentement, discrètement, au niveau de sa cheville droite. Il saisissait la coupe de champagne en arborant toujours son sourire fier, attendant probablement une réaction ou une réponse de ma part, bien trop occupé à vouloir me remettre à ma place pour remarquer ce qu’il se passait au niveau du sol. J’allais lui offrir ce qu’il attendait avant de l’humilier.

« Monseigneur a raison, je ne mérite vraiment pas autant d’attention. Néanmoins, à votre place, je me méfierais, monsieur. Vous semblez vous aussi venir d’un autre monde que celui-ci, et ce serait dommage de chuter de votre piédestal en voulant brûler les étapes. »

Et à ces mots, je me tournais pour m’en aller et attendais patiemment pour activer mon maléfice. Et dès qu’il fit un pas, la brume se resserrait brusquement autour de sa cheville et le tirait avec force, le déséquilibrant et l’entraînant au sol, faisant voler la coupe de champagne qui venait se déverser sur lui et sa tenue alors que je m’éloignais avec un sourire mauvais. La brume se dissipait presque instantanément, ne laissant aucune trace ni preuve de ce que j’avais fait. La seule chose que l’on pourrait incriminer serait le tapis, qui semblait être légèrement plié maintenant. Il s’était probablement pris les pieds dedans, le pauvre… bref. J’avançais encore de quelques pas, servant encore plusieurs invités, plaisantant avec certains, subissant parfois l’assaut d’un autre des prétendants et leur faisant subir quelques petits tours du même genre qu’au premier, avant d’enfin aller à mon endroit favori, mon coin personnel : mon bar.

Et qu’elle ne fut pas ma surprise quand, après une demi-heure de service, je vis arriver cette délicieuse demoiselle répondant au doux prénom de Lilie. Elle semblait avoir passé une soirée… compliquée. Était-elle ivre ? après tout, c’était une possibilité à prendre en compte, je ne l’avais pas recroisée de la soirée mais il y avait d’autres serveurs, et qui sait ce qu’aurait pu tenter ceux que je n’ai pas croisé après tout.

« Un cocktail frais, s’il-vous-plaît.

- Tout de suite. »

Pendant que je m’attelais à la préparation de son cocktail, quelque chose d’assez frais et sucré avec très peu d’alcool, pour ne pas la rendre saoule. Evitons avec autant d’opportunistes à portée… hmmm… pourquoi pas un Amaretto Sour ? Va pour ça. Pendant ce temps, donc, elle se jetait sur les petits fours non loin.

« Je… M’excuse de vous avoir, comment dire… D’avoir crié votre nom de la sorte.

- Ce n’est rien, j’ai aussi été très surpris de vous revoir ici. Agréablement surpris. Pour une fois que la rencontre se fait de manière un peu plus… normale, sans animal effrayant à portée et avec des vêtements. »

- Je ne m’attendais pas à vous trouver ici. Vous êtes différents de ceux que j’ai l’habitude de croiser ici. Je… Euh… Vo-votre uniforme… vous va-bi-bien. »

Avec un sourire poli, je relevais les yeux vers elle et en profitait pour l’admirer à nouveau quelques instants. Le rouge me montait à nouveaux aux joues. Néanmoins, je ne pouvais m’empêcher de repenser à sa tenue de cette après-midi et son attitude et… bizarrement, ça me plaisait beaucoup plus que ce que je voyais actuellement, ça faisait plus… authentique.

« Hé bien… je vous remercie. C’est plus proche de ma tenue habituelle à vrai dire, ce que vous avez vu cet après-midi… quand je suis ressorti du vestiaire, hein… c’était exceptionnel. Quant à vous, vous êtes ravissante dans cette tenue. Néanmoins… je dois avouer avoir une préférence pour votre tenue de cet après-midi. Vous me sembliez plus… à votre aise. Enfin, après, c’est mon avis personnel, peut-être que le votre est différent. Tenez, votre boisson est prête. Un Amaretto Sour, j’espère que cela vous plaira. »

Je faisais doucement glisser le verre devant elle avant de me servir la même chose, décidant de l’accompagner dans son geste, prétextant une pause. Après tout, derrière ce comptoir, j’étais mon propre patron maintenant, mon planning était ce que je décidais d’en faire. Et j’avais décidé de prendre quelques minutes de plaisir en charmante compagnie.

« Permettez que je vous accompagne ? J’ai besoin d’un peu de repos, j’ai passé ma soirée debout à servir tout un tas de gens… intéressants, on dira. »



Dernière édition par Damian L. Osmund le Mer 6 Fév 2019 - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilie Mc Cookies


Féminin Date d'inscription : 19/09/2017
Occupation : Gérante d'une pension
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 36

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Lilie Mc Cookies
3 ★ - Complex
Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] Empty
MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit. [Damian]   Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] EmptySam 26 Jan 2019 - 18:41

Lilie avait pouffé de rire. Elle se doutait bien que la tenue “sortie du bain” n’était pas habituelle. Qui irait se promener ainsi dans la rue, à part un fou bien sûr ? Monsieur Damian marquait un point. Sa tenue, la sienne, était bien trop élégante et très pénible à porter. Elle détestait la plupart des éléments qui la constituaient, à commencer par les chaussures bien trop hautes. Son kimono était beaucoup plus confortable, elle s’y était habituée lors de sa formation avec sa professeur et ne le quittait que pour les soirées de ce style.

Elle réceptionnait le verre que lui tendait désormais le jeune homme. Sans attendre, elle le goûta du bout des lèvres. Parfait ! Elle offrit un sourire au barman et accepta sa compagnie avec plaisir.

Vous marquez un point. Je préfère ma tenue traditionnelle à cette… robe de foire.

Arquant un sourcil, elle sirota sa boisson doucement en faisant signe au barman de la suivre. Ainsi accompagnée, elle passa par une des portes situées près du grand escalier. La refermant derrière elle, elle poussa un profond soupire tandis qu’elle s’étirait doucement. Désormais, ils se trouvaient sur la terrasse qui leur offrait une vue magnifique sur le jardin. Au calme, loin du bruit de la rue et de celui de la fête. Lilie s’approcha du rebord de la terrasse et s’assied sur celui-ci.

Fiou ! ça fait du bien, enfin un peu de calme.

Posant son verre près d’elle, elle se délesta de ses horribles chaussures. L’idée de virer la robe lui parut presque bonne… Mais elle aurait certainement un peu froid.

Ces gens ne sont pas… intéressants, comme vous dites. Ils sont méchants, égocentriques. stupides ! Je suis parfaitement consciente de n’être qu’un morceau de viande pour certains, une poule aux oeufs d’or pour les autres. Je n’ai que vingt ans, je n’ai pas du tout envie de me marier, moi. Et surtout pas avec eux…

La demoiselle perdit son regard au loin un instant puis le reposa sur Monsieur Damian en portant son verre à ses lèvres.

Et vous, à part les cocktails, quelqu’un vous intéresse ?

Par le passé, elle avait été intéressée par une personne. Quelqu’un avec qui elle aurait aimé pouvoir être, mais ils venaient de deux mondes différents. Après sa disparition, elle s’était promise de le retrouver, de ne plus jamais laisser ses parents décider pour elle. Son sourire devenait mélancolique, à moitié caché par le verre qui ne quittait pas ses lèvres, comme s’il était interminable.

Excusez-moi, c’était une question indiscrète.

Une idée saugrenue lui traverse alors l’esprit. Dans un rire amusé, elle descendit enfin de son rebord et tendit une main à Monsieur Damian alors que son visage arborait un large sourire.

Vous dansez ?


Lilie te parle en #f5934a
N'hésitez pas à me prévenir lorsque vous répondez à un de mes RPs ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous




Invité
Invité
Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] Empty
MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit. [Damian]   Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] EmptyMer 6 Fév 2019 - 20:07

Osmund
Damian L.

Mc Cookies
Lilie

Jusqu'au bout de la nuit.

« Vous marquez un point. Je préfère ma tenue traditionnelle à cette… robe de foire. »


Étant donné le prix probable de ce tissu, robe de foire était peut-être un peu… violent. Mais après tout, vu qu’elle déteste ça, c’est assez compréhensible. Lorsqu’elle me fit signe, c’est avec un sourire que je lui emboitais le pas, la suivant dans ce lieu immense, ne sachant pas vraiment où elle m’entraînait. On ne m’avait pas fait la visite complète. En dehors des zones réservées aux employés, cet endroit restait pour moi un mystère.

Alors que nous nous enfoncions dans ce lieu, le bruit des animations et de la fête s’éloignait grandement, ne laissant qu’un simple bruit de fond très atténué. Nous étions complètement seul, sur une terrasse donnant sur un somptueux jardin, très bien entretenu. Ce lieu me rappelait de vagues souvenirs de part le luxe apparent tout autour, m’arrachant un sourire nostalgique alors que mes yeux se posaient au loin.

« Fiou ! ça fait du bien, enfin un peu de calme. »

Ah, oui, c’est vrai ! Je n’étais pas seul. Mon attention se portait à nouveau sur la charmante personne m’ayant entraînée ici alors qu’elle se débarrassait de ses chaussures. Je m’installais non loin d’elle, fouillant dans ma poche à la recherche de mon paquet de cigarette par reflexe. Paquet que j’avais oublié dans les vestiaires. Et merde.


« Ces gens ne sont pas… intéressants, comme vous dites. Ils sont méchants, égocentriques. stupides ! Je suis parfaitement consciente de n’être qu’un morceau de viande pour certains, une poule aux oeufs d’or pour les autres. Je n’ai que vingt ans, je n’ai pas du tout envie de me marier, moi. Et surtout pas avec eux…

- A vrai dire, j’ai pu remarquer que la plupart d’entre eux étaient… comme vous dites. Mais d’autres ont au moins le mérite d’être drôle quand ils se prennent les pieds dans un tapis ! Je ne peux pas leur enlever ça… »

Je pouffais doucement de rire au souvenir de ce type couvert de champagne… aaaah, si seulement j’avais pu faire plus encore pour l’humilier… avoir son nom par exemple, pour racheter la compagnie de ses parents et ensuite les faire couler… mais l’affront n’avait pas été assez grand pour que je ruine sa vie, si ?

« Néanmoins, l’idée d’un mariage si jeune… c’est une des raisons qui fait que je me sens si bien sur cette île. Aucun risque de participer à ce genre de soirée étant donné que personne ne sait vraiment d’où je viens. »

En effet, qui se douterais qu’un simple barman était en fait le fils du dirigeant d’une énorme entreprise, dont il reprendrait les rênes un jour à distance ? Personne. Et ici, je n’avais pas à tenter de séduire une femme fortunée sous les ordres du paternel, pas de mariage arrangé, rien de tout ça. J’étais totalement libre… je devrais remercier mes dons pour ça. Je portais doucement mon verre à mes lèvres pour enfin goûter à ce cocktail, qui semblait avoir bien plu à mon amie lorsqu’elle rompit le silence par une question que je n’espérais pas entendre.

« Et vous, à part les cocktails, quelqu’un vous intéresse ? »

Je manquais de m’étouffer avec mon verre, le reposant à la hâte sur le rebord avant de tousser quelques secondes. J’étais totalement pris par surprise. Une fois la toux passée je me tournais à nouveau vers elle, reprenant un air sérieux avant d’ouvrir les lèvres pour répondre mais…

« Excusez-moi, c’était une question indiscrète.

- Oh heu… ce n’est rien… la curiosité n’a jamais fait de mal après tout. Pendant un temps il y a eu quelqu’un mais… ça n’a pas vraiment fonctionné. Depuis, j’me contente de me laisser porter, et n’ayant plus trop le temps de penser à ce genre de choses dernièrement avec le rachat du bar et les études… disons que c’est compliqué. »

Enfin, il y avait bien une personne, qui se trouvait justement avec moi en cet instant, sur cette petite terrasse isolée du bruit de la foule, comme un petit bout de paradis au vu du décor nous entourant… mais évitons de le lui dire maintenant. Déjà car je ne savais pas quelle quantité d’alcool elle avait pu ingurgiter, et ensuite car elle pourrait prendre peur. Et ce n’était clairement pas ce dont j’avais envie.

Et soudain, elle redescendait sur la terre ferme, quittant ce rebord confortable. Mon regard se plongeait dans le sien alors qu’elle me tendait la main en souriant. Et merde… voilà autre chose. La seule chose pour laquelle je n’ai jamais été doué durant mes jeunes années, à tel point qu’à chaque occasion je fuyais au loin, prétextant un appel important d’une autre personne ou tout ce qui pouvait m’éviter cette humiliation… la danse.

« Vous dansez ? »

Cela dit… pour ce sourire, pour la première fois de ma vie, l’idée même de m’enfuir me parut idiote. Après quelques secondes d’hésitations, je la rejoignais et prenait sa main dans la mienne, souriant à mon tour, avant de répondre timidement :

« Comment pourrais-je refuser lorsque l’invitation vient d’une si jolie demoiselle ? Cependant, je me dois de vous prévenir… je suis un piètre danseur. Et… ce sera ma première fois, en quelque sorte. Donc ne soyez pas trop dure avec moi, hein ? »

Essaye de te souvenir des quelques cours que tu n’as pas pu louper… c’était quoi déjà les premiers gestes ? Ou poser tes mains pour que ce ne soit pas mal pris ? Raah…

Revenir en haut Aller en bas
Lilie Mc Cookies


Féminin Date d'inscription : 19/09/2017
Occupation : Gérante d'une pension
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 36

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Lilie Mc Cookies
3 ★ - Complex
Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] Empty
MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit. [Damian]   Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] EmptyLun 11 Fév 2019 - 17:17

Se rétracter sur une question aussi indiscrète n’avait rien de franchement surprenant. Pour autant, Lilie avait cette curiosité enfoui en elle et qui remontait parfois à la surface. Petite “fille à papa”, enfant unique d’une union remplie d’amour, elle avait longtemps appris les bonnes manières pour finalement oser les laisser de côté une fois l’âge adulte et l’indépendance acquis. Parfois, elle se permettait d’être un peu capricieuse. Comme ce soir, avec cette personne face à elle. Elle laissait les paroles dépasser les actes, la curiosité d’étendre mais finalement… Finalement, elle ne voulait pas savoir. Peut-être était-ce pas empathie. Si jamais lui aussi il avait vécu quelque chose de douloureux, elle ne voulait pas forcément faire remonter les souvenirs les plus profondéments enfouis. Car à la pension, elle en avait vu passer des jeunes célibataires complètement anéantis par une rupture parfois forcée à cause de leur arrivée sur l’île. Et parfois, elle avait vu des couples naître malgré tout… Mais souvent, l’un aimait l’autre, l’autre aimait encore l’ex oublié sur les continents.

La jeune femme chassa ces idées de son esprit. Elle avait retiré sa question, point. Ou pas, puisque Monsieur Damian lui avait tout de même répondu. Une histoire qui n’a donc pas fonctionnée. Un grand classique, parfois les gens n’étaient juste pas compatibles. Elle esquissa un sourire alors qu’il évoquait sa mise en retrait suite à ses études et à la reprise du bar dans lequel il travaillait. C’était vrai, parfois, la vie ne nous offrait simplement pas la possibilité d’aimer.

Mais cela ne devait pas nous empêcher de danser. Monsieur Damian avait accepté l’offre de la douce en précisant toutefois qu’il ne s’y connaissait pas réellement. Elle pouffa légèrement de rire, s’imaginant déjà mener la danse comme un preu chevalier. Elle s’approcha doucement, glissa sa main droite dans la sienne. Doucement, elle vint poser la main libre de Monsieur Damian au creu de ses reins alors qu’elle posait sa propre main libre sur l’épaule de son cavalier. Le regard de Lilie se planta dans celui de son compagnon de danse. Elle se rendit alors compte de combien il pouvait être proche dans cette position. Finalement, elle se laissa porter doucement par une danse en trois temps. Simple, qu’elle menait mais pas trop, elle ne voulait pas jouer le rôle de l’homme.

Ainsi, elle se laissa porter jusqu’à ce que Monsieur Damian prenne tout seul les rennes de la danse. Alors, elle passa de meneuse à menée, s’accordant la folie de se faire tourner sur elle même. La réception fut plus laborieuse que le lancée. Dans son élan, elle loupa la main de son cavalier et se retrouva nez à nez avec lui, sa main libre perdue sur son torse. Se rendant compte de la situation, elle piqua un fard et fit un pas en arrière.

“Je suis désolée.”

La porte de la terrasse s’ouvrit, obligeant de jeune femme à se défaire des bras du jeune homme.

“Lilie, vient par ici une minute.”
“J’arrive, Papa.”

Récupérant ses chaussures, Lilie vit parfaitement le regard plus qu’interrogateur de son père envers le barman. Pourtant, une fois que celui-ci eu le dos tourné, elle déposa un baiser rapide sur la joue de Monsieur Damian. La joue… le coin des lèvres, de part la précipitation elle avait visé à côté. Juste avant de s’enfuir rejoindre son paternel, elle lui glissa un “vous dansez bien” à l’oreille puis elle partit en sautillant sur ses horribles talons hauts.


Lilie te parle en #f5934a
N'hésitez pas à me prévenir lorsque vous répondez à un de mes RPs ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous




Invité
Invité
Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] Empty
MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit. [Damian]   Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] EmptyLun 18 Fév 2019 - 17:19

Osmund
Damian L.

Mc Cookies
Lilie

Jusqu'au bout de la nuit.

Finalement, alors que j’étais toujours en train d’essayer de savoir ou mes mains devaient se poser… elle prit les devants. Sa main droite prit la mienne alors que l’autre s’installait dans son dos. Je rougissais discrètement alors que son regard se trouvait soudainement plongé dans le mien. J’avais beau lui rendre une vingtaine de centimètres, elle était… vraiment proche. Et surtout, je n’arrivais pas à détacher mon regard de ces magnifiques yeux gris, inexplicablement attiré par ces derniers, détaillant chaque petite chose pouvant se trouver dans ses iris, allant même jusqu’au simple reflet du ciel étoilé au-dessus de nous.

A mesure que nous dansions, une certaine assurance grimpait en moi et je prenais peu à peu le contrôle, suivant le rythme qu’elle avait donné au départ, reproduisant les gestes, souriant de plus en plus alors que je prenais plaisir à être en sa compagnie exclusive, comme coupé du monde. Et soudain, un événement inattendu : elle semblait elle aussi avoir pris confiance en son cavalier et décida de tenter une pirouette. Totalement pris au dépourvu, lorsqu’elle voulut se rattraper, nos mains se ratèrent et elle glissa. Je m’étais précipité en avant pour la rattraper avant qu’elle ne touche le sol, ce qui… nous rapprocha énormément. Son visage était si proche du mien… d’ici, si je le souhaitais, ses lèvres étaient à quelques centimètres… je pouvais simplement m’avancer et…

Et si le Damian habituel n’aurait pas hésité une seule seconde à voler un baiser à une aussi jolie jeune femme, je m’étais ici contenté de rester figé, mon regard dans le sien, une main au bas de son dos, l’autre derrière ses épaules, mes joues prenant une teinte rouge bien plus prononcée que plus tôt alors qu’elle semblait à peine réaliser ce qui venait de se produire. Et sa réaction fut à la hauteur de la demoiselle : adorable. Elle aussi était rouge alors qu’elle s’éloignait doucement, d’un seul pas, restant tout de même entre mes bras.

« Je suis désolée.

- Ce… ce n’est rien, c’est moi qui… »

Et soudain, mon petit instant privilégié en charmante compagnie fut brisé par le simple bruit d’une porte. Après tout, personne ne savait que j’étais en réalité autre chose qu’un simple « servant », alors voir une dame aussi distinguée dans les bras d’une personne insignifiante aurait pu causer un scandale. Elle s’était dégagée en vitesse, et je reprenais une posture un peu plus digne, cherchant à masquer un minimum mon état de gêne avancé suite à la scène plus tôt. J’espérais que la personne derrière cette porte n’ait rien remarqué, pour elle. Je pourrais tenter de la sortir d’un mauvais pas en révélant mon véritable rang social mais…

« Lilie, vient par ici une minute.

- J’arrive, Papa. »

… je confirme. Espérons pour elle qu’il n’ait rien vu. Il fallait que ce soit le pire des scénarios après tout, sinon ça n’aurait pas été amusant, hein ? Par chance, mon employeur semblait n’avoir rien remarqué, autrement ce regard aurait été probablement bien plus enragé que simplement horriblement curieux. Après tout, c’était un de ses majordomes qui était venu trouver mon patron et pas lui directement, c’était notre première rencontre. Je m’apprêtais à le saluer lorsqu’il tourna finalement le dos, commençant déjà à repartir. Et alors que je tournais le regard vers sa fille, m’attendant à la voir partir en toute hâte… son visage s’approchait soudainement du mien et, sans prévenir, je sentais le doux contact de ses lèvres sur ma joue. Je restais complètement scotché. Elle avait presque eu mes lèvres. Était-ce intentionnel ? Avait-elle mal visé parce que j’avais tourné la tête au dernier moment, voulait-elle les atteindre ? Ou était-ce justement à cause de ce mouvement de tête qu’elle avait été aussi proche ?

Elle me glissa des mots à l’oreille avant de fuir en sautillant, remettant à la hâte ses chaussures, me laissant complètement sonné sur cette terrasse, seul avec deux verres presque vides et mon visage si rouge que si l’on me plaçait à côté d’un bouquet de roses, elles auraient l’air bien pâles. Je ne savais plus quoi penser, ni que faire. C’était… agréable. Une douce chaleur emplissait mon corps alors qu’un sourire se dessinait sur mes lèvres, repassant la scène dans mon esprit, la modifiant légèrement pour que ses lèvres atteignent les miennes. Pendant ce temps, je perdais légèrement le contrôle de mes pouvoirs et une brume fine se formait tout autour de cette terrasse, dansant, virevoltant joyeusement.

J’étais resté ici quelques minutes encore avant de reprendre mes esprits. Merde. J’étais ici pour un boulot, c’était supposé être une pause rapide et au final, j’avais perdu énormément de temps ! J’allais probablement me faire attraper par un majordome très bientôt si je ne réapparaissais pas en salle. Je me précipitais sur les verres pour les finir avant de retourner en salle, me replaçant derrière mon bar, observant à la hâte les quelques personnes alentours, cherchant des yeux ou aurait pu passer ma douce amie dans cette immense salle, espérant qu’elle n’ait aucun ennui.

« Je suis de retour, messieurs dames. Veuillez m’excuser pour cette longue interruption de service, j’ai dû… passer un appel important. Que désirez-vous ? »


Revenir en haut Aller en bas
Lilie Mc Cookies


Féminin Date d'inscription : 19/09/2017
Occupation : Gérante d'une pension
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 36

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Lilie Mc Cookies
3 ★ - Complex
Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] Empty
MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit. [Damian]   Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] EmptyDim 5 Mai 2019 - 17:34

Elle avait quitté la terrasse à contre coeur, guidée par son père qui l’avait presque saisie par la main pour ne pas la perdre dans la foule. Il fallait bien dire que Lilie était une reine lorsqu’il s’agissait de disparaître au milieu des personnes présentes à une fête afin de ne pas participer aux festivités plus que de nécessaire. Mais ce soir, elle était pleine de joie. Elle avait dansé avec ce doux Monsieur Damian et pour rien au monde elle n’aurait voulu échanger ces instants avec quelqu’un d’autre. Surtout par avec Erwin Rupert qui venait de faire son apparition face à eux. Mais la demoiselle n’écoutait pas. Perdue dans ses rêveries, elle n'accordait aucune importance à ce qui pouvait lui raconter cet homme pour le moins… pénible. Oui, Lilie le trouvait pénible. Il manquait de coeur, ça se sentait dans ses paroles. Rien d’autre ne l’intéressait que l’argent… Enfin si : elle l’intéressait. Ou plutôt son corps, et l’entreprise familiale Mc Cookies. Lilie grimaça un instant.

Erwin et Monsieur Mc Cookies discutèrent un moment. Etourdie, la jeune femme ne savait pas de quoi ils discutaient, elle savait seulement qu’elle voulait monter se reposer. Il faisait étrangement chaud ici, maintenant. Elle voulait prendre l’air, qu’on la laisse tranquille… Elle crut distinguer les mots “mariage”, “arrangé” et “héritage” mais n’y prêta pas plus attention. Lorsqu’elle se sentit défaillir, elle s’éclipsa dans la chambre dans laquelle elle s’était apprêtée. Là-bas, seul le calme l’attendait. Effondrée sur le lit, elle se débarrassa de ses chaussures rapidement et se glissa sous la couverture. Les yeux clos, elle sombra au pays des rêves.

Environs une heure plus tard, la demoiselle redescendit retrouver sa famille et ses prétendants. Sa petite sieste lui avait fait un bien fou, la revoici radieuse et pleine de vie. Sûrement avait-elle eut la tête qui tournait à cause de l’alcool et de la danse. A présent, elle se contentait de boire des boissons sans alcool distribuées par les serveurs. A son grand regret, elle ne recroisa pas Monsieur Damian de la soirée.

Au petit matin les invités étaient enfin tous partis. Epuisée, Lilie se laissa tomber au beau milieu de la salle de réception désormais vide.

“Lilie, la voiture est prête !”

En se retournant une dernière fois pour contempler la salle déserte, la demoiselle croisa le regard de l’homme avec qui elle avait partagé un moment privilégié cette nuit. Elle lui offrit un sourire, lui faisant un rapide signe de la main avant de s’éclipser à nouveau vers la voiture qui la ramènerait à sa petite vie tranquille… Jusqu’à la prochaine fois.


Lilie te parle en #f5934a
N'hésitez pas à me prévenir lorsque vous répondez à un de mes RPs ♥️
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] Empty
MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit. [Damian]   Jusqu'au bout de la nuit. [Damian] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jusqu'au bout de la nuit. [Damian]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La Ville d'Amishawa :: Autres lieux-
Sauter vers:  
Top-Sites