FORUM FERMÉ DEPUIS LE 23/08/2019
Le Deal du moment : -50%
Echo Flex : contrôle des appareils ...
Voir le deal
14.99 €
Le Deal du moment : -24%
Apple AirPods Pro
Voir le deal
212 €

Partagez
 

 All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18]

Aller en bas 
Niels Jensen


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 306

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Niels Jensen
7 ★ - Partner
All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18] Empty
MessageSujet: All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18]   All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18] EmptyJeu 1 Nov 2018 - 23:45


24 février. Aujourd’hui, c’est le grand jour : je vais enfin avoir un chez-moi de nouveau. Enfin, chez-moi temporaire, au moins. En espérant que mon futur coloc est cool et que ça se passera bien. Je prends une douche rapide, m’habille, range les quelques affaires encore sorties dans mon sac, attrape l’étui de mon saxophone et ma valise, et me voilà parti. En sortant de l’hôtel, je salue de la tête le patron qui commençait à bien avoir l’habitude de me voir aller et venir.

Le métro. Direction : Kousha. J’ai rendez-vous à neuf heures dans un bâtiment administratif quelconque pour récupérer les clés de ma nouvelle chambre plus spacieuse et plus pratique que celle de l’hôtel qui m’a hébergé pendant le dernier mois. En attendant, je sors mon casque pour écouter un peu de musique. Je farfouille un moment dans ma collection avant que mon choix ne se porte sur le premier album de Panzerballett, Starke Stücke.


Après un moment passé dans les transports en commun puis à m’occuper de paperasserie administrative tout à fait inintéressante, me voici enfin en possession de mes clés et du nom de mon coloc… À neuf heures et demie du mat’. Et comme on est samedi, à tous les coups mon coloc dort encore, et pour une première rencontre je préférerais éviter de le réveiller en arrivant…

Heureusement, j’ai d’autres plans pour me faire bien voir : j’ai prévu de ramener à boire et à manger. La première partie est déjà en place sous la forme d’une bouteille de bière artisanale qui était encore fraîche quand je suis parti ce matin — vive l’hiver, j’ai pu la mettre sur le rebord de la fenêtre, faute de frigo. Au cas où il n’aimerait pas l’alcool, j’ai aussi prévu une bouteille de pur jus de pommes — parce bon, quitte à boire du jus de pomme, au moins que ça soit du bon !

Et maintenant, je vais m’occuper de la partie solide de mon cadeau de… Nan, c’est moi qui arrive, donc c’est pas un cadeau de bienvenue, plutôt l’inverse. Mmm. Nan, je vois pas de nom pour désigner ça. Bref. Direction ma boulangerie préférée ! Qui l’est encore plus depuis qu’elle m’a permis de rencontrer une des rares amis que je me suis fait ici.

Le carillon du Moulin d’Or m’annonce en tintant gaiement, et la propriétaire sort de l’arrière-salle pour m’accueillir.

«  Oh, Niels ! Comment vas-tu ? s’exclame-t-elle, en danois.
Bien, et toi ? je réponds moi aussi dans notre langue natale.
Très bien, ma foi. La journée a bien commencé, et en plus il fait beau. Qu’est-ce que tu prendra aujourd’hui ?
Alors… Un rugbrød, déjà. Ensuite, deux wienerbrød pommes-cannelle-cardamome, deux glacés chocolat-noix et deux à la crème ; deux tebirkes et une douzaine d’æbleskiver.
Eh beh ! La dernière fois que tu as pris ce genre de quantités tu avais manifestement le moral dans les chaussettes… C’est pour une occasion particulière ? demande-t-elle en commençant à réunir les différents éléments de ma commande. Oh, je vois que tu as ta valise avec toi. Tu déménages ?
Yep, aujourd’hui j’emménage enfin. Ça va me faire du bien de quitter l’hôtel ! C’est une coloc, donc je vais essayer de faire bonne impression — Cassis, framboise et mûre pour les æbleskiver s’il te plaît, embrayé-je alors que je vois sa pince se suspendre au-dessus des pâtisseries susnommées. »

Je paie la commande une fois réunie, et nous continuons de discuter un peu avant que je ne me décide à quitter les lieux. Je regarde ma montre : dix heures. Le temps de retourner à la résidence et il devrait être une heure raisonnable pour arriver sans trop risquer de réveiller mon coloc — en espérant qu’il ne soit pas hyper lève-tard.

—————

Je sors du bus qui m’a gracieusement rapproché de ma destination — oui, pour rappel, j’ai : une valise, un sac-à-dos, un étui de saxophone et un énorme sachet plein de viennoiseries depuis que je suis sorti de la boulangerie — qui, s'il n'est pas lourd, est néanmoins fort encombrant — et tout cela est largement suffisant pour rendre la marche pénible et effriter ma bonne volonté à faire le trajet à pieds. L’intervalle entre l’arrêt de bus et l’immeuble me suffit amplement, et j’accueille avec soulagement l’ascenseur que je ne prendrais aucunement d’ordinaire.

Et me voilà enfin devant la porte de mon nouvel appart. Dix heures et demie, dit ma montre. J’hésite à rentrer directement, et puis je me dis que s’il n’est pas réveillé ça lui fera bizarre de trouver quelqu’un dans le salon, et que si il est levé et présent dans l’appart il pourrait paniquer en me voyant entrer sans prévenir. Alors je sonne à la porte, comme un simple visiteur. Il sera toujours temps d’utiliser mes clés s’il n’est pas là.

Alors, Jérémy Dulac, es-tu à la maison ?


All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18] Niels_10badgeNiels papote en #5511cc.badge


Dernière édition par Niels Jensen le Mer 27 Fév 2019 - 12:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jeremy Dulac


Masculin Date d'inscription : 04/03/2016
Occupation : Étudiant en première année de Mathématiques
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 294

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Jeremy Dulac
7 ★ - Partner
All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18] Empty
MessageSujet: Re: All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18]   All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18] EmptyLun 11 Fév 2019 - 17:29

Il n’était que sept heures lorsque le réveil me tira du lit. C’était pourtant samedi. La coutume aurait plutôt voulu que je traîne au lit jusque environ dix heures, à moins que je n’ai quelque activité particulière de prévue, auquel cas il m’était possible de me lever un peu plus tôt (entre huit heures et demie et neuf heures, la plupart du temps). Mais sept heures, en week-end ? Voilà qui était exceptionnel. Mais voilà, aujourd’hui un colocataire devait venir emménager dans l’appartement. Et je n’avais aucune idée de l’heure à laquelle il viendrait. Et s’il était matinal ? Je connaissais des gens opérationnels tous les jours à huit heures, après tout. Pour parer à toute éventualité, je me retrouvais donc forcé de me lever moi aussi déraisonnablement tôt. Je n’allais tout de même pas me présenter à lui encore enroulé dans ma couverture !

Voilà pourquoi j’avais donc fixé mon réveil à sept heures, considérant avec pessimisme que je risquais bien d’avoir besoin d’une heure pour pleinement me réveiller et être fin prêt à toute interaction sociale. La réalité finit toutefois par me rattraper, et la poussée d’adrénaline que me fournit la simple idée d’être en retard me permit de me retrouver paré à sept heures et quart, lavé et habillé. Désespéré de m’être levé si tôt pour avoir finalement tant d’avance, je sortis quelques bandes dessinées pour passer le temps.

Huit heures moins cinq, il était bientôt l’heure. Je rangeai les livres à leur place, et attendis patiemment les cinq dernières minutes me séparant de l’heure pile, en fixant la porte des yeux. Huit heures : rien. Huit heures cinq : rien. Huit heures dix : rien. Bon, après tout, il s’agissait de mon scénario le plus extrême, il n’était pas anormal que mon nouveau colocataire ne soit pas encore ici. Mieux encore : chaque minute d’attente le rapprochait de mes propres horaires de vie, ce qui était toujours bon à prendre ! Me raccrochant à cette idée, je me mis de nouveau à attendre l’arrivée de mon nouveau colocataire.

Neuf heures : toujours rien. Mon ventre commença à gargouiller. Je me fis la réflexion que j’étais quand même un bel abruti d’avoir stressé pour rien. Aegis, qui pourtant ne l’ouvre jamais, se permit d’approuver. C’est toujours bien de se sentir soutenu. Neuf heures trente : je commençais à avoir franchement faim. Même sans être toujours levé à cette heure-ci, le fait d’être levé depuis plus de deux heures sans avoir mangé commençait à me peser. J’eus envie de me préparer des tartines de miel, beaucoup de tartines avec beaucoup de miel. Mais je risquais de me faire surprendre pendant le petit-déjeuner, et je n’avais pas envie de passer pour quelqu’un qui ne sait pas tenir son appartement si mon nouveau coloc devait trouver la table pleine de miettes en arrivant. Alors j’ignorai les grognements de mon estomac et repris mon attente. Dix heures : c’est décidé, plus jamais je ne me lèverai aussi tôt un samedi. Résolution étendue aux dimanches et jours de repos de manière générale. « Apprendre de ses erreurs », comme on dit. Dix heures et quart : ça alors, j’aurais juré qu’il s’était écoulé bien plus de quinze minutes. Dix heures vingt-cinq : j’ai faiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiim.

Dix heures trente. Je n’osais plus y croire et commençai à envisager le suicide dans l’hypothèse où mon nouveau coloc ne déciderait de se pointer que l’après-midi, quand la sonnerie de l’appartement retentit. Enfin. C’était lui. Sans même me poser la question de savoir pourquoi il n’avait pas utilisé ses clefs s’il s’agissait bien de mon colocataire, je me levai, fis quelques pas jusqu’à l’entrée, et ouvrit la porte. Devant moi se trouvait un jeune homme à l’air fort sympathique, chargé de bagages, et portant avec lui un sac d’où s’échappait un délicat fumet de viennoiseries en tous genres. L’eau me monta à la bouche, mais je fis un effort pour démarrer la conversation de manière normale, et tendit la main à mon vis-à-vis :

- Hey ! C’est toi qui viens t’installer aujourd’hui ? Je m’appelle Jérémy, enchanté !

Ne pense pas au petit-déjeuner, Jérémy. Tu te fais du mal, vraiment.


All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18] GzlhAll The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18] Epnr10


Jérémy offre des cookies en #0099ff
Aegis se réveille en #ff9900
Enilaron rugit en #003399
Revenir en haut Aller en bas
Niels Jensen


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 306

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Niels Jensen
7 ★ - Partner
All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18] Empty
MessageSujet: Re: All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18]   All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18] EmptyVen 1 Mar 2019 - 21:26

Un instant après que j’aie sonné, la porte s’ouvre sur une tête blonde qui est manifestement mon nouveau coloc’. Yeux bleus, figure imberbe, taille moyenne que je domine d’une demi-douzaine de centimètres, corpulence moyenne, en somme une silhouette résolument quelconque, vêtue d’habits parfaitement anonymes. La seule caractéristique physique signifiante est une tignasse dont le chaos manifeste dénote un désintérêt profond pour l’usage de tout objet de type « peigne » ou « brosse à cheveux ».

Mon vis-à-vis s’avance et me tend une main amicale que je serre vigoureusement.

Hey ! C’est toi qui viens t’installer aujourd’hui ? Je m’appelle Jérémy, enchanté !
Salut, moi c’est Niels !, je réponds.

Jérémy se dégage pour me laisser entrer dans l’appart. Le micro-couloir cède rapidement la place à la pièce principale qui fait office de cuisine-salon-salle à manger. Le blond désigne du doigt ma nouvelle chambre, et je peux enfin poser tout mon barda — qu’est-ce que ça fait du bien, bon sang !

Cela fait, je suis désormais libre de souffler et d’examiner plus en détail mon nouvel environnement. La pièce principale n’est pas très grande, mais elle est bien organisée. L’espace cuisine est bien rangé et rien de signifiant n’y est visible, mais le coin salon révèle un peu mieux la personnalité de mon compagnon. Dans un coin, une étagère affiche un nombre à la fois généreux et raisonnable de romans et de mangas, un poster du seigneur des anneaux est fièrement placardé sur un des murs et quelques consoles portables traînent sur la table basse qui fait face au canapé terriblement attirant. Ainsi mon nouveau colocataire est donc un « geek », comme Miya ?

« Tu as déjà petit-déjeuné ? » demandé-je en posant les viennoiseries sur ladite table basse. « J’ai amené à boire et à manger », enchaîné-je en sortant de mon sac les bouteilles de bière et de jus de pomme.


All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18] Niels_10badgeNiels papote en #5511cc.badge
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18] Empty
MessageSujet: Re: All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18]   All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La cité scolaire de Kousha :: Logements étudiants :: Chambre 4 : Jérémy Dulac & Niels Jensen-
Sauter vers:  
Top-Sites