Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
♦ Hitomi Sora ▬Auteur
MessageSujet: ♦ Hitomi Sora ▬   Dim 28 Avr 2013 - 12:52


Sora Hitomi



Carte d'identité :

♦ Nom & Prénom(s) : Sora Hitomi
♦ Sexe :
♦ Date & Lieu de naissance :Tokyo le 10 Décembre 1994 (18 ans)
♦ Nationalité : Japonais
♦ Orientation sexuelle :Hétéro
♦ Personnage sur l'avatar : Kano Shuuya de Kagerou Project
♦ Section : S
♦ Spécialité : Sciences Physiques.
♦ Division : Première année.
♦ Profession : Pour les civils & membres du personnel uniquement //!\\
A savoir sur moi ;


Quand on me regarde, on voit...

Comment me décrire ? Hmmm, Je dirais que je suis plutôt grand mais pas trop, dans le mètre soixante dix-sept, ni trop gros, ni trop maigre environ soixante Kilos. Musclé, pas vraiment. De vu je parais plutôt fin. Quelques cicatrices apparaissent sur mes bras et mon dos car oui, j'ai toujours été « casse cou » et me suis souvent battu. J'ai des jambes assez fines aussi. Enfin, rien de bien extraordinaire, une apparence assez banale après tout. Je suis naturellement pâle de peau sans non plus être blanc.
C'est mon visage qui porte ma particularité physique, surtout mes yeux : ils sont assez grands et la forme de mes pupilles est allongée comme celles d'un chat, ils sont de couleur rouge. Ils n'ont pas toujours été comme ça, uniquement depuis que mon pouvoir est apparu et depuis ils n'ont plus voulu redevenir comme ils l'avaient été avant : marron clair aux reflets jaunâtres.
Mon nez est fin et plutôt petit, ce n'est sans doute pas la chose qu'on remarque le plus lorsque l'on me voit. J'ai un front, oui je sais que ça paraît extraordinaire mais j'ai un front. Trêve d'ironie, si je dis ça c'est qu'il n'y a pas grand chose à dire dessus à part que mes cheveux ont l'habitude de le recouvrir de façon assez anarchique je dirais. Dans l'ensemble, mon visage est assez fin lui aussi.
Mes cheveux, quant à eux, sont blonds assez clair hérités de ma mère, originaire d'Europe de l'Est , plutôt épais et mi-long, très rarement coiffés c'est pour ça qu'ils partent généralement n'importe comment.
Mon style vestimentaire est assez simple et reste basiquement toujours le même : Un jean bleu gris assez foncé attaché par une ceinture en cuir noir avec une boucle métallisée très simple de forme rectangulaire ; des bottes en cuir noir elles aussi, ornées de grosses boucles sur les extérieurs. Un Tee-shirt simple orange terne aux manches mis longues avec une légère ouverture vers le col, lassée par une fine cordelette de la même couleur . Enfin, une veste noire avec l'intérieur blanc, longue qui descend jusqu'au pli des genoux, aux manches courtes avec une capuche sur laquelle trois points blancs se suivent de chaque côté.
Je ne pense pas qu'il y ait grand chose à rajouter, si ce n'est que je ne porte ni collier, ni bracelet, ni bagues en bref, pas de bijoux. Si jamais vous me voyez porter un masque blanc avec des motifs noirs et aux yeux rouges, c'est que vous êtes sûrement en plein cœur d'une de mes illusions... ou peut-être pas ?


Mais à l'intérieur, je suis ainsi...
Je suis comme je suis.
Si je devais me décrire psychiquement, je dirais que je suis plutôt imprévisible. Je suis le seul à savoir ce que je pense, et qui sait ce que je vais faire, bien que quelque fois je m'étonne moi-même car je n'aime définitivement pas agir comme la plupart des gens le feraient. Avec eux, je suis plutôt froid aux premiers abords, je parle peu à part si on me lance vraiment sur un sujet. Je ne suis pas du genre à faire le premier pas et préfère encore la solitude. Il n'est d'ailleurs pas rare de me trouver rêvassant dans un coin tranquille,
L'observation, un de mes principaux traits de caractère. J'observe constamment le comportement des personnes qui m'entourent pour agir en conséquence ; car oui je ne suis pas quelqu'un de naturel lorsqu'on me rencontre, je joue un jeu avec presque tout le monde, ça m'amuse. Il faut vraiment être très proche de moi pour savoir qui je suis vraiment. Si jamais vous y arrivez, vous découvrirez quelqu'un d'assez sombre, rongé par une mélancolie constante causée par des blessures mal cicatrisées et c'est sûrement pour ça que je préfère éviter d'être trop proche des gens. Je ne suis pas non plus complètement effacé et ne me laisse pas faire si quelque chose me déplaît. Je ne peux pas décrire comment je suis avec mes amis, puisque finalement, je n'en ai pas vraiment. Des connaissances par-ci, par-là, mais de vrai amis...
J'ai aussi un esprit assez sadique, faire du mal ne me dérange pas, au contraire, je le fais parfois par plaisir. Tout comme me faire mal, ça ne me gêne pas plus que ça. Je ne suis pas un psychopathe non plus, enfin je pense...
Quant à mes passe temps, ils tournent principalement autour de la musique. J'en suis un grand fan. Je joue moi-même de la guitare, avec une préférence pour l'électrique, de la batterie et de la basse. Vivre sans musique m'est totalement impossible.
Je lis aussi, énormément, toute sorte de chose, des romans de sciences fictions aux revues scientifiques en passant par un bon manga. Je suis loin d'être bête mais ne le montre pas forcément.
Vous savez maintenant l'essentiel de ce qu'il y a à savoir, je ne vais pas non plus tout dévoiler, ce ne serait pas drôle.



Mon pouvoir ;
Illusion
♦ Type de clé :Blanche
♦ Description de votre pouvoir : L'illusion. Mon pouvoir consiste à altérer la réalité par l'illusion en modifiant ce que perçoivent les cinq sens. Je peux ainsi montrer au monde ce qui n'existe pas, lui faire écouté le silence, lui faire sentir et goûter à la peur, littéralement, et toucher ce qui n'est pas là. Un pouvoir redoutable car affecter quelqu'un mentalement est bien plus terrible que physiquement mais aussi très difficile à manipuler puisqu’il faut faire attention à ce qu'il ne se retourne pas contre vous et que vous ne sachiez plus différencier ce qui est réel ou non... Pour le moment mes illusions sont faibles et n'altèrent qu'un voir deux sens à la fois.
Lorsque j'utilise une illusion qui touche plusieurs sens je porte un masque qui m'aide à me concentrer et à ne pas perdre le contrôle. Comment ? je n'en sais rien, à mon souvenir, j'ai toujours eus ce masque... Je sais simplement que mon énergie se recharge à la lumière de la lune et que ce masque est une sorte de catalyseur d'énergie.
Et sa particularité ;


Laisse moi te raconter...

Laissez moi vous conter mon histoire, l'histoire d'un enfant perdu.
Je suis né il y a de cela 18 ans déjà, dans la grande ville de Tokyo une nuit froide et enneigée durant laquelle une rousse lune trônais au milieu des cieux.
J'ai grandis dans une famille modeste, enfant unique, j'accaparais souvent l'attention de ma mère et en était très proche. Cette dernière était originaire de l'Europe de l'Est et avait pour habitude de me chanter des comptines dans sa langue natale. Certains de ces airs me reviennent parfois, et me plongent dans une certaine nostalgie mais aussi une grande tristesse. Mon père, quant-à lui, travaillait dans les bureaux, je ne sais pas exactement ce qu'il faisait mais il travaillait pour une firme assez importante d'après mes souvenirs. Moi ? J'étais un enfant assez intelligent et intéressé par tout, je regardais toujours tous ce qu'il se passait autour de moi, et ne cessais de me poser des questions. Il n'était pas rare que mes parents m’amènent me promener à la campagne les week-ends ou pendant les vacances. Enfin, finalement rien d'extraordinaire, j'étais un enfant assez « normal » sans grandes histoires, heureux, vivant avec une famille aimante. Le rêve de beaucoup de personnes.

Ce train de vie joyeux dura quelques années, assez pour que je m'en souvienne, mais finalement, tellement peu de temps …

Cela a commencé à changer lorsque la grande entreprise qui employait mon père a perdu énormément d'argent et dut licenciée beaucoup de ses employés. Je devais avoir 7 ans. Je voyais alors mon père rentrer chaque soir plus inquiet que jamais, la peur de perdre son job et de ne plus pouvoir subvenir au besoin de sa famille envahissait son cœur et rongeait son âme. Il rentrait le soir, déprimé, et se mit à boire. Schéma basique n'est-ce pas ? La faiblesse des Hommes leur fait agir de façon stupide, et conduit à la souffrance. Je voyais alors l'état de santé de mon géniteur se dégradé de plus en plus mais qu'aurais-je pus faire du haut de mes 7 ans ? Ma mère était inquiète et s'isolait souvent pour pleurer en silence dans l'obscurité de sa chambre. Devant moi, elle se montrait forte, mais elle aussi était anéantie par le comportement de mon père. Je le voyais à son sourire forcé qui était autrefois si chaleureux et apaisant... Je pouvais le voir, le sentir. À partir de là, plus rien ne fut jamais pareille. L'ambiance à la maison devint triste et lourde, alors j'avais l'habitude de m'exiler seul, ailleurs, de m'allonger dans l'herbe, de scruter le ciel et de rêver à ce que pourrait être le monde sans souffrance, ni douleur. Je me créais alors un monde imaginaire où nous étions heureux tout les trois.
Trois ans. Trois longues années pesantes et déchirantes, qui m'ont fait passé d'enfant heureux, à enfant désespéré. C'est donc l'année de mes 10 ans que ce qui devait arriver arriva. Mon père avait perdu son travail. Plus déprimé que jamais, son être emplis de douleur, il prit une décision lâche et blessante, sans penser à ce que nous allions ressentir. Oui, vous l'avez compris, il a choisit la voie de la tombe.

C'est un soir en rentrant chez moi que je l'ai trouvé. Ma mère devait être sortie faire des courses. Je le vis là, étalé sur le sol. Un couteau de boucher planter dans le cœur. Le mien battait de plus en plus fort, je pensais qu'il allait déchirer ma poitrine, il me faisait mal, tellement mal, Je m'approchais doucement de mon père. M'agenouillai à côté du cadavre blanchâtre, fermai les yeux et caressai sa joue maculée de jolies tâches vermeilles. Des larmes coulèrent seules de mes yeux. Je regardais alors ma main. Ensanglantée. Mon souffle devint court. Quelque chose frappait dans ma tête. Mes yeux me brûlaient. Mon corps devint chaud. Mes jambes bougèrent. Des flash. J'avais l'impression de devenir fou ! Je voulais crier, mais je ne pouvais pas, je voulais pleurer, hurler, déverser ma colère sur ce monde qui avait pris mon père ! Mais je ne pouvais pas ! Je me contentais de rester là, à genoux, en silence avec des larmes qui coulaient seules. La flaque de sang grandissait autour de lui, son corps devenait de plus en plus froid, et je ne bougeait pas. Comme perdu dans mes pensées, comme absent, comme si mon esprit s'était en allé.
Un clic. La porte. Un hurlement. Des pleures. Je me suis vu projeté mais restais absent. Je vis alors ma mère. Elle me pris dans ses bras, et alors qu'elle m'enlaçait, je sentis ses larmes couler sur ma joue. Quelque chose se passa. La maison disparut, nous n'étions plus que tout les deux, dans un champ à la campagne. Je ne compris pas. Je regardais alors ma mère qui avait l'air tout aussi étonnée que moi et qui prit peur en me regardant. Mes yeux, c'était mes yeux qui lui firent avoir cette réaction. Pourquoi ? Que ce passait-il ? Soudain, au loin, mon père qui nous faisait un signe de la main dans le champ d'en face, le sourire au lèvre, sourire que je n'avais plus vu depuis déjà Trois ans. Que ce passait-il ? Ma mère courut vers lui et à ce moment il disparut. Je me suis alors écroulé sur le sol et perdis connaissance.

Lorsque j'ouvris les yeux, je ne vis plus le monde comme j'en eus l'habitude étant enfant. Je le voyais cruel, sombre, malfaisant …

J'étais dans mon lit, elle était à mon chevet. Je retrouvais alors ce sourire forcé sur son visage qui me blessait tant. J'avais dormis trois jours. Je me levais et fit tomber quelque chose. Un masque ? D'où venait-il ? Je ne l'ai jamais su, mais depuis ce jour je ne m'en sépare jamais. Je me vis dans le miroir de ma chambre. Je vis mes yeux et je compris alors pourquoi j'avais lu la peur sur le visage de ma mère quelques jours auparavant. Ils étaient devenu rouges et avaient changé de forme. Mes pupilles étaient maintenant légèrement plus allongées à la verticale. Je ne savais pas ce que ça voulait dire. Qu'est-ce qu'il m'arrivait ?

Après cela, plus rien ne fut jamais pareille. Les gens commencèrent à parler sur nous, à dire des choses horribles. Les enfants à l'école me fuyaient à cause de mes yeux, je sentais leurs regards méprisants se poser sur moi, je le leur faisais peur. Je m'isolais alors de plus en plus et continuais de me réfugier dans ces mondes que j'étais capable de créer, car oui j'avais finalement appris que le changement que j'avais subis n'affectait pas que mes yeux mais tout mon corps. Ainsi je pouvais donner vie à mes pensées, à des mondes tout droits sortit de mon imaginations. J'avais reçu un pouvoir, celui de l'illusion...

J'utilisais alors ce don pour tromper les autres, s'il m'énervait, je les envoyais en enfer... Littéralement. J'ai dû en traumatiser plus d'un avec ce pouvoir... C'est pour éviter qu'on se pose trop de questions à mon sujet que je préfère rester seul. Il n'y a pas grand chose à ajouter là dessus, toute ma scolarité fut comme ça. J'avais d'excellentes notes, et je ne côtoyais mes camarades que lors des heures de cours. C'est tout.
À la maison l'ambiance n'était jamais très joyeuse. Mais je restais quand même très proche de ma mère.

J'ai bien cru que le reste de ma vie serait la même. Mais un jour que je me baladais tranquillement en ville, je tournais dans une petite ruelle que j'avais l'habitude de prendre pour rentrer chez moi et deux personnes vinrent m'accoster et me menacèrent avec un couteau. Ils voulaient mon argent et mon téléphone. Un jolie sourire sadique s'afficha sur mon visage et avant qu'ils ne puissent tenter quoi que ce soit ils furent plonger dans une illusion. J'avais mis mon masque pour qu'elle soit la plus puissante possible malgré que je ne maîtrisais pas encore très bien ce don. Les murs des deux côtés de la ruelles se refermèrent aux deux extrémités les coinçant, ils prirent alors peur et essayèrent de s'enfuir. C'est alors que je décidai de leur envoyer une nuée de corbeau qui les dévorèrent. Ils sentirent la douleur, je les entendis hurler de terreur et de souffrances, ils avaient l'impression de saigner, qu'ils allaient mourir. J'arrêtais alors mon illusion et tout redevint normal. Ils étaient allongés sur le sol, plié de douleur mais leur corps n'avait rien. Pas une égratignure. Seul leur mental avait été touché mais ils agonisaient. C'est à ce moment là que je compris que ce pouvoir était vraiment puissant et dangereux. C'est aussi à ce moment là qu'un homme vint me voir. Ils avait été témoin de la scène, il vit ces deux là souffrir alors que rien ne s'était passé. Il me révéla alors quelque chose, il me dit qu'il y avait un lieu pour les personnes comme moi, qu'il existait une île au sud du Japon qui accueillait les personnes avec des pouvoirs et que lui était chargé de les recruter. Ce lieu était appelé « Himitsu Gakuen ». Pour me convaincre il me montra alors ses pouvoirs. Après les avoir vu, je le cru et décidais d'accepter sa proposition.

En rentrant chez moi, je mis au courant ma mère lui disant que j'avais été accepté dans une grande école à l'étranger car l'homme m'avait aussi dit que l'île devait rester secrète. Elle était heureuse pour moi. Je promis de lui rendre visite aussi souvent que je le pourrais et fis mes bagages.

Me voilà maintenant, sur le bateau qui allait me conduire vers une nouvelle vie qui, je l'espère, sera meilleure que celle que j'ai connue jusqu'ici. C'est donc plein d'espoir que je me dirigeais vers de nouveaux horizons


Je te vois ! °w°

    ♦ Surnom :
    ♦ Âge : 16
    ♦ Pays : France
    ♦ Comment avez-vous découvert le forum ? : J'ai des sources ... ^^
    ♦ Avez-vous lu le règlement ? :
    ♦ Un commentaire ? : o/



Dernière édition par Hitomi Sora le Sam 18 Mai 2013 - 15:28, édité 4 fois






Invité
Invité


MessageSujet: Re: ♦ Hitomi Sora ▬   Dim 28 Avr 2013 - 14:05

Bienvenue !!! J'espère que tu t'amusera ici ! Au plaisir de discuter avec toi o/






Invité
Invité


MessageSujet: Re: ♦ Hitomi Sora ▬   Dim 28 Avr 2013 - 14:24

Welcome ! ~
Bonne chance pour ta fiche ! ♥






Invité
Invité


MessageSujet: Re: ♦ Hitomi Sora ▬   Dim 28 Avr 2013 - 18:57

    Bouuh ! Et bienvenue ♥

    J'vais radoter, mais je te dis encore que je suis contente que tu sois venu !
    Tu as jusqu'au 12 mai pour terminer ta présentation...
    Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas a me le demander ~ ;3 Pareil pour les questions x)

    Koko ★

    PS : Pense à aller voter pour les TopSites si tu le peux ;)






Invité
Invité


MessageSujet: Re: ♦ Hitomi Sora ▬   Lun 29 Avr 2013 - 14:09

Merci à vous trois pour votre accueil =)

Et au plaisir de Rp avec vous !

Pour les TopSites t'en fais pas, j'essaye d'aller voter régulièrement ^^






Invité
Invité


MessageSujet: Re: ♦ Hitomi Sora ▬   Sam 11 Mai 2013 - 16:47

    Hey !

    C'est pour te dire qu'il te reste jusqu'à demain pour finir ta fiche :')

    Koko ★







Invité
Invité


MessageSujet: Re: ♦ Hitomi Sora ▬   Dim 12 Mai 2013 - 15:56

Yop !

Si je pouvais avoir un petit supplément de temps ce serait super, j'ai été pas mal occupé cette semaine.

Merci !






Invité
Invité


MessageSujet: Re: ♦ Hitomi Sora ▬   Dim 12 Mai 2013 - 17:58

    Bloup !

    Tu as une semaine supplémentaire donc ! (x Jusqu'au 19.05.2013 ;)

    Koko ★







Invité
Invité


MessageSujet: Re: ♦ Hitomi Sora ▬   Sam 18 Mai 2013 - 15:30

Merci bien pour le délais supplémentaire !







Invité
Invité


MessageSujet: Re: ♦ Hitomi Sora ▬   Dim 19 Mai 2013 - 10:41

    Badaboom !

    J'ai adoré litre ta fiche, elle est très belle x) Je te valide donc !
    Pense à aller recenser ton avatar, à demander une chambre et à aller donner ton avis pour le nouveau système des groupes ~

    Koko ★







Invité
Invité


MessageSujet: Re: ♦ Hitomi Sora ▬   







Contenu sponsorisé


 

♦ Hitomi Sora ▬

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» petit inventaire des techniques de Sora Shizen
» Vision cauchemardesque [Pv : Dark_Sky (Sora) et Oeil d'Argent]
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Le château de Sora
» Gekijô-ban Sora no Otoshimono : Tokei Jikake no Angeloid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Hors-RPG :: Archives :: Dossiers Archivés-
TOP