Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Amintha Skjeggestad ▬ La vie en vertAuteur
MessageSujet: Amintha Skjeggestad ▬ La vie en vert   Dim 22 Fév 2015 - 22:21


SKJEGGESTAD AMINTHA
IRL on m'appelle Nileeda. J'ai 18 années derrière moi. J'ai connu le forum grâce à moi 8D et je pense que le forum est un panda


Identité
✖ Nom : Skjeggestad ✖ Prénom(s) : Amintha ✖ Sexe : Féminin ✖ Date & Lieu de naissance : 02/07/95 à Anchorage (Alaska) ✖ Nationalité : Alaskaino-Norvégienne ✖ Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle à tendance bi, parfois, pour s'amuser ✖ Occupation : Barmaid le soir et le week-end ; Etudiante en psychologie le jour ✖ Avatar utilisé : Daiyousei de Touhou✖ Passe partout :
La Magie
✖ Groupe choisi : Suijin
✖ Manière d'utiliser la magie : Elle doit claquer des doigts ou taper dans ses mains pour utiliser sa magie. Ca lui permet de garder un certain contrôle, ce qui explique le fait qu'elle n'a plus besoin de ces gestes lorsqu'elle est énervée et incontrôlable.
✖ Affinité : Elle l'adore ! Elle utilise principalement l'option "je peux créer de la glace" qu'elle trouve vraiment super.
Physique
La chose la plus marquante chez Amintha, c’est ses cheveux. Ils sont verts. Verts comme l’herbe. Verts pommes. En plus de cette couleur, ils sont caractérisés par leur longueur. Ils sont mi longs et très souvent attachés. Un, deux couettes, des accessoires… Voilà de quoi ravir la demoiselle. Elle prend soin de ses cheveux et de sa peau avec diverses lotions et crèmes hydratantes. Elle est peu maquillée : juste de quoi embellir et faire ressortir ses yeux. Ses yeux sont de la même couleur que ses cheveux : un beau vert pétant et profond, couleur naturelle et chérie par la demoiselle. Sur ses lèvres, elle dispose souvent un peu de gloss, léger, juste pour avoir les lèvres pulpeuses.
On peut dire que la demoiselle n’a pas été refoulée par la nature. Elle dispose d’une poitrine assez grosse pour allaiter un veau, d’un ventre plat et bien dessiné ainsi que d’une paire de fesses rebondies. Oui, Amintha fait attention à elle, à son apparence et son corps est un outil de séduction qu’elle affectionne. Ses jambes sont grandes et fine, parfois torturée par des talons mais souvent chouchoutée par des chaussures plates.
La demoiselle porte toute sorte de chose. Elle aime les robes, les cravates, les sweats à capuche décorée d’oreilles d’animaux ; le vert, le bleu, le blanc ; les rayures, les pois… Bref, elle aime tout et peu de monde apprécie de look changeant au gré de l’humeur. Un jour, lolita ; un autre, petite écolière. Hm, intéressant, n’est-il point ?  
Caractère
Joyeuse, déterminée, amusée, souriante et séduisante sont des adjectifs qui peuvent facilement qualifier la jeune femme. Elle est enjouée, très positive depuis qu’elle a découvert ses pouvoirs. Elle garde son sourire tant qu’on ne lui parle pas de son père. Elle le considère comme un lâche et pense qu’il a abandonné sa famille. Mais passons les choses qui fâchent. Amintha est avant tout une tête de mule, étourdie et parfois assez peu attentive à ce qu’elle fait. Bien qu’elle ait la notion de « bien » et de « mal », elle a tendance à ne pas en tenir compte. Volontairement, oui. Elle est capable de vous bousculer juste pour engager la discussion ; de geler sa serrure pour passer plus de temps en votre charmante compagnie ; de boire un peu trop, juste histoire d’en profiter un peu plus. Oui, c’est une sorte de profiteuse, une emmerdeuse de premier ordre et, en plus, elle a presque tendance à s’en vanter. La demoiselle a bon nombre de qualités mais surtout bon nombre de défauts. Il n’est pas difficile de se rendre compte à quel point elle est maladroite avec les gens, parfois aussi avec les objets ; mais ça lui donne un côté mignon, il paraît. Elle est aussi très rancunière et pardonne rarement les fautes au-delà d’un certain seuil. Elle peut devenir très jalouse, lorsqu’elle commence à s’éprendre de quelqu’un. D’ailleurs, elle s’est rarement éprise d’amour pour quelqu’un ; c’est bien arrivé une fois ou deux, mais il y eu plus de déceptions que de succès. Elle peut devenir très possessive également, et ça la rend discrète et bien plus renfermée. Si elle se met soudainement à moins parler, parfois à rougir, il y a de forte chance que vous lui plaisiez vraiment. Amintha ne semble pas avoir de limite, ou du moins, elle les chercher toujours. Alors, elle est prête à tout tester pour parvenir à savoir où elles se situent. Pour finir, il est presque impossible de la voir pleurer. Si vous la voyez dans un état pareil, inquiétez-vous pour votre vie ou bien, ayez une épaule solide et en éponge.

Passé, Présent, Futur
Amintha. Un prénom bien simple, joli et qui sonne bien pour une personne avec un nom de famille si compliqué. Il fallait bien avouer que Skjeggestad, c’est loin d’être le plus prononçable des noms. Ce nom que tu as tellement eu de mal à écrire sur ta feuille à l’école maternelle ou même en primaire, ce nom qui ne rentrait pas dans la marge au collège ou au lycée. Oui, ce nom, tu l’as souvent détesté. Comme lorsqu’il te prenait une plombe de temps à l’écrire sur chaque copie d’examen. Il t’aurait presque fallut un tiers temps juste pour compléter l’en-tête de tes copies. Mais ce nom, pourtant, tu l’aimes tellement. Tu le sais, à présent : il est très représentatif. Il est aussi compliqué à écrire que toi tu es compliquée dans ton caractère, dans ton histoire. Oh, évidemment, tu n’as jamais rien demandé de tout ça, toi. Tu voulais juste être une enfant normale, avec une vie normale, un père, une mère et un frère ou une sœur. Mais non, on t’avait donné une mère, trois frères et sœurs et pas de père pour les recadrer.

Oui, ta vie était loin d’être facile. Depuis ta plus tendre enfance, tu n’as jamais été complètement heureuse. Tu vivais dans l’amour d’un foyer familial, avec ton frère aîné, ton père et ta mère. Un appartement dans une banlieue et c’était tout. Lorsque tu atteints quatre ans, ton second frère naquit et lorsque tu atteints cinq ans, ta petite sœur vint au monde. La petite famille due déménager pour pouvoir loger tout ce beau monde. A six ans, tu emménageais dans un nouvel appartement : plus grand, plus spacieux, plus lumineux. Ici, tout le monde était heureux. A l’école, tu avais de nombreux amis. Il fallait bien avouer que tu étais loin d’être renfermée. Bien qu’on se moquait parfois de ton nom si imprononçable, tu avais de nombreux amis qui étaient là pour t’aider à te défendre. Tes résultats scolaires étaient encourageants bien que pas parfait. Tu étais bonne élèves mais pas élève modèle. Et toi, ça te suffisait. Tu pouvais chahuter et rigoler sans te soucier des soucis que tu pourrais avoir.

Tu avais huit ans lorsque ton père disparu. Subitement, du jour au lendemain. Et plus jamais il n’est revenu. Disparition volontaire ou pas, toujours était-il que ta mère devait se débrouiller seule. Désormais mère célibataire, elle enchainait les petits boulots pour pouvoir garder l’appartement et nourrir ses enfants. Avec le temps, elle trouva un travail assez bien payé, mais il lui fallut plusieurs années de laborieuses recherches, des années de fatigue pour enfin trouver le travail qui lui permettait à la fois de joindre les deux bouts, de pouvoir profiter de sa famille et de libérer un peu les épaules de son fils aîné. Tu avais une profonde admiration pour ta mère et ton frère. Ton frère s’occupait de vous tandis que ta mère s’acharnait à se tuer à la tâche pour nourrir et loger sa famille. Ça aurait presque pu être parfait, si seulement ton père ne vous avait pas abandonné…

Le temps passe vite, plus vite qu’on ne peut le penser. Le collège se déroula plus ou moins sans problèmes. Il y eu bien des petites choses, comme la fois où tu t’étais faite renvoyée trois jours pour avoir ouvertement ploté une amie au milieu de la cour de récréation. Il fallait avouer que, si elle n’avait pas gémie aussi fort, personne n’aurait jamais rien su. Tes petites escapades ne s’arrêtaient pas là, hélas. Tu avais, à de nombreuses reprises, escaladé les murs d’enceinte, couru dans le couloir en faisant l’indien ou même essayé de grimper entre deux poutres sous les yeux ébahis des derniers arrivants dans l’école. Ah, la vie était si belle au collège ! Tes notes étaient toujours moyennes, sauf dans les matières scientifiques. Les sciences, les maths : tu adorais ça. Tellement, qu’il était difficile de te décrocher d’un exercice tant que tu n’avais pas trouvé la solution. Tu en oubliais même de manger, parfois, et c’était ton frère aîné, Matthias, qui venait te secouer pour te le rappeler. Le collège marquait aussi les premiers amours. Des amours blessants, peu sincère. Des premiers baisers échangés sans grande conviction. Et surtout, l’impression que les garçons sont vraiment assez débiles pour croire qu’une jolie demoiselle comme toi va accepter de coucher avec eux juste « pour voir ce que ça fait ».

Déçue par le comportement enfantin des jeunes de son âge, tu entrais au lycée. Chez toi, ce n’était jamais la joie. Matthias avait commencé ses études et avait trouvé un job pour pouvoir se les payer. Du coup, c’était toi qui avais pris son rôle. Tu jouais avec tes frères et sœurs, tu leurs préparais les repas et les aidait aux devoirs. Et la vie continuait. Sans nouvelle du père depuis plus de sept ans, il fut déclaré mort et les obsèques eurent lieu. Dans une ambiance pénible. L’ambiance des lâcheurs de famille. Ta mère était dévastée, elle qui n’avait jamais perdue espoir de le revoir un jour. A présent, elle était persuadée que ça n’arriverait jamais. Mais les ennuis ne faisaient que commencer, hélas. Puisqu’avec l’annonce de la mort du père, les créanciers annoncèrent à la famille qu’ils étaient endettés jusqu’au cou. Alors, Matthias arrêta ses études pour aider sa mère à payer. Alors, tu sombras dans une sorte de dépression, à voir tout le monde s’activer autour de toi pour essayer de préserver la petite famille qui s’était construite. Alors, tu décidais de tout faire pour les aider.

Le nez plongé dans la baignoire, tu réfléchissais. Quelle heure état-il ? Depuis combien de temps étais-tu là ? Rien ne pouvait répondre à cela. Tu soupirais profondément. En sortant du bain, tu t’aperçues que l’eau te suivait, ou plutôt suivait tes mains. Intriguée, tu avais essayé de jouer un peu avec cette eau. Et les yeux ébahis tu découvrais doucement cette magie qui avait pris possession de toi. Pourtant, tu ne savais pas ce que tu allais faire de cette magie si bizarre, si… Alors tu t’en servais pour faire rire ton entourage. Tu pouvais créer des patinoires dans ton couloir et faire des glissades avec tes frères. Tu t’amusais à remplir les verres avec l’eau qui venait jouer avec tes mains. Oui, tu trouvais diverses manières d’utiliser cela. Pour marquer cette découverte et le changement qui se produisait en toi, tu te teignais les cheveux en vert, une couleur qui ne te quitte plus, désormais.

Et le temps passe, encore et encore. Ton diplôme de fin d'études secondaires en poche, tu entamais une formation de psychologie. C’était quelque chose qui t’intéressait grandement, et tu voulais t’en servir pour aider. Alors que tu allais sur tes vingt ans, quelque chose d’étrange se produisit. Une nuit, un mauvais rêve te réveilla en sursaut. Mais tu n’étais pas chez toi. Pas dans ta ville. Tu avais fait ta valise, et tu étais là, dans ce qui semblait être un hôtel tout miteux. Alors tu réfléchis, et puisque tu ne trouvais pas de réponse, tu fouillas dans tes affaires en quête de réponse. Sur la table de chevet, une lettre et une nouvelle vie t’attendaient.







Invité
Invité


MessageSujet: Re: Amintha Skjeggestad ▬ La vie en vert   Lun 23 Fév 2015 - 14:20

Coucou !
Bienvenu parmi nous :3
Bon courage pour ta fiche, tu y es presque :)
A bientôt ♥






Invité
Invité


MessageSujet: Re: Amintha Skjeggestad ▬ La vie en vert   Lun 23 Fév 2015 - 18:06

Re-Bienvenue plutôt 8D
Merci ♪
C'est fini :B






Invité
Invité


MessageSujet: Re: Amintha Skjeggestad ▬ La vie en vert   Lun 23 Fév 2015 - 18:33

Voili voilou... Bon, je viens de lire, et... en fait, il y a un petit détail qui me gêne... Bon rassure-toi, ce n'est pas grand chose ! Juste le fait qu'il n'y ait rien à redire sur la fiche :D Donc c'est bon, tu es validée :3


La sorcière de glace

Elina's theme


Infos supp':
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/08/2014
Occupation : Kami
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 1236

Carte de Jeu
Familiers: Fenrir
Deuxième magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur

▲ Kami ▼


MessageSujet: Re: Amintha Skjeggestad ▬ La vie en vert   







Contenu sponsorisé


 

Amintha Skjeggestad ▬ La vie en vert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Au Dragon Vert
» Passage au thème vert!
» Armée du Rohan(vert et rouge mdr..)en 500pts pour le tournoi
» Un blason vert et des rires mesquins [PV Vas]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Hors-RPG :: Archives :: Dossiers Archivés-
TOP