Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
[Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)Auteur
MessageSujet: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Dim 25 Jan 2015 - 21:20

Vous vous réveillez, dans ce qui semble dans un premier temps être une petite pièce sombre. Vous entendez de l’agitation tout autour de vous, bien que les bruits qui vous parviennent soient étouffés. Que se passe-t-il ? Vous repérez des silhouettes à vos côtés, et soudain, des portes s’ouvrent. Sans comprendre ce qu’il se passe, des hommes en noirs vous sortent du van dans lequel vous étiez confiné l’instant d’avant. Où êtes-vous ? Que faites-vous ici ? Vous n’en avez pas la moindre idée… Tout ce que vous savez, c’est que vous n’êtes pas seul, vous êtes face à un inconnu… Ou bien à une connaissance ? Devant vous, vous apercevez au loin ce qui ressemble à un énorme complexe, entourés d’un haut grillage surmonté de barbelés, et abondement éclairé. Et alors que vous contemplez cet endroit à l’aura menaçante, on vous remet une lettre, que vous vous empressez d’ouvrir :

« Cher descendant,

Te voici en ces lieux parce que nous avons une mission à te confier. Nous attendons de toi que tu t’appliques à l’accomplir ! Ici sont perpétrées des expériences envers tes frères et sœurs divins. Il faut y mettre un terme ! Arme-toi de courage, et montre à ces vils humains que nous ne tolérons pas leurs crimes envers notre famille. »


Vous levez le nez de votre lettre, et contemplez à nouveau le complexe. C’est donc là que vous devez vous rendre… Vous décidez de replonger dans la lecture de la lettre, et découvrez de nouvelles informations :

"Vous devez vous infiltrer jusqu'au centre de communication du centre, et en pirater les ordinateurs. Récupérer les informations concernant les autres sites de recherches."

Mais peut-être votre lettre diffère-t-elle des autres ? Car certains peuvent en effet lire un texte légèrement différent...

"Vous devez atteindre l'usine secondaire afin de détruire les différentes installations servant à la fabrication des sceaux. Ne laissez pas le moindre instruments en fonctionnement !"

À cette lettre est joint un plan d’une grande complexité, sur lequel vous voyez plusieurs points mis en évidence. Ces endroits doivent être importants… C’est alors qu’un homme en noir vient vous donner une brève explication : lui et ses acolytes vont attirer l’attention du service de sécurité, pendant que vous allez pénétrer le complexe, et accomplir vos missions. Quel que soit votre ressenti, vous voilà à présent face au grillage. Impossible de prendre la fuite, car des hommes en noir surveille vos faits et gestes. Alors, une sirène d’alarme retentit… Il est temps de se lancer !


Je suis tout le monde, et je ne suis personne.

Mais quand je passe, tous le remarque ~
avatar


Date d'inscription : 25/01/2015
Messages : 90


Voir le profil de l'utilisateur

Être Divin


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Dim 25 Jan 2015 - 21:23



Science et magie ?...





Kurai ! Kurai, réveille-toi !

Urusai !

Kurai, il y a un problème !

Hum ?


*Kurai s’affala avec un soulagement palpable dans son canapé. Cette journée était enfin terminée. Autant, parfois, il s’ennuyait, autant, des jours comme aujourd’hui, il avait l’impression de vivre l’équivalent d’une semaine en moins de vingt-quatre heures. Autant dire que le résultat était évidemment bien plus qu’épuisant. La journée commençait bien pourtant… Il…*

Le jeune homme grimaça et porta la main à sa tête, tandis que le sang pulsait à ses tempes. Ses souvenirs étaient embrouillés. Il savait que ce n’était pas une gueule de bois, puisque lors de son dernier souvenir conscient, il était en train de jouer un peu sur sa console pour se détendre.

Bordel, qu’est-ce qu’il se passe ? Pourquoi j’ai mal comme ça ?

Aucune idée, Kurai, mais tu devrais être sur tes gardes. Regarde autour de toi !

Qu’est-ce que…


Il ne voyait rien autour de lui. Une pièce sombre, sans doute. Et, apparemment, il n’était pas seul, car il entendait du bruit, cependant très étouffé, heureusement pour sa migraine, autour de lui. Mais il était sûr d’une chose. Il n’était plus chez lui. Et la dernière fois qu’une chose comme ça s’était produite… Il s’était retrouvé sur l’île. Il ne put cependant pas vraiment réfléchir à cela car sa tête lui lança à nouveau. Il l’enserra dans sa main en réprimant un grognement. Et soudain, la luminosité augmenta brutalement. Il plissa les yeux et plaça sa main en visière, le temps que ses pupilles se fassent à l’augmentation énorme d’intensité lumineuse.

L’esprit toujours embrumé par la migraine, il ne vit pas tout de suite les hommes en noir. Mais, au bout de quelques secondes, il constata qu’ils le faisaient sortir de ce qui semblait finalement être un van. Il ouvrit la bouche, mais n’eut le temps de rien demander car l’un d’entre eux lui remit une feuille de papier pliée. Il la déplia et commença à la lire.

*Il avait commencé par aller à la librairie. Il avait travaillé un peu avec Lyce et avait continué à lire le livre qu’il avait commencé récemment. Là, tout s’était bien passé. C’était après… Il avait quitté la librairie après avoir rempli ses horaires. Il avait salué son patron et était sorti. Là, il était tombé sur…*

Il grogna à nouveau sous la douleur et grimaça. Puis il se força à ignorer cette migraine lancinante pour lire la lettre. Il n’avait toujours pas remarqué la jeune fille qui se trouvait auparavant dans le van avec lui…

Cher descendant,
Te voici en ces lieux parce que nous avons une mission à te confier. Nous attendons de toi que tu t’appliques à l’accomplir ! Ici sont perpétrées des expériences envers tes frères et sœurs divins. Il faut y mettre un terme ! Arme-toi de courage, et montre à ces vils humains que nous ne tolérons par leurs crimes envers notre famille !


Il leva les yeux et vit le bâtiment dont il était question dans la lettre. Voyant la taille de l’installation, il poussa un léger sifflement admiratif, avant de continuer à lire, même s’il n’appréciait pas vraiment ce qu’il avait déjà lu. Non seulement on le privait encore une fois de sa liberté, mais on lui donnait un ordre. Et en plus, il devait entrer dans ce complexe qui faisait froid dans le dos.

Vous devez vous infiltrer jusqu’au centre de communication du centre, et en pirater les ordinateurs. Récupérer les informations concernant les autres sites de recherche.

Il jeta un bref coup d’œil au plan qui y était associé, repérant rapidement ce qui semblait être les zones importantes. Un homme en noir s’adressa alors à lui, lui expliquant que lui et ses comparses allaient distraire les gardes pour que le jeune homme puisse à loisir accomplir la mission qui lui était assignée. Puis il partit, tandis que Kurai serrait la lettre dans son poing, énervé contre ses types et ceux qui donnaient les ordres.

Il poussa un soupir et se tourna vers les grilles. Il était dos au mur, bien qu’un petit malin eût pu faire remarquer qu’en l’occurrence, il était plutôt face au grillage, puisque les hommes en noir surveillaient ses faits et gestes. Il s’avança encore un peu.

*Kurai reposa son verre. Sa migraine ne passait pas, malgré le cachet qu’il avait pris. Il poussa un soupir. Ce type… Etait dangereux. Trop. Il aurait bien aimé l’arrêter… Mais il n’avait pas pu. Et cette migraine en était à la fois la cause et le résultat. Il soupira, prit sa manette en main et alluma console et télévision. Une bonne partie allait peut-être le calmer. Ou tout du moins, il l’espérait. Mais cette migraine était inquiétante…*

-Bordel de MERDE !

Il chancela sous l’assaut de la nouvelle vague de douleur et, à ce moment-là, percuta légèrement la jeune fille, qu’il n’avait toujours pas remarquée jusqu’alors. Sa main enserrant toujours sa tête, il se tourna vers elle. Et, lorsque le voile de douleur disparut, il ne la reconnut pas tout de suite, même s’il savait l’avoir déjà vue. Mais lorsque la lumière se fit dans son esprit, et dans ses yeux, ses lèvres formèrent un juron silencieux. Il n’avait pas vraiment besoin de ça en plus de sa migraine… Elle ne pouvait pas simplement cesser ?









Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1374

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Lun 26 Jan 2015 - 0:59

Lorsqu’Elina émergea du profond sommeil dans lequel elle était plongée, la première chose qu’elle ressentit fut une sensation familière… et désagréable. Celle de se trouver dans un endroit dans lequel elle n’avait jamais mis les pieds, et sans le moindre souvenir de comment elle s’y était retrouvée. Hésitante, elle décida d’ouvrir un œil et vit… rien. La pénombre, qui emplissait tout un espace qui semblait relativement étroit. Elle entendait des voix, mais ne parvenait à en distinguer aucune. Rien d’étonnant… La plupart semblait être des voix masculines, or Elina n’avait pas beaucoup de mâles dans son entourage dont elle aurait pu reconnaître la voix. Ils ne revêtaient pas assez, voire pas du tout, d’importance, alors, pourquoi s’embarrasser d’informations inutiles de ce genre ? Et puis, son esprit était encore trop vaseux pour qu’elle puisse vraiment se concentrer sur ce genre de choses…

Elina essaya de rassembler ses souvenirs de la veille, mais cela lui était difficile. Elle parvint toutefois à se rappeler qu’elle était à l’appartement, et que… Qu’est-ce qu’elle faisait, au fait ? Un bref instant, elle se rappela être en train de cuisiner… Et si les feux de cuissons étaient restés allumés ?! Emily se chargerait certainement de tout éteindre… Emily… En cet instant, elle devait se demander où était passée sa petite sœur… L’idée d’attraper son téléphone lui traversa l’esprit, mais elle savait bien qu’elle ne l’avait pas avec elle. Lorsqu’elle sortait, elle le rangeait toujours dans son sac, et elle pouvait bien sentir qu’elle ne l’avait pas avec elle… Sa pauvre grande sœur, elle devait être morte d’inquiétude, en cet instant… Sauf si… De nouveaux souvenirs lui vinrent en mémoire. Elle mangeait avec Emily, ce qui voulait dire… qu’elle aussi, était dans l’appartement au moment où elle en avait été arrachée. Alors, peut-être qu’elle aussi… Elina essaya de scruter l’endroit dans lequel elle se trouvait, afin d’essayer de voir si sa grande sœur ne se trouvait pas, elle aussi, ici. Mais tout ce qu’elle pouvait distinguer était des formes imprécises. L’une d’elle, cependant, semblait se mouvoir. Il y avait donc quelqu’un, ici avec elle ! Mais alors qu’elle s’apprêtait à prononcer le nom de sa grande sœur, une vive lumière afflua dans le petit espace sombre dans lequel elle se trouvait, et cette soudaine luminosité l’aveugla, l’empêchant de confirmer l’identité de la personne qu’elle avait cru voir.

Avant que son regard ne puisse s’habituer à ce brusque changement d’éclairage, Elina sentit qu’on la traînait de force, et l’air frais vint caresser son visage. Elle se trouvait donc en extérieur, maintenant… Les souvenirs de son arrivée sur l’île se firent plus fort encore, sauf que cette fois-ci, ce n’était pas la torride chaleur de l’été qui régnait, mais le froid mordant de l’hiver. Et si… Et si on l’avait ramené à l’orphelinat ?! Un bref sentiment de panique l’envahit, mais se dissipa tout aussi rapidement. Cet endroit ne pouvait décidemment pas être la Sibérie, il faisait beaucoup trop chaud, pour cela… Clignant des yeux à de nombreuses reprises, sa vision finit par retrouver son acuité habituelle, et elle découvrit un décor auquel elle ne s’était pas attendue. Face à elle, loin derrière un haut grillage surmonté de barbelés, se trouvait un gigantesque complexe. Mais alors qu’elle se demandait ce que pouvait bien être ce dernier, elle vit alors les hommes en noirs. Aussitôt, une pensée lui traversa l’esprit quant à la nature de l’endroit où elle se trouvait… Il s’agissait surement d’une prison ! Pour une raison quelconque, on avait décidé de la jeter dans une cellule… Peut-être à cause de ce qui s’était passé récemment dans le bois ? Mais sans qu’elle n’ait eu le temps de poser la moindre question, une enveloppe lui fut tendue, et un douloureux pincement au cœur se fit sentir. Cela ressemblait décidemment à son arrivée sur l’île… Avait-on décidé de la « déménager » ? Mais pour quelle raison ? Elina garda l’enveloppe fermée, ses pensées se dirigeant vers toutes les personnes qu’elle pourrait avoir perdue… Emily, Sayu… Ses amies d’école, sa patronne… Des gens auxquels, malgré elle, elle avait fini par s’attacher… Et maintenant, on l’arrachait à cela…

L’air sombre, la jeune russe se résigna à ouvrir l’enveloppe qui scellait son sort… Cependant, le contenu de cette dernière n’était pas celui auquel elle s’était attendue. Cette fois, on ne lui annonçait pas qu’on lui imposait un nouveau milieu de vie. Et malgré le contenu alarmant de ce que cette lettre indiquait, Elina ressentit un bref soulagement. Bref, car ce qui l’attendait n’en était pas réjouissant pour autant…

« Cher descendant,

Te voici en ces lieux parce que nous avons une mission à te confier. Nous attendons de toi que tu t’appliques à l’accomplir ! Ici sont perpétrées des expériences envers tes frères et sœurs divins. Il faut y mettre un terme ! Arme-toi de courage, et montre à ces vils humains que nous ne tolérons pas leurs crimes envers notre famille. »


Une mission de sauvetage ? Pourquoi diable devait-elle risquer sa peau pour venir en aide à une bande d’inconnus !? Certes, ce que révélait cette lettre était… ignoble. Des expériences sur des humains… Non, envers des demi-dieux. Apparemment, l’île ne se souciait pas de révéler cette information. Encore que, elle n’avait jamais vraiment cherché à la dissimuler… Toujours est-il qu’Elina ne se sentait vraiment pas de s’aventurer dans cet endroit à l’air si menaçant, d’autant plus qu’elle comprenait bien que si elle se faisait attraper, elle risquait fort de partager le sort de ceux qu’elle devait sauver… Pour l’instant, mieux valait terminer la lecture de la lettre, qui contenait peut-être encore des informations vitales envers ce qui l’attendait.

« Vous devez vous infiltrer jusqu’au centre de communication du centre, et en pirater les ordinateurs. Récupérer les informations concernant les autres sites de recherche. »

Un long frisson parcouru l’échine d’Elina. Autres sites de recherches ? Cela voulait donc dire qu’il y en avait plusieurs ? Combien donc de demi-dieux y avait-il, et surtout, combien étaient emprisonnés en tant que cobayes ? Une organisation avec de telles ressources devait être… sacrément dangereuse. Et c’était face à ça qu’elle devait se battre ? Un mélange de désespoir, de tristesse et de colère la gagna. Quelle injustice ! On les emprisonnait sur une île, et maintenant, on se servait d’eux comme d’armes ? Bon, l’histoire de l’emprisonnement, elle n’allait pas trop s’en plaindre, vu que sa qualité de vie avait grimpé de façon exponentielle depuis son arrivée sur l’île… Cependant, cela restait passablement injuste ! L’idée d’envoyer paître tout simplement tout cela traversa son esprit, mais alors qu’elle se retournait pour regarder derrière elle, elle vit que plusieurs hommes en noirs étaient en faction, et quelque chose lui disait qu’ils n’allaient pas gentiment la ramener chez elle. Chez elle… Même si elle s’enfuyait, elle ne savait pas comment retourner sur Awashima. Elle ne savait même pas où elle se trouvait ! Dès lors, une seule solution s’ouvrait à elle… Alors qu’elle parvenait à cette conclusion, un de ses « surveillants » vint lui annoncer que ses comparses feraient diversions alors qu’elle accomplirait sa mission. Seulement alors, elle jeta un œil au plan de ce qui devait être le bâtiment qui se tenait devant elle. Elle n’eut cependant pas le loisir de consulter ce dernier en détail, car une voix résonna à ses côtés. Elina fit un petit bond sous l’effet de la surprise, et manqua de peu de se retrouver à terre lorsqu’elle se fit bousculer sans ménagements par un individu quelconque, et grossier de surcroît. Irritée par tant d’irrespect envers sa personne, Elina tourna son regard vers celui qui l’avait bousculé, sans même avoir l’élémentaire courtoisie de s’excuser. Sans surprise, elle vit un homme. Un jeune homme, plus précisément. Ce dernier la fixait, et son regard indiquait clairement qu’il n’était pas enchanté de la voir. C’était un regard auquel elle avait été plus qu’habitué, dès lors, elle n’eut aucun mal à l’identifier comme tel. Et lui, il croyait peut-être qu’elle était heureuse de croiser un idiot fini comme lui ? Les lèvres du jeune homme remuèrent légèrement, sans qu’aucun mot ne les franchisse. Une chose était sure : les mots qu’il avait voulu prononcé ne devait surement pas être des excuses. Si bien qu’elle décida de le remettre à sa place :

- Quoi, tu as un problème ? Déjà, quand on est civilisé, on s’excuse quand on bouscule quelqu’un, avant de marmonner des choses dessus ! Enfin, peut-être est-ce trop demandé à quelqu’un comme… toi.

Elina insista avec mépris sur le dernier mot, histoire de lui faire comprendre tout le bien qu’elle pensait de lui. Seulement alors, elle commença à se dire qu’elle avait déjà vu cette tête-là quelque part… Et immédiatement, le sentiment que ce n’était pas une agréable rencontre la gagna… Une part d’elle semblait chercher à l’empêcher d’accéder aux souvenirs associés à cette rencontre, comme si son esprit cherchait à la protéger. Malheureusement, ce dernier ne fut pas suffisamment fort que pour vaincre le terrible traumatisme qui lui revint en mémoire. Avec un glapissement, elle s’exclama :

- Ah ! T’es le prof pervers !

Tout en le pointant du doigt. Pour quelle fichue raison cet être se trouvait-il en ces lieux ? Qu’avait-elle donc bien pu faire aux dieux pour qu’on lui impose de si terribles retrouvailles !? Le doigt toujours pointé sur lui, Elina essayait de se remettre du choc de cette révélation…


La sorcière de glace

Elina's theme


Infos supp':
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/08/2014
Occupation : Kami
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 1241

Carte de Jeu
Familiers: Fenrir
Deuxième magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur

▲ Kami ▼


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Lun 26 Jan 2015 - 12:15



Science et magie ?...






Elle l’avait reconnu aussi. Evidemment. Il faut dire que, malgré tous les efforts que l’on pouvait mettre pour oublier, certains souvenirs ne peuvent que revenir… Et, preuve qu’elle n’avait pas changé, c’était qu’elle l’avait appelé prof pervers, comme si elle avait occulté l’intervention de Yawn dans tout ça… Il allait répliquer mais une nouvelle vague de douleur le fit grimacer. Il porta à nouveau, avec un mince gémissement, la main à sa tête, espérant, dans un réflexe dérisoire et illusoire, diminuer la douleur en serrant son front. Il répondit enfin, la voix déformée par l’effort, haletant.

-Je te l’ai… déjà dit, non ? Je suis… pas prof. Juste… étudiant. J’étais obligé… de donner ce… foutu cours. Et… Tu n’aurais pas… une mémoire… trop sélective ? J’suis… pas… un pervers… Je rappelle… que c’est ton… prof de… maths qui… a tout… manigancé…

*Il courait. Il savait à peu près ce qu’il valait au combat, et n’était pas du genre à fuir, mais, cette fois… C’était beaucoup trop. Il devait éviter le plus possible l’affrontement direct. Ou, tout du moins, se trouver un endroit aux conditions favorables. Parce qu’il ne pouvait simplement pas laisser ce type en liberté. Comment il avait fait pour ne pas se faire remarquer jusqu’alors, c’était une question accessoire. Il devait trouver l’emplacement idéal… Mais la migraine qui commençait à battre ses tempes ne l’aidait pas à réfléchir calmement…*

Nouvelle vague de douleur. Il grogna à nouveau et enserra plus fort son front dans sa main. Il chancela et se retrouva appuyé contre le grillage. Haletant, il attendit que la douleur passe, mais elle sembla au contraire s’intensifier. Il se sentit tomber et s’accrocha au grillage en haletant de plus en plus fort. Il retrouva rapidement son équilibre, mais sentit le grillage se tordre sous ses doigts, devenir beaucoup plus malléable. Il retira sa main et vit quelques étincelles qui dansaient au bout de ses doigts. Il ferma le poing, l’air de rien.

Bordel, qu’est-ce qu’il se passe ? D’abord cette douleur qui n’en finit pas, maintenant, j’ai l’impression de perdre le contrôle… Et en plus, je dois servir de larbin pour les men in black. Il se passe des trucs bizarres, et pas qu’avec moi…

Tu perds peut-être le contrôle à cause de la douleur ?

Pas impossible, mais très peu probable… Je contrôle, maintenant…


Toujours appuyé contre le grillage, la tête reposant dans la main, haletant, il adressa un sourire narquois à la jeune fille aux cheveux violets, un sourire qui ressemblait à moitié à une grimace.

-Elina Volchkev, c’est ça ? Si on avait… pas été… amenés ici… Par ces… types-là… J’aurais dit… Qu’ils avaient… Un… bien étrange… sens de… l’humour… Après… tout… Ils… sont… au courant… de tout… ce qu’il se passe… sur l’île… pas vrai ? Et… je pense… qu’on… peut être… d’accord… sur un point…

Il s’interrompit pour prendre une inspiration, priant toujours pour que la douleur s’atténue. Il n’était du genre à se plaindre quand il avait un peu mal et avait une très bonne tolérance à la douleur… Mais là, c’était vraiment beaucoup trop… Il avait déjà du mal à penser rationnellement avec ça… Pourtant, il arrivait toujours à être narquois, à croire que c’était devenu chez lui une seconde nature. Ou peut-être que la douleur le rendait encore plus apte à être cynique… Puis il reprit…

-On aimerait… tous les deux… S’être retrouvés avec… quelqu’un… d’autre… Pas vrai ?

*La voix qui venait de crier était clairement féminine. Kurai se dirigea dans la direction du cri. Et il se figea. Ce type… Il l’avait déjà vu ! C’était… *









Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1374

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Lun 26 Jan 2015 - 17:55

Face à ses dires, le jeune homme adopta un comportement des plus étranges… Haletant, il semblait lutter contre quelque chose. Q-Qu’est-ce qu’il pouvait bien avoir, cet étrange type ? Un autre frisson glacé parcourut l’échine d’Elina lorsqu’une terrible pensée lui traversa l’esprit… Vu son passif à son encontre… Il se tenait la tête dans la main, et haletait… comme s’il luttait contre une chose trop forte pour lui… Est-ce qu’il… il s’apprêtait à lui sauter dessus ? Est-ce que ses pulsions perverses devenaient incontrôlables, et qu’il ne parvenait plus à se retenir de vouloir l’agresser ? S’il n’y avait pas eu la lettre et les hommes en noir, Elina n’aurait eu aucun mal à imaginer que ce soit lui que soit à l’origine de son enlèvement… Cependant, les circonstances étant ce qu’elles étaient, même la jeune russe ne pouvait décemment pas lui en imputer la responsabilité… Malgré tout, son comportement menaçant continuait de l’inquiéter, et elle adopta une posture défensive, prête à transformer ce potentiel prédateur sexuel en sculpture de glace fait main s’il avait le moindre geste suspect.

Il prit alors la parole, rappelant les circonstances de leur rencontre, et accusant son prof de maths, dans lequel elle n’avait d’ailleurs aucune confiance, d’avoir tout manigancé. Il n’en restait pas moins que le caractère du jeune homme était ce qu’il était, rien n’aurait pu se faire sans ce dernier, manipulation ou pas. Dès lors, même si elle pouvait lui concéder que… « l’accident » pouvait bien en être un, même si elle gardait des doutes à ce sujet, le reste de ce qui s’était passé était dû en grande partie à cause de son comportement à lui. Quoi qu’il en soit, le jeune homme, dont le nom avait semble-t-il invariablement été effacé de sa mémoire, continuait à se comporter bizarrement. Cependant, pour une raison quelconque, Elina n’avait plus l’impression que sa vie, ou du moins sa chasteté, était menacée. Peut-être parce qu’il s’était légèrement éloigné, prenant appui sur le grillage qui apparemment n’était pas électrifié vu qu’il n’était en train de griller sur place. À moins que… Dans les vagues souvenirs qu’elle avait de lui, excepté bien sûr le douloureux spectacle auquel elle avait été forcée d’assister bien malgré elle, ses pouvoirs avaient un rapport avec l’électricité. Dès lors, elle ne pouvait pas se fier à ce qu’elle voyait pour juger de la présence ou non dans ce grillage.

Mais voilà que cet individu reprenait à nouveau la parole, de cette même voix hachée par… la douleur ? S’il ne s’agissait pas de pulsions difficilement contrôlables, Elina ne voyait pas d’autres explications. Mais pour quelle sombre raison souffrait-il à ce point ? Avait-il abusé de certaines substances et en ressentait les effets secondaires maintenant ? Quoi qu’il en soit, à le voir se tenir la tête comme ça, on pouvait s’attendre à la voir exploser… Mais les premiers mots qu’il prononça eurent tôt fait de la faire sortir de cette recherche d’hypothèses. Comment diable se faisait-il qu’il se souvienne de son nom !? Les craintes endormies d’Elina menaçaient de se réveiller… Pourquoi donc se rappelait-il du nom d’une personne qu’il avait rencontré une fois dans sa vie, pendant une paire d’heure tout au plus ? Cela lui paraissait bizarre, voire suspect, à elle qui ne s’embarrassait pas de ce genre de détails… Le suspect… enfin, le jeune homme fit remarquer que leurs ravisseurs devaient avoir un drôle de sens de l’humour, étant donné que malgré leur première rencontre plus que navrante, ils avaient décidés de les mettre ensemble. Un instant… Qu’est-ce qu’il entendait par-là ? Se retrouver avec quelqu’un d’autre… Ils n’allaient quand même pas devoir faire équipe !? Malheureusement, le fait que de petits groupes avaient été formés tout autour d’eux, et qu’eux deux semblaient avoir été réunis donnait du crédit à cette hypothèse… Quelle horreur… Elina avait la douloureuse impression qu’elle devrait non seulement se méfier des ennemis à l’intérieur, mais également de son… « partenaire »… Enfin, pour l’instant, il se conduisait sagement… Cependant, une chose qu’il avait dite ne manqua pas de la faire réagir :

- Non, je ne suis pas d’accord. Être avec quelqu’un comme toi me va tout à fait.

La mauvaise humeur d’Elina atteignait un pic. Elle avait l’impression qu’on se servait d’elle comme d’un objet, comme si ses sentiments étaient purement accessoires, et encore, ce serait là leur donner encore un peu d’importance. Elle ne supportait pas qu’on fasse les choses sans son accord, encore moins lorsqu’il s’agissait de chose qu’elle aurait purement et simplement refusé. Avait-elle fait quelque chose de mal pour qu’on lui inflige ce traitement douloureux ? Elle ne voyait rien qui pouvait répondre à cette condition… Si bien que le ton avec lequel elle prononçait ces paroles traduisait cette humeur exécrable. Et leur contenu également…

- Au moins, je n’aurais pas à me soucier de toi s’il t’arrivait quelque chose. Je préfère laisser les personnes auxquelles je tiens bien à l’abri.

Des paroles bien méchantes, et surtout, en contradiction avec ce qu’elle pensait réellement. Car même si elle ne portait pas le jeune homme dans son cœur, loin de là, elle ne pourrait rester de marbre si jamais il se trouvait en danger. Même si c’était plus par souci de son bien-être personnel que pour préserver la santé de l’individu qu’elle venait d’agresser verbalement. Cependant, ses paroles étaient guidées par la situation présente, par les émotions négatives qui l’animaient en cet instant.


La sorcière de glace

Elina's theme


Infos supp':
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/08/2014
Occupation : Kami
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 1241

Carte de Jeu
Familiers: Fenrir
Deuxième magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur

▲ Kami ▼


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Lun 26 Jan 2015 - 23:05



Science et magie ?...






Alors qu’il s’attendait à ce qu’elle soit au moins d’accord avec lui sur le dernier point qu’il avait soulevé, elle objecta en déclarant que ça lui allait très bien d’être avec lui. La surprise faillit réduire la douleur du raijin, mais elle ajouta bien vite avec un ton hargneux qu’au moins, elle n’avait pas à se soucier de lui et qu’elle préférait savoir ses proches à l’abri du danger. Appuyé contre le grillage, se tenant toujours la tête, il poussa un soupir.

-Je suppose… Qu’au moins… on est… d’accord… sur ce point… Je préférerais… aussi savoir… mes proches… à l’abri… Mais… Je suis poissard… Donc…ça… m’étonnerait… pas… qu’ils… soient là… aussi… Dans ce cas… Je préférerais… Les savoir… Avec moi…

Il se laissa glisser le long du grillage, haletant toujours, la douleur se faisant de plus en plus forte, à tel point que des larmes commençaient à perler au coin de ses yeux. Et les mots qu’il dit après semblaient presque être grognés, tant il luttait contre ce mal de tête insupportable.

-Je suis pas… d’humeur… A supporter… la mauvaise humeur… même logique… d’une gamine… persuadée… que je lui veux… du mal…

Comment il savait qu’elle pensait qu’il lui voulait du mal ? Non, il n’avait pas utilisé sa télépathie. Dans son état, il en aurait de toute façon plus ou moins été incapable. C’était juste évident tant son hostilité à son égard transparaissait dans chacun de ses mots et de ses gestes. Même diminué, il pouvait au moins voir ça.

*Non, pas lui ! C’était impossible ! Pour être honnête, quelles étaient les chances pour qu’il le rencontre à nouveau ? L’île était grande, tout de même ! Alors quoi, il avait la poisse ? Kurai était figé, mais l’homme aussi. Les deux s’étaient reconnus, mais aucun des deux n’osait bouger pour le moment. L’air se figea, ou donna cette impression. Les regards des deux hommes se croisèrent. Finalement, l’autre rompit le silence qui s’était installé en prononçant un simple et unique mot.

-Toi ?

Le charme était rompu. Pourtant, l’ambiance restait lourde, indicible. Le silence avait été rompu, mais pas le contact visuel. Kurai ouvrit la bouche à son tour pour répliquer. Et, pour une fois, il décida de jouer la prudence…

-Oui, moi… Je suppose qu’il serait malvenu de dire que c’est un plaisir ?

L’autre le regarda, sans rien dire, une étrange lueur dans les yeux… *

Il fut à nouveau traversé par une vague de douleur. Sa main se serra et il renversa la tête en arrière en gémissant. Le souffle court, il marmonna, pourtant de façon assez audible.

-Bordel… Depuis… hier… Pourquoi ?..

Il se força à inspirer, bien qu’il eût quelques difficultés pour ceci. Il avait si mal qu’il ne sentait même plus les étincelles qui crépitaient sur lui, totalement libres, par intermittence. Puis il reprit, d’une voix plus haute.

-Ecoute… Je doute… Qu’on arrive… un jour… à s’apprécier… Mais est-ce… qu’on… pourrait pas… Au moins… faire… semblant… d’être… neutres… l’un… par rap… port… à… l’autre ?...

Il inspira à nouveau, essayant juste d’ignorer au moins un peu la douleur qui promettait de le terrasser s’il se relevait et eut un nouveau sourire cynique.

-Après tout… On est… dans… la même… galère… Pas vrai ?... Donc… je suppose… qu’on pourrait… faire… comme si… on se connaissait… pas… Non ?... Dans ce… cas… enchan… té… Je m’ap… pelle… Kurai…

Il était sérieux lorsqu’il proposait cela. En réalité, il savait que les deux étaient partis sur de mauvaises bases, donc il proposait simplement de repartir à zéro, ce qui n’était pas forcément un mal dans leur cas. Car il était presque clair qu’ils seraient incapables d’agir en équipe s’ils se contentaient de se disputer à cause du passé. Cependant, il doutait tout de même fortement de la capacité d’Elina à simplement faire table rase et oublier.










Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1374

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Mar 27 Jan 2015 - 1:32

De cette même voix hachurée, le jeune homme répondit que, tout comme elle, il souhaitait que ses proches soient à l’abri, mais qu’il n’y croyait pas trop. Et que c’était donc pour cela qu’il préférait largement se trouver en leur compagnie plutôt qu’en la sienne… L’imbécile ! Face à ces mots, Elina ne put s’empêcher de sentir son cœur se serrer. Est-ce que finalement, Emily avait été emmenée ici, elle aussi ? Mais dans ce cas, pourquoi ne les avait-on pas laissées ensemble ? Pourquoi donc l’avoir assigné à cet idiot qui, plutôt que d’essayer de positiver, et par conséquent de la rassurer, faisait voler ces maigres espoirs en morceaux ? L’angoisse qui gagnait le cœur de la demoiselle ne faisait que s’intensifier alors qu’elle cherchait désespérément à se rassurer. Non, il était illogique qu’elles aient été séparées… Après tout, elles vivaient ensemble, donc… Mais si maintenant elle se trouvait bien ici… Elina n’avait aucun moyen de confirmer ou non cette possibilité. Même en usant de sa télépathie, elle n’arriverait pas à isoler les pensées de sa grande sœur, parmi la foule de gens qui devaient se trouver dans ce bâtiment, et ses alentours… Sans compter qu’il faudrait qu’elle soit relativement à proximité, aussi. Bref, à part se ronger les ongles, Elina ne pouvait rien faire, si ce n’était prier de toutes ses forces que le jeune homme et ses théories déprimantes soient erronées. Malheureusement, au fond d’elle, elle savait bien qu’elles étaient tout à fait plausibles…

L’état du jeune homme semblait empirer, car sa prononciation était de moins en moins claire. Ou peut-être qu’il redevenait un animal, comme le mâle qu’il était ? En tout cas, Elina comprit toutefois qu’il ne voulait pas subir les humeurs de la jeune fille. Et cette dernière ressentit une pointe de culpabilité envers le jeune homme… Elle se défoulait sur lui, alors qu’il n’était pas responsable de sa mauvaise humeur. Enfin, pas directement, en tout cas… Elle agissait comme tous ces gens qu’elle détestait, ceux qui s’en étaient injustement pris à elle, lorsqu’elle était en Russie. Certes, il avait des torts, son comportement en ce jour fatidique avait été déplorable. Cependant, en cet instant précis, il ne lui avait rien fait, et il n’était pas la source de sa mauvaise humeur. Si bien que, en agissant de la sorte, elle se montrait… injuste envers lui. Raaah, pourquoi donc s’inquiétait-elle de sa façon d’agir envers lui !? Il ne méritait pas autant de considération…

Alors qu’il semblait toujours se battre contre une douleur proche de l’insoutenable, le jeune homme prit à nouveau la parole. Le manque de réaction d’Elina ne semblait pas le formaliser, loin de là. Cela lui rappela que déjà, lorsqu’elle l’avait rencontré au lycée, il aimait s’écouter parler. Bien qu’elle ne se rappela pas du contenu de ses longs monologues, elle se rappelait bien de l’ennui que ces derniers provoquaient par leur longueur. Ce type avait une vocation d’homme politique, et elle parlait malheureusement en connaissance de cause… Toujours est-il qu’il disait que même s’ils ne s’aimeraient jamais (la douleur ne l’empêchait donc pas d’être lucide), ils pouvaient au moins éviter les hostilités pour le moment. Ils étaient dans la même galère, qu’il disait, et devrait agir comme de parfaits étrangers l’un envers l’autre, afin de se montrer plus efficace lors de leur difficile aventure. Il était sûr que de mettre de côté leur différent était la meilleure chose à faire, cependant, cette idée ne plaisait guère à la jeune fille, et elle ne se priva pas pour lui en faire part :

- Je ne pense pas que j’arriverais à faire semblant de ne pas me rappeler ce qu’il s’est passé la première fois qu’on s’est rencontré. Alors, inutile de perdre du temps avec ça.

Soupirant, Elina ne laissa pas au jeune homme de rétorquer. Elle n’avait pas fini de dire ce qu’elle avait à dire, alors il pouvait bien lui laisser le temps de parole un peu plus longtemps :

- Ne te méprend pas. Je ne dis pas qu’on ne peut pas faire équipe. Je dis juste que faire semblant d’oublier ne m’aidera pas à te faire davantage confiance. Et que je n’y arriverais pas, de toute façon. Cependant, je crois pouvoir affirmer qu’en cet instant, tu n’es pas mon ennemi. Ou du moins, que l’on partage un ennemi commun. Tu connais l’adage ? L’ennemi de mon ennemi est mon ami. À défaut d’être des amis, on peut au moins être des alliés.

Croisant les bras, Elina fixait le visage du jeune homme toujours tordus par la douleur. De tels mots devaient paraître étonnants, dans la bouche de la demoiselle. Cependant, elle indiquait simplement par-là qu’elle acceptait une trêve. Elle continuerait à se méfier de lui, cependant, elle accepterait qu’ils fassent équipe pour venir à bout de cette mission qui leur avait été confiée. Mais avant de conclure sur ces mots, elle avait encore un petit détail à régler…

- Aussi, désolée d’avoir passé mes nerfs sur toi. Je ne t’aime pas, mais ce n’est pas une raison pour m’en prendre injustement à toi. Par contre, toi aussi tu n’aurais pas quelques excuses à formuler ?

Elle faisait référence à la bousculade qui avait eu lieu un peu plus tôt. Aussi douloureuse sa tête pouvait-elle l’être, cela ne le disposait pas de l’élémentaire courtoisie dont on devait faire preuve en pareille situation. Elle serait intransigeante là-dessus, alors s’il souhaitait que leur collaboration commence, il s’agirait-là de la première étape dont il devrait s’acquitter.


La sorcière de glace

Elina's theme


Infos supp':
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/08/2014
Occupation : Kami
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 1241

Carte de Jeu
Familiers: Fenrir
Deuxième magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur

▲ Kami ▼


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Mar 27 Jan 2015 - 17:53



Science et magie ?...






La lycéenne confirma ses soupçons en lui déclarant ne pas penser pouvoir faire table rase. En un sens, il s’en doutait, donc ce n’était pas véritablement une surprise. Cependant, les mots qu’elle déclara par la suite ne manquèrent pas de le surprendre. Puisqu’elle lui déclara qu’ils pouvaient tout de même faire équipe. Car, même si elle se savait incapable de faire semblant d’oublier, ils pouvaient tout de même faire équipe.

Car elle croyait pouvoir affirmer qu’il n’était pas son ennemi. Ce qui était la pure vérité, puisqu’il ne lui avait jamais voulu de mal. Mais elle rectifia bien vite sa déclaration en disant plutôt qu’ils avaient actuellement un ennemi commun. Elle conclut son monologue en citant le vieil adage à propos des ennemis communs, avant d’ajouter que, à défaut d’être des amis, ils pouvaient au moins être alliés.

Puis elle s’excusa d’avoir passé ses nerfs sur lui, arguant que, même si elle ne l’aimait pas, ce n’était pas non plus une raison pour s’en prendre injustement à lui. A ces mots, il agita la main qui ne tenait pas sa tête dans un signe qui indiquait que ce n’était rien. Il comprenait parfaitement qu’elle soit perturbée et énervée. Et il avait déjà eu bien pire que ça.

Puis elle lui demanda de s’excuser lui aussi. Le jeune homme ne comprit pas immédiatement, mais la raison pour laquelle il devait s’excuser lui revint assez vite en mémoire, puisqu’elle ne s’était produite que quelques minutes auparavant. Alors, toujours haletant à cause de la douleur, il prononça ses excuses, puisqu’il les savait nécessaires pour que les deux puissent être des alliés, mais aussi parce que c’était la moindre des politesses.

-Oui… Je… Dé… solé… pour… la bous… culade… Je… t’a… vais… pas vue… Trop… mal…

Toujours assis contre le grillage, la tête entre les mains, il essayait désespérément, non pas de la calmer, mais au moins d’ignorer un minimum la douleur. Parce que, sinon, la mission qui leur était attribuée risquait d’être très longue… Néanmoins, il ne put s’empêcher de réagir avec son ironie coutumière à une remarque d’Elina.

-Par… contre… Juste… une chose… J’ai… ja… mais… été… ton… ennemi… Enfin… Je doute… que… tu me… crois… de toute… façon…

Puis il tendit le bras dans la direction de la jeune fille, main ouverte perpendiculaire au sol. Son geste pouvait sembler étrange, aussi l’expliqua-t-il très laborieusement avec un léger rire rendu rauque par la douleur.

-On… se… serre… la main… pour… sceller… l’alliance ?...

En un sens, il se doutait que ce qui n’était finalement qu’une piètre tentative de blague serait refusé par la jeune fille, mais, malgré tout, cela ne coûtait absolument rien d’essayer, et le résultat pourrait peut-être le surprendre. Il resta ainsi, bras tendu, pendant quelques secondes, mais sa nouvelle alliée ne semblait pas vouloir accéder à sa requête puisqu’elle se contentait de le regarder de manière neutre.

Il poussa un soupir et ramena son bras contre lui en gémissant alors qu’il subissait un nouvel assaut de la douleur. Ramenant la tête en arrière, il lâcha :

-Laisse… tomber… C’était… une… blague… Enfin bref… On a… une… alliance ?... On est… d’accord ?...

Il ne laissa pas à la jeune fille le temps de répondre car une nouvelle vague de terreur le terrassa, le faisant se replier sur lui-même en gémissant, les larmes au bord des yeux. Puis, la tête entre les mains, il rejeta à nouveau cette dernière en arrière.

-Pitié… Pourquoi… ça ne… s’arrête pas ?... J’ai pas… le droit… à… un peu… de… répit ?...

Kurai…

Pourquoi j’ai mal comme ça, putain ? Qu’est-ce qu’il se PASSE ?!










Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1374

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Mar 27 Jan 2015 - 22:14

Il semble que dans un premier temps, le jeune homme, dont le nom était Kurai, ne comprit pas pourquoi elle demandait des excuses. Mais finalement, il eut le déclic, et devina les circonstances qui avaient menées à cette demande. Aussi, il s’exécuta, bien que la qualité de ses excuses se trouva quelque peu dénaturée par cette façon de parler entrecoupée. Qu’est-ce qu’il avait, ce bougre ? Il était en manque ou quoi ? Sa mère aussi, lorsqu’elle n’avait pas sa dose de drogue, était parfois prise de douleur inexplicable… Est-ce qu’elle venait d’accepter de faire équipe avec un drogué en état de manque ? Ce dernier reprit la parole, affirmant qu’il n’avait jamais été son ennemi. Le visage impassible, elle le fixa. À quoi bon lui rabattre les oreilles avec ça ? Quand bien même ce serait vrai, ce ne serait pas pour autant qu’elle lui ferait confiance. C’était un homme, comment diable pourrait-elle la lui accorder ? Déjà ainsi, elle consentait à faire l’effort de le laisser l’accompagner, alors il ne fallait pas trop lui en demander non plus.

Cependant, Kurai ne semblait pas s’attendre à l’obtenir, si bien qu’il embraya sur un autre sujet. La main tendue devant lui, il proposa… une poignée de main, afin de sceller leur alliance. Non mais, il était sérieux là ? Il pensait vraiment qu’elle allait lui serrer la main pour un prétexte aussi débile que d’officialiser une alliance ? Dans quel monde il vivait, celui-là !? Cette idée était tellement ridicule qu’elle ne daigna même pas y réagir. Le visage imperturbable, quoique peut-être légèrement teinté d’une pointe d’agacement, elle attendit patiemment que le message silencieux qu’elle lui faisait passé prenne. Ce qui arriva au bout de quelques secondes, le jeune homme ramenant son bras à sa place d’origine. Eh bien, il avait compris plus vite que prévu, Elina s’était presque attendu à ce qu’il insiste. Mais maintenant, il prétendait qu’il s’agissait juste d’une blague… Soit il avait un bien curieux sens de l’humour, soit il essayait de se rattraper pour éviter de reconnaître s’être pris un vent de sa part. En tout cas, il voulait confirmer que l’alliance était bel et bien effective. Décidemment, il ne pouvait pas y croire s’ils ne se donnaient pas la papatte ?

Avant qu’elle n’ait le temps de répondre, Kurai sembla victime d’un nouvel élancement douloureux. Bon sang, mais qu’est-ce qu’il avait, à la fin ? On avait dû l’assommer pour le traîner ici ou quoi !? N’y tenant plus, elle ne put s’empêcher de lâcher une petite remarque :

- Hey, t’es en train de mourir ou quoi ?

À le voir se tortiller de douleur depuis tout ce temps, on était en droit de se poser la question. Qu’est-ce qui pouvait lui provoquer une douleur aussi intense ? Il avait un truc dans le crâne ou quoi ? Une idée des plus inquiétantes lui traversa l’esprit… Est-ce que… Est-ce qu’on leur avait implanté un truc dans le cerveau, et que celui du jeune homme était défectueux ? D’un geste vif, Elina passa sa main dans ses cheveux, mais ne sentit rien qui pouvait indiquer que c’était le cas. Poussant un soupir de soulagement, elle s’agenouilla à une distance sure de Kurai, posant ses bras et sa tête sur ses genoux pour le fixer :

- Tu es sûr que ça va aller ? Si tu te tords de douleur comme ça, on ne va pas aller bien loin.

Se redressant, elle fixa le complexe dans lequel elle allait devoir s’introduire sous peu, laissant ses appréhensions l’envahir à nouveau. Qu’est-ce qui l’attendait, là-dedans ? S’ils pouvaient faire des expériences sur des demi-dieux, est-ce que ça voulait dire qu’ils étaient en mesure de les contrôler, eux et leurs pouvoirs ? Si ses pouvoirs étaient inefficaces… Alors, elle ne pourrait pas faire grand-chose une fois à l’intérieur. À part jouer la carte du regard meurtrier, peut-être ? En plus, elle savait à peine utiliser une ordinateur, alors pirater l’un de ceux de ce complexe, qui devait être hyper sécurisés, ce n’était même pas la peine d’y penser… Et en plus, elle se retrouvait avec un partenaire qui semblait ne pas être en mesure… de faire quoi que ce soit, vu son état. D’ailleurs…

- Tu devrais peut-être rester ici, pour finir. Je n’ai pas l’impression que tu sois en état d’enter là-dedans… Et je n’ai pas envie de me traîner un boulet, non plus.

En disant cela, elle agissait comme quelqu’un sans-cœur. Cependant, le problème était qu’en allant avec lui, elle se mettrait en danger. Car en tant qu’allié, et même sans cela d’ailleurs, elle ne pourrait surement pas l’abandonner à son sort. Or, elle ne se sentait pas de le traîner derrière elle, elle n’en aurait pas la force. Dès lors, mieux valait peut-être qu’il reste à l’extérieur, à… à faire ce qu’il voulait.


La sorcière de glace

Elina's theme


Infos supp':
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/08/2014
Occupation : Kami
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 1241

Carte de Jeu
Familiers: Fenrir
Deuxième magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur

▲ Kami ▼


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Mar 27 Jan 2015 - 22:54



Science et magie ?...






Non, il n’était pas en train de mourir, même s’il en avait l’impression tant la douleur qu’il endurait était forte. Mais il savait que, pour l’instant, elle ne le tuerait pas. C’est pourquoi il ne prit même pas la peine de répondre à la question d’Elina. Se contentant de respirer de façon hachurée, il l’écouta lui demander s’il allait vraiment bien, ajoutant que, s’il se tordait de douleur comme ça, ils n’allaient pas avancer très loin. Et elle marquait un point.

Outre cette douleur inquiétante, si Kurai s’avérait incapable de la contenir, il risquait de compromettre cette mission et donc, de mettre leurs deux vies en danger. Cependant, la remarque suivante de la jeune femme le piqua au vif, même s’il savait que, bien que sans cœur, elle était parfaitement logique. Oui, pour l’instant, il était un boulet, donc peut-être ferait-il mieux de rester ici. Car lui-même doutait d’être en état d’entrer.

Mais la réplique d’Elina le piqua dans son orgueil. Il refusait d’être un boulet ou de laisser quelqu’un d’autre faire ce que lui-même pouvait faire. D’autant plus que c’était sans doute une très mauvaise idée qu’une personne seule essaye de s’infiltrer dans le complexe, car il devait sûrement être très sécurisé. Et puis… Il ne pouvait s’empêcher d’avoir l’intuition que la mission qui leur avait été attribuée à tous les deux lui avait en réalité été attribuée préférentiellement. Car il était sans aucun doute un des hackers les plus efficaces de l’île, puisqu’il combinait son pouvoir et ses connaissances en informatiques, ce qui faisait que très peu de systèmes de sécurité pouvaient lui résister plus de quelques secondes.

Alors, il prit une nouvelle inspiration hachée et s’accrocha au grillage d’une main, tout en se tenant toujours la tête de l’autre. Et il banda, plutôt que ses muscles, sa volonté. S’aidant de sa prise, il se releva et se retrouva à nouveau appuyé contre le grillage. Il toucha son casque audio, qui était, comme toujours, autour de son cou. Des étincelles vinrent se rajouter à celles qui parcouraient déjà librement la surface de la peau de ses bras. Et il s’avança de tout son point sur le grillage. La chaleur de ses étincelles était suffisante pour faire fondre l’alliage et, en passant devant, il était sûr qu’Elina pourrait rentrer sans problème et sans dangers.

Une fois le grillage suffisamment fondu, il passa de l’autre côté. Son entrée aurait pu être beaucoup plus digne s’il ne s’était pas effondré à cause d’une nouvelle vague de douleur quelques pas à peine après être entré. Haletant, à genoux, il eut un sourire ironique en direction d’Elina.

-Comme… tu peux… le voir… Je… peux… quand même… mar… cher… Et… pour… infos… Sans me… vanter… Je… peux… pirater ces… ordis… en… quelques… secondes… Bon… Une… ou deux… min… utes… vu… mon… état… Tu… crois… pouv… oir… être… plus… rapide… que… moi ?

Haletant, serrant toujours sa tête entre ses mains, il se releva en chancelant. Puis il attendit qu’Elina le rejoigne. Alors, il eut un sourire ironique et reprit la parole.

-Et pour… répondre… à tes… questions… Je peux… pas dire… que… je vais… bien… mais… t’en… fais pas… Je… suis… pas en train… de… mourir… J’ai… juste… beaucoup trop… mal… à la… tête… Et… de toute… façon… On… est… cen… sés… s’inf… iltrer… Donc pour… ça… ça… ira. Je peux… peut-être… pas cou… rir… le mara… thon… Mais… je peux… m’infiltrer… sans… problème…

Par un grand effort de volonté, il se força à rester debout, bien qu’il chancelât quelques peux et gardât sa tête dans sa main. Il se demandait si Elina allait avoir quelque chose d’autre à redire…










Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1374

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Mer 28 Jan 2015 - 0:56

Face aux dernières paroles de la demoiselle, l’expression du visage de Kurai changea. La douleur était toujours gravée dans ses traits, cependant, il affichait à présent une mine résolue. Qu’est-ce qui lui était arrivé, tout d’un coup ? Sur ce, il commença, non sans mal, à se redresser, faisant plier le grillage sous son poids. Un instant… Le grillage se pliait un peu trop pour que cela soit naturel ! Ou alors, il ne faisait vraiment pas son poids… En y regardant de plus près, le métal se tordait sur le passage du jeune homme, comme s’il… comme s’il fondait. À moins qu’en plus d’un mal de crâne à lui faire exploser la tête, il n’ait une fièvre du tonnerre, il devait utiliser ses pouvoirs afin de se frayer un chemin à travers le grillage. Finalement, il pouvait se montrer utile ! Car quelque chose lui disait que ses vêtements n’auraient pas trop apprécié de côtoyer les barbelés… Cependant, l’utilité de Kurai semblait être limitée, car il n’avait pas fait dix pas qu’il se retrouvait à nouveau à terre… Eh bin, ça n’aura pas duré longtemps… Il prit cependant la peine de lui adresser une grimace, enfin, cela devait être un sourire à la base, avant de lui dire qu’il pouvait quand même marcher. Sans rire, c’était censé être une démonstration, là ? Et une démonstration convaincante, qui plus est !? Non mais sérieusement, ça avait l’effet inverse, là… Le jeune poursuivit ses dires en affirmant être capable d’hacker les ordinateurs du complexe à grande vitesse, et en la mettant au défi de faire mieux que lui. Est-ce qu’il essayait de la mettre en colère, là ? Ce n’était vraiment pas le moment, là, une pichenette et elle l’envoyait rejoindre ses ancêtres ! Enfin, il devait juste essayer de prouver qu’il était indispensable à la réussite de la mission, elle pouvait donc laisser couler cette remarque. Même si un bon coup dans le tibia la démangeait furieusement…

L’important en cet instant, c’était qu’un passage lui avait été dégagé. Ce fut donc en grand seigneur qu’elle le passa, s’assurant toutefois que ses vêtements ne s’accrochaient pas aux morceaux pointus du grillage qui dépassaient encore. Arrivant sans encombres de l’autre côté, elle se trouva à nouveau à proximité du jeune homme. Elle maintenait une distance raisonnable, car elle ne voulait pas qu’il puisse en profiter pour lorgner sous sa jupe… Il dut prendre cela comme une invitation à prendre la parole, car il se mit alors à discuter sur son état. Non, il n’était pas en train de mourir, même s’il ne respirait pas la santé. Sa tête le torturait, ça c’était un fait qu’elle avait pu constater elle-même. Il affirmait cependant qu’il n’aurait aucun mal à s’infiltrer. Ça, elle avait un doute là-dessus… S’il fallait courir pour se soustraire à la vue d’un garde, elle n’était pas sure que son partenaire arrive à réaliser cet effort… Cependant, pour prouver ses dires, il se remit sur ses deux jambes, mais le petit chancèlement qu’il montra cassa l’effet recherché. C’était bien joli de vouloir jouer les fiers, mais n’était-ce pas insensé de se lancer un territoire hostile, alors qu’il peinait déjà à tenir sur ses jambes ? Cette mission d’infiltration risquait fort de se transformer en mission d’escorte…

- Tu fais le fier, mais si tu te fais tuer en chemin, tu risques d’avoir du mal à pirater les ordinateurs en question. Et s’infiltrer, c’est bien beau, mais on n’est pas à l’abri d’une rencontre… indésirable.

Elina se doutait bien que Kurai risquait de ressortir l’argument de ses capacités en piratage, cependant, elle-même avait déjà pensé à une solution de rechange, qu’elle ne tarda pas à lui soumettre :

- Pour le piratage, il me suffit de choper un des types sur place, et de le… « convaincre » de me filer un petit coup de main.

Dit-elle en tapant son poing dans le creux de sa main. Avec l’aide de sa magie, elle pouvait très certainement réussir à motiver suffisamment une personne pour qu’il lui donne les informations qu’elle devait acquérir. Cependant, il fallait bien avouer que ce plan était moins prometteur que celui dans lequel un hacker se chargerait de cette partie du boulot. Mais pour l’instant, elle continuait d’hésiter à favoriser celui-là, le hacker en question semblait loin de pouvoir réaliser ce genre de performance. Elle doutait toutefois qu’il fasse preuve de logique. Les hommes étaient trop fiers que pour accepter d’abandonner. Trop stupides, donc… Aussi, ce fut en poussant un soupir qu’elle rajouta :

- Tu fais comme tu sens, c’est ta vie après tout. Mais réfléchis-bien ! Je ne peux pas garantir ta sécurité, une fois là-dedans. Et je ne sacrifierais pas ma vie au profit de la tienne, je… j’ai des gens que j’ai envie de revoir… Alors, si tu veux renoncer, il est encore temps. Repasse le grillage, et…

Les paroles d’Elina furent noyées par un bruit qui semblait emplir chaque centimètre carré du complexe. Une longue plainte assourdissante… Une sirène d’alarme ! D’après ce qu’avait dit l’homme en noir, c’était le signal du début de l’infiltration... Si Kurai voulait faire demi-tour, c’était sa dernière chance !


La sorcière de glace

Elina's theme


Infos supp':
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/08/2014
Occupation : Kami
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 1241

Carte de Jeu
Familiers: Fenrir
Deuxième magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur

▲ Kami ▼


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Mer 28 Jan 2015 - 16:39



Science et magie ?...






Suite à sa prestation somme toute absolument pas convaincante, Elina répliqua que pirater était une chose, s’infiltrer une autre, mais surtout, qu’ils n’étaient pas à l’abri d’une rencontre indésirable. Sur ce point, il ne pouvait que lui donner raison, mais si les gardes étaient de simples humains sans pouvoir, il savait qu’il n’avait pas grand-chose à craindre. Tout simplement car, dans le pire des cas, il pouvait matérialiser son bouclier de foudre devant lui le temps de mettre le garde hors d’état de donner l’alarme. Même si, théoriquement, si les hommes en noirs se chargeaient de distraire les gardes, ceux-ci devaient donc déjà être au courant de la présence d’intrus. Ce qui n’était certes pas une raison pour permettre aux gardes de trouver la position des dits intrus…

Mais la réplique suivante d’Elina faillit le faire éclater de rire, malgré sa douleur. En effet, elle essaya de lui soumettre une alternative à ses propres talents de hacker. Alternative qui consistait à attraper un des gars qui travaillaient ici et le convaincre de les aider. Le tout dit bien entendu en frappant sa paume avec son autre poing. Autrement dit, elle voulait convaincre un mec sans doute au minimum baraqué… par la force. Et, s’il ne doutait pas du fait qu’elle devait posséder tout de même une bonne puissance avec ses pouvoirs, l’idée de voir une… chibi, oui, c’était le bon mot, comme elle, terrasser un garde par la force de ses poings était… très drôle. Et en tout cas, absolument pas convaincante. Le jeune homme eut un sourire amusé qu’il dissimula derrière sa main qui continuait à tenir sa tête. Il ne voulait pas vraiment que sa nouvelle alliée recommence à le haïr.

Puis elle déclara qu’il était libre de faire comme il le sentait, car c’était sa vie et qu’il pouvait la risquer s’il le voulait. Puis elle ajouta qu’elle ne pourrait pas garantir sa sécurité à l’intérieur du complexe et n’avait pas l’intention de sacrifier sa vie pour celle du jeune homme car elle avait des personnes qu’elle comptait revoir. Elle lui suggérait de repasser le grillage et, partant, de l’attendre en sécurité, lorsqu’un bruit strident, à vriller les tympans, retentit. L’alarme… Il était temps pour les deux jeunes gens d’effectuer la mission qui leur était allouée. Et donc, de s’infiltrer. Car le jeune homme ne comptait certainement laisser Elina seule. Les choses pouvaient très bien être dangereuses.

Il était resté debout et réussissait à ne chanceler qu’à peine grâce à sa volonté. Et, s’il tenait toujours sa tête avec sa main et haletait toujours, même si la douleur n’avait pas diminué, il était tout de même capable de raisonner et de se concentrer, comme si passer à l’action l’aidait à mieux supporter cette douleur insoutenable, ce qui était d’ailleurs sans aucun doute le cas. Car outre la douleur, on pouvait lire dans son regard sa détermination.

-Navré de… te décevoir… Mais… Je ne… compte pas… rester… ici. Ton plan… est beaucoup… plus… hasardeux… que le… mien… Et puis… les gardes… ne sont que… des humains… sans… pouvoir, je sup… pose… Et ce genre… de… cas… Même… dans mon… état… je peux… en… gérer… plu…sieurs… Mon pouvoir… est rapide… Et… si tu veux… mon avis… C’est encore plus… dangereux… d’y aller seule… Même si… dans mon état… je suis pas… le soutien… idéal… j’en ai… conscience… Je ne compte… pas… mettre ma vie… ou la tienne…  en jeu…

Il s’avança un peu et regarda autour de lui, mais il ne vit personne. Alors, il sortit son téléphone et utilisa son pouvoir. Mais très vite, il soupira.

-Aucun… système… A dispo… sition… ici… Ils fonctionnent… en réseau… fermé… ça valait… quand même… le coup… de tenter…

Puis il regarda en direction de la jeune fille. Et une idée lui vint.

-Dis-moi… Je viens… de penser… à un truc… qui pourrait… être… pratique… pour s’infiltrer… Tu… as déjà… eu… des ex… périences… de télé… pathie ?...

Oui, la question pouvait sembler étrange. Pourtant, il doutait très fortement d’avoir été le seul à pouvoir lire dans les pensées ou communiquer par l’esprit. Tout simplement car il savait qu’il était loin d’être le plus fort de l’île, donc il ne voyait pas pourquoi personne d'autre que lui aurait développé ce pouvoir. D’autant plus qu’il était venu à la conclusion, après réflexion, qu’il avait gagné cette faculté parce qu’il était un descendant, tout simplement…










Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1374

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Mer 28 Jan 2015 - 19:11

Avant même qu’il n’ouvre sa bouche, Elina avait eu sa réponse. Son regard parlait pour lui, et puis, il fallait bien l’avouer, elle n’avait pas eu grand espoir que ses mots ne fassent mouche. C’est que les mâles étaient des bestioles têtues ! Et stupides, aussi… S’il se mettait à trébucher tous les dix mètres, comment diable espérait-il se montrer utile ? Et puis, les chutes, ça fait du bruit ! Mais rien à faire, les paroles que prononça Kurai confirmèrent le message que faisait déjà passer ses yeux. Non, il n’avait pas l’intention de rester en arrière tandis qu’elle s’aventurerait seule en territoire ennemi. Les gardes n’étaient que de simples humains, qu’ils disaient. Certes, mais c’était des humains capables d’emprisonner des demi-dieux et de leur faire subir des expériences de types inconnues. Dès lors, il n’était pas sûr que ces derniers ne soient pas habitués à affronter des personnes avec des pouvoirs surnaturels. Alors, Elina n’était pas prête à miser sur leur domination totale des affrontements… Et le fait qu’il affirmait ne pas compter mettre leur vie en jeu, cela était de bien belles paroles, mais dans la pratique, c’était autre chose…

Cependant, le choix n’était plus à leur disposition. De l’autre côté de la grille, les hommes en noirs s’étaient rassemblés, après s’être assurés que tous leurs « soldats » ne soient partis accomplir leurs missions. Et vu la façon dont ils les fixaient, elle et Kurai, quelque chose lui disait qu’ils n’allaient pas gentiment attendre qu’ils aient fini leur discussion… Pendant qu’Elina jetait des regards assassins à ces derniers, le jeune homme, lui, s’était avancé, téléphone à la main. Ce n’était pas vraiment le moment de passer un coup de téléphone… Cependant, l’engin devait avoir des applications utiles, car Kurai semblait avoir eu un début de plan, sans pour autant que cela porte ses fruits. Cependant, son cerveau torturé devait encore avoir un peu de capacités, car il semblait avoir une autre idée. Et quelle idée ! Il lui parlait de télépathie… Or, il ne fallait pas être télépathe pour comprendre où il voulait en venir ! Il était clair que si elle lui répondait par l’affirmative, il lui proposerait que la plupart de leurs échanges verbaux deviennent des échanges télépathiques. L’idée en elle-même était intéressante. Et pour être tout à fait honnête, elle-même l’aurait probablement suggérée, s’il n’y avait pas eu ce petit détail… L’idée de mêler sa conscience à celle d’un homme était loin de la séduire… Elle répondit alors :

- Oui, je possède un don de télépathie, et je suppose que toi aussi, vu que tu en parles…

Après avoir pris une profonde inspiration, et serrant les poings, elle poursuivit :

- Et oui, je… je suis d’accord… On peut communiquer par télépathie, mais à la condition non négociable qu’on se limite à cela ! Je refuse que tu ailles fouiller dans mes pensées sans ma permission !

Kurai acquiesça à cette condition, ce qui n’empêcha pas Elina de se renfrogner. Bon, ce n’était peut-être pas grand-chose, mais l’idée de partager une telle proximité avec un homme lui donnait froid dans le dos. Décidemment, depuis son arrivée ici, les mauvaises nouvelles s’enchaînaient… Il ne restait plus qu’à espérer que d’autres n’allaient pas arriver. Maintenant que ce détail était réglé, plus rien ne les empêchaient d’avancer. À part le manque de motivation, peut-être… Poussant un nouveau soupir, elle reprit la parole :

- Bon, il n’y a plus le choix, il faut avancer… D’après le plan, le point d’entrée le plus proche est… ici !

Dit-elle en pointant un des cercles rouges. Elle ignorait cependant à quoi cela correspondait. Une porte ? Une bouche d’aération ? Une cheminée ? Cela pouvait être tout et n’importe quoi… Et malheureusement, il fallait encore réussir à entrer via cet endroit en particulier. Dans le cas contraire, il faudrait se diriger vers une autre. En attendant, elle montra à une certaine distance son plan à Kurai pour qu’il puisse voir quel endroit elle désignait :

- On essaie-là, ou bien tu as vu une entrée qui te paraît plus pratique ? On pourrait aussi défoncer un mur, mais je ne suis pas sure que ce soit très discret…

Elle laissait étonnamment le choix à Kurai. Ou plutôt, elle lui demandait son avis. S’ils devaient travailler en équipe, cela incluait également qu’il fallait se partager les prises de décisions. Et puis, chaque avis pouvait avoir de la valeur, mais s’il venait d’un homme.


La sorcière de glace

Elina's theme


Infos supp':
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/08/2014
Occupation : Kami
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 1241

Carte de Jeu
Familiers: Fenrir
Deuxième magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur

▲ Kami ▼


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Mer 28 Jan 2015 - 21:12



Science et magie ?...






Ses soupçons s’étaient avérés juste, car elle confirma pouvoir utiliser la télépathie. Et elle-même supposait juste. Il avait en effet abordé ce sujet car il s’était découvert cette faculté. Et elle avait compris où il voulait en venir, en effet, la télépathie pouvait être utilisée pour s’infiltrer plus efficacement, puis qu’il n’existait pas de méthode de dialogue plus silencieuse que celle qui consistait à parlait d’esprit à esprit. Et elle ne lui laissa pas le temps d’expliquer cette idée puisqu’elle répondit directement à la proposition qu’il n’avait pas encore faite en déclarant qu’elle était d’accord pour communiquer par télépathie, mais à la condition absolue qu’ils se limitent à une simple communication silencieuse, sans qu’aucun ne tente de lire dans les pensées de l’autre sans autorisation. A cela, Kurai obtempéra bien évidemment en hochant la tête. Cela lui semblait simplement évident, puisque lui-même n’avait pas forcément envie que la jeune fille aille fouiller dans ses pensées. Et, qui plus est, il n’aimait guère la partie intrusive de ce talent, même si elle pouvait être utile lors d’un affrontement, par exemple pour déterminer le prochain coup prévu par un adversaire…

*L’homme eut un sourire narquois face à la remarque de Kurai, et il lui répondit :

-En effet, il serait malvenu de dire que c’est un plaisir, puisque tu as bien conscience d’avoir détruit mes plans. Je n’avais pas l’intention de te revoir maintenant, car je n’ai pas fini de les améliorer et de les modifier. Et n’en doute pas, tu as une place bien particulière dans ces nouveaux plans que je suis en train de concocter… Kurai Spark Ikazuchi. Crois-moi, jeune homme, j’ai peut-être fait une erreur, mais je crains de ne pas être le seul…

Son sourire s’élargit d’avantage, arrachant un frisson au jeune raijin. Il avait l’impression d’être face à quelqu’un de radicalement transformé par rapport à cette fois-là…*

Puis, avec un soupir, elle indiqua un point sur la carte, déclarant qu’ils n’avaient plus vraiment le choix et qu’ils devaient avancer, avant de dire que l’entrée la plus proche se trouvait à l’endroit qu’elle désignait. Sauf que cette entrée pouvait être absolument n’importe quoi. Et mieux valait éviter à la fois les entrées trop évidentes comme les portes, mais aussi les entrées trop dangereuses ou peu pratiques comme les cheminées. Il n’était pas en état de faire des acrobaties, et il doutait qu’Elina accepte d’en effectuer. Puis, étonnamment, elle lui demanda son avis, lui demandant s’il voyait une entrée plus pratique. Il poussa un soupir et regarda autour de lui, mais ne vit que les visages patibulaires des hommes en noir, qui semblaient vérifier que tout le monde avait pénétré le complexe. Sans nul doute, ils ne comptaient plus les laisser bavarder plus longtemps…

Alors, il montra un autre cercle rouge sur la carte et expliqua laborieusement son choix, qui n’était pas effectué au hasard juste pour contrarier la jeune fille. Car, même si ses capacités de raisonnement étaient fortement diminuées à cause de la douleur, elles n’étaient pas annihilées pour autant, et il restait un assez bon stratège.

-Cette entrée… est un peu… plus lointaine… Mais… le… problème… c’est… que… notre entrée… est déjà… pas hyper… discrète… avec le… grillage… fondu… Si… j’étais… en charge… de la sécurité… je véri… fierais… d’abord… l’entrée… la plus proche… de l’endroit… où l’effrac… tion… est visible… Donc… en… s’éloignant… un peu… on pourra… gagner… du temps… pendant… qu’ils… nous cher… cheront… ailleurs… Tu en dis quoi ?

Il lui laissait bien entendu le choix, après tout, tel était le but du travail d’équipe : se concerter. Ecouter l’opinion de l’autre faisait partie du duo. Ce n’était pas seulement assurer les arrières de l’autre.










Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1374

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Mer 28 Jan 2015 - 23:33

Kurai profita que son attention était demandée afin de jeter un œil vers leurs gentils surveillants, qui avaient tous leurs regards braqués sur eux deux. Après avoir pris conscience ce fait, ou bien l’avoir simplement reconfirmé, le jeune homme se concentra davantage sur le plan, avant de pointer un autre endroit. Apparemment, l’entrée la plus proche ne lui convenait pas… Mais il avait une raison bien précise d’agir de la sorte, il ne s’agissait pas juste d’un caprice motivé par le désir de montrer sa supériorité masculine. Non, son raisonnement se tenait… Prendre l’entrée la plus proche de leur point d’intrusion n’était pas la meilleure décision, d’un point de vue discrétion. Pour ça, peut-être aurait-il mieux valu éviter de faire un gros trou bien visible de loin dans le grillage, aussi… Enfin, Elina, elle, aurait pu passer par-dessus le grillage en utilisant sa magie, mais Kurai, lui, n’aurait surement pas réussi à gravir un escalier de glace sans retourner à la terre de manière précoce… Dès lors, c’était en quelque sorte inévitable… Donc, opter pour une entrée plus éloignée n’était pas une mauvaise idée, bien qu’elle comportait des risques, elle aussi. Cependant, c’était probablement le meilleur choix qu’ils avaient, dès lors, elle lui fit part de son approbation :

- C’est surement ce qu’il y a de mieux à faire. Faudra éviter de faire des trous de la taille d’un homme à partir de maintenant…

Ce n’était pas tant un reproche qu’une simple constatation, cependant, cela pouvait être prit dans ce sens-là. Néanmoins, Elina ne se soucia pas de la façon dont Kurai avait interprété ses dires, et se dirigea vers la zone choisit pour faire leur entrée, le jeune homme lui emboîtant le pas. Leur progression était lente, car ils essayaient de se faire le plus discret possible. Kurai suivait le rythme, mais sa démarche était mal assurée, comme si son sens de l’équilibre en avait pris un coup. Toujours est-il qu’il parvint à rester sur ses deux jambes, ce qui était déjà plus que ce qu’Elina avait pu espérer. L’ambiance était tendue, cela rappelait à Elina une autre excursion qui avait eu lieu il n’y avait pas si longtemps… Le cœur de la jeune russe se resserra en se rappelant quelques scènes tragiques, et essaya de les chasser aussitôt… Ici, il n’y avait pas de demi-dieu devenu fou, encore que… Mais à la place, on avait une pléthore d’humains probablement armés et qui passaient leurs journées à maltraiter des demi-dieux… Lequel était le mieux ? Elle n’aurait pu se décider, en cet instant…

Toujours est-il que ce fut sur le qui-vive que le duo improbable se déplaçait. D’un commun accord, ils avaient décidés de d’abord atteindre le bâtiment le plus proche pour en longer les murs, afin d’être moins exposés. Elina sondait toute la zone avec sa télépathie pour repérer d’éventuels individus à proximité. Elle s’était attribué ce rôle, car mieux valait éviter à une tête douloureuse de telles performances cérébrales… Il suffisait de passer près d’un groupe de gardes, et sa tête ne tiendrait pas le coup… C’est ainsi qu’ils atteignirent leur point d’entrée. Point d’entrée qui… n’était pas là. C’était quoi, le problème !? Pourtant, ils avaient bien lu le plan… n’est-ce pas ? Ce qui voulait dire qu’il devait forcément se trouver dans les environs… Après avoir regardé avec minutie chaque recoin des environs, la solution parut évidente. L’entrée se trouvait sur le toit. Toit qui se trouvait tout de même à plusieurs mètres de hauteur ! Et cette fois, pas question de faire un trou béant qui indiquerait leur passage ici…

- Accroche-toi bien, on monte.

Sans clarifier davantage ses dires, Elina pointa sa main vers le sol en dessous d’eux. Alors, un grand pilier de glace émergea sous leurs pieds, pilier qui gagnait lentement en hauteur… pour finalement atteindre le niveau du toit. Par chance, enfin, si on pouvait dire cela, Kurai n’était pas tombé pendant l’ascension, si bien qu’ils furent deux à poser le pied sur  le toit plat. Mais pas de porte pour pénétrer à l’intérieur du bâtiment… Par contre, il y avait… une fenêtre. Une fenêtre coupole, pour être précis. Jetant un œil au travers de celle-ci, nos deux comparses purent découvrir un petit espace, vide heureusement. Des petits fauteuils couleur bleu nuit, une petite table en verre sur laquelle étaient posés ce qui devait être des magazines, ainsi qu’une grosse plante verte. Apparemment, il s’agissait d’un espace de détente, ou bien d’une salle d’attente. Toujours est-il que leur point d’entrée était désormais devant eux. Afin d’éviter un nouveau trou compromettant, Elina s’apprêta à forcer l’ouverture de la fenêtre. Il n’y avait pas âme qui vive dans les environs, dès lors, peu importait le bruit provoqué. Cependant, prise d’un doute soudain, elle s’adressa à Kurai :

- Hey, le hacker. Tu penses que tu peux détecter une alarme sur ce truc ? Et la désactiver, au besoin ?

Vu le type de bâtiment auquel ils avaient affaire, le risque qu’un espace aussi vulnérable que cette fenêtre soit équipé d’une alarme était non négligeable. Dès lors, mieux valait confirmer ce risque avant de commettre une erreur qui pourrait rameuter une horde de gardes affamés de demi-dieux à ajouter à leur collection…


La sorcière de glace

Elina's theme


Infos supp':
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/08/2014
Occupation : Kami
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 1241

Carte de Jeu
Familiers: Fenrir
Deuxième magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur

▲ Kami ▼


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Jeu 29 Jan 2015 - 17:08



Science et magie ?...






Face à sa proposition d’emprunter une entrée un peu plus lointaine que celle que la jeune fille avait indiqué, par souci de discrétion, Elina acquiesça en déclarant que c’était surement ce qu’il y avait de mieux à faire. Puis elle fit la constatation qu’il serait dorénavant peut-être plus prudent de ne plus faire de trous de la taille d’un homme. Il eut un sourire face à cette remarque, puis il emboîta le pas à la demoiselle en chancelant. Cependant, maintenant qu’il passait à l’action, l’adrénaline se répandait dans son corps, opposant au moins en partie son effet à celui de la douleur qui lui vrillait toujours le crâne, lui permettant de se mouvoir de façon à peu près correcte, même s’il n’était évidemment pas en étant de courir le marathon, ou même le cent mètres.

Le duo improbable se déplaçait en longeant les murs, pour être le plus discret possible. Ils comptaient évidemment atteindre leur point d’entrée sans se faire remarquer. Et discrétion voulait aussi dire vigilance. Sur le qui-vive, ils étaient en état d’alerte. Mais, lorsqu’ils arrivèrent à l’endroit qu’ils avaient choisi sur le plan, ils eurent droit à une mauvaise surprise… Car l’entrée n’était pas là. Cependant, les deux jeunes gens comprirent vite de quoi il retournait. L’entrée se trouvait simplement sur le toit. Enfin, simplement… Le toit n’était tout de même évidemment pas au niveau du sol… Cependant, il n’eut même pas le temps de se demander comment ils allaient pouvoir monter qu’Elina lui dit de bien s’accrocher, car ils montaient. Et un pilier de glace apparut sous leur pied.

Le jeune homme s’efforçait de conserver son équilibre, mais ce n’est guère chose aisée lorsque la douleur vous empêche de marcher sans chancelant. Heureusement, par le plus grand des miracles, il réussit à rester sur la surface de glace. Ainsi, les deux personnes qui avaient commencé cette ascension arrivèrent-elles toutes deux au sommet de l’édifice. Et devant eux se trouvait une coupole de verre. Les deux s’approchèrent et regardèrent au travers pour observer ce qui ressemblait à une salle de détente. Elina sembla s’apprêter à forcer la serrure de la fenêtre, mais elle sembla hésiter et se tourna vers le raijin et lui demanda s’il pouvait détecter une éventuelle alarme et, dans le cas positif, la désactiver.

Le jeune homme qui se tenait toujours la tête hocha ladite tête et ressortit son téléphone. Car, même s’il avait dit tout à l’heure que le complexe fonctionnait en circuit fermé, il pouvait peut-être faire quelque chose… Il se concentra et, utilisant son pouvoir, détecta effectivement la présence d’une alarme. Il lança son pouvoir à l’assaut, utilisant ses talents de hacker, mais se heurta à nouveau à l’obstacle du circuit fermé. Donc, il n’y avait bel et bien qu’une seule chose qu’il pouvait faire… Les yeux toujours rouges, il pianota rapidement sur l’écran de son téléphone, comme s’il entrait une commande ou quelque chose du genre. Puis il se tourna vers Elina avec un sourire mi-figue mi-raisin.

-Il y a… bien… une alarme… Mais le problème… est le même que… tout à l’heure… Le complexe fonctionne… en circuit fermé… Donc, je… peux juste… retarder… Sinon… j’aurais… pu pirater… l’ordinateur… central… Sans qu’on ait… à entrer et à… mettre… notre vie… en jeu… Donc… l’alarme se… déclenchera dans… 15 minutes… C’est tout… ce que je peux… faire… sans… l’ordinateur… à portée… de main… Mais… je pense quand même… que ça devrait… être suffisant, non ?...

En guise de réponse, Elina se contenta de geler la serrure de la fenêtre, puis d’ouvrir cette dernière. Kurai lui grilla cependant la politesse en lui expliquant qu’il valait mieux qu’il pénètre en premier, pour vérifier la présence de pièges électroniques qu’il pourrait peut-être désactiver. Sur ces mots, il entra par la fenêtre et, après un rapide scan à l’aide de son pouvoir, il leva le pouce en direction d’Elina, qui le rejoignit. Puis il sortit son propre plan et le déplia pour l’étudier. Même avec sa migraine horrible, il savait tout de même lire un plan.

-On doit aller… au centre de comm… Le chemin le plus… rapide semble… passer par là… non ?...

Il désigna un couloir qui semblait passer non loin d’un endroit qui apparaissait sur le plan comme une salle des machines. Puis il demanda son avis à Elina.

-Tu en penses… quoi ?... On passe… par où ?...










Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1374

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Jeu 29 Jan 2015 - 22:29

La première réaction du jeune homme fut de sortir son téléphone. Il était obsédé par ce gadget électronique ma parole ! Ce n’était vraiment pas le moment de jouer les geeks ! Cependant, plutôt que d’envoyer un texto à un destinataire inconnu, il semblait faire quelque chose d’autrement plus utile, car il ne tarda pas à partager les résultats de sa tentative de désactivation d’alarme. Car oui il y avait bien une alarme, comme l’avait redouté la jeune russe. Il n’y avait donc rien d’étonnant à l’annonce de ce fait. Il s’agissait néanmoins d’une tentative, et non d’une réussite… Une fois encore, Kurai parla de système fermé, ce qui était le nœud du problème. Sans cela, il n’aurait même pas eu à entrer dans le bâtiment. Foutu circuit fermé ! Même si elle ne savait pas ce que c’était, ça ne l’empêchait pas de maudire ce fichu truc qui les obligeait d’aller jouer les trompe-la-mort à l’intérieur de ce bâtiment inquiétant. Enfin, malgré tout, Kurai était parvenu à faire en sorte que l’alarme ne s’enclenche pas avant une quinzaine de minutes. Certes, ce laps de temps était théoriquement suffisant pour leur permettre de prendre de la distance par rapport à leur point d’entrée, mais l’idée de rameuter une armée de gardes dans les environs immédiats de leur localisation n’était pas pour l’enchanter… Cependant, il semblait bien qu’il n’y avait pas d’autres options, dès lors, il fallait bien s’y résigner…

Plutôt que de perdre du temps en parlotte inutile, Elina se contenta de geler la serrure. Ou plutôt, elle généra de la glace à l’intérieur de celle-ci, on la faisant gonfler de plus en plus jusqu’à ce qu’elle explose. Le chrono était désormais lancé, il valait mieux s’activer ! Mais alors qu’elle ouvrait la fenêtre et s’apprêtait à y pénétrer, Kurai l’en empêcha, affirmant qu’il valait mieux qu’il passe en tête. De quoi, il jouait les chevaliers servants en vérifiant qu’il n’y avait aucun danger là-dessous ? Non, il voulait juste vérifier la présence de pièges électroniques. Qu’est-ce qu’il entendait par-là ? Un truc du genre robot de défenses ? Si c’était ça, elle le laissait volontiers prendre les devants… Ce qu’il ne tarda pas à faire, avant de lever le pouce pour signaler que tout était ok. Et la télépathie, dans tout ça ? Pas la peine de se la jouer langue des signes lorsque l’on pouvait parler via cette méthode… Soit, Elina se laissa descendre en douceur, créant un long serpent d’eau qui la déposa en douceur sur le sol. Mieux valait éviter de se fouler une cheville en sautant bêtement alors que le temps leur était compté.

Le temps qu’elle rejoigne son acolyte d’un soir, ce dernier sortit son propre plan, afin d’étudier par où ils devraient aller. Et son choix se porta sur un chemin qui semblait passer par ce qui ressemblait à… un grand espace. Une usine, peut-être ? Soit, Elina se fit tout de suite une opinion sur cette voie-là, et ne tarda pas à la partager :

- C’est une mauvaise idée. Un aussi grand espace, il y a de fortes chances que l’on croise du personnel, ou je ne sais quoi. Si on veut rester le plus discret possible, mieux vaut éviter ce genre d’endroit.

Elina scruta le plan à son tour, pendant une minute environ. Combien de temps s’était déjà écoulé depuis leur entrée ? Soit, ce n’était pas le moment de s’inquiéter de ça. Se mettant face à Kurai, elle plaça un chemin de son doigt :

- Ce chemin est plus long, c’est vrai. Mais on n’emprunterait que des couloirs, donc, à part des patrouilles, on ne devrait croiser personnes. Et si ça arrive, on pourra se cacher dans l’une des petites pièces que l’on peut voir tout du long. Il y a aussi plus de chances que ces dernières soient vides, vu leur taille.

Pour Elina, la meilleure façon de passer inaperçu était d’opter pour un chemin théoriquement peu fréquenté, avec de nombreuses cachettes à disposition. Restait à voir ce qu’en penserait Kurai, tout en sachant qu’ils devaient vite se décider, car leur intrusion ne tarderait pas à être découverte.


La sorcière de glace

Elina's theme


Infos supp':
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/08/2014
Occupation : Kami
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 1241

Carte de Jeu
Familiers: Fenrir
Deuxième magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur

▲ Kami ▼


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Ven 30 Jan 2015 - 11:58



Science et magie ?...






Suite à sa proposition, à savoir de passer par le chemin le plus court, qui passait à proximité d’une grande pièce qui ressemblait à une salle des machines ou quelque chose comme ça, Elina observa quelques instants le plan avant de déclarer que c’était une mauvaise idée, arguant qu’avec un espace aussi grand, ils augmentaient leurs risques de croiser des gardes ou du personnel. Face à cet argument, Kurai hocha la tête, en reconnaissant la valeur. En effet, s’ils voulaient rester discrets, il était plus prudent d’éviter ce genre d’endroits.

Encore une fois, ils se devaient de faire un compromis entre la vitesse et la discrétion. Sauf que, cette fois, les rôles étaient inversés par rapport à tout à l’heure. Car Kurai proposait le chemin le plus rapide, mais le plus dangereux, alors qu’Elina… proposait d’emprunter un chemin plus long, constitué principalement de couloirs et de petites pièces. Certes, le chemin était plus long, mais il semblait moins fréquenté. Ainsi, leurs chances de tomber sur des personnes hostiles étaient beaucoup plus minces. Et s’ils tombaient sur des patrouilles, ils pouvaient toujours se cacher dans les petites pièces qui parsemaient le chemin et qui devaient être soit vides, soit des placards. Kurai ouvrit la bouche pour acquiescer à la proposition de la jeune femme quand il entendit des pas qui se rapprochaient de leur pièce.

*Derrière un fauteuil, vite !*

Oui, il avait pensé à utilisé la télépathie. Suivant son conseil précipité, la jeune fille se cacha derrière un fauteuil, tandis que Kurai faisait la même chose de son côté en récupérant la carte en urgence. Mais la loi de Murphy semblait l’aimer, car l’intrus s’assit précisément sur le fauteuil derrière lequel le jeune homme – qui était maintenant en apnée – se cachait. Le raijin savait qu’il ne pourrait pas tenir longtemps, à cause de cette migraine. Aussi ne pouvait-il pas vraiment attendre que l’autre s’en aille. Surtout qu’il s’était assis en soupirant, comme s’il n’attendait que sa pause pour venir se reposer. Et surtout, ils ne devaient pas traîner ici plus longtemps que nécessaire. Alors, il ne restait qu’une seule solution…

Il remonta son casque. Deux petites étincelles apparurent entre son pouce et son index recroquevillés en pince. Puis il lança son bras et frappa l’homme dans la nuque. Celui-ci eut un tressaillement et sa tête s’affaissa, comme s’il s’était endormi. Puis il se releva et vérifia l’état de l’homme en haletant.

*C’est bon, il est juste évanoui. On pouvait pas attendre qu’il parte ou qu’il s’endorme naturellement, on est pressés. Et je doute du fait qu’il aurait pu nous apprendre quelque chose. On sait déjà où aller et ce qu’on doit faire. On y va ? Ton chemin est en effet le meilleur choix possible.*

Il replia le plan et le rangea dans sa poche, puis se dirigea vers la sortie en chancelant. Ils devaient être prudents. Car si cette fois, ils avaient eu de la chance, qui pouvait prédire ce qu’il se passerait la prochaine fois. Et soudain, une pensée vint à son esprit. Pensée qu’il partagea avec sa partenaire.

*Avec un peu de chance, quand l’alarme retentira, les gardes prendront ce type pour notre complice qu’on aurait trahi. Donc ils se concentreront peut-être sur lui et ça nous fera gagner encore un peu de temps. En attendant, il semble juste endormi. Peut-être que s’il se fait prendre avant, il se fera virer parce qu’il dort pendant le travail, ça lui apprendra.*

Car, même s’il ne savait pas son travail, il était tout de même complice, même par omission, des atrocités qui étaient commises ici. Donc il ne comptait pas avoir de pitié pour ceux qui se livraient à des expérimentations sur des cobayes humains ou leurs complices.










Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1374

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Ven 30 Jan 2015 - 22:08

Alors que Kurai regardait le chemin que venait d’indiquer la jeune russe, des paroles se firent entendre. Cependant, celles-ci ne furent pas prononcées par des lèvres remuantes, mais bien directement de esprit à esprit. Et le contenu de ces dernières n’était autre qu’un ordre, et ce dernier venait du jeune homme face à elle. Cependant, elle ne s’offusqua pas de ce dernier, car il ne faisait aucun doute qu’il était de bon ton de le suivre… En effet, quelqu’un se rapprochait, et il valait mieux aller se planquer. Et la seule cachette à disposition était les petits fauteuils qui parsemaient la pièce. Si bien qu’Elina se précipita derrière la cachette la plus proche, juste à temps avant qu’un individu quelconque ne débouche dans la salle de détente. Et cet imbécile décida de s’installer confortablement dans l’un des fauteuils… Non mais, c’était quoi ce délire !? Le complexe était en état d’alerte, on pouvait encore entendre la sirène résonner à l’extérieur, et lui, il venait tranquillement prendre une petite pause comme si de rien n’était ? Ce type avait-il oublié son cerveau à la maison, ce matin ? Enfin, pour peu qu’il n’en ai jamais eu un…

Elina leva les yeux vers le plafond, afin de s’assurer que la fenêtre par laquelle ils étaient rentrés était bel et bien fermée. Les dieux soient loués, elle avait eu le bon réflexe de le faire, estimant qu’un garde voyant une fenêtre censée être fermée grande ouverte risquait de renseigner plus tôt que prévu sur leur intrusion. Encore que, vu le phénomène auquel ils étaient confrontés, il y avait de fortes chances que ce dernier n’ai rien remarqué… Néanmoins, il était très peu probable qu’il ne réagisse pas s’il voyait deux jeunes gens passer devant lui… Dès lors, deux choix s’ouvraient à eux : soit ils attendaient que l’importun ne s’en aille, soit ils le neutralisaient et s’esquivaient vite fait. Malheureusement, la première option n’était pas possible, car l’alarme n’allait pas tarder à résonner, pour peu qu’elle ne l’ait pas déjà fait, bien sûr… Cependant, Kurai jouait déjà les tasers humains, car il électrocuta le nouveau venu. Le cœur d’Elina rata quelques battements… L’avait-il tué ? Certes, de vrais crapules sévissaient dans ces murs, mais même ainsi… C’était plus fort qu’elle, prendre une vie la répugnait. Et puis, elle avait vu assez de mort ainsi… Les images du bois cherchèrent à resurgir dans son esprit, mais grâce à un effort de volonté, elle parvint à l’empêcher. Concentration, que diable, CONCENTRATION !!! Si elle voulait rentrer chez elle, il fallait qu’elle s’applique !

Kurai reprit rapidement la parole, si l’on pouvait dire cela. Car c’était une fois encore par télépathie qu’il s’exprima, affirmant dans un premier temps que l’homme était toujours en vie. Avant d’insister sur le fait qu’il manquait de temps pour employer la manière douce. Sur ce point, la jeune russe était bien d’accord, si bien qu’elle était toute disposée à se carapater à l’instant même. Comme ils étaient en plus d’accord sur le chemin à emprunter, rien ne les empêchaient de poursuivre leur route. Cette fois, cependant, mieux valait qu’elle scanne les environs afin de repérer d’éventuels individus. Si elle l’avait fait, peut-être auraient-ils pu éviter cette désagréable rencontre… Alors qu’elle s’exécutait, Kurai raconta comment leur « victime » pourrait jouer un rôle à leur avantage. Il pourrait jouer le rôle de complice, et accaparerait l’attention des gardes. Sur ce point, elle avait des doutes… Au contraire, le laisser là pourrait révéler plus vite qu’il y avait des intrus, si quelqu’un d’autre… Elina se figea, avant de passer à son tour un message télépathique :

« Il faut qu’on file, tout de suite ! Un groupe d’une dizaine des personnes se rapprochent rapidement ! »

Depuis combien de temps étaient-ils rentrés, déjà ? Le temps d’ouvrir la fenêtre, de descendre, d’inspecter les environs, de chercher un chemin et enfin de s’occuper du gêneur, cela devait avoir pris plus de temps que prévu… L’alarme avait dû se déclencher, et les gardes venaient voir ce qu’il en retournait… Bon sang, le temps qu’ils avaient gagné en retardant l’enclenchement de celle-ci ne valait plus rien. Enfin, si, car il y avait encore de la distance qui les séparait, mais s’ils s’attardaient davantage, nul doute qu’ils rencontreraient leurs poursuivants. Aussi, malheureusement pour Kurai, la fuite impliquait de devoir quelque peu accélérer le pas… Ce fut donc au pas de course qu’ils filèrent. Du moins, était-ce qu’elle aurait espéré… Car malgré tout, leur vitesse n’excédait pas celle du trot. Et leurs poursuivants, eux, semblaient au plein galop… Il  fallait faire quelque chose, sinon, ils allaient les rattraper… S’arrêtant, elle intima, à haute voix :

- Continue, je vais les ralentir !

Sans prendre la peine de vérifier la réaction de Kurai, Elina lui tourna le dos, faisant face au couloir qu’ils venaient de franchir. Alors, levant les deux mains devant elle, elle fit jaillir de large quantité d’eau à travers celui-ci. Le vacarme des trombes d’eau qui percutaient les murs devait s’entendre bien loin, mais peu importait, avec ce qu’elle préparait, ils gagneraient suffisamment de temps que pour s’éloigner de ce lieu… Toujours plus d’eau, et ce jusqu’à ce que… le couloir de plusieurs mètres de long ressemble à un aquarium géant. Des litres d’eau étaient contenus dans ce couloir, sans qu’aucune parois visibles autres que les murs ne les renferment. Et alors que des silhouettes indistinctes apparaissaient de l’autre côté, Elina changea cette eau… en glace. Désormais, un gros bloc de glace de plusieurs mètres d’épaisseurs emplissait le couloir, empêchant tout passage au travers celui-ci. Heureusement, Elina se souvenait que le plan indiquait que pour rejoindre la section où ils se trouvaient, il fallait faire un large détour. Dès lors, les quelques précieuses minutes que cela prendraient à leurs poursuivants pour combler cette distance leur permettrait d’augmenter cette dernière, et trouver un endroit où se planquer tranquillement, le temps de réfléchir à la suite des évènements. Il était donc temps de se remettre en route, et non de s’attarder bêtement en contemplant le travail accompli.


La sorcière de glace

Elina's theme


Infos supp':
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/08/2014
Occupation : Kami
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 1241

Carte de Jeu
Familiers: Fenrir
Deuxième magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur

▲ Kami ▼


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Ven 30 Jan 2015 - 22:21

Elle haletait, sans pour autant avoir couru. Elle sanglotait, sans pour autant s'être fait mal. Elle marchait sans pour autant connaître sa destination... Perdus dans ce couloir blanc semblable à celui d'un hôpital ou... D'un asile. Ce corridor lumineux mais n'étant pas pour autant rassurant, ce corridor qui semblait être sans fin, où le silence en devenait presque morbide. Que faisait la jeune nippone là ? Terrifiée, sans aucun repère lui permettant de retrouver son chemin car, malgré la carte que la demoiselle avait en sa possession, cette dernière ne restait rien d'autre qu'un dédale. Pourquoi était elle là déjà ? Et surtout... Comment en était-elle arrivée là?

Tout avait débuté il y avait moins d'une demi-heure à peine, lorsque la nippone émergeait de son sommeil réparateur mais agité. Mouvementé ça, il n'y avait pas à dire, car ce n'était pas dans son lit douillet, ni dans son chez elle en lui-même que s'était réveillé la blonde, mais bien dans une pièce en... Mouvement ? Oui, elle ne rêvait pas, elle sentait vibrer, trembler le sol sous ses pieds. Où, quand, comment, une multitude de questionnements venaient troubler sa réflexion. Questions sans réponses car, sa vue ne percevait qu'une étendue noire. Oui, elle ne voyait rien, du moins presque, elle parvenait difficilement à percevoir des masses difformes et vagues autour d'elle. Seul un de ses sens lui fit comprendre où elle se trouvait, l'ouïe. Ces secousses, ce bruit de... De moteur ! Tout était clair maintenant ! Elle était dans un véhicule roulant à plein régime ! Mais... Pourquoi ?! L'angoisse commençait à ronger progressivement le cœur de la jeune fille. C'était elle fait enlever ? Cette simple idée lui fit frémir l'échine, elle avait peur, elle voulait sortir maintenant ! Tout de suite !
À cet instant, alors que la panique la gagnait, son souhait sembla s'exaucer. Le son d'une portière s'ouvrant fut suivi d'une aveuglante lumière agressive pour les yeux de la nippone s'étant progressivement adaptés à l'obscurité.

Bien que ce qu’elle avait voulu été sortir de cette camionnette, la vision des hommes en noir la fit vivement changer d'avis, se plaquant contre la paroi du véhicule, horrifiée. Que lui voulaient-ils ? Elle n'avait rien fait, rien...
Un homme pénétra le camion et s'approcha de la jeune fille qui, dans un geste défensif, protégea son visage de ses bras, comme si elle redoutait une gifle. Elle resta ainsi un petit moment, les yeux fermés, avant de les rouvrir et remarquer avec apaisement que l'homme ne comptait pas du tout lui faire de mal. Au contraire, il restait là, devant elle, droit, le bras tendu, tendant une enveloppe à la blonde. La lycéenne hésitait un instant avant de prendre d'une main hasardeuse le bout de papier, jetant un dernier coup d’œil inquiet en direction de l'armoire à glace en face d'elle, l'expression impassible de l'homme lui fit bien comprendre qu'il ne lui céderait pas le passage tend qu'elle n'aurait pas pris part des informations écrites sur la lettre. Elle ne tarda donc pas à déchirer l'enveloppe et en découvrir le contenu qui devait être très important voire même confidentiel pour être légué par un homme en noir.

« Cher descendant,

Te voici en ces lieux parce que nous avons une mission à te confier. Nous attendons de toi que tu t’appliques à l’accomplir ! Ici sont perpétrées des expériences envers tes frères et sœurs divins. Il faut y mettre un terme ! Arme-toi de courage, et montre à ces vils humains que nous ne tolérons pas leurs crimes envers notre famille. »

Les doigts de la demoiselle se crispèrent sur le papier. On attendait d'elle qu'elle sauve le monde ? Mais quelle bande d'idiots ! Certes, Sayuri était une fille gentille et aimait venir en aide à autrui mais, on lui demandait là de combattre, de voir des atrocités, des expériences qui plus est...Ils faisaient le mauvais choix, un très mauvais choix ! La saruta-hiko n'avait ni la force, ni le courage de faire une telle mission ! L'anxiété montée à nouveau en elle, elle voulait s'enfuir en courant même si elle n'avait aucune idée d'où aller, cependant, l'armoire à glace bloqué la seule sortie la rapprochant de la liberté. Et son petit doigt lui disait qu'il ne la laisserait pas gentiment fuir la queue entre les jambes ! C'était donc en avalant difficilement sa salive que la jeune fille poursuivait sa lecture.

« Vous devez atteindre l'usine secondaire afin de détruire les différentes installations servant à la fabrication des sceaux. Ne laissez pas le moindre instruments en fonctionnement ! »

Fin de la missive. […]

Errant, seule dans le couloir vide, plan en main, Sayuri tentait de suivre les indications annotées sur le papier lui servant de seule et unique boussole. Indications menant au lieu où elle devait se rendre bon gré, mal gré suite aux événements ayant suivi l'obtention de la lettre. Quand elle y repensait, tout s'était passé si vite... L'homme lui ayant donnait l'enveloppe lui avait dit que, lui et ses comparses capteraient l'attention des gardes du centre afin qu'elle s'y infiltre en toute discrétion. Enfin, il avait employé « que vous puissiez pénétrer les lieux » Il y avait donc d'autres descendants divins... La nippone se demandait alors pourquoi... Pourquoi était-elle seule ? Elle devait bien être l'une des plus peureuse, et il fallait qu'elle soit envoyée en mission périlleuse en solitaire dans un endroit inconnu et inquiétant ! Ce n'était vraiment pas juste !
Suite aux explications brève et hâtive de l'homme tout de noir vêtu, une alarme assourdissante s'était déclenchée, « le signal de départ » lui avait dit l'adulte avant de la pousser vers la grille barbelée et électrifiée... Non mais franchement ! Non seulement ils kidnappaient des gens sans leur demander leur avis, et en plus ils devraient les laissaient se débrouiller à franchir une muraille mortelle ?! Chapeau l'artiste, on applaudit ! C'était du joli tout ça ! Enfin... Sayuri n'avait pas vraiment envie de traîner en se demandant quel était le pire entre un grillage sous haute tension et des hommes louches et faisant froid dans le dos...

C'était ainsi que, après avoir détruit une partie du grillage assez large pour s'y faufiler -la pauvre n'avait pas tenu sous les violents assauts de roches-, Sayuri avait pénétré l'enceinte de l'établissement. Voilà le résumé de l'étrange début de l'opération sauvetage que devait réaliser la miss. Mission qui, temps qu'elle n'aura pas trouvé la salle des machines, ne se réalisera pas. Hélas, panique, mauvais sens de l'orientation et lâcheté étaient tout sauf des qualités permettant de mener à bien l'opération...

-Où est ce que je suis...C-C'est pas le moment de me perdre...je veux rentrer à la maison...Je voulais pas être ici...J'ai peur...

La fatigue, la peur et l'agacement firent que la demoiselle perdait peu à peu tout espoir mais aussi, baissait totalement sa garde en sanglotant bruyamment. Elle avait depuis le début tenté de retenir ses larmes, de se faire discrète mais, elle n'y parvenait plus, elle était à bout, s'en était trop pour elle...
Vient alors un bruit, ce vacarme inattendu la fit tressaillir, l'avait-on repéré ? Oh non ! Elle ne s'était pas montré assez prudente ?! Fichu, elle était fichue pensait-elle folle d’inquiétude. Mais, maintenant qu'elle avait été trouvé, quitte à s'enfuir, autant le faire en courant afin d'avoir des chances de semer ses adversaires en augmentant la distance entre eux. Néanmoins, il y avait un problème... Totalement désorientée, l'adolescente ne remarquait pas qu'elle courait tout droit dans la gueule du loup, dans la direction d'où provenait le bruit suspect. Ce fut alors que le pire arriva. Alors qu'elle fuyait tête baissée, elle sentit son corps s'écraser contre une masse à la fois dure et molle, un buste. Elle se prit le corps humain de manière si violente, qu'elle se retrouva sur les fesses en perdant l'équilibre. À terre, elle était désormais en mauvaise position, elle était cuite, elle allait y rester si jamais la personne sur qui elle était tombée possédait une arme ou si cette personne n'appréciait pas les intrusions... C'était donc dans cette position de faiblesse que la nippone redoutait en pleurant le coup de grâce, à nouveau en position défensive à l'aide de ses avant-bras protégeant l’entièreté de son visage.






Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Sam 31 Jan 2015 - 0:20



Science et magie ?...






A peine se préparaient-ils à emprunter le chemin qu’ils avaient décidé que Kurai reçut à son tour un message télépathique. Et la teneur de ce message était alarmante. Car, apparemment, Elina avait repéré un groupe constitué d’une dizaine de personne se rapprochait rapidement. Ils devaient donc se dépêcher de partir s’ils voulaient éviter l’affrontement. Quelle poisse ! Il leur restait encore plusieurs minutes avant que l’alarme ne s’enclenche, alors pourquoi ces types venaient par ici ? Résultat, ils devaient courir. Le problème était que dans son état, il était bien en peine d’aller plus rapidement qu’une marche rapide.

Et ainsi, ils trottèrent. Ce qui se révéla évidemment relativement inefficient. Car là où ils avaient un rythme malgré tout très lent, les autres semblaient venir au galop. Autant dire qu’ils étaient plus ou moins fichus. Alors, soudain, Elina lui intima à voix haute de continuer tandis qu’elle allait les ralentir. Kurai continua sur quelques pas, puis il s’arrêta en haletant, subissant un nouvel assaut de la douleur. Il put ainsi assister à l’intégralité de la scène et vit la lycéenne lever les deux bras devant elle et créer un immense jet d’eau qui traversa tout le couloir.

La quantité d’eau qu’elle déversait était vraiment phénoménale. A tel point que le lieu ressemblait maintenant à aquarium plus que géant. Puis, lorsqu’il ne sembla plus y avoir une bulle d’air à une dizaine de mètres à la ronde, l’eau gela sur place grâce à la volonté de la jeune fille aux cheveux violets. La glace recouvrait une dizaine de mètres dans le couloir, ce qui allait bien évidemment forcer la patrouille à faire un très long détour pour rejoindre le couloir dans lequel ils se trouvaient. C’était vraiment bien joué. Ils avaient ainsi regagné une bonne avance sur leurs poursuivants. Et avec un tel timing, ils ne les avaient sans doute même pas réellement vus, donc ils étaient tranquilles.

Et car ils avaient gagné du temps, mieux valait se remettre en route plutôt que de rester là à admirer le résultat. C’est ce que les deux jeunes gens firent. Et Elina repassa rapidement devant Kurai, tout simplement car, d’un accord tacite, ils avaient décidé tous deux qu’elle se chargerait de jouer les radars. Tout simplement car, dans son état, Kurai était incapable de supporter une dizaine de pensées différentes en même temps. Alors, la lycéenne et l’étudiant s’enfoncèrent à nouveau dans les couloirs.

Cependant, alors que les deux marchaient, une personne déboula telle une furie. Sans doute Elina ne l’avait-elle pas senti, ou ne scannait-elle que par intermittence, toujours est-il que la nouvelle venue percuta de plein fouet la suijin. Celle-ci se retrouvée évidemment bousculée et tomba sur Kurai. Ce dernier, toujours chancelant, fut totalement déséquilibré et se retrouva à terre. Sa tête profita de la chute pour heurter le mur derrière lui, lui arrachant un nouveau grognement de douleur.

Sa tête lui tournait, cependant, la tête entre les mains, il s’efforçait de se relever rapidement. Car, à l’heure actuelle, tous semblaient à terre. L’avantage reviendrait donc à la personne qui se relèverait en premier. Cependant, son regard, à ce moment-là, se porta sur leur agresseur. Et la première chose qu’il remarqua fut une longue chevelure d’un blond presque blanc. Puis la petite taille de la personne qui tenait ses bras au-dessus de sa tête, dans un dérisoire geste défensif. Et la robe que la jeune fille portait.

Alors, il gémit. C’était impossible. Il devait être en train de faire un cauchemar. Cela ne pouvait en être autrement. Il se releva précipitamment, toujours chancelant. Et il s’approcha de la jeune fille. Alors, il poussa un gémissement à mi-chemin du grognement, partagé entre la douleur et le désarroi. Et il posa la question fatidique, la voix toujours hachée.

-S… Sœurette… C’est… bien… toi ?

Quelle horreur ! Pourquoi fallait-il que sa petite sœur se retrouve-t-elle aussi dans cette galère ? Ce n’était clairement pas sa place… Pourquoi donc ces tarés de Men in Black avaient fait venir Sayuri ? Cela les amusait donc de mettre différents types de personnes en danger ?










Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1374

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Sam 31 Jan 2015 - 15:18

Le duo improbable se remit en route, de cette même vitesse réfrénée, au grand désarroi d’Elina. Elle n’était certes pas une athlète de haut niveau, loin de là… Cependant, cette sensation de devoir se freiner alors que le danger rôdait lui était à la limite de l’insupportable… Fallait vraiment que l’autre se chope la grosse migraine là, aujourd’hui, entre tous les autres jours… Pour peu, elle aurait pu croire que quelqu’un était derrière tout cela, qu’il avait fait exprès de provoquer ce mal de tête juste parce qu’il savait que cela tomberait si mal. Non mais franchement, dans le genre coïncidence, on ne pouvait pas faire pire ! Encore que…

Toute à sa mauvaise humeur, Elina avait du mal à se concentrer sur son scanner télépathique. Il n’était déjà pas facile de se concentrer en se déplaçant, ça l’était encore moins à une vitesse accélérée. Peut-être était-là le seul avantage à leur petit trot ? Cela aurait pu être le cas, si ce dernier ne l’exaspérait pas à ce point… Résultat, la jeune russe ne parvenait pas à maintenir en continu son inspection des environs. Et ce fut lors de l’un de ces moments de négligence qu’ils firent une nouvelle rencontre imprévue. Un nouveau venu, Elina n’aurait su en dire davantage, déboula et la percuta de plein fouet. Le souffle coupé, la petite masse corporelle que représentait la jeune russe ne put encaisser le choc, et fut projeter en arrière. Et là, nouveau choc, mais cette fois, c’était elle qui percutait Kurai, qui bascula en arrière. Un grand bruit se fit entendre, mais Elina n’y prêtait guère d’attention. Sa tête lui tournait légèrement suite à ces deux grands chocs, si bien qu’elle avait du mal à focaliser son regard. Cependant, ses yeux accrochèrent une vague image, qui lui fit reprendre conscience aussi brutalement que si elle venait de tomber à travers une trappe. Cette silhouette lui était familière, bien trop familière que pour que le doute soit permis… Devant elle, les bras au-dessus de sa tête dans un geste de protection malheureusement inefficace, se tenait Sayu… Tremblant comme si elle était frigorifiée, elle était là… Sa petite-amie…

Les couleurs du visage d’Elina disparurent comme si elles avaient été gommées. Elle n’arrivait pas à croire ce qu’elle voyait, ce devait être une illusion ! Oui, elle avait dû se cogner la tête après cette double collision, et son esprit lui jouait un mauvais tour en lui faisant voir celle qui, à la fois, elle voulait le plus et le moins voir. Pas elle, pas ici… C’était trop dangereux !!! Les risques étaient énormes, la moindre faute pouvait signifier le pire… Et on l’avait malgré tout amené ici, et seule !? Pourquoi donc ne s’était-elle par retrouver à ses côtés dès le début !? S’il y avait bien une personne qu’elle souhaitait plus que tout protéger des dangers de cet endroit, c’était bien Sayu… Une masse remua derrière elle, poussant un étrange petit bruit. Peut-être fut-ce ce qui lui fit reprendre ses esprits. En tout cas, sa vision retrouva sa clarté, et sa tête son équilibre. Ce qui ne put que lui confirmer que ses craintes n’en étaient pas, mais qu’il s’agissait bel et bien de la cruelle réalité. Elle sentit plus qu’elle ne vit Kurai se relever, mais son esprit était tout entier focalisé sur la demoiselle qui se tenait devant elle. Si bien qu’elle n’entendit pas les mots prononcés par son acolyte, qui annonçait pourtant un fait des plus troublants… Mais qu’importait, Kurai et ses mots n’existaient plus dans son esprit, qui devait déjà lutter contre la panique. Jamais elle n’avait été aussi peu heureuse de voir sa petite amie… Et pourtant, une part d’elle ne pouvait s’empêcher de se réjouir de la voir. Face à cette terrible contradiction, Elina décida d’agir. Se redressant d’un bond, comme si elle était montée sur des ressorts, et manquant de peu de percuter à nouveau Kurai, Elina parcourut la courte distance qui la séparait de sa bien-aimée. Alors, d’une voix étranglée par tout un flot d’émotions diverses, elle appela doucement :

- S-Sayu ? C-C’est vraiment… C’est vraiment toi ?

Elina posa ses mains sur les épaules de sa petite-amie, et la sentit se crisper à ce contact. Ne l’avait-elle pas entendu ? Ne l’avait-elle pas reconnu ? Ou bien était-elle trop paniquée que pour ce faire ? Essayant de ne pas se laisser submerger par l’émotion, Elina lui parla à nouveau de cette voix malgré tout tremblante :

- Sayu, c’est moi ! C’est Elina ! Regarde-moi, s’il te plaît…

La gorge nouée, Elina essayait de contrôler ses propres tremblements, tant dans sa voix que dans son corps. Jamais elle n’aurait imaginé qu’elle aussi soit présente… Emily, peut-être, vu qu’elles vivaient ensemble, mais pas Sayu ! Sa petite Sayu d’amour, qui semblait complètement terrifiée…


La sorcière de glace

Elina's theme


Infos supp':
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/08/2014
Occupation : Kami
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 1241

Carte de Jeu
Familiers: Fenrir
Deuxième magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur

▲ Kami ▼


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Sam 31 Jan 2015 - 16:14

Au sol, recroquevillé sur elle-même, Sayuri savait pertinemment que rester ainsi était tout sauf la meilleure solution. Si elle restait planté là, immobile, la personne qu'elle venait de heurter aller pouvoir se faire une joie de lui faire payer son intrusion. Appeler ses congénères et probablement... L'ajouter à leur collection de cobayes. Son instinct lui hurlait donc de s'enfuir, le plus vite possible, le plus loin, jusqu'à ce que ses jambes ne puissent plus la portée. Cependant, ses muscles eux, restaient tétanisés, refusant catégoriquement d'écouter et faire ce que le système nerveux paniqué de la demoiselle leur ordonnait. Elle n'avait plus la force, plus la volonté, elle n'avait pas le courage pour continuer. Elle n'aurait jamais dû se retrouver ici, jamais... Et pourtant, cette île. Cette île qui se disait être un lieu de recueillement et de paix pour les demis-dieux. Cette fichue île et ses fichus hommes de main semblaient bien plus vouloir les tuer que les sauver ! Cela les amusait ? D'envoyer des gens sans défenses dans ce type d'endroits périlleux ? C'était donc ça...Le sort que réservait Awashima à la petite nippone . Une mort suite à des expériences et tortures sordides ? « Je vais mourir... Je ne sortirais jamais... D'ici... »
La demoiselle perdait tout espoir, elle entendait se redresser l'employé qu'elle avait frappé de plein fouet dans un grognement sourd, voire bestial. Son rythme cardiaque s’accélérait, s'emballait. Sayuri suffoquait, sanglotait, les yeux fermés, la peur la rongeant petit à petit... Elle devait fuir, c'était sa dernière chance, mais en vain, son corps refusait de bouger, c'était fini.

Ses pleurs couvraient les paroles de l'inconnu, si bien qu'elles en étaient devenu inaudibles. Tout semblait s'effondrer autour de l'adolescente, elle n'entendait rien d'autre que ses oreilles bourdonnantes et ses larmes, elle était terrifiée. Mais, l'homme semblait prendre tout son temps, ce qui angoissait davantage la petite blonde. « Je vous en prie ...Si vous voulez me faire du mal... Faite le vite... Je ne veux pas...Je ne veux pas avoir mal... J'ai peur... »
Se posèrent alors deux mains sur les frêles et tremblotantes épaules de Sayuri qui poussa un cri étouffé par les sanglots que lui arrachaient ses larmes. Ce contact la rapprochait de cette fin qu'elle imaginait si horrible... Elle se débattait alors vainement, tentant de repousser sans force les mains qui l’empoignaient si fortement.

-Laissez moi partir... Je vous en prie laissez-moi...je veux rentrer chez moi...

Sayuri murmurait ses mots, les répétait comme si cela aller changer la situation. Elle avait l'impression d'avoir la tête sous l'eau, elle entendait vaguement des paroles prononcées à voix haute sans parvenir à les distinguer. Puis, elles devenaient au fur et à mesure plus compréhensibles, exactement comme si la nippone sortait progressivement son visage hors de l'eau. Pour enfin entendre clairement les paroles suivantes :
Sayu, c’est moi ! C’est Élina ! Regarde-moi, s’il te plaît…

Ces phrases eurent le même effet qu'un électrochoc. Dans un frisson, Sayuri ouvrit grand les yeux, apercevant alors une silhouette floutée par les larmes brouillant sa vue jusqu'à ce qu'elle redevienne net et que le choc soit palpable.

-E... Li... Chan...

Machinalement, elle se jetta dans ses bras en pleurant, serrant fortement la jeune femme contre elle, comme pour vérifier que sa petite amie était bel et bien là, que ce n'était pas un mirage... Mais non, c'était vrai, elle était là... Sa présence partagée la nippone entre la joie et la tristesse... Elle ne voulait pas qu'il lui arrive du mal...surtout pas !
Ainsi dans ses bras, Sayuri remarqua la présence de quelqu'un d'autre, juste en face d'elle, debout, alors qu'elle et la suijin étaient agenouillées sur le sol. Redressant la tête, elle lâcha soudainement Élina avant de se relever en chancelant et se plaquer contre celui dont elle venait de reconnaître le visage.

- K... Kurai-kun...

Elle était en compagnie des personnes chères, non, indispensables... Elle devrait en temps normal en être heureuse, toutefois, elle avait tellement peur. Peur de se savoir en danger, mais surtout, peur de savoir que celle qu'elle aimait et que son grand frère se trouvaient eux aussi embarquer dans cette sombre histoire...






Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Dim 1 Fév 2015 - 12:24



Science et magie ?...






Tout à son étonnement de voir sa petite sœur ici, Kurai ne remarqua pas tout de suite les mots que prononça Elina. Mais, quand il percuta, il n’en fut pas forcément étonné, après tout, elles avaient le même âge donc pouvaient très bien être des camarades de classe. Il était pour l’instant d’avantage préoccupé par Sayu, qui semblait parfaitement terrorisée et, par conséquent, sourde à leurs appels conjugués. La pauvre était en larmes. Et Elina prit Kurai de vitesse en prenant Sayuri pour les épaules pour qu’elle se ressaisisse. La lumière se fit dans les yeux de la jeune nippone et elle finit par reconnaître celle que Kurai pensait être une simple amie.

Même si la suite le prit tout de même au dépourvu. Car sa chère petite-sœur se jeta en pleurant dans les bras de sa partenaire momentanée, comme si elle était à la fois heureuse et effrayée pour elle. Mais le jeune homme n’eut pas le temps de s’étonner d’avantage de cette scène et du surnom que sa petite-sœur donnait à la fille aux cheveux bleus (Eli-chan, qui, soit-dit en passant, démontrait une certaine proximité entre les deux filles) que la nippone se plaquait contre lui en tremblant.

Alors Kurai s’agenouilla pour se placer à la hauteur de celle qu’il considérait comme sa petite sœur, bien qu’ils ne fussent pas liés par le sang, et la plaqua contre lui dans un geste purement protecteur. Il se plaça de façon à ce que la tête de la jeune fille repose dans le creux de sa nuque. Puis il se mit à lui caresser les cheveux doucement, faisant un bouclier entre sa sœurette et le monde, pour l’apaiser.

-Là, là. Ne t’inquiète pas, petite sœur. Je suis là. Il n’arrivera rien à personne. Je te le promets. On va tous rentrer sains et saufs. Tu sais bien qu’Onii-chan tient toujours ses promesses, pas vrai ?

Oui, son élocution s’était clairement améliorée. Mais cela était dû au fait que la surprise et le besoin de protéger quelqu’un qui lui était cher avaient réussi à pousser le dernier interrupteur dont il avait besoin pour ignorer la douleur. Il avait toujours aussi mal à la tête, mais, désormais, sa détermination avait atteint son niveau maximal qu’elle pouvait atteindre… Sa détermination… Et aussi sa colère ! Car, s’il était protecteur et rassurant dans ses gestes et son intonation, son visage, lui, était l’incarnation de la haine. Car, dans l’instant présent, il haïssait à la fois les men in black qui avaient mis en danger la jeune fille et les employés de ce complexe, qui étaient à l’origine de tout. Sans compter l’aura qu’il dégageait et qui dissuadait les gens de s’approcher, pourvu qu’ils ne soient pas trop obtus.

Car, en effet, sans nul doute qu’il était à présent très effrayant. Car sa colère menaçait de se déchaîner contre les premiers venus qui oseraient s’en prendre à leur trio. Et, instinctivement, il étendit sa perception télépathique dans les environs. Cela les sauva sans doute, car il repéra trois personnes. Alors, mu par sa colère et sa volonté de protéger, il tendit le bras derrière lui et fit appel à son pouvoir. Il créa un bouclier de foudre qui arrêta les balles qui avaient été silencieusement tirées. Puis il rompit son étreinte avec Sayuri, se relevant en se tournant vers les trois gardes avec un air froid.

-Des silencieux… L’alarme a été donnée, donc… Désolé, mais je suis pressé. Je me tape la migraine du siècle, et je dois ramener ma petite sœur en sécurité, donc il faut faire cette foutue mission… Donc crevez !

Il créa calmement son fidèle arc électrique et, le bouclier toujours dressé devant le trio, il le banda, visant les gardes. Puis il tira plusieurs flèches, qu’il modifia à la dernière seconde, leur ôtant la pointe, se disant que ce n’était peut-être pas une bonne idée de les tuer, même s’il n’aurait eu, dans son état actuel, aucun remord à le faire. Les gardes s’évanouirent, foudroyés. Il résorba son arc et se tourna à nouveau vers Sayuri avant de l’envelopper à nouveau dans une brève étreinte protectrice. Puis, inquiet quand à sa raison d’être ici, il commença à l’interroger, d’une voix toujours rassurante, mais qui présentait en même temps quelques traces de tension.

-Dis-moi, sœurette, qu’est-ce que tu fais là ? Ces sales types t’ont donné une mission aussi ?

Evidemment, les sales types en question n’étaient autres que les hommes en costume… Puisqu’ils semblaient être ceux qui attribuaient les missions. Mais, toujours est-il que, désormais, Kurai avait une raison encore meilleure de finir rapidement la mission qui lui avait été confiée. Mais il doutait de pouvoir pardonner un jour à ces étranges types car, si lui-même se moquait plus ou moins de servir de bouclier ou de chair à canon, il ne supportait par contre pas que ses proches soient mis en danger parce que des types se sentaient suffisamment supérieurs pour ignorer la logique et envoyer des personnes physiquement fragiles dans un endroit comme celui-ci. Mais, en plus de la colère, il ressentait bien évidemment de la peur…










Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1374

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   Dim 1 Fév 2015 - 19:33

Les mots que prononçaient Elina semblaient incapables d’atteindre Sayu, comme si la peur qui l’accablait la rendait imperméable à toutes formes de communication. Ne l’entendait-elle vraiment pas ? Ou bien… Ne reconnaissait-elle tout simplement pas sa voix ? Elina ressentit une pointe de peine dans son cœur à cette idée… Cependant, les yeux de Sayu ne tardèrent pas à s’ouvrir, et la jeune russe put y voir l’incrédulité, la joie et de la tristesse… Un mélange d’émotions qu’elle-même avait ressenti, et ressentait encore, lorsqu’elle avait réalisé que sa bien-aimée avait été elle aussi amené en ce lieu si dangereux… L’instant d’après, elle était serré contre sa petite-amie, qui était elle-même en larmes. Elina voulut alors passer ses bras autour d’elle, afin de lui rendre son étreinte, de lui faire partager sa chaleur, de la rassurer en lui disant que maintenant qu’elle était là, rien de mal ne lui arriverait…

Cependant, ce n’était apparemment pas son rôle… Avant qu’elle ne puisse l’étreindre, Sayu de détacha d’elle, pour aller… se loger dans le bras de Kurai. De Kurai-kun, même… Mais… Qu’est-ce que ça voulait dire !? Ils… Ils se connaissaient, tous les deux !? Mais comment ! Comment donc ce… cet individu louche pouvait-il connaître Sayu !? Non, elle devait se calmer… Son ressenti envers les hommes ne devait pas altérer son jugement ! Même si son passif avec lui ne l’aidait pas à cela… Et puis, vint le « petite sœur ». Pas possible, ils étaient frères et sœurs !? Non, c’était impossible… Cela, elle le savait. Sayu lui avait parlé de sa famille, au Japon, et jamais un grand frère n’avait été mentionné… Dès lors, qu’est-ce que cela pouvait bien signifier… La réponse n’était pas loin, pourtant. Peut-être partageaient-ils le même genre de relation qu’elle-même partageait avec Emily ? Cependant, même en pensant cela, elle n’arrivait pas à chasser cette petite pointe douloureuse qui lui perçait le cœur. Elle avait du mal de voir sa petite-amie dans les bras de Kurai. Et ce n’était pas tant le fait qu’il soit un homme qui lui faisait ressentir cela. Autant elle pouvait détester les hommes quels qu’ils soient, autant elle savait que tout le monde n’avait pas la même vision des choses. Était-ce de la jalousie ? Peut-être… Avait-elle un doute sur la nature réelle de leur relation ? Peut-être… Mais au fond d’elle, elle sentait bien que ce n’était pas cela. Pas QUE cela. Qu’est-ce que c’était, alors ?

La réponse était pourtant simple, une fois encore… Ce qui la gênait vraiment, c’était que… ce n’était pas chez elle, mais chez lui qu’elle cherchait du réconfort. Elle l’avait serré contre elle, tout comme lui. Mais la différence était… qu’elle y était restée. Et qu’elle y était encore… Dans un sens, elle pouvait la comprendre. Entre un nabot comme elle, et une grande courge comme lui, il était évident de savoir lequel des deux inspirait le plus confiance pour ce qui était de la protéger. Mais la logique et les sentiments allaient rarement de pair… Et pourtant, si elle voyait son visage comme elle-même le voyait… Il n’y avait aucune trace de bienveillance, seulement de la pure haine. Une bête sauvage prête à faire un massacre, voilà à quoi il ressemblait. Et c’était une expression qu’elle avait déjà eu l’occasion de voir, mais pas sur une charmante personne…

Soudain, Kurai créa un bouclier électrique derrière lui. Bouclier sur lequel ricochèrent des projectiles dont Elina ne connaissait pas la nature. Elle se rendit compte alors que depuis la rencontre avec sa petite amie, elle avait cessé de scruter les environs. Fait qu’elle ne tarda pas à pallier, et elle découvrit que trois individus étaient situés un peu plus loin. Un peu trop tôt pour que ce ne soit ceux qu’elle avait bloqué plus tôt… Une patrouille, probablement, attirée par le bruit de leur conversation. Et elle qui restait là, les bras ballants, à se morfondre sur les préférences de sa petite amie ! Kurai, lui, tint alors des paroles choquantes. Après avoir causé quelque peu avec les membres de la patrouille, il… il leur intima de mourir. Sur quoi il décocha trois flèches électriques sur eux, sans l’ombre d’une hésitation. Elina le regarda, le visage neutre. Son ressenti quant à ce qu’il venait de faire… était mitigé. Abattre froidement trois personnes, c’était… Certes, ils s’agissaient de monstres qui cautionnaient des crimes ignobles commis envers les demi-dieux. Mais de là à les tuer… Ne pouvait-il pas se contenter de les neutraliser comme il l’avait fait plus tôt, sur l’importun qui avait manqué de peu de les repérer ? Pour peu qu’il l’ait vraiment fait… Peut-être que finalement, lui non plus ne se réveillerait plus… Elina ravala la diatribe qu’elle brûlait de faire à Kurai. Après tout, des fois, des actes de ce genre étaient… compréhensibles, si pas justifiés. Dès lors, elle ne pouvait imposer son point de vue sur le respect de la vie. Tout le monde ne répugnait pas à prendre la vie d’autrui, même lorsque d’autres options s’offraient à eux…

Cependant, lorsqu’elle le vit reprendre Sayu dans ses bras, elle ne put s’empêcher de sentir une désagréable sensation l’envahir. Il venait de tuer trois personnes, et agissait comme si de rien n’était en prenant dans ses bras sa petite amie… Et pourquoi il se sentait obligé de la prendre dans ses bras, d’abord !? Elle avait du mal à l’encaisser, après tout… Si bien que, alors qu’il demandait à Sayu si elle aussi avait reçu une mission à faire, elle ne put s’empêcher d’attraper la jeune nippone par le poignet et de se mettre à avancer en l’entraînant avec elle. Pour justifier ce geste, elle lança sans même jeter un regard derrière elle :

- Ce n’est pas le moment, ni l’endroit pour faire causette. Mieux vaut se mettre dans un endroit plus discret, et surtout moins exposé…

Certes, elle le pensait vraiment. Resté planté en plein milieu d’un couloir, alors que des gardes venaient de les repérer, ce n’était pas la meilleure des idées. Aussi, estimait-elle qu’une pièce isolée serait le meilleur endroit pour discuter, et remettre à jour leur plan d’action. En effet, si Sayu était là, c’était qu’elle aussi avait probablement une mission à accomplir, il faudrait donc en tenir compte si jamais cette dernière différait de la leur. Car il était hors de question qu’elle la laisse seule, maintenant qu’elle savait qu’elle aussi était là. Elle était bien décidée à la protéger, contre vents et marée au besoin, et ce même si elle faisait davantage confiance à son grand frère… Cependant, sa précipitation à s’éloigner était aussi mue par d’autres sentiments, qu’elle préférait ne pas évoquer. Une part d’elle était jalouse de la confiance qu’elle plaçait en son grand-frère plutôt qu’en elle. Mais c’était surtout ce que venait de faire ce dernier qui la poussait à l’éloigner de lui. La mine sombre, Elina avançait, concentrant son esprit à la détection d’éventuels garde, laissant sa mémoire la guider vers un local isolé qu’elle avait vu sur le plan. Elle avançait d’un bon pas, sans se soucier qu’une certaine personne puisse suivre la cadence. D’ailleurs, il avait l’air de se sentir bien mieux, alors…


La sorcière de glace

Elina's theme


Infos supp':
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/08/2014
Occupation : Kami
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 1241

Carte de Jeu
Familiers: Fenrir
Deuxième magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur

▲ Kami ▼


MessageSujet: Re: [Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)   







Contenu sponsorisé


 

[Event/Intrigue] Science et Magie, l'éternel conflit (Kurai/Elina/Sayuri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» DEUXIEME EVENT/INTRIGUE ⊱ jizus qruaist
» [Intrigue PV] La disparition de la magie.
» Résumé de l'intrigue
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La périphérie :: Les Continents-
TOP