Partagez | 
 

 Comme une étoile filante • ft. Rim

Aller en bas 
Lyra Rioka


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 714

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Comme une étoile filante • ft. Rim   Lun 17 Déc 2018 - 19:30

Comme une étoile filante • ft. Rim

Fait un vœu !

Rencontre percutante


Ils disent que si on regarde assez longtemps dans l’abysse, alors l’abysse commence à regarder en nous. Ce qu’ils nomment l’appel du vide, je crois que je comprends. J’ai envie de tomber.

Si haut perchée sur mes nuages, dans les hauteurs insondables de la stratosphère, je regarde défiler mes amis les nuages, le visage caché dans ma grande écharpe mauve et le col de mon gilet. Même pour moi, il fait froid là-haut. Tellement que je sens que je pourrais perdre connaissance. Aucune brise ne caresse les plumes d’ébène de mes ailes, seul le givre les recouvre de son étincelante emprise.

« ... Combien... cette fois ? »

Je ne peux plus... même pas sortir mes mains de mes manches. On rentre ? J’ai envie de quelque chose de chaud, un chocolat et des gâteaux. Qu’est-ce qu’elle penserait, si je lui disais ? Je commence à avoir sommeil... il ne faut pas s’endormir, c’est dangereux de faire ça ici. Je me demande... si un kami qui arriverait.

... A l’incantation récitée mentalement, le nuage qui me soutenait perdit sa solidité et je tombai à travers, commençant mon interminable chute. Plusieurs nappes de brume cotonneuse se succédèrent devant mes yeux, plusieurs colonnes de nuages emplis d’un tas de chose. Grêle, pluie, éclairs... recommence. Ça a continué comme ça pendant plusieurs dizaines de secondes, comme si l’abysse dans lequel je m’engouffrais n’avait réellement pas de fin. Puis j’ai vu la ville, retournée, les immeubles comme des piques attendant ma chute. J’ai recherché un endroit pour atterrir, une place dégagée... « ... il n’y en a pas. »

Juste au-dessus de la ville, j’ai commencé à orienter ma trajectoire avec mes ailes, cherchant un coin loin du centre et assez long pour permettre d’atterrir sans me manger un mur. Pas le temps de réfléchir, choisir vite. L’étoile filante a courbé sa trainée sombre vers la périphérie, jusqu’à une rue un peu en pente, mais qui n’était pas malheureusement pas déserte.

Un couple qui passait par là put voir l’astre inconnu tomber dans un long sifflement, avant qu’il ne percute le sol avec une légèreté presque inattendue. Sa course s’acheva en roulade sur plusieurs mètres, manquant de faucher la fille mais ne ratant pas l’homme pourtant d’une solide constitution qui vola comme une quille.

La poussière retombant après quelques secondes, je retrouvai ma forme normale à côté d’une palissade en bois. A moitié sonnée, quelques éraflures visibles seulement... et un chien de l’autre côté se mit à aboyer. L’atterrissage s’était moins bien passé que la dernière fois, mon bouclier avait percuté quelqu’un.

« ... Tout va... bien ?
- Mais ça va pas la tête vous ?! »

Aie, pas bien apparemment. La fille qui avait évité le coup revenait du choc et se commençait à hurler, relevant son copain qui lui n’avait rien de mal. Moi, je peux plus bouger, les sensations mettent toujours un peu de temps à revenir...

« Tu vas bien mon cœur ? Elle t’a pas loupé cette pétasse...
- T’inquiète... je m’assurer qu’elle se souvienne de ça toute sa vie. »

Eh... de quoi... un souvenir ? Je ne comprends pas trop, mais sa voix me file des frissons... j’ai pas envie qu’il s’approche. Mes doigts attrapent le bout de mes manches, j’arrive à les sentir, mais mes bras ne veulent pas encore bouger. J’entends ses pas, je sais qu’ils s’approchent mais pas d’où ils viennent, il y a de l’écho et j’ai l’oreille collée sur le pavé. Une ombre éclipse le soleil et je décolle enfin du sol, mais c’est par le col qu’on me soulève. Le chien s’énerve derrière la barrière, il n’aime pas non plus je crois. Ah... qu’est-ce qu’il va m’arriver, encore ? Une seule sensation me revient alors : il fait froid.





▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
Rim Al-Tlass


Date d'inscription : 27/11/2018
Occupation : Vagabonde
Sexualité : Chaotique
Messages : 22


Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Re: Comme une étoile filante • ft. Rim   Lun 17 Déc 2018 - 22:20

You might knock me down,
but I will get back up again


Aymen lui manquait, Ibrahim aussi. La jeune femme, mélancolique, dessinait leurs visages dans son cahier. Ne pas les oublier était un devoir, et, maintenant qu’elle était en sécurité, Rim en faisait sa priorité. Ses traits n’étaient déjà plus aussi brouillons, et pourtant, l’ombrage faisait défaut. La syrienne ne tolérait d’elle que la perfection, mais son dessin n’était pas réaliste. Il fallait qu’elle s'entraîne plus dur encore, pour donner à leurs visages cette innocence qu’elle n’aurait jamais plus.

Paisible, elle était assise en tailleur, cachée sur le toit d’un illustre inconnu par une pergola en bois. Squatteuse d’un jour, elle ne faisait déjà plus attention son entourage. Bercée par le bruit des conversations, la jeune femme contemplait de son perchoir la rue en contrebas. Soupirait d’aise, alors qu’elle couchait sur papier ses plus noirs démons.

Mais son répit ne dura que quelques heures, car la demoiselle, en fin d’après midi, entendit son chien pleurer. Leaper. Cela la sorti de sa torpeur. Se relevant, elle assita de justesse à un spectacle plutôt incongru. Celle d’un oiseau qui tombe et qui s’écrase, sans violence pourtant, si ce n’est avec grâce, délicatesse. Rim leva un sourcil, alors que l’étoile roulait littéralement sur un archétype du bellâtre.

Rim n’aimait pas ces gens. Le garçon surtout. Grand, beau, bronzé… et incroyablement musclé. Elle n’aimait pas ces gens, pour en avoir croisés plusieurs de la même espèce. Ils faisaient peur, et n’ hésitaient jamais à utiliser la violence de leurs dons pour se faire entendre. Elle frissonna, prit son sac à dos, qu’elle referma vivement, prête à s’enfuir.

Son chien aboya. Insultant ce corniaud et tous ses ancêtres, elle risqua alors un coup d’oeil à la situation, et ce qu’elle vit la révolta. Monsieur muscle était décidé à faire payer l’oiseau étoile, moyennant coup de poing. Son amie ne faisait rien pour le calmer, filmant la scène pour mieux la partager. La catastrophe était imminente, et Rim détestait cela. Elle se détestait cette situation oui, elle détestait la confrontation, et son caractère qui la poussait inexorablement dans ce sens.

Rim siffla son chien, et celui ci, qui n’attendait qu’un ordre de sa part, se mit à attaquer le bel homme. Lui attaquant la cheville, le mordant au mollet, il fut rapidement éjecté. A vrai dire, ce fut l’affaire d’un seul coup de pied. Leaper. Celui ci pleurant, il revint à la charge, alors que Rim dévalait la pergola.

Lâche elle ! Espèce de costaud !

Oui bon, son anglais laissait toujours à désirer. L’important était qu’elle s’était fait comprendre, et qu’elle avait réussi à faire diversion. Poussant l’homme, elle tenta de le jeter à terre, mais il avait de trop bons appuis, et tout ce qu’elle réussit à faire, ce fut de se broyer l’épaule. Rim fut mise au tapis d’une simple claque, une claque qui lui l'assomma presque, tant elle fut violente.

Mais putain c’est qui celle la ?

Son chien aboya de plus belle. Se plaçant devant sa maîtresse, ses trois pattes tremblantes alors qu’il ne savait que faire. Comme si cela ne suffisait pas, l’amie du costaud commentait la scène. Filmant leur triomphe d’un air amusé.

Deux très belles personnes, utilisant des pouvoirs confiés par les dieux pour se venger. Pourquoi les hommes ne se rassasiaient t’ils que de la haine ? Ne se rendaient t’ils pas compte de la chance qu’ils avaient ? Avec de tels possibilités entre ses mains, Aymen ne serait jamais mort. Ibrahim non plus. Avec de telles possibilités… cette fille n’aurait jamais été brimée. Rim rigola doucement, alors qu’elle se releva un peu, essuyant comme elle pouvait sa lèvre éclatée.

Feat Lyra


Dernière édition par Rim Al-Tlass le Mar 18 Déc 2018 - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Rioka


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 714

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Comme une étoile filante • ft. Rim   Mar 18 Déc 2018 - 20:28

Comme une étoile filante • ft. Rim

Fait un vœu !

La chance est juste
un état d'esprit

J’ai toujours eu un don pour m’attirer des ennuis. Dire que je n’y suis pour rien serait un peu exagéré, cependant. J’ai toujours aimé jouer avec l’improbable, tenter ma chance quand tout le monde aurait abandonné. Ça ne sert à rien de gagner quand les probabilités sont avec nous... je sais que, d’une façon ou d’une autre, je pourrai rattraper mes erreurs et sauver ce qui aura été perdu.

En ce moment pourtant, je dois dire que je n’en mène pas large. C’est ma faute de l’avoir percuté, alors j’imagine que c’est normal qu’il m’arrive quelque-chose. Je touche à peine le sol, sa prise m’étrangle avec le col de mon gilet. L’homme est grand, basané, les bras solides presque deux fois plus épais que les miens. Je sais que je fais pas mon âge, je suis pas une plume non plus, mais c’est pareil pour lui.

Un sifflement a résonné alors, court, un signal. Et un éclair de fourrure a surgit pour attaquer l’homme à la cheville. Un allié ? Je ne comprends pas... mais l’animal a beau y mettre toute sa volonté, il se fait dégager d’un coup de pied bien senti. Il roule, se rétame sur le pavé, retrouve ses appuis et revient à la charge. Et une voix, plus haut, se joint elle-aussi à la scène.

« Lâche elle ! Espèce de costaud ! »

C’est une jeune femme cette fois, à l’anglais un peu hasardeux mais qui tente de déstabiliser l’armoire à glace. Elle saute d’un toit et tente de le renverser, mais sa force ne suffit pas et c’est elle qui se retrouve à terre d’un revers de main.

« Mais putain c’est qui celle là ?
- Un nouveau challenger entre dans l’arène... et son vaillant clebs à trois pattes ?! » s’exclama la fille, surjouant la surprise avec un ton assez ouvertement moqueur.

Alors ce chien était avec elle ? Pourquoi intervenir... elle pensait pouvoir l’arrêter ? Je ne veux pas qu’ils soient blessés... alors j’ai fait la seule chose qui m’est passée par la tête pour les protéger. J’ai donné un coup de pied dans le tibia du mec avec toute la force que j’ai pu trouver. Autant dire pas grand-chose, mais j’ai retrouvé le sol et me suis retrouvée plaquée contre la barrière, avec le poids du baraqué appuyant sur ma cage thoracique. Déstabilisé, mais pas assez pour me libérer. Et je ne peux pas utiliser ma magie, pas d’appui pour utiliser sa force. Souviens-toi... comment on frappe déjà ?

« Comme ça ! »

J’ai serré mes doigts fort j’ai balancé un uppercut droit dans son plexus solaire. Le coup manquait un peu de force, mais ça a suffi pour relâcher un peu la pression et me permettre de couler contre le mur. Je suis une tombée comme une feuille morte, mais là, l’énergie est revenue d’un coup, comme une montée d’adrénaline pour me dire de foutre le camp.

« Cours ! »

Je ne sais pas qui tu es, mais cours. J’ai crié à l’autre fille en me relevant aussi vite que j’ai pu pour prendre la fuite. Pas envie de me battre, pas maintenant. Je n’ai rien à prouver, mais je peux éviter qu’on soit deux à prendre. Mais tu sais, Ly’, on ne choisit pas toujours de faire ce qu’on veut. Et au moment où je nous croyais tirées d’affaire... l’eau commencé fuir d’un bac sur le côté, une bouche à incendie de l’autre, et une mur aqueux nous a barré la route.





▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
Rim Al-Tlass


Date d'inscription : 27/11/2018
Occupation : Vagabonde
Sexualité : Chaotique
Messages : 22


Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Re: Comme une étoile filante • ft. Rim   Mar 18 Déc 2018 - 21:52

You might knock me down,
but I will get back up again


Rim avait certes du mal avec la langue anglaise, mais l’ordre avait été relativement clair à déchiffrer. Un bon point, dans cette situation désespérée. Car il fallait fuir, pour changer. Se relevant, prenant son vieux sac à moitié rapiécé, la jeune femme tituba, et tenta de prendre la tangente. En vain.

En effet, c’était sans compter sur les pouvoirs de l’apprenti beau gosse, qui, déterminé, refusait de les laisser passer. De l’eau. C’était bien sa veine. De tous les pouvoirs, il fallait que ce soit l’eau. Un élément compliqué à gérer, surtout quand on savait qu’elle même en était dépourvu. Bon sang, ce qu’elle pouvait détester cette île.

Une bouche à incendie d’un côté, et de l’autre, un mur aqueux grandissant dangereusement. Éberluée par la beauté de la chose, Rim resta de longues secondes sans bouger. La nature était vraiment magnifique, c’était un fait duquel elle eut du mal à se soustraire. Mais la perspective de se faire malmener la ramena à nouveau sur terre, vers un problème visiblement imminent.

Il n’y avait pas milles façons pour fuir ces deux beautés, mais la surprise restait quand même le meilleur moyen de s’en sortir. Prenant son sac d’une main, et de l’autre, la paume de sa nouvelle amie, Rim s’élança vers la copine du bellâtre. Tel au taureau chargeant, elle fonça tête en avant, et, juste avant l’impact, prit son sac comme une raquette de tennis. Sans s'arrêter, elle mit un puissant coup à la demoiselle. La déstabilisant juste assez pour passer derrière son dos. Il fallait atteindre la rue adjacente, et se mettre en sécurité.

Rim n’avait pas peur. Peur de quoi ? Quelques mois plus tôt, c’était des balles en tirs réels qu’elle contournait. Courant en zigzag, la jeune femme entendit alors quelque chose siffler à ses oreilles.

Sniper !

Ayant un réflexe instinctif, elle écrasa la tête de son oiseau égaré, lui faisant perdre trente bons centimètres d’un coup, alors qu’elle la poussait de l’épaule dans un recoin adjacent. Ils les suivaient. C’était mauvais.

Wallah, que je détester belles-personnes.

Regardant la brune, et le sol, Rim s’agenouilla finalement, et dégagea sans trop de peine une bouche d’égout. La seule issue possible, compte tenu des circonstances. La plaçant verticalement, la syrienne ne fit pas attention à l’odeur, et regarda sa passagère. Lui demandant silencieusement qui allait y descendre en premier.  

Feat Lyra


Dernière édition par Rim Al-Tlass le Dim 23 Déc 2018 - 21:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Rioka


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 714

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Comme une étoile filante • ft. Rim   Jeu 20 Déc 2018 - 20:49

Comme une étoile filante • ft. Rim

Fait un vœu !

It burns, too

Notre fuite coupée, ma justicière des bas-quartiers est restée plantée face à la muraille. Ils ne nous laissent pas partir... j’aurais pensé qu’ils laisseraient tomber, mais non. Je me retrouve à courir, comme avant... un jour, j’arrêterai de chercher des crosses à plus fort que moi. Soupir. Un autre chemin... il y l’autre côté de la rue principale, et une ruelle derrière eux. Le meilleur moyen de s’échapper, c’est évident du coup. L’autre fille a l’air de l’avoir compris, mais encore faut-il passer, et pour ça il n’y a pas millier de tactiques à employer. Elle s’en prend à la plus faible, la déstabilise d’un coup de sac qui envoie voler son téléphone sur le côté et la fait presque tomber.

« La putain ! Attend que j’la chope– »

Prit de cours par ses émotions, son contrôle faiblit un court instant et il n’eut pas le temps de réagir pour l’empêcher de passer. Mais celle juste derrière... moi, donc. Si seulement je pouvais encore voler... Mais rester en mouvement, ça je savais faire. Arrêtant ma course à quelques mètres devant lui, une distance d’un bras et demi environs, je pivotai pour tenter une esquive, ou plutôt une feinte. Ça marchait quelques fois, mais là, j’ai failli me faire surprendre et un coup de poing m’est passé à raz du nez. Heureusement que j’ai de bons réflexes... Cependant, son attention focalisée sur moi l’empêcha d’éviter le roquet, qui lui attaqua la cheville à nouveau. C’était l’occasion parfaite, j’ai pivoté et taillé une balayette dans son autre jambe pour le faire tomber lourdement sur le dos. Plus dure sera la chute, comme ils disaient.

On n’a pas perdu de temps et on s’est tirés avec le chien, sans demander notre reste. La fille nous a attendus plus loin et on a fui jusqu’à la prochaine intersection, jusqu’à–

« Sniper ! »

Elle m’a enfoncé la tête, et j’ai senti sifflé l’air au-dessus... en manquant de m’étaler par terre. C’était pas très rapide comme projectile, je me suis retournée en cognant contre le mur, me mettant à couvert d’un coin de mur qui dépassait. Le beau brun nous mitraillait de bulles d’eau, maintenant ?

« Mais j’ai dit que j’étais désoléeuuuh ! »

... Ou pas, j’avais oublié ? Au moins je l’ai dit, ils peuvent nous lâcher maintenant ? De son côté, ma justicière s’était accroupie pour dégager une bouche d’égout. Elle veut fuir par-là ? Mais c’est dangereux, trop dégagé, le temps de s’engouffrer... et le chien ? Merde !

« Espérez même pas vous en tirer comme ça, maintenant je suis bien vénère ça va pas se passer comme ça. »

Ça allait trop loin, cette histoire. Vraiment trop loin. Ils me font peur... je déteste ça. On peut pas juste fuir des gens comme ça, si on les recroise un jour, eux ils n’auront pas oublié. Je me dresse dans le passage, droite, le regard inquiet et le poing serré sur le cœur. Le beau brun en colère prépare ses tirs, il envoie une nouvelle salve. Si je ne peux utiliser l’orage, alors ça sera le feu. J’ai serré les dents et tendu le bras, une grande flamme a jailli devant et absorbé l’attaque sans vaciller. Puis, j’ai abaissé mon bras et lancé un regard de défi à l’homme.

« Je vous laisserai pas continuer... on n’a pas envie de se battre.
- Du feu ? T’as pas d’pot, j’comprends que t’osais pas te défendre avec un pouvoir aussi naze. »

C’est la première fois que ça arrive, mais je crois qu’elle me brûle. Je n’ai pas envie de me battre... et pourtant, là, maintenant, je commence à perdre. Je ne devrais pas utiliser ma flamme sans Kirio, je le sais. Je le sais, mais je n’ai pas le choix. Le méchant bellâtre italien ou je ne sais quoi, il rassemble l’eau dans sa main, une grosse bulle, il espère noyer ma flamme. Je ne le laisserai pas faire.

« Reste derrière moi. Je le laisserai pas passer. »

J’ai soufflé à la fille, espérant qu’elle me fasse confiance. Là maintenant, c’est pas facile, j’ai pas une tête à pouvoir protéger qui que ce soit. Mais mon regard a changé... lui aussi, il brûle.





▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
Rim Al-Tlass


Date d'inscription : 27/11/2018
Occupation : Vagabonde
Sexualité : Chaotique
Messages : 22


Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Re: Comme une étoile filante • ft. Rim   Ven 21 Déc 2018 - 19:19

You might knock me down,
but I will get back up again


Rim serrait son chien entre ses bras, tremblante quand à la suite des événements. Bon sang, ce qu’elle pouvait se détester d’être aussi incompétente. C’était bien simple, elle ne pouvait rien faire. Le bel apollon était vénère. Un terme qu’elle ne comprenait pas. C’était quoi être vénère ? Bon, ce ne devait pas être très agréable, vu la tête qu’il affichait, mais la syrienne était quand même interloquée. Fichue langue anglaise !

Elle n’avait pas de pot ? Pourquoi elle en aurait un déjà de base ? Rim regarda bien, mais sa victime attitrée n’avait aucun contenant sur elle. Au nom de quoi allait t’elle se promener avec un pot bon sang de bonsoir ? La demoiselle ne comprenait rien à la situation, et la conversation partait vraiment dans tous les sens.

Bon, il était malvenu de faire le moindre commentaire, compte tenu de leur problème actuel, mais Rim en brûlait d’envie. Ne serait ce que pour lui rabattre le caquet, à ce bel homme stéréotypé.

Leaper dans les mains, elle devait pourtant s’avouer vaincue, rattrapée par une réalité qu’elle avait tentée de fuir. Ce fut pourtant à ce moment là, alors qu’elle ne croyait plus à la chance d’être sauvée, que son oiseau se releva, prête à en découdre. Il frappa. Cette fois ci plus fort, plus vite. Rim, pour seule réponse, cacha sa tête dans le pelage de son chien. Elle ne ressentit pourtant rien, et, après de longues secondes à rester les yeux fermés, décida de les réouvrir.

L’oiseau demanda une première fois à Monsieur muscles de les laisser tranquilles, mais cela ne le calma pas. Au contraire même, le jeune homme semblait galvanisé.

Que ce passait t’il ? Quel était ce combat auquel elle ne comprenait rien ? Rim n’avait pas la moindre idée de qui était cette femme, mais la confiance qu’elle demandait ne semblait pas usurpée. La syrienne n’avait aucune intention de lui donner la sienne, mais ne jugea pas utile de se mettre en avant pour la protéger. Plus maintenant qu’elle semblait savoir ce qu’elle faisait.

Leaper couina, et la brune passa son bras contre son cou. Maintenant, elle ne savait plus quoi faire d’autre que regarder.


Feat Lyra
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Rioka


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 714

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Comme une étoile filante • ft. Rim   Sam 22 Déc 2018 - 15:53

Comme une étoile filante • ft. Rim

Fait un vœu !

Flammes & folie

Il n’est pas impressionné par mes avertissements. Pas plus que par la flamme qui crépite entre nous, cette flamme qui voit apparaitre sur ma main des traces noires semblables à des lacérations. Le prix à payer, quoi qu’il arrive, je ne peux pas m’y soustraire. J’ai souri tristement, presque résignée face à l’inévitable échéance. J’ai gardé cette pensée enfouie en moi. « Je sais que je ne dois pas le faire. Mais je le ferai quand même. »

J’ai senti une légère brise dans mon dos, le chien de la brune a recommencé à pleurer. L’homme a levé son bras, sa grosse bulle d’eau prête à éclater, et il a déchainé le raz de marée dans la ruelle étroite. Une vague de trois bon mètres de haut menaçant de nous écraser en un instant. Qu’est-ce que je fais, dans cette situation ? Ce que je fais de mieux... suivre mon instinct.

La flamme brûlant ma main s’est brusquement intensifiée, trouvant un second souffle dans le flux d’adrénaline pulsant à travers mes veines. Elle s’est envolée haut vers le ciel, et une pulsation de feu a percuté la vague et généré un épais nuage de vapeur blanche, envahissant toute la ruelle en quelques secondes. L’instant qui suivit, une pluie chaude me retomba dessus, comme un sceau d’eau qu’on se reçoit en pleine figure. Ce n’était pas cher payé comparé à l’attaque de base... et maintenant, on n’y voyait plus à un pied devant.

L’opportunité qu’il me fallait. Sur cette île, presque tout le monde possède un don, c’est vrai... mais ils ne sont pas tous habitués à se battre avec. Mais moi, j’ai passé trois ans de ma vie ici. « ... Encore une fois, » j’ai murmuré en invoquant une nouvelle flamme sur ma main, puis fonçant à travers le brouillard pour frapper un coup direct. Si j’ai mémorisé sa position, il devrait être–

Mais le coup a manqué. De peu, il s’est retiré juste à temps. Mais la véritable attaque, il ne vit pas venir, car juste à ses pieds, le sol prit une teinte rougeoyante inattendue. Le revêtement se craquela, et une explosion légère lui envoya un tourbillon de flammes en pleine figure qui le fit retomber en arrière.

« Ah ! C’est quoi cette gamine, elle est tarée !
- Mamours ! Qu’est-ce qui t’arrive, la touche pas toi sale pute ! »

Voilà la blonde qui revenait, accourant au secours de son beau avec ses talons. Je ne sais pas encore quel est son pouvoir, je me méfie un peu, mais l’homme a perdu son sourire arrogant et n’affiche plus qu’un mélange de crainte et de dégout. Je déteste ce regard... il dit que je suis un monstre.

« Je ne suis pas comme ça. Si tu veux mourir à ce point, dis-le, je ne me retiendrai pas... »

Troublée, perdue, je ne me rendis pas compte que pour eux je marmonnais juste des mots à mi-voix et qu’ils ne comprenaient rien. Je peux utiliser deux éléments, je suis presque l’égal d’un kami, et pourtant... il me manque quelque chose. Ou ai-je plutôt quelque chose de trop ? Je ne sais pas, je n’en sais rien, fiche-moi la paix Kirio. Kirio... elle n’est pas là. Pourquoi je l’entends alors ? Je deviens folle, ça y est... haha.

« Hahaha... »

Je ne vois rien autour de moi, je suis consciente, mais mon esprit n’est plus connecté. Mon rire n’a rien de celui d’une psychopathe, il est nerveux, presque noyé de larmes, mais elles ne veulent pas couler. Ça fait un moment qu’elles ont arrêté de le faire. C’est fatiguant de pleurer. Ça épuise l’esprit, et... j’ai oublié la suite





▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
Rim Al-Tlass


Date d'inscription : 27/11/2018
Occupation : Vagabonde
Sexualité : Chaotique
Messages : 22


Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Re: Comme une étoile filante • ft. Rim   Dim 23 Déc 2018 - 21:24

You might knock me down,
but I will get back up again


Rim regarda l’oiseau prendre l’ascendant sur leurs assaillants. Ca lui faisait peur, elle n’aimait pas cela. Foutue île, foutus habitants. Ils étaient tous cinglés. Elle devait fuir, pour avoir une chance de s’en sortir. Fuir, et ne jamais revenir. Oui, cela lui semblait une bonne idée. L’idée du siècle, alors qu’elle était prise entre deux feux. Mais comment faire ? Ce n’était pas comme si le corps de sa protectrice lui laissait beaucoup de choix.

L’explosion la fit hurler. Encore une, pour changer. Le visage dans la fourrure, Rim serra compulsivement son chien. La syrienne n’aimait pas cela, elle avait peur. Cela recommençait, les bombes, la mort, tout ce qu’elle avait tenté de fuir. Fermant les yeux, elle ne regarda pas ce qui se passa. Elle ne le voulait pas.

Quelqu’un se mit à rire, et Rim sentit ses larmes couler. Elle voulait fuir d’ici. Partir, loin, retourner chez elle. Retrouver sa mère, sa sœur, son pays, son ancienne vie. Leaper couina, et lui lécha le visage, mais cela ne la rassura pas.

- Vient on se casse ! Elle est trop chelou cette meuf putain.

- T’es morte, salope !

Ce n’est qu’en les entendant s’éloigner que Rim osa ouvrir un oeil. Elle osa, avant de le refermer, et de continuer à serrer Leaper comme si sa vie en dépendait. Mais après de très longues minutes de calme, force était de constater que la ruelle était déserte. L’absence de bruit lui fit ouvrir les yeux sur le dos de sa protectrice.

- Tu être… vraiment forte…

Rim se releva, essuya les larmes de son visage d’un geste rageur, et toisa l’oiseau comme si c’était la première fois qu’elle la voyait. Son accent très prononcé à l'appui, elle continua néanmoins.

- Pourquoi tu t’être pas défendre avant ? Cela nous aurait évité la bataille.

Soupirant bruyamment, elle s’essuya les mains sur son pantalon, oubliant la faiblesse dont elle avait fait preuve quelques minutes plus tôt. Oubliant ses larmes et sa peur comme si c’était la chose la plus simple qui soit.

- Je suis Rim. Et toi ?

Feat Lyra


Dernière édition par Rim Al-Tlass le Mer 23 Jan 2019 - 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Rioka


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 714

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Comme une étoile filante • ft. Rim   Dim 23 Déc 2018 - 22:50

Comme une étoile filante • ft. Rim

Fait un vœu !

fear of fire

Dis-moi... pourquoi suis-je effrayante ? Il y a des tas de personnes avec des pouvoirs tout aussi terrifiants que les miens... alors pourquoi serai-je plus flippante que ceux-là ? J’ai besoin de quelqu’un pour me dire ce qu’il en pense réellement. Promis, je le brûlerai pas si ça me blesse. Probablement. A quoi tu penses, franchement...

Je suis revenue à moi dans la ruelle, à temps pour voir les deux agresseurs s’en aller sans demander leur reste. Au moins, ils ont compris. Je ne sais pas ce qui s’est passé pendant que j’étais absente, mais au moins, il n’est rien arrivé de mal. Mon bras me brûle un peu, les traces noires que ma flamme y a laissé ne sont pas parties. C’est drôle... c’est la première fois que je les ai avec le feu. Ça se produisait avec l’orage quand je n’arrivais pas encore à le maîtriser, mais ça fait longtemps que ça n’était plus arrivé. Combien de temps vais-je devoir les garder... je fais devoir cacher ça.

« Tu être… vraiment forte… »

C’est la fille qui m’a défendue. Je me retourne, constatant qu’il ne lui est rien arrivé. Au moins, ma flamme aura réussi à en protéger une.

« Pourquoi tu t’être pas défendre avant ? Cela nous aurait évité la bataille.
- Eh ?... je... »

Pourquoi ne pas l’avoir utilisé depuis le début ? Si je savais qu’il ne m’en laisserait pas le choix, alors... – mais j’étais incapable de lui répondre. Je me mords les lèvres, bafouille quelques mots, mais aucune phrase intelligible ne parvient à les franchir. A ce sujet... c’est vrai qu’elle parle bizarrement. Elle est étrangère ? Alors que mes pensées s’embrouillent à nouveau, elle soupire longuement et me parle à nouveau. Je l’ai énervée ?

« Je suis Rim. Et toi ?
- Moi ? Lyra... je suis Lyra, enchantée. »

Je me sens bizarre... elle a pleuré, elle devrait avoir peur de moi. Non, c’est pas ça... je suis déjà heureuse qu’elle ne se soit pas sauvée en courant. A cause de ça, je ne sais plus comment je dois me comporter. Ça m’énerve... c’était tellement plus facile, quand on n’avait pas toute cette histoire de magie à gérer.

« Je n’aime pas utiliser mon pouvoir pour blesser une personne... c’est pour cela que je ne l’ai pas utilisé au début. J’ai tiré la manche de mon sweat sur mon bras calciné, cramponnant le bout de la manche nerveusement en levant les yeux vers elle. Et toi. Pourquoi tu n’utilises pas ton pouvoir ? Est-ce que ça te fait... peur ? »





▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
Rim Al-Tlass


Date d'inscription : 27/11/2018
Occupation : Vagabonde
Sexualité : Chaotique
Messages : 22


Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Re: Comme une étoile filante • ft. Rim   Aujourd'hui à 14:08

You might knock me down,
but I will get back up again


Je n’ai pas. L'île s’est trompée.

Il est dur son ton, quand elle parle Rim. Comment cautionner le fait que la paix qu’elle vit n’est que factice, qu’elle n’a rien à faire ici. Voila, elle a envie de pleurer, de gronder pour exprimer ce qu’elle ressent. L’adolescente dévisage sa nouvelle amie, mais ce n’est pas de sa faute. Elle le sait pertinemment, mais la question est beaucoup trop douloureuse. Combinée à son impuissance passée, et le mélange est explosif.

Tu préfères être blessée plutôt que de défendre ? Si tu as tel pouvoir, ce n’est pas pour rien ! Tu devrais fière de lui, augmenter lui, apprivoiser lui !

La jeune femme siffla son chien, qui, gémissant, s’approcha d’elle. Sa queue frétilla légèrement, signe qu’il était heureux d’être encore en vie. Un peu comme elle. La peur courrait encore un peu dans ses veines, son animal dû le ressentir, car il lui lécha doucement les doigts. Se calmant légèrement, Rim desserra le poing, lui caressa la tête pour lui signifier que tout allait bien.

Tu as arme dans les doigts, mais pas courage de t’en servir. Tu être première à mourir dans guerre !

Quand elle pensait à ce pouvoir de destruction, quand elle pensait qu’elle aurait pu sauver son frère ou même ses amis avec, cela la mettait en rage. Ils ne savaient rien de la guerre ! La plupart des gens ici ne savaient rien, et se permettaient de vivre impunément. D’en profiter, non pas comme d’un privilège, mais d’une chose acquise. Lyra semblait pourtant différente, n’avait-elle pas refusée de s’en servir justement ? Aussi frustrant que cela puisse paraître, elle était différente des autres habitants. Bien que trop mièvre, elle ne semblait pas imbue d’elle même. C’était déjà pas mal.

Rim remarqua alors que Lyra se tenait anormalement le bras. Enfin, qu’elle tentait de le cacher, mais c’était peine perdue, car plus elle essayait, plus l’entreprise était voyante. L’adolescente avait dû se faire mal dans leur fuite, et Rim, aussi dure qu’elle avait été un peu plus tôt, ne pouvait la laisser ainsi. C’était parce qu’elle les avait forcées à prendre cette ruelle, son oiseau avait dû s’accrocher l’aile quelque part. Une pointe de culpabilité lui transperça le coeur. Bon sang, c’était bien le moment ! Il était pourtant hors de question de la laisser ainsi, cela la culpabilisais trop. Si elle ne lui proposait pas son aide maintenant, la syrienne en était sûre, elle allait en faire des insomnies.

Ça fait mal ?

Sans lui demander son avis, Rim lui attrapa le bras sans ménagement. Celui brûlé, pour regarder de quoi il en retournait. Remontant la manche, elle observa longuement ce dernier. Ce n’était pas profond, mais bon, ça restait une brûlure. La lâchant, la syrienne lui attrapa l’autre bras, et sans plus de cérémonie, commença à marcher. Récupérant son sac au passage, elle accéléra peu à peu le pas, et soupira face à sa propre faiblesse.

On va chez moi pour soigner toi. De toute façon, journée foutue.

Feat Lyra
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Comme une étoile filante • ft. Rim   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme une étoile filante • ft. Rim
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une étoile filante... Oh une deuxième.. troisième.. Qua-... Euh... au secours ?
» Carnet de bord d'une étoile filante
» Bibiche ma petite étoile filante s'est envolée
» Phénix, chant céleste et étoile filante !
» une étoile filante ( theo )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La Ville d'Amishawa :: Autres lieux-
Sauter vers:  
Top-Sites