Partagez | 
 

 [-18 hardcore] La chasse ! [PV Mbuyi]

Aller en bas 
PNJ


Date d'inscription : 25/01/2015
Messages : 149


Voir le profil de l'utilisateur
Être Divin
MessageSujet: [-18 hardcore] La chasse ! [PV Mbuyi]   Ven 30 Nov 2018 - 20:39

Les bois en périphérie... Pourquoi diable as-tu décidé d'y mettre les pieds ? Tout est si sinistre ici, même le plus grand des tueurs en série ne s'y attarderait pas et pourtant.... Il régnait une étrange atmosphère dans l'air, quelque chose de malsain. Une odeur de mort semblait flotter tandis que la neige recouvrait absolument tout. Un merveilleux manteau blanc que tu abîmais à chacun de tes pas. Seulement tu n'étais visiblement pas le seul à oser t'aventurer dans ces bois si tu faisais attention aux traces. Deux personnes, au moins et l'une d'elle avait semble-t-il était traînée. Bizarre non ? Allez tu peux encore faire demi-tour si tu le souhaites on fera comme si l'on avait rien vu. 

Un premier coup de feu venait soudainement de retentir faisant s'envoler par la même occasion un volatile sans doute trop apeuré pour rester plus longtemps. De même cette première détonation devait sans doute te conforter dans l'idée que l'endroit n'était pas fréquentable. Un frisson te parcourait soudainement l'échine avant que tu ne vois devant toi un espèce de feux follets de couleur bleu. L'étrange phénomène semblait triste, avant de s'animer et de tournoyer autour de toi. Il semblait vouloir te dire quelque chose et si jamais tu décidais de le suivre....

Tu verrais une vingtaine de mètres plus loin le corps sans vie d'un homme d'une trentaine d'années, taille moyenne, poids moyen, cheveux bruns. Aucun autre signe distinctif mis à part qu'il semblait avoir le pied pris dans une sorte de piège à ours, du sang maculant le tapis neigeux. Dans un premier temps c'était ce corps sans vie qui venait d'attirer ton attention puis un peu plus à gauche de ton champ de vision tu voyais une légère fumée puis encore un peu plus à gauche le canon d'un fusil de chasse.... 

Le chasseur venait de te voir, tu étais par un concours de circonstance sa nouvelle cible. Cours !


PNJ Sadique a écrit:
Indication :
Et voici la deuxième mission sadique de l'évent. Le but est simple, survivre ! Des pièges sont postés dans toute la forêt, c'est un miracle que tu n'es pas tombé dans l'un d'eux en venant jusqu'ici ! 
Merci de suivre le 1D6 suivant :
- Si 1/2 : Ton pied se coince dans un piège à ours ! 
- Si 3 : Le feux follet te conduit jusqu'à une grotte, elle semble normale au premier abord avant que tu ne remarques des cages avec des hommes dedans. Impossible d'ouvrir les cages, les personnes semblent inconscientes
- Si 4/5 : Un nouveau coup de feu retentit mais tu ne sembles pas touché, sur ta droite une jeune femme se tient l'épaule (en sang). A toi de décider si tu l'aides ou non. 
- Si 6 : Une course poursuite s'engage, tu arrives jusqu'à une cabane et tu as le temps de te cacher, ou de te barricader. 


Je suis tout le monde, et je ne suis personne.

Mais quand je passe, tous le remarque ~
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


Date d'inscription : 25/01/2015
Messages : 149


Voir le profil de l'utilisateur
Être Divin
MessageSujet: Re: [-18 hardcore] La chasse ! [PV Mbuyi]   Ven 30 Nov 2018 - 20:42

dddddddddddddddddddddddddddddddddddddddd


Je suis tout le monde, et je ne suis personne.

Mais quand je passe, tous le remarque ~
Revenir en haut Aller en bas
Awashima


Masculin Date d'inscription : 31/08/2012
Occupation : Esprit de l'île
Messages : 376

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com
Esprit de l'île
MessageSujet: Re: [-18 hardcore] La chasse ! [PV Mbuyi]   Ven 30 Nov 2018 - 20:42

Le membre 'PNJ' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 6 faces' : 3


Revenir en haut Aller en bas
Mbuyi Kimaro


Masculin Date d'inscription : 12/06/2018
Occupation : Herboriste / Sorcier-Guérisseur Muti
Sexualité : Probablement hétérosexuel
Messages : 38

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
3 ★ - Complex
MessageSujet: Re: [-18 hardcore] La chasse ! [PV Mbuyi]   Sam 1 Déc 2018 - 15:05

J’avais dit que je voulais récolter des plantes, une dernière fois, avant la trêve hivernale. Mais le froid était déjà là, et ici, dans ce relief boisé, il avait neigé, et la neige tenait mieux que dans les rues d’Amishawa. Pourquoi m’étais-je obstiné à vouloir retourner dans les bois, ici, et maintenant ? Pourquoi m’être obstiné malgré la neige ? Kibwe m’avait secoué les puces en me disant que je ne trouverais rien. Kabanga, comme souvent, était resté silencieux, mais je sentais bien qu’il était dubitatif. Pourquoi m’être obstiné, donc ?

En fait… Je crois que la réponse était plus personnelle que professionnelle : j’avais besoin d’espace. J’avais besoin de m’extraire de cette ville polluée, de ses ruelles obscurcies et étouffées par la hauteur des immeubles qui les enserraient, de ces boulevards trop droits et trop disciplinés, de ces néons innombrables qui vomissaient leurs appels à consommer et qui, en ces temps hivernaux, se voyaient ralliés par les guirlandes lumineuses que l’on aimait à accrocher pour annoncer Noël.

Et maintenant… Maintenant je cours. Les voix se bousculent dans ma tête. « Attention, la branche ! » s’exclame Kabanga. « Et là, la racine ! » le seconde Kibwe. Le chat miaule de terreur à chaque coup de feu qui retentit et je n’en sursaute que plus intensément. J’esquive la branche, la racine, je me faufile entre deux arbres étroitement rapprochés. Je déclenche mes pouvoirs, et le pourrissement soudain du tronc d’arbre effondré qui me barre le passage m’évite de justesse de m’affaler sur lui — je n’en passe pas loin malgré tout.

Le type, là, derrière moi, je crois que je suis en train de le distancier. C’est un lourdaud — Clairement, il a pas ta carrure. — En même temps, c’est rare. — J’entends les branches craquer sous ses pasEt pourtant la neige amortit tout. — Et elle freine notre avancée, aussi… Lui n’a pas grandi dans la nature, ça se sent. Pour n’importe quel animal, et pour quelqu’un d’habitué comme moi, ce type a tout de l’éléphant dans le magasin de porcelaine.

Mais tout ça ne suffit pas à éliminer le danger qui me menace. C’est un lourdaud, oh oui, mais il connaît cette zone de la forêt dans laquelle mes pas m’ont guidé au hasard. Les pièges qu’il a semé ici et là me menacent sans doute à chaque pas et c’est un miracle si aucun ne s’est encore refermé sur moi. J’en ai repéré plusieurs. Je sais qu’il y en a plus. Que je ne les vois pas tous.

Mais le pire des dangers, c’est la puissance brute contenue dans son fusil de chasse. Est-ce que je suis encore à sa portée ? Ce type n’est rien… — C’est un psychopathe ! — C’est une ordure. — Il est armé, bordel ! — C’est précisément ça qui le rend dangereux. — Il tue pour le plaisir. — On ne sait pas encore. — Tu penses qu’il tue pourquoi alors ?! — Je ne sais pas, il peut avoir pleins de mauvaises raisons différentes. — Et les pièges alors ?! — J’en sais rien !

Devant moi, le feu follet volette silencieusement, se contentant parfois d’un subtil changement de couleur en écho à mes pensées… — À nos pensées. — C’est comme s’il nous entendait. En tout cas, lui semble savoir où il va. Il s’adapte à mon rythme, je crois. Est-ce grâce à son aide que je m’en sors toujours ? — Pour l’instant ! — Espérons que ça dure…

Le terrain est miné, pas de doute là-dessus. L’homme, l’autre, celui de tout à l’heure… — Il est mort, Mbuyi, il est mort ! — Je sais ! — … Il avait le pied pris dans un piège à ours. — C’est qui ce type ? — Qu’est-ce que j’en sais ?! — C’est un psychopathe !Meoooooooow !!!

Averti par le chat, je freine des quatre fers et manque malgré tout de me précipiter dans une ravine. Une vision de moi-même m’assaille, je me vois étendu là, démembré, les os saillant de mes bras désarticulés et les entrailles à l’air. J’étouffe un haut-le-cœur. « Mbuyi, le feu-follet ! » J’ai à peine eu le temps de reprendre mes esprits : nous voilà repartis. Le feu follet part de biais, suit une pente plus douce. Je lui cours après aussi vite que je le peux sans risquer de glisser. Nous arrivons en bas. Mon cœur bat la chamade. « Mbuyi, là, regarde ! »

Le feu follet s’engouffre dans une anfractuosité tapie au creux de la pente. C’est bien dissimulé et je n’y aurais sans doute jamais prêté attention moi-même, mais c’est en fait une entrée parfaitement praticable, et je n’ai presque pas à me baisser. C’est difficile d’y voir, il y a peu de lumière : le jour déclinait déjà à l’horizon avant que je ne tombe sur le feu follet, et de toute manière peu de lumière filtre à travers l’entrée de la grotte. Heureusement, il y a le feu follet, qui éclaire…

… Qui éclaire…

… Des cages. Et les prisonniers qu’elles enferment.






Mbuyi parle en #cc1100

Kabanga calme en #3399cc • Kibwe motive en #330033 • Le chat miaule en #993300

Mon main : Niels Jensen


Revenir en haut Aller en bas
PNJ


Date d'inscription : 25/01/2015
Messages : 149


Voir le profil de l'utilisateur
Être Divin
MessageSujet: Re: [-18 hardcore] La chasse ! [PV Mbuyi]   Lun 3 Déc 2018 - 19:09

On peut dire ce que l’on veut mais je trouve que c’est particulièrement excitant de voir sa cible paniquer puis courir pour sa propre survie ! L’art de la chasse ! Toi tu ne l’as peut-être jamais pratiqué et tu ne peux me comprendre mais moi… je prends un pied considérable. Heureusement pour moi, pour ma traque et mon plaisir de chasseur tu avais réussi à ne pas tomber dans mes pièges. Cela aurait été trop triste de te voir piéger dans l’un de mes nombreux pièges à ours à peine la chasse débutée. Il n’y aurait eu aucun challenge simplement un abattage pur et simple sauf que je ne suis pas comme ça. Je suis un sportif ! Cette traque est intéressante puisque tu es apparemment capable de te mouvoir d’un pas léger tandis que joueur, j’écrase tout sur mon passage tel un bulldozer histoire de faire monter la pression d’un cran. 

Voyant le chemin que tu empruntes un rictus se dessine sur mon facies que tu ne peux voir de ta position et décide volontairement de ralentir la cadence. Mieux, je me stoppe rangeant le fusil dans mon dos pour attraper une petite arbalète à une main que je charge d’une flèche en titane. L’arme est lourde pour la taille mais si tu venais à te prendre l’une de ces flèches ce serait vraiment handicapant tu ne crois pas ? Je réajuste mon chapeau semblable à celui d’un cowboy et reprend ma marche. Si tu avais été maladroit tu serais sans doute déjà mort à l’heure actuelle puis qu’un petit ravin était au bout du chemin mais si, comme je le crois, tu étais attentif tu serais très certainement dans mon antre.

Je m’accroupis, tâtant le sol pour ne constater aucune trace de chute ou de détérioration du rebord. Cette chasse était prometteuse et j’espérai vraiment qu’elle dure encore quelques temps. Pendant que je me déplaçais dans ta direction tu pouvais constater que j’avais encore quelques victimes sous le coude pour m’occuper durant les longues journées et nuits d’hiver. Il était si facile d’enlever les sans-abris de nos jours. Qui faisait attention au poivrot du coup qui quémandait quelques pièces aux abords d’un supermarché ? Personne et c’était grâce à la société actuelle. J’en avais mis des années à tout créer, construire de mes propres mains. La chasse c’était ma passion, mon oxygène et j’en étais venu tout naturellement à chasser le plus gros danger de l’espèce humaine, les Hommes.

Il y avait donc quatre cages en face de ta personne, quatre cages contenant quatre personnes, trois hommes et une femme. Les hommes étaient tous habillés avec de vieux vêtements sales et déchirés, au contraire de la jeune femme, brune qui était particulièrement bien habillée. Un tailleur et un chemisier blanc de mémoire. Dans chacune des cages, il y avait un sceau pour les besoins de mes prisonniers et une minuscule trappe me permettant de faire glisser un plateau avec un verre d’eau et du pain. Parfois de la viande… quand la chasse était bonne ! La femme bougea et se releva très vite lorsqu’elle constata que ce n’était pas moi en face d’elle au contraire des trois hommes qui étaient sans doute résignés ou peut-être drogués. Quoi qu’il en soit elle essaya d’attirer ton attention et cria même en ta direction.

« S’il vous plaît ! Monsieur… IL va revenir… il a forcé mon mari à sortir, il le tenait avec son fusil.  Nous sommes tombés en panne il y a quelques jours. Mon dieu c’est horrible… s’il vous plait ! »

La demoiselle s’agitait, secouait ses barreaux provoquant un vacarme pour le moins assourdissant les crissements métalliques raisonnant à l’aide de la grotte. Toutefois et même si la demoiselle pouvait attirer ton attention avec facilité tu pouvais remarquer une sorte d’établi un peu plus loin avec semble-t-il des outils, il y avait aussi un autre établi mais avec des fioles un peu bizarre mais pareil de ta position tout cela était difficile à voir et un peu loin il y avait semble-t-il deux autres couloirs. Le feu follet avait lui, disparu.


PNJ Sadique a écrit:
Indication : 
Le chasseur n’est pas encore sur les lieux, prenant tout son temps dans sa chasse. Plusieurs options s’offrent à toi :
 - Parler avec les prisonniers dont la femme en tailleur, 
 - Explorer cette pièce
 - Prendre le tunnel A
 - Prendre le tunnel B 
Pour les tunnels bien évidemment il n’y a pas de panneau mentionnant le nom, précises juste le moi en indication à la fin de ton post. 
Je dois toutefois te prévenir que tu n’as pas le temps de faire plusieurs actions (par exemple parler à la dame et fouiller la pièce seront incompatibles).   


Je suis tout le monde, et je ne suis personne.

Mais quand je passe, tous le remarque ~
Revenir en haut Aller en bas
Mbuyi Kimaro


Masculin Date d'inscription : 12/06/2018
Occupation : Herboriste / Sorcier-Guérisseur Muti
Sexualité : Probablement hétérosexuel
Messages : 38

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
3 ★ - Complex
MessageSujet: Re: [-18 hardcore] La chasse ! [PV Mbuyi]   Mar 4 Déc 2018 - 0:52

À l’entrée dans la grotte, mon stress esquissait un semblant de régression même si mon cœur palpitait encore chaotiquement dans ma poitrine. On aurait pu s’attendre ensuite à ce que les suppliques désespérées de la captive le fassent de nouveau exploser. Mais non. Non, au contraire, elles ont pour moi l’effet d’une douche froide qui achève définitivement de calmer ma panique pourtant bien loin de l’agonie un instant plus tôt.

Je ne suis pas apaisé pour autant. Non : mon calme apparent n’est qu’un leurre dissimulant la colère qui bout dans mes entrailles. La colère, ou peut-être plutôt les colères. Nous sommes trois dans cette tête, trois à partager cette même colère intense qui me raidit, qui resserre mes mâchoires et mes poings et qui fait palpiter mes veines gonflées par un soudain afflux de sang. Cette colère qui, en résonant avec mon pouvoir, fait craquer le sol à chacun de mes pas, comme s'il avait été frappé par un poids d'une tonne. Cette colère polymorphe et composite dont les nuances varient pour chacun d’entre nous. Cette colère qui est singulier et pluriel à la fois.

Mon esprit fonctionne à toute allure. Celui des autres aussi. Pour tout dire, nous avons rarement été aussi symbiotiques. C’est presque comme si je n’étais plus moi-même, mais quelqu’un d’autre. Presque. Notre, nos esprits, est, sont comme notre, nos colères. Un embryon de pensée, au fond de moi, se dit d’ailleurs que l’union pourrait être bien plus fusionnelle encore, mais que je ne suis pas prêt. Pas encore. Mais aussi soudainement qu’il a germé, il est bientôt noyé par un flot d’autres préoccupations.

Alors il chasse « pour le sport », hein ? Une part de nous-même répond à l’inconnue, d’une voix incroyablement calme et maîtrisée, et lui conjure de se calmer. Nous voudrions bien la délivrer, lui expliquons-nous, mais nous n’avons aucune garantie que cela lui offre la vie sauve, et je ne suis moi-même pas certain de m’en sortir vivant. On va faire de son mieux, cela dit. D’ailleurs, la demoiselle n’a-t-elle pas des pouvoirs qu’elle pourrait utiliser ? Cette ordure n’aura pas ma peau sans que nous résistions, et nous espérons bien lui rendre la monnaie de sa pièce et le mettre hors d’état de nuire. Moi d’ordinaire si pacifique, il m’en vient des envies de meurtres et la colère froide qui m’a envahi m’effraie presque autant que la note moins contrôlée qui résonne en écho de la part de Kibwe.

D’ailleurs, alors que je parle, un autre pan de nos esprits s’active, et après avoir noté dans un coin de mon cerveau la disparition soudaine du feu follet, s’agite à fouiller la pièce. Y a-t-il quelques clés pour ouvrir les cages, ou le chasseur les a-t-il soigneusement gardées sur lui ? Y avait-il quelque outil qui pourrait se révéler utile à ma sécurité ou à la libération des captifs ? Et que sont ces fioles sur l’établi là-bas ? On cherche des étiquettes, des moyens d’identifier leurs contenus.

Et en sus de tout cela, mes sens aux aguets se préparent à chaque instant à sauter à couvert ou à me réfugier dans un des tunnels en cas d’arrivée trop rapide du chasseur.






Mbuyi parle en #cc1100

Kabanga calme en #3399cc • Kibwe motive en #330033 • Le chat miaule en #993300

Mon main : Niels Jensen


Revenir en haut Aller en bas
PNJ


Date d'inscription : 25/01/2015
Messages : 149


Voir le profil de l'utilisateur
Être Divin
MessageSujet: Re: [-18 hardcore] La chasse ! [PV Mbuyi]   Mar 4 Déc 2018 - 21:57

Jouissif, il n'y a pas d'autre mot pour décrire ce que je ressens. J'ai l'impression de tenir ta vie entre mes mains, que selon mon bon vouloir je pourrais te faire disparaître. Je... je me sens si puissant... je frissonne alors que tu es bien naïf de prendre autant de temps. Fouiller mon repère et discuter avec ma proie quelle impudence ! Bon je te l'accorde Mademoiselle bien habillée ne correspond pas à mes critères habituels, il m'est plus facile d'enlever des rebus de la société mais l'occasion était trop belle. Son imbécile de mari n'était même pas capable de changer une roue ! Et le comble c'est qu'il a proposé de me payer pour effectuer sa basse besogne. Enfin bref c'était lui que je venais d'abattre sous tes yeux. Hé ! Tu pourrais peut être annoncer à Mademoiselle que son mari a été abattu comme un animal non ? Et que techniquement après toi... ce serait son tour. 

Tu venais de trouver un trousseau de clefs en fouillant les lieux, de même que quelques fioles, trois au total. La première contenait un liquide rouge, des fruits des bois capables de soigner de légers maux alors que le deuxième contenait un liquide bleuâtre capable d'augmenter temporairement ton pouvoir magique et le troisième un liquide noir dont tu ne semblais pas capable d'en deviner la provenance. Peut-être une composition que tu ne connaissais pas ? Étonnant non ? Enfin sur le dernier établi tu trouvais des balles de fusil de fabrication artisanale, des carreaux de titane pour ton arbalète et un couteau de chasse visiblement émoussé. 

La demoiselle ne semblait pas vouloir se calmer criant de plus en plus fort. Je crois même qu'elle venait de t'insulter d'enfoiré, de psychopathe aussi tordu que moi qui prenait son pied à la regarder dans cette situation précaire et que.... Un bruit sinistre se fait entendre, une sorte de gargouillis étrange et effrayant. Il en faut si peu pour qu'une vie s'échappe. Il n'y a eu que ce sifflement d'air dessinant la trajectoire de cette flèche meurtrière ayant percé la chair. Un giclement de sang signifie que le triangle métallique a atteint la carotide, ne laissant aucune chance à cette pauvre femme qui écarquille les yeux de peur, de douleur, de stupeur alors que l'oxygène lui échappe, alors qu'elle s'étouffe avec son propre sang. Désolé l'ami je n'ai pas pu m'empêcher d'agir, l'entendre geindre encore et encore c'est ennuyeux ! Aussi lui envoyer un carreau dans sa gorge m'avait apparu être la meilleure chose à faire. Ne me remercie pas c'est cadeau ! N'empêche maintenant tu es courant de mes qualités de tireur d'élite. Tu m'entends rire à gorge déployée tandis que la femme est à terre baignant dans son sang. Se noyer dans sa propre hémoglobine quelle fin ! 

Un nouveau feu follet, rouge cette fois, se matérialise semblant sortir du corps de la femme. Il semble nettement plus virulent et te fait signe... enfin te fait comprendre de prendre le couloir à droite, le tunnel A en l’occurrence. Je dois toutefois t'assurer que tu n'es pas en mesure de m'affronter. J'espère que tu vas prendre la fuite, que tu vas détaler comme un lapin pour que je puisse reprendre ce petit jeu très excitant. Peut-être même que je ne te tuerais pas tout de suite, l'idée de t'enfermer dans cette cage en compagnie de la blonde m'est attirante. Allez cours petite proie !


PNJ Sadique a écrit:

Indication : 
Tu ne peux t'enfuir par l'entrée. Il te reste les deux tunnels que j'ai mentionné lors de mon précédent post. 
Voici le récap des objets que tu es libre d'emporter ou non :
- Fiole Rouge (Capable de soigner de légères blessures)
- Fiole Bleue (Augmentation du niveau de ta magie d'1 niveau, valable un post uniquement)
- Fiole Noire (effet ???)
- Trousseau de clefs
- 5 balles de fusil
- 2 carreaux de titane
- 1 couteau à la lame émoussée

Je précise également que tu es libre d'affronter le chasseur cependant son niveau est de loin supérieur au tien et que ce serait délicat de t'en sortir.
Tu me notifieras ton choix surtout concernant le tunnel que tu comptes prendre et je t'enverrai une description de ce que tu peux voir. 


Je suis tout le monde, et je ne suis personne.

Mais quand je passe, tous le remarque ~
Revenir en haut Aller en bas
Mbuyi Kimaro


Masculin Date d'inscription : 12/06/2018
Occupation : Herboriste / Sorcier-Guérisseur Muti
Sexualité : Probablement hétérosexuel
Messages : 38

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
3 ★ - Complex
MessageSujet: Re: [-18 hardcore] La chasse ! [PV Mbuyi]   Lun 10 Déc 2018 - 17:26

Il cachait bien son jeu, le bougre ! Cette fois je ne l’ai pas entendu arriver. Quoique, avec l’autre qui refusait de se calmer il aurait été difficile d’entendre quoi que ce soit. Ce n’est qu’au miaulement terrifié du chat que j’ai tourné la tête et aperçu dans le coin de mon champ de vision sa silhouette « de prédateur » — tel qu’il aimait probablement à se décrire — et son bras tendu tenant une arbalète de poing.

Dans un chuintement, le carreau s’envole et va se ficher dans le cou de la captive qui a sans doute eu le malheur d’être trop bruyante au goût de notre hôte : malgré mes efforts, elle était carrément en phase de devenir complètement hystérique et s’était mise à crier de plus en plus fort… Jusqu’à être soudainement réduite au silence, du moins.

Moi, je me suis replié par réflexe derrière l’établi duquel je venais d’ôter un trousseau de clés et un assortiment de fioles et d’armes. Je reste là un instant, savourant l’ambiance sonore absolument merveilleuse que constitue le rire dément et sadique du psychopathe à l’arbalète. Puis soudain, dans une explosion de puissance musculaire auquel il ne s’attendait probablement pas au vu de ma maigreur manifeste, je jaillis de mon abri pour emprunter l'un des deux tunnels : celui que m’indique un nouveau feu follet qui est manifestement une matérialisation de l’âme de la nouvelle victime du tueur en série.

Je cours en zigzags, avec le maigre espoir de lui compliquer la tâche pour viser. Heureusement pour moi, les penchants sadiques de mon poursuivant sont ostensibles et je pense pouvoir bénéficier d’un petit répit : tant qu’il aura la sensation de pouvoir boire ma peur, et tant que je l’amuserai, il ne fera rien pour me tuer. J’espère…






Mbuyi parle en #cc1100

Kabanga calme en #3399cc • Kibwe motive en #330033 • Le chat miaule en #993300

Mon main : Niels Jensen


Revenir en haut Aller en bas
PNJ


Date d'inscription : 25/01/2015
Messages : 149


Voir le profil de l'utilisateur
Être Divin
MessageSujet: Re: [-18 hardcore] La chasse ! [PV Mbuyi]   Jeu 20 Déc 2018 - 21:03

Oh tu décides donc de suivre le feu follet rouge ? Si seulement tu savais que cette cruche… si c’est bien la femme que je viens d’abattre, te menait tout droit dans un piège ! Et oui elle l’avait bien vu de son vivant que c’était le tunnel piégé que je réservais à certains de mes captifs. Il y avait de tout là-dedans, des pièges que personne n’imaginerait trouver là. Bien évidemment je ne vais te les lister sinon ce serait trop facile pour toi non ? Au bout de quelques mètres à peine le feu follet de couleur rouge se stoppe et se retourne. Il semble te dévisager… sourire avant de disparaître. A cet instant, si tu es un peu intelligent tu comprends le piège. 

La fuite est impossible puisque bien que marchant lentement, je te talonne. Je n’ai pas tiré un seul carreau en ta direction, préférant nettement ce petit jeu que nous sommes en train d’instaurer. L’idée de te voir pris à l’un de mes pièges est excitante et je n’aurai ensuite qu’à simplement presser la détente de mon arme pour t’abattre. 

Quoi qu’il en soit devant toi trois tunnels et donc trois voies s’offrent à toi. Le premier tunnel semble normal bien qu’un peu lugubre enfin sombre serait le terme le plus approprié. Le deuxième tunnel quant à lui est, visiblement, non « naturel » tu peux voir des morceaux de bois cloués contre les parois, semblant soutenir le tout. Pour ce qui est du troisième tunnel, tu peux remarquer que des ossements sont présents sur le sol et qu’une forte odeur d’hémoglobine se dégage un peu plus loin. 


PNJ Sadique a écrit:
Indication : 
Le tunnel dans le tunnel ! Tu as le choix entre trois entrées possibles. Je compte sur toi pour jouer le jeu sachant que peu importe ton choix, un piège te tombera dessus quoi qu’il arrive. 


Tunnel 1:
 


Tunnel 2:
 


Tunnel 3:
 

Après lecture de ta présentation, j’ai lu aussi certains de tes posts rp je pense que ton personnage peu très bien ne pas se faire avoir par les pièges. Aussi je t’accorde le droit de faire en sorte que tu ne les actives pas. Par contre, le chasseur qui est sur tes talons les activera très certainement espérant te blesser au passage. De ce fait à la fin de ton post tu lanceras 1D6 : Pour faire simple plus le chiffre sera élevé et plus tu recevras de dommage (suivant ton post il se peut que je décide de ne pas t’en infliger toutefois ou de modifier la façon dont tu te fais blesser)  


Je suis tout le monde, et je ne suis personne.

Mais quand je passe, tous le remarque ~
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [-18 hardcore] La chasse ! [PV Mbuyi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[-18 hardcore] La chasse ! [PV Mbuyi]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Tableau de chasse des crânes
» Chasse aux corbeaux [pv : Tyzy]
» Chasse au troll
» La chasse est ouverte... YATA!!!!!! [PV Sybille]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La périphérie :: Le Bois-
Sauter vers:  
Top-Sites