Partagez | 
 

 All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18]

Aller en bas 
avatar


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 300

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18]   Jeu 1 Nov 2018 - 23:45


24 février. Aujourd’hui, c’est le grand jour : je vais enfin avoir un chez-moi de nouveau. Enfin, chez-moi temporaire, au moins. En espérant que mon futur coloc est cool et que ça se passera bien. Je prends une douche rapide, m’habille, range les quelques affaires encore sorties dans mon sac, attrape l’étui de mon saxophone et ma valise, et me voilà parti. En sortant de l’hôtel, je salue de la tête le patron qui commençait à bien avoir l’habitude de me voir aller et venir.

Le métro. Direction : Kousha. J’ai rendez-vous à neuf heures dans un bâtiment administratif quelconque pour récupérer les clés de ma nouvelle chambre plus spacieuse et plus pratique que celle de l’hôtel qui m’a hébergé pendant le dernier mois. En attendant, je sors mon casque pour écouter un peu de musique. Je farfouille un moment dans ma collection avant que mon choix ne se porte sur le premier album de Panzerballett, Starke Stücke.


Après un moment passé dans les transports en commun puis à m’occuper de paperasserie administrative tout à fait inintéressante, me voici enfin en possession de mes clés et du nom de mon coloc… À neuf heures et demie du mat’. Et comme on est samedi, à tous les coups mon coloc dort encore, et pour une première rencontre je préférerais éviter de le réveiller en arrivant…

Heureusement, j’ai d’autres plans pour me faire bien voir : j’ai prévu de ramener à boire et à manger. La première partie est déjà en place sous la forme d’une bouteille de bière artisanale qui était encore fraîche quand je suis parti ce matin — vive l’hiver, j’ai pu la mettre sur le rebord de la fenêtre, faute de frigo. Au cas où il n’aimerait pas l’alcool, j’ai aussi prévu une bouteille de pur jus de pommes — parce bon, quitte à boire du jus de pomme, au moins que ça soit du bon !

Et maintenant, je vais m’occuper de la partie solide de mon cadeau de… Nan, c’est moi qui arrive, donc c’est pas un cadeau de bienvenue, plutôt l’inverse. Mmm. Nan, je vois pas de nom pour désigner ça. Bref. Direction ma boulangerie préférée ! Qui l’est encore plus depuis qu’elle m’a permis de rencontrer une des rares amis que je me suis fait ici.

Le carillon du Moulin d’Or m’annonce en tintant gaiement, et la propriétaire sort de l’arrière-salle pour m’accueillir.

«  Oh, Niels ! Comment vas-tu ? s’exclame-t-elle en danois.
Bien, et toi ? je réponds moi aussi dans notre langue natale.
Très bien, ma foi. La journée a bien commencé, et en plus il fait beau. Qu’est-ce que tu prendra aujourd’hui ?
Alors… Un rugbrød, déjà. Ensuite, deux wienerbrød pommes-cannelle-cardamome, deux glacés chocolat-noix et deux à la crème ; deux tebirkes et une douzaine d’æbleskiver.
Eh beh ! La dernière fois que tu as pris ce genre de quantités tu avais manifestement le moral dans les chaussettes… C’est pour une occasion particulière ? demande-t-elle en commençant à réunir les différents éléments de ma commande. Oh, je vois que tu as ta valise avec toi. Tu déménages ?
Yep, aujourd’hui j’emménage enfin. Ça va me faire du bien de quitter l’hôtel ! C’est une coloc, donc je vais essayer de faire bonne impression — Cassis, framboise et mûre pour les æbleskiver s’il te plaît, embrayé-je alors que je vois sa pince se suspendre au-dessus des pâtisseries susnommées. »

Je paie la commande une fois réunie, et nous continuons de discuter un peu avant que je ne me décide à quitter les lieux. Je regarde ma montre : dix heures. Le temps de retourner à la résidence et il devrait être une heure raisonnable pour arriver sans trop risquer de réveiller mon coloc — en espérant qu’il ne soit pas hyper lève-tard.

—————

Je sors du bus qui m’a gracieusement rapproché de ma destination — oui, pour rappel j’ai une valise, un sac-à-dos, un étui de saxophone etun énorme sachet plein de viennoiseries depuis que je suis sorti de la boulangerie, et c’est largement suffisant pour rendre la marche pénible et effriter ma bonne volonté à faire le trajet à pieds. L’intervalle entre l’arrêt de bus et l’immeuble me suffit largement, et j’accueille avec soulagement l’ascenseur que je ne prendrais aucunement d’ordinaire.

Finalement, me voilà enfin devant la porte de mon nouvel appart. Dix heures et demie, dit ma montre. J’hésite à rentrer directement, et puis je me dis que s’il n’est pas réveillé ça lui fera bizarre de trouver quelqu’un dans le salon, et que si il est levé et présent dans l’appart il pourrait paniquer en me voyant entrer sans prévenir. Alors je sonne à la porte, comme un simple visiteur. Il sera toujours temps d’utiliser mes clés si il n’est pas là.

Alors, Jérémy Dulac, es-tu à la maison ?




Niels papote en #5511cc.
Mon autre personnage : Mbuyi Kimaro
Revenir en haut Aller en bas
 
All The Way Home [w/ Jérémy | 24/02/18]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» † Carry me home tonight.
» (discussion) Ocean Home

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La cité scolaire de Kousha :: Logements étudiants :: Chambre 4 : Jérémy Dulac & Niels Jensen-
Sauter vers:  
Top-Sites