Partagez | 
 

 Kiara Rashaël • Something so precious we must defend

Aller en bas 
Kiara Rashaël


Féminin Date d'inscription : 27/10/2018
Occupation : Etudiante
Sexualité : Sais pas...
Messages : 16

Carte de Jeu
Double Compte:
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
2 ★ - Multiple
MessageSujet: Kiara Rashaël • Something so precious we must defend   Sam 27 Oct 2018 - 21:46



Kiara Rashaël (♀)
             


DATE & LIEU DE NAISSANCE :
né(e) le 13/02/1999 à Blackburn

NATIONALITÉ :
Britannique et Française

ORIENTATION SEXUELLE :
bisexuelle, mais c'est plus pour éviter de choisir

OCCUPATION :
Etudiante en 2ème année de lettre

GROUPE :
Amaterasu

PERSONNAGE SUR L'AVATAR :
Weiss Schnee de RWBY

Caractère
Loyale, Honnête, Persévérante • Naïve, Têtue, Timide • peur du sang, tendance à angoisser devant les miroirs • synchroniser ses pas quand elle marche derrière quelqu’un (c’est flippant en vrai), et jouer avec un truc tout doux en laine quand elle en a sous la main • la douceur, les grosses bêbêtes poilues, voyager  • le mensonge, être mise à l’écart, se complaire dans l’inaction • lire des auteurs obscurs et partager ses trouvailles • faire le plus de choses qu’elle aime avant de mourir, il y en a trop pour en choisir seulement quelques-unes

Je suis perdue... Kia, elle n'a jamais eu un super sens de l'orientation. Mais surtout au niveau social... elle est pas très douée pour comprendre les gens. Ce n'est pas exactement un problème, c'est juste qu'elle ne se méfie pas assez. Tout le monde n'est pas aussi gentil, tu sais. C'est facile de l'embobiner, elle donne sa confiance trop vite, elle se refuse à douter de la parole qu'on lui donne. Ça n'a aucun sens si on doit toujours se justifier...

Kiara s'attache vite, s'en faire une amie n'est pas très compliqué. Qui voudrait se faire une ennemie d'une fille aussi douce ? Certains la trouvent agaçante, faiblarde, ils pensent que les personnes dans son genre ne changent jamais... Elle manque un peu de répondant, face à un conflit elle cherche plutôt le compromis que la confrontation. Mais elle s'améliore, promis ! C'est vrai, c'est démoralisant de devoir compter sur ses amis pour se défendre. Mais pour ça, fallait déjà en avoir, des amis... Pourtant, Kia est plutôt une fille souriante et joyeuse. Elle est gentille et compréhensive, pour peu qu'on lui laisse le temps de s'ouvrir elle peut devenir une vraie pot de colle au sucre. Sa discrétion et son affection au calme la mettent souvent en retrait, mais n'est pas effacée pour autant. Son trait le plus fort, c'est surement l'honnêteté. Kia déteste mentir, elle est loyale et droite dans sa morale, mais ce n'est pas pour autant qu'elle se permet de juger les autres. Chacun a ses raisons, ses marques... elle pense comme ça.

D'un autre côté, elle n'a pas vraiment de centres d'intérêt marqués. Elle adore voyager et découvrir toutes les cultures du monde, mais c'est difficile pour elle d'en choisir une préférée. Elle aime les livres, son manoir contient d'ailleurs un bureau aménagé en grande bibliothèque où elle range toute sa collection, et les gros chiens avec beaucoup de poils. Kiara est très ouverte, il n'y a pas grand-chose qui la répugne au point d'éviter une personne. Bon, elle supporte mal la vue du sang, et les miroirs la mettent mal à l'aise. C'est difficile à expliquer, elle a peur de voir... quelque chose d'autre que son reflet.

Physique
Bleus • Blond cendré • 1m68 • 47kg • Fine • Une cicatrice sur l'oeil gauche

Kiara, plus elle grandit, et plus elle ressemble au soleil. Ce qui est ironique, car elle en attrape très vite, des coups de soleil. Pas très grande de base, elle est plutôt heureuse de son mètre soixante-huit qui lui accorde le privilège de narguer ceux qui la chambraient étant gamins. Ses longs cheveux blonds sont devenus cendrés, une couleur inhabituelle pour son âge, si bien qu'elle a souvent songé à se les couper plus courts. Mais finalement, elle les aime comme ils sont, si longs qu'ils lui tombent à la taille et qu’elle attache parfois en queue de cheval pour se donner un petit côté plus sauvage. Un peu revêche en apparence, elle dégage pourtant une tout autre aura lorsqu’on la connait, un mélange de douceur sous un nuage de timidité, car les émotions se lisent sur son visage comme dans du cristal. De la même manière, sa peau claire voit facilement apparaitre quelques rougeurs sur ses joues, juste sous ses yeux bleu océan.

En descendant le long de ses courbes, on peut distinguer quelques formes sous ses vêtements souvent épais. Kiara reste sobre dans ses apparats, même si en vérité, elle adore les robes, c'est d'ailleurs pour cette raison que l'été est sa saison préférée. Côté coloris, le blanc est souvent la dominante dans ses tenues, elle affectionne surtout les couleurs douces et pastelles. Kiara essaye parfois de se trouver un style à elle, mais la mode, c'est vraiment pas son truc, alors elle se laisse souvent conseiller par plusieurs personnes et sa garde-robe en est devenu une mosaïque bariolée de différents styles pas du tout accordés. Mais elle l'aime bien ainsi, ça lui fait du changement.

Par moment, dans ses gestes ou ses habitudes, la Kiara d’autrefois ressurgit un peu. Elle est plus douce, elle rayonne un peu différemment. Quand elle s’habille plus décontracté, quand son regard se replonge dans le passé. Dans ces moments, on a du mal à la reconnaitre. C’est juste étrange, ça n’a aucun sens, pas vrai ? Quand elle se replonge dans ses cartons et qu'elle ressort de vieux souvenirs, ce sont des moments qui n'appartiennent qu'à elle. Un éclat de passé au goût doux-amer.


INFORMATIONS MAGIQUES
• Manière d'utiliser la magie : Kiara est plutôt douée en magie de renforcement. Sa lumière est apaisante, elle accroit la régénération naturelle et les capacités physiques. Elle peut aussi créer des écrans avec pour se protéger, du moins quand elle aura récupéré sa maitrise...
Sa magie est à l’image de sa personnalité, douce et davantage protectrice qu’offensive. Kia peut l’invoquer en récitant un serment, mais elle ne sait pas exactement pourquoi encore.

• Affinité : Elle aime sa magie car elle la rapproche de sa meilleure amie, c’est un lien qui les lie à travers la distance. Et puis, la lumière, c’est un chouette élément quand même.

RACONTE NOUS SON HISTOIRE

On raconte beaucoup d’histoires, sur les vieux manoirs au fin fond de l’Angleterre et les gens qui y vivent. Tout un tas de choses qui n’ont rien à voir avec l’histoire que je vais vous raconter, si ce n’est que c’est dans ce genre de bâtisse qu’a grandi Kiara.

Tout a commencé par une histoire, justement, un amour entre deux jeunes étudiants alors, une jolie anglaise et un français loin de chez lui. Tous les deux se sont vite très bien entendus et ont commencé à monter des projets, des envies d’aventure et de voyage. Ils passèrent leurs trois années d’études à faire un tas de plans, à noter des destinations sur leur grand carnet de voyage. Un jour, ils iraient voir le monde ensemble. C’était juste une belle amitié au début, mais très vite, ils comprirent que c’était un peu plus que ça. Diplômés ensemble d’une université de sociologie, ils claquèrent la porte, bagages à l’épaule, et partirent pour réaliser leurs rêves.

C’était une belle histoire, une histoire qui allait voir venir un nouveau personnage. Car les deux jeunes ne faisaient pas qu’enfiler des perles lors de leurs nuits à l’hôtel, et ce qui devait arriver finit par se produire : Clara tomba enceinte lors d’une de leurs aventures, et neuf mois plus tard après un retour sur leur terre natale, une étoile tombée du ciel s’ajouta à la petite famille.

Les premières années furent plutôt calmes en comparaison de ce qu’avait l’habitude de vivre le jeune couple. Jayden se trouva un travail pour subvenir à leurs besoins, et la famille bougea pour habiter une maison de famille à la campagne, laissée un peu à l’abandon par une tante malade qui y vivait seule. Clara mit de côté ses différends avec sa famille pour les circonstances, et la vie reprit son cours. Rashaël n’était peut-être pas un nom très connu en Angleterre, mais ses membres possédaient des maisons un peu partout, à travers des oncles et des cousins qui avaient bien réussi leur vie. Une famille où la réussite sociale importe beaucoup, une pression qu’elle n’avait pas voulu endurer à l’époque. Elle était heureuse maintenant, comblée par sa fille et son homme qui se faisait enfin accepter par sa famille. Le plus dur, c’était de rester coincée à la maison... sentir le vent, le dépaysement, ça lui manquait.

Ainsi, quand Kiara fut assez grande, les deux globetrotters ne purent s’empêcher de reprendre les voiles vers de nouveaux horizons. Chaque occasion était un prétexte, il ne se passait pas une vacance sans qu’ils n’aillent prendre un train ou un vol vers une destination choisie sur un coup de tête. Pour Kiara, c’était une vie vraiment palpitante, mais difficile aussi. Elle voyait des tas de choses que beaucoup d’enfants ne verraient peut-être jamais, elle était peut-être encore un peu jeune pour se souvenir de tout, mais ce n’était pas grave. Seulement, l’envie de changement de ses parents ne s’arrêtait pas à ça, et année sur année, les déménagements s’enchainèrent eux-aussi. Nouvelle école, nouvelles têtes, Kiara était devenue malgré elle une habituée des présentations devant toute la classe – chose qu’elle détestait car elle était affreusement timide. Juste un mauvais moment à passer, on lui disait... tu parles, elle aurait à le refaire l’année suivante. C’était le prix de sa vie exceptionnelle. A cause de ce tempo impossible à suivre pour elle, la petite blonde n’arrivait pas à se faire beaucoup d’amis. « A quoi bon, » c’est vrai ? On s’enverra des cartes postales, mais ça l’a vite lassée. A cause de ça, elle s’est vite désintéressée des relations sociales et son faible caractère lui a valu d’être beaucoup raillée par ses camarades.

« Ils t’ont encore embêtée ? Si tu ne réponds pas, ils continueront tu sais. »

Elle acquiesçait toujours, sa mère était douce et compréhensive. C’était moins le cas pour son père, il avait facilement le sang chaud en rentrant du travail. Elle n’aurait pas voulu le voir faire une scène devant sa principale, ça aurait été la honte.

« C’est pas grave, maman, on changera d’endroit bientôt.
- A ce propos ma puce... avec ton père, on se disait que c’était mauvais pour toi de changer autant d’environnement. On va peut-être aller s’installer en France l’été prochain.
- En France ?
- Oui, c’est là où ton papa est né. Je suis sûre que tu vas aimer. »

Un autre pays... Kiara avait appris le français depuis petite, bien qu’elle était plus à l’aise avec l’anglais à cause de l’école. Dans les yeux de la petite fille, habiter dans un autre pays, c’était juste génial. Des étoiles plein les yeux, elle demanda alors :

« Et on continuera à voyager ?
- Autant qu’on voudra. Mais seulement pendant les vacances. »

Ainsi les plans se firent, les cartons emballés, et une nouvelle page de son histoire commença.

Kiara s’adapta très vite à sa nouvelle vie en France. Sa famille avait acheté un petit manoir en Vendée, un coin tranquille à la campagne loin de leur ancienne vie. Elle était à l’aise avec sa nouvelle langue, les gens étaient différents et tous très gentils. En tant qu’élève étrangère, elle rassemblait naturellement l’attention autour d’elle et même si ça ne lui plaisait pas trop au début, c’était toujours mieux que d’être invisible ou les moqueries. Non, c’est au collège où elle a commencé à déchanter. Naïvement elle avait cru qu’on la laisserait en paix comme les premières années, elle s’est laissée entrainer dans une bande à problèmes. Kiara n’a jamais su dire non, c’était le doudou qu’on trimbale derrière soi, elle n’était pas contre au début, mais c’est après ce que ça lui a posé problème. Quand ses « amies » ont commencé à faire des choses méchantes auxquelles elle ne voulait pas participer. Et puis, il y avait cette fille, Lyra. On racontait des choses sur elle, qu’elle aurait manqué plus de la moitié des cours l’année d’avant, que des choses bizarres lui tournaient autour. Alors Kiara a voulu savoir, et elle s’est approchée d’elle.

Ça a commencé comme le reste, sur une idée de sale coup d’une fille du groupe. L’idée, c’était quand même de fouiner dans ses affaires et d’en sortir des preuves pour l’afficher, mais Kiara n’était pas ce genre de personne. Elle avait fini par se convaincre qu’il n’y avait rien de si grave derrière tout ça, elle a fini par lui parler et les deux filles sont devenues amies. Un soir, elle voulut l’inviter chez elle dormir, c’était un prétexte pour glaner des infos, mais c’était surtout qu’elle n’avait jamais invité personne depuis qu’elle était en France. Elle découvrait l’amitié, l’envie de se rapprocher d’une autre personne c’était nouveau, elle avait tant de choses à rattraper.

C’est donc le soir qu’elle a choisi pour demander ce qui lui trottait dans la tête depuis tout ce temps. Elle y était allée sans filtres, avec franchise, et elle avait espéré une réponse aussi directe. Et là, elle comprit que Lyra avait effectivement des choses à cacher. Beaucoup de choses. Est-ce qu’elle s’était fait des idées ? A se demander si elle la connaissait vraiment, en fait. Kiara s’était rarement montrée incisive jusque-là, mais ce soir-là, elle a été vraiment méchante. Au point que son amie ne l’a pas supporté et s’est enfuie en pleine nuit sous la pluie. C’est difficile à imaginer, à quel point elle était paniquée quand elle a réalisé ce qui s’était passé. Elle a été voir ses parents en larmes et ils ont dû sortir la chercher avec un parapluie et des lampes torche. Ils ont retrouvé la « petite conne » dixit son père, qui s’était évanouie sur un banc d’abribus, et Kiara l’a veillée jusqu’à ce qu’elle se réveille.

Elle ne s’est jamais autant excusée de sa vie que cette nuit-là. Même si elle n’avait rien fait d’autre qu’être honnête, la finalité est qu’elle avait blessé une personne qui comptait à ses yeux. Sa première amie. Les deux filles se sont pardonnées, et elle s’est promis de ne plus la faire pleurer. Elles sont devenues inséparables après cette nuit, malgré la méfiance de ses parents après ce qui s’était passé. Leur Kiara avait toujours été trop gentille, ça lui jouait des tours... mais c’était bien ainsi. Elle tenait de sa mère, Jayden ne pouvait pas l’en blâmer.

Au contact de Lyra, Kiara a commencé à changer. Ensemble elles ont formé leur propre bande, des amis un peu bizarres avec qui partager leurs délires un peu fous. Elle se faisait toujours embarquer dans les combines des autres, mais c’était différent. Plus lumineux, plus amusant, quelque chose comme ça. A partir de ce moment, la vie est devenue plus joyeuse, et Kiara a commencé à remarquer des choses étranges. En sa présence, la lumière réagissait parfois de manière curieuse, elle semblait lire les émotions de ses amis. C’était un peu son pouvoir à elle, des phénomènes qu’elle assimilait à l’empathie mêlée à un brin de superstition. Elle ne s’en servait qu’avec eux, parce que c’est trop bizarre et qu’on se moquerait surement d’elle si ça s’ébruitait.

Et puis, après quelques temps est venu le lycée et les changements. L’âme était restée la même, mais elles avaient grandi. Bientôt des adultes... Kiara allait bientôt avoir 17 ans. Et c’est à ce moment que Lyra a disparu, sans laisser aucune trace. C’était un week-end, elle ne l’a pas réalisé tout de suite. Mais un soir, elle a reçu un appel, et son amie lui annonça à demi-mots qu’elle ne pourrait plus revenir avant un moment. Un long moment.

Cette nouvelle l’a dévastée, c’était trop soudain, trop brutal. Tous leurs projets, tous leurs rêves ensemble, c’était fini ? Le lendemain en cours, elle ne la verrait plus assise devant, elle ne se retrouveraient plus à la pause pour rire ensemble. Elles ne fêteraient plus leurs anniversaires toutes les deux, Lyra ne viendrait plus dormir dans son manoir, lui piquer des livres qu’elle oublierait de lui rendre. C’était comme un rouage de son équilibre qui s’était retiré.

C’est aussi pendant cette période que Kiara a réalisé la valeur de tout ce qu’elles avaient construit ensemble. Leurs amis ne s’étaient pas enfuis, eux, même sans celle qui les avaient rassemblés, elle n’était pas seule. Et puis, Lyra restait en contact avec elle, par téléphone. Elles s’appelaient presque tous les soirs, c’est devenu un rituel. Elle reviendrait vite, comme promis... elle n’en a jamais douté, malgré les mois qui défilaient. Et peu à peu, elle a commencé à saisir certaines choses.

« Dis, Kiara... si tu étais capable d’utiliser la magie, mais qu’elle ne fonctionnait pas comme tu l’espérais... comment tu ferais ?
- Hm... bonne question. J’essaierais de la comprendre, je pense. Pourquoi tu me poses cette question tout d’un coup, tu as croisé un animal en peluche qui parle et il t’a offert des pouvoirs ?
- Juste comme ça. Si l’occasion se présentait, je pense que je sauterais dessus.
- Eeh... mais, ça a souvent un coût, pas vrai ?
- Surement... mais si c’est le prix pour rentrer.
- ... N’en fais pas trop, d’accord ?
- Promis. »

* * * * *

Des années plus tard. Deux ans, en fait. Au fil du temps, les échanges entre les deux amies s’étaient faits moins fréquents. Les distance s‘était instillée entre elles comme une constante, et peu à peu, même l’idée de rentrée s’était faite inaccessible pour Lyra. Peut-être que finalement, elles ne pourraient plus jamais se revoir ? Cette idée lui faisait mal, mais la vie de son côté avait continué. Elle venait d’entrer à la fac, les études et ses lectures lui prenaient de plus en plus de temps, c’était comme si ce dernier s’était un peu suspendu quelque part.

Et puis, c’est encore autour de février que les choses ont basculé. Par une froide nuit où le vent soufflait plus fort que d’habitude, une entité céleste s’est posée sur son balcon. Quand elle s’est levée pour aller voir, elle n’était plus ; à la place, une jeune femme évanouie et un renard au pelage sombre. Elle aurait pu la reconnaitre entre milles... Lyra était rentrée.

La demoiselle était blessée, le corps couvert de bleus et d’éraflures. Elle n’a pas ouvert les yeux avant le matin, alors Kiara lavait trainée sous une couverture et est restée avec elle pour ne pas manquer son réveil. Ce qui s’est passé la journée suivante, il serait trop long de le compter, mais de nombreux secrets sont tombés. Tout cela était devenu trop lourd pour elle, il fallait qu’elle en parle. Et puis, cette fois, elle comptait bien ne plus repartir...

Hélas, ce répit accordé par les évènements particuliers d’une nuit ne dura qu’un jour. Le lendemain, on les avait à nouveau séparées. Lyra elle-même y avait songé, car elle lui laissa un mot avant de partir. Si cette journée passée ensemble lui avait redonné espoir, la revoir partir aussi vite lui avait donné l’équivalent d’un coup de poignard. Pourquoi ne les laissait-on pas en paix pour une fois ? Kiara est tombée dans une phase de déprime et s’est renfermée sur elle-même. Pendant plusieurs mois, elle dormait beaucoup, manquait des cours et ne répondait plus qu’aléatoirement aux messages. Ça a fini par lui passer, avec le temps. Elle a commencé à parler à des gens, à se renseigner sur la magie et sur cette île. Elle n’avançait pas beaucoup, mais au fil de ces conversations et des recherches, une idée a germé dans sa tête. Elle allait faire venir l’île à elle. Après tout, elle avait des pouvoirs aussi, non ?

Sa quête l’a menée dans des endroits insolites, et probablement à découvrir des secrets qu’elle n’aurait jamais dû connaitre. Elle était spéciale, finalement. Par l’entraide, la persévérance, elle se rapprochait de son objectif. Ça lui a pris plus d’un an, un an durant lequel Kiara a éprouvé de nombreuses choses. La peur, l’angoisse, la colère. Avec sa magie, elle a eu à se battre plus d’une fois, en témoigne la cicatrice sur son œil. Souvent, elle se disait que si elle la revoyait maintenant, Lyra ne la reconnaitrait plus. Qui sait ? Mais cela, elle le saurait bien assez tôt. Un soir où l’hiver venait pointer le bout de son nez, elle sentit l’envie de faire ses bagages...

une lettre a écrit:
Cher descendant,
Tu as été amené ici en raison de tes pouvoirs surnaturels. Tu ne pourras pas quitter ce lieu, ne devra pas essayer de le quitter. Nous avons essayé de recopier autant que possible le monde extérieur d’où tu viens. Nous espérons que tu ne seras pas trop dépaysé. Intègre-toi aussi bien que possible dans ce monde où seuls les habitants te seront étrangers. Nous cherchons juste à te protéger et à préserver l’équilibre du monde. Le temps que tu t'intègres, tu seras logé gratuitement à l'hôtel "The Beginning" et ce, à partir d'aujourd'hui. Présente cette lettre pour accéder à ta chambre.

A.

DERRIÈRE L'ÉCRAN

• On m'appelle : Tigrou, Lyloune... et Kia maintenant.
• J'ai : beaucoup de réincarnations derrière moi...
• J'ai connu le forum grâce à : un mémo
• Je pense que le forum est : mon refuge à étoiles
• J'ai trouvé le "Passe-Partout" : sous le paillasson ~


• J'aimerais ajouter que : je voulais plus voir Kia' moisir dans les prédefs, alors je la refont pour l'occasion. Faut croire qu'on des raisons plus fortes que la raison elle-même parfois. Du coup, elle sera à supprimer de la liste quand j'aurai fini la fiche, merci.

©️️ Himitsu no Kii



Dernière édition par Kiara Rashaël le Jeu 1 Nov 2018 - 17:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Miya Hisakawa


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 494

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: Kiara Rashaël • Something so precious we must defend   Sam 27 Oct 2018 - 22:54

Tu connais la chanson du coup, tu as deux semaines pour la finir, soit jusqu'au 10 octobre! Bonne chance ^^



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
Revenir en haut Aller en bas
Kiara Rashaël


Féminin Date d'inscription : 27/10/2018
Occupation : Etudiante
Sexualité : Sais pas...
Messages : 16

Carte de Jeu
Double Compte:
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
2 ★ - Multiple
MessageSujet: Re: Kiara Rashaël • Something so precious we must defend   Jeu 1 Nov 2018 - 17:07

J'annonce que ma fiche est désormais terminée.

Désolée pour l'histoire très longue, en plus elle fait beaucoup écho à celle de Lyra, mais comme les deux sont liées... J'ai décidé d'abréger la fin et de garder ça pour des rps, d'une part parcequ'il me faudrait plus qu'une semaine, et de l'autre... pour éviter de tuer mes lecteurs avec un roman. Désolée.

J'offre un cookie à ceux qui auront lu en entier ♥


○ We're not flawless, we're work in progress
We got dents and we got quirks, but it's our flaws that make us work ○
#cc9900
Revenir en haut Aller en bas
Shultz A. Loran


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Sans emploi
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 344

Carte de Jeu
Double Compte: Giovanni Cacciaguerra
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
9 ★ - Change
MessageSujet: Re: Kiara Rashaël • Something so precious we must defend   Ven 2 Nov 2018 - 11:29

Oï o/

Bon bah pour la pré-modo je ne vois pas grand chose à redire, il y a quelques confusions (genre "compter" au lieu de "conter") mais rien de bien dérangeant. Il y aurait peut-être le coup des écrans de protection mais la question se posera plus tard donc je ne vais pas vraiment relever ça maintenant ^^

Sur ce tu as mon feu vert, plus qu'à attendre la confirmation par un admin o/
Revenir en haut Aller en bas
Jess L. Nyström


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2455

Carte de Jeu
Double Compte: Raitei {chien de foudre}
Deuxième Magie: Tsukuyomi

Voir le profil de l'utilisateur
10 ★ - Hybride
MessageSujet: Re: Kiara Rashaël • Something so precious we must defend   Ven 2 Nov 2018 - 13:56

Hello !
L'admin n'est pas d'accord 8D
Histoire a écrit:
Elle a commencé à parler à des gens, à se renseigner sur la magie et sur cette île. Elle n’avançait pas beaucoup, mais au fil de ces conversations et des recherches, une idée a germé dans sa tête. Elle allait faire venir l’île à elle. Après tout, elle avait des pouvoirs aussi, non ?
Lyra n'a pas pu avoir le droit d'évoquer l'île :3 Ou du moins, elle n'a pas pu en dévoiler les subtilités (magie, le fait qu'elle bouge, qu'elle recrute elle même ses gens, etc). Ou alors Lyra a été pendue par les pieds dans la grotte Chitsu !

Voilà voilà, faut modifier ça ~

Des bisous,
#Jess


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C



N'hésitez pas à me prévenir lorsque vous répondez à un de mes RPs ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Jess L. Nyström


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2455

Carte de Jeu
Double Compte: Raitei {chien de foudre}
Deuxième Magie: Tsukuyomi

Voir le profil de l'utilisateur
10 ★ - Hybride
MessageSujet: Re: Kiara Rashaël • Something so precious we must defend   Ven 2 Nov 2018 - 14:42

Bon, puisqu'on en a parlé...


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C



N'hésitez pas à me prévenir lorsque vous répondez à un de mes RPs ♥️
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Kiara Rashaël • Something so precious we must defend   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiara Rashaël • Something so precious we must defend
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» How to live dangerously in one lesson ~ Kiara-Luka & Lisa
» Frozen Golden Leaves. [PV KIARA]
» Kiara, La Panthère
» austin & kiara-luka ❝ i will try to fix you...r motorbike ❞
» Kiara ¤ J'aurais aimée naître dans un conte de fées. Au moins tout se termine bien dans ces histoires. [100%]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Gestion de personnage :: Bureau des arrivées :: Dossiers validés-
Sauter vers:  
Top-Sites