Partagez | 
 

 L'abominable homme des neiges [PV Terrence]

Aller en bas 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Institutrice
Sexualité : Guimauve
Messages : 923

Carte de Jeu
Double Compte: Socrate
Deuxième Magie: Tsukuyomi

Voir le profil de l'utilisateur
12 ★ - Double C
MessageSujet: L'abominable homme des neiges [PV Terrence]   Lun 15 Oct 2018 - 17:55

Cette île engendrait beaucoup trop événements néfastes dans la vie de la jeune Saruta. Depuis son arrivée, malgré le fait que ce changement d’environnement lui ait permis d’y trouver une famille, Elena avait dû faire face à de nombreuses épreuves mais la dernière avait sans doute été la plus traumatisante.Cette attaque au sein de l’Hôpital, cet endroit pourtant censé être l’un des plus sécurisants. La belle à la crinière d’ébène ne parvenait pas à oublier cette fameuse journée où elle avait dû protéger sa filleule au péril de sa vie. Heureusement, l’enfant s’en était sortie indemne, elle-même aussi ainsi qu’Oliver, Socrate et Ni-Oh. Mais elle ne parvenait à s’ôter de l’esprit les visions d’horreur qui s’étaient présentées à elle. Voir un cadavre à moitié déchiqueté par une plante carnivore, ou même un jeune homme à peine plus vieux qu’elle se faire abattre de sang froid sous ses yeux était une chose qu’elle ne pouvait occulter. Celui-ci lui apparaissait d’ailleurs très souvent dans ses songes, affreux cauchemars qui l’éveillaient en sursaut. Dormir était devenu une véritable torture pour la jolie fleur bleue.

Même dans les bras de Shawn, elle ne réussissait guère à trouver le repos, passant le plus clair de ses nuits à le contempler à la recherche d’un peu de chaleur au sein de sa poitrine. Et si un nouveau drame se produisait et qu’elle n’était pas en mesure de le protéger ? Outre sous sa forme divine, elle se sentait si faible, si vulnérable. La preuve, elle en avait versé, des larmes dans cette réserve de fournitures, là où elle s’était réfugiée pour éviter que la précieuse petite Elyn ne soit blessée. Là où elle avait délibérément décidé qu’elle ne pouvait sauver l’interne qui l’avait aidée, aux détriment de la vie de la fille d’Oliver. Si elle avait été plus forte, physiquement, caractériellement, peut-être y aurait-il eu moins de perte ?

Si son aimé était là pour elle, pour la rassurer, la soutenir, Elena avait exposé son désir d’apprendre à se défendre. Après tout, elle avait entendu parlé de ces fameux sceaux qui privaient tout descendant de sa magie. Si un jour, elle devait faire face à une telle menace, elle voulait être prête. Son beau ténébreux n’y voyait pas d’inconvénient. C’était plutôt rassurant pour lui. Bien entendu, la douce eut le tact de ne pas lui faire savoir qu’elle faisait cela dans le but de le protéger lui aussi. Mais pas seulement, toute sa famille, tous ceux à qui elle tenait.

La belle américaine s’était tout d’abord tournée vers Oliver qui, malgré son air compatissant, avait catégoriquement refusé de l'entraîner. Elle comprenait, lui qui avait trempé dans des histoires douteuses à l’époque, il voulait certainement mettre tout cela derrière lui et profiter de sa famille. Et elle avait bien conscience que ce n’était guère non plus au goût de Lilith. Une autre personne lui était venue à l’esprit, cette même personne qui avait tout appris à son meilleur ami. Mais c’était sans doute le dernier être sur Terre qu’Elena voulait côtoyer de son plein gré. Mais pourtant, elle le fit, avertissant bien entendu son petit ami. Le fameux Terrence Chase qui avait toujours inspiré un certain mal-être chez la jolie fleur bleue.

Franche, parfois grossier et imbu de lui-même … “Parfois” étant signe de politesse dans son cas, finalement. La jeune femme avait bien du mal à cerner cet étrange personnage qu’était le meilleur ami de Shawn.

C’était pour cette raison que la belle à la chevelure de jais se rendait dans cette université qu’elle ne fréquentait plus depuis plusieurs mois au vu du fait qu’elle était désormais institutrice chez les tout petits. Elle se rendit dans ce couloir emprunté de nombreuses fois auparavant pour rejoindre l’élu de son coeur, mais cette fois, la tâche était plus ardue. Se postant devant la salle sans numéro, elle inspira, toqua trois fois avant de pousser la porte.

Déjà ses joues se teintèrent de rouge alors qu’elle faisait face à cet homme effrayant aux yeux d’argent. Elle déglutit, s’attendant certainement à une crise de fou rire de la part de son interlocuteur lorsqu’elle lui aurait tout déballé. La douce inspira une nouvelle fois avant de lâcher cette bombe inespérée.

“Bonjour Terrence. Je … Je suis venue te voir pour que … Que tu acceptes de m’entrainer ! S-s'il te plaît ?”

Pourquoi avait-elle tant l’impression d’être ridicule à cet instant ?






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Date d'inscription : 28/08/2015
Messages : 33

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: L'abominable homme des neiges [PV Terrence]   Jeu 18 Oct 2018 - 22:26

Jour 1095

Je traînais de moins en moins à l’université. Il faut dire que j’avais pas mal été occupé, ces derniers temps. Entre la recherche des fragments d’âme de Zéro et la mise en place de mon dojo, j’avais plus vraiment le temps de me renseigner sur la magie et l’île. Dommage, d’ailleurs. C’était plutôt intéressant. M’enfin, j’avais cette lubie de dojo, maintenant. Et pour préparer le terrain, j’avais dû mobiliser une bonne partie de mon temps libre. Il faut dire que j’avais pas lésiné sur les moyens.

Déjà que j’avais eu pas mal de chance de tomber sur le bâtiment au cours d’un entraînement… Le réaménager avait été une sacrée corvée, et préparer l’accès facile et l’accès périlleux, encore plus. Mais bon, au moins, ça avait été amusant. Et ça m’avait changé les idées après la mise en place de la recherche des médaillons. Recherche que j’avais réellement commencée il y a quelques jours, en obtenant le premier médaillon de la longue liste.

Mais toujours était-il que je n’avais plus le temps d’aller dans la Salle sans Numéro… Dommage, ça restait quand même mon repère. Là où on avait le plus de chances de me trouver, après le Manoir et le dojo.

Et ce fut précisément ici que l’on me trouva. Et par “on”, j’entend bien évidemment Elena, alias Miss Sucre, aka, la copine de Mister Freeze alias Shawn. Elle avait eu de la chance de me trouver là… Mais la chose qui me pris au dépourvu, outre de la voir ici alors qu’elle savait pertinemment qu’elle me trouverait là, c’était qu’elle soit seule. Non seulement, elle venait à ma rencontre… Mais en plus, elle venait seule, alors qu’elle était craintive comme pas permis. Cet état de fait fut suffisant pour attirer mon attention et, chose extrêmement rare, pour m’intéresser à sa présence.

En même temps, comment vous réagiriez, vous, si la copine de celui que vous pouvez considérer comme votre meilleur ami, une fille ultra fragile et qui faisait tout pour me fuir tellement elle crevait de trouille en ma présence, venait directement pour me voir ? Alors oui, pour le coup, pour la première fois depuis plusieurs milliers d’années, j’étais surpris. Oh, j’irais pas jusqu’à dire que j’étais choqué, ou même simplement étonné. J’avais pas la bouche béante sous la stupeur ou des conneries du genre. Mais au moins, j’adressais un regard un peu circonspect à la brune que Mister Freeze chérissait tant.

Attendez un peu ! Il était au courant, au moins ? Non parce que si c’était pas le cas, il allait me faire chier pendant un bon siècle avec cette histoire. Ou deux. Il en était capable, ce con ! Alors j’espérais vraiment qu’il était au courant… Voire même OK, carrément, avec ce plan foireux, sinon, je pourrais dire à jamais au revoir à ma tranquillité.

Mais voilà, j’étais pas au bout de mes surprises avec elle, vu qu’elle n’avait pas encore parlé. Finalement, elle déglutit et ne prononça que deux phrases. Un instant, je crus que j’avais mal entendu. J’avais eu une hallucination, ou quoi ? J’avais rêvé ? Elle me demandait… De l’entraîner ?

Ce fut plus fort que moi. J’éclatai instantanément de rire. L’idée que cette petite fleur fragile puisse venir me voir, moi pour que je l’entraîne… La combinaison était beaucoup trop improbable. J’étais hilare. Les mondes m’avaient montré de nombreuses choses… Mais en voilà bien une que je n’aurais sans doute jamais imaginé.

Je m’arrêtai de rire après ce qui m’avait sembler durer plusieurs minutes. Je lui adressai un nouveau regard, vaguement curieux. Elle était encore là. Elle n’avait pas fait demi-tour. Impressionnant, la connaissant.

-T’entraîner ? Toi ? Qu’est-ce qui te prend ? Et pourquoi moi ? Tu aurais pu demander à Mister Freeze ou à ton copain le blondinet. Ils auraient sans doute été d’une compagnie plus agréable que moi. Alors pourquoi moi, alors que tu crèves de trouille rien qu’en étant dans la même pièce que moi ? Qu’est-ce qui te pousse à avoir le cran de venir me voir directement pour me demander de t’entraîner… Et surtout, qu’est-ce qui te fait croire que je vais accepter ? Je l’avais déjà dit à ton copain le blondinet à l’époque. J’entraîne les personnes intéressantes. Si tu veux apprendre à te battre, il y a des dojos sur l’île où tu peux apprendre les arts martiaux. Eux acceptent n’importe qui, tant qu’on les paye. Même s’ils sont horriblement merdiques en combat, tu aurais plus de chances avec eux qu’avec moi. Alors, je recommence : pourquoi ?

Après tout, elle avait réussi à attirer un peu ma curiosité. Autant la satisfaire, avant de décider si j’acceptais de l’entraîner ou non.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Institutrice
Sexualité : Guimauve
Messages : 923

Carte de Jeu
Double Compte: Socrate
Deuxième Magie: Tsukuyomi

Voir le profil de l'utilisateur
12 ★ - Double C
MessageSujet: Re: L'abominable homme des neiges [PV Terrence]   Mer 24 Oct 2018 - 16:28

La réaction tant attendue vint bien vite : le fou rire. La brune arbora une moue vexée alors qu'elle croisait les bras, quelque peu agacée. Elle s'en doutait, mais oui, ça l'agaçait. Et cette pointe d'agacement était certainement le début de quelque chose. Car la belle à la crinière d'ébène ne baissa pas le regard comme elle l'aurait fait habituellement. Elle assumait, sans se cacher derrière ses mèches de jais. Non, elle ne devait pas s'enfuir, elle devait tenir bon et prouver qu'elle commençait à changer. Et la voir toujours là devant lui semblait rendre l'argenté curieux.

Et les questions fusèrent. Notamment celle à laquelle elle s'attendait : pourquoi lui ? Il était vrai que la jeune femme s'était d'abord tournée vers son meilleur ami, mais avec le recul, son refus était mieux ainsi. Elle se sentait mal à l'aise, que cet homme qu'elle ne connaissait que très peu pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert. Ca aussi, elle voulait que ça change, que seul l'élu de son coeur, sa demi-soeur et ses proches puissent savoir ce qu'elle ressent. Personne d'autre. Il glissa sans aucune forme de tact le fait qu'elle n'était absolument pas quelqu'un d'intéressant. Malgré cette boule qui se formait dans sa gorge et les rougeurs sur ses joues, elle tint bon.

Elena songea même, l'ombre d'un instant, prendre sa forme divine afin de mieux l'affronter. Mais ne serait-ce guère une certaine forme de lâcheté de sa part ? Cela lui prouverait qu'elle n'en valait littéralement pas la peine. Imperceptiblement, la Saruta inspira avant d'avancer d'un pas vers lui, plantant ses prunelles d'océan dans les siennes.

"Parce que toi ... Tu ne me ménageras pas contrairement à Shawn et Oliver. Eux feront tout pour que je ne me blesse pas, pour que je ne me vexe pas. Ils me diront certainement de faire une pause si je me sens mal et ... Ce n'est pas ce que je veux. Je ne veux plus me reposer sur les autres, je veux pouvoir moi-même les protéger."

La brune marqua une pause, s'impressionnant elle-même pour le sang froid dont elle faisait preuve à cet instant. Mais il y avait une raison à cela et elle venait d'en prendre conscience. Et celle-ci, elle ne tarda pas à la révéler à son interlocuteur.

"Pourquoi devrais-je avoir peur de toi, alors que j'ai affronté bien pire ? J'ai fait face à Ran et j'en suis sortie presque indemne. J'ai survécu à l'attaque de l'Hôpital et ai contribué à l'arrestation des assaillants. Alors, pourquoi devrais-je avoir peur de toi ? Ce que je veux, maintenant, c'est savoir me défendre sans l'aide de ma magie parce que je connais bien l'existence des sceaux. Je veux pouvoir aider les miens et ... éviter d'être paralysé par la peur lorsque quelqu'un se fait abattre de sang froid sous mes yeux. Ca te convient, comme raisons ? Et si tu refuses ... tant pis. Je ... Je te harcélerai jusqu'à ce que tu acceptes."






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Date d'inscription : 28/08/2015
Messages : 33

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: L'abominable homme des neiges [PV Terrence]   Sam 3 Nov 2018 - 0:03

Quand donc avait-elle autant grandi, la petite fleur bleue qui se réfugiait derrière Mister Freeze ou son copain le blondinet ? On jurerait que j’avais une autre personne en face de moi. La flamme dans son regard ne mentait pas. Ses mots non plus, d’ailleurs. Elle s’était découvert du sang-froid, à tel point qu’elle n’avait plus peur de moi. Les mots peuvent mentir. La voix peut mentir, mais c’est déjà plus difficile. Mais le corps ment rarement. Et là, elle était entièrement sincère.

A la fin de son petit monologue, j’avais légèrement révisé mon opinion sur elle. Et mon sourire était légèrement moins sarcastique qu’auparavant. Et j’éclatai de rire. Un rire bref, rauque. Un rire, finalement, satisfait.

-OK.

Je m’interrompis quelques secondes, avant de reprendre en me rapprochant d’elle.

-En admettant que j’accepte de traîner, il faut bien que tu comprennes un truc. Mon entraînement est difficile et dangereux. Tu l’as dit, petite, je ne vais pas te ménager. Mais tu ignores à quel point. Tu vas souffrir. Tu dis ne plus avoir peur de moi, mais tu réapprendras la peur. Tu me détesteras, souvent. Tu me haïras. Tu n’en dormiras plus de la nuit. Tu auras envie de me tuer -d’ailleurs, n’hésite pas à essayer, mais t’étonne pas des représailles après ça, hein !- et tu me maudiras pour l’éternité. Tu penseras à fuir. Grâce à la douleur, tu découvriras des muscles dont tu ignorais jusqu’à l’existence auparavant. Tu seras confrontée à la mort. Mon entraînement n’est pas gentil. Agréable non plus d’ailleurs. Mais je te préviens tout de suite. Il y a trois règles que tu devras respecter avant tout.

Je levai ma main, et abaissai deux de mes doigts. Pour chacune des règles, je baissai un de ceux restants.

-Règle numéro 1 : mes ordres sont absolus. Il y aura des choses que tu ne voudras pas faire. Mais si je te dis de les faire, tu devras les faire. Ne t’en fais pas, je ne demanderais pas non plus des choses impossibles ou qui te gêneront. Mais quand il s’agit d’exercices, tu devras les faire. Règle numéro 2 : tu ne pleures pas. Pas devant moi. Et corollaire : tu ne te plains pas à Mister Freeze ! J’ai aucune envie qu’il vienne me faire chier parce que t’es allée pleurer sur son épaule. Si tu ne respectes pas une de ces deux règles, tu peux partir immédiatement. Les règles sont simples. Alors si tu n’es pas capable de les respecter, tu ne mérites pas que je te forme. Et si je te surprends à ne pas respecter ces règles, je te vire à coup de pied dans ton petit cul. Et enfin… La règle numéro 3… Si tu t’enfuis, ce n’est pas la peine de revenir me demander de t’entraîner après ça. Je ne laisse pas de seconde chance. Dans un combat, tu n’en auras pas. Ici, c’est pareil. Si tu fuis, tu abandonnes toute chance que j’accepte à nouveau de t’entraîner. Et si malgré ça, tu oses te représenter devant moi, tu risques de le regretter très fort.

Je m’interrompis quelques secondes, pour m’assurer qu’elle avait compris les règles.

-Alors ? Tu acceptes ? Tu es sûre de vouloir que je t’entraîne ? C’est ta dernière chance, tu peux encore t’enfuir, après tout, l’entraînement n’a pas encore commencé…

Douce tentation qui se voyait présentée à elle. Si elle fuyait maintenant, elle pourrait toujours revenir plus tard. Voilà ce que je sous-entendais. Je ne laisse pas de deuxième chance pendant… Mais avant ? Et bien, cette offre permet assez bien de jauger de la détermination de ceux qui viennent me voir…

Et cette fois, je ne m’étais pas trompé. Elle était déterminée. elle acquiesça. Elle acceptait les règles. Et, dans son regard, je voyais encore cette flamme nouvelle. La petite fleur avait grandi. Je soupirai.

-OK, j’accepte. Ton entraînement commence… Maintenant. Suis-moi.

Sans un regard en arrière, je quittai la salle sans numéro et commençait à me diriger vers l’extérieur de l’université. Après tout, si elle ne me suivait pas maintenant, si elle n’obéissait pas à mon premier ordre, elle n’aurait droit à aucun entraînement….


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'abominable homme des neiges [PV Terrence]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'abominable homme des neiges [PV Terrence]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'abominable elvis des neiges (13/02/12 à 17h23)
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La périphérie :: Le Mont Inkei :: Dojo de Terrence Chase-
Sauter vers:  
Top-Sites