Partagez | 
 

 Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)

Aller en bas 
Dorothy Oz


Féminin Date d'inscription : 28/09/2018
Messages : 35


Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)   Ven 28 Sep 2018 - 21:35



DOROTHY "JAKO" OZ (♀)
             


DATE & LIEU DE NAISSANCE :
né(e) le 25/12/2003 à Okinawa

NATIONALITÉ :
Japonaise ou Nippo-americaine

ORIENTATION SEXUELLE :
Bisexuelle

OCCUPATION :
Étudiante en douzième année

GROUPE :
Amaterasu

PERSONNAGE SUR L'AVATAR :
Miku Okazaki de Gal Gohan de Marii Taiyou
Retouches faites par bibi

Caractère
Joyeuse, Patiente, Intelligente • Paresseuse, Perverse, Têtue • Trypophobia • Jouer avec ses cheveux ou examiner ses ongles• Les bains communs • Se faire reluquer à poil• La culture pop • Retrouver son père et sa mère

Dorothy est assez mercuriale, cela signifie qu'un instant elle peut être pleine d'énergie et l'instant d'après complètement apathique. Pourtant ce ne sont pas des sautes d'humeurs qui l'animent, mais plutôt son niveau d'éclairage. Car l'adolescente emmagasine naturellement l'énergie solaire en plus de nourriture terrestre, ce qui rend son sommeil assez irrégulier. Elle démarre donc sa journée comme toute bonne lève-tard mais après une heure passée au soleil, elle devient beaucoup plus ouverte et volubile. Naturellement joyeuse, elle n'a en général aucun mal à se faire des amis. Il faut ensuite vraiment forcer pour réussir à perdre sa confiance. Car les épreuves de la vie l'ont aussi dotée d'une très grande patience. Enfin ne vous laissez pas avoir par ses notes tournant entre médiocres et catastrophiques et son attitude toujours joyeuse et tête en l'air, cette blonde n'est pas qu'une tête vide, elle préfère juste utiliser son esprit pour ce qui est important à ses yeux. À savoir pas grand chose.

Car fataliste, il est difficile de ne pas l'être quand on a vécu ce qu'elle a vécu. Ce qui fait qu'elle n'accorde pour ainsi dire que rarement son énergie à des choses qui ne l'intéresseront pas ou ne lui rapporteront rien. Cette manière de se conserver lui a valu le titre de paresseuse. C'est aussi une raison pour laquelle on la retrouve très souvent aux vestiaire aux toilettes et aux bains. Parce qu'elle aime bien être entourée de chaire fraîche. Rebondie ou ferme, ça ne la dérange pas. Elle avait été la première surprise à découvrir ces nouvelles préférences mais fatalisme oblige, cela augmentait plus son champ d'actions. On pourrait croire qu'une telle personne appartient aux indécises mais pas du tout. Une fois son avis fait, il  devient très difficile de le lui faire changer. Ce trait de personnalité est renforcé par le fait que lorsqu'elle n'a pas subi un ensoleillement suffisant, elle est une ore girl avec des manières et des expressions qui dépareillent avec son physique.

Tic verbale qui disparaît quand l'ensoleillement est suffisant. Mais il s'agit plus d'un 180 degré  dans sa personnalité. Autant elle apparaît comme masculine, dépareillée, négligée et directe au point d'en être vulgaire dans sa phase ombre. Autant paraîtra-t-elle douce, délicate et raffinée aussi bien dans ses paroles que son ton de voix ,sa démarche ou ses actes dans sa phase lumière. Par ensolleillement maximal elle agit en véritable princesse.

Sa phobie est la trypophobia. Ça ne veut pas dire qu'elle va se mettre à grimper à un arbre en voyant un trou. Mais l'agencement de trous dans une peau ou un oeil, en motif d'alvéoles, à tendance à lui soulever le coeur. D'avantage quand des insectes en sortent. Quand elle est gênée, ou quand un problème l'occupe elle aura tendance à se triturer les cheveux en les enroulant autour de son index. Quand elle ment, elle ne peut pas regarder son interlocuteur dans les yeux et examine ses ongles. D'ailleurs sous sa forme lumière, elle porte une attention toute particulière à son apparence et peut passer des heures enfermée dans la salle de bain. Ce qui explique aussi sa présence dans les bains publics. Outre le loisir peu cher et les "erreurs" où elle entre toute habillée dans le mauvais bain, la sensation de délassement que lui procure l'eau chaude est un délice où elle pourrrait rester éternellement si ce n'était pas mauvais pour sa circulation. Mais quand elle aime regarder, elle ne supporte pas d'être au centre de l'attention, encore moins quand elle est nue. Elle a passé sa vie à être invisible, ce n'est pas du jour au lendemain qu'elle acceptera d'être sous les feux des projecteurs, encore moins pour que des gars fantasment sur son corps. C'est injuste qu'elle ait le droit de fantasmer sur eux? La vie est injuste okay?

Il y en a d'ailleurs des tas d'exemples sur internet. Parce que quand on ne fout rien comme elle, on en a du temps libre, du coup les options sont variées entre matter la télé, aller sur internet ou lire des mangas. Du coup elle est quasi toujours à jour sur la culture populaire et connaît ses classiques. De Monthy Python à One Piece ainsi que les nombreux ships, fandoms et memes liés à leur environnement respectifs. Cependant si internet lui est si connu, c'est qu'elle a un  rêve, un objectif, retrouver un jour ses parents. Et un jour, elle trouvera, elle en est sûre, une trace de ses gêniteurs sur une photo, vidéo ou n'importe quoi dans cette grande poubelle qu'est internet. Dès qu'elle quittera ce site porno.

Physique
Bleus, nuit en mode ombre, ciel en mode lumière • Blonds, venitiens en mode ombre, dorés en mode lumière• 1 m 60 • 40 kilos• Fine avec des formes naissantes à la poitrine et des hanches assez developpées • Porte des vêtements à la garçonne et peu ou pas de maquillage,  sous sa forme lumière sa peau possède un hâle comme si elle revenait de la plage.

Dorothy est une jeune américaine en plein développement. Parce qu'il n'y a pas de doute qu'elle semble plus être la fille de son papa des States que l'enfant de sa mère japonaise. Ayant vécu toute sa vie au japon, il est assez cocasse qu'elle n'ait rien gardé de sa mère. Néanmoins si Dorothy est une américaine ses formes lumière et ombre sont aussi différentes que le jour et la nuit. À se demander si c'est bien la même personne. Pourtant elle mesure toujours 1 mètre 60 pour 40 kilos. Et ses formes ne changent pas entre ses deux aspects. Comme quoi selon qu'une personne s'entretient ou non, elle peut paraître complètement differente.

Commençons par la dorothy de l'ombre qui est celle que vous verrez quand elle se réveille ou se couche ou après qu'elle ait utilisé un peu trop de magie. Elle possède des yeux bleus nuits qui ne sont du reste que soulignés par la blancheur de sa peau. Car elle ne porte aucun maquillage. Pas par manque de confiance ou excès de confiance en elle, mais plutôt par une sorte de je m'en foutisme exacerbé. Ses cheveux blonds vénitiens sont coiffés à la va vite et très souvent attachés en queue de cheval. Elle porte des vêtements amples et/ou faciles à mettre. Ce qui signifie jeans,baskets, t-shirts ce qui donne l'impression qu'elle porte les vêtements de son grand frère. Le tout la fait paraître plus petite et plus jeune qu'elle ne l'est. Ce qui est contredit par son comportement mi-vulgaire, mi-pervers.

Au contraire, la dorothy de lumière est toujours propre sur elle, accessorisée et portant un léger maquillage qui sublime sa beauté naturelle. Lorsqu'elle vernit ses ongles, elle s'adonne même au nail art pour habiller des plus belles parures ses extrémités. Son talent pour l'accessorisation lui permet en général de pouvoir dévoiler tout le potentiel de féminité du plus modeste habit. Ainsi avec des ciseaux, quelques rubans, des aiguilles et  des ceintures, elle peut changer un ensemble tee shirt pantalon en une robe décolletée mettant en valeur ses formes et des leggings assortis. Si la dorothy de l'ombre fait plus jeune, celle de lumière fait plus que son âge, entre ses manières délicates, son esprit fashionista et ses formes révélées artistiquement. C'est beaucoup d'efforts, mais c'est un but qui lui tient à coeur: Révéler cette lumière qui hâle sa peau, rend lumineux ses yeux bleus-ciel, qui dore ses longs cheveux et enfin qui lui permet d'avoir envie de prendre le temps de s'occuper d'elle, de passer outre les limites imposées par les autres pour porter ce qu'elle veut sans se soucier d'être ridicule ou mal vue, de lui faire sentir une énergie qui arrive à chasser cette lassitude perpétuelle qui l'habitait. Et cette lumière enfin qui lui permet de se sentir belle!  


INFORMATIONS MAGIQUES
• Manière d'utiliser la magie : La lumière étant littéralement une source d'énergie et de bien être pour Dorothy, elle préférera l'utiliser parcimonieusement. Pour des raisons vraiment importantes. Comme générer une vague de chaleur pour faire secher vernis et cheveux. Voire chauffer le thermomètre à l'infirmerie quand elle veut sécher un cours. De toutes façons, si elle ne veut pas briser son cycle circadien, elle doit dépenser son énergie accumulée à heure fixe. La personnalité de dorothy varie selon le type et la couleur de la lumière rechargeant ses batteries.
• Affinité : Dorothy n'a pas vraiment aloi au chapitre sur ce qu'elle pense de son pouvoir. La lumière lui permet de s'accepter, de s'aimer. C'est un peu comme une drogue, mais à moins de se cacher de toutes sources de lumières, ce qui demanderait trop d'efforts pour un résultat inintéressant. Elle restera l'esclave de cette drogue.

RACONTE NOUS SON HISTOIRE

Il était une fois une petite fille qui vivait au kansas en compagnie de son chien. Quoi vous n'êtes pas venus pour le magicien d'Oz? Pourtant c'est la seule histoire où on retrouve les mots "Dorothy" et "Oz". Il y a bien une recherche ignorée mais vous m'avez dit que l'héroïne était une jeune fille américaine du nom de Dorothy. Dans cette histoire, on parle d'un jeune japonais. Bon d'accord c'est vous le patron.

L'orphelinat, c'est comme une grande colonie de vacances, on se réveille avec des camarades, on mange avec des camarades, on joue avec des camarades, on se bat avec des camarades, on rit avec des camarades et on dort avec ses camarades. Le pied ultime quoi une colo sans fin où personne ne vient vous chercher, parce que personne ne veut de vous! À commencer par votre mère qui a mis bas un soir et vous a abandonné dans une fourrière  où vous ne serez jamais piqué et votre père qui n'a même pas conscience de l'existence de son bâtard conçu lors d'une permission avec une fille trop naïve pour voir qu'il n'y avait rien derrière, rien d'autre que la nécessité de satisfaire un besoin naturel. Ce même père qui est reparti pour l'océan quelques mois plus tard. Laissant une fille avec sa honte. Et cette fille qui, encore quelques mois plus tard après un accouchement qui n'a pas eu la décence de la tuer ou de tuer le bébé, abandonne l'objet de sa honte et lui laisse pour toute couverture le nom de celui qui lui a fait ça. Ah vous pensiez que je parlais de Jako? Mais nous sommes à Okinawa, des tas d'enfants connaissent ce sort! Il ne s'agit pas d'une de ces histoires où le héros subit pleins de privations et d'épreuves aussi cruelles qu'absurdes pour tenter d'apitoyer le lecteur. Non, il s'agit plus d'une peiinture réaliste de ce qui était pour un enfant appelé comme son père Private Jack, dja-ko.

Donc dans l'orphelinat, il n'y avait pas de rats aussi méchants que laids, ni même une misère forçant les enfants à dormir entassés les uns sur les autres ou se battre pour avoir de quoi survivre. La vie de Jako ne s'est pas déroulé dans les affres de la lutte pour la survie contre la misère. Non, pour ce qui était du gîte, du couvert, des soins médicaux et de l'éducation, l'empereur les distribuait également à tous les enfants sans famille jusqu'à l'âge de la majorité. Mais même tout l'or de l'empereur ne permettait pas de payer la ressource la plus précieuse qu'un individu puisse désirer, l'Amour. Et les employés avaient beau faire de leur mieux, ce qui devait d'ailleurs être la raison de leur échec, "occupes t'en mais ne t'y attaches pas.", les enfants pouvaient sentir ce manque. Quelque chose qui les rendait moins sûrs face à l'inconnu. L'absence de chaleur réconfortante après un cauchemard. Et ils pouvaient voir ce qu'il manquait dans leur vie en voyant les enfants qui avaient eu plus de chance qu'eux. En voyant ce à quoi ressemblaient les familles dans les livres d'images, les mangas, les films... Combien de fois Jako s'était il endormi les larmes aux yeux, la bouche entrouverte en O comme pour continuer de répéter les mots qu'il ne pourrait jamais prononcer."Oto-san, Oka-san!"

Bien sûr, il y avait toujours le grand rêve, le moment tant attendu. Parfois des familles venaient ou c'était un couple. Et la raison de leur venue, simplement choisir dans ce catalogue de bambins celui ou celle qui leur plairait le plus et en faire l'acquisition. Oh combien il avait rêvé d'être celui qu'ils prendraient. Après tout, il n'était pas plus vilain qu'un autre, il avait les yeux bridés, le bon teint de peau, des cheveux noirs lisses et soyeux. Rien à voir avec les autres enfants de G.I. qui présentaient des physiques aussi étranges qu'anormaux. Mais il avait cette tare, cette malédiction, ce nom Jako qui le rangerait pour toujours parmi les gaijins.

Et quand il comprit que personne ne le prendrait jamais. Il sentit quelque chose se déchirer en lui. Personne ne voudrait jamais de lui. Ni ses parents, ni d'éventuels parents adoptifs. Et puis le plus souvent, ces enfants adoptés étaient ramenés, car honnêtement qui aurait pu croire qu'un enfant représentait autant de responsabilités? Il ne connaissait rien d'autre que sa vie à l'orphelinat, et il avait été prêt à tout abandonner pour tomber sur des parents qui ne l'aimeraient probablement pas, et la flamme de révolte qui s'était allumée dans son regard, comme celle qui s'allumait dans les yeux de quelqu'un qui voyait son existence rejetée par tous, cette flamme qui poussait les enfants à faire des bêtises pour attirer l'attention. Et qui plus tard aménera les adultes en quête d'une gloire personnelle, d'un sentiment d'accomplissement. Cette flamme s'éteignit dans ses yeux. Il avait vécu toute sa vie sans amour, il n'y avait rien qui changeait entre cet instant ou un autre. À ce moment précis, il rejeta le monde comme celui-ci l'avait rejeté, sans haine, sans colère, il préférait juste mille fois sa petite vie à l'orphelinat au grand inconnu que représentait le reste du monde.

Bien sûr, il avait rejeté le monde, mais à cet âge une curiosité sans fin vous habitait. Alors il la satisfaisait avec d'autres livres d'images, d'autres dessins animés et d'autres vidéos offertes à ces sales japs par les gentils G.I. de la part des états-unis afin de rapprocher leurs deux grandes nations.

Il ne s'isolait pour ainsi dire pas pour autant, mais même ses amis à la vie à la mort avaient perdu leur sacralité. Il faisait les mêmes bêtises qu'eux, mais c'était plus pour rester dans le groupe. En classe, son absence de parents lui fit obtenir un rang spéciale parmi les caïds de l'école. Ce qui voulait dire qu'il était plus ou moins sensé racketer ses petits camarades. Mais cela ne l'intéressait guère. Du reste il n'était pas studieux! Et comment pouvait il l'être, les menaces sur son avenir qui ne sera guère glorieux. Les punitions répétées. Rien n'avait d'impact sur lui. La seule équation dans sa tête était: 《est ce que je désire quelque chose au point de me taper tous les problèmes qui vont avec? 》 et majoritairement la réponse était non. Alors il faisait quelques coups pendables et traînait le plus souvent avec sa bande. La plupart du temps il n'était pas dans le coup, mais il se retrouvait puni avec. L'équation traîner avec ses amis ou éviter les problèmes lui était déjà venu à l'esprit. Mais l'orphelinat était part de son univers, il avait juste à accepter que le monde était injuste. Fait. En parallèle cette attitude de prendre pour l'équipe sans se défendre avait fait naître chez ses camarades un sentiment d'union indivisible. Amusant comme un simple abandon pouvait devenir un signe fort de loyauté.

Vint enfin le temps du collège, les premières expériences, l'utilisation d'internet au chugakkou, le moment ou un camarade a brisé la sécurité du net. La libre allée sur tout un tas de site. Les nouvelles sensations. Les jeux de l'amour... Médicalement, il est dit qu'une paraphillie existe car le sujet est incapable de comprendre l'objet en entier de son amour. Il était donc sûr que les relations avec le sexe opposée étaient vouées à l'échec. Car les équations de Jako n'incluaient pas l'amour. Et quand les premiers moments de romances étaient consumés, ses partenaires le quittaient toujours en disant qu'il ne pensait pas à elles. Il ne pouvait pas leur donner tort, comment aimer quand on n'a jamais été aimé. Et au mieux, qu'étaient elles si ce n'était un moyen de ressentir de nouvelles choses. Moyen qui coûtait quand même plus d'énergie que d'autres voies à explorer. Il devint déviant, visita les pages les plus sombres du net. Ah le net, l'endroit où le monde n'utilisait plus de manières pour vous faire savoir à quel point il pouvait être sombre cruel et sale. Et dans cette fange il prospéra, en parallèle, il accumula un savoir encyclopédique sur un tas de choses inutiles. Ce monde réveillait de sombres pulsions en lui, allumant et entretenant une flamme toujours plus vive. Il était devenu un pervers. Et ses copines duraient plus longtemps. Elles n'avaient en outre plus la même raison de le quitter. En général, il atteignait toujours un point où elles s'enfuyaient en le traitant de malade. Du reste zyeuter les filles dans la douche en ayant percé un trou dans le mur séparant les deux douches, observer la vie quotidienne d'une demoiselle avec des jumelles. Le corps révélé était bien sûr agréable à voir, mais ce qu'il attendait c'était le moment d'être découvert, ce moment où la sérénité devient vulnérabilité, cette expression surprise. Elles étaient si faibles à ce moment. Et lui était la source de cette faiblesse.

Durant un voyage scolaire vers un onsen en montagne et son ryokan, alors qu'il lisait un article sur comment entrer en communication avec son ki, le guide parla d'un temple et de sa source chaude sacrée où les mikos venaient se baigner. Il décida donc de quitter le Ryokan de nuit. Après quelques heures de rando, il arriva aux sources chaudes. À voir le ciel, les mikos ne seraient pas là avant un bout aussi se déshabilla-t-il et profita-t-il de l'eau chaude. Une source sacrée hein? Peut-être qu'il réussirait à libérer son ki ici. Genre dragon ball looool. Il focusa sur son ventre comme ça avait été décrit et fût surpris de sentir quelque chose. Il recommença à focuser et força le ki vers son corps. Une intense lumière jaillit de tout son corps. Du coin de l'oeil il vit le soleil se lever...

Quand il ouvrit les yeux, il était habillé manifestement, sa valise à côté de lui... une lettre sur sa valise. Ce fût en se relevant qu'il pût constater différente chose, un il y avait un poids accroché à sa poitrine, deux que de longs filaments dorés bloquaient son champ de vision. Trois que ses mains étaient devenus fines,délicates, joliment hâlées et ses ongles parfaitement entretenus, ce qui lui faisait ressentir une immense fierté, quatre que cette fierté  n'était pas naturelle. Cinq que les rayons chauds du soleil le réchauffaient agréablement, six qu'il devrait exposer d'avantage sa peau à cette lumière. Sept que le pronom il le dérangeait et qu'actuellement il se sentait plus femme qu'homme.  Huit que son corps de femme devrait être mis d'avantage en valeur. Neuf qu'une énergie nouvelle et bouillonnante l'habitait et dix qu'elle était prête à redonner au monde une chance. Eh bien ça faisait beaucoup de changement à gérer. Il allait certainement lui falloir une seconde pour s'y faire.

Elle fouilla dans sa valise et fût désespérée de trouver tant d'articles dénués d'intérêts ou de mauvais goût. Cela dit rien qu'un peu d'imagination ne pourrait contourner. Utilisant son matériel scolaire, elle s'élabora sa première tenue de fashionista en coupant ici, dechirant là, collant ici,il lui faudrait des aiguilles et des accessoires. Mais ca ferait parfaitement l'affaire pour une première impression. Un peu de nail art, une touche de rouge sur les lèvres. Et parfait. Encore une oeuvre de la sublime... Jako? Un nouveau corps, un lieu inconnu. Elle parcourut la lettre et... cool une chambre d'hôtel gratuite! Elle avait le nom et la citation parfaite pour cette nouvelle vie.

-Looks like we're not in Kansas anymore!


DERRIÈRE L'ÉCRAN

• On m'appelle : Yoru
• J'ai : 28 ans
• J'ai connu le forum grâce à : un nouveau
• Je pense que le forum est : déjanté
• J'ai trouvé le "Passe-Partout" : il est à trouver dans le règlement du forum et prouve votre lecture de celui-ci
Code ok by Shu' o/

• J'aimerais ajouter que : j'adore ce fo!

©️️ Himitsu no Kii



Dernière édition par Dorothy Oz le Dim 30 Sep 2018 - 19:30, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shultz A. Loran


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Sans emploi
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 344

Carte de Jeu
Double Compte: Giovanni Cacciaguerra
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
9 ★ - Change
MessageSujet: Re: Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)   Sam 29 Sep 2018 - 15:21

Oï, et même si je te l'ai déjà dit sur le discord : bienvenue o/

Tu disposes de 2 semaines à partir d'aujourd'hui pour terminer ta fiche, soit jusqu'au 13 Octobre. Tu sais déjà comment poser des questions pas besoin que je te le dise ;)

Et pour ce que j'ai pu lire ça me paraît bien partit. Bon courage pour finir et à la prochaine o/
Revenir en haut Aller en bas
Dorothy Oz


Féminin Date d'inscription : 28/09/2018
Messages : 35


Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Re: Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)   Dim 30 Sep 2018 - 5:09

Up pour annoncer la fin de la fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Shultz A. Loran


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Sans emploi
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 344

Carte de Jeu
Double Compte: Giovanni Cacciaguerra
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
9 ★ - Change
MessageSujet: Re: Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)   Dim 30 Sep 2018 - 10:22

Oï à toi o/

Alors, tout d'abord tu n'as pas le bon code secret, cherche encore ;)

Mais sinon j'ai deux petites remarques sur ta fiche :

- Je pense que tu as voulu dire "nippo-américaine" et non pas "sino-américaine" (sino étant pour la chine et nippo pour le Japon)
- Il y a quelques légère fautes de frappes, genre "uj besoin naturel", ou "qussi", ce genre de petits trucs. Profites-en pour faire une relecture rapide, j'en ai vu 3-4 je crois, rien d'extraordinaire quoi x)

Voilà, c'est tout pour moi, corrige le code et la nationalité si besoin et je pense que les admins pourront valider ta fiche o/
Revenir en haut Aller en bas
Dorothy Oz


Féminin Date d'inscription : 28/09/2018
Messages : 35


Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Re: Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)   Dim 30 Sep 2018 - 12:21

Code et fiche corrigée!
Revenir en haut Aller en bas
Shultz A. Loran


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Sans emploi
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 344

Carte de Jeu
Double Compte: Giovanni Cacciaguerra
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
9 ★ - Change
MessageSujet: Re: Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)   Dim 30 Sep 2018 - 16:37

Eh bah aller, tu as mon feu vert, plus qu'à attendre un admin o/
Revenir en haut Aller en bas
Miya Hisakawa


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 494

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)   Dim 30 Sep 2018 - 18:27

Coucou! Juste une demande de précision du coup =3 Ton vava, c'est un OC ou un personnage d'un amine/manga? ^^



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
Revenir en haut Aller en bas
Dorothy Oz


Féminin Date d'inscription : 28/09/2018
Messages : 35


Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Re: Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)   Dim 30 Sep 2018 - 18:48

Hello!

Le vava c'est le perso, l'image utilisée sur la fiche c'est un oc.
Revenir en haut Aller en bas
Miya Hisakawa


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 494

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)   Dim 30 Sep 2018 - 18:51

Ah, faudrait donc que ça concorde pour que je puisse te valider ^^



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
Revenir en haut Aller en bas
Dorothy Oz


Féminin Date d'inscription : 28/09/2018
Messages : 35


Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Re: Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)   Dim 30 Sep 2018 - 19:31

Voilà qui est fait!
Revenir en haut Aller en bas
Miya Hisakawa


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 494

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)   Dim 30 Sep 2018 - 21:05





Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dorothy Oz We're not in Kansas Anymore (Terminée)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» don't you trust me anymore? le 14/2/12 à 20h23
» [Validée]FT Kansas auf Elsass
» MOLIÈRE | I'm not able to write anymore (FREE)
» Compte de Kansas J. Elsass
» 01. Not so young anymore, yet just enough

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Gestion de personnage :: Bureau des arrivées :: Dossiers validés-
Sauter vers:  
Top-Sites