Partagez | 
 

 [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]

Aller en bas 
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 489

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Ven 21 Sep 2018 - 4:02

« Time slips away... »

Et le temps passa...


Presque six semaines, déjà. Six semaines qu'elle et Shultz cohabitaient. Le temps avait passé vite aux yeux de l'étudiante. La présence rassurante du saruta-hiko l'apaisait. Avoir quelqu'un à la maison quand on rentrait du boulot ou des cours, c'était si agréable... Et puis... Depuis le premier soir, où ils s'étaient embrassés... Ces papillons dans le ventre ne la quittaient jamais. Dès qu'elle posait les yeux sur lui et son regard doux, quand il l'observait, elle se sentait fondre inexorablement. Elle se sentait bien avec lui. Trop pour que ça puisse durer... n'est-ce pas?

Les semaines avançaient et la nervosité de Miya ne cessait de croître. Un jour, il serait remit... Et si, dans un sens, elle le souhaitait, l'autre partie d'elle n'en avait aucune envie... Parce qu'il s'en irait, alors, et à nouveau, elle serait seule. Y penser lui nouait la gorge et l'estomac. Elle n'avait plus envie d'être seule...

Ce matin là, il faisait frais dehors. Samedi matin, elle n'avait pas cours. Et tant mieux, parce qu'elle n'avait aucune envie de quitter Shultz aujourd'hui. Elle était là, allongée près de lui, à l'observer dormir. Il semblait si paisible quand il dormait... Et encore plus depuis que la douleur ne le faisait plus grimacer. Il était guérit, il fallait voir la vérité en face. Il avait une bonne constitution, il était fort... Tristounette, elle se blottit contre son flan, cachant son visage larmoyant contre ses côtes. Elle passa un bras sur son torse, le serrant avec douceur contre elle. Elle n'avait pas envie qu'il s'en aille. Elle s'était habituée à sa présence. Le minuscule studio semblerait si grand et vide sans lui. Grand.. c'était un comble quand on y pensait. Et pourtant, elle était sûre qu'il lui semblerait immensément vide quand il partirait.

Elle ferma les yeux, essayant de profiter du moment présent. Il était là pour l'instant, tout contre elle, à lui transmettre sa chaleur. Elle aurait si froid la nuit sans lui... Non! Ne pas y penser, ne pas laisser la nostalgie l'envahir déjà. Il fallait bien qu'il reprenne sa vie là où il l'avait laissée. Ils ne pouvaient pas rester indéfiniment ainsi, dans cet espèce de cocon loin de tout. Ce n'était pas ça, la vie...

Elle repensa au premier jour, celui où elle l'avait trouvé. Elle ne savait exactement comment, mais ce jour-là, elle avait pu effleurer l'âme de l'homme du doigt. Il lui avait fait confiance. Pourquoi? Personne ne saurait le dire vraiment. Après tout, elle n'était qu'une étrangère. Oui, elle l'avait secouru, mais ça ne voulait pas nécessairement dire qu'elle était digne de sa confiance. Jusqu'à présent, il n'avait pas eu à le regretter. Et elle non plus, d'ailleurs. Une certaine complicité s'était développée entre eux et ça lui réchauffait vraiment le coeur.

À ce souvenir, Miya finit par sourire, frottant son nez contre ses côtes. Elle allait le réveiller si elle continuait... Mais elle avait besoin d'affection là. Attentionnée, elle caressa son torse des doigts, le laissant s'éveiller en douceur, déposant un petit baiser sur son flan de temps en temps.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~


Dernière édition par Miya Hisakawa le Dim 7 Oct 2018 - 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Sans emploi
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 342

Carte de Jeu
Double Compte: Giovanni Cacciaguerra
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
9 ★ - Change
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Lun 24 Sep 2018 - 8:28


Je dormais d’un sommeil de plomb. J’ai toujours eu un bon sommeil, et heureusement d’ailleurs, mais suites aux blessures la douleur me privait d’un sommeil réellement réparateur. Il m’est arrivé plusieurs fois durant les six dernières semaines d’observer la jeune femme qui dormait, elle, paisiblement à mes côtés.

Je fus réveillé en douceur ce matin-là. Elle ne travaillait pas et n’avait pas cours non plus donc nous avions un peu trainé. Enfin je supposais, je n’avais pas encore regardé l’heure. Je n’avais même pas encore ouvert les yeux. Je la sentais blottie contre moi. Mes sensations revenaient progressivement, les unes après les autres. Je sentais son bras sur mon torse, son nez qu’elle frottait contre mes côtes et les doux baisers qu’elle déposait sur mon flanc. Mais c’est une autre sensation qui me dérangea et qui me poussa à émerger et à ouvrir mes yeux.

“Pourquoi tu as pleuré ?”

En même temps que ma question, j’avais posé ma main sur sa tête et je laissais couler ses cheveux entre mes doigts. Ma seconde main alla se poser sur la sienne, celle qui était posée sur moi. Je tentais de la regarder mais elle était bien dissimulée contre moi.

J’appréciais sa présence, elle était réconfortante et sa douceur parvenait à passer au travers de la carapace que je m’étais construit. La haine et le ressentiment n’avaient plus d’emprise sur moi lorsque j’étais avec elle. Néanmoins, je n’oubliais pas que je m’étais fait des ennemis ici et que j’étais dangereux pour elle. Je ne voulais pas qu’il lui arrive quoi que ce soit. Ca me faisait mal de l’admettre mais j’allais devoir partir, tôt ou tard il allait falloir partir aussi loin que possible pour ne plus la mettre en danger.

C’est pour cela que je profitais autant que possible de mon temps avec elle. Je savais que lorsque j’allais la laisser, j’allais devoir affronter le mécontentement de Steph’ que j’ai laissé sans nouvelles, la mafia qui doit toujours être à mes trousses, la solitude. De nouveau j’allais me retrouver seul. Entouré par la haine et le mépris pour les autres, par cette envie de tuer et de détruire pour purger la planète de ce parasite qui l’a infecté.

Ma main qui était dans les cheveux de Miya glissa dans son dos. Ce fut mon tour de la caresser doucement. J’attendais sa réponse, espérant capter son regard avec le mien. Au bout d’autant de temps, j’avais fini par m’habituer à ces contacts, quand elle se collait à moi. Ces signes affectifs que j’avais oublié, que je pensais ne plus jamais connaître. Je voulais la réconforter, lui apporter le bien-être qu’elle me transmettait.

Pour être tout à fait honnête j’avais bien une petite idée de la raison de sa tristesse. Nous étions en fin avril et cela faisait presque un mois et demi que je vivais chez elle. Avec ses compétences en premiers soins, elle avait dû comprendre que j’étais rétabli et se souvenait de mes paroles du premier soir. Je devais partir, pour sa propre sécurité. Mais à son comportement je devinais qu’elle n’avait aucune envie de me laisser partir. Je dois bien avouer que je n’avais aucune envie de partir sans elle non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 489

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Dim 30 Sep 2018 - 4:48

« Time slips away... »

Et le temps passa...


Elle avait finit par le réveiller, évidemment. C'était tout de même un peu le but de la manoeuvre, elle voulait passer du temps avec lui avant que...

Sa pensée fut immédiatement interrompue. La première chose qu'il lui dit lui serra le coeur.

« Pourquoi tu as pleuré? »

Aussitôt la phrase prononcée, elle se remit à pleurer tout contre lui. Ses doigts glissèrent dans ses cheveux en une douce caresse qui se voulait rassurante. Sa main chaude se posa sur la sienne et des sentiments tout à fait contraires se battirent au fond de son coeur. D'un côté, il y avait cette peur poignante, cette tristesse infinie de le voir s'en aller... Et de l'autre, cette sensation d'être si bien, tellement en sécurité dans ses bras. Était-ce mal de vouloir le garder près d'elle? Était-ce trompeur de penser qu'elle était en sécurité avec lui? Il le lui avait bien dit... Il ne voulait pas attirer des gens peu recommandables à elle. Et il était convaincu que, tôt ou tard, il serait la raison de son malheur. Sauf que, même si elle croyait ce qu'il lui disait, une part encore plus grande d'elle lui soufflait qu'elle devait s'accrocher, ne pas le laisser disparaître de sa vie.

Elle entrelaça ses doigts avec les siens, frottant son visage en pleurs contre son flanc. Elle se sentait ridicule de pleurer comme ça, comme une petite fille. Néanmoins, elle recula un peu la tête pour pouvoir le regarder. Elle se perdit un moment dans ses yeux sombres, souriant au travers de ses larmes. Sa main libre remonta vers son visage, caressant doucement sa joue du bout des doigts.

C'est la voix brisée qu'elle finit par dire:

« Je ne veux pas que tu me quittes... »

Suite à cet aveu, elle pleura de plus belle, venant cueillir ses lèvres dans un baiser désespéré, intense. Elle moula son corps au sien, enchevêtrant ses pieds frais avec les siens, si chauds... Elle aurait si froid, sans lui, si froid... Son coeur se mit à battre plus fort alors que le baiser s'intensifiait, lui coupant le souffle. Elle ne voulait plus le lâcher, plus jamais. Ses mains vinrent se poser de chaque côté de son visage comme pour le garder contre elle encore plus. Il ne pouvait pas l'abandonner... non?


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Sans emploi
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 342

Carte de Jeu
Double Compte: Giovanni Cacciaguerra
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
9 ★ - Change
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Lun 1 Oct 2018 - 11:09


Je suppose que ce n’était pas très délicat de lui poser cette question. C’était peut être même pire sachant que j’avais déjà ma petite idée sur la raison de ses pleurs. Mais je suis comme ça, j’aime la franchise et je préfère me baser sur des informations vérifiées plutôt que sur des spéculations. Étant donné le temps que j’ai passé sans réelle relation sociale, surtout les relations positives, qui plus est, il me paraissait important d’être sûr de moi.

Alors quand elle se remit à pleurer en se frottant à moi, cela valait tous les mots qu’elle aurait pu prononcer. Je la sentais dans une grande détresse et je la serrais contre moi pour tenter de la rassurer. Elle tenta bien de me sourire en relevant la tête et en me regardant dans les yeux, mais ses larmes noyaient son visage depuis ses yeux rougies par la tristesse. J’étais désolé de lui faire subir cette épreuve. Et je savais pertinemment que je n’en mènerais pas large non plus si je n’avais pas enfermé mes émotions profondément en moi. Enfin, je pensais à cet instant les avoir suffisamment bien scellé.

La simple phrase qu’elle prononça la fit pleurer de plus belle. Elle m’embrassa et je choisis de répondre à son baiser. J’y mis autant d’intensité qu’elle, je voulais qu’elle comprenne que moi non plus je ne voulais pas la laisser. J’espérais qu’elle comprenne que c’était pour son propre intérêt. Elle ne devait pas rester près de moi, elle en souffrirait et elle subirait les conséquences de mes actions.

Je l’enlaçais et la serrait plus fort contre moi. Je ne voulais plus relâcher cette étreinte, plus elle durerait, plus je resterais avec elle et plus je retardais mon départ. Sa fraîcheur me faisait tant de bien. Moi qui avais tout le temps chaud, je trouvais mon équilibre avec elle. Malgré ses larmes qui ruisselaient sur mon visage, je maintenais ce baiser, cette étreinte. Mes mains caressaient son dos tout en la collant à moi. Je choisis de la laisser mener, lui laissant briser ce baiser quand elle le voudrait. En attendant je savourais le touché de ses lèvres sur les miennes et le contact de nos deux corps. Mes mains parcouraient son dos en étant passées sous son haut de pyjama. Sa peau était si douce et agréable que je ne pouvais en détacher mes mains.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 489

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Sam 6 Oct 2018 - 4:24

« Time slips away... »

Et le temps passa...


La réaction de Shultz fût à la hauteur de ses espérances. Il la serra avec force contre lui, de ses bras si forts qui la faisaient paraître si minuscule, mais où elle se sentait si bien. Une fois de plus, elle humidifiait ses joues de ses larmes, mais elle s'en foutait cette fois-ci. Elle voulait simplement faire durer l'échange, qu'il ne la quitte plus jamais, qu'ils restent ainsi jusqu'à la fin des temps. Elle savait qu'elle se berçait d'illusions, mais la réalité était trop difficile à affronter pour l'instant. Elle préférait rester encore quelques temps dans le rêve.

Loin de mettre fin au baiser passionné, elle le prolongea au contraire, l'attirant sur elle d'une légère pression des mains. Elle voulait lui faire comprendre... comprendre quoi? Qu'elle ne l'abandonnerait pas? Mais avait-elle réellement ce choix? S'il décidait de partir sans laisser de traces, arriverait-elle à le retrouver? Il lui avait donné un numéro où le joindre, non? En cas de souci... Elle l'utiliserait certainement...

Mais pour l'instant, tout ce qui comptait, c'était lui et elle, dans ce lit. Elle s'était glissée sous lui, il la dominait de toute sa grandeur à présent. Ses mains glissèrent le long de son dos nu, effleurant sa peau si meurtrie par les combats. Elle voulait prendre soin de cet homme. Elle avait l'impression que c'était le seul but de sa vie à présent. C'était faux, bien sûr, mais il surpassait tous les autres. Elle le voulait près d'elle... Elle le serra avec force, l'empêchant de reculer, son torse écrasant sa volumineuse poitrine. À bout de souffle, elle dû rompre le baiser quelques secondes, plantant son regard fiévreux dans le sien. Ses yeux rougis d'avoir pleuré ne cachaient en rien sa véritable envie. Les joues roses, elle enfouit son visage contre son cou pour dissimuler sa gêne. Les mots se bloquèrent un peu au fond de sa gorge, mais elle finit par les laisser sortir dans un chuchotement à son oreille.

« Fais-moi tienne... »

Pour montrer qu'elle était sérieuse, elle réussit à planter ses yeux pâles dans les siens, même si son visage était cramoisi. Elle avait eu le cran de le lui dire... Elle se força à le regarder, ne pas détourner le regard malgré son visage en feu. Il fallait qu'il comprenne qu'elle était très sérieuse. Qu'elle pensait chaque mot qu'elle lui disait. Qu'il voit en elle son désir...



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Sans emploi
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 342

Carte de Jeu
Double Compte: Giovanni Cacciaguerra
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
9 ★ - Change
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Lun 8 Oct 2018 - 8:41


Elle répondit à mon étreinte en intensifiant son baiser. J’y répondait également, me délectant de ses lèvres si douces. Elle me fit basculer sur elle, tout en continuant de m’embrasser. Elle passa à son tour ses mains dans mon dos tandis que les miennes s’étaient déplacées, la première derrière sa nuque et la seconde dans ses cheveux. Je me servais de mes bras pour soutenir mon poids, dans cette position j’avais peur de l’étouffer. Elle paraissait si fragile ainsi placée que je ne pouvais m’empêcher de vouloir la ménager. Mais elle intensifia l’étreinte, me plaquant contre elle et son corps voluptueux.

Lorsqu’elle détacha ses lèvres des miennes, elle était à bout de souffle. Néanmoins, elle plongea son regard dans le mien et j’y vis le même désir que celui qui m’habitait en ce moment. Visiblement gênée par son désir et certainement par le fait qu’il était aussi flagrant, elle enfouit son visage dans mon cou. J’accompagnai ce mouvement en soutenant sa tête avec ma main. Notre étreinte avait réveillé une partie de moi que je pensais disparue à jamais. Enfin, plusieurs même, et en même temps ce n’était pas uniquement cet instant, mais aussi tous ceux qui l’avaient précédé.

C’est alors que son murmure parvint à mon oreille. Elle réussit même à me regarder dans les yeux. Elle avait le visage écarlate mais commençant à bien connaître son caractère, je savais à quel point c’était difficile pour elle de ne pas détourner le regard. Un sourire se dessina malgré moi sur mon visage et je répondit dans un souffle :

“Pas besoin de me le dire deux fois.”

Pour lui montrer que j’étais plus que sérieux, je pris appui sur l’un de mes bras, tandis que de la main qui était libre de ses mouvements, je descendais le long de son corps en une lente caresse aussi sensuelle que je le pu. Dans le même temps, je couvris son cou de tendres baisers, descendant lentement vers sa généreuse poitrine.

Ma main arriva sur sa cuisse en même temps que mes lèvres au creu de ses seins. Empoignant fermement la première, je remontais le long de son cou de l’autre côté. Arrivé en haut de mon ascension, je reculai légèrement pour planter mon regard dans le sien avant de l’embrasser avec envie. Elle avait réveillé un appétit longtemps ignoré et laissé de côté. Durant cet échange langoureux, ma main qui tenait sa cuisse se déplaça pour glisser sous son t-shirt et remonta le long de ses courbes. Je n’avais plus qu’une idée en tête, parcourir son corps dans son intégralité pour en connaître chaque petit recoin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 489

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Lun 8 Oct 2018 - 21:18

« Time slips away... »

Et le temps passa...


Le sourire de Shultz, si doux, si tendre, fit battre son coeur encore plus fort.

« Pas besoin de me le dire deux fois. »

Elle planta ses yeux dans les siens. Il ne plaisantait pas du tout non plus... Dans une douce caresse, il effleura son corps, descendant lentement, lui arrachant une multitude de frissons. Il plongea dans son cou pour le couvrir de baisers et elle ne put retenir un léger soupir de plaisir, fermant les yeux pour ressentir au mieux ces sensations si longtemps oubliées. Sa main sur sa cuisse lui fit comme une décharge électrique le long de la colonne tellement ça l'excitait. Elle attendait ce moment depuis quelques temps déjà... Il était blessé, il ne pouvait pas se permettre ce genre d'activité... Mais maintenant qu'il était remis, elle ne se gênerait pas.

Alors que le visage de Shultz se glissait sur sa poitrine, elle cambra le dos, comme par réflexe, pour lui faciliter la tâche. L'une de ses mains remonta le long de son dos, effleurant sa peau du bout des ongles pour la poser sur sa nuque, le maintenant contre elle. Il finit par redresser la tête, l'observant un moment avec ce regard enflammé qui la fit frissonner agréablement. À nouveau, il vint cueillir ses lèvres dans un baiser qui n'avait rien de sage. Elle se laissa complètement aller, passant l'une de ses mains de long en large de son dos nu. Au bout d'un moment, elle le laissa prendre place entre ses cuisses, l'emprisonnant direct en croisant ses jambes autour de sa taille. Elle avait envie de lui depuis longtemps et ses gestes montraient clairement son impatience. La main chaude de Shultz glissa sous son haut et sa respiration se fit plus chaotique, plus saccadée. Elle intensifia encore plus le baiser, laissant sa langue danser avec la sienne, gémissant parfois contre ses lèvres. Ses doigts aventureux descendirent lentement dans le bas du dos du jeune homme, effleurant ses fesses avec envie alors que son autre main se posait sur sa joue brûlante. Ce qu'elle adorait sa chaleur... Elle la réconfortait tant, elle qui avait toujours si froid. Et la présence de Shultz réchauffait également son âme gelée, son coeur prit dans la glace. À ses côtés, elle fondait doucement pour laisser place à celle qu'elle était vraiment: une femme qui avait tant d'amour à donner...

Elle ne lâcha ses lèvres que le temps de se débarrasser de son haut, le laissant pitoyablement traîner sur le sol. Vu qu'elle était en pyjama, Shultz pouvait à présent admirer sa poitrine nue, même si elle ne lui laissa guère le temps de l'observer. Elle avait reprit directement ses lèvres des siennes avec avidité. Chaque milliseconde passée trop loin de lui était un pur gâchis en ce moment...



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Sans emploi
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 342

Carte de Jeu
Double Compte: Giovanni Cacciaguerra
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
9 ★ - Change
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Mar 9 Oct 2018 - 11:28


Miya m’avait invité à prendre place entre ses jambes tandis que sa main parcourait mon dos. Notre baiser enflammé, les jambes autour de ma taille ainsi que sa main qui venait de descendre en bas de mon dos étaient autant de signaux que je n’avais pas manqué. Elle et moi partagions le même désir. Et c’était d’autant plus clair lorsqu’elle rompit notre baiser pour enlever son haut de pyjama. Je pu brièvement apercevoir sa magnifique poitrine avant qu’elle ne se jette à nouveau sur mes lèvres.

Ma main qui était auparavant sous son t-shirt glissa lentement le long de son flanc et s’insinua sous son short, venant saisir l’une de ses fesses. Je me délectais d’absolument tout, du ballet de nos langues, du contact de sa poitrine sur mon torse et de la douceur de sa peau sous la paume de ma main. Mon désir continuait à grandir et, rompant notre baiser, ma main lâcha sa fesse. Elle remonta progressivement le long de son dos tandis que je la couvrais de doux baisers en descendant son cou, puis le creux de ses seins pour descendre le long de son ventre. Ma seconde main, elle, était descendue de sa nuque vers sa poitrine généreuse pour la caresser tendrement.

Mes mains descendirent alors sur ses hanches tandis que je déposais un dernier baiser sur son nombril. Me redressant en prenant appui sur ma main gauche, je contemplais la vue une seconde en laissant ma main libre vagabonder sur le corps sublime de la jeune femme toujours accrochée à moi avec ses jambes autour de mon bassin. Je soulevais alors le haut de son corps de ma main libre pour venir la plaquer contre moi et je m’assis sur mes chevilles. Elle se retrouva assise sur mes jambes, l'agrandissant un peu au passage et réduisant de fait notre différence de taille.

Serré à elle dans cette position, je déposai quelques baiser dans son cou avant de lui sussurer à l’oreille :

“J’ai terriblement envie de toi, mais je ne voudrais pas te brusquer.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 489

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Mer 10 Oct 2018 - 3:24

« Time slips away... »

Et le temps passa...


Les gestes de Shultz ne laissaient pas place au doute: il avait envie d'elle autant qu'elle avait envie de lui. Le baiser s'éternisait alors que la main chaude de son amant s'insinuait sous son short, attrapant une de ses fesses. La sienne vint glisser sur son torse malmené, couvert de cicatrices. Mais à ce moment, elle ne s'inquiétait pas de ses blessures ou de la vie orageuse qu'il semblait mener. Elle vivait l'instant présent, savourant chaque caresse, chaque baiser, chaque murmure. La tête lui tournait sous les sensations, elle avait oublié à quel point c'était bon...

Sa main remonta lentement dans son dos alors que ses lèvres au contraire descendaient le long de son corps, effleurant sa poitrine, cajolant son ventre sensible. Elle frissonna atrocement, c'était son point faible, son ventre... Dès qu'on y touchait, elle avait une réaction brusque de désir. Elle ferma les yeux un instant alors que Shultz venait caresser ses seins avec douceur. Elle se mordilla la lèvre inférieure, comme pour tenter de réprimer son envie de gémir, mais son visage déformé par le plaisir et la cambrure de son dos, lorsqu'il la touchait, exprimaient clairement ce qu'elle ressentait. Elle ouvrit les yeux et regarda le jeune homme l'admirer, rougissant doucement sous son regard enflammé. Il semblait apprécier la vue... Chaque parcelle de peau qu'il touchait semblait s'électriser sous ses doigts, son corps ayant sa volonté propre. Elle ne contrôlait plus rien, mais ça ne l'effrayait pas. Au contraire...

Il la prit doucement contre lui et elle s'accrocha alors qu'il se redressait, la faisant s'asseoir sur lui. Ses jambes autour de sa taille, ses bras autour de son dos, son visage dans son cou, elle parsemait la peau chaude du Saruta de petits baisers papillon alors qu'il murmurait à son oreille.

« J’ai terriblement envie de toi, mais je ne voudrais pas te brusquer. »

Elle recula un peu pour pouvoir planter son regard dans le sien, posant ses mains de chaque côté de son visage. C'est d'un ton résolu mais tendre qu'elle déclara:

« Ne t'inquiète pas pour moi. »

Elle sourit doucement, caressant sa joue avec tendresse, admirant chaque parcelle de son visage. Avec elle, il était si doux, si prévenant... Elle savait, sans l'avoir jamais vu de ses yeux, qu'il laissait rarement cette partie de lui prendre le dessus sur le reste. Il le lui avait fait comprendre et quelque chose au fond de son ventre lui disait qu'elle était privilégiée. Qu'elle touchait du doigt une partie de son âme, bien dissimulée. Et elle avait envie que cette confiance qu'il plaçait en elle ne soit pas déçue.

C'est avec une infinie tendresse qu'elle vint prendre ses lèvres dans un baiser lent, profond, alors qu'elle se serrait contre lui. Elle se sentait avide de ses caresses, de ses attentions, de ses baisers, de son regard doux quand il posait les yeux sur elle. Elle en voulait plus encore...

Le baiser presque sage glissa graduellement vers la fougue alors qu'elle se mouvait sur lui. À nouveau, leurs langues s'entremêlèrent. Fermement coincé entre ses cuisses, Shultz ne pouvait pas se dérober à son étreinte. Il ne semblait pas en avoir envie non plus, vu ce qu'il venait de lui dire. Son souffle se fit de plus en plus court à mesure que le désir montait au fond de son ventre. Ses mains avaient quitté ses joues pour rejoindre son dos qu'elle griffa doucement de ses ongles, sans laisser de marques. Juste comme si elle lui donnait la permission. Il pouvait y aller, elle n'avait pas peur de lui...


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Sans emploi
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 342

Carte de Jeu
Double Compte: Giovanni Cacciaguerra
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
9 ★ - Change
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Mer 10 Oct 2018 - 8:55


J’étais satisfait et content de la voir prendre autant de plaisir. Ses frissons et la cambrure qu’elle prenait quand je la touchais et l’embrassais, son teint rougissant et ses mains balladeuses ne pouvaient que me satisfaire. Lorsque je l’avais assise sur moi, elle s’était accrochée, me serrant dans ses bras et m’enserrant la taille de ses jambes. Ce contact quasi-total de nos deux corps enflammait mon désir et dans cette position j’avais une main dans son dos pour la soutenir et la coller contre moi et une qui baladait librement entre le bas de sa cuisse et son flanc. Ces caresses étaient autant pour elle que pour moi, sa peau si douce sous la paume de ma main était un pur régale.

Elle planta son regard dans le mien suite à mon petit aveu. Ce que je voyais dans ses yeux ce n’était plus de la timidité ou de la tristesse, mais de la tendresse et une résolution bien marquée. Elle caressa mes joues si tendrement que je ne me rappelais pas avoir jamais ressenti cela. Un sourire se dessina sur mon visage et sa réponse me soulagea. Elle souhaitait effectivement allait aussi loin que moi et pour finir de me le prouver, elle m’embrassa. Sans n’y mettre aucune fougue, elle le rendit intense, prenant, presque envoûtant. Elle se serra contre moi et je m’efforçais de la serrer dans mes bras.

Progressivement, notre envie commune intensifia ce baiser, nos langues se mêlant l’une à l’autre, et nos corps bougeants à l’unisson. Ma main qui était dans son dos vint se placer en haut de sa nuque tandis que la seconde saisissait sa cuisse avec envie. Je sentis ses ongles dans mon dos, ce n’étaient plus de simples caresses, on venait de passer à l’étape suivante. En réponse à cette invitation, je rompis ce baiser pour lui mordre la lèvre inférieur. Je l’allongeais lentement, faisant exprès de faire durer l’instant pour me libérer de l’étreinte de ses jambes. Descendant à nouveau tout le long de son corps en le couvrant de baisers, je m’attardais un peu sur son ventre, puis son bas-ventre. Arrivé à son short, je me redressai et m’attelai à la débarrasser de ce qui lui restait d’habits nocturnes.

Une fois mise à nue, je remontais le cours de ses courbes tout en parcourant sa féminité du bout de mes doigts. Venant déposer quelques baisers dans son cou, je murmurais à son oreille.

“Est-ce que tu as de quoi nous protéger ?”

Je ne voulais en rien casser le rythme ni gâcher ce moment, mais ma prudence, l’affection sincère que j’éprouvais pour Miya et surtout ce dont j’avais pu être témoin dans la rue m’obligeaient à poser cette question.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 489

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Mar 16 Oct 2018 - 0:06

« Time slips away... »

Et le temps passa...


Shultz ne rompit le baiser intense que pour venir saisir sa lèvre inférieure entre ses dents, joueur. Elle était, en cet instant, totalement à lui. De ses bras forts, il la fit doucement basculer à nouveau, son dos retrouvant la douceur de ses draps. Elle le suivit des yeux alors qu'il déposait une lignée de baisers sur son corps, frémissant lorsqu'il arriva à son ventre. Elle avait relâché l'étreinte de ses jambes et il en profita pour la débarrasser du dernier vêtement qu'elle portait encore. Elle rougit légèrement sous son regard alors qu'elle se retrouvait nue devant lui. Il n'était que le deuxième homme à qui elle s'offrait et le premier remontait à plusieurs années déjà...

C'est avec douceur qu'il caressa son corps, effleurant son intimité des doigts et elle frissonna de tout son corps. Il se pencha sur elle pour déposer de petits baisers dans son cou et elle passa ses mains dans son dos en réponse.

« Est-ce que tu as de quoi nous protéger ? »

Normalement, elle n'aurait pas pu répondre oui à cette question. Pourquoi aurait-elle des préservatifs après tout? Mais elle avait prévu le coup. En sortant du boulot un soir, elle s'était arrêtée à la pharmacie pour en acheter. Au cas où... pas vrai? Mieux valait prévenir que guérir...

Attendrie, elle se redressa un peu pour prendre à nouveau ses lèvres des siennes, ne répondant pas tout de suite à sa question. Lorsqu'elle finit par rompre le baiser, elle se pencha vers l'une de ses table de chevet et en sortit un petit emballage qu'elle coinça entre ses dents le temps de le débarrasser de ses vêtements aussi. Elle l'observa un petit moment, passant ses doigts sur son torse, les laissant descendre le long de son ventre, effleurant son membre dans une première caresse. Son envie de lui grimpa encore d'un cran et elle déchira l'emballage de la protection avec ses dents avant de l'installer elle-même en regardant Shultz dans les yeux tout le long du processus. Posant ses mains de chaque côté de son visage, elle l'attira à elle dans un autre baiser enflammé, le serrant contre elle de toutes ses forces. Ses mains glissèrent dans son dos, atteignant les fesses qu'elle agrippa fermement. Le message était clair, mais elle ajouta quand même, le regardant dans les yeux:

« Vas-y... »

Délicatement, l'une de ses mains quitta ses fesses pour remonter vers leurs visages. Elle passa son index sur les lèvres de son amant, souriant doucement. Elle n'avait pas peur. Elle le voulait lui...


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Sans emploi
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 342

Carte de Jeu
Double Compte: Giovanni Cacciaguerra
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
9 ★ - Change
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Jeu 18 Oct 2018 - 9:57



Elle ne répondit pas à ma question. Non pas que ça me dérange, j’aimais toujours autant ses baisers, mais je ne savais pas vraiment comment le prendre, ce que cela signifiait. Il s’avéra en fait que je me posais simplement trop de questions, elle sépara ses lèvres des miennes pour se pencher sur une table de chevet. Je l’observais tandis qu’elle tirait l’objet demandé d’un tiroir. Le saisissant entre ses dents, elle se servit de ses mains libres pour m'ôter ce qu’il me restait. Elle resta une seconde à m’observer, visiblement satisfaite de ce qu’elle voyait. Tandis que sa caresse faisait encore monter mon envie, elle déchira l’emballage avec ses dents. Je dois bien avouer que ça fit son petit effet, tout autant que son regard tandis qu’elle installait la protection. À cet instant précis, elle n’avait plus rien de la jeune étudiante timide qui m’avait accueillie chez elle le premier soir.

Tandis qu’elle m’embrassait et se cramponnait à ma croupe, je caressais sa poitrine avec envie d’une main, l’autre le long de son flanc. Elle ne rompit le baiser que pour confirmer l’évidence. Ce à quoi je répondis dans un sourire plein de malice :

“Bien, mademoiselle.”

Je déposais un léger baiser sur son doigts venu caresser ma bouche. Ma main quitta son flanc pour glisser sur sa cuisse, la saisissant doucement tandis que celle qui était sur sa poitrine vint se poser délicatement sur sa joue. Me frayant un chemin, je m’insinuais en elle, lentement, en restant à son écoute malgré le désir qui brûlait en moi. Je déposai quelques baisers dans son cou avant de le mordre doucement. La sentir tout autour de moi de la sorte était agréable, voire enivrant, elle peuplait mon esprit autant qu'elle accaparait mon corps. Je parcourais sa cuisse de ma main, la saisissant parfois tandis que notre ballet continuait. Son cou ne me suffisait plus, d’envie je remontais jusqu’à ses lèvres, mordillant celle du bas avant de l’embrasser avec fougue.

Ma main qui caressait sa joue parcourait chaque parcelle accessible de son corps nu. Jouant ici avec l’extrémité de son sein, effleurant par là sa hanche, remontant le cours de sa jambe pour finalement repartir en sens inverse vers le cou de la jeune femme. Je ne détachai mes lèvres des siennes que pour venir lui sussurer à l’oreille :

“Dis moi ce que tu veux, aujourd’hui je suis tout à toi.”
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 489

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Jeu 18 Oct 2018 - 16:36

« Time slips away... »

Et le temps passa...


Il était... tellement adorable à cet instant! Il effleurait son corps avec une telle délicatesse, comme s'il avait peur qu'elle se brise en un million de morceaux s'il y allait trop fort. Sous ses doigts, elle frissonnait sans arrêt, le souffle de plus en plus court. Elle ne se souvenait pas avoir éprouvé tant de désir pour quelqu'un avant lui. Elle brûlait d'envie sous la moindre caresse, le moindre baiser, le moindre regard. Elle le voulait si fort...

Heureusement, il ne mit pas longtemps à exaucer son souhait.

« Bien, mademoiselle. »

Un baiser adorable sur son doigt et elle laissa sa main remonter légèrement sur sa joue, l'effleurant à peine. Elle voulait qu'il ressente toute la tendresse qu'elle avait pour lui en cet instant. Qu'il se sente important, aimé, alors qu'il n'en avait pas l'habitude. Elle voulait prendre soin de lui... À son tour, Shultz posa sa main sur sa joue et elle riva son regard dans le sien alors qu'il entrait en elle avec douceur. Elle eut l'impression que son souffle se coupait dans sa gorge tellement les sensations, inhabituelles, étaient puissantes. Elle ne put empêcher un long gémissement de s'échapper de ses lèvres, presque dans un soupir. Elle ne pouvait lui mentir alors que, dans ses yeux, son plaisir était flagrant. Elle passa sa main sur sa nuque pendant qu'il fondait dans son cou pour l'embrasser et elle ferma les yeux pour mieux ressentir. Elle entremêla ses jambes avec les siennes, le gardant prisonnier en elle, se mouvant au même rythme que lui.

Il finit par revenir lui voler un baiser plein de passion et elle y répondit avec tout autant de fougue, ses doigts remontant le long de son échine pour venir se poser de chaque côté de son visage à nouveau. Leurs langues dansèrent un long moment ensemble jusqu'à ce que Shultz ne finisse par le rompre pour venir susurrer à son oreille.

« Dis moi ce que tu veux, aujourd’hui je suis tout à toi. »

Son coeur rata un battement à cette phrase beaucoup trop adorable. Elle guida son visage en face du sien pour pouvoir le regarder, souriant avec douceur, laissant ses doigts vagabonder sur sa peau chaude et douce. Elle laissa un moment le silence les envahir, seulement ponctué par quelques soupirs de plaisir.

« Et moi à toi... Fais-moi l'amour, Shultz... »

Un immense frisson parcouru tout son corps alors qu'elle laissait cette phrase s'échapper dans un souffle. Ça y était. Elle avait un coup de coeur pour lui depuis quelques temps déjà, mais là, à cet instant précis, elle sut qu'elle était amoureuse. Complètement et éperdument amoureuse...

Son coeur se mit à se débattre avec force au fond de sa poitrine. S'il ne voyait pas ses sentiments dans ses yeux, c'est qu'il ne regardait pas très bien... C'était évident. Impossible de le cacher ou de mentir. Elle l'aimait si fort déjà qu'elle ne s'imaginait plus vivre sans lui.

Étourdie par la violence de ses sentiments, elle se jeta à nouveau sur ses lèvres, avide de ses baisers. Elle ondulait des hanches au même rythme que lui, refusant de le laisser s'éloigner ne serait-ce qu'une seconde. Elle mourrait s'il s'éloignait... Non?

Ses mains tenaient toujours son visage, caressant ses joues des doigts avec une infinie douceur malgré la fougue du baiser. Elle voulait qu'il comprenne, sans qu'elle ait à le dire...


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Sans emploi
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 342

Carte de Jeu
Double Compte: Giovanni Cacciaguerra
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
9 ★ - Change
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Ven 19 Oct 2018 - 14:26


Je sentis un bouleversement en elle. Lorsqu’elle prit mon visage dans ses mains pour plonger son regard dans le miens. Elle ne parla pas tout de suite. Je devinais qu’elle souhaitait me dire quelque chose. L’attente n’était rythmée que par nos mouvements synchrones. Quand finalement elle ouvrit la bouche, elle lâcha une bombe dans mon esprit. D’un souffle elle venait de renverser mon monde et tout se mélangeait dans mon esprit.

Ce que je vis dans ses yeux après cet instant, je dois avouer que j’en avais peur. Tout cela me terrifiait bien plus que frôler la mort ou que de devoir ôter la vie. Je venais de faire un bond dans le vide. Je m’étais laissé tenter et voilà que je répondais à son fougueux baiser avec autant de force. Je ne savais ce qui m’habitait durant cet échange. Je n’avais jamais ressenti tout cela et pour la première fois de ma vie je ne me comprenais pas.

Je m’abandonnais totalement à ce bouleversement nommé Miya et me pressait plus fort encore contre elle. J’étais ivre, ivre de son corps, ivre de sa présence, ivre d’elle. Moi qui abhorrait les camés dans la rue voilà que je venais de subir le même sort. Si l’homme que je suis était faillible, ce n’était que pour ses yeux, ses deux perles pâles qui étaient parvenues à percer mon armure.

Le conflit en moi subit une trêve tandis que mes lèvres se décollaient des siennes et que je la regardais dans les yeux. Je crois que même moi à cet instant je ne savais ce qui se déroulait dans mon esprit. Ma main qui était sur sa joue glissa pour se noyer dans ses cheveux tandis que mes lèvres descendait tendrement dans son cou pour y déposer des caresses. Tandis que j’essayais de me concentrer sur les indices qu’elle me laissait à propos de son plaisir, je glissais à son oreille.

“Tu fais une erreur, tu sais. Je suis dangereux, rappelle toi.”

Cette réplique était autant sincère qu’un jeu. Elle avait su prendre possession de moi. Puisque c’était ainsi je ne voulais plus fuir. Après mes leçons de morales sur la solitude que j’aimais tant, je faisais le choix délibéré de me lier à cette jeune femme. Dans l’esprit du jeu, je m’ennivrais encore davantage de son corps, de sa peau contre la mienne. Accélérant graduellement la cadence, je descendais mon visage en direction de sa poitrine en laissant une traîné de baisers sur mon sillage. Une fois à destination je savourais pleinement l’instant, continuant à jouer avec elle tandis que le plaisir montait crescendo. Saisissant l’un de ses tétons entre mes lèvres, le suçotant avec envie. Mes lèvres laissèrent leur place à mes dents, venues mordiller malicieusement la même extrémité tandis qu’une main toujours dans les cheveux de ma belle, la seconde embrassait la courbure de son rein.

Toutes ces sensations couplés à notre ballet incessant commençaient à avoir raison de moi. Remontant mon visage vers le sien, je prenais ses lèvres d’assaut. Je comptais profiter de cette grasse matinée pour la combler. Elle était de loin la meilleure chose qu’il me soit arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 489

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Mar 23 Oct 2018 - 3:53

« Time slips away... »

Et le temps passa...


Elle le voyait. Dans ses yeux, cette espèce de terreur, d'un côté, cette peur terrible comme lorsqu'on se jette dans le vide sans parachute. C'était exactement ça. Oui, c'était effrayant, mais elle n'avait pas envie de renoncer encore par peur. Elle en avait assez de se laisser mener par le bout du nez par cette chose en elle. Elle avait gagné trop souvent le combat contre elle. La peur. Elle gagnait toujours. Mais aujourd'hui... Aujourd'hui, c'était un jour spécial. La peur ne gagnerait pas. Elle ne la laisserait pas faire. Pas cette fois.

Shultz plongea ses yeux sombres dans les siens et elle pouvait presque voir les pensées se bousculer dans son esprit. Elle se contenta de lui sourire avec tendresse avant qu'il ne laisse glisser son visage dans le creux de son cou, effleurant sa peau de ses lèvres. Une de ses mains remonta sur sa nuque, fourrageant lentement dans ses cheveux alors que l'autre descendait sur son dos qu'elle caressa fermement. Comme si elle voulait lui prouver qu'elle était bien là et qu'elle n'avait aucune intention de s'en aller.

Leurs gémissements communs se mêlaient dans une douce musique, seulement interrompue par Shultz qui lui glissa à l'oreille:

« Tu fais une erreur, tu sais. Je suis dangereux, rappelle-toi. »

Miya ne voulait rien entendre de ses objections, même si le ton qu'il avait employé suggérait fortement qu'il avait un peu renoncé, à cet instant, à réellement la convaincre de s'éloigner. Elle déposa un million de petits baisers sur son visage, n'épargnant aucun centimètre carré de peau. C'est dans un murmure qu'elle répondit:

« Laisse-moi prendre soin de toi Shultz... »

Une façon détournée de lui déclarer son amour, certainement... Le premier soir, elle lui avait dit qu'elle pourrait prendre goût au fait de prendre soin de lui... Et c'était arrivé. Inévitablement. Elle n'avait pas vraiment lutté contre ce sentiment. Elle aurait pu, elle l'avait fait souvent, mais elle était fatiguée de se battre contre elle-même. Elle avait décidé de laisser faire les choses, de vivre et de voir. Et ça y était...

Elle reprit ses lèvres des siennes alors que, doucement, elle le faisait basculer sur le lit, se retrouvant au-dessus. Une main sur sa joue, l'autre se maintenant contre le matelas, elle ondulait sur lui, le rythme s'étant un peu accéléré. Au bout d'un long, très long moment, elle relâcha ses lèvres et se redressa. Elle prit appui sur son torse, le parcourant des doigts, redessinant toutes les lignes de son corps, de ses cicatrices jusqu'à ses muscles. Son regard plongé dans le sien, elle le chevaucha avec amour. De ses mains, elle prit les siennes et les déposa sur sa poitrine.

Emportée par le plaisir, elle se déhancha sur lui de plus belle, frissonnant de tout son corps, gémissant sans cesse. Elle finit par fermer les yeux, incapable de les garder ouverts plus longtemps, alors qu'elle atteignait le plaisir ultime dans un long gémissement.

« Shultz..! »

Elle n'avait pu retenir son nom de s'échapper de ses lèvres. Il n'y avait que lui dans son esprit en cet instant particulier. Et elle n'aurait voulu être avec personne d'autre.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Sans emploi
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 342

Carte de Jeu
Double Compte: Giovanni Cacciaguerra
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
9 ★ - Change
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Mar 30 Oct 2018 - 12:25


Si elle voulait à tout prix s’infliger le fardeau que j’étais, libre à elle. Elle s’était montré si douce et prévenante avec moi que je ne pouvais que la croire, ses intentions ne pouvaient être plus évidentes. Je comptais obéir pour la première fois depuis très longtemps et la laisser prendre soin de moi puisqu’elle le demandait aussi gentiment. Avant que je ne puisse lui répondre, elle m’embrassa à nouveau. Elle profita aussi de la manoeuvre pour me faire basculer et prendre l’ascendant. On pouvait au moins dire qu’elle savait ce qu’elle voulait, ça me plaisait.

Son corps qui ondulait sur le miens attisait la flamme qui me consumait. J’avais les deux mains parfaitement libres dans cette position et j’en profitais pour caresser son corps si doux en n’épargnant aucun espace libre. De ses jambes à son dos en passant par ses cheveux et ses hanches, je me délectais de cet instant. Lorsqu’elle interrompit le baiser, elle se releva et parcouru mon torse de ses mains. Les miennes étaient quant à elles posées sur ses cuisses et mon regard dans le sien, je voyais le désir qui l’animait. Me chevauchant passionnément, elle prit mes mains dans les siennes et les déposa sur sa poitrine. Je ne pouvais que répondre à son invitation, aussi je les saisis fermement, les emprisonnant dans mes mains.

Elle accéléra encore le rythme. Mon corps et mon esprit étaient complètement inondés de sensation et de frissons. J’accompagnais ses mouvements avec mes hanches tandis que mes mains étaient encore fermement positionnées à leur place. Quand l’apothéose arriva, je me saisis de ses hanches et ne pus retenir le grognement de plaisir qui accompagnait ce feu d’artifice.

Essoufflé, je contemplais la belle japonaise trônant fièrement au dessus de moi. J’avais envie de la protéger, et ce n’était pas par intérêt personnel, mais bien parce que sa sécurité m’importait véritablement. C’était quelque chose de nouveau pour moi et j’accompagnais cette pensée d’un sourire pour elle en même temps que je l’amenais contre moi pour la serrer dans mes bras.

“J’ai décidé de te laisser prendre soin de moi, je te fais confiance.”

J’avais laissé échapper ce murmure sans qu’il lui soit spécifiquement adressé, c’était aussi un peu pour me convaincre moi-même, m’assurer que tout cela était bien réel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 489

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   Sam 3 Nov 2018 - 0:03

« Time slips away... »

Et le temps passa...


À son tour, il atteignit l’extase dans un grognement, saisissant ses hanches fermement. Au bout d’un moment, pas encore bien remis de leurs émotions, il l’attira à lui et elle se laissa aller contre son torse chaud. Elle n’avait même pas prit la peine de le faire se retirer d’elle. Elle était bien comme ça…

« J’ai décidé de te laisser prendre soin de moi, je te fais confiance. »

Le murmure avait été très doux, mais elle n’en avait pas manqué une seconde. Elle hésita à se redresser pour le regarder, mais finalement elle décida de le serrer plus fort contre elle, déposant de doux baisers dans le creux de son épaule. Elle était vraiment touchée par sa confiance, son abandon à son égard. Elle savait, sans vraiment le savoir, qu’il n’avait pas l’habitude de faire confiance aux autres. Il le lui avait plus ou moins fait comprendre.

Au bout d’un moment, elle se redressa pour fixer ses prunelles pâles dans les siennes, caressant ses joues de ses pouces, simplement. Elle avait un petit sourire doux aux lèvres alors qu’elle l’admirait dans ses moindres détails. Il était beau. Incroyablement beau. Encore plus quand il la regardait ainsi, tellement tendre…

« J’ai confiance en toi aussi. »

Elle passa ses lèvres sur les siennes dans une douce caresse avant de venir l’embrasser franchement, ses mains tenant toujours fermement son visage anguleux. Elle passerait les prochains jours, semaines, mois, années s’il le fallait à lui faire comprendre qu’elle était là pour lui sans condition. Elle avait sauté dans le vide, directement, mais elle n’avait pas peur. Quelque chose au fond d’elle lui soufflait que ça valait le coup de prendre ce risque. Que le risque était calculé. Elle ne savait pas pourquoi elle avait une telle certitude, mais c’était si réconfortant, tellement chaud au fond de son ventre. Il avait réussi à faire tomber la barrière qui enfermait son cœur dans cette glace et elle se sentait bien. Si bien à ses côtés…

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [-18]Et le temps passa... [PV Shultz]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[-18]Et le temps passa... [PV Shultz]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La cité scolaire de Kousha :: Centre-Ville :: Lotissement "Birdy" :: Appartement de Miya Hisakawa-
Sauter vers:  
Top-Sites