Partagez | 
 

 La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]

Aller en bas 
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 235

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Sam 15 Sep 2018 - 21:54



La belle dans la cage au lapin dormant

Les excuses avaient fait place au silence,le garçon n'avait eut le temps de répondre à aucunes des phrases de la demoiselle que celle-ci c'était déjà endormis sur son dos. Il est dit que chez les mammifères pouvoir s'endormir sur le dos de quelqu'un est signe de confiance et de sécurité voir même de lien puissant chez les singes par exemple. Bien qu'il n'était pas familier des coutumes des animaux,celle-ci l'avait particulièrement marqué,sûrement en voyant des parents porté leur enfants de cette manière devant lui ce qui avait d'une certaine façon piqué au vif sa curiosité. Laissons le dans ses pensées et sourire bordant des lèvres  suite aux phrases aimable énoncés par la jeune Joyce. Actuellement portant toujours sur son dos la jeune demoiselle endormis, il se dirigeait en direction de sa chambre étudiante dans la cité scolaire de Kousha,bien que la chambre n'était sûrement pas l'endroit le plus grand de l'univers,ni même d'une propreté exceptionnel c'était quand même , son premier chez lui qu'il ne partageait pas avec d'autre personne. Cela lui avait fait un étrange changement depuis son arrivé sur l'île, d'abord à l'hôtel où une femme venait faire le lit tout les matins à sa grande surprise,il en était même gêné se sentant presque ridicule de ne pas le faire lui même, ce qui avait le don d'amuser la femme qui le trouvait étonnamment bon et naïf contrairement à beaucoup d'autre qui était passer par ici avant lui. Peu de temps après, en étant accepter à l’université le garçon avait pu obtenir sa propre chambre étudiante , même si ce n'était pas le grand luxe pour le garçon cela en était ! Passer d'une vie d'orphelinat ou vivait dans une même pièce une dizaine d'enfant à une pièce lui appartenant,c 'était le début d'un grand luxe à ses yeux.

Après de longues minutes de marche dans un froid très prenant, le garçon pu apercevoir au loin l'ombre de la cité scolaire. Il se rapprochait chaque pas,l'affaiblissant un peu plus, lui même commençait à ressentir une fatigue comme il n'avait jamais ressentis,ses doigts soutenant la jeune femme étaient engourdis par le froid, tandis que ses forces l'abandonnait peu à peu,il se nourrissait presque jamais,n'avait pas réellement de muscle sur son corps frêle et devoir ainsi porter une fille de sa taille sur un long trajet était plus difficile que prévu. C'est donc sous la fatigue, la douleur et le froid que le garçon approchait mètre par mètre en direction de son nid douillet, sa respiration était saccadé par l'effort tandis que l'air expiré dégagé une forte fumée blanchâtre qui ne le rassurer pas sur les températures depuis le lever du soleil,le froid n'avait pas quitter son cocon terrestre pour laisser place à la chaleur du soleil non,celui-ci se faisait timide éclairant faiblement un ciel devenu grisâtre . Cela prouvait que le monde était gris et sans saveur sans la présence de la jeune femme mais d'un coter il fut rassurer de remarquer qu'elle semblait dormir comme un bébé sur son dos, l’inquiétude avait fait place à la quiétude dans son esprit.


Après moult péripéties,le garçon arriva finalement à destination et se dirigea avec hâte vers sa chambre sentant son corps tombé petit à petit à son tour tandis que ses doigts bleutés trembler de plus en plus sentant les sensations les quitter peu à peu à chaque pas qu'il avait pu effectué sur cette longue route. Soudain sa clés entra dans la serrure et fit place au bruit démontrant que la porte venait d'être déverrouiller, il entra se déchaussa,referma la porte à clés et se dirigea vers le lit où il déposa doucement la jeune femme dans celui-ci. Une fois cela finit , il enleva sa veste,retira les chaussures de la jeune femme pour les mettre dans l'entrée avant de finalement la placer bien au milieu du lit la recouvrant de la couette après avoir préalablement retirer la veste. Le garçon lui s'écroula peu de temps non loin d'elle à moitie sur le sol et à moitie sur le lit.

« ..ai...eussis... »

.

Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371, Je chuchote dans tes cauchemars en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 323

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Dim 16 Sep 2018 - 1:59

La belle dans la cage au lapin dormant

Toru Arai


C'était chaud et douillet, les sensations la berçait tout comme le pas lent et régulier du garçon, elle s'était endormie comme une masse, laissant toutes les péripéties des dernières heures derrière elle. Oubliant tout, le laissant prendre en main la direction, la destination et le transport. Pourtant .. Pourtant quelque chose la retenait de sombrer totalement, les pas ralentissaient ils ? Elle était peut être trop lourde, et elle .. Elle était au courant qu'il souffrait de dénutrition en plus. Mais la fatigue la clouait plus surement qu'autre chose dans un état de semi sommeil, incapable de dormir trop profondément et incapable de se réveiller non plus. Elle battait des cils parfois, ne reconnaissant pas la route, ni les bâtiments. Avait il changé d'avis ? Il ne la raccompagnait finalement pas à son hôtel ? Un sourire plissa ses lèvres lentement le sommeil alourdissant de nouveau ses paupières pour la glisser de nouveau dans les bras de Morphée. Le froid était moins présent, réchauffé par la veste sur son dos, ses bras pendant maintenant sur son torse et se balançant au rythme de sa marche lente. La sensation de déjà vu s'accentuait, mais où ? Quand ? Le souvenir était trop loin, à portée de main sans l'être tout à fait, c'était pourtant un souvenir heureux, était ce avant Freddy et l'horreur qui avait commencé plus tard ? Les épaules étaient tout aussi accueillantes que cette fois là pourtant, alors ...

Elle entendit le bruit léger dans la serrure de la porte, pourtant incapable de remuer pour le moment, elle n'avait même pas la conscience pour ouvrir les yeux. Elle entendit la porte se refermer et contrairement au sentiment de claustrophobie qu'elle avait quand les portes se refermaient la présence rassurant du jeune homme occultait le sentiment habituel. Elle se sentit tomber au ralentit, trouvant le matelas dans son dos alors que le froid revenait, il avait retiré sa veste ? Elle fronça les sourcils et voulut retenir le vêtement dont elle avait apprécié et l'odeur et le confort, mais ses mains comme ses bras restent amorphes. La couette la recouvre bientôt alors qu'elle glisse au centre du lit, son esprit tentant de s'éveiller pour protester de la prise de place importante sur le matelas. Et lui alors ? Elle battit des cils en tentant de s'éveiller, alors que le fond de lit s’affaissait légèrement sous le double poids. Elle tira sur la couette, libérant un bras alors qu'il glissait contre elle, retrouvant l'odeur douce et apaisante de plus tôt et referma les yeux en se blottissant contre lui, la couette sur eux deux. Elle se cala contre son épaule et soupira doucement avant de sombrer dans un sommeil sans rêves et sans cauchemars.

Les bruits dans le couloir des autres locataires se levant et vaquant à leurs activités ne la tirèrent pas du sommeil de plomb dans lequel elle se trouvait. Son souffle régulier laissait présager un repos complet et long de son corps pour rattraper le manque de sommeil dans lequel elle s'était prolongée. Sa main finit par trouver sa place sur le torse du jeune homme, ses doigts glissant sur son haut et le tenant entrelacé dedans. Ce n'est que bien plus tard qu'elle battit des cils, frissonnant un peu en sentant le froid sur son épaule, elle remonta la couverture sur eux sans réaliser vraiment où elle était et se lova contre lui complètement à la recherche de chaleur. Le soleil commençait à arriver au zénith quand elle battit des cils une nouvelle fois. Dans son sommeil elle s'était collée complètement à lui. Ce qui fait que ses lèvres étaient proches de son cou quand elle reprit ses sens. Ses yeux tentèrent de faire le point tout d’abord mais le noir obscurcissait sa vue, elle battit des cils plus longuement et finit par faire le point sur le visage qui était près du sien. Son souffle se coupant alors qu'elle serrait ses doigt sur son haut avant de relâcher doucement. Le début de matinée lui revint en tête et elle rougit lentement en l'observant. Il leva les doigts de son torse pour repousser les mèches devant ses yeux, souriant en le regardant dormir, un peu intimidée de la proximité mais.. Mais rassurée par sa présence et celle de tous leurs vêtements. Elle caressa du bout des doigt la joue, retenant son souffle alors quelle caressait son visage. Est ce qu'elle devait le laisser se reposer ? Il semblait encore dormir profondément. Ses doigts s'égarèrent sur ses lèvres et elle s'humecta les siennes, se penchant vers lui avant de s'arrêter quelques centimètres avant de le toucher. Elle serait elle furieuse s'il faisait ça, est ce que lui le serait aussi ? Il venait de battre des yeux est ce qu'il avait vu ce qu'elle avait essayé de faire ?



codage par LaxBilly.


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 235

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Lun 17 Sep 2018 - 15:49



La belle dans la cage au lapin dormant

Le sommeil avait emporté le jeune japonais comme une  immense vague emportant tout sur son sillage,il c'était retrouver de sa chambre où il venait de s'écrouler à maintenant un monde complètement différent. Était-ce donc ça de rêver ? Il revoyait toute sa vie tel un film n'étant que spectateur ne pouvant ni bouger ni interagir face à ses propres souvenirs. Le garçon revoyait son enfance avec les autres enfants, ayant vécu depuis sa naissance dans l'orphelinat,il avait connu les anciens enfants et vu au compte goutte chaque nouvel arrivant,certains étaient renfermés à leur arrivés, d'autres intimidé et certain heureux d'avoir de la compagnie. Toru lui se situé dans aucune des catégories n'étant qu'un nouveau né,il était rester en grandissant qu'un observateur jouant avec les enfants que si ceux-ci venaient lui parler, étant à la fois distant et extérieur aux autres enfants, non pas par obligation, juste que celui-ci ne voyait pas l'intérêt de se mêler aux gens sans raison,après tout ils n'étaient pas obligé de tous jouer à la fausse petite famille recomposée. La chose qui changea son intégration fut l'arrivée d'une jeune fille appelée Honoka,celle-ci était distante envers tout le monde comme recroqueviller dans son propre monde, elle lui rappelait un peu une part de lui,bien qu'il restait souvent seul,cela lui arrivait de ce mêler aux autres, pour jouer,discuter ou simplement passer du temps avec les autres orphelins comme lui. Mais la différence notable avec cette jeune fille était d'une part qu'elle était mignonne,naïve et d'une certaine façon attachante,au point que le garçon lui vint en aide plus que nécessaire, au début la petite fille l'ignorait de parole ne se permettant que de l'observer curieuse que le petit garçon aux yeux vert continue de venir l'aider ou lui parler alors, que celle-ci ne lui répondait jamais l'ignorant presque froidement,pourtant au fur et à mesure celle-ci  laisse une petit brèche dans son corps acceptant l'existence du garçon et devint un peu comme sa petite sœur.

Le rêve changea peu à peu, il était maintenant adolescent la puberté avait fait son travail..du moins en partie ! Il était le plus petit des garçons de l'orphelinat alors qu'il était maintenant l'un des plus vieux, ce qui donnait l'illusion qu'il était plus jeune que son âge  attirant moquerie ou blague à son encontre qu'il vécu mal dans une premier temps mais, grâce à Honoka qui lui avait fait un long et beau discours sur la grandeur d'âme qui est plus importante que la grandeur physique,le jeune métisse avait finis par accepter un peu l'idée que sa taille n'était pas un fardeau mais,juste une chance de pouvoir ne pas être trop effrayant envers les autres. Soudain le rêve se déforma, il sentit un poids sur lui,une chose qu'il pouvait encore reconnaître même les yeux fermés,une couette le recouvrait intégralement,il faisait incroyablement chaud ! Celui-ci tenta de se retourner lorsqu'il sentit sa main heurter une chose trop grande pour être pliure de la couette et trop petite pour être une boucle de vêtements ou des chaussures oubliés dans son propre lit. Les cils du garçon battirent lentement tandis qu'il essayait de s’extirper de ce sommeil lourd, en entrouvrant les yeux il ne vit dans un premier temps pas grand chose sa vue étant encore flou par le passage de l'obscurité à une pièce légèrement éclairé par les rayons du soleil se répercutant sur le volet de la chambre. Une chose rose se trouvait non loin de lui, c'était magnifique,beau et ça sentait bon,un peu  comme les fragrances que composaient sa nouvelle petite amie Joyce. Elle aussi devait se reposer chez elle après la dure journée qu'ils avaient vécu ensemble...se reposer..ou?Une douce odeur ? Les cils du garçon clignèrent une nouvelle fois et en apercevant le visage de la jeune fille non loin de lui,il se rappela qu'il l'avait ramener chez lui en tout bien tout honneur comme elle l'avait désirée pourtant la situation actuelle ne semblait plus réellement être une sieste sans aucun sous entendu. Le lapin à moitié réveillé sentait des caresses sur sa joue et dû se retenir de faire des drôles de bruit de surprise tandis qu'il avalait silencieusement sa salive essayant de ne pas trop la surprendre en lui apprenant qu'il était bel et bien conscient de ce qu'elle semblait lui faire.

Les choses passèrent d'une caresse sur sa joue à une autre sur ses lèvres,celui-ci eut un mini frisson de surprise et ce n'était que le début, la jeune fille s’humecta les lèvres comme pour se préparer à la suite, en lisant divers livres le garçon savait à quoi rimer ce geste,chaque fille faisait ça pour se préparer avant un baiser comme pour le rendre plus doux à cas où les lèvres seraient trop sèche ou rêche ce qui rendrait le baiser beaucoup moins agréable selon elles. Les lèvres de la jeune femme s'approchaient de plus en plus,il se prépara psychologiquement mais pourquoi était il autant stresser? Ne c'étaient ils tout deux déjà pas embrasser des dizaines de fois? En quoi cette fois était différente? Peut être à cause de leur position, qu'ils soient tout deux seuls et enfermés dans une pièce,qu'ils soient en prime tout deux dans un lit cela rendait la situation bien plus embarrassante qu'à l’accoutumé. Soudain les lèvres s'arrêtent avant de toucher les siennes, les frôlant simplement,un sentiment de déception l'envahis soudainement comme déçu que le courage de la jeune femme ce soit ainsi envolé si près du but ! « ...baka...» Sans réfléchir sa tête s'avança pour finir le travail tandis que sa main avait attraper le menton de la jeune fille pour être sûr que leur baiser se ferait sans aucune fuite des deux, en l'attrapant légèrement de surprise, il la fit glisser sur lui, se retrouvant sous la jeune fille tandis que le baiser devenait de plus en plus osé,tentant cette chose appeler ''french kiss" que tout les amoureux ce devaient de faire, même s'il ne comprenait pas réellement comment l'on pouvait embrasser avec sa langue il tentait de le faire en y mettant du cœur à l’ouvrage. Le baiser se rompit quelques instants, le temps de quelques mots,le temps d'une phrase avant que celui-ci ne reprenne aussi fougueux le garçon enlaçant la jeune femme comme pour l’empêcher de partir, pour que ce moment dure éternellement gravé dans ses lèvres à jamais.

«Désolé...je ne peux pas..m’empêcher de goûter à tes lèvres...»

.

Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371, Je chuchote dans tes cauchemars en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 323

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Lun 17 Sep 2018 - 17:23

La belle dans la cage au lapin dormant

Toru Arai


Elle retenait son souffle, hésitant à reculer alors qu'il ouvrait les yeux avant de prononcer un mot qu'elle ne comprit pas, la suite et bien ce fut tout d'abord un moment de flottement avant qu'elle ne sente sa main sur son menton. Une goulée d'air plus tard leurs têtes se rejoignaient pour que le geste qu'elle n'avait pu terminer se concrétise. Elle poussa un petit cri contre les lippes quand il la fit basculer sur lui, se retenant sur ses bras de chaque côté de la tête du garçon pour ne pas l'écraser de son poids. Si le baiser l'avait surprise au départ, elle sentit ensuite sa langue se glisser dans sa bouche. Elle resta immobile comme figée alors qu'il semblait attendre plus de ce baiser, un soupçon de panique prenant racine en elle ainsi qu'autre chose d’indéfini pour le moment. La sensation n'était pas désagréable, loin de là, elle ferma les yeux pour savourer les nouvelles sensations frémissant en contrôlant sa panique. Ce n'était qu'un baiser, plus profond certes, plus intense également que les autres, un échange qui lui donnait à la fois envie de plus et peur de ce que ce plus peut être. Avant qu'elle n'arrive à se décider sur l'une ou l'autre de ses possibilités il coupa le baiser.

«Désolé...je ne peux pas..m’empêcher de goûter à tes lèvres...»

Elle n'eut pas le temps de répondre qu'il l'enlaçait coupant toute fois de fuite et reprenait le baiser de la même façon. Quelque part une sonnette d'alarme retentit dans un coin du cerveau de la jeune fille. Une alarme qui rappelait qu'ils étaient seuls, dans une chambre, dans un lit et qu'il était fort probable que l'un ou l'autre allait se brûler à jouer ainsi avec le feu. Pourtant, bien qu'elle n'était pas ignorante, c'était différent de ce souvenir réprimé. Les lèvres de Toru étaient douces, charmeuses, elles avaient cet écrin de naïveté qui fait fondre. Cette maladresse qu'on pouvait retrouver dans la réponse de Joyce, qui cherchait elle aussi à poursuivre l'exploration bien que .. Bien qu'il ne faille pas aller ni trop loin ni trop vite. Les paroles des enseignants revenant à son esprit que les garçons ne pensaient qu'à ça et une fois leur but atteint rejette les filles qui ont succombées trop vite. Elle ne peut pourtant rompre le baiser, les sensations effaçant l'esprit au profit du ressentit. Sa main vint caresser la jou du jeune homme, tendrement, légère, contraste parfait avec le baiser qui allait en crescendo. Elle avait chaud sous la couette, une palpitation inconnue brûlant dans son ventre. Elle avait l'impression que ce n'était qu'un rêve, si c'était un rêve cela allait n'est ce pas ? Et puis il avait promis qu'il ne l'avait pas attirée dans un traquenard, alors .. Y avait il vraiment quelque chose de mal dans ce baiser ? Son esprit tentait de lutter contre la submersion des sensations, ne trouvant pas d'appuis pour cesser elle se trouva presque à bout de souffle relevant la tête juste assez pour séparer leurs lèvres de l'union enivrante qu'ils avaient. Elle peina à retrouver ses esprit, son corps lui s'était lové contre le sien, complètement alanguit par la sieste et le baiser qui suivait le réveil. Sa main était toujours sur sa joue alors qu'elle respirait rapidement, comme après un marathon, son regard se posant sur le jeune homme sous elle. Elle sourit et risqua une réponse alors qu'elle tentait de retrouver un rythme cardiaque plus calme.

«Ne.. Ne t'excuse pas .. C'est .. C'est normal non d'avoir envie de s'embrasser.. Je crois ? J'en .. j'en avais aussi envie mais je ne voulais pas te réveiller.»

La confession était faite cependant, cependant aussi agréable que cela soit, elle avait le pressentiment qu'il ne fallait pas trop abuser de ce type de baiser. Son corps en guimauve suite à celui là en était la preuve, elle fondait littéralement dans ses bras à ce moment là. Et est ce que c'était bien ou mal elle ne le savait plus trop son cerveau semblait fonctionner par à coup. Doucement sa main passa de la joue à ses lèvres et elle sourit doucement. Elle se pencha de nouveau cette fois pour initier le baiser elle même, sans oser l'approfondir de nouveau, la peur de ce qui pourrait roder dans la pièce si elle le faisait l'incitant à la prudence. Pourtant, ses lèvres étaient si douces, elle rompit une nouvelle fois cependant pour lui répondre la voix rauque.

«Moi non plus .. Je n'arrive pas .. Je n'arrive pas à m'empêcher de goûter tes lèvres, j'ai .. J'ai tellement peur que tu ne sois qu'un mirage. » Elle frôla ses lèvres doucement, déposa ensuite sur ses joues deux nouveaux baisers avant d'essayer de se redresser. «On .. Tu penses qu'on devrait .. » On devrait aller à la pharmacie resta sa pensée mais les mots ne passèrent pas ses lèvres, refusant de couper un instant aussi doux et magique que celui là, ne finissant pas sa phrase pour embrassre de nouveau le jeune homme.




codage par LaxBilly.


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 235

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Lun 17 Sep 2018 - 23:28



La belle dans la cage au lapin dormant

Le baiser était différent de tout ce que le garçon avait pu ressentir précédemment,c'était bien plus physique et étrangement bon que ceux classique même si, il se sentait incroyable chaud et le coeur qui s'emballait encore plus qu'a l'accoutumé. La seconde différence était la réaction d'une autre partie de son corps qui l'étonna de prime abord tout autant que sa volonté à se coller le plus possible à la jeune fille voulant que chaque parcelle de leurs corps se collent l'un à l'autre comme pour une fusion étrange. Il senti également une légère réticence de la part de la jeune femme à ce nouveau baiser avant, que celle-ci vienne y participé à son tour comme envoûter. Le baiser dura quelques instants avant d'être rompu par la jeune femme reprenant son souffles, tout deux étant à bout de souffle comme-ci ils venaient de courir un marathon alors qu'ils n'avaient qu'échanger un baiser différent de d'habitude pendant quelques instants. Sa main caressa une nouvelle fois sa joue tandis qu'elle brisa le silence.

«Ne.. Ne t'excuse pas .. C'est .. C'est normal non d'avoir envie de s'embrasser.. Je crois ? J'en .. j'en avais aussi envie mais je ne voulais pas te réveiller.»

Un sourire s'esquissa sur les lèvres du jeune métisse, il ne s'attendait pas à tant d'attention de la part de la jeune femme, celle-ci l'avait donc observé dormir essayant par tout les moyens de ne pas le réveiller de son sommeil, c'était vraiment chou et attendrissant comme attitude. Soudain,il remarqua une chose étrange et amusante à la fois,la jeune Joyce semblait comme à bout de force à telle point qu'elle était effondré sur lui comme-ci celle venait de vraiment faire énormément de sport et venait de tomber de fatigue suite à tout ses mouvements bercé par la mélodie de son souffle très rapide,était-ce si physique que ça d'embrasser une personne? Sachant qu'il venait à peine de se réveiller,ne devaient ils pas tout deux être en pleine forme complètement rechargé en énergie?

«Je pense qu'aucun garçon au monde n'aimerait pas se faire réveiller d'une façon aussi douce et délicate tu sais ! »

La situation était assez comique,nos deux handicapés de l'amour découvraient peut être les premiers prémices d'une relation au lit sans qu'aucun des deux ne comprennent ce que cela impliquaient! Au vu de leur respirations et de leur état, quelques minutes de plus et tout cela pouvait se transformer en une situation bien plus adultes pourtant,avec une fille ayant eu la pire première expérience de sa vie et son petit copain nigaud, ils ne risquaient pas réellement d'arriver de si tôt à cette étape cruciale d'une relation,où l'amour et la passion ne font qu'un transcendant le corps et les sentiments afin d'établir une union à la recherche d'un désir ardent à assouvir. Sachant que leurs relations n'étaient tout fraîche qu'une journée et demi,il était encore bien trop tôt ,non pas d'un point de vue horaire mais plus d'un point de vue fraîcheur de leur relation,en effet, il était rare pour un premier amour de franchir aussi vite les étapes ! Même s'ils n'étaient pas un couple conventionnel comme les autres,dépasser ce point de non retour prendrait énormément de temps afin,de faire comprendre l'utilité de cet acte à l'innocent Toru tandis, que d'un autre coté il fallait rassurer et enterrer les fantômes du passé de la jeune Joyce, de quoi décourager les deux de vouloir dépasser cette étape. Un baiser plus orthodoxe arriva aux lèvres du garçon aux yeux émeraude,moins agressif sans aucune doute mais bien plus doux et mielleux comprenant tout l'amour que la jolie américaine lui portée. Le coeur du garçon se calma peu à peu tandis qu'une bosse redescendait peu à peu à son tour,il ne comprenait pas réellement ce qu'elle était cette réaction physiologique et n'avait pas réellement la tête à s'en préoccuper,la douleur dans ses côtes revenant peu à peu tandis que le plaisir et le bonheur qu'il avait ressenti durant ses baisers s'estomper peu à peu.

«Moi non plus .. Je n'arrive pas .. Je n'arrive pas à m'empêcher de goûter tes lèvres, j'ai .. J'ai tellement peur que tu ne sois qu'un mirage. »

Un rire réussis finalement à sortir de la bouche du jeune garçon résonnant dans tout son corps mais, qui eut pour effet de le faire afficher une grimace de douleur qui lui coupla le souffle,en effet, la douleur de ses côtes semblait se réveiller également, sans doute était-ce la le signal démontrant la fin d'effet de la perfusion de cette nuit? N'ayant pas acheter ses médicaments, le jeune homme devrait supporter la douleur encore un petit moment, après tout la jeune fille souffrait de la même chose ainsi qu'une cheville foulée mais ne semblait pourtant pas s'en plaindre donc, il ne pouvait pas jouer à la pleureuse en se ridiculisant pour quelques douleurs superficielles. «La douleur que l'on ressent dans nos côtes..ainsi que les bleu sur mon visage et ces sentiments puissants durant le baiser ...je pense que tout démontre que je ne suis pas un mirage et que c'est pas un rêve !..Sinon toute les astuces pour se sortir d'un rêve ne seraient que mensonge.»Tandis qu'il sentait de nouveau baiser sur sa joue,le garçon sentit comme un appel au plus profond de son être,comme un voix lui disant de recommencer ce baiser si particulier de faire abstraction de tout le reste,oubliant la douleur,les médicaments,le temps et de juste profiter de toutes ces nouvelles sensation qu'il pouvait enfin éprouver. Ce qui était sûr c'est que se retrouver avec une fille sur lui, était nouveau et particulièrement aguichant, il voulait rester ainsi pour toujours profitant de son odeur et de sa chaleur pour l'éternité, rester coller ainsi sans se soucier d'un lendemain.

«On .. Tu penses qu'on devrait .. »

Plusieurs clignement de paupières ce succédèrent, le garçon avait déjà entendu cette phrase lorsque des gens parlaient de dialogue de jeu , de manga ou de livre interdit au moins de 18 ans,il n'avait jamais eu la curiosité d'en consulté un pour mieux comprendre ce que tout cela voulait dire,à vrai dire il avait testé des jeux interdit à cet âge mais n'était tombé que sur des jeux d'horreur , violent ou gore voir même par moment les trois en un. Du coup il ne comprenait absolument pas le rapport de cette phrase avec une fille, comme le sous entendait les garçons avec des revues étranges comportant des femmes à moitié dénudés, était-ce la des magazines de mode de nouvelle génération?Pour le moment il n'avait aucun moyen d'en avoir le coeur net et demander à Joyce était impossible,après tout il avait entendu dire que les femmes aimaient les garçons entreprenant et qui agisse sans demander l'explication, bien qu'une fois encore il n'avait aucune idée du sens de ces phrases,celles-ci c'étaient ancrées au plus profond de son esprit. La seconde interrogation fut,ce que souhaitait réellement la jeune femme ? Que voulait elle dire avant de se couper toute seule, on devrait se quitter? Continuer ? Arrêter ?Se lever? Déjeuner?...il n'en savait rien mais,l'idée de déjeuner faisait sens! Le repas de la roulotte avait été gâché et au vu de toute leurs péripéties, la faim devait les guetter depuis un moment. Il profita du baise ponctuel de la part de la jeune femme pendant quelques instant et vit du coin de l'oeil qui était quinze heure trente. Il écarquilla les yeux, avaient ils dormis autant de temps? Eux qui attendaient vainement l'ouverture de la pharmacie,ils allaient maintenant bientôt arrivé trop tard à la fermeture de celle-ci ! D'un geste doux il rompit le baiser déposa la jeune femme sur le coter du lit et se leva
.

«Que l'on devrait...manger! Oui tu as raisons,je vais nous préparer quelque chose rapidement, je crois savoir que les occidentaux mangent sucré le matin et non salé»

Le garçon se hâta vers la cuisine préparant rapidement quelques pancake grâce à une poudre soit disant permettant de préparer en un tour de main, une pâte sans avoir besoin de repose. Tandis que l'odeur de cuisson flottait dans la pièce et que les pancake s'empilait dans une assiette, il prépare du thé n'ayant rien d'autre comme boisson chaude. Une fois le petit repas préparé et que le thé vert fut infusé, il dressa une table de fortune composer de différente chose qu'il avait acheter récemment : confiture,miel et chocolat à tartiner qu'il trouvait fortement sucré ! Le garçon coupa la plaque de cuisson et plaça les deux tasses, l'assiette de pancake, les accompagnements ainsi que deux petites bouteilles de jus de fruit afin de finalement sourire à Joyce, les joues rosie.

«Ce n'est pas grand chose..et un peu fait à la va vite...j'espère que ça t'ira quand même»

Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371, Je chuchote dans tes cauchemars en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 323

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Mar 18 Sep 2018 - 22:40

La belle dans la cage au lapin dormant

Toru Arai


Il rompit le baiser puis la souleva pour se décaler du lit la laissant surprise et .; Et ingorante de ce qu'on doit faire, elle savait bien que c'était sa première relation à lui aussi mais quelque part en elle quelque chose criait que le moment était passé. Elle s'agenouilla sur le lit et fixa le réveil d'un air absent. A la vue de l'heure elle ne tilta pas tout de suite, avant de commencer à pâlir, atrocement d'ailleurs avant de sentir ses joues brûler de honte. Mon dieu... Elle avait raté une journée de cours ? Mais.. mais c'était affreux, catastrophique. Elle tenta de faire appel à sa mémoire pour savoir ce qu'elle avait loupé n'entendant le jeune homme qu'à travers un brouillard de sens.

«Que l'on devrait...manger! Oui tu as raisons,je vais nous préparer quelque chose rapidement, je crois savoir que les occidentaux mangent sucré le matin et non salé»

Manger ? Lui .. Lui pensait à manger ? N'avait il pas des cours aussi ? Ou un travail ? Ou des travaux ? Ou .. ou .. elle battit des cils alors que son ventre lui protestait, la maigre portion de nourriture prise la veille n'étant pas du tout à son goût il rappelait au centre de commandement que les protéines, lipides et autres nutriments étaient nécessaire à un bon fonctionnement. Horriblement gênée elle remarqua qu'il s'activait dans la cuisine et ... Il .. Il savait cuisiner ? Elle détourna le regard sur ses mains et soupira avant de se lever. Journée fichue pour journée fichue, autant au moins aider un minimum. Mais loin de ces outils de destruction massive entre ses mains. Elle s'extirpa du lit, fixant la couette et la remettant en place en la lissant, le contraste de la chaleur du lit et de ses bras avec le vide qui l'emplissait maintenant. Elle se sentait gauche en chaussette et se retourna vers lui l'observant muli-tâches, et elle .. Elle croisant un bras pour frotter un peu l'autre sans trop savoir quoi faire pour lui apporter de l'aide.

Il dressa même la table avant de poser le repas improvisé dessus. L'odeur était il faut le dire alléchante, et l'estomac de la demoiselle semblait apprécier celle-ci en se manifestant de nouveau. Joyce plaquant une main sur son ventre pour l'empêcher de la mettre plus encore dans l'embarras, ses joues bien rouge alors qu'elle n'a pas le temps ni l'opportunité de lui apporter une quelconque assistance.

«Ce n'est pas grand chose..et un peu fait à la va vite...j'espère que ça t'ira quand même»

Elle lui sourit avant de reconnaître ce qu'il avait préparer, s'étonnant qu'il connaisse cela, elle le fixa un peu indécise avant de s’asseoir sur le bord du lit devant la table improvisée. Elle tendit la main vers l'une des crêpes épaisses fixant celle ci une fois en main avec un sourire et un regard lointain. Combien de temps cela faisait il ? Depuis qu'ils avaient déménagés ? Elle regarda la profusion de provision mais même si affamée, elle n'était pas très sucré, pourtant pour lui faire plaisir elle prit le pot de miel et étala un peu sur le pancake. Ce ne serait pas comme du sirop d'érable, mais ce serait tout aussi bon. Ce fut même meilleur en fait, elle était tellement une quiche en cuisine que se nourrissait en général de mets tous prêts avec une simple cuisson au micro onde. Son ventre s'apaisait au fur et à mesure des bouchée et elle avait plus l'air d'un hamster affamée, que d'une jeune femme sûre d'elle. Elle termina rapidement le premier met mais attendit qu'il se serve avant d'en prendre un autre.

«C'est comme quand j'étai petite, c'est très bon ! Merci ! »

Elle reprit le grignotage avec la même composition, et le même entrain, souriant en profitant du repas délicieux à ses yeux. Ce n'était peut être pas grand chose selon lui, pour elle s'était énormément, presque un repas de famille, ou entre amis. Elle en aurait presque eu les larmes aux yeux si elle n'y prêtait pas attention, mangeant calmement les crêpes épaisses et délicieuses. Celles-ci ne faisaient pas long feu devant l'appétit de la jeune fille qui s'arrêta tout de même avant que son ventre ne signale un trop plein et prit la brique de jus de fruit. Elle regarda par habitude l'étiquette et l'ouvrit après avant de se mettre à réfléchir. Il avait fait tous les frais jusque là, que ce soit hôpital, repas... Elle se sentait redevable, pas par obligation mais par équité, cependant il semblait mal prendre ses tentatives de régler sa part. Elle se promit de mettre l'argent sur un compte et lui rendrait plus tard, comme cela, elle se sentirait plus légère. Fière de son idée elle se mit à boire le jus en lui souriant et une fois vide la reposa sur la table improvisée. Le regardant, l'envie de le taquiner se fit pressante elle se laissa choir en arrière sur le lit les bras en croix.

«Han ... J'ai trop mangé .. Petite sieste maintenant !»

Elle rouvrit un oeil voir s'il allait finir par s'inquiéter qu'elle prenne ses aises dans sa chambre et se redressa sur les coudes en riant espérant qu'il serait tombé dans sa petite farce. «Je rigole, du coup on y va à la pharmacie ?  » La pensée des cours perdus flottait quelque part dans son esprit mais elle s'en inquiéterait plus tard, au pire elle retournerait au lycée voir si un professeur était présent et expliquerait qu'elle était à l'hôpital la nuit passée, son nom figurant sur le registre serait sans doute suffisant pour ne pas avoir de sanction à quelques mois des examens. Son regard se posa sur la table et elle se redressa avec une grimace sa main se potant sur le flan, en se redressant elle avait stimulé ses dorsaux, lesquels avaient rappelés les dégâts collatéraux de la veille et n’appréciaient pas le traitement. Elle se massa le flan avant de se rallonger attendant sa réponse et tentant de trouver la meilleur façon pour passer du stade couché à assis puis de l'aider à débarrasser la table pour qu'ils puissent ensuite aller se ravitailler en médicaments pour lui.


codage par LaxBilly.


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 235

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Mer 19 Sep 2018 - 21:42



La belle dans la cage au lapin dormant

L'odeur de la nourriture le mit assez rapidement en appétit;lui que ne se nourrissait rarement le matin par manque de temps pouvait pour une fois prendre le temps de manger en étant de surcroît en très bonne compagnie ! Bien que le mot matin était un euphémisme vu l'heure qu'il était réellement, cela ressemblait plus à un goûter  qu'à réellement un premier repas de la journée. Il prit un pancake et commença à le manger nature n'étant toujours pas habitué à cette vie occidentale de manger autant de sucré partout,lui était plus habitué à manger des plat sain pauvre en matière grasse et rarement sucré, sachant que la sucré coûter deux fois plus cher que du salé, il n'était donc pas difficile de faire le calcule pour comprendre le pourquoi du comment, il en était venu à ne presque pas connaître cette façon de vivre de manger sucré le matin , au dessert midi et soir et voir même l'après midi tout en accompagnant la journée de soda eux même très fort en sucre. Après avoir engloutit avec difficulté ce première mini crêpe , le garçon se rinça la bouche en buvant un peu de thé  qu'il avait préparer précédemment puis poussa un long soupire en ce tapotant le ventre comme pour signaler qu'il avait bien manger,son regard ce porta sur Joyce qui semblait manger avec appétit mais, surtout avec envie ce qui lui redonnait un large sourire aux lèvres,lui que ce sentait seul aux heures de repas pouvait enfin revivre la joie de partager un repas avec quelqu'un en toute quiétude.

«C'est comme quand j'étai petite, c'est très bon ! Merci ! »

Le garçon hocha légèrement la tête,il était assez perplexe que ce soit si bon et génial, surtout que c'était un sachet tout prêt et non une pâte qu'il avait lui même préparer, sans doute qu'elle trouvait sa meilleure que sa propre cuisine?«Si ça te plait c'est le principal , ça me fait plaisir !Même si..ce n'est que du tout prêt..ça aurait pris trop de temps de le faire moi même.. » Il observa la montagne de Pancake descendre au fur et à mesure de l'appétit de la jeune femme lui laissant la totalité du mets mais, les regards par moment de la jeune femme lui fit comprendre qu'elle semblait se retenir pour lui en laisser. Se souvenant d'un coup du sermon du docteur qui le fit faire une grimace,le garçon entreposa dans l'assiette devant lui deux-trois autres pancake laissant le reste à la jeune femme. Il devait se forcer à manger un peu plus sinon, il retournerait la bas et serait forcé de refaire face au même sermon infinissable, le jeune homme aux regard émeraude cessé de fixer les petits ronds de pâte cuite, attrapa la confiture de fraise qu'il étala sur le premier, après quelques secondes d'hésitation il croqua dedans une fois,puis deux jusqu'à finalement le dévorer entièrement ,ce goût était vraiment exquis et nouveau, le seul bémol était le coté extrêmement sucré mais à petite dose cela donnait un bon goût à la nourriture.

«Han ... J'ai trop mangé .. Petite sieste maintenant !»

Le garçon éclata de rire, c'est la première fois hors d'un manga qu'il faisait face à cette situation dans la vie réelle,une personne tombant de sommeil à peine le repas ingurgité c'était nouveau pour lui mais, ce n'était absolument pas désagréable comme sensation ! De son coté il se dépêcha de finir son repas ainsi que son thé,profitant de la sieste de la jeune femme pour aller chercher tout ce dont ils avaient besoin à la pharmacie d'à coter n'osant pas lui demander de l'accompagner si elle était vraiment en manque d'énergie après tout ce qu'il c'était passer la veille.

«Je rigole, du coup on y va à la pharmacie ? »

«Si tu veux rester ici à te reposer tu peux sans aucun soucis ! Ah oui et rassure toi pour l'école,l'infirmière à du contacter nos établissements signalant nos blessures tu n'auras aucun problème»

Le garçon rangea rapidement tout ce qu'il restait sur la table, se déshabilla vers le petit dressing et se changea sans aucune pudeur assez rapidement, il enfila une autre veste ainsi que ses chaussures et se dirigea vers la porte menant à l'extérieur observant la jeune femme se relever son regard se portant sur la cheville de la demoiselle,peut être était ce plus judicieux de ne pas la faire marcher dessus ? Oui mais, elle avait besoin de soin pour faire dégonfler la cheville et la laisser ici n'arrangerait en rien son état actuel. Il soupira indécis par ce qu'il devait faire, soit la laisser marcher pour se faire soigner ensuite ou au contraire la laisser ici à se reposer aux risques que sa blessure empire faute de soin. Il gonfla les joues n'aimant pas avoir des réflexions aussi compliqués et se baissa comme il l'avait fait plus tôt dans la journée.


«Allez grimpe ! Tu pourras ainsi te reposer en route ..tout en allant à la pharmacie !»




Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371, Je chuchote dans tes cauchemars en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 323

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Jeu 20 Sep 2018 - 14:57

La belle dans la cage au lapin dormant

Toru Arai


Le fait qu’il parle de l’école la surpris avant quelle ne détourne le regard. C’était vrai quelle n’avait pas mentionné son âge il n’avait qu’un an de plus mais était certainement dans une classe avancée sans doute. Peut être qu’ils étaient moins laxistes qu’au lycée après tout elle.. Elle aurait sans doute des devoirs supplémentaire et une lise a pied excuse de l’infirmière ou pas. Et certainement un rendez vous avec le proviseur pour expliquer comment elle avait finit blessé durant une journée découverte. Elle soupira et voulut lui proposer son aide pour ranger mais il était trip rapide. La suite.. La suite elle déglutit et détourna le regard vers l’extérieur remarquant la petite fenêtre. Tiens un oiseau perché qui tenait en son bec une branche. Elle si pudique venait d’assister en peu d’heures d’écart a beaucoup trop de postérieure dévoilés. Ayant entendu qu’il préférait aller seul a la pharmacie elle se laissa retomber sur le lit. Peut être qu’il préférait quelle parte ? Ou alors.. Elle pâlit en se rappelant les histoires sordides que ses camarades de classe répétait a voix basse pendant les pauses. Les Garçons qui séquestrait les filles pour vendre leurs charmes a leurs amis contre de l’argent et même des jeux.. Ce n’était pourtant pas son genre du moins pour peu qu’elle ait pu en juger, réfléchit Joy il doit y avoir autre chose une autre raisons.

Elle se redressa réprimant la grimace fasse a la douleur et eu un tilt. Il devait s’inquiéter qu’elle soit blessée c’est vrai qu’elle s’était blessée a la cheville dans sa maladresse. Elle finit de se rasseoir et posa les pieds au sol lun après l’autre lentement. Pas de douleur, pas de surprise, elle se leva et évitant de porter son poids sur le pied endommagé et a part une légère gêne au niveau de l’articulation ce n’était pas grand-chose. Ce n’était même pas gonflé a première vue. Enfin si un peu mais c’était loin d’être handicapant au point de devoir prendre des béquilles. Elle fixa ses chaussettes et se mit a rire toute seule enfin a pouffer surtout. Elle avait dormir avec ses chaussettes vraiment !!! Elle devait être épuisée pour ne pas les avoir au moins retiré. Elle allait Faure un pas vers l’entrée quand il se s’accroupit devant elle.




«Allez grimpe ! Tu pourras ainsi te reposer en route ..tout en allant à la pharmacie !»

De brusques rougeurs montèrent sur les houes de Joyce, non pas que l’idée ne lui plaisait pas au contraire mais autant ce matin l’épuisement lavait fait capituler autant la elle pouvait marcher un peu. Et puis en chaussettes elle n’irait pas loin . Elle voulut faire un pas et se crispa en se rattrapant au mur face a elle. La douleur inactive tant que son pied l’était se réveillait pire qu’un coup de poignard des qu’elle avait voulut marcher. Bon ce n’était peut être qu’une petite foulure rien de grave. Elle ‘avait pas entendu craquer ou sentit dos se briser après tout. Elle se redressa du mur en s'obligeant a respirer longuement et profondément. Avec une moue maladroite elle le regarda et tenta un sourire vite réprimer sous les élans qui traversait son corps.

« Je.. Je peux avoir mes chaussures s’il te plaît… »

Dépendre de quelqu’un était une. Chose nouvelle pour elle et elle se sentait a la fois terriblement gênée et.. Heureuse ?? Elle ouvrit grand les yeux sous la révélation avoir quelqu’un qui s’inquiétait réellement pour elle avait été quelque chose de rare dans sa vie depuis deux ans. C’était plus la pitié qu’elle avait vu dans le regard des autres personnes ou de la fausse compassion. Elle ne voulait pas l’écraser non plus avec tout ce quelle avait mangé elle devait être lourde.. Elle le remercia quand il lui passa les souliers, retenant sous souffle en enfilant sur le pied blessé avant de capituler sautillant jusqu’au lit sur sa cheville stable avant de laisser choir sur le matelas. Elle leva sa jambe sans s’appuyer sur l’autres soulevant du même coup sa jupe dans l’affaire mais sen moquant surtout qu’il avait déjà vu sa culotte après tout. Une fois les chaussures enfilées elle reposa ses pieds par terre et se redressa sans s’appuyer sur la cheville endommagé. Elle était tout de même très gênée d’abuser de sa gentillesse et passa son sac en bandoulière avant de grimper sur son dis en maugréant un peu.

«si je suis trip lourde tu me repose hein… je peux sautiller tu n’auras qua me prêter ton bras.. »

Pas qu’elle le sous estimait mais ils avaient a peu prés la même taille et.. Elle ne voulait pas qu’on moque de lui. Elle repensant a ses pouvoirs que n’étaient ils utiles a cet… elle se serait frappée le front de sa bêtise. Elle imagina des montgolfières de vent qui soulagerait un peu le garçon de son poids et les arrima a ses épaules a elle. Cela aiderait elle l’espérait au moins un peu même si elle sentait la fatigue revenir au fur et a mesure qu’elle utilisait ses dons.



codage par LaxBilly.



Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 235

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Jeu 20 Sep 2018 - 22:58



La belle dans la cage au lapin dormant

Le regard de la demoiselle assise sur le lit en disait long sur l'embarras de la situation,celle-ci semblait ne pas être à l'aise avec le fait de ce faire ainsi porter comme un sac à dos par son nouveau petit ami, après tout ce n'était pas une chose qui semblait se faire énormément ici et vu la timidité dont elle faisait preuve, elle aurait pu penser qu'il faisait exprès de faire ça juste pour ressentir sa poitrine sur son dos et touché des endroits bizarres en faisant mine de la porter. Cette pensée réveilla étrangement un rougissement sur les pommettes du garçon, lui rappelant la situation dans le lit,il n'avait pas pourtant pas de soucis avec la nudité dans les bains ou dans les vestiaires cela était humain et normal mais, pourtant dans d'autre contexte cela rendait aussi rouge qu'une pivoine comme ce matin lorsqu'il avait porter la jeune femme et qu'il avait malencontreusement sentit la poitrine de la jolie demoiselle contre son dos durant tout le chemin, bien qu'il ne s'en était pas plein cela l'aurait sans doute rendu extrêmement rouge en plus de quelques saignements de nez si sa fatigue n'avait pas pris le dessus à ce moment la. Pourtant il comprit rapidement que la situation serait différente vu qu'il serait parfaitement en forme et que peut être cela expliquait l'embarras de Joyce, sans doute qu'elle aussi n'aimait pas trop le contact physique que cela impliquant ou peut être tout simplement n'appréciait elle pas d'être vu en sa compagnie?

« Je..  Je peux avoir mes chaussures s’il  te plaît…   »

Le jeune homme se releva laissant échapper un soupire, il venait d'avoir sa réponse la jeune femme préférait sans doute marcher seule plutôt que se faire assister par un nain jouant au chevalier gentleman. Il aperçu non loin de l'endroit les chaussures qu'il avait posé le matin même après avoir déchaussé la demoiselle, d'un pas lent, le garçon les attrapa et les donna rapidement  à Joyce ne voulant pas la faire plus attendre tandis, que lui même enfilés les siennes en tapotant la pointe contre le sol comme pour être sûr qu'elles étaient parfaitement enfilés, ensuite il s'agenouilla lentement ne voulant pas forcé sur ses côtes pour simplement faire des lacets. Rien que faire ses lacets avec facilité lui rappela son enfance lorsqu'il était incapable de les faire, pleurant des moqueries lui étant destinés,contrairement aux autres enfant Toru avait eu un mal fou à apprendre à noués parfaitement ses lacets et devait souvent se faire aider d'une sœur afin de sans cesse lui montrer encore et encore le geste pour que son cerveau l'assimile. Oui, cela lui avait demandé du temps mais,maintenant il n'avait plus aucun mal à faire des choses si simple aujourd'hui mais qui semblait pourtant si difficile dans l’enfance..était-ce l'un des signes qu'il devenait un adulte ? Cette pensée lui arracha un sourire incontrôlé, s'il était encore à l'orphelinat sûrement qu'Honoka aurait applaudis  de joie comme elle faisait pour chaque chose que Toru réussissait comme sa première fan pour tout et n'importe quoi . L'orphelin releva son regard de ses lacets pour observer l'américaine qui semblait avoir surestimé sa cheville et ses capacités remarquant qu'elle venait de masqué une grimace de douleur et que maintenant celle ci se débattait fesses en l'air pour tenter de réussir à faire rentrer son pied, ses yeux s'écarquillent rapidement face au panty shot qu'il venait de se prendre et du se masquer les yeux à l'aide de ses mains jusqu'à ce qu'elle eut finit de faire son combat semi aérien. Pourquoi était il aussi embrassé de voir un morceau de tissu? D'habitude il s'en fichait complètement de ce genre de chose ! Peut être car c'était sur elle?..oui sûrement, d'une certaine façon,il était attiré par le corps de la jeune femme d'une façon qu'il ne comprenait pas, une chose nouvelle qu'il n'avait jamais vécu avant provocant chez lui des réactions physiques étranges qui n'avaient lieu d'habitude que le matin au réveil..Il devait se renseigner rapidement,peut être était il malade sans le savoir et qu'il pourrait par mégarde donner cette maladie à Joyce? Soudain il remarque que la jeune demoiselle s'approche de lui et grimpe sur son dos et il manque même de tomber de surprise mais se reprend rapidement afin d'éviter tout accident.

«Si je  suis trop lourde tu me repose hein…  je peux sautiller tu n’auras qu'à me prêter ton bras..    »

Le jeune japonais ria légèrement et agrippa doucement les cuisses de la jeune femme tandis qu'il se relevait en la portant sur son dos.«Ne t'inquiète pas pour ça ! Si j'ai réussis à te porter à moitié endormi..en pleine forme ce serait encore plus simple ! Regarde mes muscles invisibles ! »Le jeune homme sentit soudainement comme-ci le poids de la jeune fille diminuait comme par une attraction céleste,il comprit assez rapidement qu'elle avait tellement peur d'être lourde qu'elle utilisait ses pouvoirs pour tenter de ne pas être fardeau,ce qui faisait sourire s'amusement le jeune homme. Il réalisa soudain que la jeune femme n'avait jamais vu ses propres pouvoirs et peut être pensait elle qu'il n'en avait pas du tout,ce qui serait quand même étrange sinon sa présence n'aurait jamais été permisse sur cette île ! La clé déverrouilla la porte le temps que le couple passe avant de se verrouiller à nouveau tandis qu'il s'avançait non pas vers l'escalier mais vers la rambarde.

«Bienvenue dans mon université Joyce !Bon ça c'est fait maintenant..accroche toi fermement ça risque de secoué un peu mais, ce serait plus rapide que de simplement marcher..si tu cries évite trop près de mes oreilles..sinon je pourrais me rater sous l'effet du sursaut!»

Après être grimper sur la rambarde face à la cours, un flux électrique parcourut légèrement le corps du garçon dans un léger crépitement montrant sa prédisposition à l’élément électrique, puis finalement sans crier gare le garçon sauta dans le vide. Au lieu de tombé sur le sol comme du plomb, ceux-ci semblait comme tomber d'une étrange façon, en effet de l'électricité se propageait aux pieds du garçon qui se projeter ainsi autour de lui utilisant le fer comme magnétisme afin d'être attiré par chaque morceau de métal au fur et à mesure évitant une chute mortelle au couple.Une fois descendu en bas en douceur , le garçon concentra à nouveau l’électricité dans ses jambes pour améliorer sa vitesse de course, tandis qu'il s'élança, quelque chose le surpris très rapidement, il était bien moins fatigué qu'avant par l'utilisation de son pouvoir tandis qu'il se sentait étrangement bien comme ci l'énergie affluait en lui mais, lorsque l'un de ses pas de courses foula le sol créant un trou sous l'impact électrique, celui-ci remarqua qu'en plus son pouvoir avait encore grandis à tel point qu'il avait du mal à se reconnaître ! Lui qui était presque incapable de l'utiliser avant puis ensuite de l'utiliser difficilement semblait aujourd'hui comme en harmonie avec sa magie ressentant une joie sans limite ainsi qu'une excitation digne d'un enfant dans un parc d'attraction d'une célèbre souris. Tout deux filé à grande vitesse en direction de la pharmacie passant devant de nombreux étudiant surpris de voir le japonais ainsi.

WOUUUUHOUUUUUUU ! »

Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371, Je chuchote dans tes cauchemars en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 323

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Ven 21 Sep 2018 - 19:33

La belle dans la cage au lapin dormant

Toru Arai


Être sur le dos du jeune homme en étant consciente était une autre expérience que le matin même. Elle se concentrait un maximum pour alléger son poids et permettre au jeune homme de ne pas peiner par la charge qu’il avait. Elle le regarda quitter les lieux et cligna lentement des yeux en le voyant approchée de la rambarde. Elle crispa les mains sur ses épaules quand il parla, n’osant pas croire qu’il allait faire ce genre de choses mais il paraissait très sérieux. Elle changea de position passant ses bras autour de son cou et les serrant l’un avec l’autre. Elle pencha sa tête sur le côté ensuite, fermant les yeux en serrant les dents quand il s’installa face au vide. Elle n’était pas forcément sujette au vertige mais n’était jamais montée dans une attraction de fête foraine ou de même dans un immeuble trop haut. Alors elle retint son cri quand il se lança, sentant la chute qui n’était pas forcément rapide mais ses cheveux flottaient derrière elle dans un rideau rose tranchant sans doute dans le ciel. Elle ne savait pas ce qu’il avait comme pouvoir mais ne sentait pas le vent agir. Elle tenta d’ouvrir les yeux pensant être près du sol mais il se propulsait de nouveau dans les airs en criant.

WOUUUUHOUUUUUUU ! »

Elle serrait les dents pour ne pas laisser échapper le moindre cri alors qu’il bondissait vers la pharmacie. Les pancakes eux ne semblaient pas d’accord avec le traitement sautillant du trajets et elle ne pouvait même pas l’avertir en plus. Elle ferma de nouveau les yeux retenant les hauts le cœur jusqu’à ce qu’ils arrivent enfin a destination. Elle avait bien vu cette fois les décharges électriques quand il se propulsait donc son élément était stupéfiant. Elle en avait oublié de gérer le sien et s’en voulut mais face aux propulsions son idée avait été effacée. Elle attendit que les secousses cessent pour rouvrir les yeux son estomac protestant bruyamment alors qu’elle sentait ses organes rependre leur place d’origine. Elle expira avant de se mettre a rire, a en avoir presque les larmes aux yeux, il faut dire que l'expérience, à part la surprise cela avait été plaisant et surprenant. Elle desserra ses bras de son cou avant de rougir en remarquant qu'on les regardait et se racla la gorge lentement.

« To ... Toru tu peux me faire descendre là ?... non ??? »

Elle avait une toute petite voix, très gênée et plaqua son regard vers le sol, simplement pour ne plus avoir à affronter les autres, elle se rappela brusquement les blessures du jeune homme et se sentit très mal à l'aise avant de se tortiller pour l'inciter à la faire descendre de son dos. Elle était bien mais ne supportait pas d'être une attraction ou le centre de l'attention de personnes qu'elle ne connaissait pas. Elle sentait ses joues rougir et était à deux doigts de paniquer, incapable de surmonter son désagrément d'être pointée du doigt. Ses mains allaient presque en en trembler alors qu'elle pensait si fort à être invisible, elle ne voulait pas qu'on juge le jeune homme par sa faute. Elle allait s'en vouloir si on le moquait de devoir la porter alors qu'elle faisait sa taille. Elle mordit ses lèvres et posa sa tête sur son dos en espérant que le supplice visuel allait vite cesser, n'ayant décidément pas l'habitude d'être ainsi observée.




codage par LaxBilly.



Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 235

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Ven 21 Sep 2018 - 21:00



La belle dans la cage au lapin dormant

Le jeune homme se sentait libre comme l'air,tel un oiseau prenant son envol pour la première fois,voyant le monde sous un nouveau jour provocant diverses émotions de bonheur au sein du garçon. Le chemin n'avait jamais été aussi rapide ! Il sautillait telle un singe voir même une puce qui rendait la situation drôle mais également très surprenante pour les passants que ne pouvaient le voir passer que brièvement tandis qu'il criait à plein poumons entre chaque saut exprimant sa joie qui résonnait dans la rue,lui qui était si discret habituel se comportait maintenant comme un enfant  hyperactif branché sur pile après avoir été lâcher dans un monde entier de jeu. Son esprit reprit conscience que contrairement à un jeu s'il se rate c'est le game over sans point de sauvegarde antérieur , l'idée le crispe un peu ,à tel point qu'il manque presque son atterrissage. Heureusement,non loin il y avait un lampadaire que le garçon utilisa grâce à son pouvoir coupler à l'électromagnétisme pour créer un champ l'attirant d'une meilleure façon sur le sol. Un soupire de satisfaction s'échappé de la bouche du garçon, ils venaient tous deux d'échapper à une catastrophe mais, le principal était qu'il se trouvait devant la pharmacie maintenant en un seul morceau et en moins de temps qu'ils leur en auraient fallut en marchant simplement.


« To ... Toru tu peux me faire descendre là ?... non ???  »

Le jeune orphelin la posa au sol doucement puis se tourna dans sa direction pour l'observer surpris, si lui son expérience de cette balade avait été géniale,vivifiante  et amusante, pour la jeune femme par contre cela semblait avoir été un calvaire à la limite du vomitif,il est vrai que bondir à vive allure partout dans la ville après un repas n'était pas réellement recommandé ! Veuillez ne pas reproduire cela chez vous !« Wouah..désolé j'aurai du peut être y aller mollo surtout après le repas...faut dire mon pouvoir réagis plus fort qu'avant » Celui -ci finit par éclater de rire en voyant la tête décomposer de la jeune fille,il savait maintenant une chose ne jamais l'emmener dans un parc d'attraction si celle-ci ne supportait pas les sensations fortes comme celle la! Pourtant avec son pouvoir de vent , elle pouvait aisément se déplacer dans les airs ou ce genre de chose non? Pourquoi aurait elle le vertige ce serait un peu contre-productif de son pouvoir mais, peut être que certaine personne posséder un pouvoir se calquant sur leur phobie? Ou peut être que leur pouvoir était devenu leur phobie suite à un accident ! Si c'était le cas la vie était vraiment horrible d'infligé à une personne sa pire phobie comme source de magie, il s'imaginait contrôlait les araignées et du se retenir de ne pas trembler comme une feuille rien qu'en imaginant ses bêtes à huit pattes horriblement poilue , il préférait ne plus jamais utiliser la magie de sa vie plutôt que de voir ses choses diaboliques lui obéir.

« Bon..allons-y avant que ton pied empire... »

La tête du garçon de secoua comme pour chasser l'horrible image de cette créature velue et horriblement moche. Malheureusement le japon été réputer pour ces araignées de toute taille et par moment au format bien trop gros pour réussir à rester dans une pièce sans hurler de terre à leur simple vue. Chassant de ses pensées sa phobie,un léger sourire se sculpta dans dans visage nacré tandis que sa main se tendu attendait de réceptionner celle de la demoiselle avant de se diriger vers la porte automatique de la petite pharmacie.

« Tiens toi à moi sinon tu vas te faire mal!..et désolé si c'était si embarrassant d'être sur mon petit dos »

Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371, Je chuchote dans tes cauchemars en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 323

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Sam 22 Sep 2018 - 4:23

La belle dans la cage au lapin dormant

Toru Arai


Elle attendait, anxieuse, l’impression que le monde entire la pointait du doigt comme un être méprisable qui abuse des autres alors qu’ils sont blessés. Elle sentit le jeune homme s’accroupir et se redressa de son dos sans s’appuyer sur sa cheville malade. La tête toujours dirigée vers le sol, incapable pour l’instant de relever les yeux et profitant d’être cachée derrière le dos du jeune homme pour lisser ses vêtements. Il se releva et elle continua de fixer le sol, le pied toujours relevé sans s’appuyer dessus pour éviter l’éclair de douleur comme plus tôt. Elle se persuada que ce n’était rien et vit sa main tendue vers elle. Elle glissa ses doigts dedans, et posa l’autre main dessus, s’appuyant sur son pied valide et ayant mis son pied blessé du côté endommagé. Ainsi il était presque sa canne l’aidant à avancer jusqu’à la porte.

« Tiens toi à moi sinon tu vas te faire mal!..et désolé si c'était si embarrassant d'être sur mon petit dos.»

Elle hocha la tête et se tint aussi fermement qu’elle le pouvait à lui, s’appuyant à son bras comme on le ferait à une canne et sautilla de son pied valide. La position était très handicapante pour le jeune fille indépendante, devoir ainsi dépendre de quelqu’un d’autre était fortement.. Agréable ? Inhabituel de sa part ? Auparavant elle aurait rampé seule jusqu’au lieu, limite elle aurait enduré la douleur sans y prendre garde, reléguant le souci dans un coin de son esprit. Alors pourquoi l’avoir près d’elle la comblait de bonheur malgré son état ? Elle tâcha de ne pas trop s’appuyer toutefois sur ses côtes à lui, ne voulant pas lui faire mal et secoua la tête lentement. Rectifier ce qu’il pensait était … Nécessaire non ? Ce n’était pas qu’elle trouvait embarrassant d’être sur son dos, c’était surtout qu’elle ne voulait pas que les gens le méjuge alors qu’il l’aidait.

« Tu te trompes… » Murura t elle retrouvant sa voix efface et Presque inaudible. « Je ne veux pas qu’on pense que je t’utilise, parce que c’est faux, et tu m’aides. » Elle était profondément heureuse d’avoir trouvé malgré ses nombreux handicaps quelqu’un qui semblait sincèrement et réellement tenir à elle. Au point de peut-être aggraver son état par sa faute à elle. « Merci. » C’était ce qu’elle voulait qu’il retienne surtout de son geste. « Merci de m’avoir porté, le .. Les bonds étaient très amusants, préviens moi j’aurais peut-être moins de surprise mais plus de temps pour me rassurer. Et en effet, tes pouvoirs sont stupéfiants. » Bien plus que les miens, le vent n’est qu’une force incontrôlable, la preuve de son manque de concentration à elle brisé si aisément par sa course à lui. Ils entrèrent dans la pharmacie et ses pouvoirs devinrent le cadet de ses soucis.

Heureusement il n’y avait que peu de monde de présent, et leur tour arriva vite, avant même qu’ils puissent parler, elle croisa le regard de la pharmacienne et réprima un frisson de peur. Celle-ci avait sans doute remarqué son arrivée boitillante et quand Toru présenta son ordonnance, le regard de la pharmacienne aurait sans doute fait détaler Joyce avant même de demander quelque chose pour elle. Elle déglutit alors qu’elle allait chercher les médicaments pour Toru et sursauta quand elle se retrouva par magie ? Derrière eux forçant Joyce à s’asseoir. Elle souleva la cheville de la jeune fille et la manipula, Sous la surprise Joyce avait tout d’abord ouvert la bouche très vite refermé pour mordre ses lèvres et ne pas hurler de douleur. Bon c’était peut-être un peu plus qu’une foulure mais.. La pharmacienne cessa et partit dans l’arrière-boutique, revenant avec les médicaments pour le garçon et une sorte d’attelle pour elle, qu’elle lui plaça sur le pied tout en maugréant contre les enfants et leurs incapacités à se soigner correctement. Elle retira la chaussure et plaça l’objet sur la cheville, montrant à l’américaine comment bien la placer avant de serrer avec les scratchs. Sur le coup elle eut mal puis cela s’apaisa quelque peu.

« Cela ne pourra pas remplacer une visite chez le médecin, mais.. Bon au moins cela maintiendra les ligaments alignés, vous devriez consulter si la douleur est toujours présente dans deux ou trois jours. Quant à vous jeune home, voici ce qu’ils vous ont prescrit, il n’y a que l’attelle à payer. »

Joyce qui venait de renfiler sa chaussure tendit rapidement cette fois son moyen de paiement, ne voulant pas qu’il débourse un penny de plus pour sa personne si maladroite. Une fois l’objet réglés et les médicaments en main, la jeune fille fit quelque pas maladroit en se tenant de nouveau à Toru. La douleur était presque passée avec le maintien nouveau sur son pied et elle se permit même un sourire vers le garçon.


« Et bien en voilà une aventure, il va falloir que je passe au lycée pour voir mes devoirs. » Elle détourna les yeux, sans doute qu’il la jugerait bête et stupide d’être dans les « petites classes » avec son âge. Mais elle n’aurait sans doute même pas pu comprendre quelque chose si elle était entrée à l’université directement. En Angleterre elle se trouvait dans les cours préparatoire aux études universitaires donc il avait paru logique de la placé face aux examens qu’elle avait préparé avant de se faire aspirer ici. Mais cela dignifiait peut être qu’il ne voudrait pas faire un si long détour. Pourtant elle aurait aimé prolonger ne serait-ce qu’un peu la présence du jeune homme près d’elle. Aussi au lieu d’enchaîner sur l’idée première elle enchaîna en rougissant.


« On .. Humm.. On rentre chez toi que je fasse tes pansements ? Je te l’ais promis comme ça je verrais plus facilement comment on accède à chez toi. » s’il le voulait après tout, qu’elle revienne le dérangeait peut être, il avait sans doute mieux à faire que rester avec une stupide lycéenne…




codage par LaxBilly.



Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 235

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Dim 23 Sep 2018 - 17:46



La belle dans la cage au lapin dormant

La  situation faisait plisser les paupières du garçon, en effet, les phrases prononcées par la jeune fille l'irritait légèrement, non pas par les émotions véhiculés par ceux-ci mais, plus par l'idée générale que la jeune femme semblait se faire ainsi, que la peur constante qui l'obligeait à toujours se justifiée afin d'éviter tout sous entendu ou blessure éventuelle. Bien que sont envie de répondre était puissante et presque difficile à retenir, il du cependant la retenir voyant que c'était déjà leur tour auprès de la pharmacienne qui semblait les regardés avec un regard entre inquiétude et sévérité, ne se démontant pas le garçon donna assez rapidement sa propre ordonnance afin de réceptionner par la suite ses médicaments et ses divers complément alimentaires se doutant que ce mois ci c'est économie allaient encore prendre à ses coup par ses dérives. Cumulé autant de travail , d'étude et de révisions ne lui laissait pas le luxe de ce nourrir correctement, d'une part par manque de temps, d'une autre part par manque de motivation de se faire à manger pour lui seul et en dernière raison car, la nourriture coûtait extrêmement cher et qu'il valait mieux par moment de sacrifier au repas au profit d’économie pour pouvoir sortir et ainsi développer une vie sociale. Après avoir réglé ses achats et profitant sans doute, que la pharmacienne s'occupe de l’auscultation de la cheville de la jeune fille et voulant sans doute la mettre devant le fait accomplis , le garçon laissa sortir tout ce qu'il retenait en lui comme une bombe en plein milieu du pacifique.

« Tu vois c'est pour ça que tu as du mal à être bien dans ta peau voir même à être heureuse...A quoi bon ce soucier du regard des autres? Les gens trouveront toujours un défaut chez les autres, peu importe les efforts que tu déploieras pour montrer que tu n'es pas ce genre de personne. Je suis fier de ce que je suis, et je préfère vivre en étant moi même quitte à passer pour un idiot,quelqu'un de bizarre voir même pour un enfant plutôt que de m'enfermer dans une petite case, ne profitant pas de la vie juste pour être normal ou dans les normes par rapports aux jugements des autres ! Si nous sommes tous différents à mon sens , c'est qu'il y à une raison profonde..en quoi ce monde serait intéressant si nous étions que de simple copier coller les uns des autres?..Donc au diable ce que pense les autres, moi je sais ce que tu penses de moi, tu n'as nullement besoin de te justifier pour toi..fais ce que tu souhaites faire et au diable les préjugés !»

Le garçon soupira longuement comme pour reprendre son souffle de ce long monologue qui étrangement venait de lui procurer énormément de bien, d'autant plus qu'il avait assez élever la voix pour pouvoir être entendu de Joyce, de la pharmacienne mais également de tout ceux présent dans la pharmacie n'ayant absolument pas peur de clamer tout haut ce que les autres pensent tout bas. Malgré son attitude parfois enfantine ainsi que son apparence d'adolescent , le jeune homme pouvait parfois comme la se comporter en adulte et ainsi démontrer une maturité qu'il semblait rarement exposé d'une façon aussi explicite devant un publique, détruisant ainsi son image d'enfant débile croyant en un monde tout rose dénué de toute note de mal.Celui-ci cligna quelques instants les yeux puis se pencha légèrement pour être à la hauteur de l'américaine tandis que l’attelle était maintenant belle et bien mise sur sa cheville permettant de soutenir au mieux celle-ci et de diminuer les douleurs.

« Et puis toi même en voyant au début..ne m'as tu pas pris pour un enfant via ma taille? Où comme un mec étrange au tout début de notre rencontre ? Si ? On a tous des préjugés mais, c'est à nous ensuite d'aller au delà, l'important n'est nullement l'apparence car, il ne s'agit la que d'une coquille, un réceptacle! l'important étant ce que l'on est à l'intérieur ainsi que la beauté de l'âme..donc arrête de te soucier de tout ça et vie juste comme une fille de ton age le devrait, ce monde est bien trop sombre pour se soucier de comment tu te sens ou pour te féliciter d'être entrer dans le moule de leur standard  »

La suite fut couper par la pharmacienne qui explique brièvement à la jeune fille qu'elle devait voir un médecin quand même, que ce 'soin' ne serait qu'un maintient en attendant l'auscultation d'une personne plis compétente. Cela n’empercha pourtant pas l'américaine de se lever et faire presque un petit pas de danse,oubliant presque les consignes qu'elle venait d'entendre quelques instant précédemment laissant échapper un soupire à moitie amusé du japonais , qui venait de perdre peu à peu l’inquiétude qu'il avait envers la blessure de la jeune fille depuis l'hôpital, même si ce n'était pas encore réellement soigné voir qu'elle pouvait ressentir un peu moins de douleur ainsi, que d'avoir une attelle permettant un soutient sans risquer que la blessure puisse empirer. Après avoir payé chacun leurs achats, le couple se dirigea d'un pas lent vers la sortie.

« Et bien en voilà une aventure, il va falloir que je passe au lycée pour voir mes devoirs.  »

Le regard émeraude du garçon se fixa sur le ciel accompagné d'un hochement de tête. Donc elle était encore lycéen d'où le pourquoi de son inquiétude sur son absence aujourd'hui à ses cours,pourtant au contraire il était moins punitif dans un lycée de manqué des cours qu'à la fac étant donner qu'il n'y avait pas le modèle de prise de note et l'impossibilité de rattraper un cours, ajoutons à cela la difficulté de se mêler aux autres et d'ainsi obtenir leurs notes..oui le lycée était finalement un endroit sécurisant contrairement à ensuite devenir un électron libre dans le monde froid et cruelle de l'université. Ses réflexion furent interrompu par une phrase de la jeune femme qui le fit douter dans un premier temps , puis provoqua par la suite une vagues d'incompréhension suite à cette même phrase qui se voulait être contradictoire avec la première.


« On .. Humm.. On rentre chez toi que je fasse tes pansements ? Je te l’ais promis comme ça je verrais plus facilement comment on accède à chez toi.  »


«Je ne comprends plus très bien à vrai dire...Tu viens de m'annoncer que tu devais rentrer chez toi pour tes devoirs mais, finalement tu veux venir chez moi afin, de voir comment on y accède ?Si tu es lycéenne alors nos campus sont juste à coté l'un de l'autre..Pour l'accès, tu t'es déjà rendu sur le campus, l'accès reste le même sauf qu'il faut se diriger vers les dortoirs tout simplement. Cela ne me dérange pas de t'y emmener mais, je ne veux pas prendre trop de temps, si tu es en année d'examen sachant que par ma faute , tu as déjà ratée une journée de cours.»

Le jeune japonais s'assoit sur une rambarde en face de la pharmacie comme attendant la volonté et réaction de la jeune fille, que souhaitait elle réellement faire ? Venir chez lui ? Alors dans ce cas, le coup des devoirs étaient un prétexte pour faire avancer la conversation n'ayant pas oser dans un premier temps l'invitation à se rendre de nouveau chez lui? C'était ridicule, s'il l'avait ainsi amener chez lui malgré la gêne et la timidité c'est que cela ne le dérangeait absolument pas de la faire entrer à nouveau voir, même de l'héberger si cela devenait son souhait ! Il passa longuement sa main dans ses cheveux comme pour tenter de se recoiffer malgré le désordre dans ce tas d'épis appeler coiffure, laissant échapper un petit bâillement non pas de fatigue, ni même d'ennuie, non juste que pour une fois l’inquiétude avait quitter son cocon de cœur laissant un vide créant se mécanisme naturel de relâchement.

«Du coup du moi, juste ce que tu souhaites réellement et on le fait ! Retourner chez toi?Venir chez moi? Faire ta valise et emménager chez moi?..bon j'avoue ce n'était pas drôle celle-la!»

Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371, Je chuchote dans tes cauchemars en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 323

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Dim 23 Sep 2018 - 19:43

La belle dans la cage au lapin dormant

Toru Arai


C'était embrouillée, elle si logique d'habitude semblait flotter dans un brouillard dont elle n'avait que quelques formes pour distinguer les chemins disponible. Il était donc normal qu'il soit perdu avec ce qu'elle disait vu qu'elle même nageait dans la plus grande confusion. Elle n'était pas stupide, elle se doutait bien que les dortoirs ne devaient pas être loin mais d'après les prospectus il y en avait beaucoup, et de toutes sortes. Puisqu'elle attendait elle même son affectation à un logement. Face aux questions du garçon qui lui retirait le soutient elle resta sur une jambe le fixant s'asseoir sur la rambarde. Elle était sans doute stupide, profondément pour être incapable de saisir ce qu'il voulait dire alors que ce n'était pas sa faute à lui si elle avait perdue une journée. Elle aurait très bien pu le laisser à l'infirmerie et quitter les lieux. Elle aurait pu en effet, ce qui l'avait fait rester était un sentiment que si elle ratait cette nouvelle occasion jamais elle n'évoluerait. Alors, elle avait été au bout, et la journée avait été riche en émotions de toutes sortes. Peut être trop ? Est ce qu'il s'était déjà lui familiarisé avec se serrement dans le ventre ? Ces rougeurs de promiscuité ? Elle qui pensait pouvoir saisir la complexité du mental ne se fourvoyait elle pas sur ses propres capacités ? Un brin de rébellion contre elle même s'aviva alors qu'il continuait de parler.

Cependant si les campus étaient proches rien n'empêchait alors de changer les pansements pour ensuite aller récupérer leurs cours, bien que pour lui cela serait sans doute plus difficile. Mais pas impossible, elle n'était pas une experte des études supérieures, mais quelqu'un d'aussi gentil devait forcément avoir des tas d'amis sur qui compter en cas de coups durs. Sauf évidemment s'il se trouvait d'être arrivé depuis peu de temps comme elle ? Elle mordilla sa lèvre face au dilemme qui se posait à elle. Elle avait une bonne mémoire après tout, elle retrouverait son chemin si elle devait lui rendre de nouveau visite, et puis ils avaient les pansements et les bandes sur eux, alors elle pourrait ... Elle pourrait très bien récupérer ses cours, lui les siens et qu'ils aillent ensuite à l'hôtel, ainsi comme il l'avait promis il l'aurait raccompagnée et comme elle l'avait promis elle pourrait s'occuper de ses pansements. Quant à l'idée d’emménager chez lui, c'était si petit déjà elle ne voulait pas être une gêne surtout qu'il n'y avait qu'un seul lit après tout. Pet être qu'il avait l'habitude lui de vivre en groupe, elle, c'était plutôt vivre loin du groupe qu'elle avait vécu jusque là. Il lui faudrait sans doute du temps et beaucoup d'études pour comprendre les autres. Et.. Elle se mit à rougir intensément repensant aux streap-tease répétés qu'il avait fait. Elle allait mourir de gêne même si lui cela lui semblait naturel à lui. Elle finit de peser le pour et le compte et redressa la tête pour le fixer, n'ayant pas bouger de l'endroit où il lui avait laissé pour se percher sur la rambarde. Elle souriait plus détendue et bien consciente que ses manières comme son mental devait l'étonner mais on ne peut changer ce qu'on a été pendant vingt ans du jour au lendemain, elle leva les doigts vers lui pour énumérer les actions à venir.

« On va aller récupérer les cours qu'on a manqué, chacun, ensuite on va à mon hôtel, et j'y changerais tes pansements et je t'inviterais à diner là bas. Tu m'as après tout offert le petit déjeuner et le dîner, c'est donc à moi de régler cette fois !» A chaque chose qu'elle énumérait elle avait baissé un doigt et pour finir elle pencha la tête espérant qu'elle avait été suffisamment courageuse pour ne pas baisser le regard vers le sol pendant l'énumération. Elle repensa à sa façon de faire et se mit à pouffer un peu de rire avant de le regarder avec un éclair de taquinerie, dans le regard. « Donc tu n'es pas le Dark Knight mais Flash c'est ça ? Tu penses que tu pourrais essayer de courir sans sauter comme tu l'as fait ? Ce serait vachement plus rapide comme ça ? Qu'est ce que tu en dis ? » Le fait était qu'elle ignorait s'il pourrait s'attirer au sol comme il l'avait fait entre les structures métalliques, mais il suffirait de rester non loin des lignes de tramway par exemple ? C'était une idée un peu folle mais elle pouvait fonctionner si les structures étaient suffisamment bien apparentes ? Elle souriait calmement, se demandant si elle pourrait faire de même ? Canaliser un vent suffisamment puissant pour les soulever et les faire aller à grande vitesse. Ou alors elle pouvait soulever des particules de fer et ainsi créer une surface qui s'enroulerait comme des chenilles et lui n'aurait qu'à courir très vite ? C'était tant de possibilités de combinaison qu'elle ignorait réellement si elles étaient faisables ou pas. Restait qu'elle attendait sa réponse au programme improvisé quelle proposait pour la fin de journée.



codage par LaxBilly.


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 235

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Mer 26 Sep 2018 - 16:12

La belle dans la cage au lapin dormant

Le garçon retomba presque instantanément dans ses songes,pouvait il réellement prendre autant le temps d'une jeune étudiante? Si elle était bien en dernière année de lycée malgré son âge cela voulait dire que beaucoup de révision et d'examen l'attendait sûrement, avec sa nonchalance habituel le garçon ne souhaitait pas devenir une raison d'échec; bien qu'il soit assez frivole par moment celui-ci aspirait à devenir un honnête citoyen avec un bel avenir , une belle maison et pourquoi pas un jour se marier ! Ruiner la vie d'une autre personne n'était absolument pas dans ses intentions  et ne voulait être ni la cause, ni l'origine sachant qu'il savait qu'il était par moment frivole, feignant voir à s'amuser plutôt que de réviser sérieusement, hors cette fois Toru savait que le travail était l'une des choses les plus importantes en ce monde,surtout au vu du rêve de la jeune femme. Celle-ci s'était orienté vers le milieu médicale, un cursus où le travail et le rigueur sont de mise afin de pouvoir réussir à y survivre, en à peine deux jours à la côtoyer elle avait finit blessée,à l’hôpital et maintenant avec une journée d'absence , devenait il aussi rapidement une mauvaise fréquentation? C'était en tout cas une question que l'on pouvait se poser aisément en voyant tout ce qu'il venait de s’enchaîner ainsi, que le changement du comportement de la jeune femme en sa présence.

« On va aller récupérer les cours qu'on a manqué, chacun, ensuite on va à mon hôtel, et j'y changerais tes pansements et je t'inviterais à dîner là bas. Tu m'as après tout offert le petit déjeuner et le dîner, c'est donc à moi de régler cette fois !»

Une grimace s'afficha soudainement sur le visage du jeune garçon, il était vrai qu'il fallait d'une certain façon rattraper toute la journée d'amphi et de cours individuel, même si cela était beaucoup moins simple en université car, contrairement au lycée  ici les professeurs ne dictaient pas le cours tout en prenant attention à n'oublier personne ! Non en Université le cours avançait peu importe les retardataires ,peu importe si seulement deux pour cent des élèves suivaient correctement, c'était l'une des différences majeurs entre être lycéen et étudiant. Bien sûr,il y avait toujours un moyen de récupérer les cours, comme par exemple payé un aîné qui possédait tout les cours de l'an passé et qu'il accepte gracieusement de les échanger contre un peu d'argent ou alors avoir des amis bienveillant qui pourraient ainsi partager le cours manquant  afin de s'entraider..Hors Toru n'avait ni argent , ni ami ce qui rendait un rattrapage beaucoup plus ardu que les douze travaux d'Hercule, son rapport avec les autres était difficile, souvent seul même en tp, une absence signifiait pour lui plus de révision et devoir se débrouiller à rattraper en empruntant des bouquins relatant le cours.

« Hum..oui..oui ahah..Tu n'as qu'à faire ça alors;.pendant ce temps je vais aller à la bibliothèque..prendre quelques livres !  Je suppose que ton hôtel et celui près de la plage»

Bien que le garçon pourrait sans doute aider la jeune femme dans ses révisions , l'inverse lui était improbable ce qui bloquer légèrement le garçon à lui proposer son aide sachant que faire cela,le rendrait à nouveau encore plus en retard dans son propre programme. Egalement, il ne pouvait lui dire qu'il n'avait aucun ami sur cette île et encore moins dans sa propre promotion, en effet,la jeune femme se demanderait sûrement la raison et si le garçon ne jouait pas simplement au garçon gentil qu'avec elle? Après tout,celui-ci ne semblait avoir pas réellement de soucis d'élocution,ni même à parler à un inconnu après tout ,il l'avait bien fait la veille au matin en tentant de la sauver d'un gang d'enfant turbulent ayant oublier les bonnes manières à adopter envers une femme! La raison était simple, soit il était trop vieux par rapport aux autres, soit ceux-ci le prenait pour un fou voir un attardé mental au vu de sa façon de parler, s'exprimer voir même d'agir ! Ce qui avait peu à peu créer un écart menant à un gouffre de plus en plus insurmontable jusqu'à arriver à cette situation où maintenant , il était seul parmi des inconnus qui lui lançaient des regards en biais ou chuchoter lors de son apparition en cours.

« Donc tu n'es pas le Dark Knight mais Flash c'est ça ? Tu penses que tu pourrais essayer de courir sans sauter comme tu l'as fait ? Ce serait vachement plus rapide comme ça ? Qu'est ce que tu en dis ? »

L’adolescent pencha la tête posant son index sur son propre menton, il n'avait pas réellement réfléchis à ça mais, il voyait déjà les problèmes que soulevait ce genre de raisonnement, bien que son pouvoir semblait génial,il n'était en aucun cas tout puissant,du moins au vu de son contrôle actuel! Certes le japonais c'était grandement améliorer dans le contrôle voir le maniement de son pouvoir mais, ce n'était pas réellement la perfection ,un moindre faux pas pourrait causer des dégâts collatéraux considérable aux autres mais aussi et surtout à lui même pouvant l'amener à la case départ l’hôpital une fois encore.

« Je dirais que je suis loin d'être un super-héros mais plus proche d'un super zéro pour le moment ! »Il montre son bras gauche où règne la brûlure électrique qu'il c'était fait malencontreusement en la sauvant lors de leur première rencontre.«Sans doute qu'avec un corps moins frêle ainsi qu'un meilleure contrôle de mon pouvoir ce serait possible actuellement je ne suis pas sûr d'avoir un corps assez résistant pour utiliser la magie aussi longtemps. Sauter me permet de désactiver mon pouvoir entre deux sauts afin d'économiser au maximum mes ressources! Sachant que ton idée ferait appel non plus à l'électromagnétisme mais, au flux électrique interne de mon corps me servant de boost..et que j'ai peur de t'électrocuter par contact..»

Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371, Je chuchote dans tes cauchemars en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 323

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Mer 26 Sep 2018 - 20:23

La belle dans la cage au lapin dormant

Toru Arai


Quelque chose n'allait pas mais elle ne savait pas mettre la main dessus, au lieu de détendre la situation, il semblait distant comme préférant se séparer. Elle l'avait déjà lassé ? Sans doute que oui, elle cacha sa tristesse derrière son sourire. Après tout c'était déjà bien d'avoir passé tant de temps avec quelqu'un d'autre, peut être qu'il ne l’appellerait pas finalement. Peut être que ce n'était qu'une image à chérir sur un possible peut être qui n'existait déjà plus. Elle hocha la tête à sa question, en effet, le seul hôtel pour ceux qui ont été invité sur l'île. Elle le quitterait dans quelques jours, son mois d'essai arrivant bientôt à expiration. Est ce qu'elle serait suffisamment idiote pour l'attendre au point de rendez vous tout à l'heure ? Surement oui, parce qu'elle imaginait qe peut être dans le lycée il ne voulait pas être vu avec elle. Elle sourit pourtant quand il apprécia son idée, elle ignorait quels applications il en ferait mais si elle pouvait se déplacer aussi vite alors . Alors elle pourrait faire le tour de l'île en un rien de temps. Restait qu'il devait probablement y avoir des restrictions sur les pouvoirs dans ces zones habitées. Elle se chercherait un endroit pour essayer de se contrôler, cela devait exister, une grotte par exemple, où elle pourrait tester sans craindre de détruire quoique ce soit. Ses pensées avaient déjà divaguées, elle se reprit et hocha la tête en se rappelant son bras, comprenant que c'était sans doute pour ça qu'il s'était éloigné. Elle avait du lui faire mal en s'y tenant si fermement.

« Pour le corps frêle essaie de manger un peu plus, pas forcément tout de suite à chaque repas, mais essayer de trouver un régime qui te permette de conserver des forces et les renforcer avec le temps ? Je comprends, mon idée n'est sans doute pas faisable, tout de suite, mais peut être pourras tu à l'avenir t'améliorer ? Et y parvenir, ce serait super n'est ce pas ? »

Elle lui sourit et rassembla son courage pour lui faire face, ne voulant pas forcément qu'il ne tienne pas sa promesse plus tard elle lui tendit la main sans se départir de son sourire et l'agita face à lui. «Si tu vas à la bibliothèque, passe moi ton sac, si c'est comme celle du lycée on n'a pas droit à autre chose que des sacs de cours. Je t'attendrais devant l'hôtel une fois mes cours récupérés, comme ça j'aurais déjà les pansements pour toi. Mais on va dans la même direction de toute façon non ? » Et ainsi tu ne t'évanouira pas comme un mirage qui n'a pas existé dans ma vie. C'était sans doute stupide, mais elle avait besoin de se rassurer, de se dire qu'elle n'avait pas vécu un rêve, qu'il reviendrait vraiment la voir, qu'ils avanceraient ensemble dans la découverte de ce lien qui les unissaient maintenant elle l'espérait de toutes ses forces. Elle le laissa lui remettre ou pas les médicaments et lui sourit, après tout ils feraient un bout de chemin ensemble, le lycée et l'université et ses complexes étant dans le même coin. «Tu as besoin de quoi comme livres exactement ? C'est compliqué ce que tu étudies ? »

Elle ne maîtrisait pas du tout ce sujet là, autant elle avait beaucoup lu d'ouvrages, autant aucuns qui parlaient vraiment de ce qu'il avait choisit. C'était sa soeur la plus portée des deux sur le vidéo-ludique, elle, elle peinait déjà à conserver en vie un jouet électronique alors jouer à un jeu ne l'avait pas vraiment attiré. Mais elle restait fascinée devant ceux qui jouaient, et passait d’ailleurs beaucoup plus de temps à observer ceux qui le faisaient. Peut être qu'il accepterait qu'elle le regarde faire ? Ce serait bizarre comme demande non ? «Tu me laisseras te regarder jouer ? Je ne suis pas douée mais j'aime bien observer les gens jouer.» Elle lui livrait une de ses bizarreries, préférant observer que d'être actrice, mais c'était plus pour ses études qu'autre chose, les interactions avec les jeux en lignes et ces joueurs avec leurs jeux étaient fascinantes et le fruit de beaucoup d'études. Elle faisait attention à chaque pas qu'elle faisait, ne voulant pas s'écrouler au sol comme une crèpe et se rappela la boutique. Est ce que cela l'empêcherait de travailler ? Elle n'espérait pas, en tout cas cela tombait vraiment mal cette blessure.



codage par LaxBilly.


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 235

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Lun 1 Oct 2018 - 22:18



La belle dans la cage au lapin dormant

Toru observait les réactions changeantes de la jeune demoiselle,elle semblait comme déçu qu'il se soit assis,sans doute voyait elle la un signe de distance? Pourtant, il n'avait ça que dans le but de se reposer quelques instants laissant le temps à la demoiselle de s’accommoder de son attelle. Alors dans un élan de ce faire pardonner, il se lève déposa un léger baiser sur les lèvres tout en restant non loin d'elle essayant de briser la glace.

« Pour le corps frêle essaie de manger un peu plus, pas forcément tout de suite à chaque repas, mais essayer de trouver un régime qui te permette de conserver des forces et les renforcer avec le temps ? Je comprends, mon idée n'est sans doute pas faisable, tout de suite, mais peut être pourras tu à l'avenir t'améliorer ? Et y parvenir, ce serait super n'est ce pas ? »

« Ce n'est pas que je refuse de manger...juste que je suis habitué à manger cette quantité..mais, oui s'il faut j'essayerais si j'ai le temps de me préparer à manger..je n'aime pas faire à manger pour moi seul ,c 'est de la perte de temps. L'idée est faisable juste, il me faudrait juste m’entraîner bien plus »

L'idée en elle même n'était pas idiote, mais ses capacités actuel ne lui permettait aucunement de l'impressionner en faisant un retour rapide jusqu'à l'école sans sauter en n'utilisant que ses jambes..quoi que..ça force semblait avoir grandis  alors , peut être n'était-ce pas réellement impossible pour lui dans son état actuel? Après tout , elle ne voulait plus faire des bonds sur son dos..et l’attelle ne lui permettait aucunement de marcher aussi loin pour se rendre à son école. Les réflexions dans l'esprit de l'étudiant se chevauchèrent de plus en plus le laissant imaginer une façon de faire pour répondre de façon gentille à sa requête ne voulant absolument pas la blesser en refusant. Il écouta les paroles de la jeune femme sur le sac ainsi que sur la bibliothèque , il lui donna avant de finalement la porter comme une princesse avec ou non son consentement. Une fois dans ses bras le garçon respira lentement essayant de faire parcourir à son corps un flux électrique calme afin d'avoir un contrôle absolu sur celui-ci ne voulant pas la blesser par mégarde, une fois le courant stabilisé en son sein, il tenta d'augmenter progressivement la puissance et l'intensité , si bien que le sol sous ses pieds craqua de plus en plus témoignant que son corps réagissait à ce courant électrique le parcourant jusqu’à son cerveau. Il ouvrit soudainement ses yeux , ses pupilles prenant une couleur plus claire suite à cet amas électriques parcourant son corps comme une lumière en plein jour. Il s'élança d'un seul coup et fut étonné de voir qu'il réussissait à parcourir autant de distance aussi rapidement ! Bien que maintenir l'énergie était assez difficile et bien fatiguant qu'a bondir de temps en temps, l’expérience n'en était pas moins jouissive! C'était des sensations nouvelles et complètement différentes de tout ce qu'il avait pu vivre jusqu'à maintenant, après avoir conquis le ciel..il était entrain de conquérir la terre au rythme de ses pas foulant les graviers du sol tandis qu'il laissait dans son sillage quelques marques de pas au sol ainsi qu'un léger halo de lumière verte derrière lui

« TU AVAIS RAISON C'EST ABSOLUMENT GÉNIAL !»

Le garçon transpirait légèrement sentant la fatigue le prendre peu à peu , l'utilisation prolongé de son pouvoir était un calvaire pour son corps frêle et blessé, il avait l'impression de ressentir des centaines d'aiguilles parcourant son corps tandis que ses pieds eux avaient l'impression de marcher sur du verre en continue. Après quelques minutes, le couple arriva devant le lycée , le jeune eu le temps de s'arrêter devant la grille avant de tomber à genou le souffle cours, la respiration haletante et tout l'ensemble de son corps tremblotant comme une feuille.


«Voila...on..est....arrivé...pfiou! ..Pour te répondre , j'étudie les jeux vidéos..j'irais étudier plus tard ne t'en fais pas !»

Le garçon ne bougea pas trop essayant de reprendre un peu son souffle ainsi que son énergie , sentant comme un léger voile noir devant ses yeux tandis que son cœur battait vite après ce marathon express aller et retour. Le garçon secoua la tête comme tenta de remettre ses cheveux en place, légèrement décoiffé par le vent et l'électricité statique.

«Tu me laisseras te regarder jouer ? Je ne suis pas douée mais j'aime bien observer les gens jouer.»

« Bien sûr ! Comment je pourrais refuser à ma petite amie?Et puis...on pourra même jouer à deux..seulement si tu es d'accord pour jouer avec moi..si ça te dérange pas trop..»



.

Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371, Je chuchote dans tes cauchemars en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 323

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Mar 2 Oct 2018 - 9:28

La belle dans la cage au lapin dormant

Toru Arai


Le fait qu'il trouve que faire à manger était une perte de temps mit un germe d'idée dans l'esprit de Joyce, cependant, elle n'eut pas le temps de lui en parler qu'il lui tendait le sac de médicaments. Un peu rassurée, elle saisit l'objet avant de le sentir derrière elle, la soulevant dans ses bras et ouvrant la bouche pour protester. Son bras, ses côtes, mais qu'est ce qu'il voulait faire alors qu'elle se mettait à pâlir, l'idée qu'elle avait eut n'était pas applicable de suite, il l'avait dit lui même. Elle ouvrit la bouche pour protester mais le vit se concentrer. Elle referma les lèvres un peu inquiète et n'ayant cette fois même pas le loisir de l'aider, elle ignorait si rajouter du vent pouvait contrarier ses efforts ou mener à un nouvel accident. Elle était toutefois inquiète et aurait aimer pouvoir l'aider quand il rouvrit les yeux. Elle en resta muette de saisissement, les prunelles semblaient irradiées de magie, et en quelque sorte heureusement qu'elle se trouva à fixer son regard au moins elle ne put avoir peur sur le départ. Elle serrait la pochette, sentant le vent les fouetter et usa de son pouvoir légèrement pour réduire l'opposition de l'air au déplacement qu'il faisait. Ce n'était pas grand chose mais peut être juste assez pour qu'il s'économise. Une fois devant le lycée il tomba à genou et elle se retrouva au sol, accrochée à son cou le souffle court de l'expérience. Elle l'avait entendu pendant la course crier, et le serrait contre elle, incapable de définir si c'était des tremblements de joie ou de bonheur qui la secouait maintenant.

Sans prévenir elle éclata de rire, sans le lâcher, restant suspendue à son cou alors que son corps était comme le sien secoué de tremblements mais de joie pure et réelle. Un rire comme elle n'en avait que trop peu eut dans sa vie. Elle redressa la tête en se calmant et l'embrassa, spontanément, bien plus que les autres fois qui n'avaient été que des trop brêves tentatives. Un baier de remerciement pur et simple, alors qu'elle reprenait son souffle elle aussi après son fou rire. « Alors toi, qu'est ce que tu as changé ma vie de morne à épique, merci ! » Elle caressa ses cheveux dans tous les sens et n'osa imaginer sa propre coiffure et pouffa en le lâchant et se relevant en brossant ses vêtements le regard devenant plus sérieux. « Heureusement que tu écoutes bien qu'ils t'ont dit de ne pas forcer n'est ce pas ? » Elle prit un air de maîtresse mécontente mais son regard brillait de malice et elle lui tira la langue avant de lui tendre la main pour l'aider à se relever et le tira jusqu'à un banc. « Alors tu vas reprendre ton souffle ici, moi je vais chercher mes cours et si tu te sens suffisamment d'attaque va chercher ton livre à la bibliothèque mais sinon j'irais le chercher pour toi si tu veux, il faut juste que tu me donnes le nom et j'y fais un saut vite fait ! » Pour le reste elle avait bien quelques idées mais ne voulait pas qu'il force de nouveau après cette dépense d'énergie sans doute bluffante pour l'américaine mais qui s'inquiétait tout de même pour le jeune homme. Elle pencha la tête à sa hauteur et le fixa à quelques centimètres de son visage avant de lui dire très sérieusement. « Et ne force pas sinon plus de bisous ! » Elle lui tira la langue encore et se demanda si le mieux serait de mettre le point de rendez vous pour l'hôtel, il semblait savoir où c'était et elle avait ses propres chemins repères pour y retourner. Elle attendit donc qu'il lui remettre ou pas le papier pour la bibliothèque et lui sourit avant de déposer un baiser sur sa joue tendrement. « On se retrouve devant l'hôtel alors ? Et pour les dîner, si cuisiner pour toi seul te fait perdre du temps, tu n'auras qu'à cuisiner pour moi nous ! J'ai un bon estomac mais des lacunes profondes en cuisine, j'ai même réussit à faire brûler des pâtes, c'est te dire ! » Elle préférait rire de son incapacité à cuisiner qu'en pleurer, et puis les plats tout prêt c'est très bon aussi. Le coeur plus léger et serrant les médicaments contre elle elle finit par retourner au lycée pou y chercher ses cours pensant plus au rendez vous de plus tard qu'au sermon qu'elle allait sans doute avoir sous peu.





codage par LaxBilly.


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 235

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   Sam 6 Oct 2018 - 15:13



La belle dans la cage au lapin dormant

Le jeune homme continuait à reprendre son souffle , exténué par cette séance de sport de l'extrême, bien que le voyage en bond c'était fait sans aucun soucis avec qu'une très légère fatigue, l'idée de la jeune femme au contraire venait de le vider de son énergie comprenant rapidement qu'il était sans doute devenu plus fort mais qu'il avait toujours des limites humaines qu'il se devait de connaitre afin de ne pas tomber inconscient bêtement par une utilisation prolongé d'un pouvoir aussi puissant. Soudain il senti le baiser déposer par Joyce sur ses lèvres qui fut malheureusement trop court pour être appréciable à son juste titre, ce qui dessina quelques instant un sentiment de frustration profonde sur son visage mais, il fut rapidement remplacer lorsqu'il sentit la main de la jolie jeune fille se déplacer dans ses chevelures essayant sans doute de rattraper son brushing complètement sans dessus dessous.

« Alors toi, qu'est ce que tu as changé ma vie de morne à épique, merci !  »

« Je n'ai pas à être remercier !..à vrai dire c'est depuis que je te connais que ma vie à pris une allure aussi folle , avant j'étais qu'un banal étudiant invisible aux yeux des autres ! »

Suite à cela, le garçon réussit enfin à récupérer son souffle ainsi qu'assez de force pour se relever ne voulant pas rester une gêne sur le sol, même s'il n'y avait pas réellement de différence dans sa taille lorsqu'il était debout ou a genou, un nain reste un nain!Pourtant pour la première fois de sa vie , il se sentait réellement comme un homme, il avait su protéger et porter sa petite amie mais, aussi montrer qu'il n'était pas qu'un raté et un perdant toute catégorie confondu,il avait enfin put brillé devant elle non pas par l'électricité crépitant qu'il avait dégager mais par son courage et sa détermination à ne pas la laisser se blesser plus encore une fois. Malheureusement se fut un visage  plus fermé que la jeune Joyce arbora en lui faisant la morale sur le fait qu'il ne devait pas en faire trop surtout en sortant  de l'hôpital quelques heures auparavant,il tenta de faire une tête de chiot battu pour la faire s'adoucir mais ne réussit pourtant qu'à éclater de rire aux éclats ! La situation était tellement comique et risible qu'il ne pouvait plus se retenir plus longtemps,les deux se comportaient pas de la façon qu'il le devait après tout ! L'un forçant sur ses côtes pour tester les limites de son pouvoir se sentant comme Icare une fois équipé de sa paire d'aile tandis que l'autre jouer avec le feu à négligé ses blessures et tentait par tout les moyens de les dissimulés tant bien que mal, aucun d'entre eux ne pouvaient réellement faire la leçon ni même la morale à l'autre.

« Désolé ! mais on est tellement pas crédible ! ..on est tous deux aussi idiot et fonceur..que c'est tellement risible »

Après un bon rire aux éclats le jeune homme remarqua que beaucoup de personnes semblaient les observés dans la cours du lycée, sûrement surpris de voir le jeune garçon inconnu au bataillon débarquer tel un éclair devant la grille en portant leur camarade tel un prince amenant à destination sa princesse et par esprit moqueur il leur fit coucou comme pour tenter de mettre un peu d'embarras à la jeune fille et faire ainsi circuler les rumeurs car, de toute façon il valait mieux les cautionner  plutôt que ce battre contre ces moulins à vent tel Don Quichotte. Soudain se fut la jeune fille qui semblait s’inquiéter pour son état et lui proposa encore un plan différent, il ne savait pas réellement qu'elle était sa réaction vis à vis de tout ce beau monde que les regardaient de façon incrédule face à leur entrer en scène des plus théâtrale.


« Alors tu vas reprendre ton souffle ici, moi je vais chercher mes cours et si tu te sens suffisamment d'attaque va chercher ton livre à la bibliothèque mais sinon j'irais le chercher pour toi si tu veux, il faut juste que tu me donnes le nom et j'y fais un saut vite fait ! »

Le garçon la poussa gentiment après avoir écouter toutes ses plaintes et propositions vers son lycée, il trouvait cela chou qu'elle s'inquiète autant de tout ça mais, elle devait aussi reprendre son souffle ! Elle avait enchaîner tout ses plains sur l'instant et l'après avant même d'avoir été chercher ses propres cours et avant même d'avoir poser ne serais-ce que le moindre orteil dans la cours de son école. L'orphelin continua ses coucou espérant que ses camarades viennent la voir pour lui poser plein de question, lui même avait hésité à l'accompagner mais,ne voulant aucun problème celui-ci préféra rester sur place évitant de se retrouver au commissariat sur un malentendu. Il tenta de marcher quelques pas et vit qu'il était encore pris de léger vertige mais pas assez suffisant pour le faire tomber au sol à nouveau. Un pincement vint à son cœur en la voyant ainsi s'éloigner de lui alors il prit une grande inspiration avant de crier bien fort.

«JE T'AIIIIME JOYYYYYCE ! ET T EN FAIS PAS JE TE FERAIS MOI MÊME A MANGER CHEZ TOI CE SOIR! »

Le garçon éclata ensuite de rire en voyant les réactions des lycéens et lycéennes tous choquée par ce qu'ils venaient d'entendre ! Bien qu'il aurait pu penser qu'il s'agissait d'un frère ou d'un ami proche dans une premier temps, son annonce venait de faire l'effet de boule de neige précisant qu'il allait donc passer chez la jeune femme et qu'ils seraient seuls qui plus est !Malgré ses joues légèrement rougit , il ne perdit pas son sourire et s'amusa même à observer tout les autres tandis que lui même continua les coucou jusqu'à la voir disparaître pour prendre la direction de l'hôtel près de la plage qu'il avait lui même quitter peu de temps auparavant
.

Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371, Je chuchote dans tes cauchemars en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La belle dans la cage au lapin dormant [Pv Joyce]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oiseau dans sa cage d'Or
» Quelque part dans le Val d'Anduin [Flashback PV Sefir]
» « L’oiseau en cage rêvera des nuages. » [Safira]
» Tous des sauvages, des sauvages !
» Deux loups, deux Feuilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La cité scolaire de Kousha :: Logements étudiants :: Chambre 3 : Tōru Arai-
Sauter vers:  
Top-Sites