Partagez | 
 

 Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]

Aller en bas 
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 195

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
4 ★ - Control
En ligne
MessageSujet: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Ven 31 Aoû 2018 - 20:29

Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous?

Le garçon marchait encore avec la jolie Joyce qu'il avait rencontré plus tôt dans la journée suite à un sauvetage qui avait viré à la baston puis finalement à l'infirmerie. Ce qui devait être qu'un remerciement entre deux inconnus prit une tournure inattendu , transformant peu à peu leurs sentiments en amour en seulement quelques heures et maintenant ils étaient la. Dans la rue main dans la main comme deux personnes se connaissant sur le bout des doigts et depuis longtemps, l'une rentrant chez elle et l'autre la raccompagnement espérant cette fois pouvoir passer pour son chevalier blanc sans finir au sol comme un tapis.Après avoir quitter l'université , le jeune couple avait coupé par le centre-ville peut être était-ce une méthode caché du jeune homme afin , de cerner les goûts de la jeune au fur et à mesure des réactions qu'elle aurait face aux boutiques qui bordait la rue ?

« C'est peut être un peu tard mais, j'aimerais en savoir un peu plus sur toi. Je sais que devrais commencer donc  je m'appelle Tōru Arai , j'ai 20 ans , je suis étudiant en première année de conception réalisation de jeux vidéo enchanté à nouveau c-chérie»

Le garçon eut comme envie de rire  malgré la jeune que lui avait procurer la prononciation de ce dernier mot,après tout la situation était cocasse , il sortait déjà ensemble mais, ne connaissait rien de l'un et de l'autre hormis leurs prénoms respectifs ! Une situation qui aurait pu sans doute choqué énormément de monde, pourtant lui le prenait plus à la rigolade prouvant que l'amour ne se commande par des connaissances mais par un ressentit ainsi qu'un bonheur en se trouvant près d'une personne.Sa main toujours accroché à celle de la jeune fille, serra celle-ci doucement comme pour être certain qu'elle n'irait nul part pouvant profiter de ce temps en tête à tête en toute sérénité, tellement qu'il déposa rapidement un baiser sur les lèvres fruités de la jeune fille avant de prendre un teint rouge écarlate en voyant des passants tournés leurs regards vers eux , des étudiantes criant presque en mode ''wouah '' , des hommes et femmes d'affaires qui semblaient soit trouver ça mignon , soit désabusé de leurs comportement en plein public.

« Désolé , il semblerait que des personnes soit choqués qu'un garçon embrasse sa mignonne petite amie»

Tōru se gratta de sa main de libre sa joue complètement rouge comme pour essayer son esprit qui réagissait comme une jeune vierge tout droit sortie d'un shojo.Il n'avait nullement l'habitude de ressentir toutes ces émotions et ne savait pas réellement comment il devait la traité ou agir, ce qui le poussait donc à tenter des choses ou de reproduire ce qu'il avait pu voir à la télé ou dans des livres parlant de romance. Bien sûr ,il parlait de romance pure et innocente , il n'avait pas réellement d’intérêt pour les choses que faisait les adultes entre eux! Juste qu'il avait envie de faire des sorties avec Joyce , manger une glace ensemble , se balader en tenue civile pendant le week end dans la rue main dans la main , aller au zoo et prendre des photos de ces précieux souvenirs. Bref, il espérait déjà un rendez-vous avec la jolie jeune fille ou un ''Date" comme il l'appelait dans son pays. Mais, il ne savait pas si la jeune femme espérait la même chose, après tout il n'était pas familier avec les coutumes occidentales et avait peur d'être quelqu'un de trop entreprenant ou de trop étrange de vouloir autant de chose alors que le couple venait à peine de ce former, peut être qu'ici il n'était pas coutume de faire ce genre de sortie ? Après tout il n'avait presque jamais vu de couple depuis son arrivé sur l'île ou du moins il n'en avait jamais aperçu même s'il n'y prêtait pas réellement attention.Rien que dans son université , il n'en avait jamais vu ou remarqué plus que ça alors, qu'au japon il y avait des saisons ou les amoureux étaient visible ,tellement que cela permettait aux gens célibataire de ce sentir encire plus misérable ! Mais, cette époque était révolu , à coter de lui se trouvait Joyce, celle qu'il pouvait appeler petite-amie et reine de son cœur, il entremêla ses doigts avec ceux de la jeune fille et se rapprocha légèrement comme pour l'inviter à lui tenir le bras si elle en avait envie.


Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 223

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
4 ★ - Control
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Ven 31 Aoû 2018 - 23:15


Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? // Tōru Arai

Il est des jours où tout semble se dérouler exactement à l'opposée de ce qu'on attendait de sa journée. Elle avait voulut prendre contact avec son prochain lieu d'étude, et s'était retrouvée à jouer dans un combat de rue. Les choses évoluaient vraiment très vite ici, puisqu'elle se trouvait à rentrer avec le chevalier en armure qui avait fait cessé le combat. Dans son sac elle avait rangé la boite donnée par l'infirmière, puis avait suivit Toru, lui faisant confiance puisqu'il devait mieux connaitre les lieux qu'elle, elle n'avait suivit le chemin que sur un plan et encore. Ils quittent le campus, se retrouvant dans les rues commerçante de la cité scolaire, son regard plus posé sur ses pieds que sur autre chose. Les habitudes ont la vie, dure, elle ne lève pas le nez, gardant une allure semblable à celle du jeune homme.

« C'est peut être un peu tard mais, j'aimerais en savoir un peu plus sur toi. Je sais que devrais commencer donc  je m'appelle Tōru Arai , j'ai 20 ans , je suis étudiant en première année de conception réalisation de jeux vidéo enchanté à nouveau c-chérie »

Elle l'entend parler ce qui fait qu'elle lève les yeux sur lui, étudiants donc et dans ses âges aussi, dans un domaine dont elle ne connait rien. Elle rougit à ses derniers mots, est ce vraiment aussi rapide ? Dans les histoires il y a normalement le premier rendez vous puis seulement la proposition alors que là aucun des deux n'a prononcé le mot sortir ou même ensemble. Pourtant c'est comme une évidence, est ce qu'une agression ratée vous fait sauter quelques étapes ? Elle réfléchit à tout cela, ordonnant ses pensées quelque peu alors qu'il se tourne vers elle pour déposer un baiser sur ses lèvres. Elle rougit intensément en remarquant qu'ils non seulement ne sont pas seuls mais que ces autres passants les pointent en riant. Se moquaient ils ? Elle n'osa pas fixer autre chose que le sol après cela.

« Désolé , il semblerait que des personnes soit choqués qu'un garçon embrasse sa mignonne petite amie »

Elle sentit le rouge s'intensifier sur ses pommettes, serrant la main dans la sienne plus fort espérant qu'ils continuent de marcher qu'elle puisse oublier le fait que des gens les observent. Elle sent ses doigts se mêler aux siens, son esprit fusant tout de suite dans des élucubrations de toutes part, le côté scientifique regroupant les données, et le côté sentimental s'attendrissant de ce geste et prenant le contrôle pour que ses doigts de figés se détendent et se resserrent sur ceux du jeune homme. Elle sourit pourtant, malgré la chaleur qu'elle peut sentir sur ses joues, elle est contente qu'on la regarde cette fois pas avec l'impression qu'elle est un allien, mais comme celle qui se promène avec son petit ami. Elle sent la pression sur sa main, manquant un pas et se retrouve à se raccrocher à lui, rougissant de plus belle alors qu'elle répond d'une petite voix.

« Ils sont probablement jealous, ça entraîne des réaction de dédain et d'envie, parfois jusqu'à la violence. »

Elle ferme les yeux et préfère fixer leurs mains enlacées et ne lâche pas le bras une fois qu'elle a retrouvé son équilibre. C'est agréable de pouvoir compter sur quelqu'un, son sourire s'agrandit quand elle aperçois leurs reflets dans le reflet d'une vitrine, ne voyant pas les habits derrière exposés mais leur silhouette enlacée. C'est presque un rêve, ca se trouve elle s'est créé un imaginaire, et elle se trouve seule devant cette boutique ? Elle retient le jeune homme en serrant ses doigts dans les siens et en le retenant de sa main sur son bras. N'imaginant pas qu'il puisse se dire qu'elle aimait la tenue devant eux, elle s'absorbait dans leurs reflet avant de sourire. non elle ne rêvait pas et n’hallucinait pas non plus. Elle ferma les yeux et ré initia le mouvement de départ, marchant toujours collée à lui sans se préoccuper des autres passants. Elle se rappelle qu'il attend peut être aussi plus d'information sur elle, et se racle la gorge en se concentrant sur ses pas pour ne pas trébucher de nouveau.

« Joyce, c'est mon prénom, Joyce Watson, je .. J'ai eu quelques soucis qui m'ont retardé dans les études aussi je ne suis qu'en dernière année de lycée, et je venais voir la faculté où j'espère étudier dans la filière médecine l'année prochaine.   » Espère ne pas paraître trop bavarde, il parait que les garçons n'aiment pas ça, pourtant elle reprend, tachant de se détendre et se confier ne serait ce qu'un peu. « Je suis à moitié américaine et à moitié française et d'ailleurs je n'ai pas saisit ce que tu as dit tout à l'heure pour le gâteau, cela voulait dire quoi ?  » Réfléchit intensément mais son cerveau semble vouloir prendre des vacances à chaque fois qu'elle est prêt de lui et ne trouve pas quoi rajouter à cet instant.



Codage by LaxyDunbar


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 195

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
4 ★ - Control
En ligne
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Sam 1 Sep 2018 - 15:32

Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous?

Le garçon remarqua l'embarras de la jeune fille , aurait-il dit quelques choses qu'il n'aurait pas du?Peut être qu'il se fourvoyait à lui donner un surnom comme ça, peut être n'était ce qu'une grande amitié ? Le doute s’emparât de son esprit , il étaitvrai qu'aucun des deux ne c'étaient déclarer vraiment ni n'avaient demander de relation en bonne et du forme. Le garçon se sentait soudainement idiot de s'être autant avancé car, oui c'était sûrement de l'amitié et rien de plus, même s'ils se tenaient la main comme un couple , rien ne prouvait que ce n'était pas une façon occidentale de se comporter entre ami! Après tout, le jeune homme avait entendu parler que pour se dire bonjour on s'embrassait sur la bouche dans certain pays occidental donc , sûrement que ce tenir la main n'était qu'une façon de ne pas se perdre et de ce comporter ici? Il devait oublier tout ce qu'il savait , ce monde réservait beaucoup de surprise et beaucoup de bouleversement ,s'accrocher à des coutumes d'un pays possèdant autant de régles de vie était relativement stupide mais, cette pensée qu'il n'était qu'ami lui fit un léger pincement au coeur qui le fit relâcher grandement la main qu'il tenait dans la sienne.

« Ils sont probablement jealous, ça entraîne des réaction de dédain et d'envie, parfois jusqu'à la violence. »

L'orphelin hocha lentement la tête comme pour approuvé les dires de la jeune femme, il est vrai que la jalousie était le principal défaut de l'humanité, vouloir ce que les autres ont quitte à détruire la vie des autres pour l'obtenir. Chacun d'entre nous pouvez ressentir cette émotion , la jalousie de ne pas connaitre la signification d'une famille ou de parent aimant était le fardeau du garçon après tout pourtant, il avait au fur et à mesure du temps perdu cette envie de comprendre la signification de tout ça comprenant qu'il ne pourrait sans doute jamais la vivre et encore moins la comprendre. Le garçon sentit la jeune fille s'accrocher à son bras, celle-ci avait faillis tomber sur le sol en ratant un pas, il le savait qu'il ne devait s'attendre à rien ,que tout cela n'était que de l'amitié..qu'elle lui avait pris le bras uniquement par réflexe , oui uniquement pour ne pas tomber ! Alors pourquoi son cœur voulait autant l’interpréter autrement?Il remarqua le regard de la jeune fille sur la vitrine , était elle intéressée par les vêtements que proposait la boutique ? C'était étrange , ce n'était que des tenues de mariage et le garçon doutait qu'elle puisse s’intéresser à un acte aussi puissant en terme de symbolique à son âge, alors elle regardait quoi? Leur reflet? Il est vrai que le reflet était plutôt touchant et mignon , ainsi il ressemblait à un jeune couple où l'amour fusait de partout pourtant, ce n'était que dans le reflet que cet idylle existait , la vitrine ne reflétait peut être que les rêves ou envie du garçon à la manière du miroir du Riséd, la réalité était plus froide et moins joyeuse..Les différences étaient que le reflet montré un monde haut en couleur et en bonheur alors que la réalité semblait plus froide et cruelle, si le miroir est le reflet de l'âme..que voyait la jeune femme alors?

« Joyce, c'est mon prénom, Joyce Watson, je .. J'ai eu quelques soucis qui m'ont retardé dans les études aussi je ne suis qu'en dernière année de lycée, et je venais voir la faculté où j'espère étudier dans la filière médecine l'année prochaine.   »

Le jeune homme lâcha complètement la main de la jeune fille ,laissant la sienne pendre bêtement dans le vide , tandis que son visage avait perdu de son éclat et de pureté affichant une mine triste voir vide comme ci les émotions avait fuis vers cette vision refléter à la recherche du vrai ''bonheur". Celui-ci écoutait doucement les informations que la jeune fille lui donnait , elle avait un nom assez étonnant comme dans ce bouquin légendaire Holmes et Watson, et son rêve était d'étudier la médecine , cette fille avait déjà penser si loin à son avenir ? Lui avait prit les premières études qui passé afin , de pouvoir obtenir un diplôme et ainsi gagner de l'argent pour lui et pour le pensionnat, des rêves...il n'y avait jamais penser réellement , en avait il seulement ?Lui qui avait vécu de jour en jour ne pensant qu'au lendemain comprenait mal d’espérer en une chose qui ne pourrait peut être jamais aboutir même si tout nos efforts étaient diriger vers ce rêve, tous n'étaient pas toujours récompenser.

« Je suis à moitié américaine et à moitié française et d'ailleurs je n'ai pas saisit ce que tu as dit tout à l'heure pour le gâteau, cela voulait dire quoi ?  »

Il avait encore prit sa mauvaise habitude à s'exprimer en japonais , il n'était plus chez lui dans un pays où tout le monde parle la même langue , il devait comprendre et apprendre à s'exprimer correctement en anglais afin, de ne pas créer se genre de situation malaisante où il passait juste pour un idiot à dire des phrases sans aucun sens pour la personne face à lui. D'un geste il força avec son doigt un sourire sur son visage , on lui avait apprit cette technique à l’orphelinat  pour ne plus pleurer ou être triste de ne pas avoir de parent se forcer à sourire ainsi , la vie paraîtrait moins amer ! Et si on se forçait à y croire, peut être qu'un jour ce sentiment de solitude disparaîtrait. Le garçon soupira légèrement et prit un sourire qui sonné faux et incroyablement peu naturel.

« Je vois , j'ai la mauvaise habitude de parler japonais quand je ne me rappelle plus le mot en anglais. Ça veut dire ''merci''. Je comprends mieux maintenant ton accent tu as donc une double origine c'est assez rare , surtout avec une couleur de cheveux rose comme on en fait dans mon pays où tout le monde change de couleur de cheveux sans arrêt au grès des saisons»

Il mentait très mal , dire qu'il comprenait ? Comment pouvait il seulement comprendre ? En plus d'être orphelin , il n'avait jamais vu d'étranger avant son arrivé ici sur l'île , rien que son prénom et son nom n'étaient pas vrai, juste de l'emprunt pour que l'on puisse s'adresser à lui, il n'était qu'un bébé sans date de naissance , sans prénom , sans nom et sans famille et il était entrain de jouer aux garçons qui comprenait les sentiments des autres. Il serra légèrement son poing , se demandant s'il devait lui aussi expliquer sa vie ? Elle le prendrait en pitié ou alors sûrement qu'elle le verrait comme un monstre et qu'elle serait définitivement déçu d'avoir pu côtoyer en cette journée une chose comme lui. Il prit le risque n'ayant plus vraiment quoi que ce soit à perdre, il savait très bien qu'il était idiot , inexpérimenté et incroyablement enfantin.


« Pour être honnête Tōru Arai n'est pas réellement mon identité..la vrai m'est inconnu..comme mon véritable âge et si je suis purement japonais ou peut être métisse? Je crois vous appelez ça dans votre pays un enfant non désiré ?Ou orphelin peut être? J'ai vécu dans un orphelinat toute ma vie donc j'ai dû mal à comprendre tout ça , l'amour , l'amitié...Je me suis fourvoyé, je pensais qu'il se passait quelque chose entre nous mais, je n'ai pas prit la peine de demander et j'ai malheureusement compris de travers désolé»

Le jeune homme eut un petit mouvement de recul tandis que ses mains venaient se cacher dans les poches de son pantalon et que son regard quittait peu à peu de vu le reflet disparaissant ne laissant que deux jeunes personnes fraîchement rencontrer faire un bout de chemin ensemble. Il reprit le chemin observant le ciel se demandant ce qu'il aurait pu se passer , s'il était né sous une bonne étoile et s'il avait eu le courage plus tôt de demander de sortir avec lui? Peut être seraient ils ensemble ? Peut être aurait il été rejeter ? Mais , au moins la situation aurait été éclaircie alors, que la il ne savait pas ce que pouvait ressentir la jeune fille à son égard, de l'amitié ? de l'amour? ou juste un remerciement fort pour son sauvetage?. Ses pensées s’embrouillèrent une fois encore, non tout ne pouvais pas être aussi simple..le coup de foudre semblait être unilatéral..

« Je ne voulais pas en parler pour ne pas que tu ais pitié de quelqu'un comme moi..mais, tu méritais de le savoir ,tu es la première à réussir à faire fonctionner mon cœur de cette façon. Peut importe ta décision ,sache que je ne regretterais rien !Ni l’amour que je ressens pour toi , ni ta rencontre..ni toute cette journée..j'aura peut être du te demander si tu voulais sortir avec moi avant d'agir comme ton petit-ami ,alors que je ne le suis point.»


Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 223

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
4 ★ - Control
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Dim 2 Sep 2018 - 1:50


Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? // Tōru Arai

Elle sentait sa main se relâcher de plus en plus dans la sienne. Avait elle fait ou dit quelque chose de mal ? Elle le regarda sourire et s'il ne s'était pas arrêté l'aurait sans doute fait sur le champs. Elle ne se forçait jamais, chaque décision, geste, attitudes elle en prenait conscience et agissait toujours en règle générale sans jamais allez au delà de ses propres limites. Mais c'était évident comme tout qu'il se forçait. Il regrettait déjà l'avoir appelée comme ça ? Elle était donc si nulle qu'elle ne vaille même pas vingt minutes de relation pour se faire jeter juste après que la personne ait réalisé qu'elle était une handicapé de la conversation et des liens. Elle sentit la morsure de la solitude quand il lâcha tout à fait sa main, le regardant sans comprendre à travers ses mèches de frange. On pouvait se lasser aussi vite de quelqu'un ? Inconsciemment elle notait dans son esprit la situation, un sentiment entre déception et apitoiement naissant en elle. Ainsi c'était vrai, les cultures peuvent réellement éloigner les gens ?

« Je vois , j'ai la mauvaise habitude de parler japonais quand je ne me rappelle plus le mot en anglais. Ça veut dire ''merci''. Je comprends mieux maintenant ton accent tu as donc une double origine c'est assez rare , surtout avec une couleur de cheveux rose comme on en fait dans mon pays où tout le monde change de couleur de cheveux sans arrêt au grès des saisons  »

Elle parlait donc mal en plus, avec un accent ... c'était comme autant de critiques qu'elle sentait comme des piques pourtant elle tenait bon. Pleurer devant les autres déjà c'était improbable de sa part, mais en plus dans un lieu public et passant encore moins. Elle serra les dents, elle ne le faisait pas exprès, elle n'aurait pas du briser les murs si vite, et les maçons justement s'activaient pour reboucher les trous qui avaient été fait plus tôt. Elle glissa ses mains l'une contre l'autre, comme pour tenter de les réchauffer, d'oublier la chaleur qui l'avait parcourut à tenir la main de quelqu'un simplement dans une rue. Ça devait être un don qu'elle avait de gâcher les situations qu'on lui offrait, elle n'aurait pas pu utiliser un mot gentil ou autre pour répondre comme lui ? Cette foutue timidité allait lui saboter les occasions combien de fois encore ? Elle ne comprenait pas trop l'histoire de couleur de cheveux, elle l'avait fait pour une bonne raison et n'avait jamais changé de teinte depuis. Les gens pouvaient ils s'amuser à changer tout le temps leurs couleurs de cheveux ?

« Pour être honnête Tōru Arai n'est pas réellement mon identité..la vrai m'est inconnu..comme mon véritable âge et si je suis purement japonais ou peut être métisse? Je crois vous appelez ça dans votre pays un enfant non désiré ?Ou orphelin peut être? J'ai vécu dans un orphelinat toute ma vie donc j'ai dû mal à comprendre tout ça , l'amour , l'amitié...Je me suis fourvoyé, je pensais qu'il se passait quelque chose entre nous mais, je n'ai pas prit la peine de demander et j'ai malheureusement compris de travers désolé »

Quand il continua ses explications, elle battit tout d'abord des cils, lentement puis tenta d'assimiler le fait qu'il n'ait pas connut sa famille. Est ce que c'est mieux d'avoir ainsi échappé aux complications qui avaient eut lieu comme dans la sienne ? Valait il mieux ne pas les connaître et les idéaliser, ou bien les avoir affronter toute une enfance et adolescence jusqu'au drame ? Elle ne le sait pas, elle n'y a jamais songé avant aujourd'hui. Est ce qu'elle n'aurait pas mieux grandit sans ce père qui a sombré lentement ? Aurait elle pu ou du l'aider ? Qu'aurait elle pu faire ? Elle remarqua qu'il s'éloignait, elle sentit un vide plus intense que précédemment la glacer, hésitant avant d'avancer à sa suite, respectant son besoin d'éloignement visible sans oser rompre cet espace et s'excuser de ne pas avoir quoi faire exactement ni le faire au bon moment. Pourtant elle aussi aurait aimé exprimer mieux ses sentiments naissant cependant comment mettre un mot sur quelque chose qu'on éprouve pour la première fois ?

« Je ne voulais pas en parler pour ne pas que tu ais pitié de quelqu'un comme moi..mais, tu méritais de le savoir ,tu es la première à réussir à faire fonctionner mon cœur de cette façon. Peut importe ta décision ,sache que je ne regretterais rien !Ni l’amour que je ressens pour toi , ni ta rencontre..ni toute cette journée..j'aura peut être du te demander si tu voulais sortir avec moi avant d'agir comme ton petit-ami ,alors que je ne le suis point. »

Hésites un instant, il a apparemment déballé tout ce qu'il avait sur le coeur, est ce que c'est à elle d'avancer ? Elle a le choix, il lui donne, alors pourquoi ses pas le porte vers lui avant même qu'elle ne réfléchisse ? Pourquoi ses bras se glissent sur son torse alors qu'elle se colle à son dos. Pourquoi son coeur bat il ainsi aussi vite alors qu'il ne s'est éloigné que d'un mètre ou deux ? Elle resserre ses mains ensemble, l'empêchant de s'éloigner encore alors que des larmes perlent à ses yeux. Il ne peut pas le voir, elle le sait alors elle attend d'avoir ravalé la peur qu'elle a eut plus tôt. La joie de trouver quelqu'un qui accepte ses bizarreries, et qui ne la laisse pas. Elle cache son visage dans son dos le serrant contre elle à s'en faire mal aux côtes, se moquant de la douleur alors qu'elle ne trouve qu'à lui répondre.

« Idiot ! » Elle le serre plus fort contre elle ne voulant pas qu'il s'enfuit comme il venait de le faire. « Qu'est ce que ça peu faire que ce soit ton nom ou pas ? C'est très bien Toru, c'est un joi prénom ! Et s'il ne te plait pas, prends en un qui te plaît ?! » Elle sait qu'elle tremble contre lui mais s'en fiche, elle veut elle aussi évacuer le trop pleins de choses sur lesquels elle n'ose pas mettre un nom. « Pourquoi tu 'nas pas demandé ? Pour moi ... Je pensais pas trouver ..; Je pensais pas que quelqu'un voudrait de moi ... Tu .. Tu ignores tant de choses sur moi ... » Elle ne sait pas si elle saura s'expliquer aussi facilement que lui, l'euphorie d'avoir une piste pour retrouver Freddy totalement effacé de sa mémoire à ce moment là. « Tu ne les as pas connu, tant mieux quelque part .. C'est mieux que moi qui ait tué ma mère en venant au monde ... Moi pour qui ma soeur s'est sacrifié toute notre enfance à cause d'un père alcoolique et incestueux... Et qui a disparue... » Elle sentait les larmes menacer et les ravala une nouvelle fois avant qu'elle ne perde courage totalement de finir de lui répondre. « Je n'ai jamais ressentit ça pour quiconque avant non plus, je ne sais pas ce qu'on doit faire ou dire pour ne pas blesser l'autre... » Elle entendait plus son coeur qu'autre chose, et n'osait pas relâcher la pression de peur qu'il ne décide qu'elle ne lui convenait pas. « Et pour moi cette journée est ... Une très belle aventure que j'aurais continué volontiers avec toi si .. Si tu voulais ... Sortir ... Avec moi ? .... ! »



Codage by LaxyDunbar


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 195

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
4 ★ - Control
En ligne
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Dim 2 Sep 2018 - 3:45

Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous?

Le jeune homme avançait mais dans les poches tête baissé ,une douleur vive et persistante dans son cœur, pourquoi n'étais-ce jamais simple d'aimer une personne ? L'amour était vendu comme une chose merveilleuse où tout était rose ,emplis de joie , de bonheur à esquisser des sourires idiots des jours entier.Pourquoi dans les livres ou des les mangas on ne parlait pas de ce genre de situation? Certes, ce n'était pas aussi vendeur qu'un amour parfait mais, ça éviterait de ne plus savoir quoi faire dans ce genre de situation , ne plus savoir quoi dire et encore moins regarder la jeune fille dans les yeux après s'être autant fourvoyé sur la relation qui était entrain de naître entre eux..il n'était qu'un inconnu après tout, sans l’événement survenue plus tôt leurs chemins ne se seraient sans doute jamais croisés, ne restant que de simple inconnu . Peut être ce seraient ils croisés un jour pour demander son chemin où peut être l'heure mais, rien de tout ce qu'il était arriver aujourd'hui n'aurait pu se réaliser. Le destin leur avait sans doute donner une chose de se connaitre et de les réunir mais , leur passivité et leurs dons à faire des bourdes de plus en plus grande creusant au fur et à mesure un fossé qui finirait par devenir insurmontable. Le garçon fixait le sol en serrant les dents le regard se vidant peu à peu comme-ci le monde venait entièrement de s'écrouler , non c'était SON monde qui venait de s'écrouler aussi vite qu'il c'était bâtit laissant dans sa tête un film en accélérer de tout les bon moments éphémère qu'il avait pu profiter avec la jolie Joyce. Alors qu'il allait encore emboîté le pas avançant lamentablement en direction..en direction de quoi? Il n'allait pas réellement quelque part..ah si l'arrêt de bus c'est vrai, il aurait voulut la ramener chez elle mais, l'ambiance n'était plus à ce genre de fantaisie ,il devait juste la ramener à l'arrêt de bus le plus proche, il devait marcher ..marcher..pourtant il sentait quelque chose qui l’empêchait de faire le moindre pas en avant comme ci quelqu'un le retenait ..un son provenant de loin mais pourtant tout proche en même temps.

« Idiot ! »

« Qu'est ce que ça peu faire que ce soit ton nom ou pas ? C'est très bien Toru, c'est un joi prénom ! Et s'il ne te plait pas, prends en un qui te plaît ?! »

Les yeux du garçon s'allumèrent à nouveau comme si son cerveau venait de reboot ou bien de sortir de son mode veille« ..Hein...? ». Il la sentait , elle était la derrière lui , elle l’étreignait de plus en plus fort comme pour l’empêchait  d'augmenter encore la taille de ce fossé les séparant peu à peu à mesure que les secondes s'écoulait dans ce silence qui n'avait que trop duré.Des milliers de question surgissait de part et autre de son esprit , pourquoi faisait elle ça?Pourquoi semblait elle si triste dans sa voix? Pourquoi...tremblait elle?Bien qu'il fut de dos,il pouvait ressentir les tremblements corporels de Joyce qui se tenait de plus en plus fermement à lui, s'accrochant à l'espoir que tout ne ce finisse pas maintenant, que tout ses moments de rire durent éternellement qu'ils puissent enfin apprendre à deux la définition du mot bonheur. Son cerveau traita les informations qu'il avait entendu , il lui avait fallut plus de temps que nécessaire pour se remettre de ce bouleversement inattendu. Prendre un autre nom, il n'y avait jamais penser , c'est vrai qu'il pouvait mais c'était étrange personne ne changeait d'identité du jour au lendemain, c'était comme changer le nom et la manière d'appeler un chien pourrait il encore comprendre qui il était ? Ou comment réagir à la perte soudaine de son identité? Donc, du point de vue de la jeune fille son prénom était mignon , son cœur recommença à battre.Il n'avait jamais réellement détester ou aimer son prénom, il l'avait pris comme la seul trace le différenciant d'un meuble , bien que l'origine de son nom soit une mésentente entre les sœurs qui hésitait entre Tora signifiant Tigre par sa fâcheuse tendance à crier beaucoup en étant bébé et à posséder une énergie tel qu'il fallait constamment prêter attention à lui, tandis que l'autre était Tori en référence à l'oiseau du fait qu'il fallait toujours le bercé sur la terrasse face un arbre fruitier ou venait se repaître différents oiseaux qui changeait les pleurs du bébé en rire.Ce fut la troisième sœur qui trancha pour Toru , dans un élan comique elle trouvait qu'il serait ainsi entre le tigre et l'oiseau étant à la fois l'un et l'autre..oui c'était un bon prénom, peut être était-ce aussi une façon d'appeler ça une famille? Même si leurs sang n'étaient pas le même, ils avaient vécu , rit , pleurer, grandit sous le même toit ...peut être qu'aimer n'était pas si impossible après tout?

« Pourquoi tu n'as pas demandé ? Pour moi ... Je pensais pas trouver ..; Je pensais pas que quelqu'un voudrait de moi ... Tu .. Tu ignores tant de choses sur moi ... »

Malheureusement oui , le garçon ne connaissait pas grand chose sur la jeune femme, il esperait tant bien que mal de combler sa faible connaissance pour se rapprocher d'elle. Il avait espérer que leur couple s'officialise et qu'il puisse mieux apprendre à ce connaitre peu à peu, à leur rythme sans devoir détailles toute leur vie à chacun pour voir ça faisait l'affaire ou non.Comment pouvait elle penser , qu'il ne voudrait pas d'elle ? En tout point elle était parfaite, gentille , drôle , attentionnée, timide, incroyable belle et prévenante! Lui ne comprenait pas comment elle pourrait vouloir de lui, son attitude était soit enfantine , soit tsundere ou froide par moment comme-ci plusieurs personnages se succéder sans la moindre pause.Il avait dû toute sa vie s'adapter en fonction de ce que les gens avaient besoin afin, de convenir et de ne pas être une gêne encore plus grande pour la société , il avait réussit sur cette île à être lui même, ou du moins une alpha de ce qu'il devrait être mais, alors pourquoi il ne réussissait pas à être simplement Toru en présence de la jeune femme, ne pouvait il donc pas être honnête ? Souhaiter quelques chose et aller jusqu'au bout que ça passe ou que ça casse ?Oui...cette fois il devait faire face après, tout la jeune fille venait de prendre sur elle malgré sa timidité..elle avait fait un pas décisif pour sauver cette fin de journée, pour sauver cette relation pour sauver cette rencontre..

« Tu ne les as pas connu, tant mieux quelque part .. C'est mieux que moi qui ait tué ma mère en venant au monde ... Moi pour qui ma sœur s'est sacrifié toute notre enfance à cause d'un père alcoolique et incestueux... Et qui a disparue... »

La première phrase eut comme l'effet d'un coup de couteau s'enfonçant lentement dans sa poitrine, il ne s'attendait pas à l'entendre dire ''tant mieux'', il avait rêver comme chaque enfant de se faire féliciter pour avoir ramener de bonne note, d'avoir un beau gâteau d'anniversaire , d'avoir des amis à la maison , avoir des animaux et peut être des frères et sœur. Il avait pleuré toutes les larmes de son corps durant son enfance à la recherche de réponse,de pourquoi il avait été jeter comme un vieux sac poubelle, pourquoi les adultes le regardaient avec dédains en le pointant du doigt ou en le traitant comme un monstre qui ne mérite pas d'existe, comme une erreur de la nature.Il était difficile pour l'orphelin d'encaisser cette parole qui le fit baisser ses mains en direction du sol. Les paroles de la jeune fille s’enchaînèrent rapidement trop rapidement qu'il ne su comment réagir. Pourquoi pensait elle d'une façon aussi bête ? Elle n'était pas responsable de la mort de sa mère, comme lui n'était pas responsable d'être venu au monde, ils n'avaient rien demandé mais, devait subir les erreurs des autres comme des bouc émissaires subissant des reproches du monde entier. Instinctivement sa main se pose sur celle de la jeune femme, avant de lui même trembler d’effrois suite au mot ''incestueux". Lui qui avait toujours idéaliser le fait d'avoir une famille, jalousant tout ceux qui en avait une et qui oser s'en plaindre, se sentait aujourd'hui honteux et pris au dépourvue..c'était la signification du "tant mieux"..mieux vaut peut être en souffrance de l'absence que de subir une famille hors normes prête à toutes les dérives.

« Je n'ai jamais ressentit ça pour quiconque avant non plus, je ne sais pas ce qu'on doit faire ou dire pour ne pas blesser l'autre... »

« Et pour moi cette journée est ... Une très belle aventure que j'aurais continué volontiers avec toi si .. Si tu voulais ... Sortir ... Avec moi ? .... ! »

C'était beaucoup d'information qui s’enchaînaient très rapidement, peut être trop rapidement, tellement que le garçon était perdu au point ou des larmes coulaient de ses yeux jusqu'à ses joues pâles, oscillant entre tristesse dans les dires de la jeune fille de tout ce qu'elle avait vécue de son coté et qui avait réussis malgré tout à garder le sourire ainsi qu'un rêve d'avenir malgré tout le mal qu'elle avait subis mais, également de joie , de savoir qu'ils ressentaient chacun la même chose  étant tout deux trop bête ou trop timide pour transmettre avec des mots la chose qu'ils souhaitaient le plus.Celui-ci se retourna et enlaça presque instinctivement la jeune fille en posant sa tête sur l'épaule de celle-ci laissant couler chacun leur larmes sur l'autre.

« Je suis désolé...Je ne savais pas que tu avais subis autant d'épreuves et autant de douleur dans ta vie!! Tu ne mérites pas tout ça, tu es tellement gentille et adorable que tu ne mérite que de connaître le bonheur..»

Le jeune homme se mordilla les lèvres tandis qu'il redressait pénible sa tête, d'un revers de mains il essuya son visage comme pour que Joyce ne puisse pas voir les larmes ou tout autre fluide qui aurait pu être visible et le rendre encore moins adulte et cool , il avait déjà assez montrer son coter pitoyable pour aujourd'hui. Alors pour palier à ça, il ferma les yeux et embrassa la jeune fille sans un mot comme pour lui répondre le plus simplement à sa proposition ne voulant cette fois qu'il y ait qu'une seule interprétation possible.


« Oui..bien sûr que je le veux plus que tout au monde ! Je veux te connaitre , te voir autant que possible , pouvoir un jour me réveiller et voir ton doux visage souriant à coter de moi.Je pense que l'on devrait être nous même simplement..» Il réussit à afficher un petit sourire sur son visage,cette fois sincère contrastant fortement avec celui qu'il tentait d'afficher tout à l'heure « On se met trop la pression à chercher des phrases ou mot juste..tellement que l'on perd de vue ce que l'on veut vraiment dire

L'orphelin posa ses deux mains sur celles de la jeune femme comme pour lui montrer qu'il n'allait pas fuir ou disparaître cette fois , que ses mots avaient su replace dans le droit chemin son cœur perdu dans le brouillard du doute.La lumière de son amour avait tel un phare dissipé le brouillard par cette douce lumière et sa douce chaleur qu'il venait enfin de trouver le chemin vers le cœur de celle-ci.

« Je ne peux pas te promettre de te faire oublier ce qu'il..ta fais vivre mais, je remplirais ton cœur de bon souvenir , je te montrerais le bon coter de la vie..pour que tu ne regrettes pas de m'avoir donnée une chance..et j'essayerais si tu le veux de t'aider à la retrouver..Ta sœur»Le garçon serra légèrement la main de la jeune femme et pour la première fois son regard malgré les boursouflure devint déterminé «  Un jour..il paiera pour ça..je te le promet.» Jamais il n'avait ressentie une tel rage envers quelqu'un ou du moins une seule fois..envers ses propres parents, il était passer par différente stade ,le déni refusant d'être catégoriser comme orphelin prétextant qu'un jour ils viendraient le chercher, la culpabilité s'excusant d'existé,le marchandage promettant d'être sage, d'avoir que des bon résultat scolaire et ne jamais rien demandé, la douleur en remarquant que tout ceux comme lui étaient traiter comme des rats , des moins que rien, l'acceptation en comprenant que  plus rien ne pouvait être fait qu'il est et resterais orphelin quoi qu'il en pense et finalement la colère. Même si les deux derniers devait normalement être inversé, ce ne fut pas le cas du jeune homme, en voyant les nombres d'orphelins augmentés au fur et à mesure de sa vie dans l'orphelinat, il développa une colère noire envers ses propres parents et tout ceux ayant abandonnés leur enfants comme une canette que l'on jetterait a la poubelle car le packaging ne nous plais plus et maintenant venait s'ajouté un père raté , alcoolique et monstrueux, il espérait qu'une chose que ce déchet ne croise jamais son chemin car lui..n'hésiterait pas..



Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371


Dernière édition par Tōru Arai le Dim 2 Sep 2018 - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 223

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
4 ★ - Control
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Dim 2 Sep 2018 - 14:01


Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? // Tōru Arai

Elle pouvait entendre son coeur tabouriner dans sa poitrine, mais le silence seul à sa question. Est ce que c'était déjà trop tard ? Il avait tourné la page aussi vite lui ? Elle s'imaginait des choses, elle s'était trompé, avait mal compris ce qu'il avait dit. Orphelin, elle n'arrivait pas vraiment à réaliser exactement ce que cela voulait dire. Est ce qu'il avait été maltraité ? Est ce que c'était un établissement de redressement ? Pourtant comme elle il avait dut rêver d'ne famille idéale, des cadeaux aux anniversaires, des bougies à souffler sur un gâteau, des amis venus rire et partager la journée. Les siens avait été sombre, l'anniversaire de sa naissance tombant le même jour que l'anniversaire de mort de sa mère son père avait toujours eu un regard sombre et noir ces jours là... Alors pas vraiment de quoi se réjouir, ni de gâteau à poser sur la table, ils n'avaient pas vraiment de quoi dépenser dans ces bêtises. Quant aux cadeaux, à part ceux qu'elle offrait à Freddy, fait par elle et ne ressemblant pas à grand chose elle n'avait rien à chérir de ces journées là. Elle serra les dents, elle avait eu beau se démener pour rapporter des notes correctes jamais rien n'avait réussit à rendre la chaleur dans le regard de son père. Cette étincelle qu'on pouvait voir pourtant sur la vieille photo dont elle ne se séparait jamais. Et c'était sa faute, pourquoi avait il fallut qu'elle vienne au monde ? Sa mère serait encore là, elle aurait comblé Freddy de cadeaux et d'amour, et son père serait heureux et avec elles deux. Depuis quand les larmes coulaient de ses yeux ? Elle l'ignorait, elle baissait la tête, ne voulant pas regarder le monde qui lui ne s'arrêtait pas de tourner. Elle laissa retomber ses bras, c'était inutile, trop tard... Elle allait faire demi tour, partir, n'importe où de toute façon elle ne pourrait pas quitter ces lieux. Pourquoi se lier, pourquoi chercher à comprendre les autres ? C'était pure perte de temps, c'était sans espoir aucuns, elle avait l'amertume du fiasco total du jour dans le cœur. Pourtant elle le vit faire volte face, avant de se retrouver dans ses bras, battant des cils les yeux embués avant de lever lentement les bras pour l'enlacer à son tour.

« Je suis désolé...Je ne savais pas que tu avais subis autant d'épreuves et autant de douleur dans ta vie!! Tu ne mérites pas tout ça, tu es tellement gentille et adorable que tu ne mérite que de connaître le bonheur..»

En quoi mériterait elle un autre sort ? N'avait elle pas pris une vie pour naître ? Elle desservait peut être ce sort, mais alors ce serait injuste pour sa sœur qui elle n'était fautive de rien. Gentille ? Elle ? Elle était relativement égoïste de se protéger des autres. Enfin elle avait tout de même été instruite de la bienveillance envers autrui à l'école cependant... Elle ferma les yeux, elle ne comprenait pas ce qu'il trouvait d’adorable chez elle, son indifférence ? Sa timidité ? Elle n'avait pas de manières comme les autres filles qu'elle avait pu observer. Battre des cils, rire, flirter, tout cela elle s'en était tenu si loin qu'elle n'avait à part ses études et sa sœur rien laisser vraiment enter dans sa vie alors... Devait elle le croire ? Qu'elle avait peut être une aura ? C'est de cela qu'ils avaient parlés les autres alors qu'elle écoutait en cours, les auras des gens, ceux qui attirent naturellement le monde autour d'eux. Mais peut être l'étouffait elle jusque là, et cela avait en fait ternit celle-ci ? Elle ne le savait pas, tentant de calmer ses larmes pour ne pas paraître comme une pleurnicharde, elle qui ne montrait presque pas d'émotions en public devait être lamentable à ses yeux. Est ce qu'il la réconfortait parce qu'il refusait ? Elle n'osait pas rouvrir les yeux, pourtant quelques instant après elle sentit ses lèvres sur les siennes. Ca voulait dire quoi ? Il voulait ? ou pas ? Elle ne savait plus tout quoi penser, ou comment agir,

« Oui..bien sûr que je le veux plus que tout au monde ! Je veux te connaitre , te voir autant que possible , pouvoir un jour me réveiller et voir ton doux visage souriant à coter de moi.Je pense que l'on devrait être nous même simplement.. ]On se met trop la pression à chercher des phrases ou mot juste..tellement que l'on perd de vue ce que l'on veut vraiment dire

Donc il voulait bien ? Elle ne savait pas si c'était mal perçu dans son pays et ferait des recherches dès qu'elle le pourrait sur ce qui se fait ou pas. A l'idée de se réveiller un matin près de lui ses pommettes se teintèrent de rouge carmin parce que .. Cela impliquait sans doute ... Elle déglutit lentement refusant d'imaginer quoique ce soit de plus son cerveau lui sentait les barrières qu'il y aurait certainement ce jour là et n'était pas vraiment prête pour le moment d'aller dans cette direction.

« Je ne peux pas te promettre de te faire oublier ce qu'il..ta fais vivre mais, je remplirais ton cœur de bon souvenir , je te montrerais le bon coter de la vie..pour que tu ne regrettes pas de m'avoir donnée une chance..et j'essayerais si tu le veux de t'aider à la retrouver..Ta sœur»

Elle pouvait sentir sa main contre les siennes, son coeur battant de nouveau contre les barrières de fer, les brisant de nouveau pour reprendre un rythme lent et calme, apaisé quelque peu. Elle fut surprise par la suite, personne ne lui avait fais une telle proposition, après la première année la police avait laissé tombé le dossier dans un pile de cas non résolus. Elle s'était retrouvée seule à poursuivre, même l'ancien patron de Freddy avait laissé tombé et avait coupé le contact en lui disant de renoncer. Mais elle ne l'avait jamais fait, elle s'était accrochée, elle y avait cru parce qu'elle avait besoin de son ainée autant qu'elle avait besoin d'elle. Elle sourit en réponse et hocha la tête, acceptant l'aide proposée, ouvrant la bouche pour répondre mais il enchaîna la figeant sur place.

« Un jour..il paiera pour ça..je te le promet.»

Elle se retrouva dans une situation déjà vécu, à l'école elle avait été la cible de remarques, de propositions dégoûtantes et autres joyeux moments passé avec ses camarades avant qu'elles ne partent pour leurs nouveau départ en Angleterre. Mais dans le lot des remarques, certains avaient eu la même réaction que lui, disant que son père paierait, mais paierait quoi ? Elle ne voulait pas repenser à cette période, elle trouvait pourtant courageux de sa part de vouloir se dresser contre quelqu'un qu'il ne connaissait pas.

« Ah heu .. Il paie déjà ... Je .. On l'a fait enfermé après .. Après qu'on ait tourné les preuves et gagné le procès... »

Elle était si mal à l'aise de parler de cela, c'était tout de même son père, c'était en partit sa faute. Elle aurait pu .. Elle aurait du faire quoi ? Elle n'en savait rien, c'était pour ça qu'elle s’accrochait tant à sa soeur ? Parce qu'elle se sentait coupable de ne pas avoir pu l'aider ? Pour cela qu'elle s'acharnait dans une voie difficile et longue d'études pour aider ceux qui auraient comme elle eu des complications d'enfance. Elle secoua la tête à droite et à gauche avant de lui sourire sincèrement et posa une main sur une partie de joue pas trop enrubannée et tente de relativiser les choses.

« C'était il y a longtemps, et puis je ne voudrais pas que tu te transformes en momie trop souvent. »

Elle lui tira la langue en faisant un clin d’œil, cela ne servait à rien de penser trop au passé, il faut aller de l'avant. Et c'était une de ses grande force, elle était persévérante en tout. Elle caressa sa joue avec douceur, rougissant tout de même de ce geste et lui sourit sincèrement avant de poursuivre.

« Je te préfère largement avec un sourire, c'est beaucoup plus plaisant ! »

Ne sait pas trop comment détendre plus l'atmosphère et préfère baisser les yeux avant de lui tendre la main, pour qu'il la prenne cette fois en tout état de cause, les choses étant à plat n'est ce pas ? Elle se sentait vivre pour la première fois, pour elle même, pour des sensations qu'elle avait rejeté depuis longtemps et attendit de sentir ses doigts contre les siens pour recommencer à marcher.

« On pourrait commercer par échanger nos numéros par exemple ? Ce serait bien non ? »

Comme ça elle pourrait avoir une trace et se rassurer sur le fait qu'il ne disparaîtrait pas, bien qu'un simple numéro ne soit pas forcément une assurance. Elle cherchait quoi faire de plus avant de se rappeler les photos que les filles montraient sur leurs téléphones et chercha le sien dans son sac et se racla la gorge avant de lui proposer d'une petite voix.

« On peut aussi faire un .. Un selfie si tu veux aussi ... »


Codage by LaxyDunbar


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 195

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
4 ★ - Control
En ligne
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Dim 2 Sep 2018 - 17:36

Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous?

La première chose qu'il put sentir dans la réaction de la jeune femme était un malaise, sûrement que sa dernière phrase était de trop malgré, tout il restait son père et peut importe le mal qu'il lui avait fait subir , peut être l'aimait elle encore comme un membre de sa famille? Espérant qu'un jour il comprenne le poids de ses erreurs et que ce qu'il reste de leur famille ne vole pas en éclat. Le garçon ne comprenait pas réellement , la raison qui pouvait la pousser à être mal à l'aise  mais, par amour il se devait de respecter les choix de sa dulcinée afin , de ne pas la hanter avec des souvenirs douloureux et l'aider à aller de l'avant .

« Ah heu .. Il paie déjà ... Je .. On l'a fait enfermé après .. Après qu'on ait tourné les preuves et gagné le procès... »

Le jeune homme hocha doucement la tête, elle n'était pas en colère , ni même à la recherche d'une vengeance malgré tout ce qu'il leurs avaient subir à sa sœur et elle , la jeune fille était vraiment pur et gentille , n'importe qui d'autre aurait voulut le voir payer au centuple ce qu'il avait pu faire subir pendant d'innombrables années.« Je vois ..désolé de m'être mêler d'une affaire qui ne me regarde pas » Peut-être était ce lui qui n'était pas normal?Il ne la connaissait que depuis une demi-journée et voila qu'il voulait déjà la venger passant du chevalier blanc en armure à un monstre prêt à faire couler le sang pour réparer les blessures de ceux qui ont souffert,le garçon était sûrement trop orgueilleux et sûrement pas encore assez mature pour réussir à faire table rase du passé et pouvoir pardonner afin de grandir et de ce focaliser sur le présent voir même, sur l'avenir.

« C'était il y a longtemps, et puis je ne voudrais pas que tu te transformes en momie trop souvent. »

En momie ? Le garçon pencha la tête avec une légère point d'incompréhension , il n'était pas égyptien et n'était pas encore mort pour être ainsi momifié , ce propos était à la fois étrange et incompréhensible car , les japonais ne pratiquaient pas ce genre de coutume tel que l'embaumement et la momification. Lorsqu'il aperçu à nouveau son visage entouré de bandage, une lumière s'alluma dans son fort intérieur, il eut un déclic. Elle parlait de lui actuellement, il est vrai qu'il était en-saucissonnée par de nombreuse bande lui donnant l'air d'une momie revenu d'entre les morts surtout que son teint blanc pâle permettait d'aller dans ce sens. Celui-ci lui tira légèrement la langue en retour et fit semblant d'approcher vers elle en imitant une vrai momie avant de s'arrêter et d'éclater de rire.Oui , lui aussi devait avancé maintenant , il n'était plus seul Joyce partagé maintenant sa vie alors, au diable les parents irresponsable ou monstrueux , il fallait profiter du bonheur qui nous était possible d'attraper en tendant simplement la main! C'est pour cette raison que le garçon entrelaça ses doigts a ceux de la jeune fille comme pour lui dire je t'ai attrapé toi mon bonheur, je ne te laisserais plus jamais disparaître.


« On pourrait commercer par échanger nos numéros par exemple ? Ce serait bien non ? »

Le garçon écarquilla légèrement les yeux , lui qui avait un téléphone depuis et qui essayait encore d'apprendre à l'utilisé n'avait jamais eu la chance d'obtenir le numéro de quelqu'un pour pouvoir vraiment l'utiliser alors, rien que la proposition l'enchanté à un point inimaginable encore plus, car il s’agissait de celle qu'il était tomber éperdument amoureux, pouvoir la joindre quand il le souhaitait, avoir une trace de son existence lui procurait une satisfaction sans précédent.


« O-Oui oui , Bien sûr !! S'il te plait..j'aimerais avoir ton numéro »

Le garçon venait de s'incliner en lui tendant son téléphone. La vérité c'est qu'il ne savait absolument pas comment ajouter un nouveau numéro et encore moins un contact.Il avait beau avoir lu et relu le manuel en long large et en travers, rien à faire plus il essayait de comprendre des choses plus il était paumé de ce qu'il se passait sur ce téléphone. Alors il avait abandonné toute éventualité sachant que de toute manière , il n'avait personne à qui demander ou téléphoner. Mais, aujourd'hui cela allait changer pour une fois, il ne serait plus seul et il pourrait aussi lui téléphoner , bien sûr pas tout les jours mais, de temps en temps afin qu'elle ne l'oublie pas vu qu'ils auraient surement peu d’occasion de ce voir au vu de leurs études et aussi avec le travail qu'il allait bientôt obtenir.

« On peut aussi faire un .. Un selfie si tu veux aussi ... »

« Euh...Si tu veux , c'est dur à fabriquer ?»Le garçon ne comprenait pas réellement ce que souhaitait la jeune fille, ce mot était il si connu?Pour sa part il n'avait jamais entendu d'une chose portant ce nom ,surement était-ce un objet que ce donnait un garçon et une fille fraîchement en couple, encore une coutume étrangères qu'il se devait de vite connaitre et apprivoiser pour ne pas être un boulet inutile. Timidement , sa joue vira au rouge et avec un regard qui observé celle-ci et fuyant par endroit, il réussit à sortir le chat de sa gorge pour s'exprimer malgré l'embarassment total. «Euh..moi aussi..j'aimerais bien quelque chose...avoir une photo de toi..et comment dire..une photo à deux» Bien que ce soit une coutume ou non, il voulait une photo non pas pour en respecter une , juste pour pouvoir admiré la beauté de sa petite amie lorsqu'il se sentirait seul ou triste mais, aussi pour le motivé à changer et à devenir une personne dont la jeune fille serait fier d'avoir choisit.

« Après si tu ne veux pas...je ne te forcerais pas..même si..j'en ai..très envie....plus que tout au monde»

Le garçon agissait maintenant de nouveau comme une fille toute timide, les joues rosit le regard fuyant par endroit ne sachant pas s'il allait pouvoir obtenir ce qu'il souhaitait. « Dame..?»


Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 223

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
4 ★ - Control
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Dim 2 Sep 2018 - 21:02


Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? // Tōru Arai

Leus doigts emmêlés, c'était tout à fait incongru de ressentir un tel bonheur pour une si petite joie. Pourtant quand il accepta son coeur bondit une nouvelle fois, elle devait sans doute avoir un air idiot sur le visage, elle regardait autour d'eux sans se préoccuper des gens qui devaient les prendre pour des fous à pleurer ainsi en public l'un sur l'autre puis se sourire comme si de rien n'était. Si elle n'était pas passé par toutes ses émotions elle même elle aurait sans doute appelé un hopital psychiatrique pour des gens ayant un comportement étranges sur la voie publique. A cette idée elle pouffa légèrement, mais après tout cela n'arrivait pas enfin que dans les films, ou les séries peut être, mais le scénariste devait être vraiment atteint !

« O-Oui oui , Bien sûr !! S'il te plait..j'aimerais avoir ton numéro »

Elle le vit s'incliner et fut surprise, prenant son téléphone avec le sien et regarda leurs mains jointes, heu ... Heu ... Cela allait être compliqué de le rentrer en même temps alors qu'elle ne pouvait pas tenir les deux à la fois. Elle rangea le sien alors dans sa poche et ouvrit celui de Toru, ajoutant en contact son prénom puis son numéro en tremblant quelque peu c'était la première fois qu'elle le faisait. Elle allait lui rendre quand il continua à parler.

« Euh...Si tu veux , c'est dur à fabriquer ?»

C'est alors qu'elle saisit ce qu'il disait relevant la tête pour le regarder. Mince elle avait oublié que c'était un terme pas forcément connu des étrangers et voulut rectifier mais il enchaîna.

«Euh..moi aussi..j'aimerais bien quelque chose...avoir une photo de toi..et comment dire..une photo à deux»

« Après si tu ne veux pas...je ne te forcerais pas..même si..j'en ai..très envie....plus que tout au monde»

« Dame..?»

Au moins ils voulaient la même chose et elle sourit en le regardant elle souleva pourtant un sourcil quand il parla de Dame. Elle ne saisissait pas toujours tout ce qu'il disait mais ils étaient au moins aussi timide l'un que l'autre cependant là le lieu n'était pas propice à une jolie photo. Elle regarda autour d'eux et l'entraîna vers un banc du parc pour s'y asseoir avec lui, regardant en l'air le feuillage qui bruissait doucement au dessus d'eux. Des couples et des familles passait par l'endroit elle sortit son portable qu'elle posa à côté d'elle. Elle ferait avec le sien après, pour le moment elle allait se concentrer sur ce qu'il avait demandé. Elle rougit en se rapprochant de lui et tendit son portable devant eux avant de sourire.

« Prêt ? »

Son premier selfie de sa vie, elle voyait leurs reflet dans le téléphone et tourna la tête en fermant les yeux visant la joue du jeune homme au moment du flash, rougissant après coup elle rabattit son bras et regarda l'image sous leurs yeux lui montrant à lui aussi. Elle était un peu de travers, elle n'était pas très droite mais c'était tout de même une jolie photo. Elle se tourna vers lui ensuite en lui rendant l'appareil toujours légèrement rouge sur les joues.

« Désolée j'ai bougé un peu, mais elle n'est pas si mal non ?? »

Détourne le regard et va pour prendre son téléphone celui ci se dérobant et glissant entre les lames de bois. Elle lança de nouveau un juron entre ses dents et détacha sa main de celle de Toru pour chercher son téléphone sou le banc. Une fois fait se releva et tendit le sien devant elle alors qu'il avait toujours son téléphone en main. Un déclic plus tard elle avait l'image sur son propre téléphone et rougit en regardant la photo somme toute banale mais qui la faisait sourire comme une idiote sans doute de nouveau. Elle le regarda en tirant la langue et en lui disant. « Dans la boite, à mon tour maintenant d'en avoir une de nous deux ! »



Codage by LaxyDunbar


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 195

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
4 ★ - Control
En ligne
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Lun 3 Sep 2018 - 3:21

Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous?

Le sourire de la jeune femme rassura le jeune homme, elle semblait d'accord pour qu'il puisse ainsi faire une photo ensemble. Soudainement il fut entraîné par la jeune femme , il cligna plusieurs fois des yeux ne comprenant pas cet empressement soudain à partir dans une autre direction , ne voulait-elle pas se rendre à l'arrêt de bus ? Car , la elle venait de prendre une direction totalement inconnu à celui-ci, il vit en jetant un regard par dessus son épaule la route principale s'éloigner au fur et à mesure qu'eux deux s'engageait dans une petite rue , puis une autre jusqu'à enfin rejoindre une autre grande route principale où se trouvait un immense parc.C'était la première fois qu'il le voyait pour ainsi dire, sa surprise fut total mais , n'osait pas le dire vu qu'il c'était proposé de la raccompagnait il ne pouvait pas lui annoncer maintenant , qu'il ne connaissait pas du tout cette partie de la ville ! La jeune fille était déterminée car, elle ne s'arrêta pas la et le traîna jusqu'à l'intérieur de ce fameux parc pour les faire s'asseoir sur un banc. Cette proximité ,cette atmosphère , elle lui rappelait fortement des scènes dans divers mangas ou les couples viennent se prendre en photo,se tenir la main ou s'embrasser en public afin de montrer leur liens fort les unissant donc , la raison de leurs venues soudaine serait lié à sa demande de photo? L'étonnement du garçon s'agrandissait au fur et à mesure certes, il avait demandé ça soudainement mais,au point de choisir un cadre parfait pour leur premier photo avec une ambiance romantique? Il espérait juste une chose qu'il ne ferait pas une tête bizarre pour ne pas gâcher ce moment de pur bonheur.

« Prêt ? »

Le garçon paniqua légèrement ''déjà?" résonna dans sa tête , il ne savait pas quoi faire comme pose..réfléchit il était côte à côte..la tenir par l'épaule..non c'était trop bizarre..par la hanche alors...Ses joues prirent une couleur flamboyante , non non non mauvaise idée !! Et si sous l'effet de surprise elle criait? Vu le nombre de couple qui se trouvait ici , certain ne prendrait pour un harceleur voir même un stalkeur alors  n'ayant plus le temps il fit le classique sourire , œil fermé et tête à moitié sur le côté et du retenir son sursaut en sautant soudainement les lèvres de  la jeune fille se poser sur sa joue tandis que ses joues restaient rouges sous l'effet de surprise.Il se sentait bête d'avoir pris une pose tout ce qu'il y à  de plus classique alors que la jeune fille avait tenter de rendre sa plus proche et romantique pourtant , il était heureux comme jamais intérieurement sa première photo avec quelqu'un, son premier souvenir rien qu'à lui dans cette nouvelle vie. Son visage c'était transformer de bonheur , tellement qu'il avait maintenant un sourire béat comme sculpter sur son visage.

« Désolée j'ai bougé un peu, mais elle n'est pas si mal non ?? »

A son tour il observa la photo en rougissant à la vue de ce moment inscrit dans sa mémoire , elle était parfaite ! Comme toute première utilisation de l'appareil photo de son téléphone il ne pouvait rêver mieux !« Elle est parfaite...même si l'originale est encore plus belle » Peut importe si la photo est un peu flou ou si la jeune fille à un peu bougé ! Tant qu'elle était visible et présente c'était la seule chose qui lui importait..pouvoir revoir son doux visage quand il le souhaitait , prouver au monde qu'il était capable d'avoir des amis sans être traité comme un alien. Il récupéra ensuite le téléphone le serrant étrangement contre son coeur ,traitant ce que contenait l'intérieur de cette boite métallique comme un trésor inestimable , la suite fut surprenante Joyce fit tombé son téléphone entre les lames de bois du banc sur lequel ils étaient installés depuis quelques instants, celle-ci poussa un juron qui le fit éclater de rire , il n'y à pas à dire , il l'aimait quand elle était gracieuse , toute polie mais quand elle pousser des jurons elle devenait drôle ce qui le faisait aimer toutes les parties de caractère de la jeune Franco-Américaine.
Toru allait se lever afin de ramasser le téléphone voulant être galant voir même gentleman envers sa chère et tendre mais, celle-ci fut largement rapide et voyait donc maintenant face à lui le popotin de Joyce tandis que sa jupe se relevait peu à peu jusqu'au moment fatidique , où il aperçu le saint-Graal , le trésor parmi les trésors mais , ce petit jeu de voyeur ne dura pas très longtemps lorsqu'elle se releva pour reprendre sa place toute enjouée.


« Dans la boite, à mon tour maintenant d'en avoir une de nous deux ! »

Le garçon se tenait le nez , trop de pression , trop de plaisir et les habitudes japonaises reprenaient le dessus ! Son nez saignait par cette stimulation inattendu.« Dans la boite, oh que oui...je n'aurai pas pu trouver meilleur mot !» A l'heure actuel prendre une photo était compliqué surtout après avoir assisté à ce ''panty shot" comme l'appeler si joliment les animés et mangas de son pays. Entre ses joues et son teint complètement rouge à la limite du raisonnable et du sang qui coulait légèrement de ses deux narines la photo ne serait pas du plus belle effet comme souvenir ! Surtout si on y rajoutait ses bandages de momies et ses divers hématomes présent sur son visage .D'un geste rapide et vif , il prit son mouchoir blanc de sa poche et vint calmer les saignements afin, d'une part de ne pas inquiéter la jeune femme et d'une autre reprendre une tête suffisamment présentable pour que celle-ci puisse aussi avoir une photo de cette journée hors-normes.

« Faut pas..s’inquiéter pour ça...Nous les japonais ..on saigne du nez quand on est...excité.. » Le garçon n'ose pas réellement la regarder après tout ça ,un peu gêner de l'avoir vu de cette façon mais , aussi honteux par le fait de devoir obligatoirement lui expliquer la raison du saignement de son nez soudain. Alors ce fut avec énormément de mal et une fois qui avait préférait par moment refaire sa vie plus loin qu'il dû tenter son explication .«Comment dire....euh..hum...tu vois...euh....merci pour ce repas?....Je suppose...euh ...dans mon pays...on dit cette phrase quand...on assiste  malgré nous à...hum...tu sais ...ça!»

Il était impossible pour lui de dire '' j'ai vu ta culotte et de façon assez suggestif !"Non non , il ne sortait ensemble que depuis quelques minutes , ce n'était pas le moment de créer un premier conflit alors que le but premier de tout ça était de créer un bon moment et de premier souvenir ensemble. Les pensées du garçon s’entremêlaient les unes aux autres, il cherchait une excuse ,n'importe quoi tant qu'il pouvait éviter un conflit ouvert après tout ça ! Les voix dans sa tête se multiplièrent prononçant d'innombrable discours pour tenter de trouver une phrase . « Je vais quand même pas lui dire...coucou j'ai vu ta culotte et ça m'a pas déplut donc mon nez à fait la fusée rouge» Ses yeux s'écarquillèrent tandis que sa main se plaça sur sa bouche, il avait tellement réfléchis que ses mots avaient dépassé sa pensée et était sorti de leur propre chef comme ci de rien n'était. Son premier réflexe fut de tenter un rire comme pour calmer la situation mais, cela sonnait plus comme-ci il se moquait d'elle alors il se leva et se plaça face à elle se mit a genoux et s'excusa mes sur le sol et sa tête poser sur celles-ci.

«Sumimasen deshita Joyce-chan ! HONTONI SUMIMASEN !»

Le garçon eut releva la tête quelques instant et eut de nouveau un déclic. Aaaah...il venait encore de parler dans une langue qui devait ressembler à du charabia pour la jeune fille, finirait-elle par croire qu'il se moque d'elle en langue étrangère ?Le garçon pâlit et se remet en position restant cette fois tête contre sol.

«Désolé Joyce ! Je suis réellement désolé..je ne voulais pas vraiment regarder..nan je veux dire pas que ça me déplaît mais...ah mo...bref, je suis désolé d'avoir vu une chose qui est synonyme de pureté pour vous...Je Ferais tout ce que tu voudras...Veux-tu bien me pardonner ?Onegai shimasu?»


Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 223

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
4 ★ - Control
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Lun 3 Sep 2018 - 12:51


Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? // Tōru Arai

Il semblait avoir eu un soucis ou un coup au vu du nez qui saignait.  L’avait elle heurté en se relevant elle n’en avait pas eu le choc ou le souvenir ? Elle commença a pâlir en se disant qu’elle aurait du le trainer a l’hôpital au moins pour passer des radios et s’assurer qu’il ne faisait pas d’hémorragie interne. Il venait de prendre un mouchoir pour stopper le saignement et elle retenait son envie de lever son téléphone pour appeler les secours quand il essaya de la rassurer.

« Faut pas..s’inquiéter pour ça...Nous les japonais ..on saigne du nez quand on est...excité.. »

Elle serra son appareil dans la main comprenant qu’un peu d’euphorie puisse en effet accélérer la circulation et entrainer sur les parois du nez un afflux sanguin non géré qui se matérialiste par ce saignement.  Toutefois cela ne retirait en rien son inquiétude pour le japonais.  Sen suivit des explications plus embrouillées qu’autre chose auquel elle n’y comprit rien.

«Comment dire....euh..hum...tu vois...euh....merci pour ce repas?....Je suppose...euh ...dans mon pays...on dit cette phrase quand...on assiste  malgré nous à...hum...tu sais ...ça!»

Pour quoi parlait il de manger ?? Il avait faim ?? Elle aurait bien été acheter quelque chose et se rappela qu’elle avait quelques biscuits dans son sac.  Elle ne savait pas si cela l’aiderait mais commençait a penser qu’il avait peut être une commotion cérébrale au vu de son dialogue décousu.

« Tu es sur que ca va ? »
Elle avait parle peut être trop bas mais elle ne pouvait pas sen empêcher,  rajouter a cela qu’il était pale et couvert de bandages et vous pourrez vous rendre compte qu’elle avait tout de même  de quoi ne pas être rassurée.  Elle allait approcher et lui reposer la question quand elle se figea totalement avec la suite.

« Je vais quand même pas lui dire...coucou j'ai vu ta culotte et ça m'a pas déplut donc mon nez à fait la fusée rouge»
Si lui était rouge elle devait etre rouge foncé en se demandant quand et pourquoi et ou il disait ca.  Ce n’était pas ah..  Attendez…  elle plaqua ses mains sur ses joues essayant de ne pas s’évanouir de honte parce qu’elle avait exposé sa..  Son…. Postérieur a son petit ami…. C’était une catastrophe il allait la prendre pour une dévergondée ou pire pour une invitation déguisée alors qu’il venait a peine de se dire qu’ils acceptaient l’un et l’autre de se connaître mieux.  Le sort n’était pas si cruel qu’elle perde tous ses moyens aussi souvent lors d'un premier presque rendez-vous…
«Sumimasen deshita Joyce-chan ! HONTONI SUMIMASEN !»
Elle était si confuse que la suite lui passa au dessus,  il y avait bien son prénom dans le lot mais le reste sonnait comme une langue qu’elle n’avait jamais entendu.  Ce n’était pas désagréable a entendre mais c’était sans doute des excuses ou alors une proposition indécente ??..
«Désolé Joyce ! Je suis réellement désolé..je ne voulais pas vraiment regarder..nan je veux dire pas que ça me déplaît mais...ah mo...bref, je suis désolé d'avoir vu une chose qui est synonyme de pureté pour vous...Je Ferais tout ce que tu voudras...Veux-tu bien me pardonner ?Onegai shimasu?»
Elle n’osait pas le regarder et quand elle le fit elle s’étonna de le voir encore au sol. Elle s’accroupit devant lui en rabattant sa jupe autour de ses genoux et la tirant a ses chevilles Et hésita entre deux réactions la première somme toute basique de s’offusquer et demander réparation elle opta pour la deuxième passant sa main dans ses cheveux doucement. Tout en lui murmurant.
« Elle était blanche au moins celle que tu as vu ?  »
Elle pouffa de rire un peu avant d’éclater de rire, ses doigts eux glissant dans les mèches noires en les lissant.  Elle attendit qu’il relève la tête surpris par sa remarque et cessa de rire quelques secondes pour lui voler un baiser puis recula la tête en la penchant sue le coté. Observant sa réaction et tendit son téléphone devant elle pour prendre une photo. Le clic retentit alors qu’elle lui tirait la langue, espiègle elle le regarda sérieusement avant de tendre le doigt devant lui.
« Ça , ce sera mon trésor  de guerre. » Elle rangea aussitôt son portable dans sa poche latérale et lui sourit un éclat taquin dans le fond du regard. « Tu ne l’as pas fait exprès donc je te pardonne, va lève toi mon chevalier !  » Elle le fixait aussi sérieusement qu’elle pouvait et ne ou retenir son hilarité plus longtemps espérant qu’il ne le prenne pas mal. Elle lui tendit la main après s’être essuyer le coin de l’œil. « Il n’y a pas mort d’homme on ne va pas faire tout un plat pour un morceau de tissu, non ? Au pire si tu en veux une je t’en passerais, ce n’est que du coton tissé.   » Elle lui sourit en attendant de voir s’il oserait prendre sa main.


Codage by LaxyDunbar


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.


Dernière édition par Joyce Watson le Mar 4 Sep 2018 - 8:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 195

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
4 ★ - Control
En ligne
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Lun 3 Sep 2018 - 22:57

Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous?

Le garçon était toujours en position traditionnelle de pardon sur le sol , yeux clos n'osant pas réellement les ouvrir ayant peur de la réaction de Joyce.En effet, il s'imaginait déjà la voir pleurer et fuir dans un premier cas , dans un second il se prenait une gifle magistrale et signe la fin de la relation. Peut importe les scénarios qu'il imaginait , il ferait face ! Après tout le garçon aurait pu fermer les yeux , détourner le regard hors il avait juste profiter du spectacle plaçant peut être  ses doigts ses yeux mais en les entrouvrant n'était pas réellement le plus respectueux , ni la plus gentlemans des méthodes. Son coeur joua soudainement un rythme soutenu presque comme un roulement de tambour lorsqu'il entendit les pas de la jeune fille sur les graviers s'approchant lentement de lui, chaque seconde paraissait être des heures , son sang-froid prit dans l'ascenseur de l'angoisse montant inlassablement jusqu'à dépasser la hauteur des étoiles. La sensation de se faire toucher les cheveux le fit dans un premier trembler de peur s'attendant à une gifle mais, la peur se dissipa encore plus vite qu'un chat d'aspirine dans de l'eau lorsqu'il pu sentir sur sa boite crânienne la douceur dans le geste qui venait lui caresser lentement les cheveux comme pour le réconforter

« Elle était blanche au moins celle que tu as vu ? »

Celui -ci releva la tête avec un teint passant du blanc blafard au rouge pourpre , à cette annonce son cerveau n'ayant besoin de plus ample invitation venait de repasser la scène comme pour vérifier la couleur afin de répondre , ce qui venait de rendre le garçon encore plus gêné par son acte. Bien que niveau pudeur , il était loin de la normalité et pouvait sans problème se promener nu dans un bain publique sans aucun soucis, en dehors il était timide et prude comme un nouveau né rougissant pour rien , gêner par le moindre bout tissu qu'il pouvait apercevoir.« Je..n'ai pas pu voir..réellement...mais la position..subjective..à suffit. » Le garçon avait une tête la plus embarrassé au monde , les joues oscillant entre rose et rouge , le regard fuyant timidement lorsqu'il entendit un déclic provenant d'un appareil photo et passa de cet état à un autre complètement paniqué et honteux du visage qu'il  avait pu ainsi montrer à la jeune fille.

« Ça , ce sera mon trésor de guerre. »

Toru se redressa en croisant les bras et en gonflant les joues faisant mine boudeuse , en plus d'avoir été un chevalier en mousse maintenant elle détenait une arme surpuissante contre lui capable de annihilé ou de le  contraindre à l'esclave !Quel sublime pourvoir , quelle douce ironie, quelle douloureuse trahison ! Il finit à son tour par rire de bon coeur , heureux que la situation ai pu changer aussi rapidement en quelque chose de rigolo , il se faisait du soucis inutilement mais l'idée de pouvoir la blessée ne serais-ce que d'une façon le rebuté! La seule chose qu'il souhaitait plus que tout au monde était son bonheur et il souhaitait y contribué le plus possible ..et peut être même un jour , avoir la chance d'être plus qu'un petit ami et de pouvoir continuer la quête du bonheur absolu et du succès '' Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfant". Il pensait surement déjà trop loin alors qu'ils venaient à peine de se rencontrer pourtant, l'idée ne lui déplaisait pas de l'imaginer en tablier alors qu'il rentrait du travail, plein de bon petit plat..des soirées romantiques , des enfants qui hériteraient de la beauté de leur mère et s'ils avaient pas de chance un peu des ses gênes à lui.


« Il n’y a pas mort d’homme on ne va pas faire tout un plat pour un morceau de tissu, non ? Au pire si tu en veux une je t’en passerais, ce n’est que du coton tissé. »

Il lui prit doucement la main serrant celle ci avant d'entrelacer ses doigts à ceux de la jeune fille. « Ce n'est pas n'importe quel bout de tissu...c'est le tiens..il vaut de l'or » Puis remercia le ciel de n'avoir pas bu quelques choses après sa phrase car,sinon il se serait transformé en lama recrachant tout comme une fontaine , heureusement vu qu'il n'avait rien il s'étrangla juste avec sa salive en entendant la dernière phrase de cette dernière. Venait elle réellement de lui proposer de lui donner une culotte en mode ''oh c'est rien" ?Fallait il savoir s'il s'agirait d'une culotte neuve vierge de toute utilisation ou alors..une portée en guise de cadeau porte bonheur?  Il voulait pas vraiment avoir la réponse autant qu'il voulait la connaitre ! C'était quelque chose dont l'un voulait ignoré pour laisser faire son imagination tandis que l'autre voulait voir si la jeune fille était réellement sérieuse ou s'il s'agissait d'un test anti-pervers auquel cas..il risquait déjà fortement de perdre au premier round.

« Y a que moi..qui ai le droit de voir... ce bout de tissu...car mon cœur est tiens donc...je veux que tu sois mienne aussi. »

Suite à cette parole le garçon attrapa la jeune femme l'embrassa tendrement sur les lèvres avant d’enchaîner dans le cou comme un animal marquant son territoire ne voulant  laisser personne pouvoir un jour être à sa place. Il ne pouvait plus s'imaginer un monde sans  elle , une journée sans lui parler , sans lui tenir la main ou même sans l'embrasser. Sa présence avait transformer sa vie de couleur monochrome en océan de couleur ravivant un cœur presque éteint à l'état de vivant battant comme jamais il n'avait pu battre de sa vie.


« Au fait...ton selfie...tu n'en veux plus?...je ne sais pas ce que c'est mais tu semblais vraiment en avoir envie donc..si tu veux je peux te l'acheter, ce serait mon premier cadeau pour toi, pour te remercier de tout ça »


Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 223

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
4 ★ - Control
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Mar 4 Sep 2018 - 8:49


Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? // Tōru Arai

Elle attendait, les doigts tendus comme en signe de passer l'éponge sur tout ça te de ne plus y repenser, après tout nul besoin d'en faire un drame, ils en avaient suffisamment bavés pour aujourd'hui sans autre drama. Et puis, s'il savait que c'était un des jeux des garçons de son collège,est ce que cela le soulagerait ? Ou ajouterait à sa panique ? Dans le doute elle préféra garder pour elle ses péripéties d'enfance peut être plus tard ils en riraient tous les deux là ... Elle ne le connaissait pas suffisamment pour prédire ou connaître ses réactions et ne voulait en rien le blesser. « Ce n'est pas n'importe quel bout de tissu...c'est le tiens..il vaut de l'or » Elle regarda leurs doigts entrelacés, se demandant en quoi ce simple geste pouvait procurer autant de bonheur, était ce simplement le fait d'avoir un contact épidermique ? OU alors c'était rien que le fait de tenir la main de quelqu'un d'autre que sa soeur ? Difficile de répondre à ses questions pour le moment en tout cas, elle verrait cela plus tard. Elle lui sourit en serrant ses doigts au siens, le fixant avec un calme qu'elle n'éprouvait pas forcément, son coeur s'emballant sans prévenir quand elle le fixait trop longtemps.

« Y a que moi..qui ai le droit de voir... ce bout de tissu...car mon cœur est tiens donc...je veux que tu sois mienne aussi. »

Elle rougit à ses mots, voilait que de nouveau son palpitant se mettait à faire un cent mètres sans elle. Pourtant ils ne parlaient que de bout de tissu que la société avait mis en place pour couvrir les corps et s'amusait d'ailleurs à fantasmer sur le moindre morceau de peau dévoilé ou non, intentionnellement ou non. Elle sentit ses lèvres sur les siennes, un peu surprise par sa possessivité sur quelque chose qu'on peut acquérir à moindre prix dans les boutiques prévues à cet effet, et réalisa qu'en effet elle n'avait pas imaginé donner une culotte portée. Était ce qu'il voulait ? Elle s’interrogea sur les pratiques des amoureux japonais, elle avait entendu dire qu'ils étaient très prude en public, dans leur cocon dans ce parc elle n'avait pas réalisé qu'elle le mettait peut être mal à l'aise ? Pourtant quand le baiser se rompit elle le sentit poser ses lèvres dans son cou, un long frisson parcourant son dos au contact beaucoup plus intime. Plus intime qu'un baiser sur les lèvres ? C'était à réfléchir cela, elle tenta de faire le point mais son cerveau, même si entraîné à enregistré les données rapidement semblait fondre à son contact.

« Au fait...ton selfie...tu n'en veux plus?...je ne sais pas ce que c'est mais tu semblais vraiment en avoir envie donc..si tu veux je peux te l'acheter, ce serait mon premier cadeau pour toi, pour te remercier de tout ça »


Fort heureusement,ou à la grâce de Dieu ? Ou des Kamis ? Ou de qui que ce soit qui a un pouvoir de faire tourner cette planète comme bon lui semble, il la fit revenir sur terre en lui rappelant qu'elle n'avait toujours pas éclaircit le mot. Elle déglutit et se releva, brossant sa jupe d'une main par habitude et lui sourit, les joues très rouges et le regard brillant de la nouvelle expérience reçue.

« En fait ca ne s'achète pas, ça se fait. C'est une photo autoportrait, comme on a fait tout à l'heure.  »

Comment lui expliquer le mot, il se décomposait en deux parties mais est ce qu'elle saurait bien traduire cela ? Elle s'accroupie de nouveau près de lui et traça le mot sur le sol. Puis elle traça un trait entre le f et la fin du mot avant de commencer son explication.

« En fait ce mot vient de l'anglais, my self, ce qui veut dire soit même, c'est une photo qu'on ait pour soi ou pour envoyer sur les réseaux sociaux, pour changer d'image de profil, bref pour pleins de choses. »

Elle ignorait si cela l'éclairerait, mais elle avait au moins essayé, elle sortit son téléphone de nouveau, pouffa devant l'image sauvegardée et changea vite d'écran pour passer le téléphone en mode selfie justement. Non elle n'effacerait pas l'image, elle valait de l'or à l'état brut, et pourrait le taquiner encore et encore, et ce qu'elle irait jusqu’à renommer l'image en petite culotte, peut être, pour se rappeler de l'instant précédent la prise de la photo. Elle pouffa de nouveau à l'idée, ce serait tout de même fou que la première photo qu'elle fasse sur cette île soit a propos de sous vêtement. Mais c'était une idée à creuser, au cas où elle oublierait pourquoi il faisait une tête pareille sur l'image bien qu'elle doutait d'oublier, sa bouille était vraiment épique.

« Du coup, on la fait au même endroit que la tienne ? Et hummm on inverse les rôles ?..»

Est ce qu'elle venait vraiment de lui demander une image avec un baiser dessus ? Son dévergondage était vraiment avancé, si sa soeur la voyait elle ... Elle sentit l'euphorie du moment se ternir, son regard se refroidissant avant que l'étincelle allumée par le jeune homme en elle ne lutte. Non elle retrouverait Freddy et elle lui expliquerait, elle n'allait tout de même pas laisser tomber sa quête mais elle avait tout de même le droit de vivre le moment présent ? Et elle espérait fortement que cette île ait permis un nouveau départ à sa soeur aussi. Elle se releva cette fois, essuyant sa main dans son mouchoir dans sa poche et attendit qu'il se lève et accepte ou refuse sa proposition ...


Codage by LaxyDunbar


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 195

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
4 ★ - Control
En ligne
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Mar 4 Sep 2018 - 16:32

Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous?

Le garçon se perdait peu à peu dans le sourire joyeux de la jeune fille, la voir exprimée autant de bonheur lui donner du baume au coeur , en effet, plus tôt il avait remarqué que par moment elle avait comme une aura de tristesse qui l'envahissait comme ci des souvenirs ressurgissaient  la torturant sur son passé. Le garçon ne connaissait pas les raisons de tout cela, peut être par rapport a son monstre de père ? Ou peut être en rapport avec sa soeur disparu !Il ne connaissait pas réellement les détails sur cette dernière mais, si elle vait disparu depuis un long moment , peut être faisait elle pour ne pas être retrouvé ?Ou alors était elle venu sur cette île plutôt mais, elle était vivante non? Nul besoin d'autant se faire du sang d'encre sans savoir ce qu'il en est réellement non? Soudainement , il repensa à tout ceux qu'il avait laisser derrière lui à l'orphelinat, est ce que les autres pouvaient ressentir de l’inquiétude dans sa disparition? Savaient ils seulement qu'il avait disparu , après tout le japon était grand ,ils penseraient tous à d'autre chose avant de penser à une disparition complète.Non , Honoka elle serait sûrement la première à s’inquiéter et penser au pire à son propos ! C'était sa petite soeur ,Honoka  par, petite sœur d'orphelinat , aucun lien de sang ne relier les enfants entre eux mais, ils avaient tous décidé un jour que s'ils n'avaient pas de famille alors, qu'ils seraient tous une !Honoka était celle le plus attachée au garçon , lui courant toujours après , ayant toujours besoin de lui pour l'aider que ce soit dans les tâches ménagères ou à biens 'entendre avec les autres. Elle était coller à lui tout le temps comme une moule à son poteau,ayant du mal à communiquer avec les autres enfants sans son intermédiaire . Un sourire nostalgique se formant sur son visage , avait elle réussit à s'en sortir sans lui? Où parcourait elle le monde à sa recherche , inquiétant et pleurant de ne le trouver nul part? Surement que Honoka et Joyce devait ressentir la même chose, peut être que s’inquiéter était normal, d'imaginer le pire sans savoir ce qu'il en était réellement , après tout lui aussi avait disparu du jour au lendemain sans donner de nouvelle malgré les promesses qu'il leurs avait faites.

« En fait ca ne s'achète pas, ça se fait. C'est une photo autoportrait, comme on a fait tout à l'heure.  »

Le garçon sursauta en la voyant s'adresser soudainement à lui. Les souvenirs de son passé l'avait comme  aspiré dans un autre monde à tel point qu'il avait perdu tout ses repères dans l'espace et ne fut rappeler à la réalité que par la simple voix de la jeune fille. Donc un "selle fis" était le mot décrivant une photo en autoportrait,il n'avait jamais entendu parler de ce mot mais, ferait en sorte de ne pas l'oublier si cela était une mode chez les jeunes il passerait moins pour un idiot en connaissant au moins quelques-uns de ces mots.

« En fait ce mot vient de l'anglais, my self, ce qui veut dire soit même, c'est une photo qu'on ait pour soi ou pour envoyer sur les réseaux sociaux, pour changer d'image de profil, bref pour pleins de choses. »

L'anglais du jeune homme était potable sans pourtant pouvoir dire qu'il était bilingue mais, grâce à l'explication d'une experte de la langue en question , tout devenait clair et limpide, aucune interrogation n’apparaissait dans son esprit, peut être qu'il devrait lui demander un jour des cours de soutient d'anglais? Pas des cours complexe, juste de quoi améliorer sa compréhension et qu'il puisse ainsi communiquer avec d'autres personnes sans mélanger anglais et japonais devenant ainsi une personne étrange et incompréhensible pour le plus grand nombre.

« Tu serais vraiment douée comme professeur particulier.J'ai beau essayer par moi même de paufiner mon anglais, je suis encore loin de pouvoir tenir de longue discussion mais, quand tu expliques tout deviens si explicite et facile d'accès ! »

« Du coup, on la fait au même endroit que la tienne ? Et hummm on inverse les rôles ?.

L'idée était pas réellement mauvaise en soit même clairement tentante, le seul hic était le courage du garçon ! Il avait réussit à le trouver parmi le bordel qui composait sa tête, une seule fois pour exprimé l'amour qu'il portait envers celle-ci mais, réussirait il à de nouveau l'appeler pour tenter de l'embrasser sur la joue de façon fixe afin que l'image soit sauvegardé à vie dans l'appareil de Joyce? Après moult réflexion , il retourna s'asseoir sur le banc pour se préparer à prendre le cliché , les doigts tremblants par cette épreuve qu'il se devait de réussir afin, qu'elle aussi puisse avoir une photo souvenir dont elle serait heureuse. Une fois que la demoiselle l'eu rejoins sur le banc , ni une  ni deux n'écoutant que son courage qui lui criait des ''GAMBARE !!" il embrassa la joue de celle-ci avait une spontanéité qui l'étonna lui même, il attendit plusieurs secondes d'entendre le déclic de l'appareil pour éloigner lentement et doucement sa tête

« Ça te suffit...je ne suis pas sûr d'avoir bien réussis à le faire...on peut recommencer autant que tu veux..jusqu'à ce que tu sois satisfaite..»

Les joues rougeoyantes en observant la jeune femme comme pour lui demander si elle voulait bien, rien ne pouvait réellement dire s'il parlait de la photo ou de faut de s’embrasser sur la joue pour répéter se geste jusqu'à être repu.Sa joie commença à légèrement à s'estomper en apercevant le ciel, celui-ci avait prit une couleur cramoisi a présent montrant que le temps passait extrêmement vite lorsque l'on était en excellente compagnie. L'heure du départ et de la séparation approchait à grand pas comme, un tambour de guerre résonnant de plus en plus annonçant une guerre.L'idée que ces instants de bonheur aller bientôt se terminait pour aujourd’hui le rendait étrangement triste pourtant, ils étaient amoureux, avaient fait des photos souvenirs et ils avaient un moyen de communication pourtant, une peur le tracassait à un tel point qu'il ne put le garder pour lui plus longtemps.

« Ce n'est pas un rêve hein..?Demain tu existeras encore..et tu rappelleras de moi..je ne suis pas entrain de rêver...dis moi que tu existera encore demain et tout les autres jours»


Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 223

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
4 ★ - Control
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Mer 5 Sep 2018 - 22:39


Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? // Tōru Arai

Elle attendait sa réponse, ayant rougit à son compliment sur ses capacités pédagogiques, elle ne se trouvait pas si douée que cela et avait déjà un projet plus ambitieux que devenir professeur. Elle doutait d'avoir envie d'enseigner ou de transmettre un savoir quelconque. Et soudain elle réagit à la fin de sa phrase, en quoi cela devenait explicite ? Qu'avait elle dit pour dévier du sujet principal pour .. Elle déglutit et se sermonna intérieurement, il n'était pas comme ça c'était elle qui avait mal compris... A moins qu'il ne veuille vraiment des leçons particulières ? Elle rougit encore plus à l'idée de cours de langues particulièrement portés sur la pratique et détourna le regard. Son cerveau avait totalement disjoncté, c'était impossible ils se connaissaient à peine, bien qu'elle sache maintenant beaucoup sur lui, il n'avait qu'un léger aperçu de sa vie à elle. Enfin beaucoup, elle ignorait pleins de choses aussi, comme la date choisit pour son anniversaire, les couleurs qu'il aimait, ses centres d'intérêts... Elle se reprit en le voyant se relever et retourner sur le banc, se relevant à son tour pour venir le cœur battant près de lui. Diantre, cela lui avait paru si naturel tout à l'heure, pourquoi est ce que son palpitant battait si fort maintenant ? Elle se rapprocha de lui, hésitant un peu avant de lever l'appareil devant eux, déclenchant la prise de vue une fois qu'elle le vit se rapprocher faisant une dizaines d'images au lieu d'une.

« Ça te suffit...je ne suis pas sûr d'avoir bien réussis à le faire...on peut recommencer autant que tu veux..jusqu'à ce que tu sois satisfaite. »

Elle se it à rire, non pas à sa remarque mais au fait qu'elle avai birn plus d'images que lui pour le coup. Elle rapprocha l'appareil et fit défiler les photos une par une, le voyant du coup avancer et reculer vers sa joue et pouffe un peu de rire avant de se tourner vers lui.

« Pardon, je ne me moque pas juste ... j'e ai pleins maintenant tu en veux d'autres ?»

Elle a bien remarqué la lumière qui baissait et son regard se voile légèrement, ses yeux se tournant vers l'écran vers le couple sur un banc dans un parc. est ce que c'était vraiment elle, avec ces joues roses, ce regard si.. vivant ? Est ce qu'elle se rendait compte de l'avancée de sa propre vie comme si elle venait de monter dans un train à très grande vitesse et que brusquement ... Brusquement elle ne contrôle plus rien... Elle qui cherchait à se rendre invisible, ne l'était plus au yeux de quelqu'un. Est ce que c'était mal ? Est ce que c'était bien ? Elle n'en avait aucune idée, elle prenait conscience du bouleversement qu'il sut lui traduire en mots.

« Ce n'est pas un rêve hein..?Demain tu existeras encore..et tu rappelleras de moi..je ne suis pas en train de rêver...dis moi que tu existera encore demain et tout les autres jours »

Elle se tourna vers lui, refermant son téléphone et le glissant dans sa poche avant de réfléchir. Rassurer les autres, elle n'excellait pas en cela, elle était une bonne spectatrice, elle l'était de sa propre vie. Pourtant, pourtant ... Elle prit sa main puis la deuxième, glissant leurs doigts ensemble et les porta à ses yeux comme pour les inspecter avant de lui sourire.

« Si c'est un rêve que je ne me réveille pas alors. Si tu es un mirage ne disparaît jamais de ma vie. Si tu es un envoyé du passé ou du futur, reste dans mon présent, et j'y resterais aussi dans le tien.»

Ce n'était pas forcément une belle déclaration, mais c'était une promesse à tenir et elle tenait jours ses promesses. Elle les tenaient parce que pour elle s'était sa façon d'exister, mais pour les sceller il fallait un pacte. Elle se pencha et déposa un baiser court et léger sur ses lèvres avant de reculer et pencher la tête sur le côté en lui souriant toujours.

« C'est un peu tôt pour se séparer non ? Est ce que tu as faim ? Je t'offres le repas si ... Hummm... » n'est pas douée du tout pour trouver des gages mais claque des doigts comme si elle avait une épiphanie « Si tu me raccompagnes chez moi, deal ? » Se lève et saute sur ses jambes en frottant ses mains l'une contre l'autre avant de lui tendre pour sceller le contrat, la promesse et le deal du soir. Elle ressortit son portable et lui montra aussi avant de se tourner et taper vite sur son clavier et s'arrêta stupéfaite par la surprise avant de se mettre à rire et se tourna vers lui les larmes encore aux yeux.

« Ton numéro , tu ne me l'as pas donné ! je voulais t'envoyer un message comme ça ça aurait été réel et puis on peut toujours se mettre des rendez vous par téléphone ? La rentrée c'est bientôt mais .. Disons que je t'appelles le matin et toi le soir ? On convient d'une heure et on fait comme ça, un peu tous les jours ? Comme ça, on ne s'oubliera pas ?»



Codage by LaxyDunbar


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 195

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
4 ★ - Control
En ligne
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Jeu 6 Sep 2018 - 18:56

Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous?

Le garçon ne pouvait lâcher du regard la jeune fille,après tout il avait eu l'audace de faire réciproquement la photo comme elle le souhaitait , même si "ne pas lâcher du regard" était plus la regarder furtivement hésitant entre assumer ou fuir , la timidité l’empêcher de faire un choix entre ses deux options alors, il restait donc ainsi debout figé comme un poteau , joue rosie et le regard fuyant de droite à gauche.

« Pardon, je ne me moque pas juste ... j'en ai pleins maintenant tu en veux d'autres ?»

Il allait lui répondre que pourquoi pas mais , vu le nombre de photo qui ont été prise , il y à quelques instants le compte devait y être après tout , ils n'avaient pas à se presser, ils pourraient en faire chaque fois qu'ils se verraient pour chaque occasion afin d'avoir des souvenirs intarissable du bonheur d'être ensemble. Les photos étaient peut être ratées d'un point de vu extérieur mais, pour lui elles étaient toutes réussies et précieuse, elles montraient bien leur complicité avec une pointe d'action enfantine qui leur correspondaient parfaitement , adulte d'extérieur mais encore enfantin à l'intérieur ! Son regard fuyant remarqua pourtant que Joyce n'tait pas dupe et avait sûrement compris à sa voix triste et son regard  changeant,comme le ciel laissant le soleil faire  place à l'obscurité. Comment pouvait il caché cette peur? Si elle finissait aussi par l'abandonner comme ses propres parents? Peut être était ce la son destin de finir dans la benne à ordure? Sa personnalité n'avait rien d'extraordinaire , son physique était passe-partout mis à part la couleur de ses yeux, au mieux il aurait fait un bon esclave en d'autre temps, autant ici il n'avait rien accomplis , rien réussis..même un sauvetage l'avait rendu dans un état de momie ridicule.Mais , quelques gestes réussirent à le rassure au point qu'une larme perla de l’œil droit du garçon jusqu'à sa joue. Joyce lui avait pris les mains comme pour le rassurer qu'elle ne disparaîtrais pas mais, ses mots furent encore plus touchant.

« Si c'est un rêve que je ne me réveille pas alors. Si tu es un mirage ne disparaît jamais de ma vie. Si tu es un envoyé du passé ou du futur, reste dans mon présent, et j'y resterais aussi dans le tien.»

Soudain les lèvres de celle-ci vinrent toucher celle du garçon comme pour sceller un accord tacite que l'une ne disparaîtrait pas et que l'autre s'engager à rester aussi auprès de la personne la plus chère à son coeur. Un simple baiser suffisait à effacer tout les doutes, gommer toutes les peurs et transformer un visage triste en un tout autre heureux et souriant éclatant de bonheur. Toru n'avait presque plus peur qu'elle disparaisse ,les doutes qui avaient envahis son esprit étaient reparti comme-ci de rien n'était !Il était maintenant prêt à la raccompagner car, cette fois il savait qu'il pourrait un jour la revoir et peut être plus tôt que prévu.


« C'est un peu tôt pour se séparer non ? Est ce que tu as faim ? Je t'offres le repas si ... Hummm... Si tu me raccompagnes chez moi, deal ?»

Le garçon se frotta légèrement la tête , le plan en lui posait aucun soucis et même la proposition était alléchante mais, se faire payer le repas était un peu étrange non? Un vrai gentleman se devait de payer pour sa chère et tendre mais, la c'était l'inverse! Même si ses moyens financier n'étaient pas enviable, il avait quand même de quoi payer pour deux pour la remercier de tout çaD'accord mais à une condition !..C'est moi qui t'offre le repas et non l'inverse , deal?». Suivant le mouvement le garçon c'était lever à son tour comme pour se préparer à reprendre la route vers le fameux lieu du repas, voyant la main de la jeune femme tendu il la lui serre dans un premier temps comme boutade pour l’embêter et suivant sa réaction ,rit légèrement et vient ensuite entrelacer ses doigts avec ceux de Joyce. « Je t'ai bien eu !» L'orphelin lui tire doucement la langue assez fier d'avoir pu à son tour , lui faire une petite blague au moment ou elle s'y attendait le moins ! Mais se fut lui qui fut surpris par la suite finalement.

« Ton numéro , tu ne me l'as pas donné ! je voulais t'envoyer un message comme ça ça aurait été réel et puis on peut toujours se mettre des rendez vous par téléphone ? La rentrée c'est bientôt mais .. Disons que je t'appelles le matin et toi le soir ? On convient d'une heure et on fait comme ça, un peu tous les jours ? Comme ça, on ne s'oubliera pas ?»

Le jeune japonais se frotta légèrement la joue, esquivant le regard ne sachant pas comment lui annoncer..qu'il ne savait pas comment faire pour lui donner son numéro de téléphone. Puis une idée de génie lui vint en tête , tellement qu'il se prenait presque pour Einstein découvrant la bombe nucléaire ! Vu qu'il posséder le numéro de la jeune fille, il pouvait donc lui envoyer un message ! et de ce fait lui transmettre le sien ! Sans pour autant devoir chercher pendant des heureux une manière de chercher son numéro dans tout les menus d'une langue qu'il ne maîtrisait pas réellement. Alors il envoya un ''Nya~"avec un smiley de chat qui tire la langue se retenant de rire à sa bêtise pour laisser l'effet de surprise à la jeune demoiselle.

« Voila, tu devrais avoir mon numéro de téléphone maintenant !..Pour ce qui es des appels..ça ne me dérange pas au contraire..ça me ferait très plaisir ! Par contre..ce sera mon premier appel..ça te dérange pas , si je suis un peu nerveux?»

N'attendant pas une réaction de la jeune femme , il se vengea en l'embrassant sans prévenir , lui serra la main et fonça donc en direction d'un restaurant qui serait à la fois romantique et non loin de chez la jeune femme ne voulant pas la faire vogué pendant des heures dans le courant de la foule et des ruelles environnantes.

« J'ai oublier de te dire..je ne sais pas du tout où je vais ! J'ai un mauvais sens de l’orientation ahaha !» Le garçon continua à marcher en entraînant la jeune femme tandis qu'il riait de bon cœur allant vers l'inconnue se rendant peut être à l'exact opposé du lieu qu'il aurait du prendre à l'origine afin ,de la ramener chez elle.



Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 223

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
4 ★ - Control
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Jeu 6 Sep 2018 - 22:34


Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? // Tōru Arai

Elle avait été atrocement entreprenante et recula gênée par le fait qu'elle ne savait plus vraiment où commençait la limite et où elle finissait. Sa proposition suivante sembla lui plaire, elle avait d'ailleurs une faim de loup après toutes les émotions de la journée mais n'avait toujours pas le numéro du jeune homme. Une peur la saisit, peut être ne voulait il pas lui donner ? Mais comment ferait elle pour le joindre ? Elle sentit ses doigts serrer les siens alors qu'il refusait qu'elle règle pour eux. Mais c'était la plus chose la plus normale pour elle, après tout il l'avait sauvé, elle pouvait au moins le remercier pour ça. Elle sentit la pression sur ses doigts et rit avec lui après sa mimique. Puis enfin il lui remit, non pas en main propre mais avec un smileys son numéro. Elle fixa le premier message sur son portable depuis deux ans, palissant quelque peu en enregistrant le numéro avec l'unique autre présent dans son appareil.

« Voila, tu devrais avoir mon numéro de téléphone maintenant !..Pour ce qui es des appels..ça ne me dérange pas au contraire..ça me ferait très plaisir ! Par contre..ce sera mon premier appel..ça te dérange pas , si je suis un peu nerveux?»

L'idée suivante semblait aussi avoir fait mouche, elle était quelqu'un de très organisée et espérait trouver les bonnes heures pour qu'ils puissent rester en contact. Elle fixa une dernière fois le smileys, enregistra ensuite le numéro du jeune homme enfin essaya quand ses lèvres frôlèrent les siennes. Elle oublia momentanément ce qu'elle était en train de faire, restant interdite avant de sentir sa mai la tirée. Elle le suivit en sentant son sac battre dans son dos, le poids qu'elle sentait d'habitude envolé comme par magie, à moins que l'amour ne lui donne des ailes ? Elle rougit de ses pensées et se laissa entraîner, se mettant à rire en le suivant. C'était ... C'était grisant, elle sentait ses jambes s'activer comme si elle ne faisait pas d'efforts, retrouvant cette sensation de course qu'elle avait eu en courant au lycée. Elle avait manqué se faire recrutée par le club d’athlétisme d'ailleurs, à ce souvenir elle pouffa, heureusement qu'elle avait refusé, elle aurait eu des soucis avec le gouvernement s'ils avaient découvert son don pour courir. Elle l'écouta et pouffa plus encore de rire.

« J'ai oublier de te dire..je ne sais pas du tout où je vais ! J'ai un mauvais sens de l’orientation ahaha !»

Elle éclata de rire à sa suite, cette journée ne pouvait pas finir autrement, spontanéité, aventure et inconnu, rien de tel que cela pour vous faire perdre pied avec le passé. Elle serra ses doits dans les siens et se hissa sans mal à sa vitesse de course et à sa hauteur, le regardant avant d'apercevoir une pizzeria itinérante. Voila qui serait parfait, un repas dans le parc avec une bonne vieille pizza. Rien de mieux à ses yeux. Elle pointa la roulotte au loin au jeune homme et éclatant de rire de nouveau elle le défia.

« Le premier arrive paye ! »

Elle lâcha sa main, sentant son cœur se serrer mais la compétition enflamma ses sens, se dépenser a cet instant lui semblait aussi vital que courir aussi vite que le vent. Alors qu'elle accélérait la course, détalant plus vite que bip bp face à coyote, elle déploya son pouvoir sans s'en rendre compte. Elle se retrouva devant les pizza sans être seulement essoufflée, souriant au vendeur et prenant la carte de celles-ci retrouvant des plats bien de chez elle. Elle remarqua les petites tables et chaises sur le côté, et sourit alors que le vendeur lui disait qu'elle pouvait s'installer pour dîner. Elle attendit ue Toru arrive et lui sourit en tirant la langue à son tour.


« Bon chacun sa part ? Ca te convient ? Comme ça on marche sur un pied d'égalité ? Enfin si pizza te convient, moi j'adore ça.»

Adorer était un euphémisme, elle se nourrissait presque exclusivement que de cela et de plats tout prêt surgelés. Ses rares tentatives de cuisine s'étaient soldées par des interdiction d'approcher les fours sous menace d'être exclue de la classe. Elle regardait la carte, glissant de nouveau ses doigts avec ceux de Toru tout en partageant la carte près de lui, leurs épaules se touchant presque. Elle fixait les plats, remarquant des panini, des salades et mêmes des crêpes, au moins la variétés était là, elle espérait qu'il accepterait, même si ce n'était qu'un restaurant de rue, c'était ceux qu'elle appréciait le plus. Au moins ils ne posaient pas de questions et les regardait en souriant d'un air entendu. Elle serra les doigts de Toru un peu plus, penchant la tête tout en mordillant sa lèvre devant le dur choix qu'elle avait sous les yeux.


Codage by LaxyDunbar


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 195

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
4 ★ - Control
En ligne
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Ven 7 Sep 2018 - 14:32

Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous?

La journée ne pouvait être plus parfaite ! Une belle rencontre , un sauvetage à la limite du comique, une histoire d'amour naissante et réciproque , une ambiance romantique dans un parc et maintenant un repas ensemble afin, de profiter un peu plus du temps passé ensemble! Une douce odeur inconnu vient rapidement aux narines du jeune homme , il s'agissait d'une odeur de nourriture qui réveilla son estomac dans un petit bruit montrant qu'en effet, il n'avait pas encore manger de la journée et qu'après autant d'événements et d'émotions l'appel du repas arrivait à point nommé, il ne fut pas le seul à le remarquer d'ailleurs au vu de Joyce semblait observer une sorte de restaurant à la manière d'un food truck d'où sortait cette délicieuse odeur. Celle-ci se tourna vers lui en riant aux éclats ce qui le fit pencher la tête ne comprenant pas réellement si ce restaurant était drôle ou si c'était sa tête confus qui l'était.

« Le premier arrive paye ! »

Le jeune Toru comprit rapidement la raison de ce fou rire et eut presque envie de gonfler les joues remarquant l'arnaque du précédent deal ! D’habitude c'était le dernier qui paye et non le premier,si elle annonçait ça c'est qu'elle était confiante en ses capacités de course ! Mais, le garçon n'était pas en reste après tout fuir la police avait été son fort lorsqu'il travaillait clandestinement plus jeune alors, voulant montrer ses capacités il commença à courir de toute ses forces malgré , la douleur aux côtes qui lui donnait l'impression de prendre des inspirations d'aiguilles plutôt que d'air frais.

« Ne croit pas que je suis lent fufufu! Tu es éblouis par ma...hein? »Il venait simplement de se retourner pour voir si elle était loin ou non derrière lui mais, c'était bien pire ! Il venait de le dépasser comme une fusée comme-ci le vent la poussait pour l'empêcher de subir une quelconque défaite , il écarquilla les yeux et commença à bouder légèrement , c'était presque de la triche d'utiliser son pouvoir non? Lui avait penser à une course normale et non à tout ça? Quelques secondes après , il arriva donc lui aussi à l'espèce de roulotte complètement essoufflé se recroquevillant légèrement pour reprendre son souffle tandis , que ses côtes le grondaient surement de s'être surmener pour prendre encore une fois, elles avaient consentie a cette effort mais , espéraient sans doute une victoire avec classe. Le garçon observa la jeune femme contente de sa victoire et qui lui tirait la langue satisfaite de l'avoir ridiculiser une fois de plus.

« Bon chacun sa part ? Ca te convient ? Comme ça on marche sur un pied d'égalité ? Enfin si pizza te convient, moi j'adore ça

« Buuhuu...c'est de la triche d'utiliser ainsi ton pouvoir..surtout que je ne contrôle pas encore le mien»Le garçon fit semblant de bouder en croisant les bras pour la taquiner de cette défaite qu'il venait de prendre, il voulait juste la taquiner comme elle lui avait fait plusieurs fois aujourd'hui. Mais soudain , il se rendit compte que la crédulité dont il faisait preuve était un peu au même nouveau de la jeune fille alors , il se tourna et tira la langue « Fallait le dire si tu n'aimes pas mon argent !» Voyant les coups d’œils du monsieur qui semblait lui dire aller emmène la s'installer avant que la place soit prise mon petit ! L'orphelin se rendit compte qu'il se faisait de plus en plus de film en se traitant lui même de petit , ce qui avait le don de l'énerver un peu pourquoi fallait il qu'il s'imagine toujours que lorsque une personne l'observe , elle remarque en premier sa taille? Enfin bref, il n'avait pas envie d'y réfléchir plus que et sentant la fatigue et la faim l'envahir , il emmena donc Joyce jusqu'à une table où ils purent s'installer. Celle-ci semblait bien connaître  et il observa le carte , un doute l'envahissant il comprenait à peu près ce qu'il était écris mais ne comprenait pas du tout ce que ça pouvait être ! Pas de riz..pas de sauce soja , qu'est ce que tout cela pouvait diable être?

« C'est bon une pitazza?..Je n'ai jamais manger ce genre de chose à vrai dire..j'ai beau lire je ne sais pas du tout à quoi m'attendre

C'est à des moments que ceux-ci qu'il se sentait à la fois misérable et pauvre.Lui qui avait grandit dans un orphelinat avec peu de moins , les plats étaient souvent les mêmes, personne ne s'en plaignaient réellement  vu qu'il avait déjà la chance d'avoir des repas chaque jours que kami-sama faisait selon les soeurs.Dans un sens, chaque plat , chaque chose était une découverte à ses yeux mais, beaucoup pourrait justement trouver cela bizarre comme-ci le garçon avait vécu toute sa vie dans grotte ! Certains se disaient que par ses origines , il ne connaissait sans doute que des plats japonais mais, la aussi à part quelques plats peu coûteux ,non il ignorait presque 80% des choses en ce monde, il en avait honte et même temps, le garçon se disait qu'il n'y était pour rien si la vie l'avait mener dans cette direction !Celui-ci détacha son regard de la carte comprenant qu'il ne servait à rien pour lui de la contempler pendant des heures.

« Je vais prendre la même chose que toi..si ça ne te dérange pas...au moins, je suis sûr d'avoir quelque de très bon»

Le garçon observa la demoiselle une fois de plus, ayant des millions de question en tête, il voulait en savoir plus sur elle ! Il n'était pas un expert mais, avait entendu dire que les gens normalement apprennent à se connaitre avant d'envisager une relation car, sinon cela pouvait amener à beaucoup de problème par la suite. N'écoutant que sa curiosité le garçon posa sa tête dans sa main , elle même accoudé à la table et sourit doucement.

« J'aimerais en savoir un peu plus sur toi, te connaître..bref, tout savoir de ma petite amie comme par exemple...l'endroit ou tu es née, ce que tu as fais , ta soeur aussi pour comprendre la différence entre de vrai lien familiaux et les simple copies que je possède.»


Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 223

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
4 ★ - Control
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Sam 8 Sep 2018 - 0:13


Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? // Tōru Arai

Elle regardait la carte avec attention, le laissant la guider à une table alors qu'elle n'arrivait pas à se décider. Quoi prendre ? Tout avait absolument l'air délicieux, et les descriptions faisaient vraiment envie, c'était... tentant, tout était absolument tentant. Toute à sa décision cruciale à prendre elle ne se rendait pas compte que Toru lui avait des difficultés à assimiler les écrits.

« C'est bon une pitazza?..Je n'ai jamais manger ce genre de chose à vrai dire..j'ai beau lire je ne sais pas du tout à quoi m'attendre

Elle se tourna vers lui, et lui sourit, elle aimait tout ces plats elle, et elle se plaça plus près de lui pour lui montrer en même temps qu'elle lui répondait tout en pointant les plats un par un.

« Je vais prendre la même chose que toi..si ça ne te dérange pas...au moins, je suis sûr d'avoir quelque de très bon»

Elle n'avait pas imaginer que l'île puisse faire perdre autant aux gens, au moins elle maîtrisait elle l'anglais ce qui l'avantageait quelque part au vu de sa langue maternelle.

« C'est une pizza je crois, je ne la connais pas mais tu as les descriptions de chaque plat sur le côté, regarde là. La base c'est souvent soit tomate en coulis soit crème fraîche, les deux sont bons je pense prendre une Special viande moi, c'est des poivrons, de la viande avec une base de tomate, mais ils ont pleins de bonnes choses sinon. Là c'est des paninis, ils ont même des salades, mais je ne te les conseille pas, en général c'est pas du fait maison et relativement insipide!» Ajouta elle en chuchotant la fin ne voulant pas qu'ils aient d'ennuis, ils avaient eu leur lot tout de même pendant la journée. Elle se redressa ensuite, comprenant qu'il préférait prendre comme elle, elle dévia son choix sur une valeur sure, une calzone, elle allait aller porter leur commandes quand il la stoppa avec ses questions.

« J'aimerais en savoir un peu plus sur toi, te connaître..bref, tout savoir de ma petite amie comme par exemple...l'endroit ou tu es née, ce que tu as fais , ta soeur aussi pour comprendre la différence entre de vrai lien familiaux et les simple copies que je possède.»

Elle resta une seconde ou deux figée entre assise et debout avant de tenter un sourire brave et murmura plus que ne lui dit. « Je.. Je vais commander je te répond après. »  Puis elle alla jusqu'à la roulotte, donna la commande, prit en même temps deux boissons sans même faire attention à ce que c'était. Elle ne savait pas trop ce qui lui avait prit mais en effet, ils auraient peut être du commencer par là, apprendre à se connaitre, avancer lentement. C'était quelque part affolant de comprendre qu'on n'avait pas eu le contrôle sur ses propres réactions. Elle posa la canette devant Toru et s'installa de nouveau à la table en rassemblant ses idées et les ordonnant.

« Je suis née à New York, aux Etats Unis, c'était un matin froid et terne, qui a ..  » Elle hésita ce n'était ni le moment de mettre ses doutes sur la table ni de les avancer, c'était tellement.. intime ... Elle ne se sentait pas prête à déballer son sac ainsi même si elle éprouvait de fort sentiments pour lui, elle avait cette réserve tout de même à dévoiler des cartes qu'elle n'avait donné à personne. « Qui avait tout pour rendre ma famille heureuse.  » Elle ravala la douleur de ce jour qu'elle avait vécu certes mais dont elle n'avait pas même une image. « New York est une très grande ville, tu ne vois presque jamais le ciel, les immeubles cachent tout, et le soleil lui même à du mal à se frayer son chemin jusqu'au sol.» Elle ferma les yeux, c'était comme remonter un film en marche arrière et s'arrêter à un moment donné. « Mais tu as des très beaux endroits aussi, Central Park par exemple. Ah et aussi c'est une ville sur l'eau ou presque, tu as plusieurs îles réunies par des ponts et certaines même que par des ferry.  » Elle se trouva surprise de parler ainsi de la ville de son enfance, c'était tout de même la plus grande des Etats Unis aussi c'était presque une curiosité à voir la Grande Pomme. Elle rit au surnom donné et poursuivit.

« La ville se décompose en cinq arrondissements : Manhattan, Brooklyn, Queens, le Bronx et Staten Island » Elle prit sur la table les couverts et les serviettes qu'elle roula pour dessiner un plan schématique de la ville. « On est à l'embouchure de l'Hudson River, et c'est pour ça que la ville est partagée par le fleuve qui rejoint l'océan. »

Elle reprend son souffle,  et est sauvée de répondre à la suite de la question par les pizza qui arrivent, coque fermée et sourit au jeune homme en retirant les divers couverts étalés sur la table. Elle hume quelque peu le plat déposé devant elle et prend le couverts pour commencer à découper par le centre la calzone.

« J'espère que tu vas aimer, tu n'avais jamais mangé de pizza avant ?  » Elle avale une bouchée et frémit de bonheur, ce gout ... bon sang ça vaut pas un hot dog mais c'était tout de même vachement bon ! Elle mangea avec appétit une autre bouchée avant de reposer les couverts, se connaissant elle allait tout engloutir trop vite et ne voulait pas faire la morfale devant son petit ami. Elle lui sourit et essuya ses lèvres avant de poursuivre, ouvrant sa propre canette et avalant une gorgée avant de reprendre.

« Je ne sais pas si je saurais être un bon professeur, notre famille n'était pas vraiment dans la norme .. Mais Freddy a toujours été là pour moi, et je l'ai toujours été pour elle, autant que c'était possible avec mon aveuglement sur la situation ...  » Elle déglutit et chassa les ombres qui rosaient bien plus près maintenant que le sujet était arrivé. « Elle avait déjà ses pouvoirs elle quand on était petite, elle faisait de drôles de choses, et pour ça les autres enfant la mettait de côté...   »  Ce n'était pas évident aujourd'hui de voir que sa soeur s'était enfermée dans son monde et qu'elle n'avait pas su l'aider. « Elle n'avait que moi, j'étais la seule à la croire, à la soutenir. J'ai .. J'ai battit le mur entre moi et les autres à ce moment là. Elle était malheureuse quand j'allais avec les autres enfants alors ... Alors j'ai cessé de jouer avec eux pour rester près d'elle..  » Elle avait retrouvé le sourire, elle ne regrettait pas, elle l'avait fait en tout état de cause et savait très bien que c'était sans doute pas la meilleure façon mais elle n'avait pas six ans alors, qu’aurait elle pu faire d'autre ? « Freddy c'est quelqu'un de très renfermée sur elle, on restait sans rien dire des journées entières, à se tenir la main seulement. Elle ... Elle me manque tant..... Je me fais peut être des idées, et si .. Si elle n'était pas ici sur cette île ? Et si c'était un cauchemar et qu'elle soit seule sur le continent là bas ?? Je ... Je m'en veux tellement j'étais persuadée de la retrouver tous les soirs et ..    » Elle regarda la pizza toute faim ayant déserté son estomac incapable de poursuivre pour le moment, elle serra les dents et balaya de ses yeux les larmes. « Je veillais sur elle, et elle sur moi, ça a toujours été comme ça jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Je ne sais pas si tu peux comparer ou te faire une idée... Peut etre faudrait il demander à quelqu'un qui a eut une vrai vie de famille...  » Et pas un simulacre comme moi....



Codage by LaxyDunbar


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 195

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
4 ★ - Control
En ligne
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Sam 8 Sep 2018 - 15:13

Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous?

La boite de Pandore venait d'être ouverte par l'idiotie d'un jeune japonais trop crédule qui avait voulut trop innocemment en connaître plus de fille qu'il aimait au plus profond de son cœur. Au début le sujet de l'explication de cette chose appelé ''Pizza" était assez simple même , si son cerveau imaginait énormément de chose qu'il ne savait pas du tout à quoi s'attendre au fur et à mesure des descriptions qui s’enchaînaient . Selon les conseils , les pizza et les paninis étaient toujours de bon choix peut importe le goût mais, il fallait éviter les salades car, il n'avait pas de goût et n'était pas gage de fraîcheur. Soudain elle se leva pour commandé et se figea à moitié assisse et à moitie debout, la question de vouloir en savoir plus sur sur elle venait de faire mouche , l'ouverture de la boite de Pandore était imminente , le sourire c'était effacé et un air sombre avait remplacer le visage rayonnant de la jeune femme,quelques secondes plus tard elle tenta un sourire forcé..trop forcé et elle s'en alla voir l'homme dans la roulotte.

« Je.. Je vais commander je te répond après. »

Le jeune homme eu du mal à comprendre ce qu'il avait dit ou fais de mal, il voulait juste mieux la connaitre pourtant? Elle même avait évoquer qu'il devait mieux se connaitre parler de leur vécu comme leur plat préféré ,les jeux qu'ils aiment bref, des broutilles qui permettrait de mieux la cerner et ainsi offrir des cadeaux qui lui correspondraient ou des sorties à leurs goûts.Soudainement, il se rappela des mots qu'ils avaient échangés durant leur conversation à l'infirmerie , ses yeux s’écarquillèrent , peut être que la jeune femme avait mal comprit et elle pensait qu'il souhaitait en savoir plus sur sa famille , sur ce qu'elle à vécu la bas , les traumatismes , les cauchemars ou tout ce qu'elle avait pu traîner comme des chaines depuis tant d'années?« Je suis vraiment bête parfois..elle va croire que je veux connaitre les détails de ses malheurs..alors que je veux juste connaitre elle..car je l'aime... ». Un soupire puis un autre autre sortirent de la bouche du garçon qui lui observait la table sentant un malaise s'installer peu à peu, il manquait cruellement de tact et sûrement aussi de compréhension, pourquoi n'avait il pas parler d'autre chose pour finir la soirée en beauté ? Celui-ci avait eu la chance de pouvoir un peu plus de temps en sa compagnie et au lieu d'en profiter ,il avait lâcher malgré lui une bombe..qui venait d'annoncer les prémices d'une explosion qui serait sûrement énorme dans la cœur meurtrie de la jeune Joyce.

Il sursauta légèrement en voyant une canette apparaître sur la table devant lui ainsi que la jeune femme qui s'était de nouveau assise à coter de lui. Devait il s'excuser maintenant ? Attendre un peu ou alors attendre avec patience le repas et manger dans ce silence stagnant en espérant que quelque chose vienne le briser ? Un feu d'artifice ? Un chaton ? Peut importe quelque chose qui aurait pu empêcher  ses bêtises de ruiner ce premier repas à deux comme leur premier rendez vous amoureux mais, malheureusement le feu d'artifice ne fut que la bombe de sa phrase innocente et blessante qu'il avait lancer plus tôt.

« Je suis née à New York, aux Etats Unis, c'était un matin froid et terne, qui a .. Qui avait tout pour rendre ma famille heureuse

Si le malaise pouvait parler ,il criait surement ''AU SECOURS" et si Toru était moins dans son monde sûrement qu'il aurait crier la même chose en retour. Lui qui voulait savoir des choses, le ton et le visage sombre de la jeune fille indiquait qu'il allait être servis,en tout cas , il savait une chose qu’elle était de New York, il ne connaissait que de nom les grandes villes la vie devait être très différente d'une vie dans un petit village presque abandonné par tous entouré de champ, au moins dans les grandes villes les choses à voir ou faire sont incalculables, peut être..avec de l'espoir, elle avait pu vivre de bon moment avec sa sœur, il l’espérait énormément, il tenta de s'exprimer rapidement mais fut interrompu. « Désolé je ne voul..»

« New York est une très grande ville, tu ne vois presque jamais le ciel, les immeubles cachent tout, et le soleil lui même à du mal à se frayer son chemin jusqu'au sol.»

« Mais tu as des très beaux endroits aussi, Central Park par exemple. Ah et aussi c'est une ville sur l'eau ou presque, tu as plusieurs îles réunies par des ponts et certaines même que par des ferry.  »

Le garçon pencha la tête, des immeubles qui cachent tout?Oui, il avait pu voir à peu près une chose similaire à Tokyo juste avant son arrivé sur l'île, le monde dans les rues , le bruit, les lumières des spot publicitaires ou encore la musique que l'on pouvait entendre des voitures et des divers magasins. En effet,il pouvait se l'imaginer grâce à cette courte expérience, si lui un campagnard était perdu dans ce genre d'environnement, il trouvait courageux qu'une fille comme elle est pu vivre dans un endroit aussi surpeuplé et où tout semble aller plus vite que tout comme-ci personne n'avait le temps pour quoi que soit et encore moins pour vivre à son rythme. L'idée d'une ville sur l'eau lui rappelait étrangement Venise, il n'y avait jamais été mais, beaucoup de monde en parlait comme une ville de l’amour..était-ce aussi le cas pour New York? Après tout peut être pas, le Japon était une île sur l'eau ce qui est d'ailleurs logique pour une île mais, à ce moment la le japon aurait du être le pays de l'amour et ce n'était pas réellement le cas..même si beaucoup de coutumes aller dans ce sens.

« La ville se décompose en cinq arrondissements : Manhattan, Brooklyn, Queens, le Bronx et Staten Island »

La demoiselle s'amusait avec les couverts pour schématisé la ville pour surement aider l'orphelin un peu perdu à comprendre le fonctionnement de ces ''arrondissements", sûrement que cela correspondait à des quartiers c’était surement propre au grande ville ce genre de terme ainsi, qu'un nom différent. La ville semblait immense et se demandait même comment elle pouvait autant se souvenir de chaque détails comme-ci elle en était parti hier ! Même si le garçon ne comprenait pas forcément tout, c'était intéressant de l'entendre aussi excité de parler de sa ville natale, d'un coté ça le rassurer, les souvenirs qu'elle exprimait actuellement semblant l'amusé et non la renfermer sur elle même ,comme se fut le cas au tout début.

« On est à l'embouchure de l'Hudson River, et c'est pour ça que la ville est partagée par le fleuve qui rejoint l'océan. »

« J'ai grandis dans un petit village reclus..donc je ne peux pas réellement comprendre ce que ça fait de vivre dans une grande ville . Mais ,j'ai pu visiter Tokyo très rapidement avant mon kidnap..mon arriver ici donc, je comprends qu'il y à beaucoup de chose à voir ou à faire..tu dois regretter de ne plus y être, ça se sent que tu aimes cette ville, j'espère que tu pourras y retourner Joyce. »

Soudain , le plat fut amener devant eux, cela ressemblait à une sorte de gros chausson fourré, l'odeur qu'il pouvait sentir était étonnamment appétissante !Mais , la taille du plat était comment dire..imposante? Sachant que le garçon ne mangeait pas beaucoup et qu'il pouvait lui oublier de se nourrir étant tellement tête en l'air , voir devant lui l'équivalent de plusieurs repas le surprenait grandement. Au début, il c'était dit que le plat était pour deux à se partager mais, quand il vit une seconde assiette de la même chose devant Joyce, il comprit que non c'était sans doute la taille normale d'un plat ici ! Surement que les occidentaux mangeaient plus que les asiatiques et qu'il devait y faire face, combattre cet ennemie et prier son estomac d'accepter cette conquête.

« J'espère que tu vas aimer, tu n'avais jamais mangé de pizza avant ?  »

Le garçon hocha négativement la tête , il venait de découvrir  cette chose appeler "pizza" uniquement grâce à elle. «Non je n'en ai jamais vu , ni même manger..à vrai dire à part du riz , du poisson et de la soupe, je n'ai jamais manger beaucoup de chose dans ma vie» Non pas qu'il avait honte d'avoir manger la même chose, d'ailleurs ça ne l'avait jamais déranger plus que ça même si les gens pourraient trouver ça étrange ou triste, pour le garçon ce n'était absolument pas le cas, il avait appris à manger pour vivre ou plutôt pour survivre que par plaisir réel. « En tout cas , je peux connaitre ça grâce à toi..donc , si tu aimes  je ne peux qu'aimer en retour !» Le garçon prit ses propres couvert et copia Joyce en découpant au milieu pour goûter ce met, les différentes saveur qui se mélanger dans sa bouche ,le surprit dans un premier temps comme une grimace. La découverte se fut en plusieurs étapes , la première surprise , la seconde le doute et la troisième une saveur plaisante et surprenante! Le gout sucré de la sauce tomate couplé avec de la viande dans une sorte de pâte étaient un mélange et une texture très nouvelle pour le jeune homme mais, qui n'était absolument pas déplaisante , surprenante certes, mais plutôt bonne ! Le garçon se laissa aller à manger le plat sentant son estomac heureux d'avoir enfin son dû pourtant , peut de temps après l'envie de manger et la faim s'évanouir aussi vite que la lumière disparaissait de l'horizon au crépuscule, le sujet houleux de la famille et de la sœur surgirent aussi rapidement et soudainement qu'une pluie au printemps.

« Je ne sais pas si je saurais être un bon professeur, notre famille n'était pas vraiment dans la norme .. Mais Freddy a toujours été là pour moi, et je l'ai toujours été pour elle, autant que c'était possible avec mon aveuglement sur la situation ...Elle avait déjà ses pouvoirs elle quand on était petite, elle faisait de drôles de choses, et pour ça les autres enfant la mettait de côté...    »

Le garçon déglutit légèrement , la conversation prenait enfin le sentier qu'il avait voulut éviter celui de la peine , de la tristesse et du regret, d'un geste machinal il ouvrit la canette et en bu une toute petit gorgée tandis qu'il répondait par des hochements de tête ne voulant pas l'interrompre. Il posa ensuite ses couverts et croisa ses doigts les uns aux autres pensif.Avoir des pouvoirs sur le continent ne devait sans doute pas être de tout repos ,vu comment lui avait été traité de monstre en tant qu'orphelin, il n'imaginait pas ce que les deux sœurs avaient pu vivre en possédant des pouvoirs visible par tous, le terme monstre devait être l’appellation la moins horrible qu'elles aient pu recevoir de la part de ses humains jaloux, perfide et blessant.

« Elle n'avait que moi, j'étais la seule à la croire, à la soutenir. J'ai .. J'ai battit le mur entre moi et les autres à ce moment là. Elle était malheureuse quand j'allais avec les autres enfants alors ... Alors j'ai cessé de jouer avec eux pour rester près d'elle..  Freddy c'est quelqu'un de très renfermée sur elle, on restait sans rien dire des journées entières, à se tenir la main seulement. Elle ... Elle me manque tant..... Je me fais peut être des idées, et si .. Si elle n'était pas ici sur cette île ? Et si c'était un cauchemar et qu'elle soit seule sur le continent là bas ?? Je ... Je m'en veux tellement j'étais persuadée de la retrouver tous les soirs et ..   »

Le garçon repoussa légèrement l'assiette devant lui, la faim avait laisser place à une douleur dans l'estomac l’empêchant de manger plus.Il connaissait la raison, la honte , faire revivre des sentiments aussi noirs à la jeune Joyce alors que celle-ci le remercier encore il y a quelques minutes de cette belle journée, il avait réussis à la transformer en un déluge de regret , de tristesse , tellement que la jeune femme tentait de dissimuler des larmes naissantes partager entre peur et regret. Peut être était il trop insensible ? Les réactions de Joyce était légitime , sans doute qu'Honoka réagissait pareil en ce moment , se sentant coupable pleurant toutes les nuits ou à chaque évocation de son nom?Pourtant , une chose le mettait mal à l'aise sans savoir pourquoi..le fait que Joyce se dévoue autant à sa sœur était à la fois touchant mais, aussi très glauque...Vivre selon une personne , enfermant sa propre identité était une idée dérangeante , il trifouillait ses doigts essayant de se dire que cela était sans doute normal dans une vrai famille,surtout qu'honoka avait fait presque pareil ne parlant qu'à lui, évitant de prendre des décisions faisant tout comme lui. « Désolé...je ne comprends pas...c'est pas normal...si tu vis que pour une personne..en quoi tu es en vie..Tu ne peux plus avoir d'identité propre..ni de désir, ni de rêve...aider une personne je peux comprendre..mais étouffer pour le bonheur d'une autre c'est..étrange..trop...bizarre»

Le garçon parlait de façon saccader , perdu par ses émotions qu'il ne maîtrisait plus du tout , sa voix était saccadé trouvant la situation horrible.Il ne connaissait pas Freddy mais , ne pouvait pourtant pas la porter dans son cœur..elle qui avait étouffer la vrai Joyce, l'avait réduit à un état d'esclave personnel, l’empêchant de rire avec d'autre , de rire ou de s'épanouir. C'était ça l'amour familial? Si oui alors, le garçon était heureux de ne pas avoir de famille , jamais il n'aurait pu vivre de cette façon !

« Je veillais sur elle, et elle sur moi, ça a toujours été comme ça jusqu'à ce qu'elle disparaisse. Je ne sais pas si tu peux comparer ou te faire une idée... Peut être faudrait il demander à quelqu'un qui a eut une vrai vie de famille...  »

Le garçon avait la tête pencher observant le sol , ses cheveux recouvrant ses yeux tandis que ses mains c'étaient séparés pour serrer fortement ses poings en serrant les dents sentant une certaine irritation parcourir son corps comme un courant électrique frappant comme la foudre son cœur. « Si c'est ça une famille...j'en veux pas...je suis fier d'être orphelin..mieux vaut être seul...que de vivre enfermer par un frère ou une sœur...devoir se taire?Devoir s arrêter de vivre ou de connaitre des gens par pur caprice égoïste de l'autre?...J'appelle pas ça de l'amour...c'est juste de l’égoïsme !...TU N ES PAS UN JOUET A MONOPOLISER!!» Les émotions du garçon venaient d'exploser comme une bombe à retardement , comprenant soudainement les interrogations de la jeune femme , son manque d'expérience sociale ou de tout autres sentiments. Lui ne les avaient pas vécu mais connaissait de loin la signification , elle ne connaissait ni l'un ni l'autre privé de ses ailes par une sœur égoïste qui avait renoncer par peur à s'ouvrir et qui avait forcer sa sœur à faire de même pour ne pas se retrouver seule , elle avait tout étouffer dans l’œuf non pas par amour..juste pour elle.

« Je vois...non je ne vois pas...elle te manque je peux le comprendre mais..pourquoi tu tiens toi à retourner rapidement auprès d'elle..Prendre tes propres décisions? Vivre réellement ça t'effraie tant que ça?..ou alors ça te manque d'être l'esclave de ta sœur..sans avoir de rêve propre? D'ami?..Ni de volonté?.....Je préférerais être mort..que de vivre ça..vivre comme une poupée ou comme un jouet..ce n'est pas une vie »

C'était la première fois que les émotions du garçon venait à sortir tous d'un coup avec une violence aussi surprenante. Sa tête resta baisser , ses poings fortement serrer jusqu'au sang , sa respiration saccader, les dents serrer poussant des petits bruits tandis que des tremblements parcouraient son corps des épaules jusqu’à son dos et ses jambes.

Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 223

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
4 ★ - Control
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Dim 9 Sep 2018 - 0:22


Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? // Tōru Arai

Elle avait saisit que sa vision des choses dérangeait beaucoup de monde, déjà avant même que Freddy ne disparaisse. Andrew n'avait pas apprécié, Prue non plus, aucuns d'eux n'avait pu comprendre que seul un lien fort à peu sauver les deux sœurs de la folie et de l'enfer de leur quotidien. Elle n'aurait pas du se confier, elle le savait chaque fois qu'on avait pointé du doigt sa relation avec son aînée, les choses n'étaient jamais blanche ou noire pourtant, les gens devaient bien le savoir ? Elle baissa la tête lentement alors qu'il commençait à s'énerver.

« Si c'est ça une famille...j'en veux pas...je suis fier d'être orphelin..mieux vaut être seul...que de vivre enfermer par un frère ou une sœur...devoir se taire?Devoir s arrêter de vivre ou de connaitre des gens par pur caprice égoïste de l'autre?...J'appelle pas ça de l'amour...c'est juste de l’égoïsme !...TU N ES PAS UN JOUET A MONOPOLISER!!»

Elle sentait la boule dans son ventre remonter pour se caler dans sa gorge, elle se sentait mal, parce qu'une fois de plus elle se trouvait rejeté, elle le savait elle n'était pas faite pour les relations avec les autres. Cet journée n'avait été qu'un aperçu de comment les autres traitaient les personnes comme elle. Au fond d'elle une voix douce lui murmurait qu'elle ne devait pas baisser les bras, mais c'était difficile quand tout votre être est agressé dans son essence même.

« Arrête...»

Les larmes menaçaient, elle les sentait prête à tomber, elle n'aurait pas du, elle ne devait pas, elle ne devait pas se lier avec les autres, Freddy serait malheureuse ! Elle sentit ses épaules trembler, elle avait cru avoir des ailes, elle avait imaginé se libérer de ses liens mais les chaînes n'avaient été qu'englouties un moment et l’entraînaient vers le fond maintenant.  Elle retombait de son petit nuage pour apercevoir les tentacules d'acier l'entraîner sous terre, refermant le monde lumineux de bonheur auquel elle n'avait presque pas touché.

« Je vois...non je ne vois pas...elle te manque je peux le comprendre mais..pourquoi tu tiens toi à retourner rapidement auprès d'elle..Prendre tes propres décisions? Vivre réellement ça t'effraie tant que ça?..ou alors ça te manque d'être l'esclave de ta sœur..sans avoir de rêve propre? D'ami?..Ni de volonté?.....Je préférerais être mort..que de vivre ça..vivre comme une poupée ou comme un jouet..ce n'est pas une vie »

Elle manqua relever la tête, pour affronter la situation mais c'était inutile, il semblait déjà avoir prit le partie de la traduire en justice, comme les autres. Elle était étrange, se consacrer à quelqu'un qui vous a épargné des années de souffrances est ce si mal ? Est ce que le bien doit être la seule chose qu'on retient ? Doit on être comme tous les autres pour être considéré comme normal ? Elle ne le savait pas, elle le regrettait, elle avait fait son choix, face à celui qu'elle avait laissé entrer dans sa vie et qui piétinais tout elle avait envie de pleurer.

« Arrête... S'il te plaît ...»

Les perles transparentes avaient gagnées, elle roulaient libre sur ses joues alors qu'elle se tassait sur sa chaise, se repliant sur elle même, laissant échapper des sanglots misérables. Elle n'était pas idiote, elle savait très bien ce qu'ils lui reprochaient tous, de faire passer Freddy avant toutes choses dans sa vie, mais c'était son choix. Pas celui de sa sœur, jamais elle ne lui avait demandé cela. C'était elle qui s'était écarté de tout cela, pour protéger son aînée de douleurs supplémentaires.

« Tu ne comprends pas... Vous ne comprenez pas ... Je lui dois tant ... Elle ... Elle s'est sacrifiée pour moi ! TU PENSES QUE J'AURAIS DU LUI TOURNER LE DOS COMME TOUT LE MONDE TOI AUSSI ????» Elle ravala sa salive et replia ses jambes contre elle, pleurant sur ses genoux, elle était à deux doigts de partir mais elle se rendait compte qu'elle avait lancé quelque chose juste avant qui la fit pâlir. Elle tenta de se raisonner, mieux valait que tout finisse ainsi, qu'il la méprise comme les autres, avant qu'elle ne se fasse de trop grosses illusions. Comment avait elle pu imaginer intéresser quelqu'un pour autre chose que ... Elle trembla de nouveau, l'obscurité amenant les ombres, les ombres les cauchemars, les cauchemars la peur. Elle tremblait à faire vibrer sa chaise contre la table. Totalement démunie par le choix qu'elle avait fait plus tôt, se trouvant devant un choix qu'elle avait toujours laissé aux autres jusque là.

« Je veux juste... Juste savoir si elle va bien ... Si elle a trouvé le bonheur elle aussi... Si elle a cessé de se fermer ... J'aimerais tant qu'elle... Qu'elle soit moins malheureuse....Qu'elle ait des amis... Je ne .. Je n'ai jamais été vers les autres parce que j'avais peur oui mais... Mais si je l'avais abandonné je n'aurais pas été une personne encore plus méprisable ? C'était quoi le choix à faire ?....»

Elle ne l'avait pas trouvé à l'époque, elle avait choisi de limiter la casse, et cela l'avait enfermée dans une situation qu'elle avait fini par considérer comme normale. Est ce qu'elle aurait du pousser Freddy à s'ouvrir de ses soucis ? Est ce qu'elle avait encore plus à supporter sur sa conscience ? Elle sentait le poids lourd sur ses épaules alors que les ombres grandissaient autour d'eux. Il avait peut être pris sa décision mais elle non... Elle releva son regard noyé de larmes vers lui, la faible lumière du jour éclairant encore le dos du jeune homme. Elle déglutit et regarda la pizza, la canette renversée dessus et l'appétit envolé depuis longtemps. Elle déplia ses jambes vers le sol, se lever ne lui avait encore jamais coûté autant. Elle rajusta son sac dans son dos et avant de partir elle lui sourit.

« Alors oui, j'ai été lâche, je n'avais pas cinq ans quand j'ai pris ma décision, j'ai peut être beaucoup sacrifié pour elle, mais je ne le regrette pas. Pas plus que je ne regrette de t'avoir rencontré, merci pour la journée, et navré pour le repas. » Elle ouvrit la bouche, l'au revoir ne passant pas ses lèvres, elle n'avait pas tout exprimé pas encore, elle hésita mais avant de tourner définitivement les talons elle ajouta à son intention. « Je ne sais peut être pas aimer comme vous autres, mais ce que j'éprouve pour toi, je ne l'avais jamais ressentit avant. Merci.» Il ne lui restait plus qu'à payer et à partir, reprendre sa route ... Seule de nouveau.. Le poids sur ses épaules étouffant de nouveau sa vie, les couleurs comme le soleil disparaissait de sa vision.


Codage by LaxyDunbar


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 195

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
4 ★ - Control
En ligne
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Dim 9 Sep 2018 - 3:13

Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous?

Le garçon n'avait pas eu besoin de plus d'une seconde pour regretter l'écart qu'il venait d'avoir , il aurait pu se taire , acquiescer ou dire gentiment des choses pour tenter de garder l'ambiance amoureuse mais.. non à la place il avait lâcher une bombe nucléaire qui venait d'exploser ravageant tout sur son passage l'amour , la joie , le repas..tout venait d'être soufflé comme une botte de paille.Il était impossible que la situation se calme, la jeune fille allait soit partir sans un mot , soit lui hurler dessus en retour. Après tout ,c'était normal il ne la connaissait que depuis quelques heures et le voila entrain de lui dire quoi faire ou critiquer tout ce qu'elle à fait de sa vie, que pouvait il réellement en dire ? Lui qui avait une vie banale, lui qui n'avait jamais eu de parent ni de famille , pouvait-il réellement parler en connaissance de cause ?Cette pensée, résonna dans ce calme qui était le prémisse à une tempête sans précédent ,il venait de blesser l’ego de la jeune femme , ses sentiments ainsi que toute sa vie en critiquant tout les choix qu'elle avait pu faire durant toutes ses années.

« Arrête... S'il te plaît ...»

Et voila..la blessure était grande ouverte, la jeune fille c'était livré à lui pour lui faire plaisir pour partager ses expériences essayant d'avoir du réconfort ou de l'aide mais, à la place l'orphelin venait de la gifler et lui envoyer une vague de mépris à la figure rien qu'avec des mots. Les larmes perlaient sur les joues de celle-ci, peut être tout ce qu'elle avait dit était normal dans une famille et c'était lui le monstre, la chose étrange ignorant tout de la vie? Comment juger de l'amour ou des liens unissant une famille quand la propre sienne l'avait abandonné au pas d'une porte à peine né? La vérité était plus simple , elle lui rappelait Honoka, vivre pour quelqu'un d'autre ,suivre la personne faire tout comme lui , s'enfermer son cœur et ses sentiments entre quatre murs ne comptant que sur une personne pour avancé dans la vie. C'était la chose qu'il avait refuser à l'époque qu'il se passe pour sa sœur..et aujourd'hui pouvait il seulement accepté de voir une autre femme suivre la même voie solitaire ou seul la douleur l'attend? Il y avait une différence entre le respect et l'assistanat , même s'il n'y connaissait rien, il avait pu par des magazines ou des livres essayé de comprendre puis de voir que cela n'apportait rien de bon de vivre que pour une personne. Joyce en avait déjà fait les frais après tout, lors de la disparition de sa sœur, elle avait du être dévasté comme abandonnée dans un monde qu'elle avait renier pour se focaliser sur une personne aujourd'hui introuvable dans le géant désert de la vie.

« Tu ne comprends pas... Vous ne comprenez pas ... Je lui dois tant ... Elle ... Elle s'est sacrifiée pour moi ! TU PENSES QUE J'AURAIS DU LUI TOURNER LE DOS COMME TOUT LE MONDE TOI AUSSI ????»

« NON JE NE COMPRENDS PAS !! BIEN SUR, ON M'A ABANDONNER DONC JE FAIS FAIRE DE MÊME !...ALORS QUOI? Tu vas te sacrifiée en retour ?Pour ensuite qu'elle fasse de même ? Je ne connais rien à la famille mais, je doute que ce soit ça ! »

Encore une fois ses nerfs avaient répondu avant qu'il ne puisse réfléchir ou parler calmement. C'était la première fois qu'il était dans cet état...d'ailleurs pourquoi prenait il tout ça autant à cœur soudainement? Certes, elle lui rappelait sa sœur à prendre une voie dangereuse mais, la jeune fille avait déjà vécu avant de le rencontrer et avait réussis à survivre dans ce monde donc, ses conseils étaient futile voir trop tard après autant d'années. Son poing se dé-serra légèrement tandis que son esprit essayait de trouver la réponse à cette question, pourtant la réponse était évidente , la douleur dans sa poitrine par la situation, son coeur et ses sentiments hurlaient à la mort de douleur par le risque de perdre la jeune femme. Aaah..c'est donc ça l'amour..pouvoir tout prendre à coeur , s’inquiéter, avoir peur de voir une personne blessée et ne pas vouloir qu'elle retourne dans une situation comme avant. Peut-être la peur de se dire que si elle retrouvait sa soeur, elle l'abandonnerait à son tour pour retourner dans une relation sororale où l'existence du garçon serait alors inutile et de trop pour que leurs vies continuent comme avant.

« Je veux juste... Juste savoir si elle va bien ... Si elle a trouvé le bonheur elle aussi... Si elle a cessé de se fermer ... J'aimerais tant qu'elle... Qu'elle soit moins malheureuse....Qu'elle ait des amis... Je ne .. Je n'ai jamais été vers les autres parce que j'avais peur oui mais... Mais si je l'avais abandonné je n'aurais pas été une personne encore plus méprisable ? C'était quoi le choix à faire ?....»

Toru se tenait le visage comme pour tenter de se calmer , reprendre un calme était nécessaire pour tenter un dialogue sinon la situation exploserait encore plus. La situation était déjà critique, il était déjà peut-être trop tard mais, il ne voulait pas perdre la jeune femme , la voir souffrir et se retrouver seule à nouveau enfermer dans une coquille de peur et de doute d'où il l'avait sorti avec difficulté en ce début de journée.C'est quand il senti la un liquide coulait sur son pantalon qu'il remarqua l'état de la table, une canette s'était renverser se répandant partout, la dispute n'avait pas vraiment été calme..le cuisinier qui leur souriait depuis tout à l'heure avait changer de mine et faisait maintenant semblant de compter le même tas de boite comme pour éviter de regarder ce couple qui avait l'air heureux, qui maintenant se déchiré en se criant dessus oubliant toute notion de dialogue comme devenu fou par des sentiments compliqués et nouveaux.


« Alors oui, j'ai été lâche, je n'avais pas cinq ans quand j'ai pris ma décision, j'ai peut être beaucoup sacrifié pour elle, mais je ne le regrette pas. Pas plus que je ne regrette de t'avoir rencontré, merci pour la journée, et navré pour le repas

En voyant son sourire le coeur du garçon se déchira,tout les coups qu'il avait subis était presque des chatouilles par rapport à ce qu'il était entrain de vivre en ce moment précise. Tout se brisait petit à petit comme si quelqu'un frappait à répétition sur un miroir créant au fur et à mesure des fissures de plus en plus grande. Mais , il ne pouvait pas rester silencieux ..si elle devait le haïr alors, dans ce cas autant lui dire tout ce qu'il avait à lui dire ..partir sans aucun regret.

« Je ne sais peut être pas aimer comme vous autres, mais ce que j'éprouve pour toi, je ne l'avais jamais ressentit avant. Merci.»

Le garçon avait envie d'hurler , de pleurer et de fuir. Pourquoi?..Pourquoi souriait elle dans cette situation? Pourquoi le remerciait elle?...C'était ça la phrase d'abandon?..encore une fois tout aller se finir..c'était donc son destin de finir abandonner sur le bat coter comme un chiot que l'on à plus l'utilité à l'approche des vacances?

« Je ne t'ai jamais dis de l'abandonner..c'est la que tu te trompes...tenir à sa soeur c'est absolument normal vouloir son bonheur , tout ça c'est normal. Ce qui l'est moins c'est que votre relation se base uniquement sur qui se sacrifieras le plus la vie ce n'est pas que sacrifice chacune son tour et douleur à répétition.Au lieu de vous isolez, rien ne vous empêche de vous ouvrir aux autres..ici tout le monde à des pouvoirs, tout le monde à vécu un traumatisme..donc le passé ne se reproduira pas avec les gens.»

Il prit un mouchoir et épongea la table pour enlever le soda qui commençait à se vider peu à peu et à se reprendre sur le sol , comme ses sentiments qui coulaient vers la fin de tout. Même si tout cela avait été court, il était heureux d'avoir pu connaître l'amour, ce sentiment chaleureux, puissant , douloureux et unique même si, celui-ci ne dépasserait sans doute pas une journée de plus.Il rapporta les deux assiettes au tenancier paya la note pour eux deux et laissant un pourboire pour s'excuser , même si cela ne se faisait pas dans son pays, il savait qu'ici c'était comme pour récompenser le bon travail.

« Le soucis c'est que vous avez tellement vu tout blanc tout noir..que vous avez perdu de vue une chose importante,ce n'est pas parce que vous avez d'autre amis , d'autre personnes que forcément c'est une trahison ou un abandon, ça s'appelle ouvrir son monde aux autres..rien ne dit que vous n'auriez pas eu des amis en communs , une vie meilleure. Si on peut ressentir tout ça , c'est que l'on est capable de le partager avec plusieurs personnes sans pourtant en délaissée une ou l'abandonner non?Les autres y arrivent bien.»

Le garçon posa quelques secondes son regard triste sur la jeune Joyce avant de finalement fuir son regard, si seulement il avait connu les deux sœurs plutôt , peut être aurait il pu leur faire comprendre que l'on peut partager des choses entre sœurs mais, aussi avec d'autres personnes sans pour autant trahir ou détruire le lien qui les unissaient! Mais, maintenant cela ne le regardait plus, il à joué, il à perdu , l’amour était un jeu ou chaque choix avait des conséquences plus ou moins explosives , aucun point de sauvegarde ou de retour en possible. La vrai vie était le plus dur des jeux vidéo car dans celui-ci , on avait qu'une vie et la moindre décision pouvait modifier tout le cours de la partie pouvant amener à un "game over" comme c'était le cas actuellement. Le jeune homme plaça sa capuche sur sa tête et tourna les talons à son tour dans le sens inverse de la jeune femme , la séparation était bien plus brutale que prévue , s'il l'avait juste raccompagner au bus sans parler de photo , peut être ce serait il séparé en bon terme prévoyant déjà un rendez-vous amoureux sans combat , en essayant de passer un bon moment ensemble ? Sûrement que oui , dans une univers paralléle cette situation n'existait pas et tout allait bien..l'amour était encore au rendez vous.

« Se sacrifié ce n'est pas de la lâcheté..c'est juste s'ajouter de la souffrance à un compteur déjà trop remplis..la lâcheté c'est d'avoir osé donner un avis alors que l'on est un orphelin sans famille et sans ami qui essaye d'imposer un avis plutôt que de comprendre celui présent...Je ne sais pas aimer non plus, à vrai dire c'est la première fois de ma vie que je reçois de l'amour comme un être humain donc je ne peux juger si c'est la bonne ou mauvaise façon...de toute façon..ça n'a plus réellement d'importance maintenant ..j'ai tout gâché ..merci d'avoir donner une chance à quelqu'un comme moi, bon courage pour tes recherches..et essaye d'être heureuse..la souffrance tu la connais bien, essaye juste de vivre des choses positives un peu.»

Le garçon prit la direction du parc les mains dans les poches , la tête masquée par sa capuche et ses cheveux tandis qu'il avançait tête baissée vers l'endroit où son esprit lui rappeler comme un film les bon souvenirs qu'il y avait passer quelques minutes plus tôt les photos , les fou rire , les baiser , la joie..tout semblait si proche et pourtant si loin maintenant. Bien que l'horizon été teinté de rouge par l'approche du crépuscule, sa vision devenait presque comme monochrome vider de sa couleur , de sa joie l'ayant perdu sur la chaise ..comme un éclat de son âme perdu en arrière par ses mauvaises actions. Finalement il releva la tête expirant légèrement de la fumée blanchâtre, le temps commençait à changer, la fraîcheur pointer le bout de son nez , la nuit n'allait plus tarder , il allait pouvoir rentrer dans sa cage à lapin appeler chambre étudiante et reprendre comme avant sa vie insipide et solitaire comme il savait si bien le faire.

« Finalement l'abandon..c'est encore plus douloureux la seconde fois..je pensais m'y être habitué, il me reste du chemin à parcourir.»




Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 223

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
4 ★ - Control
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Dim 9 Sep 2018 - 10:36


Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? // Tōru Arai

Elle pensait faire le bon choix, une fois de plus, c'était mieux de ne pas s’appesantir sur son nouvel échec. Elle n'aurait pas du se laisser tenter, elle n'était pas suffisamment .... Est ce qu'elle se cherchait une fois de plus des excuses ? Est ce qu'elle fuyait de nouveau sans même se battre ? Elle resta immobile alors que lui essayait de reprendre la conversation. Pourquoi faire ? Ne venait il pas de dire qu'elle était stupide ? Qu'elle n'était qu'un jouet pour les autres ? C'était presque pire que ce qu'elle avait subis car les blessures physiques elles guérissent, les autres .. Les autres prennent du temps, et .. Joyce cligna des yeux, il ne tentait pas de s'excuser, il enfonçait le clou plus profond encore en elle.

« Je ne t'ai jamais dis de l'abandonner..c'est la que tu te trompes...tenir à sa soeur c'est absolument normal vouloir son bonheur , tout ça c'est normal. Ce qui l'est moins c'est que votre relation se base uniquement sur qui se sacrifieras le plus la vie ce n'est pas que sacrifice chacune son tour et douleur à répétition.Au lieu de vous isolez, rien ne vous empêche de vous ouvrir aux autres..ici tout le monde à des pouvoirs, tout le monde à vécu un traumatisme..donc le passé ne se reproduira pas avec les gens.»

Elle n'avait pas bougée, comme enracinée dans le sol, elle était muette de surprise, de .. De révolte ? De colère ? Ses joues s'empourpraient lentement et surement. Elle le vit rapporter les assiette, les yeux à elle embué et remarqua les autres personnes qui s'étaient arrêtées et baissa la tête sur le sol. Il .. Il l'avait poussée dans ses retranchement, la forçant lentement et surement à se dévoiler et tout ça pour quoi ? La jeter en la méprisant ??Quand il paya elle frémit intérieurement, les dettes elle n'en voulait pas mais il ne semblait pas avoir terminé, voulait il détruire encore quelque chose de plus en elle ?

« Le soucis c'est que vous avez tellement vu tout blanc tout noir..que vous avez perdu de vue une chose importante,ce n'est pas parce que vous avez d'autre amis , d'autre personnes que forcément c'est une trahison ou un abandon, ça s'appelle ouvrir son monde aux autres..rien ne dit que vous n'auriez pas eu des amis en communs , une vie meilleure. Si on peut ressentir tout ça , c'est que l'on est capable de le partager avec plusieurs personnes sans pourtant en délaissée une ou l'abandonner non?Les autres y arrivent bien.»

Elle suffoquait, l'air passant avec peine dans sa tranchée, parvenant avec peine à ses poumons. Parce qu'il croyait quoi ? Qu'elle n'aurait pas aimé jouer avec les autres au lieu de rester près de saoeur, trop renfermée par les traumatismes quotidien ? Elle devait quoi ? Lui expliquer ce que c'est que la peur de rentrer chez soi pour voir nu homme adulte ivre s'en prendre à votre sœur qui vous protège de ses mains de son mieux ? La bile lui remonta, elle allait finir par vomir la maigre bouchée avalée avec difficulté plus tôt. Il lui tournait le dos en se repliant sur lui même, peut être aurait il retenu les paroles suivantes s'il avait vu les yeux vrillant de colère de la jeune fille qui vibrait intérieurement de sentiments partagés formant un mélange explosif dont il allait allumer la mèche...

« Se sacrifié ce n'est pas de la lâcheté..c'est juste s'ajouter de la souffrance à un compteur déjà trop remplis..la lâcheté c'est d'avoir osé donner un avis alors que l'on est un orphelin sans famille et sans ami qui essaye d'imposer un avis plutôt que de comprendre celui présent...Je ne sais pas aimer non plus, à vrai dire c'est la première fois de ma vie que je reçois de l'amour comme un être humain donc je ne peux juger si c'est la bonne ou mauvaise façon...de toute façon..ça n'a plus réellement d'importance maintenant ..j'ai tout gâché ..merci d'avoir donner une chance à quelqu'un comme moi, bon courage pour tes recherches..et essaye d'être heureuse..la souffrance tu la connais bien, essaye juste de vivre des choses positives un peu.»

Peut être aurait il cessé de marcher en lui tournant le dos s'il avait sentit le vent qui commençait à tourner lentement avec comme point d'origine Joyce. La colère, elle l'avait étouffé longtemps, la frustration aussi, quelque part elle avait été ce que sa soeur attendait elle, mais aujourd'hui. Aujourd'hui il avait non seulement détruit les barrages qui retenait toutes ses émotions pour ensuite tout jeter comme une chaussette trouée que l'on ne peut pas repriser.

« Comment oses tu ....»

Elle sentait le vent se courber, se solidifier, elle savait qu'elle ne maitrisait rien mais à cet instant elle s'en moquait, c'était une libération complète et alors qu'il levait le nez et lançait sa dernière phrase dans le ciel elle lâcha tout. « Finalement l'abandon..c'est encore plus douloureux la seconde fois..je pensais m'y être habitué, il me reste du chemin à parcourir.» Tout signifiant une lame de vent en onde autour d 'elle, balayant le sol, courant au dessus de la terre pour faucher le garçon par derrière et le faire tomber. L'abandon, il ne l'avait pas connu, il n'était qu'un bébé quand cela lui était arrivé, il n'avait pas vu les regards qu'on pose sur vous, ceux de pitié, ceux qu'on a envie d'éviter, ceux qu'on se met à simplement craindre. Il lui avait montré le ciel, elle avait été assez stupide pour croire quelle n'avait pas été un jouet une fois de plus. La colère balayait tout en elle, elle l'avait rejoint, étendu sur l'herbe près du banc qu'ils avaient utilisé n'était ce que quelques instant plus tôt ?

« Comment oses tu me promettre quelque chose pour ... POUR TOUT REPRENDRE APRES ???!!!!»

Les larmes, la colère, l'envie de disparaître, l'envie de lui faire mal comme elle avait mal à en mourir dans son coeur qu'il venait de piétiner allègrement ? Si elle n'avait pas crié certains aurait pu penser qu'il n'était qu'un couple profitant des derniers jours de chaleur dans un parc. Là elle peinait à respirer, elle tentait de contrôler sa colère qui s'amplifiait avant de se muer en désespoir le plus total, le vent retombant annonçant une colère encore plus forte alors qu'elle sentait ses larmes couler sur ses joues. Elle leva la main et frappa le sol juste à côté de la tête du jeune homme, sa douleur plus forte que jamais. La position dans une autre situation l'aurait sans doute fait rougir, bafouiller et gênée. Là, dominée par le tourbillon de sentiment qu'il l'agitait elle ne se rendait pas compte qu'elle le chevauchait l'immobilisant dans l'herbe de son poids.

« Pourquoi ... » Elle n'arrivait presque plus à parler tellement elle était sous le coup des poignards envoyé en plein coeur. « Pourquoi tu m'abandonnes ..... Toi aussi ..»


Codage by LaxyDunbar


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 195

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
4 ★ - Control
En ligne
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Dim 9 Sep 2018 - 14:00

Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous?

Le garçon avançait mélancoliquement dans ce monde devenu terne et vide de sens à nouveau du coin de l'oeil il avait remarqué deux balançoires, son imagination lui montrait des images de lui et Joyce s'amusant ensemble , riant et profitant de la vie, une chose qui ne serait sans doute plus réellement possible à présent, le fossé venait de les engloutir chacun dans un autre monde, les sentiments venaient d'être mis sous sceller pourtant la douleur à sa poitrine était toujours aussi vive comme une brûlure au fer rouge. Il remarqua un petit bac à sable où trois enfants jouer avant que soudain un impact le frappant violemment dans le dos résonnant dans ses côtes , le garçon écarquilla les yeux de surprise , crachat un peu de sang à la suite de tout les coups que son corps avait déjà précédemment et s'écroula sur le sol inconscient.

Le garçon était maintenant dans le fameux bac à sable entrain de jouer joyeusement à faire un château de sable qui ressemblait à s'en méprendre à un jolie tas de pâté coller les uns aux autres.Celui-semblait avoir à peine cinq ou six ans avait une expression joyeuse comme-ci jouer était la plus belle chose de sa vie, était-ce un souvenir ? Non, il n'avait jamais vu un parc comme ça avant et n'avait jamais eu un tel sourire durant son enfance, c'était presque nouveau comme un découverte d'un soit inconnu. Soudain il remarqua que le jeune garçon n'était pas seul et semblait s'amuser avec deux filles, d'ailleurs ces deux filles ne lui disaient absolument rien vu qu'elles possédaient toutes deux des cheveux rose. un doute commença à l'envahir, il n'y avait jamais eu de fille possédant cette couleur de cheveux à l'orphelinat ou du moins aucune de cette longueur et encore moins deux !Cela ne pouvait être des filles qu'il aurait rencontré en jouant dehors vu qu'aucun enfant ne voulait jouer avec un orphelin au contraire ils inventaient plus des chants du grand vilain orphelin , une musique montrant que les orphelins étaient des monstres ou porteur de maladie, chose fausse évidement mais, cela montrer que mêmes les enfants pouvaient être encore plus blessant que les adultes par moment.


« Comment oses tu me promettre quelque chose pour ... POUR TOUT REPRENDRE APRES ???!!!!»

Une voix résonner au loin comme le grondement du tonnerre,le jeune homme observa autour de lui cherchant la réponse et remarqua le ciel noircit changeait peu à peu comme une vision du jeune femmes aux yeux vairon qui semblait lui crier dessus. Finalement elle avait pas fuis et lui avait sauter dessus, donc il n'était pas conscient? Tout cela s'expliquait maintenant mais, tout ça avait sûrement un sens. Il s'approcha des enfants ne voyant personne d'autre dans cet espace créer dans son esprit ,tout cela semblait si réel et si étrange à la fois, on aurait dit un espace confiné , les murs de la salle était d'un noir sombre comme des trou noirs pouvant aspiré l'intégralité de ce qu'il pouvait se trouver ici en l'espace d'un instant, le ciel semblait montré à l'inconscient ce que ses yeux mi clos pouvait voir diffusant les images en direct tel un rétroprojecteur sur le faux ciel de cet espace. Son attention se porte sur le groupe d'enfant et vint même s'asseoir à coté d'eux, le premier c'était une version enfantine de lui même,joyeux , spontané et souriant..peut être sa part enfantine tapis au fond de son coeur douloureux?La première jeune fille avait des yeux vairon vert et doré étrangement elle lui rappelait quelqu'un, une personne qu'il connaissait depuis peu mais qu'il semblait pourtant apprécier voir aimer plus que tout. Ce n'était pas possible ..c'était une version miniature de Joyce ?Donc l'autre fille dont le visage était obscurcie devait être Freddy, était il entrain d'imaginer un autre monde où leur rencontre plus tôt aurait pu changer leurs destin à tout les trois? C'était vraiment effrayant comme situation et n'en comprenait toujours pas le sens.

«Joyce...? Et..freddy je présume...qu'est ce que.. »

«Pourquoi tu l'as fais pleurer ?»Dit la jeune copie de lui même

«Tu ne l'aimes déjà plus? C'était juste pour se moquer d'elle pour lui faire du mal comme les autres ?» dit la mini version de Joyce

Jamais parler n'avait été aussi difficile, sa bouche s'ouvrait normalement tandis que le son était comme coincé dans sa gorge par cette boule de culpabilité et de regret l'empechant de prononcer une réponse face à leurs inquiétudes enfantines.La mini freddy semblait l'observer mais différemment des deux autres comme, pour le scruter jusqu'au fond de son âme, ce qui le mettait assez mal à l'aise mais,n'était-ce pas normal? Après,tout ce qu’elles avaient vécu elle s'inquiétait en tant qu'Ainée même si ce n'était qu'une version imaginé et non la réelle freddy face à lui. Tout cela n'était qu'une matérialisation de ses doutes,sa peur et sûrement d'une envie de changer les choses s'il avait pu les rencontrer quelques années plus tôt,s'il était né orphelin dans un autre pays..tout aurait pu être différent.Le garçon prit plusieurs inspiration et expiration comme pour tenter de calmer le flot d'émotions qui passaient en lui depuis le repas jusqu'à maintenant et souri aux enfants.

«Oui..je l'aime,plus que tout au monde...je veux juste qu'elle puisse vivre un peu pour elle..que les deux sœurs connaissent le bonheur que cette chaîne de souffrance s'arrête..»

«Alors..REVEILLE TOI !!» Venez d'hurler le trio en souriant comme apaisé de la réponse précédente.

Un trou venait de se créer dans la pièce sous ses pieds et venait de l'aspirer sans qu'il ne puisse agir comme un bout de papier prisonnier du typhon des toilettes.Le réveil fut difficile et douloureux,un gout métallique est chaud était présent dans sa poche tandis que ses paupières étrangement lourdes s’entrouvraient à nouveau. Il était sur le sol sur le ventre cette fois, il avait surement été déplacer par la jeune fille qui le tenait par les vêtements paisiblement énervé et triste à la fois. Son visage était parsemés de larmes mais, aussi déchiré par une colère noire, allait t'elle le frapper? Ca ne serait pas la première fois pour le jeune homme, les punitions des bonnes soeurs durant son enfance avaient de l'imagination sur la façon d'infliger une correction aux enfants non sage ou qui risquaient de causer des soucis.Le sang présent de sa bouche coula le long de sa joue lorsqu'il tenta de parler, il s'étouffa presque en sentant autant de liquide coincer dans sa bouche, venant le faire tousser puis cracher dans sa propre main pour empêcher que ce fluide soit projeter sur le visage de la jeune Joyce afin, de ne pas l'énerver plus que nécessaire.

« Pourquoi ... Pourquoi tu m'abandonnes ..... Toi aussi ..»

Un faible sourire se dessina sur le visage pâle du garçon et il vint lui poke le front à l'aide de son index et son majeur avant de descendre sa main laissant une traînée de sang c'étant trompé de main dessinant deux impact de sang sur le front blanc nacré de la jeune femme.

« Car, je t'aime...tout simplement. Je n'aime pas te voir blessée, je ne veux pas te blesser..je veux que tu sois heureuse car, tu es la personne la plus importante dans ce monde à mes yeux...je pars car, je t'ai blesser..toi que j'aime tant»


Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/05/2018
Occupation : étudiante et serveuse
Messages : 223

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2513-les-chroniques-de-j
4 ★ - Control
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Dim 9 Sep 2018 - 17:31



Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? // Tōru Arai

Elle était totalement choquée, jamais on ne l'avait bousculée ainsi, pourquoi cette situation pourtant similaire à d'autre la mettait dans un tel état ? Ce n'était pas comme si on lui pas déjà dit cela, elle avait simplement sourit et n'avait pas relevé alors pourquoi maintenant était elle en train de pleurer autant ? Le vent tomba, la douleur dans sa poitrine fut rejointe par celle dans ses côtes qui protestaient du traitement, cela lui donnait encore plus envie de vomir, mais le recouvrir de larmes puis de mucosité ne semblait pas la meilleure solution de rétablir une relation "stable". Surtout qu'elle tremblait de toute part, se rendant compte qu'il n'y avait pas de réponse depuis tout à l'heure. Elle se mit à pâlir et trembler de plus belle, elle l'avait tué ??? Elle retint son souffle déjà court et rare, posant une main sur son torse alors qu'elle percevait une faible respiration. Il n'était pas mort ? Elle avait l'esprit obscurcit incapable de se trouver ce qu'il fallait faire, en plus elle n'avait rien contrôler, même maintenant elle retenait sa propre respiration de peur de faire quelque chose de plus et finir de l'achever.

Il toussa et cracha du sang, son cœur manqua un battement, avait il un soucis interne ? Elle trembla et manqua d'air pour émettre un son, ses mains tremblant sur le torse et dans l'herbe incapable de seulement se soutenir pour chercher quelque chose pour l'aider. Un mouchoir peut être, il leva la main et elle guetta d'autres saignements qui laisserait à penser qu'il avait des dégâts interne et donc besoin de soin très vite. Sa main se leva et il marqua son front de son sang. C'était quoi ça ? Elle tremblait et le fixait les larmes roulant toujours sur ses joues jusque sur lui alors qu'il laissait retomber sa main.

« Car, je t'aime...tout simplement. Je n'aime pas te voir blessée, je ne veux pas te blesser..je veux que tu sois heureuse car, tu es la personne la plus importante dans ce monde à mes yeux...je pars car, je t'ai blesser..toi que j'aime tant»

Elle tremblait à en faire vibrer la terre elle même, dans son esprit un hurlement résonnait. Elle n'avait pas trouvé quelque chose pour qu'il parte avec et elle ne se rendit sans doute pas compte qu'elle répondait en sanglotant misérablement.

« Non meurs pas ... Je suis désolée ... je .. j'appelle les secours ... On va te soigner ... Me laisse pas .... Pas toi aussi ...»

Elle ne voulait pas qu'il parte comme il le disait, elle tenta de se redresser cherchant d'un air paniqué son portable avant de composer le numéro des urgences. S'il essayait de l'en empêcher elle se redressait, se moquant de devoir payer le transport son hospitalisation, de toute façon c'était sa faute à elle complètement d'ailleurs.

« Hy, je .. j'ai besoin d'aide.. Oui ... Le ... Le parc Hinan Jo.. Oui ... On va essayer.. » Elle raccrocha les larmes dans le regard et se pencha sur Toru, se moquant du sang qui maculait maintenant son visage. « Toru, faut essayer de te lever, tu peux y arriver ?.. Je vais t’aider.. Faut qu'on aille près de la route ... » Elle remarqua la position piquant un nouveau fard avant de se décaler sans le blesser plus encore, l'aidant ensuite à s'asseoir et guettant les signes dont le secouriste l'avait prévenu au téléphone. Patientant le temps qu'il se sente assez bien pour l'aider à se hisser sur ses pieds et le soutint oubliant propres faiblesses pour le guider jusqu'à un banc en bord de route et s'inquiétait de sa pâleur tout en guettant les secours en route. « Tu .. Tu vas t'en sortir ... Et ... Et ne me laisse plus comme ça .. C'st là que .. Que tu me feras le plus de mal ... »



Codage by LaxyDunbar


Never thought I'll find someone like you
i've hide a thousand times ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. the ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/04/2018
Occupation : Serveur/Etudiant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 195

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
4 ★ - Control
En ligne
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   Dim 9 Sep 2018 - 20:18

Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous?

Malgré , la difficulté qu'éprouvait le garçon à rester conscient suite à la douleur résonnant dans son corps, il voyait pourtant malgré tout ça, le regard de la jeune fille qui venait de tristesse puis à la colère et maintenant l’inquiétude et le faute.

« Non meurs pas ... Je suis désolée ... je .. j'appelle les secours ... On va te soigner ... Me laisse pas .... Pas toi aussi ...»

Le garçon ne comprenait pas vraiment pourquoi elle disait ça certes,il n'était pas au meilleur de sa forme et se sentait très faible mais,il n'allait pas mourir pour si peu non?Il posa lentement sa main sans sang sur la joue de la jeune fille et souri doucement tandis qu'elle tentait de le remettre assis.

« Je vais...bien...ne pleure pas...»

Suite à cela,il ne comprit pas réellement les chose allaient trop vite pour qu'il puisse vraiment y accorder de l'importance.Il entendit juste la jeune femme téléphoner au loin tandis que lui voyait tout bouger autour de lui comme-ci il se trouvait sur un bateau en pleine mer.Soudain il fut soulever et emmener plus loin vers un banc, il ne comprenait plus rien à la situation, il allait parfaitement bien..non?Le garçon dans effort ultime réussis a bouger légèrement une fois installer tandis que la douleur ses côtes étaient tel que le mouvement l'avait presque fais retomber inconscient sur le coup mais, voulant rassurer une jeune femme au bord de la crise d'angoisse il pu déposer un léger baiser sur ces lèvres après son discours


« Tu .. Tu vas t'en sortir ... Et ... Et ne me laisse plus comme ça .. C'st là que .. Que tu me feras le plus de mal ... »

« Oui...d'acc...ord..je..ne..t'..aban..don..ne..rais...pas.

C'était un calvaire de réussir à respirer alors celui de s'exprimer étant d'autant plus pénible qu'il ressentait de la douleur de plus en fort à mesure des respirations ainsi qu'a chaque mots prononcés. Plus tard, des phares réussirent à éblouir le garçon qui se sentait lourd et comme fatigué à la fois ,des personnes s'approchèrent de lui et fut transporté soudainement dans un véhicule très lumineux ..sa main elle c'était accrocher a la manche de la jeune femme de peur qu'elle disparaisse elle aussi dans l'abysse.


Codage par Libella sur Graphiorum



Dream is just the beginning



Je fais mon Tsundere  en #3CB371
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un peu de toi...un peu de moi..un peu de nous? [Pv Joyce]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On engraisse bien les cochons...
» ce que nous faisons : les sauts en image
» À quoi nous serre la gourde?
» Nous sommes tous des Obama français
» S.O S POUR LE RERETOUR ! APPORTONS NOS DIMES ET NOS OFFRANDES SANS MESURE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Le village d'Ikazuchi :: Le parc Hinan Jo-
Sauter vers:  
Top-Sites