Partagez | 
 

 Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior

Aller en bas 
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/05/2018
Occupation : Quinzième grade (Terminale, troisième année de lycée), étudiant en musique et apprenti facteur luthier
Sexualité : Bisexuel
Messages : 55

Carte de Jeu
Double Compte: Un petit renardeau, Connor
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
3 ★ - Complex
MessageSujet: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   Jeu 17 Mai 2018 - 15:19



Feat. Soliana A. Trior
Un concert qui crée des liens
La journée avait été longue, pour Jehan. Longue, mais pas inintéressante, bien au contraire ! « Souvenez-vous, tout le lycée et l'université sont invités, et l’événement est ouvert au public. Je ne veux pas UNE SEULE fausse note. C'est compris? » leur avait-répété leur professeur dès le premier cours, et n'avait cessé de le faire toute la journée. Il l'aimait bien ce prof, quand beaucoup le critiquait. Disons qu'il avait ses manières et qu'il était stricte, parfois. Mais c'était sa façon de les pousser à donner le meilleur d'eux-mêmes, il n'y avait rien à blâmer là-dedans. Les élèves s’entraînaient depuis des semaines déjà, chacun avec son instrument. Comme à son habitude, le jeune homme travaillait avec son violon, son fidèle ami qui ne le quittait qu'en de très rares occasions. Tout était au point. Ou presque, parce qu'ils ne restaient que de simples étudiants et étaient encore loin d'avoir un niveau de professionnels. Ils n'étaient pas mauvais, loin de là, mais il y avait encore de nettes améliorations à faire.


La matinée avait été consacrée à leur répétition, aux lycéens. Combien de fois il avait fallut reprendre depuis le début parce que l'un avait fait une fausse note, l'autre était en retard, ou encore untel jouait trop fort. Il aimait bien cette ambiance, Jehan. Pas celle de la pression, mais plus celle où tout le monde a tellement hâte qu'il s'enferme parfois dans sa petite bulle en oubliant les autres. C'est ce qu'il faisait lui, parfois. Il écoutait tout de même le reste, pas parce qu'il se concentrait dessus mais parce que son oreille y était habituée, et jouait en se laissant porter par les sentiments que lui inspiraient la mélodie. Ce devait être un concert joyeux, ce soir.


L'après-midi avait été plus compliquée à gérer pour lui. C'est qu'ils allaient répétés avec les étudiants. Il savait qu'ils avaient un niveau bien supérieur au sien et ça l'angoissait. Au final, son niveau était égal au leur, mais ça, son manque de confiance en lui ne lui permettait pas de s'en rendre compte. Tout c'était bien passé. Ils étaient arrivés dans le square vers 17 h, installant ainsi tout le matériel nécessaire. Ils seraient quinze, ce soir. Quinze à jouer. Quinze à amuser le public, en espérant que ce ne soit pas à leur dépend.


Dans son coin, le violoniste tourne en rond, se repassant mentalement les notes qu'il devra poser. Il est presque 19 h, le concert ne va pas tarder à commencer. Ce soir, il a fait un effort. Il a passé une chemise, fraîchement repassée par sa maman, et une petite veste de costume. Sa mère avait insisté pour le nœud papillon et les cheveux coiffés mais ça, il ne fallait pas exagérer, il avait dit non et n'avait pas cédé. Il était déjà très bien comme il était ! Enfin, tout ça pour dire qu'il se concentrait tranquillement quand son professeur avait surgit de nul part, complètement paniqué. « Le pianiste s'est blessé en venant et aucun autre étudiant n'en joue. S'il-te-plaît, dis-moi que tu peux gérer le piano et le violon ce soir ? » Il avait été tenté de refuser. Il n'était pas pianiste ! Enfin, il se débrouillait, mais de là à gérer les deux … Et puis il avait vu le regard suppliant de son professeur et avait accepté. Les deux ne jouaient jamais en même temps, cela devrait le faire.


La foule s'amassait déjà devant la scène improvisée lorsqu'il rejoignit le tabouret devant le piano, posant son violon à côté de lui. Les musiciens étaient prêts, la concentration et l'impatience régnait parmi eux. Tout devrais commencer dans trois, deux, un …

- Mesdames et messieurs, bonsoir ! Retentit la voix du professeur, grésillant dans le micro. Merci d'être là …


Dernière édition par Jehan C. Omeri le Lun 4 Juin 2018 - 21:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1656

Carte de Jeu
Double Compte: Flore Maline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   Ven 18 Mai 2018 - 9:16

Donc, aujourd'hui, c'est le grand jour. Les professeurs nous ont souvent parlé de cet événement auquel, en tant qu'étudiants, nous sommes conviés. Un concert donné par des lycéens et des étudiants... C'est vrai qu'au niveau culturel, c'est intéressant. Mais je n'aime pas les foules. Et si l'ensemble des deux établissements est invité... J'ai soudain envie de retourner au lit. Mais mon amie du cours de portugais ne l'entend pas de cette oreille. Depuis ce matin, elle est encore plus surexcitée que d'habitude, c'est épuisant... Nous sommes le jour et la nuit, elle est aussi extravertie que je suis introvertie, et, surtout, elle aime la foule et le bruit. ça, je ne l'ai jamais compris. Je ne sais même pas pourquoi nous sommes amies, d'ailleurs, on est si différentes l'une de l'autre... À part le portugais, je ne vois aucun point commun entre nous.

Pendant la journée de cours, elle a toujours été dans les parages, à parler du concert, élaborant mille scénarios, n'arrêtant pas de babiller, et, le pire, m'empêchant de me concentrer sur mes cours.

À la fin de la journée, un peu après 17h, elle revient, survoltée.

- Allez, il faut y aller ! Je ne veux pas être en retard !

- Mais attends...

Trop tard. Elle m'entraîne déjà derrière elle. Résultat, nous arrivons avec plus d'une heure d'avance. Les musiciens du jour sont encore en train de s'installer. Avec un soupir résigné, je vais m'asseoir dans un coin. Je vais attendre, ça ne devrait pas poser trop de problème, je suis du genre patient. Encore une opposition entre elle et moi. Je la regarde aller explorer le lieu, et même aller pour discuter avec les élèves et leur professeur... Là, j'interviens :

- Du calme ! Laisse-les finir de se préparer !

Et je l'entraîne de force plus loin... Au prix de gros efforts. Puis je retourne m'asseoir à ma place, attendant l'inévitable foule. Qui ne tarde pas à arriver, d'ailleurs. Au moins, mon amie se tient tranquille, maintenant qu'elle va l'avoir, son concert. En observant la scène, je remarque un garçon, au piano, avec un violon à coté de lui... Il va jouer des deux instruments ? Non, c'est pas possible... Il a besoin de ses mains pour les deux, quand même ! Je l'étudie donc du regard pendant une bonne partie du concert.






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

   

Je m'exprime en #0033ff et mon amie m'épuise en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/05/2018
Occupation : Quinzième grade (Terminale, troisième année de lycée), étudiant en musique et apprenti facteur luthier
Sexualité : Bisexuel
Messages : 55

Carte de Jeu
Double Compte: Un petit renardeau, Connor
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
3 ★ - Complex
MessageSujet: Re: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   Ven 18 Mai 2018 - 12:44



Feat. Soliana A. Trior
Un concert qui crée des liens
La première partie du concert a été simple pour le jeune homme, les deux instruments dont il devait jouer n'étaient pas dans les mêmes morceaux. Connaissant ses morceaux par cœur, le musicien passait un peu de temps à regarder la foule. Pas dans sa généralité, il en aurait eu trop peur, mais en détail. Il avait sourit devant un homme assis au fond, qui tentait tant bien que mal de garder un petit garçon, probablement son fils, tranquille. Et puis cette dame, sur la gauche, qui dormait sans s'en cacher, la bouche ouverte et la tête penchée sur le côté. C'est fou ce qu'on pouvait être ridicule quand on dormait.


La deuxième partie fut plus intense pour lui. Le piano et le violon s'alternait de plus en plus rapidement avec de moins en mois de temps de pause entre les deux. Par moment, ses mains tremblaient dans la précipitation de reposer le violon sur le tabouret pour retrouver les touches du piano ou inversement, lorsqu'il devait remettre en hâte la mentonnière après avoir fini de caresser les touches. Ce n'était pas simple, mais il aimait bien cette pression. Il avait envie de réussir. Pour lui, pour le public, pour sa mère qui n'avait pas pu venir. Pour se simplifier la vie, même si au final ce n'était pas vraiment le cas pour un musicien lambda, il garda le violon calé entre son épaule et son menton, l'archet tenant en équilibre dans sa paume droite le temps qu'il joue sa partie au clavier.



Le concert dura presque trois heures, à enchaîner les morceaux de différents styles, de différentes époques, faisant danser ou chantonner le public. On pouvait dire que ce premier événement était une réussite, à l'entente des applaudissements retentissants. Lorsque leur professeur les invita à venir saluer, Jehan resta assis à sa place, inclinant seulement la tête. Bien que respectueux, il préférait garder ses distances, se tenir à l'écart, attirer les regards ailleurs. Enfin, ça, c'était sans compter l'idée merveilleuse de son professeur. « Merci beaucoup à vous, public, d'être venu ce soir. Ces jeunes ont travaillés dur pendant des mois pour vous offrir la meilleure prestation ce soir. Je pense qu'on peut fortement les applaudir. Suite à quelques soucis, j'aimerai remercier un élève en particulier qui a du à la dernière minute reprendre en plus de son instrument celui d'un camarde, Jehan Omeri ! »


Sérieusement, habituellement il l'aimait bien son professeur. Il détestait en revanche quand il faisait ça, quand il tournait l'attention vers lui. Sa main tendue vers lui, son regard encourageant le forçait à se lever pour s'approcher. Son violon toujours en main, il fit quelques pas hésitant vers l'avant, restant tout de même loin de la ligne formée par ses camarades. Peut-être qu'il paraissait hautain, à se tenir loin des autres, mais c'était sa seule façon de se tenir loin du regard de cette foule compacte. Une heure plus tard, le matériel était majoritairement rangé et la plupart des gens étaient partis. L'air était frais mais loin d'être désagréable après cette chaude journée. Jehan profita de ce calme pour appeler sa mère, la rassurer et lui dire qu'il resterait un peu plus tard dehors pour profiter un peu de la nuit.


Le calme s'est fait dans le parc. La lune est haute et diffuse une agréable lumière. L'adolescent s'est assis sur le dossier d'un banc, jouant quelques notes sur son violon, Connor roulé en boule à côté de lui.


Dernière édition par Jehan C. Omeri le Ven 18 Mai 2018 - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1656

Carte de Jeu
Double Compte: Flore Maline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   Ven 18 Mai 2018 - 13:07

Un peu long, quand même, ce concert... Je crois que je commence à m'endormir, suite à l'heure tardive... C'est à ce moment que des bruits beaucoup moins mélodieux m'annoncent que c'est terminé. Mais je n'ai aucune envie de me lever. Mon amie, cependant, ne l'entend pas de cette oreille, et veut aller je ne sais où... Je râle, lui demandant d'y aller seule. Moi, ce que je veux, c'est un petit tour dans les airs, par cette nuit fraîche...

Quand je me retourne, mon fidèle Sagamas est là, ayant répondu à l'appel, comme toujours. Je lui souris et lui offre une caresse, avant de le chevaucher pour partir à l'assaut des nuages. J'aime beaucoup ces petites escapades, où je me sens seule, loin des bruits de la vie quotidienne. Ici, dans les hauteurs, seul le vent vient troubler le silence, accompagné des battements d'ailes de ma monture. Nous croisons quelques oiseaux, qui fuient rapidement à la vue du loup-oiseau, ne cherchant même pas à comprendre quel genre de créature il est... Et il arrive à attraper un petit oiseau, qu'il dévore en vol... Je n'aime pas trop être présente lors de ses chasses, mais je n'ai pas eu le temps de le retenir...

Pour ne pas qu'il soit de nouveau tenté, je lui demande de retourner dans ce parc. Je ne sais pas combien de temps nous avons passé dans les airs. Assez longtemps pour que le chant des oiseaux dans les arbres m'agresse les oreilles, en tous cas. Et dès qu'on a touché le sol, Sagamas se pose en posture défensive devant moi... Classique des moments où une personne non Suijin est dans les parages... Ou un autre familier. Il n'aime pas les familiers des autres.

- Qu'est-ce que tu as senti ?

Et le voilà sur le point d'attaquer. Là, c'est sûr, c'est un familier.

- Mais stop ! ça suffit !

Il se calme, mais continue de grogner. Avec un soupir, je m'approche. Tiens, c'est le musicien de tout à l'heure... Et il a un renard près de lui. D'accord, je vois...

- Euh, bonjour ? Est-ce que je peux venir vous parler, un peu ?

J'aimerais que Sagamas aille chasser, mais visiblement, il a décidé que le familier de ce jeune homme serait sa future proie... Mais je sais qu'il n'attaquera pas tant que je serai sur son chemin. Je m'arrange donc pour toujours rester entre les deux familiers.






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

   

Je m'exprime en #0033ff et mon amie m'épuise en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/05/2018
Occupation : Quinzième grade (Terminale, troisième année de lycée), étudiant en musique et apprenti facteur luthier
Sexualité : Bisexuel
Messages : 55

Carte de Jeu
Double Compte: Un petit renardeau, Connor
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
3 ★ - Complex
MessageSujet: Re: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   Ven 18 Mai 2018 - 13:40



Feat. Soliana A. Trior
Un concert qui crée des liens
Le musicien a fini par reposer son instrument dans sa pochette et profite juste des sons. Il aime entendre le bruissement du vent dans les feuilles, les insectes nocturnes qui chantent doucement, les ailes battantes des oiseaux après leur proie. C'est calme, c'est reposant et après le vacarme de la musique, c'est tout ce qu'il lui fallait.  Inconsciemment il a glissé une main dans le pelage blanc du renardeau. Le mouvement lent de sa respiration endormi l'apaisait lui aussi. Il finit même presque par s'endormir, étant descendu de son perchoir pour s'asseoir convenablement, le dos bien calé lorsque Connor sursauta, il ne prit pas la peine d'ouvrir les yeux. « Du calme Connor, tout va bien. T'as juste du faire un mauvais rêve. » Le glapissement qu'il émit quelques secondes plus tard le poussa à soupirer en redressant la tête. L'animal qui se tenait devant eux était loin d'être rassurant. Enfin, Jehan le trouvait beau, avec ses reflets bleutés, mais le grognement qu'il poussait était loin d'être rassurant pour le renardeau qui fila se réfugier en boule derrière les pans de sa veste. « Hey, du calme … Me regarde pas comme ça, je ne pouvais pas savoir moi ! Il ne te fera pas de mal, je suis là »


Sa voix douce parut calmer légèrement le familier qui cessa de trembler. Au moins c'était ça de gagner. En revanche, la position défiante du familier en face de lui ne lui plaisait pas trop. L'adolescent n'apparaissait pas agressif, ni cherchant un quelconque problème à la jeune fille aux cheveux bleus qui paraissait être sa maîtresse. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir, lorsque Connor sera plus grand, et un peu moins craintif, il adoptera lui aussi sûrement cette allure protectrice.

« Euh, bonjour ? Est-ce que je peux venir vous parler un peu ? »



Que pouvait donc lui vouloir cette jeune fille ? Il ne l'avait jamais vue avant, ou alors sa mémoire lui faisait défaut. Non, sa mémoire était bonne, il était certain de ne jamais l'avoir croisée. Mais alors, pourquoi elle venait lui parler ? Il n'avait rien demandé lui ! Ces pensées ne durèrent que quelques secondes dans son esprit, avant qu'il ne hoche la tête, un sourire aux lèvres.

« Hum … bonsoir. Oui, vous … vous pouvez … enfin, on peut … discuter. »


De quoi il devait avoir l'air là, à bafouiller comme un gamin prit en faute. Ce n'était pas dans ses habitudes. En même temps, bavarder n'était pas ses habitudes. Il se contentait de sourire et les gens passaient leur chemin. Mais la jeune fille avait l'air de lui porter de l'intérêt. Pourquoi ? Enfin, cela n'avait pas d'importance, il fallait qu'il se montre un peu plus poli que ça, qu'il engage la conversation.

« Je … hum … Je ne vous ai jamais vue … avant. Vous … vous venez souvent ici ? »


Alors ça, pour un début, c'était un début ! Mais c'est bien comme ça qu'il fallait commencer, non ? Il ne savait pas, il ne parlait jamais en dehors des cours. Le regard méfiant du loup-oiseau ne l'aidait pas vraiment à ne pas être nerveux non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1656

Carte de Jeu
Double Compte: Flore Maline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   Ven 18 Mai 2018 - 20:51

Et voilà le familier qui file se cacher... Je soupire. Décidément, il va falloir que j'enseigne à Sagamas que tout le monde n'est pas forcément dangereux, et encore moins les familiers dont personne n'a attaqué le propriétaire... Mais peu importe. Il m'a posé une question :

- En fait, c'est plutôt une amie qui m'a pour ainsi dire forcée à venir au concert. Je ne serais sans doute pas venue de moi-même, je n'aime pas la foule...

Stop, Sol. Tes histoires ne l'intéressent probablement pas. Je caresse un peu mon loup, dans l'espoir de le calmer... C'est peine perdue. J'y vais alors avec la voix :

- Pars chasser, ou va te promener, ou alors rentre en attendant que je te prépare quelque chose à manger ! Ou si tu restes, laisse ce familier tranquille ! Je t'assure qu'il ne représente aucun danger pour moi... Il a l'air aussi peu à l'aise que son maître.

Je le vois hésiter, tiraillé entre son instinct et son obligation de m'obéir. Finalement, il décide de se coucher à mes pieds, n'ayant visiblement pas pu se résoudre à partir. Je soupire de nouveau, m'adressant cette fois au jeune homme :

- Il est un peu calmé... Et c'est de ça que je voulais vous parler. Il n'aime pas les autres familiers... Mais j'aimerais lui prouver que le vôtre ne mérite pas cette haine. Il m'a l'air tout mignon, au contraire...

J'attends sa réponse avec angoisse, tout en essayant de ne pas le montrer. Après tout, c'est une demande plutôt atypique, que je lui ai faite.






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

   

Je m'exprime en #0033ff et mon amie m'épuise en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/05/2018
Occupation : Quinzième grade (Terminale, troisième année de lycée), étudiant en musique et apprenti facteur luthier
Sexualité : Bisexuel
Messages : 55

Carte de Jeu
Double Compte: Un petit renardeau, Connor
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
3 ★ - Complex
MessageSujet: Re: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   Dim 20 Mai 2018 - 22:11



Feat. Soliana A. Trior
Un concert qui crée des liens
La jeune fille restait debout devant lui, comme cherchant quoi répondre. Est-ce que cela voulait dire qu'il n'avait pas posé la bonne question ? Il faut dire que les relations humaines et lui … Pourtant, c'est ce qu'il demandait aux nouveaux clients de son patron et ça passait. Pourquoi pas là ? A moins qu'elle n'ait encore quelque chose en tête. Les pensées tournaient à une vitesse ahurissante dans la tête de Jehan, le faisant involontairement froncés les sourcils avant que la demoiselle ne parle

« En fait, c'est plutôt une amie qui m'a pour ainsi dire forcée à venir au concert. Je ne serais sans doute pas venue de moi-même, je n'aime pas la foule... »


Ouf, il pouvait calmer les signaux d'alarme dans sa tête, il n'avait pas lamentablement échoué cette approche. Il pencha un instant la tête lorsqu'il vit la vit passer sa main sur son familier, comme pour le calmer, comme la sienne grattait le ventre du sien sous sa veste. En revanche, autant ses caresses calmaient Connor, autant celle sur le loup ne parurent pas faire un grand effet.

« Pars chasser, ou va te promener, ou alors rentre en attendant que je te prépare quelque chose à manger ! Ou si tu restes, laisse ce familier tranquille ! Je t'assure qu'il ne représente aucun danger pour moi... Il a l'air aussi peu à l'aise que son maître. »



Autant dire que ce haussement de voix, il ne s'y attendait pas. Il sentit clairement que le loup en face non plus. L'hésitation était palpable dans son regard. Jehan tentait tant bien que mal de lui montrer, sans un mot, seulement par son regard qu'il n'avait rien à craindre de lui. Le silence les entoura quelques instants durant lesquels le musicien douta. Le familier était-il en train de patienter avant de lui sauter dessus. Si c'était le cas, il n'étais absolument pas en position de se défendre. Il tenta pourtant de contrôler son tremblement, tout d'abord pour ne pas faire paniquer le renardeau et puis surtout pour ne pas donner une loup une raison de lui bondir dessus. La jeune fille avait bien remarqué qu'ils n'étaient pas à l'aise, Connor et lui. A vrai dire, c'était plus lui qui se sentait menacé que la demoiselle, il espérait que son familier le comprendrait rapidement.


Le rouquin relâcha un long soupir de soulagement lorsque enfin l'animal s'allongea. Il sentait encore un peu de méfiance, mais il faisait confiance à sa maîtresse.

« Il est un peu calmé... Et c'est de ça que je voulais vous parler. Il n'aime pas les autres familiers... Mais j'aimerais lui prouver que le vôtre ne mérite pas cette haine. Il m'a l'air tout mignon, au contraire... »


Au moins maintenant, il connaissait la raison de l'intérêt qu'on lui portait. Un instant, on a pu voir ses sourcils se froncer, légèrement vexé. Ainsi il servait de cobaye ? Heureusement que l'animal avait décidé d'obéir et de ne pas en faire qu'à sa tête, il aurait été dans deux beaux draps ! Il laissa pourtant passer lorsqu'elle complimenta son petit renardeau. D'ailleurs, en parlant de lui, il était temps de le faire sortir, pour prouver au loup qu'il n'avait décidément rien à craindre.

« Hey, Connor, sors de là s'il te plaît … Non, pas la peine de râler, tu n'as rien à craindre … Mais oui, fais moi confiance, personne ne te fera du mal, je te le promets … »


Pour parler à son familier, il avait opté pour une voix douce et apaisante, comme il n'en usait qu'avec lui d'ailleurs. Sur sa gauche, la veste bougea un peu avant qu'une petite tête n’apparaisse. Les oreilles couchées, les yeux apeurés, il regarda tour à tour Jehan, Soliana et son prédateur potentiel.

« Allez, sors. Je suis là. Et puis s'il y a besoin, elle fera en sorte de le retenir … Non mais, me regarde pas comme ça ! Il n'arrivera rien. Arrête donc de faire ta tête de cochon ! »


Le reproche était perceptible, c'est pour cette raison que le renardeau se décida enfin à sortir, s'asseyant à côté de lui. Lui offrant une petite gratouille entre les oreilles, Jehan reporta son attention sur la demoiselle.

« Je suis désolé pour son … hum … comportement. Il est encore un peu … craintif. Après tout, il est encore petit et … et votre familier est … hum … imposant. Mais Connor n'est pas méchant. Il est … joueur, parfois, mais pas méchant. »


Ce n'était peut-être pas le terme le plus adéquat, mais au moins l'idée était passée. Jehan ne savait pas trop quoi ajouter. Connor se décida à bouger, lui faisant tourner la tête. En effet, souplement, il s'était avancé, hésitant, vers le loup. Un instant, il avait tourné la tête vers son maître, comme pour s'assurer qu'il n'avait rien à craindre et que l'adolescent le protégerait. Un petit sourire et un signe de tête vers l'avant pour l'encourager suffit au renardeau pour s'avancer et s'allonger devant le loup, sa tête reposant sur ses pattes. Il ne restait plus qu'à voir comment l'animal allait réagir.


Dernière édition par Jehan C. Omeri le Mer 30 Mai 2018 - 19:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1656

Carte de Jeu
Double Compte: Flore Maline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   Mer 23 Mai 2018 - 13:43

Je souris en le voyant parler à son familier. C'est mignon de le voir essayer de le rassurer... Mais visiblement, ça marche, tant mieux, alors !

Puis je souris au jeune homme, avec un sourire :

- Connor, donc ?

Mais je m'interromps immédiatement quand je le vois approcher de mon compagnon. Il vit dangereusement...

- Il vaudrait mieux qu'il ne s'approche pas à ce point... Je connais Sagamas, il est susceptible, il risque de le prendre comme une provocation.

En effet, il s'est redressé, et un grognement sort de sa gorge. Avec un soupir, je viens m'agenouiller près de lui. Heureusement que je garde toujours un peu de viande sur moi, par sécurité. C'est le seul moyen de l'occuper et de pouvoir détourner son attention.

- Saga ?

Je lui montre la friandise, avant de la lancer dans les airs. Il s'envole pour la rattraper. Et je sais que s'il croise un oiseau au passage, il ne pourra pas résister et le poursuivra. Puis je me retourne vers les deux personnes restantes :

- Voilà, comme ça, on aura la paix... Je ne sais pas pour combien de temps. J'ai le temps de m'expliquer. Je pense que votre familier voulait faire la paix. Mais ce n'est pas une bonne idée, vraiment. Sagamas peut être impulsif, parfois. Mais je pense qu'il n'aurait pas fait de mal à votre Connor, il sait que ça ne m'aurait pas plu. Mais on n'est jamais trop prudent. Sachez qu'il le tolère seulement, ne jouez pas avec le feu, je vous en prie.

Ce que je ne lui dis pas clairement, c'est qu'il est très possible que mon familier échappe à mon contrôle, lors de ses accès de colère... Le mieux dans ces moments est de l'éloigner. Mais qui sait dans quelle humeur il sera quand il reviendra ? S'il a trouvé de quoi chasser, il sera heureux et plus disposé à nous écouter, je le sais. Mais s'il n'a rien trouvé... Il saura que j'ai juste voulu l'éloigner, et risque de m'en vouloir... Je me mors les lèvres. Soit j'ai contribué à aider au contact entre les deux, soit je n'ai fait qu'envenimer les choses... Et je n'ai aucun moyen de savoir laquelle de ces solutions est la bonne avant son retour... Enfin, si. S'il met vraiment du temps à revenir, c'est gagné, il a trouvé au moins une proie. Mais il est encore trop tôt pour juger...

Je m'excuse mentalement auprès du jeune homme, au cas où il revienne énervé.






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

   

Je m'exprime en #0033ff et mon amie m'épuise en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/05/2018
Occupation : Quinzième grade (Terminale, troisième année de lycée), étudiant en musique et apprenti facteur luthier
Sexualité : Bisexuel
Messages : 55

Carte de Jeu
Double Compte: Un petit renardeau, Connor
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
3 ★ - Complex
MessageSujet: Re: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   Mer 30 Mai 2018 - 19:43



Feat. Soliana A. Trior
Un concert qui crée des liens
Le jeune musicien pu voir deux mouvements successifs à une vitesse ahurissante. Tout d'abord le sourire de la jeune fille, lorsqu'elle l'avait entendu parler à Connor, puis le mouvement rapide et sec du loup devant lui. En un instant il s'était redressé, menaçant, tandis qu'un grognement sourd sort de sa gorge. Vu comme cela, on pourrait croire qu'il ne souhaitait faire qu'une bouchée de l'adolescent et de son familier. Rien de rassurant. À son tour, le renard bondit mais pas pour les mêmes raisons. La brusquerie dans le geste de Sagamas l'avait effrayé, tout simplement. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il était retourner se blottir contre son maître, glapissant et tremblant.

« Connor donc ? Il vaudrait mieux qu'il ne s'approche pas à ce point … Je connais Sagamas, il est susceptible, il risque de le prendre comme une provocation. »


Le lien que partageait Jehan et son familier était très fort. La détresse de l'animal dans ses bras lui serra un instant le cœur, tandis qu'il sentait la tristesse pointer et la colère faire surface. Bien sûr, il savait qu'on ne pouvait pas toujours contrôler les réactions de son familier, mais ce gros loup commençait sérieusement à l'énerver. Il n'avait rien fait bon sang ! Ni lui, ni Connor d'ailleurs. Dans un regard humain, on aurait pu voir des larmes. Mais dans celui du renard, la peur était palpable. Un instant il cacha sa tête dans ses pattes, rabattant sa queue par dessus. L'adolescent s'assit alors en tailleurs sur le banc, berçant tendrement l'animal dans ses bras le temps de s'installer avant de reposer son ami dans le creux de ses jambes et retirer sa veste pour le recouvrir et tenter de calmer ses tremblements.


Il ne fit pas véritablement attention à ce qui se passait entre la demoiselle et le loup-oiseau, trop occupée à tenter de réconforter silencieusement le petit. La seule chose qu'il vit avec soulagement, c'est l'envol de l'animal et la nuit qui tombait déjà lentement.

« Voilà, comme ça, on aura la paix... Je ne sais pas pour combien de temps. J'ai le temps de m'expliquer. Je pense que votre familier voulait faire la paix. Mais ce n'est pas une bonne idée, vraiment. Sagamas peut être impulsif, parfois. Mais je pense qu'il n'aurait pas fait de mal à votre Connor, il sait que ça ne m'aurait pas plu. Mais on n'est jamais trop prudent. Sachez qu'il le tolère seulement, ne jouez pas avec le feu, je vous en prie. »


Un léger rire ironique s'échappa malgré lui. Il devait rester calme et poli, il le savait. Mais on ne touchait pas à Connor. C'était plus qu'une simple part de lui. Il n'avait donc pas pu s'empêcher d'être sec et ironique dans ses propos.

« Merci pour la précision, je crois qu'on a remarqué qu'il était impulsif. J'espère pour vous qu'il n'est pas comme ça en permanence. Enfin, l'avantage c'est que ça vous débarrasse efficacement des nuisibles. Vous avez de la chance de ne pas être tombé sur une personne avec un familier aussi grand que votre Sagamas. Connor est encore un petit, il joue, il découvre. Il ne pourra jamais faire quoique ce soit à un familier de cette taille, il n'est pas fou. Mais ce n'est pas une raison pour que votre loup n'apprenne pas plus à se contrôler ! »


Sur ses derniers mots, on sentait que l'humain était à la fois en colère et profondément blessé d'être rejeté aussi férocement, tout comme Connor, par le loup. Ses poings étaient serrés sur sa veste, y trouvant un point d'appui réconfortant. Comme ayant senti la colère de son maître, le renard avait sorti la tête, ce qui avait eut pour effet de le faire sourire.

« Tout va bien, mon beau. Tout va bien. Je sais que tu n'aimes pas ça … Repose-toi, ça va aller maintenant ... »


Connor n'aimait pas entendre son maître s'énerver, ni sentir une quelconque tristesse en lui. Soupirant, Jehan avait relevé timidement la tête vers la demoiselle, le regard contrit, passant une main sur sa nuque.

« Je suis désolé de m'être emporté comme ça, mademoiselle. L'intégration n'est pas notre point fort, à Connor et moi. Il n'a pas encore la notion de la retenue et je n'ai pas l'habitude de me méfier de tout. En tout cas je n'aurais pas du m'en prendre à vous. Que puis-je faire pour me faire pardonner ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1656

Carte de Jeu
Double Compte: Flore Maline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   Jeu 31 Mai 2018 - 8:56

Ses paroles me blessent. Profondément. Mais ce n'est pas de ma faute, d'abord, je n'ai jamais demandé à avoir un compagnon ! J'étais très bien toute seule, moi, et si je voulais de la compagnie, un chat m'aurait très bien suffi ! Et je sens ses paroles comme un reproche... Après tout, c'est vrai, c'est à moi d'éduquer mon familier... Je sens les larmes monter.

- Désolée... Je n'ai jamais eu beaucoup d'autorité...

Je suis prête à partir. Je l'ai énervé, et, je dois l'avouer, c'est de la lâcheté. Je n'ai pas envie de me faire à nouveau crier dessus. La fuite a toujours été ma meilleure solution. Mais quand il s'adresse de nouveau à moi, j'hésite. Est-ce qu'il est sincère, ou est-ce qu'il m'en veut encore ? Comment réagir ? En proie à mes interrogations, je ne réponds pas pendant un moment, me contentant de l'étudier du regard. Puis je finis par soupirer et hocher négativement la tête :

- Vous n'avez pas à vous faire pardonner. Vous avez raison. Je dois l'éduquer. Mais je dois avouer qu'il m'impressionne, vous savez. J'ai peur de ses accès de colère, ce qui ne doit pas l'aider à se sociabiliser... Je suis désolée. Je fais ce que je peux, mais vous avez raison de m'en demander plus... Je ne dois pas abandonner...

J'ai dit tout ça d'une voix de moins en moins audible, pour finir dans un chuchotement. C'est vrai, j'ai peur de mon familier, même si je l'aime. Contradictoire ? Oui, complètement. Par contre, je ne sais plus du tout ce que je suis censée faire... Je ne me sens pas du tout à ma place. Mais je n'ose pas non plus partir... Je hais ce genre de situations, mais je n'y peux rien...






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

   

Je m'exprime en #0033ff et mon amie m'épuise en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/05/2018
Occupation : Quinzième grade (Terminale, troisième année de lycée), étudiant en musique et apprenti facteur luthier
Sexualité : Bisexuel
Messages : 55

Carte de Jeu
Double Compte: Un petit renardeau, Connor
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
3 ★ - Complex
MessageSujet: Re: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   Dim 10 Juin 2018 - 13:05



Feat. Soliana A. Trior
Un concert qui crée des liens
Voir les yeux de la demoiselle se remplir de larmes le fit baisser la tête. Mais quel monstre pouvait faire ça ? La pauvre, elle n'avait rien demandé. C'est vrai qu'il avait de la chance, avec Connor. Il était relativement joueur et sociable et avait une taille relativement peu imposante. Il s'en voulait tellement de ne pas avoir essayé de comprendre le jeune femme avant de s'énerver. Ce ne devait pas être facile au quotidien pour elle. Sagamas était imposant et avait l'air d'avoir un caractère difficile. Elle ne l'avait pas choisi comme ça, et lui il le lui reprochait. Il se sentait mal maintenant.


Dans son attitude, il sentait l'hésitation permanente. Et la douleur aussi. Bon sang, qu'il s'en voulait de lui avoir fait de la peine. S'il avait été plus courageux, s'il n'était pas si timide, s'il la connaissait plus, Jehan l'aurait sûrement pris dans ses bras en s'excusant. À voir sa posture, il comprit qu'elle était prête à partir. Les mots qu'elle prononça ensuite l'enfoncèrent d'avantage dans sa culpabilité.

« Vous n'avez pas à vous faire pardonner. Vous avez raison. Je dois l'éduquer. Mais je dois avouer qu'il m'impressionne, vous savez. J'ai peur de ses accès de colère, ce qui ne doit pas l'aider à se sociabiliser... Je suis désolée. Je fais ce que je peux, mais vous avez raison de m'en demander plus... Je ne dois pas abandonner... »


Lla voix de la jeune fille était faible, de plus en plus faible. Un silence s'installa, le temps qu'il trouve quoi répondre. Enfin, il fallait régler le problème de familiers avant de continuer cette conversation. Le musicien remit sa veste, avant de réveiller la petite boule rousse et blanche endormie.

« Connor, tu veux bien rentrer s'il te plaît ? »



Le renardeau s'étira, comprenant les non-dits. D'un petit saut il descendit de ses genoux avant de venir se frotter un peu contre les jambes de la demoiselle, réconfortant. Ce petit geste le fit légèrement sourire. Il était maintenant temps de rattraper ses fautes. Inspirant profondément, il reposa ses yeux sur elle.

« Je m'excuse pour ce que j'ai dit. Je vous ai jugé avant même d'essayer de comprendre. Ce n'est pas dans mes habitudes, j'en suis sincèrement désolé. J'oublie que j'ai de la chance avec mon familier, il est relativement simple à vivre, mais que ce n'est pas le cas pour tout le monde. Vous avez su éviter le pire et je devrai vous en remercier. Ça fait longtemps que vous avez Sagamas ? »


Il était peut-être un peu trop curieux, c'est vrai. Mais peut-être qu'elle le pardonnerait s'il essayait mieux de la comprendre. Loin de là l'idée de le faire parce qu'il attend quelque chose en retour ! Il a véritablement envie de se faire pardonner et de la connaître un peu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1656

Carte de Jeu
Double Compte: Flore Maline
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   Mar 12 Juin 2018 - 10:09

Je suis surprise par l'attitude du renard. Il me rappelle presque un chat que j'ai tenté d'apprivoiser, en compagnie de ma soeur, quand on était encore ensemble... Ce qui remonte à plus de dix ans. Ces souvenirs heureux m'arrachent un sourire, et je me baisse pour caresser le petit animal... Avant de m'interrompre. Je dois d'abord le tester, savoir s'il m'accepterait. J'approche donc doucement une main, sans faire mine de le toucher. En fait, comme je le ferais avec un chat, je l'invite juste à me renifler, un moyen de faire connaissance. Je suis tellement concentrée que les paroles de son maître me font sursauter. Je reporte donc mon attention sur lui :

- Euh... En fait, non, ça ne fait pas si longtemps... C'est peut-être pour ça qu'il m'impressionne encore. Mais je ne peux cependant pas imaginer ma vie sans lui, maintenant. Il me donne l'impression d'être un peu moins fragile... Même s'il ne m'aide pas à sociabiliser, mais bon, ça n'a jamais été mon point fort, j'ai l'habitude. Je suis plus à l'aise avec les animaux qu'avec mes semblables, pour être honnête.

Puis j'observe de nouveau le petit animal, n'ayant pas pu étudier sa réaction pendant que je parlais, puisque je regardais mon interlocuteur. Mais je pense pouvoir deviner s'il m'accepte. C'est plutôt facile, en fait. En fonction de son attitude à mon égard, je saurai s'il m'autorise à le toucher.

Pour lui laisser le temps de se faire une opinion, je décide de discuter encore un peu avec son maître, bannissant toute brusquerie. Il ne manquerait plus que j'effraie ce renard !

- Et sinon... Je ne suis pas une spécialiste du domaine, mais je trouve que vous jouez plutôt bien... Vous avez commencé la musique il y a combien de temps ?

Rien de tel que de poser des questions sur un sujet qui intéresse à coup sûr notre interlocuteur, pour lancer une conversation !






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

   

Je m'exprime en #0033ff et mon amie m'épuise en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 15/05/2018
Occupation : Quinzième grade (Terminale, troisième année de lycée), étudiant en musique et apprenti facteur luthier
Sexualité : Bisexuel
Messages : 55

Carte de Jeu
Double Compte: Un petit renardeau, Connor
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
3 ★ - Complex
MessageSujet: Re: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   Mar 10 Juil 2018 - 17:48



Feat. Soliana A. Trior
Un concert qui crée des liens
Une patte levée, Connor a interrompu son mouvement. Non, la main n'était pas tout de suite prévue pour arriver dans son champs de vision. Il faut dire que normalement, après s'être frotté ainsi contre la demoiselle il fallait se douter qu'elle tenterait de le caresser. Mais bien évidemment le renard n'avait pas pris ça en compte. Il était certes mignon, mais pas toujours futé. Bien vite pourtant il avait reprit son mouvement, la truffe en l'air pour venir sentir la main tendue. Elle sentait le loup certes, mais dans son petit cerveau elle correspondait surtout à la promesse de gratouilles plus qu'agréables. Il attrapa légèrement les doigts de la demoiselle, la mordillant affectueusement sans être douloureux.

« Euh... En fait, non, ça ne fait pas si longtemps... C'est peut-être pour ça qu'il m'impressionne encore. Mais je ne peux cependant pas imaginer ma vie sans lui, maintenant. Il me donne l'impression d'être un peu moins fragile... Même s'il ne m'aide pas à sociabiliser, mais bon, ça n'a jamais été mon point fort, j'ai l'habitude. Je suis plus à l'aise avec les animaux qu'avec mes semblables, pour être honnête. »


De son côté, Jehan hocha légèrement la tête. Il ne pouvait que comprendre ce que la jeune femme pouvait ressentir. Après tout, il avait de la chance lui. Connor était petit, joueur, affectueux. Innocent même. Comment aurait-il réagit s'il s'était retrouvé avec un familier dix fois plus gros au caractère bien trempé ? Il aurait sûrement eut beaucoup plus de mal à s'imposer, à donner de la voix. C'était déjà compliqué de le faire avec le renardeau, lorsqu'il sortait sa bouille triste. L'adolescent avait alors du mal à camper sur ses position, à faire comprendre à l'animal que s'était lui qui décidait par moment. Mais pourtant, il ne voyait plus sa vie sans lui maintenant. Malgré ses bêtises, ses bourdes et sa fainéantise légendaire. Alors effectivement, cela devait être la même chose pour Soliana. Sans Sagamas elle serait sûrement perdue, autant qu'il le serait sans Connor.


Dle son côté, ce dernier était passé à la vitesse supérieure. Oubliée l'idée de rentrer chez lui comme son maître lui avait demandé, il pensait uniquement aux caresses. Couché sur le dos, il avait entouré l'avant bras de la jeune femme et frottait sa tête contre sa main. Il lui manquait juste qu'elle bouge sa main sur lui et il serait au paradis. Voir Connor comme ça fit rire Jehan. Cet animal était totalement intenable.
« Et sinon... Je ne suis pas une spécialiste du domaine, mais je trouve que vous jouez plutôt bien... Vous avez commencé la musique il y a combien de temps ? »


La musique, ça c'était son domaine. Bon, le compliment était toujours difficile à gérer certes, mais parler de son art n'était pas si compliqué que ça. Il voyait que son interlocutrice était sincère lorsqu'elle lui disait qu'il jouait bien. Au fond de lui il le savait, mais l'entendre faisait toujours naître en lui une émotion assez spéciale. Il était flatté, il fallait le reconnaître. Mais il avait si souvent vécu ce genre de compliments de la part de ses camarades, souvent suivi d'une demande d'aide en échange, qu'il n'arrivait bien souvent à refuser. Mais là non, il sentait que la demoiselle ne le complimentait pas pour cette raison.

« Merci du compliment. Je devais avoir trois ou quatre ans à peu près quand j'ai commencé le violon, je crois. Je ne me souviens plus réellement, j'ai l'impression de toujours avoir joué. Pour le piano … je devais avoir une dizaine d'années, juste pour m'amuser. Vous jouez d'un instrument vous aussi ? »


On sentait que l'ambiance était beaucoup plus légère maintenant. Le sujet difficile était passé, il ne restait plus qu'à simplement discuter.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un concert qui crée des liens ♦ feat Soliana A. Trior
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mes sources et liens
» Liens emule
» Les liens de Ginny
» Tisser les liens de toute une vie... ~ Gabrielle de Vendôme
» Liens Facebook

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La cité scolaire de Kousha :: Centre-Ville-
Sauter vers:  
Top-Sites