Partagez | 
 

 Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels

Aller en bas 
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 693

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Jeu 15 Mar 2018 - 17:34

Dernièrement, la vie avait repris un cours plus ou moins normal. Les cours s’enchainaient et l’approche des périodes d’examen rythmaient mes journées de révisions et d’après-midi passés à la bibliothèque, plutôt qu’à flâner en ville à jouer des ballades sur les toits en regardant le crépuscule. Il faut dire qu’il avait fait plutôt froid aussi, les tempêtes de grêle des derniers jours ne donnaient pas franchement envie de sortir. Par moment, je me disais que l’île vivait elle aussi un peu au ralentit, ces jours-là. Passer ses journées enfermés dans une pièce à vingt-quatre degrés, piquer du nez dans une pile de bouquins, le tout pour un dossier rendu dans quelques semaines... aaah, y’avait de quoi s’assommer. A demi affalée sur une table, le menton caressant le papier glacé, on préférait rêver bien au chaud sous son plaid en laine de ce qu’on ferait aux jours plus beaux.

Ce qui me fait penser, l’autre jour... j’avais remarqué une annonce, plantée sur un des panneaux d’information du hall de l’université. Plutôt un bout de papier, en fait, mais qui avait le mérite de faire court : « Saxophoniste cherche musiciens pour monter un groupe de jazz/rock semi-pro. » Intriguée, j’avais pris note du numéro bien qu’hésitante à l’idée de me proposer. Je me sentais loin d’avoir le niveau pour jouer sur scène, et puis, ça m’angoissait un peu... mais jouer avec d’autres personnes, ce serait chouette quand même. Depuis, l’idée m’avait trotté en tête sans que je n’ose trop me décider, j’avais fini par laisser un simple message sur le numéro en proposant de discuter. Mon mystérieux musicien ne m’avait pas encore répondu, cependant...

« Bah alors, qu’est-ce qui t’arrive ? T’es à plat ?
- Hm... j’en peux plus, sauvez moi de cet enfeeeer, gémis-je en plongeant ma tête entre mes bras lorsque je reconnus la voix de la fille derrière moi.
- Allez, c’est pas la mort. Regarde, moi j’ai pratiquement rien fichu, je vais encore devoir m’enfermer tout le week-end pour arriver à m’y mettre.
- Et je suis censée compatir... ? »

Alors ça, elle pouvait rêver. Déjà que je n’étais pas loin d’en faire de même, vu comme j’étais incapable de me concentrer ces derniers temps... Enfin, ça avait l’air de la faire rire, et voyant que je sortais pas mon nez de mes manches, elle commença à me masser les épaules en répétant qu’il ne fallait pas faire la tête et me détendre un peu. J’aimerais tellement, si tu savais...

Et puis, soudainement mon portable alors posé sur la table à côté de la pile de livres se mit à vibrer. Il m’avait finalement répondu.

« Mystérieux jazzman ♪... c’est qui ? ~
- Chut, rends-moi ça. »

Je manque d’inspiration pour nommer les numéros inconnus, faut pas m’en vouloir. Après avoir repris mon téléphone des mains de la curieuse, je sortis dans le couloir pour répondre à l’appel.

« ... Oui, vous avez eu mon message ? J’avais peur que l’annonce ne soit plus d’actualité. On peut se rencontrer ce soir si vous voulez. »

La piste était lancée. Pourvu que ça se passe mieux qu’un entretien d’embauche, prions.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 300

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Ven 16 Mar 2018 - 15:28

22 février, 16h. Je sors de cours de morphologie. Loin d'être inintéressant, mais Mme Kowalski n'est pas la meilleure oratrice que j'ai rencontrée, et ses cours ont facheuse tendance à endormir la moitié des élèves présents dans l'amphi. Joey, à côté de moi, a zoné pendant toute la deuxième heure de cours... Nous sortons et profitons du soleil qui réchauffe notre peau. Ça donne terriblement envie de lézarder.

« Aaah ! Ça fait du bien ce soleil !, dit-il en baillant et en s'étirant de tout son long.
- Oui, je suis bien d'accord !, je réponds en allumant mon téléphone.
- Une petite bière en terrasse, ça te dis ?
- À ton avis ?, je réponds avec un grand sourire.
- Bah, je commence à te connaître ! »

« Tidudi ! »

Euh, ça, c'était mon téléphone. J'ai reçu un sms. Numéro inconnu. « Bonjour. J'ai vu ton annonce pour le groupe de musique. On pourrait se voir pour en discuter ? » Date d'envoi : 20 février, 12h32. Merde. C'est ça d'oublier de recharger son téléphone... Faut que je le rappelle rapidement. Bon, euh...

« Euh, Joey...
- Qu'est-ce qu'il y a ?
- J'ai eu une réponse à mon annonce., je dis avec une grimace.
- Bah c'est super ! Pourquoi tu fais cette tête ?
- Ça fait deux jours et j'avais pas vu... J'espère que ça ne l'a pas vexé... Bon et puis du coup, il faut que je passe un coup de fil.
- Tant pis pour la bière, c'est pas grave ! Laisse pas passer cette chance !, s'exclame-t-il, faisant une légère pause avant de reprendre :
- Bon, et puisque c'est ça je vais aller bosser au café étudiant. Allez, à plus ! »

Il part en direction du café en me faisant un signe de la main. De mon côté, je vais me poser sur un banc à proximité pour appeler. La tonalité résonne pendant une quinzaine de secondes avant que mon correspondant ne décroche.

« Allo ? C'est pour le groupe de jazz.
- ... Oui, vous avez eu mon message ? J’avais peur que l’annonce ne soit plus d’actualité. On peut se rencontrer ce soir si vous voulez., répond une voix féminine.
- Euh, oui, bien sûr, quand vous voulez. En fait, vous êtes la première à répondre. On peut même se voir maintenant si vous êtes libre. Je suis à la fac là, et j'ai fini les cours. »




Niels papote en #5511cc.
Mon autre personnage : Mbuyi Kimaro
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 693

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Sam 24 Mar 2018 - 16:59

« Euh, oui, bien sûr, quand vous voulez. En fait, vous êtes la première à répondre. On peut même se voir maintenant si vous êtes libre. Je suis à la fac là, et j'ai fini les cours.
- Oh... Je jetai un regard à l’empilement de livres sur la table à travers la vitre, marquant une légère hésitation. Je peux être libre dans une petite demi-heure, je pense. On se retrouve où ? ... Ok, à plus tard. »

C’était une voix masculine qui m’avait répondu, un garçon qui étudiant à l’université tout comme moi, probablement. Peut-être s’était-on déjà croisés, qui sait, il y avait tellement de monde à Kousha. La première fois que j’y étais venue, l’immensité du complexe m’avait même parue écrasante, mais aujourd’hui, c’était plus comme une immense carte de jeu que je connaissais par cœur. Et pourtant, c’était toujours un challenge de réussir à trouver sa salle de cours quand on se faisait déplacer dans un autre bâtiment pour quelconque imprévu... les nouveaux enseignants devaient en baver, n’empêche.

Après ce court échange, il m’avait donné rendez-vous dans café étudiant du coin. Allez, assez de révisions, une pause ne ferait pas de mal. Je pourrais toujours emprunter quelques ouvrages pour continuer chez moi ce soir, avec un bon thé et des gâteaux à grignoter. A se demander si les habitudes de certains n’étaient pas en train de déteindre sur moi, héhé. Cette douce idée en tête, je retournai à mes bouquins avec entrain, refermant d’un claquement sec celui qui était ouvert devant moi. Une bonne chose de faite !

« Alors, ça a donné quoi ?
- On va se retrouver au café pour voir ça... j’ai pas ma guitare, tu crois que ça ira ?
- Et le boulot ?
- Qu’il aille se faire voir, j’suis morte ! »

Elle esquissa un sourire compatissant, un regard biaisé aux brouillons épars couverts de traces de crayon effacées et réécrites par-dessus, références surlignées et ordonnées par une logique que seule son auteure était à même d’interpréter. Les affaires rangées dans le sac, les livres remis à leurs places sur les étagères, il ne restait plus qu’à aller valider l’emprunt des quelques-uns gardés pour l’étude un peu plus tard, sitôt glissés avec le reste une fois enregistrés. Au sortir de la bibliothèque, la jeune femme qui m’accompagnait hasarda une question.

« Je t’accompagne, au café ?
- Okay. Je ne pense pas que ça dérange de toute façon. »

Il nous restait un peu moins d’un quart d’heure avant l’heure prévue, le temps de marcher jusqu’au café et nous y serions à temps. Les rayons du soleil semblaient bien agressifs aujourd’hui, la fatigue qui me faisait somnoler n’arrangeant rien, je marchais lentement, la main en visière quelques secondes le temps de m’habituer un peu. Je n’étais pas la seule que la fatigue faisait planer un peu, Liz aussi, accompagnant mes pas, semblait ailleurs. Mais elle, c’était plutôt l’ennui qui la prenait, je pense. On s’était rencontrées à l’université, toutes les deux en cursus d’histoire après le lycée. Elle était un peu plus grande que moi, les cheveux noirs à l’origine dont elle avait teint l’extrémité en bleu lagon, un air de fille sage avec lequel elle jouait sur les contrastes. On trainait beaucoup ensemble dernièrement, on parlait musique, bien qu’elle n’était pas musicienne, j’ai pas le talent pour ça qu’elle disait. Moi non plus, tu sais... mais ça me motivait à jouer un peu, plus souvent. Même si c’était compliqué de concilier ça avec les études, et le reste. Elle trouvait que j’étais douée, que jouer dans un groupe c’était une super opportunité pour exprimer ma musique, moi ça me gênait plus qu’autre chose autant de compliments. Bref, le trajet s’est fait comme ça, en discutant, s’encourageant, et quand on se présenta devant la porte du café, j’étais plus tendue qu’en quittant la bibliothèque. Pas le choix, j’invoque une mascotte anti-stress, murmurai-je à moi-même en serrant mes mains pour les réchauffer. Mais au lieu de ça, Liz ouvrit la porte et me poussa à l’intérieur avant que j’eu le temps de penser à quoique ce soit.

« Allez, on va pas rester là à faire du lèche vitrine ! »

Plongées dans l’agitation du petit café, il restait encore à trouver la personne qu’on cherchait. Il s’appelait Niels, d’après l’annonce, mais je n’avais aucune idée d’à quoi il ressemblait. Si j’avais pu amener ma guitare, au moins il m’aurait reconnue...




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 300

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Ven 30 Mar 2018 - 0:58

« Oh… Je peux être libre dans une petite demi-heure, je pense. On se retrouve où ?
Euh… Le café étudiant, ça vous va ? Celui qui est à côté des bâtiments de langues et de lettres.
Ok, à plus tard. »

Je n’ai pas vraiment réfléchi avant de répondre, mais bon, le café étudiant est un endroit chouette, et c’est approprié pour discuter. Du coup, je me relève, attrape mon sac, et me dirige vers le café, suivant la direction prise par Joey un instant plus tôt. C’était pas vraiment planifié, mais bon. Si j’avais prévu, je lui aurais demandé de me commander un chocolat chaud. Ou un thé, peut-être ? J’y connais pas grand-chose aux thés, à vrai dire, mais je n’ai pas vraiment envie d’un truc sucré sur le moment.

Après quelques minutes de trajet, j’arrive devant la porte du café. Je rentre, et Joey lève les yeux à mon approche.

« Alors ?
- On se retrouve ici d’ici une demi-heure, je réponds.
- Mmm… Tu veux bosser avec moi en attendant ?
- Bof. Je suis pas dans le mood là.
- Ok, comme tu veux », dit-il en se replongeant dans ses exercices.

De mon côté, je me dirige vers le comptoir, me frayant un chemin à travers la salle qui est comble aujourd’hui. Miya est là, fidèle au poste. Le bar étant, au contraire du reste de la salle, relativement désert, je pose mon sac sur un tabouret de bar, et m’installe sur celui d’à côté.

« Salut ! Dis, tu me conseilles quoi comme thé ? J’y connais rien, mais j’ai pas envie d’un chocolat aujourd’hui. Ah, et puis je vais prendre un pain aux raisins. »

Je regarde ma montre. Encore 25 minutes avant qu’elle n’arrive. Bon, je vais lui envoyer un SMS.

« Je suis installé au bar. »




Niels papote en #5511cc.
Mon autre personnage : Mbuyi Kimaro
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 482

Carte de Jeu
Double Compte: Tatsuya, Ava
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php
8 ★ - Thief
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Mer 4 Avr 2018 - 19:30

« Work, work, work. »

Fonce, oublie que tu n'as aucune chance
Une petite journée ordinaire au café. Il y avait plusieurs clients, pas trop de quoi s'ennuyer. Jusqu'à ce qu'un client qu'elle connaissait un peu pointe le bout de son nez. Niels. Vu comment il regardait sa montre, il devait attendre quelqu'un. Elle lui sourit simplement pour le saluer.

« Salut ! Dis, tu me conseilles quoi comme thé ? J’y connais rien, mais j’ai pas envie d’un chocolat aujourd’hui. Ah, et puis je vais prendre un pain aux raisins. »

Tout en lui préparant son pain, elle réfléchit aux thés qu'elle pourrait lui proposer. S'il n'avait pas l'habitude, il ne faudrait pas qu'il soit trop fort sinon il n'aimerais pas du tout. Elle déposa l'assiette contenant la tranche de pain.

« Alors... Si tu n'as pas l'habitude des thés, je te propose un thé blanc au jasmin. Il n'est pas trop fort et a de belles saveurs de fleurs. Ça irait bien avec ton pain au raisins également. Je te prépare ça? Tu m'en donneras des nouvelles. »

Elle se retourna pour lui préparer sa commande, se dépêchant parce qu'un autre client s'était avancé vers le bar pour être servit. Elle apporta le thé à Niels.

« Laisse-le infuser cinq minutes et il sera prêt. Attention de ne pas te brûler. »

Miya lui sourit une dernière fois avant de s'occuper de l'autre client.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 693

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Jeu 5 Avr 2018 - 21:22


Au milieu des tables où les gens se retrouvaient pour discuter autour d’une viennoiserie ou d’une boisson chaude, je cherchais du regard une personne seule qui attendrait quelqu’un. Le café était animé aujourd’hui, presque trop à mon goût... d’ordinaire j’aimais bien, mais là, le stress ne faisait que m’embrouiller davantage. Soupirant de dépit, je tendis une main vers mon sac, mes doigts jouant un peu avec le petit accessoire en laine accroché à la fermeture éclair. Ça serait peut-être plus simple de lui demander où il s’était posé... alors que je fouinais dans ma poche pour récupérer mon téléphone, le vibreur me surprit et me fit sursauter.

Détends-toi Lyra... N’empêche, si elle m’avait laissé invoquer ma peluche anti-stress, on n’en serait pas là ! Et parlant du loup, Liz me tapota l’épaule, déclarant qu’elle allait au bar commander quelque chose en attendant, et qu’on se retrouverait plus tard.

« Tu veux que je te prenne quelque chose ?
- Hm, un muffin. J’ai les crocs, » répondis-je en riant.

Elle acquiesça d’un signe de main et se retira, tandis que je sortais finalement mon portable pour voir quel impudent m’avait envoyé un message. Surprise, Azu avait encore trouvé un meme amusant à m’envoyer... tiens, un autre message ? « Je suis installé au bar. » – envoyé il y a une demi-heure. Je me tournai alors de l’autre côté du café, me frayant un passage au milieu de la foule pour rejoindre le comptoir qui se trouvait, curieusement, bien moins bondé que le reste de la salle. Liz était là aussi, occupée à passer commande auprès de la serveuse, et il y avait une autre personne, un garçon aux cheveux noirs de jais installé à l’un des tabourets.

« Salut !... Niels, je présume ? Je m’avançai à sa rencontre, attendant sa confirmation, mais mon amie remarqua ma présence et nous interrompit.
- Alors, tu l’as trouvé ton mystérieux musicien masqué ? ~
- Je crois que oui... Liz et ses envolées lyriques, évidemment... après avoir eu confirmation de l’identité du jeune homme, je me présentai à mon tour : Je m’appelle Lyra, et Liz mon amie... elle ne joue pas, c’est juste ma groupie. – elle pouffa de rire à ma présentation, sans la démentir pour autant. Curieusement, une fois la conversation engagée, je me sentis un peu plus détendue, reprenant mon entrain naturel. Et toi donc, tu veux former un groupe à partir de rien, ou tu as déjà d’autres joueurs ? Moi j’suis à la guitare, au fait. »

Ainsi commença l’entretient...




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 300

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Lun 16 Avr 2018 - 14:16


Je m’en suis remis aux conseils de Miya, et j’ai donc opté donc pour un thé au jasmin pour accompagner mon pain aux raisins. La saveur est douce et subtile, avec un je-ne-sais-quoi d’étrangeté. Le jasmin, sans doute. Pas mauvais, mais — sans mauvais jeu de mots — pas vraiment ma tasse de thé pour autant. Mais le sujet mérite quand même d’être creusé. Il paraît qu’il existe des thés avec des goûts très différents les uns des autres, et puis le thé du café a l’air d’être bien, donc c’est un bon endroit pour expérimenter, je suppose. Surtout si Miya s’y connaît aussi bien qu’elle en a l’air.

En attendant qu’arrive le potentiel premier membre de mon nouveau groupe, j’ai papoté un peu avec Miya, discutant de ci et de ça, tout en lisant machinalement les listes de vocabulaire d’un manuel de Français emprunté à la bibliothèque. C’est la méthode que j’ai développée pour apprendre du vocabulaire sans me prendre la tête : comme je discute avec des gens en parallèle au lieu de ressasser les mots pendant des dizaines de minutes, je ne m’ennuie pas ; et en répétant l’opération régulièrement les mots finissent par s’ancrer “spontanément” dans ma mémoire à long terme — ou plutôt, sans que je fasse d’efforts conscients : c’est l’avantage d’avoir un fonctionnement cognitif arborescent.

-----

Puis, après environ une demi-heure, je suis hélé par une voix féminine.

« Salut !... Niels, je présume ?
Alors, tu l’as trouvé ton mystérieux musicien masqué ? ~, intervient une fille qui vient de passer commande auprès de Miya.
Je crois que oui..., répond la première voix.
Salut ! C’est toi que j’ai eu au téléphone tout à l’heure, je suppose », dis-je en me retournant vers mon interlocutrice.

Fine, de taille moyenne, yeux verts et longs cheveux noirs détachés… Elle est super mignonne — c’est moi ou toutes les filles que je croise ici le sont ? Elle, Miya, Nelly-Pi… Ah, non, il y a les filles de ma promo et la bibliothécaire qui me laissent assez indifférent. Enfin bref.

« Je m’appelle Lyra, et Liz mon amie... elle ne joue pas, c’est juste ma groupie. Et toi donc, tu veux former un groupe à partir de rien, ou tu as déjà d’autres joueurs ? Moi j’suis à la guitare, au fait.
La guitare ? Cool, c’est parmi les instruments que je trouve les plus importants. Et sinon non, je n’ai pas d’autres joueurs pour l’instant. Ça fait même pas un mois que je suis arrivé, et je ne connais pas encore grand monde. C’est pour ça que j’ai mis une annonce, d’ailleurs. Et toi, tu as déjà un groupe à côté ?




Niels papote en #5511cc.
Mon autre personnage : Mbuyi Kimaro
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 693

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Jeu 19 Avr 2018 - 18:54

Alors c’était bien lui... un type assez grand, élancé, au style plutôt atypique qui lui donnait un genre particulier. Il avait le profil du musicien de bar tourmenté, aux textes noyés dans l’absinthe de mélodies mélancoliques... ça me fit sourire, fallait vraiment que je me calme sur les films. Lâchant mon sac aux pieds du tabouret pour m’installer au comptoir, je pris une position plus confortable pour poursuivre la discussion.

« La guitare ? Cool, c’est parmi les instruments que je trouve les plus importants. Et sinon non, je n’ai pas d’autres joueurs pour l’instant. Donc j’étais bien la première membre potentielle à vouloir rejoindre le groupe, c’est un coup de chance. Même si la guitare est importante, elle reste un instrument assez commun après tout. Après coup, il m’avoue qu’il n’était arrivé sur l’île que depuis un mois, et donc qu’il ne connaissait pas grand monde ici. Et toi, tu as déjà un groupe à côté ?
- Non, je joue seulement pour moi. Pour être honnête, je n’avais jamais songé à rejoindre un groupe, mais quand j’ai vu ton annonce, l’idée a fait son chemin dans ma tête... et voilà. »

On commence tous quelque part, au final... pour moi, ce pourrait-être ici. Quand j’étais petite, mon grand frère aussi avait eu un groupe. Un petit, pas vraiment connu, mais il en avait un. Comme une revanche, une continuation du rêve qu’il m’avait transmis... j’avais envie d’essayer. Tant pis si je ne suis pas à la hauteur, on aura tenté. Pendant ce temps, la serveuse revenait avec nos commandes. Après cet après-midi révisions, planter les crocs dans une pâtisserie moelleuse me mettait sur mon petit nuage. Entre deux bouchées, je relançai la conversation :

« Et toi tu es au saxophone alors ? J’aime beaucoup la sonorité, j’adore le jazz aussi. Je t’aurais bien fait une démo, mais je n’ai pas eu le temps de chercher mon instrument... en une dizaine de minutes je suis de retour, si ça te dit.

Je fis un grand sourire – j’habitais à l’autre bout de la cité, évidemment que pensais à tracer en volant. Mais vu l’agitation qui régnait dans le café étudiant, ce n’était pas le meilleur endroit pour gratter des cordes. Jouer dans un groupe, ça me changerait vraiment de la solitude des toits, avec les nuages et les passants pour seul public.
Soudainement, par hasard plus qu’autre chose, je remarquai le livre qu’il tenait sous sa main, celui qu’il semblait lire lorsque je l’avais abordé. Un manuel de vocabulaire qui traitait d’une langue qui m’était bien familière.

- Oh, tu apprends le français ? Je viens de là-bas, je pourrais te filer un coup de main. C’est chouette d’avoir des personnes à qui parler dans ma langue natale. »

C’était un peu différent que de partager la même origine, il y avait moins de souvenirs à partager. On pouvait mettre les mêmes mots sur les choses, mais c’était différent. Se dire qu’on aurait pu se rencontrer par hasard si on n’était pas venus sur cette île, ou que si on venait à trouver un moyen de rentrer on pourrait se revoir, ça avait quelque chose de spécial.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 300

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Lun 23 Avr 2018 - 14:30

Elle n’avait jamais pensé à rejoindre un groupe ? Ouah. Est-ce qu’elle est plutôt du genre solitaire, alors ? Manifestement non, pourtant. J’ai du mal à concevoir comment on peut aimer la musique mais ne pas rêver d’avoir un groupe. La complicité, la richesse musicale, la scène… Tout ça, j’en ai rêvé. Depuis toujours, et jusqu’à ce que ça se réalise. Modestement, bien sûr, mais quand même !

Flash-back. Je me revois sur scène, la nuit de mon premier concert. Ça fera trois ans dans quelques mois. C’est dans la grand salle du Gynmasium, pour la fête de fin d’année. Nicolai, Line, Erik. Et moi. On est le deuxième groupe de la soirée. Premier morceau du set : Sunny Side of the Street. Puis One World (Not Three), de The Police. On enchaîne avec un autre standard de jazz, Bei Mir Bist Du Schön, puis Drop In, de King Crimson. Le public est à fond. Au premier rang, il y a Cecilie…


Mon cœur rate un battement, et je suis renvoyé dans le présent. Par chance, mon interlocutrice semble s’être elle aussi perdue dans ses pensées un instant, et je ne subis pas la honte de devoir faire lui faire répéter une phrase que j’aurais manquée. Elle me propose d’aller chercher sa guitare pour me faire une démo. Je n’ai pas le temps de répondre que quelque chose accroche son regard et qu’elle reprend déjà la parole. Ah. Mon manuel.

Du coup, je réponds en français. Je cherche des mots, je bute sur d’autres, et mon accent n’est pas extraordinaire, mais je m’en sors.

« Ouah ! C’est génial. Y a plein de musiciens français que... j’adorerais voir en concert ! Enfin… Bref, ça serait avec plaisir !1 »

Je fais une pause, le temps de réfléchir un instant à ma phrase suivante.

« Je t’aurais bien proposé de… D’aller chercher mon saxophone et… qu’on se retrouve pour jouer quelque chose ensemble, mais il est à l’hôtel, à Amishawa… Et puis, même s’il y a une… salle de rr… de répétition… à la fac, je n’ai pas encore pu la… réserver. Mais je peux peut-être… t’accompagner chez toi et que tu…1 And that you show me what you can do?² »

Spoiler:
 




Niels papote en #5511cc.
Mon autre personnage : Mbuyi Kimaro
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 693

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Ven 10 Aoû 2018 - 17:01

Une solitaire... peut-être bien, moi-même me définissais parfois comme tel, alors que je fuyais la solitude autant que possible. Certaines choses sont parfois bien compliquées à expliquer... j’aimais jouer de la guitare pour moi-même, laisser sortir cette mélodie comme un enfant se confie à sa peluche ou à son animal de compagnie. Avec un groupe, ce serait différent, pas vrai ? Une autre façon de jouer... Nera va être jalouse, songeai-je en riant intérieurement.

Suite à ma remarque sur le manuel, Niels s’essaye à me répondre dans un français un peu hésitant, il cherche ses mots et tâtonne un peu, mais fini par s’en sortir avec une phrase plutôt correcte. Alors il s’intéresse aux musiciens français ? Sur le coup, je ne sais trop quoi répondre... je n’ai pas sa passion de la musique. Peut-être qu’on n’y cherchait pas la même chose, tout simplement.

Le sujet retourna très vite sur ma proposition, mais lui n’avait pas son instrument et logeait apparemment bien plus loin, dans un hôtel à Amishawa. Et il n’avait pas encore pu réserver la salle de répétition... c’est vrai que ça serait pratique d’en avoir une. Face à ce souci, il me proposa tout de même de m’accompagner chez moi pour évaluer mes compétences, abandonnant face aux difficultés de ma langue.

« Chez-moi ?... mes pensées s’effacèrent un instant, comme si un vide s’était installé dans ma tête, ne laissant que le silence. Une absence... mais pourquoi à ce moment ? Lorsque j’en pris conscience, j’ignore combien de secondes m’avaient échappées. Il me fallait répondre quelque chose, vite...
Hm... pourquoi pas, faisons ça. J’espère que tu ne seras pas trop déçu, ajoutai-je en riant.

Inviter quelqu’un chez moi... bousculer nos habitudes. En général, c’était plutôt moi qui m’invitais chez les autres. A ce moment, je m’étais laissée aller à penser que finalement, je n’étais pas faite pour jouer dans un groupe et qu’il serait mieux d’abandonner. C’est vrai, on était si différents. Je le ressentais. Mais avant de lâcher l’affaire, je voulais quand même qu’il m’écoute jouer, juste une fois.

- Je vais vous laisser entre artistes, Liz tapota mon épaule en se levant, faisant de petits signes un peu ridicules pour me rappeler... quelque chose que j’aurais préféré oublier pour être honnête. Fichus partiels.
- Oui je sais, promis j’oublie pas ! Je la saluai d’un signe de la main puis me retournai vers le jeune homme.
Niels, on y va aussi ? »

Mon appartement était un peu loin à pied, ce serait mieux de continuer la discussion en marchant s’il ne voulait pas rentrer trop tard après. Heureusement pour nous, je connaissais tous les recoins de la ville, suffit de suivre le guide ♪ Puisqu’il est nouveau sur l’île, peut-être que cela lui ferait découvrir un peu la ville aussi. Ces quartiers, ces ruelles, j’y avais passé tant de temps... combien de mélodies avaient résonné entre ces murs ? Comme des trésors invisibles, leurs échos me revenaient à chacun de mes passages.

« Au fait, je me demandais... est-ce que tu joues seul aussi, parfois ? »

Sûrement, n’est-ce pas ? Ou est-ce une chose étrange que d’aimer jouer seule ? Peut-être... être bizarre ne me dérange pas non plus, après tout. C’est même une qualité pour certains, moi je pense pareil. En quittant l’agitation du café pour des chemins plus calmes, une brise légère dans les cheveux, je me laissais guider par mes souvenirs. J’étais curieuse aussi, à propos de plein de choses... et ainsi je me perdis dans mes rêveries, encore et toujours. Je veux en savoir plus sur lui. Si on doit jouer ensemble, je veux savoir. C’est normal, non ? Niels... de quelle couleur est ta musique ?




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 300

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Sam 11 Aoû 2018 - 17:55

Lyra hésite un moment, au point de se perdre dans ses pensées. Sa piaule est si particulière que ça ? Ou en bordel ? Ou peut-être qu’elle n’a pas l’habitude d’inviter des gens ? Quoi qu’il en soit, elle finit par acquiescer au bout d’un moment, l’air mi-figue mi-raisin. Elle est repassée à l’anglais et je ne m’aventure pas trop à continuer en français… J’ai encore des progrès à faire.

Son amie Liz lui dit au-revoir après lui avoir rappelé de manière taquine qu’elle ne devrait pas négliger ses cours à cause du projet de groupe — eh oui, il faut bien ! Je sors de mon porte-feuille quelques pièces que je tends à Miya en paiement de ma conso ; puis nous sortons du café. Je salue Joey au passage, puis suit nous nous dirigeons vers l’appartement de Lyra.

« Au fait, je me demandais... est-ce que tu joues seul aussi, parfois ?
— Bien sûr ! On n’a pas toujours quelqu’un avec qui jouer. Et puis si on ne travaille pas tout seul ça n’avance pas pendant les répets et c’est pénible pour les autres. Et puis il faut bien pratiquer seul régulièrement si on veut progresser, et même juste maintenir son niveau, réponds-je d’un bloc, surpris par cette question étonnante. »

« Ça fait longtemps que tu joues de la guitare ?, reprends-je après un petit moment. »

Si elle a envie de jouer dans un groupe — et qu’elle a répondu à mon annonce pour monter un groupe semi-pro — je me doute qu’elle doit avoir un certain bagage. Mais entre un vieux renard avec quinze ans de pratique derrière lui et un bleu surmotivé, y a quand même une certaine différence. Ou pire : un bleu qui se surestime.

Pas qu’elle ressemble à l’un ou à l’autre, remarque… Elle n’a pas l’air de déborder de confiance en elle. Enfin, on verra.




Niels papote en #5511cc.
Mon autre personnage : Mbuyi Kimaro
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 693

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Sam 11 Aoû 2018 - 20:30

A sa réponse, l’évidence me percute comme si la question ne s’était jamais posée. Il faut dire, je n’avais jamais vu les choses sous cet angle. Jouer pour soi ou s’entrainer pour les autres, c’était différent dans l’idée, mais au final c’était pareil. Ma surprise transparait un instant, mais elle s’efface vite alors que la conversation continue : « C’est vrai, tu as raison, haha... je réponds en français, comme pour me parler à moi-même.

- Ça fait longtemps que tu joues de la guitare ? relance Niels après un moment.
- Un peu plus d’un an, depuis que j’ai repris. J’en jouais quand j’étais petite aussi, mais ça remonte à loin maintenant. Levant les yeux au ciel un bref instant, je poursuis sur ce même ton léger, un peu détaché : Je dis ça, mais je n’ai jamais complètement arrêté. C’est juste que je prends ça un peu plus au sérieux maintenant. »

On pouvait voir cela de bien des manières. J’avais cœur à faire les choses en grand, à donner une dimension personnelle en toute chose et faire que ces enseignements ne tombent pas dans l’oubli. Chaque fois que je touchais les cordes, je me remémorais... les mots d’autrefois, aujourd’hui devenus illisibles mais dont le sens restait gravé dans le cœur. C’est la façon dont on m’avait appris à jouer. Pour être honnête, ça passait aussi par beaucoup d’essais et de ratés, comme lorsque j’essayais d’apprendre à rejouer une mélodie de mémoire.

Faire les choses ainsi me convient, j’ai confiance en moi. Ce ne serait pas exactement comme un duo improvisé entre amis, sur un coup de tête, c’est vrai. Je ne savais pas grand-chose sur ce groupe, juste qu’il n’y avait pas d’autre membre et que Niels tenait ce projet très à cœur. Enfin, je pense. Je verrai bien sa réaction lorsqu’il m’écoutera jouer. En vérité, mon inquiétude venait d’autre chose... mais je n’arrivais plus à mettre le doigt dessus.

« Et donc, tu envisages de devenir pro’ ? Je ne suis jamais monté sur scène encore, mais j’aimerais bien voir l’effet que ça fait. Au moins une fois. »

Quelque chose à faire une fois dans sa vie... ouais, ça sonnait bien ainsi. En continuant de marcher à travers les ruelles, nous arrivons sur une rue plus large en vue d’un vaste bloc d’appartements. Il restait encore un peu de marche, mais ce n’était plus très loin. Flemme de monter les escaliers, soupirai-je en songeant que cette fois-ci, je ne pourrais pas « juste » sauter jusqu’au balcon pour rentrer chez-moi. C’est ça, habiter au quatrième étage...

« Au fait, tu m’as dit que tu vivais à Amishawa ? La ligne de bus est juste-là, quand tu voudras repartir, expliquai-je en pointant l’abri le long de la rue que nous suivions. Mon regard cependant, suivait autre chose en direction des toits. Elle n’est pas à la maison...




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 300

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Mar 14 Aoû 2018 - 16:16

Elle a repris la guitare récemment alors ? Et elle n’en avait pas fait depuis longtemps ? Mais elle n’a jamais vraiment arrêté… Est-ce… Mmm… Plus le temps, peut-être ? Ou juste un manque de motivation pour travailler sérieusement ? Mais en même temps, cet amour pour l’instrument qui fait que tu ne restes jamais bien longtemps sans en jouer du tout ? Ce manque quand ta morosité t’a empêché de jouer pendant trop longtemps ?

Oh, j’ai connu ça. Je l’ai bien connu… Quand Cecilie m’a quitté, il m’a fallu des mois pour m’en remettre. J’étais morose — au mieux. Je dormais mal. Je mangeais peu. Je ne jouais plus autant qu’avant. Mes résultats scolaires ont chuté. Mes amis s’inquiétaient beaucoup pour moi. Mes parents aussi, bien sûr. Même mes profs. Tout le monde qui me connaissait un tant soit peu, en fait. À part Cecilie. Elle, elle m’a fait la gueule jusqu’au bout. Et pourtant je n’avais rien fait…

Et puis les choses ont fini par se tasser et la fièvre m’a repris. Je me suis remis au sax de plus belle. C’était ma bouée de sauvetage. Je ne l'ai jamais ré-abandonné. Et toi, qu’est-ce qui t’a fait arrêter ? Et qu’est-ce qui t’a fait reprendre ? Je te poserai la question un jour, peut-être, si on en vient à bien se connaître. Ce sont des questions assez intimes, parfois. J’en suis le parfait exemple.

Et donc elle a arrêté de travailler, et puis elle a repris, récemment. Est-ce qu’elle a vraiment le niveau pour un groupe semi-pro ? Pas garanti. Et pourtant, elle a répondu à mon annonce. Est-ce que… Est-ce que ça serait une sorte de test ? De défi, envers elle-même ? De tenter, d’oser quelque chose qu’elle n’a jamais essayé avant ? Bah, on verra bien ce que ça donne, de toute façon.

« Et donc, tu envisages de devenir pro’ ? Je ne suis jamais monté sur scène encore, mais j’aimerais bien voir l’effet que ça fait. Au moins une fois.
—  La scène ? C’est… Ah, c’est une expérience, c’est sûr. Le stress, avant de jouer. La peur de faire une erreur. La plus petite erreur. Il y a un public, alors chaque chose compte, n’est-ce pas ? On ne peut pas se permettre la moindre erreur, non non non ! Alors on stresse, on a les mains moites, on se jette des regards furtifs en essayant de se rassurer mutuellement mais on n’y arrive pas parce qu’on a tous peur. Et puis vient le moment de commencer et on n’a plus le choix. On y va. On joue. C’est génial. Des fois les projecteurs nous aveuglent. Le public nous soutient alors ça nous rassure. Ou pas. Des fois, avec le stress, on fait un couac. On se plante, alors on panique et c’est encore pire. On reprend comme on peut, mais on est déstabilisé et on joue moins bien. Il faut plusieurs morceaux pour qu’on reprenne confiance. Et puis on finit par arriver au bout. Souvent, le public demande un rappel. “Un dernier pour la route.” Et puis c’est la fin du set. On descend de scène. Les gens sont contents. Plus que nous. Toujours. Quand on a joué plusieurs concerts, on se rend compte que dans l’ensemble, le public ne retient que ce qui a été bien. Surtout les néophytes. Alors ce n’est pas grave si tout n’était pas parfait. C’est difficile de faire un set sans se tromper une seule fois. Même pour un pro. Si on ne joue pas que des trucs trop faciles pour nous, c’est normal. L’important, c’est d’avoir réussi, dans l’ensemble. Et que le public soit content. Et puis… Avoir surmonté sa peur, s’être exposé à un public entier, et s’en être sorti sans se taper la honte, c’est une énorme victoire ! »

Petit à petit, je me suis emballé. Je me suis mis à parler avec les mains, comme à chaque fois que je me laisse emporter par ce dont je parle. J’ai monologué comme ça pendant combien de temps ? J’espère que je ne l’ennuie pas…




Niels papote en #5511cc.
Mon autre personnage : Mbuyi Kimaro
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 693

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Jeu 23 Aoû 2018 - 20:35

Tout le long de son monologue, je reste scotchée, suspendue à ses lèvres. Il m’impressionne... parler de la scène comme s’il y avait toujours été. C’était naïf, penser qu’il n’avait pas tant d’expérience, qu’on serait entre amateurs, juste pour essayer de décrocher les étoiles. On a tous peur. C’est ça, la scène ? Ce frisson, cette boule au ventre avant de jouer le premier morceau... toutes mes amies musiciennes avaient déjà sauté le pas, foulé les planches au moins une fois. Je n’en ai jamais eu l’occasion.

Niels a dit que, souvent, le public demande un rappel. Une dernière chanson avant de partir. Je sens une chaleur diffuse dans ma poitrine, la scène se dessine dans mon esprit, puis un vide. Pourquoi cette sensation ? Inclinant doucement la tête sur le côté, je songe à ce qu’il vient de me dire. Ne retenir que le meilleur, c’est une bonne philosophie. Bien-sûr, en tant que joueur, on n’oublie jamais nos ratés, tout ce qu’on doit améliorer. Mais c’est déjà bien de s’en être sorti en ayant marqué les esprits. Peut-être qu’un jour, les cœurs suivront.

Finalement, il avait tant parlé que nous avions eu le temps de marcher jusqu’à mon immeuble. Je souris, gravissant les quelques marches qui nous séparant de la porte du hall d’entrée.
« Je crois que je comprends un peu mieux pourquoi tu aimes autant la scène. T’y vas pas avec le dos de la cuillère quand il s’agit de musique, toi ! »

Mais tu sais... je crois que je suis encore plus motivée à tenter ma chance maintenant. Je ne suis pas sûre d’avoir de bons morceaux de jazz dans mon répertoire, mais ça ne m’arrêtera pas. Je ferai mes preuves. Un peu d’optimisme, ça aide à monter les escaliers !
Quelques dizaines de marches plus tard, j’ouvre enfin la porte de mon petit appartement. Enfin, ce dernier se révélait plutôt grand pour une seule personne, je n’avais plus eu de colocataire depuis plusieurs mois déjà. Disons que c’était arrangeant pour ce genre de situation... Troquant mes chaussures pour des pantoufles bien plus confortables, je pars en éclaireur vérifier de tout est en ordre dans l’appartement. Dans le salon, mon pc portable est resté en veille sur la table basse, et quelques couvertures en vrac trainent canapé. Rien d’anormal, pas de désordre compromettant... tant mieux, j’entends Niels me rejoindre à l’intérieur.

« Tu peux m’attendre là, je reviens chercher ce qu’il faut. »

Je file dans ma chambre déposer mes affaires et prendre ma guitare. Ça faisait drôle d’avoir quelqu’un à la maison après tout ce temps. L’appartement semblait morne depuis qu’on était que toutes les deux, Nera et moi. Il ne donnait pas l’air d’être inhabité pour autant, c’était juste l’air qui était comme ça. Niels avait probablement déjà deviné que j’étais seule à habiter ici. Lorsque je reviens avec ma guitare acoustique dans les bras, je souffle doucement sur les cordes avant de passer la porte en signe de bonne fortune. Je me prépare mentalement à jouer, j’efface l’appréhension, le trac... expire. J’ai oublié quelque chose avant, non ?

« ... tu veux que je joue un morceau en particulier ? J’imagine que j’aurais dû préparer quelque chose... impro’ ? ♪ »

Les notes me viennent, donnent une mélodie qui s’arrange selon les souvenirs, comme un patchwork de différents morceaux dont je ne saurais me rappeler le nom. C’est un peu étrange à l’oreille, mais le rythme est bon, et puis, il fallait bien s‘échauffer sur quelque chose. Une parfaite image de ma mémoire, en somme...




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 300

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Ven 26 Oct 2018 - 18:17

Je me suis emballé, et le temps a filé sans que je m’en aperçoive. À peine ai-je fini de parler que nous arrivons déjà à la porte de l’immeuble où Lyra habite.

« T’y vas pas avec le dos de la cuiller quand il s’agit de musique, toi ! me dit-elle en gravissant les marches nous séparant de la porte d’entrée.
Non, pas vraiment, en effet…, j’admets avec un sourire amusé. »

Une fois à l’intérieur, nous gravissons l’escalier, puis elle ouvre la porte de son royaume. Elle me fait attendre un moment dans le salon, le temps de poser ses affaires dans sa chambre et de récupérer sa guitare. Un ordi est posé sur la table basse et quelques couvertures traînent sur le canapé — elle est donc du genre à aimer la coziness. Au vu de la taille de l’appartement, il y aurait de quoi y faire une coloc, mais Lyra semble y habiter seule.

Mon hôte finit par revenir au bout d’un moment. Elle le cache bien, mais je soupçonne une note d’appréhension dans son attitude. Intimidée à l’idée de jouer devant moi ? Je comprends, remarque. D’une certaine manière, on peut dire que je suis venu pour la juger — même si c’est en toute bienveillance.

« ... Tu veux que je joue un morceau en particulier ? J’imagine que j’aurais dû préparer quelque chose... impro’ ? ♪ »

Et elle se lance sans attendre ma réponse. Ça a l’air d’être de l’impro, en effet. Pour quelqu’un qui a seulement repris il y a un an et qui a l’air assez peu confiante en elle, franchement, elle se débrouille bien ! Elle ne se contente pas de faire des accords, il y a aussi des arpèges — de ce que j’ai compris c’est globalement plus difficile. Elle a un bon feeling, et plusieurs fois elle sort des transitions assez surprenantes entre des couleurs musicales qu’on n’associerait pas forcément spontanément. Et pourtant, ça passe. N’étant pas guitariste, j’aurais du mal à me faire une idée de son niveau technique juste avec juste ça, mais en terme de feeling musical c’est vachement prometteur.

« Pas mal !, dis-je alors qu’elle conclut son impro et lève les yeux vers moi. Dis-moi… Tu pourrais me jouer le morceau le plus difficile que tu arrives à jouer bien ? Ah, d’ailleurs, tu fais aussi de l’électrique ou pas ? »




Niels papote en #5511cc.
Mon autre personnage : Mbuyi Kimaro


Dernière édition par Niels Jensen le Lun 29 Oct 2018 - 12:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 693

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Dim 28 Oct 2018 - 16:15

L’improvisation... c’est vraiment quelque chose de fascinant à mettre en pratique. Pouvoir mélanger les notes et les motifs en gardant le tout uni par un seul et même fil mélodique. Ce n’est pas toujours aussi bien que simplement rejouer parfaitement un morceau avec sa propre harmonie, mais... c’est ma façon de jouer. Mes doigts bougent d’eux-mêmes sur le manche, enchainant les accords et parfois des arpèges sans fausses notes, à mon soulagement. Il parait que c’est plus difficile, mais je n’essaye pas vraiment de faire une démonstration technique, juste quelque chose qui me plaise. Le côté technique ne m’avait jamais bloquée, je pouvais y passer des heures sans voir le temps passer...

A la fin de ma démonstration, Niels relève les yeux vers moi, lâchant un « Pas mal ! » plus enthousiaste que je n’aurais espéré. Il avait semblé très détaché pendant mon jeu, du moins au début – après coup, j’étais trop absorbée pour y faire attention. Je lâchai un soupir soulagé, traduisant un peu de nervosité.

« Dis-moi… Tu pourrais me jouer le morceau le plus difficile que tu arrives à jouer bien ? Ah, d’ailleurs, tu fais aussi de l’électrique ou pas ?
- Le plus difficile ? Je sais pas trop... je me gratte la joue, songeant à quelque chose qui pourrait correspondre à ses attentes. Et pour l’électrique, j’y ai touché un peu, mais je n’en ai pas. Je préfère l’acoustique, elle sonne mieux pour les musiques j’aime jouer. »

D’après certains, c’est une question de goût et du style de musique qu’on veut jouer, mais l’électrique a apparemment beaucoup plus d’adeptes. Faut dire, c’est plus pratique quand on joue sur scène d’avoir un ampli... ça je le savais bien, mais c’est pas donné non plus.

Fouillant dans mes souvenirs, à la recherche du morceau idéal, mes doigts recherchent un début de mélodie sur les cordes, une impulsion pour me lancer. Les yeux perdus dans le vague, quelques sons viennent, un début de Blue Rain, puis une transition vers Californication... pour être honnête, il y a peu de morceaux que je savais bien jouer sur toute la longueur. Bien que ce n’était pas impossible, de mémoire et avec mes arrangements, c’était compliqué pour moi.

« Je suis désolée, s’il y a quelque chose en particulier que tu attendais de moi, il faudra être un peu plus précis. Mon regard décline légèrement, glisse sur les cordes jusqu’à mes doigts, et je me laisse tomber sur le canapé. J’ai appris à travailler un peu par moi-même, toute seule alors... je m’y prends peut-être un peu différemment d’un pro comme toi. »

Tant que j’aime la musique, il n’y a rien d’irréalisable, c’est la vision que je veux adopter. Parfois on ignore certaines parts, on travaille sur d’autre le temps d’y arriver. Même sans trouver de partition, ça ne m’avait jamais arrêtée pour jouer ce dont j’avais envie. Enfin, essayer. C’est vrai, ce n’était pas toujours parfait. Est-ce que c’était suffisant pour prétendre à jouer dans un groupe ?... Liz m’y avait encouragé. On n’écoutait probablement pas la même musique, donc ça ne lui parlerait probablement pas si je jouais simplement ce qui me passait par la tête, mais... s’il n’a rien à me proposer, peut-être que je jouerai celle-là.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 300

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Jeu 1 Nov 2018 - 22:06

Lyra déclare préférer la guitare acoustique, plus adaptée à son choix de répertoire. Compréhensible, mais même si ce n’est pas quelque chose de répréhensible en soi, cela reste tout de même une contrainte notable : d’abord, une praticité nettement moindre en terme d’amplification. Alors qu’il suffit de brancher une électrique puis de faire les réglages, l’acoustique requiert l’utilisation de micros adaptés, d’où un travail supplémentaire pour les ingés son.

« Faudra peut-être qu’on envisage d’investir dans une électroacoustique si on monte un groupe qui tient sur la durée…, songé-je à voix haute. »

Le deuxième point est sans doute plus signifiant encore, même si ce n’est pas forcément un mal en soi : sans électrique, on dit adieu à tout ce qui touche au metal et à une grosse partie du rock et du jazz contemporain. En soi, ce n’est pas totalement impossible qu’on trouve un autre guitariste et qu’on exploite la différence de style entre les deux jeux de guitare, mais il faut s’attendre au minimum à un travail d’adaptation, et plus probablement à un besoin de composer nos propres morceaux faute d’avoir assez de matière à exploiter en termes de reprises.

Incapable de juger du morceau qui lui aurait posé le plus de problème à maîtriser, mon hôte finit par initier les notes d’un morceau qui m’est inconnu. J’écoute posément. Le morceau est assez doux, avec beaucoup d’arpèges — je soupçonne que le morceau incluse d’autres voix que Lyra ne peut pas jouer simultanément. Et puis après un moment, sans bien avoir compris quand et comment, je me retrouve plongé dans un morceau que, lui, je connais bien : Californication.


« Je suis désolée, s’il y a quelque chose en particulier que tu attendais de moi, il faudra être un peu plus précis, dit-elle en arrivant à la fin du morceau. J’ai appris à travailler un peu par moi-même, toute seule alors... je m’y prends peut-être un peu différemment d’un pro comme toi.
Je ne suis pas vraiment, pro, tu sais…, je réponds. Même si des fois je me dis que je devrais. »

Après une pause, je reprends la parole pour exposer le fruit de mes réflexions :

« Je me disais… Avec une instrumentation atypique, on risque de devoir faire pas mal d’arrangements, voire de composer rapidement nos propres morceaux. Est-ce que c’est une perspective qui te motive ou est-ce qu’au contraire ça te pose problème ? Par ailleurs, est-ce que tu as des préférences en termes de composition du groupe ? Personnellement j’aimerais bien trouver au moins un batteur et un vocaliste, mais après c’est assez souple. »




Niels papote en #5511cc.
Mon autre personnage : Mbuyi Kimaro
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 693

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Sam 3 Nov 2018 - 0:21

Une électro-acoustique... ça serait chouette. J’y pense souvent, à ce que je pourrais jouer avec ce genre de guitare. Si on monte un groupe qui tient sur la durée, évidemment. J’esquisse un sourire en coin avant de me laisser tomber mollement sur le canapé, la guitare sur les genoux. Seule, je me contentais bien de mon instrument actuel, ça aurait été casse-tête d’emmener des amplis avec moi pour jouer sur les toits de toute façon. Avec un groupe, cependant... rester sur ma zone de confort serait impensable. Jouer ensemble, c’est aussi partager une même volonté d’évoluer, pas vrai ? Même une non-pro comme moi peut comprendre ce sentiment... je n’aurais pas tenté ma chance si ça n’avait pas été le cas.

Après coup, Niels partage quelques réflexions qui lui sont venues en m’écoutant. Faire nos propres arrangements... il pense aussi ? Je suis surprise, mais vraiment contente qu’il propose l’idée. Faire des arrangements toute seule, c’est un peu compliqué, alors j’avais toujours rêvé de pouvoir jouer plusieurs voix pour essayer. Qu’il le propose aussi vite, c’est super, je sens qu’on va s’entendre finalement ! Mon regard plein d’étoiles parle pour moi, avant même que je ne lui réponde.

« J’adorerais essayer, ça me motiverait énormément ! Jouer mes propres arrangements c’est comme un rêve de gosse... c’est ce qui m’a donné envie de me mettre à la guitare. C’était peut-être un peu trop enthousiaste, en fait ? Je ne tiens plus en place, j’ai envie de bouger, du coup mes jambes s’agitent un peu avec l’excitation. Je n’ai pas vraiment de préférence pour la composition, mais un batteur et un chanteur seraient bien, oui. Peut-être un clavier aussi... ou quelque chose d’atypique, ça pourrait être amusant aussi. J’ai ma propre voix quand je joue seule, mais elle est un peu particulière. »

Un renard au micro, ça passe tu crois ? Ouais, non, c’est bien ce que je pensais... de toute façon, ma Nera n’aimerait pas chanter devant autant de monde et de lumière. Et les paroles, on oublie... J’étouffe un petit rire, Niels ne doit pas vraiment saisir ce dont je lui parle. Ce serait difficile de lui expliquer, malheureusement.

« J’ai une amie qui chante vraiment bien, mais elle est très timide, je peux pas lui demander. Désolée. »

Je ne sais pas pourquoi, je ne devrais pas parler de ces choses si c’est pour ne rien dire, j’avais juste envie. J’aimerais bien que Nera puisse être écoutée, c’est tout. Si seulement elle pouvait réaliser le pouvoir de sa voix. Je souris encore, un peu gênée, comme si j’en avais trop dit.

« Du coup... tu en penses quoi, honnêtement ? »

Ce n’est peut-être pas assez pour juger... mais au moins, pour un début, savoir ce qu’il en pensait. Si on ne peut pas s’accorder, c’est maintenant qu’il faut le dire. Je n’attendais rien en particulier de sa réponse, seulement de la franchise. Ou peut-être, comme il le disait... un rappel pour une dernière chanson.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 27/01/2018
Occupation : Étudiant en linguistique
Sexualité : Bisexuel / Panromantique
Messages : 300

Carte de Jeu
Double Compte: Mbuyi Kimaro
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Sam 3 Nov 2018 - 12:57

La réponse ne se fait pas attendre. Lyra, qui s’était laissée tomber sur le canapé à la fin de son morceau, se redresse soudainement, des étoiles pleins les yeux, et me fait part de son enthousiasme débordant à l’idée de travailler sur nos propres arrangements. J’esquisse un sourire amusé. Ok, ok, j’ai compris ! Après avoir soulevé la possibilité de recruter un claviériste — ça pourrait effectivement être cool —, la guitariste évoque une mystérieuse chanteuse au travail particulier et à la timidité maladive — petite pensée pour Nick Drake. RIP. Je plisse les yeux alors qu’elle étouffe un petit rire, mais laisse couler alors qu’elle change de sujet.

« Du coup... tu en penses quoi, honnêtement ?
Très honnêtement, j’aurais du mal à me faire une idée objective de ton niveau. (Je hausse les épaules.) Je suis pas guitariste, moi ! (Une pause.) Concernant les arrangements, il faut bien que tu aies conscience qu’arranger des morceaux, voire faire nos propres compositions, c’est un travail à part entière et ça demande vraiment un investissement pour arriver à des choses qui tiennent la route. Cela dit, ça s’entend que tu n’es pas née de la dernière pluie en terme de maîtrise technique de la guitare, et au vu de ta motivation je ne m’inquiète pas trop.
(Je lui souris, puis reprends:) La première étape — à part trouver d’autres musiciens, bien sûr — ça va être de déterminer ce qu’on a envie de faire. Pour commencer ça peut être pas mal de croiser nos références et de voir les inspirations qu’on peut y trouver. Les trucs qui non seulement nous parlent quand il s’agit de les écouter, mais aussi dans une perspective de jeu. Ça serait pratique que tu me passes ton mail pour qu’on échange des réfs, d’ailleurs.
L’autre truc à faire, c’est de jammer en attendant d’avoir une formation définitive. Ça nous permettra déjà de commencer à apprendre à jouer ensemble et à créer une complicité musicale, et ça peut aussi aider à se fixer les idées sur ce qu’on a envie de faire. Pour aujourd’hui si je vais chercher mon sax à l’hôtel ça va pas nous laisser beaucoup de temps, mais on peut essayer de se programmer ça pour un autre jour. En attendant… Tu joues quelque chose ou… Je sais pas, on fait quoi ? On est chez toi après tout, c’est toi qui décides ! dis-je en riant. »




Niels papote en #5511cc.
Mon autre personnage : Mbuyi Kimaro
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 693

Carte de Jeu
Double Compte: Nera {renard nébuleux}
Deuxième Magie: Kagutsuchi

Voir le profil de l'utilisateur
13 ★ - Ultimate
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   Dim 4 Nov 2018 - 17:13

Ça a l’air de l’amuser, de me voir autant m’emballer pour des arrangements. C’est pourtant vrai, c’est ce côté de la musique qui m’attire. Avec une composition différente, un seul morceau peut faire passer tellement d’émotions différentes. Changer une pièce, adapter, réaccorder. C’est simplement fascinant.

Concernant mon jeu, il n’a pas vraiment d’avis tranché en revanche, il rappelle simplement qu’un tel projet est une masse de travail plus que conséquente... et c’est vrai aussi que j’avais tendance à la sous-estimer. N’est pas optimiste qui veut, haha. Il faut commencer par y croire, le reste vient après. Aaron m’avait appris ça, c’était l’une de nos premières leçons. Si l’idée de ne peut-être jamais passer pro te décourage, ça ne sert à rien de commencer à jouer. C’est quelque chose que l’on garde toujours en tête, mais qu’on oublie sur scène, sinon ça ne passe jamais. D’une certaine manière, c’est ça. Je me demande si Niels, il pense pareil.

« Ce qu’on a envie de faire... je t’enverrai mon mail en message, comme j’ai ton numéro. Mais côté référence, je sais pas trop. De manière générale, je pense que j’aime jouer des mélodies calmes et apaisantes pour l’âme... quelquefois un peu plus up-beat, d’autres fois plus mélancolique. J’ai soupiré, comme pour évacuer une partie du stress de cette évaluation. Même si, finalement, j’étais plutôt à l’aise maintenant... ce n’est jamais bon de retenir tout ça.

Je suis curieuse d’entendre ton style, à toi aussi. Je n’y connais rien en saxophone, mais ça me donnera déjà une idée de ce qu’on peut arranger ensemble, » ajoutai-je en riant.

Les éclats de rire, l’ambiance tamisée des rayons du soleil déclinant à travers les rideaux, tout cela résonnant doucement dans l’appartement, comme une fin d’après-midi à laquelle on se serait fait plein de souvenirs. Et en attendant... on fait quoi ? Je veux bien... jouer encore un morceau.


Celui-ci était plus calme, plus doux que les précédents. Peut-être aussi à cause du tempo, plus lent qu’il n’aurait dû l’être. Il pouvait probablement le deviner, ce morceau n’était pas non plus à jouer par une seule guitare à l’origine. Un arrangement que j’avais... emprunté à quelqu’un. Ce n’était pas exactement pour Niels, j’avais juste eu envie de le rejouer sur le moment. Une théorie du bonheur... c’est joyeux et triste à la fois. Tout en entamant le dernier couplet, je sentis encore cette pointe de nostalgie, ce murmure qui me dit qu’il faut partir.

« Je crois que je vais m’arrêter là, je lâchai en m’étirant, retirant la sangle de la guitare pour la déposer contre le canapé, à côté de moi. J’étais à deux doigts de m’affaler sur la moitié libre de la couche, s’il n’avait pas été là... Je te raccompagne en bas ? J’imagine... que tu as des choses à faire toi aussi. Et puis, tu me tiens au courant pour les répets’. »

Alors, j’suis prise ? Ah mince, j’te demande pas ton avis ! Pouffe de rire. Enfin, il me l’avait laissé entendre, après tout, au moins jusqu’à voir comment accorder nos styles. J’ai souri et me suis relevée d’un bond, fallait que je décolle de ce siège de toute manière. On se reverra une prochaine fois... surement, bientôt.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fonce, oublie que tu n'as aucune chance ♫ • ft. Niels
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus aucune PUB!!!
» Oublie de fermer la chambre à clé (pv Vassago).
» Je ne t'oublie pas...
» "J'oublie toujours, de t'oublier." PV, Liévre
» Je ne t'oublie pas ( Rp )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La cité scolaire de Kousha :: Centre-Ville-
Sauter vers:  
Top-Sites