Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tu Fui, Ego Eris [PV: Xyumu Okawa]Auteur
MessageSujet: Tu Fui, Ego Eris [PV: Xyumu Okawa]   Dim 11 Mar 2018 - 18:04

Une brise caressait les doigts de la jeune demoiselle qui, en cette soirée brumeuse, avait choisi un lieu très étrange pour méditer. Ce n’était pas un endroit qu’elle appréciait tout particulièrement, ni qu’elle abhorrait. Il n’y avait aucune raison qui guidait ses actes, mais, après tout, avons-nous toujours besoin d’une raison ? Et surtout, qu’en était-il de la raison pour Soo-hyun… Elle qui venait de se faire jeter sur une île « magique » sans espoir de pouvoir s’y échapper ? Il lui fallait du temps pour s’adapter, et c’est pour cela qu’elle explorait et songeait à toutes les possibilités qui s’offraient à elle dans cette réalité folle. C’est pourquoi ses actions étaient incohérentes, pour le moment. C’est pourquoi elle avait décidé de juste s’arrêter dans ce cimetière, le temps d’un instant.

La jeune artiste naviguait entre les pierres tombales. Aucune ne se ressemblaient, aucune ne sortait du lot, les différences de chacun disparaissant petit à petit à leurs morts. Soo-hyun ne pouvait pas s’empêcher de s’imaginer la vie qu’avait eue chacun des résidents de ce « quartier ». Des petites histoires palpitantes, ennuyantes peut-être ? Y’avait-il encore quelqu’un en vie pour les conter, ou étaient-elle perdues à tout jamais ? C’était un étrange sentiment, pesant mais libérateur, que de savoir que même dans cette étrange situation, la fin restait la même: l’oubli, la solitude, le repos. Sa propre existence sans intérêt la préoccupait soudainement moins.

Elle semblait se rendre compte que parmi tant d’autres, sa réaction à tout cela n’était au final pas unique. Penser à un nouveau départ, une nouvelle chance, elle n’était probablement pas la seule, et dans ces tombes se trouvaient sûrement des gens qui, comme elle, avait dût se saisir de cette nouvelle opportunité pour faire quelque chose de nouveau, peut-être ? Qu’en était-il de ceux qui vivaient une vie heureuse ? On ne peut pas quitter l’île, ce n’est pas une nouvelle facile à digérer quand notre vie était déjà toute faite et toute préparer au-delà des océans…

Elle s’arrêta soudainement. Soo-hyun sentait une aura étrange qui pesait sur le cimetière. Ce n’était pas les tombes, ce n’était pas le cimetière. Elle ne s’attendait pas à voir une goule soudainement s’échapper de sa prison pour venir la dévorer, non. Une personne à la présence intense était proche d’elle, émanant d’une aura profonde qui était contenu derrière un voile, un voile similaire au sien.

Les questions auraient pu fuser dans son esprit, mais la confrontation semblait inévitable, elle se devait d’être polie, elle ne savait pas si c’était un gardien ou juste un visiteur tardif. C’était son habitude, son instinct, elle était programmée ainsi. Seuls ces mots sortirent de sa bouche :

« Tu fui, ego eris… Ce que tu es, j’étais… Ce que je suis… Tu seras. N’est-ce pas là… une belle phrase pour qualifier ce lieu mystique et mélancolique… ? »

Elle en avait presque oubliée sa voix brisée, mais elle garda une attitude calme et posée, sa posture était droite et son visage était souriant. Elle rayonnait faussement dans ce cimetière illuminé par quelques lampadaires seulement.


avatar


Féminin Date d'inscription : 10/02/2018
Occupation : Mangaka
Sexualité : Asexuelle
Messages : 5


Voir le profil de l'utilisateur

1 ★ - Basic


MessageSujet: Re: Tu Fui, Ego Eris [PV: Xyumu Okawa]   Jeu 19 Avr 2018 - 15:21

La jeune prophète pleurait discrètement près d'une de ces pierres aux noms s'effaçant doucement avec le temps. Elle ne dégageait pas de son, elle ne faisait que gigoter un peu alors que les larmes sortaient plus vite qu'elle ne le voulait de ses yeux pour couler le long de son visage. Un nom oublié figurait sur la vieille pierre usée, un nom qu'elle connaissait. Les lettres semi effacées ne pouvaient que cacher à moitié le nom hispanique que la pierre avait contenu. Le contraste entre les couleurs ternes de cet endroit et le rouge vif des roses que la prophète avait posé dessus pour la décorer était mélancolique, si ce n'était plus. La violette se calma en entendant quelqu'un arriver. A la fois, elle se sentait libre dans ces moments, seulement entourée de mort, mais une fois qu'un autre vivant venait, elle s'obligeait à s'arrêter. Même si elle s'y sentait en sécurité, elle ne trouvait pas ces endroits moraux pour autant... Entasser les morts ainsi dans des trous semblables, des tombes semblables et des mêmes pierres, c'était  triste. Juste triste, il n'y avait rien à ajouter, aucune explication, c'était la déshumanisation la plus finale, une déchetterie à humains au milieu des villes. Mais ce que lui dit la jeune fille derrière elle n'était pas complètement faux, ou du moins, était un peu vrai... Cette déchetterie humaine pouvait être aussi prise comme un zoo à mort, l'un des derniers lieux où la vie et la mort communique et où la seconde prépare la première à se finir de manière plus reposée.

La violette se releva doucement en dépliant ses genoux, les yeux encore un peu rouge de ce qu'elle faisait mais les joues essuyées rapidement du poignet avant. "J'aurai préféré le terme... Tempus Fugit, car ce que vous dites décrit, même implicitement, qu'ils sont encore... Alors que c'est tout le contraire, ils ne sont plus, c'est bien pour ça qu'on pleure." Elle se rappelait alors des belles et longues mèches blondes qui autrefois se laissaient portées au vent, les yeux plus bleus que la plus belle des mers, et ça, d'une seconde à l'autre, disparaître. Les cheveux devenant poussières et le corps sans vie pourrir sur le sable froid que l'eau attaque à chaque petite vague qui vient. Les yeux bleus, autrefois fenêtre de l'âme, ne devienne plus que miroir des siens. Les lèvres rosées prennent la couleur du sang et finalement même cette poitrine et ce coeur chaud comme un volcan en éruption ne deviennent qu'un être glacé de plus. Son regard, son sourire, son rire, tout ça ne devient plus réel que par un souvenir qui lui aussi disparaîtra à la mort. Tout les bons sentiments qu'elle a eu sont tels des bandes argentiques brûlées sans pitié, comme si jamais elle ne les avait vécu.






avatar


Féminin Date d'inscription : 30/07/2015
Sexualité : Théophile ?
Messages : 218


Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Partner


 

Tu Fui, Ego Eris [PV: Xyumu Okawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SUJET TERMINE - Bombe Humaine - Caractère explosif? [Eris]
» Errer fait réfléchir [Eris]
» Sois mon ennemi, au nom de l'amitié [Eris] - Terminé
» ~ Eris, Déesse de la discorde [FINI]
» [Joker] Eris Nox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La Ville d'Amishawa :: Cimetière-
Top-Sites