Partagez | 
 

 Welcome home ...

Aller en bas 




Invité
Invité
MessageSujet: Welcome home ...   Dim 28 Jan 2018 - 7:20


"C'est un appartement spatieux, orienté plein Nord et doté de trois pièces. La plus grande est composée d'un hall d'entrée, auquel est accolée l'espace cuisine, et du salon. A gauche de l'entrée se situe la chambre et au coin opposé se trouve un bureau. A droite de la chambre, sont située la salle de bain, avec une baignoire assez grande pour deux personnes, une douche à l'italienne, un lavabo ainsi qu'un grand miroir, et les toilettes à part. Dans la chambre, il y a un grand lit deux places, avec deux tables de chevet, une penderie, et une bibliothèque, ainsi qu'une commode. Le bureau se compose d'un grand bureau sur lequel trône un ordinateur fixe à deux écrans, ainsi qu'un portable à côté. Il y a aussi une grande bibliothèque, un piano électronique, quelques posters et une plante verte. Le sol du hall est recouvert d'un grand tapis à motifs nordiques, et la cuisine possède trois plaques de cuisson, un réfrigérateur américain, un meuble à vaisselle, un four, un micro-ondes, une machine à café, un évier et un lave vaisselle. Dans le salon il y a une grande télévision 106 centimètres, un canapé, deux plantes, un home-cinéma et une fenêtre."

C'est un peu après midi, alors que le soleil perçait enfin pour prodiguer une réconfortante mais encore timide chaleur sur l'île, que les deux jeunes nordiques arrivèrent à l'appartement du jeune homme, situé au deuxième étage avec ascenseur. Tyr déverrouilla la serrure avec un porte clés personnalisé, puis ouvrit la porte qui donnait sur le hall d'entrée. La lumière du soleil inondait la pièce depuis la grande fenêtre du salon. Le jeune homme retira ses chaussures et invita son hôte à en faire de même, après l'avoir fait pénétrer.

- Voilà, c'est mon chez moi ! C'est assez grand pour deux, tu pourras rester ici jusqu'à ce que tu trouves quelque chose …

Il se dirigea alors vers sa chambre, tout de suite à gauche après l'entrée, pour y déposer les affaires de la jeune femme sur son lit, sans les déballer. Puis il revint auprès d'Alkaïd.

- On déballera tes affaires dans l'armoire plus tard. Je vais aller préparer le repas là …

Il lui indiqua alors la porte adjacente à celle de la chambre.

- Tu peux aller y prendre une douche ou un bain en attendant que ce  soit prêt. Sinon tu peux rester sur le canapé pour te reposer, la télé reçoit toutes les chaînes du satellite, et tu peux aussi jouer à la X-Box One si ça te branche. J'ai pas mal de jeux, tu devrais y trouver ton bonheur.

Il la regarda avec un sourire non feint, espérant qu'elle se sentirait comme chez elle assez rapidement, et que son séjour dans ce grand et confortable appartement lui permettrait de mieux appréhender le début de sa nouvelle vie. Il commença de se diriger vers la cuisine, puis son petit doigt de pied heurta le coin d'un  meuble en bois.

- AAAAAH PUTAIIIIIIIIIIN ! Ca fait mal !

Il sauta à cloche-pieds un moment, se massant le doigt douloureux. Il devait être ridicule … Mais le fait d'avoir heurté ce meuble précis lui rappela qu'il devait lui dire une chose :

- Oh d'ailleurs, dans ce meuble il y a toutes mes bouteilles d'alcool et mes cigares, ainsi que mes Red Apple. Tu peux te servir, à condition de me demander avant ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 23/05/2017
Occupation : Spécialiste du surnaturel / aide à la Pension “Les Étoiles Sucrées”
Sexualité : Bisexuelle
Messages : 33

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Re: Welcome home ...   Dim 28 Jan 2018 - 11:33

La marche fut beaucoup plus fatigante que ce que la jeune femme avait prévu, et pourtant le Norvégien avait adapté sa vitesse à la sienne. Ce n’était pas tant à cause de sa blessure, qui au final était moins douloureuse après qu’elle se soit réchauffée un peu, mais c’était plutôt causé par sa condition générale actuelle. Et encore, elle devait beaucoup à Tyr, sans qui ce serait encore pire. La culpabilité qu’elle ressentait à chaque fois qu’il l’aidait ne c’était pas dissipée, loin de là, mais maintenant qu’Alkaïd eut la tête un peu plus reposée, elle se rendait compte qu’elle n’avait pas bien le choit. Sans lui, dans son état, elle ne savait pas combien de temps elle aurait tenu le coup, elle aurait certainement fini à la rue, voir pire.
Pendant le trajet, elle apprit de nombreuses choses sur l’île : sa géographie, ses villes, ses habitants, la possibilité de communiquer à l’extérieur… C’est surtout ce dernier point qui l’enthousiasma : Avec sa disparition, son gang était probablement désormais détruit, ou dans les mains de quelqu’un d’autre. Dans tous les cas, ça signifiait qu’elle ne percevrait plus rien des bénéfices de son organisation. Mais communiquer avec l’extérieur lui permettrait tout de même de conserver son job de couverture en tant que designer. Ce n’était qu’une distraction à l’origine, mais ses talents avaient été reconnus, ce qui lui permettait donc de gagner une certaine somme d’argent, bien que pas énorme. Elle pourrait au moins garder ce job, et c’était déjà pas mal.
D’ailleurs, elle se garda bien de mentionner ses anciennes activités illégales à Tyr, restant très vague sur son passé. Elle trouvait que ce n’était pas très honnête, vu qu’il lui avait raconté avec assez de détail le siens, mais la prudence avant tout.
C’est dans le bus que la fatigue frappa à son plus fort. Piquant du nez toutes les 30 secondes, elle la sentit s’abattre sur elle comme un coup de batte de baseball derrière la tête, et elle savait bien quel effet ça faisait. Elle utilisa probablement l’épaule de Tyr comme oreiller plus d’une fois, mais elle était trop dans le cirage pour s’en rendre compte.

Arrivés à l’appartement, Alkaïd ne put s’empêcher d’être légèrement curieuse et anxieuse de voir à quoi ressemblait l’appartement d’un millionnaire. Elle ne fut pas déçue. En soit l’appartement ressemblait assez à leur maison à Helsinki, mais le fait qu’il soit au deuxième étage et si spacieux lui donnait une toute autre impression, une sorte de modernité assez différente de la maison qu’elle connut toute sa vie. Jusqu’ici, la lettre ne mentait pas : à part les rues et les environnements qui étaient différents, tout avait été recréé fidèlement. Tellement qu’il fallut qu’elle s’en fasse la remarque avant de se souvenir qu’elle était sur une île. Impressionnant.

Hochant la tête aux instructions de Tyr, un peu dans les nuages, Alkaïd commença à se déshabiller, enlevant son manteau, sa veste plus légère et ses bottes, les laissant en vrac dans l’entrée, en un petit monticule entièrement noir, la laissant désormais en débardeur. Visiblement, ne pas être chez elle, sur une île complètement inconnue ne perturbait pas ses petites habitudes, incluant son bordélisme habituel. Elle observa les lieux avec attentions, pour se familiariser avec : Ce n’est pas qu’elle comptait s’éterniser chez lui, mais en faisant ainsi, elle espérait se faire aussi petite que possible, et ne pas déranger. Juste le temps de se reposer un peu.

Malgré toute la retenue du monde, la jeune finlandaise ne put s’empêcher de pouffer de rire à la merveilleuse action de son hôte. Son rire fut vite interrompu à la mention de ce qui avait dans le meuble. Alcool. C’est ce dont elle avait besoin tout de suite. Elle n’attendit pas qu’il ait fini sa phrase pour s’agenouiller et s’apprêter à ouvrir le meuble, mais se retint au dernier moment en l’entendant finir, dans un souci de civilité.

-Tssk… Entendu, mon chien de garde~

Réfléchissant un instant, elle se releva, une grimace de douleur apparaissant sur son visage en même temps, puis se dirigea vers la grande fenêtre du salon.

-Il vaut mieux que je ne prenne rien de fort, j’ai l’estomac vide, et la fatigue aidera pas… Je préfère encore éviter de finir sous la table à cette heure-là.

Ouvrant la fenêtre, elle sortit une cigarette de son paquet à elle, l’alluma, et s’accouda à la fenêtre, songeuse. Il faisait froid, et le vent qui lui passait dans les cheveux était chiant, mais elle fit fi de tout ça. Elle se sentait triste, affreusement triste, et désemparée. Elle n’avait pas eu l’impression de perdre ainsi contrôle de sa vie depuis très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Welcome home ...   Lun 29 Jan 2018 - 5:29

Tyr ne put s'empêcher de grogner lorsqu'elle l'appela son « chien de garde », mais il n'émis aucune remarque, ne souhaitant pas s'énerver comme il l'avait fait plus tôt, un peu sans raison … Le jeune norvégien ne fit pas spécialement attention au bordel qu'elle commençait à laisser traîner dans l'entrée de son appartement, se disant qu'il pourrait toujours lui faire ranger plus tard, quand elle aurait le ventre bien rempli. Il continua alors sa route jusqu'à la cuisine, puis s'installa derrière les fourneaux. Son ventre commençait à crier famine, aussi il se dépêcha de s'atteler à sa tâche.

En tout premier lieu, le jeune homme sortit une bouteille de vin de France qui se marierait à la perfection avec le plat qu'il s'apprêtait à préparer, afin qu'elle s'accomode à la température ambiante et que son contenu gagne en saveur : un Bordeaux, Graves de Vayres blanc, 2016. Le vin n'avait jamais vraiment été sa spécialité, mais il souhaitait profiter de l'enseignement qu'il avait reçu en la matière, alors qu'il vivait comme un prince dans son grand manoir en Norvège, pour apporter une note plus « grandiose » à ce premier repas que la jeune femme prendrait ici, elle qui devait plutôt être habituée à manger sur le pouce. Et cet enseignement lui avait avant toute chose appris qu'un bon saumon fumé se mangeait accompagné d'un vin blanc sec et jeune, de préférence recherché.

Ensuite, Tyr se dirigea vers le réfrigérateur afin d'en sortir une assiette de belles tranches de saumon norvégien fumé, qu'il avait fait mariner pendant 48 heures dans un peu de sel, du sucre et de l'aneth. Il récupéra également un saladier dans lequel avait été mis à réhydrater des morceaux de tørrfisk, de la morue salée et séchée. Il laissa l'assiette contenant la marinade de côté, puis s'occupa de faire dégorger le poisson séché dans l'évier, à travers une passoire. Puis, il se pencha et ouvrit la porte d'un meuble du coin de sa cuisine, dans laquelle se trouvait un grand sachet de pommes de terres charnues et épaisses, parfaites pour une cuisson vapeur. Un rapide tour dans le meuble où étaient rangés les ustensiles lui fit sortir une large cocotte minute verte, et il la posa sur une des plaques de cuisson, avec un peu d'eau au fond. En attendant que cette dernière siffle, Tyr éplucha les pommes de terres, et les réserva dans la cocotte.

Peu de temps après, alors qu'il commençait à préparer une crème à l'aneth, il se souvint qu'il avait oublié d'ajouter la morue dans la cocotte, et il répara bien vite cet oubli, devant faire infuser les pommes de terre avec la saveur du poisson, tout en faisant cuire ce dernier. En effet, il comptait dresser les deux poissons avec la crème à l'aneth afin de faire un chaud-froid aux deux poissons, qui s'accompagnerait parfaitement de l'écrasé de pomme de terres. Un rapide coup d'oeil aux épices qui lui étaient disponible lui firent sortir un petit pot de baies roses, le jeune homme estimant que la douce saveur piquante et sucrée s’accommoderait parfaitement avec son plat.

La cocotte commença à siffler, et il devait désormais attendre une trentaine de minutes avant de dresser les plats et de pouvoir les servir. Il prépara donc les couverts sur une petite table pour deux, qu'il recouvrit d'une petite nappe. Il sortit également trois paires de verres, une pour le vin, une pour l'eau, et une pour l'apéritif.

- Tu veux boire quelque chose avant de manger ? Peut être une vodka … J'ai peur que le whisky ou le rhum ait un goût un peu trop prononcé pour le plat que nous mangerons après ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 23/05/2017
Occupation : Spécialiste du surnaturel / aide à la Pension “Les Étoiles Sucrées”
Sexualité : Bisexuelle
Messages : 33

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Re: Welcome home ...   Mar 30 Jan 2018 - 17:07

Plongée dans ses pensées, Alkaïd ne fit guère attention aux divers bruits d’ustensiles liés à la préparation de leur repas. En fait, pendant un moment elle oublia même totalement Tyr et son appartement, prise par la nouvelle perspective du monde dans lequel elle était arrivée qui s’offrait à elle par cette fenêtre au deuxième étage : Des cimes d’immeubles qui lui étaient inconnus, des arbres qui ne sont habituellement pas présent en Finlande à cause du climat et au loin, en regardant bien, on pouvait y apercevoir la mer. Elle était bien sur une île, rien de tout ça n’était invention. Même le ciel et l’air lui paraissaient étrangers, l’odeur de ce dernier étant différent, peut-être plus doux que celui d’Helsinki. Ce n’était qu’après s’être enfin posée un moment que la réalité commençait enfin à faire son chemin dans son esprit, à défaut de faire sens. Non, elle n’était plus à Helsinki, elle n’était plus en Finlande, et probablement plus quelque part qu’une carte de la Terre pourrait pointer. Elle se sentait seule. Affreusement seule.

Mais elle ne l’était pas réellement, et un bruit venant de la cuisine le lui rappela. Quand Alkaïd sortit de sa rêverie, elle se constata à moitié avachie sur le fenêtre, dans une position loin, très loin d’être féminine, mais ce n’était pas comme si elle l’était très souvent. Pire, sa cigarette s’était consumée toute seule. Grognant après cette dernière, elle jeta le mégot par la fenêtre. Décidée à en fumer une en entière, elle en reprit une, avant d’être arrêtée dans son élan par une odeur particulièrement familière s’échappant dans la cuisine. C’était de la morue, définitivement ! Elle n’avait pas vraiment fait le lien lorsque Tyr lui donna le nom du plat qu’il allait faire, plus tôt dans la journée. L’odeur était semblable, quoi qu’un peu différente de ce qu’elle avait pu manger dans son pays, probablement une recette de là d’où il vient, se dit-elle. Et c’était probablement la seule chose familière qu’elle avait rencontrée sur l’île jusqu’à présent. Se perdant dans cette sensation de nostalgie, elle ne put s’empêcher de murmurer :

-Alioth adorerait ça…

Sous le choc de ce qu’elle venait de dire, Alkaïd tomba à genoux. Alioth, son cher frère… Elle l’avait complètement oublié dans le tourbillon d’évènement actuel. C’était le détail massif qu’elle avait oublié depuis son arrivée. Alioth était toujours disparu. C’était en le cherchant qu’elle avait été mise à mal, et maintenant qu’elle était sur l’île, il lui était impossible de reprendre sa recherche. D’une main tremblante et précipitée, elle sortit son portable, cherchant le dernier message d’Alioth qu’elle avait reçu : c’était toujours le même, aucuns des messages qu’elle lui avait envoyés ensuite n’avait eu de réponses. La panique et l’anxiété qu’elle éprouvait était évident sur son visage. Tétanisée et renfermée sur elle-même, c’est à peine si elle réagit à la question de Tyr. Lâchant son téléphone, elle replia ses jambes, et agrippa ses propres bras, ses ongles se plantant avec force dans sa chair. Sa vilaine habitude revenait au galop. Elle savait qu’elle ne devait pas le faire, mais c’était plus fort qu’elle. Très vite, elle se mit à gratter là où ses ongles s’étaient plantés, des marques rouges jurant grandement avec sa pâleur naturelle apparaissant progressivement. Elle ne devait pas être ici. Elle devait revenir. Elle devait chercher son frère. Elle devait le sauver.
Ces phrases tournaient en boucle dans son esprit. Il n’y avait plus de place pour quoi que ce soit d’autres.

-Alioth… je dois retrouver Alioth… Je dois partir… Où es-tu... Alioth…
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Welcome home ...   Ven 2 Fév 2018 - 22:08

Il revint dans la salle, et reporta son attention sur la jeune femme, attendant sa réponse avec un sourire au coin des lèvres. En fait, quelque chose emplissait son cœur d'une chaleur appréciable lorsqu'il la voyait ainsi, penchée sur le balcon, en train de fumer avec nostalgie une cigarette de son paquet. Tyr n'arrivait pas à distinguer d'où il était la marque de ses cigarettes, aussi il s’avança d'un pas assez lent, ne souhaitant pas briser l'atmosphère créée par ce moment.

Le jeune homme la regarda de haut en bas, détaillant du regard chaque centimètre carré de ce qu'il voyait. Il regarda ses longs et lisses cheveux d'un noir de jais, sa frange impeccable, ses yeux et son visage doux, ses fines lèvres et son menton. Son regard continue vers ses épaules, frêles et fragiles, sa petite poitrine dont il devinait assez facilement la forme à travers ses vêtements, son ventre, puis ses hanches. Un sentiment étrange naquit en lui à cet instant, à la fois attendrissant et effrayant. Mais il le réprima, car il savait inconsciemment qu'il n'avait pas le droit de s'y laisser aller.

Cependant, alors qu'il était désormais tout près de la jeune femme, elle murmura quelque chose d'inaudible, mais qui dut lui glacer le sang … En une fraction de seconde, tout s'effondra, à commencer par Alkaïd. En fait, il ne se rappela pas bien ce qui se passa à partir de ce moment là, seulement d'une sombre panique. Il cria, courut dans tous les sens, peut être … Il y avait du sang, des larmes, des complaintes. La pièce, pourtant éclairée par la grande fenêtre, était si sombre qu'il ne pouvait distinguer le corps tétanisé de la finlandaise qu'avec une grande peine. Ses propres mains disparaissaient à la périphérie de sa vision …

Dans les bribes de ses souvenirs, il entendait du verre brisé, et des appels à l'aide, mais il ne se rappelait absolument lequel d'entre eux avait pu les lancer. Peut être avait il essayé d'appeler une ambulance, peut être s'étaient ils battus, qu'elle s'était défendue farouchement, le blessant grièvement, ou encore peut être qu'il l'avait blessée … Ses propres émotions s'enchainaient à un rythme frénétique, et son cerveau ne comprenait plus du tout, ne trouvant aucun point d'ancrage dans la réalité.

- CA SUFFIT !!!!

Il venait de saisir la jeune femme par les épaules, mais pas avec ses bras... D'étranges volutes de matière noire et fumante s'échappaient de son corps, comme de longs et fins appendices, qui semblaient n'avoir aucune substance, mais qui avaient pourtant réussi à la soulever … Son visage s'était figé en un rictus atroce, ses sourcils froncés, sa mâchoire crispée, de laquelle s'écoulait un léger flot de sang, car il s'était mordu la langue. Tout ce que l'on pouvait lire sur sa face était une violente colère.

En vérité, il n'était pas rendu furieux à cause d'elle, mais plutôt face à sa propre impuissance. Tout était allé si vite dans sa tête qu'il s'était au final retrouvé face à cette jeune femme, sous sa responsabilité, et complètement anéantie. Toute la tension disparut, et la pièce retrouva sa luminosité. Tyr s'effondra sur ses genoux, interdit, regardant avec des yeux écarquillés la jeune femme qu'il venait de laisser retomber avec douceur sur le sol, faisant fi des dégats causés dans l'appart, de la table basse en verre brisée, et du sang qui coulait lentement de son avant bras gauche, maculant le sol d'une blancheur éclatante.

Il se pencha alors vers elle, et posa sa main propre sur son épaule.

- C'est terminé maintenant ... On ne peut pas partir de cette île, il n'y a plus que toi et moi ... Et je veillerais sur toi ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 23/05/2017
Occupation : Spécialiste du surnaturel / aide à la Pension “Les Étoiles Sucrées”
Sexualité : Bisexuelle
Messages : 33

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Re: Welcome home ...   Dim 4 Fév 2018 - 18:54

Alkaïd était tétanisée, complètement renfermée sur elle-même, ne voyant qu'à peine ce qu'il y avait en face d'elle quand tout parti en vrille. Alors que ses propres émotions commençaient à devenir chaotiques, ses pouvoirs en firent de même. Dans toute la pièce, un étrange brouillard épais et noir se leva d'un coup, la plongeant dans une obscurité presque totale. Malgré sa relative faiblesse, répondant à ses émotions, son apparition soudaine brisa des verres trop près d'elle, s'ajoutant en plus à la confusion du moment. À la fois terrorisée par ce qui se passait autour d’elle et encore chamboulée par ce qu’elle venait de se rendre compte, elle planta ses griffes encore plus profondément dans la chair, jusqu’à ce que le sang en coule. Dans son état, elle ne se rendit même pas compte de la douleur, ou même du sang tout court.

-Alioth… Alioth…

Elle ne comprit pas non plus ce qui se passa après, si ce n’est qu’elle se retrouva soulevée un moment. Prenant un peu plus conscience de son environnement, elle comprit qu’il s’agissait de Tyr, mais ne pouvait ni clairement le voir, ni comprendre comment elle était tenue en l’air. L’instant ne dura pas longtemps, juste assez pour que la surprise dissipa le brouillard qu’elle avait projeté contre son gré. Un des verres qui avaient éclatés l’avait visiblement touché, celui-ci saignant au bras gauche, mais les bras d’Alkaïd n’étaient eux pas non plus dans leur meilleur état, charcutés par ses propres ongles. Elle se laissa alors poser au sol, ayant un mal fou à comprendre les évènements des quelques dernières minutes. L’expression sur son visage reflétait bien son incompréhension.

Sous les mots de Tyr, Alkaïd laissa tomber tous faux-semblants. Ne pouvait plus retenir les larmes qui s’étaient accumulées jusque-là, elle attrapa la main de Tyr assez brutalement, plantant de nouveau ses ongles dedans, mais ne la retira pas de son épaule, et baissa la tête en même temps. Elle ne l’admettrait jamais, mais elle avait besoin de quelqu’un auprès d’elle, et le choix c’est porté sur lui. Bien que ce fût un peu plus par la force des choses que par choix, avec la gentillesse dont il lui avait fait part, elle ne pouvait imaginer demander ça à personne d’autres. Le visage caché par sa frange, les larmes coulèrent en silence le long de son visage, silence seulement interrompu par ses inspirations irrégulières, et par ses murmures, répétant encore et encore le nom de son frère disparu. Pendant qu’elle évacuait sa peine ainsi, son autre main était toujours profondément plantée dans son bras, des gouttes de sang perlant le long de ses ongles noirs et de ses doigts. On pouvait voir ça comme une façon secondaire de pleurer pour elle…
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Welcome home ...   Jeu 8 Fév 2018 - 0:46

La tension qui s'était accumulée si rapidement éclata comme une bulle, de façon encore plus instantanée. Tyr l'attrapa d'un geste presque naturel, et la serra doucement contre lui, la laissant vider son sac contre son torse. De sa hauteur, il ne pouvait ni voir, ni entendre, ni même sentir si elle sanglotait tout contre lui, ou si elle se trouvait dans un état aussi catatonique que le sien. C'est à cet instant qu'il vit le bout de verre planté dans son bras gauche, et le sang qui s'écoulait à petits flots de la plaie. Il préféra ne pas retirer le corps étranger tout de suite, se disant qu'il le ferait lorsqu'il aurait terminé de rassurer la jeune femme. Une douleur piquante commença à poindre à l'endroit où la chair avait été mordue à vif, et il serra le poing en réaction. Elle lui infligea alors une autre forme de douleur, avec ses ongles, sur l'autre bras. Tyr grogna silencieusement. Était-ce là sa façon à elle de lui demander de rester, de ne pas partir, et de s'occuper d'elle ? C'était si tristement poétique que cela arracha un pâle sourire sur le visage du jeune homme. Par se paroles il venait effectivement de s'engager à veiller sur elle et de tâcher de lui faire vivre une belle vie sur cette île. Il venait en quelque sorte d'accepter de devenir son chien de garde, peut être parce qu'il était tombé sous son charme physique, ou parce qu'il avait percé à jour les profondes lacérations qui recouvraient son cœur meurtri et saignant.

Tyr regarda un instant le sol, plus précisément les tâches écarlates qui le maculaient par-ci, par-là. Il y avait aussi bien le sien que celui d'Alkaïd. Il pencha la tête, un peu étourdi. Il n'en avait pas perdu tant que cela, mais il se sentait fébrile … La sonnette du minuteur le tira un peu de sa rêverie, et il fit un pas en direction de la cuisine, de façon automatique, avant d'être stoppé net par la jeune femme qui refusait de le lâcher, ses ongles arrachant à leur tour sa peau à lui. La douleur perça, et il saigna de ce bras-ci également. Cette scène était un peu surréaliste, effectivement, mais le monde entier lui paraissait complètement distordu à ce moment précis. Il ne parla pas, et afficha seulement un sourire secoué de spasmes étranges à mesure que les gouttes de sang coulaient de ses deux bras sur le sol. Puis il finit par approcher son bras gauche de son visage, pour en retirer le morceau de verre qui y était planté avec ses dents. Cette action le fit grogner, et le sang coula de plus belle, ce qui le fit comprendre que sa blessure était plus profonde et grave qu'il ne l'avait imaginé. Il utilisa sa magie, la comprenant désormais assez pour pouvoir entreprendre une telle chose, pour créer une espèce de plaque d'écailles et de pointes sur son avant bras, stoppant momentanément hémorragie. Ensuite, avec une infinie patience, il attrapa délicatement les deux mains de la jeune femme, chacune à leur tour, pour détacher ses griffes de leur peau, se faisant rassurant.

Tyr ne comprenait pas ce qu'elle murmurait, mais c'était toujours le même mot, et en déduisit que ce devait être quelque chose de très important pour elle, qu'elle avait probablement perdu à tout jamais en arrivant sur cette île. Une nouvelle fois, il fut pris de pitié pour cette pauvre chose sans défense, et il la serra un peu plus contre lui. La vie était parfois une cruelle salope … Mais Tyr se ressaisit, mu par une vague étrange qui remontait de l'arrière de son crâne. Il la laissa un instant pour sortir le repas du feu, afin d'éviter qu'il ne soit trop cuit, et fit évacuer la vapeur de la cocotte. Puis il passa à côté d'elle en se dirigeant vers la salle de bain.

- Suis moi, s'il te plaît.

Il devait nettoyer et panser leurs blessures, car ils allaient perdre encore du sang et risquer de tomber dans les pommes … Et il fallait nettoyer le sol, ramasser les débris de verre …
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 23/05/2017
Occupation : Spécialiste du surnaturel / aide à la Pension “Les Étoiles Sucrées”
Sexualité : Bisexuelle
Messages : 33

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
1 ★ - Basic
MessageSujet: Re: Welcome home ...   Jeu 15 Fév 2018 - 16:29

L'étreinte de Tyr ramena peu à peu Alkaïd de l'abîme dans lequel elle était tombée, de l'espèce de labyrinthe de désespoir dans lequel elle s'était engouffrée par erreur, vers la réalité. Reprenant progressivement ses esprits, la honte et la colère qu'elle avait ressentie envers elle même un peu plus tôt furent ravivées de plus belle. Non seulement s’était elle permise de se laisser aider par le jeune homme, mais ce qu’elle venait de lui montrer était lamentable au possible. À un étranger ! Tout ce qu’elle voulait faire à présent, c’était prendre ses affaires, se tirer, et probablement donner des coups de tête sur le mur le plus proche jusqu’à qu’elle tombe dans les pommes. Et pourtant, elle se trouvait dans l’impossibilité de défaire son étreinte. Ce n’était pas une question de force ou quoi, simplement que quelque chose en elle refusait de partir maintenant. En regardant bien, c’était peut-être bien la première fois que quelqu’un avait l’air de vraiment s’inquiéter pour elle…
Quand Tyr se détacha d’elle à l’appel du minuteur, la Finlandaise se surprit à être déçue de ça. Elle avait déjà arrêté de pleurer, mais le pincement au cœur qu’elle ressentit à cet instant renforça quelque peu sa prise sur la main de ce dernier. Elle s’en rendit compte assez vite, et se décrispa aussi tôt, mais cela contribua encore plus à la haine qu’elle avait envers elle-même, envers l’égoïsme dont elle faisait preuve, et qu’elle ne pouvait contrôler. Ça ne la ressemblait pas. Pas du tout.

Entendant le grognement de Tyr, elle comprit que quelque chose s’était passé pendant sa crise. Il lui semblait bien avoir entendu un verre se briser, et il semblait que cela l’avait blessé. Il semblait que la brume qui s’était abattu sur l’appartement soit de sa faute : elle avait ressenti la même sensation, que quelque chose semblait s’échapper d’elle, lorsqu’elle s’était battue à Helsinki, avant d’être emmenée sur l’île. Elle ne leva toutefois pas la tête pour valider son hypothèse, ratant la façon dont Tyr arrêta le saignement. Encore une fois, sa honte et son embarra l’empêchait de regarder le nordique en face.
Avec reluctance, Alkaïd défit son emprise sur sa main, se lâchant le bras par la même occasion. Elle profita alors de sa courte absence pour essuyer les restes de larmes sur ses joues tout en reniflant, ainsi que le sang sur ses bras et ongles sur ses vêtements, ne se rendant pas compte qu’il y avait aussi du sang de son hôte dessus. Heureusement que ceux-ci étaient noirs…

-Fait chier…

Hochant la tête à ses mots lorsqu’il revint, elle le suivit, en silence, évitant toujours de le regarder. Tout cela était beaucoup trop embarrassant pour elle, à tel point qu’elle sentit le sang lui monter dans les joues, mais avec son état actuel, elle était plus pâle comme un linge que vraiment en train de rougir. C’est en le suivant qu’elle remarqua l’épaisse plaque d’écaille et de pointes sur son bras, qui la fit frissonner rien qu’à son aspect vicieux, mais aussi validant son hypothèse. Sûrement ses pouvoirs, pour arrêter un saignement, ou se défendre peut-être. S’en voulant encore plus, elle continua de le suivre, la mine sombre.

Alkaïd s’arrêta devant l’entrée de la salle de bain, alors que Tyr, lui, en avait déjà franchi le seuil. Son sentiment de culpabilité ayant atteint un point qu’il lui était désormais difficile à supporter, il fallait au moins qu’elle dise quelque chose. Elle sera alors les poings, la tête baissée, toujours pour esquiver son regard, et l’éventuel jugement qu’il pourrait porter.

-… Je suis désolée… C’est de ma faute…

Elle voulait s’expliquer, montrer à quel point elle était désolée, offrir réparation... Mais les mots lui manquaient, elle n’arriva pas à formuler la suite de sa pensée. Sa voix trahit sa détresse et son conflit intérieur, chancelant dangereusement. Devant son impuissance, tout ce qu’elle pouvait faire était se mordre la lèvre, et attendre sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Welcome home ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome home ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» † Carry me home tonight.
» (discussion) Ocean Home

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Hors-RPG :: Archives :: RPs archivés-
Sauter vers:  
Top-Sites