Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Chapitre I.2 : L'Enfer, c'est les autres.Auteur
MessageSujet: Chapitre I.2 : L'Enfer, c'est les autres.   Lun 27 Nov - 16:00



Chapitre I.2

« L'Enfer, c'est les autres. ft. Nelly-Pi »


Premier Post


J'ai jamais réellement demandé à être heureux rien qu'une fois dans ma vie. Au contraire, je ne demandais absolument rien. Ma vie m'allait très bien. J'avais des amis, une famille aimante bien qu'embêtante au fond et j'avais même un petit succès avec les filles que j'aimais bien. J'aimais ma ville, les quartiers que j'empruntais avec mes amis pour rentrer des cours et m'allonger devant des animés japonais pour me vider la tête. J'ai jamais eu de gros problèmes avec l'école, avec mes notes, ni même avec mes professeurs... J'étais un garçon totalement normal et puis un jour. J'ai tout perdu. Ma famille avait disparu. Mes amis m'ont tourné le dos et je récupérais un père criminel, que je le veuille ou non. J'ai passé le reste de mon adolescence a le détester et l'admirer. Je n'avais que de la haine pour lui, malgré tout cet homme qu'était mon père n'a fait que me protéger, regagner mon cœur après chaque claque de rage que je pouvais lui envoyer. Je n'ai pas été tendre et pourtant lui m'attendait, les bras ouverts.

J'ai perdu cet homme il y a maintenant un mois. Je suis arrivé sur cette île il y a un mois. Ma vie était chaotique, mais parfaitement normale il y a un mois... J'aurais aimé que ça continu ainsi. Malgré tout ce que j'avais perdu, je ne voulais pas regagner quelque chose en échange. Depuis des années, je me demandais où ma famille était partie. Ils avaient abandonné mon père et maintenant moi ? J'avais tant de questions en tête, mais l'une d'elles revenait plus souvent que les autres. Pourquoi moi ? Le jour de la mort de mon père, j'avais déployé une énergie encore inconnue. J'avais senti une chaleur si puissante m'envahir, éclairant le paysage sombre du crépuscule se faisant bouffer par les ténèbres de la nuit. J'avais brûlé vif plusieurs personnes, blessant sévèrement d'autres... Mon corps avait mit si longtemps à se refroidir et pourtant mon père n'avait pas peur. Il m'avait aidé à me cacher jusqu'à ce que ces types en noir mettent la main sur moi. Mon père a tout tenté. Il les a repoussés, sans succès. Il leur a tiré dessus, mais alors dans un éclair littéralement, j'avais vu l'un de ces types électrocuter, l'autre tentant de le maîtriser. Mon père avait dégainé un couteau, le plantant dans la nuque d'un des types... De rage, le premier termina mon père sous mes yeux, le tuant en un éclair.

Je me suis juré que j'allais le venger en détruisant ce monde dans lequel ils me retiennent et tout ça commençait ce jour-là. Je devais tout d'abord prendre conscience de mon environnement et surtout avoir de la documentation sur ce qui m'arrivait. Cette ville était étrange. Il y en avait d'autre comme moi. Parfois avec des pouvoirs semblables et d'autres maîtrisant les éléments de la nature comme le feu, l'eau, la terre ou même l'air. Je sortais alors de mon petit appartement miteux, me dirigeant vers la bibliothèque la plus proche au centre-ville pour me rendre compte à quel point le monde était complètement barré. Arrivant à la bibliothèque, il n'y avait pas un seul bruit. Je me dirigeais naturellement vers le rayon histoire pour prendre plusieurs bouquins au hasard, espérant en apprendre sur l'histoire de cette île. Je posais ensuite mon sac et les livres sur une table pour commencer mes recherches, écrivant sur un cahier tout ce que je pouvais trouver d'intéressant. Ici, le silence régnait. Il y avait beaucoup d'étudiants et d'un côté, tout ça me manquait...

Je me surprenais à détourner le regard de mes bouquins après quelques minutes de travail. Je repensais à mes années de collège et de lycée, le cœur lourd de tristesse. Tout ça me manquait. Les virés avec les potes, les rencontres sportive, mes jeux vidéo. Rien ne serait plus pareil à partir de maintenant, mais soit. Je devais détruire cette île à tout prix. On m'avait pris ma dernière famille... Je devais alors tout leur prendre à eux aussi, coûte que coûte.



Code by Wiise sur Never-Utopia


avatar


Masculin Date d'inscription : 26/11/2017
Occupation : Serveur
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 25

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

2 ★ - Multiple


MessageSujet: Re: Chapitre I.2 : L'Enfer, c'est les autres.   Ven 1 Déc - 19:29

Journée qui s’annonçait pourrie, et qui suivait une nuit des plus horribles. Impossible de fermer l’œil pour la troisième nuit consécutive. J’en pouvais plus. J’étais si épuisée que je n’arrivais plus à suivre mes cours pourtant si intéressants… ou pas, en fait. Dans mon grand élan de plaisir scolaire, je m’étais engouffré dans la bibliothèque du centre-ville de Kousha. Je voulais du calme, et pouvoir dormir en paix quelques heures. Je savais qu’ici, au moins, je trouverais ce que je cherchais : c’est-à-dire rien. La quiétude. Le sommeil. La paix, bon sang ! Je voulais la paix.

Je me mettais en quête d’un coin sombre et éloigné du reste du monde. Loin, derrière les allées des bibliothèques dans lesquelles je sautillais presque joyeusement. J’allais enfin trouver le repos, n’était-ce pas fabuleux ? Au bout d’une rangée, je croisais le regard d’un live. Un doux petit livre au titre très attrayant. Je l’attrapais au passage, commençant à le feuilleter en errant dans les allées. Machinalement, j’avais fait le tour des allées et je me retrouvais à nouveau dans le coin d’étude, là où les intellos ne lâchaient plus leurs stylos et ne décrochaient pas un mot. Sans réellement y prêter attention, je continuais d’avancer jusqu’à ce que je shoot dans quelque chose. JE perdis l’équilibre et, alors que je me rattrapais sur mon autre jambe, mon livre m’échappait des mains pour venir rebondir sur la tête d’un inconnu. Je restais immobile un court moment avant de commencer à émettre un rire que je ne parvenais pas à retenir. Je m’approchais alors, tirant la chaise près de la sienne et m’asseyant à ses côtés.

« Aaah désolée, je suis assez maladroite ! J’espère que je ne t’ai pas fait mal. »

Je hochais la tête en souriant, récupérant mon bouquin que je maintenais fermé devant moi. Posant les yeux sur la lecture du garçon à mes côtés, j’affichais un sourire en coin : des bouquins d’histoires. C’est Shawn qui aurait été ravi de trouver un nouveau pote.

« Ça va ? Tu cherches quelque chose en particulier ? »


Je suis une tagada #FF456A
avatar


Féminin Date d'inscription : 16/03/2016
Sexualité : Hétéro, tend vers bi
Messages : 145


Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: Chapitre I.2 : L'Enfer, c'est les autres.   Sam 2 Déc - 8:22



Chapitre I.2

« L'Enfer, c'est les autres. ft. Nelly-Pi »


Second Post

Je détestais traîner quelque part en dehors de chez moi. Je préférais largement rester dans une maison d'un pote, dans un lieu à nous ou simplement chez moi pour être posé. Là, je devais étudier qui était déjà quelque chose d'assez ennuyant, mais en plus dans une bibliothèque. Mon envie de foutre en l'air Amishawa grandissait de minutes en minutes, mais plus par caprice que pour mon réel but de vengeance. Je soupirais, m'endormant presque sur mes quatre bouquins, tous ouvert à une page, comptant des milliers de mots. Mes paupières étaient lourdes, mon envie de dormir s'étalait dans mon esprit, jusqu'à recevoir un coup puissant sur la tête. Je me redressais, me tenant la tête, un oeil fermé. Sérieusement ? Je regardais autour de moi, un livre à terre. Surpris en regardant une fille sortir des rayons de livres. J'écarquillais les yeux, cette nana ne me laissant pas totalement indifférent. Elle ressemblait à une amie que j'avais connue à Londres. Je tirais une moue gênée, me grattant la tête, embêté.

« Aaah désolée, je suis assez maladroite ! J’espère que je ne t’ai pas fait mal. »

J'hochais la tête de droite à gauche. Ma gentillesse reprenait le dessus. Cette nana ressemblait réellement à Angela. C'était une nana de mon âge, assez petite, très gentille et joueuse. Je crois que j'étais une sorte de mentor aux jeux vidéo pour elle. Je retrouvais un peu d'Angela chez cette inconnue. Après, c'était certainement la nostalgie qui ne faisait que parler. Je secouais la tête encore un peu, histoire de récupérer un minimum de neurones que j'avais sans doute perdu à cause de ce livre.

« Ça va ? Tu cherches quelque chose en particulier ? »


Je souriais en coin, un regard toujours aussi fatigué. Je fixais alors ses yeux, parlant franchement et avec assurance.

"Ehh, disons que j'ai pris des bouquins pour en apprendre un peu plus sur cette île. Malheureusement, je n'ai pas trouvé le mode d'emploi pour esquiver les livres."

Je riais légèrement, encore un peu sonné de l'impact. On m'avait rarement abordé en me frappant ou en me lançant un livre ou quoi que ce soit à la tronche. D'un autre côté, j'avais réellement raison. Elle avait pas mal de gentillesse au fond d'elle. Elle voulait même me donner un coup de main. Peut-être que dans le chaos que je préparais, je trouverais une alliée en elle ? Il me fallait des informations sur ces pouvoirs que tout le monde possèdent ici.

"Peut-être que tu pourrais m'aider en fait. Je suis arrivé à Amishawa il y a peut-être trois semaines. J'ai trouvé un travail, j'ai retrouvé un quotidien fatiguant et extrêmement chiant, mais est-ce que tu pourrais m'expliquer... Ceci ?"

J'ouvrais alors la paume de ma main, générant en me concentrant une toute petite boule de lumière semblable à une balle de ping-pong. Je la laissais s'envoler tout doucement autour de mes cheveux pour se coincer dans quelques mèches. Elle était assez chaude et si douce. Je prenais un air très surpris, figeant mon regard dans celui de cette inconnue.

"Je crois qu'ici tout le monde a ce... don. J'ai joué à un tas de jeux vidéo, lu un tas de comics, passé des nuits blanches devant des millions d'animés, mais ça... Je sais pas l'expliquer. Est-ce que je suis dans un rêve qui dure depuis trois semaines ?"



Code by Wiise sur Never-Utopia


avatar


Masculin Date d'inscription : 26/11/2017
Occupation : Serveur
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 25

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

2 ★ - Multiple


MessageSujet: Re: Chapitre I.2 : L'Enfer, c'est les autres.   Mer 6 Déc - 14:09

Lui expliquer… quoi ? Oh, ça, cette chose qui voulait dans ses cheveux comme une petite libellule un soir d’été ? Eh bien, comment pouvait-on expliquer ça… Son regard, figé dans le miens, semblait à la fois détaché et inquiet du sort qui lui serait accordé. Je lui souriais, agitant mes mains doucement pour faire apparaître ma mascotte favorite. Le petit lapin noir prit forme, dandinant son popotin un peu partout sur la table. Les ombres étaient loin d’être mes meilleures amies. D’ailleurs, plus je pouvais les éviter, et plus je les évitais. Je laissais le lapin s’agiter, l’observant d’un regard bienveillant : lui, il était spécial.

« Tout le monde n’a pas le même don… Ni la même maîtrise de celui-ci. Chacun est différent, sinon on s’ennuierait, tu ne penses pas ? »

Le lapin qui semblait s’amuser jusque-là prit une forme assez étrange. Des grandes dents lui étaient apparues et il semblait ouvrir grand la bouche pour manger on ne sait quoi. Voyant ça, je le faisais disparaître avant qu’il n’effraie notre nouveau camarade.

« Tout ça en trois semaines ? Tu t’en sors bien ! »

J’affichais un large sourire, jouant à balancer mes pieds sur ma chaise en sautillant sur place.

« Ces « dons » viennent sont généralement héréditaire, mais il arrive que ça arrive de nulle part, un peu comme une mutation génétique. Nous sommes des mutants bouhahaha ! Ahrem. En vrai, il paraît que les « descendants », nous, existons depuis assez longtemps pour qu’on ne se souvienne pas qui a été le premier. Ces bouquins sont assez complexes, certains sont même dans des langues bizarres que personne ne sait lire… Des langues mortes, comme la langue de bœuf ! »

Je rigolais moi-même à ma propre blague. Ah, j’étais drôle parfois. Et la langue de bœuf, c’était sacrément délicieux ! Un met doux, à manger mariné dans de la sauce légèrement piquante. Miam, un régal ! Je soupirais, me redressant pour faire face à cet inconnu.

« Si c’est un rêve, il est long et cauchemardesque. Au bout de presque deux ans, j’aimerais bien en sortir, quand même. »

Je grimaçais, affichant un sourire plus timide, caché, au coin de mes lèvres.

« Je suis Nelly-Pi. Je viens d’Allemagne, j’ai trouvé ma place ici il y a un bon moment, j’étudie la chimie, j’aime les tagada et les tartes au citron ! Et toi, tu es ? Si tu as d’autres question, je peux aussi essayer d’y répondre, alors n’hésites pas ! »


Je suis une tagada #FF456A
avatar


Féminin Date d'inscription : 16/03/2016
Sexualité : Hétéro, tend vers bi
Messages : 145


Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: Chapitre I.2 : L'Enfer, c'est les autres.   







Contenu sponsorisé


 

Chapitre I.2 : L'Enfer, c'est les autres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» " L'enfer, c'est les autres" Sartre (Dhaaarc ! DDF ? :3)
» C.Brooklyn, New-York City - L'enfer, c'est les autres
» L'enfer, c'est les autres. ❖ Mathou
» PRIAM; « l'enfer, c'est les autres. »
» L'enfer, c'est les autres, enfin surtout ceux d'en bas ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La cité scolaire de Kousha :: Centre-Ville-
TOP