Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
In loving memories [Terrence]Auteur
MessageSujet: In loving memories [Terrence]   Dim 15 Oct - 21:42

Non mais… Elle m’emmène où, là ?

Aurore était en droit de se poser cette question. Si Elena devait l’amener auprès de ce personnage au caractère particulier qu’elle connaissait, l’anglaise ne s’attendait pas à se retrouver dans un coin si reculé de l’université. N’importe qui pourrait paniquer et croire qu’il va se faire attaquer… ou pire encore. Mais Elena semblait douce et honnête. Bien qu’elles soient nouvellement rencontrées, elle ressentait en elle une candeur et une bienveillance qu’elle n’avait vu chez personne d’autre ici. Cette salle n’a même pas de numéro… avouez que c’est doublement louche ! Rah bordel dans quoi je me suis encore embarquée… La jolie brune avait bredouillé quelques excuses. Mal à l’aise avec cet homme et en l’absence du sien, elle préférait ne pas avoir à le côtoyer. Alors, d’un sourire, l’anglaise aux yeux bicolores lui avait sourit et l’avait embrassée sur la joue pour la remercier de son aide.

Seule face à cette porte, Aurore avait soupiré un grand coup avant de frapper à la porte. Sans réellement attendre l’approbation, elle poussait cette dernière pour entrer dans la pièce. Sa stupeur se lisait facilement. La pièce était remplie de livres, une énorme table de bois massif trônait au milieu de la pièce et il y régnait un doux parfum de vieux livre sans pour autant qu’il n’y ait les désagréments de la poussière. C’était, en un seul instant, très reposant.

En relevant un peu la tête, elle eut tout le loisir de découvrir un homme qui se tenait un peu plus loin, à quelques pas d’elle. La couleur de ses cheveux l’intrigua un instant avant qu’elle ne s’attarde plus sur ses yeux,son corps, et son épée. Arquant légèrement un sourcil, elle s’élança en sa direction. Si c’est lui… si c’est lui, il m’arrêtera… si c’est lui je… Aurore avançait rapidement, son poing droit s’approchait dangereusement du visage de l’inconnu. Si c’est lui je… Derrière, une flèche de glace se matérialisait sous les ordres de l’anglaise. Au moment où son poing allait toucher son visage, la flèche s’élançait pour passer à sa gauche, dans le dos de l’ennemi. Si c’est lui… alors…


Dans ses yeux, des souvenirs remontaient sans qu’elle n’ait eu envie de les revivre. Elle le revoyait parfaitement lui apprendre cette attaque si simple, mais qu’elle avait eu tant de mal à maîtriser. Elle se souvenait parfaitement de cette façon qu’il avait de parer son coup. Comment il attrapait son poignet droit. Comment sa main gauche glissait sur ses reins à sa gauche. Comment son visage s’approchait à ce point du sien jusqu’à ce que ses lèvres effleurent les siennes. Oui. Ses souvenirs étaient intactes aujourd’hui encore. Si c’est lui… je… je ne sais pas…


Aurore te parle en #a9d587
avatar


Date d'inscription : 19/09/2017
Occupation : Infographiste
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 13


Voir le profil de l'utilisateur

2 ★ - Multiple


MessageSujet: Re: In loving memories [Terrence]   Mer 18 Oct - 16:13

Jour 531

Encore une fois, je me trouvais dans la salle sans numéro de la fac. J’avais beau dire que l’autre abruti de Mister Freeze passait le plus clair de son temps dans les bouquins comme un foutu rat de bibliothèque, j’étais pas loin de l’égaler en ce qui concernait cette pièce. Bon, il fallait dire aussi que c’était une mine d’or si on cherchait des renseignements, notamment sur la magie et les familiers, puisque la magie suivait des règles différentes dans ce monde. Et en soit, ça restait toujours un minimum intéressant. Et, bon, j’avais pas tant d’autres choses à foutre que ça. C’était le calme plat en ce moment. Je commençais à me demander sérieusement pourquoi l’autre m’avait envoyé dans ce monde, parce que jusqu’à maintenant, je n’avais rien repéré qui vaille la peine de me mobiliser.

Bien sûr, il y avait les Modifiés qui commençaient à foutre la merde, et ce Murmure dont les rumeurs causaient… Mais jusqu’à maintenant, rien de bien mortel, et en tout cas, rien qui n’indiquât que l’équilibre de ce monde était en danger. Et ce ne pouvait de toute façon pas être Zero, vu qu’il était, à priori, définitivement mort et incapable de nuire à qui que ce fût. Donc, en attendant… Je passais le temps comme je pouvais.

A ce moment-là, la porte de la pièce s’ouvrit. Je me retournai pour observer le nouveau venu et restai quelques secondes choqué. C’était impossible. Je devais être tombé sur un sosie comme il en existe souvent entre les mondes.

C’était en tout cas ce que je tentais de me persuader de penser, parce que l’autre option impliquait qu’Aurore avait voyagé entre les univers. Et si elle était là, ça ne pouvait, basiquement, être du fait que d’une seule personne. Aurore… La fille que j’avais aimée quelques univers plus tôt. A croire que je n’apprends jamais de mes erreurs. Mais c’était impossible. Elle était restée dans un monde qui n’était plus en danger, j’y avais veillé ! Elle ne pouvait juste pas être là ! C’était impossible ! Bon, évidemment, le mot “impossible” n’a pas la même signification pour moi que pour le commun des mortels et ce, peu importe le monde. Et il avait aussi tendance à être bien plus faible que pour la plupart. Mais là, ça dépassait aussi mes limites.

Et alors que je tentais de me persuader qu’il ne s’agissait que d’un sosie, elle se mit à m’attaquer. Cette attaque. Son attaque. Celle que je lui avais enseignée. Mes yeux s’écarquillèrent. C’était elle. Mais elle ne pouvait PAS être ici ! Pas dans ce monde, pas dans cette dimension.

Mais j’avais encore une chance qu’elle croie que je n’étais pas Arthur. Et, pendant qu’elle me chercherait, elle serait en sécurité. En tout cas, je l’espérais. Mais pour ça il ne fallait absolument pas que je réponde à son attaque. Elle devait croire qu’elle attaquait la mauvaise personne. D’ailleurs, je me demandais comment elle avait pu me retrouver. Mais la question n’avait pas d’importance dans l’immédiat. Je devais juste me prendre son attaque. De toute façon, je la connaissais. Je savais bien que, si elle croyait attaquer un “innocent”, elle ne porterait pas son attaque jusqu’au bout. Je devais tenir et rester tétanisé, ou me défendre différemment de ma parade habituelle. Je devais me montrer moins efficace.

Mais j’étais un combattant trop aguerri, et surtout, trop habitué à combattre mortellement, pour ne pas réagir du tout. Tout ce que je pus faire, ce fut de retarder ma réaction de quelques dixièmes de secondes, suffisamment pour laisser la flèche de glace de la belle m’égratigner le dos. Mais déjà, ma main s’emparait de son poignet droit et le rabattait vers elle, tandis que mon autre main la bloquait. Normalement, à l’époque, je continuais ma route jusqu’à l’embrasser, tant cet entraînement avait une allure de danse. Mais je savais que là, ça aurait beaucoup moins passé. Je me contentai donc de nous maintenir dans cet état pendant quelques secondes qui parurent durer une éternité, tant ils étaient emplis de malaise. Et à ce moment-là, je réagis. Intérieurement, je lâchai un somptueux *-Et merde !* tandis que je la relâchais en silence. Je croisai son regard et le soutint, même si j’aurais préféré qu’il y ait quelques mondes d’écart entre nous, comme il aurait normalement du être.

-Salut Aurore… ça fait un bail, et je suis content de te revoir, mais... tu ne devrais pas être ici…

Oui, elle n’aurait jamais du être ici… Mais je ne mentais pas en disant que j’étais heureux de la revoir.


Spoiler:
 
avatar


Date d'inscription : 29/08/2015
Messages : 22


Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: In loving memories [Terrence]   Jeu 19 Oct - 13:56

Et merde…
L’espace d’un instant, l’anglaise aux yeux bicolores avait pensé qu’elle avait fait une des pires erreurs possibles. L’espace d’un court instant, juste avant qu’il ne réagisse finalement. Cette parade… Sa parade. Sa parade pour on attaque. Elle aurait préféré, dans le fond, qu’il ne réagisse pas. Mais sa main avait attrapé son poignet alors que l’autre s’était glissée sur ses reins. Il avait comme gardé ses distances. C’était à la fois si identique et si différent… Aurore planta ses yeux dans ceux d’Arthur dont elle était certaine de l'identité. Enfin, de celle qu’elle connaissait. Elle savait qu’ici il avait un autre nom. Mais qu’importait : il restait lui.

Le malaise s’était installé. Comme deux inconnus… qui n’en étaient pas. Lentement, il l’avait enfin relâché et lui faisait à présent pleinement face. On aurait pu trouver un charme certain à ces retrouvailles mais il en était tout autre. Car à peine avait-il ouvert la bouche, à peine avait-il prononcé ces mots que toute forme de magie éventuelle avait disparue. Ça fait plaisir un accueil pareil. Je ne me suis jamais sentie aussi aimée. La demoiselle grimaça un peu, un léger sourire pincé apparaissant sur son visage tandis que son coeur semblait s’emballer. D’un geste rapide, elle envoya un gros coup de boule à Arthur, le frappant en plein dans le front.

« Sympa l’accueil. »

Elle fit quelques pas en arrière avant de se retourner, faisant le tour de la table pour se retrouver face à lui tout en gardant une distance de sécurité raisonnable entre eux. Aurore soupira longuement. Je ne m’attendais pas à ce qu’il me saute dans les bras, mais de là à imaginer quelque chose d’aussi froid… Elle l’avait connu pourtant plus chaleureux. Pourtant, elle savait : je suis une erreur. Arthur ne s’attachait pas, et pourtant il avait commis l’erreur de s’enticher de la belle anglaise aux pupilles bichromes. Elle se retourna, observant l’immense quantité de livre qui était disposée sur les étagères. Passant ses doigts dessus, elle se dota d’un sourire amusé teinté d’une pointe de tristesse. Aurore n’avait jamais été douée pour cacher ce qu’elle pouvait ressentir, d’autant plus lorsqu’il s’agissait d’une émotion forte telles que l’étaient la tristesse, la peur, la douleur.

« Dommage, hein. Je suis ici quand même. Que nous le voulions… ou pas, Arthur… Ou qui que tu sois ici. »

Elle ne lui offrait pas un regard, pas un geste.

« Enfin si tu y tiens je peux encore partir de cette salle, j’avoue qu’une promenade sur la plage me plaît bien. »

Elle hochait la tête pour appuyer ses propos.


Aurore te parle en #a9d587
avatar


Date d'inscription : 19/09/2017
Occupation : Infographiste
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 13


Voir le profil de l'utilisateur

2 ★ - Multiple


MessageSujet: Re: In loving memories [Terrence]   Jeu 16 Nov - 21:28

Dès le moment où j’avais ouvert ma grande gueule, j’avais su que je disais ce qu’il ne fallait pas dire. Mais je n’ai pas pu m’en empêcher. J’étais trop surpris pour réagir rationnellement. Aussi la laissai-je me donner un coup de boule rapide qui, heureusement, ne me frappa que le front. Bref, un coup qui me sonna quelques secondes, mais sans aucun dommage. Et j’étais à peu près certain qu’Aurore l’avait fait exprès. Si elle avait voulu me casser le nez, elle aurait pu sans problème. Bon, soyons clair, je l’aurais mérité dans tous les cas.

Je savais que mon accueil la faisait souffrir. Mais je le pensais toujours. Elle ne devrait pas être là. Et j’aurais préféré qu’elle ne le soit pas. Mais en même temps… Je m’en voulais de la blesser. Elle ne le méritait pas, et elle méritait bien mieux que ce que j’aurais pu avoir à lui offrir.

Je le voyais bien, elle avait été blessée par mon accueil. Elle n’avait jamais été douée pour cacher ses sentiments et ses émotions, mais c’était aussi pour ça que j’étais tombé amoureux d’elle. J’aimais sa franchise et sa sincérité rafraîchissantes. Même quand ladite sincérité était dirigée contre moi, soit dit en passant.

Je me contentai de garder le silence quand elle reprit la parole. Je me doutais qu’elle n’avait pas terminé. Je le voyais à sa posture. Je la connaissais tellement que je pouvais presque deviner à quoi elle pensait juste en observant son corps (que je connaissais aussi par coeur).

Je dois avouer, lorsqu’elle proposa de quitter la salle, avoir eu la tentation de garder le silence. Si elle partais et m’en voulais, elle avait peu de chance de se retrouver impliqué dans mes combats. Mais il restait un problème : j’étais déjà dans ce monde. Donc, cet univers était déjà en danger. Où qu’elle aille, elle restait en danger. L’éloigner de moi ne changerait absolument rien. Mais malgré tout, je préfèrerais qu’elle ne s’implique pas dans mes combats.

Je poussai un soupir résigné et m’approchai stoïquement d’elle, si proche, dangereusement proche, sans pour autant la toucher.

-On peut toujours aller à la plage si tu veux… Mais l’avantage de cette pièce, c’est qu’on peut y discuter tranquillement…

Je faisais mine d’ignorer son corps si près du mien, mais j’avais plutôt envie de la serrer contre moi et de profiter à nouveau de sa présence. J’ai l’habitude de gérer l’absence des personnes que j’ai aimées. J’en avais laissées tant derrière moi. Mais je n’avais jamais eu à retrouver une de ces personnes. Et ça… Je ne savais pas vraiment gérer. Qu’on me donne une armée à affronter plutôt ! ça, je pouvais gérer sans problème. ça aurait pas été la première ! Mais là, j’étais dans une situation bien plus improbable…

-Tu m’as manqué… Je pensais que je ne te reverrais plus, comme c’était supposé être...Je… Je suis heureux de te revoir…

Mais je ne veux pas que tu sois en danger dans ce monde à l’équilibre précaire…. Je ne terminai cependant pas ma phrase. Mais elle la devinerait sûrement. J’esquissai un sourire.

-Au fait… Dans ce monde, je m’appelle Terrence.


Spoiler:
 
avatar


Date d'inscription : 29/08/2015
Messages : 22


Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: In loving memories [Terrence]   Sam 18 Nov - 18:31

Et maintenant il veut parler. Il se moque de moi, ou il attend vraiment que je le frappe ? Un coup oui, un coup non. Aurore ne savait pas où donner de la tête avec lui. Il était là, si près d’elle et pourtant il ne faisait rien pour s’en rapprocher. Elle avait un arrière-goût franchement désagréable, maudissait tous les dieux possibles de l’avoir amenée ici et retenait ces larmes salées qui menaçaient pourtant de glisser sur ses joues. Note à moi-même : ne plus jamais aimer qui que ce soit.

Elle délaissait son regard, ne le gardait que quelques secondes avant de poser le sien ailleurs. Les livres étaient plus intéressants, avaient plus de choses à offrir que cet être qui disait être heureux de la revoir. Il lui faisait son « blabla ». Celui qui disait qu’il pensait ne jamais la revoir, tout ça… C’était vrai. Ça n’était pas censé arriver. Mais le « boss » en avait décidé autrement. Il avait décidé de l’emmerder encore un peu. Après tout, le rendre pseudo-immortel n’était pas suffisant. Non, et le priver de ses diverses conquêtes ne l’était pas non plus. Dans le fond, il devait en souffrir, non ? Bien fait pour lui. Elle vit son sourire, esquissé au coin de ses lèvres. Ses lèvres douces et lisses qu’elle avait goûtées tant de fois.

« Si je le pouvais, je t’aurais déjà poignardé dans le dos jusqu’à ce que tu te vides de ton sang et que tu changes de monde. Comme ça, tu n’aurais plus à me revoir, n’est-ce pas, Terrence ? »

Un sourire amusé, une voix presque enjouée, un gloussement qui se glissait. Elle s’éloigna, lui tournant le dos un instant pour s’approcher de la fenêtre. C’est pas l’envie qui me manque, mais JE SUIS BRIDEE PUTAIN ! Elle prit place sur le rebord de la table une fois encore, mais bien plus loin de lui, ayant à nouveau fait le tour du meuble pour ne pas rester à ses côtés. Elle n’était pas la bienvenue, peu importe ce qu’il dirait à ce sujet.

« Le « boss » me fait dire qu’il est revenu. Attend c’est quoi son nom déjà… Zéro ! »

Se relevant, elle s’approcha de la porte en sautillant légèrement. Mission accomplie, chef. On peut s’barrer librement et partir se cacher dans la forêt maintenant. Un sourire était à nouveau apparu sur son visage. Elle lui fit un signe de la main, comme pour dire au revoir.

« Message passé, maintenant j’m’en vais puisque ma présence dérange. Je ne te dis pas à bientôt, t’as pas l’air follement pressée de me revoir. »

Elle baissa la tête, détournant le regard, la voix tremblant légèrement.

« Je vais… Aller attendre Elena à la sortie de son cours et… on ira manger du gâteau. Voilà. »

Elle se retournait complètement, faisant face à la porte qu’elle était prête à ouvrir.


Aurore te parle en #a9d587
avatar


Date d'inscription : 19/09/2017
Occupation : Infographiste
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 13


Voir le profil de l'utilisateur

2 ★ - Multiple


MessageSujet: Re: In loving memories [Terrence]   







Contenu sponsorisé


 

In loving memories [Terrence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 05_ i just can't stop loving you
» The Best Memories With Memories
» L'esprit du vieux manoir [ Pour l'équipe Caruso, Rivière et Memories.]
» ❝ I want to spend my lifetime loving you ❞ Olivia & Timothy
» Yeah, you show me good loving make it alright need a little sweetness in my life (elya)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La cité scolaire de Kousha :: Université Tetteiteki :: Salle sans Numéro-
TOP