Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
[-18] Steal the Sun [Nate]Auteur
MessageSujet: [-18] Steal the Sun [Nate]   Sam 16 Sep 2017 - 16:29

Le champagne, les rencontres. Tout allait vraiment vite. Alors que quelques heures plus tôt seulement elle se trouvait encore dans les bras de Nate, Ringo avait pris place auprès de sa mère pour un gala de charité. Elle portait la magnifique robe bordeaux que lui avait choisie son colocataire lors de leur sortie pour le moins… amusante qu’ils avaient faite l’après-midi même. Ses longueurs blondes étaient remontées en un chignon négligé parfaitement maîtrisé, le tout arboré de la broche de sa mère. Enfin, elle avait mis en avant ses yeux d’ambres en soulignant son regard avec un maquillage léger, mais glamour et assorti à sa tenue. Bien sûr, elle portait une paire d’escarpins rouges vernis qu’elle adorait et qu’elle ne sortait que pour les occasions. En bref : elle était sublime.

Saki n’avait pas manqué de lui faire remarquer. Tout comme elle avait noté cette marque qui trônait sur sa poitrine. Cela n’avait pas manqué de faire rougir Ringo, qui se rappelait encore de comment cette marque était arrivée ici. On lui servait un verre de plus qu’elle ne refusait sous aucun prétexte. Son cœur chavirait, son esprit ne savait plus où donner de la tête : son âme n’était pas là ce soir, elle était restée auprès de Nate. Distraitement, elle avait regardé son téléphone à plusieurs reprises. Comme si elle attendait quelque chose. Comme si… Non. Il n’avait pas de raison de la contacter, après tout.

Ce temps qui passait, encore… Mais toujours pas assez vite. Il n’était que deux heures, après tout. La native s’était éloignée du monde, s’isolant sur le balcon. Plusieurs minutes étaient passées avant qu’on ne vienne la rejoindre. Un homme avec qui elle avait déjà parlé ce soir. Par politesse, elle lui avait souri, simplement. Il avait engagé la discussion. Mais son regard… Il n’avait rien de sain. Et la blonde avait vu juste. Il avait essayé. Il s’était approché, avant tenté de l’embrasser. Mais elle avait refusé, l’en avait empêché. Alors, il s’était saisit de son poignet, l’avait attirée vers lui. En échappant à son emprise, la belle avait fini par se tordre le poignet, s’égratigner le tibia sur un banc du balcon et, finalement, lui avait collé sa main sur la joue, les yeux emplis de colère.

« Ta tenue est un appel. »
« Je ne suis pas fautif. »
« Fallait cacher cette marque, ça me donne des envies. »
« Tu es ennuyante ! Personne ne s’amusera jamais avec toi si tu es aussi prude. »



Huit heures trente sonnaient. Finalement, Ringo n’était pas rentré de la nuit. Elle était là, plantée devant la devanture de cette boutique depuis maintenant bien trop longtemps pour compter le temps exacte qu’elle y avait passé. Elle avait froid d’avoir passé la nuit dehors dans cette tenue si légère. Assise contre cette porte vitrée, elle contemplait les marques sur son bras. L’autre dégénéré n’y avait pas été de main morte, apposant une marque rouge sur la peau de la belle qui constatait qu’elle était accompagnée d’une douleur qui se voulait atroce dès qu’elle bougeait un peu. Soupirant, elle s’attarda un instant sur les griffures que le banc de béton avait laissées sur sa jambe. L’une saignait un peu, mais c’était sans aucune gravité, tandis que l’autre n’était qu’une éraflure des plus banales. Elle ferma les yeux un moment. Le ciel gris ne tarda pas à finalement déverser son flot de pluie.

Neuf heures. La native était trempée de la tête aux pieds. Les larmes perlaient à ses yeux. La tête enfouie entre ses bras, les genoux rabattus sur la poitrine, elle ne savait plus ce qu’elle devait faire. Cette nuit, elle était partie précipitamment et n’avait pas récupéré sa voiture à l’hôpital. Mais comme il était hors de question qu’elle y retourne tant que ce type y était encore, elle avait simplement erré en ville, les transports s’étant arrêtés il y avait déjà plusieurs heures. C’était naturellement qu’elle s’était retrouvée devant le cabinet de vétérinaire de son colocataire. Et maintenant… Elle l’attendait. Il était le seul en qui elle avait confiance. Le seul qui saurait trouver les mots, les gestes.

Lorsqu’il était arrivé, il y avait de la surprise de lisible dans ses yeux. Ringo avait séché ses larmes bien rapidement avant qu’il ne les remarque. Se relevant, elle le regarda en rigolant bêtement.

« Tu es en retard, Nuts ! »

Mais son sourire n’avait trompé personne, pas même elle-même. Elle le perdit rapidement, se jetant simplement dans les bras de son ami qu’elle serrait fortement contre elle alors que ses cheveux, sa peau, ses vêtements dégorgeaient d’eau.

« Nuts dit… est-ce que je… je suis ennuyante ? Est-ce que je suis prude… parce que je ne veux plus que n’importe qui me touche ? Est-ce que je… je… Pardon… Je ne suis pas rentrée alors que je te l’avais promis… »

Cette dernière phrase qu’elle prononçait dans un sanglot ne pouvait pas échapper à Nate. Avec la fatigue, elle ne savait plus retenir ses émotions et sentiments. Ringo était blessée par les mots, les gestes de cet idiot… Et si elle aurait été capable de le cacher en temps normal, face à Nate, elle était on ne pouvait plus vulnérable.


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 36


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Sam 16 Sep 2017 - 20:37

Nate n'avait pas fermé l'oeil de la nuit. Et il y avait une bonne raison à cela. Sa belle n'était pas rentrée. Enfin, sa belle, ce n'était pas réellement le cas. Il n'était pas fâché non, seulement inquiet. Il avait de nombreuses fois consulté l'écran de son smartphone, au cas où Ringo avait essayé de le joindre. Son coeur se serrait, il voulait la voir, il voulait la serrer contre lui, il se sentait bien seul. Ringo avait certainement décidé de dormir chez sa mère, c'était sûrement ça, ou alors ... Non, il ne voulait pas y penser. Elle lui avait dit, qu'elle n'y allait pas pour faire des rencontres. Mais il suffisait d'une fois. Il suffisait d'un regard ou d'un sourire. Le bel irlandais le savait, lui qui était fou de la jolie blonde, lui qui était amoureux avant même qu'il ne puisse s'en empêcher.

Les heures passaient avec une lenteur inhumaine alors que le jeune brun se tournait et se retournait dans son lit. Sa main crispée sur son téléphone, il soupira, il avait envie de l'appeler, d'entendre sa voix. Mais comment pourrait-elle répondre à cinq heures du matin ? Il ne la priverait pas de sommeil. Il se leva d'un bond, enfila sa tenue de sport afin de faire son running matinal, histoire de se changer les idées. Et pourtant, il ne faisait que penser à elle, se hâtant de rentrer en espérant la voir à l'appartement. Le silence était pesant, sa chambre était vide.

Il lui restait pas mal de temps avant de se rendre à son cabinet, alors, malgré l'aube, le beau brun tint sa promesse, préparant les crêpes que la douce lui avait demandé. Tant pis, il les laisserait à disposition dans le réfrigérateur en cas de fringale de sa jolie blonde. Après s'être douché et habillé, finalement un peu juste sur l'heure, l'européen quitta l'appartement, l'esprit ailleurs et préoccupé.

Elle lui manquait tellement.

***

Sa destination n'était plus qu'à quelques mètres, mais pourtant, Nate l'avait vue. Il avait vu cette demoiselle à la robe bordeau, à la chevelure dorée qu'il n'avait jamais vu dans un tel état. Son coeur loupant un battement, il avait accouru vers elle, la mine inquiète. Mais que faisait-elle là, sous la pluie, devant son cabinet ? Il la croyait chez sa mère. Il s'était de toute évidence passé quelque chose. Quel abruti ... Il aurait dû s'en douter plutôt que de jouer les raisonnables devant son écran de portable. La belle s'était relevé alors qu'il n'était plus qu'à quelques pas d'elle. Il se stoppa, démuni devant ce visage triste où se formait un sourire qu'il n'avait jamais vu si faux.

"Ringo ..."

Le jeune brun n'était pas dupe. Elle ne faisait que sauver les apparences pour ne pas l'inquiéter. Mais comment pouvait-elle penser lui cacher sa détresse ? Il l'aurait remarqué, qu'importe ses mots, qu'importe son expression. Il voyait bien cette lueur d'angoisse dans ses yeux. Ses pupilles se posèrent sur sa robe détrempée, son poignet rouge et cette plaie à la jambe. Mais avant qu'il ne put dire un mot, il eut le réflexe de lui ouvrir ses bras alors qu'il la gardait contre lui, l'enveloppant de sa chaleur alors qu'il posait sa tête contre la sienne. Il la serrait si fort qu'il aurait pu la briser. Quelqu'un lui avait du mal, quelqu'un avait fait du mal à celle qu'il aimait et lui, n'était pas là. Lui, avait choisi de ne pas s'immiscer dans cette soirée.

Serrant les dents, le regard dans le vide, il l'écoutait attentivement. Par ses simples mots balbutiés, il avait compris la situation. Et si la rage montait peu à peu en lui, s'emparant de la moindre cellule de son corps, il ne pouvait la laisser exploser. Ringo était dans ses bras, vulnérable. Alors, il lui apportait la douceur dont elle avait besoin pour la rassurer. Il serra le poing, fermant les yeux pour se calmer. Car cette expression, il ne l'arborait que rarement, celle que personne ne voulait voir. A cet instant, il avait comme une envie de meurtre à vrai dire. Desserant le poing, il remonta sa main dans le haut du dos de sa belle, déposant un baiser sur sa joue.

"Calme-toi Ringo. C'est fini, je suis là. C'est à moi de m'excuser, j'aurais dû comprendre que quelque chose n'allait pas ... Pardon, Sun."

A contre coeur, il s'écarta d'elle, retirant immédiatement sa veste pour la poser sur ses frêles épaules. Son propre état se mêlait à l'inquiétude, la colère contre lui-même, la haine contre celui qui lui avait fait du mal, et tout un tas d'autres sentiments. Mais il devait se contenir pour elle. Elle était sa priorité, certainement chercherait-il à retrouver cet enfoiré une fois qu'elle se sentirait mieux, en sécurité, une fois qu'elle ne grelotterait plus de froid, une fois qu'elle n'aurait plus peur. La voir comme ça lui saignait le coeur à blanc.

Les mains tremblantes, il déverouilla la porte de son cabinet avant de s'approcher d'elle, la portant avec douceur, faisant attention à ne pas lui faire mal là où il avait repéré ses blessures. Il la déposa sur le canapé de sa salle de repos, lui offrant un sourire alors qu'il caressait sa joue humide. Il ferait tout pour qu'elle sente en sécurité avec lui. Déposant un doux baiser sur son front, il vint examiner les plaies parcourant sa jambe, usant de son pouvoir afin qu'elles disparaissent totalement. Se reportant sur son poignet, il le prit délicatement entre ses doigts pour en faire de même. Heureusement, tout ceci n'était pas très grave, son don était assez puissant pour la soulager de ces maux. Son regard d'ambre, sérieux, mais tendre, revint se planter dans le sien.

"Tu as encore mal quelque part ?"


Son propre coeur tambourinait dans sa poitrine à un rythme fou alors qu'il se faisait violence pour garder son calme. Il se permit d'ausculter sa nuque, ses épaules, au cas où cette brute aurait voulu ... Son poing se serra, brillant d'une lumière éblouissante. Il se maitrisa, la faisant disparaitre presque aussitôt. Pas devant elle. Après. Il attrapa un plais qu'il étala sur elle avant de s'agenouiller à ses côtés, lui prenant doucement la main pour entrelacer ses doigts aux siens. Elle était sous le choc. Son autre main vint remettre correctement quelques mèches collées à son front. Il ne l'avait jamais vue aussi pâle.

"Je suis là. Je ne te laisserais pas, Ringo."

Approchant son visage du sien, il l'embrassa doucement sur la joue, fermant les yeux. Il était néanmoins soulagé de voir qu'elle n'avait rien de grave. Mais il ne put s'empêcher, ses lèvres bifurquant pour venir se poser doucement sur les siennes. Restant proche, elle planta ses prunelles dans les siennes, posant son front contre le sien.

"Pardon de ne pas avoir été là ..."

Il se sentait si coupable, si inutile. Il avait envie de savoir qui lui avait fait ça, ce qu'il lui avait fait exactement. Mais il ne voulait pas la brusquer. Alors, il se souvint de ses mots, déposant une nouvelle fois ses lippes sur son front avant de lui sourire, même si son regard n'était pas à la joie.

"Tu n'es pas ennuyante. Tu es exceptionnelle, la femme la plus intéressante et la plus mystérieuse que je connaisse. Te connaitre est un vrai bonheur. Il faut être complètement idiot pour ne pas s'en rendre compte. Tu le sais pourtant ? Tu es un rayon de soleil." Il marque une pause, caressant toujours son visage. "Et je ne veux pas que n'importe qui te touche. Et ça ne veut pas dire que tu sois prude. Tu es fougueuse et spontanée, Ringo, et tu le sais. Ne laisse pas ces mots d'atteindre." Il hésita un instant, sa voix se faisant plus dure. "Et je te promets que cette ordure ne te fera plus de mal ..."

Il n'avait pu s'en empêcher. S'il l'avait vu lui faire du mal, sans doute lui aurait-il fait regretter. Lui qui était habituellement si pacifique, ne pouvait laisser passer un tel acte, surtout sur sa belle. S'écartant de son visage, il vint embrasser le dos de cette main qu'il ne lâchait plus.

"Tu penses pouvoir te lever pour aller prendre une douche ? Tu vas attraper froid si tu restes dans cet état. Je ... tu veux que ... je t'aide ?"

Bien entendu, Nate n'avait aucune arrière-pensée dans cette proposition. Jamais il ne pourrait profiter de la vulnérabilité de la femme qui hantait son coeur. Il voulait simplement, prendre soin d'elle. Lui faire oublier ce cauchemar qui n'en était bien trop réel pour être toléré.



avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 201

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Sam 16 Sep 2017 - 22:39

Pourquoi s’excusait-il alors qu’il n’avait rien fait de mal ? Ringo l’avait senti… ce poing qu’il avait serré avant de venir poser sa main dans son dos. Le regard vide, elle accueillait la veste de son ami avec plaisir. Le vêtement dégageait déjà une chaleur rassurante, même si elle l’était moins que celle de son corps. Elle arborait un très fin sourire, très fin, très discret. Ses yeux d’ambres se posèrent sur les mains de Nate tandis qu’il ouvrait la porte. Il… Il tremblait ? Se laissant surprendre silencieusement, elle se laissait porter par cet homme si doux qu’elle adorait, passant ses bras autour de son cou. Il la déposa sur le canapé, dans la salle de repos. A vrai dire, l’endroit ressemblait plus à un studio qu’à une simple salle de repos. La blonde savait pourtant que, parfois, il veillait tard au cabinet pour surveiller les animaux. Son regard se posa sur lui une nouvelle fois. Elle était rarement aussi silencieuse. C’était comme si elle avait perdu sa langue après que ces larmes eu finis de rouler sur ses joues. Il l’embrassa sur le front avant de la manipuler avec cette douceur qui lui était propre, faisant disparaître ses blessures. Jamais… Jamais depuis qu’elle le connaissait elle ne l’avait vu aussi sérieux.

Ringo secoua la tête. Elle n’avait plus aucune douleur, physiques du moins. Son cœur était serré, mais n’était-ce pas naturel vu la situation ? Elle sentait son regard inquiet qui la parcourait ; elle ressentait son inquiétude, mais aussi sa colère. Si son sourire, plus tôt, ne l’avait pas dupé, ce sentiment de haine qu’il essayait de cacher ne trompait pas non plus la jolie blonde. Elle faisait semblant de ne rien voir jusque-là. Une couverture chaude vint se poser sur ses genoux avant qu’il ne saisisse sa main, glissant ses doigts entre les siens, son autre main venant bouger quelques mèches de cheveux.

Ses mots… Ils étaient chaleureux, rassurants. Comme lui. Comme sa présence. Bientôt, ses lèvres venaient se poser sur les siennes. Et elle avait profité de ce baiser. C’était comme si elle n’avait pas pu goûter à ses lèvres depuis si longtemps. Il y avait un fort côté réconfortant dans ce geste… Un réconfort qu’elle prenait à cœur, qui lui procurait une vague de chaleur qu’elle était loin de refuser. Ringo avait l’impression qu’il se retenait. Elle détestait ce sentiment. Elle aimait lorsqu’il se sentait libre avec elle. Mais là… Il retenait sa colère, ses gestes. Il retenait ses émotions les plus fortes, bien qu’elle pouvait les lire entre ses mots.

La native l’écoutait parler. Son cœur s’accélérait dans sa poitrine, elle retenait ses larmes pour ne pas le mette mal à l’aise. Ses mots la touchaient par leur sincérité, leur spontanéité. Mais elle s’inquiétait désormais. Elle n’avait pas besoin d’être vengée. Elle n’avait pas besoin d’entendre parler cet enfoiré encore une fois. Ses lèvre s’entrouvrirent, portant à son visage la main qui n’était pas occupée à caresser une des siennes.

« Nate, ne fait pas ça. »

Les yeux à moitié vides, elle avait posé son regard sur lui. Caressant sa joue tendrement, plantant ses pupilles dans ses ambres.

« Laisse. C’est qu’un enfoiré. »

Elle le voyait, à genoux près d’elle, embrassant cette main qui était encore glissée dans la sienne. Soudainement, elle s’était surprise à se demander pourquoi elle était venue le trouver ici. Pourquoi elle n’était pas simplement rentrée chez sa mère… Pourquoi lui… Pourquoi est-ce qu’il pouvait la toucher sans qu’elle ne réagisse comme elle avait réagi avec cet homme, cette nuit ? Nate n’était pas « comme les autres ». Elle le savait. Elle le ressentait. Elle avait hoché la tête à cette proposition qu’il lui faisait.

« Ça va aller. Je veux bien que tu… enfin… ma robe… »

Il fallait bien la retirée. Si elle avait réussi à le faire seule lors de l’essayage, elle ne se sentait pas de le faire à ce moment. Ses mouvements étaient lents, elle était fatiguée, lessivée. Elle s’était levée doucement après s’être désistée de ses chaussures. Elle n’avait pas lâchée sa main, et de l’autre, elle avait défait ses cheveux qui glissant dans son dos, chatouillant sa peau. Rougissant un peu alors que le froid venait lui mordre la peau, elle s’était approchée de lui, venant se blottir contre lui tendrement.

« Merci… »

Ses larmes perlaient à nouveau au coin de ses lèvres. Elle avait relevé la tête vers lui, tremblant légèrement. Se mettant sur la pointe des pieds, elle était venue chercher ses lèvres, fermant doucement les yeux. Lorsqu’elle rompit le baiser, elle mordillait la lèvre inférieure de cet homme qui prenait si bien soin d’elle. Si son regard avait retrouvé une certaine lueur, elle n’avait pas cette même provocation que d’habitude. Elle se laissa ensuite trainer jusqu’à la petite salle de bain. Sur le court chemin jusqu’à la salle de bain, elle avait pris le temps de l’observer, de le détailler. Elle adorait toujours autant l’observer… C’était comme si elle le redécouvrait à chaque fois. Levant la tête vers lui, elle passa sa main dans ses cheveux.

« Ne fais pas cette tête… Il n’y a pas mort d’homme. »


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 36


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Dim 17 Sep 2017 - 17:36

Ses mots, son geste et son regard tendres. Comment-pouvait-il la contredire ? Il prenait ceci comme une supplique de sa part. Mais cette ordure lui avait fait du mal, il l'avait blessée, Nate ne pouvait laisser passer une telle chose. Ne pouvant soutenir ses pupilles d'ambre à cet instant, il choisit de venir déposer ses lippes sur le dos de la main de la belle, lui proposant son aide pour se doucher, comme pour changer de sujet. Il avait l'impression qu'il ne pouvait pas aller à l'encontre de ses choix, qu'il ne pouvait pas aller la vengeance après ce qu'elle venait de lui dire. Il n'était qu'un ami pour lui, juste un ami. Il n'avait aucun droit de prendre cette décision seul. Mais pourtant, la rage au ventre, il l'avait toujours.

Le beau brun comprit où sa belle voulait en venir et il l'aiderait, sans arrière-pensée. Il ferait barrage sur ses propres sentiments, ses propres désirs. Elle n'était pas en état de subir ses pulsions, elle était choquée et épuisée. Lui aussi d'ailleurs, la fatigue ne tarderait pas à le gagner puisqu'il n'avait pas non plus fermé l'oeil de la nuit. Il avait aidé la demoiselle à se relever, en "parfait"gentleman qu'il était, ou qu'il était censé être. Mais son coeur se mit à défaillir de nouveau lorsque la jolie blonde se blottit contre lui pour la remercier. S'il restait un peu contrarié, il l'entoura de ses bras, caressant ses cheveux avec douceur.

"Me remercie pas. Je n'ai pas fait grand chose."

Ses pupilles dorées vinrent trouver les siennes. Il était charmé par ce regard, même s'il le préférait pétillant comme à l'accoutumé. Mais la voir ainsi faisait encore plus ressortir son côté protecteur. Délicatement, son pouce vint écraser une larme naissante, il ne voulait plus la voir pleurer. Et il ferma les yeux pour profiter ce baiser qu'elle lui offrait, sa main glissant lentement sur sa nuque. Cette échange diffusait une certaine chaleur dans son coeur, pour remplacer cette colère qu'il ne parvenait pas à évincer. Ses dents venant le mordiller, il sourit à la douce. Cette fois-ci, un sourire bien vrai, teinté de tendresse.

Gardant sa petite main dans la sienne, il la conduisit jusqu'à la salle de bain alors que Nate vaquait de nouveau à ses pensées. Certainement que la jolie Sun s'en était aperçue. Serrant les dents, il ricana légèrement comme pour se retenir de ne pas se mettre en colère. Sa réponse fut prononcer d'une petite voix, presque murmuré, mais la blonde pouvait parfaitement l'entendre. Sa rage ne disparaitrait pas si facilement.

"Il y aurait pu en avoir un si j'avais été dans les parages au moment où ..."


Il soupira et une fois entrée dans la salle d'eau, le bel irlandais se tourna vers elle, prenant son visage entre ses mains. Il ne voulait pas lui cacher son ressenti. Si son regard était doux, sa mine restait préoccupé.

"Ringo, je ... Savoir que quelqu'un t'a fait du mal, ça me met hors de moi. Ma priorité, c'est toi, que tu ailles bien mais si ... je venais à croiser la route de ce gars, je ne peux pas te garantir de me retenir. Je hais ce genre de lâches en général, mais qu'il s'en prenne à toi, c'est dépasser les bornes."

Avant qu'elle ne réplique, le jeune homme lui vola un nouveau baiser, long, tendre. Il lui offrit un sourire, comme pour la rassurer.

"Ne t'inquiète pas pour moi, j'ai plus de ressource que tu ne le penses."

Nate relâcha le visage de la belle après avoir caresser quelques secondes sa joue. Il aurait pu lui avouer que l'amour qu'il lui portait l'empêcherait d'aller trop loin, de foncer tête baissée, mais il ne pouvait pas. Et il ne pouvait pas lui promettre de rester les bras croisés. Il se savait impulsif, surtout lorsque l'on touchait aux personnes qui lui étaient chères. Surtout elle, sa jolie Sun. Ne lui laissant pas le choix, il l'incita à se retourner afin de lui exposer son dos. Ecartant sa crinière dorée, Il attrapa la fermeture pour la faire glisser le long de son dos, découvrant sa peau. Il se mordit la lèvre devant cette peau si douce, si tentante, mais vint seulement déposer un léger baiser sous sa nuque avant de s'écarter d'elle.

"Voilà, je t'ai libérée de cette abominable fermeture."

Il se permit de rire, il espérait la détendre un peu de cette manière, reprendre son ton de légèreté alors qu'il s'affairait à lui trouver une serviette propre ainsi qu'un sweat à capuche à lui pour les lui tendre.

"Je suis désolé, je n'ai que ça ... Je peux appeler ta mère pour qu'elle te ramène des vêtements si tu veux ?" Il la contempla un instant avant de lui tirer la langue de manière taquine. Il n'avait pas oublié sa colère, mais faisait de son mieux pour paraître normal. "Même si je suis sûr que tu seras toujours aussi belle, même en flottant dans mon sweat, je ne peux pas te laisser sortir comme ça."



avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 201

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Dim 17 Sep 2017 - 23:21

Sa rage ne disparaîtrait pas si facilement. C’était certain, et ça se ressentait. Ringo ne savait pas ce qu’elle pouvait faire pour qu’il cesse de s’énerver à ce point. Dans le fond, cet homme n’était qu’un enfoiré parmi tant d’autres… Elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi cela était plus grave parce que c’était elle. Pour dire vrai, son comportement l’étonnait quelque peu. Depuis peu, elle découvrait des émotions chez Nate qu’elle n’avait encore jamais vues avant. Lui qui était si tendre, si calme, si posé…

« Ringo, je ... Savoir que quelqu'un t'a fait du mal, ça me met hors de moi. Ma priorité, c'est toi, que tu ailles bien mais si ... je venais à croiser la route de ce gars, je ne peux pas te garantir de me retenir. Je hais ce genre de lâches en général, mais qu'il s'en prenne à toi, c'est dépasser les bornes. »

La native ouvrit la bouche dans l’idée de répliquer. Mais elle fut prise de court, alors qu’il venait de poser ses lèvres sur les siennes. Un baiser qui se voulait si tendre, si long… Réellement… elle adorait ça. Et malgré sa longueur évidente, il paraissait encore si court.

« Ne t'inquiète pas pour moi, j'ai plus de ressource que tu ne le penses. »

Si. Elle s’inquiétait. Bien sûr qu’elle s’inquiétait. Son Nuts laissait transparaître une colère évidente qu’elle n’avait encore jamais vu chez lui. Elle baisse la tête alors qu’il venait de la relâcher. Elle voulait lui dire que c’était inutile, qu’elle préférait qu’il reste auprès d’elle, qu’il la protège à partir de maintenant et pour toujours. Qu’elle ne voulait que lui, juste lui et que personne d’autre à ce moment ne comptait plus que lui. Qu’il était hors de question, même s’il avait de la ressource, qu’il risque de se faire blesser par sa faute, son inattention. Il l’incita à se retourner, ce qu’elle fit sans le faire attendre. La fermeture descendue, il déposa un baiser au niveau de sa nuque.

« Voilà, je t'ai libérée de cette abominable fermeture. »

Elle lui sourit. Un sourire fin, presque pincé. Elle se retourna vers lui, le regardant s’affairer, louchant machinalement sur ce postérieur qui l’avait tant fait baver et qui l’attirant toujours autant. Lorsqu’il se retourna vers elle, la blonde planta ses ambres dans les siennes.

« Je suis désolé, je n'ai que ça ... Je peux appeler ta mère pour qu'elle te ramène des vêtements si tu veux ? Même si je suis sûr que tu seras toujours aussi belle, même en flottant dans mon sweat, je ne peux pas te laisser sortir comme ça. »

Il lui avait tiré la langue… D’un geste rapide, juste après qu’il eut terminé sa phrase, elle était venue prendre ses lèvres doucement. Et lorsqu’il essayait de s’échapper, elle prolongeait ce baiser jusqu’à ce que le souffle leur manque et qu’ils soient forcés de se séparer.

« Il ne fallait pas tirer la langue. »

Elle lui pinça délicatement une joue et la tira avec autant de douceur. Son regard ne lâchait pas le sien, se voulant sincère et profond.

« Je ne suis pas dupe, tu sais. Je… »

Elle soupira un instant, relâchant sa joue tendrement avant de lui offrir un sourire.

« Si tu ne veux pas finir trempé comme hier matin tu ferais bien de fuir, tu sais. »

Un petit clin d’œil suivit sa phrase, pendant qu’elle raccompagnait son colocataire à la porte de la salle de bain qu’elle fermait doucement. Se déshabillant lentement, elle prit soin d’inspecter chaque parcelle de sa peau afin de s’assurer qu’il n’y avait plus aucune marque de cette nuit. Lorsqu’elle en fut assurée, elle s’engouffra dans la cabine de douche, allumant l’eau bien chaude et la laissant couler sur son corps. Rapidement, les frissons de froid laissèrent leur place aux frissons laissés par la chaleur de l’eau qui rencontrait la fraicheur de sa peau. La native resta là un moment, le regard perdu dans le vague, éteinte. Comme si elle ne savait plus à quoi penser.

Sortie, Ringo avait saisi la serviette et s’était enroulée dedans pour se sécher. Puis, elle s’était attardée sur ses cheveux, les essorant au maximum pour ne pas attraper froid. Elle enfila ensuite sa culotte de dentelle noire et le sweat que lui avait sorti Nate. Frottant ses yeux, elle se retourna pour sortir de la pièce, trébucha et s’étala sur le sol comme une vulgaire pomme de terre écrasée. Elle grimaça un instant en se relevant péniblement. La fatigue la rendait maladroite… Il fallait qu’elle soit plus prudente.

Alors, elle était sortie de la pièce en soupirant, se frottant légèrement la tête en espérant ne pas avoir de bosse. La blonde s’approcha de Nate qui était assied sur le canapé. Passant derrière lui, elle glissa ses bras autour de son cou, venant coller sa tête à la sienne. Doucement, elle déposa un baiser sur sa joue. Lorsqu’il avait tourné la tête vers elle, elle lui avait simplement sourit en soutenant son regard. Alors, elle se souvenait de cette phrase qu’elle avait laissée en suspens un peu plus tôt.

« Nuts tu sais… Je préfère quand tu es sincère… Tu n’as pas à me ménager. Soit toi-même… ça… ça fait partie des choses que j’aime chez toi. »


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 36


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Lun 18 Sep 2017 - 12:52

Un nouveau baiser volé, qui eut le don de surprendre le bel irlandais. Il y répondit, mais lorsqu'il voulut le rombre, la belle en décida autrement, pour son plus grand plaisir. Il ne fallait pas, elle le ferait craquer encore une fois, et ce n'était pas le moment. Nate manquait de souffle, mais il était bien loin de vouloir que ce moment s'arrête. Il rouvrit les yeux, lui souriant alors qu'il la laissait jouer de sa joue sans broncher. Il en profitait pour la contempler, encore une fois. Elle débuta une phrase qu'elle laissa en suspens, il la fixait comme pour l'encourager à poursuivre, il voulait qu'elle soit sincère avec lui.

Le souvenir de la veille remontait à la surface, le beau brun lui accorda un sourire en coin. Ca ne le dérangerait pas le moins du monde. Mais docilement, il s'éclipsa de la salle de bain pour lui laisser son intimité le temps qu'elle se réchauffe sous la douche. Il devait se calmer, elle était vulnérable et lui était là pour s'occuper d'elle en tant qu'ami. L'Amaterasu s'était assis sur le canapé pour l'attendre sagement, relevant la tête en entendant un bruit suspect. Et quelques instants plus tard, la jolie blonde le rejoignait en se frottant la tête. S'il la trouvait carrément craquante dans son propre sweat, il fronça les sourcils, s'inquiétant quelque peu.

Ringo l'enlaça, déposant un baiser sur sa joue qui se colora sous ce geste d'affection. Il resta silencieux, la laissant prendre ses aises avec lui. Il ferait ce qu'il faut pour lui faire oublier cette soirée. Nate tourna la tête afin de la regarder, mais alors qu'il voulut ouvrir la bouche, son amie le devança. Il l'écouta avec attention alors qu'il baissa la tête tout en acquiesçant. Il avait bien du mal à ne pas la ménager. Il l'aimait après tout, mais ça, elle n'en avait pas conscience. Il soupira tout en relevant son regard d'ambre vers elle.

"Ok ... Mais laisse-moi prendre soin de toi au moins pour aujourd'hui. Je ne veux pas que tu fasses semblant devant moi, je sais que cette histoire t'a perturbée et c'est bien normal."

Le beau brun s'arracha doucement à son étreinte, venant caresser délicatement la joue de sa colocataire. Il l'attira à lui, l'incitant à se blottir contre lui, la tête sur ses genoux. Ses doigts divaguaient dans ses cheveux humides.

"Tu es une femme forte Ringo, mais parfois c'est bien aussi de se reposer sur quelqu'un. Et je serais toujours là pour ça. Je vois aussi que tu es épuisée et que tu as besoin de repos. Prends le temps qu'il te faut, je te promets de veiller sur toi, je ne te laisserais sous aucun prétexte ma belle ... Je te protégerai."

Tout en lui caressant la tête, il ressentit cette légère bosse qui émergeait au niveau de son crâne, usant une nouvelle fois de sa magie pour l'en soulager.

"Et la prochaine fois que tu te fais du mal, appelle-moi. A n'importe quel moment, pour n'importe quelle raison. Je ne suis pas ton Nuts pour rien après tout !" Il sourit, avant de lâcher un léger rire. "Je ... t'adore, Sun."


avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 201

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Mar 19 Sep 2017 - 17:01

Il l’avait incitée à se poser sur lui, la tête sur ses genoux. Blottie contre lui, elle l’avait écouté lui répondre, se laissant doucement porter par ses mains qui se promenaient dans ses cheveux. La native restait tout contre lui, n’osant lever le regard vers lui, elle avait finalement fermé les yeux. Sa voix la portait ailleurs avec tendresse. Là, près de lui, contre lui, elle se savait en sécurité. Elle avait hoché la tête simplement pour lui répondre. Oui, c’était sûr, la prochaine fois, elle l’appellerait… Ou bien, simplement, elle n’irait pas. C’était plus simple… Et puis, elle pourrait passer la soirée avec lui, cette fois. Dans un demi-sommeil, elle avait bredouillé quelques mots avant de finalement s’endormir là où elle se sentait le mieux.

« Nuts… Je… t’ai… »

***


« T… TSU ! »

Dans un sursaut, Ringo s’était réveillée avec une violence que Nate ne lui connaissait pas. Se redressant, haletante, les larmes coulant sur son visage, elle venait porter la main à son visage pour sécher ses yeux embués. La voix de Nate résonna alors dans son esprit, l’obligeant à se retourner vers lui pour constater qu’il était encore là. Toujours là, près d’elle. Il n’avait pas bougé. Les souvenirs revenaient doucement, se rappelant la soirée, la nuit, puis le début de matinée quelque peu chaotique pour la belle blonde. Il la regardait avec ses yeux tendres, se demandant si elle allait bien, qu’est-ce qu’il s’était passé…

« C’est rien… Juste un cauchemar. »

Un cauchemar récurrent, mais ça, elle n’irait pas lui dire, ça ne ferait que l’inquiéter un peu plus. Elle finit se sécher ses larmes, lui offrant un sourire comme il les connaissait chez elle. Rapidement, elle s’était rapprochée de lui, reposant sa tête sur les genoux de son cher colocataire. Son regard tourné vers le sien, elle avait tendu un bras pour caresser sa joue, son menton, son cou, descendant jusqu’à son torse. Son air innocent, mais pourtant sérieux fit son apparition sur son visage aux yeux rougis par les larmes salées qui s’étaient écoulées quelques minutes plus tôt.

« Dit, Nate. Est-ce que tu as déjà songé à… avoir des enfants… ? »

Ses ambres dans les siennes, Nate semblait avoir comme bugé. Forcée de le constater, Ringo lui avait offert un large sourire amusé avant d’appuyer sur son nez pour le faire revenir à la réalité.

« Aaah désolée, ça ne me regarde certainement pas. C’est juste que… L’espace d’un instant… j’ai pensé que tu serais un père fabuleux. »

La native se redressa alors, venant s’installer sur son épaule cette fois. Sa main se glissa dans la sienne, discrètement, comme elle avait pu le faire la veille. Jetant un œil autour d’elle, la blonde posa son regard sur une horloge qui indiquait que deux heures étaient passées depuis qu’ils étaient dans cette pièce. La belle avait donc dormi autant ? Levant les yeux vers Nuts, elle le voyait fatigué. Il ne le montrait pas, mais les cernes qui s’étaient manifestées sur son visage montraient parfaitement son état de fatigue. Se tournant doucement, ses mains vinrent encercler son visage.

« Tu devrais te reposer, Nuts. Je te promets de ne pas m’enfuir ~ Je vais seulement demander à Saki de me ramener quelque chose à porter pour rentrer tout à l’heure. »

Se levant, elle quitta l’étreinte chaleureuse qu’il lui offrait. Elle cherchait son téléphone quelque part dans le sac à main qu’elle avait posé dans un coin en rentrant. Lorsqu’elle s’était relevée, elle en profite pour s’étirer, offrant une vue imprenable sur le bas de son ventre et l’unique sous-vêtement qu’elle portait. Alors, elle s’assied sur la table basse, face à Nate, le nez dans son cellulaire.

« Alors… Saki… »



Ringo te sourit en #84c6b6 :3
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 36


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Jeu 21 Sep 2017 - 20:04

Une phrase en suspend qui le laissa sans voix. Qu’avait-elle voulu lui dire ? Pourquoi le sommeil l’avait-il emportée à cet instant précis ? Nate soupira, se questionnant sur la fin de ces mots. Son cœur se serrait, il avait cru à quelque chose, mais sans doute était-ce tout simplement son imagination. Ses doigts glissèrent dans sa chevelure dorée, écartant les mèches barrant son visage pour mieux la contempler. Elle était si belle, si paisible quand elle dormait. Un ange … Il l’avait observée durant tout ce temps, avec attention, avec tendresse, avec amour. Un amour qu’il savait inavouable s’il ne voulait pas tout gâcher entre eux. Elle était trop importante à ses yeux pour risquer de la perdre définitivement.

Le sursaut et l’appel soudain de la belle l’affola quelque peu. Elle s’était redressée, le souffle court alors que des perles translucides coulaient sur ses joues. Le beau brun fut saisi par cette vision alors qu’il leva la main vers sa joue dans le but de sécher ses larmes. Mais trop tard, la jolie blonde le fit d’elle-même.

« Sun … Ca va ? »

Enfin, son amie porta le regard sur lui alors qu’il l’observait avec une inquiétude non dissimulée. Un cauchemar ? Pas réellement étonnant après ce qu’elle avait subi ces dernières heures. Elle reprit place sur ses genoux alors que distraitement, Nate caressait sa hanche à travers le sweat qu’elle portait. Sa belle le fixait alors qu’il la laissait toucher sa peau, frissonnant à son contact, mais ses pupilles d’ambre ne se détournaient pas des siennes. Elle était si belle, mais il n’aimait pas voir ses yeux rougis par les larmes. Mais la question de sa colocataire fut des plus inattendues, si bien que le jeune homme se demandait s’il avait bien compris. Il ouvrit la bouche, ne pouvant sentir un mot, la spontanéité faisait partie du caractère de Ringo, il le savait, mais à cet instant, il fut pris au dépourvu. Il ne revint à la réalité que lorsqu’elle toucha son nez avec malice. Il lui sourit, tendrement.

Mais le bel irlandais n’eut pas le temps de répondre à sa question qu’elle s’excusait déjà de son indiscrétion. Mais ses derniers mots le firent bugguer encore un peu plus. Il ferait un père fabuleux, mais pourquoi pensait-elle à cela à cet instant ? Envisageait-elle … un avenir avec lui ? Non, non, il débloquait, c’était impossible. Pourquoi serait-ce le cas, il n’était pas en couple après tout, même si secrètement le beau vétérinaire ne dirait clairement pas non. Son trouble ne fit que s’accentuer lorsque Ringo vint reposer sur son épaule, saisissant sa main dans la sienne, geste qui fit rosir le jeune homme. Et elle s’emparait de son visage alors que ses iris dorées de la lâchaient plus du regard. Ses lèvres, il avait envie de les posséder, là, maintenant.

« Je … vais bien, Ringo. »

Nate lui sourit, voulant la rassurer de son état, même s’il ressentait la fatigue qui le gagnait. Sa colère était quelque peu redescendue, mais pas son envie de la garder contre lui. Son autre main parcourait le dos de la douce, jouant parfois avec quelques mèches dorées. Mais Sun finit par se dérober à lui, à sa grande déception. Il la fixait toujours, elle était beaucoup trop loin, et il se mordit la lèvre lorsqu’il put entrevoir sa peau dont il connaissait maintenant la saveur, qu’il avait encore envie de dévorer, et cette légère dentelle qu’il rêvait de lui ôter. Il secoua la tête, voulant reprendre ses esprits.

Quelque chose d’autre avait également attiré son attention, cette cicatrice régulière au niveau de son bas ventre dont il se doutait de la signification. Le jeune brun eut comme un flash à cet instant. Ce cauchemar, cette question inattendue, était-ce … en rapport avec ça ? Et dire qu’il avait cru à autre chose. Se relevant du canapé, il s’approcha d’elle, glissant ses doigts sous son menton afin de lui relever le visage, l’empêchant ainsi de regarder son écran. Plantant son regard dans le sien, il approcha lentement son visage pour lui offrir un doux baiser. Puis, il avait attrapé sa main, l’incitant à venir le rejoindre de nouveau dans le canapé.

« Te sauves pas, c’est à toi de veiller sur moi maintenant si tu veux que je me repose. »

L’européen lui tira la langue, au risque d’en subir les conséquences, l’enlaçant pour profiter de sa chaleur, embrassant ses cheveux à plusieurs reprises.

« Pour répondre à ta question de tout à l’heure … Oui, j’y ai déjà songé. Oui j’ai envie d’avoir des enfants, de fonder une famille. Malheureusement, l’occasion ne s’est jamais présentée, j’attends la bonne personne pour ça. En admettant que la bonne personne veuille bien de moi … »

La bonne personne pour lui, il l’avait entre ses bras, mais il s’abstint de le lui dire.

« Ringo, je … je ne sais pas tout mais, je soupçonne que ce sujet soit douloureux pour toi. Les … enfants. Aussi, je peux comprendre que tu n’ais pas envie d’en parler, mais sache que je suis à ton écoute si tu en ressentais le besoin. Ne porte pas tes fardeaux toute seule. »

Et avec douceur, il déposa ses lippes sur sa joue, resserrant un peu plus son étreinte.


avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 201

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Jeu 21 Sep 2017 - 21:46

Il avait cet air triste et inquiet. Celui qu’elle détestait voir sur son visage. Ringo ne voulait pas. Il avait beau dire ce qu’il voulait, il était loin d’être en forme. Alors, elle lui avait affiché un sourire pincé, inquiète à son tour. Il venait de relever son visage en la tenant par le menton. Son regard s’approcha de celui de la blonde, doucement, jusqu’à ce qu’il vienne lui voler un doux baiser. Juste après, Nuts l’avait tiré vers lui, l’incitant à venir le rejoindre à nouveau.

« Te sauves pas, c’est à toi de veiller sur moi maintenant si tu veux que je me repose. »

Il lui tire la langue, à nouveau. Ringo lui sourit alors, profitant de cette étreinte qu’il lui offre. Nuts avait ce parfum rassurant, celui qui vous apaise dès qu’on le ressent. Il avait cette odeur si douce… Sucrée… La native se mordit la lèvre, tandis qu’il embrassait ses cheveux.

« Pour répondre à ta question de tout à l’heure … Oui, j’y ai déjà songé. Oui j’ai envie d’avoir des enfants, de fonder une famille. Malheureusement, l’occasion ne s’est jamais présentée, j’attends la bonne personne pour ça. En admettant que la bonne personne veuille bien de moi … »

Face à cette affirmation, le cœur de la blonde avait loupé un battement. Il avait donc quelqu’un ? C’était ça, qu’il essayait de dire ? Un instant, elle se blottit un peu plus contre lui, comme vexée. Finalement, elle ne voulait pas savoir. Elle ne voulait pas partager Nate. C’était SON Nuts, à elle. Non… Elle le savait. La belle le savait : Nate n’était pas à elle. Grimaçant, elle retint ces larmes qui menaçaient ses yeux alors qu’il ouvrit à nouveau la bouche.

« Ringo, je … je ne sais pas tout mais, je soupçonne que ce sujet soit douloureux pour toi. Les … enfants. Aussi, je peux comprendre que tu n’ais pas envie d’en parler, mais sache que je suis à ton écoute si tu en ressentais le besoin. Ne porte pas tes fardeaux toute seule. »

Ses lèvres se posèrent sur sa joue, l’obligeant à lever la tête lentement vers lui. Le regard sérieux, une pointe de jeu apparu dans ses pupilles d’ambres. La native se redressa lentement, venant se positionner face à lui. Là, à califourchon sur ses genoux, elle posa son front sur le sien tandis que ses yeux ne le lâchaient pas. Ses mains prirent place autour de son cou, doucement, glissant ensuite dans ses cheveux.

« Tu… Tu l’as déjà choisie ? … Je… J’aimerai que tu ne m’oublies pas, une fois que tu auras ouvert ton cœur à l’élue de celui-ci… »

La blonde déglutit un instant. Alors, elle lui offrit un sourire doux, si doux…

« Il y a des choses que tu dois savoir sur moi, Nate. Mais… pas maintenant. »

Ringo attrapa une des lèvres de son beau brun avec ses dents. Son regard ne lâchait pas le sien, elle le soutenait comme jamais elle ne l’avait soutenu. Mais rapidement, elle sentait les rougeurs lui monter aux joues. Alors, pour qu’il ne les remarque pas, elle avait posé ses lippes contre les siennes, lui offrant un baiser d’une tendresse qu’il ne connaissait pas.
Un baiser doux, sucré.
Un baiser qu’elle ne voulait pas qu’il oublie.
Un baiser plein de sentiment…
Ceux qu’elle éprouvait sans vouloir en prendre conscience.


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 36


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Sam 23 Sep 2017 - 20:26

Nate ne voulait pas la forcer à se confier à lui. Il voulait juste qu'elle sache qu'il était là pour elle, pour les choses importantes ou anodines. Mais au fond de lui, peut-être cherchait-il à être spécial pour elle ? A être le seul à qui elle confiait ses secrets ? C'était un moyen pour lui de se rapprocher d'elle, lui qui doutait qu'elle lui appartiendrait un jour comme il le voudrait. Il était égoïste quand il s'agissait d'elle, tellement qu'il avait bien du mal à se reconnaitre. Il avait déjà été amoureux pourtant, mais la sensation n'était pas la peine. Malgré son passé tumultueux, malgré la trahison qu'on lui avait infligée, le beau brun avait une entière confiance en la jolie blonde qui résidait désormais dans son coeur. Mais il ne pouvait s'empêcher d'avoir peur, puisqu'elle n'était pas à lui. Rien n'obligeait Ringo à lui parler, à rester à ses côtés. Rien. Seule l'amitié les liait.

Sa possessivité avait amplifié et ça ... Nate ne s'en rendait compte que maintenant, maintenant qu'il aimait de nouveau. C'était légimite, mais il s'en voulait, il se détestait même. Mais il était temps de revenir à la réalité, de ne plus penser au passé, de profiter du présent. Ce présent que sa jolie Sun façonnait, là, à califourchon sur lui. Ses pensées se tournèrent immédiatement vers elle, vers ce regard irrésistible, vers ces douces mains qui caressait sa nuque. Et d'instinct, le jeune homme posa ses mains sur ses reins à travers le sweat pour la retenir. Il ne voulait pas qu'elle s'échappe, il voulait tant qu'elle reste là, près de lui. Il avait presque ce regard d'homme blessé qui n'attendait qu'à être consolé. Mais la belle native ne connaissait rien de ses souffrances.

Les mots de sa belle le surprit. Avait-il choisi l'élu de son coeur ? Bien sûr, elle était là, sous ses yeux, si proche de lui, mais pourtant si loin. Pourrait-il l'oublier ? Impossible, elle hantait déjà toutes ses pensées. Et de toute manière, il n'y avait qu'elle à ses yeux, elle et pas une autre. Et le beau vétérinaire savait que cela perdurerait, quelque soit le sentiments que son amie pouvait éprouver pour lui. Il n'était pas de ces hommes volages. Il avait tellement envie de lui dire, tellement que ça le brûlait presque de l'intérieur. Juste ces trois petits mots qu'il n'avait prononcés qu'à une seule personne, qu'il n'avait plus prononcés depuis tant d'années.

Ce sourire qu'elle lui offrait le fit fondre alors qu'il se faisait violence pour ne pas lui confesser l'amour qu'il lui portait. Il hocha simplement la tête lorsqu'elle lui demandait un surcis quand à ses secrets. Il était à la fois avide de savoir, mais respectueux. Mais rien ne pourrait la détourner d'elle. Jamais. Il l'avait déjà dans la peau, à point qu'elle ne pouvait imaginer.

Les dents de la jolie blonde se plantèrent dans ses lippes. Que faisait-elle là ? L'état d'esprit de Nate était tel qu'il ne pourrait lui résister cette fois. Il ne voulait plus, il ne pouvait plus. Le regard plongé dans ses ambres, il vit bien ces rougeurs prendre peu à peu de l'ampleur sur ses joues. Et ce baiser ... Plus tendre que jamais, si doux ... Le bel irlandais y répondit, avec tout autant de sentiments, ceux dont il avait conscience. Il ne tint pas une seconde de plus. Alors que les lèvres de sa belle s'éloignait, il vint les reprendre aussitôt, avec plus de passion. Ses mains jusqu'à maintenant sages, glissèrent sur ses cuisses, lentement, profitant de leur douceur, remontant sous le sweat, se fixant sur ses hanches un instant.

La libérant de ses lippes, il l'observait avec intensité alors que ses doigts remontaient le long de sa colonne vertébrale, alors qu'il la rapprochait un peu plus de lui afin de lui murmurer ses pensées.

"Ringo ... C'est impossible ... Je ne peux pas t'oublier. Je ne veux pas t'oublier, jamais. Peu importe ce que tu as à me dire ... Fais-moi confiance. Crois-moi."


Son souffle se faisait plus court alors qu'il mordillait le lobe d'oreille de la belle, qu'il venait taquiner ensuite son cou de sa langue avant d'aspirer lentement sa peau, y déposant une nouvelle marque. Il marquait un territoire qui n'était pas à lui, mais à cet instant, ça n'avait pas d'importance. Ils étaient tous les deux, rien que tous les deux. Revenant vers ses lèvres, ses mains flattant ses côtes, soulignant sa poitrine, il la fixa toujours de ce regard empli d'amour, de tendresse et de désir.

"Et toi ... Tu m'oublieras pas ? Ringo ?"


avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 201

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Dim 24 Sep 2017 - 17:14

Il avait posé ses mains sur les hanches de la jolie blonde. Ringo n’avait pas pu s’empêcher de le remarquer, bien qu’elle n’ait pas fait de remarque là-dessus. Quelle remarque aurait-elle pu faire, ceci-dit ? Aucune. Elle aimait trop son contact pour lui faire remarquer qu’un geste pouvait être déplacé. Elle ne pouvait se résoudre à penser que ses mains pouvaient être à des endroits qu’il ne fallait pas. Depuis plusieurs années elle ne s’était plus offerte à personne. Depuis autant de temps, elle n’avait fait confiance à aucun homme sur le plan sentimental. Elle n’avait confié son corps qu’à son médecin, mais ça restait purement professionnel.

Mais le fait était que Nate était spécial. Elle l’avait senti dès le début, c’était la raison qui l’avait poussée à le taquiner de la sorte. La native aimait tellement taquiner son si mignon colocataire… C’était d’autant plus amusant qu’il répondait à la provocation, la poussant parfois dans ses retranchements les plus cachés. Comme la veille, lorsqu’elle l’avait poussé sous la douche, et où elle avait finie trempée de la tête aux pieds, rougissant d’un baiser tellement inattendu mais auquel la situation se prêtait si bien.

Lorsqu’elle avait relâché ses lèvres, Nuts ne lui avait pas laissé le temps de se retourner, venant à son tour initier un baiser aussi doux que le précédent, mais tellement plus passionné. Ringo se laissa prendre au jeu, répondant à sa fougue par la sienne, ses doigts glissant dans ses cheveux juste au niveau de sa nuque. Un frisson s’empara d’elle à l’instant même où les mains de son ami glissèrent sur ses cuisses pour remonter sous le tissus si confortable du sweat jusqu’à les poser sur ses hanches. Là seulement, il la libéra de ce baiser qui l’essoufflait à vue d’œil. Son regard d’ambre se planta dans le sien alors qu’il remontait ses mains le long de son dos, lui arrachant un frisson et faisant monter le rouge à ses joues de nouveau. Pourtant, cette fois, elle n’avait pas cherché à cacher ces rougeurs, soutenant ses pupilles, comme s’il risquait de disparaitre si elle le lâchait des yeux.

« Ringo ... C'est impossible ... Je ne peux pas t'oublier. Je ne veux pas t'oublier, jamais. Peu importe ce que tu as à me dire ... Fais-moi confiance. Crois-moi. »

Il s’approcha, venant mordiller l’oreille de la belle, juste avant d’enfouir ses lèvres dans son cou qu’il venait taquiner de sa langue, de ses dents, avec cette délicatesse qui lui était propre. Ringo arqua son cou, lui laissait l’accès libre et entier à cette partie d’elle. Elle se doutait bien que la prochaine fois qu’elle se regarderait dans le miroir, elle trouverait une marque du passage de Nuts. Une nouvelle, comme celle qu’elle avait déjà au creux de la poitrine. A présent, ses lèvres frôlaient de nouveau les siennes, son regard s’était replanté dans le sien. Ringo y décelait quelque chose de particulier, d’étrange… C’était comme si… Comme si quelque chose avait changé. La veille également elle avait remarqué cette lueur si particulière, si tendre, si désirable.

« Et toi ... Tu m'oublieras pas ? Ringo ? »

La question eut le don de surprendre la concernée. L’oublier ? Comment est-ce que c’était possible… ? La native lui sourit alors, le front posé contre le siens. Une de ses mains glissa sur sa joue qu’elle caressait avec douceur, presque mélancolie.

« Comment je pourrais ? »

Elle ferma les yeux un instant avant de replanter ses ambres dans les siennes.

« Tu es unique, Nate. Tu es unique pour moi… Irremplaçable. »

Son visage vint s’enfouir soudainement dans son cou, le serrant contre elle un peu plus.

« Si seulement je pouvais te garder juste pour moi… »

Sur ces mots, elle planta ses dents dans sa chaire, aspirant doucement sa peau, juste comme il avait pu le faire plus tôt avec elle. Si elle devait être marquée, lui aussi le serait. Mais elle avait semblé hésiter un instant… N’était-elle pas en train de faire une bêtise ? Et si… Et si Nate se faisait rejeté par celle qu’il aime à cause de cette marque qu’elle lui imposait ? Tu es trop gourmande, Ringo… Mais c’était déjà trop tard. S’il se faisait jeter, elle serait là pour le consoler. S’il était triste, déçu, elle lui offrirait une oreille à qui parler, des bras pour se loger, une chaleur et une douceur sans pareille. Car il était ce qui comptait le plus pour elle à présent.

Les mains de la blonde glissèrent sur le haut de son colocataire. Nichée dans son cou, elle finit par relever la tête, dévoilant ses joues rougies de nouveau. Décidément, il avait ce don pour la faire rougir que personne n’avait eu avant. Lorsqu’elles atteignirent son ventre, ses mains aventureuses passèrent sous le tissu, tout en remontant le long de son torse. Son regard dans le siens, elle vint déposer un baiser au coin de ses lèvres, avide pourtant d’en avoir plus. Elle décida alors de venir saisir ses lèvres pour de bon, de les prendre, les lui voler. Ses mains caressaient sa peau, la sienne frissonnant sous celles de son Nuts. C’était impossible. Elle n’avait pas le droit. Elle ne devait pas tomber amoureuse. Elle ne voulait pas le faire souffrir, pas alors qu’il aimait quelqu’un lui aussi… Elle n’en dirait rien, rien du tout. Pas tant qu’elle n’en serait pas certaine. Pas tant qu’elle ne l’aurait pas parfaitement admis. Alors, ses lippes ne lâchaient pas les siennes, son cœur s’accélérait dans sa poitrine sous l’effet de ses caresses et sa langue vint doucement prendre part au jeu. Ringo en profiterait, juste aujourd’hui. Une dernière fois…


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 36


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Dim 24 Sep 2017 - 21:00

Nate avait ce regard mêlé d'amour, de tendresse, même d'innocence. Il ne pouvait la regarder autrement, elle était trop importante pour lui. Il avait bien du mal à dissimuler ce qu'il ressentait à cet instant. Elle était si belle, là, devant lui. Il se sentait vulnérable alors qu'il lui posait cette question pour le moins étonnante. Car si elle pensait qu'il pouvait l'oublier un jour, il en était de même pour lui. Le beau brun dût se retenir afin de ne pas clore les paupières sous la caresse de sa belle, car il soutenait ces iris dorés, se délectait de ce précieux sourire qu'elle lui offrait.

La réponse de Ringo le surprit de plus belle. Son coeur sembla s'arrêter l'ombre d'un instant. Ne me dis pas de telles choses, je t'en prie, Ringo. Il aurait tant aimé que cela soit qu'il soit unique et irremplaçable en terme ... d'amour. Un frisson parcourut son échine lorsqu'elle se nicha dans son cou.

"Si seulement je pouvais te garder juste pour moi…"

Le garder ... juste pour elle ? Cette fois, l'organe de vie du beau brun reprit ses battements à un rythme effreiné. Il ouvrit la bouche, voulant lui répondre, mais aucun son ne sortit de sa gorge. Ses paroles l'avait ému. Il voulait tellement y croire, mais il avait tellement peur de se méprendre sur les réels sentiments de la jolie native. Ses dents sur sa peau lui arracha un léger soupir d'aise alors que ses doigts parcouraient toujours sa peau, effleurant le dessous de sa poitrine sans aller plus loin, repassant dans son dos, puis sur ses reins. Il la sentait insister. Il se doutait de ce qu'elle était entrain de faire et ça, ça le rendait heureux, tout simplement. Il lui appartenait après tout, sans qu'elle ne le sache. Il n'était rien qu'à elle, entièrement à elle.

Lorsque son visage revint à hauteur du sien, il contempla les rougeurs qui paraient ses joues. Il la voyait rarement rougir et était si fier de lui faire cet effet. L'une de ses mains quitta la chaleur de sa peau, se libérant du tissu afin de jouer avec la crinière dorée qui dégageait un parfum frais de shampoing. Nate rosit à son tour lorsque sa belle s'aventura sous son haut, mais lui non plus ne lâcha pas les yeux de celle-ci. Ses lèvres si douces vinrent flatter le coin des siennes. Il voulait plus, tellement plus, mais se contenter de rester passif, la laissant le découvrir autant qu'elle le souhaitait.

Il ne put résister à repositionner sa main, là où elle était bien au chaud, ses doigts parcourant cette peau si douce qu'il rêvait de croquer encore une fois. Ce baiser lui coupait presque le souffle, mais il n'avait aucune envie de le rompre, surtout lorsque la langue de sa jolie Sun s'invita dans sa bouche. Il lui rendit cet échange langoureux, passionné, amoureux. Le sweat de la belle remontait, encore et encore, sous le trajet des mains du bel irlandais alors qu'il finit par quitter ses lèvres, haletant. Sans un mot, il se tourna lentement, la basculant sur le dos avec toute la douceur dont il était capable afin qu'elle se retrouve allongée sur le canapé. Ses pupilles d'ambres sondaient les siennes alors qu'il lui accordait un sourire tendre, venant mordiller sa lèvre avant de souffler quelques mots.

"Alors ... garde-moi, juste pour toi. Et appartiens moi, juste pour ce soir ou pour toujours si tu le souhaites."

Il était au-dessus d'elle, prenant garde à ne pas l'écraser. Les joues enflammées, conscient de cette nouvelle déclaration implicite, il s'écarta d'elle, ses lippes venant rejoindre le ventre de la jolie blonde, découvert par ce sweat remonté jusque sous sa poitrine. Ses doigts frôlaient ses cuisses alors que la pointe de sa langue taquinait les hanches de la douce. Il adorait ces courbes si parfaites, autant à la vue qu'au toucher. Ses baisers remontèrent jusqu'à la limite du tissu avant de redescendre juste sous son nombril. A cet endroit où il la marqua pour la troisième fois. Le message était plutôt clair, Nate était capricieux à cet instant ... Car il la voulait pour lui tout seul.


avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 201

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Ven 29 Sep 2017 - 20:45

Si l’idée d’aimer à nouveau un jour lui avait déjà traversé l’esprit, elle l’avait vite effacé pour ne pas avoir à s’accrocher à des illusions. Qui pourrait encore aimer une femme qui atteignait bientôt la trentaine ? Mère d’un enfant qu’elle avait perdu ? Mère d’un enfant dont le père était parti ? Personne ne pourrait aimer une personne comme ça. Personne n’aimerait une femme dont le corps était marqué et le cœur meurtri. C’était ainsi, elle en était persuadée depuis des années maintenant. Alors elle ne se faisait pas d’illusion… Pas jusqu’à maintenant. Mais Nate… Il était tellement différent ! Comment… Impossible de lui résister. Il la poussait dans ses pires retranchements, la poussait à bout. Loin des simples provocations, il la poussait à le charmer. Oui, sans s’en rendre compte, elle avait commencé à le charmer. Le séduire était devenu un jeu, puis un objectif, une finalité. Il s’était totalement incrusté dans son cœur d’une façon si douce et discrète, qu’elle ne savait pas depuis quand elle ressentait ce sentiment si spécial pour lui.

Ses doigts étaient d’une douceur sans pareille. Ils parcouraient sa peau, l’effleurant et lui arrachant des frissons qu’elle ne savait retenir. Qu’elle ne voulait pas retenir. Si Ringo avait enfin compris quelque chose, c’était qu’elle pouvait se lâcher avec lui, même si elle ne voulait pas l’inquiéter avec ses ressentis et ses émotions. Alors, elle ne chercherait plus à cacher ses joues enflammées, son cœur palpitant ou même ces frissons de plaisir qu’il lui arrachait sans ménagement.

Ce baiser, celui que l’anglais avait entamé plus tôt, il le poursuivait jusqu’à en avoir le souffle court. Mais même malgré ça, il ne voulait pas s’éloigner. La native lui répondait avec la même passion, la même fougue qu’il lui donnait. Un baiser langoureux. Passionné. Fougueux. Amoureux. Lorsqu’il finit par quitter ses lèvres, elle le laissa s’éloigner presque à regret. Le seul vêtement qu’elle avait sur le dos était remonté bien haut maintenant, alors qu’elle basculait sur le dos. Surprise, elle s’était accrochée un peu plus fermement à lui de peur de tomber, de s’étaler sur le sol. Ses yeux plantées dans ceux de la belle finirent par la rassurée, alors qu’elle relâchait enfin son étreinte. Son sourire… Si doux, si tendre. Il la faisait craquer.

« Alors ... garde moi, juste pour toi. Et appartiens-moi, juste pour ce soir ou pour toujours si tu le souhaites. »

Ses lèvres s’éloignèrent pour gagner son ventre découvert, sa langue jouant sur ses hanches alors que ses doigts glissaient sur sa cuisse. La native soupira longuement. Un soupire de plaisir, un soupire d’envie. Elle voulait tellement qu’il continu, ne s’arrête pas. Egoïstement, elle le voulait juste pour elle. Rien que pour elle. Comment aurait-elle pu répondre à la négative à sa proposition quelque peu… indécente ? Un gémissement s’échappa de ses lèvres lorsqu’il la marqua une nouvelle fois. Un gémissement de surprise… mais pas uniquement. C’était une sensation agréable…. Qu’elle avait l’impression de découvrir pour la première fois. Ce n’était pas uniquement charnel. C’était plus… bien plus que ça.

« Je suis déjà à toi, Nate… »

Quelques mots prononcés entre deux soupirs, à demi-mot, dans un murmure. Comme si elle ne voulait pas qu’il l’entende. Comme si ces mots devaient se perdre dans les abysses de leur relation qu’elle savait déjà tellement spéciale. Les mains de la native glissèrent dans les cheveux de son colocataire. Elle s’accrochait à lui pour ne pas perdre pied, pour ne pas se laisser succomber maintenant. Ses mains glissèrent sur son t-shirt, l’incitant à se redresser vers elle. Alors, elle vint reprendre ses lèvres une nouvelle fois dans un regard enflammé, dans un sourire en coin si provoquant. Elle frôlait ses lippes, gardait son souffle pour elle, mais l’empêchait de les toucher. Encore un instant, juste un instant suffisant pour qu’elle retire ce t-shirt qui empêchait le contact direct de ses mains sur la peau du beau brun. Cette fois, elle posa un doigt sur les lèvres de Nate, mordillant la sienne, le regard désireux. Son doigt glissa sur sa peau pour rejoindre son torse, lui accordant enfin l’accès à ses lippes. Puis, ses mains passèrent dans son dos, descendant pour revenir sur l’avant de son corps, frôlant les limites de son jeans avant de remonter. Elle le provoquait encore. Mais c’était différent, si différent de ce qu’elle lui faisait subir d’habitude…


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 36


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Sam 30 Sep 2017 - 20:17

Etait venu le jour où Nate perdait le contrôle de lui-même, totalement. Il n'avait pu résister à cette femme fabuleuse et particulière qui partageait son appartement depuis deux mois déjà. Tout ce temps, il l'avait regardée, sans réellement voir ce que son coeur lui murmurait. Mais désormais, il connaissait l'ampleur de ses sentiments pour elle, il les savait réels, consistants. Il était prêt à tout pour elle, prêt à lui appartenir, même si ce n'était que temporairement, le temps que la belle ne trouve la personne qui lui fallait. Il était prêt à l'accepter si elle se dérobait à lui, ou peut-être pas finalement ?

Le bel irlandais lui avait fait cette proposition, juste pour une fois ou pour toujours. Et ses lèvres prenaient possession de la peau de ses hanches, de son ventre alors que sa main divaguait sur sa cuisse. Encouragé par les soupirs de sa belle, il s'attarda un peu plus sur le bas de son ventre, non loin de cette cicatrice qui ne le rebutait pas afin d'y aposer une nouvelle marque. Il abusait, clairement. Mais il était bien loin d'y penser. Un murmure s'échappa de la gorge de Ringo, entrecoupé de ce gémissement qui dissimula cette révélation au beau brun. Si seulement il avait pu l'entendre ...

Ses lippes remontaient doucement sur le corps parfait de la native alors qu'il fermait les yeux tout en appréciant la caresse de ses mains dans ses cheveux. Les doigts du jeune homme continuait d'effleurer sa cuisse avec délicatesse, sans aller trop loin. Il releva le regard vers elle, se redressant, comme s'il avait compris qu'elle le réclamait. Non pas comme si ... Nate l'avait réellement compris. Ce baiser enflammé le fit chavirer alors que sa main flattant sa cuisse remontait sur sa hanche, passant sous le sweat pour taquiner ses côtes. Baiser trop court alors qu'elle se jouait de lui, effleurant ses lèvres, le frustrant.

Le bel irlandais ne semblait plus vouloir jouer, mais pourtant il perdit vite son sérieux pour lui offrir ce sourire à tomber dont il avait le secret avant qu'il ne l'aide à ôter son propre T-shirt, dévoilant sa musculateur bien travaillée. Il happa doucement ce doigt qui l'empêchait de s'emparer de ce qu'il désirait le plus, lui rendant ce même regard empli de désir et d'envie.

"Tu es si belle, Ringo ..."

Des paroles impulsives, sincères, inévitables ... Il était un homme amoureux, épris de cette magnifique femme qu'il dominait avec délicatesse. Et lorsque cette phalange gênante vint trouver son torse, Nate n'hésita pas un seul instant, venant mordiller cette lèvre qu'elle torturait dans un geste provocateur. Chaque parcelle de sa peau qu'elle parcourait frissonnait de plus belle alors que lentement, il vint lier sa langue à la sienne en jouant avec cette fougue qu'elle ne lui connaissait pas. Il se retenait d'un bras pour ne pas la blesser alors que sa main encore logée sur ses côtes glissa tendrement sur sa poitrine. Il s'appliquait dans cet échange intense, langoureux, avec tout l'amour qu'il pouvait éprouver pour elle.

Ce ne fut que lorsqu'il manqua de souffle qu'il quitta la bouche de la belle à la crinière dorée, passant sa langue dans son cou alors qu'il haletait certainement un peu trop. Il mordillait sa peau, à plusieurs reprises, avant de se saisir de son lobe d'oreille, s'enivrant du parfum de ses cheveux encore humides. Ses doigts jouant avec l'extrémité de son sein, son regard vint se perdre une énième fois dans le sien. Il était indécis. Il voulait tout d'elle, ses lèvres, sa peau, son corps. Fièvreusement, il lui offrit un nouveau baiser, si tendre, si long. Sa main quitta son sein pour descendre plus bas, bien plus bas, glissant quelque peu sous sa dentelle noire, frôlant l'endroit intime de la native. Il s'enflammait, peut-être un peu trop. Et comme s'il venait de s'en rendre compte, lorsqu'il rompit le baiser, ses joues se teintèrent de rose alors qu'il se mordait la lèvre inférieure. Et il répéta ces mots qu'ils avaient tous les deux tant prononcés ces deux derniers jours, en détournant le regard.

"Je ne peux pas ... te résister ..."

Cette phrase devenait récurrente entre les deux amis. Son regard trouva le sien, ce regard tendre et amoureux, comme s'il n'attendait plus qu'un accord de sa part. Comme s'il s'attendait à se faire gifler ou repousser. Pourtant, elle lui avait fait comprendre, mais Nate avait ce passé, ce rejet qu'il avait subi quelques années plus tôt, qui le poussait à se créer des barrières, à se protéger. Ou peut-être, à protéger celle qui enflammait son coeur.


avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 201

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Lun 9 Oct 2017 - 12:45

Ringo n’était pas Cendrillon. Loin d’être une princesse, loin des soirées de bal aux robes bouffantes et aux escarpins brillants. Ringo n’était pas tout ça. Elle était simple, si simple… Et pourtant si compliquée. Les événements de la veille l’avaient quelque peu chamboulée. Mais Nate était si doux, si délicat… Qu’ils semblaient déjà bien loin. Ringo savait. Elle avait compris pourquoi lui. Pourquoi c’était lui qu’elle était venue chercher. Pourquoi c’était lui qu’elle avait voulu retrouver et pas la froideur de son lit chez sa mère. Déjà trop habituée à sa chaleur. Trop habituée à lui. Trop accrochée à cet homme si naturel avec elle…

Les lèvres de l’irlandais remontaient et redescendaient inlassablement sur son corps, comme si elles effectuaient une danse rythmée par les battements de leurs cœurs. Elle l’avait senti s’attarder si près de cette cicatrice qu’elle n’avait pas dissimulée, mais qu’elle n’avait pas expliqué non plus. Alors, il était remonté suite à son appelle, l’avait embrassé. Un baiser furtif, au cours duquel ses mains remontaient sur ses cotes. Rapidement, il lui avait offert un sourire à tomber par terre, faisant chavirer son cœur qui s’accélérait un peu plus. Ah… Nate… Toujours aussi gentleman même dans ce genre de situation. Ça faisait partie des choses qu’elle aimait chez lui. La blonde l’observait, les yeux à moitié dissimulés par sa chevelure en bataille. Elle rougissait, ses yeux posés sur son torse dénudé. Pourquoi maintenant, alors qu’elle l’avait déjà vu de la sorte beaucoup trop de fois pour les compter ? Pourquoi maintenant ? Parce que maintenant, elle savait pourquoi elle avait à ce point confiance en lui au point de lui offrir son corps, son âme, son cœur ; qu’elle n’avait plus offert à personne depuis si longtemps.

« Tu es si belle, Ringo… »

Ses lèvres vinrent saisir les siennes dans un mouvement des plus légers qui précéda pourtant un baiser des plus sensuel. Une parcelle de lui qu’elle ne lui connaissait pas. Quelque chose de si… si intense, auquel il ne lui avait encore jamais fait profiter. Sa main glissa sur la poitrine de la belle native, tandis que leurs langues de mêlaient à une danse enflammée, irrésistiblement passionnée. Ce ne fut que lorsqu’ils manquèrent de souffle que Nate relâcha Ringo. Elle le sentait, l’entendait haleter. Elle aimait le sentir dans cet état, si fiévreux, si vulnérable et pourtant si sérieux. Ses doigts jouant de son sein, il prit place dans son cou où sa langue s’amusait à la taquiner. Ringo ne savait faire face à ce type de geste. Elle aussi, elle avait le souffle court, très court. Elle aussi, elle profitait de chaque seconde de cet instant partagé. Et s’il y avait une certaine forme de timidité, elle ne parvenait pas à retenir chacun des gémissements qui lui brûlaient les lèvres. Son regard se planta dans le sien une fois encore. Et une fois encore, ils échangèrent un baiser d’une douceur absolue.

Mais Nate ne s’arrêta pas. S’il l’aurait fait, elle ne l’aurait pas laissé faire… Trop envieuse d’en avoir plus. Elle ne fut pas déçue lorsqu’elle sentit sa main glisser sur son corps, lâcher sa poitrine pour descendre bien plus bas. Glissant doucement sous le seul sous-vêtement qu’elle portait ; se logeant si près de cette partie d’elle qu’il n’avait pas encore goûté. Le baiser rompu, il la regardait avec un air presque timide, les joues rougies, mordillant sa lèvre comme s’il était coupable d’un crime et détournant le regard.

« Je ne peux pas… te résister… »

Ringo lui offrir un sourire. Cette phrase… Décidément, elle allait devenir leur hymne, leur slogan. Ses mains glissèrent à nouveau dans ses cheveux alors que ses pupilles se plantèrent dans ses ambres. Elle se redressa un peu, lui faisant face et, petit à petit, bascula jusqu’à inverser les rôles.

« Nuts… Je l’ai déjà dit… Tu me fais craquer. »

Ses mains se promenaient sur son visage, descendant sur son torse dénudé jusqu’à frôler à nouveau cette barrière de Jeans.

« Et je… je ne veux plus te résister. C’est beaucoup plus amusant de te faire succomber. »

L’une de ses mains se permit de déboutonner son pantalon sans une seule hésitation. Alors, elle se nicha dans son cou, le mordillant doucement, tandis que sa main s’aventurait en terrain inconnu. Avec délicatesse, Ringo glissait ses doigts sur l’intimité de son… son amant. Oui, n’était-ce pas réellement ce qu’ils pouvaient être ? A mi-chemin entre un amour non-partagé et une amitié trop envahissante. Elle le parcourait d’abord par-dessus son dessous, mais ne tarda guère à venir s’infiltrer au-dessous. Elle voulait sentir sa peau, c’est ce qu’elle fit alors que ses doigts enserrèrent le membre de son amant avant de commencer un mouvement de va et vient léger, cherchant à tester ses réactions. Elle remonta ses lèvres furtivement jusqu’à son oreille.

« Je. Te. Veux. »


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 36


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Mer 11 Oct 2017 - 16:40

Nate se trouvait relativement chanceux d'avoir une telle colocataire pour partager son quotidien. Mais il était loin de penser que les choses auraient pu tourner ainsi entre eux. Dès la première fois, il l'avait trouvé mignonne, et même tellement belle. Puis, peu à peu, elle était devenue une amie précieuse, précieuse et provocatrice. En bon gentleman, il s'était promis de ne jamais en profiter plus qu'il ne le devrait. Mais les taquineries avaient pris plus d'ampleur, révélant les sentiments profonds qu'il éprouvait immanquablement pour elle.

Ils avaient failli déraper. Une fois, deux fois. Mais ils avaient été interrompus, au grand damn de chacun. Car oui, chacun désirait l'autre, sans aucun doute. Le jeune brun par amour, la jolie blonde par ... attirance ? C'était déjà plus qu'il ne l'espérait. Et cette fois, il n'espérait aucune interruption. En tout cas jusqu'à ce que sa raison, ou peut-être même sa réserve ne mette son grain de sel. Malgré leur état de désir avancé, malgré leurs peaux déjà fiévreuses au contact de l'autre, le bel irlandais ne pouvait aller plus loin sans un accord clair de sa belle. Il ne voulait pas profiter, ni abuser d'elle après la nuit qu'elle avait passé. Il voulait qu'elle soit sûre.

Ses paroles étaient détournées, tout autant que son regard d'ambre qui n'était guère parvenu à soutenir le sien alors que ses joues se paraient de cette timidité si rare chez lui. Il avait un air enfantin à cet instant. Mais les fines phalanges de la douce lui fit revenir vers son regard. Ses pupilles si fascinantes, si profondes, il ne put les quitter cette fois alors qu'il se redressait en même temps qu'elle, alors qu'il arborait un sourire idiot en la regardant. elle le faisait craquer ... Lui qui était désormais sur le dos, à la merci de cette nymphe à la peau parfaite. S'il fut déçu de voir le sweat retomber correctement pour dissimuler son ventre, ce sentiment s'envola bien vite à l'écoute des révélations de Ringo.

"Toi aussi, Sun.", avait-il murmuré alors qu'une main s'emparait tendrement de sa cuisse.

Sa peau surchauffait au contact des doigts de la jolie blonde alors qu'il se mordillait la lèvre inférieure tout en la fixant de ses iris gourmande. Elle voulait le faire succomber, et Nate n'en était pas bien loin. Son visage se colora un peu plus alors qu'elle déboutonnait minutieusement son jean. S'il voulait son accord, ce geste suffisait. Il la laissa se loger dans son cou alors qu'il posait délicatement sa tête contre la sienne, à la recherche du doux contact de sa crinière dorée.

Il caressait maintenant ses hanches sous le tissu, alors que sa belle se montrait déjà bien plus entreprenante. Là, à cet instant, il ne pouvait plus lui cacher son désir pour elle, son corps le traduisait si bien. Si son coeur s'emballait en sentant les doigts de Ringo lui offrir quelques caresses intimes, il crut qu'il allait s'effondrer à ses mots murmurés. Le souffle court, le visage rougit par la surpris.

"Ringo ... Je ..."

Il hésita un instant, se mordant la lèvre un peu plus fort. Il ne pouvait plus résister, non, c'était impossible. Il laissa échapper un soupir d'aise malgré lui, de sa voix à la fois douce et rauque, signifiant à la blonde qu'il appréciait cette attention. Si elle savait qu'elle était la première à aller aussi loin avec lui ...

"J'ai envie de toi ..."

Il les avait prononcé alors qu'il écartait sa tête de la sienne, que l'une de ses mains l'incitait à relever le regard vers lui. Là, il aurait tant voulu lui dire à quel point elle était spéciale. Qu'elle était la seule jusqu'à maintenant, la première. Qu'il l'aimait à un point inimaginable. Comme il n'avait jamais personne, même cette autre qui l'avait fait souffrir. Il lui sourit, tendrement, avant de l'embrasser une nouvelle fois, jouant lentement de sa langue malgré son avidité. Les va et vients de la douce lui arrachait quelques légers gémissements. Et le beau brun ne put résister à cette envie de sentir sa peau. Doucement, alors que la douce danse de leurs langues se poursuivaient, il attrapa cette main aventureuse afin de l'ôter, juste le temps de pouvoir lui enlever ce sweat devenu trop gênant.

A contre-coeur, il dut se résoudre à rompre leur baiser afin de faire passer la tête de sa belle par l'encolure, laissant tomber négligemment son vêtement au sol. Ses iris dorés se promenaient avec gourmandise sur ses courbes alors que ses lippes fondaient sur son cou alors que ses mains harcelaient ses hanches, ses reins, son dos, avec un peu plus d'ardeur.

"Tu es ... parfaite."

Il la poussa à redresser un peu plus, ses lèvres venant emprisonner l'extrémité de l'un de ses seins qu'il torturait de manière taquiner, se délectant de cette douceur, de cette chaleur qu'elle dégageait. Et sa main libre vint enfin s'aventurer sous sa dernière dentelle, glissant sur cette zone intime qu'il n'avait osé touché plus tôt. Mais cette fois, il ne se stoppa pas. Cette fois, ses doigts caressèrent doucement cet organe de plaisir chez la belle.

Relâchant sa poitrine, ses dents se refermèrent un peu plus haut avant qu'il ne vienne de nouveau lui prendre un tendre baiser, alors que ses doigts s'activaient un peu plus, voulant lui arracher un gémissement. Entendre sa douce voix.


avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 201

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Mar 17 Oct 2017 - 20:33

Ses mains grimpaient sur ses cuisses, lui procurant un frisson de plaisir qu’elle n’avait même pas envie de dissimuler. Elle était là, si près de lui et pourtant encore trop loin à son goût. Elle se logeait dans son cou, il cherchait son contact malgré tout. La native adorait ça. Bien plus qu’un jeu, elle s’était totalement éprise de lui, sans rien avoir demandé et même sans s’y attendre. Alors, la blonde s’était laissée allée à la découverte de son corps. S’il attendait son accord, elle lui donnait dans retenue. S’il attendait qu’elle s’offre à lui, elle s’apprêtait certainement à le faire. Car Ringo s’était bien plus attachée à lui qu’elle n’aurait jamais pu l’imaginer.

Elle ne fut pas surprise de l’état dans lequel elle semblait le mettre. Son corps traduisait vraisemblablement parfaitement le désir qu’il éprouvait également. Pour autant, ça ne l’avait pas freinée, et elle avait commencé à jouer un peu avec lui. Oui, cette partie de son corps aussi devait avoir droit à son attention. Elle fut cependant plus surprise de le voir rougir de la sorte. Ses joues colorées le rendaient encore plus craquant, tellement plus mignon, tellement plus innocent. Un court instant, l’idée qu’il soit encore vierge et innocent traversa l’esprit de la belle mais ce fut une idée qu’elle chasse bien rapidement. Il semblait trop bien s’y prendre pour une personne en manque d’expérience… Ou n’était-ce pas là que son cœur qui parlait ? Dans un soupire, il lui avouait combien il la désirait, la faisant frémir de plus belle tandis qu’elle se mordillait une lèvre pour ne pas lui sauter dessus pour l’embrasser. C’était impossible de résisté à quelqu’un d’aussi beau.

Les mains de Nate l’incitaient à relever le regard vers lui. Elle posait alors ses ambres dans les siennes, constatant la profondeur de son regard, l’étincelle dans ses yeux… Alors, ses lèvres prirent les siennes, et leur langue se mêlaient lors d’une danse si calme et tendre alors que la situation se serait plutôt prêté à la fougue et l’embrasement. Sans qu’elle ne s’y attende, il avait ôté sa main de là où elle avait élue domicile, profitant de cette occasion créée spécialement pour lui retirer ce sweat qui gênait leur contact. Le baiser rompu, Ringo pu voir son regard se promener sur ses courbes. Elle baissa un instant la tête, comme honteuse, rougissant de ce regard qu’il portait sur elle. Ses lippes se logèrent dans son cou, alors qu’il en profitait pour promener ses mains sur chaque parcelle de sa peau.

C’était comme s’il la découvrait pour la première fois. Pourtant, il avait déjà promené ses mains sur elle bien des fois ; surtout ces derniers temps. Pourtant, il l’avait vue de nombreuses fois se pavaner en petite tenue dans l’appartement, des tenues parfois très –trop- légère ; surtout ces derniers temps. Il avait même été contraint de prendre une douche tout habillé avec elle… alors pourquoi donnait-il l’impression de la découvrir à cet instant-même ? C’était différent. Evidemment que ça l’était. Il la découvrait dans un plaisir charnel qu’elle n’avait plus offert depuis trop longtemps pour se souvenir de la dernière fois que c’était arrivé.

Parfaite ? Elle ? La native rougit de plus belle. Non, elle était loin de l’être. Elle le savait parfaitement. Mais un tel compliment était quelque chose de quoi elle n’avait encore jamais profité. Mis à part Saki, sa mère, personne n’avait un jour évoqué le fait qu’elle puisse être « parfaite ». Loin de vouloir lui montrer tous ses merveilleux défauts, elle sourit bêtement juste avant qu’il ne la pousse à se redresser un peu plus.

Nate était malin. En la poussant à se redresser de la sorte, il avait pu s’attaquer à sa poitrine. Profitant de la situation, il emprisonna l’extrémité d’une de ceux-ci pour jouer avec, lui offrant une alternance de coup de langue et de petites morsures. Dans un même temps, Ringo sentit la main qui ne la soutenait pas venir se glisser « là ». Là où jamais encore elle n’était allée. Il franchissait les dernières barrières qu’il pouvait y avoir entre eux. Lorsqu’il venait prendre un nouveau baiser, elle se permit de fermer les yeux pour mieux savourer son contact.

Ses gestes semblaient la perdre. La jolie blonde ne savait plus où se mettre, comment lui résister et résister à ce plaisir certain qui montait doucement en elle. Elle pouvait les sentir… ses doigts qui s’étaient aventurés là où ils ne pouvaient que procurer un plaisir certain. Ses lèvres contre les siennes, elle retenait ces gémissements qui se manifestaient. Son corps entier la brûlait. Son coeur ne cessait de s’activer, comme s’il allait soudainement s’arrêter sous cette délicieuse torture. Le souffle court, elle ne cessait de presser ses lèvres sur les siennes. Plus près, toujours plus près. Et finalement, elle avait cédé, le laissant entendre sa voix qu’elle avait jusque-là cherché à camoufler. Le laissant savourer ce qu’elle pouvait ressentir au travers de ces gémissements de plaisir. La belle glissa ses mains dans la chevelure de son amant. Elle l’approchait d’elle, cherchait son contact, voulait sentir sa peau sur la sienne. Lentement et machinalement, ses hanches commençaient à onduler sous le plaisir. Penchée vers lui, le souffle près de son oreille, il ne pouvait que largement profiter de son ressenti, juste avant qu’elle ne cherche de nouveau ses lèvres fiévreusement.

« Nate je… F-fais moi… t-tienne… »

L’impatience, Ringo, est une bien mauvaise chose.


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 36


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Mar 24 Oct 2017 - 15:02

Parfaite. Oui, elle l’était à ses yeux, sa jolie Sun. Et la voir rougir sous ses compliments, gémir sous ses caresses intrusives, était certainement le plus beau cadeau qu’elle pouvait lui offrir. Nate s’appliquait, prenait son temps pour lui offrir un moment doux et d’exception. Car s'il l'était pour lui, il espérait qu'il en était de même pour la belle à la crinière dorée. Il savait que cet acte n’aurait pas le même impact sur elle, car étonnamment, le jeune brun vivait sa première fois. Et devant ce regard d’ambre, devant ces courbes appétissantes, devant cette beauté sublime, il ne pouvait regretter de goûter au plaisir charnel pour la première fois. Il l'avait choisie elle et non une autre pour ce stade important, bien qu'il aurait certainement pu séduire un bon nombre de femmes avec ce visage d'ange. Mais jamais il n'avait eu d’intérêt à procéder de cette manière, car rien ne valait plus que les sentiments. Et ceux qu'il éprouvait pour elle étaient déjà si forts, si puissants…

Nate parcourait sa peau avec ses mains baladeuses, ses lèvres gourmandes, toujours avides d'en avoir plus. Il profitait, ne sachant si cet instant se reproduirait un jour ou s’il n'était qu’éphémère, bien que la perspective de la garder à jamais auprès de lui était des plus alléchantes. Ces baisers répétés le firent sourire alors qu'il écoutait la douce voix de sa belle, alors que ses doigts s'activaient avec un peu plus d’aisance. Il prenait peu à peu confiance, posant sa main libre sur cette hanche qui se mouvait sous le plaisir. Le bel irlandais déposait de légers baisers sur sa joue alors que le souffle de la native lui chatouillait légèrement l’oreille. Sa respiration était si courte, tout comme la sienne, synchrones. Et il y eut cette ardeur dans ce nouvel échange, cette ardeur qui le poussa à amplifier le rythme de ses caresses.

Et ces mots, il ne les attendait pas aussi vite. L'impatience de son amante se ressentait à travers ses gestes, sa chaleur, son souffle… Nate adorait ça. Cela suffisait à enflammer son cœur et son désir pour elle. S’il ressentit une pointe d’angoisse, il vint trouver réconfort dans le cou de sa douce qu’il embrassa tendrement alors que le rose s’emparait de ses joues. La faire sienne… À cet instant, lui aussi n’espérait plus que cela, mais il avait si peur qu'elle se rende compte de son manque d’expérience. Il voulait que tout soit parfait pour elle, tout comme elle. La perfection, c'était tout ce qu'elle méritait.

Inspirant doucement, ses phalanges quittèrent l'intimité de Ringo alors qu'il venait posséder ses lèvres avec cette même douceur, tachant de dissimuler sa propre impatience. Il la redressa tout en suivant le mouvement puis fit en sorte de la repousser sur le dos. Un regard envieux et le bel irlandais s’écarta d’elle, juste assez pour venir taquiner sa poitrine de sa langue, puis son ventre jusqu'à la limite de sa dentelle. Il sauta cette zone qui n’attendait plus qu’à l’accueillir, déposant ses lippes entre ses cuisses, sur l’une puis l'autre alors que ses doigts faisaient lentement glisser le rempart de dentelle le long de ses jambes, l’otant pour le déposer au sol.

Se redressant, il parcourait de ses iris dorées cette magnifique apparition en tenue d’Eve, se mordant la lèvre d’envie.

”Tu es sublime…”

Un peu anxieux, il savait que le moment était venu. La gratifiant d’un dernier baiser, il se releva ôtant ses chaussures d'un geste avant de faire glisser ce qui lui restait de tissu. Il se sentait étrangement idiot à cet instant. Peut être aurait-il pu le faire sans s’éloigner d'elle ou d'une manière plus sensuelle ? Pourvu qu'il n’ait rien gâché…

Le cœur au bord de l’implosion, Nate revient auprès de sa belle, savourant cette chaleur qui émanaient d’eux. Il la dévorait des yeux et bientôt, il la dévorerait toute entière. Se logeant entre les cuisses de son amante, il approcha son corps du sien, attrapant ses lippes brièvement avant de lui sourire. Et de nouveau, il la narguait en mordillant la peau de son cou, en passant sa langue sur sa poitrine.

“Je veux être le seul à goûter ta peau…”
Et sa main sur laquelle il ne prenait pas appui glissa doucement sur son intimité, l’effleurant de façon éphémère. “Je veux être le seul à te toucher…” Déposant un dernier baiser sur l'extrémité de son sein, il promena son souffle sur le haut de son corps avant d’atteindre son oreiller et lui murmurer quelques mots, laisser parler ses sentiments, ses envies.

“Je veux être le seul à te faire l’amour, ma jolie Sun ~”


Et timidement, apposant ses lippes aux siennes, il prit cette initiative qui l’effrayait, entrant lentement en elle alors qu’il rendait l’échange plus langoureux, plus passionné. Nate progressait doucement, très doucement, de manière trop précautionneuse même, de peur de lui faire mal. Cette douce blonde qui lui avait volé son cœur. Il lâcha ses lèvres, soupirant d’aise, entamant de doux mouvements de bassin, plantant son regard émerveillé dans le sien. Il était si heureux, de ne faire qu’un avec sa belle Ringo.


avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 201

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Mer 1 Nov 2017 - 20:32

C’était… Comme une déclaration passionnée qu’il lui faisait. La blonde frissonnait à chaque de ses gestes, chacun de ses soupires et chacune de ses paroles. Très sensible, trop sensible à ses doigts, à son souffle. Plus rien n’existait autour d’elle. Autour d’eux. Ils n’étaient plus que deux, plus que Nate et Ringo ; Nuts et Sun. Deux âmes éperdument attirées par ce désir charnel qui les consumait déjà. Ces murmures… Jamais elle ne les avait entendus. Possessif, en plus de ça, le petit Nate. Mais ça, elle le savait. Elle le savait parfaitement, et c’était en toute connaissance de cause qu’elle s’offrait à lui.

Comme une promesse. Une promesse de bonheur. Une promesse de présence, d’écoute, d’attention. Une promesse de tendresse. Une promesse d’amour. Car depuis « la dernière fois », depuis sa grossesse, depuis Tsukasa, Ringo ne s’était plus offerte à personne. Trois années. Trois longues années étaient passées. Elle ne savait plus quoi faire, comment faire. Comme perdue, redevenue vierge avec le temps. Elle riait intérieurement. « Impossible. Arrêtes tes conneries, Go’. » Mais elle avait peur. Peur de le décevoir. Peur d’avoir oublié… Ou à l’inverse, peur de redevenir celle qu’elle était au début de sa vie d’adulte. Elle avait si peur… Peur d’être brisée, encore. A nouveau. Pour de bon.

Mais Nate n’était pas comme ça. Elle le savait. Elle l’avait vu dès le premier jour. N’était-ce pas cette aura si différente qu’il dégageait qui l’avait poussé à choisir cet appartement plutôt qu’un autre ? Cet appartement. Ce colocataire. Son colocataire. Son Nuts. Nate n’était pas le seul à être possessif. En revanche, il l’exprimait mieux que la belle à la crinière dorée qui ne faisait que se mordre la lèvre en réponse à ses avances plus que tendancieuses. Ça sonnait comme une promesse, vraiment. Et si c’était lui… si c’était lui qui la faisait alors, elle était prête à l’écouter.

Cet échange langoureux, passionné, avait pourtant suivi un baiser qu’elle avait pensé timide. Oui, cet instant d’échange étrange, sensuel mais aussi effrayent. Ce moment si court, et à la fois si long, durant lequel il avait posé ses lèvres sur les siennes, juste le temps de prendre les devants. Juste le temps de répondre à ce désir qui la dévorait de l’intérieur. Juste le temps de ne faire plus qu’un avec elle.

Ringo soupira. Un soupire long, plaisant. Bien trop plaisant. C’était… déjà si bon. Nate était affreusement doux, elle n’était pas habituée à recevoir autant de tendresse, de délicatesse, et encore moins dans cette situation. Croisant ses yeux, elle saisit son visage pour appuyer le baiser qui suivit. Moins discret, plus passionnel, plus charnel. Une main glissa sur la joue du beau brun pendant que la native glissait la seconde dans le dos de son amant jusqu’à ses reins, puis ses hanches. S’il l’avait narguée un peu plus tôt, s’il s’était amusé de son cou, de ses points sensibles, elle allait en faire de même. Profitant pleinement de la situation, elle vint planter ses crocs au creux du cou de Nate, la main sur sa joue dérivant dans ses cheveux puis sur sa nuque. Sa langue remontait doucement, lentement jusqu’au lobe de son oreille qu’elle mordillait.

Elle le sentait. Il prenait confiance, petit à petit. Le rythme s’imposait, les mouvements plus rapides, mais pas moins délicats. Ça faisait partis de lui, toute cette tendresse. Comment est-ce que ça aurait pu être l’inverse ? Elle ne savait pas l’imaginer violent, agité, perturbé… Nate était un rayon de soleil tendre, qui venait vous caresser la joue. Pas un rayon qui vous file une vilaine rougeur. Non. Il était loin de ça. Loin de tout ça.

La native soupirait. Le souffle court, le cœur battant comme jamais… ou presque il avait battu de la sorte. Ses doigts glissèrent dans le dos de son bel amant. Entre deux soupires. Entre deux gémissements. Des gémissements qu’elle retenait, mais qui parvenaient tout de même à s’échapper de sa gorge. Les joues rouges, elle vint lui voler un baiser. Puis un autre. Jusqu’à finalement s’approprier ses lippes pour de bon. Dans son dos, ses doigts se baladaient, tranquillement. Puis, plus rapidement. Au rythme des allées et venues. A leur rythme. Jusqu’à ce que ses ongles prennent doucement le relaie. Elle s’accrochait à lui pour ne pas perdre pied. Ça ne serait pas sans conséquences… Mais elle n’en avait pas conscience. Pas maintenant. Pas alors qu’elle se laissait totalement aller à ce plaisir si délicieux.

« Nate… J… en-encore… Ce… C’est… bon… ! Par-parfait… ! »


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 36


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Ven 3 Nov 2017 - 20:57

Il se sentait si bien, là, logé en elle. Il découvrait une sensation inédite. Si douce, si agréable, si addictive. Nate soupirait d’aise, à l’unisson avec sa belle qu'il ne se lassait pas d’observer. Leurs ambres ne cessaient de se rencontrer. Il se délectait de cette tendresse, de cette envie qu'il y décelait. En cet instant, cette jolie blonde n’était qu’à lui, rien qu’à lui, alors qu'il engageait de doux mouvements en elle. Cette déferlante de plaisir se fit ressentir dès les premiers coups de rein. Et ce baiser, si passionné, l’incitait à prendre en assurance, à accélérer tout en restant délicat.  

*Je t'aime tant…*

Cela résumait tout simplement ses pensées profondes. Aucune perversion, juste de l'amour qu'il préférait garder pour lui. Le bel irlandais était bien conscient de ne pouvoir prononcer ces mots, de peur de tout gâcher, d’angoisser son amante. Il mettrait ses regards tendres sous le compte d’une simple affection s'il le fallait. Sa peau frissonnait sous les caresses de la jolie blonde, comme à chaque fois qu’elle l’effleurait.

Les yeux clos, il s’imprégnait de la douceur de sa peau, ses doigts prenant doucement possession de ses cuisses. Il dut réprimer un gémissement de surprise en réponse aux dents taquines de sa douce. Un doux sourire ourla ses lippes. Il aimait la sentir à l'aise avec lui, elle pouvait faire de lui ce qu'elle voulait. Son rythme devint un peu plus soutenu mais néanmoins tendre. Ringo lui offrait sa jolie voix. Ces gémissements qu’il voulait être le seul à entendre.

Pourquoi les retenait-elle ? C'était si mélodieux aux oreilles du beau brun. Il n’y avait qu'un homme amoureux pour penser cela. Tout comme elle, il n’hésitait pas à caresser sa peau, sa main qui ne lui servait pas à se retenir vaquant entre sa cuisse, ses fesses et hanches. Nate rêvait de la dévorer, alors que leurs corps se mêlaient dans une parfaite symbiose, alors qu'il n'hésitait à taquiner la langue de la jolie Sun dès que l'occasion se présentait.

Il poussa un soupir bien plus rauque lorsque que la native plante ses ongles dans son dos. C'était une légère souffrance qu'il trouvait pourtant agréable. S’il la sentait se crisper sous ses mouvements, il ne pouvait qu’en être satisfait. Et lui, Nate, était bien loin de l'indifférence, haletant lorsque ses lèvres s'éloignaient des siennes, soupirant de temps à autre alors qu'il prenait ses aises en elle, souriant aux compliments de son amante. Bon sang, elle allait le rendre fou, plus qu’il ne l'était déjà.

Ses doigts finirent par remonter le long de son corps, glissant dans ses cheveux, dans sa nuque. Ses lèvres rejoignirent son oreille qu'il mordilla, le souffle court.

“Ne… Te retiens plus… Laisse moi t’entendre, ma belle… Je…”

*...t’aime.*

Il serra les dents, laissant ses paroles en suspens alors qu'il venait devorer son cou, fiévreusement. Sa main vint flatter sa poitrine, en taquinant l'extrémité. Sa langue remontait jusqu’aux lèvres de Ringo qu’il prit sans ménagement, laissant parler cette passion brûlante qu'elle lui inspirait. Un baiser tendre. Un baiser langoureux. Un baiser amoureux. Un baiser brûlant, si envieux…

Son cœur le tourmentait, s’agitait. Et avec douceur, sans cesser ses mouvements de bassin, sans rompre son baiser, il attrapa l’une des mains de la belle pour la positionner sur son torse, là où elle sentirait les battements effréné de son organe de vie. Ses lippes quittant les siennes, les effleurant sensuellement, il lui sourit de manière espiègle tout en plantant ses iris dorées dans les siennes.

“Tu vois… Dans quel état tu me mets ?”

Taquin, joueur, enamouré, Nate mordilla la lèvre de sa belle. Se collant un peu plus à elle, pour qu’elle prenne conscience de sa peau brûlante, du rythme de son coeur, le bel irlandais se sentait proche de la délivrance, accélérant un peu plus.

“Tu seras… la seule…”

Il l'embrassait avec plus d’ardeur, emporté par l'instant, angoissé à l’idée d’en finir trop tôt. Et ce fut dans un gémissement étouffé qu'il mit fin à sa première fois. La première fois de sa vie mais surtout, la première fois avec l’élue de son cœur.


avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 201

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Sam 11 Nov 2017 - 18:03

« Ne… Te retiens plus… Laisse-moi t’entendre, ma belle… Je… »
Tu ?

Pourquoi n’avait-il pas terminé sa phrase ? La laisser en suspens de la sorte était comme un coup en plein cœur pour la jolie blonde qui ne savait plus ce qu’elle devait penser. Cet homme qui partageait sa vie, elle l’avait laissé prendre totalement possession d’elle. Elle l’avait laissé la posséder, l’appropriée. Est-ce qu’elle le regrettait ? Non, aucunement. Elle passait sans aucun doute le meilleur moment de sa vie depuis l’annonce de sa grossesse.

Elle se laissait aller, totalement, comme il lui avait demandé. Lui offrant sa voix, ses gémissements dans un concert à l’unisson avec les siens. Répondant à chaque baiser avec une fougue, une envie encore plus présente que celle qu’il lui démontrait. Et lorsqu’il vint prendre sa main pour la positionner sur sa poitrine, elle ne put que constater à quel point il battait fort. A quel point il tambourinait.

« Tu vois… Dans quel état tu me mets ? »

Elle rougit, encore, un peu plus que précédemment alors qu’il venait mordiller sa lèvre. Avant que son corps brûlant ne vienne toucher le sien. Ringo frissonna, pourtant. Pas de froid, non : plutôt d’un plaisir sans nom. L’avoir si près d’elle, c’était quelque chose qui semblait la rendre heureuse.

« Tu seras… la seule… »

Dans un baiser, dans un gémissement. La phrase en suspens, les joues rougies. Elle le suivit, lui offrant un dernier baiser fougueux, un dernier gémissement pourtant incontrôlé, presque plus fort que les précédents. Elle haletait, encore. Encore. Même maintenant… Maintenant que ce moment unique se terminait.

Reprenant son souffle, les yeux larmoyants, Ringo cachait son visage de son bras. Son cœur ne cessait de battre à une vitesse folle. A cause de lui. Pour lui. Elle se calmait lentement lorsque Nate vint pousser doucement son bras, cherchant son regard. Lui offrant un large sourire, la native vint chercher son visage et lui offrit un baiser tendre, aussi doux qu’un nuage. Alors, elle se redressa légèrement et vint se loger dans ses bras si chauds. C’était comme un mécanisme, comme si elle avait été programmée pour ça : se blottir contre lui. Si elle lui faisait face, ce n’était pas sans rougir. Mais ces rougeurs ne l’empêchaient pas de l’observer, s’imprégnant de ce corps nu qu’elle n’avait jamais pu voir ou toucher entièrement avant ce jour. Le silence régna un moment, avant qu’elle ne prenne la parole, glissant ses doigts le long de son corps.

« Nate… ? »

Elle leva la tête vers lui.

« Tu es… le premier depuis très longtemps. Le seul avec qui je… »

Elle se nicha dans son cou.

« Jamais on ne m’a jamais traitée de la sorte. Merci… Nuts… »

Une larme coulait le long de sa joue alors qu’un sourire sincère était apparu sur son visage. Elle l’aimait. C’était sûr, c’était certain. Elle voulait le garder pour elle, pour toujours. A l’idée même de le céder à cette fille qu’il disait aimer, elle se redressa alors pour lui faire face, croisant les bras sur sa poitrine avec un air presque hautain, un sourire apparaissant au coin de ses lèvres.

« Je te préviens, je ne partage pas ! Tu es mon exclu, Nate Cole. »

Alors, son air taquin réapparu sur son visage jusqu’à ce qu’elle s’approche pour venir frôler ses lèvres.

« C’était… vraiment… super. »


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 36


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   Dim 19 Nov 2017 - 11:38

Avec la plus grande des précautions, Nate s'était écarté d'elle après ce baiser tendre échangé comme pour conclure cet acte qui le laissait sur un nuage. Il n'hésita pas à l'enlacer lorsqu'elle vint se blottir contre lui, déposant tendrement ses lippes ça et là comme pour l'aider à reprendre son souffle, à l'apaiser. Son regard envers elle était doux, même inédit alors qu'il s'amusait des rougeurs parant les joues de la demoiselle, qu'il taquina de son pouce.

La révélation de Ringo eut don de l'étonner. Le premier depuis longtemps, il ne s'y attendait clairement pas tout comme il se doutait que la jolie blonde était loin d'imaginer être la première tout simplement, pour lui. Il était fière de l'entendre, fière qu'elle lui fasse à ce point confiance. Mais cette larme coulant sur la joue de sa douce vint le perturber dans sa quiétude amoureuse. Le bel irlandais vint la cueillir avec délicatesse tout en embrassant une nouvelle fois son front.

"Te traiter de la sorte ? C'est pourtant tout ce que tu mérites, Sun."

Il le pensait. Il était sincère. Et l'idée même qu'elle n'avait jamais connu une telle tendresse l'écoeurait quelque peu. Mais paradoxalement, il en était heureux. Heureux d'être spécial pour elle. Il réfléchissait trop, puisque, durant ces quelques secondes d'inattention, la native s'était dérobée à lui. Nate eut tout le loisir de l'observer de nouveau, de s'émerveiller de ses courbes magnifiques.

"Ton exclu ? Ca me va, ma belle. Mais seulement si tu acceptes d'être la mienne aussi ~"


Le jeune brun ne put que fondre sous ses lèvres dont il s'empara sans hésitation, glissant une main dans les cheveux de la jeune femme afin d'apporter quelque peu d'intensité à l'échange. Il lui sourit, encore une fois de cette manière si tendre et énamouré avant de murmurer quelques mots.

"C'était parfait."

Ne voulant pas qu'elle s'échappe, Nate l'entoura de ses bras pour la garder contre lui. Il ne voulait pas que ce moment prenne fin. Pour lui, ce n'était pas une simple histoire de plaisir charnel, et il voulait qu'elle le comprenne. Sa peau chaude contre la sienne aurait pu lui apporter un second élan de désir, mais le beau vétérinaire se retint alors que ses lèvres parcouraient maintenant le cou et les épaules de sa belle amante.

Il hésitait, beaucoup. Mais si Ringo avait été honnête, lui faisait confiance, il jugeait normal d'en faire de même. Venant reprendre une dernière fois ses lèvres, assez brièvement, il posa son front contre le sien, la serrant un peu plus au creux de ses bras.

"Et toi ... Tu es ma première, Ringo."


avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 201

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Steal the Sun [Nate]   







Contenu sponsorisé


 

[-18] Steal the Sun [Nate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nate Yassine Taylor || Finished
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» Nate Parker (gryf)
» Galerie de Sasou ^^
» Non, je n'essaie pas de battre Nate ou Jenaiz! Ibuki Tsukino (terminé!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Le village d'Ikazuchi :: Centre-Ville :: Cabinet vétérinaire de Nate J. Cole-
TOP