Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
You see it's not the wings that makes the angel [PV Oliver]Auteur
MessageSujet: You see it's not the wings that makes the angel [PV Oliver]   Mer 30 Aoû 2017 - 23:01

A l'instant même où elle avait prononcé son souhait d'être seule, Lilith l'avait regretté. C'était comme si elle venait de se planter elle-même un poignard en plein coeur et elle avait bien conscience que son mélomane ressentait la même chose à cet instant. Elle ne pouvait croiser son regard à cet instant. C'était bien trop douloureux. La belle allemande ne pouvait assumer cette douleur qu'elle avait sans doute provoqué chez lui. Elle reviendrait sur sa décision si elle posait les yeux sur lui, l'être qui comptait le plus à ses yeux. Etait-ce une bonne idée ? Etait-ce correct de frapper aussi fort pour le faire réfléchir à ses actes ? Elle s'en voulait, elle s'en voulait tellement.

Ce fut ainsi que l'élu de son coeur décida de partir de lui-même. Ses mots ... Prenait-il la situation comme une rupture ? A vrai dire, la jeune femme ne voulait pas en arriver là, c'était justement pour éviter cela qu'elle souhaitait prendre du recul. "Oui ... Mais c'est aussi ton appartement et ta chambre ..." Elle en profita qu'il soit dos à elle pour l'observer. Elle se mordit la lèvre, comme si elle avait l'impression de faire la pire erreur de sa vie. Elle fit un pas en avant, voulant le suivre. Elle voulait ... Ses bras. Elle voulait ... ses lèvres. Elle le voulait lui, juste lui.

De nouveau prise de nausées, la jolie tatoueuse s'adossa au mur le plus proche, portant sa main à son ventre. Elle souffla pour calmer ses nerfs. C'était trop pour elle, mais elle en était la décisionnaire. Lorsqu'il revint, elle fut surprise de le voir se délester du pendentif qu'elle lui avait offert, ne comprenant pas ses mots. Elle n'eut pas la force de lui répondre, ni de bouger. Son regard se fixa au sol, elle ne voulait garder cette image de le voir partir, cherchant à se consoler en se disant que ce ne serait que temporaire. Et lorsque la porte claqua, la douce se laissa glisser au sol, ne retenant plus ses larmes. Fondant en sanglots, elle ne se rendit pas immédiatement compte que le sac de son aimé se trouvait encore devant la porte. Elle se redressa, courant vers la porte, sortant dans le couloir.

"Oli ? ..."

Sans doute était-il déjà parti, sans doute était-ce bien trop tard. Qu'avait-elle donc fait ? C'était maintenant à elle de souffrir de ses propres actes. Retournant dans leur appartement qui ne lui a jamais autant paru si vide, elle sanglotait toujours, attrapant le collier qu'il avait déposé sur la table. L'observant un instant, elle embrassa le métal froid avant de le serrer contre son coeur. Sa peluche logeait toujours dans son autre main. Elle se sentait mal, vide, seule. Gardant les deux précieux objets avec elle, la berlinoise se dirigea vers leur chambre. Car elle serait toujours "leur" chambre. Sans attendre, elle enfila le pendentif autour de son cou et s'allongea toute habillée avant qu'un écrin déposé sur l'oreiller n'attire son attention.

Tremblante, elle attrapa le petit pied, lisant ses mots qui la touchèrent au plus profond de son coeur. Elle porta une main à sa bouche alors que son coeur loupait un battement. Puis, elle ouvrit enfin la petite boîte, y découvrant une bague. Secouée de nouveaux sanglots, elle mit quelques minutes à se calmer. Jamais elle n'avait été dans cet état. Jamais. Cétait comme si on venait de lui arracher une partie d'elle. Une fois calmée, elle enfila la bague sur l'annulaire de sa main gauche. Elle la chérirait, elle l'en remercierait. Elle la garderait toujours avec elle puisqu'elle lui appartenait ...

Il ne lui en fallut pas plus pour que la douce se leve d'un bond, attrape son manteau et sorte de l'appartement. Descendant en trombe les escaliers, elle sortit son téléphone de sa poche, composant son numéro favori : le numéro de celui qui lui manquait déjà tellement. Oui, elle venait de faire une erreur. Elle avait agi sous l'impulsion. Elle ne voulait pas qu'il parte. Elle tomba sur sa boîte vocale et si entendre sa voix fit battre son coeur, elle l'angoissait également.

***

Voilà plusieurs heures qu'elle errait dans les rues, en pleine nuit, à la recherche de l'élu de son coeur, mais aucune trace de lui. La belle avait été jusqu'à sonner chez Elena, désespérément, mais celle-ci ne semblait pas présente non plus. Lilith avait fait tous les coins que son beau blond aimait, tous. Mais aucun signe de lui. Enfin, son téléphone sonna, la faisant sursauter à ce moment précis où elle commençait à désespérer. Un numéro inconnu, peut-être que son mélomane avait emprunté le portable de quelqu'un pour la contacter ? Elle en était sûre, c'était lui, sans doute pour recoller les morceaux.  Elle décrocha, sans doute un peu trop enthousiaste ?

"Oli ? C'est toi ?"

"Madame Engel ? Ici l'hôpital d'Ikazuchi. Dans l'ancien dossier de Monsieur Oliver Hiroven il est demandé de vous contacter en cas d'urgence. Il a été admis pour une overdose... volontaire. Il est actuellement dans le coma."

Un silence, silence où la belle eut l'impression que son coeur s'était évadé de sa poitrine. Un instant où elle s'était sentie mourir. C'était sa faute à elle. A cause d'elle. Uniquement à cause d'elle. Choquée, elle tenta tout de même de répondre.

"Je ... J'arrive ... tout de suite. M-merci."

***

Pourquoi ? Pourquoi en était-il arrivé à une telle solution ? Une solution si radicale ? Lilith n'y croyait pas. Toujours sous le choc, l'adrénaline ayant pris le dessus sur tout le reste, elle arrivait en courant à l'accueil de l'Hôpital d'Ikazuchi.

"Oliver Hiroven. Il ... Il a été admis en urgence !"

"Qui êtes-vous pour lui ?"
"Je ... Je suis sa fiancée ..."

Instinctivement, son pouce caressa sa bague alors qu'elle écoutait avec attention la localisation de la chambre du mélomane. Sans prendre la peine de dire merci, plus par hâte que par impolitesse, elle accourut vers le service des soins intensifs, se faisant rapidement interpeller. Paniquée, au bord des larmes, elle lança un regard suppliant à l'infirmière de garde.

"Oliver Hiroven. S'il vous plait, je veux le voir. On m'a appelée. S'il vous plait ... Sinon je ... je vous jure que je mets le feu !"


La jeune femme l'accompagna jusqu'à sa chambre, sans doute lucide sur les intentions de la jolie tatoueuse. Elle n'était clairement pas crédible avec ses pupilles larmoyantes et sa voix tremblante. Elle était choquée, pas pyromane. Son coeur n'était pas au bout de ses surprises, loupant pour la énième fois un battement en le voyant allongé sur ce lit, inconscient.

"Je peux ... rester avec lui ?"


L'infirmière acquiesça, à condition qu'elle ne fasse aucun bruit et ne le perturbe pas. La belle s'avança lentement vers son aimé. La soirée avait été éprouvante, elle était éreintée, stressée. Attrapant doucement la main du jeune blond, elle se mordit la lèvre. "Pardon ... Oli. Pardon ..." La culpabilité la rongeait déjà. C'était sa faute s'il se trouvait dans cet état. Elle caressa sa joue, avec tendresse. "Promis, je te laisserais plus." Déposant un baiser sur son front, Lilith se retourna à la recherche d'une chaise qu'elle positionna à côté du lit. Non, elle ne bougerait pas, elle veillerait sur lui jusqu'à ce qu'il se réveille.

De sa main gauche, elle serra doucement la sienne. Elle ne le lâcherait plus. Elle l'observa de longues heures avant de s'endormir sur sa chaise, sa tête reposant sur le lit. Il était envie, elle resterait avec lui. Son âme soeur.
avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 146

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: You see it's not the wings that makes the angel [PV Oliver]   Ven 1 Sep 2017 - 8:49

La seule personne qui pouvait réellement l'aider l'avait finalement rejeté. Oliver était plus que jamais seul. A l'instant où Lilith lui avait dit qu'elle avait besoin de temps, qu'elle voulait partir de l'appartement Oli avait su que c'était terminé. A dire vrai le mélomane s'était préparé à cette éventualité mais l'entendre de la bouche même de la tatoueuse avait été un véritable déchirement. Il avait eu faux sur toute la ligne, enchainé mauvais choix après mauvais choix pour conclure avec la perte de son être aimée. En secret et ce dans l'éventualité qu'il se fasse tuer par les modifiés il avait fait rédigé une sorte de testament donnant l'appartement et tout ce qu'il possédait à la jeune femme. L'étudiant n'était plus propriétaire de ses biens depuis plusieurs semaines sans que Lilith ne le sache. Dire qu'il avait sérieusement envisagé de l'épouser... ce sera sans doute son plus grand regret en quittant cette terre. Quoi qu'il en soit l'Allemande méritait beaucoup mieux et Oli espérait sincèrement qu'elle retrouve quelqu'un le plus vite possible. Il resta donc planqué dans les escaliers de secours de longues minutes pensant à tout cela avant de se décider de repartir. Il ne reviendrait pas, sans doute jamais au vu de ce qu'il avait prévu de faire. Cela pourrait paraître extreme pour un chagrin d'amour mais c'était plus que cela. Mis à part le bonheur que lui procurait Lilith sa vie n'avait été que chaos depuis quelques temps. Il se leva donc direction les rues et ruelles les plus malfamées de la ville.

Oliver ne mit pas très longtemps à trouver ce qu'il désirait à savoir une bonne dose d'héroine coupée avec une multitude de produits tous plus nocifs les uns que les autres. Une vraie drogue bien dégueulasse pour résumer, la poudre parfaite pour.... Le Rajin se l'ait procuré assez facilement se battant comme un beau diable malgré ses blessures se permettant même de prendre un coup de couteau dans l'abdomen. Une fois la drogue en sa possession il s'isolait pour la préparer, chauffage, trouver la veine, introduction de la seringue. Et dire que sa forme divine l'avait lavé de toutes ses impuretés ! Etait-ce volontaire pour retrouver Lilith dans le droit chemin ? La question ne se posait plus et ce fut avec une dernière pensée pour sa belle qu'il s'injecta une surdose volontaire de drogue. Ses yeux se révulsèrent puis se refermèrent pour laisser place au vide, au néant total. Il l'avait fait pleurer....

********************************

Quatre jours, cet acte inconsidéré lui avait valu quatres jours de comas. Quatre jours durant lesquels il avait été intubé, ventilé, etc.... Oliver avait faillit y rester cependant le destin en avait décidé autrement. Les médecins aussi car ignorant la situation ils avaient prévenu la personne de confiance mentionnée dans son dossier médical lors des dernières visites : Lilith. C'est d'ailleurs sur cette dernière que le regard du jeune blond se posa. Bien que désorienté, la tête bourdonnant comme jamais le mélomane sentait que quelque chose lui tenait la main : Lilith encore elle. Pourquoi était-elle là ? La tatoueuse ne voulait plus de lui et pourtant elle était là visiblement assoupie dans ce fauteuil en train de lui tenir la main.

"Lilith..."

Sa voix était faiblarde, peut-être même inaudible tellement le blond avait l'impression d'avoir la bouche pateuse. Voulant se redresser il du abandonner rapidement cette idée devant les douleurs irradiant l'ensemble de son corps. Il ferma les yeux, soupirant. Pas d'antidouleur... les drogués n'y ont pas le droit. Il allait devoir endurer un véritable supplice dans les jours à venir. Volontairement l'étudiant dégagea la main de sa bien aimée le regard toujours interrogateur à son encontre. Pourquoi était-elle là ? Ce n'était pas de sa faute s'il avait décidé d'en finir.

"Je suis où ? Tu ne devrais pas être là." Il se stoppa avant de reprendre. "Moi non plus je ne devrais pas être ici...." Il avait finalement survécu, il était toujours vivant....




avatar


Masculin Date d'inscription : 23/06/2016
Occupation : Construit l'étoile noire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 353

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

8 ★ - Thief


MessageSujet: Re: You see it's not the wings that makes the angel [PV Oliver]   Ven 1 Sep 2017 - 9:32

Il ne s'éveillait pas. Le temps lui paraissait si long depuis qu'elle l'avait rejoint dans cette chambre. Elle ne l'avait presque pas quitté. Elle avait fait des pieds et des mains pour rester à ses côtés, c'était le moins qu'elle puisse faire. Si elle n'avait pas été aussi impulsive, tout ceci ne serait jamais arrivé. Elle culpabilisait, l'élu de son coeur avait failli perdre la vie par sa faute. Durant ces quatre derniers jours, elle avait tout de même pris soin d'elle, se forçant à manger et à dormir même si tout ceci était compliqué pour elle. Mais elle y était obligée, elle ne devait plus ne penser qu'à elle. Elle n'était plus seule dorénavant.

Lilith s'était de nouveau assoupie, son sommeil était agité, mais elle s'accrochait toujours à la main de son aimé. Son état s'était amélioré d'après le médecin, son réveil n'était plus qu'une question de temps. Et là, alors que ses paupières étaient closes et qu'elle somnolait, elle sentit un mouvement. Immédiatement, elle ouvrit les yeux, comme si elle était déjà parfaitement réveillée. Elle le vit, son Oliver. Enfin, la belle blonde pouvait contempler de nouveau ses pupilles d'océan. Emue, elle ne parvint pas à parler alors qu'il la questionnait déjà. Elle se redressa, lâchant finalement sa main pour venir caresser son visage.

"Chut. Tu dois te reposer maintenant."


Déglutissant, se retenant de pleurer une nouvelle fois, elle déposa tendrement ses lèvres sur son front. Il lui avait manqué, terriblement. La douce colla ensuite son front au sien, lui offrant un léger sourire.

"Tu m'as fait peur tu sais. J'ai cru que ... Enfin, tout va bien maintenant. Je ne te lâcherai pas."


Elle se permit de lui voler un bref baiser sur les lèvres, elle en avait bien besoin, cela faisait si longtemps. Elle savait que si l'infirmière la prenait à le coller de la sorte, elle se ferait réprimander. Mais elle en avait besoin. Caressant sa joue, elle resta là quelques instants avant de reprendre la parole.

"Pardonne-moi Oli. Je voulais pas que ... les choses tournent comme ça. Je ... je n'aurais pas dû réagir comme ça, refuser de t'aider. Pardon ..."

Enfouissant son nez dans son cou, en faisant bien attention à ne pas lui faire de mal, la berlinoise vint murmurer quelques mots à son oreille. Sa proximité, elle lui avait tellement manquée. Le simple fait d'être proche de lui la fit frissonner.

"Je t'aime. Tu m'as tellement manqué ..."

La jeune européenne finit par s'écarter de lui, lui souriant toujours. Elle était si soulagée de voir qu'il allait bien qu'elle ne pouvait s'en empêcher. Elle laissa échapper un petit rire, comme pour faire comprendre à Oliver qu'elle voulait oublier cette sombre histoire.

"Excuse-moi, me voilà un peu trop collante, je devrais te laisser respirer. Je vais ... appeler les infirmières, pour les prévenir de ton réveil."

A reculon, Lilith ne le quittait pas des yeux. Mais elle dut tout de même se résoudre à quitter la pièce le temps d'appeler le personnel soignant. Elle voulait être sûre que tout allait bien pour lui. Elle revint avec l'une d'elle et resta à l'autre bout de la chambre, le temps que la jeune femme vérifie toutes ses constantes et s'assure qu'il n'ait rien oublié de qui il était. Son regard d'océan restait fixé sur son bien aimé. Elle ne le quitterait plus des yeux maintenant.
avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 146

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: You see it's not the wings that makes the angel [PV Oliver]   Sam 2 Sep 2017 - 17:41

Oliver ne comprenait pas. Lilith était présente à ses cotés ? Pourquoi ? Elle ne voulait plus de lui pourtant, l'allemande avait elle même déclaré avoir besoin de temps pour réfléchir à leur couple et ça le blondinet savait ce que cela voulait dire. Leur relation avait été mise entre parenthèse uniquement de sa faute. Pourquoi était-il toujours en vie également ? La chance l'avait donc abandonné à ce point ? Lilith lui demandait de se taire, de garder le silence pour qu'il puisse se reposer. La blonde déposa un baiser sur son front argumentant qu'elle ne le lâcherait plus. Pourquoi ? A cause de sa tentative de suicide ? Son acte amenait donc à autant de pitié ? Oli ferma les yeux savourant les caresses sur sa joue avant de les rouvrir surpris lorsque Lilith l'embrassa furtivement. Etait-il en train de rêver ? Il ne savait plus quoi dire aussi il garda le silence ne répondant pas à la jeune femme. Le Rajin était désorienté ne sachant plus quelle attitude adopter sur cette situation qu'il ne maîtrisait plus. Le blondinet essaya tout de même d'attraper la main de Lilith sans succès ne voulant pas qu'elle appelle les infirmières. Il ne voulait voir personne et encore moins tout un tas de personnes qui allaient lui poser une multitude de questions.

Fronçant les sourcils Oliver voyait l'arrivée de l'infirmière d'un mauvais œil et il avait déjà décidé qu'il ne lui rendrait pas la tâche facile. En plus elle ne semblait pas très débrouillarde ce qui agaçait encore plus le jeune homme.


"Ah vous êtes réveillé Monsieur !"


Oli affichant une mine particulièrement agacée lui répondit à la suite : "Non je dors les yeux ouverts." Il regarda Lilith avec la même tête avant de poursuivre : "Je vais bien pas besoin de réveiller tout l'hôpital. D'ailleurs donnez moi un formulaire de sortie que je puisse partir le plus vite possible." Le blondinet était contrarié, surtout vis-à-vis de l'allemande. Etait-elle toujours sa petite amie ? Etait-elle revenue uniquement à cause de son geste suicidaire ? Dès que possible il faudrait qu'ils en discutent. Prenant sur lui, Oliver se redressa tentant de quitter le lit tout en arrachant sa perfusion avant de se retrouver plaquer par les épaules par la même infirmière qu'il jugeait peu débrouillarde.

"Non Monsieur vous ne devez pas quitter le lit ! D'ailleurs vous n'avez plus aucune autorité, de par votre geste Madame ici présente est votre tutrice jusqu'à ce que les médecins jugent bon du contraire. Alors à moins qu'elle ne signe le formulaire de sortie à votre place vous resterez ici sur ce lit !"

S'il devait bien avouer quelque chose c'est que l'infirmière avait du répondant et c'est avec des yeux de surprise qu'il interrogea Lilith. "Lilith..." Oli n'ajouta rien de plus baissant les yeux et se laissant enfin faire. Cependant il n'adressa plus la parole à la soignante ignorant purement et simplement ses questions. Il n'y répondait pas, pour lui c'était comme s'il était retenu ici contre sa volonté. Même les ruelles sombres de la ville paraissaient plus accueillantes.

"Non !"

Ses doigts crépitaient prêt à relâcher de l'électricité sous le regard effaré de l'infirmière qui stoppa immédiatement son geste. Conscient de sa nervosité et de son geste plus que déplacé il éteigna sa foudre avant de s'excuser.

"Désolé mais je ne veux plus de produit, aucune perfusion peu importe ce que c'est. Ce n'est pas négociable ou je réduis l'hôpital en miette."

L'infirmière bien que surprise préféra s'en amuser avant de sortir de la place avant de dire : "Tiens ce n'est pas la première fois que j'entends ce genre de paroles...." Elle se tourna vers Lilith : "Je vous le laisse, bon courage Mademoiselle."




avatar


Masculin Date d'inscription : 23/06/2016
Occupation : Construit l'étoile noire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 353

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

8 ★ - Thief


MessageSujet: Re: You see it's not the wings that makes the angel [PV Oliver]   Sam 2 Sep 2017 - 18:39

La belle assistait à la scène, Oliver était bien loin d'être courtois envers la jeune femme qui l'auscultait. Elle voulait intervenir, mais peut-être devrait-elle laisser la professionnelle s'occupait du rebelle si elle ne voulait pas qu'on lui retire l'autorisation de rester auprès de lui. Aux mots l'infirmière, le jeune blond eut un regard pour la berlinoise, la suppliant preque. Elle le soutint un instant avant de baisser les yeux. Si elle aurait préféré le ramener avec elle à l'appartement, elle le savait trop peu solide pour rentrer. Pour son bien, il resterait quelques jours, voire quelques semaines. Il lui en voudrait certainement, mais Lilith ne voulait risquer la vie de l'élu de son coeur une fois de plus.

Elle resta silencieuse, le temps que la soignante termine ses soins, interpelée par le fait que son mélomane refuse toute substance pour le soulager. Mais c'était bon signe, n'est-ce pas ? Un sourire léger naquit sur le visage de la douce en écoutant ses menaces, certainement que la jeune infirmière pensait la même chose au vu de sa remarque en sortant de la chambre. Oui, la tatoueuse avait usé du même argument pour rester dans la chambre aux côtés de son bien aimé.

Une fois seuls, la Kagutsuchi se rapprocha du jeune blond, s'asseyant à ses côtés avant d'attraper sa main, entrelaçant ses doigts aux siens. Elle se pencha sur celles-ci embrassant la peau de son Rajin avant de planter son regard dans le sien.

"Je suis désolée Oliver, mais je ne signerai pas de décharge. Tu as besoin de soins et de repos. On rentrera à la maison quand les médecins jugeront que tu es assez solide pour ça."
Elle marqua une pause, posant la paume de sa main libre sur sa joue, comme pour le rassurer, lui apporter sa chaleur. "Et sois gentil avec les infirmières, elles sont là pour prendre soin de toi, elles ne font que leur travail. Elles n'ont pas besoin que ... deux personnes menacent de faire exploser l'hôpital, tu ne penses pas ?"

La jolie blonde se mit à rire légèrement. Oui, elle était aussi fautive que lui, ils se ressemblaient tous les deux. Ils étaient faits l'un pour l'autre, Lilith le pensait toujours. Elle inspira pour se donner du courage, un sujet devait être abordé.

"Oli ... Je regrette tout ce que je t'ai dit, j'étais en colère et ... inquiète. Je pensais qu'un peu de temps seul te ferait réfléchir mais je me suis trompée. Je ... Je ne mérite pas que tu fasses ce genre de chose. Quand j'ai su ce que tu as ... voulu faire, je ... J'ai eu la réelle impression de perdre une partie de moi. Je t'ai cherché pendant tout ce temps ..."

Elle baissa un instant les yeux, en parler était douloureux. Elle se mordit la lèvre avant de lâcher ses doigts, lui exposant sa main. Il pourrait y voir la bague qu'il avait laissé sur son oreiller. Les larmes aux yeux, elle lui sourit.

"Elle est ... magnifique. Je la garderais au doigt. Est-ce que ... une fois sorti, tu ... viendrais avec moi pour la faire ajuster ? Si tu veux toujours être avec moi ..."

Si la belle avait pris sa décision, à savoir lui donner une nouvelle chance, elle ne savait si l'élu de son coeur lui pardonnerait sa réaction. Il était bien rare de voir Lilith doutait, mais elle se sentait en tords cette fois.
avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 146

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: You see it's not the wings that makes the angel [PV Oliver]   Dim 3 Sep 2017 - 3:52

Oliver attendait patiemment que l'infirmière sorte enfin de cette maudite chambre d'hôpital pour discuter avec Lilith car il avait la ferme intention de la convaincre de le libérer de cette prison si particulière. Il avait fait beaucoup de mal mais de là à ce que l'on lui fasse payer en le cloisonnant dans une pièce aseptisée.... Lilith s'approcha ensuite de lui attrapant sa main pour entrelacer leurs doigts, doigts que le jeune blond démêla rapidement afin d'exprimer son mécontentement quant à sa situation.

"Pourquoi ? Je vais bien ! Je n'ai pas besoin d'être sous tutelle. Je me suis fait un shoot et j'ai merdé point final." Il serre le poing tout en poursuivant. "Je suis un drogué et je le resterais toute ma vie." En réalité le mélomane ne l'était plus et ne voulait plus l'être, son overdose avait été volontaire ne voulant vivre sans la jeune femme et jamais il n'aurait pensé que cette "porte" de sortie viendrait à le cloitrer de force dans une chambre d'hôpital. Il se doutait que Lilith réagirait sans doute très mal à ses propos mais il devait éloigner la jeune femme. Il l'avait déjà rendu malheureuse et ne voulait pas que cela se reproduise. La belle tatoueuse, l'élue de son coeur serait beaucoup mieux sans lui.

Il ronchonna roulant des yeux avant d'ajouter : "Rien à faire des infirmières. Je te jure que si je ne quitte pas les lieux rapidement j'explose tout. Ma magie a bien évolué et je suis capable de tous les griller." Et là le jeune homme ne bluffait pas un instant, il serait capable de fuguer si nécessaire. Il faudrait simplement qu'il attende un ou deux jours le temps de reprendre des forces. Il secoua la tête quand Lilith tenta de se justifier.

"Pas besoin de te justifier. Je... je ne suis pas la personne qu'il te faut. Je n'aurais pas du survivre de toute façon."

Ne remarquant pas qu'il venait de se contredire quant à ses "intentions" il voulait avant tout empecher Lilith de revenir vers lui. La pitié... il ne la méritait pas et la belle pourrait trouver un petit ami beaucoup mieux que lui. D'ailleurs l'étudiant n'avait même pas remarqué que Lilith avait repris ses doigts et il profita du relachement de la jeune femme pour glisser ses mains sous les draps. Cependant les yeux embués de l'allemande lui arrachèrent une nouvelle fois le coeur, il avait une sainte horreur de la faire ainsi à tel point qu'il commençait réellement à regretter toutes ses paroles précédents.

"Lilith ne fais pas cette tête. S'il te plait c'est déjà trop dur pour moi. Je t'ai trahi, ta réaction a été légitime. Tu devrais me laisser. Je ne suis pas digne de confiance. Pour la bague... elle est trop précieuse pour être perdue. Je sais qu'avec toi elle sera bien. Tu pourras la faire ajuster quand bon te semble." La Rajin baissa la tête, ses propres paroles lui faisant un mal phénoménal, encore plus dur que de s'injecter cette seringue trop dosée. "Bien sûr que j'ai envie d'être avec toi... mais ce n'est plus possible. Je viens de te le dire, je ne te mérite pas. Tu es... tellement... géniale que me trouver un remplaçant ne serait pas compliqué. J'ai tout gâché. Je l'ai vu dans tes yeux, la déception, la tristesse."

Oliver releva la tête avant de quitter le lit assez difficilement pour enlacer la grande blonde. Il profita de cette étreinte un maximum avant de s'écarter et de s'assoir sur le lit.

"Allez... va te reposer. Bientôt on va dire que j'ai une meilleure mine que toi."

L'américain souriait sincèrement attendant que Lilith le quitte. C'était très douloureux et c'était visible dans son regard. Ses paroles étaient sincères bien qu'il les regrettait déjà. Lilith était tout pour elle, il n'avait jamais eu qu'elle. Il se rappellait même avec une certaine nostalgie la première fois qu'ils se sont vus, la musique des Red Hot Chili Pepers, la panne de machine à café et l'odeur qui a persisté durant plusieurs jours. Oui la pétillante Kagutsuchi avait été le déclencheur de cette nouvelle vie dont il ne regretterait que la fin. Soudainement la raison le poussa à relever d'un bon ignorant son corps meurtri et douloureux pour l'enlacer à nouveau. Les larmes coulaient à nouveau, il sanglottait glissant à l'oreille de Lilith.

"Je ne veux pas que tu partes... je t'aime tellement."

L'amour venait de gagner la bataille contre la raison, l'amour venait de convaincre Oliver d'attraper SA Lilith. Il était brisé mais l'amour de Lilith, sincère, l'aiderait à se reconstruire et maintenant il ne restait plus qu'à connaître la position de la belle.




avatar


Masculin Date d'inscription : 23/06/2016
Occupation : Construit l'étoile noire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 353

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

8 ★ - Thief


MessageSujet: Re: You see it's not the wings that makes the angel [PV Oliver]   Dim 3 Sep 2017 - 12:03

Lilith ne prenait pas en compte les remarques du mélomane. Elle le savait perdu, déboussolé, elle ne pouvait lui en vouloir. Et le connaissant, elle savait qu'il ne pensait pas réellement ce qu'il disait. Il avait déjà la force de parler, c'était ainsi tout ce qui comptait pour la jolie blonde. Celle-ci ne manqua pas de reconnaitre ses tords, car oui, elle en avait, elle a été beaucoup trop impulsive sur le moment. Elle n'aurait jamais dû faillir à son rôle, elle aurait dû le soutenir, l'aider. Mais la belle savait que nul ne pouvait revenir en arrière et qu'il était temps de réparer les erreurs commises par chacun. Les mots du blondinet lui serrèrent un peu plus le coeur. Il se pensait indigne d'elle. Et sans s'en rendre compte, il venait d'avouer ses véritables intentions. Lui répondre était bien trop douloureux, alors, elle préféra porter son attention sur ce bijou qu'il lui avait offert, ou plutôt, qu'il avait laissé comme cadeau d'adieu.

La tatoueuse ne parvenait plus à contenir son émotion. Elle l'aimait tellement, qu'elle ne voulait plus l'entendre dire de telles choses, qu'elle voulait tout simplement reprendre tout de zéro. Elle ne pouvait se passer de lui, elle avait besoin de lui autant que d'air pour respirer. Il était son âme soeur, son Oliver, rien qu'à elle. Il était le seul à lui avoir voler son coeur et elle ne comptait pas le lui reprendre. Il était tout ce dont elle avait besoin, la vie ne valait pas la peine d'être vécu sans l'élu de son coeur. La douce commençait à douter, peut-être ne voulait-il plus d'elle ?

Mais lorsqu'il contredit ses pensées, elle releva les yeux vers lui. Son coeur s'emballait. Ses paroles la touchaient, tellement que lorsqu'il vint l'enlacer, elle ne put le réprimander, préférant profiter de sa chaleur. C'était différent de l'étreinte qu'elle avait reçu lors de leur dispute. La tête posait sur son épaule, elle restait silencieuse, glissant ses doigts dans ses cheveux dorés. Lorsqu'il se déroba à elle, malgré sa déception, elle le laissa faire. Ses larmes n'avaient cessé de couler tant l'émotion s'emparait d'elle. Elle les essuya une fois de plus pour ne pas les montrer à son bien aimé.

Il lui demandait de le laisser, d'aller se reposer. Elle planta ses pupilles d'océan dans les siennes, y décelant sa détresse. Non, elle n'avait pas l'intention de bouger, mais elle n'eur guère le temps de le lui dire qu'il se relevait déjà pour l'enlacer une nouvelle fois, prononçant ce qu'elle attendait de lui. De nouveau sanglotante, elle se redressa tout en le gardant contre elle, l'incitant à se rassoir tandis qu'elle faisait de même. Ses bras n'avaient pas quitté son corps, elle ne voulait pas le lâcher maintenant. Nichant son nez dans son cou, elle ne put se retenir plus longtemps pour y déposer un baiser.

"Oli, je t'aime. Je ne partirai pas. Même si tu me jetais dehors, je refuserai de partir. Je te laisserai pas une seconde fois. Je te le promets. Je ne veux plus t'entendre me dire que tu ne me mérites pas. J'ai pas besoin d'un remplaçant, c'est toi que je veux et personne d'autre. C'est toi que j'aime et rien ne pourra changer ça."


Elle écarta ses lèvres de son cou pour lui voler un long et tendre baiser, son visage toujours humide de larmes. La belle profitait de sa peau, glissant ses mains sur ses hanches, dans son dos, sur sa nuque, dans ses cheveux. Posant son front contre le sien, veuillant sécher les larmes de son amour, elle le contempla un instant.

"Tu m'as manqué. Ne refais plus jamais ça s'il te plait. Je vais t'aider, mais je t'en prie, ne me laisse plus seule comme tu l'as fait. Ce qui compte c'est nous, maintenant ..."

Eux, rien qu'eux. Et peut-être qu'une chose qu'elle n'osa pas avouer pour l'instant. Il était encore faible. Encadrant son visage de ses mains, elle déposa ses lèvres sur son front avant de le pousser doucement à s'allonger, lui offrant un sourire de tendresse.

"Maintenant, écoute-moi et repose-toi. Je te promets de toujours rester là, je ne t'abandonnerai pas ici. On va surmonter ça ensemble, d'accord ? Oh et ..."

Elle se redressa, portant ses mains à l'arrière de son cou pour ôter le fermoir de sa chaine avant de la remettre au mélomane, l'attachant comme elle devrait l'être. Ainsi, le petit phenix d'argent trônait de nouveau sur son torse. Elle se pencha pour y déposer un baiser.

"C'est là, sa vraie place ..."
avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 146

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: You see it's not the wings that makes the angel [PV Oliver]   Sam 9 Sep 2017 - 16:36

Le Rajin était désorienté clamant la fin de son aventure avec la berlinoise puis au dernier moment il la garda près de lui. C'était trop dur pour lui. Depuis les premiers jours la jeune femme était le centre de toute sa vie, bien que colocataire elle avait rythmé son aventure sur cette île. Grâce à elle le blondinet avait passé l'étape du premier tatouage et des autres, grâce à elle il avait découvert l'amour et les bienfaits d'une relation fusionnelle, il avait oublié toute la déception procurée par son père. Oui Lilith était trop importante pour ne pas se battre pour elle, prendre la fuite comme il avait pu le faire n'était pas la meilleure solution. si seulement il pouvait revenir en arrière.... La kagutsuchi était contre lui et le jeune homme n'avait aucune envie de la lâcher. Elle l'incita à s'assoir à ses cotés et Il frissonna lorsqu'elle nicha son visage dans son cou et il lui lacha dans le creux de son oreille : "Tu m'as manqué." La belle l'embrassa dans le cou. Il rougissait exactement comme avant quand elle se déclara de nouveau avant de se laisser embrasser.

Oliver se laissa faire quand Lilith l'embrassa sur le front tout en le faisant basculer sur le dos afin qu'il s'allonge. La tatoueuse n'avait pas perdu le nord avec ce geste et elle affirma à son aimé qu'elle allait toujours rester près de lui. Cependant l'américain devait éclaircir certains points avec sa moitié, lui dire ce qu'il n'avait pas eu le temps de dire avant que la jeune femme ne veuille prendre du recul. Il devait lui raconter pour sa forme divine, sa transformation qui lui avait permis de guérir des toxines néfastes de la drogue, cette nouvelle force qui pourrait l'aider à protéger réellement ce petit bout de femme qui souhaite continuer à partager sa vie. "Lilith avant que je parte de l'appartement il y a une dernière chose que je voulais te dire. Sur le continent ma magie est passée un cran au dessus." Le blond se stoppe cherchant ses mots, il devait trouver le meilleur moyen de s'expliquer malgré les zones d'ombre."C'est presque comme si je devenais un autre homme, mes vetements disparaissent pour laisser place à un kimono, je porte un katana et un immense tatouage de dragon dans le dos d'après Elena. Ma magie est comme décuplée et c'est difficile à croire mais mon corps s'est retrouvé purifié. Après je n'avais plus aucun symptome de manque ou en rapport avec la drogue."

Après cette déclaration il posa sur la jeune femme un regard suspicieux quand elle porta les mains à son cou pour ensuite les passer derrière le sien. Un sourire rayonnant apparut sur son facies constatant qu'elle lui remettait le phoenix, son phoenix. Oli ne pouvait s'empecher d'attraper le pendentif et de le serrer dans la paume de sa main. Le bijou comptait beaucoup pour le mélomane, souvenir d'une des meilleures sorties de sa vie aux cotés de Lilith. Il avait même fait tourner une veille dame en bourrique juste pour profiter du corps de sa partenaire dans une cabine d'essayage ! C'était juste au début... au tout début du commencement de sa descente aux enfers. Rapidement il chassa ces mauvaises pensées de son esprit, désormais tout était derrière lui et Lilith, elle, était à ses cotés.

"Lilith, tu veux bien d'allonger à coté de moi ? Je ne veux pas m'endormir seul s'il te plait." La fatigue reprenait déjà le dessus sur le jeune homme, quelle ironie lui qui se targuait encore à son réveil de pouvoir rentrer chez lui, voilà qu'il allait devoir baisser les armes rapidement. Oli sans laisser le temps de répondre à sa désormais fiancée, attrapa sa main pour la serrer. Même si elle ne voulait pas s'installer à ses cotés il l'aurait près d'elle quoi qu'il arrive pour lui s'endormir.




avatar


Masculin Date d'inscription : 23/06/2016
Occupation : Construit l'étoile noire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 353

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

8 ★ - Thief


MessageSujet: Re: You see it's not the wings that makes the angel [PV Oliver]   Sam 9 Sep 2017 - 21:03

Il semblait plus calme, plus docile, alors qu'il reprenait enfin une position plus adéquate à son état. Lilith aurait voulu encore profiter un peu plus de son étreinte, de ses lèvres et de sa peau, mais elle se devait d'être raisonnable. Oliver devait se rétablir au mieux. Mais ses paroles devint soudainement plus sérieuse, et cette fois, la jolie blonde était plus encline à l'écouter. Alors, sa magie s'était encore développée ? Elle resta silencieuse. Elle aussi, elle avait ressenti une hausse de son pouvoir récemment, de plus en plus depuis son arrivée sur l'île. Le changement qu'il lui décrivit était plutôt effrayant, c'était comme si son don avait pris le dessus sur lui.

Peut-être que le mélomane ne le remarquerait pas, mais cette fois, à la mention d'Elena, la jolie blonde ne tiqua pas. Elle avait ses raisons dorénavant de ne plus être agacée depuis qu'elle avait eu la brune au téléphone. Devait-elle dire à son bien aimé qu'elle avait pris soin d'appeler son amie pour la prévenir de son état ? Elle abandonna bien vite ses rêveries pour revenir à la réalité. Elle était impressionnée. Elle tendit la main, la posant une fois de plus sur la joue de son beau blond.

"Je suis fière de toi. Tu es devenu quelqu'un de fort. Alors maintenant, profite de ce que ta magie t'a offert pour te reconstruire, pour oublier tout ce qui a pu se passer."
Elle marqua une pause. "Et en parlant d'Elena ... Je l'ai prévenue de ton état, elle a promis de venir te voir quand tu iras mieux, sûrement quand on sera rentré à la maison."

La berlinoise espérait que ceci lui ferait plaisir. Elle était bien décidée à accepter son amitié avec la brune. Elle devait lui faire confiance, mais souhaitait tout de même qu'il ne partage plus ses secrets qu'avec elle. Mais là n'était pas le sujet, ce n'était pas le moment. A sa requête, elle lui adressa un sourire, un regard tendre et énamouré.

"Bien sûr, Oli. Tout ce que tu voudras."

Lentement, elle vint s'allonger à ses côtés, passant se bras autour de lui afin de lui permettre de venir se lover contre elle. Elle déposa un baiser dans ses cheveux, gardant sa tête posée contre la sienne.

"Endors-toi, je veille sur toi. Exceptionnellement, je ne serai pas ta démone, mais ton ange."

Elle rit légèrement avant de constater que son aimé s'était déjà profondément assoupi dans ses bras.
avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 146

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: You see it's not the wings that makes the angel [PV Oliver]   







Contenu sponsorisé


 

You see it's not the wings that makes the angel [PV Oliver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « It’s not the wings that makes the angel. »
» SAMAËL ϟ It's not the wings that make the angel
» It's not the wings that make the angel ∞ Eden
» Les faits et gestes des Wings.
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Le village d'Ikazuchi :: Centre Hospitalier-
TOP