Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
La belle et le blessé [PV Miya]Auteur
MessageSujet: La belle et le blessé [PV Miya]   Mer 30 Aoû 2017 - 14:21


Me voilà de retour sur l’île. Le jour se lève bien timidement ici. Après tout je ne sais même pas où nous sommes, si ça se trouve on est en plein milieu de l’océan Indien et cela fait plusieurs jours que nous sommes absents…

Mais revenons à mes derniers instants en territoire humain. Après le départ de la jeune femme, ainsi que celui de tous ses petits copains je suppose, on a fini par être évacué. Enfin, nous nous sommes évacués seuls, les hommes en noir ne nous ont pas aidé et j’ai du me faire léviter à moitié à cause de mes blessures et de la fatigue. Je peux vous dire qu’une fois sortis je ne me suis pas privé pour les pourrir en bonne et dûe forme. Évidemment ils n’avaient rien à répondre, et quand bien même ils m’auraient juste dit qu’ils avaient leurs ordres. Alors je me suis défoulé sur eux et je me suis installé pour le voyage retour. Je n’avais que faire de leur offre. A quoi bon ne pas rentrer tout de suite ? Je n’ai pas de famille à qui rendre visite. Je n’étais pas le premier à monter dans le bateau du retour, mais je ne faisais pas attention aux autres passagers, comme je ne faisais pas attention à leur état. Et puis ma vue était trop embrumée pour que je puisse me concentrer sur ce genre de détails…

La traversée se fit comme à l’aller, dans le noir complet et je me réveillais en arrivant au port de Seiku. je savais très bien qu’il me fallait du repos. Et un vrai sommeil, pas cette espèce d’hypnose utilisée par les exécutants de “A.”. Je décide donc, suite au débarquement, de prendre la direction de la plage. Après tout, si je dois crever autant que ce soit là où ma vie a réellement commencé. Rien de poétique là dedans, simplement je n’ai pas envie de finir comme tous les junkies que j’ai pu côtoyer, mourir la face contre le goudron doit être particulièrement désagréable.

Tout en avançant difficilement et lentement dans le sable, je fais une tentative d’inventaire de mes blessures. Je dirais que j’ai quelques côtes fêlées, peut être même cassées, je ne sais pas. J’ai aussi un certain nombre de contusions et bien sûr l’épaule démise. Hormis tout cela il ne me semble pas souffrir d'hémorragies. Je finis par m’affaler après deux ou trois bonnes heures de marches, je crois apercevoir des bâtiments non loin de la plage. J’ai pourtant bien dépassé la sortie d’Ikazuchi… Ce doit être Kousha alors, j’ai marché jusqu’à la ville étudiante. Quelle ironie, moi qui n’est pas poussé mes études très loin.

Je suis là, étalé dans le sable, pleins de bleus et de coups. Je me retrouve seul contre ces grains grossiers, agressifs et qui s’insinuent partout. Mon sonar est bien plus que réduit, je me sens sombrer dans le sommeil, je vais finalement pouvoir récupérer un peu. Je me fous des potentiels joggeurs qui pourraient venir, ils n’ont qu’à m’ignorer et me contourner, pareil pour les baigneurs. Je veux juste qu’on me foute la paix, qu’on me laisse dormir une vie ou deux pour que je puisse me remettre de cette folle nuit.

J’en avais presque oublié Stephanophis. Ce dernier sortit de ma manche et s’étira de tout son long sur la plage baignée du faible soleil de Mars. Après tout il restait un animal à sang froid et devait lui aussi recharger ses batteries.

“Quelle nuit de merde Steph’, je t’assure qu’on ne me reprendra plus de sitôt à jouer les héros."

"Ta gueule et dors, tu vois pas qu’on a failli y rester…” .


Je ne pouvais qu’être d’accord, ma dernière adversaire aurait pu mettre fin à nos vies assez aisément. Me voilà dans l’obligation de devenir beaucoup, beaucoup plus puissant maintenant. Ces types qui annulent la magie seront un véritable problème…

Des bruits de pas s’approchent. J’espère ne pas être dérangé. Je dois dormir.
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 275

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Lun 15 Jan 2018 - 2:39

« All alone... Naturally... »

La belle et le blessé
Une énième journée sur Awashima. La vie de la jeune étudiante n'était rythmée que par une seule chose: les cours. Les cours, le travail, et dormir. C'était ses seules occupations, ça et jouer vaguement sur ses nombreuses consoles. Le reste n'avait pas d'emprise sur elle. Un an. Un an qu'elle avait déboulé ici comme un boulet de canon, comme un ouragan qu'elle aurait elle-même provoqué avec son pouvoir totalement incontrôlable... Plus d'un an. Et cette pensée était déprimante à souhait. Elle avait l'impression de simplement survivre, sans vivre vraiment. Ses quelques connaissances qu'elle s'était faites s'étaient toutes évaporées et, indubitablement, elle se retrouvait seule. Comme d'habitude, avait-elle envie de dire. Sauf que cette fois-ci, c'était encore bien pire en réalité. Avant, elle avait sa famille, au moins. Aujourd'hui, elle ne l'avait plus. Il restait son père, qui était là sans l'être, inatteignable au fond. Peut-être ne le reverrait-elle jamais. Cette pensée la hantait depuis le tout début et ça n'était pas sur le point de changer vu le désert de sa vie sociale.

Elle savait qu'elle aurait énormément de mal. Elle l'avait toujours su, mais pourtant, quand elle s'était liée d'amitié avec Hiiagara, elle avait vu une lueur d'espoir. Furtive, qui n'avait pas duré plus de quelques mois. Elle s'était envolée tranquillement, sans bruit, la laissant une fois de plus seule. Elle qui pensait que sa plus grande crainte, c'était de se lier et de faire confiance, aujourd'hui elle songeait autrement. Elle avait plutôt peur de tous finissent par la quitter, inlassablement. C'était peut-être la raison pour laquelle elle avait tant de mal à faire confiance. Elle se souvenait d'une phrase, sortie d'une vieille série américaine... "People always leave." En ce moment, nulle autre phrase ne lui semblait plus véridique que celle-là.

Complètement dégoûtée des quatre murs de son appartement minuscule, Miya avait décidé d'aller faire un tour. Si elle passait encore sa matinée à compter les moutons de poussière roulant sous son lit, elle allait devenir folle, c'était certain.

Elle marcha lentement, ne regardant pas vraiment où elle mettait les pieds, le visage fermé, vide de toute émotion. Vide. Sa vie se résumait très bien par cet unique mot. D'un côté, elle avait le sentiment que rien ne pouvait l'atteindre et d'un autre, qu'une seule brise pourrait l'envoyer valdinguer. Elle oscillait entre ces deux extrêmes lorsqu'elle apperçu une silhouette au loin, affalée sur le sable. Son sang ne fit qu'un seul tour et ce qui semblait être une émotion quelconque s'empara d'elle. Elle se dépêcha d'arriver près de... l'homme, c'était définitivement un homme, s'accroupissant à une distance raisonnable.

 
« Vous êtes blessé... »

Une évidence. Son bras avait été disloqué, c'était clair, il pendait d'une étrange façon sur son flan et elle fronça le nez. Difficile de voir quelles autres blessures il pouvait bien avoir dans cette position, mais il semblait en piètre état, quoi qu'il en soit. Trop occupée à observer le blessé, elle ne fit nullement attention au familier, pourtant pas bien loin. Ne lui demandant pas son avis, elle posa ses mains sur son bras luxé.

 
« Désolée, mais ça va faire mal. »

La gameuse n'avait même pas terminé sa phrase qu'elle fit un mouvement brusque, lui remettant l'épaule en place vite fait. Mine de rien, ses cours avec Hiiag avaient été utiles, sans compter qu'elle avait dû faire cette opération sur son ami une fois. Heureusement, elle apprenait vite et retenait tout.

Elle s'assit sur ses genoux près de lui, observant son visage. Elle ne l'avait jamais croisé auparavant. Elle le savait parce qu'elle n'aurait jamais pu oublier un type pareil. Une aura de danger planait autour de lui. La preuve étant l'état dans lequel elle l'avait trouvé. Décidément, elle avait un truc avec les gens qui blessaient constamment ou bien c'était l'effet néfaste de l'île qui faisait ça? Aucune idée, n'empêche qu'elle se retrouvait une fois de plus à soigner quelqu'un.

 
« Ça va mieux? »

Inutile de demander si ça allait simplement, il était clair que non. Mais remettre l'épaule en place était déjà une bonne amélioration. Une luxation était très douloureuse lorsque le membre restait démis, mais bien moins lorsque remis en place. Déjà, il pourrait bouger sans avoir l'impression que son bras se faisait la malle tout seul.


 
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 314

Carte de Jeu
Familiers: Akiko, l'oiseau pastel
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Lun 15 Jan 2018 - 9:33


Bon, malgré mes suppliques silencieuses, la personne qui m’avait repéré étalé sur le sable avait décidé de jouer au bon samaritain. Je n’avais même pas la force de chercher à distinguer son visage. Je crois que cela ne m’intéressait même pas à vrai dire. Cependant, au son de sa voix, je savais au moins que c’était une femme.

Étais-je blessé ? Oui. Mais je ne pensais pas qu’elle aurait pu y changer quoi que ce soit. Et avant que je ne puisse répondre quoi que ce soit, elle me prévint que ça allait être douloureux et me remit l’épaule en place. Je ne laissais échapper qu’un grognement de douleur, après la nuit que j’avais passé sur le continent, ce rafistolage sur la plage semblait bien peu de choses.

Je daignais donc tourner la tête vers cette jeune femme qui prenait le temps de me soigner. Elle avait quelque chose d’innocent et de triste dans le regard. En un sens, elle ressemblait à tous ces désenchantés qui peuplaient les mêmes rues que moi, à l’époque de la France… Encore qu’elle n’avait, à mon avis, pas encore vécu sur un carton. Elle était là, penchée au dessus de mon visage à m’observer. Peut être que j’avais des hématome ici aussi. Je ne m’étais pas vraiment regardé dans un miroir depuis la sortie du musée.

“On va dire que ça me soulage en partie. Merci.”

Je laissais planer un léger silence. Moi qui ne croyait plus en l’Homme, qui le détestais même, ce n’était pas la première fois que l’un de mes congénères se montrait aimable et m’aidait. Qu’est-ce qui pouvait bien les pousser à agir de la sorte ? Je sais bien que toute l’espèce n’est pas pourrie jusqu’à la moelle. Mais il me semblait que je n’inspirais guère confiance pourtant…

“Pourquoi ? Pourquoi êtes-vous venu m’aider ?”

La question était sincère. Je voulais savoir pourquoi elle était venue aider un type louche qui venait visiblement de se battre. J’aurais pu être un dangereux criminel, je pourrais toujours l’être d’ailleurs. Elle n’avait aucune certitude sur le fait que je n’allais pas lui faire du mal après tout. Ce qui en un sens est très probable si je vais jusqu’au bout de mon projet.

La voix de Stephanophis se fit alors entendre dans ma tête, venant perturber mes pensées.

*Arrête de te casser la tête, c’est pas toi qui a dit que tu voulais dormir et ne pas être dérangé ?


- J’ai changé d’avis, t’occupe.*

Aucun des mots ci-dessus n’avaient été prononcés à voix haute. Et j’attendais toujours la réponse de la demoiselle, curieux de connaître ses raisons. Steph’, quant à lui, continua son bain de soleil, tout en restant attentif à la scène. Après tout, lui non plus n’avait jamais vraiment eu de bon rapports avec les êtres humains. Même avec certains de ses précédents maîtres.
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 275

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Lun 15 Jan 2018 - 12:55

« All alone... Naturally... »

La belle et le blessé
L'inconnu laissa échapper un grognement de douleur alors qu'elle soignait son épaule. Heureusement, l'opération était rapide, au moins. Miya fixa son regard du sien, intriguée. Elle n'arrivait pas vraiment à comprendre ce qu'elle y lisait. Un mélange d'étonnement, de fatalisme et d'extrême fatigue, bien sûr. Mais sa fatigue, elle le sentait, n'était pas que physique.

 
« Pourquoi? »

Perplexe, l'étudiante fronça les sourcils.

 
« Pourquoi êtes-vous venu m’aider ? »

Sur le coup, la question la surprit tellement qu'elle ne répondit rien. Pourquoi l'avoir aidé? Ce n'était pas évident? Qui laisserait quelqu'un mourir simplement alors qu'il pouvait l'aider? Bon, en fait, elle savait bien que certaines personnes le feraient sans même regarder en arrière une seule fois... Mais pour elle, c'était tout simplement inconcevable. Absurde, même.

Au fond des yeux du blessé, elle vit soudainement ce qu'elle avait à peine effleuré plus tôt: un profond sentiment de désillusion. Ses épaules s'affaissèrent légèrement et son regard se vida de nouveau. C'était triste de penser ainsi. Comme si... s'il ne valait pas la peine que quelqu'un s'intéresse à lui, prenne soin de lui? Il ne semblait plus avoir guère de confiance envers les gens...

Ce que, d'un côté, elle pouvait aisément comprendre également... Elle s'était ouvert à un infime nombre de personnes au fil des ans. Hormis sa famille, elle pouvait les énumérer sur les doigts d'une seule main. Même moins... Miya se demanda ce qu'avait bien pu vivre cet homme pour penser ainsi. De son côté, c'était juste naturel. Parce qu'elle était.. différente? Lente, avec peu d'énergie, tellement que ses parents avaient longtemps cru qu'elle était malade, douée d'une intelligence qui la desservait parfois. Était-ce suffisant pour l'expliquer? Probablement pas... Mais elle avait arrêté d'essayer.

Pesant ses mots, ses mains posées sur ses genoux, elle répondit simplement:

 
« Je n'ai pas pour habitude de laisser des gens que je peux aider à leur triste sort. »

C'était d'autant plus vrai depuis qu'elle avait des rudiments de premiers soins. Elle avait la possibilité d'alléger un peu des souffrances d'autrui, pourquoi ne pas les utiliser? Surtout quand le hasard faisait qu'elle croisait des gens ayant bien besoin de soins...

Elle se demandait vraiment ce qui avait bien pu lui arriver, mais au fond, elle n'avait pas envie de savoir. Hiiag revenait souvent blessé de ses... excursions dans Amishawa, et il avait finit par disparaître. Sans explications. L'île lui paraissait, depuis, très hostile. Peut-être avec raison...

Elle se pencha à nouveau sur lui, observant son front. Elle chassa une mèche rebelle qui dissimulait ce qu'elle voulait voir et regarda plus attentivement. Il avait une belle bosse du côté opposé à son bras luxé, qui virait au jaune, bleu, violet, un mélange assez atroce en vérité. Du sang coagulé complétait le tableau et elle fit la moue. Avait-elle quelque chose pour arranger ça dans son sac?

La gameuse recula un peu et prit son sac en forme de chat, l'ouvrant et fouillant dedans. Hum... Voilà. Antiseptique. Et un peu de gaze. Génial. Coinçant la bouteille entre ses cuisses, elle l'ouvrit et en versa une petite quantité sur le tissus qu'elle avait libéré de son emballage. Elle fourra de nouveau l'antiseptique dans son sac avant de se pencher une fois de plus sur l'inconnu, désinfectant délicatement sa plaie en tapotant. Occupée à son ouvrage, elle ne faisait plus attention à rien d'autre et n'avait toujours pas remarqué le familier, qui se dorait la pilule au soleil levant.


 
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 314

Carte de Jeu
Familiers: Akiko, l'oiseau pastel
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Mar 16 Jan 2018 - 11:40


Ma question décontenança la jeune femme. Elle fronça d’abord les sourcils puis resta visiblement pensive quelques secondes. Elle ne semblait pas vraiment comprendre ce qui pouvait me pousser à poser cette question. Peut être que pour les personnes “normales” il était naturel d’aider son prochain, quel qu’il soit, mais pour moi ce n’était pas le cas. Je n’intervenais qu’après y avoir réfléchi. Je ne prenais partie que lorsque j’étais convaincu qu’un camp le méritait.

Prenant visiblement ma question très au sérieux, elle appuya sa réponse. Elle semblait pétrie de bonne volonté. Des gens qui aident ce qu’ils peuvent aider, réalistes et serviables. Hélas, ils sont bien trop rares, j’ai peut être eu pas mal de chance de tomber sur elle sur cette plage alors. C’est dramatique qu’elle soit la seule jusque là à m’avoir aidé de la sorte. Enfin, pour être honnête je pense que ma vision s’est déjà un peu nuancée par rapport à l’année dernière. Mais soyons clairs, je n’en suis pas encore à revenir sur ma décision. Ce ne sont pas quatre personnes qui rachèteront les méfaits de milliers d’autres.

“Je vois, c’est plus que louable de votre part dans ce cas.”

Alors que je réfléchissais, elle se pencha de nouveau au dessus de moi. J’avais visiblement quelque chose qui l’intéressait sur le front. Je ne sentais rien de particulier mais puisque mon corps n’était plus qu’un tas informe de douleurs et autres courbatures, donc je n’étais pas vraiment à même de savoir ou non s’il y avait bien quelque chose à soigner ou non.

Repoussant quelques-uns de mes cheveux, elle prépara et appliqua une gaze avec du désinfectant sur mon front. J’aurais donc une plaie ici ? J’espère ne pas en avoir sous mes fringues, ça m'ennuierait de les avoir tâchées…

J’observais la demoiselle faire, et je restais pensif. Je crois que sa présence ne me dérangeait pas. Il n’y avait que très peu de personnes dont la compagnie ne me dérangeait pas.

“Êtes-vous infirmière ? Ou médecin peut être ?”

J’étais toujours autant fatigué, mais le silence religieux dans lequel elle nettoyait ma plaie ne me plaisait pas. J’avais conscience d’être bien amoché. Mais je ne voulais de la pitié de personne, et je préférais briser ce silence avant qu’il ne devienne trop pesant. Alors j’avais posé la première question qui m’était venu à l’esprit. En même temps, qui trimballe dans son sac du matériel de premiers soins et est capable de remettre une épaule en place sans hésitation et sans bavure ?
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 275

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Mer 31 Jan 2018 - 3:14

« All alone... Naturally... »

La belle et le blessé
Absorbée par son ouvrage, elle ne voyait pas qu'il l'observait avec intérêt. Tout ce qui lui importait, là tout de suite, c'était de soigner sa blessure à la tête. La laisser ainsi, sans au moins un nettoyage, pouvait être très dangereux, si l'infection s'y installait. On ne pouvait pas vraiment amputer un tête pour empêcher la nécrose des tissus...

Elle laissa de côté la gaze imbibée de sang et observa la plaie. Pas assez profonde pour avoir besoin de points de sutures, néanmoins, des points de rapprochements aideraient à la cicatrisation. Elle sortie une petite trousse de son sac, qui contenait des bandages, sortant ceux dont elle avait besoin. Elle en plaça deux sur son front avant de reculer, satisfaite.

 
« Êtes-vous infirmière ? Ou médecin peut être ? »

Elle sourit doucement sous la question, légitime. Qui pouvait bien se promener avec un mini kit de premiers soins dans son sac, après tout? Certainement pas la majorité des gens... Mais depuis sa rencontre avec Hiiag, son apprentissage, elle se sentait plus rassurée d'avoir de quoi soigner sous la main. Elle n'aimait pas se sentir inutile devant des blessures, comme ce qu'elle avait ressentit la première fois quand son ami était revenu mal en point. Et encore, dans une demeure de médecin, elle avait ce qu'il fallait à portée de main...

La gameuse secoua lentement la tête avant de répondre.

 
« Pas vraiment... Disons que j'ai acquis quelques notions de premiers soins depuis que je suis arrivée sur l'île. J'ai pensé que ça pourrait être... utile. »

Utile, ça l'était très certainement vu le nombre de fois où elle les avait utilisés! Elle se félicitait d'avoir accepté l'aide d'Hiiag, ça s'avérait d'une aide précieuse. Que ce soit sur les humains et même sur des animaux qu'elle avait soignés quelques fois.

« Apparemment, je ne me suis pas trompée... La plaie à votre front n'est pas bien profonde, ça devrait cicatriser facilement. »

Miya observa encore une fois l'inconnu, qui ne semblait pas rechigner à la conversation, malgré l'état pitoyable dans lequel il était. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais quelque chose lui disait qu'il avait l'habitude d'être blessé, que ce n'était pas quelque chose qui le dérangeait réellement. Enfin, en tous cas, il s'en accommodait plutôt bien. Ce qui était assez triste, quand on y pensait...

« Vous pensez pouvoir vous lever, ou vous avez besoin d'un peu de temps? »

Bon, avec sa magie, elle pouvait toujours arriver à le porter, mais elle voulait surtout ne pas le blesser davantage qu'il ne l'était déjà. Sans compter que s'il pouvait marcher de lui-même, elle ne voulait pas non plus l'infantiliser pour rien. Les hommes avaient leur fierté, parfois. Et elle ne le connaissait pas, ce serait un peu rude de lui imposer quoi que ce soit.


 
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 314

Carte de Jeu
Familiers: Akiko, l'oiseau pastel
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Jeu 1 Fév 2018 - 10:28


Visiblement, ma question l’amusait, elle sourit avant de répondre par la négative. Elle avait simplement appris depuis son arrivée sur l’île. Qui sait depuis combien de temps elle était arrivée d’ailleurs. Peut être était-elle arrivée avant moi. Quoi qu’il en soit je ne pouvais qu’être d’accord quant à l’utilité de telles connaissances. Vu le nombre de fois où j’ai été blessé en l’espace d’un an, je gagnerais sûrement à savoir me rafistoler par moi-même.

“Et vous avez eu bien raison, cette île peut être plus dangereuse qu’on ne le croit.”

Elle enchaîna sur ma plaie frontale. Peu profonde et cicatrisation rapide, quelle bonne nouvelle. J’espérais juste ne pas garder une cicatrice trop voyante, ce sont le genre de signes distinctif qui permettent difficilement de passer inaperçu… je devais faire plus attention à l’avenir, je ne pouvais pas me permettre d’attirer l’attention sur moi.

En revanche, elle me surprit avec sa question. Pourquoi voulait-elle que je me lève ? Je ne vois pas ce que la position debout pourrait m’apporter. Ou alors elle souhaitait me déplacer pour une raison X ou Y. Il est vrai que le sable n’est peut être pas la meilleure chose à mettre en contact avec diverses plaies ouvertes…

“Tout dépend de la distance que vous voulez que je parcours. Honnêtement c’est plus la fatigue qui m’immobilise que mes blessures en elles-mêmes. Si vraiment vous voulez à tout prix que je me déplace, Steph’ peut m’aider je pense.”

En entendant son nom, le serpent se manifesta en grimpant sur mon torse. Il ne faisait à l’heure actuelle que quelques dizaines de centimètres et il était difficile d’imaginer quelle taille il pouvait atteindre lorsque ses pouvoirs se manifestaient.

Je gardais mes yeux sur la demoiselle, attendant une réaction de sa part, attendant de savoir ce qu’elle allait répondre et décider.
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 275

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Mar 6 Fév 2018 - 5:29

« All alone... Naturally... »

La belle et le blessé
Dangereuse, Awashima, hm..? Au fond d'elle-même, elle le savait bien, mais d'en avoir confirmation par une tierce personne rendait ce fait plus... concret. Ses épaules s'affaissèrent et son air s'assombrit clairement. Bon, évidemment, n'importe quel endroit pouvait être dangereux en soi. Mais certains étaient plus risqués que d'autres. Et l'idée d'être tombée dans un de ces lieux ne l'enchantait guère. Elle voulait simplement vivre sa vie tranquillement, mais ça semblait trop demandé...

Elle laissa échapper un imperceptible soupire avant de retomber sur Terre. L'inconnu venait de reprendre la parole.

 
« Tout dépend de la distance que vous voulez que je parcours. Honnêtement c’est plus la fatigue qui m’immobilise que mes blessures en elles-mêmes. Si vraiment vous voulez à tout prix que je me déplace, Steph’ peut m’aider je pense. »

Steph..? Elle n'eut que le temps de se poser la question qu'un serpent vint s'installer sur son torse et elle sursauta, surprise. Il était là depuis longtemps? Et qu'est-ce que... Steph. Il l'avait appelé Steph. Son... Hum? Elle avait vaguement entendu parlé des familiers sans en avoir jamais vu un. Plus intriguée qu'effrayée, elle se pencha un peu pour l'observer.

 
« C'est votre familier, j'imagine..? »

La magie était encore bien mystérieuse pour elle, bien qu'elle se soit bien entraînée depuis son arrivée et avait acquis une certaine maîtrise. Mais pour avoir peu parlé avec ses... congénères, elle ne savait pas grand chose des autres formes de magie et des niveaux de maîtrise supérieurs au sien.

Se demandant soudain si les familiers pouvaient être blessés, elle demanda simplement:

« Il n'est pas blessé? S'il l'est, je pense pouvoir me débrouiller toute seule, avec ma magie. Mon appartement n'est pas très loin, ce serait préférable que de rester ici à la merci des éléments. Ce n'est pas l'idéal pour se reposer et pour que je puisse soigner vos autres blessures, s'il y en a... »

Miya réfléchit un moment, calculant la distance qui les séparait de son studio d'étudiante. Bof, 10 minutes à tout casser. Avait-elle le matériel nécessaire là-bas, d'ailleurs? Ça faisait un petit moment qu'elle n'avait pas refait le plein...

Les yeux au ciel, signe qu'elle réfléchissait, elle resta un petit moment sans rien dire. Finissant par se rendre compte qu'elle s'égarait dans ses pensées, elle secoua la tête et posa à nouveau les yeux sur l'inconnu. D'ailleurs...

« Oh, je m'appelle Miya, au fait. »

Ce serait un peu plus simple s'ils connaissaient leurs prénoms respectifs, quand même.


 
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 314

Carte de Jeu
Familiers: Akiko, l'oiseau pastel
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Mar 6 Fév 2018 - 11:32



La jeune femme passa de pensive à surprise. Après la réflexion qu’avaient provoqué mes dires sur la dangerosité de l’île, elle avait sursauté à la vue du basilisc miniature. Était-elle phobique des reptiles comme beaucoup d’autres personnes ? Ou bien n’avait-elle tout simplement pas remarqué la présence de la créature ? A vrai dire cela importait peu, et il semblait qu’il s’agissait de la seconde option puisqu’elle manifesta de la curiosité à son égard.

“C'est votre familier, j'imagine..?
- C’est exact, c’est un basilisc par ailleurs.”

Lorsqu’elle reprit la parole, je ne pus réprimer un petit rire amusé. Elle s’inquiétait de l’état de santé de Steph’, mais lui au moins était entier. Il avait juste eu besoin de recharger ses batteries avec le soleil fade de la saison. Elle sembla replonger dans ses pensées, qui sait ce qui lui passait par la tête. En revanche, dans la mienne résonnait les paroles du fameux serpent.

“Eh bien, elle au moins s’inquiète de mon état.”


*Arrête de faire le malheureux, tu es déjà quasiment remis.*

La jeune femme interrompit mon dialogue interne avec le reptile en se présentant. Je lui répondis donc, en profitant au passage pour la rassurer sur l’état de Steph’.

“Enchanté, je m’appelle Shultz. Et ne t’inquiète pas pour mon compagnon à écailles, il a fait le plein et n’est pas blessé, il pourra m’aider à marcher. Tu n’as qu’à me dire quand tu es prête à partir.”

Sur ces paroles, je me relevais pour m’asseoir en tailleur et faire signe à Steph’. Ce dernier usa de son pouvoir de géokinésie pour soulever un morceau de parapet en béton et le déposa à côté du blessé. Ce dernier se hissa dessus et resta assis, attendant de suivre la jeune femme.

“Nous sommes prêts à y aller, je te laisse me montrer la voie.”
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 275

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Mar 13 Fév 2018 - 3:55

« All alone... Naturally... »

La belle et le blessé
Un basilic? Elle avait bien entendu? Instinctivement, elle détourna les yeux, déjà bien moins intriguée par le familier. Si c'était vraiment un basilic, son regard était mortel pour quiconque le croisait, non? Enfin, dans la mythologie... Et comme ils semblaient plongés directement dedans sur cette île de fous, mieux valait prendre cette information au pied de la lettre. Elle n'avait guère envie de mourir.

Shultz, puisque c'était son prénom (étrange par ailleurs, elle se demandait d'où il pouvait bien être originaire, peut-être était-il né sur Awashima?), se redressa lentement pour s'asseoir. Un bruit de roche qui brise lui fit lever les yeux alors qu'un morceau de béton volait tranquillement vers eux. Le blessé s'y assit paisiblement alors que la gameuse se relevait à son tour après avoir rangé son kit de premiers soins et la gaze souillée de sang. Hm, pouvoir lié à la terre alors? Elle n'avait jamais vu quelqu'un en user. En même temps, celui avec lequel elle était le plus familière hormis le sien, c'était le feu avec Hiiagara. Les autres restaient assez mystérieux pour elle...

 
« Nous sommes prêts à y aller, je te laisse me montrer la voie. »

Secouant ses pensées encore perdues, elle revint au moment présent. Elle balança son sac sur son épaule et, d'un léger mouvement de la main, elle fit s'élever une brise qui poussa le rocher. Sachant mieux le contrôler à présent, elle réussit à ce que tout ce qui se trouvait autour ne s'envole pas dans la manœuvre. Elle mena donc tranquillement le petit groupe sur la plage, restant silencieuse un moment.

Un côté d'elle crevait d'envie de savoir ce qui lui était arrivé et un autre refusait de l'entendre. Et puis bon, le lui demander alors qu'ils se connaissaient à peine, n'était-ce pas assez rude? Elle ne voulait pas paraître trop curieuse ou déplacée... Mais quand même, s'il avait été blessé à ce point, peut-être que la personne qui lui avait fait ça était toujours à ses trousses? Tant de questions...

Se mordillant la lèvre un moment, elle finit par demander, d'une petite voix:

 
« Est-ce que je peux demander ce qui s'est passé? Si tu préfères ne pas en parler, je comprendrais... »

Bon, au final, opter pour un compromis, ce n'était pas si mal? Elle était du genre à vouloir fermer les yeux et oublier la réalité, mais dans ce cas précis, elle avait l'impression que ce serait dangereux de le faire. À un moment, il faudrait qu'elle accepte qu'elle était bien loin du petit quartier paisible de Kyoto et qu'elle était tombée dans un endroit plein de dangers et de mystères. Il en valait peut-être de sa propre survie...


 
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 314

Carte de Jeu
Familiers: Akiko, l'oiseau pastel
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Ven 23 Fév 2018 - 17:47


Juste avant que Steph’ ne m’amène mon trône, j’avais remarqué que la jeune femme avait tourné la tête en entendant ce qu’était mon familier. Je ne m’étais simplement pas posé de question, ce genre de créatures peuvent rendre un paquet de monde nerveux, ça ne m’étonnait pas plus que cela. En revanche, là où elle me surprit, c’est lorsqu’elle déplaça le morceau de béton. Néanmoins, je percevais les bourrasques localisées, elle était donc une fujin, une fille du vent. Intéressant, je ne me rappelais pas en avoir déjà rencontré. Mais je n’avais pas vraiment la tête à analyser son don, entre mes blessures et ma fatigue, j’avais plus urgent à penser.

Le trajet se déroula dans le silence, enfin, surtout au début. Après quelques mètres elle posa une question à laquelle je m’attendais. On ne récupère pas un homme dans l’état dans lequel j’étais sans, par curiosité ou parce que ça pourrait être dangereux, lui demander ce qui a causé les blessures. un sourire apparut sur mon visage. Elle prenait tellement de précautions, me laissant même une porte de sortie au besoin.

“Tu n’as pas à t’inquiéter, ceux qui m’ont fait ça ne sont même pas sur l’île. Pour faire court, le grand chef de cette île, quelqu’un qui se fait appeler ‘A.’ nous a convoqué, moi et quelques autres, à participer à une sorte de mission. Nous avons été envoyé en Argentine mais on est tombé sur plus fort que nous. Et les renforts ne sont jamais venus en prime.”

Je fis une pause durant laquelle je réfléchissais à cette nuit sur le continent. C’était tout de même étrange d’envoyer des descendants “lambda” lorsque l’on bénéficie d’une armée de kamis. Les seules raisons qui me venaient alors à l’esprit étaient que soit les kamis n’étaient pas si fort ou pas si nombreux qu’on le pensait, soit que tout cela n’était qu’un prétexte pour effectuer une sorte de recrutement sur le vif. C’était après tout un bon moyen de repérer des individus prometteurs en soi.

“Bref, c’était un beau merdier et on ne m’y reprendra plus à servir de chair à canon pour ces salopards de kamis…”

Je ne savais pas vraiment quelle allait être la réaction de la jeune femme, et je n’y faisait guère attention, toujours plongé dans ma réflexion. Se pourrait-il que certains participants aient été recrutés ? Ou bien se pourrait-il qu’il y ait eu des morts ? En tout cas je n’ai vu ni cadavre ni visage connu manquant. Bon, avouons que je n’étais pas forcément en état de bien tout imprimer...
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 275

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Ven 16 Mar 2018 - 3:44

« All alone... Naturally... »

La belle et le blessé
Un sourire apparut sur son visage à sa question et elle se demanda ce qui le provoquait. Quand il souriait, il dégageait une certaine douceur qui contrastait étrangement avec l'état dans lequel il était. Douceur et violence mélangées...

 
« Tu n’as pas à t’inquiéter, ceux qui m’ont fait ça ne sont même pas sur l’île. Pour faire court, le grand chef de cette île, quelqu’un qui se fait appeler ‘A.’ nous a convoqué, moi et quelques autres, à participer à une sorte de mission. Nous avons été envoyés en Argentine mais on est tombé sur plus fort que nous. Et les renforts ne sont jamais venus en prime. »

En Argentine? Ils avaient pu quitter l'île grâce à ce.. A.? L'auteur de la lettre qu'ils avaient tous reçus en arrivant, non? Fronçant les sourcils, elle réfléchit à cette nouvelle donnée. Selon son bon vouloir, A. pouvait envoyer des gens se faire tuer (ou presque) un peu partout, comme ça? Et pour quelle raison, surtout? Quel but cela pouvait-il avoir au final? Surtout que, d'après les dires de Shultz, ils avaient perdus le combat...

La gameuse laissa le silence les envelopper, jusqu'à ce qu'il parle des kamis. Elle pencha la tête sur le côté, le regardant d'un air interrogatif.

 
« Les kamis? C'est... c'est quoi? »

Elle rougit un peu face à son ignorance. Ça faisait un petit moment qu'elle était arrivée sur l'île, mais il lui restait tellement de choses à apprendre! Elle n'avait jamais entendu parlé de "kamis" (enfin, si, chez elle à Kyoto, mais elle doutait fortement que ça ait la même signification sur Awashima). Faire leur sale boulot... Meh. Elle espérait ne pas être bêtement jetée en pâture afin d'atteindre un but obscur pour des gens tout aussi obscurs. Franchement, ça serait vraiment la merde.

Tout en discutant, ils quittaient peu à peu la plage pour retrouver la civilisation. Quelques minutes à peine les séparait de son minuscule studio. Personne n'était jamais entré chez elle... Ce serait... étrange. M'enfin, elle ne pouvait décemment pas le laisser dehors dans cet état, elle s'en voudrait toute sa vie. Ça n'était même pas un option envisageable.


 
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 314

Carte de Jeu
Familiers: Akiko, l'oiseau pastel
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Lun 26 Mar 2018 - 8:39


Ma petite histoire ne suscita aucune réaction. Elle semblait pensive et devait se poser un certain nombre de questions, notamment, comment “A” et les kamis pouvaient quitter l’île et la faire quitter à d’autres descendants. En tout cas c’est une des questions que je me pose aussi depuis cette nuit mouvementée.

Quoi qu’il en soit, la demoiselle ne semblait pas savoir ce qu’est un Kami. Bien sûr, à moins d’avoir fait quelques recherches comme je l’ai fait, la plupart des gens ne les connaissent que sous le nom “d’hommes en noir” qui leur va si bien…

“Les kamis... Ce sont les hommes de main d’A. Ceux que les habitants et plus ou moins tout le monde ici appellent ‘les hommes en noir’.”

Alors que nous quittions la plage et de fait, nous éloignons du sable, du vent et de l’eau salée, nous entrions sur le terrain de l’homme, au milieu du bitume, du métal et du verre. Pour la première fois depuis un moment, je ne ressentais pas le grouillement de la vie humaine. Avec mes forces à ce point épuisées, mon radar ne couvrait guère plus d’un mètre carré autour de la position. Tout ce que je ressentais c’était la démarche de la jeune femme, les battements de son coeur qui se réverbérait sur le sol dur et compacté. Cela faisait plusieurs mois que je n’avais pas ressenti la présence d’une seule personne. J’étais habitué au fourmillement des villes. Je n’avais plus l’habitude du calme et des détails que l’on peut ressentir lorsqu’on se concentre sur une seule personne.

Steph’, qui était retourné s’enrouler autour de mon bras droit, maintenait toujours le bloc de béton en lévitation. Ce devait être un spectacle étrange vu de l’extérieur. Et je ne tenais pas à tomber sur un employé de la municipalité. Je ne voudrais pas avoir à rembourser un parapet…

*Steph’, tu planqueras ce machin une fois arrivés, qu’on ne remonte ni jusqu’à elle, ni jusqu’à nous.*

*Tu n’avais pas besoin de préciser, ça me paraissait plutôt évident…*


*Tu es tellement serviable et attentionné, ça me touche*

*Enfoiré, ferme la et contente toi de survivre, j’ai pas envie d’être banni de ce monde pendant encore plusieurs décennies si tu crèves…*



Sa dernière phrase me fit sourire. Quelle compassion, j’en pleurerais presque.
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 275

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Lun 26 Mar 2018 - 19:58

« All alone... Naturally... »

La belle et le blessé
Ah... Les hommes en noir, hein... Ceux qui les avaient kidnappés et les avaient laissés là sur la plage comme de vieux déchets pourris... Son air s'assombrit directement alors qu'elle baissait la tête, triturant les manches de son éternelle veste à oreilles de chat. Elle n'aimait vraiment pas ça du tout... pas du tout...

Ils finirent par enfin quitter la plage et Miya conduisait toujours l'étrange cortège. En espérant ne pas tomber sur trop de curieux, elle n'avait vraiment aucune envie de faire face à leurs regards interrogateur ou pires, à leurs questions. De toute façon, si quelqu'un posait la moindre question, elle n'aurait aucun scrupule à l'ignorer. Elle n'était vraiment pas d'humeur.

Au lieu de répondre directement à ce que venait de dire Shultz, elle préféra plutôt changer de sujet en déclarant simplement:

 
« On arrive très bientôt. Vous pourrez tous les deux vous reposer. »

La traversée de la ville se fit en silence, elle ne voulait pas attirer l'attention plus qu'il ne le fallait sur eux. Heureusement, le Lotissement Birdy n'était pas bien loin de la plage, ça se faisait facilement à pieds et ils finirent par arriver devant l'immeuble où se trouvait son studio.

« Voilà... C'est ici. »

Elle le laissa se débarrasser de son moyen de transport, se tenant près de lui pour le soutenir lorsque ce serait fait. Ce serait idiot qu'il tombe si près du but...


 
Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Thème de Miya

Je discute en #660033 ~~
avatar


Féminin Date d'inscription : 06/09/2016
Occupation : Étudiante, employée du café étudiant
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 314

Carte de Jeu
Familiers: Akiko, l'oiseau pastel
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://ageofpoudlard.fr/index.php

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   Mar 27 Mar 2018 - 19:11


Visiblement, l’évocation des hommes en noirs ne plaisait guère à la demoiselle. Je pouvais le voir au premier coup d’oeil, je suppose qu’elle n’avait pas du bien digérer son arrivée. En soit, si elle avait une vie avant, de la famille et ce genre de choses dont je m’étais débarrassé il y a plusieurs années, elle doit en effet avoir un arrière goût amère.

Nous arrivions enfin chez elle visiblement. Je pourrais me reposer hein ? Ce serait bien en effet, c’était le plan de base même. Bien sûr, la perspective d’un lit était toujours plus agréable que celle du sable froid et irritant. L’inconvénient étant bien sûr la présence d’un être humain à mes côtés… Quoi qu’en y réfléchissant je serais certainement moins emmerdé qu’en comatant sur la plage.

Je la voyais se tenir prête à me soutenir alors que je me débarrassait du bloc de parapet. Pour être honnête, j’aurais bien eu besoin d’aide pour marcher. Encore plus si elle vivait à l’étage et s’il n’y avait pas d'ascenseur. Je n’avais aucune fierté à mettre de côté qui m’empêcherait de le faire, ce n’est pas là que se posait mon problème. Non, ce qui me dérangeait là dedans c’est que même si je n’étais pas fait de roche, je devais peser bien plus lourd qu’elle. Je n’avais pas vraiment envie de tomber parce qu’elle n’arriverait pas à me traîner.

“Ne t’inquiète pas, même si je suis exténué et blessé j’ai encore assez de réserve pour marcher jusqu’à ton appartement. Et puis je vois mal quelqu’un de ton gabarit arriver à trimballer quelqu’un comme moi. Laisse mon cher compagnon s’occuper de ça.”

*Tu manques pas d’air, qu’est-ce que je suis sensé faire au juste ?*



Avec un geste de la main j’invitais Miya à me montrer la voie. Le basilisc savait pertinemment ce qu’il avait à faire. Il n’aimait juste pas que je lui force la main. Il m’aida donc à marcher au moyen du reste d’armure qui me restait à quelques endroits, sous mes vêtements. En allégeant ceux-ci, il me permettait de faire considérablement moins d’efforts, moins même que si je marchais par moi-même sans tout cet attirail.

“Je suis prêt, c’est quand tu veux.”
avatar


Masculin Date d'inscription : 21/05/2016
Occupation : Gouverneur d'une adorable enfant
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 275

Carte de Jeu
Familiers: Stephanophis, le basilisc
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: La belle et le blessé [PV Miya]   







Contenu sponsorisé


 

La belle et le blessé [PV Miya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La périphérie :: La plage-
Top-Sites