Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. ElenaAuteur
MessageSujet: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Jeu 17 Aoû 2017 - 17:18

Sous le ciel azuré aux reflets de mauve et d’orange, elle arpentait les rues désertées de Kousha avec son étui à guitare sur le dos. Un simple chapeau de paille pour abriter sa tête des rayons ardents du soleil estival, ses cheveux noirs emportés par une brise légère, elle se mêlait parmi les ombres de la ville d’un pas léger, dansant, se glissait dans l’ombre des maisons, jouait comme une enfant à esquiver le pavé brûlant. Lyra aimait beaucoup cela, alors quand elle était seule, elle se laissait parfois retourner à son âme d’enfant. Tant que personne ne la voyait faire, elle était dans son monde, cette dimension invisible où ses rêves prenaient corps... c’était un peu une autre forme de magie, celle en laquelle elle avait toujours cru. Le pouvoir de l’imagination.

Eh bien, où pourrait-elle s’installer aujourd’hui ? Il était aux environs de 17 heures, bientôt la fraicheur retomberait sur la ville, pourtant bien peu de monde sortait trainer dans les rues même en soirée par ici. Tous s’étaient déjà éclipsés pour prendre des vacances au large, profiter des plages... peut-être irait-elle y faire un tour cette année aussi. Mais sans Fred, ce serait moins amusant. Que devenait-elle, l’étudiante n’avais plus eu de nouvelles depuis un long moment déjà. Jouait-elle toujours dans ce bar au centre Amishawa ? Peut-être y passerait-elle voir un de ces jours... oui, un de ces jours. Le temps passait si vite, difficile pour elle de garder contact avec tout le monde. Qui sait, quelqu’un accepterait surement de lui tenir compagnie pour une ballade à la plage ; mais la jeune fille ne voulait pas se donner l’air de quémander de l’attention. Bien qu’au fond, elle le faisait souvent pour d’autres raisons.

« Allez, on va se changer les idées. On se pose ici, Nera ? »

Acquiesçant silencieusement, l’ombre noire sur ma tête brisa son apparence de chapeau pour sauter sur le muret de granit, sur lequel je me hissai pour m’installer. A l’ombre d’une maison de pierre étirée par les rayons déclinant du soleil, je sortis mon instrument de son étui. Cela faisait quelques mois maintenant que j’avais cette guitare, comme une relique d’un passé dont je n’arrivais pas à me défaire. Elle était un peu différente de celle dont j’avais eu l’habitude de jouer il y a longtemps, mais je retrouvais malgré tout ce sentiment nostalgique chaque fois que je touchais ses cordes. Je pris une inspiration, faisant vide dans mon esprit avant de commencer, et me laissai guider. Récitant machinalement les accords de la musique que j’avais eue envie de jouer. Par la brise soudaine qui se leva, la mélodie résonna doucement à travers la rue, ce rythme un peu monotone mais si chaleureux, emportait avec elle un peu de ma mélancolie. Même si je ne connaissais que le début de la mélodie, j’aimais beaucoup jouer cette partie. Elle me rappelait à des souvenirs heureux... naïvement, je me disais que quelqu’un entendrait peut-être cette musique, et aurait cette même impression en l’écoutant. Quand nous étions plus jeunes, on jouait souvent à ce jeu avec Kiara. On écoutait un morceau et on partageait ce qui faisait écho en nous...

... Franchement, quand j’y repensais, je n’avais pas changé d’un poil depuis mon arrivée. Toujours la même, pourtant si différente. Mon familier s’est assoupi à côté de moi, tandis que je m’essayais à reproduire la suite du morceau un peu à l’oreille, m’aidant de la partition que j’avais trouvée sur le net. Mais alors que je visualisais le schéma dans ma tête, des bruits de pas me parvinrent à l’autre bout de la rue... un spectateur ? Lorsque j’aperçus la silhouette en contrejour, je ne la reconnus pas tout de suite, pourtant elle me semblait familière. Non, à présent qu’elle s’approchait j’en étais sûre.

« Elena ? »




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 596

Carte de Jeu
Familiers: Nera {renard nébuleux}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Jeu 17 Aoû 2017 - 18:15

La belle passait la porte de son appartement pour la première fois depuis plusieurs jours. Il fallait mentionner qu'elle avait passé le plus clair de son temps chez Shawn ces derniers jours. Les amoureux avaient beaucoup de mal à quitter, ce qui était bien loin de déplaire à Elena qui flottait encore sur son petit nuage. Après avoir déposé ses clés sur la table, la douce ne put que constater l'apparition de quelques boutons de fleurs qui s'étaient formés spontanément sur sa plante verte. Elle ne l'avait pourtant ni arrosée, ni nourrie de sa magie de Saruta. Posant son sac ainsi que sa veste, sourire aux lèvres, la jolie brune approcha délicatement ses fines phalanges du végétal, caressant le bouton encore fermé du bout des doigts. Avec toute autant de lenteur et de délicatesse, celui-ci se mit à éclore, un point lumineux y logeant. Surprise, mais intriguée, elle recula de quelques pas.

"Mais ... Qu'est-ce que ... ?

La belle américaine ne termina guère sa phrase, restant bouche bée devant ce point lumineux qui avait augmenté de taille pour finalement laisser place à une sorte de petit renard au pelage beige et végétal. Son regard noisette se porta sur elle alors qu'il émit un petit cri relativement adorable. Après un étirement digne d'un chat d'appartement, il s'adressa à la brune de sa petite voix minaudante.

"Je suis ton familier voyons. Tu en as mis du temps à revenir, tu étais où au juste ?"
"Mon ... familier ? Wow ... Je suis ... surprise ..."

Doucement, la douce se permit de porter sa main à la tête de l'animal afin de le gratifier de caresses. Il ronronnait comme un chat, les paupières closes, de frottant à elle comme pour en réclamer un peu plus. Le visage d'Elena s'illumina alors que son coeur s'emballait. Beaucoup de choses changeaient dans sa vie et avoir un petit compagnon ne pouvait être qu'un plus pour elle.

***

Après plusieurs heures de discussion avec cet étrange petit renard désormais nommé Socrate, la douce avait fini par lui proposer une petite sortie. Certainement se rendrait-elle chez son bien aimé afin de lui présenter son petit familier, bien qu'elle avait bien l'impression que l'animal n'approuvait pas réellement cette relation. Il semblait ... jaloux. Mais peut-être n'était-ce qu'un faux préssentiment ? En tout cas, celui-ci ne tarda guère à venir se percher sur l'épaule de sa maitresse, pouvant apparemment changer de taille à sa guise ou tout simplement disparaitre dans un bouton de fleurs.

La jolie brune était quelque peu troublée mais fut bien vite attirée par une jolie mélodie non loin de là. Curieuse, elle décida de faire un petit détour afin d'en découvrir l'origine. Et lorsque la jeune fille leva la tête vers elle, prononçant son prénom, Elena afficha un sourire radieux.

"Lyra ?!? Oh ça fait tellement longtemps !"

Lyra, une adolescente que la belle américaine avait croisé quelques mois plus tôt. Elle l'avait d'ailleurs bien aidée dans cette histoire de vol de sac à mains. La brune avait l'impression que cela faisait une éternité, tant de choses s'étaient produites depuis, tant d'évènements qui avait quelque peu changé la demoiselle. D'ailleurs, en parlant d'évènements ...

"Mais attends ... Toi aussi, tu étais en mission dans ce musée n'est-ce pas ? Je t'ai aperçue avant la répartition des groupes !" Elle marqua une pause, se mordillant la lèvre. "Tu n'as pas été ... blessée ?"

Question plutôt étrange, mais au vu des circonstances, l'étudiante n'avait pu que s'en inquiéter, elle dont la main était encore bandée suite à une plaie plutôt profonde au niveau de sa paume. Puis son regard se posa sur la petite masse noire aux côté de la Susanoo. "Toi aussi, tu as un fami..." S'accroupissant, Elena voulut le saluer d'une caresse, mais un éclair beige et vert s'interposa, grognant sur son compère. Surprise, la douce réagit rapidement, attrapant son familier entre ses bras.

"Socrate ! Qu'est ce qui te prend ? Ca ne se fait pas de grogner comme ça ..." Un peu rouge de honte, elle leva ses pupilles d'océan vers son amie. "Je suis ... désolée ... C'est Socrate, mon familier, il est apparu il y a ... deux heures environ et il semblerait qu'il soit surprotecteur avec moi ..."

En effet, le petit renard ne cessait de lancer des regards noirs à l'animal au pelage de jais.






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Lun 21 Aoû 2017 - 21:45

C’était bien elle, Elena... le sourire radieux qu’elle afficha se transmit bien vite à mes lèvres, alors que la jolie brunette accourait à ma rencontre. Je me libérai de ma guitare pour la poser délicatement dans son étui au pied du muret, sautant pour rejoindre la terre ferme. Revoir de vieilles connaissances était toujours un plaisir, c’était plein de souvenirs et de nostalgie... des mois s’étaient écoulés, mais elle était comme dans mes souvenirs. Ou presque ? Elle avait quelque chose de... plus rayonnant, aujourd’hui. Il devait lui être arrivé quelque chose de bien, et si c’était le cas j’en étais heureuse moi aussi. Parce que, tu sais pour nous, ça faisait plus de choses à se raconter.

Pourtant, son expression tourna bien vite à l’inquiétude. En mission à ce musée... elle parlait bien de ce qui s’était passé cette nuit là, n’est-ce pas ? Alors, elle y était aussi... les souvenirs étaient un peu flous maintenant, je ne me souvenais pas l’avoir vue. Juste mon groupe, Hayden et cette petite fille avec son ours à dents de scie qui parle...

« Tu n'as pas été ... blessée ?
- Oh, ça... remarquant le bandage à la main de mon amie, je dévissai le regard en biais un peu gênée – je m’en suis remise, ne t’en fais pas. Je suis désolée, je ne me souviens pas t’avoir reconnu parmi nos alliés là-bas. On a passé un sale moment alors je préfère ne plus trop m’en souvenir. »

Certains d’entre nous gardaient encore des blessures de cette expédition... enfin, n’y pensons plus. Ton sourire éclipse les soucis, ne garde que le meilleur de la vie... wafuh ~ Une incantation pour chasser les mauvais esprits... Pendant ce temps, Elena s’était intéressée à la petite boule de poils assoupie à côté de moi, sage et immobile. La demoiselle voulu la caresser, mais contre toute attente ce fut un autre éclair qui s’interposa et l’empêcha de terminer son geste ; une drôle de créature à l’apparence semi-végétale qui grognait méchamment sur son comparse.

« Socrate ! Qu'est ce qui te prend ? Ça ne se fait pas de grogner comme ça ... »

Sa maitresse la réprimanda hâtivement, rougissant de honte du comportement de celui qui s’apparentait comme étant son familier. Elle enjoignit des excuses, expliquant brièvement sa situation...

« Plutôt jaloux que surprotecteur si tu veux mon avis, répliquai-je d’un ton taquin en observant le fieffé félin. Enchantée Socrate, fis-je à son attention avant de me reporter vers Elena – mais oui, la boule de poils avec moi est bien mon familier. Elle est avec moi depuis un peu plus d’un an maintenant, à vrai dire... si ce n’était pas pour elle, j’y aurais laissé plus que des plumes cette nuit-là au musée. J’espère que tu t’entendras bien avec ton familier. »

Un an, c’était un poil plus que deux heures pour sûr, mais il avait fallu au moins cela pour tisser le lien qui nous unissait aujourd’hui. Les marques bleutées sur son pelage qui brillaient d’habitude des éclairs qui la traversaient étaient éteintes aujourd’hui, elle ne semblait pas réagir à l’agitation, comme profondément endormie. C’était étrange, comme si ses batteries étaient à plat. Laissons-la se reposer.

« Sinon, qu’est-ce que tu deviens Ele’ ? Tu as l’air de bonne humeur, je me demande ce qui a bien pu t’arriver... tu vois quelqu’un ? ♪ »

Je laissai échapper un rire, m’attendant déjà à la réaction expressive de l’américaine. Elena était comme un livre ouvert quand il s’agissait de sentiments, j’aimais bien ce côté. C’était facile de la faire rougir, mais surtout, elle avait une grande honnêteté, une qualité que j’appréciais beaucoup. Elle l’était peut-être même trop pour son propre bien... mais entre nous, ça lui réussissait plutôt bien.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 596

Carte de Jeu
Familiers: Nera {renard nébuleux}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Mar 22 Aoû 2017 - 20:38

La douce avait sans doute fait une bourde en mentionnant cet évènement sur le continent, aussi, elle préféra ne pas poursuivre la conversation, se reportant sur le petit animal accompagnant son amie. Mais elle était bien loin de se douter de la réaction de son propre familier nouvellement apparu. La belle se sentait honteuse du comportement de celui-ci, le réprimandant rapidement tout en présentant des excuses de manière confuse. Mais Socrate n'en semblait point gêné, plutôt heureux de se retrouver dans les bras d'Elena. L'adolescente avait sans doute raison, le petit renard crevait de jalousie et de possessivité.

Lorsque Lyra s'adressa à lui, il poussa un petit cri mignon pour lui répondre, comme intimidé par la jolie demoiselle à la crinière brune. Cette scène arracha un sourire amusé à la Saruta avant qu'elle n'écoute attentivement la réponse de son interlocutrice. Son regard d'océan se posa sur la petite boule de poils noire profondément endormie.

"Elle est trop mignonne ... Et je pense que tout devrait bien se passer avec Socrate, il nous faut juste un petit temps d'adaptation."


A ses mots, elle resserra un peu son étreinte sur l'animal avant de le laisser rejoindre le sol. Le petit renard vert renifla la tête de son homologue, s'étira comme un chat avant de s'allonger près d'elle. Attendrie, la douce ne pouvait que les observer, son familier ayant bien vite oublié l'incident précédent. Le coeur du sujet fut détournée vers elle. Elle semblait si radieuse que cela ? Et la question de la jeune fille la décontenança de manière instantanée. Les joues en feu, elle bégaya quelques mots.

"Quoi ? ... Euh ... Oui, en effet ... Je sors avec quelqu'un depuis quelques jours ... Mais ... ça se voit tant que ça ?"

La belle à la chevelure de jais se mordilla la lèvre, ne s'attendant pas à être déstabilisée de la sorte. Sans était-ce dû aux souvenirs de ses premières journées avec Shawn après que tous deux aient déclaré leurs sentiments ? Elena avait l'habitude qu'on lise en elle comme dans un livre ouvert, mais elle était bluffée de voir que Lyra avait découvert sans hésitation la raison de son bien-être. Gênée, elle posa ses paumes sur ses propres joues comme si cela suffirait à leur faire reprendre une couleur normale.

"Pardon, c'est tout récent ... J'ai encore du mal à réaliser."

La douce ne put poursuivre sa phrase que son familier soupira profondément de dépit. Surprise, son regard trouva le sien alors qu'elle décelait dans son regard noisette ... de l'agacement ? Grimaçant, elle s'adressa à lui comme si elle devait se justifier. "Oui ... C'est pour ça que je n'ai pas été là pendant plusieurs jours ..." Mais pourquoi se justifiait-elle de la sorte ? Etrangement, elle s'était sentie obligée de le lui dire. Reportant son attention sur Lyra, la brune posa sa main sur sa nuque.

"Tu as raison ... Je crois qu'il est jaloux."

Elle soupira alors que Socrate semblait très en clin à bouder. Difficile de voir débarquer son familier, surtout avec un tel tempérament. Elle réglerait ça plus tard et arbora un petit sourire dépassé.

"Et toi Lyra ... Qu'est ce que tu deviens ?"






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Jeu 24 Aoû 2017 - 19:47

Oui, tout se passerait bien entre eux deux, j’en étais persuadée. Elena faisait des compliments sur ma petite boule de poils, et Socrate semblait finalement l’accepter. Elle est mignonne, pas vrai... non, je ne suis pas aux anges parce qu’on complimente mon bébé... mais, c’est vrai que j’avais une certaine fierté pour Nera. Elle était devenue, un peu comme une petite sœur en fait. Une alliée pour la vie, c’est ce que j’espérais.

Mais j’aurais pu en dire tout autant d’Elena pour le côté mignon ; ses joues prirent feu plus vite qu’une flaque d’huile sous une allumette, alors que la belle cherchait ses mots en se demandant à quel point on pouvait lire sur son visage. J’avais oublié à quel point elle réagissait vite sur ces sujets... mais faut me comprendre, tellement adorable à cacher son visage derrière ses pattes comme ça.

« C’était juste une idée comme ça, mon intuition... je devrais faire de la divination tu crois ? »

Moi j’étais juste douée pour observer les gens, mais ça avait l’air amusant. Ils disaient qu’être mignonne aidait à avoir les faveurs des dieux, j’ai mes chances ? Enfin, je n’y croyais pas vraiment... mais si la magie existe, peut-être que ce genre de choses était possible. En tout cas, Elena commençait à se reprendre, avouant qu’elle-même ne s’était pas encore faite à sa nouvelle situation. En fait, une autre personne semblait ne pas s’y faire non plus... son familier soupirait d’agacement, signifiant sa désapprobation pour la relation de sa maitresse. La brune échangea un regard avec lui, grimaçant en se justifiant comme une enfant qui se ferait gronder.

« Tu as raison ... Je crois qu'il est jaloux.

Elle soupira à son tour, ne montrant même pas l’envie de lutter. Dire que j’avais trouvé mes débuts avec Nera difficiles... je dévisageai un instant le familier boudeur, me demandant si je pouvais essayer de lui parler... mais Elena ramena la conversation vers un autre sujet.

- Et toi Lyra ... Qu'est-ce que tu deviens ?
- Moi ? ... Je flotte un peu, en ce moment.
Je levai les yeux vers le ciel, marchant quelques pas, l’air rêveur.
- J’ai rencontré quelqu’un qui me plait moi aussi, le mois dernier. C’est vraiment quelqu’un d’adorable, on s’amuse beaucoup ensemble, mais... ce n’est pas vraiment la même chose que toi. Alors, je me laisse dériver. Je me suis remise à la guitare, alors je viens souvent jouer dans le coin au soir.
Une pause.
- Dis Elena, la mélodie que tu as entendue tout à l’heure... qu’est-ce qu’elle t’inspirait ? »

Les bras croisés dans mon dos, mon regard quitta les nuages pour retourner à elle. Ce serait étrange qu’elle la reconnaisse, je ne la voyais pas s’intéresser à ce genre de musique. Peut-être que... je n’aurais pas dû lui poser cette question, finalement. Mais je n’allais pas revenir dessus, je déjà m’étais lancée après tout.

Spoiler:
 




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 596

Carte de Jeu
Familiers: Nera {renard nébuleux}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Lun 28 Aoû 2017 - 21:01

A la suggestion de Lyra concernant la divination, la belle brune acquiesca, sourire aux lèvres, même si ses joues ne semblaient vouloir se décolorer. Pourquoi était-elle si gênée de parler de sa nouvelle relation ? Sans doute parce qu'il s'agissait de la première ? Et sans doute parce qu'elle n'en avait encore parlé à personne. Et après cet épisode de jalousie intense de la part de son petit familier, Elena questionna à son tour son amie. Elle semblait pensive alors qu'elle s'éloignait un peu d'elle pour contempler le ciel. La Saruta écouta avec attention ce qu'elle avait à lui dire.

Alors, la jeune brune avait elle aussi fait une rencontre plaisante ? La petite fleur bleue aurait aimé plus de détails, mais la Susanoo resta vague sur le sujet. Apparemment, la guitare et elle étaient de vieilles amies. Elena admirait beaucoup ceux capables de jouer d'un instrument, elle ne s'y était jamais essayé à vrai dire, peut-être devrait-elle s'y mettre ? Alors qu'elle voulut ouvrir la bouche pour l'interroger un peu plus, son interlocutrice reprit la parole, la surprenant par sa question. Ses iris d'azur observèrent un instant la jolie brune avant de réfléchir à sa réponse.

"Hmm ... Cette mélodie, je la trouvais jolie et douce. Mais ce qu'elle m'inspirait le plus, c'était ... la nostalgie. C'est étrange comme point de vue, tu ne penses pas ? Je ne suis pas très douée pour ça mais, je trouvais ces notes un peu ... triste."


Elle sourit, posant un regard tendre sur la jeune guitariste.

"Tu es douée, vraiment. Tu as bien fait de t'y remettre. Tu peux peut-être m'expliquer ce que ces notes signifient pour toi ?"


S'adossant contre le muret, elle se mordilla la lèvre, hésitant un instant à se laisser aller à sa curiosité alors que ses yeux fixaient les deux petits familiers paisiblement endormis. Socrate semblait beaucoup aimer le petit animal noir. Puis, penchant la tête, elle finit par se décider.

"Et puis ... tu pourrais peut-être me parler de cette personne qui te plait ? Tu en as dit trop peu et je suis curieuse ! Enfin ... Si tu veux bien en discuter avec ... une "presqu'inconnue" ?"






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Mar 29 Aoû 2017 - 15:30

Dans l’immensité bleue du ciel, un nuage passa... on aurait dit un petit chat qui courrait après sa pelote de laine. Il se porte bien aujourd’hui, Nera pouvait dormir tranquille. Les gardiens de la voute céleste n’avaient pas souvent des journées aussi calmes, mais aujourd’hui était paisible, il y avait quelque chose de particulier dans l’air que je ne saurais vraiment décrire. Tout comme ce sentiment, la musique était sujette à interprétation. C’est pour cela que je voulais savoir ce qu’elle en pensait... mais c’était un peu étrange comme question, finalement. Décrire ce que l’on ressent face à une œuvre, c’est compliqué pas vrai ? Je m’étais souvent retrouvée dans des situations similaires... c’est aussi pour cela que, finalement, je ne présentais pas beaucoup de mes créations, quand je les trouvais trop personnelles. C’est juste mieux quand le public comprend le message de lui-même.

Mais après une hésitation, la douce fleur qui se tenait face à moi finit par répondre. Ce qui se ressent le plus de ma mélodie, c’est de... la nostalgie ? La surprise s’immisça entre nos regards, un soubresaut secouant mon esprit. Elle l’avait décrite... de la même manière que je l’aurais fait. Les mots n’étaient peut-être pas les mêmes, mais... dans le fond, ça l’était. Quelques rougeurs perlant au coin des joues, un sourire plus radieux se pointa sur mes lèvres. C’était une bonne chose, de m’y remettre... si elle le disait, je pouvais peut-être la croire. Je voulais répondre à sa question, mais avant, je sentais qu’il y avait autre chose que la belle étudiante voulait me demander.

« Et puis ... tu pourrais peut-être me parler de cette personne qui te plait ? Tu en as dit trop peu et je suis curieuse ! Enfin ... Si tu veux bien en discuter avec ... une "presqu'inconnue" ? »

Elle n’y allait pas de main morte... c’est vrai qu’on ne se connaissait pas vraiment. Elle m’avait invité une fois pour me remercier après cette affaire de pickpocket, mais on ne s’était plus revues depuis. Combien de temps, déjà ?... bah, peu importe. En vérité, j’avais plutôt envie de lui répondre par une autre question.

« Tu trouves ça étrange de parler avec moi, hein ? Alors, ça t’arrive souvent d’inviter une « presqu’inconnue » manger des pâtisseries ?

Sans décrocher de son regard, je restai la même, ce même sourire et sans agressivité. Mais ce n’était pas une plaisanterie, même si je pouvais dire des choses bizarres par moment. Laissant ma question en suspens, je vins la rejoindre près du muret où l’américaine s’était adossée, l’escaladant pour m’assoir à ses côtés.

- Ca ne me dérange pas de parler avec toi... même si ce genre de sujet, c’est un peu gênant. Un rire amusé s’échappa de mes lèvres, alors je réfléchissais à comment aborder le sujet. C’est une jolie brune aux yeux verts... on a à peu près le même âge et elle est arrivée cet été. On est colocataires plus ou moins... mais je ne suis pas encore sûre de savoir comment la considérer. »

Je n’ai jamais été sûre de comment considérer qui que ce soit, à vrai dire... Cependant, c’était aussi ce que je trouvais amusant avec les rencontres. Se laisser aller, s’emmêler dans les fils du destin. Si je cherchais absolument à trouver quelqu’un, aucune chance que cela arrive, pas vrai ? Cela ne veut pas dire que je ne ferais rien pour essayer, simplement... mh. Soupirant finalement, je me penchai pour récupérer ma guitare posée un peu plus bas, caressant les cordes du bout des doigts.

- Et puis, tu m’avais demandé... ce qu’elles signifient, ces notes. C’est juste un précieux souvenir. Elles me rappellent d’où je viens. »

C’était probablement trop complexe de lui conter toute l’histoire... un souvenir, mes origines. Ce serait une réponse satisfaisante. Je l’espérai... car pour moi, ça l’était. Et puis, soudainement, je cédai à l’envie de m’étirer en m’exclamant :

« ... J’ai faim ! Tu viens avec moi ? Je t’invite cette fois. »




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 596

Carte de Jeu
Familiers: Nera {renard nébuleux}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Jeu 31 Aoû 2017 - 16:14

Non, à vrai dire, elle ne trouvait pas cela étrange, puisqu'Elena se sentait bien en la présence de la jeune fille. Elle lui avait été d'une grande aide quelques mois plus tôt. La brune fréquentait peu de personnes, bien que son cercle de connaissances s'était élargi ces derniers temps. La douce commençait à s'ouvrir aux autres, certainement grâce à Oliver et Shawn qui lui avaient permis de prendre confiance en elle. Peut-être qu'ils l'ignoraient, mais c'était bien le cas. La belle resta silencieuse, se contenant de répondre au sourire de son amie, un simple regard qui voulait tout dire, qui signifiait qu'elle était heureuse d'échanger avec elle.

Alors, le coeur de Lyra battait pour une brune aux yeux verts. La douce sourit, étrangement, elle pensait déjà à son bien aimé, à glisser ses mains dans ses cheveux de jais et à contempler ses pupilles d'un émeraude profond. Les deux filles avaient un peu les mêmes goûts. Bien entendu, le fait que la Susanoo lui parle d'une femme ne la choqua pas le moins du monde. Pour la petite fleur bleue, il fallait vivre avec son temps et l'amour n'avait aucune limite. Elle semblait peu sûre de ses sentiments.

"Et bien ... Tu devrais passer du temps avec elle, je pense que c'est la meilleure solution, tu ne penses pas ? Moi non plus, je n'étais pas consciente de ce que je ressentais au départ, c'est venu après plusieurs ... incidents."


La belle à la crinière d'ébène se mit à rire un peu en y repensant. Son beau brun et elle semblaient être attirés irrémédiablement l'un vers l'autre durant leur première sortie. Même le sort voulait les réunir dans les mettant dans des situations plus qu'ambiguës.

"Oui, tu devrais l'inviter à sortir ! Ne serait-ce ... qu'entre amies ?" Enjouée, elle lui fit un petit clin d'oeil d'encouragement avant de tendre la main pour remettre une mèche rebelle derrière l'oreille de Lyra. Un geste simple et affectueux. "Et non, je ne trouve pas ça étrange de te parler. Au contraire, je trouve que c'est ... facile, avec toi."

Oui car, avec elle, elle n'était pas intimidée. Peut-être était-ce dû à son jeune âge ou à sa petite bouille douce et mignonne ? La brune observa la guitariste reprendre son instrument alors qu'elle reprenait la conversation là où elles l'avaient laissée. Sa réponse piqua la curiosité d'Elena mais elle n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche que la jeune fille lui proposa de l'inviter à manger quelques parts. Un grand sourire s'épanouit sur les lèvres de la belle américaine.

"Si c'est sucré, d'accord !"


Elle rosit, consciente qu'elle était facilement corruptible si on voulait obtenir quelque chose d'elle. Elle était gourmande et ... candide. Mais au final, elle n'échangerait ces traits de caractère pour rien au monde puisqu'ils semblaient plaire à l'élu de son coeur. S'écartant du muret, elle s'abaissa pour attraper lentement son familier bien endormi. Le serrant contre elle, elle déposa un léger baiser sur son crâne alors que celui-ci lui rendit bien en chouinant un peu. Elle ne voulait pas le réveiller.

"On y va ? Lyra ? Je te suis !"

Lui emboitant le pas, elle finit par poser la question qui la taraudait.

"Tu veux bien me parler un peu plus de cette mélodie ? Enfin, si ce n'est pas trop douloureux pour toi ..."






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Sam 2 Sep 2017 - 16:52

Passer du temps... plus de temps avec elle ? J’y comptais bien, mais je pense qu’Elena se méprenait un peu sur le genre de relation qu’on pouvait avoir. Peut-être bien oui, mais son conseil était toujours bon à prendre. Elle me fit un petit clin d’œil complice avant de tendre sa main à mon visage pour remettre en place une mèche de cheveux sauvage qui caressait ma joue. L’espace d’un instant, j’avais senti quelque chose dans ce geste... comme une autre personne, une présence chaleureuse dans mon cœur. Ce genre de d’attention me faisait fondre, c’était gênant à avouer. L’ambiguïté qui pouvait se créer par le rapprochement entre deux corps, la chaleur du contact... tout cela me faisait fondre, mais d’une manière différente d’une personne à une autre.

Enfin, reprenant la conversation où elle avait été laissée, elle fut de nouveau interrompue par l’appel du sucre. S’il y avait bien une chose sur laquelle on se retrouvait, c’était la gourmandise et l’appât des pâtisseries sucrées. Je répondis d’un simple sourire à son enthousiasme, sautant du muret pour ranger mon instrument dans son étui pendant qu’elle récupérait son familier endormi. Ils s’entendent déjà, malgré leurs caractères si différents. Tout en passant la sangle autour de mon épaule, je jetai un regard hésitant à Nera. Elle n’avait pas émis la moindre réaction depuis tout à l’heure, elle qui était si timide pourtant. Après un bref instant de réflexion, je la pris doucement pour la déposer sur ma tête, réveillant son illusion magique pour retrouver mon chapeau de paille.

« On y va ? Lyra ? Je te suis !
- Je suis prête, en route ♪ »

J’ouvris la marche vers notre destination, une petite boulangerie que je connaissais bien. C’était un coin un peu différent de celui où elle m’avait emmenée la dernière fois, mais on aimait varier les plaisirs aussi ! Et puis, cette fois, j’avais d’autres plans que de simplement discuter dans un café. Je voulais lui montrer autre chose... et tandis que je pensais déjà à quelle douceur sucrée j’allais m’offrir, la voix d’Elena derrière moi me posa à nouveau une question.

« Tu veux bien me parler un peu plus de cette mélodie ? Enfin, si ce n'est pas trop douloureux pour toi...
- Ce n’est pas vraiment « douloureux », ne t’inquiète pas.

Je la rassurai en pivotant vers elle, continuant à marcher tout en poursuivant ma réponse.

- Elle vient d’une histoire à l’origine, une histoire un peu triste. Un jour de pluie, restée enfermée à regarder les goutes s’écouler sur la fenêtre... c’est un peu mélancolique dit de cette façon. Avant de me faire enlever pour refaire ma vie ici, il y avait une amie chez qui je passais beaucoup de temps. Elle est comme une sœur pour moi, elle me réconfortait quand j’étais déprimée, elle me rassurait quand j’avais peur de l’orage. C’est ce genre de souvenirs... que me rappelle cette mélodie. »

Je me repris un instant, cherchant mon téléphone dans ma poche. J’imagine que cela ne faisait pas de mal de lui montrer, finalement. Après tout, j’en avais déjà trop dit pour avoir à le cacher maintenant. Je lui montrai alors une photo sur l’écran, une que j’avais prise peu avant mon enlèvement. On y était toutes deux, moi et cette fille aux yeux bleus et cheveux argentés, en tenues estivales sur les chemins de campagne, entourés des champs de lavande.

« Elle s’appelle Kiara. On dirait que j’ai beaucoup parlé de moi aujourd’hui, hehe~ »

Des souvenirs, il y en avait plein d’autres dans cet album, mais je voulais juste qu’elle puisse voir à quoi ressemblait cette personne qui comptait tant pour moi. Un jour, je retournerai la chercher. Kia manquait tellement de confiance, je voulais partager plein de choses avec elle, et cette île en faisait partie maintenant. C’était vraiment rare que je parle de ce genre de choses, mais aujourd’hui... c’était un jour différent des autres.

« Et toi, tu as parlé de nostalgie, mais tu pensais à quelque chose en particulier ? »

J’étais curieuse à son sujet, je ne voulais pas être la seule à parler. J’adorais raconter des histoires, partager nos souvenirs, mais je le faisais rarement faute d’interlocuteur. Parfois je rêvais que les histoires qu’on se racontait traverseraient les âges, et que nos descendants les compteraient à leur tour aux enfants de leur propre temps. Ainsi se créent les légendes. Et pendant que nous discutions, marchant au rythme des anecdotes, la petite boulangerie où je nous emmenais n’était plus bien loin.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 596

Carte de Jeu
Familiers: Nera {renard nébuleux}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Sam 2 Sep 2017 - 17:59

Elena semblait de plus en plus à l'aise avec les gens qui l'entourait, ou bien était-ce simplement parce qu'elle avait déjà rencontré Lyra auparavant ? Bien qu'elles ne se connaissent sur très peu, les deux brunes s'entendaient bien, semblaient même complices. La Saruta était heureuse de passer du temps en sa compagnie, la jeune fille la rendait curieuse sur plusieurs points. Tout d'abord de par le fait que son familier s'était soudainement transformé en chapeau de paille. Peut-être était-ce une particularité chez les Susanoo ? Mais la belle américaine la questionna sur ces souvenirs que la mélodie lui rappelait. Elle buvait ses paroles, écoutant sa réponse avec attention.

Alors, ces notes lui rappelait l'une de ses amies. Nombre de personnes avaient laissé leurs proches derrière eux. La jolie brune aussi, d'une certaine manière. Elle avait eu raison, cette musique signifiait en quelque sorte la nostalgie. Inconsciemment, son esprit avait divagué lorsqu'elle l'avait entendue. L'adolescente sortit son téléphone de sa poche, montrant l'écran à la jeune Saruta qui découvrit la photo avec intrigue. Elle sourit à la vue du cliché, apprenant que cette fameuse amie se prénommait Kiara. Elle ne sut que dire sur le moment.

"Je suis désolée, Lyra. Laisser les gens que l'on aime derrière soi est réellement difficile ..."

Serrant un peu plus Socrate contre elle, la belle offrit un sourire à son interlocutrice, comme pour la consoler par cette simple expression. Ce fut à son tour d'être questionné. L'ombre d'un instant, l'américaine baissa le regard vers son familier, l'observant sans vraiment le voir.

"Oui ... En fait, quand j'ai entendu cette mélodie, j'ai pensé à ma mère."

Oui, durant ce court instant, la jolie brune était redescendue de son nuage pour repenser à cette petite excursion sur le continent après leur mission. Comme pour rassurer son amie, elle releva les yeux pour lui sourire légèrement. On pouvait tout de même comprendre que le sujet était sensible, mais elle parvenait enfin à en parler aux personnes en qui elle avait confiance.

"Elle est décédée il y a quelques années. Elle était gravement malade. Lors de la mi ... enfin du 'voyage' sur le continent, j'ai pu me rendre sur sa tombe. Et sur le moment, j'ai pensé à ça. Et surtout à elle. J'étais seule avant d'arriver ici, je n'avais plus personne depuis sa mort."


Elena fit mine d'élargir son sourire avant de porter son attention sur cette boulangerie à la vitrine aux abords délicieux.

"Oh ! C'est là que tu voulais m'emmener ! Ca donne envie !"









Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Lun 4 Sep 2017 - 18:56

Je me demande pourquoi je lui montrais tout ça... en reprenant mon téléphone après lui avoir montré la photo, je laissai mon doigt faire machinalement défiler les clichés en glissant sur l’écran. Laisser quelqu’un qu’on aime derrière soi... c’est vraiment une chose horrible. Parfois on se sent triste, abandonnée, au point de ne plus savoir par où continuer. Moi, j’étais juste contente de pouvoir lui parler de temps en temps, qu’on s’appelle ou qu’on s’envoie des messages, on était toujours restées en contact malgré la distance. Le réconfort qu’Elena essayait de me donner était vraiment touchant, mais au fond, j’étais chanceuse.

En fait... je réalisai que je l’étais d’autant plus lorsqu’elle me parla de sa mère. La maladie l’avait emportée il y a quelques années de cela, apparemment... mais si la brune arrivait à en parler aujourd’hui, c’est probablement qu’elle avait enfin réussi à faire son deuil. Le sourire qu’elle me rendait était un peu forcé, mais encourageant. C’était donc à cela qu’elle avait pensé, en entendant ma musique... je ne savais pas si je pouvais en être heureuse ou triste, cependant, j’avais au moins réussi à transmettre quelque chose. J’aurais voulu trouver les mots pour lui répondre, mais avant de pouvoir le faire, Elena s’était déjà précipitée sur la vitrine de notre destination.

« Oui, c’est ici. Tu peux prendre tout ce que tu veux, on ira manger dans un endroit spécial après. Tu verras, la vue y est magnifique. »

Je lui fis un petit clin d’œil, avant de pousser la porte pour entrer dans la petite échoppe. La clochette tinta doucement dans le silence, alors que je me glissai à l’intérieur en invitant la demoiselle à me suivre. Cet endroit avait vraiment une ambiance particulière, un genre de retour dans un autre temps. La boutique pouvait sembler un peu ancienne et l’intérieur n’était pas bien grand, mais ce côté lui donnait aussi son charme à mes yeux. Après quelques instants, des bruits de pas se firent entendre à l’autre bout, et une tête blonde passa l’embrasure de la porte. Je saluai le vendeur, laissant trainer un peu mon regard sur les présentoirs avant de choisir ce que j’allais emporter. Finalement, je me tournai vers mon amie après avoir fait ma petite sélection :

« Alors, tu trouves ton bonheur ?

En l’observant, je me demandais si son familier était aussi tourné sur les sucreries que sa maitresse... ma Nera, elle n’était pas trop pâtisseries, plutôt pommes ou oranges acides. Cela ne me dérangeait pas, j’aimais bien ces fruits aussi, mais en l’occurrence...

- Il est mignon votre petit renard. Vous aimez les sucreries tous les deux, hein ? »

Avec un petit rire, il piocha une chouquette dans une corbeille à côté de lui et la tendit au museau du familier pour essayer de l’amadouer. Allait-il réussi à obtenir ses faveurs aussi facilement ? Moi à sa place, je lui aurais chipé le doigt... mais au sourire qu’il avait, le vendeur donnait plutôt l’air de s’amuser. Qu’il soit récalcitrant ou non, ce mignon petit bout de renard...




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 596

Carte de Jeu
Familiers: Nera {renard nébuleux}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Dim 10 Sep 2017 - 16:33

Elle pouvait prendre ... tout ce qu'elle voulait ? Ce n'était pas une chose à dire à la Saruta dans ce genre d'endroit. Mais elle se promit d'être raisonnable pour ne pas ruiner la jeune fille. Trop gourmande, beaucoup trop, c'était ainsi le défaut de la belle à la crinière d'ébène. Mais ce fameux endroit que Lyra décrivait intriguait également Elena, elle avait hâte de le découvrir. Une fois entrée dans la boutique, elle laissa trainer ses yeux un peu partout. Elle la trouvait jolie, la décoration vintage ne la dérangeait pas du tout.

Suivant son amie jusqu'au présentoir, elle adressa un sourire timide au vendeur avant de poser les yeux sur les viennoiseries proposées. Plusieurs avaient attiré son attention, bien évidemment.

"Tout a l'air si bon !"

Socrate, toujours dans les bras de sa maitresse, s'était éveillé au parfum sucré qui se dégageait en ces lieux. A croire que sa magie l'avait conçu à son image. Les paroles du jeune blond firent quelque peu rosir Elena alors qu'il tendait une chouquette à son familier, tandis qu'elle acquiesçait silencieusement.

C'était à double tranchant, la brune avait pu constater la gourmandise du petit renard, ainsi que sa jalousie lorsqu'elle parlait de Shawn ou quand on l'approchait d'un peu trop près. A vrai dire, elle fut curieuse de connaitre la réaction de celui-ci. Qu'allait-il choisir de satisfaire ? L'animal observa le jeune homme l'air méfiant avant de posant un regard émerveillé sur le met qu'il lui présentait. Il sembla réfléchir un instant, puis mordilla soudainement l'un des doigts du vendeur afin de faire tomber la nourriture au sol. Bien entendu, il ne tarda pas à sauter des bras d'Elena pour se jeter sur ce qui lui revenait de droit.

Confuse, la Saruta rougit violemment, un peu affollée. Décidément, son familier avait besoin d'une sérieuse éducation.

"Aaaah, je suis navrée! Je ... Vous allez bien ?"

Elle lança un regard totalement exaspéré au petit renard, qui vint se frotter à ses jambes comme pour attendre des félicitations. Ok, possessif, gourmand et fourbe ... Ne sachant plus où se mettre, elle finit par se tourner vers Lyra, son visage ne décolorant pas pour autant;

"Euh ... Est-ce que tu veux qu'on ... partage un plateau de mini-muffins ?"


C'était la seule échappatoire qu'elle avait trouvée pour tenter de dissimuler sa honte alors que Socrate sautait naturellement sur son épaule, arborant une véritable bouille d'angelot. Qu'avait-elle fait pour mériter ça ? Pourquoi fallait-il qu'il passe son temps à la mettre dans l'embarras alors qu'il n'était apparu que depuis quelques heures ? Le regard noisette du renard se porta sur l'amie de sa chère Elena.

"Je veux des chouquettes moi !"

La première fois qu'il parlait en présence de Lyra, mais la Saruta aurait préféré qu'il se taise ... La Susaano allait-elle résister aux yeux de chiens battus qu'il lui lançait ?






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Mar 12 Sep 2017 - 16:26

Je me doutais bien qu’il fomentait un coup bas, mais de là à en venir aux crocs si facilement... quel manque d’originalité Socrate ! Sautant des bras de sa maitresse pour ramasser son butin tombé au sol, le familier laissa d’ailleurs cette dernière s’excuser avec embarras sans le moindre remord. Il semblait même fier de son coup, en dépit des reproches de la brune qui ne savait plus où se mettre. Ces deux-là me laissaient sans voix, vraiment...

« Euh ... Est-ce que tu veux qu'on ... partage un plateau de mini-muffins ?

Je voyais bien qu’elle essayait d’oublier sa gêne de l’instant, mais c’était difficile pour moi d’en faire abstraction. Me grattant la joue avec un sourire partagé entre amusement et compassion, je fus coupée dans ma réponse par Socrate qui rejoignait son épaule.

- Je veux des chouquettes moi !

Il parlait maintenant ? J’en étais étonnée, mais ce qui m’acheva fut tout de même l’air angélique qu’il se permettait de me lancer après avoir causé toute cette pagaille. Etre mignon ne pardonne pas tout, tu sais ? Cette phrase me revenait en mémoire, Kia l’utilisait souvent lorsqu’elle avait dû éduquer ses chiots. Cela me fit sourire sur le coup... Elena et elle avaient cette même bouille mignonne qu’on avait du mal à imaginer s’énerver ou être stricte. Soupirant, je me penchai un peu vers le renard pour me mettre à sa hauteur puis rétorquai avec un air sérieux :

- Tu dois d’abord des excuses à Elena et au vendeur, tu ne crois pas ? Après avoir insisté quelques secondes du regard, je reportai mon attention vers mon amie pour lui répondre : Choisis ceux que tu préfères, mais si tu me demandes mon avis... est-ce que tu connais ceux-là ? Ce sont mes préférés, tu devrais essayer si ce n’est pas le cas. »

Je lui pointai derrière la vitrine quelques pâtisseries ressemblant à des choux à la crème, mais ceux-là étaient particuliers. Il y en avait des verts et des roses, la couleur indiquant le parfum de la crème pâtissière à l’intérieur. On appelait ça des « salambo » ou « gland », je n’avais jamais trop compris la différence, un peu comme pain au chocolat et chocolatine... comme ça venait de mon pays, peut-être qu’Elena ne connaissait pas, et je pouvais que lui conseiller.

Laissant la jeune femme à sa décision, je jetai un autre regard à Socrate pour voir si les chouquettes étaient une motivation suffisante à sa rédemption. Le vendeur ne semblait pas se formaliser de son comportement, il n’avait pas l’air blessé, mais il avait peut-être gagné un client chez ce petit renard. Vive le pouvoir du sucre.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 596

Carte de Jeu
Familiers: Nera {renard nébuleux}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Dim 17 Sep 2017 - 16:54

Socrate resta figé lorsque la jeune fille le réprimandait. Pour lui, son regard de chien battu lui conférait le pardon à tous les coups. Pourquoi ça ne marchait pas avec elle ? Le familier baissa le regard, boudeur, avant de sauter des bras de la jolie brune réduisant sa taille pour se réfugier dans son sac à main. Elena écarquilla les yeux, restant bouche bée. Elle ne savait pas qu'il avait ce pouvoir. Elle n'était pas au bout de ses surprises avec le petit renard qui était voué à un très mauvais caractère. Elle soupira tout en présentant de nouveau des excuses au vendeur puisque Socrate ne semblait pas en clin à les faire de lui-même. Quelque chose lui disait que ce ne serait pas l'unique fois.

La belle finit par reporter son attention sur ces pâtisseries que son amie lui conseillait. De la pâte à choux, de la crème, du glaçage, tout pour satisfaire la gourmandise de la Saruta. Il y en avait de toutes les couleurs, lui donnant envie de tous les goûter. Elle avait en avait déjà l'eau à la bouche. Et comme si sa gêne s'était soudainement évadée, elle leva les yeux vers Lyra.

"Et si on en prenait un de chaque couleur ? J'ai envie de tous les goûter, ça a l'air tellement bon !"
Elle marqua une pause. "Je peux payer la moitié si tu veux, ça ne me dérange pas."

Elena n'avait pu s'empêcher de proposer, se demandant si son amie avait un petit job pour couvrir ses frais. Elle savait qu'il était difficile d'être étudiante, surtout que Lyra était beaucoup plus jeune qu'elle. Mais elle n'insisterait pas la brune refusait. Une fois le tout emballé et payé, les deux jeunes femmes sortirent de la boutique.

"J'ai hâte de voir cet endroit dont tu m'as parlé ! Et de goûter ces pâtisseries ..."


Les joues roses, elle ne pouvait retenir sa gourmandise et son estomac n'allait pas tarder à crier famine. Posant les yeux sur le chapeau de paille de la Susanoo, elle ne put s'empêcher de poser la question qui la turlupinait depuis tout à l'heure.

"Dis moi ... Ton illusion du chapeau. Comment fais-tu ?"






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Mar 26 Sep 2017 - 15:57

Je ne m’attendais pas à ce qu’il réagisse aussi mal... boudant mes réprimandes, Socrate quitta les bras de sa belle pour se réfugier dans son sac. Décidemment, j’avais autant de mal qu’Elena à me faire respecter, pourquoi ça ne marche jamais avec moi ? Je m’en voulais un peu, à cause moi son familier boudait et elle avait dû encore s’excuser de son comportement. Heureusement, elle ne m’en tenait pas rigueur ; l’apanage de sucreries devant ses yeux lui virent vite oublier ce désagrément, au point qu’elle me proposait même de partager le prix de notre goûter.

« Tu n’es pas obligée tu sais, c’est moi qui t’ai invitée.

J’étais un peu embarrassée, mais il est vrai que j’étais un peu à cours d’argent en ce moment... j’avais pu retrouver un travail dans une petite boutique en ville, afin d’éviter de trop me reposer sur mes anciennes relations, alors ça allait, mais ce genre de plaisirs était peut-être un peu excessif pour mon budget du moment. Cependant, cela me donna une idée :

- Je veux bien partager, mais en échange, je vais prendre un petit sac de ceux-là. »

J’adressai un clin d’œil à Elena, indiquant les chouquettes au vendeur. La moindre des choses, c’était de les aider à se réconcilier... et il n’y a pas d’entente sans concessions. Notre accord conclut, nous ressortîmes de la boulangerie avec deux petits paquets entre les mains. J’avais hâte de l’emmener voir la vue depuis là-haut... après tout, l’endroit que je voulais lui montrer, c’était ça : la vue depuis le ciel, d’un chat se promenant sur les toits de la vile. J’étais sûre que ça lui plairait. Mais soudainement, la jolie brune me posa une question inattendue. L’illusion de Nera... je lui souris gentiment avant de répondre.

« Ce n’est pas moi, elle le fait par elle-même. Nos familiers ont bien plus de pouvoirs que tu ne crois, tu apprendras avec le tien. Allez viens, je vais te montrer mon repaire.

J’ignorais quelques étaient les capacités que Socrate cachait en lui, mais j’étais sûre qu’il était capable de bien des choses qu’Elena n’aurait pas imaginées. Je lui pris la main pour l’entrainer avec moi au travers des rues, la guidant au travers de la ville et les ruelles ombragées. Il nous fallait un endroit calme pour accéder aux toits, je ne pouvais pas non plus utiliser ma magie pour faire ce genre de choses en pleine rue. C’était un coin que je connaissais bien, je savais qu’ici personne ne nous dérangerait.

- C’est là... enfin, là-haut, fis-je en indiquant le toit à la jeune femme. J’appelai alors ma magie pour nous former un escalier, et montai la première jusqu’au sommet du toit pentu, à côté d’une vieille cheminée de brique.
- Alors, ça te plait ? Je peux te montrer d’encore plus haut si tu veux. »

Quand les nuages vous obéissent, le ciel n’est plus une limite. M’installant à ma place habituelle, je déposai le paquet de pâtisseries sur mes genoux et pris mon chapeau entre mes mains, demandant à mon compagnon de dissiper son illusion. Elle regarda longuement l’horizon, le ciel bleu qui se teintait peu à peu des couleurs du crépuscule. Une brise dans son pelage, elle sauta finalement sur le côté pour se poser tranquillement, sans quitter le lointain des yeux. En silence.




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 596

Carte de Jeu
Familiers: Nera {renard nébuleux}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Dim 15 Oct 2017 - 17:14

Socrate avait gagné, en quelque sorte, puisque Lyra voulut acheter un petit sac de chouquettes. Mais le boudeur n'était guère là pour le voir. La jolie brune paya donc la moitié des douceurs sucrées, ce qu'elle trouvait relativement normal au vu de la situation de son amie. A la sortie de la boulangerie, il était bien difficile de résister à ces deux petits sacs qu'elles tenaient entre les mains, enfin, au moins du point de vue d'Elena. Elle en avait l'eau à la bouche, elle avait hâte de prendre sa consommation de sucre. Elle était comme une droguée en réalité.

Mais la curiosité de la belle à la crinière d'ébène avait pris le pas sur sa gourmandise, puisqu'elle questionna enfin la jeune Susanoo quand à l'illusion du chapeau pour dissimuler son familier. La belle américaine ne fut pas réellement étonnée d'apprendre qu'il s'agissait là d'un des pouvoirs de l'animal. Elle sourit à Lyra.

"J'ai hâte de voir ce dont Socrate est capable à part jalouser et manger !" Elle pouffa de rire, espérant que son petit renard végétal entendrait cette petite pique qu'il n'avait vraiment pas volée. "Je te suis !"

La brune était assez intriguée par ce fameux repaire à la vue apparemment magnifique et elle rosit légèrement lorsque son amie la prit par la main. Pourtant, elle n'en fit aucune remarque, la suivant docilement à travers les rues. Elles se stoppèrent dans une ruelle plutôt reculée de la foule alors que la douce lui lança un regard interrogateur lorsque Lyra lui montra les toits.

"Mais ... comment veux-tu qu'on ... Oh ! Wow !"

Elena arborait un sourire enfantin, émerveillé par ce joli escalier de nuage. Peu rassurée tout de même, la belle glissa un pied hésitant sur une marche et petit à petit, elle prit de l'assurance pour arriver au sommet, s'installant à côté de Lyra.

"Non ... Ici c'est très bien !"

La petite fleur bleue profita un moment de l'horizon, de ce paysage qu'elle trouvait si beau, presque irréel. L'ombre d'un instant, elle se demandait ce que cela pouvait être de partager un tel instant avec celui qu'elle aimait. Et elle finit par se reporter sur Lyra, toute sourire

"C'est vraiment magnifique. Je n'ai jamais rien vu d'aussi beau !"

Déposant le sachet de douceurs également, elle fit bouger un peu son sac afin que Socrate sorte enfin, ce qu'il fit, toujours l'air un peu boudeur alors qu'il reprenait sa taille normale. Son regard noisette se porta sur l'animal sombre non loin alors qu'il semblait avoir grandement envie de la rejoindre.

"Vas-y ... Mais avant, je pense que Lyra a quelque chose pour toi."






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Lun 16 Oct 2017 - 13:58

Le regard perdu à l’horizon, comme subjuguée par les couleurs pastel de ce tableau saisissant, Elena semblait sous le charme. Le sourire qu’elle me rendait faisait chaud au cœur, j’étais heureuse de l’avoir emmenée avec moi.

« Tu en fais trop, il y a plein de vues tout aussi magnifiques... »

Tout sourire, je me grattai la joue avec embarras, touchée malgré tout. J’adorais les couchers de soleil, les teintes chaleureuses que prenait le ciel lorsque le jour s’éteint pour laisser la nuit régner jusqu’à son réveil. De là où je viens, on dit que lorsque les nuages prennent une couleur rosée, cela annonce le beau temps pour le lendemain. Il sera surement encore magnifique, demain. Si calme, si doux... comme une mélodie qui embaume le cœur. J’aimerais tant que ma musique puisse le transmettre elle aussi, et plus seulement cette mélancolie et ces souvenirs que je garde au fond de moi. Peut-être que je devrais essayer de jouer encore une fois, mais avant cela...

Je me tournai vers Elena pour piocher une douceur sucrée dans le sac qu’elle gardait, un chou nappé de sucre rose, mon préféré. Je ne me fis pas attendre pour croquer dedans, frémissant de plaisir en retrouvant le goût de mes souvenirs. Il n’y avait pas à dire, cela faisait du bien de s’offrir une petite récompense de temps à autre. C’est à ce moment que je remarquai Socrate qui sortait la tête du sac de la demoiselle, boudeur et un peu hésitant. La brune lui transmit que j’avais quelque chose pour lui, ce à quoi je ne répondis pas de suite, attendant qu’il sorte du sac – et de finir ma bouche – pour m’adresser au petit familier en lui tendant la main.

« On fait la paix ? Je voudrais qu’on s’entende bien, mais tu dois faire des efforts de ton côté aussi et commencer par arrêter de bouder, d’accord ? Tiens, pour te prouver que je ne t’en veux pas. »

J’entrouvris le paquet de chouquettes que je gardais sur mes genoux et le lui présentai, attendant sa réaction. Je ne m’attendais pas trop à ce qu’il me fasse confiance, je n’étais pas douée avec les animaux... mais au moins, je voulais lui faire comprendre qu’on n’avait pas à se faire la guerre. Je terminai ma pâtisserie en surveillant Nera du coin de l’œil, patte noire perchée sur les tuiles comme une statue silencieuse du haut de sa tour de garde. A quoi pouvait-elle penser... Socrate avait l’air de l’apprécier, pourtant ils ne semblaient pas parler entre eux. Communication silencieuse, langage familier inconnu ? Echangeant un regard, je finis par prendre une chouquette du sac pour la lui tendre sous le museau. Je savais bien qu’elle ne raffolait pas des choses sucrées... pourtant cette fois, elle l’accepta. Mordant simplement le petit chou pour le tenir dans sa gueule, sans le mâcher. « Elle sent comme Mira... » murmura-t-elle alors, dans un écho presque inaudible.

De mon côté, je m’en allais quérir les impressions de mon amie sur notre petit goûter. Il y en avait un vert et un rose pour chacune de nous, afin de pouvoir gouter les deux parfums. Pour moi c’était simple : chaque fois que j’en mangeais, j’étais comme sur un petit nuage. Pas littéralement, quoique ça aurait pu, mais peu importe ! Je me penchai vers la jolie brune pour m’accoler contre son épaule, cherchant tout naturellement la proximité en laissant nos deux boules de poil à leurs affaires.

« Alors ? Oh, tu as un peu de crème sur la joue, juste là ~ »

Je lui pouicai la joue pour lui indiquer où était l’égarée, attendant sa réponse et la laissant se nettoyer. J’avoue que sur le moment, j’avais bien pensé à lui lécher directement... je lis trop de yuris hein ? Elle a un copain, je ne devrais pas penser à ce genre de choses. A cette idée, ma curiosité refit surface : puisqu’on était toutes les deux à l’abri des oreilles indiscrètes, on pouvait bien parler un peu. Socrate était occupé, c’était peut-être le moment, tant qu’on ne levait pas la voix il ne nous entendrait pas.

« Dis Ele, vu que le jaloux est occupé... parle-moi un peu de ton amoureux. »




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 596

Carte de Jeu
Familiers: Nera {renard nébuleux}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Dim 5 Nov 2017 - 20:36

Une chouquette et voilà que le petit familier était prêt à tout pardonner. Léchant tout d'abord les doigts de Lyra, le petit renard attrapa la douceur sucrée pour aller la dévorer un peu plus loin sous le sourire radieux de sa maitresse. Oui, la jolie brune était rassurée de voir que Socrate ne boudait plus, étrangement, elle avait ressenti son enthousiasme devant les petites pâtisseries.

"Il ne t'en veut plus. Je ... C'est bizarre, c'est comme si je ressentais les choses à sa place."

Peut-être que leur connexion était forte au point que l'un pouvait savoir ce que ressentait l'autre à tout moment ? Ou peut-être simplement lorsqu'une émotion les submergent ? Malheureusement, la belle à la crinière d'ébène savait que seul le temps pourrait lui apporter de telles réponses. A moins que le petit familier ne puisse lui expliquer de lui-même ? Elena observa l'animal noire prendre doucement sa part à son tour. Elle la trouvait relativement calme, posée, tout le contraire de son petit partenaire. Mais elle ferait de son mieux pour que l'entente soit optimale entre eux.

Assez pensé. II était maintenant temps de goûter aux fameuses douceurs sucrées qui attendait la belle américaine. Elle en piocha un, le rose, venant croquer un premier morceau. Cette explosion de saveur eut pour mérite de satisfaire le palais de notre amatrice de pâtisseries. Elle se régalait tellement qu'elle ne fit pas attention à ce petit résidu de crème qui tronait sur sa joue. Pire qu'une enfant.

Un peu confuse, les joues roses, elle se nettoya le visage tout en remerciant son amie en bredouillant. Cette scène lui avait rappelé cette sortie à la patinoire avec Shawn, lorsque celui-ci avait cueuilli directement cette petite miette sur sa joue avec sa langue. Ce simple souvenir suffit à la faire s'empourprer de plus belle. Et à l'entente de la question de son amie, la douce réagit un peu trop rapidement.

"Quoi ? Comment tu sais que je pensais à ... ?"

Se rendant compte de sa bourde, de plus en plus écarlate, Elena baissa la tête et pouffa de rire pour se libérer un peu de son stress soudain.

"Pardon je ... j'étais justement entrain de penser à lui et ça m'a surprise que tu abordes le sujet à ce moment même."

Elena finit par lever le regard vers la susanoo tout en mangeant un petit morceau de son goûter. Elle réfléchissait un peu à ce qu'elle pourrait lui dévoiler à propos de l'élu de son coeur. Elle avait tant de choses à dire qu'elle ne souhaitait pas faire fuir Lyra ou l'ennuyer. Mais, elle avait demandé après tout ?

"Il s'appelle Shawn. Nous nous sommes connus à l'université un peu lorsque je suis arrivée ici. On s'est perdu de vue pendant plus d'un an avant de se revoir un peu par hasard. Et cette fois, on a décidé de se revoir simplement comme des amis et ... il était tellement gentil et attentionné ... il me faisait tellement rire que sans m'en rendre compte, je suis tombée à amoureuse de lui. C'était un peu ... comme dans les livres."


Le regard perdu dans le vague, elle cligna des yeux, un peu embarrassée.

"Je suis désolée, je parle comme une narratrice de film romantique."

Pouffant un peu de rire, elle se décida à sortir son téléphone, déverrouillant son clavier avant d'hésiter un instant en observant l'écran. Se mordillant la lèvre, la mine timide, elle approcha le téléphone de Lyra afin qu'elle puisse prendre connaissance de la photo servant de fond. Elle représentait le jeune couple en question, Shawn souriant de manière taquine alors qu'Elena revêtait toujours cette couleur rose au niveau des joues.

"Voilà, c'est mon Shawn !"

Dieu ce qu'elle pouvait en être fière !






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   Lun 13 Nov 2017 - 17:06

Pour une chouquette, tout était déjà pardonné. Elena me confia qu’elle ressentait une connexion émotionnelle entre elle et son familier, mais pour moi, j’avais juste acheté son pardon avec un peu de pâte à choux sucrée. Enfin bon, l’essentiel était là, il ne faisait plus de bouderie. Ces deux-là... ils avaient un lien bien particulier. Nera et moi, on était très différentes et on avait mis beaucoup de temps à se comprendre, mais Socrate semblait s’accorder parfaitement à sa maitresse. Quoiqu’Elena est un peu naïve sur la pureté des intentions de sa boule de poils, ça avait quelque chose de mignon aussi. Je me demande si... patte noire, si elle l’accepterait en tant qu’ami. C’était si rare qu’elle se laisse approcher de la sorte.

Mais revenons-en au moment présent, celui où la jolie fleur bleue virait pivoine à ma question. Eh ? Comment ça, tu pensais à lui ? Est-ce qu’il t’avait léché la joue quand tu t’étais mise de la crème lui aussi ? Sautant de suite aux conclusions, je retiens finalement cette plaisanterie pour moi non sans un petit rire amusé auquel elle se joignit pour masquer son embarras. Oh oui, elle était gênée, peut-être se demandait-elle si je lisais à travers son esprit, qui sait.~ Mais finalement, elle embraya assez vite sur sa petite histoire.

« Je suis désolée, je parle comme une narratrice de film romantique.
- C’était tellement passionné oui, je pourrais presque t’envier. Un amour d’étudiants, hein ?... »

Achevant ma phrase sur un soupir un peu rêveur, je regardai mon amie pouffer de rire puis sortir son téléphone pour me montrer la photo qui lui servait de fond d’écran. Tellement cliché, Elena ! Mais quelle fille ne mettrait pas la photo de son amoureux en fond sur son téléphone, après tout. Alors c’est lui, son Shawn... ils vont bien ensemble. Elle était tellement fière et rayonnante à l’afficher, ça donnait le sourire.

Je pris la seconde pâtisserie dans le paquet, la verte cette-fois, songeant que nous avions beaucoup parlé aujourd’hui. Cela ressemblait à un de ces jeux, où on se racontait des histoires plus ou moins personnelles chacune notre tour. Un an qu’on s’était perdues de vue... quand est-ce qu’on se reverrait, la prochaine fois ? C’est vrai que...

« Au fait... ça te dirait d’échanger nos numéros ? Ça sera plus pratique pour se revoir que de t’appeler en jouant de la guitare... ou ton adresse, si tu préfères les poneys voyageurs. »

On dit « pigeons » voyageurs Lyra... mais ça marche aussi, non ? Dans le fond, c’était un peu une manière détournée de savoir si elle n’était pas contre m’inviter un de ces jours. Parfois, c’était bien de ne pas se remettre qu’au destin pour revoir quelqu’un. Savoir forcer la chance, comme ils disaient. Joignant un grand sourire à ma demande, je sortis mon téléphone d’une main, croquant dans ma pâtisserie de l’autre. Même au kirsh, ils sont quand même tellement bons... hm hm ♪




▬ ♫ Forever saving this memory, you and me singing our sunset melody ♫ ▬
☆ Clear mind in ~ #336699
avatar


Féminin Date d'inscription : 17/01/2015
Occupation : Etudiante en histoire
Sexualité : Pureté et innocence ♥
Messages : 596

Carte de Jeu
Familiers: Nera {renard nébuleux}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena   







Contenu sponsorisé


 

Patte noire, sommes-nous toujours amies ? • ft. Elena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nous ne sommes pas des amies. Nous sommes des étrangers avec des souvenirs.
» Sommes-nous pareil?
» Sommes nous tous fou ?
» Sommes-nous morts?
» Sommes nous trop nombreux pour notre planète ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La cité scolaire de Kousha :: Centre-Ville :: Lotissement "Birdy"-
TOP