Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]Auteur
MessageSujet: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Sam 29 Juil 2017 - 18:46

« Ma chéééériiiiiie ! Comment tu v-C’EST QUOI CA ? »

Rembobinons, vous voulez bien ?
Ringo avait quitté l’appartement en compagnie de son charmant colocataire, Nate, en direction de chez sa mère. Le trajet lui avait semblé anormalement long, comme si elle savait qu’elle faisait une bêtise. Un mauvais pressentiment l’habitait. S’il y avait quelqu’un qui connaissait sa mère mieux que personne, c’était bien elle. Et c’était justement parce qu’elle la connaissait bien qu’elle angoissait à l’idée même que Nuts mette les pieds chez elle. Mais c’était trop tard. La prochaine fois, tu réfléchirais deux fois avant de proposer quelque chose d’aussi idiot… Pourtant, elle le savait. Dans le fond, elle n’était pas gênée par cette rencontre : elle la désirait. Sur le chemin, elle tentait de ne pas paraître trop distraite, discutant de la pluie et du beau temps avec celui qui partageait sa vie depuis quelques temps. Oh, n’allez pas vous faire des idées : Nate n’était que son colocataire. Certes, il subissait ses assauts les plus séduisants. Mais c’était tout. Vraiment ? Hm…

Rapidement, ils étaient arrivés aux extrémités de la ville d’Hizumu. Excentrée, la petite rue calme dans laquelle vivait autrefois la jolie blonde s’offrait à eux. Sans prendre la peine de sonner, elle avait passé le petit portillon en se dirigeant vers la porte d’entrée, sortant les clés de son sac avant de les faire tourner dans la serrure. C’était maintenant que tout aller se jouer…

« M’man ? »

A peine avait-elle prononcé ce mot, avait-elle posé ses clés sur le meuble à l’entrée, qu’une folle furieuse vêtue d’un tablier venait lui sauter au cou en frottant sa tête contre la sienne à la manière d’un chat. La native parue surprise un instant puis soupira en caressant doucement la tête de la femme aux courts cheveux de jais.

« Ma chéééériiiiiie ! Comment tu v-C’EST QUOI CA ? »

Elle regardait Nate avec de grands yeux étonnés en le pointant du doigt, comme si c’était la première fois qu’elle voyait un homme de sa vie. Après les avoir frotté plusieurs fois, elle se rendit à l’évidence : elle voyait clair, et il y avait un homme dans l’entrée de sa maison. Alors, elle avait incliné la tête avant de regarder son enfant avec un sourire rempli de malice.

« Fufufu. Ça faisait longtemps que tu ne m’avais pas ramené un homme à la maison ! Bah alors, alors, aloooors ! Tu ne me présentes pas ? »
« Saki, Nate. Nate, Saki. Ma mère, mon colocataire. »
« Colocataire, hein ~ C’est c’qu’on dit, ça. »

Ringo n’eut même pas le temps de répliquer que Saki était déjà en train de tourner autour de Nate. Elle fit trois tours avant de poser un doigt sur son dos et de le laisser glisser de haut en bas, murmurant quelques mots inaudibles. Soudainement, elle se tournait vers Ringo en levant le pouce.

« BEL HOMME EN PLUS !! »
« Rah Maman tu ne commences pas, hein ! Co-lo-ca-tai-re ! »
« Ne prend pas cet air gêné voyons… Hu. Hu. Hu. »
« Entre, Nuts. Ne reste pas là. Je vais aller faire du thé. »

Elle le guida jusqu’au salon avant de disparaître dans la cuisine, gardant un œil sur sa mère malgré tout. Le regard noisette de la brune se posait sur cet homme à la chevelure de jais alors qu’elle lui donnait « discrètement » de petits coups de coudes avec un sourire plein de sous-entendus.

« Bon aller, dit moi tout, "Nuts". Vous êtes allez jusqu’où ? »


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 40


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Sam 29 Juil 2017 - 21:32

Et il l'avait suivi jusqu'à sa demeure familiale. Si le beau brun tentait de détendre l'atmosphère, il trouvait sa colocataire un peu préoccupé. Il espérait qu'elle ne regrettait pas de lui avoir proposer de s'incruster dans cette sortie mère/fille ? Non, Ringo n'était pas du genre à rejeter sa compagnie, ou même de faire quelque chose qu'elle n'avait pas envie de faire. Quelque chose d'autre la contrariait certainement. Mais lorsque Nate se décidait enfin à le lui demander, elle bifurqua vers une habitation. Ils étaient arrivés à destination d'après ce qu'il constatait. Silencieux, il attendit que la blonde ouvre la porte pour la suivre, la refermant derrière lui avant de rester sur le paillasson de l'entrée.

Nate était bien trop poli pour se permettre d'avancer de lui-même dans cette maison dont la propriétaire lui était encore inconnue. A vrai dire, il appréhendait légèrement cette rencontre. Pourtant, ce n'était pas comme s'il rencontrait sa future belle-mère ... Si Sun était si adorable, sa mère devait certainement l'être tout autant. Il sursauta presque en voyant débouler d'une autre pière la génitrice de son amie, quelque peu gêné d'être au coeur de cet instant de retrouvailles. Lui aussi, aimerait pouvoir prendre sa mère dans ses bras, la revoir, entendre sa voix. Elle lui manquait beaucoup.

Il avait détourné le regard pour respecter l'intimité de ce moment rien qu'à elles. Mais à l'exclamation de la brune, il releva des yeux surpris. Alors "ça", c'était lui ? Certainement, puisqu'elle arborait le même air étonné que lui et qu'elle le pointait du doigt. Il cligna des yeux, affichant un sourire gêné. Réellement, il était embarrassée, peut-être que la mère de sa colocataire aurait préféré qu'il ne vienne pas ?

"Je ... Bonjour, Madame Orisa ..."


Il ne savait que dire de plus pour le moment, mais son sourire malicieux ne traduisait aucune colère envers lui ou même Ringo, bien au contraire. Les présentations furent faites de la bouche de la belle à la crinière dorée, un sourire sincère se dessinant enfin sur le visage du bel irlandais alors qu'il répondait sur un ton poli, agrémentant d'un léger signe de tête.

"Enchanté de vous connaître."

La répartie de la fameuse Saki, qu'il n'oserait appeler par son prénom, le laissa interdit. Alors, elle ne croyait pas sa propre fille quant à la relation qui les liait ? Alors que la mère s'approchait de lui, il acquiesça aux dires de son amie.

"Oui, je suis bien son ... colocataire ..."

Il avait haché sa phrase, surpris par le fait que la brune lui tourne autour de la sorte. Les yeux ronds, il observa la jolie blonde, ne sachant comment réagir. Il sentit quelque chose le toucher, glisser le long de son dos. Bien entendu, c'était bien loin de l'effet que pouvait lui procuraient les caresses de sa chère Sun dans les moments taquins. A cet instant, il était plutôt embarrassé et comme rarement, rouge comme une pivoine. Alors qu'il aurait aimé se réfugier dans un trou de souris, il ne broncha pas, tentant de dissimuler sa gêne alors que Saki en remettait une couche en le complimentant. Portant une main à sa nuque, il bégaya quelques mots.

"M-merci, Madame Orisa."

L'amaterasu resta spectateur de l'échange entre les deux femmes, préférant ne pas s'en mêler alors qu'il était tout de même au coeur du sujet de leur conversation. A cet instant, il avait l'impression d'être transparent, ou sourd ... Ce ne fut que lorsqu'il entendit son surnom qu'il réagit, offrant un sourire chaleureux à la native, la suivant de très près jusqu'au salon alors que son visage reprenait enfin une couleur normale. Arrivé dans le salon, ses pupilles se promenèrent un peu dans la pièce alors qu'il se permettait un commentaire.

"Votre maison est très jolie ..."

Mais il fut interrompu par un coup de coude qui le fit sursauter de nouveau. Il posa timidement les yeux sur Saki, remarquant ainsi la couleur de ses pupilles. Ringo les tenait d'elle, c'était indéniable. "Nuts" ? Sa mère l'appelait "Nuts" ... C'était plutôt étrange de l'entendre de la bouche de quelqu'un d'autre, mais cela ne le dérangeait pas plus que ça. A vrai dire, il appréciait déjà cette mère sans doute bien trop taquine envers sa fille. Mais la question le laissa pantois. Décidément, cette femme ne manquait pas de le surprendre. Certainement que la spécialité de la famille était ... la déstabilisation. Ses joues se teintant de nouveau à cette question qui était plus digne d'un pote un peu trop curieux que de la mère de la concernée, il bredouilla de nouveau. Bon sang, il était rare de le voir ainsi pourtant.

"Non ... C'est pas ce que vous croyez ... Nous sommes justes des amis, rien de plus. " Déglutissant, il se reprit tout en scrutant le regard de la brune. "Croyez-moi, j'ai énormément de respect pour votre fille. Nous vivons ensemble oui, mais je peux vous promettre que notre relation est purement amicale. Ne vous inquiétez pas, Madame Orisa."

Il offrit un sourire sincère à son interlocutrice. Vraiment ? Purement amicale ? Et ce baiser sous la douche aussi ? Et ce qui avait suivi aussi ? Il détourna le regard à cette pensée. Mais pourquoi fallait-il qu'il pense à ça maintenant ? L'irlandais se sentait en mauvaise posture, mais n'osait pas fausser compagnie à la mère de son amie, elle le trouverait sans doute impoli.

Sauvé par le gong, Ringo passant de nouveau la porte pour les rejoindre. Il se trouva soudainement confus en s'adressant à la demoiselle.

"Oh, Sun. Excuse-moi, je ne t'ai même pas offert mon aide ..."



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 206

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Dim 6 Aoû 2017 - 17:36

« Des amis, hein… »

Saki affichait un sourire à la fois amusé et rassuré. La réaction du beau brun ne l’avait pas réellement surprise, bien qu’elle s’attendait plutôt à une réponse totalement claire. A vrai dire, ses bégaiements lui avait tiré ce sourire qu’elle arborait. Ils étaient donc « amis ». Non, elle n’y croyait pas. Ringo ne présentait pas ses « amis » de la sorte. Elle savait qu’il était spécial pour sa fille, mais à quel point ?

Avant que la malice ne se lise sur son visage, la jolie blonde sortit de la cuisine avec un plateau sur lequel se trouvait une théière et trois verres à thé. Immédiatement ou presque, le jeune homme s’avança pour lui proposer son aide, s’excusant de son impolitesse. Saki n’en fut que plus étonnée : rares étaient les jeunes encore bien élevés, elle en avait l’expérience tous les jours sur son lieu de travail. Il semblait comme… aux petits soins avec elle. Mais rien ne montrait qu’il ne l’était pas avec tout le monde.

Ringo avait penché la tête sur le côté, doucement, en voyant Nate s’approcher d’elle. Elle lui offrit un sourire en secouant la tête doucement et vint poser le plateau sur la table basse dans le salon. Il n’avait aucune raison de s’excuser : aujourd’hui, il était son invité. Elle lui fit signe de s’asseoir sur le sofa, tandis qu’elle se penchait un peu en avant pour servir le thé. Remettant une mèche de cheveux derrière son oreille, elle s’adressa à son ami.

« Je te mets du sucre ? »

Là, penchée sur la table, elle s’attelait à servir le verre de sa mère alors qu’elle attendait la réponse de Nate. Saki ne manquait pas de guetter la réaction du beau brun quant aux décolleté plus que prononcé de sa fille, dans lequel il pouvait clairement plonger ses yeux. Observant en retrait, elle s’amusait déjà de cette relation. La blonde servit son invité et pris place à ses côtés sur le canapé, à une distance raisonnable, lançant un regard enflammé à sa génitrice qui ne tarda pas à prendre la parole.

« Oh, Ringo ! Je t’ai préparé une tenue pour le gala, comme tu me l’as demandé. Tu pourras l’essayer après ? »

Elle offrit un clin d’œil discret à Nate.

« Hm ? J’ai comme l’impression que je ne devrais pas te faire confiance… Je me demande vraiment pourquoi je te demande encore ton avis dans ce genre de cas… »

Le silence ne dura pas longtemps avant que la mère de famille ne reprenne la parole.

« Oh, Nate. D’où viens-tu ? Il faut que je commence tout de suite à imaginer à quoi vont ressembler mes petits-enfants ! »

Cette fois, Ringo s’étouffa avec son thé qu’elle avait bien faillit recracher sur le coup. Elle n’en ratait pas une, c’était infernal ! La native posa son verre sur la table avant de saisir la main de Nate au passage.

« Je t’emmène avec moi là-haut. Si je te laisse avec elle tout seul tu vas finir aussi dingue qu’elle ! »

Tirant doucement la main de son colocataire, elle le dirigeait vers les escaliers menant au premier et donc à sa chambre. Saki les suivit jusqu’au pied de celui-ci, ricanant. Pourtant, lorsque Nate eut monté les premières marches, elle s’adressa à lui d’une manière plus sérieuse.

« Tu le sais, n’est-ce pas ? »

Face à son air intrigué, elle n’avait eu qu’à lui offrir un sourire avant de s’éclipser dans le salon à nouveau, laissant sa fille trainer son ami jusqu’à sa chambre.

Dans le couloir, Ringo ne s’attarda pas devant les pièces. La chambre d’ami, le bureau, la salle de bain, tout cela n’étaient que des pièces qui ne méritaient aucune attention. Pourtant, son cœur se serra un instant lorsqu’ils passèrent devant la chambre voisine de la sienne, sur laquelle on pouvait lire le prénom de son fils. « Tsukasa ». Détournant le regard, elle finit par simplement ouvrir la porte la plus éloignée de l’escalier, dévoilant une chambre spacieuse aux couleurs simples et douces, agrémenté de petits objets verts par-ci, par-là. Sur le lit parfaitement fait, un petit tas de vêtement attendait sagement qu’on vienne les essayer. Un sourire se dessina sur son visage : pour une fois, ça ne ressemblait à rien de bizarre. Elle vint s’affaler sur le lit, se retrouvant rapidement sur le ventre à balancer ses pieds dans le vide.

« Je… Je suis désolée pour tout ça, Nuts. Ma mère est, comment dire… Très –trop- bavarde. »

Lui lançant un petit regard gêné, elle se frotta un peu la tête.

« J’espère qu’elle ne t’a pas trop mis mal à l’aise… »

Alors, ils se retrouvaient seuls. A nouveau. Les souvenirs de ce début de matinée mouvementé lui revinrent en mémoire et elle dût se faire violence intérieurement pour ne pas en rougir de nouveau. Pour se changer les idées, elle avait saisi les vêtements au pied du lit et se dirigea vers la salle de bain attenante à la chambre. En passant la porte coulissante de la pièce, elle lui sourit, une pointe de malice dans le regard.

« N’essaie pas de venir promener tes yeux, hein ~ »

Alors, elle avait disparu, ne fermant qu’à demi la porte. Quelques minutes étaient passées avant qu’elle ne ressurgisse. Les cheveux attachés en bataille à l’aide de sa pince qui ne servait jusqu’alors que de décoration. Elle était désormais vêtue d’un kimono fort mal arrangé. Arborant un décolleté en « v » plongeant, la ceinture de l’habit ne semblait faire tenir le tout que par un miracle sans nom. Ses jambes se retrouvaient plutôt visibles, le tissu étant ouvert jusqu’au trois-quarts de ses cuisses. La blonde sourit à son invité en rigolant nerveusement, les joues légèrement rosies, ses yeux se perdant dans les siens.

« Je crois que j’ai un peu de mal à le mettre… »


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 40


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Lun 7 Aoû 2017 - 15:14

Docilement, Nate avait donc pris place sur le sofa, honorant ainsi sa qualité d’invité. Mais rapidement la gêne s’était lue très facilement sur son visage lorsque ses yeux avait accidentellement aperçu le décolleté de la douce. Les joues roses, il avait vite détourné le regard, par respect pour la demoiselle, surtout en présence de sa mère. Il prit bien soin de planter ses pupilles d’ambre dans les siennes sans ciller pour répondre à sa question.

« Oui, un s’il te plait. »

Se remettant rapidement de ses émotions, il remercia la jolie blonde tout en attrapant sa boisson, sourire aux lèvres. Bien qu’il appréciait Saki, il préférait largement que sa chère Sun soit présente également, peut-être pour éviter quelques moments d’embarras face aux questions beaucoup trop implicites de cette mère aimante. Le jeune brun ne comprit pas le pourquoi de ce clin d’œil quant au sujet de la tenue de gala et appréhenda quelque peu à la réponse de Ringo. Oui, il appréciait la femme brune mais s’en méfiait quelque peu, sans vouloir être méchant ou offensant. Voulant à tout prix se mêler de ses affaires, il porta le verre à ses lèvres mais se stoppa net à la question de la propriétaire des lieux, les yeux écarquillés. Oh, il n’était pas le seul à avoir réagi à l’interrogation inattendue. Peignant un sourire sur ses lippes, le teint de nouveau rose, il répondit le plus naturellement du monde.

« Je suis irlandais mais ma mère est japonaise … »

Mais déjà, sa colocataire le sauva des griffes curieuses de la native. Posant son verre, à la hâte, il la suivit, adressant un sourire gêné à son hôte. Le bel irlandais ne savait pas réellement comment se comporter en réalité, suivant la belle sans rechigner alors qu’il lançait un regard interrogateur à la mère de celle-ci. Il savait ? Mais que savait-il ? En totale incompréhension, il se laissa entrainer dans le couloir de l’étage. Il crut percevoir un trouble chez son amie lorsqu’ils passèrent devant cette chambre dont le panneau indiquait « Tsukasa ». Pourtant, l’européen crut bon de ne pas poser de question. Il la suivit jusque dans sa chambre, souriant en reconnaissant tout à fait le style de sa colocataire dans cette pièce. Son regard doré vint rapidement la retrouver alors qu’il lui offrait un clin d’œil.

« Ne t’en fais pas pour ça. Je suis sûre qu’elle pourrait faire un concours avec ma mère, elles se ressemblent. »

Il rit doucement en pensant à sa génitrice. Oui, elle aurait pu le mettre dans l’embarras à ce point également. Et d’ailleurs, cela lui manquait quelque peu. Le silence fut de nouveau de mise avant que Ringo ne décide d’aller se changer. Aux mots de celle-ci, il se mit de nouveau à rire, bien que le souvenir de la matinée le hantait quelque peu.

« Je devrais pouvoir me tenir. N’oublie pas que je suis un gentleman ! »

Si j’étais lui, je n’en serais pas si sûr … Puisque plusieurs minutes plus tard, alors qu’il s’était permis de s’asseoir, cette image de gentleman qu’il se donnait depuis des années s’effilocha quelque peu. Sans voix, ses pupilles se promenèrent volontiers sur le corps de la jeune native, trop peu couvert par ce kimono mal ajusté. Remarquant les joues parées de rose de la belle, Nate ne put que la trouver particulièrement mignonne. Il se leva d’un bond, sourire aux lèvres comme pour tenter de cacher son trouble.

« Approche, je vais t’aider. Peut-être qu’à deux, on parviendra à le mettre convenablement … »

Mauvaise idée, très mauvaise idée en connaissant le côté maladroit du beau brun. Alors que sa colocataire s’approchait de lui et lui présentait son dos, il se gratta la tête, réfléchissant un instant à la manière de procéder. Ce vêtement était un véritable casse-tête et pourtant, il avait déjà vu sa mère en porter. Il tenta de faire de son mieux, tirant sur le tissu, cherchant de son mieux et dans une dernière manipulation, l’entièreté du kimono se retrouvant au sol. Choqué, les joues du jeune homme s’embrasèrent alors qu’il se hâtait de s’abaisser afin de couvrir le corps à demi-nu de la douce.

« Je … Je suis désolé, Sun ! Je vais arranger ça ! »

Le trouble empirait les choses puisque Nate avait bien remarqué ce dos dénudé, en l’absence de soutien-gorge. Tenant le kimono d’une main, il porta la seconde à son visage, voulant dissimuler ses rougeurs prononcées. Sa seconde tentative fut également un échec, le tissu retombant mollement au sol alors que les iris d’ambre se portaient avec insistance sur cette peau délicate qui s’offrait à lui. Le cœur au bord de l’implosion, il se mordit la lèvre, après les évènements du matin, se maitriser lui paraissait bien difficile. Il n’avait clairement jamais ressenti un tel besoin de contact. Cette peau si belle, si douce … Le beau brun s’approcha d’elle, laissant trainer sa bouche près de son oreille.

« Tu me tortures Sun … Tu es tellement belle … et en plus dans cette tenue … »

Doucement, ses mains glissèrent sur ses hanches, remontant sur son ventre alors que simultanément, ses lèvres se déposaient à multiples reprises sur sa nuque bien en vue. Ses doigts parcouraient délicatement l’épiderme de la belle alors qu’il se permit de la mordiller au creux de l’épaule, comme envoûté par cette beauté se présentant à lui, à sa merci. Puis, lentement, il remonta plus haut, gratifiant de nouveau son cou de baiser, la chatouillant de son souffle chaud, humant son doux parfum, alors que l’extrémité de ses doigts effleuraient sa poitrine. Sa poitrine ? Le vétérinaire eut comme électrochoc à cet instant, stoppant toute caresse alors qu’il se sentait honteux. Il aurait pu … ne pas s’arrêter …

Expirant pour reprendre ses esprits, il déposa son front contre l’omoplate de la douce, ses bras l’entourant tendrement. Il déglutit avant de reprendre la parole.

« Tu devrais … Retourner dans ta salle de bain pour réarranger ça. Je vais appeler ta mère pour qu’elle puisse t’aider. »

Relâchant son étreinte à contrecœur, il promena son regard sur ces courbes parfaites qu’il avait pourtant encore tant envie de flatter. Ses gestes, il aurait certainement du mal à se les pardonner. Pourquoi fallait-il qu’il se laisse aller de la sorte avec son amie ? Pourquoi fallait-il qu’il risque de tout gâcher entre eux ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 206

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Mar 8 Aoû 2017 - 18:06

Un gentleman, hein…? Ah ça pour en être un, il l’était. Jamais la native aux doux cheveux de la couleur des blés ne l’avait vu lâcher ses bonnes manières. C’était parfois tellement troublant pour elle. Même lors de ses provocations habituelles, lors de ses piques, il ne se laissait que très peu influencer. N’était-ce pas également pour ça qu’elle l’adorait après tout ? Elle adorait tout de lui. De son corps si parfait à sa voix si douce, passant par ses manies adorables et ses regards tendres. Un jour, elle le verrait troublé, c’était certain ! Cependant, elle était un peu loin de s’imaginer que ce jour était déjà venu.

Car si Nate essayait de cacher son regard fasciné en voyant réapparaître la blonde, il n’arrivait pas à entièrement l’effacer. Ce regard… Ce sourire. Son sourire. Ringo y répondit sans tarder, toujours gênée mais sans réellement comprendre la raison de cette gêne. Elle traînait pourtant souvent en petite tenue, “à la maison”, sans rien ressentir. Alors pourquoi…?

Il s’était approché d’elle lorsqu’elle s’était approchée, passant derrière, saisissant la ceinture dans son dos pour la défaire doucement. Si ses gestes semblaient refléter une maîtrise parfaite aux premiers abords, la blonde avait rapidement compris qu’il s’était un peu emmêlé les pinceaux. Un sourire taquin venait de prendre place sur ses lèvres lorsqu’elle avait senti le tissu lui tomber aux pieds. Alors, la taquinerie avait laissé place à la surprise, ses yeux se perdant dans le vide pour s’empêcher de rougir alors qu’il commençait déjà à s’excuser et s’agiter. Une erreur, alors ? Uniquement vêtue d’un dessous noir, elle n’osait pas se retourner pour lui faire face. Les bras rabattus sur la poitrine, elle sentit le tissus s’écraser une seconde fois à ses pieds. Elle avait laissé échapper un petit rire, amusée de cette maladresse soudaine. Finalement, il était peut être un peu troublé… ou bien était-ce elle, l’instant d’après, qui l’était au point d’en virer rouge vif ?

Ce murmure… celui près de son oreille. Son souffle qui frôlait sa peau. Ses lèvres qui se jouaient de son cou. Ses mains qui se promenaient librement sur son ventre. Elle frissonnait, soupirant d’un plaisir naissant alors même que les mains du beau brun remontaient sur sa poitrine. Sous ses caresses, Ringo n’avait pas pu s’empêcher de mordiller ses lèvres pour ne pas gémir, de fermer les yeux pour en profiter pleinement. Elle était si friande de ces caresses… Et puis, il avait posé son front contre l’épaule de la blonde. C’était fini. Déjà ?! Soupirant, la native reprenait ses esprits en douceur. Elle s’était baissée pour remettre l’habit sur ses épaules, sans offrir un regard à son colocataire. Elle avait honte… Elle aurait aimé que cet instant dure un peu plus longtemps.

Alors qu’elle cherchait à se rendre à nouveau à la salle de bain, elle avait trébuché, s’emmêlant les pieds dans la ceinture restée au sol. La blonde avait basculé vers l’avant, tombant sur le lit d’une manière peu gracieuse. Elle n’avait pas tardé à se rendre compte qu’elle avait embarqué Nate dans sa chute et que désormais, elle se trouvait plus ou moins à califourchon sur lui. Son regard se planta dans le sien. Il n’avait pas fallu plus de temps avant qu’elle ne vienne prendre possession de ses lèvres si douces, encore une fois aujourd’hui.

« Tu me tortures, Nuts… »

Ses lèvres s’approchèrent de l’oreille du beau brun.

« T’es craquant à ne pas aller au bout de tes pensées. »

Son sourire taquin avait de nouveau gagné ses lèvres, juste avant qu’elle ne vienne lui rendre ce qu’il venait de lui offrir. Baisers et coups de langues furtifs se succédèrent dans son cou, sur son épaule, tandis que ses mains se promenaient sur la peau de son ventre, sur ses flancs. Le regard tendre, le souffle chaud, elle l’avait aidée à se redresser. Son sourire malicieux ne présageait rien de bon… Et pourtant il s’était laissée guider par elle. Cette fois, ses mains avaient saisis le t-shirt de Nate. Cette fois, elle lui avait retiré sans même lui demander son accord. Cette fois… Et elle avait reprit ses lèvres. La peau de son corps se confondait avec la sienne. Sa chaleur la contaminait. Les mains de la native se promenaient dans les cheveux de l’irlandais, puis de nouveau sur son torse qu’elle avait l’impression de découvrir encore une fois.

« Je ne sais vraiment pas te résister. »

Et ses dents vinrent se planter au creux de son épaule.


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 40


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Mar 8 Aoû 2017 - 20:20

Elle n’avait pas réagi à ses doux assauts, elle était restée immobile, même s’il avait pu déceler ces frissons qui parcouraient sa peau. Aucun mot, aucun regard de la belle, Nate ressentit un poids juste au niveau de son cœur. Il avait sans doute mal agi. Sans doute avait-il été trop loin. Il observait ces courbes appétissantes qu’elle recouvrait maintenant de tissu. Il s’avança et ouvrit la bouche, voulant s'excuser, il avait tant peur d'avoir gâché leur complicité. Mais avant qu'il ne puisse prononcer un mot, le beau brun la sentit déséquilibrée et d’instinct, il s’était interposé au mieux pour éviter qu'elle ne se fasse mal. Les joues roses, l’irlandais posa ses pupilles d’ambre sur sa douce amie, un peu gêné par cette position équivoque. Mais le regard de la belle blonde capta le sien, elle ne semblait pas fâchée contre lui. A vrai dire, il avait bien dû mal à traduire cet échange de regards.

La jolie Sun lui vola ses lèvres, le laissant surpris. Mais comment pourrait-il la repousser ou même s’en plaindre alors qu'au fond de lui il n’attendait que cela ? Sa main vint doucement se poser sur la tête de la jeune native, alors qu'il se permettait de clore ses paupières le temps du baiser. Ces mots, il les connaissait, il les avait prononcés lui aussi mais il arbora pourtant une expression de surprise. Son cœur s’emballait. Bien sur qu'il n'avait pas été au bout de ses pensées, il la respectait beaucoup trop pour ce faire.

Son sourire le fit fondre, lui donnait envie de prendre possession de ses douces lèvres. Elle était belle, tellement belle… Il aimait cette proximité, beaucoup plus qu'il ne le devrait en tant qu’ami. Nate resta silencieux, affichant un doux sourire. Cette fois, c'était lui, la proie et docilement, il la laissa posséder sa propre peau, fermant les yeux alors que ses doigts profitaient de sa chevelure dorée. Il en oubliait où ils se trouvaient. Il aimait les caresses qu’elle lui offrait, tout aussi appliquées que les siennes. Son corps surchauffait sous ces attentions, le parcourant paradoxalement de chaleur et de frissons. Il lui obéissait, la laissant ôter son haut. Il était prêt à la laisser faire ce qu'elle voulait de lui, tout ce qu'elle voulait tant qu'il pouvait la regarder, la sentir, la toucher.

Le bel irlandais accueillit de nouveau les lèvres de la jeune femme, décidant de se redresser un peu plus afin de la laisser s’accrocher à lui. Il ne voulait pas être le seul à profiter de ce moment inédit, il voulait lui apporter autant de douceur, autant de plaisir. Ses mains vinrent rejoindre ses cuisses, glissant jusqu'à la limite de son bas de dentelle. Sentir sa peau contre la sienne semblait faire céder tous ses doutes, toutes ses barrières qu'il avait pourtant pris soin de garder intactes jusqu'à maintenant. D’une main, il franchit le rempart de dentelle, s’y logeant doucement. Son autre main vint prendre place sur sa nuque alors que le baiser fut rompu. Elle ne savait pas lui résister. L’éclat de ses iris semblait briller un peu plus alors qu’un sourire sincère ourlait les lippes du jeune homme. Il serra les dents pour ne pas gémir de cette morsure soudaine. Elle le provoquait encore, engageait les ‘hostilités’, Nate n'avait plus de doute, elle aussi le désirait. Il devait se rendre à l'évidence, il la désirait tout autant, cette femme qui le narguait depuis plusieurs semaines, cette femme qu'il ne regardait pas comme il regardait les autres, cette femme si spéciale, si particulière pour lui. Il ne l’aimait pas de la même manière que d'autres, c'était plus fort, bien plus fort que cela.

“Ringo…”

Le beau brun voulait capter son regard, son attention. Et lorsque ses prunelles dorées rencontrèrent les siennes, un sourire tendre et malicieux naquit sur ses lèvres. Sa main caressait doucement sa croupe, l'autre toujours sur sa nuque. Lentement, il vint sceller un nouveau baiser et bien vite, sa langue vint taquiner ses lèvres. Il voulait plus. Et lorsque l’accès lui fut accordé, il sourit de plus belle alors qu’il vint jouer avec la langue de la belle, toujours avec douceur. Quelques secondes plus tard, il mit fin à l'échange, inclinant délicatement sa nuque alors que le jeune homme jouait de sa langue sur son cou, tantôt la chatouillant, tantôt la mordillant. Il ne pouvait se stopper, trop envieux de goûter un peu plus cette peau parfaite.

II finit par l'attraper par la taille, la basculant doucement sur le dos alors que l'européen la dominer. Il promenait son regard gourmand sur elle. Elle était magnifique à ses yeux. Il vint l’embrasser avec une pointe de désir et de passion, une main sur sa hanche, avant de s'écarter, joueur. Son air taquin semblait dévoiler ses intentions. Cette main sur sa hanche remonta sur ses côtes, le tissu lâche les ayant libérées. D’un doigt il souligna le contour de sa poitrine alors qu'il se mordillait la lèvre.

Veillant à ne pas lui faire de mal, à ne pas l'écraser sous son poids, ses lèvres se posèrent d'abord sur son ventre, une main se promenant de nouveau sur sa cuisse. D'une série de baisers, Nate remonta, passant entre ses seins ou il s’attarda pour y laisser une légère marque. Il prenait beaucoup trop ses aises. Son nez élut de nouveau domicile dans son cou pour dissimuler ses quelques rougeurs naissantes. Il la mordilla à cet endroit alors que plus bas, il effleurait l’un de ses seins de ses doigts avant de le caresser de sa paume, plus franchement mais toujours avec cette délicatesse qu'il maitrisait si bien.

Sa bouche remonta jusqu'à son oreille, suçotant un instant le lobe.

“Sun…  Je vais vraiment te dévorer si tu ne m’arrêtes pas…”

Il se redressa légèrement pour planter son regard sérieux dans le sien, caressant sa joue de son pouce. Il la dévorait déjà des yeux alors qu’il poursuivait son doux massage. Un dernier avertissement. Il attendit patiemment sa réponse alors que son front vint doucement se coller au sien, sa peau contre la sienne.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 206

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Sam 19 Aoû 2017 - 19:38

Ringo… N’aurait-elle pas dû se calmer, l’arrêter ? N’aurait-elle pas dû se contrôler, ne pas céder ? Elle n’était pas du genre à regretter. Chaque choix était assumé. Souhaité. Elle n’avait pas souhaité l’arrêter. Vraiment pas, pas un seul instant. L’éclat de ses yeux l’en avait dissuadé il y avait bien longtemps. Oui, ça n’était pas d’aujourd’hui. La native avait cessé de lui résisté depuis un certain temps. Leurs taquineries n’étaient peut-être qu’une forme de jeu, mais elle les adorait tellement… S’il avait cédé de la sorte il y avait déjà plusieurs semaines, elle aurait également succombé. Pourquoi ? Pourquoi lui, alors qu’elle n’avait touché et été touchée par personne depuis si longtemps ? Pourquoi lui, alors qu’elle n’avait plus eu confiance en un homme depuis le père de son défunt fils ? Nate était spécial. C’était son Nuts, son ami, son colocataire. L’homme qui partageait sa vie, d’une façon –certes- très innocente de base. Mais les limites de son cœur… N’étaient-elles pas déjà dépassées ?

La blonde s’accrocha au beau brun. Ses mains remontaient le long de ses cuisses, laissant la peau de la belle frissonner sur leur passage. Sa douceur… C’était comme une plume qui venait vous taquiner. Nate avait toujours été doux et gentil avec elle, et elle ne pouvait que constater que c’était encore le cas. Il se montrait plus entreprenant, plus sûr. Comment lui résister, alors qu’elle mourrait déjà d’envie de le posséder ? Une de ses mains avait franchis le dernier obstacle vers la peau de ses parties les plus intimes, la forçant à constater dans quelle position elle était : entièrement offerte à lui, à sa merci. Et puis, son sourire si sincère s’était logé sur ses lèvres. Ses lèvre si douces, si sucrées… Il était tellement craquant. Et son prénom s’échappa de ses lèvres dans ce qui semblait être un soupire.

« Ringo… »

La blonde lu la malice sur son visage lorsque leur regard se croisèrent, se soutenaient. Ses mains s’activaient à nouveau, et le baiser qu’il lui donnait l’obligeait à fermer les yeux à nouveau pour mieux le savourer. Elle fut légèrement surprise alors que la langue joueuse de son ami vint titiller ses lèvres. L’instant d’après, son cœur s’accéléra d’un coup, tandis qu’elle lui accordait l’accès, jouant avec sa langue comme il jouait avec la sienne. Lorsqu’il rompu le baiser, ses joues avaient changé de couleur pour définitivement virer au rouge. Un rouge si profond… Un rouge plein de désir. Il ne lui laissait aucun répit : il était déjà reparti à l’assaut de la peau de son cou.

La native se sentit basculer sur le dos. Les rôles étaient inversés, c’était lui qui menait, à présent. Il lui offrit un baiser trop court à ses yeux, avant de recommencer à jouer avec elle. Sa main sur sa hanche remontait sur sa poitrine, son regard se plantant dans le sien. Ringo porta une main au visage de Nate, caressant ses lèvres de son pouce, le forçant à relâcher cette partie qu’il tenait en otage entre ses dents. Il échappa ensuite à son emprise. Son ventre fut couvet de baisers, sa peau de sa cuisse n’échappait à aucun de ses caresses. Il remontait alors, la couvrant de baiser sur son chemin, s’attardant entre ses seins en arrachant en frisson, un soupire de plaisir à la belle.

Nate vint loger son nez dans le cou de la blonde. Ses dents prenaient leurs quartiers, pendant que sa main venait effleurer son sein. Ses doigts. Sa paume. Ringo glissa une de ses mains dans les cheveux de « son » beau brun. Sa respiration se faisait déjà plus rapide, plus courte. Son regard tendre, enflammé, se plantait dans le sérieux de celui de son compagnon.

« Sun… Je vais vraiment te dévorer si tu ne m’arrêtes pas… »

Qui aurait-eut envie de l’arrêter ? Son front s’approcha du sien jusqu’à ne faire qu’un avec. Ringo leva le regard vers lui, les lèvres entrouvertes. Ses mains se posèrent sur sa nuque alors que son corps se cambrait légèrement pour s’approcher au plus près de ses lèvres. Il n’eut pour seule réponse qu’un baiser. Un baiser passionné, accompagné de ses mains qui glissaient le long de son corps. Ces mêmes mains qui s’approchaient dangereusement du bas de son ventre, de l’ouverture de son jeans, qu’elles ne tardèrent pas à faire sauter. Elle jouait, encore, avec les limites. Le bout de ses doigts glissa sous le sous-vêtement de Nate, découvrant sa peau. Juste le bout de ses doigts, comme pour le provoquer encore. Comme pour lui donner un simple aperçu.

Alors, son sourire s’élargit. Ses lèvres cherchaient les siennes, tandis que chacun de ses soupires traduisaient le ressenti de ce que lui procuraient ses mains. Les siennes se frayaient un chemin sous le tissu, se baladant sur la peau de ses hanches, s’approchant lentement des parties intimes de son compagnon. Jusqu’à les frôler, tandis qu’il lui arrachait un gémissement.

« Ringo ! Tu veux bien venir m’aider deux minutes s’il-te-plaît ? »

Les sursauts. La surprise qui s’emparait de leurs visages. Forcés de retourner sur Terre, leur bulle venant d’éclater en mile morceau, Ringo regardait toujours Nate avec ce regard enflammé. Elle hésitait à répondre, mais les premières marches de l’escalier venaient de craquer.

« Ringo ? »
« Je-J’arrive ! »

Il ne valait mieux pas qu’elle les trouve ainsi, sans quoi les remarques habituelles ne seraient que multipliées par deux milliards. L’air déçu, la native caressa le visage de l’homme près d’elle. Ses mains se posèrent sur ses hanches, l’incitant à se déplacer légèrement sur le côté afin qu’elle puisse retourner à la salle de bain pour se changer. Avant de s’échapper, elle lui offrit un dernier baiser puis vint lui murmurer quelques mots à l’oreille.


Dans la salle de bain, la porte fermée, Ringo se laissa tomber le long du mur. C’était trop… Pourquoi avaient-ils été interrompus ?! Le visage rougit, le cœur battant plus fort que jamais, elle réalisait seulement ce qu’il venait réellement de se passer. Pourtant, elle ne pouvait pas le regretter. Elle espérait… Elle ne voulait pas ruiner leur relation. Et si… S’il ne voulait plus l’approcher, maintenant ? Elle chasse les idées négatives de sa tête et s’habilla à nouveau. Face au miroir, elle vit enfin la marque laissée par Nate au creux de ses seins. Un sourire s’afficha sur son visage, alors qu’elle la caressait du bout des doigts. Habillée, elle sortit de la pièce. Un sourire apparu au coin de ses lèvres, juste avant qu’elle ne tire la langue à Nate.

« Je descends, tu viens ? »

Et elle relâcha sa crinière de soleil d’un geste habile, s’apprêtant à passer la porte, se remémorant les quelques mots qu’elle lui avait murmuré avant de le quitter, dans le feu de l’action. « ce n’est que partie remise. »


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 40


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Sam 19 Aoû 2017 - 22:27

Ringo. Pourquoi le regardait-elle comme ça ? Pourquoi lui offrir ce regard enflammé ? Le beau brun n'avait même pas besoin de mot pour connaitre sa réponse, il la lisait si bien dans ses yeux. Il perdit quelque peu son sérieux, attendri par ce visage soudainement rouge que sa jolie Sun ne montrait que rarement. A vrai dire, il se sentait fier de provoquer chez elle une telle réaction, tout comme ces petits éclats de voix, ces frissons. Comment pourrait-il se contenter de cela, alors qu'il était certain de pouvoir connaitre plus d'elle, beaucoup plus ?

Il avait tellement honte qu'à son âge, il n'avait pas encore expérimenté ce type de contacts. Il avait voulu, avec celle qu'il aimait il y a quelques années, mais celle-ci avait préféré la chaleur des bras d'un autre. Il l'avait constaté de ses propres yeux. C'était du passé, mais un passé qui le poursuivait. Car depuis, Nate ne s'était intéressée à aucune femme, n'avait jamais cherché à se lier plus qu'amicalement avec ses prétendantes. Ringo était spéciale, différente. Elle était la première à le repousser dans ses derniers retranchements. Depuis son ex, elle était la seule qu'il avait tellement envie de connaitre, de goûter.

Qu'est ce que cela pouvait bien signifier ? Il ne pouvait y réfléchir maintenant, dans le "feu de l'action".

Tout ce qu'il savait à cet instant, c'était qu'il voulait la combler, l'entendre souffler son nom, sentir son souffle sur sa peau, sa peau contre la sienne. Et revoir encore et encore cette expression qu'elle arborait à ce moment précis, avant que son front ne vienne rejoindre le sien. Et elle lui donna cet accord qu'il attendait, qu'il espérait au plus profond de lui-même, par l'intermédiaire d'un baiser enflammé auquel il repondit, tout en continuer de malaxer tendrement sa poitrine.

Ce fut à son tour de frissonner, de frémir sous les doigts de la belle blonde. Il fut d'ailleurs surpris de sentir ses mains attaquer son bas ventre. Il en rosit, plongeant doucement dans son cou pour la couvrir de baisers. Elle le provoquait, beaucoup trop pour qu'il ne réagisse pas. Il poussa un léger soupir d'aise alors qu'il vint reprendre doucement ses lèvres, fiévreusement. Elle repoussait les limites du bel irlandais, encore et encore jusqu'à ce qu'il cède. Il la désirait tellement, qu'il était difficile pour lui de se retenir. Sa main sur sa cuisse glissa sous son bas de dentelle, caressant l'aine dans l'optique d'une petite vengeance.

Il rompit le baiser alors qu'il la sentait pourtant avide de ses lèvres, celles-ci glissant dans son cou, puis vers sa poitrine qu'il avait folle envie de goûter. A cette nouvelle provocation, il retint un gémissement alors qu'une voix le fit sursauter, le forçant à se redresser avant même qu'il ne puisse poser ses lippes sur l'objet de son désir. Saki ... La mère de Ringo. Bon sang, il l'avait oubliée ...

Devenant soudainement rouge, son regard perdu se posa sur la belle à sa merci. Ses pupilles noisettes n'avaient pas perdu de son éclat et lui, la regardait toujours avec ce même désir. La posséder resterait un fantasme. Bien que des plus respectueux, il ne pouvait s'empêcher de maudire l'intervention de la maitresse de maison. Mais après tout, c'était lui, le fautif, lui qui manquait à tous ses devoirs. Il avait été tellement surpris qu'il avait gardé cette même position, jusqu'à ce que son amie l'incite à la libérer. S'il n'en avait pas la moindre envie, il la laissa s'échapper tout de même.

La jolie native le gratifia d'un dernier baiser dont il profita un maximum alors que sa main glissa sur sa nuque. Nate la regardait comme un enfant auquel on aurait volé son jouet. Il la regardait s'éloigner, le coeur serré malgré les mots de sa colocataire. Partie remise hein ? Cette sensation, il la ressentait au centuple, cette frustration d'avoir été interrompu. Mais surtout, il s'interrogeait soudainement sur son propre regard, sur ses sentiments. Car jamais il ne l'aurait touchée, jamais il n'aurait été aussi loin s'il ne ressentait pas quelque chose de spécial pour elle. Quelque chose de fort qu'il n'avait pu ressenti depuis un moment déjà.

Le beau brun enfouit un instant sa tête dans ses mains, comme pour se rafraichir les idées. Il se sentait coupable d'avoir craqué de la sorte, mais en même temps, il ne pouvait que repenser aux expressions de sa belle, à ses baisers, à ses caresses. Soupirant, il prit soin de reboutonner son jean, attrapant son T-shirt qu'il remit rapidement. Lorsque la belle à la crinière dorée réapparut, ses iris d'ambre se posèrent sur elle avec tendresse, avec ... amour.

Non Nate, tu n'as pourtant pas le droit. Mais il est trop tard n'est-ce pas ? Car déjà, le jeune irlandais ressentait cette chaleur qui emplissait son coeur rien qu'en voyant ce sourire, ce regard. Elle semblait si naturelle, comme si rien ne s'était passé. Elle était si belle, si radieuse. Ringo l'invitait à descendre avec elle, le vétérinaire restant un instant silencieux. Mais alors qu'elle s'apprêtait à passer la porte, alors qu'elle relâchait sa soyeuse crinière dorée, il l'attrapa doucement par la main, alors que son main libre refermait doucement la porte. Il attendit qu'elle se tourne vers lui, la relâchant pour glisser ses doigts sur sa joue, puis sur ses lèvres avant de lui relever un peu le menton.

Son visage s'approcha du sien, il attrapa de nouveau ses lèvres avec douceur avant de les mordiller légèrement. Restant proche d'elle, il vint lui murmurer quelques mots à l'oreille. "Ne tire pas la langue comme ça, tu oublies déjà que je suis incapable de te résister ?" Car si lui pouvait craquer, d'autre le pourrait aussi. Il ne voulait pas de cela. Mais elle n'était pourtant pas à lui ... Et il rouvrit la porte, effectuant un geste de galanterie afin de la laisser passer. Il la regardait, encore, il ne pouvait s'en empêcher. Et lorsqu'ils furent descendus, faisant face à la génitrice de la belle, Nate lui adressa un sourire un peu pincé, ses joues se teintant de rose. Il ne parvenait pas à être naturel après ce qu'il venait de se passer avec la fille de celle-ci, mais faisait de son mieux pour l'être.

"Est-ce que ... je peux vous aider à quelque chose ?"


C'était la seule échappatoire qu'il avait trouvé alors qu'à cet instant, il évitait soigneusement de poser les yeux sur la jolie Ringo.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 206

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Mer 23 Aoû 2017 - 8:24

Face à sa mère, la jolie blonde ne savait pas comment se tenir. Le moindre comportement aurait pu être suspect. Suspect ? Mais de quoi ? Ils n’avaient pourtant rien fait de mal… Et puis, ils avaient passé l’âge d’être disputés pour des “bêtises”. Et quelles bêtises ! Des plus agréables qu’il puisse exister. Ringo n’avait qu’un seul regret : avoir été interrompu. En aucun cas elle ne souffrait d’avoir été touchée de la sorte par lui. Justement parce que c’était par lui. À l’instant, elle avait le coeur lourd et au rythme effréné. Ce dernier baiser qu’ils avaient échangé n’y était pas pour rien.

Nate avait proposé son aide à Saki, bien élevé qu’il était. Mais ce que la blonde avait retenu, c’était qu’il évitait soigneusement de croiser son regard. Les yeux rivés sur le sol, elle se perdait dans un méandre de pensées négatives. Et si… Et si lui il le regrettait, finalement ? Perdue, elle ne pouvait s’empêcher de penser le contraire. Ces mots, ces gestes… Tout ça ne pouvait pas être faux. Pas venant de Nuts.

« ‘go ? »
« Hm ? »

Elle avait relevé la tête doucement lorsqu’elle avait entendu une partie de son nom.

« Tu veux bien surveiller la cuisson des cookies ? »

Elle hocha la tête, s’éloignant vers la cuisine, n’adressant qu’un regard timide à son “colocataire”.

Saki n’était pas dupe. Elle savait qu’il s’était passé quelque chose là-haut qu’elle avait vraisemblablement interrompu. Quelque part, elle se maudissait. Sa fille retrouvait confiance en quelqu’un après des années de vide sentimental, c’était quelque chose qui la rassurait au plus profond d’elle. La brune sourit à Nate et lui fit signe de la suivre.

« J’ai une mission pour toi. »

Il lui avait proposé son aide, ça tombait bien.

Pendant que Ringo enfournait et surveillait les délicieux biscuits, Saki avait emmené Nate jusqu’à sa propre chambre. Décoré de noir et de crème, elle inspirait la confiance et le repos. Le lit, bien fait, semblait moelleux et accueillant. C’est dans la commode près de celui-ci que la maman de la blonde semblait vouloir trouver son bien. Elle s’arrêta un instant, observant les photos qui se trouvaient sur le meuble. Des moments immortalisés, mettant en scène son unique progéniture. Ringo avec son diplôme. Ringo mangeant un cookie. Ringo et Saki sous un arbre au printemps. Ringo, le ventre rond des sept mois de grossesse, plus souriante que jamais. La dernière photo ne représentait pas la même personne. C’était un peti garçon qui semblait paisiblement endormi contre sa maman, dont le bracelet de naissance était visible.

Saki sembla hésiter. Elle ne savait pas si elle devait les retourner. Et finalement, elle ne le fit pas. Elle ouvrit le premier tiroir de la commode pour en sortir un petite boîte carrée qu’elle présenta à Nate, ouverte. L’homme pu découvrir une épingle à cheveux en argent, dont le motif était une rose sertie de pierres rouges.

« C’était à ma mère. Elle me l’a offert à ma majorité. Le rouge et le noir sont des couleurs qui vont particulièrement bien à Ringo. Mais si je lui donne, elle le refusera. »

Saki prit une seconde pour se remémorer ce doux souvenir. Alors, elle afficha à nouveau ce sourire taquin qu’elle avait déjà eu plus tôt.

« Offre-lui. S’il te plaît. Je suis certaine qu’il ira parfaitement bien avec la tenue qu’elle choisira pour ce soir. »

Elle savait parfaitement que sa fille n’allait pas emporter ce Kimono préparé surtout pour le gag, comme à chaque soirée qu’elle faisait et pour laquelle elle lui demandait de l’aide. C’était comme un jeu, une tradition entre elles. Après avoir confié la boîte à Nate, Saki reprit le chemin de la cuisine. Avant de passer la porte, elle se tourna vers le beau brun une dernière fois.

« Au fait, Nate. Ton t-shirt est à l’envers. »

Et son regard voulait tout dire…

Saki passa la porte de la cuisine alors que sa fille sortait les cookies du four. Elle avait posé la plaque sur le plan de travail. En se retournant pour fermer le four, son avant-bras avait touché la plaque encore bien chaude.

« Aïe ! Merde… »

Elle avait grimacé, puis soupiré. La blessure la démangeait. Elle semblait avoir buggé. Comme si son cerveau s’était éteint alors que de petites larmes perlaient au coin de ses joues.


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 40


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Mer 23 Aoû 2017 - 10:20

Du coin de l'oeil, Nate l'observait. Il voyait bien que quelque chose n'allait pas. Etait-ce par sa faute ? Avait-il été trop loin dans ce dernier baiser ? Il n'avait pu s'en empêcher. Elle l'avait provoquée une nouvelle fois avant de quitter sa chambre. Il voulait lui faire comprendre que son désir était sincère, intense. Il voulait simplement la mettre en garde. Le bel irlandais avait honte de perdre toutes ses manières de gentil garçon devant elle. Mais savait-elle qu'elle était jusque là la seule à l'avoir fait succombé ? Son regard d'ambre la scrutait alors qu'il se retenait de céder une nouvelle fois. Malgré la présence de Saki, il mourrait d'envie de la serrer contre lui. Il ne voulait pas la voir ainsi, il préférait lorsqu'elle gardait la tête haute, lorsqu'elle lui offrait ce sourire si magnifique comme chaque jour depuis qu'il la connaissait. Mais ce qu'il préférait par dessus tout, peut-être n'en bénéficierait-il plus jamais ... Ce regard enflammé qu'elle avait quelques minutes plus tôt, ses joues rosies par le désir. Voilà ce qu'il voulait.

L'intervention de la mère de la belle le fit revenir à la réalité. Son coeur s'était emballé rien qu'en repensant à leur petit "dérapage". Il lui offrit un sourire lorsqu'elle posa les yeux sur lui, un sourire tendre. Ses sentiments débordaient déjà, comment pourrait-il les cacher ? Mais il ferait de son mieux, il ne pouvait pas les lui imposer. Sans s'en rendre compte, il la suivit du regard jusqu'à ce qu'elle disparaisse dans l'autre pièce. Mais il n'était pas seul dans la pièce, la voix qui s'adressait à lui en témoignait. Sortant une nouvelle fois de sa rêverie, il adressa un sourire poli à la maitresse de maison, un sourire bien différent de celui qu'il avait pu montrer à la jolie Ringo quelques secondes plus tôt.

Acquiescant d'un simple signe de tête, il emboita le pas à la femme brune, se demandant ce qu'elle lui réservait. Mais le beau brun était heureux de mettre la main à la patte, généreux comme il était. Le fait de se retrouver dans la chambre de Saki le gêna quelque peu et au contraire de celle de Sun, il ne se permit pas d'y promener ses yeux. Il tentait de garder son naturel, même si son esprit bouillonnait depuis qu'il avait effleuré la peau de sa colocataire. De là où il était, il ne pouvait apercevoir les détails des photos que la native observait, mais elle semblait pourtant nostalgique.

Elle revint vers lui, ouvrant une jolie petite boite, découvrant un accessoire féminin. Nate trouvait cette épingle particulièrement jolie mais fut étonné par la demande de son interlocutrice. "Mais, c'est à vous de ..." Mais il ne put que capituler. Après tout, il lui avait proposé son aide et si elle y tenait, pourquoi ne lui rendrait-il pas ce service ? Il attrapa l'écrin avec soin avant de le refermer.

"Je suis d'accord avec vous, elle lui ira à merveille ..."

Il glissa la précieuse boite dans une poche de sa veste, zippant la fermeture pour éviter de la perdre. Alors que la mère de Ringo s'apprêtait à quitter la pièce, l'européen ne put s'empêcher de l'interpeler.

"Madame Orisa ... ? Euh ... Saki. Je ... Je vous promets de veiller sur elle ..."

Les joues roses, il finit par se défiler, voulant de la chambre pour rejoindre le salon. A vrai dire, il ne savait pas réellement ce qu'il lui avait pris. C'était comme si ... Il venait de déclarer son amour pour son amie. Etrangement, il se sentait à la fois soulagé et honteux. Mais la remarque de la maitresse de maison le fit rougir de plus belle. Il ferma les yeux, baissant les yeux sur une étiquette saillante sur son T-Shirt en effet à l'envers.

"Je ... M-merci ..."

Il ne pouvait pas faire pire. Dans la hâte et la confusion, le beau brun n'avait pu s'apprêter correctement. Retournant dans le salon, il attendit que la brune rejoigne la cuisine pour rapidement le retourner. Il ne manquerait plus qu'elle débarque pendant qu'il serait torse nu ... Il commençait à se demander si elle ne finirait pas par le prendre pour un pervers ou un coureur de jupons. A l'entente d'un juron de la bouche de la belle blonde, il fit irruption dans la cuisine.

"Ringo ! Ca va ? Qu'est ce qu'il y a ?"


Quel idiot. Paniquer juste pour un juron. Ses pupilles dorées se posèrent sur la brûlure alors qu'il s'approchait d'elle, attrapant son bras avec douceur. Comme si Saki avait deviné ses intentions, elle s'était éclipsé, les laissant seuls dans la cuisine. L'air sérieux, il scruta la blessure de son oeil expert. Il était peut-être vétérinaire, mais son pouvoir de guérison fonctionnait aussi sur les êtres humains. Délicatement, il posa sa paume sur la peau rougie, y insufflant un peu de sa magie afin de la faire disparaitre totalement. Sourire aux lèvres, il passa naturellement une main dans sa crinière dorée avant de percevoir ces petites larmes qui perlaient qu'il vint cueuillir avec douceur.

"Tout va bien, je t'ai soignée, tu ne devrais plus rien sentir maintenant."

Et comme si c'était plus fort que lui, il l'attira contre lui, l'entourant de ses bras alors qu'il déposa un baiser sur son front. Il prit un air taquin, comme il l'avait toujours fait avec elle. Lui qui s'était promis de ne pas s'imposer à elle ne pouvait résister quand il la voyait.

"Et ben ... C'est moi qui te perturbe à ce point ? Fais attention à toi, tu aurais pu te faire bien plus mal."

Il laissa échapper un petit rire, la prenant par les épaules, plantant ses iris dans les siennes. Peut-être était-ce dû à sa prise de conscience, mais à cet instant, il la trouvait encore plus jolie qu'à l'accoutumée.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 206

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Dim 27 Aoû 2017 - 17:30

« Ringo ! Ça va ? Qu’est-ce qu’il y a ? »

Pourquoi est-ce qu’il prenait cet air paniqué ? Elle n’avait fait que lâche un juron, elle n’avait une simple et légère brûlure ; mais lui paniquait déjà ! Voyant Nate intervenir auprès de sa fille, Saki les avait laissé seuls, s’éclipsant de la cuisine. Il lui avait dit, après tout : il allait prendre soin d’elle. Pour celle qui avait été une jeune mère célibataire et isolée, elle savait parfaitement ce que ça signifiait. Nate semblait honnête. Il avait cette candeur qui lui allait si bien, qui donnait envie de lui faire confiance. Si Ringo l’avait choisi, c’était certainement pour une bonne raison. Elle n’allait pas s’immiscer entre eux : ils étaient deux adultes responsables à présent. Libre à eux de faire ce qu’ils souhaitaient. Mais elle ne savait pas si sa fille était prête à survivre à un nouvel échec sentimental…

La jolie blonde aux yeux marron avait plongé son regard dans celui de son colocataire. Elle cligna plusieurs fois des yeux, tandis qu’il s’occupait de sa blessure d’une façon tout à fait normale et délicate. Elle pouvait sentir la chaleur qui sortait doucement de sa paume, se rependait dans son bras. Bientôt, la brûlure avait disparue. Ringo leva la tête vers Nate alors que celui-ci passait sa main dans sa chevelure dorée.

« Tout va bien, je t’ai soignée, tu ne devrais plus rien sentir maintenant. »

Non, tout n’allait pas bien. Le cœur battant à un rythme soutenu et qui ne semblait pas vouloir se calmer, la native était loin de dire que tout « allait bien ». Pourtant, elle avait hoché la tête, juste avant qu’il ne l’attire vers lui et ne dépose un baiser sur son front.

« Et ben ... C'est moi qui te perturbe à ce point ? Fais attention à toi, tu aurais pu te faire bien plus mal. »

Ringo esquissa un sourire. Bien sûr qu’il la perturbait. N’importe qui aurait été perturbé, même une personne avec un passé tel que celui de la blonde. Pour autant, elle n’avait pas laissé le doute planer. Elle avait relevé la tête vers lui, s’approchant doucement de son oreille.

« Moi, perturbée ? »

Ses dents se plantèrent tendrement sur le haut de son oreille alors qu’elle s’était lentement mise sur la pointe des pieds pour l’atteindre avant de lui souffler à nouveau.

« J’ai dit que c’était partie remise. Pas que tu me perturbais, mon petit Nuts. »

Ringo laissa sa langue trainer de son oreille jusqu’au creux de son cou qu’elle s’apprêtait alors à mordre lorsqu’elle se ravisa finalement. Elle soutenait son regard sans une pointe d’hésitation. Oui… Elle était réellement perturbée par ce qu’il s’était passé plus tôt. Elle avait aimé… Elle avait voulu… Non, elle voulait toujours que ça continu. Mais elle n’était pas décidée à le laisser transparaître. Elle fit un pas en arrière et reporta son attention sur ses cookies.

« Merci, Nuts. Pour m’avoir soignée. »

Et avant qu’il n’ait pu dire quelque chose, elle avait enfourné un cookie dans la bouche de son ami en souriant malicieusement. Le front de la blonde vint trouver celui du beau brun, alors que ses yeux soutenaient son regard.

« On ne proteste pas. »

Avant de s’éloigner, elle prit le temps de croquer dans ce biscuit qui dépassait de sa bouche, frôlant ses lèvres de très près. Sa langue glissa sur sa lèvre inférieure juste avant qu’elle ne récupère une partie du gâteau et qu’elle ne s’éloigne en souriant toujours.

« Hm… Délicieux ! »


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 40


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Dim 27 Aoû 2017 - 19:51

Malgré cet "incident" dans la chambre de son amie, malgré la prise de conscience de ses sentiments pour elle, Nate ne parvenait à prendre ses distances. Et c'était naturellement qu'il la taquinait de nouveau après cette réaction trop excessive qu'il avait eue quant à la brûlure rapidement soignée. Secrètement, il espérait qu'il la perturbait vraiment, il en était même sûr, même si Ringo le démentait. Sinon, comment les choses auraient-elles pu aller aussi loin entre eux quelques dizaines de minutes auparavant ? Mais, Sun, égale à elle-même ne s'avouait jamais vaincu, même pour cette fois.

Le bel irlandais la laissa s'approcher de son oreille, il connaissait son jeu et était heureux que rien n'ait changé entre eux. Une morsure à l'oreille et le beau brun se mordit sa propre lèvre pour ne pas répliquer. Il était dorénavant plus en clin à lui céder, mais ici, il ne le pouvait pas. Pas ici, pas en présence de la mère de la belle. Cette partie remise, il en était de plus en plus impatient. Pourquoi le provoquait-elle ainsi, alors qu'elle avait maintenant connaissance de ses faiblesses ? Le trajet de sa langue le fit frissonner incontrôlablement avant qu'il ne pose ses pupilles d'ambre sur elle. Il ne semblait même pas dissimuler ce désir qu'il ressentait pour elle. Ce jeu de regard était bien loin de l'apaiser, bien au contraire.

Et elle se déroba à lui, la déception grimpant aussi vite en lui qu'une flamme sur une mèche de dynamite. Il la voulait proche de lui, encore et encore. Pourquoi était-ce si dur de retenir ses sentiments, de retenir ses envies, alors qu'il ne s'accordait habituellement jamais un extra ? Elle le remercia de l'avoir soignée, mais il n'eut pas le temps de prononcer un mot qu'elle lui clouait le bec avec un cookie. Il l'enserra doucement entre ses dents, prenant soin de ne pas le briser alors qu'il défiait presque la douce du regard. Ah, s'il n'avait pas ce cookie dans la bouche à cet instant ... Et s'ils n'étaient pas dans la cuisine de Saki ... Inutile de faire un dessin n'est-ce pas ?

La tentation qui s'ensuivit lui rappeler vaguement quelque chose. Elle copiait son oeuvre et rien que pour cela, il avait envie de lui donner une petite leçon. Mais Nate ne pouvait que savourer ce léger contact avec ses lèvres si douces, lèvres sur lesquelles il fantasmait déjà. Le biscuit toujours dans la bouche, il la regardait s'éloigner de ses iris profonds, alors qu'il se laissait influencer par cette langue qu'elle mettait encore en évidence. Son compliment était à double sens, sans doute plus pour lui que pour le cookie s'il ne s'abusait.

Attrapant le reste de pâtisserie dans sa bouche, il la déposa sur le plan de travail avant d'acculer la belle contre celui-ci. Son pouce glissa sur la lèvre inférieure de sa jolie blonde alors qu'il souriait malicieusement à son tour.

"Tu ne sais vraiment pas manger proprement, Sun ..."

Riant doucement, il récupéra ce petit bout de chocolat qui trainait sur ses lippes avant de le porter à sa bouche.

"Oui ... Vraiment délicieux."

Mais il n'en avait pas fini avec elle. Un regard vers l'entrée de la cuisine pour s'assurer que Saki ne soit pas dans les parages et il glissa sa bouche vers l'oreille de la douce, lui murmurant ses intentions alors que sa main glissait sur sa hanche.

"Si tu continues comme ça, la partie remise pourrait avoir lieu dans les plus brefs délais ... Je commences à m'impatienter et ça ... C'est entièrement de ta faute ..."


A son tour, il mordilla le bout de son oreille avant de se laisser surprendre par la sonnerie de son téléphone, lui signalant un message. Il soupira de dépit, décidément, tout était contre lui aujourd'hui. A croire que le destin l'empêchait de faire des bêtises. Lui qui était si patient était on ne peut plus agacé à cet instant. A contre-coeur, il finit par libérer son amie, c'était mieux ainsi, il ne serait pas crédible si sa mère les voyait dans cette position sous son propre toit. Il sortit son smartphone de sa poche, prenant connaissance du message. De par son métier, il était obligé d'être toujours disponible, il ne pouvait trop traîner en cas d'urgence au cabinet. Sans s'expliquer pourquoi, il informa son amie de sa correspondance.

"C'est Kaya, mon apprentie. Elle me demande si elle peut prendre une journée la semaine prochaine."

Il n'y voyait pas d'inconvénient, mais se décida à lui répondre plus tard. Rangeant son téléphone, il lâcha un sourire à la native, rattrapant son morceau de cookie qu'il grignota joyeusement.

"Ta mère est douée pour faire les cookies ! Bien meilleurs que les miens !"


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 206

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Mer 30 Aoû 2017 - 21:36

Il avait posé le biscuit sur le bord du plan de travail. La blonde avait bien rapidement senti ce pouce qui lui essuyait les lèvres, accompagné d’un regard profondément provocateur. Il avait ce sourire, celui qu’elle aimait tant. Celui qui était plein de malice. Oui, elle préférait quand il n’évitait pas son regard. Elle préférait quand il était lui-même avec elle.

« Tu ne sais vraiment pas manger proprement, Sun ... »
« Faut croire que j’ai oublié d’apprendre ! »

Elle riait avec lui, l’observant récupérer le biscuit pour le porter à sa bouche. Son regard ne se détacha pas de lui, le regardant engloutir la pâtisserie avec gourmandise. La blonde se mordait la lèvre, comme fantasmant sur la position de son biscuit préféré. Elle aurait aimé être à la place de celui-ci… Là, maintenant. Pendant qu’elle rêvassait, elle se laissa surprendre par cet homme qui faisait étrangement battre son cœur. Cet organe qui venait de louper un battement en l’entendant prononcer quelques mots au creux de son oreille, en sentant sa main se glisser sur sa hanche, lui arrachant un frisson sans retenu.

« Si tu continues comme ça, la partie remise pourrait avoir lieu dans les plus brefs délais ... Je commence à m'impatienter et ça ... C'est entièrement de ta faute... »

Son oreille… La voilà qui était attaquée par ses dents. Un instant, un seul, qui suffit à la belle pour fermer les yeux. Chaque contact lui procurait un frisson de bonheur, une bague de plaisir. C’était tellement étrange… Et si… Ses yeux s’ouvrirent d’un coup, surprise par la sonnerie du téléphone. Elle le vit s’écarter, laissant apparaître un sourire pincé mais amusé sur son visage. Elle en avait un peu marre d’être interrompue. C’était, apparemment, trop demandé que d’avoir un simple moment avec lui ? Ringo soupira.

« C'est Kaya, mon apprentie. Elle me demande si elle peut prendre une journée la semaine prochaine. »

Elle tiqua. « Kaya » ? La native s’éloignait un peu de lui, reportant son attention sur les cookies alors que son comportement semblait soudainement plus discret et distant. Il grignotait joyeusement, après avoir reçu un texto de son apprentie. Son apprentie. Au féminin. Sans réellement comprendre pourquoi, savoir qu’une femme partageait son espace de travail l’irritait au plus haut point.

« Ta mère est douée pour faire les cookies ! Bien meilleurs que les miens ! »
« Ah ? Elle sera ravie de le savoir. »

Ce sourire faux… Personne n’aurait pu être dupe au point de ne pas s’apercevoir qu’elle n’était pas sincère. En réalité, il s’agissait de sa recette, la sienne, celle qu’elle avait testée et peaufinée pendant des semaines. Et pourtant, elle n’avait aucune envie de lui dire. Aucune envie de lui montrer ce « talent » culinaire, pas maintenant. Irritée par elle-même, Ringo avait baissé la tête. Finissant silencieusement de mettre ses cookies dans le plat, déposant la plaque dans l’évier, elle finit par s’étirer un coup avant de grignoter un biscuit à son tour. Son attention se porta alors sur sa montre.

« Hm… On va devoir filer. Il faut que je fasse un peu de shopping, quand même. Je n’ai rien à me mettre pour ce soir. »

La native se tourna, affichant un léger soupire en coin. Si elle pouvait le laisser croire, elle n’avait en réalité pas la moindre idée derrière la tête. Il fallait bien l’avouer : cette « Kaya » l’avait quelque peu refroidie.

« Allez, filons, avant que « Kaya » ne t’appelle pour Dieu sait quelle urgence. Qui fermera ma robe si t’es occupé avec une autre femme, hein ? »

Elle lui tira la langue, se retournant vers la porte de la cuisine qu’elle quitta avant qu’il ne l’attrape. Se regardant dans le miroir du couloir, elle s’aperçu qu’elle avait oublié une boucle d’oreille dans la salle de bain, plus tôt. Alors, elle embrassa sa mère, lui indiquant leur départ.

« On va filer, mais avant… je vais récupérer un truc là-haut. »

Saki hocha simplement la tête, saluant sa fille, avant de partir vers la cuisine pour emballer quelques douceurs afin qu’ils les emmènent. Face à Nate, elle afficha un large sourire amusée.

« Elle est là-haut, si tu la cherches. »

Lui offrant un clin d’œil malicieux, elle finit par rire doucement en lui tendant les biscuits.

« Je te la confie. Et… Ravie d’avoir fait ta connaissance, Nate. »  

En chantonnant, elle partit à nouveau vaquer à ses affaires dans sa chambre. Ringo n’était pas forcément facile à vivre, mais elle était sûre qu’ils prendraient soin l’un de l’autre. Il était inutile de lui mentir : elle avait bien vu que chacun comptait pour l’autre plus qu’ils ne voulaient se l’avouer. Après plusieurs minutes, la native redescendit les escaliers en remettant la boucle qu’elle avait perdue. Elle passa près de Nate sans dire un mot, et lorsqu’elle le dépassa légèrement, elle en profita pour lui pincer les fesses doucement. Face à sa réaction, elle ne put s’empêcher de rire.

« Bon alors, on y va, Nuts ? »


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 40


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Jeu 31 Aoû 2017 - 14:15

Le beau Nate aurait-il fait une gaffe ? Certainement oui, au vu de l'indifférence soudaine de la jolie blonde. Etait-elle agacée par l'interruption ou par le sujet de celle-ci ? Ses pupilles dorés se posèrent sur ce sourire qu'il savait faux. S'il aimait tout d'elle, il préférait tout de même son sourire habituel, magnifique, radieux, parfois taquin. Le jeune homme observait son amie, le moindre de ses gestes. Peut-être qu'il se faisait simplement des idées, après tout, pourquoi la belle Ringo serait jalouse ? Sans un regard, elle lui signifia qu'il était l'heure de partir pour le shopping. Elle avait eu ce sourire en coin, celui qui signifiait qu'elle avait quelque chose en tête. Qu'attendait-elle de lui ? Et ses paroles, son insistance lorsqu'elle mentionna Kaya ne fit que confirmer ses doutes. Pensait-elle avoir une rivale ?

"Ringo ..."

Elle quitta la pièce avant même qu'il ne puisse la retenir. La main tendue, ses doigts s'étaient refermés dans le vide. Il aurait tant voulu lui dire qu'elle n'avait pas à s'en faire, qu'elle était la seule à faire battre son coeur aussi vite, qu'elle était la seule qu'il désirait, la seule à lui redonner goût à l'amour. Mais quel idiot, il ne pouvait lui dire, il perdrait certainement son respect, son amitié. Il ne savait pas ce que signifiait leur petit dérapage pour la jeune femme, peut-être un simple élan d'affection sur le moment. Lui-même venait seulement de se rendre compte de l'ampleur de ses sentiments.

Il resta planté là, au milieu de la cuisine alors que Saki refit son apparition. Il lui adressa un léger sourire, bien que tracassé par la réaction de sa colocataire. Sun s'était défilée, elle n'avait sûrement pas envie qu'il la rejoigne dans sa chambre et de toute manière, s'il le faisait, il était certain de ne pas pouvoir se contenir. A rêvasser, il dut secouer un peu la tête pour reprendre ses esprits lorsque la brune lui tendit un plat empli de gâteau. Il s'en saisit, un large sourire aux lèvres, heureux de la confiance que cette mère lui accordait.

"Moi de même. Vos cookies sont excellents, vous savez."

Toujours un mot gentil, il ne pouvait s'en empêcher. Bien loin de l'hypocrisie, il était des plus sincères, ce n'était pas son genre de faire des compliments qu'il ne pensait pas. Une fois seul, le jeune brun soupira quelque peu, espérant qu'il arriverait à rattraper le coup avec la native. Il se rendit dans le couloir d'entrée pour l'y attendre, sursautant lorsqu'il sentit une pression sur ses fesses. Surpris, ses joues se teintèrent mais il fut heureux de la voir rire. Le coeur plus léger, il posa une main sur sa joue.

"Tu m'as fait peur, tu sais." Il la regardait un instant avant de lui sourire et la relâcher. "On y va, on doit te trouver la tenue parfaite ! C'est une opinion personnelle, mais je te verrais bien en rouge."

Il lui fit un clin d'oeil. Nate avait ses raisons de le penser, cette petite boîte qui restait bien au chaud dans sa poche, il attendrait un peu pour la lui offrir. Il ouvrit la porte, la laissa sortir la première avec galanterie, et referma la porte derrière lui. Il était content de faire cette sortie avec elle, il pourrait ainsi profiter de ses sourires, de cette douce odeur de parfum qu'elle dégageait et qu'il aimait tant. Mais il n'avait toujours pas dissipé le malentendu concernant Kaya, mais il devait la jouer fine tout de même. Silencieux, il réfléchit quelques instants avant de sourire largement. Attrapant soudainement la main de la belle blonde, il l'attira contre lui, un air malicieux présageant une nouvelle taquinerie.

"Au fait, Sun. Tu as encore tiré la langue ..."

Il avança son visage vers le sien mais ne fit que bifurquer au dernier moment pour la gratifier d'un baiser sur la joue. Satisfait, il se mit à rire en tirant la langue.

"Hm ... Peut-être que tu fais ça uniquement dans le but d'avoir mes faveurs ?"

Glissant une main sur sa nuque, puis dans ses cheveux blonds, il marqua une pause, prenant un air tendre.

"Mais ne t'en fais pas, il n'y a que toi qui puisse en bénéficier, Ringo."

Ah mais qu'avait-il dit ? Parler à coeur ouvert de la sorte, en plein milieu d'une rue. De toute évidence, il avouait implicitement qu'elle était la seule qu'il avait envie d'embrasser, de toucher, de caresser. Il pouvait s'entendre avec n'importe quelle femme, il savait dorénavant que ce ne serait jamais aussi fort que sa jolie Sun. Les joues doucement colorées, il s'écarta d'elle, un peu gêné par ses paroles. Mais bien vite, il se reprit, lui proposant son bras comme un parfait gentleman, gardant les cookies dans son autre main.

"Je serais ravi de fermer toutes les robes que tu essaieras aujourd'hui."

Mais au fond de lui, il appréhendait, car il savait qu'elle serait éblouissante et que d'autres s'en rendraient compte.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 206

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Jeu 31 Aoû 2017 - 19:16

Alors, elle lui avait fait peur ? C’était un peu surprenant, mais elle adorait cette idée. Elle l’avait surpris. Il s’était laissé surprendre. Ah, elle adorait ça. Pour rien au monde elle n’aurait voulu que cela ne change. Rien ne devait bouger entre eux. Car si ça bougeait, elle était presque persuadée que leur relation risquait de se perdre. Et elle ne voulait surtout pas le perdre.

Qu’il donne son avis sur sa tenue l’étonna quelque peu. Du rouge ? Après tout, pourquoi pas. C’était une couleur qu’elle aimait bien. Et puis ça faisait ressortir ses yeux, son teint si clair et ses cheveux si doux. Elle passa près de lui, dépassant le perron et se dirigeant vers le petit portail. Sortir en ville avec lui… C’était bien la première fois que ça n’était pas pour des courses. Et encore… ça avait été plutôt rare qu’ils sortent ensemble. L’idée même de partager ce moment avec lui, ça lui procurait un frisson étrange qui grimpait le long de son échine. Alors qu’elle s’était perdue dans ses pensées, Nate en avait profité pour l’attiré vers lui. Son regard se perdit dans le sien un court instant avant que ses lèvres ne laissent apparaître un léger sourire amusé. Oui, c’était vrai : elle avait encore tiré la langue.

L’idée de recevoir cette punition à chaque fois lui plaisait bien, mais il fallait surtout avouer que ce geste n’était que taquinerie. Ses lèvres s’étaient dangereusement approchées des siennes avant de se poser avec douceur sur sa joue. Zut, raté. Cette fois, elle n’aurait pas la délicatesse d’un de ses baisers. Sa main glissa pourtant sur sa nuque, l’obligeant à soutenir son regard alors qu’il prononçait ces mots qui allaient à ce point la perturber.

Elle était la seule. La native avait arqué un sourcil. La seule ? Vraiment ? Comment un bel homme célibataire, aimable, bien élevé et tellement séducteur pouvait n’avoir qu’une « favorite » ? Ringo voulait le croire. Non, elle le croyait. Mais « Kaya », elle, elle ne la croyait pas. Son regard se porta sur ses joues doucement teintée de rose. Il était gêné ? S’en apercevant, la blonde décida de ne pas toucher un mot sur sa prétendue apprentie pour le reste de la journée. C’était vrai, après tout. Elle l’avait pour elle seule l’espace de quelques heures. Pourquoi diable aurait-elle été chouiner qu’une autre nana lui tournait autour ? Oui tient, pourquoi ? Il n’y avait aucune raison à cela. Ah, Ringo… Décidément, elle était encore perturbée par ce dérapage incontrôlé qui avait eu lieu plus tôt. Simplement, elle avait saisi son bras, posant sa tête sur son épaule.

« Je vais en essayer plein, alors. Je vais t’exploiter jusqu’à ce que tu cauchemardes de fermetures impossibles à fermer ! »

Elle souriait, fière de son idiotie. C’était tout Ringo, ça. Dire des bêtises, simplement. En rire, s’amuser. Elle aimait ces moments de complicité qu’elle pouvait avoir avec lui. Perdue dans ses pensées, elle ne s’était pas rendue compte que sa main avait glissée dans la sienne, cherchant sa chaleur, sa présence. Elle réfléchissait déjà au type de tenue qu’elle pourrait arborer ce soir, alors son attention ne pouvait se porter sur autre chose au même moment.

« Hm… Quelque chose de pas trop court, quand même. Ça serait dommage qu’on m’attaque parce que je suis à tomber ! »

Son sourire se transforma en un rire joyeux, qui donnait envie de rire avec elle. Elle n’était pas narcissique, mais elle adorait l’autodérision. Après une dizaine de minutes de marche, elle les arrêta devant une boutique à l’allure légèrement chic.

« Hm, ici ! C’est ma boutique habituelle, leurs robes sont… magiques. »

Lâchant sa main avec douceur, elle poussa la porte en faisant signe à Nate d’entrer avec elle. Rapidement, elle salua le vendeur à qu’elle embrassa sur la joue, deux fois, avant de lui présenter son colocataire.

« Sato, voici Nate, mon ami. Il est là pour m’aider dans mon choix du jour. »
« Oh Ringo chérie, ça faisait longtemps qu’on ne s’était pas vus ! Un gala, c’est ça ? Prend tout ton temps ma belle ! Ravie te faire ta connaissance, Nate. »

Indiquant l’emplacement de la dernière collection à Ringo, « Sato » s’éclipsa aussi rapidement que la lumière du jour s’évapore dans l’obscurité. Sautillant jusqu’au rayon souhaité, Ringo fit signe à Nate de la suivre. Elle commença à farfouiller dans les robes lorsqu’elle se tourna vers lui pour lui sourire.

« Prépare tes doigts, Nuts. Mon corps va avoir besoin d’eux. »


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 40


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Ven 1 Sep 2017 - 9:08

Nate avait ri, comment aurait-il pu faire autrement ? Elle souriait, elle riait elle aussi, le malentendu semblait être passé. Cauchemarder sur des fermetures éclair ? Impossible. Car puisqu'il passait la journée entière avec elle, il était certain de revoir le visage de sa belle dans ses songes. Et ça, c'était loin d'être un mauvais rêve. Sentir sa main se blottir contre la sienne le surprit, mais il la serra doucement, la gardant bien au chaud. Il la regardait réfléchir, elle était mignonne, il ne pouvait détacher son regard d'elle. Ses pensées lui échappèrent.

"Tu seras à tomber dans toutes les tenues."

Sa sincérité lui faisait parfois défaut, il lui arrivait de parler sans réfléchir. La jolie blonde le perturbait, c'était pire qu'avant. Oui, elle serait à tomber, magnifique même et c'est ce qui inquiétait le bel irlandais. Et si, à l'occasion de ce gala, elle rencontrait quelqu'un ? Non, ça ne le regardait pas, de toute manière, il était certain que ses sentiments n'étaient pas partagés. Ringo était si belle, si intelligente, si ... parfaite, qu'elle pourrait avoir n'importe quel homme. Il était son ami et ne devait souhaiter que son bonheur, même si c'était aux dépens du sien.

Nate resta silencieux tout le long du trajet, pensif, mais surtout se maudissant de ses premiers élans de jalousie à l'idée qu'un autre puisse l'approcher. Ils arrivèrent à destination. Le beau brun levant les yeux vers la vitrine, il prit connaissance du style chic de la boutique. Ce style là allait parfaitement à Sun, elle était assez distinguée pour porter ce type de tenue. Cette fois, il se retint d'ajouter que les robes étaient certainement magiques parce que c'était elle qui les portait. Il ne voulait pas en faire trop, lui laisser sa liberté, ne pas la gêner.

Il rangea les biscuits dans sa sacoche en bandoulière avant d'entrer dans la boutique, saluant poliment le vendeur qui semblait un poil trop familier avec son amie. Mais que pouvait-il faire ? Elle le connaissait de longue date apparemment. Il offrit un sourire un peu crispé au commerçant.

"Ravi aussi."

Rien à voir avec le ton qu'il avait pu prendre avec Saki, même s'il se forçait à être chaleureux. Il ne se reconnaissait pas, ce n'était pas son genre, il devait se reprendre. Ses pupilles d'ambre se posèrent sur Ringo et immédiatement, son sourire devint vrai. Elle semblait heureuse parmi ses rayons et Nate ferait de son mieux pour la conseiller dans ses choix. Il restait discret pendant qu'elle choisissait mais les mots qu'elle eut à son encontre le laissa bouche bée. Se rendait-elle compte du côté ambigu de sa phrase.

"Je ... Mes doigts sont à ta disposition."

Il avait un sourire malicieux, même s'il était bien rare que le jeune homme prononce ce genre de phrase à double sens. Ses doigts et tout son être lui étaient dévoué si elle le souhaitait. Il s'approcha d'elle, commençant à fouiller dans le rayonnage à son tour.

"Je vais t'aider à chercher."


L'une d'elle attira immédiatement son attention, surtout de par sa couleur bordeau profonde. Avec précaution et délicatesse, il attrapa le ceintre afin d'exposer sa trouvaille. Elle était tout simplement bluffante. Longue, fendue au niveau de la cuisse, décolleté à souhait, le dos entièrement brodé de dentelles. Il la tendit à la belle, sans réellement savoir si elle était sa taille, il n'en avait pas connaissance, pas encore en tout cas.

"Celle-ci ... Je suis sûre que tu seras éblouissante dans celle-ci. Et puis, elle n'est pas trop courte, comme tu le voulais." Il retourna pour qu'elle puisse voir le dos avant d'ajouter. "Oh et ... il y a une fermeture au dos, ce sera à mes doigts de jouer ~"

Il agrémenta sa taquinerie en lui tirant la langue. Cet acte pour lequel il la punissait automatiquement, il n'avait pas hésité à le reproduire.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 206

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Lun 4 Sep 2017 - 20:07

Ringo lui offrait un sourire qu’on pouvait qualifier de rayonnant. Ces mots qu’il venait de prononcer… Ils étaient tout sauf innocent. La native avait, bien sûr, des arrières pensées. Comment ne pas en avoir après tout ce qu’il s’était passé aujourd’hui ? Pensive, elle s’était laissée allée à la rêverie face à une robe largement ouverte dans le dos. Pourtant magnifique, elle l’avait reposée sans ménagement. Loin de faire attention au prix de celle-ci, c’était surtout l’absence de fermeture qui la dérangeait. Elle voulait vraiment… vraiment sentir ses mains sur sa peau. Peu importait le moyen. Peu importait le lieu. Peu importait le moment. ~

Nate tira une robe du rayon, lui tendant. Elle l’observa un moment, les yeux pétillants. Alors, la blonde saisit le vêtement et attrapa le poignet de son colocataire qu’elle traina jusque devant les cabines d’essayage. Elle lui fit signe d’attendre sagement sur le sofa, tandis qu’elle se glissait dans le petit espace. Seul un rideau de velours violet les séparait. Un rideau qui ne descendait pas tout à faire jusqu’au sol, mais plutôt jusqu’à mi mollet. Un rideau qui n’était même pas tout à fait fermé.

La jolie blonde venait de retirer son petit pull. Face au miroir, elle fut forcée de constater, à nouveau, que son ami était bel et bien passé par là. La marque au creux de sa poitrine le montrait bien. Souriant doucement, elle passa ses doigts entre ses seins retraçant son parcours du bout des doigts jusqu’à frôler cette partie rougie de sa peau. Elle soupira, avant de finalement retirer ses bottines et son pantalon. Ses yeux d’ambres se posèrent enfin sur la robe qu’elle avait à peine regardée jusque-là. Il l’avait choisie. N’était-ce pas qu’il pensait qu’elle lui irait bien ? Elle l’enfila. Un bras, puis l’autre. Le vêtement était d’un bordeaux profond, long et trainant presque sur le sol, fendu le long de la cuisse, et disposait d’un décolleté dans lequel on aurait pu se noyer… et qui laissait voir à qui le voulait l’affection portée par Nuts.

« N-Nuts ? »

Apparaissant sur le côté, repoussant le rideau, elle s’était présentée, se retournant pour se retrouvée dos à lui, face au miroir, lui montrant la fermeture qui restait à fermer. Le sentant s’approcher, elle avait rassemblé ses cheveux d’un seul côté, le gauche, pour lui laisser l’accès dont il avait besoin.

« Elle est vraiment belle… Tu as de bons goûts, tu sais. »

Le regard de Ringo se perdit sur le miroir alors qu’elle pouvait apercevoir leurs deux silhouettes, si près l’une de l’autre. Un frisson lui parcouru la peau, alors qu’il avait à peine posé les doigts sur la fameuse fermeture, et ses pupilles croisèrent les siennes dans un sourire tendre.


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 40


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Mar 5 Sep 2017 - 20:10

Par ce rideau légèrement ouvert, Nate aurait pu se laisser aller à sa curiosité mais pourtant il ne le fit pas. Il n'était pas un voyeur, beaucoup trop respectueux avec les femmes pour ce type d’écart. Il attendit bien sagement qu’elle enfile sa robe, ne relevant la tête que lorsqu'il entendit son surnom qu'elle seule prononçait. Une apparition… belle, époustouflante. Il ne trouvait pas les mots. Ses pupilles dorées la scrutaient, détaillant ces courbes que la robe mettait si bien en valeur. Cette robe qu'il avait choisi, comme aurait pu le faire un petit ami… La belle lui présentait ensuite son dos, sa peau douce et lisse qu'il avait envie de goûter encore et encore.

Sans un mot, le bel irlandais se releva, s'approchant d’elle alors que délicatement, il se saisit de la fermeture. Son désir d'exploration l’emportant, ses doigts glissèrent sur sa taille, à même la peau. De son autre main, il traça le chemin de sa colonne vertébrale absorbé par la perfection qu'il avait sous les yeux. Il sourit tout en observant le reflet de Ringo.

“Je le sais çà… que j'ai de bons goûts.”

Oh non, il ne se jetait pas de fleurs. Ce n'était qu'un simple sous entendu. Il jugeait avoir de bons goûts car la nymphe qu'il tenait entre ses mains était la plus belle qui soit à ses yeux. Soutenant son regard à travers le miroir, un sourire malicieux sur les lèvres, il vint les déposer au creux de son cou, fermant les yeux pour profiter de sa saveur. La main sur sa taille vint effleurer son dessous alors que l'autre explorait déjà la peau dénudée de sa cuisse, la caressant lentement.

“Elle te va à ravir. A croire qu'elle a été faite pour toi.”

Elle était parfaite, délicieuse. Et une fois de plus, Nate se sentait impuissant face à elle, face à sa beauté, face à son sourire, face aux frissons qu'il lui infligeait. Ses iris vinrent de nouveau observer leurs reflets mais surtout celui de la jolie blonde. Il la dévorait des yeux, de son regard intense et profond. Le raisonnable ne faisait plus partie du vocabulaire de l’européen à cet instant. Ses dents se resserrerent légèrement sur le creux de son épaule alors que ses doigts quittaient l’épiderme pour remonter lentement la fermeture éclair jusqu'à sa limite. Il n'avait pas oublié où ils se trouvaient. Ses lèvres traînerent près de son oreille alors qu'il l’enlacait par derrière. Sa voix n'était plus qu'un souffle.

“Ringo. N’y va pas ce soir. Reste avec moi… Je ne veux pas que d’autres te voient dans cette tenue…”

Cette demande si implicite mais pourtant si facile à comprendre. Il était déjà fou d’elle. Il ne voulait pas qu’un autre l’approche. Il resserra son étreinte, dans un élan possessif. Mais elle n'était pas à lui, et sans doute ne le serait elle jamais. Peut être saurait il la séduire ? La faire succomber ? Elle n'était pas indifférente à sa personne après tout.

Il posa son menton sur son épaule, conscient de son attitude déraisonnable. Mais qui a dit que l'amour était raisonnable ? Nate, tu vas trop loin et tu en es bien conscient. Alors pourquoi te laisser aller ainsi ? Il ferma les yeux, la relâchant doucement.

“J'ai pas le droit de te demander çà. Je sais pas… Ce qui m’a pris.”

Mensonge, pure mensonge. Il le savait parfaitement. Mais comment pourrait il le lui avouer ? Ouvrant sa poche de veste, il en sortit la petite boîte, attrapant sa main pour l’y déposer. Elle lui tournait toujours le dos et c'était mieux ainsi. Qui sait de quoi il aurait été capable à cet instant ? Une fois certain qu’elle avait bien l’écrin en main, il prit la parole.

“Ça vient de ta mère, elle m'a demandé de te l'offrir car elle savait que tu refuserais si c'était elle qui te le donnait.” Il sourit. “Ça ira très bien avec la robe.”

Il se détourna d’elle, reprenant sa place sur le sofa. C'était mieux ainsi, n'est ce pas ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 206

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Jeu 7 Sep 2017 - 21:14

Elle surveillait son regard, ses gestes. Le moindre signe qu’il pouvait lui donner. Elle avait vu cette lueur dans ses yeux lorsqu’elle était apparue face à lui. Ah, Ringo… Pourquoi cherchait-elle à ce point à lui plaire ? Cette robe, il l’avait choisie pour elle. Et la blonde cherchait à lui montrer qu’il avait eu un œil vraiment très prometteur quant à ce choix. Il s’était alors approché d’elle, saisissant la fermeture qu’elle lui avait présentée. Ses doigts… elle les sentit se glisser le long de sa colonne vertébrale. A sa remarque, elle n’avait pu s’empêcher de sourire.

Son regard soutenait le sien. La native ne savait s’en défaire, comme s’il allait disparaître dès que ce contact serait rompu. Elle voyait alors son sourire, lui indiquant qu’il préparait à nouveau quelque chose. Ses lèvres se posèrent dans son cou, lui arrachant un premier frisson qu’elle n’avait su contrôler pendant qu’une de ses mains remontait le long de la cuisse dénudée de la blonde. Elle lui laissait un accès libre, avide de ses caresses. Elle aurait tellement aimé que cela dure toujours. Cette main qui se promenait, s’approchant si près de ses dessous… Elle adorait. Ces frissons, ces moments qu’ils lui procuraient…

Son regard mélangeait douceur, profondeur, intensité. Ses dents se resserraient sur la peau de la blonde. Ses lèvres s’ouvrirent lentement, un gémissement s’en échappant. La fermeture ne tarda pas à être remontée jusqu’en haut ; ses lippes se promenant désormais près de son oreille.

« N’y va pas. Reste avec moi. »

Le cœur de la blonde loupa un battement. Rester… avec lui ? Il était rare, si rare qu’il s’ouvre à ce point à elle. En réalité, ça n’était jamais arrivé jusqu’à aujourd’hui. Surprise qu’il se laisse aller ainsi, elle ouvrit grands les yeux, se lovant dans ses bras qui l’entouraient déjà. Jusqu’à ce qu’il la relâche, bredouillant ce qui ressemblait à des excuses.

Nate venait de déposer un écrin au creux de sa main, lui expliquant que cela venait de sa mère. Saki connaissait bien sa fille, et Ringo n’avait pas pu s’empêcher de sourire. En effet, elle aurait certainement refusé le cadeau qu’elle venait de lui faire au travers de son ami. Pendant qu’elle observait le bijou, son colocataire avait rejoint le sofa à nouveau. Alors, la native avait refermé la boîte, se retournant enfin pour lui faire face.

Elle s’était approchée de lui jusqu’à prendre place près de lui sur le sofa. Elle voulait… elle voulait rester avec lui ce soir. Elle voulait passer plus de temps en sa compagnie la plus charmante. Mais ce soir… elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait pas se permettre de laisser sa mère seule à ce gala. Son regard se posa sur lui, prête à ouvrir la bouche.

« Ringo chérie ? »

Les yeux de la blonde s’ouvrirent sous la surprise. Masato… Elle l’avait oublié. Pourtant, elle n’avait pas envie de s’interrompre. Alors, elle avait saisi sa main, le tirant à l’abri des regards. Il ne devait pas les trouver. Pas maintenant. Et les voilà à présent tous les deux, coincés dans cette étroite cabine d’essayage. Elle ne semblait pas si petite, pourtant, il y avait quelques minutes. Maintenant qu’elle s’en rendait compte, elle était entièrement collée à lui. La position était plus qu’équivoque : son regard soutenait le sien tandis que ses lèvres frôlaient les siennes. L’un de ses mains avait gardé la sienne, l’autre se trouvant collée au mur et servant d’appui. Enfin, son genoux dénudé remontait doucement jusqu’en haut de la cuisse du beau brun. Ringo soutenait son regard. Encore.

« Nate je… Je ne peux pas. Pas ce soir. Je ne peux pas laisser ma mère aller seule à cette soirée. C’est important pour elle… »

Elle lui soufflait doucement, à demie-voix.

« Mais… après ça… je te réserve une journée. Une soirée. Vingt-quatre, quarante-huit heures. Quand tu veux. Où tu veux. »

Elle soupirait, un soupire plaisant, son souffle se mêlant déjà au sien.

« Je ne sais pas te résister. »

Ses doigts se glissèrent entre les siens avec douceur. Ses lèvres… Elles venaient à nouveau de prendre possession de celles de Nate. Le si beau Nate. Après tout, elle ne savait pas lui résister.


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 40


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Dim 10 Sep 2017 - 11:14

Quel idiot. Que venait-il de faire ? Elle n'avait pas répondu à sa requête. Il se faisait des idées, c'était clair. Et il s'en voulait d'être si confiant, il s'en voulait d'y avoir cru ne serait-ce qu'un instant. Et même s'il avait accepté, qu'aurait-il fait ? Il n'aurait pas pu l'empêcher d'aller à cette soirée. C'était son gala et elle ne lui appartenait pas. Nate avait déconné, se laissant emporté par son doux parfum, par sa peau si délicate. Elle l'embrouillait par un simple sourire. Il avait suffi qu'il se rende compte de ses sentiments pour totalement perdre le contrôle devant la jolie Sun. Et finalement, il s'était excusé, lui confiant l'accessoire que sa mère lui avait remis plus tôt avant de reprendre place sur le sofa de la boutique.

Mais alors que le bel irlandais se maudissait silencieusement, sa belle vint s'asseoir à ses côtés. Les joues roses, il n'osa pas lever les yeux vers elle dans l'immédiat. Il avait honte. Mais surtout ... Il avait peur. Peur de s'être laissé emporté dans des désillusions totales. Peur qu'elle ne le refoule. Non, elle ne ferait pas ça, elle était bien trop gentille avec lui pour ça. C'est ça, la douce lui expliquerait avec tact qu'elle ne veut pas de ce type de "relation" avec lui. Et le voilà qu'il se faisait des films, c'était de pire en pire.

Alors que ses pupilles d'ambre vinrent enfin rejoindre les siennes, une voix les interrompit. Il en avait réellement assez d'être stoppé dans les moments importants avec Ringo. Enfin, peut-être lui évitait-il une discussion gênante et compliquée ? Mais alors qu'il s'attendait à voir débarquer le commerçant, il se sentit tirer par la main de son amie. Ne comprenant pas où elle voulait l'emmener, le jeune brun la suivit précipitamment, se retrouvant ni une ni deux dans cette cabine beaucoup trop étroite pour les contenir tous les deux. Enfin pour les tenir tous les deux ... éloignés pour être plus précis.

Bon sang, son corps contre le sien, ses lèvres qui effleuraient déjà les siennes. Et son coeur qui s'emballait comme jamais. Sun ne pourrait pas passer à côté d'un tel brouhaha, c'était certain. Ils étaient si proches qu'il était impossible qu'elle ne s'en rende pas compte. Et ce coeur, il battait pour elle et uniquement pour elle. Nate aurait tant aimé qu'elle le sache, il aurait tant aimé lui dire. Mais à quoi bon, il ne ferait que gâcher cette complicité qu'ils partageaient. Il ne pouvait pas prendre ce risque.

Son regard ne lâchait pas le sien, il avait l'impression que le détourner serait un manque de respect envers elle. Il ne pouvait pas fuir ses yeux qu'il aimait tant bien longtemps. La belle refusait sa demande, lui offrant une explication des plus légitimes. Il se sentait encore plus idiot à cet instant. Comment avait-il pu lui demander ça alors qu'elle y allait pour sa mère ? C'était honteux et égoïste de sa part. Mais, il avait parlé sans réfléchir ... La suite eu don de le surprendre. Elle était d'accord pour lui accorder du temps avant de lui voler doucement ses lèvres, emprisonnant ses doigts des siens.

De sa main libre, il vint caresser sa joue glissant dans sa nuque puis à la naissance de sa poitrine, tout en prolongeant l'échange, y ajoutant sa passion. Doucement, le beau brun la repoussa contre la paroi, inversant les rôles. Ses lèvres quittant les siennes, il lui offrit un sourire charmeur.

"Et moi, je n'ai pas envie de te résister."

Mordillant les lippes de la belle, il les posséda bien vite avec un peu plus de fougue, cherchant sa langue, flattant la peau de sa cuisse dénudée. Il craquait, encore. Il ne savait pas lui résister, tout comme elle, et surtout, il ne le voulait pas. Nate relâcha sa main, prenant son délicat visage entre ses mains.

"Alors, j'attendrai." Il déposa un baiser sur son front avant de s'écarter un peu d'elle. "J'attendrai que tu aies du temps à me consacrer." Lui lançant un regard malicieux, il ajouta : "Mais après ça, tu ne voudras plus me quitter tu sais."

Lui tirant la langue, il lui vola un dernier baiser avant de glisser un doigts vers la marque bien visible qu'il avait apposé. Il réfléchit un instant avant de relever un regard sérieux vers lui.

"Tu veux que je t'arrange ça ? Les gens risquent ... de le voir ... avec cette robe. Ca risque de te gêner, non ?"


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 206

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Sam 16 Sep 2017 - 13:38

Charmeur. Adorable. Irrésistible. S’en était trop pour elle, une fois encore. Elle lui succombait, comme si elle perdait tout contrôle sur elle-même. Il avait inversé les rôles, la poussant contre la paroi froide de cette étroite cabine. Ses lèvres mordillaient les siennes, avant de venir les chercher plus simplement, joignant sa langue à la partie alors que ses mains se promenaient déjà sur sa peau. Sa cuisse dénudée n’était pas laissée en retrait, et sentir ses doigts qui glissaient dessus la faisait frissonner de plus belle. Lorsqu’il s’éloigna, elle passait doucement sa langue sur ses propres lippes, cherchant une dernière fois le goût des siennes. Si douces… Et ce regard malicieux qu’il lui lançait… Elle mourrait d’envie de le croquer.

« Mais après ça, tu ne voudras plus me quitter tu sais. »

Elle n’eut pas le temps de répliquer qu’il lui volait à nouveau un baiser, un doigt glissant dans son décolleté, le regard sérieux.

« Tu veux que je t'arrange ça ? Les gens risquent ... de le voir ... avec cette robe. Ça risque de te gêner, non ? »
« Non. »

Non ? C’était tout ce que tu avais à dire ? Chez Ringo, « non », c’était non. Elle refusait qu’on « arrange ça ». Un léger sourire apparue enfin sur son visage.

« Je vais là-bas uniquement pour faire plaisir à ma mère. Je ne cherche rien d’autre, donc pas besoin de remédier à un problème qui n'en est pas un. »

Elle n’avait pas besoin de ça. Pas maintenant. Pas alors que tout était si confus entre eux. Pas alors qu’elle ne comprenait pas pourquoi elle ne savait pas lui résister au point de lui voler ses lèvres dès qu’elle en avait l’occasion. Ses lèvres s’approchèrent de son oreille, susurrant quelques mots qui se voulaient taquins…

« Je vais l’arborer fièrement. La mettre en valeur. Et lorsqu’on me questionnera, je vanterai ta fougue, ta douceur, la saveur de tes lèvres et la délicatesse de tes mains. »

Les yeux plein de malice, elle lui offrit un sourire innocent. Une gueule d’ange qui cachait un démon pervers et provocateur. Et elle savait… Elle savait qu’elle aurait raison de le faire. Mais elle savait que si elle le faisait, quelqu’un essaierait d’entrer en contact avec le beau vétérinaire ; qu’on essaierait de lui voler son Nuts.

Le visage légèrement rougit, elle s’écarta un peu, se désistant de son emprise avant qu’il ne l’enserre à nouveau et pour de bon. Ils ne devaient pas déraper. Pas maintenant. Ils seraient à nouveau interrompus. Et pour rien au monde elle ne voulait l’être une nouvelle fois. Alors, elle s’était écartée, rouvrant le rideau. Se retournant brièvement, elle lui avait offert un sourire radieux, avant de finalement partir à la recherche de Masato qui l’appelait toujours.

La conversation qu’elle avait eu avec lui, Ringo ne s’en souvenait pas. La native n’avait pas été attentive, cherchant seulement à acheter cette robe qu’il avait choisi pour elle. Elle se souvenait vaguement des compliments de son ami, du sourire qu’il lui avait fait en voyant les traces du passage de Nate sur son corps. « Tu as quelques petites choses à me faire partager, ma chérie ! Mais nous verrons ça une autre fois. » La blonde avait ensuite rejoint Nate à nouveau, qui avait retrouvé sa place sur le canapé. Distraitement, elle s’était désistée de la robe, retrouvant le confort de son pantalon et de son pull.

C’était étrange… Elle avait comme un pincement, là, au fond de son cœur. Comme si elle avait peur que tout ça ne soit qu’un rêve. Imaginaire. Irréel. Alors qu’ils venaient à peine de quitter la boutique, elle plantait ses yeux dans les siens, à la recherche de son regard, cherchant son contact. Elle était comme droguée. Droguée à lui.

« Je… Vais rentrer tard, tu sais. J’essaierai de ne pas faire de bruit en rentrant, je sais que tu bosses demain. »

D’un air nonchalant, elle marchait légèrement devant lui. Se tournant alors, elle lui offrit à nouveau un de ses sourires si enfantins, si grands, si beaux.

« Tu me prépareras des crêpes demain, au p’tit dej’, dit ? »

Elle ne plaisantait pas. Elle voulait ses crêpes. Et tandis qu’ils avançaient à nouveau dans les rues, elle se préparait déjà mentalement à cette soirée qui s’annonçait, elle ne savait pas trop pourquoi, fort étrange.


Ringo te sourit en #84c6b6 :3
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar


Date d'inscription : 12/04/2017
Messages : 40


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   Sam 16 Sep 2017 - 15:13

"Non". Cette réponse méritait d'être clair. Face à une totale incompréhension, Nate ne put pourtant qu'esquisser un sourire. Sans connaitre les raisons, il était tout simplement heureux qu'elle n'ait pas honte de cette marque qu'il avait apposé à sa peau. Il ne parvenait pas à détacher ses pupilles d'ambre des siennes alors que la belle justifiait son refus. Le savoir lui réchauffait le coeur, apaisait ses inquiétudes. Elle était si belle, que d'autres hommes allaient sûrement l'approcher. Un espoir venait de naitre en lui, l'espoir qu'il reste le seul à l'embrasser, le seul à la toucher, le seul à connaître ces petites expressions qu'elle lui avait offertes durant cette journée.

Les mots glissés dans son oreille, le beau brun avait bien du mal à y croire et pourtant ... Devenant soudainement rouge, il écarquilla les yeux, traduisant son étonnement. Elle aimait ces particularités. Elle aimait sa douceur, ses lèvres, ses mains. La surprise passée, un sourire malicieux se dessina sur ses lippes, venant murmurer une réponse à son tour.

"Je ferais en sorte de graver tout ça dans ta mémoire alors ..."

Délicatement, il caressa de son pouce la lèvre inférieure de Ringo, la contemplant de son regard émerveillé. Il était perdu dans ses pensées. Il avait envie de lui voler de nouveau ses lèvres, sa langue, sa peau. Il avait envie de la garder pour lui, contre lui. Il avait envie de tant de choses en observant sa belle amie. Mais alors qu'il rêvassait, alors qu'il n'avait pas agi assez vite, sa douce se dérobait à lui, à son plus grand damn. Nate la regardait s'écarter, ouvrir le rideau. Ce moment était terminé, encore une fois. Mais sa déception s'était bien vite évaporée devant le magnifique sourire qu'elle lui offrait. Et alors qu'elle s'éloignait, il sourit, chuchotant quelques mots pour lui même.

"Ce sourire. Garde le uniquement pour moi. S'il te plait."

Le bel irlandais aurait tant voulu le lui dire, mais sans doute avait-il déjà trop laissé paraitre ses sentiments. La jolie native ne se trouvait déjà plus dans son champ de vision. Soupirant, il sortit enfin de la cabine, se laissant tomber sur le sofa qu'il avait quitté plus tôt. Elle était partie retrouver le commerçant, celui qui la connaissait depuis tant d'années. Et au fond de lui, il en était agacé. Il lui volait de précieuses minutes avec elle. Quoi ? Il en était déjà ce stade là ?

Alors que son amie revenait vers lui, ses yeux se promenaient sur elle, sur cette robe qui lui saillait si bien, sur ces quelques parcelles de peau découverte, sur sa crinière dorée dont il aimait humer le parfum. Ah, Nate. Il ne pouvait déjà plus se passer d'elle. Comment les choses avaient-elles pu évoluer aussi vite dans son coeur ? Sans doute parce qu'il ne faisait que les freiner. Dès son arrivée, il avait été charmé par sa bouille d'ange. Il l'avait trouvée jolie, il était heureux que ce soit elle qui partagerait son appartement. Sans arrière-pensée à ce moment. Et maintenant ...

Il resta silencieux alors qu'il suivait la belle à la caisse afin de régler son achat. Son choix s'était porté sur la seule robe qu'elle avait essayée, celle qu'il lui avait conseillé. Il aurait aimé qu'elle la porte pour lui et pour personne d'autre. Une fois sortie de la boutique, Nate n'ouvrit pas la bouche non plus. Son coeur se serrait à l'idée qu'elle doive le quitter pour ce gala. Mais il ne lui en voulait pas, il comprenait l'importance de celui-ci. Il lui sourit, acquiesçant paisiblement. Mais sa mine se fit plus joyeuse.

"Bien sûr, Sun. Je ferais tout ce que tu voudras. S'il le faut je t'apporterais ça sur un plateau en te réveillant."

Il accéléra un peu le pas pour la rattraper, glissant sa main dans la sienne, l'air de rien. Il posa les yeux sur elle, attendri.

"Surtout, Ringo. Amuse-toi bien à ce gala."

Quant à lui, il l'attendrait. Parce qu'il savait qu'elle tiendrait sa promesse. Il passerait du temps avec elle le moment venu.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar


Masculin Date d'inscription : 07/03/2016
Occupation : Vétérinaire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 206

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]   







Contenu sponsorisé


 

Sème le doute ; amène la tempête. [Nate]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui sème le vent, récolte la tempête [Fubuki]
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Togoria- L'ombre d'un doute
» [TopikaMétéo] La tempête...
» Tempête de Feuilles au pays des merveilles... (LIBRE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Hizumu : Sloping World :: Rues & Ruelles-
TOP