Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
[-18] Powerless [Elena]Auteur
MessageSujet: Re: [-18] Powerless [Elena]   Sam 23 Sep 2017 - 19:53

Elle était bien ici, nichée dans son cou, afin de planquer au mieux ses rougeurs. Ses propres faits et gestes l'intimidaient, elle se sentait honteuse de sa maladresse, mais également de ne pas parvenir à assumer ses initiatives. Et si ... Ca ne plaisait pas à son bien aimé ? Mais le temps qu'elle réfléchisse à ses actes, qu'elle se pose des questions totalement futiles, elle se retrouva à califourchon sur lui. Lui lançant un regard surpris, elle baissa la tête, ses mèches de jais venant dissimuler la couleur de ses joues. Elle sentit le doigts de son beau brun glissait sur sa peau, de sa gorge à son nombril. Elle adorait ça ... Ce moindre contact suffisait enflammer son corps. Elle n'avait jamais ressenti une telle chose avant lui.

La douce le sentit se redresser, coller son corps au sien alors qu'il chassait les mèches gênantes. Le regard qu'elle lui rendit était si doux, si candide. Il voulait qu'elle se laisse aller, mais jusqu'où était-elle capable d'aller ? Elle avait peur, en quelque sorte. Plus les choses avançaient, plus elle s'angoissait à l'idée de faire n'importe quoi. Mais les lippes de son ténébreux lui firent bien vite oublier ses doutes, ses caresses la faisant frémir encore et encore. Elle se laisserait aller, du mieux qu'elle le pourrait.

L'une de ses mains glissa sur sa joue alors que l'autre vint flatter sa nuque. Un léger gémissement se perdit lorsque Shawn s'attarda sur l'extrémité de son sein. C'était ... intime, mais malgré sa réserve, elle ne pouvait nier adorer ça. Il était doux, patient et elle l'admirait tant pour ça. Elle l'aimait de plus en plus, son cher et tendre Shawn. Le baiser fut rompu alors que ses lèvres harcelaient déjà ce cou qu'elle arquait un peu plus. Dans un souffle, elle laissa échapper le prénom de l'élu de son coeur, ce souffle qu'elle ne put retenir.

"Shawn ... Je ... t'aime ..."

Ses bras entourant son cou, elle revint posséder ses lèvres avec douceur, les mordillant par intermittence. Et lentement, elle le repoussa sans lâcher ses lippes, jusqu'à ce qu'il s'allonge sur le dos, jusqu'à ce qu'elle le domine de son propre corps. Par manque de souffle, elle quitta son visage, l'observant de cette lueur profonde et intense. Elle devait se lâcher pour qu'il prenne du plaisir grâce à elle, lui aussi. Un dernier baiser et la belle bifurqua vers son cou, semant plusieurs baisers, doux et légers. Hésitant un instant, elle mit son corps en mouvement pour mieux parcourir le torse du beau brun, son épiderme frôlant le sien, de manière presque frustrante. Sa peau était douce, délicieuse, et la douce poursuivit ce chemin de baisers jusqu'à cette limite qu'elle ne put franchir, le bas de son ventre.

Son embarras fut nettement apparemment alors qu'elle se faisait violence pour ne pas se cacher une nouvelle fois. De ses prunelles innocentes, elle l'observait, analysant ses réactions. Ses initiatives semblaient lui plaire. Elle rapprocha de nouveau ses lèvres des siennes, s'en emparant bien plus passionément qu'à l'accoutumé. La belle américaine avait trouvé une autre méthode pour qu'il ne remarque pas sa gêne, bien plus entreprenante que la précédente.






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: [-18] Powerless [Elena]   Mer 27 Sep 2017 - 21:57

C’était… Doux. Chaud. C’était une sensation que tu n’avais plus connu depuis si longtemps que tu semblais l’avoir oubliée. Cette sensation de bien-être, alors qu’on est avec la personne qu’on aime le plus au monde. Oui, celle-ci. Celle qui vous pousse à dévoiler ô combien vous éprouvez des sentiments forts pour l’autre personne. Celle qui vous pousse dans vos retranchements, qui vous rend les mains moites d’impatience, qui vous brûle dans le bas-ventre. Celle qui vous fait vous sentir vivant et aimé.

Tu laissais ta belle descendre le long de ton corps après qu’elle t’ait fait basculer. D’abord étonné, tu l’avais laissé prendre les rênes. Elle allait à son rythme, c’était ce qui comptait le plus pour toi, alors si elle entamait un mouvement d’elle-même, tu étais d’autant plus heureux. Tu voulais la savoir à l’aise avec toi, auprès de toi. A l’aise avec ton cœur, certes ; mais aussi avec ton corps. Tu savais que ça ne serais pas facile pour elle, puisqu’il s’agissait de sa première fois. Sa toute première fois. Et bon sang… Tu étais tellement heureux d’être celui qui lui offrirait ce moment unique dans une vie. Ce moment qu’on n’oublie pas.

Ta peau frissonnait sous ses baisers tandis qu’elle en profitait pour descendre toujours plus bas. Tu tentais de garder ton calme, de ne pas céder entièrement à tes pulsions. Ah, oui… Cette pulsion qui te donnait pourtant envie de la renverser, de l’embrasser fougueusement et de laisser tes mains et tes lèvres se promener partout sur son corps. Tu adorais déjà tellement la toucher, l’embrasser, entendre ses gémissements et sa respiration qui s’accélérait. Un sourire arborait ton doux visage dont les joues étaient légèrement rougies par la situation. Tu étais définitivement un pervers. Oui, mais un pervers amoureux.

Les lèvres de ta belle vinrent à nouveau trouver les tiennes juste après que ses prunelles t’aient observé longuement, comme si elle t’analysait. Comme si elle cherchait tes réactions. Elle devait être servis, toi qui était en train de mordiller ta lèvre comme elle le ferait habituellement, te faisant violence pour ne pas succomber maintenant. Son baiser était différent. Bien plus passionné, il transmettait des sentiments forts, certainement gardés depuis un moment. Ta main s’approcha de son visage et tu la glissais sur sa nuque, appuyant le baiser en ajoutant ta passion à ce baiser plus que fougueux désormais.

Tu attrapais sa lèvre avec tes dents, la mordillant doucement avant de passer ta langue dessus. Les yeux grands ouverts, tu la regardais avec un air taquin, tes mains descendant à nouveau sur son corps nu. Tu passais sur ses flans, ses cotes, ses hanches. Remontant son échine, croisant ses épaules. Alors, tu la fais basculer lentement sur le côté, t’avançant vers elle. Tes lèvres imitent les siennes, parcourant sa peau de haut en bas, jusqu’à toucher la limite de son bas ventre. Puis, tu remontes d’un coup de langue jusqu’à sa poitrine sur laquelle tu t’attardes à nouveau. Une de tes mains se balade encore sur sa peau alors que tu prends appuies sur l’autre pour ne pas être un poids pour elle. La baladeuse se lance à la conquête de ses cuisses, venant se glisser sur l’intérieur de celle-ci au moment même où ta langue prend en otage l’extrémité de son sein.

Tu la sens… Tu la sens haleter. Tu t’appliques. Tu es prudent, de peur de lui faire mal d’une quelconque manière. Parce que tu l’aimes. Tu l’aimes déjà tellement, ton Elena.


Je te tire la langue en #2F4F4F !
avatar


Date d'inscription : 07/07/2015
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Powerless [Elena]   Jeu 28 Sep 2017 - 20:43

Cette succession de nouveautés pour elle en devenait presque enivrante. Elle ressentait cette envie d'aller plus loin avec lui. Il lui avait offert son premier rendez-vous, son premier baiser, ses premières caresses et désormais il la guidait dans cette première fois qu'elle avait tant appréhendée. Pourtant, cette première fois n'était aussi effrayante qu'elle l'imaginait. Peut être était-ce parce qu’elle avait choisi la bonne personne ? Qu’elle avait attendu après l’homme qui lui faisait chavirer le cœur ? Shawn était cet homme en question, celui qu'elle avait choisi pour ses premiers émois amoureux. Et la belle a la crinière d’ébène ne pouvait rêver d’un meilleur choix. Si doux, si patient, si attentif à la jolie brune, il était parfait pour elle comme s'il avait été créé selon ses propres idéaux. Et elle, Elena, voulait être l’idéale de l'élu de son cœur. Était elle seulement à la hauteur pour l'être ?

Après avoir parcouru et goûté la peau de son bien aimé, elle avait croisé son regard, lui exposant ses rougeurs, similaires à celles parant ce visage si doux qu'elle observait. Elle avait bien vu son regard, son sourire et cette lèvre qu'il mordillait. Son cœur avait loupé un battement tant elle l’avait trouvé craquant. C’était donc çà, l'effet qu'elle lui faisait avec sa petite manie ?

Elena n'avait pas pu résister plus longtemps, créant par la même occasion une diversion à cette pointe de gêne qui s'était lue dans ses iris d’océan. Dès que ses lippes touchèrent les siennes, elle voulut une nouvelle fois le surprendre, non par son extrême douceur habituelle mais plutôt par cette passion que lui seule lui inspirait. Et quel bonheur de sentir sa main sur sa nuque alors que son beau brun répondait avec autant de fougue. Un sourire incontrôlé vint troubler le sérieux de ce baiser alors que sa lèvre inférieure fut prisonnière des dents de son aimé.

Ce regard taquin, elle aimait le contempler. Elle se permit même de s'y perdre un instant alors qu'elle venait doucement toucher le bout de son nez avec le sien. Elle était amoureuse, tellement, à la folie. Et son coeur aussi le traduisait bien, de par ces battements qui ne cessaient plus depuis qu'ils s'étaient avoués leur amour. Sa main se logeant sur sa joue, la jeune femme ferma les yeux alors qu'elle frissonnait sous les caresses de son beau ténébreux.

Elle ne les ouvrit que lorsqu'elle se sentit basculer sur le dos, par une légère impulsion de son aimé. Ses pupilles d'azur l'observait toujours alors qu'elle lui souriait comme jamais, se mordillant la lèvre en toute connaissance de cause cette fois. Elle connaissait l'un de ses atouts et avait décidé de s'en servir quelque peu. Sans doute ne ferait-elle pas la maligne très longtemps. Et ce moment était déjà venu puisque les lippes parcourant son corps la firent rougir, frissonner un peu plus. C'était si doux, si plaisant. Cette fois, elle tortura sa lèvre d'instinct, fermant de nouveau les yeux, ayant compris que cela ne faisait qu'amplifier les sensations qu'il lui procurait.

Cette main au creux de ses cuisses, cette langue à l'extrémité de son sein ne faisait qu'embraser un peu plus son corps. Le feu lui montait un peu plus aux joues alors qu'elle ouvrait un oeil afin d'observer les faits et gestes de son amant. Hésitante, mais surtout haletante, ses fines phalanges vinrent trouver la tignasse de jais du Suijin. Elle tréssaillit en sentant les doigts de celui-ci s'approchait de cet endroit intime encore inexploré. C'était indescriptible. Au point que la belle brune voulait en réclamer un peu plus, sans pourtant l'oser.

"Shawn ... Je ... J'ai chaud ..."

Son beau Shawn avait rempli sa mission de réchauffage à la perfection. Et elle ne voulait en aucun cas qu'il ne se stoppe. Elle posa ses yeux sur lui, son regard de braise, mais tellement innocent.

"En ... Encore un baiser ... S'il te plait ..."

C'était tout ce qu'elle avait réussi à prononcer avant de rougir de plus belle et détourner le regard. Lentement, elle écarta un peu les cuisses, comme pour lui laisser un peu plus de place, comme pour lui faire comprendre ce dont elle avait envie, sans parvenir à l'exprimer par les mots.






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: [-18] Powerless [Elena]   Sam 14 Oct 2017 - 15:33

Elena devenait capricieuse, gourmande… Envieuse. Tu pouvais le lire dans son regard, dans ses gestes, dans son souffle. Si la belle commençait à profiter de la situation, elle haletait assez pour attirer ton attention. Si belle dans sa tenue d’Eve, si merveilleuse avec ses cheveux humides et son souffle court, ses pupilles brillantes et sa bouille rougie par la situation. Tu ne serais déjà pas en train de le faire, tu l’aurais croquée dans plus attendre. Mais tu n’avais pas attendu de voir cette partie d’elle pour agir. Tu n’avais pas attendu, et tu ne le regrettais pas.

Car la gourmandise de la belle s’exprimait doucement, avec toute la timidité dont elle seule avait le secret. Cette timidité si mignonne, si douce. Elle te faisait craquer… Elle te faisait fondre, complètement. Et ce n’était pas pour te déplaire. Toi aussi, tu en profitais. Tu profitais d’elle, de son corps, de ses réactions. Tu te nourrissais même de ses réactions si innocentes. Bien que tu n’avais pas douté d’elle un seul instant, tu ne pouvais qu’être conforté dans l’idée que tu étais bien le premier. Le premier, celui qu’on n’oublie pas. Celui qui vous hante. Souvent, celui qu’on veut surpasser… Qu’on veut comme oublier, par son incapacité. Mais toi, tu étais décidé à ne pas être celui-ci. Tu voulais être un premier duquel elle garderait un merveilleux souvenir. Le premier… Mais au fond de toi, tu espérais également être le dernier. Trop tôt pour le dire, diront certains. Oui, ils ont sans nul doute raison. Mais tu te plaisais dans l’idée que cette belle demoiselle sur laquelle tu avais flashé et charmé sans ménagement accepterait de te garder auprès d’elle toute sa vie.

Tu levais doucement la tête vers elle lorsque ses mains rejoignirent tes cheveux. Le regard doux, tu le regardais avec amour. Un amour profond, sincère. Un amour inédit, que tu étais prêt à vivre jusqu’au bout. Un léger sourire apparu sur tes lèvres lorsqu’elle t’appelait, prononçait ton nom, pour te dire à quel point elle avait chaud. Oui… toi aussi, tu étais tout sauf en proie au froid. La chaleur qui se dégageait de son corps venait prendre le tient, te mordait, t’enfermait. Et alors que tu laissais son corps respirer, que tes lèvres lâchaient sa peau, elle te réclama pour la première fois. Pour la première fois, elle s’était laissée allée à la gourmandise du moment… Un baiser. Encore un. Pour to plus grand plaisir. Elle avait rougi, tu l’avais vu, bien sûr, même si elle tentait de se cacher. Elle te faisait sourire, elle était tellement… adorable ! Tu fus plus surpris de la sentir se détendre doucement, te laisser un accès plus large pour l’explorer à nouveau. A nouveau… et à des endroits que tu avais jusque-là épargnés.

Répondant à sa demande, tu étais remonté vers elle, l’embrassant de plus belle jusqu’à trouver ses lèvres. Tu partageais avec elle un baiser qui se voulait à la fois tendre et amoureux ; fougueux mais délicat. Si enflammé… Si possessif. Si exclusif. Tu refusais de la lâcher, tes doigts reprenant leur route vers ces lieux qu’ils ne connaissaient pas. Se glissant lentement le long de ses cuisses, jusqu’à trouver son intimité qu’ils découvraient pour la première fois. D’abord, par des caresses douces, presque timides. Tu cherchais à la mettre en confiance, alors que c’était pourtant elle qui t’y avait incité. Et puis, tu t’étais attardé un peu plus sur les parties les plus sensibles, à la recherche de réactions de sa part… Qui ne se feraient certainement pas tarder. Tu ne relâchais ses lèvres qu’un court instant pour reprendre ton souffle avant de les prendre encore, encore une fois, avant de les glisser dans son cou pour la mordiller gentiment. Ton souffle aussi se faisait déjà plus court, et résonnait tout près de son oreille comme un signe distinctif de ton amour pour elle.


Je te tire la langue en #2F4F4F !
avatar


Date d'inscription : 07/07/2015
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Powerless [Elena]   Dim 15 Oct 2017 - 19:55

Une douce étreinte, une chaleur à en couper le souffle, un désir inédit pour la belle à la crinière d'ébène. Et tout ceci, elle le partageait avec l'élu de son coeur, le seul, l'unique. Elle ne pouvait résister à son regard d'émeraude qu'elle trouvait si magnifique, surtout animé par cette lueur d'amour qu'elle y décelait. Ces lèvres parcourant sa peau la faisait frissonner toujours un peu plus alors que ses joues restaient parées du rouge de sa réserve, mais également de ses envies devenant brûlante. Elle semblait avoir dépassé cette peur de l'inconnu, guidée par celui qui était dorénavant son aimé, mais également son premier amant.

Elena lui offrit un léger sourire avant qu'il ne scelle ses lèvres aux siennes dans un échange mêlant tendresse et fougue. L'extrémité de ses doigts vinrent caresser sa joue alors qu'elle s'appliquait dans ce baiser qu'elle avait d'elle-même réclamé. Une petite fierté pour la jeune femme timide qu'elle était. La douceur de Shawn l'impressionnait, la faisait chavirer, de là à y perdre pied. Les yeux clos, elle profitait de la saveur de ses lippes tandis qu'elle découvrait une toute autre sensation, celle des caresses de son beau brun explorant désormais son intimité.

A travers ce baiser fiévreux, elle laissa échapper un gémissement étouffé. Encore un, pour lui, rien que pour lui. D'instinct, plus par volonté, elle avait un instant resserrer ses cuisses avant de les détendre de nouveau. Cette chaleur qui montait en elle, la belle américaine savait bien ce qu'elle signifiait. Elle le désirait, avec une ardeur qu'elle n'osait dévoiler. Ses doigts qui parcouraient jusque là le visage doux de son amant, prirent le chemin de ses cheveux encore humides, apportant un peu de fraicheur.

Il quitta ses lèvres et la douce lui dévoila ce regard d'azur de plus en plus envieux, une expression qu'elle n'avait jamais montrée à personne et qu'elle n'avait d'ailleurs jamais eue de toute sa vie. Elle s'était habituée à la présence de ses doigts en cet endroit pourtant si intime. Un second baiser, tout aussi avide avant qu'elle ne frémisse un peu plus lorsqu'il bifurqua vers son cou qu'elle arqua sans attendre. Son souffle de plus en plus court, elle ne parvenait pas à retenir ses éclats de voix encore légers, qu'elle n'avait pas l'assurance d'amplifier.

Ses phalanges se resserrèrent sur la nuque du jeune homme. Elle voulait qu'il reste près d'elle, contre elle et même sur elle. Elle voulait qu'il l'embrasse, qu'il la touche, encore et encore, de plus en plus. Elle sourit, satisfaite de sentir ce souffle si court près de son oreille. Son Shawn était certainement dans le même état qu'elle, bien qu'elle avait conscience qu'il se freinait certainement, pour ne pas aller trop vite, pour ne pas la brusquer. Elle vint déposer un doux baiser dans ses cheveux qui vinrent lui châtouiller agréablement le visage alors qu'elle lui murmurait quelques mots.

"Reste toujours près de moi ... S'il te plait."

Elle émettait un nouveau souhait, bien plus profond que le précédent, comme une promesse d'éternité. Peut-être était-ce un peu tôt, mais elle avait ressenti le besoin de lui exprimer en cet instant si particulier. Etouffant un nouveau gémissement en se mordant la lèvre, elle vint se nicher à son tour dans son cou, pour humer son parfum, pour apprécier sa chaleur, embrassant sa peau. Elle se cachait, de nouveau. Mais c'était le seul moyen qu'elle avait trouvé afin de lui exposer ses envies.

"Shawn ... Moi aussi je veux ... te faire plaisir. Comment ..."

Laissant sa phrase en suspens, la douce tortura délicatement la peau de son aimé, la croquant légèrement. Ses mains glissèrent dans son dos, revenant sur ses côtes. Elle adorait parcourir ce corps et ces lippes qu'elle venait reprendre avec fougue dans ce laisser aller ... Puis ses doigts rejoignirent son torse avant qu'ils ne descendent un peu plus plus. Mais à l'effleurement de la virilité du beau brun, la belle à la crinière d'ébène sembla perdre ses moyens, ce peu d'assurance qu'elle avait acquis. Sous l'effet de surprise, elle rompit l'échange, l'observant un instant en piquant véritable fard pour finir par se nicher sous un oreiller.

Elle sentait encore son coeur s'agiter, elle sentait encore cette peau brûlante contre la sienne, elle sentait encore cette envie qui la tiraillait toute entière ... Mais elle venait certainement de tout gâcher. Fermant les yeux malgré le fait qu'elle n'y voyait déjà plus rien, elle se mordit la lèvre, soufflant ces mots étouffés par le coussin.

"Pardon ..."

Mais elle ne voulait pourtant pas que ce moment prenne fin maintenant.






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: [-18] Powerless [Elena]   Lun 23 Oct 2017 - 13:00

« Reste toujours près de moi ... S'il te plait. »

Comme si tu pouvais la quitter. Comme si c’était possible. Comme si tu pourrais un jour… En fait, personne n’en savait rien. Qui pouvait savoir s’il allait terminer sa vie avec une personne ? Qui pouvait se l’imaginer ? Qui pouvait en être certain ? Personne. Absolument personne. Pas même ces pseudo devins qui peuplaient les fêtes foraines. Personne ne savait prédire le futur. C’était la raison principale qui poussait à profiter du présent. Seul le présent compte, car avant d’être passé, le passé est présent. Mais le présent n’est jamais futur… Le futur devient présent, mais à part en conjugaison, le futur n’était rien.

Ça sonnait comme une promesse. Elle te faisait vœux d’éternité… Bien que tu pensais qu’il était encore un peu tôt pour une demande en mariage, l’idée même de rester avec elle jour après jour était loin de te déplaire. Souriant, tu t’apprêtais à lui répondre lorsque tu entendis ce gémissement qu’elle essayait encore d’étouffer. C’était tellement mignon… Tellement craquant. Elle s’était nichée dans ton cou, embrassant ta peau si chaude, se cachant comme si c’était une honte de montrer combien elle aimait ces gestes.

« Shawn ... Moi aussi je veux ... te faire plaisir. Comment ... »

Comment ? Sa question, laissée en suspens, t’intriguait. Tu serrais les dents doucement lorsque les siennes venaient enserrer ta peau. Ses mains glissèrent dans ton dos, sur ton torse, alors que ses lippes venaient reprendre les tiennes avec envie. Et ses doigts glissaient, encore et encore, jusqu’à se retrouver à effleurer cette partie de toi loin d’être en sommeil. Cette partie qui ne semblait pas prête à retourner en sommeil, également… Tu aurais pu en rougir. Rougir de ce geste que tu n’attendais pas. Mais ta belle l’avait fait à ta place. Gênée de sa propre attaque surprise, elle avait rompu l’échange et s’était cachée la tête sous l’oreiller.

D’abord surpris, tu restais interdit un moment. Puis, le murmure de son « pardon » te fit sourire de plus belle. Amusé, tu glissais tes doigts sur ses courbes que tu voyais à la perfection vu sa position. Tu rigolais, avant de venir poser tes lèvres sur ses hanches, remontant sur ses flans.

« Elena…~ »

Une voix mielleuse, des gestes simples mais habiles et tendres. Tu sentais déjà ses frissons sous tes lippes baladeuses. Tu arrivais près de ses épaules, alors tes mains avaient quitté sa peau pour saisir l’oreiller et le soulever… Ou pas, finalement. Tu glissais ta tête en face de la sienne, vous emprisonnant tous les deux dans l’obscurité du coussin si doux. Un large sourire enfantin sur le visage, tu caressais son visage du bout des doigts.

« Ma belle… Fais-moi confiance, n’ai pas peur… »

Tu l’embrassais sur le nez, attrapant une de ses mains. Tu souriais toujours, alors que tu amenais ta belle à se promener sur ta peau, commençant par le torse, puis descendant sur les flancs, les hanches. Tu ne la lâchais pas du regard, bien qu’il fût difficile de s’en rendre compte dans l’obscurité. Dans ton parcourt, tu prenais soin d’éviter cette partie de ton anatomie qui semblait l’embêter. Lorsque vous eurent atteint les fesses, le haut des cuisses, tu relâchais sa main pour venir poser la tienne sur sa peau, à peu près au même endroit où tu avais laissé la sienne sur ta chaire. Et tes doigts remontaient le long de son corps, tu frôlais sa peau pour la faire frissonner. Tu frôlais sa peau… ses hanches, son ventre, sa poitrine. Tu t’approchais, saisissant ses lèvres un instant.

« Je t’appartiens, ma jolie. Tu peux faire de moi ce que tu veux. Toucher où tu veux. Eviter ce que tu veux. Rien ne m’empêchera de t’aimer. »

De toute façon, l’ayant effleuré, elle avait bien dû se rendre compte du désir que tu éprouvais pour elle. Tu passais ses doigts entre les siens, la tirant vers toi en rigolant. Tu la serrais contre toi, caressait ses cheveux, sa nuque, ses épaules. Tu mourrais d’envie de la croquer, bien décidé à la faire succomber réellement. Alors, tu reprenais ton œuvre, tes doigts retrouvaient l’intimité de la belle. Tes gestes étaient plus rapides, plus ciblés. Tu souriais.

« J’ai envie de te croquer… »

Et comme si c’était normal, tu saisissais sa lèvre entre tes dents avant de vraiment l’embrasser.


Je te tire la langue en #2F4F4F !
avatar


Date d'inscription : 07/07/2015
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Powerless [Elena]   Mer 25 Oct 2017 - 7:11

Il faisait si noir, sous cet oreiller. Pourquoi avait-il fallu qu'elle se cache ainsi ? Son beau brun allait certainement la détestait pour ça ... Les secondes passaient sans qu'il ne dise un mot, le coeur de la belle à la crinière d'ébène se serrant sous ce silence pesant. Que verrait-elle si elle émergeait de sa cachette ? Un regard déçu ? Une mine abattue ? Un soupçon de colère ou de frustration ? D'instinct, elle ferma les paupières. Car elle ne voulait pas voir une telle expression sur son visage lorsqu'il retirerait le coussin. Dans ses pupilles fascinantes, elle ne voulait y voir que l'amour qu'il lui portait, sa tendresse, cet éclat qu'elle ne lui avait encore jamais vu avant ce soir.

La caresse inattendue de ses doigts la fit frissonner, se cambrer légèrement alors qu'elle torturait encore sa lèvre inférieure. La douceur qui vint flatter ses hanches la fit soupirer d'aise, sans qu'elle ne puisse se retenir. Elena le savait, elle sentait les lippes son cher et tendre qui se baladaient sur son corps. Elle adorait ça, tellement. Et cette voix ... Si douce, si sexy, qu'il n'avait que pour elle. Elle était soulagée de l'entendre, comprenant qu'il était bien loin de lui en vouloir pour cet élan de réserve. Le contact de ses lèvres paraissait brûlant, si agréable alors que la jolie brune triturait les draps de ses doigts.

Shawn vint la rejoindre. Elle n'eut qu'un léger instant d'éclairci pour déceler ce sourire enfantin, ce doux regard. Son coeur en avait fait un bond tant elle le trouvait beau alors que son propre visage s'illuminait sous ses phalanges, abandonnant son expression confuse. Loin de la bouder, le beau brun cherchait à la rassurer. Et il y parvint par ces simples mots, par ce simple baiser sur le nez qui la fit sourire de plus belle. Elle l'aimait déjà tellement son Shawn ...

La belle à la crinière d'ébène se laissa guider sur cet épiderme qu'elle aimait déjà parcourir. Cette douceur, cette chaleur, dont elle ne se lassait pas. Là, dans l'obscurité totale, à sentir son souffle court, à imaginer son regard, son sourire, la sensation ne paraissait que meilleure. Traçant un chemin sur le corps parfait de son amant, elle s'interrogeait sur la destination suivante de ses phalanges, rosissant un peu en atteignant le bas de son corps. C'était si agréable au toucher pourtant ... Et ce fut à son tour ensuite. Elle en frémissait, profitant de ce trop court baiser.

Son aimé lui appartenait, Elena était ravie de l'entendre de sa bouche. Sa main toujours logée sur la cuisse de son amant, elle la caressa timidement de son pouce avant de remontant sa paume sur ses fesses, découvrant à quel point cette partie pouvait la faire fantasmer. Le rouge aux joues, elle se rendit compte de ses pensées profondes que seul celui qu'elle aimait lui inspirait. Elle bifurqua, glissa un peu pour venir découvrir l'aine, évitant encore cette partie qui l'intimidait.

Les doigts entrelacés aux siens, elle profitait de son étreinte, définitivement rassurée Définitivement sous le charme de ce bel européen. Jusqu'à ce qu'elle poussa un nouveau gémissement en le sentant reprendre là où il s'était arrêté. Et elle, elle continuait de se promener entre ses fesses, ses cuisses et cet endroit si proche de la virilité de son bien aimé. Son coeur battait à un rythme fou, elle se cambrait, gémissait, se crispait, se contractait sous ce plaisir qu'il lui offrait, se sentant de plus en plus étrange, de plus en plus brûlante. Tout de lui semblait l'enflammait, surtout ces mots, surtout ce baiser qu'elle prolongea sans l'ombre d'une hésitation, y mêlant sa langue.

Elena voulait lui montrait qu'elle était capable de passion, de fougue. Sa main remontant le long du corps de son beau brun, elle vint se loger sur sa nuque, repoussant l'oreiller qui retomba mollement sur le côté, les libérant de cette totale obscurité. Elle s'appliquait dans cet échange, dans ce ballet tendre, amoureux, jusqu'à ce que l'air lui manque. La jolie brune lui sourit, deposant un baiser au coin de ses lèvres avant de venir taquiner sa joue.

"Je t'aime ..."

Ses lippes remontèrent jusqu'à son oreille qu'elle mordilla légèrement, avec envie. Quelques soupirs d'aise, quelques gémissements s'échappaient encore.

"Moi aussi ... Je suis toute à toi ... Je ... te veux, Shawn."

Elle inspira profondément pour se donner du courage, avant de venir poser son front contre le sien, l'observer timidement, glissant un doigt le long de sa colonne vertébrale. Elle apposa lentement ses lèvres aux siennes, les scellant d'un nouveau baiser avant de lui murmurer ces mots qu'elle savait déclencheur de la suite.

"Ne te retiens plus ... Croque-moi ... Je n'ai pas peur ..."






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: [-18] Powerless [Elena]   Jeu 2 Nov 2017 - 17:15

Tu avais ce… ce sourire sadique. Un sadisme particulier. Un sadisme amoureux. Tu souriais à ses mains qui se promenaient sur ta peau. Tu frissonnais à ses mouvements. Ton corps entier résonnait à ses caresses. Ton cœur ne cessait de s’affoler. Ô, Dieu, que tu l’aimais cette fille. Elle te mettait hors de toi. D’une bonne façon, bien sûr. Elle te rendait hors de toi, et tu adorais ça.

Tu la sentais se cambrer, fondre sous tes caresses. Elle venait de repousser l’oreiller d’un coup de main habile. Ce baiser si tendre et si langoureux pourtant. Ô, Elena. Toi aussi, tu l’aimais. Toi aussi, tu la voulais toute entière. Toi aussi, tu voulais qu’elle s’offre totalement à toi. Mais tu voulais surtout ne pas la brusquer… Bien que tes gestes semblaient parfois contredire des paroles. Tu étais heureux, mais tu voulais surtout la rendre heureuse, elle. Tu voulais qu’elle se sente bien, qu’elle se sente aimée.

Mais elle n’avait pas peur. Elle n’avait pas peur et elle te sommait à présent de la croquer. Tu ouvrais de grands yeux. Des yeux immenses, étonnés, mais qui montraient que tu attendais cette réponse à ton envie. Ses soupires, ses gémissements… Tout chez elle te rendait dingue. Tout, absolument tout. De son sourire à l’odeur de ses cheveux. De ses yeux profonds à cette manie qu’elle avait de mordiller ses lèvres pour te faire craquer. Oui… Tout était bon chez elle. Et tu ne te faisais pas prier pour venir la goûter à nouveau.

Tes lèvres se positionnèrent dans son cou que tu mordillais. Tu la marquais, en profitant pour t’imprégner de son odeur à nouveau. Tu étais comme drogué. Drogué à elle… Bon sang, comment était-il possible que tu ais tenu aussi longtemps ? Comment as-tu pu rester loin d’elle alors que tu l’aimes tellement ? Ta langue jouait de son oreille, remontant sur son visage que tu embrassais. La couvrant de baiser, tu passais au-dessus d’elle. Tes doigts passaient sur ses courbes une nouvelle fois. Tu caressais sa peau de haut en bas, passant sur le ventre et sur la poitrine. Ton regard se perdit dans le sien. Un regard tendre, rassurant. Un regard que tu voulais n’offrir qu’à elle dès à présent. Un regard qu’elle serait la seule à voir. Alors, doucement, tu t’approchais d’elle. Caressant son visage, tu lui prenais un baiser pendant que tu prenais place en elle. Une délicatesse sans pareille, afin de ne pas la blesser. Tu refusais de lui faire mal, de peur de la dégoûter à cause de la douleur que la première fois pouvait engendrer. Poussant un soupire, tu relâchais ses lèvres et lui offrait ce sourire dont tu avais le secret. Ce sourire à tomber, si craquant… Comme elle. Si craquante.

« Surtout… dit moi. Dit-moi si quelque chose ne va pas. »

Lentement, tu commençais à bouger. Des mouvements courts, et délicats. Mais petit à petit, tu accélérais, prenant toujours gare à ne pas lui faire de mal. Et tu la couvrais de baisers, entre deux soupires de plaisir. Un sourire niais persistait sur tes lèvres, lui montrant ô combien tu étais heureux à cet instant précis et ô combien tu pouvais l’aimer.


Je te tire la langue en #2F4F4F !
avatar


Date d'inscription : 07/07/2015
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Powerless [Elena]   Dim 5 Nov 2017 - 19:43

Il était si doux, si tendre, si amoureux. Comment pourrait-elle se refuser à lui ? Comment pourrait-elle résister à ces regards qu'il lui lançait. Cet homme qu'elle avait sous les yeux était pour elle un véritable trésor. Son trésor à elle et à personne d'autre. Elle se voyait encore dans ses bras, lors de cette sortie à la patinoire, alors qu'ils échangeaient leur premier baiser. Aucun d'eux n'avait osé se déclarer, de peur que leurs sentiments ne soient pas réciproques. Elena se remémorait ces souvenirs auquels elle s'était accrochée pour se donner un peu d'espoir. Un moment d'exception passé ensemble, des baisers volés, tendres et passionnées, des étreintes, des émotions. Toutes ces petites choses qui comptaient tellement pour la jolie fleur bleue, qui avaient été le déclencheur de l'amour qu'elle éprouvait en ce jour pour lui.

La belle à la crinière d'ébène n'aurait pu rêver mieux pour toutes ces premières fois à côté desquelles elle était passée jusqu'à ce qu'elle rencontre le beau ténébreux. Elle se voyait encore sous ce saule, à l'écouter, à l'observer, à l'encourager dans sa quête de retrouver son premier amour. Et dorénavant, ce premier amour, elle ferait tout pour le lui faire oublier, si ce n'était pas déjà fait. Oui, entre temps, la douce était devenue égoïste, à vouloir le garder pour elle seule, pour toujours. Pourquoi n'aurait-elle pas ce droit d'espérer ? Ce droit de faire confiance en cette fraiche idylle ? Elle voulait croire en elle. En lui. En eux. Tout simplement.

Pourquoi attendre, alors que son corps ne réclamait plus que celui de son amant ? Pourquoi devrait-elle écouter ses angoisses qui ne l'avaient que trop freinée jusqu'à maintenant ? Elle lui avait dit, de ne plus se retenir. Elle lui avait dit, qu'elle n'avait pas peur. Seulement si c'était lui. Uniquement lui, son doux Shawn. Et même à cet instant où toutes les barrières de la jolie brune cédèrent, le beau brun ne se précipita guère, prenant le temps de la faire frissonner un peu plus, de la rendre un peu plus avide de ses caresses, de ses baisers, de lui tout entier.

Lorsqu'il revint vers elle, prenant la place dominante, Elena ne put que soutenir son regard, afin de s'y perdre, afin de se rassurer. Pour faire disparaitre cette ombre d'angoisse qui planait encore en elle. Son coeur était sur le point d'exploser. La main légèrement tremblante, sa paume vint se loger sur la joue de son bien aimé au moment leurs lippes se scellèrent une nouvelle fois, au moment où, elle ressentait cette intrusion en elle. Une douce intrusion qui la fit rougir comme jamais, qui fit trembler un peu ses jambes. Une fois ses lèvres libérées, son souffle devint infiniment plus court alors que la peur s'emparait quelque peu d'elle, la peur de la douleur imminente.

Mais ce sourire qu'il lui offrait, suffit à faire envoler cette crainte comme neige fondant au soleil. Ce sourire si doux, si magnifique. Celui qu'elle aimait tant. S'accrochant à ces iris d'émeraude, elle acquiesça un peu nerveusement tout en caressant sa joue. La belle à la chevelure d'onyx vint se nicher dans le cou de son amant aux premiers mouvements. Doux, lents, mais pourtant douloureux. Elle savait que ce ne serait que passager, temporaire. Elle ne voulait pas qu'il se sente coupable de cette souffrance inévitable.

Son coeur s'activait un peu plus alors qu'elle déposait quelques baisers dans le cou de son aimé. Ses soupirs d'aise, elle les savourait, signe qu'il se sentait bien avec elle. Et peu à peu, la douleur laissa place au plaisir promis. Ses doigts glissaient sur le torse de son amant alors qu'elle croisait ses jambes autour des siennes, profitant de cette sensation inédite qu'il lui procurait. Mordillant son oreille, elle y chuchota quelques mots.

"Shawn ... Je ... t'aime ... C'est bon ..."


Le teint cramoisi, elle vint trouver son regard tout en torturant sa lèvre inférieure de manière aguicheuse avant de lui sourire, un sourire qu'elle voulait tendre, énamouré et reprendre ses lèvres dans un baiser fiévreux. Ses mains se promenaient sur cette peau qu'elle souhaitait connaitre par coeur, sa langue cherchait la sienne alors qu'elle laissait échapper quelques soupirs d'aise étouffés dans l'échange. Timidement, la brune se permit d'accompagner un peu les mouvements de son beau ténébreux, ondulant un peu du bassin.

Alors que le rythme se faisait un peu plus soutenu, qu'elle dut se résoudre à rompre le baiser, en manque d'air, Elena ne put retenir un éclat de voix qui traduisait tellement ce qu'elle pouvait ressentir. Collant son front au sien, à bout de souffle, elle attrapa ce si doux visage entre ses mains pour le gratifier de plusieurs baisers, le relâchant pour de nouveau caresser sa peau alors que ses lèvres venaient taquiner son cou, le creux de son épaule, le mordillant doucement.

Son corps, son coeur, son esprit étaient en harmonie, heureuse qu'il soit le premier à lui faire connaitre de tels plaisirs, à lui faire perdre pied, peu à peu. Car à cet instant, même sa timidité ne lui permettait plus de retenir ses gémissements et ses soupirs.






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: [-18] Powerless [Elena]   Ven 17 Nov 2017 - 20:05

Tu l’entendais. Tu l’entendais soupire, gémir doucement, puis plus fort. C’était loin d’être ta première fois et pourtant, les sensations restaient inédites. La sentir si près de toi… ça t’extirpait des frissons que tu n’avais pas ressentis depuis si longtemps. Une seule et unique personne t’avait fait te sentir de la sorte avec elle. Mais la jolie blonde avait laissé place à la belle brune. Une fleur si douce, dont les épines ne piquent même pas. Elle avait su capturer ton cœur, t’enfermer dans un amour qui n’était ni étouffant, ni nocif. Un amour que tu avais le droit de vivre. Un amour que tu avais le droit d’exprimer. Enfin, oui ! Enfin tu le remarquais : votre relation n’avait aucune raison d’être cachée. Aucune. Tu pourras vivre, montrer, exprimer ton amour. Partout. Tout le temps. En tout temps. En tout lieu. C’était ainsi, et tu aimais déjà ça.

Ses joues rougies par les dernières paroles qu’elle avait eu, tu la trouvais des plus craquantes. Impossible de faire abstraction des battements de son cœur si près du tient. Impossible de passer à côté de son visage si adorable. Impossible de résister à ses baisers… Ses baisers si sensibles, si fiévreux, si passionnés. Et, la sentant onduler lentement, la pression montait en toi. C’était… C’était tellement impossible de lui résister ! Bon sang ! Ses lèvres de ta belle taquinaient ton cou, t’entrainant dans une nouvelle spirale de plaisir infernal. Une spirale à laquelle tu n’arrivais plus à résister. Tu tentais, accentuant ces mouvements que tu savais êtres les derniers, essayant de l’emmener avec toi dans un plaisir certain et sans nom. Tentant de l’emmener avec toi là où elle était la seule qui irait à présent.

Dernier râle. Dernier soupire. Dernier mouvement. Et cette larme qui coulait sur ta joue.

Une larme de bonheur, bien sûr. Tu souriais, nichant son nez dans le cou de ta belle, dégageant ses cheveux de son visage si doux, si beau que tu caressais. L’embrassant, tu remontais tes doigts le long de son corps nu, chaud, délicat. Elle semblait si fragile… Tellement… « Craquante ! » Ses lèvres contre les tiennes, tu lui offrais un dernier baiser avant de s’installer à ses côtés en lui faisait signe de venir se blottir tout contre toi. Tu étais prêt. Prêt à l’accueillir tout contre toi. Prêt à la serrer dans tes bras. Prêt à l’aimer tout l’éternité.

« Je t’aime, ma belle… Elena. »


Je te tire la langue en #2F4F4F !
avatar


Date d'inscription : 07/07/2015
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: [-18] Powerless [Elena]   Dim 19 Nov 2017 - 13:39

Un instant d'abandon, comme si seuls les deux amants comptaient. C'était le cas pour la jolie brune. Elle ne voyait plus que lui, ne pensait plus qu'à lui, qu'à cet amour qu'ils consommaient peut-être un peu rapidement. Peu importait, l'amour les avait emporté, l'amour sincère, inépuisable. Ils n'avaient rien à se reprocher après tout. Même Elena ne se posait plus aucune question, profitant du moment que lui offrait son tendre amant. Profitant de ses soupirs, de ses frissons qu'il ne devait qu'à elle. Et Shawn le lui rendait si bien. Irrémédiablement attirée par ses lippes, par sa peau, par tout ce qui faisait qu'il était lui, la douce n'hésitait pas à y mettre du sien, aussi peu expérimentée soit-elle. Elle faisait confiance à son instincts, à ces sentiments si puissants qui la consumaient déjà de l'intérieur.

La belle à la crinière d'ébène se laissa aller à cette chaleur devenue presque étouffante, mais à la fois tellement agréable, nichant son visage dans le coup de son aimé qu'elle sentait de plus en plus tendu. Ses doigts s'accrochaient à ses omoplates alors la petite voix de la douce venait se mêlaient aux derniers soupirs d'aise du beau ténébreux. Rougissante, elle haletait, continuant de savourer l'épiderme de son amant alors qu'il pouvait sentir trembler chaque parcelle de la jolie brune.

Elle avait fini par relever le regard pour constater cette larme qui lui serrait le coeur. Mais elle n'eut pas besoin de mot pour comprendre qu'elle ne traduisait aucune tristesse, aucun regret, car il avait ce sourire aux lèvre qui devint bien rapidement communicatif. Cet instant lui semblait certainement aussi particulier que celui qui précédait, frissonnant sous ses baisers, sous ses caresses. Elle ne risquait guère de s'en lasser, répondant à ces lèvres qui marquaient la fin de cette première fois qu'elle jugeait inoubliable.

Shawn n'eut pas à attendre bien longtemps pour que sa belle vienne se blottir contre lui. Elle n'attendait que cela, retrouver cette chaleur qu'elle n'échangerait pour rien au monde. La tête contre son torse, un sourire niais ne quittant plus ses lippes, elle luttait pour ne pas s'endormir dans l'immédiat. Si une légère douleur la gênait quelque peu, elle n'était rien comparé au plaisir que son aimé lui avait procuré. Timidement, ses prunelles d'océan remontèrent pour se planter sur son visage alors qu'elle croquait doucement son menton.

"Dis, Shawn ... C'était ... bien pour toi aussi ?"

Les joues rouges, Elena voulait s'assurer qu'elle n'avait pas fait de fausse note, qu'il partageait ce bonheur qui la submergeait à l'heure actuelle. Mais bien vite, elle vint prendre place, le nez dans son cou. Il sentait si bon. Ses mains caressaient la hanche du jeune homme avant qu'elle ne glisse ses bras autour de lui, juste pour se permettre de sentir de nouveau sa peau contre la sienne. C'était apaisant, tellement confortable ... Elle sourit tout en murmurant plus pour elle-même que pour lui.

"Le meilleur endroit pour passer une bonne nuit ..."

Et ses paupières devenant trop lourdes, la belle à la chevelure de jais se laissa aller, bien en sécurité dans les bras de l'élu de son coeur.






Spoiler:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 28/10/2015
Occupation : Etudiante en lettres / Baby-sitter
Sexualité : Guimauve
Messages : 779

Carte de Jeu
Familiers: Socrate
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: [-18] Powerless [Elena]   







Contenu sponsorisé


 

[-18] Powerless [Elena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Agréable compagnie [ Elena ]
» L'Atelier d'Elena
» Ce que je veux ? [PV Elena] TERMINER
» Chacun a en lui son petit monstre à nourrir [PV Elena]
» Elena || Life is about pain and suffering

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Hizumu : Sloping World :: Centre-Ville :: Quartier résidentiel « Chokkaku » :: Appartement de Shawn Peyton-
TOP