Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
I want to hide the truth ... [PV Serena Lowe]Auteur
MessageSujet: I want to hide the truth ... [PV Serena Lowe]   Dim 9 Juil 2017 - 14:44

En cette soirée printanière, la chasseresse se préparait à ses activités nocturnes. Comme chaque soir, elle revêtait son capuchon rouge afin de toucher ce but qu’elle s’était fixée quelques années auparavant. Mais pourtant, ses pas l’avait guidée en périphérie de l’île, sur cette plage de sable blanc alors que l’odeur salée parvenait à ses narines. Au creux de son bras résidait un énorme bouquet de roses rouges aussi magnifiques les unes que les autres. La jeune fleuriste les choyait tout comme sa chère mère l’avait fait avant elle. Au creux de ce petit champ de boutons rouges était logée une petite carte blanche sur laquelle deux simples mots étaient calligraphiés avec soin à l’encre noire. Au recto, on pouvait y lire le destinataire « Serena » alors qu’au verso était inscrit un simple mot, un regret, une culpabilité : « Désolée ».

Une culpabilité qui pesait sur le cœur de Thea depuis ce jour où la jolie blonde avait été blessée lors de cette mission. La rouge jugeait que tout ceci était entièrement sa faute, qu’elle aurait dû être plus attentive, plus performante, moins distraite. Elle aurait dû protéger cette jeune femme fragile à ses yeux. Et pourtant, c’était elle qui lui était reconnaissante d’avoir planté son arme dans cette illusion qui l’avait tétanisée, de l'avoir aidée à se reprendre ainsi que de l'avoir soutenue.

Elle s’était renseignée afin de trouver le lieu où elle résidait, chez celle qui semblait être sa petite amie. Alors, la jeune sans-abri avait quelqu’un dans sa vie ? La belle auburn en était rassurée, quelqu’un pourrait s’occuper d’elle, soigner ses plaies, réparer les erreurs de celle qui aurait dû éviter toutes ces péripéties. Rassurée en apparence, ne prêtant guère attention à cette petite pointe d’agacement qui l’avait saisie lorsqu’elle l’avait appris. Après tout, Thea s’était promise de ne plus s’attacher et de faire en sorte que l’on ne s’attache pas à elle. Et pourtant, ce qu’elle s’apprêtait à faire lui prouver inconsciemment tout le contraire. Elle ne voulait pas que l’américaine ne lui en veuille.

Là, devant la porte du modeste bungalow, elle hésita un instant. Fermant les yeux, elle finit par soupirer, s’abaissant pour déposer avec délicatesse le bouquet sur le pas de la porte. Elle grimaça alors qu'elle tirait quelque peu sur les points de suture qui ornaient toujours son flanc. Elle ne s'en était pas tirée sans dommage elle non plus.

La rouge ne voulait pas s’incruster à cette heure, ni s’immiscer dans ce couple. Alors, elle se redressa, donnant quelques coups frappés à la porte afin de signaler sa présence avant de rapidement s’éloigner, le plus vite possible, pour que personne ne puisse la voir. Serena saurait, sans aucun doute, qui était l’auteure de cet étrange fait.

***

Elle l’avait vu, cette homme étrange qui la suivait. Petit chaperon rouge sans défense en apparence, elle bifurqua dans une petite ruelle sombre en accélérant le pas. Elle voulait l’éloigner de la rue piétonne afin qu’il lui dévoile enfin son vrai visage. Thea avait appris à flairer ce type d’individu. Voleurs, violeurs, camés … Dans quelle catégorie se situait-il ? Elle sentait sa présence, ralentissant le pas. Elle le sentait s’approcher, encore et encore, jusqu’à ce qu’une main se pose sur son épaule, jusqu’à ce que des mots qui se voulaient charmeurs sortent de sa bouche. Silencieusement, la belle auburn se retourna vers lui afin de lui dévoiler ce visage d’ange qu’elle arborait face à son regard carnassier. Il s’approcha d’elle, beaucoup trop, caressant sa joue alors que son autre main attrapait son bras frêle avec force, la prévenant de ne pas avoir peur, de ne pas crier. Un sourire de malice ourla les lippes de la « victime » alors que subitement, son genou remonta pour frapper un coup très bien placé. Thea ne put s’empêcher de laisser échapper un rire, mais des bras la ceinturèrent par derrière. Elle avait trop de confiance en elle ...

Celui qui était plié en deux par la douleur face à elle avait un complice. Non  … Pas qu’un … Plusieurs. Le visage de la Tsukuyomi redevint sérieux alors que l’un d’eux poussa négligemment son camarade endolori tout en prenant le menton de la belle entre ses mains.  « Alors, c’est toi, le Petit Chaperon Rouge qui se prend pour une justicière … » Serrant les dents, la rouge resta calme avant de cracher à la figure de celui-ci qui poussa un juron alors qu’elle élançait son crâne dans la tête de celui qui la retenait prisonnière. L’étreinte céda alors qu’elle voulut s’écarter afin de leur faire face, mais c’était sans compter sur un quatrième homme qui apparaissait dans l’ombre alors que le premier reprenait du poil de la bête, et surtout, de cette blessure trop peu cicatrisée qui l'handicapait légèrement dans ses mouvements.

« Dommage d’abîmer un si joli minois. »

A l’unisson, ils se jetèrent sur elle alors qu’elle esquiva au mieux les coups, en rendant tout autant, mais elle ne gagnerait pas. Ils étaient trop nombreux, robustes, coordonnés. Si bien que la douce se fit faucher sans pouvoir trouver un appui, s’écrasant au sol. L’un d’eux attrapa ses bras, la forçant à  les maintenir derrière son dos. Et elle reçut un premier coup, puis un second, tous au creux de son estomac, lui coupant le souffle. Il réclamait ses éclats de voix, mais elle fit son possible pour ne pas leur donner cette satisfaction. La douleur était intense alors qu’elle sentait ses côtes céder sous les coups. Que cela pouvait lui faire mal … Celui qui semblait être leur leader les somma de se stopper alors qu’ils reculèrent tous comme un seul homme, sourire aux lèvres.

La chasseresse cracha au sol, évacuant ce liquide rouge qui s’échappait de sa bouche, ce goût métallique. Plaçant une main sur ses côtes, elle tenta de se redresser. « En-foirés … » Son regard larmoyant se leva vers eux, ses iris argentés affichant une lueur assassine. Un des hommes s’effondra tout en se tenant la tête, un autre vit une lame d’ombre se planter dans sa jambe. Mais elle était trop faible pour se défendre. La belle auburn fut soulevée de terre, acculée au mur alors qu’elle serrait les dents.

« Ne … me touches pas ! »

Comme s'il avait décelé sa faiblemment, il la frappa avec force, là où le Murmure avait planté sa lame, lui arrachant cette fois un cri de douleur. Il la relâcha négligemment alors qu’elle s’effondrait au sol, souffrant le martyre alors que, d’instinct, sa main vint presser la main sanguinolente. La plaie s'était réouverte.

C’est bon, on la laisse crever ici, elle fera pas long feu.

Sa vision se brouillait alors qu’ils s’éloignèrent dans la nuit noire, éclatant de rire, laissant le petit chaperon rouge seule, au milieu de cette ruelle. Elle ferma les yeux, restant quelques minutes au sol avant de se redresser difficilement. Ses phalanges se recouvraient de sang. Elle devait s’échapper. Dans un effort surhumain, elle parvint à se trainer jusqu’à sa boutique, évitant les rues fréquentées pour ne pas être aperçue. Et par chance, elle put regagner son appartement, laissant des traces de sang ça et là alors qu’elle ne prenait guère la peine de verrouiller ses portes.

Montant difficilement les escaliers de son appartement, la Tsukuyomi se traina jusqu’à son canapé. « Rubis … » La chatte fit son apparition alors qu’elle s’approchait rapidement d’elle, miaulant de manière inquiète. « Me pose pas de question … Apporte-moi … quelque chose pour que … je puisse comprimer la plaie … » Et le familier s’exécuta, lui apportant un linge propre qu’elle saisit de sa main ensanglantée afin de stopper l’hémorragie. Elle n'aurait pas dû reprendre ses chasses aussi tôt. Elle aurait attendre la guérison, être patiente, mais elle ne pouvait s'en empêcher. L’animal se blottit contre elle, sachant qu’elle ne pourrait rien faire de plus pour sa maitresse, juste être présente.

Ce fut lorsque le sang cessa de couler que la belle auburn sombra dans l’inconscience.


Rubis (Familier):
 


Merci Jessouille ♥️

Thea's theme song ~
avatar


Féminin Date d'inscription : 04/02/2017
Occupation : Chasseuse de prime/Fleuriste à mi-temps
Sexualité : Non définie
Messages : 66


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: I want to hide the truth ... [PV Serena Lowe]   Lun 10 Juil 2017 - 17:40

De magnifiques roses rouges avec une petite carte où il était inscrit : "Désolée" Voilà ce que l'américaine avait retrouvé devant le pas de sa porte. Il n'y avait qu'une seule personne qui aurait pu placer ces fleurs : Théa. Mais pourquoi était-elle désolée ? A cause du murmure ? Pourtant Serena lui devait tellement. C'était le petit chaperon rouge qui l'avait sauvé dans une ruelle sombre et c'est aussi elle qui l'avait aidé à faire face à ce fou furieux de Nakh et de Murmure. Sans doute que la fleuriste s'en voulait de ne pas avoir réussi à la protéger ? Foutaise ! La blondinette s'était nettement inspirée du courage de la chasserresse pour pouvoir tenir tête au murmure. S'il fallait offrir des fleurs c'était bien à Théa ! Le sourire aux lèvres et réellement touchée par ce présent, elle referma la porte d'entrée du bungalow pour fouiller sous l'évier à la recherche d'un vase. Une fois le récipient en sa possession elle le remplissait d'eau pour y mettre les fleurs épineuses. Elle plaça le vase sur la table de cuisine bien en évidence tout en laissant la petite carte sur le bord afin que Sakura ne se méprenne pas en le voyant.

"Voilà ça va mettre un peu de couleur et de bonne odeur dans la cuisine c'est une bonne chose !"

Assurant un sourire satisfait la jeune femme se rendit ensuite dans la salle de bain afin de prendre une bonne douche et de se préparer. Pour une fois elle était à jour dans les taches ménagères, le frigo était plein et pas que de bières et elle pourrait se permettre de se rendre à la boutique de Théa pour papoter un peu et la remercier. Peut-être même qu'après elle se permettrait de rechercher Saku à son boulot pour lui faire une petite surprise. Cette fois Serena avait mis plus de temps que d'habitude pour se préparer et se faire jolie. Elle avait attaché soigneusement ses cheveux dorés à l'aide des deux barettes d'argent que sa mère lui avait offert dans le passé, les deux dernières choses qui la reliaient l'ancienne sans abri à sa vie d'avant et avait passé une jolie robe blanche avec des motifs noirs, un des cadeaux de Lilith, son amie.

Serena arriva alors devant la boutique baptisée la "Rose Rouge" de bon matin et curieusement la boutique ne semblait pas ouverte. Clignant des yeux la Tsukuyomi vérifia sur la porte d'entrée les horaires d'ouverture pour voir qu'effectivement le commerce aurait dû être ouvert à cet heure. Se grattant la tête un détail attira son attention : la porte d'entrée était légèrement entre-ouverte ! Pire même il y avait des traces de sang sur le poignet de la porte ! Les yeux grands ouverts, inquiètes pour la jeune femme qu'elle considérait comme son amie elle sortit un mouchoir de sa poche pour essuyer les traces de sang sur la poignée et entra dans la boutique referma la porte derrière elle. Serena savait parfaitement que Théa souhaitait rester discrete et si jamais des passants venaient à découvrir du sang ils pourraient contacter les autorités locales. Malgré la peur qui commençait à s'emparer d'elle la jeune femme continuait sa progression suivant les traces de sang jusqu'à l'appartement à l'étage.

Timidement elle poussa la porte qui était entrouverte de la même manière que la porte du magasin en passant simplement la tête. "Théa ? Euh... c'est moi Serena. Tu vas bien ? Je peux entrer ?" Aucune réponse rien. Inquiète la native du Minnesota pénétra totalement dans l'appartement avançant tout doucement pour finalement trouver Théa sans connaissance dans son canapé, sa chatte Rubis à ses cotés. Horrifiée par le sang la belle se précipita au chevet de son amie qui semblait bien mal en point. "Théa ! Théa ! Réveilles toi s'il te plait, réveilles toi !" La secoua par les épaules, Serena aida la jeune femme à se relever pour l'amener jusqu'à son lit. "Voilà ici tu seras en bien meilleure position." Regardant à droite et gauche à la recherche d'un quelconque objet pour l'aider elle du se résoudre qu'elle ne trouverait rien de bien utile. "Merde..." Sans donner l'occasion de protester à Théa, elle entreprit de la déshabiller enlevant le vetement maculé de sang ainsi que son soutien-gorge afin qu'elle soit le plus à l'aise possible. Ne prenant pas le temps de rougir elle fouilla dans le placard à la recherche d'un vetement qu'elle posa sur sa poitrine afin que Théa puisse garder son intimité. "Que t'est-il arrivé ? Le murmure ? Nakh ?"


avatar


Féminin Date d'inscription : 26/01/2017
Occupation : Femme au foyer
Sexualité : Inconnue
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

5 ★ - Spirit


MessageSujet: Re: I want to hide the truth ... [PV Serena Lowe]   Lun 10 Juil 2017 - 19:15

La chasseresse avait sombré, l'agression et la perte de sang l'ayant vidé de toute force. Son familier avait veillé sur elle, se sentant impuissante face à la situation. Elle aurait pu aller chercher de l'aide, mais n'avait pu se résigner à la laisser seul. Et à l'entente de cette voix familière, la tête de Rubis s'était relevée, ses pupilles félines marquées par le soulagement. Ainsi, Théa avait une amie, mais la chatte ne savait guère si sa maitresse en avait bien conscience. Elle miaula encore et encore lorsqu'elle vit la tête blonde entrer dans la pièce, comme pour l'avertir que la situation était grave. Mais elle le verrait par elle-même au vu du teint pâle de la rouge, ce visage démuni de toute couleur, hormis quelques hématomes, alors que ses mains et son ventre étaient maculés de sang séché.

La Tsukuyomi sentit quelques secousses, entendit une voix l'appeler. Elle grimaça avant d'ouvrir les yeux, une douleur cuisante irradiant son flanc. La surprise s'empara de ses iris d'argent alors qu'elle découvrit le visage de la jeune sans abri au-dessus du sien. "Serena ..." La rouge ne put réellement en dire plus sur le moment, se sentant entrainer par la blondinette. Elle était si faible, qu'elle ne pouvait riposter. "Non ... Laisse-moi ..." Bien entendu, la Tsukuyomi ne put s'empêcher de râler comme à son habitude, mais elle abdiqua rapidement en voyant que Serena ne semblait pas le prendre en compte. Elle se laissa installer dans le lit sans broncher, gênée.

Le belle auburn, honteuse d'être ainsi vue en position de vulnérabilité une nouvelle fois, ne vit par la jolie blonde arriver. Remontant sa robe, elle s'entreprit de l'ôter. "Hey ... Que ... Qu'est ce que tu fais ? ..." Mais elle ne s'arrêta pas là, dégrafant également son soutien gorge. "Serena ! Aie ..." Bien entendu à force de s'indigner et de gigoter, un pic de douleur la força à s'allonger sur le dos alors que ses joues se teintèrent de rouge. Elle n'était pourtant pas pudique ...

Simplement vêtue de ses collants noirs, elle se sentait totalement démunie, mais bien vite, un linge vint couvrir les jolies courbes de la chasseresse. Son regard métallique se plantait dans celui de la blonde alors qu'elle hésita un instant. Sa question était délicate et il était certain qu'elle ne lui dirait pas la vérité.

"Rien de ça. Je suis tombée dans les escaliers. Ca a fait sauter quelques points et voilà ..."


La rouge avait menti sans sourciller. Jamais, elle ne pourrait lui avouer ce qu'elle faisait de ses nuits, ainsi que son but. Ce serait exposer ses sentiments, mais également risquer de l'avoir dans les pattes ... Elle finit par baisser les yeux, elle ne pouvait regarder plus longtemps cette bouille d'ange qui la fixait.

"Tu ne devrais pas être ici. Retourne chez toi, ta copine va s'inquiéter ..."

Quel était donc ce pic qui lui perçait le cœur à cet instant précis ? Certainement qu'elle ne se sentait pas digne de son amitié. Elle ne méritait pas son aide alors qu'elle-même, elle n'avait pu la protéger du Murmure. Cela n'avait rien à voir avec la mention de cette fameuse copine dont Théa avait appris l'existence. Elle grimaça de nouveau alors que machinalement, sa main se portait sur ses côtes brisées. Elle devinait que l'excuse de la chute était un peu légère, mais peu importe. De son air sévère, elle s'adressa de nouveau à la jeune femme.

"C'est bon, je vais me reposer, ça ira mieux tout à l'heure ! Toi aussi, t'es blessée, tu devrais rester dans ton bungalow ..."

Détournant le regard, se rendant compte de son animosité, la douce posa les yeux sur sa chatte qui venait de la rejoindre.

*Je t'ai déjà dit d'être gentille avec elle !*
*Arrête Rubis, tu sais bien que je ne mérite pas son aide ...*
*Tss ...C'est pas à toi de décider de ça ...*

Et après l'avoir royalement snobé, l'animal vint miauler sous le nez de Serena, venant se frotter à elle comme pour la remercier de son geste.


Rubis (Familier):
 


Merci Jessouille ♥️

Thea's theme song ~
avatar


Féminin Date d'inscription : 04/02/2017
Occupation : Chasseuse de prime/Fleuriste à mi-temps
Sexualité : Non définie
Messages : 66


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: I want to hide the truth ... [PV Serena Lowe]   Mar 11 Juil 2017 - 13:48

Serena ne devait pas paniquer, elle devait se montrer forte pour aider son amie mais cette dernière ne semblait pas décidée à l’aider. Théa n’était pas réellement grossière cependant elle avait bien fait comprendre à la blondinette qu’elle dérangeait et qu’elle n’était pas forcément la bienvenue. Un véritable coup de poignard car Serena, elle, croyait que les deux jeunes femmes étaient amies. Elle décida de garder le silence, d’encaisser les coups sans répliquer mais à chaque fois les phrases de la chasseresse touchaient au but. Sa petite amie, son Bungalow, on aurait dit que Théa cherchait à la blesser ou qu’elle avait nourri une sorte de jalousie du fait de sa situation amoureuse. Mais pourquoi ? Ne voulant pas se mettre à pleurer pour si peu et surtout ne voulant pas pleurer devant la fleuriste Serena tenait bon.

Il s’agissait là typiquement du genre de comportement que la belle blonde n’aimait pas voir chez son amie. Une mauvaise foi du tonnerre et un comportement d’enfant gâté… et ce ton qu’elle employait à son encontre. Serena se sentait à ce moment-là très triste et c’est le cœur qu’elle gardait le silence pour le moment. S’énerver ou s’en aller n’aiderait pas son amie aussi insupportable soit-elle sur le moment. Et puis il y avait Rubis qui était toujours fidèle au poste et elle au moins elle était gentille. Attrapant le chat qui se trouvait être un familier en réalité Serena se dirigea vers la salle de bain pour y chercher des médicaments et des pansements pour soigner correctement Théa. N’adressant aucun regard à la fleuriste elle se contenta de dire : « Allez viens Rubis on va chercher dans la salle de bain de quoi soigner ta méchante maitresse. En espérant qu’à notre retour elle soit plus aimable. » Droite comme un I l’américaine emporta le chat jusque dans la salle de bain pour le déposer sur le meuble de salle de bain. Une fois la porte refermée derrière elle l’ancienne sans-abri poussa un profond soupir tandis que les larmes lui montaient aux yeux. Soufflant afin de ne pas craquer elle adressa un sourire triste au petit chat : «Je veux juste l’aider…. Allez ce n’est pas grave, demain est un autre jour. » La blondinette se mettait alors en chasse de tout ce qui pourrait aider son amie mais mis à part des serviettes propres elle fut forcée de constater que les placards de Théa étaient vides de tout objet de soins. La chasseresse avait dû utiliser tout son stock pour se soigner après l’évènement du Murmure.

« Bon je sais ce qu’il me reste à faire. Je vais troquer les barrettes de maman contre des compresses, de l’alcool et le nécessaire pour la soigner, je devrais réussir à m’en sortir avec ça. » La Tsukuyomi adressa un sourire complice à la petite chatte avant de lui caresser la tête. « C’était à ma maman mais chut tu ne lui dis rien hein ? Mais non tu ne lui diras rien, tu ne peux pas. » Elle gloussa de rire avant d’attraper de nouveau le félin pour regagner la chambre du chaperon rouge. Boudant légèrement, elle déposa le chat aux cotés de la rouge ainsi que les serviettes propres. «Je vais chercher de trois bricoles pour te soigner. Ne t’inquiète pas je ferais attention de ne pas tomber dans les escaliers, on aurait l’air maligne toutes les deux si je me retrouvais dans le même état que toi. » Sans un regard vers la jeune femme Serena sortit de la chambre tremblant légèrement avant de descendre de l’appartement se stoppant dans le magasin de fleurs. L’apprentie pâtissière avait remarqué que le rideau de fer empêchait toute lumière de pénétrer la pièce et elle entreprit de le relever de quelques crans afin de faire profiter les petites fleurs des rayons du soleil. Une fois cela fait elle se précipita à l’extérieur afin de rejoindre la pharmacie la plus proche. Par chance grâce à son expérience de vie dans la rue elle savait parfaitement qu’avec certains pharmaciens il était possible de négocier et de troquer des objets contre certaines choses.

Deux barrettes en argent contre le nécessaire aux premiers soins. C’est-à-dire des compresses, des bandes stériles et quelques antibiotiques. Bien sûr il avait eu le cœur lourd à se séparer des dernières choses qui la rattachaient à sa mère mais d’un autre coté c’était pour venir en aide à une amie. Et cette situation avait eu au moins le mérite de faire réfléchir Serena quant à sa situation précaire, peut-être qu’elle devrait chercher un emploi après tout. Vivre au crochet de ses amies et de sa petite amie n’était pas une finalité. Revenant devant la boutique de la Rose Rouge, Serena se stoppa devant la devanture quelques instants pour se donner du courage. Elle n’était pas susceptible ou facilement impressionnable mais Théa et ce depuis leur première rencontre avait toujours réussi à lui faire peur et actuellement la blonde n’avait pas besoin de ça. Se remettant en marche, elle monta à l’appartement pour y retrouver Théa et son chat, le petit animal n’ayant pas bougé d’un pouce. S’asseyant finalement sur le bord du lit, elle déballa son sac pour en sortir le nécessaire. « Bon on m’a expliqué comment faire mais je te préviens ça risque de piquer un peu, voire beaucoup en fait. » Elle grimaça tout en remettant une de ses mèches blondes en place avant de sortir une compresse pour désinfecter tout autour de la plaie en attendant de s’attaquer à la blessure en elle-même. « Comme c’est juste un point, un bon bandage stérile et des cachets devraient te permettre d’aller mieux. Je vais te chercher un verre et après j’attaque la blessure. » Flattant une nouvelle fois Rubis la blondinette sortit de la pièce pour en revenir quelques secondes plus tard avec un verre d’eau qu’elle tendait à son amie.

Il fallut presque une bonne demi-heure et un sang-froid qu’elle n’aurait jamais cru avoir pour nettoyer la plaie et bander comme il faut Théa et c’est avec la satisfaction du devoir accomplit qu’elle déclara : « Voilà je pense que ça ira. Maintenant reposes toi. » Remettant une nouvelle fois ses mèches gênantes en place elle sortit de nouveau sans un regard envers la rouge pour se retrouver dans son salon. Devant les taches de sang maculant le sol, elle entreprit de tout nettoyer histoire que Théa ne se blesse pas de nouveau en tachant de rendre la maison propre. Puis de toute façon elle ne pouvait pas la laisser sans surveillance alors autant s’occuper.


avatar


Féminin Date d'inscription : 26/01/2017
Occupation : Femme au foyer
Sexualité : Inconnue
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

5 ★ - Spirit


MessageSujet: Re: I want to hide the truth ... [PV Serena Lowe]   Mar 11 Juil 2017 - 20:55

Aux mots de la blonde, Théa se renfrogna. Après la morale de Rubis, elle avait droit aux réflexions indirecte de son amie. Sa tête posée sur l'oreiller, la rouge fixait le plafond. Elle savait que toutes les deux avaient raison. Elle était apathique, sévère, avec celle qui lui venait en aide. Mais c'était pour son bien, pour ne pas que la jeune sans abri ne se mette de nouveau en danger à cause d'elle. Si elle agissait ainsi, c'était dans le but de la protéger, cette innocente jeune femme qui a croisé sa route. Certes, la chasseresse s'y prenait de manière maladroite, mais elle avait pour habitude de voiler ses bons côtés au profit des mauvais afin que l'on n'ait guère envie de la connaitre, de passer du temps avec elle. Mais au contraire de ce que l'on pourrait croire, l'américaine semblait profiter d'une volonté de fer. Mais elle ne voulait pas que la belle à la crinière dorée soit victime de sa malédiction ...

***

Rubis s'était laissée portée jusqu'à la salle de bain alors que ses pupilles écarlates se posaient sur sa maitresse, un air toujours sévère à son encontre. Tel un bon petit félin, elle ronronna dans les bras de la jolie blonde, comme si elle cherchait à apaiser ce coeur serré. Elle ressentait le mal être chez cette humaine tourmentée. Théa n'y allait pas de main morte avec elle, un traitement qu'elle réservait à chaque personne. Mais la jeune chatte était la seule à en connaitre la raison. Elle ne parlerait pas, elle se comporterait en simple animal, elle qui ne voulait pas dévoiler sa vraie nature. Elle prend place sur le meuble alors qu'elle fixe intensément la demoiselle, remuant paisiblement la queue, écoutant chacune de ses paroles.

Voir ces pupilles d'océan s'emplir de larmes attristait au plus haut point le familier. Elle aurait voulu lui dire. Lui dire à quel point la chasseresse était déjà attachée à elle. Mais elle se tut. Ce n'était pas à elle de dévoiler les sentiments de celle à qui elle était liée. C'était à elle seule de le comprendre. La blonde semblait beaucoup tenir à la jeune native. Dire qu'elle pensait qu'elle faisait face à une langue de bois. Rapidement, Rubis regagna les bras de la fleuriste alors qu'elle observait toujours l'invitée.

***

La belle auburn ouvrit la bouche sans réellement savoir ce qu'elle pouvait répliquer. Serena était loin d'être idiote, elle avait bien compris qu'elle lui mentait au sujet de la chute. Mais que pouvait-elle lui dire d'autre ? Qu'elle s'était faite passée à tabac par un groupe de délinquants ? Qu'elle avait bien cru ne pas s'en sortir cette fois ? La porte de l'appartement claqua puis celle du magasin quelques instants plus tard, signifiant du départ de l'américaine.

"Rubis, arrête de me regarder comme ça ... T'es agaçante à la fin ..."
"Tu sais ce qu'elle compte faire ?"
"Oui ... Chercher de quoi me soigner, j'ai entendu !"
"Contre ses barrettes, les seuls objets qui lui restent de sa mère ..."

L'expression de la rouge changea en un instant, alors qu'elle restait bouche bée. Elle serra les dents. "Merde ..." Parce qu'elle savait ce que cela signifiait, elle qui s'accrochait à une simple cape de soie rouge, juste parce qu'elle lui provenait de ses parents. Elle dont la peau était gravée de la fleur favorite de sa mère.

"Pourquoi elle fait tout ça ? Je n'en vaux clairement pas la peine ..."

Le regard perçant de la chatte la sondait alors que Théa ne pouvait que ressentir une nouvelle bouffée de culpabilité. Un sentiment qu'elle partageait avec son familier qui, malgré ses remontrances, vint se blottir contre elle. Elles restèrent ainsi, silencieuses jusqu'à ce que la blondinette revienne. La rouge était muette, honteuse, posant les yeux sur cette mèche des blés qui venait gêner le visage d'ange de Serena. Elle l'avait donc réellement fait, pour l'aider elle. Ses iris argentées trouvèrent les siennes alors qu'elle acquiesçait docilement à ses propos. Elle se préparait à souffrir, mais cette douleur ne vaudrait certainement pas celle dont l'américaine devait être victime à l'intérieur. Le verre d'eau fut le bienvenue, le liquide frais glissant dans sa gorge, sa trachée, se diffusant dans tout son corps. Puis, elle se positionna de sorte à faciliter la tâche de son amie, serrant au mieux les dents pour ne pas trop gémir de douleur.

La chasseresse avait regardé ce visage concentré tout le long de sa tâche, comme pour oublier les lancements dans son flanc, comme pour s'apaiser. A un moment, elle aurait même voulu lever la main afin de chasser cette mèche rebelle qui n'était plus emprisonnée des pinces d'argent. Et la culpabilité la rongea un peu plus alors qu'elle s'empêchait ce geste qui pouvait paraitre déplacé. Mais à la belle à la crinière dorée se déroba à elle une fois les soins terminées. La Tsukuyomi avait levé la main, pour la retenir, mais elle n'avait serré que du vide.

Soupirant, la fleuriste finit par se redresser difficilement, prêtant attention à ne pas rouvrir la plaie une nouvelle fois. Le tissu glissa de sa poitrine, la dévoilant alors qu'elle rosit un instant en pensant qu'elle ne pouvait pas la suivre si peu vêtue. Alors, elle attrapa son soutien-gorge qu'elle remit péniblement. C'était mieux ainsi. Lentement, elle quitta la chambre pour constater que son amie nettoyait son appartement. S'appuyant à l'encadrure de la porte, elle l'observa un instant avant de souffler quelques mots.

"Merci ... Je ne mérite pas ce que tu as fait pour moi mais ... Merci."

Ses remerciements étaient plus que sincères, il ne pouvait en être autrement. Elle avait beau être têtue, elle ne pouvait ignorer ce que l'américaine avait fait pour elle. Elle s'avança vers elle, sa main reposant sur son pansement alors qu'elle fit face à Serena, plantant de nouveau son regard dans le sien. Et cette fois, tout en délicatesse, elle attrapa cette mèche rebelle qui barrait le visage innocent de son amie, l'amenant derrière son oreille. L'air de la chasseresse était toujours aussi sérieux, mais on pouvait y déceler une pointe de honte, de compassion.

"Elles sont où, tes barrettes ?"

Sa voix était douce, bien plus qu'à l'accoutumée, alors que sa main vint reposer sur la joue de son amie. Elle lui sourit légèrement, les joues teintées de rose. Rares étaient les personnes bénéficiant de la tendresse de la belle auburn.

"Tu n'aurais pas du faire ça. Je n'en vaux pas la peine tu sais. Je me sens encore plus redevable maintenant."

Se rendant soudainement compte de cette proximité inappropriée, elle se racla la gorge alors qu'elle écartait ses doigts de la peau douce de la jeune sans abri. Détournant le regard, elle chercha ses mots, voulant changer de sujet.

"Je te rembourserai, je te le promets ..."


Rubis (Familier):
 


Merci Jessouille ♥️

Thea's theme song ~
avatar


Féminin Date d'inscription : 04/02/2017
Occupation : Chasseuse de prime/Fleuriste à mi-temps
Sexualité : Non définie
Messages : 66


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: I want to hide the truth ... [PV Serena Lowe]   Jeu 24 Aoû 2017 - 21:07

La petite blonde sursauta lorsque la voix de Théa s'éleva derrière elle. Serena ne s'y attendait pas et elle lui avait pourtant demandé de rester sage. Elle soupira continuant malgré tout de frotter le sol de toutes ses forces pour y nettoyer les traces de sang. Elle ne comprenait l'attitude de la fleuriste, elle croyait pourtant, sans doute un peu trop naïvement qu'elles étaient devenues des amis après ce qu'elles avaient vécu. En réalité l'américaine ne pouvait compter que sur sa petite amie et seulement elle. Une fois sa tâche terminée elle daigna enfin se retourner sur Théa et écarquilla les yeux de stupeur pointant sa poitrine des doigts.

"Mais tu es folle ! Tu aurais pu ouvrir tes plaies à nouveau !"

Un peu agacée et inquiète également la Tsukuyomi se leva pour se diriger vers la petite fleuriste mais se stoppa nette quand Théa lui demanda où se trouvaient les barrettes. Et sans qu'elle ne s'en rende compte la fleuriste remettait une des mèches blondes en place. Machinalement, étonnée, la blonde porta la main à ses cheveux avant de reprendre une stature normale. Elle avait remarqué... elle avait fait attention à elle.... La poisse ! Maintenant elle devait trouver une solution pour se sortir de là et vite ! Elle commençait à connaître la chasseresse et elle savait d'avance qu'elle ne lâcherait pas l'affaire.

"Oh ne t'inquiètes pas ! J'ai dû les faire tomber sur la route." L'américaine sourit faussement avant d'ajouter : "De toute façon c'est du toc." Elle rigole avant de s'approcher encore plus de Théa pour inspecter le pansement. "Ca va tu n'as pas ouvert tes plaies mais qu'Est-ce qui t'a pris ! Si tu ne voulais rien me montrer tu aurais pu mettre un tee-shirt large voyons !" Elle l'attrape par le bras avant de l'amener de nouveau vers sa chambre et son lit. "Assis-toi ici."

Serena partait en direction de l'armoire de Théa à la recherche d'un tee-shirt de grande taille voire d'une chemise de nuit. Une fois le vêtement désiré trouvé l'apprentie pâtissière l'apporta à son amie avant de passer derrière elle et de dégrafer son soutien gorge.

"Je me tourne ne t'en fais pas mais retire le. Tu es jeune non ? aucun risque qu'ils pendent à terre !"

La miss éclate de rire avant de se tourner attendant le signal de Théa pour se tourner à nouveau. Elle profita de cet instant pour flatter une énième fois Rubis, le petit animal de compagnie.

"Tu sors souvent la nuit ? Pour sauver des gens comme moi ?" Tu marques une pause. "Pourquoi ?"

La blondinette se posait régulièrement la question depuis l'épisode avec le murmure et là ce jour elle aurait peut-être de petits éclaircissements. Théa l'intriguait depuis ce fameux jour où elle lui a permis d'éviter un affreux viol.


avatar


Féminin Date d'inscription : 26/01/2017
Occupation : Femme au foyer
Sexualité : Inconnue
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

5 ★ - Spirit


MessageSujet: Re: I want to hide the truth ... [PV Serena Lowe]   Dim 27 Aoû 2017 - 10:05

La blondinette semblait bien décidée à mentir. Théa savait que Rubis ne lui aurait en aucun cas raconté des cracks, elle s'en voulait que son amie se soit séparée d'objets si précieux pour elle. Mais Serena se préoccupait plus du pansement de la chasseresse que de ses barrettes, à un tel point que la belle auburn ne put se défiler, se laissant attirer dans sa chambre. Docile, elle resta assise sur le lit en soupirant, tout en jetant un regard de dépit à son petit familier noir.

*Elle me ment, Rubis.*

La jeune américaine revint vers elle munie d'un T-Shirt, dégrafant une nouvelle fois son soutien gorge que la rouge n'enleva guère. Elle haussa un sourcil aux dires de son interlocutrice. Pour elle, elle faisait tout pour changer de sujet, pour ne pas que Théa revienne à ses biens précieux. Elle lui tournait le dos, ce qui permettait à la native de la fixer sans gêne. Elle mettait tant d'énergie à lui cacher ce qu'elle venait de faire pour elle, ce qu'elle avait sacrifié ... Pourquoi ne l'avouait-elle pas ? N'importe qui s'empresserait de s'en vanter, presque comme une reproche, c'était la nature humaine. Mais Serena ne semblait pas faite du même moule. Elle était humble, sincère et portait son coeur sur la main. Vint une nouvelle question que la fleuriste ne manqua pas d'éluder rapidement, après tout, toutes deux voulaient éviter un sujet en particulier. Un long silence s'ensuivit alors que la Tsukuyomi réfléchit au mieux à sa réponse. Sa voix était beaucoup moins dure, beaucoup moins cassante, presque douce.

"Serena ... Je te l'ai déjà dit. J'étais là au bon moment, au bon endroit. Je ne suis pas une justicière qui coure les rues à la recherche de personnes en difficulté. Je pratique simplement des sports de combat et de self-défense par passion."


*Idiote, ne viens pas ensuite te plaindre qu'elle te mente ...*

Un regard noir vers son familier lui signifiait qu'elle pouvait bien se passer d'une telle remarque. La rouge ne pouvait tout simplement pas révéler ses activités à la jeune femme. La connaissant, elle chercherait à la dissuader de sortir, ou pire, la suivrait. Son amie avait déjà été blessée une fois à cause d'elle, la chasseresse ne voulait pas que cela se reproduise.  S'il fallait mentir, elle le ferait. Par contre, elle était bien décidée à lui faire cracher le morceau quant à ses précieuses barrettes dans le but de les récupérer au plus vite. Une idée lui vint.

"Serena ? ... Est-ce que ... tu peux vérifier quelque chose ?" Le regard sérieux, elle attendit que la belle à la chevelure dorée se retourne pour lui présenter son dos. Elle chercherait à la faire parler en usant d'un subterfuge, en se confiant elle-même. "J'ai un peu mal sous la nuque, est-ce qu'il y aurait un hématome ou quelque chose comme ça ? Je pense m'être cognée en tombant ..."

La douce se laissa examiner calmement avant de reprendre la parole, mentionnant sa rose gravée sur l'omoplate droite. Elle tourna la tête afin de pouvoir voir du coin de l'oeil la jolie blonde, lui offrir un petit sourire nostalgique.

"Tu aimes les roses rouges n'est-ce pas ? Celle que j'ai sur l'omoplate c'est ... un hommage à ma mère. Elle et mon père sont décédés dans un accident de voiture alors que j'étais présente. Je les aimais énormément. Et en souvenir de ma mère et de tout ce qu'elle m'a appris, je me suis faite tatouée sa fleur préférée. La boutique était à elle, elle est importante pour moi et je fais de mon mieux pour la tenir correctement. Et cette cape rouge que je porte ... C'est pareil."

Son coeur se serra. Même si elle faisait ceci dans le but d'entendre les confessions de son amie, en parler lui faisait du bien. Jamais elle ne le faisait et pourtant, cette fois-ci semblait si facile. Elle laissa échapper un petit rire nerveux.

"Tu es la première à qui j'en parle ... A croire que pour moi, tu es différente des autres."


Rubis (Familier):
 


Merci Jessouille ♥️

Thea's theme song ~
avatar


Féminin Date d'inscription : 04/02/2017
Occupation : Chasseuse de prime/Fleuriste à mi-temps
Sexualité : Non définie
Messages : 66


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: I want to hide the truth ... [PV Serena Lowe]   Dim 3 Sep 2017 - 3:36

"Pourquoi tu soupires ? J'ai fait quelque chose qui ne fallait pas ?"

Serena s'inquiétait devant la réaction de Théa. Depuis leur première rencontre la petite blonde attachait une importance particulière à l'avis de celle qu'elle considérait comme une amie. On pourrait même dire qu'elle était admirative en regardant tout ce que la petite fleuriste était capable de faire. Tenir une boutique de fleurs dans un centre ville florissant, traquer les méchants telle une héroïne de bandes dessinées avoir cette assurance et cette badassitude ! Oui l'américaine était fan de Théa en quelque sorte et bizarrement si elle venait à mal faire quoi que ce soit selon l'avis de la rouge elle se sentirait mal, très mal. Pour le moment la priorité était d'inspecter les bandages de son amie, amie qui n'avait pas eu la meilleure des idées en remettant son soutien gorge. Même si elle était pudique un tee-shirt aurait fait l'affaire alors que là Théa risquait de réduire les soins de Serena à néant. L'apprentie pâtissière même si elle ne l'avouerait pas avait tout de même payé les produits nécessaires aux premiers secours à l'aide des derniers biens qui la rattachaient à sa maman.

La voix de Théa se faisait plus douce alors qu'elle tentait de convaincre Serena que son sauvetage n'était dû qu'au hasard et rien de plus ce qu'à quoi elle se refusait de croire. C'était illogique et les faits étaient plutôt en faveur de l'idée de Serena comme quoi la rouge jouait aux justicières.

"Une sacrée passion pour te mettre dans cet état... chacun ses secrets j'imagine."

La native du Minnesota ne croyait pas Théa et ne s'en cacherait pas mais de toute façon il y avait plus urgent pour le moment. Sport de combat, justicière au grand coeur ou encore barrettes en argent rien ne comptait plus que les soins de la fleuriste. Et en parlant de soin son amie lui demandait de vérifier quelque chose au niveau de sa nuque ce qu'elle fit sans sourciller avant de déclarer : "Non je ne vois rien d'anormal. C'est plus ta blessure qui m'inquiète que ta nuque." Elle continuait néanmoins son inspection remarquant le tatouage et avant qu'elle n'en parle Théa la devança. Serena apprenait ainsi que le dessin encré sur la peau avait une signification particulière pour son amie mais aussi et surtout le tragique destin des parents de cette dernière.

"La vie ne t'a pas épargné à ce que je vois." Elle se mit dans le même temps à masser la nuque de la fleuriste. "Je suis certaine que tes parents doivent être fiers de voir la personne que tu es devenue. Même si tu fais rigide au premier abord je suis contente t'avoir croisé ta route." La Tsukuyomi stoppa son geste pour enlacer par derrière Théa fermant les yeux alors sur sa tête reposait contre le dos de la jeune femme. "Les biens comme cette boutique ou ta cape... tu as raison d'y tenir. Avec ma situation j'essaie de faire abstraction des biens matériels, je me dis que mes souvenirs son présent dans mon coeur. Puis mon père m'a abandonné et ma mère ne veut plus entendre parler de moi... donc ce n'est pas comme si c'est important."

Serena redressa la tête devant les dernières paroles de Théa.

"Ca te dérange à ce point de m'en parler ? Tu n'es pas obligée. Tu es différente pour moi aussi." Elle soupire. "Pardon j'ai menti... j'ai échangé les barettes pour les compresses et les médicaments mais je te promets que je ne le regrette pas !" Elle se met à sourire. "C'est même le contraire, je suis contente de faire quelque chose de bien pour une fois. Te rendre l'appareil compte beaucoup pour moi et s'il te plait je ne veux plus revenir sur ce sujet."


La petite blonde se lève pour repasser devant Théa.

"Maintenant tu te reposes et dis moi ce que je peux faire pour t'aider. Il faut arroser les plantes en bas ? Donner des croquettes à Rubis ? Dis moi."



avatar


Féminin Date d'inscription : 26/01/2017
Occupation : Femme au foyer
Sexualité : Inconnue
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

5 ★ - Spirit


MessageSujet: Re: I want to hide the truth ... [PV Serena Lowe]   Dim 3 Sep 2017 - 20:30

Serena était bien loin d'être idiote et ne semblait pas gober si facilement le mensonge de la chasseresse. Celle-ci n'insista pas, se disant que si elle s'agaçait, la blonde n'aurait que confirmation de ses pensées. Mais Théa était bien décidée à lui faire avouer l'importance de ces barrettes qu'elle avait troqué contre ses premiers soins. C'était presque viscéral pour elle, car elle ne pouvait que comprendre à quel point elle devait y tenir. Simulant une douleur dans la nuque, la rouge demanda de l'aide à son amie, dans l'unique but d'aborder le sujet voulu. Et pour ce faire elle n'hésita pas à se livrer à elle. Ce n'était pas réellement qu'elle se forçait, en parler à la jolie blonde lui semblait naturel. Même si elle ne voulait l'admettre, la Tsukuyomi était bien plus importante à ses yeux qu'elle ne l'imaginait.

La belle auburn écouta la jeune sans-abri avec attention, surprise dans un premier temps du massage dont elle bénéficiait. Elle ferma les yeux, frissonnant sous les doigts de la jeune femme. Sa propre réaction eut don de la surprendre, mais elle était loin d'être au bout de ses surprises puisqu'elle ressentit l'étreinte de la jolie blonde contre son dos. Son coeur loupa un battement. Pourquoi ? Et pourquoi s'emballait-il à un rythme fou à cet instant ? Théa garda les yeux fermés, tentant de calmer la mélodie effreinée de son palpitant. Serena le sentirait si elle n'y parvenait pas. Elle tenta de détourner son attention tout en lui confiant qu'elle n'en avait encore jamais parlé à personne, ajoutant qu'elle était différente.

Non, en réalité, elle venait tout simplement de s'enfoncer un peu plus. Le contact de la blonde la perturbait plus que de raison. Peut-être ses révélations sur ses propres parents ? Ca lui avait fait de la peine de l'entendre. Elle avoue enfin son mensonge, c'était ce que la chasseresse voulait après tout, mais elle n'en semblait pas satisfaite. Elle rouvre ses pupilles d'argent lorsqu'elle la sent s'éloigner d'elle, la voyant dans son champ de vision. Ses paroles l'avaient touchée, Serena avait un don inoui dont elle ne devait pas se douter.

Ignorant ses questions, la rouge se redressa, observant son amie avant de lentement l'enlacer. Sur le moment, elle en eut envie, pour la remercier, pour lui faire comprendre qu'elle ne bluffait pas, qu'elle comptait pour elle. Que faisait-elle donc ? La chasseresse au coeur de pierre, en tout cas, c'était l'image qu'elle voulait donner d'elle. Théa posa son menton sur l'épaule de la blonde, sans se formaliser de sa semi-nudité.

"Tu es une idiote. Mais ... merci, Serena ... Merci de t'occuper de moi. Je suis désolée pour tes barrettes, je n'en vaux pas la peine, mais merci pour tout ça. Je ne mérite pas une amie comme toi ..."

La fleuriste finit par la relâcher, les joues roses alors qu'elle se rendait enfin compte de ce qu'elle venait de faire. Ce n'était pas correct, surtout en connaissant la situation de la jeune femme. Elle, elle n'était pas seule. Elle, elle avait quelqu'un dans sa vie. Son élan d'affection était plus qu'idiot et irréfléchi. Elle détourna le regard, croisant les bras sur sa poitrine, n'osant pas affronter ses iris d'océan.

"Je ... Est-ce que tu voudrais ... travailler pour moi ? Au moins le temps que je me remette de ma blessure. Et si ça te plait, tu pourrais peut-être continuer par la suite. Je te paierai bien sûr ..."


Rubis (Familier):
 


Merci Jessouille ♥️

Thea's theme song ~
avatar


Féminin Date d'inscription : 04/02/2017
Occupation : Chasseuse de prime/Fleuriste à mi-temps
Sexualité : Non définie
Messages : 66


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: I want to hide the truth ... [PV Serena Lowe]   







Contenu sponsorisé


 

I want to hide the truth ... [PV Serena Lowe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (Niall&Faith) Don't wanna let you down but I am hell bound. Though this is all for you, don't wanna hide the truth. (PNJ accepté)
» Serena Van der Woodsen
» Serena Van Der Woodsen
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Number One Contender for the LMDC Unified Tag Team Titles Zac Ericson & Carlito Vs R-Truth & Daniel Bryan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Le village d'Ikazuchi :: Centre-Ville :: Boutique " La rose rouge "-
TOP