Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Un entretien s'il vous plaît ? |Rp Solitaire| Auteur
MessageSujet: Un entretien s'il vous plaît ? |Rp Solitaire|    Mer 5 Juil 2017 - 3:26

Aujourd'hui est un jour plus que spécial pour moi, si je veux partir d'ici, il me faudra pas mal d'argent et trouver un moyen de locomotion. Et puis de toute façon, je n'ai pas le choix, si je ne veux pas vivre à la rue, il me faut un travail ! Du coup, il faut que je rédige rapidement un curriculum vitae et pour le reste, je montrerais ma motivation directement au gérant.

Je me lève de mon lit décidé et en caleçon, je prends une feuille blanche vierge de toute ligne et de marge et rédige tout ça. On commence par la base :

"Ichijou Yurazamy
Lotissement Birdy
Appartement 24
Kousha

Formation :
Lycée - Tsumago & Lycée Amishawa (toujours sans diplôme)
Job :
Assistant cuisinier - Tsumago

Compétence :
Japonais : langue maternelle
Anglais : correct / Scolaire

Loisir :
Passionné de cuisine et d'épices"



Je tends les bras et regarde du bout des doigts l'aperçu de tout ça. Je ne trouve pas ça très glorieux ni très rempli, mais que voulez-vous, je n'ai que 16 ans et je n'ai même pas encore fini mes études... Du coup qu'est-ce que je peux mettre de plus ?? Enfin soit, une fois cela fait, je pars en courant vers la salle de bains entre-temps, je ne manque pas de me prendre un coup dans la cuisse.

AIE !!! SALETÉ DE MEUBLE !

Il est complètement dans mon chemin ce sagouin plein de bave et rempli de puces !! Pour me venger, je lui shoote dedans, mais ma vengeance des plus terrible me revient en boomerang et me fige sur place. Un frisson me parcourt tout le corps et je hurle une fois de plus bel. Je grommelle contre le morceau de bois sans vie, nous devons bien sûr le précisé parce que bon, ce meuble y est pour rien, si je ne sais pas marcher... Mais faisons comme ci, j'ai le dernier mot, je le laisse en plan, l'ignorant complètement et fier de cela, je continue ma route à la salle de bains. Je sors une serviette et allume l'eau, je me déshabille du peu que je possède sur moi et le balance dans un coin avec le reste qui patiente là depuis un moment. Je les regarde me posant une question des plus cruciale. Dois-je faire une machine à laver ? Oh et puis zut, je hausse les épaules et entre dans la douche.

Aie, aie, aie, aie, aie, aie, c'est chaud, c'est chaud, c'est chaud !!!

J'ouvre le robinet d'eau froide et tente d'avoir la température idéal que mon corps peut supporter et me lave avec du shampoing et tout ce qui va avec. Bah quoi, c'est mieux avec du savon, je trouve, personnellement, je ne pourrais pas faire sans, sinon boucher vous le nez après quelques jours ! Je termine la douche rapidement et arrache la serviette que j'ai posée il n'y a pas longtemps sur le porte-serviette accroché à un chauffage sur le mur. Les petites barres devant son très pratique en hivers. Au moins, la serviette, elle sera douce et chaude juste après votre douche. Enfin soit, je ne m'attarde pas plus, je mets du déodorant et me fixe dans le miroir au-dessus de mon évier. Je regarde intensément mes cheveux et soupire en voyant le bordel dans lequel ils sont. Je prends donc la brosse et souffre en silence en retirant tous les nœuds et les attachent directement après les avoir séché au sèche-cheveu et repasse très rapidement à nouveau la brosse, ensuite, je fait de même pour mes dents avec une brosse à dents pas pour cheveux précisons le quand même et me voilà enfin prêt pour partir pour tenter de trouver un travail !

De nouveau dans le salon, j'ignore totalement le meuble pour le rendre triste dont celui-ci n'en réagit même pas et regarde ma feuille. Je réfléchis pendant un moment en beugant presque dessus et je me dit qu'il en faudrait peut-être deux de plus, on ne sait jamais qu'ils me disent non pour une quelconque raison que je saurais sur place. J'en prépare encore deux ou trois. J'attrape mes clefs et je suis enfin prêt à sortir ! Une fois devant la rue, porte derrière moi fermé à clef, je regarde les alentours et je me demande ou je pourrais trouver un restaurant... Je vois des gens et m'avance près d'eux et leur demande ou je pourrais trouver un chef de restaurant. Ils veulent m'envoyer à Amishawa... J'ai bien fait de me lever tôt ... Je ne suis pas prêt pour sortir hors de la ville de Kousha, je me perds dans celle-ci, imaginé pour aller là-bas, on me verra plus pendant des jours !! Une personne voit mon désarroi et me propose de faire le bout de chemin jusque là-bas. Elle doit y aller pour ses propres raisons et je ne lui dis pas non.




La nourriture est la chose qui parle le plus a un humain...
#FC7F3C
avatar


Masculin Date d'inscription : 22/05/2017
Occupation : Cuisinier
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 81

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Un entretien s'il vous plaît ? |Rp Solitaire|    Ven 7 Juil 2017 - 5:28

Le jeune garçon en question n'est pas plus grand que moi, mais pas non plus minuscule, sa bouille aux yeux verts s'orne d'une sorte de touffe brune. Le petit minois qu'il a doit en faire tomber plus d'une. Il me parle rapidement du chemin à prendre, mais je ne connais rien de ce qu'il raconte. Du coup bah qu'est-ce que vous voulez que je fasse d'autre, je lui souris et le suis sans dire mot et ni omettre une objection. On ne discute pas vraiment pendant le trajet ce qu'il le semble une éternité pour moi. Ce garçon semble vraiment, mais VRAIMENT aimé le silence. Je n'ose même pas lui parler, j'ai l'impression qu'il est dans sa bulle et que même si j'ai envie de lui éclater, elle m'a l'air bien solide.

Je vois au loin la ville, Alléluia ! Nos chemins vont donc bientôt se séparer, ce n'est pas plus mal, ce trajet est beaucoup trop monotone pour moi. Il y a quand un même un minimum de sociabilité, mais chez lui, je n'en vois pas l'once d'un petit truc. Il me sourit et me montre du bout doigt qu'il va part là. Je lui souhaite une bonne continuation et le remercie tout de même pour m'avoir aidé à venir jusqu'ici. Sans lui, je pense que j'aurais trente-six mille fois le tour de la forêt et de la ville avant de trouver le bon chemin.

Je tourne la tête un peu partout et je ne sais pas par ou commencer, du coup, je m'élance à l'aveuglette. De toute manière, mon problème d'orientation ne va pas trop me freiner parce que je ne sais pas où sont les restaurants. Je regarde ma montre, elle m’annonce qu'il est dix heures. Ok, du coup les restaurateurs sont arrivés, ils préparent leur service. Je me dépêche tout de même et je vois enfin un endroit de ce que je recherche. J'ouvre la porte et au même moment, une voix grave me crie :"Nous ne sommes pas ouverts !". Ah ! Fort bien, on ne sera pas trop dérangé par l'arrivée des clients comme ça.

Bonjour, je me nomme Ichijou et je recherche un petit boulot de cuisinier, je suis étudiant à Kousha.

Derrière un mur, je vois une tête qui apparaît rapidement. Il me fixe et dépose sa charge au sol. Elle s'entrechoque avec des bruits stridents, ce son ressemble à des bouteilles qui se battent entre elles. Il me sourit pour ne pas paraître malpoli. "Je suis désolé mon garçon, je ne recherche personne en ce moment. J'ai déjà une étudiante qui m'aide en cuisine." Au même moment, une jeune demoiselle arrive avec un sac à la main et salue son chef et m'adresse un regard perplexe "Bonjour?" Je me tourne vers le gérant

Okay merci, je me tourne à nouveau vers la jeune fille aux cheveux longs et noirs, Bonjour. Je vous souhaite un bon service et bon courage !

Je sors du restaurant et voilà que j'ai un échec, c'est la première fois qu'on me dit non. Mais bon, il faut bien commencer un jour, c'est tout de même assez frustrant de recevoir un non. Je fais le tour de la ville, une fois ? Non, je ne crois pas, je vois souvent les mêmes bâtiments. J'arrête une personne et lui demande ou je peux trouver les restaurants dans la ville et de me les citer. La personne bien aimable me les cite et j'en prends directement note dont un que je barre directement ayant reçu un refus de sa part. Il me dit le chemin de celui qui est le plus proche et me souhaite bon courage pour ma recherche d'emploi. Allez, c'est parti !




La nourriture est la chose qui parle le plus a un humain...
#FC7F3C


Dernière édition par Ichijou Yurazamy le Mar 11 Juil 2017 - 3:13, édité 1 fois
avatar


Masculin Date d'inscription : 22/05/2017
Occupation : Cuisinier
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 81

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Un entretien s'il vous plaît ? |Rp Solitaire|    Mar 11 Juil 2017 - 3:13

Je continue donc ma route et ouvre les portes que je peux ouvrir, j'ai l'impression que cette liste ne descend pas et pourtant le temps avance à grand pas pour lui. Je regarde ma montre et après trois refus d'affiler, il m'annonce que le soleil est haut et qu'il est midi et quart. Je sors de mon sac un sandwich que j'ai préparé moi-même et le mange sur un banc d'un parc qui ne se trouve pas loin de moi. Je me souviens bien de ce parc, c'est le jour où j'ai fait mon tout premier barbecue en plein air avec une compagnie féminine.

Je regarde tout autour de moi et je vois des petits groupes çà et là, ils discutent entre eux joyeusement tandis que d'autre en profite pour se faire des mamours et des léchouille toute baveuse entre eux. Je ris envoyant tout ce petit monde profité du soleil, il y en a même qui dorme là dans l'herbe fraîche. J'entends également de la musique non loin, je dirais de la guitare acoustique avec un accompagnement violon. Ça sonne bien, c'est joli, ils sont ensemble en rythmique et le tempo nous donne envie de bouger nonchalamment. La joie de vivre est au beau fixe, je mange tranquille mon sandwich et je regarde perdu ma liste avec les restaurants. Je n'ai pas trop le choix, je dois absolument trouver !

Une fois terminé, je reprends ma marche et trouve un restaurant de ma liste, que je peux à nouveau barrer, ce n'est pas étonnant, c'est une très grande île et il faut bien que les postes soient pris pour que le commerce puisse vivre sans dette. Je me remets donc à nouveau en route et tombe sur un restaurant assez traditionnel. Il est magnifique comme restaurant et de plus, il me rappel enfin mon chez-moi ! J'entre et attends devant l'entrée, attends sagement qu'une serveuse puisse s'occuper de moi. Il n'y a pas beaucoup de monde, mais juste assez pour ne pas non plus s'ennuyer à se tourner les pouces. Une dame vient à ma rencontre, les cheveux attachés, d'un noir de jais, ses yeux marron vous font courber l'échine, elle est très intimidante, mais son sourire lui est plus que chaleureux. "Une table pour un ?" Sursautant, je la regarde un peu perdant et en bégayant, je sors de mon sac un curriculum préparé rapidement ce matin. Je lui tends le papier

Bonjour, non, je recherche un petit boulot pour mes études.

Elle regarde ma feuille et se retourne vers un homme qui semble être son mari et lui demande de s'occuper de la salle avec Kinyasu. Le jeune homme qui a suivi la conversation entre les deux personnes, fait un signe de tête comme pour approuver un truc et me souris et pars directement vers une table toujours le sourire aux lèvres. "Veux-tu bien me suivre s'il te plaît ?" Quoi ? Ça y est ? J'ai une chance ??? Sérieusement ?! En plus dans le restaurant qui me plairait tellement d'y travailler !! Oui bien sûr que j'accepte de vous suivre !!!

Je la suis donc à l'arrière du restaurant et elle me demande de m'installer à une petite table ou plutôt a un bureau pas très bien rangé. De la paperasse jonche sur tous les recoins du bureau en question. Elle me fixe avant de me demander d'où je viens.

Je viens de Tsumago, un petit village reculé des villes.

Elle lève un sourcil, curieuse de savoir pourquoi et quoi peux bien ressembler. Du coup, je commence à lui parler de mon village avec un tel engouement qu'elle en ris. Je lui explique comment est le village, qui a gardé ses valeurs de l'ère EDO et les traditions, surtout les traditions en fait. Le village ne possède que très peu de technologie, et nous ne nous en servons presque pas. Je lui explique également l'architecture du village. "De ce que je peux comprendre, tu as vécu dans les vieilles traditions". Je hoche la tête, elle fait une mine plus grave et continue " tu as été emmené de force ici ? ", j'hoche de nouveau la tête "fort bien, explique-moi un peu tes capacités de cuisinier".

Oui pas de problème, j'ai travaillé au restaurant de mon village pendant deux ans et puis je suis venu ici. Je crée mes recettes, je veux être le meilleur cuisinier, vous savez ? Je veux créer une recette curry la plus parfaite au monde que tout le monde se pousserait pour en manger. Je suis très à cheval sur les proportions des épices et sur la présentation.

Elle me demande de patienter un moment et reviens avec son mari et lui explique en deux trois mots tout ce que je lui ai expliqué auparavant. Il acquiesce de la tête et lui réprime aucune objection et puis s'en va à nouveau dans la salle. "Je suis la gérante de ce restaurant, mais j'aime avoir tout de même l'avis de mon conjoint, d'après tes qualifications, je veux bien te donner ta chance. Je te donne rendez-vous demain pour un test. Si c'est concluant, nous te prenons en tant qu'étudiant."

Je saute de joie et la remercie du fond du cœur et lui annonce que je ferais du mieux que je peux et que je me donnerai à fond pour ce travail. Je prends mon sac et tout heureux, je quitte le restaurant. Je regarde tout autour de moi et je ne sais pas par ou partir pour rentrer chez moi... Une idée me vient à l'esprit, je prends un petit cutter et trace des repères pour que je puisse suivre le chemin comme le petit poucet et venir toujours à l'heure. "Tu sais que c'est de la dégradation ce que tu fais ?" Je sursaute et pousse un petit cri étouffé. Je me retourne et vois une jeune fille dont son regard qui me pèse beaucoup sur le visage.

C'est pour m'aider à venir au travail rapidement, j'ai des problèmes d'orientation et en plus, j'ai débarqué sur cette île, il y a pas longtemps.

Elle n'a pas l'air de vouloir me croire et je sors alors de mon sac un morceau de papier que je ne me sépare pas pour le moment. J'en ai besoin pour mes débuts ici avant que je ne pose mon empreinte ici et puis que je le quitte pour rentrer à Tsumago près de mes parents adoptifs. Elle le prend et me le rend directement. "C'est quand même de la dégradation !"

Mais je ne compte que faire ça ...

Je lui montre, que je n'ai gravé que des petites croix qui n'est presque pas vu si on n'y prête aucune attention. Cela semble l'apaisé un peu et l'accepter. "Okay, si ce n'est que ça, ça me va et tu habites ou pour que je puisse t'y conduire et te surveiller pour que tu ne dégrades pas plus les bâtiments !". Dis comme ça, j'ai l'impression d'être un délinquant, imbécile. Je l'informe que je vis dans un lotissement a Kousha et nous voilà partis tout en marquant mon chemin.




La nourriture est la chose qui parle le plus a un humain...
#FC7F3C
avatar


Masculin Date d'inscription : 22/05/2017
Occupation : Cuisinier
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 81

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Un entretien s'il vous plaît ? |Rp Solitaire|    Jeu 20 Juil 2017 - 5:35

La jeune fille et moi-même traversons ensemble la forêt, elle tique à chaque repère que je pose, malgré la taille presque invisible, elle n'apprécie pas, d'après elle, la dégradation. M'enfin, je n'ai pas le choix, je ne vais pas dépendre toujours des autres et pour une fois que j'ai une bonne idée, je ne vais pas trop m'en privé. Nous discutons tous les deux, le trajet est beaucoup plus agréable avec elle que pour le jeune homme à l'aller. Bon, même si sa bouille me montre toujours et encore sa rébellion contre les délinquants dans mon genre. Ce sont ses propres mots ! Elle papote beaucoup, je trouve, elle raconte beaucoup trop de choses, je suis un pur inconnu à ses yeux et aux miens et pourtant elle me compte sa vie comme ça, sans problème, sans gène. Malgré tout, elle est très sociable, elle me montre bien que je ne dois pas juger par la couverture d'un livre, mais par les pages !

Nous arrivons enfin en ville, elle me demande gentiment où je crèche et je lui dis ou se trouve mon lotissement, elle me fait les grands yeux puis la moue. Apparemment, nous sommes cohabitant du même immeuble et ça l'embête beaucoup que je sois dans le même endroit qu'elle. Elle ne manque tout même pas de toupet et du culot. Pour lui faire plaisir je dois vivre à la rue sous un pont ? Faut tout de même pas abusé. Enfin arrivée devant l'immeuble, je la remercie de son aide et je rentre enfin dans mon appartement. Je suis ultra content, j'ai enfin trouvé un boulot et en plus ça n'a pas pris une semaine pour trouver. Maintenant, je dois bien me reposer et revenir là-bas frais pour faire du bon boulot et être accepté comme cuisinier ! Je ne dois faire presque aucune erreur, sinon retour à la case départ pour rechercher un petit boulot...

Je prends un bouquin qui parle d'épices et relis attentivement toutes les saveurs et ce qui fonctionne le mieux entre eux. Je connais déjà par cœur tout ça, mais je préfère être prévoyant et que je n'oublie rien. C'est la deuxième fois que j'ai un petit boulot et celui-là est dans une grande ville à Tsumago, c'est un petit village et donc personne ne m'en tient toujours rigueur, mais ici, c'est la réputation du restaurant qui est en jeu et que je ne dois pas me permettre de faire tombé à l'eau leur dur labeur.

La nuit passe et j'ai dû mal à dormir, pourtant faudra bien que je m'endorme, je n'ai pas le choix. Monsieur insomnie lui ne l'entends pas de la même oreille que moi et m'assomme de pensée qui m'empêche de fermer l’œil. Le lendemain, je n'ai pu qu'avoir que quelques petites heures de sommeil, bon, il faut que je fasse avec. Je me dirige vers la salle de bain et me prépare pour mon service, je vais arriver un peu à l'avance, je sais qu'il faut remplir deux trois trucs avant de débuter le travail. Et puis je pourrais demander des conseils avant de démarrer.

Je démarre enfin de mon appartement après avoir tout bien vérifier pour que je n'oublie rien. Je suis les petites traces que j'ai mises hier avec la jeune fille et arrive sans encombre au travail. Je le savais que ça allait m'être très utile ! J'arrive au restaurant et salue le vieux monsieur de la dernière fois, le mari du patron, si je me souviens bien. L'homme que j'ai salué appelle sa femme, elle arrive et arbore une expression de surprise, elle regarde son horloge ancienne : "Tu es en avance ?"

Oui, je voulais avoir quelques petits conseils en cuisine avant de commencer.

Elle me sourit, je crois que j'ai marqué quelques points. Je vois le serveur de la dernière fois et me souhaite une bienvenue et également bonne chance, je lui rends son sourire un peu nerveusement. Elle m'explique l'agencement de la cuisine, où se trouve les ingrédients ainsi que l'endroit ou la vaisselle doit être faite. Un homme entre dans la cuisine et c'est la première fois que je le vois, la gérante me dit que c'est à lui de poser des questions si j'en ai besoin. "Voici, le chef Todorasu". Il me fait un signe et se prépare pour son service et me donne un tablier. Je m'approche du chef et lui demande ce qu'on fait comme plats dans ce restaurant, il me sourit et me montre la carte. "Mon garçon, j'espère que tu connais les plats japonais, parce que c'est du traditionnel Japonais dans ce restaurant que nous cuisinons et servons aux clients." Je parcours rapidement la carte et souris, ce genre de plat, j'en ai fait presque tous les jours à ceux de Tsumago. Je me sens plus détendu tout à coup.

Le service commence enfin et les employés en salle nous apportent plusieurs papiers avec les plats demandés. Le chef me tend l'un deux et veux vérifier une fois fini. J’acquiesce, je trouve même cela plutôt normal de vouloir vérifié. La commande est :
- 2 soupes miso en entrée
- 1 Yakisoba et 1 Kare Raizu en plat

Je suis assez content de la commande qu'on m'a confié, parce que dedans, il y a ma spécialité ! Kare Raizu, c'est du riz au curry !
Pour commencer tout çà, je prépare mes deux soupes miso, je prends tous les ingrédients nécessaire à la préparation c'est-à-dire du tofu, du miso, du dashi, du mirin et de l’échalote, ainsi que balance et bec verseur. Une fois les ingrédients préparés, pesés, et mesurés, je peux directement passer à la cuisson de celle-ci. La cuisson de la soupe ne devrait pas prendre plus de quinze minutes. J'attends que l'eau se porte à ébullition accompagnée du dashi. En même temps, je mélange dans un bol le miso et le mirin ensemble une fois que les bulles ont fait leurs apparitions. Ensuite, je baisse un peu le feu et laisse cuire le tout pendant cinq petites minutes, pendant ce temps le tofu est coupé en morceaux de dés et sont incorporés après les cinq minutes. Pendant la cuisson de l'eau à ébullition, j'ai optimisé mon temps en hachant très finement mes échalotes pour la fin de la recette et saupoudre délicatement la soupe miso. J'apporte les deux bols au chef et souris a la vue de ceux-ci, il s'approche de ma casserole et goutte. Il fait signe au jeune garçon qu'il peut les emporter.

Pendant ce temps, j'ai déjà préparé le reste pour les plats, pour ne pas faire trop patienter les clients, je me dois de faire plusieurs choses en même temps. Je n'ai pas l'impression d'avoir tout le temps un regard en permanence sur mon dos, ça me donne moins de pression, je suis plutôt content de ses conditions.

Il est temps maintenant que je m’attelle en priorité sur les plats principaux. Je fais cuire le riz et le porc dans une marmite sur le côté, j'utiliserai le wok pour le plat aux nouilles. Je prépare à nouveau tout ce dont j'ai besoin et cuisine avec le cœur et l'amusement. Je coupe en morceaux les carottes, les pommes de terre et hache l'oignon finement pour le plat au curry. Une fois, cela fait, je vérifie mon riz et ma viande. J'ai encore un peu de temps et je peux m'occuper des ingrédients pour les nouilles. Je coupe très rapidement en morceaux à nouveau la carotte, le chou chinois et hache le negi et l'aoniri. J'ai terminé les détails des ingrédients autres que la viande et le riz et je peux sortir de l'eau le riz et le porc, je coupe en morceaux le porc et le divise en deux en proportion différentes pour les deux plats.

Le chef vérifie le riz et observe le porc et me sourit, je marque quelques points, j'allume le wok et pose les ingrédients des nouilles, c'est-à-dire, le chou, des carottes, le negi, l'aoniri, un peu de porc et choisi à l'odeur le meilleur gingembre et le place dans le plat. Le chef me regarde avec un sourcil arqué et me laisse faire, casse un œuf. Je mélange et fait cuire le plat en question, entre-temps que je laisse un peu reposé sur les flammes, j'en profite pour terminer la sauce du plat de curry. J'ai enfin tout terminé, je fais sauter une dernière fois dans mon wok et pause délicatement dans une assiette, termine le Kare. Je prends soin de bien retirer toute la sauce qui gâche la présentation de mon plat et pose les deux assiette devant le chef. Il les fixe et se penche au-dessus pour en sentir les plats. Il semble content et marche vers mes casseroles comme pour la soupe Miso. Il goûte et semble ravi et fait à nouveau un signe au serveur de prendre les plats.

Le service se termine enfin et je n'ai pas eu tant de remarques que je n'aurais cru. On me demande de m'asseoir à table avec les quatre ouvriers. C'est la gérante qui prend la parole en première.

- Bon, petit-être, je vais demander l'avis de tous les ouvriers ici. Kinyasu ?
- Tous les plats que j'ai emmenés d'Ichijou, on été ravi de leur assiette. Ils semblaient apprécier le goût et leur agencement.
- D'accord, Tadoro ?
- Les mêmes impressions que pour Kinyasu, les clients ont été contents et de plus les plats arrivaient pas trop en retard, rapide et efficace, j'aime.
- Chef Sinaroyou ?
- Je n'ai pas eu besoin a le reprendre sur tout le service, tous les plats dont j'ai goutté au préalable avant d'envoyé les plats avaient un goût différent de d'habitude, mais très appréciable. Il a rempli ses fonctions, mais il doit prendre un peu plus confiance en lui. Même s'il ne le montrait pas, ça se ressentait, il oubliait les emplacements de tout.
- Et pour ma part, je n'ai pas grand chose à redire sur ton service, certains des clients qui t'ont fait venir, on été ravi de ta bonne humeur et de ton travail. Voici donc un tablier et ton planning. Nous te souhaitons la bienvenue dans notre restaurant !


Merci beaucoup ! Je suis super content !


Le petit groupe sourit et se lève de la table et me serre la main à tour de rôle. Ils me souhaitent également la bonne journée. Je suis ultra content que mon service se soit super bien passé !! Vivement le deuxième jour ! Et en plus, je ne risque pas de me perdre avec mon système pour repérer mon chemin ! Sur ce, je reprends le chemin de la maison, content de moi. Ma journée est amplement égaillée !




La nourriture est la chose qui parle le plus a un humain...
#FC7F3C
avatar


Masculin Date d'inscription : 22/05/2017
Occupation : Cuisinier
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 81

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Un entretien s'il vous plaît ? |Rp Solitaire|    







Contenu sponsorisé


 

Un entretien s'il vous plaît ? |Rp Solitaire|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aelred Aodan Flaherty # "Vous voulez un whisky ?" "Juste deux doigts." "Vous ne voulez pas un whisky d'abord ?"
» Une nouvelle montre s'il vous plait !! [PV Dexter]
» De l'eau s' il vous plaît [ft Patte D'écume]
» Tavernier, je voudrais une rousse, s'il-vous-plait! (PV Gil et Lib)
» SOS amitié s'vous plaît [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La Ville d'Amishawa :: Galerie Marchande :: Cafés & restaurants-
TOP