Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
False Innocence [PV Jérémy Dulac]Auteur
MessageSujet: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Lun 12 Juin 2017 - 20:25

En cette fin d'après-midi, tu es troublée. Pourquoi l'es-tu autant ? Parce que ton si cher petit frère a voulu mettre fin à ses jours quelques heures plus tôt. Tu as été spectatrice de sa rencontre avec cette fille qui lui a balancé d'horribles mots aux visages. Elle a blessé ton Castiel, psychologiquement. Et pourtant ... tu n'es pas intervenue, tu l'as laissé se débrouiller seul jusqu'à ce que l'envie lui prenne d'avancer, encore et encore dans cette étendue sans fin. Il voulait s'y noyer. Il était sur le point de te laisser seule sur cette île encore inconnue pour tous les deux.

Tu l'as sauvé. Alors que tu aurais pu le laisser dériver au large, alors que tu aurais pu laisser ses poumons se remplir d'eau jusqu'à ce qu'il ne puisse plus respirer, jusqu'à ce que la vie s'échappe peu à peu de lui. C'était son souhait, mais tu ne l'acceptes pas. Tu as fait preuve d'une gentillesse étonnante envers lui, ou plutôt écœurante selon mon propre goût. Tu aurais pu le corriger, tu aurais même dû le faire. Mais telle la grande soeur que tu es pour lui, tu as été douce et rassurante. Enfin ... jusqu'à ce que tu ajoutes discrètement quelques somnifères broyés dans son verre.

Tu sais qu'il dort profondément, tu sais qu'il ne se réveillera pas de si tôt alors, tu es sortie, pour te retrouver non loin de ton habitat. Tu as besoin d'évacuer ce trouble, cette frustration, cette angoisse. Beaucoup trop d'émotions t'envahissent, toi qui n'as guère voulu t'en prendre à cet adolescent fragile qui partage ton quotidien. Oui, tu te dois d'évacuer tout ceci et de préférence, sur une nouvelle victime. Tu ne peux te permettre de lacérer la peau pâle du Saruta alors que tu l'as baratiné afin de le convaincre que la vie vaut la peine d'être vécue. Pourtant, toi-même tu n'y crois pas réellement, mais tu préfères éviter la solitude, et sans lui, c'est ce qui t'attend.

Tu déambules dans les ruelles, vêtue d'une jolie robe noire qui met en valeur ton corps appétissant de poupée. Tu veux appâter le premier abruti que tu croises et enfin tu jettes ton dévolu sur un jeune homme quelconque. Tes pupilles d'améthyste croisent les siennes alors que tu lui adresses un sourire aguicheur. Tu tournes au coin d'une ruelle déserte, mais tu sais qu'il te suit, tu fais un si bel appât. Les hommes sont si naïfs, si primitifs, qu'il n'est pas bien difficile de les piéger dans tes filets.

Il s'approche de toi alors que tu te mordilles la lèvre. Tu te positionnes dos au mur tout en l'envoûtant de ton regard d'innocence. Tu ne sais pas ce qu'il pense, et tu t'en fiches bien à vrai dire. Tu ne te demandes pas s'il est quelqu'un de bien, s'il veut simplement discuter avec toi ou plus. Non, dans ton esprit, il ne pense qu'à une chose. Profiter de votre solitude. Ton sourire ne te quitte alors que mille scénario passe dans ton esprit. Comment vas-tu le torturer ? Vas-tu l'empêcher de crier, de hurler sous tes tortures, ou plutôt, le forcer au silence ? Tu as tant de possibilités ... Tellement.

Il n'est qu'à quelques centimètres de toi alors qu'il caresse doucement ta joue. Tu détestes ce contact, mais pourtant, tu tiens bon. Tu tressailles légèrement, mais peut-être mettra-t-il cela sous le compte d'une certaine excitation. Imbécile ... Il est sans défense. Devant un monstre sanguinaire au visage de poupée, à la peau douce de porcelaine. Tu as hâte de goûter à la saveur de son sang, tellement hâte, que tes lèvres divaguent vers son cou. Tu sens son souffle chaud près de ton oreille, mais ce n'est qu'un mauvais moment à passer.

Tu ouvres la bouche, t'approchant un peu plus de sa peau alors que tes dents se referment sur sa chair. Il pousse un cri de surprise et tente de s'écarter. Mais tes mains se referment sur ses bras alors que des ongles de glace se plantent dans son épiderme. Tu t'approches de ton oreille.

"Calmes-toi ... J'ai envie de jouer ~"

Mais alors que tu sens son coeur s'emballer, que tu ressens ses muscles se crisper sous la peur, tu entends des bruits de pas. Tu détournes le regard vers leur origine avant de soupirer d'ennui lorsque tu aperçois une ombre. Bientôt, un être ferait son apparition et constaterait ton méfait. Ton visage revient à celui de ta victime terrifiée. Tu serres les dents.

"Espèce de poule mouillée ..."

Tu le gardes un instant entre tes griffes alors qu'il n'ose pas bouger. Et lorsque l'inconnu apparaît, tu fais mine de te débattre et de crier. Tu es si bonne comédienne ... Tu le repousses violemment, inversant les rôles aussi facilement que cela en est déconcertant. Le jeune homme se retrouve sur les fesses alors qu'il voit une chance de sauver sa vie misérable. Il déguerpit, sans un mot, les bras en sang alors que tes griffes de glace disparaissent.

Dans ton jeu parfait, tu simules une respiration haletante, une mine pâle et terrifiée. Tu te laisses glisser contre le mur alors que de fausses larmes s'échappent de tes prunelles qui se veulent innocentes. Tu es parfaite, jolie poupée. Parfaite. Tes membres tremblent alors que tu sens le trouble fête approcher. Il t'a empêché de t'amuser alors ... il deviendra ta nouvelle proie. Peut-être sera-t-il plus intéressante que le précédent ?

Tu te recroquevilles, croisant tes bras autour des genoux rabattus sur ta poitrine alors que tu entames un mouvement de balancier avec ton corps si frêle, telle une enfant traumatisée. Tu lèves ton regard vers le jeune blond qui est dorénavant à ton niveau.

"Merci ... J'ai cru qu'il allait ... J'ai eu si peur ..."

Impossible de voir clair dans ton rôle si bien réalisé, il ne peut que se laisser berner. Que vas-tu faire de lui, jolie poupée ?


avatar


Date d'inscription : 24/03/2017
Occupation : Peintre reconnue
Sexualité : Inconnue ~
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Jeu 15 Juin 2017 - 20:09

Mes petites balades avaient fini par devenir une habitude depuis quelques temps. Rien de mieux pour se changer l'idée, comme je ne manquais pas de le constater à chaque nouvelle sortie. Pour varier les plaisirs, j'étais aujourd'hui allé jusqu'à Ikazuchi. Après une bonne marche et un passage par le parc, il était temps de se remettre sur le chemin du retour. Ignorant les gros pavés qui abîmaient mes pieds, je décidai de passer par les petites rues piétonnes, certain de gagner du temps par rapport à mon trajet d'origine, avec à la clé, peut-être, prendre le bus plus tôt que je ne l'espérais. C'était sans compter sur la défection imprévue de mon sens de l'orientation, qui prit un malin plaisir à profiter de ces ruelles étroites et sinueuses, toutes semblables les une aux autres, pour me faire malicieusement tourner en rond, parcourir les mêmes rues pavées en long et en large, jusqu'à ce que je finisse complètement perdu. Pestant intérieurement contre cet imprévu qui me ferait sans doute arriver plus tard chez moi que si je n'avais jamais essayé de gagner du temps, je repris ma route en me concentrant cette fois-ci attentivement, afin de mémoriser de mon mieux les lieux par lesquels je passais.



Quelques instants plus tard, au cours de mes déambulations, un éclat de voix me parvint. Trop bref pour que je parvienne à clairement en saisir le sens, mais le ton était empreint de panique. Pressant le pas, je me hâtai dans la direction d'où semblait provenir le bruit. Finalement, au détour d'un coin de rue, je tombai nez à nez face à deux personnes aux prises l'une avec l'autre. Une jeune fille se débattait en poussant des appels à l'aide pour tenter d'échapper à la poigne d'un homme. Je me figeai un instant, ne sachant trop comment réagir. Une agression ? Avant que je n'arrive à prendre une décision sur la bonne marche à suivre, la jeune femme parvint à se dégager de son agresseur d'un violent mouvement des bras, lui faisant perdre l'équilibre. Tiré de mon immobilisme, je m'apprêtai à lui mettre le grappin dessus, lorsqu'ils se releva et prit ses jambes à son cou. Je décidai de le laisser courir. Mieux valait d'abord s'assurer que sa victime était saine et sauve.



Me retournant vers elle, je la vis recroquevillée contre le mur, les yeux embués de larmes, tentant de balbutier quelques explications sanglotantes à mon intention. Je m'accroupis pour me mettre à hauteur de son visage, tout en sortant une bouteille d'eau de mon sac, que je lui tendis.

- Ça va aller ? Ne t'en fais pas, il est loin maintenant, il ne pourra pas te faire de mal. Tiens, bois quelques gorgées d'eau fraîche, ça te fera du bien.

Mon ton se voulait rassurant. Le danger était passé, la première chose à faire était de l'aider à se calmer.




Jérémy offre des cookies en #0099ff
Aegis se réveille en #ff9900
avatar


Masculin Date d'inscription : 04/03/2016
Occupation : Dernière année de lycée
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 277

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Sam 24 Juin 2017 - 17:29

Le divertissement ne fait que commencer en réalité. Ta première proie s'est lâchement enfuie, mais elle t'a servie d'appât pour en débusquer une autre. Tu ne sais pas encore ce que tu vas faire de lui, de ce blond à l'expression niaise et naïve. Il est un bon candidat pour tes jeux de rôle. Restera-t-il pour toi un simple idiot à berner ou deviendra-t-il ta nouvelle cible, un terrain de jeu pour ton esprit tordu ? Tu ne le sais pas encore, tu veux d'abord étudier ses réactions, voir jusqu'où il pourrait te suivre sans le moindre doute. Ton corps frêle et ton visage de poupée t'aideront en ce sens. Ton sourire est dissimulé par tes bras croisés sur tes genoux. Il ne peut que voir tes pupilles innocentes embuées de larmes de là où il est. Tu le scrutes alors que tu balbuties quelques mots d'une voix tremblante.

Tu le fixes alors qu'il semble chercher quelque chose. Tu te méfies malgré tout, tu te méfies toujours lorsqu'un homme se présente à toi. Ton regard se fixe sur cette bouteille d'eau qu'il tend. Pense-t-il réellement que tu vas te risquer à la boire ? Il pourrait y avoir n'importe quoi dedans. Non en fait, il semble bien trop simplet pour penser à ce type de plan. Tu réfléchis à comment réagir alors qu'à ses yeux tu sembles, perdue, déboussolée. Quoi de plus normal après avoir subi une "agression" ? Que vas-tu inventer cette fois, jolie poupée ?

Doucement, tu écartes tes bras de tes genoux alors que ton sourire dissimulé a fait place à une mine totalement déconfite. Tu lèves une main tremblante pour te saisir de la bouteille.

"Mer-ci ... Aaaah !"


Un cri sort de ta gorge alors que tu laisses tomber la bouteille d'eau dorénavant recouverte de givre. L'eau est devenue glace au simple contact de tes doigts. Cela fait partie de ton plan ? Pour qu'il pense que tu es vulnérable. Rapidement, tu te recroquevilles de nouveau contre le mur, comme si tu aurais voulu le traverser, y disparaitre. Ton visage dans tes genoux, tu fais mine de t'affoler, de sangloter.

"Je suis ... un monstre. Je ne contrôle rien ... J'en ai assez ..."


Tu te fais passer pour une débutante, pour celle qui ne comprend pas ce qui lui arrive. Comme si tu méconnaissais ta propre magie. Oui, idée parfaite. Te faire passer pour une pauvre fille sans défense pour mieux le poignarder dans le dos. Amusant. Cela pourrait te distraire passer ta frustration. Tu te balances d'avant en arrière alors que de nouveau, tu poses ton regard larmoyant sur lui. Comme si tu voulais l'attendrir, le séduire. Lui faire baisser sa garde, même si dans le fond, il ne semble pas se méfier le moins du monde.

"Tu devrais ... partir ... Laisse-moi ici ... C'est tout ce que je mérite ..."

Mais qu'as-tu en tête, jolie poupée ? ~

*Quand le petit chaperon ... se transformera-t-il en loup ?*


avatar


Date d'inscription : 24/03/2017
Occupation : Peintre reconnue
Sexualité : Inconnue ~
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Mer 5 Juil 2017 - 13:15

Visiblement chamboulée, le jeune fille se tenait recroquevillée, assise contre le mur de la ruelle, et sanglotait doucement. J'étais moi-même un peu stressé, incertain quant à la meilleure conduite à tenir. Mais je me gardai bien de le montrer. La priorité, cela au moins j'en étais certain, était de lui faire retrouver son calme. Pour cela, mieux valait avoir l'air sûr de moi. C'est tout naturellement que je lui avais tendu une bouteille d'eau. Peut-être que sentir le liquide frais couler dans sa bouche la calmerait un peu.

Apparemment encore perdue, la jeune fille tremblota en saisissant la bouteille d'une main timide... avant de la laisser tomber alors qu'elle s'apprêtait à me remercier. Aussitôt, la fille à la chevelure de jais sembla se recroqueviller plus encore, comme affolée. Suivant son regard, mes yeux se posèrent sur la bouteille venue rouler à mes pieds. Sa surface était devenue légèrement opaque, et l'eau à l'intérieur s'était changée en glace. Une Suijin ? Les paroles que la jeune fille murmurait entre deux sanglots me laissèrent peu de doute. Elle n'avait pas prononcé le mot "magie", mais la bouteille s'était bien gelée sous l'effet de ses pouvoirs, qu'elle semblait visiblement ne pas contrôler. Une nouvelle arrivante sur l'île ?

Tandis que je réfléchissais, la brune continuait à murmurer d'une voix étouffée des paroles de plus en plus dures envers elle-même, se traitant de monstre, allant même jusqu'à me demander de l'abandonner ici. C'était bien évidemment hors de question. Je n'allais pas la laisser ici dans un état pareil. Je la saisis doucement par l'épaule et la secouai légèrement pour tenter de lui faire relever la tête qu'elle cachait toujours entre ses genoux, tentant de croiser son regard.

- Du calme, du calme. Ne dis pas des choses pareilles. C'est normal d'avoir du mal à maîtriser son pouvoir, cela ne fait pas de toi un monstre, en aucune manière.

Ramassant la bouteille d'eau, j'usai de ma propre magie pour ramener l'eau à son état liquide. Une chance que je sois affilié au même élément que la brune ! Si sa magie lui jouait de nouveau un vilain tour pendant que j'étais là, je pourrais l'aider à corriger les choses. Lui tendant à nouveau la bouteille, je lui dis :

Tiens, l'eau a dégelé, tu peux boire maintenant. Comment t'appelles-tu ? Tu veux que je te raccompagnes chez toi ?

Après avoir été agressée, se promener seule n'était probablement pas une chose qu'elle apprécierait. Et puis, je voulais être certain que rien ne lui arrive sur le chemin du retour, qu'elle se remette correctement de ce qu'elle venait de traverser. Sans doute aurait-il fallu prévenir la police, mais l'agresseur était déjà loin, et je n'étais pas certain que cette jeune fille ait la tête à ça pour le moment.




Jérémy offre des cookies en #0099ff
Aegis se réveille en #ff9900
avatar


Masculin Date d'inscription : 04/03/2016
Occupation : Dernière année de lycée
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 277

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Lun 10 Juil 2017 - 17:25

Il ose te toucher ... Il ose te toucher, mais tu tiens bon. Tu serres les dents alors que tu crispes tes muscles. Tu ne dois pas y penser. Tu ne dois pas te trahir. Tu veux continuer à jouer et pour cela, tu dois prendre sur toi. Même si, tu meurs d'envie de trancher cette main qui souilles ta peau de porcelaine. En réalité, tu lui briserais sans doute les doigts un par un, avant de les lui amputer, ce serait plus long, plus amusant, plus ... douloureux. Cette perspective te fait frissonner. Le jeune blond prendra ceci comme un simple frisson dû à la température ou à l'angoisse. Ce n'est rien, tu es loin d'être découverte.

Tu prends soin de dissimuler ton dégoût avant de relever tes pupilles violines qui ne marquent plus que ton effroi. Tu clignes des yeux, sembles ailleurs, mais pourtant tu l'écoutes. Ah qui est-il pour te dire ce genre de choses. Encore un naïf qui parle sans savoir. N'a-t-il donc aucune notion de méfiance ? Pathétique. Réellement pathétique. Mais tellement distrayant ! Le voilà qu'il recommence avec sa bouteille d'eau qui est maintenant revenue à son état d'origine. Tu retiens un sourire satisfait. Tu ne montres aucunement le fait que tu sois fière de toi. Tu connais maintenant son élément, bien que tu n'ais pas encore pu évalué son niveau de magie.

Tu attrapes la bouteille d'eau entre tes mains, faisant mine s'inspirer et d'expirer pour calmer ton stress. Tu hésites, enfin, tu fais semblant d'hésiter avant de lui répondre de ta voix cristalline, adorable.

"Euh ... Tihana ... C'est mon nom. Et ... toi ?"

En réalité, tu t'en fiches bien de son nom. Tu fais cela pour l'attirer un peu plus dans tes filets ? Qui pourrait se méfier d'une si jolie jeune fille apeurée ? Tu es dangereuse, d'une innocence mortelle. C'est ton atout. Tu continues à le scruter avec incertitude, comme si tu lui montrais une certaine réserve, mais en fait, tu ne fais que réfléchir à ce que tu pourrais lu faire. Tu regardes à droite et à gauche, avant de te fixer de nouveau sur lui.

"Et si ... S'il revenait ... ?"

Tu parles bien entendu de ton 'agresseur'. Puis tes iris d'améthyste se pose sur la bouteille que tu tiens toujours. Tu joues parfaitement la jeune fille traumatisée, mais cela fait partie de toi, tu l'as été, et même, tu l'es encore. Tu te mords la lèvre, faisant mine de réprimer un nouveau sanglot alors que tu lui tends la récipient de plastique.

"Bois d'abord ... Peut-être que ... Peut-être que tu étais de mèche avec lui et que ... tu as mis quelque chose dedans ..."

Tu éclatais de rire intérieurement alors que d'apparence, tu restais apeurée. Tu t'amusais. Tu avais hâte de voir l'expression qu'il allait prendre. Tu te redresses, restant collée le dos au mur alors que tu l'observes, attendant qu'il te prouve que tu te trompes à son sujet. Tu ne doutes pas de lui, car pour toi, c'est un parfait idiot qui ne ferait aucun mal à une mouche. Tu commences à les reconnaitre ceux-là ...


avatar


Date d'inscription : 24/03/2017
Occupation : Peintre reconnue
Sexualité : Inconnue ~
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Lun 17 Juil 2017 - 12:27

Lorsque je tentai de faire réagir l'inconnue, je perçus du bout de mes doigts un frisson parcourir sa peau. Le choc n'était visiblement pas passé, même si d’un autre côté le contraire m'aurait plutôt étonné. La jeune fille prit de lentes et profondes respirations, comme pour évacuer le stress. Lorsqu’elle finit par saisir la bouteille d’eau que je lui tendais de nouveau, une réponse à ma question franchit ses lèvres dans un murmure. Son prénom : Tihana.

- C’est un joli nom. Moi, je m'appelle Jérémy.

Le regard de Tihana semblait toujours errer de manière un peu hasardeuse, comme si elle-même ne savait pas où poser ses yeux. Après avoir jeté quelques coups d’œil furtifs, comme pour chercher quelque chose, elle m'adressa de nouveau la parole, une touche de crainte dans la voix, au sujet de son agresseur.

- Ne t'en fais pas. Maintenant qu'il a manqué son coup, il n'osera pas revenir, surtout que nous sommes deux. Et s'il revient tout de même, il trouvera à qui parler.

Bien sûr, il était également possible que ce criminel soit bien plus fort que moi et que ma pratique de la magie se révèle inefficace contre lui. Mais y penser ne changerait rien à l'affaire, et Tihana n'avait pas besoin de s'inquiéter davantage. C'est lorsqu'elle me rendit la bouteille que je réalisai qu'elle n'avait toujours pas bu la moindre gorgée. Lorsqu'elle m'énonça ses soupçons, je ne pus m'empêcher d'écarquiller les yeux un instant. Il était évidemment logique qu'elle se méfie de moi, mais une telle idée ne m'avait tout simplement pas traversé l'esprit. Finalement, je pris la bouteille d'eau, et bus une grande gorgée, avant de la lui rendre.

- Tiens. Et si tu as toujours des soupçons, on n'aura qu'à en acheter une dans une supérette, dis-je avec un sourire qui se voulait rassurant. Allez, viens ! On ne va pas passer la nuit assis par terre, si ?

Je me relevai, et lui tendis ma main pour l'aider à se remettre debout. Il était plus que temps de se mettre en route. Plus tôt elle serait de retour chez elle, dans un lieu familier, mieux cela vaudrait. Prêt à la raccompagner pour être certain qu'elle aille bien et qu’elle ne fasse pas de nouvelles mauvaises rencontres, je lui demandai, ne sachant pas où elle habitait :

- On peut rentrer jusque chez toi à pied, ou bien on va à l'arrêt de bus ?

Une manière comme une autre de lui signifier de m’indiquer le chemin.




Jérémy offre des cookies en #0099ff
Aegis se réveille en #ff9900
avatar


Masculin Date d'inscription : 04/03/2016
Occupation : Dernière année de lycée
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 277

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Dim 13 Aoû 2017 - 13:56

Tu comptes bien t'amuser, te moquer de lui, abuser de son innocence. Tu ne t'en lasses pas, en tout cas pour l'instant. Espérons pour lui que tu ne finisses pas par te débarrasser de lui. Un léger sourire discret s'affiche sur son visage de poupée alors que tu fixes maintenant la bouteille d'eau qu'il te tend de nouveau. Tu écoutes ses mots et tu acquiesces.

"D'accord ... Allons à la supérette, je n'aime pas boire après quelqu'un d'autre ..."

Tu gardes une expression sérieuse et innocente, même si intérieurement, tu te délectes de ton propre caprice. Car c'est bien toi qui l'a incité à boire avant toi. Jusqu'à où ce gentil garçon va se laisser berner ? Et lorsqu'il te tendit la main, tu fis mine de ne pas comprendre. Tu ne lui accorderas pas la satisfaisant d'entrer en contact avec toi. Alors après quelques secondes, ton visage rosit, même la timidité, tu parviens à la feindre. Tu te redresses et détournes le regard, l'air gêné. Tu passes ta manche sur tes yeux pour sécher tes larmes factices.

"Je peux me lever toute seule. Merci."

Tu l'écoutes et réfléchis un instant. Bien sûr, tu ne manques pas de garder ton air méfiant et apeurée. Tu croises les bras pour signifier que tu as froid alors que tes pupilles scrutent les environs. Tu as peur, enfin c'est ce que le dénommé Jérémy pensera.

"Je ne veux pas rester ici. Je ne veux pas marcher, il risque de revenir. J'en suis sûre. Je me suis défendue ... Il va ... Il va vouloir se venger ..."

Tu te mets à marcher, prudemment, passant devant le jeune blond alors qu'un rictus qu'il ne peut voir ourle tes lippes. Tu t'amuses comme une petite folle n'est-ce pas ? Mais pourquoi ne l'as-tu pas encore éventré ? Réellement, tu veux tester sa bonté d'âme ? Voir si même un simplet comme lui peut s'énerver ou devenir violent ? Tu veux le mettre à bout ... Reprenant ta mine triste, tu te tournes vers lui une fois la rue principale regagnée. Tu pointes un petit magasin du doigt.

"Là-bas ... Je veux aller là-bas ..."

Tu trottinnes tranquillement vers ce lieu désigné et y entres alors que tu sembles dans ton monde. Tu attrapes quelques articles, une bouteille d'eau, des biscuits, du chocolat, sans trop prêter attention à celui qui t'accompagnes. Ton visage est de nouveau pâle et tu restes pensive, comme encore sous le choc. Puis tu déposes tes courses sur le comptoir, feignant l'innocence et l'angoisse alors que le vendeur t'annonce le prix. Tu fais mine de chercher allègrement dans tes poches alors que les larmes te montent aux yeux.

"Je ... On m'a volé ... mon porte feuille ..." Tes pupilles d'améthyste embuée supplient presque le gentil Jérémy. "Pardon ... On s'en va ..."

Et tu fuis, hors de la boutique. Tu le testes sur de simples situations.


avatar


Date d'inscription : 24/03/2017
Occupation : Peintre reconnue
Sexualité : Inconnue ~
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Ven 18 Aoû 2017 - 1:11

Après avoir bu une grande gorgée d’eau pour rassurer Tihana, je lui tendis de nouveau la bouteille. Celle-ci la refusa cependant, préférant plutôt mon offre de passer en acheter une autre dans une supérette, car elle n’aimait pas boire au même goulot que quelqu’un d’autre. J’arquai un sourcil, un demi-sourire amusé flottant sur mon visage. C’était bien elle qui m’avait demandé de boire le premier. Cherchait-elle à me taquiner ? Ou bien cela la préoccupait-elle vraiment ? Peu importait, après tout. Dans un cas comme dans l’autre, si elle parvenait à se préoccuper pour ce genre de petites choses, c’était signe qu’elle commençait à aller mieux.

Restée un moment interdite devant ma main tendue, Tihana finit par la refuser d’un geste et se releva seule, comme mue par un soudain élan de fierté. Elle resta cependant aux aguets, observant les alentours, tout en commençant à grelotter. La journée avançait, et la température baissait. À cette vue, je retirai ma veste avant de la poser sur les épaules de la jeune fille. Le froid ne me dérangeait pas vraiment, je n’avais rien à craindre à enlever une épaisseur. D’ailleurs, à la réflexion, j’avais toujours été persuadé que cette résistance au froid été due à mon affiliation à la glace, mais Tihana semblait pourtant partager mon pouvoir… À croire que je m’étais simplement habitué seul aux basses températures.

La jeune fille recommença alors s’inquiéter de son agresseur, malgré mes précédentes tentatives pour la rassurer. La perspective de le voir revenir semblait réellement l’inquiéter.

- Ne t’inquiète pas. Dès que l’on sera en route, il n’aura plus aucun moyen de savoir où tu seras partie. Tu n’as plus à te préoccuper de lui.

Finalement, la supérette fut en vue. À l’intérieur, Tihana ne prononça pas un mot, comme focalisée sur le choix de ses achats : une bouteille d’eau, certes, mais également de quoi se restaurer, quelques biscuits, chocolats. Arrivée en caisse, elle déposa machinalement ses articles sur le comptoir, avant de subitement s’arrêter. En me jetant un regard perdu, elle m’expliqua s’être fait voler son portefeuille, avant de paniquer et de prendre la fuite en courant.

Je restai une seconde immobile. Finalement, je tirai mon propre porte-monnaie, et en sortis de quoi payer la bouteille d’eau, but premier de l’escale, ainsi que la boîte de biscuits. Après tout, je lui en aurai sans doute offerts plus tôt si je n’avais pas fini ma boîte plus tôt dans l’après-midi. Je balbutiai à la va-vite une excuse auprès du caissier et pressai le pas vers la sortie en laissant en plan les autres articles : j’aurais l’air fin si je ne retrouvais pas Tihana.

De retour dehors, je tournai la tête à droite, à gauche, avant de finalement repérer sa silhouette un peu plus loin. Forçant l’allure, je la rattrapai tout en la hélant d’un geste.

- Il n’y a pas de raison de s’enfuir, enfin ! Ça arrive à tout le monde d’arriver au magasin sans avoir de quoi payer. Du moment que tu ne tentes pas de passer en douce avec tes articles, le vendeur ne va pas te créer d’ennuis. Tiens, lui dis-je en lui tendant sa bouteille d’eau flambant neuve, c’est ce que l’on était venu chercher, je crois ?

J’ouvris ensuite d’une main sûre la boîte de biscuits. Des cookies, excellent choix ! En prenant un moi-même, je lui tendis les autres avec un sourire. Rien de tel que de bonnes pépites de chocolat pour se remonter le moral !




Jérémy offre des cookies en #0099ff
Aegis se réveille en #ff9900
avatar


Masculin Date d'inscription : 04/03/2016
Occupation : Dernière année de lycée
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 277

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Mer 23 Aoû 2017 - 19:07

Ce garçon n'a donc aucune limite, tu sembles pouvoir le mener par le bout du nez comme bon te semble. C'est amusant, mais ça manque d'un peu de piment ... Tu le sens revenir vers toi, tu es certaine qu'il a payé tes propres achats malgré le fait que tu l'ais laissé en plan de la sorte. Tu te retournes vers lui, le regard vide alors que tu écoutes ce qu'il a à te dire. Ce blondinet est beaucoup trop droit pour être naturel, il doit bien avoir des penchants pour quelque chose, des choses douteuses dans son esprit. Tu prends la bouteille d'eau alors qu'il te tend un cookie. Tu secoues la tête en guise de refus, jouant toujours de ta comédie.

"N-non ... Plus tard ... Je n'ai pas faim maintenant. Viens ..."


Sans lui demander son avis, tu l'attrapes par la manche, évitant soigneusement le contact de tes doigts sur sa peau. Tu l'entrainais plus loin, bien plus loin, éludant ses questions s'il en posait quant à ta destination. Tu marcher pendant une bonne dizaine de minutes, te cramponnant à son vêtement pour éviter qu'il ne s'échappe alors que tu te stoppes dans une ruelle déserte. Tu souris, l'air satisfait.

"Par-fait ~"


Tu le relâches, te retournes vers lui tout en l'observant d'un air malicieux, la tête penchée sur le côté. Tu lui montres ton vrai visage. Sa réaction sera sans doute plus amusante dorénavant. Peut-être te désirera-t-il ? Peut-être te craindra-t-il ? Quoiqu'il arrive, tu te joueras de lui, tu le piétineras jusqu'à entendre ses suppliques. Tu t'approches de lui, levant la bouteille d'eau pour la geler d'une traite. Tu l'observes, toujours sourire aux lèvres jusqu'à à faire bouillir le liquide transparent avant de jeter la bouteille plus loin. Et oui, tu le maîtrises parfaitement, contrairement à ce que tu lui as fait croire.

"Intéressant ce pouvoir, n'est-ce pas ? Jérémy."

Tu attrapes doucement son col en approchant ton visage du sien. Tu le scrutes de tes pupilles d'améthyste. Tu cherches à l'intimider ou à le provoquer, selon sa réaction. Puis tu le pousses pour l'acculer contre le mur. Tu ricanes.

"Alors, tu fais partie des ... gentils ? Tu m'as sauvée de mon "agresseur" et tu n'attends rien en retour ? J'ai beaucoup de mal à le croire. Tu caches ton jeu, c'est ça ?"

Tu affiches une mine boudeuse.

"Tu sais que tu m'as dérangée dans ma chasse, ma proie s'est échappée à cause de toi."

Tu poses un doigt sur le bout de son nez avant de venir jouer avec ton ruban de satin rouge ornant ta crinière d'ébène.

"Tu vas devoir la remplacer, tu sais ? A moins que ... Tu me prouves que tu n'es pas aussi pourri que les autres. Dis-moi tout, Jérémy ... As-tu le droit de vivre ou non ? ~ N'essaie pas de t'enfuir, tu ne ferais qu'empirer ton cas."


avatar


Date d'inscription : 24/03/2017
Occupation : Peintre reconnue
Sexualité : Inconnue ~
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Ven 25 Aoû 2017 - 22:05

Tihana attrapa la bouteille d’eau mais refusa d’un geste de prendre des gâteaux. Alors que je rangeai la boîte de cookies dans mon sac, elle me saisit la manche en me demandant de la suivre. Elle qui il y a quelques minutes à peine semblait se méfier de moi comme de la peste avait apparemment maintenant très envie que je l’accompagne. Je n’avais rien contre, mais j’aurais tout de même préféré savoir où nous allions. Malheureusement, Tihana répondit de manière très évasive, ne me laissant pas plus avancé. Bah, au point où j’en étais, peu importait que je l’accompagne une ou dix fois, je n’aurais plus de bus avant un bon moment.

La marche fut longue, et je commençais tout de même à me poser quelques questions, quand Tihana s’arrêta finalement. Nous nous trouvions dans une petite ruelle, à l’écart de l’agitation, et je me demandais ce que la jeune fille pouvait avoir à faire ici, mais l’attitude de Tihana attira mon intention et m’empêcha d’y réfléchir plus longtemps. Elle me faisait face, mais son expression n’était plus la même. Partie, la jeune fille apeurée ! La Tihana qui me faisait face avait soudainement l’air détendue. Elle arborait même un sourire… presque joueur.

Elle arbora alors la bouteille d’eau qu’elle tenait toujours. Eau qui se mit à geler, puis bouillir, très probablement grâce à la magie de Tihana. Je croyais pourtant qu’elle n’était pas capable de la maîtriser. Quand la jeune fille eut fini sa phrase, je me sentis soudain très mal à l’aise… Elle commença à employer des termes assez durs. Une minute… "Proie" ? Mais, quand j’étais arrivé, c’était elle qui… Je croyais que l’homme s’était enfui pour ne pas se faire attraper. Elle jouait la comédie ? Mauvais, mauvais, mauvais… Je commençais à paniquer un peu. Finalement, Tihana m’accula contre le mur, en me demandant d’un ton rieur de plaider pour ma défense.

Du calme. Caaaaaaaaaaalme… Je respirai un grand coup, et commençai à parler, sans véritablement réfléchir, laissant couler les mots comme ils venaient.

- Tout le monde a le droit de vivre. La question ne se pose même pas. On ne peut déjà pas rendre la vie à ceux qui le mériteraient, donc inutile de la retirer en plus à d’autres. Enfin, je suppose que ce n’est pas le genre de réponse que tu attends, pas vrai ?

J’avais beau faire de mon mieux pour paraître sûr de moi, intérieurement je ne faisais pas le fier. Je sentis Aegis commencer à s’agiter dans ma tête. Ah non, ça n’était vraiment pas le moment qu’il vienne mettre son grain de sel en passant à l’offensive ! Je lui signifiai silencieusement de me laisser faire, avant de continuer.

- Si j’ai bien compris ce que tu sous-entends, tu as déjà des ennuis avec d’autres personnes… Mais si j’avais voulu te faire du mal, j’aurais pu le faire il y a déjà un bon moment. Et c’est aussi pour cela que je crois que tu ne me feras rien. Tu as déjà eu tout le temps pour me blesser et tu ne l’as pas fait. Non, j’ai plutôt l’impression que tu attends quelque chose de moi. Je me trompe ?

De deux choses l’une. Ou bien mon discours réussissait à intéresser Tihana, ou bien il n’y arrivait pas. S’il y arrivait, c’était parfait. Sinon, il allait vite falloir que je trouve une meilleure idée. Je préférais ne même pas penser à la possibilité que mes paroles l’aient énervée…




Jérémy offre des cookies en #0099ff
Aegis se réveille en #ff9900
avatar


Masculin Date d'inscription : 04/03/2016
Occupation : Dernière année de lycée
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 277

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Ven 1 Sep 2017 - 10:30

Douce panique que tu ressentais chez ce garçon. Tu adores ça, n'est-ce pas ? C'est comme si tu y assoçiais un parfum qui te plaisait particulièrement. Quoi de mieux que de déceler la peur et l'angoisse sur le visage d'un homme ? Quoi de mieux que d'assouvir ta vengeance envers leur race entière ? Tu les détestes, même si certains specimens ont le don de piquer ta curiosité. Celui que tu as devant toi semble aussi innoffensif qu'une mouche. Tu es ravie de le bousculer un peu. Sa respiration se fait plus forte, il tente de se contenir et ça te fait sourire. Tu continues à jouer avec ton ruban, telle une enfant innocente. Mais tu n'es ni une enfant, ni innocente. Il va l'apprendre à ses dépends. Il va se payer le fait de t'avoir fait si facilement confiance. Ce sera en quelque sorte une leçon de vie avant qu'il ne trouve la mort. Mais tu n'es pas encore décidé à en finir avec lui. Etrangement, les imbéciles dans son genre t'amuse, peut-être gagnera-t-il un surcis.

Sa première réponse te fit sourire de plus belle. Tu trouves ça quelque peu "mignon", mais surtout naïf. Tu plantes tes pupilles d'améthyste dans les siennes en hochant la tête de droite à gauche pour lui signifer que son argument était loin de te satisfaire. Ton regard traduisait tes pensées. Essaie encore ...

La suite est de plus en plus amusante. De toute évidence, il cherche à noyer le poisson, à sauver sa misérable vie. Il n'a aucun argument valable à t'offrir alors il cherche à toucher ta raison. Tu lâches ton ruban de satin, joignant tes mains derrière ton dos avant de pencher la tête de la manière la plus adorable possible. Petite poupée sanguinaire.

"Tu es à la fois ennuyeux et distrayant. Quel paradoxe n'est-ce pas ? C'est sans doute pour cette raison que je ne t'ai pas encore arraché le coeur."

Tu t'approches de nouveau de lui. Tu lui montres qu'il ne t'effraie pas, que ses mots t'amusent. Tu veux continuer à lui faire peur, à l'intimider. Tu veux lui montrer qui est le maitre dans cette situation.

"Etrange. Tu essaies de me faire croire que tu te sens en sécurité, mais dans ce cas, pourquoi je ressens ton angoisse ? Pourquoi tu paniques si tu es certain que je ne te ferais rien."

Tu poses ta paume à l'emplacement de son palpitant.

"Je sens ton coeur battre un peu trop vite. Tu as peur de mourir. Pourtant, tu sais, la mort est délivrance. Il n'y a rien en ce monde qui vaille la peine qu'on se batte. A part peut-être ... la vengeance ?"

Elle écarta sa main de lui, comme si le simple fait de le toucher la répugner. C'était d'ailleurs le cas en réalité.

"Dernière chance, Jérémy. Tu tiens si peu à la vie que cela ?"


avatar


Date d'inscription : 24/03/2017
Occupation : Peintre reconnue
Sexualité : Inconnue ~
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Dim 3 Sep 2017 - 21:43

Je n’en menais pas large. Tihana s’avérait décidément réellement effrayante, bien loin de l’image de la jeune fille perdue et déboussolée qu’elle m’avait présentée jusqu’alors. Rentrant dans son jeu pour tenter de gagner du temps, j’avais honnêtement essayé de répondre à ses questions en espérant la satisfaire, mais sans succès. Il suffisait de voir son regard pour comprendre que mes arguments ne l’atteignaient pas. Ce fut d’ailleurs le moment qu’elle choisit pour faire planer de nouveau sa menace au-dessus de ma tête. M’arracher le cœur, sans rire ?

Tandis que je tentais de lutter contre la panique, Tihana me fit clairement savoir qu’elle n’était pas dupe de mon apparente confiance. Après m’avoir taquiné à sa manière un instant, passant sa main sur mon cœur palpitant à toute allure, la jeune fille redevint sérieuse et m’annonça ma dernière chance.

- Hum… j’aurais plutôt choisi la vengeance comme une des seules choses ne valant pas le coup de se battre…

J’avais bien conscience de ne pouvoir arriver à rien d’autre qu’à l’énerver par cette phrase, mais laisser passer une telle assertion était au-dessus de mes forces. Se venger ? Une perte de temps. Lorsque le coupable pouvait encore nuire, à la rigueur. Mais cela relevait alors plus de la légitime défense à mon coup. La vengeance pure et dure ne faisait qu’ajouter de la douleur à la douleur. Je comprenais ce sentiment, mais ne l’approuvais pas. Sans laisser à Tihana le temps de réagir, j’embrayai rapidement sur ma véritable réponse.

- Pourquoi ai-je peur, me demandes-tu ? Parce que je ne te comprends pas. Il y a en toi un je-ne-sais-quoi que je ne parviens pas à appréhender, qui m’échappe, et qui est pour moi imprévisible. Et j’ai peur de ce qui peut venir de là. Mais si je ne te comprends pas, je suis au moins certain d’une chose : tu ne comprends pas non plus, et si tu penses le faire, tu es dans l’erreur. Il me suffit de voir comme tu as dédaigné mes réponses précédentes pour m’en convaincre. Cependant, alors que je réponds sérieusement à tes questions et que je serais prêt à entendre tes propres points de vue, tu te contentes de t’amuser tout en te demandant à quelle sauce tu vas me manger. Bref, la seule chose qui te préoccupe est que cet être en face de toi qui est si ennuyant disparaisse le plus tôt possible.

Sans même m’en rendre compte, je commençais à hausser la voix, à m’échauffer un peu. Cela n’était pas dans mes habitudes, et je n’étais d’ailleurs pas à proprement parler en colère. J’étais simplement frustré par cette fille qui me donnait le sentiment d’avoir été coupée du monde, mais d’avoir maintenu cette mise à l’écart de son plein gré. Tout en lui répondant pour sauver ma peau, je voulais la faire réagir, la secouer un peu.

- Tu peux toujours essayer de me tuer. Mais laisse-moi te dire une bonne chose. Si tu y parviens, ce sera pour toi un échec, sur toute la ligne. Un échec face à l’inconnu. Tu as sans doute d’excellentes excuses pour ton comportement envers tes victimes passées. Mais maintenant que je te regarde en face et te dis "Je n’ai rien contre toi, je veux simplement parler", la crainte n’est plus une excuse. Si tu me tues maintenant, ce sera bel et bien parce que ce que tu ne comprends pas chez moi te gêne. Et plutôt qu’appréhender de ton mieux l’inconnu pour ensuite choisir de vivre avec ou sans en pleine connaissance de cause, tu auras choisi de l’écarter purement et simplement, ce qui admettons-le est la solution des paresseux et des faibles.

Oula… J’y étais allé fort. Emballé par le propos, je n’avais pas réfléchi avant de prononcer à haute voix ce qui me passait par la tête. J’avais peur d’obtenir un effet contre-productif… Attendant la réaction de Tihana face à ma propre évacuation de frustration (qui sans aller jusqu’au meurtre s’était tout de même révélée assez violente comparée à mes habitudes), je restai aux aguets, me préparant mentalement à réagir au prochain éventuel signe agressif.

Optimiste, mais pas suicidaire non plus.




Jérémy offre des cookies en #0099ff
Aegis se réveille en #ff9900
avatar


Masculin Date d'inscription : 04/03/2016
Occupation : Dernière année de lycée
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 277

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Mer 6 Sep 2017 - 19:47

Tu l'observes. Alors comme ça, pour lui, la vengeance n'est pas une bonne raison de se battre ? Certainement n'a-t-il pas vécu ne serait-ce que le huitième de ce que tu as subi pour dire de telles âneries. Le blondinet commence sérieusement à s'enflammer. Oui, il tient à la vie, tu t'en rends bien compte. Ses paroles t'amusent, clairement, et il le sait. Mais ce n'est pas bien difficile de le comprendre au vu du sourire qui s'élargit de plus en plus sur tes douces lèvres. Il se trompe sur une chose, sa réaction le rend moins ennuyeux, plus intéressant. Il ne cherche pas à te lécher les bottes comme le feraient tous les lâches que tu as déjà éventrés.

Et le ton montait. Tu peux deviner son pouls augmenter lui aussi, les battements de coeur, coeur que tu meurs d'envie de t'emparer. Encore chaud, encore palpitant. Mais tu t'égares, à tel point que tu loupes une partie de ses mots. Peu importe, il se veut moralisateur ? Tu le laisses terminer et tu ricanes alors que tu te mets de nouveau jouer nerveusement avec ton ruban de satin.

"Ca y est ? Tu as fini ta petite analyse ?"


Tu plantes tes pupilles d'améthyste dans les siennes.

"Bravo, tu viens t'attiser ma curiosité, chose que d'autres n'ont jamait fait. Tu n'es peut-être pas aussi lâche et désespérant que je le pensais finalement. Après tout ... Ne dit-on pas que la chance sourit aux audacieux ? ~"

Se rend-il compte de sa chance ? Cette chance que tu lui offres ? Cette chance qu'il a de vivre après avoir croisé ta route ? Tu n'es même pas certaine qu'il aurait cherché à se défendre si tu l'avais réellement attaqué. Tu restes proche de lui, le scrutant de tes iris violine alors que ta main se resserre sur son bras. Il ne peut pas deviner ce que tu veux faire. Et là au bout de l'un de tes doigts se forme une serre de glace acérée. Tu murmures à son attention.

"Ne bouge pas et tu repartiras d'ici en entier ... "

Ta griffe se plante dans la chair de son avant-bras, alors qu'elle glisse sur plusieurs centimètres, l'entaillant sans ménagement. Peu avant son poignet, tu écartes tes doigts, toute sourire. Tu recules de quelques pas.

"Comme ça, tu ne m'oublieras. Je me suis bien amusée. On se refait ça, un jour ?"

Tu lui adresses un clin d'oeil malicieux avant de t'éloigner de lui. Tu l'as épargné. Reste à voir s'il est assez fou pour te suivre ou s'il lâchera l'affaire. Il vaudrait mieux pour lui, s'il tient réellement à la vie. Tu portes ta griffe à tes lèvres, t'imprégnant doucement de son sang. Dommage, tu n'as plus de fiole sur toi. Il ne fera pas partie de tes oeuvres celui-là.


avatar


Date d'inscription : 24/03/2017
Occupation : Peintre reconnue
Sexualité : Inconnue ~
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Sam 16 Sep 2017 - 15:28

Encore un peu échauffé par ma dernière tirade, j'étais dans l'expectative quant à la réaction de cette jeune fille énigmatique. Malheureusement pour moi, Tihana me répondit une fois de plus par son rire moqueur. Jamais deux sans trois. Étonnamment, cependant, j'étais toujours en vie. Pas de tentative de meurtre à l'horizon, malgré la promesse préalable de mon interlocutrice... Sa répartie me confirma qu'elle avait changé son opinion à mon sujet. Bon. Il était encore trop tôt pour prétendre être tiré d'affaire, mais j'avais au moins réussi à me ménager un sursis. La jeune déséquilibrée franchit toutefois lentement la distance qui nous séparait, jusqu'à ce que nous soyons sur le point de nous toucher, et me saisit le bras avec un calme un brin inquiétant. Je faillis réagir violemment en sentant la griffe de glace déchirer ma chair, mais je me retins en serrant les dents. J'étais à peu près certain qu'elle était sérieuse en prétendant s'énerver en cas de réaction de ma part, et même si j'étais tout à fait capable de me défendre, mieux valait rester calme tant qu'elle était en mesure de me déchirer un muscle d'un simple geste.

Une fois son œuvre terminée, Tihana recula de quelques pas, sans résister à l'envie de se moquer de moi une dernière fois. Un dernier clin d’œil, et elle fit demi-tour, rebroussant chemin comme si rien ne s’était passé. Il semblait que j’étais hors de danger, sans plus de mal que cette estafilade au bras. Alors pourquoi n’étais-je pas satisfait ? Probablement parce que malgré tous mes efforts, la jeune fille semblait toujours aussi hautaine, aussi persistante dans sa folie. Cela ne me plaisait pas. J’aurais dû m’estimer heureux de m’en être sorti aussi bien, mais ce regard moqueur jetait une ombre sur le tableau. Rien à faire, je voulais la faire réfléchir. Pas nécessairement qu’elle comprenne, c’était sans doute trop demander. Mais si je pouvais ébranler un peu sa confiance, peut-être qu’elle finirait plus tard par changer, au moins un peu. Cela valait le coup d’essayer.

Tihana était sur le point de quitter la ruelle, lorsque la neige commença à tomber. Mon œuvre, bien évidemment, et Tihana le devinerait facilement : nous étions en plein été. Les flocons se firent de plus en plus gros.  La douce chute de neige devint de plus en plus violente. Quelques instants plus tard, un véritable blizzard localisé soufflait dans la ruelle. Rien de bien dangereux pour le moment, je ne comptais pas la blesser. Simplement lui donner un échantillon de ce que je pouvais faire. Sans bouger de ma place, j’ouvris la bouche une fois de plus :

- Tu sais, ce n’est pas parce que tes victimes sont toutes trop effrayées pour réagir que les gens ici ne savent pas se servir de leur magie. Alors avant que tu ne partes, moi aussi j’ai une question pour toi. Le jour où tu tomberas sur plus fort que toi, le jour où cette personne se montrera aussi peu communicative que toi et décidera de rendre les coups… que feras-tu ?




Jérémy offre des cookies en #0099ff
Aegis se réveille en #ff9900
avatar


Masculin Date d'inscription : 04/03/2016
Occupation : Dernière année de lycée
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 277

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Dim 17 Sep 2017 - 19:44

Un blizzard en plein mois de juin, étrange phénomène. Tu n'es pas dupe, tu sais parfaitement de qui cela vient. Le petit Jérémy se rebelle, tu ourles tes lèvres en un sourire de malice, ou plutôt de sadisme. Tu l'as fait réagir. Tu t'immobilises, levant les yeux au ciel alors que tu lèves ta main, paume vers le haut pour cueillir quelques flocons. Il te surprend, tu pensais qu'il s'enfuirait la queue entre les jambes comme les autres. Cet imbécile naïf aurait-il du cran ? Intéressant. Très intéressant. Tu ne te retournes pas mais tu écoutes ses mots. Il te provoque, c'est bien ça ? Pourquoi ne sauve-t-il pas sa misérable vie au lieu de "se soucier" de toi ?

Tu le laisses terminer son interrogation avant de te retourner et t'avancer vers lui. Tu ris de bon coeur, mais de manière malsaine. Tu t'approches suffisamment de lui, penchant la tête sur le côté. Tu le défies du regard tout en esquissant un sourire presque angélique. Tu n'as pas peur de lui. Tu n'as peur de rien. Tu te mordilles la lèvre en imaginant la situation avant de lui répondre.

"Ce jour-là ? Je m'amuserais. Ce jour-là ? Je me surpasserais. Et s'il le faut, ce jour-là ... Je mourrais. Ce sera lui ou moi, tout simplement. Que veux-tu que je te dise d'autre ? Je suis peut-être loin d'être saine d'esprit, mais j'ai conscience qu'un jour, mon jeu se retournera contre moi. En attendant, je profite, je tue ou torture. La mort est l'issue logique, une issue inévitable, Jérémy."


Tu marques une pause, plantant ton regard dans le sien, ce regard qui montre que la mort ne t'effraie pas. Il le sait pourtant, tu le lui as fait comprendre. Tu deviens soudainement sérieuse.

"Reste à savoir si je tombe un jour sur une personne capable de rendre mes coups ? Il faut beaucoup de sang-froid pour blesser quelqu'un. Et permets-moi de te dire que tu n'as pas la carrure pour ça."

Un sourire se dessine au coin de tes lèvres.

"Je serais pourtant curieuse de voir ça. Es-tu capable d'être mon adversaire, au péril de ta vie, mais surtout ... au péril de la mienne ? Peux-tu avoir ma mort sur ta conscience ?"


avatar


Date d'inscription : 24/03/2017
Occupation : Peintre reconnue
Sexualité : Inconnue ~
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Mar 26 Sep 2017 - 13:08

Tihana ne s’était pas encore retournée vers moi, mais elle avait arrêté sa marche à l’apparition du blizzard. Elle m’écoutait, je le savais. Ma tirade terminée, j’attendis. J’attendis de voir si j’avais enfin réussi à lui faire comprendre mon point de vue, à lui faire comprendre que jouer avec la vie des autres était aussi stupide que jouer avec la sienne, à lui faire comprendre qu’elle risquait gros, elle qui faisait les deux à la fois. Mais lorsqu’elle se retourna et s’avança vers moi, je compris que ma tentative était un échec. Toujours cet air calme, toujours ce sourire moqueur. Elle était restée la même. Mes derniers espoirs disparurent dès qu’elle ouvrit la bouche. Pffff… Une issue logique, la mort ? Certes, et c’était bien pour ça qu’il était débile de la précipiter. Ne saisissait-elle donc pas la chance qu’était la vie ?

Mais la jeune fille ne s’arrêta pas là. Elle continua à me parler, me provoquant de plus en plus ouvertement, déclarant que je n’avais pas le sang-froid nécessaire pour l’affronter et lui faire du mal. La colère commença à monter en moi. Qu’elle glorifie ainsi le meurtre et ceux qui le commettaient, et qu’elle dénigre ceux qui n’étaient pas "capables" de blesser, je ne l’acceptais pas. Je ne…

*****

Bon, il était temps de mettre un terme à toutes ces bêtises. Jérémy était bien trop patient. Se faire mener en bateau, lacérer le bras, et la laisser se foutre de sa gueule… Et puis encore ? Pas question de la laisser continuer à le déstabiliser pour qu’elle puisse ensuite le prendre par surprise et s’occuper de son autre bras. Sans crier gare, je me ruai sur Tihana avec une rapidité et une force que personne n’aurait sans doute soupçonnées chez Jérémy, et la plaquai contre le mur de la ruelle, en lui plaçant sous la gorge une dague de glace que j’avais créée dans la foulée.

- Te surpasser ? Ne me fais pas rire, gamine. Si tu veux vraiment mener le combat, attaque donc la première plutôt que laisser du temps à ton ennemi en palabrant. Par contre, pour ce qui est de mourir, on dirait bien que ça pourrait arriver plus tôt que prévu, non ?

Inutile d’avoir des sentiments, elle se défendrait et je le savais. Plus qu’à relever cette lame…

*****

Mais ?? Qu’est-ce qu’il faisait, ce con ? Aegis avait profité de ce que j’étais perturbé pour prendre l’initiative et se ruer sur Tihana. Et voilà qu’il était sur le point de la tuer ! Je n’avais jamais voulu ça. Me protéger, oui. La faire réagir, oui. Avoir son sang sur mes mains, non ! Je me concentrai de toutes mes forces pour reprendre le contrôle. Aegis suspendit son geste un infime instant, surpris par mon intervention. Je redoublai mes efforts, et finis par retrouver l’usage de mon corps.

Non mais ça va pas bien dans ta tête ? T’as pas intérêt à me refaire un truc pareil, c’est clair ??

Pendant que j’invectivais vertement Aegis, je me séparai précipitamment de Tihana en me plaçant de l’autre côté de la ruelle, dans l’hypothèse ou Aegis déciderait de refaire des siennes, et jetai ma dague  au loin sur le côté. Je repris mon souffle un instant, tentant de m’assurer qu’Aegis était calmé, puis repris la parole :

- Avoir du cran pour tuer quelqu’un ? Avoir la "capacité" d’avoir une mort sur la conscience ? Tu ne comprends toujours rien à rien, pas vrai ? Il n’y a aucun mérite à ignorer la valeur de la vie des autres. Et contrairement à ce que tu sembles penser, en tenir compte n’est pas une solution de facilité. Alors fais-moi plaisir, et arrête d’insulter le sang-froid en l’associant au meurtre, alors que c’est ce même sang-froid qui vient de te sauver la vie.

Ma voix était emplie d’une dureté inhabituelle. Je ne lui voulais aucun mal, autrement je n’aurais pas arrêté Aegis, mais malgré tout, son discours de dédain à l’égard de la vie me mettait en rogne. Je suais à grosses gouttes, je perdais mon calme, je voulais lui faire comprendre, mais comment ? Comment faire réagir le bloc de glace qui servait de cœur à Tihana ?




Jérémy offre des cookies en #0099ff
Aegis se réveille en #ff9900
avatar


Masculin Date d'inscription : 04/03/2016
Occupation : Dernière année de lycée
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 277

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Mer 11 Oct 2017 - 17:13

Tu ne t'attendais pas à une telle initiative de sa part, mais son geste ne t'angoissa aucunement. Tu te retrouves acculée par cette autre qui ne lui ressemble pas, mais tu souris toujours, même une dague de glace sous la gorge. Cela t'amuse alors que pourtant, tu devrais avoir peur. Il joue avec ton propre jeu, enfin. Tu ressens le froid mordant de la lame non loin de ta peau, mais tu sais bien qu'il n'en fera rien. Tu écoutes ses mots, tes pupilles d'améthyste le défiant, le provoquant un peu plus. Qu'il appuie, il ne fera que mettre fin à une vie inutile. Tant qu'il ne tente pas d'abuser de toi, de ton corps de poupée, tu ne lui montreras aucune expression de terreur. Tu soutiens son regard alors que tu as l'impression de déceler un certain dilemme dans son regard.

Et il finit par s'éloigner de toi, alors que ton sourire s'élargit. Et voilà, trop lâche, tu le savais bien. A aucun moment, tu n'as vu la mort se rapprocher. Tu suis la dague du regard alors qu'elle se brise au sol, tu secoues la tête d'un air presque ennuyé, dépité. Tu l'écoutes, encore. Il parle trop, beaucoup trop, ce garçon. Toi comme moi aimerions le faire taire. Mais tu le trouves tout de même un peu distrayant. Toi et ta manie d'aimer le jeu. Tu avances d'un pas pour te rapprocher un peu de lui, joignant tes mains dans ton dos, arborant de nouveau ton air d'innocence que tu sais si bien feindre.

"Nous sommes dans l'impasse, mon Cher. Je te comprends pas ton point de vue. Et toi, tu ne comprends pas le mien."

Tu t'approches encore un peu, tu peux paraitre douteuse, mais tu n'as rien en tête, en tout cas pour le moment. Tu tournes autour de lui, avec légèreté presque insouciance. Tu détaches enfin tes doigts pour venir saisir son ruban de satin rouge alors que tu prends une moue de réflexion.

"Je te l'ai déjà dit. La mort ne me fait pas peur. Et de toute façon, je n'ai pas douté de toi un seul instant. Qui que tu sois, qui que soit celui qui a pris possession de toi. Je n'ai pas eu peur. Tu es ... gentil et ... droit."

Tu reviens face à lui, lui offre un sourire qui peut paraitre presque sincère. Lentement, tu poses ta paume sur l'entaille dont tu es à l'origine. De ton autre main, tu attrapes rapidement son bras pour l'empêcher de bouger. Et cette fois, plutôt que d'élargir la plaie, tu la recouvres d'une couche de glace pour l'en soulager. Pourquoi ? Tu ne le sais pas réellement. Tu lèves tes iris violine vers lui, ton expression a changé.

"Toi aussi, tu as quelqu'un dans ta tête ? Quelqu'un qui t'ordonne de faire des choses dont tu n'as pas envie ?"

Ton regard se fait plus innocent, ta voix plus enfantine, comme si tu devenais une autre personne. Cet imbécile a-t-il réussi à faire ressortir la petite poupée éplorée ?


HRP:
 


avatar


Date d'inscription : 24/03/2017
Occupation : Peintre reconnue
Sexualité : Inconnue ~
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Mar 17 Oct 2017 - 22:52

En rejetant cette dague au loin, je savais déjà que j’avais perdu. Que j’avais permis à Tihana de s’accrocher encore plus à ses convictions, en lui concédant la victoire. Je pouvais le voir à son sourire : dans quelques instants, elle allait de nouveau prendre la parole, pour enfoncer le clou, proclamer une fois de plus sa supériorité, et la stupidité de mes idéaux. Mais que faire à cela ? Aurais-je dû laisser Aegis la tuer ? Non, certainement pas. J’aurais de nouveau été perdant, et cette fois selon mes propres règles. Perdant mon calme, j’invectivai une dernière fois Tihana, tous en sachant que cela était peine perdue. Mais peu importait, je cherchai alors plus à évacuer ma frustration qu’à véritablement la persuader. Pour tout dire, je commençais à désespérer.

Une fois ma plaidoirie terminée, la jeune fille s’avança vers moi, commençant déjà à se moquer doucereusement de mes piètres tentatives, la voix teintée de fierté. Elle en était maintenant à m’expliquer une fois de plus comment elle ne s’était pas sentie menacée le moins du monde. Je n’écoutais que d’une oreille distraite, mais quelques mots me firent pourtant tiquer. Lorsqu’après une ou deux répétitions dans ma tête je fus certain que mes oreilles ne m’avaient pas trompé, je fus pris d’un rire. Un rire sans joie, type rire nerveux, désabusé.

- Tu es persuadée que je suis "gentil et droit" ? Tu n’as "pas douté de moi un seul instant" ? N’est-ce pas toi qui tout à l’heure m’accusait de cacher mon jeu ? D’être aussi "pourri" que les autres jusqu’à preuve du contraire ? Explique-moi donc, Tihana. Es-tu encore en train de te moquer de moi pour cacher le fait que tu aies eu peur ? Ou bien se pourrait-il que tu viennes juste de faire confiance à quelqu’un ?

Mon ton était acerbe. L’affrontement m’avait vraiment poussé à bout. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle tienne vraiment compte de la remarque, cela serait sans aucun doute en demander beaucoup, au vu de la progression du débat jusqu’ici. J’avais simplement besoin… d’extérioriser mon dépit.

C’est alors que Tihana me saisit de nouveau le bras, celui qu’elle avait déjà entaillé. Que cherchait-elle à faire ? Comptait-elle se moquer de la facilité avec laquelle elle avait pu me blesser ? M’infliger une nouvelle plaie ? Je me figeai lorsqu’elle me prit par surprise en déposant une fine couche de glace sur la plaie à vif. Comme un substitut de pansement. S’il y avait bien une possibilité qui ne m’avait pas traversé l’esprit, c’était que la jeune fille tente de m’apporter ce qui pouvait s’apparenter à des premiers soins. Elle leva alors ses yeux vers moi, et son expression n’était plus moqueuse. Une autre personne semblait être apparue devant moi. Une personne qui prit la parole en me fixant, me prenant presque à témoin lorsqu’elle évoqua ces voix que nous avions la tête. Plus que sa perspicacité à propos de l’existence d’Aegis, qui avait déjà de quoi surprendre, c’était ce qu’elle semblait dire à propos d’elle-même qui me prit le plus en défaut. Alors comme ça… elle aussi ?

J’aurais pu me méfier et croire à un nouveau stratagème. Tihana m’avait donné plus d’une bonne raison de me montrer sceptique. Mais quelque chose à ce moment me disait de la prendre au sérieux. Peut-être mon intuition, peut-être cette expression dont l’innocence paraissait presque plus authentique que lors de cette comédie parfaite qu’elle m’avait jouée tout à l’heure, peut-être tout simplement étais-je aussi stupide que Tihana semblait le penser. Je hochai la tête de manière affirmative en réponse à sa question, le visage soudainement plus fermé. Je pensai à Aegis, qui me menait déjà parfois la vie dure, en témoignait le dernier incident.

- Essaie de discuter et de trouver un terrain d’entente. Et si jamais elle refuse toujours d’abandonner les commandes, ne lâche rien. Bats-toi, et fais lui payer cher chaque action que tu regrettes.

Un conseil bien inutile s’il en était. Mais que dire de plus ? Tout revenait à ça. Moi-même, sans la chance d’être capable de maîtriser mon encombrant colocataire de pensée, j’aurais déjà commis un meurtre aujourd’hui. Me sentant soudainement complètement lessivé par les derniers événements, je me laissai glisser contre le mur auquel je m’adossais, et m’affalai par terre en poussant un soupir. Plongeant la main dans mon sac à dos, j’en ressortis la boîte de gâteaux oubliée, que je tendis à nouveau vers la jeune fille avec une expression fatiguée.

- Un cookie ?




Jérémy offre des cookies en #0099ff
Aegis se réveille en #ff9900
avatar


Masculin Date d'inscription : 04/03/2016
Occupation : Dernière année de lycée
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 277

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Jeu 26 Oct 2017 - 20:37

Toi ? Faire confiance à quelqu'un ? Quelles paroles incensées ... Tu ne lui réponds que par un simple sourire innocent. Un sourire innocent qui se traduit en un changement soudain de comportement. Plus douce, plus calme, moins effrayante. Tu le sens se crisper lorsque tu te saisis de son bras, tu le sens étonné lorsque tu recouvres la plaie de cette fine couche de glace. Ton esprit tordu, torturé, se perd alors que ton élan sadique semble terminé, alors que tu deviens soudainement si enfantine. Cette question que tu lui poses peut le laisser penser que tu as un sérieux problème mental. Ce n'est que la vérité de toute manière. Suis-je réelle ? Ou simplement le fruit de ton imagination, jolie poupée ~

Tu le fixes, telle une enfant avide de connaitre la fin d'une histoire, d'un conte qu'elle ne connait pas. Tu écoutes attentivement sa réponse alors que les traits de ton interlocuteur se font plus durs. Est-il ... en colère contre toi ? Non, furieux contre son autre lui. Tu clignes des yeux avant de baisser la tête, observant le sol.

"Lui faire payer ..."

Me faire payer ? Comment pourrais-tu te battre contre toi-même ? Je ne suis que ta part d'obscurité, celle que tu as créée pour te renfermer dans ta coquille, pour t'éviter de souffrir, d'être plus détruite que tu ne l'étais déjà. Tu prends ta tête entre tes mains et la secoue en fermant les yeux. Tu es vulnérable, il pourrait profiter pour te supprimer.

"Parfois c'est elle ... Parfois c'est moi ... Mais on aime toutes les deux le sang ..."

Tu rouvres les paupières lorsque tu l'entends glisser contre le mur, se retrouvant à hauteur de ton regard. Tu papillonnes des paupières, tu l'observes effectuer sa tâche. Tu regardes ce paquet qu'il te tend. Après tout, tu l'as vu l'acheter. Tu fais une moue peu convaincue avant d'attraper l'un des biscuits.

"M-merci ..."

Tu viens t'installer à ses côtés, laissant pourtant une bonne distance de sécurité, le regardant en chien de faïence comme si ta paranoïa reprenait le dessus. Tu le regardes toujours, presque avec insistance.

"Pourquoi tu l'as empêché de me tuer ? Je le mérite pourtant ! Moi ... Si elle me l'avais dit, je t'aurais tué."

Tu baisses la tête et croque dans le cookie. Tu ne le savoures pas réellement, la nourriture n'est pas réellement l'une de tes passions. Tu dis cela, mais pourtant je ne fais que te pousser à le tuer, à le lacérer, l'éviscérer. Mais tu ne l'as pas fait ...

"Il vient souvent te parler ?"



avatar


Date d'inscription : 24/03/2017
Occupation : Peintre reconnue
Sexualité : Inconnue ~
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   Jeu 2 Nov 2017 - 22:26

Tihana restait apparemment un peu dubitative devant ma réponse. Faire payer cher à ces hôtes qui prenaient parfois notre place. C’est vrai que l’idée était plutôt vague, pas franchement utile sur un plan technique. Mais je n’avais rien de mieux. Si nous ne pouvions pas lutter contre eux, cela ne nous empêchait pas d’essayer de toutes nos forces. Ne serait-ce que pour leur faire comprendre qu’on ne leur faciliterait jamais la tâche. Et qui sait, avec un peu de chance, de tels efforts pouvaient être couronnés de succès. J’avais bien réussi à interrompre mon geste quelques instants plus tôt. Le timing avait été plus que juste, certes, mais tout de même…

Voilà que la jeune fille concédait à son autre personnalité un point commun avec elle : le goût du sang. La remarque m’arracha un sourire sans joie. Alors comme ça, même sous cette forme gentille, Tihana appréciait l’hémoglobine ? Comme quoi, il fallait vraiment ne pas se fier aux apparences… Prenant un cookie, elle s’assit à côté de moi en m’interrogeant sur la raison pour laquelle je l’avais protégée d’Aegis. À l’entendre, cela n’aurait été que justice qu’elle meure, puisqu’après tout, elle m’aurait tué si son double lui en avait donné l’ordre, n’est-ce pas ? Haha, mais ça n’était pas aussi simple. Fallait-il condamner l’action ou l’intention ? Voilà un débat qui était loin d’être résolu. La question m’aurait probablement beaucoup intéressé dans d’autres circonstances, mais je n’avais plus vraiment l’esprit à ça. Je n’avais plus envie de me justifier.

- Tu t’es bien limitée à mon bras, non ? Je n’ai pas de raison de te tuer. À la rigueur, je pourrais t’érafler le bras en retour, mais ça ne m’apporterais vraiment rien. Et même si j’avais quelque chose à en retirer, ça ne vaudrait pas le coup. Je m’en voudrais trop.

Je venais sans doute à l’instant de passer pour un abruti d’idéaliste sans aucune notion de réalité. Ne faire de mal à personne par acquis de conscience, c’était probablement se montrer bien trop optimiste sur la manière dont le monde fonctionnait. Et alors, ça posait problème à quelqu’un ? Je fonctionnais comme ça, un point c’est tout. Ras-le-bol d’avoir à justifier ma conduite.

Tihana m’interrogea de nouveau sur Aegis. Un moyen de comparer avec son double à elle ? Elle se demandait s’il me parlait souvent. Peut-être se demandait-elle comment j’avais pu lui « désobéir »…

- Oh, il n’est pas du genre causant. La plupart du temps, il me laisse tranquille sans piper mot. Mais dès qu’il est persuadé que son avis sur la situation est meilleur que le mien, il ne se fatigue pas à me demander la permission pour prendre les commandes, il force le passage…

Oui, c’est comme ça que fonctionnait Aegis. En un sens, il se montrait plutôt respectueux de ma volonté de manière générale. Mais vraiment, cette manie de récupérer le contrôle sans prévenir… Même si c’était rare, c’était suffisant pour m’agacer au plus haut point. Peut-être qu’en lui en parlant calmement, il serait possible de négocier ces changements de pilote, afin d’arrondir un peu les angles. C’était un coup à tenter.

Dévorant machinalement un cookie de plus, je retournai la question :

- Et toi, tu y as souvent droit, à cette voix dans ta tête ?

Cela faisait quelques minutes que mon expression était restée parfaitement neutre, et cela s’entendait probablement dans ma voix qui devait laisser transparaître comme un certain manque d’entrain. Non contents de m’avoir vidé, cette escarmouche et son dénouement pour le moins inattendu m’avaient presque déprimé.




Jérémy offre des cookies en #0099ff
Aegis se réveille en #ff9900
avatar


Masculin Date d'inscription : 04/03/2016
Occupation : Dernière année de lycée
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 277

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: False Innocence [PV Jérémy Dulac]   







Contenu sponsorisé


 

False Innocence [PV Jérémy Dulac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» EDMUND DULAC (1882-1953)
» False Face Society (en cours)
» False Face Society
» False Alarm ft. Iora
» (soo-ah) she's a false alarm.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Le village d'Ikazuchi :: Rues et Ruelles-
TOP