Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Un grain, deux grains, trois, quatre, cinq, six, ... Bon sang où suis-je ?! | Sande Madwel |Auteur
MessageSujet: Un grain, deux grains, trois, quatre, cinq, six, ... Bon sang où suis-je ?! | Sande Madwel |   Lun 5 Juin 2017 - 2:07

Je viens de débarquer dans un lieu totalement inconnu, je ne reconnais en rien cette forêt, ce n'est pas celle dont j'ai l'habitude de me balader ou encore d'y courir. Les arbres ici sont tellement différents de là où je viens. Pourquoi j'apparais encore dans une forêt ? Il y a-t-il un lien ou un truc du genre ? Je ne comprends pas, grand-mère m'a trouvé dans la forêt de Tsumago et là, je me réveille ici dans un même endroit. Est-ce une coïncidence ? J'en sais fichtrement rien et pour le moment, je ne veux pas comprendre ! Ce papier qui était dans ma poche, que veut-il dire ? Je n'ai que des questions et qui y répondra ?? Je ne m’apitoie pas sur mon sort et je marche le long des arbres en faisant bien attention a ne pas quitter le chemin presque invisible à cause de la terre qui le recouvre. Cela fait combien de temps que je marche?? Je ne sais pas et je commence réellement à avoir faim, avant de faire un bon, je n'avais pas mangé depuis midi et il annonçait dix-sept heures chez moi, ici, je ne sais même pas quelle heure peut-il être.

J'avance pendant je ne sais combien de temps et le bout du tunnel ce montre enfin, je vois enfin la sortie, je cours pour y arriver plus vite et profite enfin de la chaleur du soleil sur ma peau. Je respire profondément et regarde autour de moi où plutôt sur le moment, je regarde en face de moi. Il y a tellement d'eau ! Qu'est-ce que c'est ? Cela me dit rien, celui qui a fait ça est tellement prétentieux d'avoir un énorme bain comme celui-là !! Mama, il s'étend tellement loin en plus ! Je pose ma main sur mon front paume à plat, je n'arrive pas à voir le fond de cette baignoire ... D'ailleurs en parlant de baignoire, elle est où ? Tout ce que je vois n'est que des grains jaunes. Cette saleté s'infiltre dans mes chaussures en plus ! Namého ! Je retire mes chaussures ainsi que mes chaussettes pour que cela cesse et je ressens une profonde douceur et de chaleur qui enveloppe mes pieds, en avançant de quelques pas, elle glisse le long de ma plante de pieds et caresse ma peau. J'adore cette sensation. Tiens ça me rappelle quelque chose, mais oui ! Si je me souviens d'un de mes cours, ce n'est pas un bain toute cette eau, c'est de la mer, non ? Je m'en approche au bord de l'eau et plonge ma main, je la porte a mes lèvres et ... Je n'aurais jamais dû faire ça !!! C'est tellement salé !! J'ai besoin d'eau ! Au secours !!

Je me ressaisis et y mets mes pieds dans l'eau, cette sensation est encore mieux que les grains jaunes, quoi que c'est quand même relativement froid. Après quelques minutes, l'eau a chauffé ! Content, je marche le long de l'eau, chaussure en main et chaussettes cachées dans les souliers. A force de marché, je constate que la forêt s'éloigne de moi, elle s'arrête et ne me suit pas. Au loin, je vois une silhouette, je cours vers elle en lui hurlant et faisant balancé ma main pour qu'il puisse m'apercevoir

HEY ! HEY !!


Dernière édition par Ichijou Yurazamy le Sam 24 Juin 2017 - 23:44, édité 1 fois
avatar


Masculin Date d'inscription : 22/05/2017
Occupation : Cuisinier
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 51

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Ichijou.Haru70/

2 ★ - Magie Solide


MessageSujet: Re: Un grain, deux grains, trois, quatre, cinq, six, ... Bon sang où suis-je ?! | Sande Madwel |   Lun 5 Juin 2017 - 18:27

Ce matin là, tout était normal. Sande c'était levé de bonne heure pour pouvoir aller nager, et était donc aller machinalement vers la plage. Il faisait frais, un petit vent soufflait sur la plage, mais ne semblait ébranler le jeune homme qui, après s'être mouillé, avait plongé dans l'eau. Comme à son habitude, il s'était élancé vers les rochers, et avait plongé pour observer la faune et la flore sous marine. A force de pratique, il pouvait tenir de plus en plus longtemps en apnée. Au bout d'une heure, il était retourné sur la plage et s'était assit, le temps de reprendre son souffle et de contempler toute cette flotte.
C'est là son dernier souvenir.

Lorsqu'il ouvrit les yeux, Sande cru qu'il s'était tout simplement endormi au soleil, même si ça ne lui ressemblait pas. Il grimaça fasse à tant de lumière, ébloui, et se redressa, massant ses tempes douloureuses. Le jeune homme avait une impression étrange, mais n'y fit pas attention, car le fait de manquer son boulot le préoccupait plus que tout. Les jambes engourdies, il se leva plus ou moins vite, et se stoppa net en regardant autour de lui. Il se frotta les yeux, les ouvrit et les fermait plusieurs fois d'affilée, mais la conclusion était là : ce n'était pas la plage où il avait passé la matinée, sa maison n'était plus là, et la lettre près de lui était tout aussi étrange.
Il se dit dans un premier temps que c'était une blague, mais il savait qu'il n'avait rien prit d'illégal la veille et qu'il y a quelques heures, il était près de chez lui.

Le jeune homme regardait autour de lui, complètement perplexe et déboussolé. Il n’arrêtait pas de se répéter que ce n'était qu'une blague, mais au fond de lui, il sentait bien que tout cela, c'était du sérieux. Malgré tout, la plage était belle, l'horizon semblait paisible, et la foret n'avait pas l'air très menaçante. Sande mit la lettre dans sa poche, ajusta ses vêtements et se mit en marche.
Il marcha le long de l'eau, perdu, et se dit qu'il finirait bien par trouver quelqu'un qui pourrait lui expliquer ce qu'il venait de lui arriver.
Quelque chose semblait gigoter et courir en sa direction, il vit rapidement qu'il s'agissait d'un gars, plus jeune que lui. Peut-être que lui saurait lui expliquer ce qu'il se passe ? Sande avança donc vers lui, curieux mais méfiant. La situation lui échappait complètement, il ne tenait pas à ce que cela parte encore plus en vrille. Lorsqu'il se tenu devant le jeune homme et qu'il put l'observer, il comprit assez rapidement qu'il devait être dans le même cas que lui.

T'es perdu ?




“L'eau seule est éternelle.”
avatar


Masculin Date d'inscription : 24/05/2017
Occupation : Chirurgien
Sexualité : Bisexuel
Messages : 11


Voir le profil de l'utilisateur

1 ★ - Magie de Base


MessageSujet: Re: Un grain, deux grains, trois, quatre, cinq, six, ... Bon sang où suis-je ?! | Sande Madwel |   Mar 6 Juin 2017 - 1:28

Arrivé enfin à sa hauteur, je me penche légèrement en avant et pose mes mains sur mes genoux et reprenant ma respiration. Je me redresse et me tiens les cotes et lui souris en haletant. Entre-temps, mes chaussures que je tenais en main sont tombées dans les grains jaunes. Ah, mais attendez la mer ça va avec du sable !! Mes souvenirs de cours sont vraiment bien, je suis fier de moi. Il me demande si je suis perdu et vu les traits de son visage lui aussi. Oui, je suis totalement perdu, mais je ne veux pas non plus que toi aussi, tu ne saches rien de cet endroit, j'ai besoin d'avoir des réponses à mes questions. Et si nous sommes pareils, on va se perdre, ne pas pouvoir, manger, on va devenir des squelettes sur le sable chaud au bord de la mer et que les restes de nos corps vont être mangés par les bêtes toutes velues ou encore visqueuses... Bwah rien qu'en y pensant, c'est dégueulasse, je me tiens la tête et me torture tellement l'esprit que ça se ressent sur mon visage avec de jolie et majestueuse grimace. Je le regarde en le suppliant presque

Je ne veux pas être mangé. Qu'est-ce qu'on va faire ? Je veux rentrer à ma maison ...

Je me laisse tombé dans le sable et fixe la mer comme un attardé perdu qui ne sait pas quoi faire. Le papier dans ma poche me dérange et le pose sur les grains jaunes et faisant bien attention a ce qu'il ne s'envole pas. Du coup, j'y ai mis mes chaussures. Avec ça, aucune chance pour qu'il ne s'envole dans l'eau ou ailleurs, je n'ai pas envie de courir après lui. D'ailleurs, c'est à cause de lui que je n'ai pas pu terminer ma course-poursuite, me prendre les coups de d'habitude et puis me planquer tout le reste de ma journée dans ma cuisine...

Ça fait longtemps que tu es perdu ici aussi ? Moi, j'ai atterri là-bas

Je lui montre du doigt d'où je venais, c'est-à-dire de la forêt. L'endroit ou les arbres vous envahit et qui s'accroche a vous pour que vous vous perdiez et qui efface sournoisement votre chemin avec de la terre, des brindilles ou encore des buissons. Je suis ici à cause de ce pitoyable morceau de papier. Je le prends dans mes mains et le relis une nouvelle fois dépité et d'un coup d'un seul, je rage contre un morceau papier inoffensif, je creuse dans le sable et ensevelis le papier. Au fond de moi, il fallait que je le garde, d'ailleurs un le coin en dépasse bêtement du sable... Wow, ça s'est-ce que j'appelle du bon travail ! Si je fais ça en cuisine, là les clients auraient raison de tout critiqué. Mon dieu, j'ai l'air d'un bon à rien a ne pas savoir creuser un bon trou pour du papier. Je souris nerveusement.
avatar


Masculin Date d'inscription : 22/05/2017
Occupation : Cuisinier
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 51

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Ichijou.Haru70/

2 ★ - Magie Solide


MessageSujet: Re: Un grain, deux grains, trois, quatre, cinq, six, ... Bon sang où suis-je ?! | Sande Madwel |   Mar 6 Juin 2017 - 15:28

Il fut d'abord étonné par l'individu face à lui, puis surprit, puis perplexe, puis il arrêta de se focaliser sur lui et l'observa. Il avait l'air de se torturer l'esprit, mais Sande ne tenait pas vraiment à savoir ce qu'il se passait dans sa tête. Le jeune homme avait l'air étrange, mais pas méchant. De toute façon, Sande sentait bien qu'il allait le voir pendant un moment, et un certain esprit protecteur semblait commencer à se manifester en lui. Il était encore jeune, Sande ne voulait pas qu'il vive des choses désagréables. C'était pas trop son fort, mais il essayait d'être le moins froid possible.

Il faut qu'on trouve des gens qui sauront nous dire ce qu'il se passe et où on est.

Il marqua une pause pour le regarder s'asseoir, et continua.

On va trouver un moyen. Personne ne sera mangé et tout le monde repartira chez lui.

Bon en tout cas, c'est vraiment ce qu'il espérait. Il paraissait calme et serein, comme si rien ne pouvait l'atteindre. Surement du à son métier. Il regarda l'endroit que pointait le jeune homme et hocha la tête, pensif. Mais quel était donc cet endroit, et pourquoi ces deux la se retrouvaient-ils ici ? Est-ce qu'ils avaient ne serait ce qu'un point commun ? Les deux n'avaient même pas atterrirent au même endroit. C'était encore un peu flou dans sa tête, mais il était savait qu'il n'était pas fou, et que soit c'était vraiment réel, soit c'était une blague à la con. En tout cas, de plus en plus, c'est la seconde solution qui lui semblait improbable.
Il s'accroupit vers lui et le regarda.

Garde ce papier, tant qu'on ne sait pas à quoi il va nous servir. Peut être qu'on en aura besoin par la suite, qui sait. En tout cas, on reste tous les deux quoi qu'il arrive car il vaut mieux éviter d'être séparé, si jamais on a des ennuis. On va essayer de trouver d'autres personnes et des réponses à nos questions, ça te va ?

Il se redressa et fit craquer son dos. Il avait peut être parlé un peu sèchement ou froidement, mais ce n'était pas méchant. En fait, il était plutôt inquiet de la suite des choses, et essayait malgré tout de garder son calme. Il parlait beaucoup par rapport à d'habitude, mais la situation l'exigeait. Et puis, ce petit gars face à lui, il l'appréciait bien. La voix légèrement hésitante, un petit sourire aux lèvres, il se présenta :

Hum au fait, moi c'est Sande.




“L'eau seule est éternelle.”
avatar


Masculin Date d'inscription : 24/05/2017
Occupation : Chirurgien
Sexualité : Bisexuel
Messages : 11


Voir le profil de l'utilisateur

1 ★ - Magie de Base


MessageSujet: Re: Un grain, deux grains, trois, quatre, cinq, six, ... Bon sang où suis-je ?! | Sande Madwel |   Mer 7 Juin 2017 - 3:19

L'homme que j'ai rejoint semble être beaucoup plus calme que moi, je ne comprends pas pourquoi. On est perdu dans un endroit où nous ne connaissons rien et nous avons rien à manger !! La nourriture est-ce qu'il y a de plus important dans la vie, elle insuffle la vie et vous rend toujours plus heureux quand elle est bien préparée cela va de soi. Sinon, elle pue et elle n'est pas bonne à vous en faire vomir ! Cet homme me rappelle un peu mes parents et mes amis qui trouvent toujours les solutions et qui ne veulent jamais me laisser seul quand je veulent aller me balader !! D'ailleurs, ils vont croire que je me suis perdu à cause de mon problème d'orientation, mais non les gens m'ont vu courir comme un fou avant que je ne me souvienne de plus rien et que mes fesses étaient sur la terre molle de forêt par la suite...

Je respire un bon coup et me redresse en récupérant le bout de papier et mes chaussures. Il a raison, il faut qu'on trouve quelqu'un et on rentrera chez nous ! Je tends mon bras restant et tel un homme, je fais mine de vouloir lui serrer la main.

Salut Sande ! Et moi, c'est Ichijou

Sur le moment, je pris les devants et décide d'un chemin à prendre pour trouver de la civilisation et puis me stoppes, réfléchissant intensément. Je regarde autour de moi et je panique à nouveau, en tournant en rond !! Nan, tristesse et décadence ! Mes amis et ma famille m'accompagnent toujours et j'ai quelques repères avec les bâtiments du village, mais là, il y a rien !!! Comment je vais faire ? Je vais me perdre et puis mourir de faim et je vais décéder là. Mon corps va pourrir et les oiseaux ou autres bestioles vont encore manger les miettes qu'il va rester sur mes os. Je tourne la tête vers Sande.

Je ne veux pas me faire manger par les oiseaux ...

En fait, je n'ai pas fait attention, mais je me dirigeais à nouveau vers la forêt, ce n'est surement pas ce chemin-là qu'il faudrait prendre. Je crois que je vais laisser le rôle de tête à cet homme. Il a l'air mieux que moi pour ce genre de situation.

Excuse moi, je n'ai pas le sens de l'orientation, tu peux prendre les rênes ? Sauf si tu veux que je continue et que tu veuilles faire 40 fois le tour de la plage en rond.

En rond ? On risque de ne pas avoir le tournis comme ça ? Oh mon dieu, ça tourne trop, la nausée me monte vite à la gorge et je tire la langue sans m'en rendre compte. Bon si nous devons faire de la route ensemble, peut-être que faire la conversation pour éviter la monotonie du trajet ne serait pas de trop. Bon allez, je me lance ! Je le suis et m'éclaircis la gorge.

Euh ... Sinon... Euh ...

Mais quel attardé je fais, je ne sais même pas de quoi parler. Je ne vais pas lui parler du beau temps, c'est tellement débile et c'est un sujet que tu mets sur le tapis quand tu ne sais pas quoi raconter. Bon, c'est mon cas, mais je dois faire des efforts, enfin voyons, j'arrive bien avec mes amis et les gens du village alors pourquoi pas avec lui ! D'ordinaire, je ne suis pas timide à ce point, mais être ici m'a un peu changé d'un petit poil ou pas ... Je me perds encore rien qu'en marchant dans du sable ...

Je m'appelle Ichijou !! Euh, non, je l'ai déjà dit ça ... Euh... Je suis cuisinier étudiant dans mon village !!

Hourra enfin, j'ai pu dire quelque chose de banal, mais attends voir !! Avec ça, on ne peut pas faire une conversation !! Mais je suis débile ou bien, je le fais exprès, bon, je vais lui demander ce qu'il fait dans sa vie. Au moins ça, ça marchera bien pour papoter, enfin, je crois, si ça tombe, il n'aime pas parler avec des inconnus. Bon allez, on tente quand même !

Sinon tu travailles dans quel domaine ?
avatar


Masculin Date d'inscription : 22/05/2017
Occupation : Cuisinier
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 51

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Ichijou.Haru70/

2 ★ - Magie Solide


MessageSujet: Re: Un grain, deux grains, trois, quatre, cinq, six, ... Bon sang où suis-je ?! | Sande Madwel |   Mer 7 Juin 2017 - 22:47

Sande fut légèrement surprit qu'il veuille lui serrer, et face à sa main tendue, il y serra fermement la sienne. Il savait qu'il allait lui en faire voir de toutes les couleurs, mais ça ne le dérangeait pas. Sande se demandait vraiment s'il n'avait pas la phobie des oiseaux. Pourquoi se ferait-ils manger par des oiseaux ? Le soleil tapait fort, ça lui faisait tourner la tête et lui embrouillait l'esprit.
Alors qu'il s’apprêtait à le suivre, il s'arrêta en le voyant se diriger vers la forêt.

Oh tu peux le faire si tu veux, je t'aurais regardé jusqu'à ce que tu comprenne que ça ne sert à rien.

Bon d'accord, il y avait un petit air moqueur dans sa voix, mais c'était pas méchant. C'est juste que le voir tourner en rond, ça aurait été drôle. Ca franchise se mit alors à réagir.

Te force pas à parler hein. Moi je suis pas spécialement bavard avec les gens que je connais pas. Mais t'es sympa. Et drôle. Donc c'est pas désagréable. C'est un beau métier que tu veux faire, j'aurais adoré savoir vraiment bien cuisiner.

Lui n'était que piètre cuisinier. Il savait faire quelques trucs, mais c'était plus simple de manger au resto ou de se faire livrer. Ou encore mieux, de se faire inviter. Il était devenu un vrai pro dans ce genres de magouilles.
Il avait maintenant l'impression que cet île c'était un test, un défi qu'il devait relever, et il comptait le faire avec brio. Pas la peine de stresser ou paniquer, il gardera son calme légendaire.
Bon néanmoins il était sur le qui-vive, histoire que si un truc bondit sur eux, qu'il puisse se défendre, avec Ichijou. Comme ça ils se feront pas manger ni par les oiseaux, ni par autre chose.

Je suis chirurgien dans un hôpital près de la mer.

Penser à la mer, ça le fit sourire. Un beau sourire accompagné d'un regard rêveur, il repensait à son chez-lui, son boulot. Il se perdit quelques secondes et revint à la réalité. Il n'avait aucune idée d'un endroit ou aller, la seule chose qu'il savait, c'est qu'il fallait suivre les cours d'eau. Sande se mit en marche pour en trouver un, ça lui dégourdirait les jambes en plus. Il veilla cependant à ce que le jeune homme reste bien avec lui.




“L'eau seule est éternelle.”
avatar


Masculin Date d'inscription : 24/05/2017
Occupation : Chirurgien
Sexualité : Bisexuel
Messages : 11


Voir le profil de l'utilisateur

1 ★ - Magie de Base


MessageSujet: Re: Un grain, deux grains, trois, quatre, cinq, six, ... Bon sang où suis-je ?! | Sande Madwel |   Jeu 8 Juin 2017 - 2:27

Je le fixe du regard ne sachant trop quoi faire, je le savais bien, en gros, on peut rester muet tous les deux pendant tout le trajet. Mais comment on va faire si l'un de nous voit quelque chose ou encore un danger ? Ou encore si on a des questions qui pourraient trotter dans notre tête parce qu'on a vu un truc bidule chouette sur le chemin ... Je ne peux pas rester muet, c'est impossible pour moi et puis le trajet sera juste "chiant" oui, c'est ça, monotone, triste et déprimant. Non, non, non, je ne peux pas. Du coup, je vais quand même glisser quelques bavardages entre plusieurs mètres ou centimètres, ouais, vous croyez réellement que je vais attendre des kilomètres ?! Mais c'est affreusement long des kilomètres !!!

Il semble beaucoup plus calme, et plus, réfléchis que moi. Bah après, ce n'est pas étonnant, c'est un adulte, je ne suis encore que dans la fleur de l'âge pour ma part... Je ne suis encore qu'un adolescent qui apprend la vie et les erreurs "d'enfant".

En l'écoutant parlé, je souris, ça ne m'étonne plus tellement du coup qu'il soit comme ça. Mon père m'a toujours dit que les métiers les plus minutieux et qui demande beaucoup de précision sont les plus durs a maîtrisé et qu'il faut beaucoup de self-contrôle. Tandis que le mien peut-être banal dans les restaurants de bas de gamme, alors que les étoilés eux sont dans la même catégorie. Le détail, c'est qui fait toute la différence.

Il ne doit pas trop être dépaysé ici, si son lieu de travail réside près de la mer, il doit avoir quelques petites idées pour retrouver la civilisation. Moi, je suis un païen de village entouré de forêt presque. Je le suis tranquillement veillant à ne pas me distraire et m'échapper de son sillage, si je dois me retrouver tout seul, je ne sais pas ce que je vais faire, est-ce que je vais mourir de faim à nouveau ?? Mais au fait ? Pourquoi je pense toujours qu'a la nourriture en premier ? Bah surement parce que je suis cuisinier et que je sais que la nourriture s'est sacré.

Vous n'êtes pas le seul, il y a beaucoup de sagouins dans le restaurant de mon chef ... Ça critique, mais ça s'est rien reproduire, de ce que je fais. Du coup, je comprends mieux votre attitude, cette sérénité, je vous l'envie...

Nous continuons notre route, je ne sais pas trop où il va, mais je m'en fous, je ne le quitte pas d'une semelle. Je veux juste rentrez chez moi et en rire dans quatorze mois avec mes amis et mes parents. Je ne sais toujours rien d'ici, après, c'est normal, on est resté longtemps tout seul et puis on est encore, tout seul, pour le moment. Je me demande bien quand on trouvera des gens et des maisons. Pouarf c'est long... La chaleur, me donne des sueurs que je me serais bien passées. J'ai tellement chaud et soif. Au-dessus de nous, j'entends des oiseaux, je sursaute et m'accroupis pour me protéger !

Ça y est !! Ils savent qu'on est bord de la mort et que nos corps vont pourrir et qu'ils veulent la viande fraîche et tendre !!! On va finir mangé !!

Je commence à creuser dans le sol pour me cacher dessous, une main se pose sur mon épaule, je me retourne et vois un monstre me sourire a pleine dents, je fait un énorme bond et commence a courir, en hurlant bien évidemment

NON SALE MONSTRE !! NE ME MANGE PAS, JE NE SUIS PAS BON !!!

Est-ce la chaleur qui me fait halluciner ? J'en sais rien, mais il faut a tout pris que je me sauve de ce monstre horrible recouvert de chair putréfier avec un sourire avec pleins de dents jaunes. En plus de cela, il lui en manque quelques-unes de dents...




La nourriture est la chose qui parle le plus a un humain...
#FC7F3C
avatar


Masculin Date d'inscription : 22/05/2017
Occupation : Cuisinier
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 51

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Ichijou.Haru70/

2 ★ - Magie Solide


MessageSujet: Re: Un grain, deux grains, trois, quatre, cinq, six, ... Bon sang où suis-je ?! | Sande Madwel |   Ven 9 Juin 2017 - 0:59

Il manqua de s'étouffer en entendant "Vous". Ça n'avait rien d'étonnant normalement, ce n'était pas non plus la première fois qu'on le vouvoyait, mais hors du boulot, il avait l'habitude d’être tutoyé. Il se rappela qu'il allait bientôt avoir 25 ans, un quart de siècle comme on dit, ça l'avait fait tilter. Sande voyait en lui tout l'opposé de ce qu'il était : Ichijou avait plutôt l'air agité, jeune, et semblait venir d'un milieu entouré de verdure. D'ou il vient lui, c'était soleil, plage et mer. En plus il était plus vieux que lui.
Puis en l'écoutant parler, il lâcha un petit sourire.

C'est drôle, je vis un peu la même situation, mais à mon échelle. Certains parlent beaucoup trop, mais ne savent pas opérer proprement ou recoudre normalement un patient. Alors que c'est la base.

Il était jeune encore pour avoir cette sérénité. Sande avait mit plusieurs années avant de l'avoir, et avait été forcé en quelques sortes. Effectivement, ça évitait de zigouiller les gens sans faire exprès, et de péter des câbles à la vue des jambes arrachées et autres blessures en tout genre. Qu'il reste agité et plein d'énergie, Sande trouvait ça mieux que d'être... froid comme lui.
L'air de rien, il était content de ce compagnon d'infortune. Il était rassuré en voyant qu'il le suivait bien tranquillement, mais sursauta quand il se mit à crier d'un coup. En le voyant faire, il leva la tête et vit les oiseaux. Et merde. Il tenta d'être le plus rassurant possible.

Ichijou t'as pas à t'inquiéter, on peut survivre encore plusieurs jours comme ça, et les oiseaux ne vont rien nous faire ne t'en fait pas !

Sande s'affola en le voyant partir en courant. Il venait de perdre son calme, c'était pas bon. Il couru derrière lui pour le rattraper, et savait qu'il devait le mettre rapidement à l'ombre et lui donner à boire. Ichijou ne devait pas être habitué à marcher en plein cagnard.

Reviens ! C'est le soleil qui te fait voir des choses étranges !! Y'a pas de monstre !!




“L'eau seule est éternelle.”
avatar


Masculin Date d'inscription : 24/05/2017
Occupation : Chirurgien
Sexualité : Bisexuel
Messages : 11


Voir le profil de l'utilisateur

1 ★ - Magie de Base


MessageSujet: Re: Un grain, deux grains, trois, quatre, cinq, six, ... Bon sang où suis-je ?! | Sande Madwel |   Sam 10 Juin 2017 - 3:08

Pas de chance pour moi, ce monstre qui pue à trois kilomètres me court après. Il m'assure qu'il n'y a pas de monstre, mais il faudrait qu'il se regarde dans une glace. Je n'ai pas envie de mourir maintenant, j'ai trop à faire dans ma vie. Je n'en suis qu'au début de cette vie, je suis jeune, j'ai encore pleins d'erreurs et de réussite à faire. Je veux réaliser mon rêve ! Le curry, c'est toute ma vie presque laissé moi tranquille !! Je ne veux pas mourir !! Allez ouste, je suis un guerrier moi!!

Ma vitesse, s’accélère un peu, je ne comprends pas sur le moment et puis je trébuche sur un tas de sable plus robuste que celui près de l'eau. Je me retourne allonger sur le sable et recule rapidement, le voyant trop près de moi, je tends le bras pour l'empêcher de m'attraper. De fins éclairs s'échappent de mon bras et fait réfléchir le monstre d'avancer.

Laisse-moi !!!

Autour de lui, je crois voir le paysage vibrer, les oiseaux qui volent dans le ciel sont devenu immense et hurlent "Meurt, meurt, on a faim !" Ils fendent l'air et piquent vers le monstre et moi-même.

NON !

Accompagnée de ce cri, la foudre m'entoure tel un halo et fouette l'air et le sable qui se transforme en petits cristaux ternes. Mon cœur et mon corps s'emballent à une telle allure, que je n'arrive pas a le supporter. Mes esprits ont l'air de revenir à la normale puisque dans ma douleur, je vois Sande pas loin, je l'appelle à l'aide, j'ai besoin qu'on m'aide. J'ai mal, tellement mal. Comment arrêter ça, je ne contrôle plus rien. Je suis perdu et voilà que le soleil me détruit...





La nourriture est la chose qui parle le plus a un humain...
#FC7F3C
avatar


Masculin Date d'inscription : 22/05/2017
Occupation : Cuisinier
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 51

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Ichijou.Haru70/

2 ★ - Magie Solide


MessageSujet: Re: Un grain, deux grains, trois, quatre, cinq, six, ... Bon sang où suis-je ?! | Sande Madwel |   







Contenu sponsorisé


 

Un grain, deux grains, trois, quatre, cinq, six, ... Bon sang où suis-je ?! | Sande Madwel |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un deux trois quatre cinq six sept... Québec !
» Le secret de Ron
» un, deux, trois, toi et moi ; quatre, cinq, six, on est des sis' ! → jane & kath.
» un deux trois nous irons aux bois quatre cinq six ....
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La périphérie :: La plage-
TOP