Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
[-18] Au pied du sapin [Kurai]Auteur
MessageSujet: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   Sam 20 Mai 2017 - 23:09

Vingt-quatre décembre deux-milles quinze.
En cette veille de Noël la galerie marchande grouillait de monde. Lorsqu’elle était passée déjà ce matin, Jess avait remarqué à quel point elle était surpeuplée. Mais ce soir, c’était pire que tout. Le monde s’entassait dans les allées déjà encombrées de décorations et autres sapins et jouets pour enfants inutiles. La jolie brune était de ceux qui n’aiment pas Noël. Du moins, c’était le cas depuis si longtemps, qu’elle en avait oublié les bons moments qu’elle avait pu passer alors qu’elle le fêtait encore avec sa mère lorsque celle-ci était en vie. Pour couronner le tout, la météo annonçait d’importantes chutes de neige en ce jour qui pouvait être si particulier pour certains êtres sur Terre. De quoi bloquer les circulations, énerver les gens, et rendre l’esprit de Noël encore plus agaçant qu’il ne pouvait déjà l’être. Jess soupira. L’an dernier, elle avait fêté Noël avec son « ami » Ethan, mais depuis lors il avait disparu. Comme elle savait que c’était dans ses habitudes de vagabonder, elle n’y avait que très peu prêté attention.

Les yeux dans le vide, son regard doré se perdait sur des détails inutiles, des objets déposés au sol ou des tâches sur les murs. Elle s’attardait sur ces couples qui se tenaient par la main, traversant le centre commercial gaiement, se regardant avec des yeux de merlan frit. Alors, Jess esquissa un sourire. Maintenant que sa journée de travail était terminée, elle allait pouvoir rentrer chez elle et rejoindre l’homme qu’elle aimait et qui partageait sa vie depuis plusieurs mois maintenant.


La suédoise passa la porte d’entrée de son appartement. Son cœur se serra alors qu’elle faisait face à un salon vide et froid, laissé dans le noir. Un instant, elle se surprit à penser qu’il l’avait laissée, abandonnée, oubliée… Et la réalité refaisait surface. La vérité, c’était simplement que les travaux de son appartement, voisin du sien, étaient enfin achevés. Souriante, Jess s’était dirigée chez son « voisin » qu’elle affectionnait tout particulièrement.

Lorsque ce dernier l’accueilli, il ne put que la trouver dans ses habits de ville « traditionnels ». Contrairement à d’autres femmes en ce jour, Jess n’avait fait aucun effort vestimentaire. A vrai dire, elle ne s’attendait pas réellement à passer un réveillon mémorable… Voir pas forcément de réveillon du tout. Et c’était bien parce que le beau brun lui avait demandé qu’elle avait refusé de travailler au bar ce soir. La jolie rajin déposa un baiser au coin des lèvres de son amant favori. Elle se glissa dans l’appartement, rejoignant la pièce de vie où elle découvrit un magnifique petit sapin disposé près de la fenêtre et déposé pour l’occasion. La brune ne put s’empêcher de sourire un instant. La pièce, dont la lumière était éteinte, n’était éclairée que par la guirlande lumineuse du sapin et quelques bougies disposées sur la table. Une ambiance parfaite. Un lieu parfait. Juste ce qu’il lui fallait, dans le fond, non ? Sans trop savoir quoi en penser, elle se tourna simplement vers lui, lui offrit un sourire ravie, et vint s’emparer de ses lèvres pour un baiser fougueux qui n’exprimait rien d’autre que ses sentiments pour lui. Lorsqu’elle finit par le lâcher, elle plongea ses yeux dans les siens avec une malice palpable.

« On mange quoi de beau, alors ? »


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2132

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
9 ★ - Change


MessageSujet: Re: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   Dim 16 Juil 2017 - 23:43

Noël approchait, et son appartement était entièrement rénové. Alors, Kurai voulait en profiter. Il savait que la femme qu’il aimait n’était pas forcément fan de Noël… Mais il voulait lui offrir un réveillon mémorable. C’était pour cela qu’il lui avait demandé de passer chez lui ce soir-là. Il comptait lui faire plusieurs surprises… Car il voulait faire en sorte que, désormais, Jess puisse apprécier chaque jour, et pas seulement celui-ci.

Mais avant tout, il avait quelques préparatifs à effectuer. D’abord, il devait passer par une certaine boutique. Il s’y prit donc plusieurs jours à l’avance, car il savait que cela demandait un minimum de temps. Et il ne voulait aucun imprévu pour cette soirée qu’il voulait absolument parfaite, à l’image de sa belle.

Et, le jour J, il passa récupérer ce dont il avait absolument besoin, puis entreprit d’aller faire quelques courses pour le repas du soir. Il avait quelques idées en tête, et il savait que, même s’il voulait offrir à Jess une soirée parfaite, elle n’aimerait pas que la soirée soit trop tape-à-l’oeil et qu’elle préférerait quelque chose de plus simple. Cela lui allait aussi parfaitement. Il savait que la soirée n’en serait que plus mémorable si elle était simple.

Mais simple ne voulait pas pour autant dire négligée. Les plats allaient simplement être moins “travaillés”. Sans doute qu’ils ne feraient pas carte dans un restaurant gastronomique… Mais ce n’était pas non plus le but recherché.

C’est ainsi qu’il laissait son esprit vagabonder sur les recettes et les ajustements, pendant qu’il se procurait ses ingrédients. Un sourire amusé flottait sur ses lèvres, impatient qu’il était de pouvoir observer les réactions de celle qui faisait battre son coeur.



Quelques heures plus tard, il se trouvait chez lui. Dans le four cuisait le plat principal, répandant une douce chaleur dans l’appartement. Les bougies étaient disposées sur la table, allumées, baignant la pièce dans une douce lueur orangée. Les guirlandes étaient branchées sur le sapin, et les autres lumières de l’appartement étaient éteintes. Kurai était prêt, et il attendait que sa belle arrive. Et normalement, elle ne devrait plus tarder.

Et en effet, elle arriva quelques minutes plus tard. Elle était habillée normalement, mais il n’en attendait pas moins d’elle. Lui aussi avait opté pour une tenue quotidienne classique. Il l’observa, un sourire amusé aux lèvres, pendant qu’elle regardait autour d’elle. Et son sourire, absolument splendide, lui chavira le coeur quand elle se tourna vers lui. Il était heureux que cela lui plaise… Et il était d’autant plus impatient de lui offrir la suite de cette soirée.

Quand elle l’embrassa, il lui rendit son baiser tout aussi fougueusement, exprimant tous ses sentiments pour elle. Et son sourire s’élargit quand il vit la malice qui brillait dans le regard de la belle raijin. Sa question l’amusa elle-aussi. Il mima une révérence, l’oeil brillant, avant de lui répondre.

-Si ma belle dame veut bien se donner la peine d’entrer et de s’installer… La dégustation va pouvoir commencer !

Il la conduisit jusqu’à la table en posant sa main sur le bras de la belle. Puis, parodiant toujours les discours et comportements policés, il lui retira sa chaise pour qu’elle puisse s'asseoir. Quand elle fut installée, il fit se dirigea vers la cuisine. il en revint, une assiette dans chaque main. Il les posa délicatement sur la table, et reprit, d’un ton docte amusé, parodiant les serveurs des restaurants chics.

-Au menu, ce soir, nous allons commencer par une chiffonnade de jambon fumé accompagnée de melon frais. Le plat de résistance se compose d’un rôti aux pommes dauphines et aux champignons. Et le dessert est une bûche comme on peut en trouver tant d’autres.

Il s’interrompit, pour embrasser son amante sur le front, avant de se retirer d’un pas, amusé.

-Bien entendu, tout ceci n’est valable que si l’on ne s’interrompt pas en plein milieu. N’est-ce pas, belle dame de mon coeur ?

Il reprit son sérieux pendant quelques secondes, puis lui fit un clin d’oeil, avant de reprendre.

-J’oubliais ! J’ai aussi une petite surprise pour toi… Mais tu ne l’auras pas immédiatement, il va encore falloir patienter quelques heures…




Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1389

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   Dim 23 Juil 2017 - 12:57

« Si ma belle dame veut bien se donner la peine d’entrer et de s’installer… La dégustation va pouvoir commencer ! »

Encore surprise de ce qui l’attendait, Jess lui offrit un sourire amusé. Si elle détestait Noël, elle n’en restait pas moins touchée de l’attention qu’il avait porté à chaque détail qui allait constituer cette soirée. Alors, elle s’installa, charmée, tandis que son séduisant serveur venait lui apporter les plats. Et ça tombait bien. Son estomac grognait de plus belle maintenant qu’elle n’avait plus ce stress de ne pas le trouver en rentrant.

« Au menu, ce soir, nous allons commencer par une chiffonnade de jambon fumé accompagnée de melon frais. Le plat de résistance se compose d’un rôti aux pommes dauphines et aux champignons. Et le dessert est une bûche comme on peut en trouver tant d’autres. » Il l’embrassa sur le front avant de reprendre. « Bien entendu, tout ceci n’est valable que si l’on ne s’interrompt pas en plein milieu. N’est-ce pas, belle dame de mon coeur ? » Ah mais, s’il commençait déjà la soudoyer en plus… « J’oubliais ! J’ai aussi une petite surprise pour toi… Mais tu ne l’auras pas immédiatement, il va encore falloir patienter quelques heures… »

La brune leva la tête vers lui, délaissant son assiette du regard pour venir le poser sur son petit ami. Instantanément, elle se sentait comme honteuse de ne rien lui avoir prévu pour ce premier Noël. Pourtant, la plupart des couples en profitaient pour sortir et s’offrir des cadeaux dignes de séries hollywoodiennes ; mais Jess était toujours à côté de la plaque lorsqu’il s’agissait de cadeau. Elle chassait rapidement les pensées négatives de son esprit. Elle se rattraperait, c’était certains. Après tout, elle avait tout une vie de se rattraper.

Elle avait hâte. Hâte de découvrir ce qu’il lui avait préparé. Elle était comme ça, Jess : impatiente. Mais pour l’heure, elle lui répondit d’un regard charmeur. L’idée même d’interrompre les festivités était loin de lui déplaire. Pourtant, elle avait bien envie de goûter à ces plats… Quel gâchis cela serait s’ils refroidissaient maintenant. Alors, elle saisit la fourchette et commença par piquer une pomme dauphine dans l’assiette de son bien aimé.

« Hm… Délicieux ! »

Elle riait. Son cœur semblait s’être réchauffé depuis qu’il partageait sa vie. Certes, il fallait avouer que tout c’était enchainé assez vite pour eux… A peine s’étaient-ils déclarés que le beau brun venait partager son quotidien suite à un malheureux accident dans son appartement. Appartement fraîchement rénové, et qu’elle semblait particulièrement apprécier. La douce lueur des bougies faisait danser les ombres sur les murs. C’était apaisant. Tellement apaisant.

« Pourtant, je n’ai pas été une fille très sage cette année… Le Père Noël doit vraiment beaucoup m’aimer pour vouloir m’offrir un cadeau malgré tout ! »

La brune lui souriait. Ses doigts vinrent déposer une de ses mèches de cheveux derrière son oreille pendant qu’elle dévorait un morceau de jambon en se remémorant les derniers mois qu’ils avaient passé ensemble. Certainement les meilleurs depuis qu’elle était arrivé ici. Une vie stable, au cours de laquelle ses cauchemars et ses insomnies avaient grandement diminués. Certainement que c’était la présence de Kurai qui l’apaisait assez ranger ses démons au fond de son âme. Même si elle savait qu’ils finiraient par revenir, elle préférait profiter de chaque instant à ses côtés. Elle avait appris ce que c’était que de partager sa vie avec quelqu’un. Et cela impliquait de contrôler ses angoisses, parler de ses peurs et de ses joies ; mais aussi d’avoir quelqu’un contre qui se blottir, quelqu’un à toucher, quelqu’un à embrasser. Pour la première fois, elle s’était réellement sentie bien avec quelqu’un.

Abandonnant momentanément son melon, Jess s’était levée et était passée derrière Kurai. Elle avait passé ses bras autour de son cou, posant sa tête sur son épaule avant de déposer un baiser sur sa joue. Elle garda son étreinte un moment, avant de venir lui mordiller l’oreille en rigolant.

« Je t’aime. »

C’était tout ce qu’elle lui avait murmuré avant de venir prendre place sur ses genoux pour un câlin qu’elle semblait avoir attendu une grande partie de la journée.


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2132

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
9 ★ - Change


MessageSujet: Re: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   Mar 22 Aoû 2017 - 21:19

Dieux qu’il aimait ce rire. A chaque fois qu’il l’entendait, il avait l’impression d’être transporté ailleurs, là où ni le temps ni l’espace n’existaient, là où ils étaient seuls pour l’éternité. Et cette perspective était loin de lui déplaire. Aussi joua-t-il la comédie quand elle lui vola une pomme dauphine. Son visage affichait une mine de chien battu, mais nul ne pouvait s’y tromper : il s’amusait. Sa posture, son regard le disaient aussi clairement que s’il l’avait énoncé à voix haute. Mais il aimait la façon dont Jess semblait peu à peu s’être ouverte. Et il était assez perspicace pour se douter qu’il n’était pas étranger à ce changement… Mais il ne comptait pas s’en vanter. Parce qu’après tout, il l’aimait, et c’était tout ce qui comptait.

Et sa remarque suivante le fit rire. Oui, elle n’avait pas été très sage… Mais lui non plus. Et pourtant, il avait déjà le plus beau des cadeaux à ses côtés. Alors, il se contenta d’un sourire avant de répondre.

-Ne t’inquiète pas, le Père Noël est d’accord avec moi, tu mérites amplement ton cadeau, tu as été très sage, après tout. Enfin… C’est ce qu’il m’a dit, bien sûr…

Pendant qu’elle mangeait un morceau de jambon en semblant se perdre dans ses pensées, le jeune homme s’abreuva encore une fois de la beauté de la raijin, la dévorant des yeux. Elle semblait heureuse. Il aimait cette image. Et il se figea quelques secondes quand elle se leva pour passer derrière lui. Puis il l’avait doucement attirée vers lui pour qu’elle se laisse glisser. Et, quand elle s’assit sur ses genoux, les mots qu’elle prononça lui firent à nouveau connaître une joie immense.

Il serra la belle contre lui, lui rendant ce câlin qu’il avait lui aussi énormément attendu. Il aurait voulu ne jamais la lâcher, et c’était précisément ce qu’il tentait de lui transmettre pendant son étreinte. Puis il l’embrassa, délicatement. Tendrement. Longuement. Puis, lorsque leurs lèvres se séparèrent, il reprit la parole, légèrement essoufflé.

-Redis-le moi encore, s’il te plaît. Je ne pourrais jamais me lasser de ces mots. Je t’aime plus que tout. J’aime quand tu me dis ça. J’aime quand tu me sers comme maintenant. J’aime ta voix, j’aime ton rire, j’aime quand tu es là. Je t’aime, Jess.

Il l’embrassa à nouveau, passant une main dans ses cheveux, tandis que l’autre main se glissait sous son haut pour lui caresser doucement la peau du dos. Il cédait encore à sa passion dévorante envers la belle raijin.

Il aurait aimé faire durer cet instant pour l’éternité. Il aurait aimé la serrer contre lui jusqu’à la fin des temps. Il aurait aimé avoir le pouvoir de figer le temps, pour qu’ils puissent profiter l’un de l’autre dans une seconde qui aurait duré plus longtemps que l’univers. Mais malheureusement, ni l’un ni l’autre n’avait cette capacité. Et l’univers semblait prendre un malin plaisir à le leur rappeler.

Car à ce moment précis, le micro-onde dans lequel attendait le chocolat nouvellement fondu. En soupirant, Kurai se leva. Le regret se lisait totalement sur son visage. Alors, pour ne pas se séparer une seule seconde de la femme qu’il aimait, il l’entraîna jusqu’à la cuisine avec lui. Il retira le bol de chocolat en soufflant dessus tout en essayant de ne pas trop se brûler. Il sortit la bûche du frigo et étala le chocolat dessus, pour la terminer. Une fois cela fait, il se retourna vers sa belle avec un sourire désolé. Il lui vola un nouveau baiser.

-Désolé… Alors, où en étions-nous, déjà ? Aux choses intéressantes, non ?

Il l’embrassa encore une fois, reprenant à peu près là où ils s’étaient arrêtés juste avant d’être interrompus.




Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1389

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   Mer 30 Aoû 2017 - 20:18

Ce romantisme, elle ne le connaissait que depuis quelques mois. Depuis qu’ils partageaient, ensemble, le même logement. Depuis qu’ils sortaient ensemble. Depuis qu’ils couchaient ensemble. Car si les choses avaient mis un certain temps à se mettre en route, ils n’avaient pas perdu une miette de leur temps depuis qu’il leur était accordé. La jolie brune plongeait ses yeux dorés dans les siens. Ah, ça, pour l’aimer… Elle l’aimait du plus profond de son cœur.

Sa main qui passait dans ses cheveux lui arracha un frisson qu’elle n’aurait su retenir. L’autre, passant sous son haut, lui procurait une chaleur qu’elle n’aurait jamais voulu quitter. Ses lèvres, si douces, semblaient être une sucrerie dont elle ne voulait jamais se passer. Il cédait. Ils cédaient, ensemble, attirés l’un par l’autre comme deux aimants.

L’éternité ne semblait pourtant pas leur être offerte. Le micro-onde se manifestait, jaloux qu’il était. Alors, Jess quitta les lèvres de son aimé à contre cœur. Le repas ne pouvait pas attendre, finalement. La mine déconfite, elle lui offrit un fin sourire. Mais il n’était pas de cet avis, et avec une pointe de malice dans le regard, il t’avait conduite à la cuisine en sa charmante compagnie. Après l’avoir regardé étaler le chocolat sur le dessert, elle avait essuyé le bord du bol avec son doigt qu’elle léchait avec gourmandise. Son regard se reposa sur son petit ami lorsqu’il ouvrit de nouveau la bouche.

La brune le regardait avec des yeux emplis d’amour. Les mains de son amant vinrent de nouveau se poser sur son corps, l’une se logeant dans ses cheveux tandis que l’autre se promenait sous son haut. L’espace d’un instant, elle en venait à regretter de ne pas avoir fait un effort vestimentaire pour lui. Lui seul qui occupait cette place si importante dans sa vie. Elle laissa son imagination partir dans son dressing un court instant. Finalement, si elle lui plaisait habillée de la sorte, c’était pour elle la seule chose à retenir.

Jess entourait le cou de son aimé de ses bras, l’obligeant à s’approcher de lui alors qu’elle se laissait aller doucement jusqu’à s’asseoir sur le rebord du plan de travail. Un sourire amusé, elle rouvrit les yeux qu’elle avait clos pour profiter au mieux de la chaleur du baiser. Ses doigts vinrent caresser la peau de son amant, sur la joue, pendant que son pouce glissait sur ses lèvres alors qu’elle se mordait la sienne pour se retenir de le croquer sur place. Sa deuxième main descendait sur son torse, par-dessus son t-shirt. Son regard ne lâchait pas le sien. Finalement, elle le croquerait bien, là, maintenant.

Une nouvelle fois, comme si c’était la dernière, ses lèvres s’approchèrent des siennes. Elle le goûtait. Elle le désirait. Et elle comptait lui faire comprendre, approfondissant ce baiser, venant le goûter un peu plus. Sa langue vint s’immiscer entre ses lèvres, entamant une douce danse de passion. Ses jambes passèrent autour de ses hanches, l’enserrant afin qu’il ne s’en échappe pas. Elle rompit alors le baiser, souriante, lui lançant ce regard qu’il aimait tant avant de se blottir dans ses bras.

« Bon, alors, on va manger avant que ça refroidisse ? »


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2132

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
9 ★ - Change


MessageSujet: Re: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   Ven 1 Sep 2017 - 9:54

Il cédait. Il cédait à son charme, encore une fois. Pour l’éternité, et même au-delà. Il cédait. Il cédait à elle, à son regard, au goût de ses baisers, à son parfum, à sa peau, à sa présence même. Il cédait. Ils cédaient. Ils cédaient l’un à l’autre. Encore et toujours. Comme si l’autre était pour eux une drogue dont ils ne pouvaient se passer, sous peine de mort immédiate. Et peut-être y avait-il un peu de vrai là-dedans. Non, pas peut-être. Sans doute. Certainement, même. Il était totalement accro à la belle brune. Et il pouvait l’avouer sans aucune honte, puisque telle était la vérité absolue.

Alors qu’elle se laissait conduire jusqu’au plan de travail, il continuait à l’embrasser, à la dévorer du regard.Il frissonna sous ses caresses. Puis une fois encore lorsqu’elle l’embrassa à nouveau. Il sentait son désir. Il la désirait. Il l’aimait. Plus que de raisonnable ? Clairement. Mais peu importe. Il l’aimait, et c’était tout ce qui comptait. Il voulait juste profiter au maximum de sa présence.

Mais finalement, elle semblait avoir encore un peu de volonté, contrairement à lui. Il aurait bien pu faire attendre le repas indéfiniment, tant qu’elle était à ses côtés et qu’il pouvait s’abreuver d’elle. Puisqu’elle rompit leur si délicieux baiser et se lova contre lui. Il l’embrassa sur le front en la serrant contre lui, souriant aussi.

-Tu as raison, c’est meilleur quand c’est chaud… Et pour nous, ça sera encore meilleur si on doi encore attendre, après tout, il paraît que l’attente fait toujours monter le plaisir, pas vrai ?

Il l’embrassa à nouveau rapidement, avant de la ramener tendrement jusqu’à la table, avant de lui tirer sa chaise en faisant une révérence exagérée.

-Si ma chère dame veut bien se donner la peine de s'asseoir…

Le repas continua ainsi pendant quelques minutes. Mais Kurai hésitait. Pour la surprise qu’il lui avait préparée, devait-il attendre jusqu’à minuit, pour lui remettre le cadeau le jour de Noël, ou bien lui remettre dès le repas terminé ? La logique voulait qu’il attende encore, mais il voulait lui faire cette surprise le plus tôt possible. Il voulait la rendre encore plus heureuse qu’elle ne semblait l’être actuellement. Et il se doutait bien que Jess se moquait de recevoir son cadeau le jour même, ou juste quelques heures auparavant.

Il afficha alors un grand sourire. C’était décidé. Il se leva de la table et se dirigea vers sa chambre, mais avant cela, il en profita pour aller voler un baiser sur les lèvres de sa chère et tendre.

-Finalement, je suis peut-être le plus impatient de nous deux. Je vais chercher ta petite surprise, mais tu ne l’auras que lorsque le repas sera fini

Le passage fut rapide, et quand il revint, il ne tenait rien dans ses mains. Pourtant, on pouvait deviner qu’il avait mis quelque chose dans sa poche. Il embrassa à nouveau Jess avant d’aller chercher la bûche encore chaude de son chocolat.

-Pour le dessert, nous pouvons vous offrir une bûche artisanale chocolat-crème de marron, spécialité du chef. Qu’en dites-vous, gente dame ? Êtes-vous partante pour l’aventure ?




Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1389

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   Jeu 7 Sep 2017 - 20:00

Elle se sentait bien. Si bien. Là, assise à cette table. Face à celui qu’elle aimait. Face à celui qui partageait sa vie depuis un certain temps à présent. Mais son cœur avait quelque chose de lourd. Son appartement était rénové. Ils se trouvaient même tous les deux dedans, actuellement… Elle avait peur. Si peur qu’ils cessent de se voir si souvent. Si peur de ne plus se réveiller à ses côtés. Mais elle souriait. Son attention se reportait sur sa nourriture, qu’elle dévorait avec gourmandise. Loin d’être un fin gourmet, Kurai restait un bon cuisinier.

Alors que la brune terminait son assiette, son amant s’était levé, annonçant qu’il était impatient et qu’il ne pouvait plus attendre. Elle l’avait suivi du regard, mordillant sa lèvre avec douceur. C’était fou ce qu’elle pouvait le trouver séduisant. Bavant sur son postérieur, comme la première fois qu’elle était venue en ces lieux, elle l’avait rapidement vu revenir sans rien dans les mains. D’abord intriguée, elle comprit rapidement qu’il devait cacher cette « surprise » dans une de ses poches. Il l’embrassa et disparu de nouveau pour revenir avec la bûche.

« Pour l’aventure ? Mais… Elle a commencé le jour où je t’ai rencontrée, cette aventure. »

Un sourire malicieux, et une bouchée de la bûche qu’elle dégustait avec attention. C’était bon. Doux, sucré. Elle adorait. Son sourire s’élargissait a vu d’œil alors qu’elle dévorait le dessert. Rapidement, elle avait délaissé sa cuillère pour venir s’approcher de lui, s’asseyant sur le bord de la table, lui faisant face.

« Dit, Ku. »

Son front vint trouver le siens, lui offrant une vue plongeante sur son décolleté. Ce petit pull en laine noir laissait sa peau se dévoiler sur la poitrine dans un col en v sympathique. En dessus, elle ne portait qu’un soutien-gorge de dentelle noire et rouge. Ses mains se promenaient dans les cheveux de celui qui occupait son cœur. L’attrapant ensuite par le col du t-shirt, elle l’avait embrassé avec fougue, le tirant vers elle, le poussant à se lever pour lui faire face. Ses mains se promenaient toujours, parcourant sa peau, son corps, jusqu’à venir glisser les doigts dans la poche arrière de son pantalon. Elle en tira un petit carré coloré. Du papier cadeau, qui semblait contenir quelque chose qui lui était destiné. Son regard se fit malicieux, alors qu’elle amenait le paquet à ses lèvres, lui montrant sa prise.

« Hé, ça c’est à moi, me semble-t-il ! »

Jess repassa ses bras autour du cou de Kurai. Ses lèvres retrouvèrent les siennes, encore. Inlassablement. Mais son cœur était quelque peu lourd, et elle ressentait ce besoin de s’exprimer.

« Kurai je… je pourrais toujours venir me glisser près de toi la nuit, hein ? »


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2132

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
9 ★ - Change


MessageSujet: Re: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   Jeu 14 Sep 2017 - 16:33

Oui, l’aventure avait commencé quand ils s’étaient rencontrés. Mais chaque jour qu’ils passaient ensemble valait autant à ses yeux que milles aventures. Et puis, ce qu’il n’avait pas dit, c’était qu’il n’avait jamais tenté cette recette avant aujourd’hui. Mais bon, puisque l’aventure avait commencé depuis si longtemps…

Et apparemment, elle semblait apprécier, au vu de ce sourire qui lui réchauffait le coeur. Et à en juger aussi par la vitesse à laquelle elle dévorait son dessert. Tant de gourmandise faisait plaisir à voir, et quiconque regardait dans l’assiette de Kurai verrait que lui aussi, n’était pas en reste, au niveau de la vitesse à laquelle il mangeait sa bûche qui était, il est vrai, plutôt bien réussie.

Et voilà qu’elle se trouvait à nouveau tout contre lui. Il aimait sa présence aussi près de lui. Il aimait le contact de sa peau sur la sienne. Et, il devait bien avouer aussi qu’il aimait la vue qui s’offrait à lui en cet instant, même s’il avait déjà pu profiter de bien d’avantage depuis qu’ils se connaissaient. Comme par exemple la fois où elle était venue chez lui en catastrophe… Mais ce jour-là, ils étaient tous les deux mortellement gênés. Ce qui n’était clairement pas le cas d’aujourd’hui. Et c’était d’ailleurs largement préférable.

Alors, se doutant qu’elle avait quelque chose en tête, il se laissa faire, essayant du mieux qu’il pouvait de retenir ses frissons à chaque fois que ses mains caressaient sa peau. Il la serrait contre lui, lui rendant son baiser avec autant de fougue. Encore une fois, il ne voulait pas qu’elle s’éloigne. Comme si tout ce qu’ils avaient vécus n’étaient qu’un rêve. Il ne voulait pas que ce ne soit qu’un rêve. Ou, si c’en était un, il voulait qu’il dure éternellement.

Et finalement, elle avait obtenu ce qu’elle cherchait. Elle avait réussi à lui voler son cadeau. Mais il faut dire aussi qu’il l’avait laissée faire. Ou qu’il s’était laissé faire ? Peu importe, le principal était qu’il pouvait à nouveau voir son regard si malicieux qui le faisait fondre. Et à nouveau, une étreinte, un baiser. Et à chaque fois, ce baiser donnait l’impression qu’il pouvait être le dernier. Mais cette fois, les peurs de sa belle l’empêchèrent d’en profiter pleinement. Et il comprenait cette peur. Il ressentait la même.

Alors, il l’embrassa sur le front et, avec un sourire plein de tendresse, il lui caressa la joue. Et son sourire était aussi plein d’anticipation.

-J’ai mieux que ça. Si tu veux ta réponse, tu devrais ouvrir ton cadeau avant. Je dois avouer que j’ai hâte de voir la tête, que je devine adorable, que tu vas faire.

Il recula d’un pas et l’observa pendant qu’elle ôtait le papier-cadeau. A l’intérieur se trouvait une boîte plate. D’un signe de tête, il encouragea la belle brune à l’ouvrir. A l’intérieur trônaient deux clés, reliées entre elles par un porte-clé qu’il avait choisi spécialement pour elle. Avec un sourire, d’une voix presque excitée, il commenta.

-C’est les clés de l’appart et de la boîte aux lettres. Je les ai faites faire depuis quelques jours. Alors, pour répondre à ta question : pourquoi veux-tu te contenter de te glisser près de moi la nuit ? Tu préfèrerais pas directement habiter ici ? Je ne peux plus me passer de toi, Jess. Alors c’est une proposition : viens loger ici. Cet appartement peut devenir un vrai paradis, si tu y vis avec moi.

Elle ne répondait pas. Elle était trop occupée à pleurer. Et Kurai, même s’il pensait savoir que c’étaient des larmes de joie, s’en voulait de l’avoir faite pleurer. Alors il l’enlaça tendrement et la berça, tout en l’embrassant dans le creux du cou et en la serrant contre lui.

-Ne pleure pas. Je suis là, et je le resterais toujours. Je te l’ai dit, non ? Je t’aime. Alors ne pleure plus, maintenant, tu as un endroit où tu seras toujours aimée.

Il la tenait contre lui, et il l’aimait. Et son bonheur n’aurait pas pu être plus grand, en cet instant. Elle était là. Il était là. Et tous les deux débordaient d’amour et de bonheur, d’un amour et d’un bonheur qui avaient la force de durer jusqu’à la fin des temps.




Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1389

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   Dim 17 Sep 2017 - 22:27

« J’ai mieux que ça. Si tu veux ta réponse, tu devrais ouvrir ton cadeau avant. Je dois avouer que j’ai hâte de voir la tête, que je devine adorable, que tu vas faire. »

La brune se demanda un moment s’il ne se moquait pas d’elle. Un si petit paquet pouvait-il réellement répondre à sa question ? Sceptique, elle avait déballé ce qui se trouvait être une petite boîte. Intriguée, elle avait fini par l’ouvrir, découvrant une paire de clé, elle leva le regard vers son beau brun à la recherche d’explication. Est-ce que… C’était bien ce qu’elle pensait ? Vraiment… ? Ou bien se faisait-elle des idées ? Le sourire qu’il affichait… cette voix excitée… Elle ne pouvait pas se tromper. Il ne faisait pas que lui offrir son cœur : il lui offrait sa vie.

« C’est les clés de l’appart et de la boîte aux lettres. Je les ai faites faire depuis quelques jours. Alors, pour répondre à ta question : pourquoi veux-tu te contenter de te glisser près de moi la nuit ? Tu préfèrerais pas directement habiter ici ? Je ne peux plus me passer de toi, Jess. Alors c’est une proposition : viens loger ici. Cet appartement peut devenir un vrai paradis, si tu y vis avec moi. »

Plus il parlait, plus les larmes montaient à ses yeux. Cette proposition… Jamais elle n’aurait espéré qu’il lui fasse. Jamais elle n’aurait imaginé qu’il lui offre les clés de chez lui. Ô grand jamais elle n’avait été capable de réellement comprendre l’étendue et la profondeur de ses sentiments. Jusqu’à ce jour. Son regard se perdit dans le siens, tandis qu’il s’approchait pour la serrer contre lui. La tendresse de son geste ne fit qu’accentuer ses larmes, mais elle l’accueillit avec plaisir, se logeant au plus près de lui, se laissant bercer, frissonnant alors que ses lèvres se posaient dans son cou.

« Ne pleure pas. Je suis là, et je le resterais toujours. Je te l’ai dit, non ? Je t’aime. Alors ne pleure plus, maintenant, tu as un endroit où tu seras toujours aimée. »

Jess hochait la tête doucement, passant ses bras autour de lui. Doucement, elle se calmait, calant les battements de son propre cœur à ceux de son aimé. Un moment, elle resta silencieuse avant de finalement lever la tête vers lui, plantant ses pupilles dans les siennes. Un fin sourire apparu sur son visage.

« Bien sûr que j’accepte la proposition ! »

Ses mains entourèrent le visage de Kurai. Elle le regarda un instant, un instant très court mais durant lequel elle le détailla entièrement. Ses lèvres vinrent trouver les siennes bien rapidement, son souffle se mêlant au sien. Elle aimait tellement sentir sa chaleur, sa présence, ses lèvres contre les siennes, ses mains qui l’entouraient. Elle rompit le baiser un court instant pendant lequel ses mains glissèrent sous son t-shirt. Elle voulait le sentir, sentir sa chaleur, sentir sa peau, s’imprégner de son odeur. Sa langue vint titiller la sienne, l’incitant à danser ensemble une valse fougueuse. Rapidement elle fut prise d’un frisson incontrôlable. Son regard se posa à nouveau sur ses pupilles lorsque le souffle vint à lui manquer. Le visage légèrement rougit, elle s’approcha de son oreille.

« Tu devrais me faire visiter, dans ce cas… Je n’ai pas encore fait le tour du propriétaire depuis sa rénovation… »

Lui mordillant le lobe un court moment, elle finit par revenir murmurer quelques mots.

« Peut-être que je vais… faire tourner la tête du propriétaire, ceci dit… »


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2132

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
9 ★ - Change


MessageSujet: Re: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   Jeu 5 Oct 2017 - 23:40

Il la sentait se calmer petit à petit. Il ignorait combien de temps il l’avait tenue ainsi contre lui, mais peu importait qu’une seconde ou une année se soit écoulée. Il était prêt à passer l’éternité avec elle. Alors, il attendit. Et finalement, elle lui donna la réponse qu’il espérait tant. Elle avait accepté. A ce moment-là, la joie l’envahit. Il frissonna quand elle prit son visage entre ses mains, et il frissonna quand elle l’embrassa, encore. Leurs souffles se mêlèrent tandis que leurs corps se serraient et se rapprochaient encore davantage qu’ils ne l’étaient déjà, si tant est que ce fût possible.

Et il frissonnait encore tandis qu’elle glissait sa main sous son t-shirt, caressant sa peau. Il la serra encore plus contre lui, mais toujours aussi délicatement, et passa sa main sous le haut de la belle. Il la voulait pour lui seul, et pour l’éternité. Il voulait profiter de sa peau, de son parfum, de sa présence, de son amour.

Et de nouveau, leurs langues entamaient leur danse fougueuse, inséparables, jusqu’à ce qu’ils se retrouvent le souffle aussi court que s’ils avaient couru un sprint. Pourtant, ils étaient bien plus énergiques que s’ils sortaient d’une course folle. Et sans doute qu’ils risquaient fort de dépenser toute cette énergie sous peu. Leurs regards se croisèrent à nouveau.

Il acquiesça silencieusement. Le tour du propriétaire. Bonne idée. Il était vrai que la dernière fois qu’elle était venue, elle n’avait pas vraiment eu le temps de visiter, puisqu’elle avait fini par faire une sieste à ses côtés. Et c’était la première pour tous les deux depuis bien longtemps qu’ils avaient pu dormir sans faire de cauchemars. Depuis, leurs nuits étaient… Difficile de les qualifier de “paisibles”, en soit… Mais disons que leurs périodes de sommeil, à défaut de leurs nuits, l’étaient.

Puis elle reprit, et le raijin ne put s’empêcher de retenir sa respiration l’espace d’un très court instant. Puis il l’embrassa à nouveau en la serrant contre lui, tendrement.

-Oh, ne t’inquiète pas pour ça, tu le fais déjà depuis bien longtemps, et en permanence en plus !


Il l’embrassa encore, en prenant son visage entre ses mains. Puis il en laissa glisser une le long de la peau de sa belle, tandis que ses lèvres se perdaient dans le creux de son cou. Il l’embrassa à nouveau à cet endroit, puis la regarda encore, de son regard toujours plus énamouré. Il eut un sourire amusé :

-Alors ? Tu préfères faire le tour du propriétaire avant de faire tourner la tête du propriétaire, ou l’inverse ? En tout cas, si tu choisis la première option, je sens qu’on va éviter certains endroits pour l’instant, tu risquerais de changer d’avis, sinon…

Il goûta encore à ses lèvres. Il lui appartenait totalement, tant il était définitivement et irrémédiablement conquis par la proximité de sa belle et la chance qu’il avait de l’avoir à ses côtés.




Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1389

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   Sam 14 Oct 2017 - 22:20

Jess lui souriait. Un sourire amusé, comme elle semblait l’être par son soudain comportement qui lui semblait hésitant. Car la jolie brune n’était pas dupe. Elle le connaissait, son petit ami. Et si elle avait bien appris quelque chose sur lui, c’était qu’il pouvait être extrêmement hésitant et gêné par moment. Comme s’il y avait une forme de timidité que se créait de par l’angoisse qu’il ressentait. Il fallait le comprendre : il venait d’inviter la femme qu’il aime à partager sa vie officiellement. En effet, jusqu’à ce jour, ils y avaient plutôt été contraints. Mais aujourd’hui, c’était différent. Car aujourd’hui, ils n’étaient plus un simple couple : ils devenaient conjoints. Se réjouissant de ce statut nouvellement acquis, Jess posa un doigt sur les lèvres de son aimé. Son sourire dessiné sur son visage, elle le faisait taire un instant comme pour préserver la beauté du moment.

La lumière tamisée de la pièce les plongeait dans une ambiance romantique au possible. Ses ambres dans ses pupilles, elle gardait un silence qui n’était même pas pesant. D’une grande douceur, elle finit par relâcher ses lèvres de son doigt. Elle avait alors glissé sa main sur sa joue, doucement, soutenant son regard encore un moment. Juste un moment avant que ses lèvres ne viennent trouver les siennes. Un baiser si tendre, qu’on aurait pu penser qu’il s’agissait de leur premier. Oui, ce l’était dans un sens… Le premier de cette nouvelle vie qu’ils allaient partager tous les deux. Si Jess avait ressenti ce stress l’espace d’un instant, il s’était vite envolé pour laisser place à l’envie de lui montrer combien elle était heureuse, combien il la rendait heureuse et vivante. Les mains de la jolie brune avaient glissé le long du corps de son aimé pour saisir les siennes qu’elle vint doucement poser au niveau de ses reins. Suite à cela, elle se lova tout contre lui, cherchant un instant sa chaleur alors que ses lippes trouvaient le creux de son cou. Un frisson la parcouru. Son souffle près de l’oreille du beau brun, elle vint mordiller le lobe de celle-ci un instant. Elle l’aimait. Elle l’aimait infiniment.

Jess passa sous le t-shirt de Kurai. Ses mains parcouraient son dos de haut en bas, ses lèvres prenaient à nouveau les siennes doucement dans un baiser plus fougueux. Langoureux. Elle n’avait pas hésité un instant de plus à retirer ce morceau de tissus qui entravait ses gestes. Reprenant, ses doigts passaient le long de son torse, tout doucement, de façon à lui extirper le moindre frisson. Chacune de ses caresses se faisaient plus tendre que la précédente. Chacune transportait encore plus de sentiment. Chacune voulait montrer combien elle pouvait l’aimer.

Il n’y avait nul doute qu’elle voulait visiter les lieux. Mais il n’y avait également aucun doute qu’elle avait bien d’autres envies bien plus importantes. Elle disposait encore de tellement de temps pour tout voir… Mais cet instant était unique. Ce n’était pas tous les jours qu’on vous proposait de vivre avec l’homme que vous aimez. Jess fit un pas en avant, puis un second, poussant son petit ami à prendre appuie sur la table avant qu’il ne se retrouve assied sur le bord de celle-ci. Glissant ses mains dans ses cheveux, elle le poussait à lever le visage vers elle afin qu’elle puisse de nouveau l’embrasser passionnément.


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2132

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
9 ★ - Change


MessageSujet: Re: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   Lun 30 Oct 2017 - 15:10

Le silence qui se prolongeait n’avait rien de gênant. Au contraire, il était même, dans la lumière tamisée de la pièce, terriblement romantique. En cet instant, ils n’avaient pas besoin de parler. Les mots étaient superflus, tant leurs regards parlaient pour eux. Et leurs lèvres se rejoignirent à nouveau, tellement intense qu’il donnait l’impression d’être leur premier baiser. Si chacun de leurs baisers avait un goût délicieux, celui-là semblait même divin.

Et déjà les mains de la belle accompagnaient celles du brun jusqu’au creux de ses reins. Il la serra contre lui, profitant de sa chaleur, tandis que ses mains se glissaient doucement dans son dos. Il la sentit frissonner, et lui rendit bien vite la pareille quand elle l’embrassa dans le cou. Mais ce frisson était sans doute le plus agréable qui puisse survenir. Chacun des gestes de sa belle lui procurait une joie infinie, tant il l’aimait.

Et voilà que le t-shirt du raijin tombait au sol, interrompant ce nouveau baiser si langoureux et délicieux qu’ils se donnaient à nouveau. Et alors que Jess le poussait sur le bord de la table, il l’attira contre lui et envoya bien rapidement le haut de sa belle rejoindre le sien.

Il la dévora quelques secondes du regard, éperdument amoureux, avant de l’embrasser encore. Pendant ce temps, ses doigts glissaient doucement sur la peau de sa belle, l’effleurant délicatement, descendant sur ses zones érogènes, doucement, presque avec retenue. Et, au fur et à mesure qu’il se rapprochait des reins de sa belle, il sentait sa peau frissonner de plus en plus.

Elle frémissait sous ses caresses légères, et chaque frisson qu’il lui arrachait renforçait sa volonté de lui procurer le plus de plaisir possible. Ses doigts semblaient voler. Aucune de ses caresses ne semblait durer plus de quelques secondes. Pourtant, dans le même temps, il semblait pouvoir être partout à la fois. Il multipliait ses assauts, redoublant d’ardeur à chaque fois que la Raijin frissonnait.

A bout de souffle, ils interrompirent leur baiser. Mais, rapidement, alors qu’ils haletaient toujours, il l’embrassa dans le creux du coup, lui arrachant un gémissement absolument adorable. Il redoubla d’effort dans ses caresses, tandis qu’une de ses mains remontait doucement le long de la peau du dos de la magnifique raijin. Et, continuant ses caresses du bout des doigts de l’autre main, il dégrafa le soutien-gorge de Jess.

Sa main dégagea les seins moelleux de sa belle de leur prison en faisant tomber cette dernière au sol. Il caressa doucement le contour du sein gauche de Jess, remontant doucement en spirale jusqu’au téton, avec lequel il joua doucement, tandis que son autre main continuait ses caresses dans le creux des reins de la belle brune.

Et pendant que ses mains étaient occupées à arracher divers frissons et gémissement à la belle qui possédait les clés de son coeur, il l’embrassa à nouveau, doucement, en lui transmettant tout l’amour et le désir qu’il éprouvait pour elle dans ce baiser. Et aussi, sans doute, tout le besoin d’elle qu’il avait. Il avait besoin d’elle. De sa présence. De goûter à ses baisers si délicieux et à sa peau si parfaite. De son amour. De son corps. De son esprit. D’elle toute entière. Il avait besoin d’elle, car il l’aimait absolument. Et ce baiser, ces caresses, ces gémissements, ces frissons qu’il lui arrachait étaient autant de moyen de lui signifier tout cela. Elle était tout pour lui. Elle était le centre de son monde et, à l’heure actuelle, elle était même bien plus que cela. Elle était son monde. Le seul monde dont il aurait jamais besoin.




Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1389

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

12 ★ - Double C


MessageSujet: Re: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   Sam 18 Nov 2017 - 17:57

Ses points sensibles… Il les connaissait parfaitement, à présent. Depuis plusieurs mois qu’ils sortaient ensemble, couchaient ensemble, vivaient ensemble, il n’avait pu que les apprendre. Et Jess… Elle ne savait lui résister, se laissant allée à chacune de ses caresses. Ah, cette douceur, cette tendresse. Elle en était folle. Complètement folle. S’il jouait de ses faiblesses, elle se faisait rage pour ne pas lui rendre la pareille tout de suite. Le provoquer était déjà tellement satisfaisant. La belle brune plantait ses yeux d’ambre dans ceux de son compagnon. Un instant suffisait à ce qu’ils comprennent l’un comme l’autre à quel point ils étaient tous les deux heureux à ce moment précis.

Elle le laissa lui prendre un nouveau baiser. Un baiser délicieux, si sucré. Les mains de la suédoise vinrent se glisser derrière la nuque de son amour, les rapprochant encore plus qu’ils ne l’étaient déjà, comme si elle cherchait à fusionner leurs corps bouillants. N’était-ce pas réellement ce qu’elle attendait ? Cette façon bien personnelle, très intime, de dire « je t’aime » à la personne qui hante notre cœur. Jess était gourmande, ce n’était pas nouveau. Elle l’avait toujours été ; mais elle l’était encore plus depuis qu’elle était avec lui. Depuis qu’elle l’avait rencontré. Le hasard fait bien les choses, dit-on. Le hasard les avait réunis, eux qui n’avaient plus rien ni personne. Et la demoiselle n’en était que plus comblée.

Lui offrant un large sourira taquin, elle glissait ses mains le long de son torse, frôlant sa peau, cherchant à lui arracher de nouveaux frissons. Elle aimait tant le faire frissonner… Alors, elle l’embrassa dans le cou, laissant sa langue prendre possession des lieux et tracer sa route jusqu’à ses lèvres où elle venait chercher la sienne. Jess vint saisir sa main, le tirant vers elle. En mordillant sa lèvre avidement, elle le mena jusqu’à ce qui était, dans son souvenir, sa chambre tout en retirant le reste de ses affaires sur le chemin.

***


Elle avait chaud, et pourtant elle n’était vêtue que du drap qui décorait le lit. Toute collée contre lui, un large sourire dessiné sur les lèvres, elle n’aurait pu demander quelque chose de supplémentaire. C’était bien plus que tout ce qu’elle avait pu obtenir avant, que tout ce qu’elle aurait pu obtenir autrement. Ses mains glissant sur le corps de l’homme dont elle était éperdument amoureuse, elle le regarda, les yeux brillants, lui murmurant quelques mots qu’elle n’aurait offert à personne d’autre.

« Je t’aime, Kurai. Plus que quiconque par le passé, et plus que jamais je ne pourrais aimer à nouveau. »

Malgré tout cet amour, la belle se sentait un peu honteuse. Si elle avait provoqué cette partie très sensuelle de la soirée, elle était pour autant venue bredouille et n’avait rien à lui offrir en retour. Ce point, bien que très secondaire, semblait la perturber légèrement. Elle se faisait fureur, pensant qu’elle trouverait bien quelque chose un petit peu plus tard, que ce n’était pas très grave… Mais rien ne ferait le poids face à celui qu’il lui avait fait. Chassant ses pensées de son esprit, elle se redressa doucement en l’embrassant.

« Je reprendrais bien du dessert ! »


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2132

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

En ligne
9 ★ - Change


MessageSujet: Re: [-18] Au pied du sapin [Kurai]   







Contenu sponsorisé


 

[-18] Au pied du sapin [Kurai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Secret Santa ◘ Au pied du sapin...
» › AU PIED DU SAPIN (activité)
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge
» Trouver chaussure à son pied...
» Une épine dans le pied [ Asmodé Barenthon, Balthazar Bel ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Le village d'Ikazuchi :: Bâtiments du bord de mer :: Appartement de Kurai S. Ikazuchi & Jess L. Nyström-
TOP