Partagez | 
 

 Chélonéphile !? (pv Castiel Green)

Aller en bas 




Invité
Invité
MessageSujet: Chélonéphile !? (pv Castiel Green)   Mer 3 Mai 2017 - 4:59

Cela faisait quoi, un bon mois présent ? Un mois que Mélodie s’était réveillée perdue sur une plage semblable à celle-ci. Lorsqu’elle y pensait, tout cela lui semblait encore surréaliste. Mais les jours passés sur cette île lui avaient fait comprendre à quel point elle ne rêvait pas. Il lui restait de nombreuses questions sans réponses encore, et chaque jour vécu sur Awashima lui en ajoutaient des nouvelles. Bref c’était de manière inexplicable que notre adolescente avait ressenti le besoin de revenir sur une plage pour faire le point. Marcher tout en contemplant la mer bleue s’étendre jusqu’à l’horizon avait le mérite de la faire complètement s’évader par ses pensées. Si bien que son corps n’avançait plus que par automatisme, à cadence régulière sans qu’elle ait à se soucier de sa destination et de l’endroit où elle posait ses pieds nus. Car oui, pour sa petite balade, Mélodie avait ôté baskets et chaussettes, et ces dernières se balançaient au rythme de ses pas suspendues à son épaule par ses lacets noués entre eux.

Il faisait bon aujourd’hui encore, le ciel était parsemé de quelques nuages, mais cela n’empêchait pas le soleil de la réchauffer pleinement. Le vent était un froid, mais heureusement pas assez fort pour faire s’envoler du sable dans ses cheveux. Bref, s’il faisait encore trop frais pour s’autoriser une petite bronzette sur la plage, le temps était par contre idéal pour s’y promener un minimum vêtue. Et pour l’occasion, Mélodie portait un léger manteau noir et orange qui ne laissait entrevoir rien d’autres de ses vêtements qu’une petite jupe noire qui ondulait au gré du vent et de ses pas. Notre demoiselle avait laissé ses cheveux cendres détachés, et s’était passé de ses lunettes et ses lentilles correctrices. Même si ces dernières figuraient bien précieusement rangées dans une poche intérieure de son manteau, elle ne ressentait pas le besoin de les enfiler pour se promener sur le sable fin. Sa presbytie n’était pas réellement handicapante à ce niveau là, puisqu’elle laissait porter son regard au loin et ne regardait pas spécialement où elle marchait. Mais si elle avait été un peu plus attentive sur où elle posait les pieds, notre camarade aurait pu se rendre compte qu’elle s’apprêtait à écrabouiller une innocente petite créature.

En effet une tortue était venue jadis pondre ses yeux sur cette plage, et ces derniers étaient en ce jour en train d’éclore les uns après les autres. Se faisant, de minuscules petites tortues commençaient à émerger du sable et à se diriger instinctivement vers la mer. Ne se préoccupant rien d’autre que de leur objectif, ces petites n’avaient absolument pas calculé notre jeune fille. Et l’une d’entre elles s’apprêtaient même à se faire piétiner et renfoncer brutalement dans le sable qu’elle venait de quitter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 24/03/2017
Messages : 122

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: Chélonéphile !? (pv Castiel Green)   Mer 3 Mai 2017 - 9:17

Oh le vilain ! Oh le vilain petit fugueur ! Fausser compagnie ainsi à ta très chère grande sœur relevait d’une impolitesse déplorable. Et pourquoi ? Pour te retrouver sur une plage tout seul à regarder de vulgaires reptiles sortir de leurs coquilles pour regagner la mer ? Mais réveil toi Castiel ! Tu vaux mieux que ça, tu es l’Enfant-Démon ! Nous t’avons façonné pour être un esclave digne de ce nom, un être sans émotion qui ne prononce mot que lorsqu’on lui ordonne et voilà que maintenant Monsieur se permettait de sortir des sentiers battus pour faire sa vie selon son bon vouloir. Ta sœur avait refusé de t’emmener sur la plage et tu n’avais pas protesté ne voulant pas d’une nouvelle raclée mais ce besoin presque viscéral de voir les tortues de mer a eu raison de toi. Attendant patiemment que Tihana aille travailler dans son atelier, tu avais enfilé en plus de ton pantacourt gris habituel un sweat à capuche bleu nuit bien épais mais légèrement trop grand pour toi. Tu ne portais pas de chaussure, tu les avais oublié et tu avais donc fais le trajet dans son intégralité à pieds nus. Ce n’est rien pour toi qui ne ressens pas la douleur mais quand même. Ta fugue t’avait paru bien trop facile en regard à l’intelligence de ta sœur aussi tu n’avais pas hésité à te retourner à de multiples reprises pour la chercher du regard.

Rue après rue et à l’aide de ce téléphone portable qu’elle t’avait imposé tu avais réussi à te repérer grâce à une sorte d’application qu’elle t’avait également imposé. Tu n’y connaissais absolument rien et pour toi rien ne valait un bon livre mais puisque tu lui appartiens tu devais t’en accommoder. Tu as quand réussi à arriver sur la plage et c’est avec minutie que tu inspectais chaque recoin de cette étendue sablonneuse. Tu as très vite trouvé le nid, tes connaissances en la matière t’ont particulièrement bien aidé. Rien qu’aux coquilles et à leur taille tu devines qu’il s’agit de Chelonia Mydas ou tortue verte mais tu espères assister à l’éclosion. D’après tes calculs, bien qu’approximatifs, c’est pour dans quelques heures, d’ailleurs tu crois voir l’un des œufs bouger. Après une petite heure et avec une chance incommensurable le premier œuf éclot, puis un deuxième, un troisième. Toute une colonie de petites tortues vertes apparait devant ton regard émerveillé avant que tu ne les suives direction la mer.

Tu t’es décidé, tu seras leur garde du corps car c’est bien connu seul la moitié des bébés tortues survivent jusqu’à l’arrivée dans les eaux salées de la mer. La majorité du groupe est presque arrivée à destination quand tu vois qu’un petit est à la traine mais pas seulement ! Une femme, jeune semble-t-il se dirige droit vers le petit prête à le piétiner sans aucune retenue ! Vas-y Castiel ! Tue-la ! Fais comme Tihana l’aurait fait, fait couler son sang ! Allez Allez ! Ne nous chasse pas nous ne voulons que le bien de ta petite tortue chérie voyons. Tu stresses mais devant l’urgence de la situation tu n’as pas le choix alors tu t’élances sur la jeune fille vêtue de noir et d’orange, sans sommation pour éviter un faux pas malheureux de sa part tu la plaques tombant lourdement sur le sable, la fille en dessous de toi.

Tu la fixes d’un air désolé, restant quelques longues secondes dans cette position équivoque avant de te rappeler au bon souvenir des tortues. Tu rougis avant de bredouiller quelques choses d’incompréhensible où seul le mot « Tortue » se fait nettement audible avant de te lever et de te précipiter vers le reptile immobile. La tortue ne bougeait plus. Faisait-elle partie du contingent des non-survivantes ? Ou avait-elle été effrayée par ton plaquage digne d’un rugbyman ? Tu la pousses légèrement attendant une réaction de sa part mais rien. Tu baisses la tête dépitée avant de faire pousser à l’aide de ta magie un peu de verdure espérant appâter le nouveau-né. Et ce fut un succès ! La tortue bouge de nouveau ! Ton regard s’éclaire alors que la tortue verte s’en va rejoindre ses frères et sœurs dans la mer. Tu soupires estimant qu’elle avait de la chance d’être libre puis tu te retournes vers la jeune femme. Tu avais mal agi contre sa personne et tu devais t’excuser.

« Pardon… Je voulais sauver la tortue. » Tu baisses la tête sincèrement désolé avant de remonter tes manches laissant apparaitre quelques cicatrices sur tes avant-bras. « Tu peux me frapper si tu veux… en échange. Je ne me défendrais pas. Je n’ai pas le droit. » Comme d’habitude tu étais prêt à accepter la sanction de ton vis-à-vis. C’était Tihana qui aimait te battre pour te punir mais cette fois tu avais fait du mal à une personne extérieure alors c’était à la jeune femme de décider de ton sort.
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chélonéphile !? (pv Castiel Green)   Mer 3 Mai 2017 - 10:11

Mélodie ne l’avait pas vu venir, concentrée sur la grande étendue bleutée, elle avait juste eu le temps d’entrapercevoir une ombre avant de se faire littéralement plaquée au sol. Sous le choc, elle resta immobile sous son agresseur, posant ses yeux bruns sur ce dernier, son cœur s’emballant et la peur grandissant. Le visage de son agresseur laissait transparaître une certaine panique, ou plutôt une certaine folie, dans un cas comme dans l’autre, Mélodie n’était guère rassurée. Immobilisée par le poids du garçon, elle était bien en peine de se dégager, et alors qu’elle commençait à se débattre, elle entendit ce fou dangereux marmonnait des paroles inaudibles. Seule sur cette plage face à un tel énergumène, la situation ne pouvait être plus pire. Mais à son grand étonnement, le garçon s’écarta subitement d’elle, la laissant du coup s’éloigner à reculons.

** Putain, c’est qui lui ? **

Inquiète et surtout désireuse de prendre ses jambes à son coup, Mélodie se relève en prenant bien soin de ne pas quitter des yeux cet homme. Ce dernier accroupit lui tournait le dos et semblait accaparer par quelque chose. Pas de doute si elle souhaitait s’enfuir, c’était le moment, l’instant. Mais alors qu’elle venait de penser cela, voilà qu’il se relevait et retournait vers elle. Un pas en arrière fut fait, rapidement suivi d’un deuxième, Mélodie écouta le jeune homme s’excuser prétextant le sauvetage d’une tortue. Mais il aurait pu lui sortir n’importe quelle excuse que Mélodie ne l’aurait pas cru. Et lorsqu’il en vint à lui demander de le frapper en guise de réparation, notre jeune amie ne put faire autrement que de faire volte face et de se mettre à courir aussi vite qu’elle pouvait.

** Il est complètement cinglé ! **

Mélodie n’avait pas pu manquer les cicatrices sur ses bras, ces dernières avaient parachevé son jugement sur cette personne. Ce gars n’était définitivement pas le genre de gars à fréquenter. Il devait s’être échappé d’un asile, Mélodie ne voyait que cela. Au bout de quelques minutes, Mélodie fut bien forcée d’interrompre sa course. A bout de souffle, elle avait couru sans se retourner, et à présent qu’elle regardait autour d’elle, elle ne voyait plus aucun signe de son agresseur. Toujours en panique, elle se rendit alors compte qu’elle avait perdu sa paire de baskets. Cela avait dû se produire lorsqu’elle s’était faite plaquée au sol. Quelle plaie… Mélodie ne se voyait clairement pas retourné là-bas les chercher, mais elle ne se voyait pas non plus revenir en ville pieds nus. S’étant réfugiée derrière une dune, il lui était impossible de voir l’endroit qu’elle avait quitté dans la hâte. Inquiète et curieuse de savoir si ce gars avait lâché l’affaire ou non, elle se mit à gravir doucement la petite montagne de sable. Elle espérait de tout cœur ne pas le retrouver au sommet, en quel cas elle serait bien capable d’en tomber à la renverse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 24/03/2017
Messages : 122

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: Chélonéphile !? (pv Castiel Green)   Mer 3 Mai 2017 - 11:01

Logiquement tu estimais mériter le retour du bâton. Comment pourrait-il en être autrement sachant que tu n’as pas hésité à plaquer une jeune simplement pour permettre à une tortue de vivre ? Mais tu n’y pouvais rien, les tortues tout comme la plage t’attirent. Serait-ce des souvenirs de ton ancienne vie ? Tu étais pourtant bien jeune lorsque nous t’avons enlevé sur une plage de sable fin. Oui tu en as la certitude désormais tu as connu par le passé une plage similaire mais plus que la connaissance tu avais des liens avec elle. Une famille ? Tout s’embrouille rapidement alors que tu chasses ses idées de ton esprit t’attendant à recevoir un châtiment de la part de la jeune fille. Tu n’es pas adapté de ce genre de pratique mais avec le temps c’est devenu habituel dans ton quotidien. Tu es battu et à battre, tu n’es rien de plus qu’un punching-ball. Aussi lorsque tu la vois prendre la poudre d’escampette tu es pantois, étonné. Tu as dû l’effrayer et tu la comprends aisément. Nous te l’avons toujours dit non ? Tu es un monstre ! D’ailleurs c’est pour ça que Tiha ne voulait pas que tu sortes de ta chambre, le monde n’a pas le droit de voir un monstre tel que toi !

Tu recules d’un pas alors que l’inconnue est déjà partie dans la direction opposée à la sienne. Au vu de son allure tu as dû la traumatisé et encore cette fois tu avais quelque chose sur ton dos car si elle avait vu toutes les cicatrices qui parcouraient ton épiderme elle en aurait fait un malaise. Tu tombes à genoux partagé entre le soulagement de ne pas te faire frapper et celui de la honte d’avoir effrayé une innocente jeune femme. Tu devrais plutôt te réjouir pourtant tu n’as plus à partager l’étendue de sable avec elle, tes précieuses petites tortues seront saines et sauves. Tu regardes tes bras ou plutôt les cicatrices qui les composent. Tu les connaissais toutes et pourquoi tu les avais reçu. Alors que tes doigts abimés parcouraient les contours de la plus récente balafre tu remarques à quelques mètres que la fille a oublié ses chaussures dans la précipitation. Voilà c’est encore de ta faute ! Tu regardes au loin pour la voir disparaitre au détour d’une dune.

« Tes chaussures. »

Ces mots prononcés avec une intonation normale ne trouveraient pas leur destinataire c’était impossible pourtant tu ne sais hausser la voix, tu en es incapable. De même les activités trop physiques sont contre indiquées avec ton cœur malade mais tu n’as pas le choix. Un peu comme avec la tortue tu ne prends pas le temps de réfléchir et tout en attrapant la paire de chaussures tu te mets à courir. Après quelques secondes tu arrives essoufflé devant la dune mais tu n’oses la franchir. Tu ne sais pas pourquoi mais tu ne dois pas. Tu poses donc les chaussures car tu penses apercevoir quelqu’un en hauteur, peut-être la jeune fille. Tu fais plusieurs pas en arrière avant de te retourner carrément, tu ne peux pas en faire plus et tu es trop essoufflé pour continuer. Ton organe de vie te fait mal et tu ressens un point à son emplacement. Tu as trop forcé et ce n’est pas bon du tout. Alors que par réflexe tu compresses ta poitrine de tes maigres forces tes genoux touchent le sol. Tu viens de te laisser tomber mais cette fois tu ne paniques pas, tu sais que c’est habituel lorsque tu forces trop et la douleur finira par partir.

Salement fatigué, tu te laisses tomber sur le dos haletant comme jamais. Les rayons du soleil qui tapent de plus en plus fort font perler des gouttes sur ton front. Tiha va te passer un sacré savon lorsque tu arriveras à rentrer. C’est clair elle ne te loupera pas.
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chélonéphile !? (pv Castiel Green)   Ven 5 Mai 2017 - 7:49

Mélodie avait progressé doucement, pas à pas, gravissant centimètres par centimètres les hauteurs de cette dune, prête à prendre la fuite à la moindre alerte. Elle craignait plus que tout au monde que ce jeune homme flippant l’ait suivi jusqu’ici. Entre son agression et les cicatrices qu’elle avait pu voir sur son corps, son instinct lui disait qu’elle avait à faire à une personne potentiellement dangereuse. Potentiellement car le doute était toujours permis, mais d’aucune façon notre demoiselle était prête à vérifier si elle s’était trompée sur son compte ou non. Dans le doute, mieux valait joueur la sécurité, d’ailleurs elle pouvait très bien décider d’oublier ses baskets. Oui, elle ne ferait que jeter un coup d’œil, et si elle ne les voyait pas, elle rentrerait tout simplement pieds nus en ville. Approchant du sommet, Mélodie se mit donc à quatre pattes histoire de ramper sur les derniers mètres et de passer ainsi la plus inaperçue possible. Ce ne fut qu’une fois arrivée au point culminant de cette dune qu’elle put être au fi de la situation. Dans un premier temps, elle ne vit rien, puis son cœur manqua un battement lorsqu’elle constata la présence de l’individu allongé dans le sable visiblement à bout de force à en voir sa respiration ample et les râles soupirant qu’il laissait entendre.

** Mes baskets ! **


Mélodie venait de les repérer non loin de lui, tout comme elle constatait que lui aussi avait dû notifier sa présence. Que faire ? Il semblait à bout de force, notre demoiselle se disait dès lors qu’elle pouvait tenter de s’approcher. Au pire s’il cherchait encore à lui nuire, elle pourrait toujours l’aveugler avec sa magie. Cela lui ferait gagner quelques secondes, un temps suffisant pour lui permettre de remettre une distance de sécurité entre eux. Oui, forte de l’idée qu’elle avait à présent l’avantage, Mélodie était prête à se montrer courageuse. Elle commença alors à descendre l’autre versant de la dune et à se diriger vers ses baskets. Arrivée à moins de deux mètres de ces dernières, elle ralentit l’allure afin de surveiller les moindres gestes de l’aliéné toujours allongé dans le sable. Tout cela pour une simple paire de basket, Mélodie prenait véritablement des risques inconsidérés, mais à présent qu’elle avait été si loin, il lui fallait récupérer ses chaussures. Les secondes qui suivirent furent pour le moins intense mais une fois que Mélodie eut de nouveau ses baskets en main, elle s’empressa de faire un bond en arrière avant de s’arrêter et de fixer le garçon toujours cloué au sol. Mue alors par un élan de stupidité sans pareil, Mélodie éleva la voix vers lui.

« Dites, vous allez bien ? »

Avait-elle des scrupules à l’abandonner là ? Elle avait pourtant toutes les raisons de le faire. Puis constatant bien vite une réaction de l’intéressé, Mélodie s’empressa de rajouter à son encontre ces quelques mots qui sonnèrent comme une mise en garde.

« Restez où vous êtes, compris ? »


Mélodie fit alors de nouveaux pas en arrière, la tentation de s’esquiver en prenant ses jambes à son cou était grande. D’ailleurs, elle ne comprenait elle-même pas ce qui la retenait encore sur cette plage. Mélodie était décidément foncièrement trop bonne pour ne pas vouloir abandonner celui qui l’avait littéralement agressé quelques minutes plus tôt. Soit, le garçon semblait sur le point de vouloir lui dire quelque chose, tendant l’oreille, Mélodie restait sur ses gardes, il s’agissait de ne surtout pas relâcher sa vigilance. Elle s’était déjà faite surprendre une fois, il n’y en aura pas deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 24/03/2017
Messages : 122

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: Chélonéphile !? (pv Castiel Green)   Dim 7 Mai 2017 - 10:03

Mais qu'est-ce que tu pouvais bien te détester. Enfin qu'est-ce que tu pouvais bien détester ton fragile petit coeur. Tu étais capable d'endurer des souffrances physiques au delà de la limite commune de la plupart des gens mais dès que ton organe de vie était mis à contribution tu étais à la traine. Non pas à la traine mais inutile, regardes toi Castiel tu as fait 100/200 mètres et tu es à l'article de la mort. Pathétique ! Tu es toujours haletant mais progressivement la douleur s'estompe. Prendre tes cachets ce matin a été une bonne décision, heureusement que Tihana est là pour te forcer. Un sourire se dessine néanmoins sur ce visage d'adolescent que tu arbores jour après jour : la jeune fille ne s'est pas totalement sauvée. Elle va pouvoir récupérer ses chaussures ce n'est que la moindre des choses après ce que tu lui as fait. Pourtant tu ne bouges pas car tu ne veux pas prendre le risque d'effrayer à nouveau l'inconnue. Tu vas attendre bien sagement qu'elle quitte les environs pour retourner voir les tortues et ensuite regagner ta chambre, le tout en espérant que ta grande soeur n'ait rien vu de ta fugue. Dans ta misérable vie il y a pire que tes douleurs cardiaques, il y a la colère de Tiha. Parfois tu penses même que sa fureur surpasse nos chatiments parfois seulement car vis-à-vis de ta soeur tu n'es pas très objectif.

Sans t'y attendre la jeune fille s'adresse à toi, son aggresseur... pour te demander si tu vas bien. Tu te figes t'attendant à tout sauf à ça. Que dois-tu lui répondre ? Ou alors tu pourrais faire le mort. Mais ce début de dialogue avec une inconnue pourrait te permettre de t'ouvrir au monde comme tu le souhaites depuis tant d'année. Tiha avait réussi à te faire abandonner l'idée mais comme elle n'est pas là peut-être que.... Non tu ne peux pas, elle te l'a interdit mais d'un coté....

"Oui je vais bien... simplement mon coeur qui fait des siennes."

Tu n'as pas tourné la tête pour poser ton regard sur elle, aucune partie de ton corps hormis tes lèvres n'a bougé. Tu avais lu dans un livre que se livrer pouvait aider au niveau des interactions sociales alors naivement tu parles de ton coeur, chose que Tihana t'avait interdit. Elle argumentait que cela ne regardait personn, qu'il fallait rester discret mais toi tu voulais te faire des amis, connaitre d'autre chose que les quatre murs de cette chambre. Tournant enfin la tête sur le coté ton regard se pose sur celle que tu as aggressé. Elle venait alors de reculer de quelques pas. Tu l'effraies petite créature inutile. Pour ne pas l'effrayer d'avantage tu te tournes sur le coté lui tournant alors le dos. C'est le seul moyen pour toi de ne pas lui faire encore plus peur. Maintenant tu dois te justifier ou tout du moins tenter de t'expliquer.

"Pardon. Je voulais juste sauver la tortue et je n'ai pas réfléchi." Tu ramènes alors tes jambes contre ta poitrine pour finalement te prostrer comme tu le faisais dans cette cage où tu avais passé un certain nombre d'année. Ton souffle est redevenu normal, ta respiration également. Tes yeux se ferment et tu ajoutes.

"Tu peux profiter de la plage. Je ne t'embeterai plus. Pardon."

Tu t'excuses encore comme pour espérer acquérir une sorte d'absolution mais une part de toi sait que tu n'y arriveras pas. Tu n'y arrives jamais n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chélonéphile !? (pv Castiel Green)   Dim 7 Mai 2017 - 15:52

Mélodie regrettait déjà de lui avoir adressé la parole, pourquoi donc ne s’était-elle pas enfuie alors que l’occasion avait été si belle ? Notre demoiselle ne s’était pourtant jamais crue si altruiste. Quant à l’autre, il aurait pu tout simplement se taire et faire le mort, elle aurait pu ainsi partir sans attendre. Mais non monsieur avait décidé de lui répondre en lui disant qu’il allait bien, juste son cœur qui faisait des siennes. Mais oui avoir des faiblesses cardiaques ce n’était rien, c’était quoi ? Aussi important qu’un rhume ? Alors pourquoi en parlait-il avec tant de nonchalance ? Mélodie était consternée et ne savait pas si elle devait le croire ou non. D’un autre côté, elle se disait aussi que c’était bien fait pour sa gueule de se retrouver dans un tel état. On n’a pas idée d’agresser une jeune fille innocente comme ça. Et pour une tortue qui plus est ! Car oui, monsieur venait à l’instant de justifier la sauvagerie dont il avait fait preuve en la plaquant au sol.

** Aaargh, il a bougé. **

Mélodie venait de faire un pas en arrière en constatant que son agresseur était encore apte à bouger. Ce dernier s’était tourné vers elle, et désormais tous deux se fixaient l’un l’autre. Bon d’un autre côté, Mélodie n’aurait pas aimé écraser une petite tortue, mais cela ne justifiait pas tout. Et puis connaissant sa mauvaise fortune, cette dernière aurait été capable de lui mordre un orteil. Mélodie avait entendu dire que ces bestioles pouvaient faire très mal lorsqu’elles mordaient, enfin peut-être pas un bébé, mais on n’était jamais trop prudente dans le doute. Finalement le garçon finit par se recroqueviller sur lui-même, dans cette position il pouvait mal qu’il se relève d’un coup pour lui bondir dessus. De ce fait, Mélodie estimait avoir l’avantage, et puis si son truc au cœur n’était pas du pipeau, un petit sprint sur la plage serait capable de la tirer de tout guêpier.

« Comme si j’avais besoin de votre autorisation, espèce de pervers. »

Malgré sa bonne volonté – aussi douteuse soit-elle – Mélodie n’était pas prête à lui pardonner et encore moins à lui faire confiance. Ce type était louche à plus d’un titre, mais sur cette île si singulière, il n’en était qu’un parmi tant d’autres. Car oui, sur Awashima il y avait de ces cas, en général moins atteint que celui-là, mais on pouvait toutefois avoir quelques surprises des fois. Quoi qu’il en soit, Mélodie en profite pour mettre encore d’avantage de distance entre eux, faisant successivement plusieurs pas en arrière.

« C’est vrai quoi, on ne se jette pas ainsi sur une fille pour une simple tortue. »

Mélodie cherchait par là à justifier le fait qu’elle l’ait traité de pervers. Certes sont attitudes pouvaient laisser penser cela, mais ce jeune homme n’était-il pas bien pire que cela ? Hm… Mystère, dans tous les cas, Mélodie ne pouvait rien savoir de plus sur le coup. Un dérangé chélonéphile cardiopathique, on ne pouvait décidément plus pire comme tableau pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 24/03/2017
Messages : 122

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: Chélonéphile !? (pv Castiel Green)   Dim 7 Mai 2017 - 21:09

"Pervers ?" Si dans notre chère langue il y a bien un mot qui te perturbe, non qui te touche jusqu'au plus profond de toi c'est bien celui là. Celui là même que l'on se plaisait à te mettre dans la tête pendant que nous abusions de ta très chère grande sœur ! Tu avais toujours refusé d'abuser de son corps, toujours alors que ton regard était sans équivoque. Tu aurais bien voulu la tripoter et devenir un homme grâce à elle. PERVERS, PERVERS, PERVERS. Ce simple mot raisonne désormais dans ton esprit malade, tu te crispes encore plus. Si cette fille en plus de nous te le dit il n'y a plus de doute à avoir tu ne crois pas ? Ton cœur palpite à nouveau mais cette fois ce n'est pas ta maladie qui prend le dessus mais la peur, tu stresses. Cette inconnue va le dire à n'importe qui, tu vas avoir une sacrée réputation sur cette île que tu n'apprécies pas. Tihana avait raison tu n'es pas fait pour la vie en communauté, les petits oisillons ne doivent pas quitter le nid non ? Tes mains tremblent et tu ne t'en rends compte que maintenant... tu n'as qu'une envie c'est de te punir, de te faire saigner au niveau du dos comme à chaque fois que tu connais un impair. Le hic c'est que tu ne peux pas puisque qu'elle te catalogue déjà comme un pervers alors si elle te voit te flageller.... PERVERS, PERVERS, PERVERS.

"Je... je ne veux pas être un pervers." C'est plus fort que toi, te justifier est important mais tu n'as toujours pas bougé d'un pouce. Si tu bouges elle actera définitivement que tu n'es qu'un être sale et peu ragoutant ! En fait tu commences à croire que tu nous ressembles Castiel. Tu sais peut-être qu'en réalité Tihana attend simplement que tu grandisses pour te réserver exactement le même sort que nous autre les bourreaux. Te pousser dans les escaliers pour t'immobiliser dans un premier temps, comme ça elle pourra aisément enfoncer une dague de glace dans ton cœur malade ou alors te trancher la carotide d'un geste net et précis. "C'est juste que... que... les tortues sont une des seules choses dont je me souvienne et que...." Tu étouffes un sanglot car tu es proche de pleurer, cette mini-conversation avec cette inconnue réveille des choses en toi que tu aurais préféré taire, que Tiha aurait préféré que tu taises. D'ailleurs tu te refuses à pleurer, ta grande sœur te l'a toujours interdit. Signe de faiblesse n'est-ce pas ? Depuis quand n'as-tu pas versé une larme ? "... je me sens comme elles, les petites tortues. Je me réveille sans souvenir, sans vraie famille mais je dois avancer pour vivre, on m'aide à avancer, à prendre des médicaments alors que j'aimerai juste me faire écraser, qu'on m'oublie pour être enfin tranquille."

PERVERS, PERVERS, PERVERS. C'est ce qu'elle va répliquer, tu en es convaincu alors que tu t'es ouvert. Même Tihana, pourtant ton seul repère, n'est pas au courant de l'entièreté de ton ressenti. Tu lui avais dit que cette île ne t'inspirait pas mais elle avait fait tant d'effort pour être gentille avec toi que tu avais fait de ton mieux pour t'acclimater.

"Je ne savais pas que je ne pouvais pas. J'ai mal agi, comme toujours." Machinalement tu desserras ton étreinte pour attraper ta capuche et la mettre sur ta tête. Même si c'était gros tu voulais te cacher, disparaître. Désormais seules deux options se présentaient à toi. La première et sans doute la plus délicate pour toi était de retrouver Tihana, faire amende honorable et passer le restant de ta misérable vie dans ta chambre. Lire des livres jusqu'à la fin de ton existence enfin si elle t'accorde toujours le droit de lire. Quant à la seconde il s'agissait d'une chose qui t'avait toujours été interdite, autant par elle que nous. Tu divagues il n'y a pas d'autre explication possible ! Rejoindre la mer comme les tortues et nager jusqu'à ce que les vagues t'emportent par le fond ? Surtout que tu ne sais pas nager, l'issue est courue d'avance. Disparaître... oui l'idée commence déjà à faire son petit bonhomme de chemin. Si tu venais à disparaître tu n'aurais plus de souci n'est-ce pas ?

Lentement tu te redresses et tu prends toutes les précautions au monde afin de ne pas l'effrayer et tu lui tournes le dos de surcroit. Une main compressant toujours ta poitrine tu avances vers l'eau salée. "Pardon. Je m'en vais vous serez tous tranquilles maintenant." Toi l'Enfant-Démon tu as pris une décision lourde de sens alors que les premières vagues te lèchent les orteils. Tu inspires profondément l'eau est désormais à hauteur de tes genoux, puis la taille.

Continues d'avancer PERVERS, PERVERS, PERVERS.
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chélonéphile !? (pv Castiel Green)   Jeu 11 Mai 2017 - 19:21

Visiblement Mélodie avait fait mouche, elle le voyait bien à la mine décomposée qu’il affichait désormais. Notre amie avait sans conteste touché un point sensible, mais était-ce une bonne chose ? S’il venait à s’énerver n’allait-elle pas avoir encore plus d’ennuis ? Voilà qu’il semblait à présent faire un terrible effort pour éviter de pleurer, continuant de se justifier en parlant de tortues et encore de tortues. Vu à quel point Mélodie était sur la défensive, tout ce qu’elle comprenait de ce gars était qu’il devait certainement lui manquer quelques neurones. Ou à défaut s’il les avait encore tous, la connexion entre ces derniers devait connaître de nombreuses défaillances. La suite de ses propos ne manqua pas d’alarmer encore d’avantage Mélodie. Perte de mémoires, prise de médicaments, envie suicidaire, ok, cela ne faisait plus aucun doute, ce gars s’était échappé d’un institut psychiatrique, cela ne pouvait être que cela vu que cela expliquait du coup tout un tas de chose. Malheureusement cela ne signifiait pas pour autant que les choses s’amélioraient pour notre demoiselle, cette dernière estimait que cette information ne la mettait pas moins en danger pour autant. Elle en savait juste un peu plus sur celui avec qui elle avait affaire. Bon ce dernier restait toujours à bonne distance d’elle, c’était une bonne chose.

** Voilà c’est ça, maintenant que tu as pris conscience de ta bêtise, tu vas pouvoir t’en aller et ne plus jamais revenir me voir. **

Mélodie observait sa prise de conscience, mais ce garçon lui semblait si dérangé et confus que cela ne suffisait pas pour la rassurer. Du coup, elle le regarda silencieusement rabattre sa capuche sur sa tête. A présent qu’elle prenait un peu le temps de le regarder, Mélodie constatait qu’il était habillé n’importe comment. Ce simple constat renforçait son hypothèse de fugitif d’institut psychiatrique. Soudain Mélodie ne put s’empêcher de tressaillir en le voyant se redresser, c’était peut-être une réaction exagérée, mais elle avait d’ors et déjà catalogué cet individu comme dangereux et c’était tout naturel qu’elle le craignait au point d’avoir des réactions de défenses de la sorte. Et si contrairement à lui, elle n’était pas cardiaque, son cœur battait là à vitesse accélérée, faisant affluer le sang jusqu’à son cerveau qui fonctionnait à cent à l’heure pour la tirer de ce guêpier.

** Ah… Il s’en va. **

N’y croyant qu’à moitié, Mélodie l’observa un instant se diriger vers la mer. Il lui avait dit qu’il la laisserait tranquille, visiblement il comptait juste s’enfermer dans son monde. Oui, car le voyant agir de la sorte, Mélodie se disait qu’il allait s’enfermer dans sa bulle. Et si ce n’était pas le cas, elle ne comptait pas lui demander la raison de son comportement. Ne prenant pas la peine de chausser ses baskets, notre demoiselle recula de quelques pas à nouveau. Puis voyant qu’il ne comptait visiblement pas la suivre, Mélodie fit volte face avant de se mettre à courir aussi vite qu’elle le pouvait, histoire de quitter cette plage et choper un bus qui lui permettrait de rentrer. Et si malheureusement aucun bus ne passerait dans l’immédiat, elle espérait au moins rencontrer quelqu’un susceptible de l’aider.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Masculin Date d'inscription : 24/03/2017
Messages : 122

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
6 ★ - Divine
MessageSujet: Re: Chélonéphile !? (pv Castiel Green)   Dim 14 Mai 2017 - 14:41

PERVERS. PERVERS. PERVERS. Les mots raisonnent, dansent dans ton esprit torturé. Tu n'aurais jamais pensé quitter ce monde de cette façon. Pour être honnete tu pensais que ce serait ta soeur qui te permettrait de rejoindre l'autre monde. La scène était déjà clairement définie dans ta tête, un jour elle te battrait tellement fort qu'il perdrait le controle et dans un geste malheureux te permettrait de nous rejoindre. Seulement la rencontre avec cette jeune femme que tu n'as pas hésité à aggresser dans le seul but de sauver une tortue d'à peine quelques minutes a changé la donne. Tu estimes que le mieux pour tout le monde est que tu disparaisses. De plus quitter cette vie de cette façon est le meilleur moyen pour ne pas affoler plus que de raison ta grande soeur. Si tu venais à disparaitre sans laisser de trace elle pourrait conclure que tu as pris la fuite, que tu as déserté le semblant de cocon familial qu'elle s'était forcée à construire pour toi. Elle passerait à autre chose tandis que si ton corps venait à être retrouvé elle pourrait quitter définitivement toute notion de la réalité et chercher un coupable imaginaire. L'eau est à la hauteur de ta taille alors que tu essaies de caresser les vagues à l'aide de tes paumes. Tu as un oublié un détail important, le chemin vers l'au-delà....

Tu te retournes voyant que l'inconnue a pris les jambes à son cou. Un sourire se dessine sur ton visage car tu sais qu'au moins elle ne te verra pas mourir et que pour une fois tu as été capable d'épargner quelqu'un. Tu tends la main en direction de la plage alors que ton oeil devient rouge et que le blanc de ton oeil vire au noir. Tu vas user de ta magie sans doute pour la dernière fois et tu dois faire les choses correctement. Lentement une petite tige sort du sable pour s'élever sur une vingtaine de centimètres, un bourgeon se forme à son sommet avant de fleurir. La fleur est rouge comme le sang, elle forme une belle touffe de feuilles rubanées d'où émergent de grandes fleurs élégantes aux lignes arachéennes rouges vives. La fleur faisait penser à une grande araignée dont les pattes pendouillées dans le vide. Tu répétas l'opération plusieurs fois jusqu'à former un petit partère de Lycoris rouge. Sans vraiment savoir pourquoi tu aimais cette fleur, sa signification, c'est même à l'aide de cette fleur que tu as donné la clef de sa cage à ta grande soeur et la suite tu la connais.

"Le chemin des enfers."

Ces quelques mots tu les avais murmuré. Le Lycoris rouge était la fleur aux innombrables appellations comme la fleur d'Equinoxe, la fleur des spectres, la fleur orpheline ou encore la fleur du Renard et qui servait surtout pour fleurir les tombes et signifiait dans certaines cultures le malheur à venir et il ne valait mieux pas l'offrir à quelqu'un ou encore que c'était cette fleur qui dessinait le chemin des enfers vers la réincarnation. Une réincarnation... voilà ce que tu voulais Castiel en les faisant apparaitre. Mais pour faire quoi ? Pour répéter les mêmes erreurs ? Il est impossible que tu changes Enfant-Démon.

Tu te retournes pour refaire face à l'immensité de la mer. Une étendue d'eau salée dont les reflets répondaient magnifiquement avec le soleil. Tu inspires puis tu avances de nouveau. Tu commences à ne plus avoir pied mais tu continues d'avancer. Pour le maigre temps qu'il te reste à vivre tu ne reculeras plus, plus jamais. Tu progresses encore une dizaine de mètres avant que la fatigue ne s'empare déjà de toi, ton coeur te fait encore mal et tu n'arrives plus à garder la tête hors de l'eau. Lentement du sombre, tu coules. Le chemin vers les enfers n'est plus très loin.
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chélonéphile !? (pv Castiel Green)   Lun 15 Mai 2017 - 20:13

Mélodie n’avait jamais été une fana de sport, certes elle aimait en faire pour s’amuser, mais jamais elle en faisait dans un but de performance. Mais ici, elle venait de battre sans aucun doute son propre record personnel à la course. Notre amie avait couru sans se retourner, telle une proie poursuivie par un prédateur, ses jambes lui avaient fait traverser l’étendue de sable à une vitesse folle. Si bien que lorsqu’elle atteignit l’asphalte de la route longeant la plage, Mélodie avait le visage rouge écrevisse et peinait à retrouver son souffle. Elle avait l’impression de mourir après un tel effort, aussi bien sa poitrine que sa tête lui faisait mal tant elle avait forcé et s’était surpassée. Il lui fallut plusieurs minutes pour se remettre suffisamment pour analyser correctement sa situation actuelle. Regardant autour d’elle, Mélodie constatait que le coin de plage qu’elle avait quitté dans la hâte ne lui était désormais plus visiblement. Poussant son observation plus loin, elle constatait que le garçon dérangé n’apparaissait plus dans son champ de vision non plus.

** Je m’en suis tirée ? **

Le doute, l’incertitude étaient là, comment être sûr que ce fou ne l’avait pas suivi ? Afin d’être certaine, Mélodie resta plusieurs minutes à scruter la plage sans voir la moindre silhouette d’une personne s’approchant d’elle. Se convainquant qu’elle était parvenue à lui échapper, notre demoiselle se mit alors en route pour joindre l’arrêt de bus le plus proche. Elle ne tarda d’ailleurs pas à l’apercevoir, tout comme elle aperçut un groupe de jeunes filles en train d’attendre leur transport. Ouf, sauvée, ces filles devaient avoir à peu près son âge, elle se rappelait même en avoir vu certaines à son école. Avec ces dernières, il pouvait mal que ce gars revienne l’importuner. Tout du moins elle l’espérait, rejoignant le groupe, Mélodie s’installa sur le banc sans engager la conversation. Pas par envie de faire son insociable, mais plus à cause du fait qu’elle se sentait incapable de parler d’autre chose que de ce qui lui était arrivé. Or, il valait mieux éviter de créer une panique inutile, tant qu’elle ne le voyait pas à l’horizon, autant garder tout cela sous silence jusqu’à être certaine d’être en lieu sûr, hors de sa portée.

« Le bus arrive dans combien de temps ? »

Mélodie n’avait pas pu s’en empêcher, cette information lui était après tout primordiale, et les autres filles se tenant devant le panneau, il lui était impossible de se renseigner sans les déranger. Fortes sympathiques, cette question permit d’engager la conversation avec ces lycéennes qui ne la rejetèrent pas, avec elle, Mélodie réussit à parler de bagatelles. De quoi parvenir à la détendre un peu, mais le véritable soulagement ne lui parvint que lorsqu’elle aperçut le bus qui arrivait à l’heure comme annoncé par les autres filles. Quelle expérience, Mélodie espérait de tout cœur de ne pas avoir à en revivre d’autres pareilles. Désormais, notre amie allait réfléchir à deux fois avant de partir en balade toute seule. Ce n’était pas parce qu’elle était sur cette île et qu’elle avait des pouvoirs, qu’elle était à l’abri de ce genre de danger après tout. Notre amie allait devoir s’endurcir et accroître sa maîtrise de la lumière afin de pouvoir faire face à ce type de rencontre. Mais pour l’heure, Mélodie était assise bien confortablement dans un bus qui la ramenait en toute sécurité chez elle.


(HRP : désolée, mais vois pas ma Mélodie faire demi-tour dans une telle situation, du coup pour rester logique avec son caractère,
je clôture le rp ici avec elle, j'espère que t'as un plan de secours pour Castiel x) )
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chélonéphile !? (pv Castiel Green)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chélonéphile !? (pv Castiel Green)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maggie Green [Validée]
» green stuff liquide
» Présentation de Dog Green
» Lucy Green & Lyse-Marie Chartreaux
» Hazel -- Behind Green Eyes .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La périphérie :: La plage-
Sauter vers:  
Top-Sites