Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Une lueur dans la nuit. (pv LILITH R. ENGEL)

Aller en bas 




Invité
Invité
MessageSujet: Une lueur dans la nuit. (pv LILITH R. ENGEL)   Jeu 27 Avr 2017 - 21:07

Allongée sur la plage, Mélodie ouvrait tout doucement ses yeux. Ces derniers se posant petit à petit sur le ciel nocturne parsemé d’étoile, notre petite avait encore son esprit brumeux. C’était comme si elle avait trop dormi et peinait à remettre en route toute la machinerie de son corps. Tournant sa tête sur le côté, notre jeune fille prenait progressivement conscience de l’endroit où elle se trouvait. La clarté de la lune l’aidant suffisamment, Mélodie constatait toute l’étendue de la place que laquelle elle se trouvait. Des questions se soulevèrent alors dans son esprit. Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Comment était-elle arrivée là ? Pourquoi se sentait-elle si fatiguée ? Tant de questions auxquelles pouvaient s’en ajouter d’autres. Mais si le nombre de questions allait grandissant, le nombre de réponses, lui, restait dans le néant le plus total. Rassemblant alors ses forces, Mélodie finit par décoller sa tête et son dos de sa couche sableuse et à adopter une position assise qui lui permit de ressentir encore plus la froideur de la nuit.

** Froid… **

Pensa-t-elle en se mettant à frissonner et à se frictionner les bras en cherchant par là à se réchauffer. Ce qu’elle parvint à faire de la manière la plus inattendue qui soit pour elle. Oui, car en cet instant précis un halo de lumière se mit à envelopper son corps et à le conserver dans une douce chaleur. Complètement dépassée par ce phénomène surnaturel, Mélodie en restait scotchée en regardant ses mains et le reste de son cours luire d’une lueur apaisante et chaleureuse.

** Mais qu’est-ce qu’il m’arrive ? **

Se questionna-t-elle tout en étant trop fatiguée pour réellement paniquer comme elle aurait pu le faire en temps normal face à une telle succession d’évènements improbables. Et bien qu’elle se pensait en pleine folie, Mélodie tentait tant bien que mal de se souvenir de ce qui c’était passé avant qu’elle ne se réveille au beau milieu de cette plage. Le souvenir de la fête du Nouvel An qu’elle avait passé avec ses frères lui revint alors en tête. Elle se rappela être rentrée bien tardivement chez ses parents adoptifs, tout comme s’être couchée vers trois heures de la matinée. Ensuite c’était le noir complet, quelle heure était-il à présent ? Comment avait-elle pu se retrouver ici, si loin de tout ? Une fois encore les mêmes questions sans réponse revenaient la harceler, et comme pour les chasser, Mélodie se redressa sur ses deux jambes. S’étant levée bien trop rapidement pour son corps trop engourdi, elle ne manqua pas de chanceler quelques instants avant de retrouver une certaine stabilité. De son corps continuait d’émaner cette étrange lumière qui bien qu’inexpliquée lui permettait étrangement de se sentir en sécurité.

** Je me réveille perdue sur une plage. Mon corps brille comme un soleil. C’est quoi la suite ? **

Cherchant des réponses, Mélodie se mit à faire des mouvements avec ses bras, remarquant que ces dernières laissaient des trainées lumineuses derrière eux. C’était un spectacle plus captivant qu’effrayant à voir, et alors qu’elle jouait et testait cette étrange lumière qui était sienne, Mélodie eut l’impression qu’elle pourrait la projeter droit devant elle. Un peu à l’image d’une enfant jetant des confettis sur des passants. Ayant cette image en tête, Mélodie joignit le geste à la pensée, et initiant ce mouvement, elle ne tarda pas à projeter de sa main une douce lumière qui s’en alla éclairer la plage devant elle jusqu’à aller éblouir une jeune fille que notre amie remarqua alors. Découvrir qu’elle n’était pas seule lui occasionna une certaine frayeur. Peur de qui pouvait-être cette personne inconnue. Peur de ce qu’elle venait de faire devant cette dernière. Peur de son corps qui continuait envers et contre tout à luire. Mélodie se sentait complètement dos au mur face à cette personne qui ne se révélait pour le moment n’être rien de plus qu’un problème s’ajoutant en plus de tous ceux qu’elles avaient déjà amassés depuis son réveil en ce lieu singulier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 194

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit. (pv LILITH R. ENGEL)   Ven 28 Avr 2017 - 9:22

De nouveau, elle se retrouvait seule dans cet appartement qui lui semblait soudainement bien trop grand, tout comme ce lit qui était beaucoup trop spacieux sans son aimé. La belle à la crinière dorée aurait tant voulu que les choses ne tournent pas ainsi. Elle s’était engagée comme jamais dans cette relation avec le mélomane, lui offrant son cœur sans hésitation et pourtant, ces dernières semaines, il ne faisait que la blesser. Lilith commençait à avoir des doutes sur ses activités nocturnes, le visage de blond se marquant de plus en plus. Elle avait déjà vu cela, par le passé. La tatoueuse avait longtemps préféré se voiler la face mais en cette nuit, c’était devenu trop.

Elle s’extirpa de ses draps, se dirigeant vers sa garde-robe pour saisir un pull et un pantalon. La douce s’habilla rapidement, enfilant ses Converse noires avant d’attraper son trench noir également. Elle ne pourrait pas fermer l’œil cette nuit, mais si les cernes trônaient sous ses pupilles d’azur. Elle était trop inquiète. Son optimisme n’était plus de mise ces derniers jours, surtout depuis qu’Oliver avait ramené cette gamine folle furieuse. Mais les informations de celle-ci lui seraient certainement utiles.

La Kagutsuchi avait une destination en tête : la plage. Apparemment, son petit ami trainait là-bas la nuit de sa rencontre avec Ingrid. Peut-être pourrait-elle l’y retrouver ? Les mains dans les poches, elle marchait sans trop de conviction, persuadée que si elle croisait son bel américain, elle ne pourrait s’empêcher d’exploser. Elle avait les nerfs à vif, plus que jamais, jusqu’à ne plus se reconnaitre. L’ange blond était bien loin de s’imaginer que l’amour pouvait faire autant souffrir, et pourtant … Il la rendait aveugle également, car un sourire et une étreinte de son bien aimé suffisait à la calmer. Elle n’était pourtant pas si faible à l’accoutumé …

La tatoueuse humait l’air marin alors que le bruit des vagues apaisait quelque peu son esprit. Elle aimait contempler l’horizon, et cette lune qui se reflétait sur la surface de l’eau. Ce qu’elle aurait aimé profiter de ce spectacle avec sa moitié … Soupirante, la belle se stoppa un instant, son regard se perdant dans l’océan. Mais une lumière attira son attention, l’éblouissant même lorsqu’elle tourna la tête vers la source de celle-ci, à tel point qu’elle dut lever la main vers ses yeux afin de les protéger de l’agression. Quel était donc ce halo illuminant le tapis de sable ? Plissant les paupières, Lilith finit par découvrir l’origine de tout ceci. Une jeune fille dont le corps brillait tel un soleil.

S’avançant vers elle, bien qu’incapable de la fixer trop longtemps au vu de cette lumière aveuglante, elle lui sourit, prenant un air amusé.

« Tu es vraiment éblouissante mais … tu ne voudrais pas briller un peu moins fort ? Tu risques d’attirer l’attention comme ça ! »

Elle ne lui ferait aucun mal, mais elle se doutait que la plage n’était pas toujours bien fréquentée en cette heure tardive. Enfin, c’était l’idée qu’elle se faisait.




Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit. (pv LILITH R. ENGEL)   Ven 28 Avr 2017 - 10:03

Mélodie se sentait prise de panique, il faut dire que notre pauvre adolescente avait perdu tous ses repères en se réveillant sur cette plage isolée. Lieu inconnu. Un lieu inconnu, des phénomènes surnaturels, un pourquoi du comment inexistant, et à présent une inconnue qui n’avait rien pu faire d’autre que de la voir à cause de sa fichue lumière. Voyant du coup cette dernière approcher, notre petite demoiselle fut prise d’un brûlant désir de prendre la fuite. Toutefois c’était comme si ses pieds ne voulaient pas se dépêtrer du sable, tandis que ses yeux ne semblaient pas vouloir quitter une seule seconde cette femme qui s’approchait d’elle. Sur la défensive, Mélodie se mettait à détailler dans les moindres détails cette inconnue. Cette dernière portait une tenue décontractée, elle était jeune avec de longs cheveux et un beau visage. Clairement pas le profil d’un tueur isolé, d’autant plus que la demoiselle ne semblait pas porter d’armes. Bon à première vue, Mélodie pouvait un tant soit peu se relâcher, mais pas trop quand même.

** On n’est jamais trop prudent. **

A présent qu’elle l’avait littéralement presque rejointe, notre petite amaterasu constatait à quel point cette dernière était grande par rapport à elle. Une vingtaine de centimètre en plus, tout du moins c’était l’impression qu’elle avait. Toutefois le fait de se trouver dans la pente de cette plage faussait peut-être son jugement. Dans tous les cas, le fait d’avoir affaire à une personne plus grande et plus âgée qu’elle n’aidait pas à la rassurer. Il faut dire que les circonstances de leur rencontre n’étaient pas les meilleures qui soient. Ce fut alors que la jeune femme s’adressa à elle sur un ton bien jovial qui ne manqua de déstabiliser notre petit chaton égaré. Comédie ou pas, Mélodie ne put pas s’empêcher de se sentir rassurée par ses paroles. Elle avait une belle voix, et semblait visiblement être une bonne personne. Peut-être pourrait-elle finalement l’aider à comprendre ce qui lui arrivait.

« Je voudrais bien, mais je ne contrôle rien. C’est la première fois que ça m’arrive. »

Mélodie aurait bien aimé aussi rajouter que tout cela était de toute façon pas normal au départ. Tout comme elle voulait également lui demander comment cela se faisait qu’elle n’était pas choquée d’avoir en face d’elle un véritable soleil humain. Mais elle ne se sentait pas apte à coordonner ses mots, la situation continuant de la dépasser, il lui fallait parvenir à se calmer dans un premier temps. Toutefois ces craintes devaient peut-être transparaître suffisamment depuis l’extérieur. D’ailleurs sa lumière semblait fluctuer au gré de ses émotions, plus ces dernières étaient fortes et plus sa lumière se faisait vive et aveuglante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 194

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit. (pv LILITH R. ENGEL)   Ven 28 Avr 2017 - 10:54

La jeune fille semblait angoissée, Lilith n’avait pu manquer cela. La berlinoise tenta de la détendre en arborant un air amusé alors qu’elle lui adressait une petite remarque. Elle semblait si jeune, si seule. Elle ne semblait guère contrôler cet excès de lumière non plus. Il était hors de question pour l’européenne de la laisser ainsi, dans cet état, comprenant qu’elle était certainement fraichement débarquée, arrachée de sa famille et de son foyer. Son sourire bienveillant ne quitta pas ses lippes. Si son interlocutrice ne parvenait pas à maitriser son don, elle y aiderait.

« Ok. Attends. »

Joignant le geste à la parole, la douce ôta son trench. Ne craignant pas le froid environnant, son pull noir lui suffirait. Sans brusquer l’Amaterasu, elle déposa délicatement le vêtement sur ses épaules, inhibant quelque peu les rayons lumineux, lui permettant ainsi de mieux détailler le visage de ce petit bout de femme. Plantant son regard dans le sien, elle gardait toujours cet air rassurant et cette voix si douce, si confiante.

« Je ne peux pas faire mieux, maintenant c’est à toi de faire le reste. Respire bien, ne t’affole pas. Tu n’es pas toute seule d’accord ? »

Lilith afficha une petite moue alors qu’elle réfléchissait à une manière de lui venir en aide. Dans un sens, la petite Amaterasu tombait plutôt bien, changeant les idées de la demoiselle à la crinière dorée.

« Ferme les yeux et concentre toi sur quelque chose qui t’apaise ! Ça marche plutôt bien la plupart du temps. »

Elle s’adressait à elle avec légèreté, comme si c’était naturel. La stresser un peu plus ne serait guère une bonne idée. Elle la guiderait si elle était réellement une nouvelle venue, mais avant tout, il lui fallait se faire plus discrète. L’adolescente devait être déboussolée et l’européenne le comprenait bien. Tous ici étaient passés par là.


Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit. (pv LILITH R. ENGEL)   Ven 28 Avr 2017 - 12:43

Mélodie attendit alors, cette femme semblait pouvoir faire quelque chose pour elle, et dans son état, notre petite demoiselle était bien prête à accepter toute aide, quelle qu’elle soit. Dans un premier temps, l’inconnue s’occupa d’occulter un maximum l’intense lumière qui émanait de son corps. Elle y parvint relativement bien en usant de son manteau, désormais la lumière toujours bien présente éprouvait des difficultés à filtrer au travers de l’épais tissu. Bien elles étaient déjà plus à même à discuter désormais que Mélodie ne l’aveuglait plus contre son gré. Notre petite camarade s’efforça alors d’écouter les paroles rassurantes de cette âme charitable. Cherchant dans ces mots, ceux qui lui apporteraient la solution pour s’extirper de cette situation surréaliste.

** Quelque chose qui m’apaise… **

D’après les dires de cette femme, tout n’était qu’une question de gestion de ses émotions. Il était vrai que dans l’état actuel des choses, Mélodie était loin d’être la plus sereine qui soit. Bien qu’elle n’était plus en totale panique, son cœur continuait de battre un rythme infernal dans sa poitrine tant le stress était intense pour sa petite personne. Arriverait-elle à se calmer ainsi ? Pouvait-elle se permettre de fermer les yeux sans savoir ce que cette femme lui ferait ensuite ? Non, cette dernière était son allié dans cette situation, son manteau sur ses épaules pouvait être considérée comme une preuve de cela. Oui, Mélodie devait s’en convaincre et arrêter de stresser au moindre doute assaillant son esprit.

La première chose apaisante qui lui vint alors à l’esprit fut un repas bien particulier qu’elle avait pris avec ses parents adoptifs. Un repas nullement fait pour une occasion spéciale, mais où sa mère de cœur lui avait cuisiné un plat qu’elle affectionnait beaucoup. Un simple repas pris dans la bonne humeur et la chaleur d’un foyer, d’une famille. Une famille dont elle était à présent séparée ! Cette simple pensée suffit à faire s’intensifier encore plus sa lumière. Elle avait pourtant semblé sur la bonne voie, pourquoi donc n’avait-elle pas pu s’empêcher de penser à quelque chose de négatifs. Rouvrant les yeux, elle afficha son désespoir à cette femme qui cherchait tant bien que mal à l’aider.

« Je n’y arrive pas, comment veux-tu que je pense à un truc apaisant alors que je suis perdu au milieu de nulle part et que tout cela m’arrive ! »

Dans son affolement, c’était comme si Mélodie reprochait sa situation à cette inconnue. Cette dernière n’était nullement responsable de son cas, notre amie s’en doutait bien, et pourtant elle n’avait pu retenir ses mots qui étaient sortis avec force de sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 194

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit. (pv LILITH R. ENGEL)   Mer 3 Mai 2017 - 16:14

Le problème de la lumière éblouissante était en partie réglé, l’adolescente attirerait ainsi beaucoup moins l’attention. Mais la berlinoise devait maintenant l’aider à maitriser ce don qui semblait être guidé par ses émotions sans qu’elle ne le veuille réellement. Elle la comprenait. Elle aussi avait quelques déboires à cause de son pouvoir de feu. Elle avait même failli calciner quelqu’un la première fois, et même s’il s’agissait d’un être détestable, la douce l’avait toujours sur la conscience. C’était pour cette raison que sa vie avait un peu plus sombré durant son jeune âge. Mais tout ceci paraissait maintenant si loin, elle n’était plus celle d’autrefois, elle avait grandi, mûri, construit sa vie.

Lilith tentait de l’apaiser, lui donnant comme consigne de penser à quelque chose qu’elle aimait. L’Amaterasu finit par clore ses paupières et la tatoueuse attendit patiemment. Un sourire se dessina sur ses lèvres lorsque la lumière diminua d’intensité, mais bien vite, elle brilla de plus belle, aveuglant de nouveau la Kagutsuchi. Son regard suppliant augmenta son inquiétude pour elle tandis qu’elle pouvait constater l’affolement de la demoiselle. Elle la comprenait, il était normal qu’elle se sente perdue. Loin de se dégonfler, la belle à la crinière dorée attrapant les mains de la jeune fille, avec délicatesse.

« Respire, tout va bien se passer. Ecoute. Je m’appelle Lilith. Tout comme toi, je possède des pouvoirs que je n’ai pas toujours su contrôler. Personne ne te prendra pour un monstre ou quoique ce soit d’autre. Et tout comme toi, je ne viens pas d’ici. Beaucoup d’habitants ici se sont retrouvés déboussolés comme toi. Nous sommes sur une île nommée Awashima. »

Elle réfléchit un instant, espérant trouver les bons mots pour la calmer.

« Je comprends que tu sois effrayée, c’est beaucoup à encaisser et tu me sembles bien jeune … Mais tant que je serais là, il ne t’arrivera rien, je te le promets. »


Elle lâcha l’une de ses mains, gardant l’autre au creux de la sienne, voulant lui montrer qu’elle resterait présente à ses côtés. Son sourire bienveillant restait peint sur son visage. Lilith n’était pas du genre à se décourager pour si peu.

« On va marcher un peu d’accord ? Tu peux me poser toutes les questions qui te passeront par la tête, je te répondrais. Mais d’ailleurs, tu n’as pas eu de lettre à ton arrivée ? »
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit. (pv LILITH R. ENGEL)   Ven 5 Mai 2017 - 7:51

Malgré l’affolement auquel Mélodie était en proie, la jeune fille continuait de la soutenir sans flancher. La savoir à ses côtés était un réel plus pour notre jeune adolescente. Attentive à ce qu’elle lui disait, Mélodie apprit ainsi son nom et que tout comme elle Lilith possédait des pouvoirs surnaturels, et que toujours comme elle, Lilith aussi avait eu par le passé des difficultés à les contrôler. Plus elle l’écoutait, et plus Mélodie se retrouvaient dans ce qu’elle lui confiait, et savoir que Lilith avait pu s’en sortir tendait à la calmer peu à peu. Vint alors la promesse qu’il ne lui arriverait rien tant qu’elle serait là, cette dernière termina d’apaiser notre petite demoiselle dont la lumière s’atténua progressivement pour ne finir que par rester une faible lueur nullement dérangeante visuellement. Désormais en train de marcher le long des vagues qui se rabattaient sur la plage, Lilith s’était dite prête à répondre à toutes ses questions. Ce fut alors qu’elle en était arrivée à lui parler d’une lettre, visiblement Mélodie était supposée en recevoir une.

« Non, je n’ai rien reçu, qu’est-ce qu’elle a de si spécial cette lettre que j’aurais dû recevoir ? »

Mélodie sentait que cette lettre aurait pu lui apporter de nombreuses explications, mais visiblement elle ne l’avait plus sur elle. Du coup, à défaut de notes écrites, notre petite demoiselle comptait sur les explications que Lilith ne manqueraient pas de lui donner. Et alors que son âme charitable lui offrait de nouvelles explications, Mélodie affichait son incrédulité au fur et à mesure qu’elle en apprenait plus. Tout cela la dépassait à un point inimaginable, pourtant le fait que son corps soit devenu un générateur de lumière était un argument de taille pour lui faire comprendre qu’il lui fallait croire à tout ce que Lilith lui confiait. Mais rien à faire, cela restait tout bonnement invraisemblable, un vrai scénario de manga. Il n’allait plus manquer que des monstres à pourfendre et elles auraient la base d’un shonen ou pas. Mélodie avait un peu de mal à tout emmagasiner sur le coup, tout comme elle n’était pas certaine de tout comprendre.

« Et on est combien à avoir reçu cette lettre alors ? Lettre que je n’ai pas eue moi. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 194

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit. (pv LILITH R. ENGEL)   Lun 8 Mai 2017 - 12:50

Enfin, cette lueur éblouissante s'atténuait. Lilith était parvenue à rassurer la jeune adolescente. La berlinoise avait ce don d'apaiser autrui, même si cela ne semblait pas fonctionner avec celui qui partageait sa vie. Elle avait vécu tant de choses par le passé qu'elle aurait qu'on la guide elle aussi durant son adolescence. La blonde fut tout de même surprise d'apprendre que l'Amaterasu n'avait eu aucune lettre à son arrivée. Affichant une moue de réflexion, elle fit ses constatations d'elle-même.

"Hm ... Peut-être qu'elle s'est égarée dans le sable avec le vent, elle est peut-être tombée de ta poche ou quelque chose comme ça. Cette lettre est en gros un mot de bienvenue que chacun reçoit en débarquant sur l'île en t'expliquant le principe de celle-ci et les règles à ne pas enfreindre. Si je me souviens bien, il est écrit qu'on est ici à cause de nos pouvoirs, que l'île est calqué sur le monde dans lequel on vivait auparavant pour ne pas que l'on soit dépaysé. Il est interdit de quitter cet endroit, mais tout ici est fait pour qu'on refasse notre vie et qu'ils veulent simplement nous protéger et préserver l'équilibre du monde. Un truc dans le genre ..."

Posant ses pupilles d'océan sur la jeune fille, elle lui lança un regard compatissant.

"Je sais. Ca fait peur. Mais on a pas vraiment le choix. J'ai l'impression qu'ils attendent de nous qu'on soit docile et qu'on ne cherche pas à fuir ou même à en savoir plus."

La tatoueuse se stoppa tout en soupirant, observant le mouvement des vagues, profitant de l'air marin. Elle espérait que ses mots n'affoleraient pas de nouveau celle qu'elle tentait de protéger. Après tout, sans doute laissait-elle une famille derrière elle, et elle ne mettrait pas longtemps à comprendre qu'elle ne les reverrait plus jamais. Aussi, Lilith préféra poursuivre afin de lui occuper l'esprit.

"On est pas si mal ici tu sais ? Ca va bientôt faire un an que je suis ici et en fait ... Je me sens mieux ici que là où je vivais avant. Je me suis construit une vie, je suis devenue la personne que j'ai toujours voulu être."

Son regard se perdit dans l'horizon alors qu'elle secoua la tête pour reprendre ses esprits avant de diverger vers ce passé douloureux qu'était le sien. Un sourire de bienveillance et elle questionna son interlocutrice.

"Au fait ... C'est quoi ton nom ? Et tu viens d'où ?"
Revenir en haut Aller en bas




Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit. (pv LILITH R. ENGEL)   Jeu 11 Mai 2017 - 19:22

Mélodie avait un peu de mal à croire tout ce qu’elle lui racontait, tout comme elle avait des difficultés à concevoir qu’on puisse s’habituer à vivre sur une île où l’on avait été emmenée contre notre gré. Pour Lilith cela faisait déjà un an, mais pour notre demoiselle cela ne faisait que commencer, tout du moins c’était ce qu’elle croyait. Car malheureusement tout un pan de sa mémoire lui restait voilé, sans quoi elle se serait souvenue qu’elle aussi avait vécu une année riche en évènements sur cette île. Une année qui l’avait considérablement changée, comme quoi il était difficile de s’extirper de l’influence que cette île pouvait avoir sur nous. Et cette dernière s’apprêtait à renouveler ce petit jeu, c’était un recommencement, une remise à zéro. Allait-elle être bénéfique ou pas pour notre jeune adolescente ? Il était encore trop tôt pour le savoir.

« Je m’appelle Mélodie, je suis de Mons… C’est en Belgique. »

Etant parfaite bilingue français-anglais, Mélodie ne s’était pas aperçue que dans cette situation rocambolesque, qu’elles s’exprimaient en anglais depuis le début. Cette langue était devenue naturelle, et ce n’était qu’en lui révélant ses origines à sa demande, que notre petite demoiselle prit conscience de cela. L’anglais, la langue internationale, la langue la plus parlée dans le monde, quoi de plus logique pour une île kidnappant des gens pour leur soi-disant protection. Il n’y avait rien à faire, Mélodie avait toujours du mal à croire le bien fondé caché derrière cette initiative des dirigeants de l’île. Et puis aussi franchement, comme accueil il y avait mieux que de laisser une fille innocente comme elle seule et perdue au milieu de nulle part en pleine nuit.

« Je ne peux vraiment pas croire tout ce que tu me dis. C’est… C’est trop impossible. Des enlèvements comme ça partout dans le monde, cela ne peut être que l’œuvre d’un pays. Or, je ne vois pas comment il pourrait agir sans éveiller les doutes et l’attention des autres pays. Et tout ça dans le but altruiste de nous protéger ? Aucune nation n’agit par gratuité, ce monde pourri ne tourne qu’autour de l’argent. »

Plus elle réfléchissait à la question et plus Mélodie se calmait paradoxalement. Le fait de rester rationnelle et d’analyser chaque élément qui lui était donné lui permettait de rester étonnement lucide et terre à terre. Du coup après tout ce qu’elle venait d’exprimer, notre petite demoiselle en déduisit qu’il lui manquait encore de nombreuses informations. Il y avait encore des inconnues concernant sa situation, et la plupart étaient tournées vers ces étranges pouvoirs qu’elle possédait à l’instar de tous les habitants de cette mystérieuse île. La lumière de son corps s’atténuant d’avantage, Mélodie vint à poser une nouvelle question.

« Cette île, qui est-ce qui la dirige ? Si on tente de s’enfuir qu’est-ce qu’on risque ? »

Pour qu’elle y soit restée durant une année entière, les risques liés à une évasion devaient être de taille à dissuader les plus téméraires. Mais nulle ne doute que dans l’état actuel des choses, Mélodie ne pensait qu’à une chose, retourner auprès des siens. Raison pour laquelle elle désirait savoir ce qui l’attendait si jamais elle tentait de fuir cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 194

Carte de Jeu
Double Compte: Aucun
Deuxième Magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur
7 ★ - Partner
MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit. (pv LILITH R. ENGEL)   Mer 30 Aoû 2017 - 11:19

L'adolescente était donc européenne. Leurs patries de naissance étaient tout de même très proches l'une de l'autre. Un sourire apparut sur les lèvres de la jolie berlinoise qui ne tarda pas à répondre à son tour. "Tiens, une européenne ! Je suis allemande pour ma part." Son accent le faisait préssentir sans aucun doute, tout comme son physique. Blonde aux yeux bleus, il y en avait beaucoup en Allemagne.

La jeune fille ne semblait pas croire ce que Lilith lui contait, mais pourtant, c'était bien réel, malheureusement pour certains. Dans le sens, elle n'avait pas tords, beaucoup le pensaient. La berlinoise ne connaissait pas le réel but des dirigeants de cette île, à vrai dire, elle ne s'était jamais posé la question, elle qui n'avait pas d'attache sur le Continent. Et puis, ici, tout la retenait, enfin, surtout son petit ami, même s'il agissait étrangement depuis plusieurs semaines.

La Kagutsuchi remarqua que la lueur du corps de Mélodie s'atténuait enfin, mais c'était loin d'être le cas concernant ses interrogations. C'était normal, elle venait de débarquer, il lui fallait un temps pour s'adapter et la jolie tatoueuse était prête à l'aider s'il le fallait. Ses questions étaient plus que légitimes. L'air désolé, l'européenne se stoppa, cherchant ses mots.

"Je ne sais pas qui la dirige. A vrai dire, chacun de nous n'a que le strict minimum d'informations, juste le contenu de la lettre. Et nos disparitions ne passent pas réellement pour des enlèvements car nous pouvons communiquer avec les gens que nous connaissons à la seule condition de ne pas mentionner l'île sous peine de punition. Je suppose que beaucoup ont inventé un mensonge pour se justifier. Pour ma part, je n'ai jamais eu de famille, j'ai simplement dû prétexter un départ précipité auprès de mon associée. Personne ne peut fuir d'ici, Mélodie et essayer ne fera que t'attirer des ennuis ou te mettre en danger. Il serait imprudent d'essayer ..."

Ses paroles étaien loin d'être rassurantes mais la belle avait préféré être sincère avec la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une lueur dans la nuit. (pv LILITH R. ENGEL)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une lueur dans la nuit. (pv LILITH R. ENGEL)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» « L'hiver s'installe doucement dans la nuit, la neige est reine, à son tour. » - Panthère des Neiges.
» Une ombre dans la nuit [ Ne pas répondre, merci. ]
» Un carosse dans la nuit [PV]
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La périphérie :: La plage-
Sauter vers:  
Top-Sites