Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le commencement d'une nouvelle vie [FT Usami N; Asai]Auteur
MessageSujet: Le commencement d'une nouvelle vie [FT Usami N; Asai]   Ven 14 Avr 2017 - 15:00

Commencement
Si rien ne change, provoque le changement
C'était donc ainsi... Il avait était envoyer sur cet île, remplie d'être aux pouvoirs surnaturels.. Des descendants d'anciens dieux, isolée de tout, aux coordonnées inexacts. Et même si c'était le cas... A en juger le vent, les nuages et la mer, l'île se déplaçait. Mais est-ce seulement possible de faire bouger une île entière ? Et bien, pour des dieux pourquoi pas. Mais là n'était pas la question. Il pris son sac et se dirigea vers la ville qu'il voyait un peu plus loin en s'aidant de sa carte, silencieux, il chercha la place centrale de cette dite ville et regarda autour de lui.. Aucun doute la dessus, rien ne lui semblait familier, que ce soit au niveau des personnes présentent, comme au niveau de l'architecture et du positionnement des battisses.

Bon... Première chose à faire, se repérer... Essayer de comprendre le système économique de l'île et qui dirige...

Il soupira en réfléchissant à voie basse. Bon, il avait au moins la certitude que l'île était en mouvement perpétuel, ce qui en soit ne l'aidait pas. Mais d'un autre côté, il pouvait mettre de côté les conflits actuel du monde vu qu'en un sens, il était complètement isolé de cela. D'autant plus que l'atmosphère régnant en ce lieu n'était pas désagréable du tout, bien au contraire. Il avait l'air d'y avoir moins de pollution qu'à Tokyo. Moins de monde aussi. Cela pourrait être parfait si il se doutait  pas qu'il ne pourrait probablement jamais partir d'ici, ou en tout cas, pas facilement. Et puis ses parents devraient se faire un sang d'encre à son sujet à l'heure qu'il était. Mais avec du recule... Il était certain d'avoir était hypnotiser pour venir ici, alors peut-être que ses proches l'ont était également et n'ont absolument aucun souvenir de lui. C'était une idée à creuser, plus tard...

Le modèle économique à l'air assez similaire à celui du monde réel, même si la monnaie change... Il y  l'air d'avoir une police aussi... Ce n'est pas primitif, et on n'as pas l'air de manquer de quelques chose malgré l'absence de cultures. Vraiment bizarre...

Il ouvrit son sac et sorti ses plaques pour les mettre autour de son cou, continuant d'avancer d'un pas lent et calme, plonger dans une réflexion profonde et ininterrompu. Bon, au moins, il n'était pas en pleine panique, ce qui aurait était vraiment problématique. Si il y avait une chose qu'il savait dans ce genre de situation, c'est que paniquer en territoire inconnu n'est pas du tout une bonne idée. Ce qu'il fallait faire à ce moment précis, c'est se mêler à la foule et chercher une maximum d'informations utiles.

Mais bon, une chose étant sûre, réfléchir en marchant n'est pas une bonne idée, pas quand l'on est aussi concentré que l'était Arima en cet instant précis. C'est un choc qui le secoua, lui avait simplement reculer de quelques pas, mais en baissant les yeux, il vit une fille, cheveux rouges avec deux longues couettes, pas plus de quatorze ans. Il se pencha et lui tendis calmement la main avec un sourire.

- Désolé, j'étais ailleurs... Rien de cassé ?

Il se gratta derrière la nuque de sa main libre avec un léger rire gêner, il se sentait un peu bête sur le coup d'avoir bousculer une enfant en essayer de comprendre où il était, il n'avait même pas vu où il allait.
(c) sweet.lips






Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le commencement d'une nouvelle vie [FT Usami N; Asai]   Ven 14 Avr 2017 - 16:17

Le commencement d'une nouvelle vie


Bon. A vu d’œil et de l'avancement du soleil dans le ciel il devait être 14h. L'île étant en perpétuel mouvement, Usami se doutait bien que l'estimation contenait une grande imprécision. Avec son arrivée récente elle n'avait pas encore pris ses marques et ce genre de détail... bah elle ne maîtrisait pas. Encore, l'heure ce n'était pas un gros problème. Tout au plus embêtée par les horaires d'ouvertures des magasins, mais pour le reste elle était assez large. La sécurité des logements étudiants n'était pas stricte et faut dire qu'Ondine était une coloc assez cool sur cet aspect-là. Elle savait anticiper les aller venus de Usaw ce qui lui donnait l'image de la grande sœur parfaite. Y penser faisait gazouiller Usami, contente de ne plus se sentir seule. Elle avait maintenant une amie aussi gourmande qu'elle et ça c'était important à ses yeux.

Par chance, les boutiques étaient encore ouvertes. Elle alla se charger de pécules - il y avait une certaine pénurie dans l'appart - et de quelques paquets de confiseries pensant au sourire qu'Ondine allait bien lui faire suite à cette surprise. Elle lui avait choisis les plus colorés, c'est qu'Ondine aimait bien les paillettes et autres perles de sucres. C'était important de faire en fonction des goûts d'êtres chers. Usami ne portait guère plus d'importance à ses habitudes, si ça ne tenait qu'à elle ça aurait été le paquet de chamallow rose qu'elle aurait embarqué. Mais, encore une fois... c'était bien trop fade comme kdo. Bref...

Dans l'embrochement d'un carrefour piéton, pensant à l’éclat du visage d'Ondine, Usaw fut promptement percutée par l'embouchure d'un torse animé de muscles. Bon outre cette phrase fausse de sens, Usami avait était simplement bousculée. Sachant que l'inculpé était un homme de grande taille c'était compréhensible... Usami n'est pas une naine non plus, on s'calme ! Le géant vêtu de blanc n'avait pas perdu de temps, il avait percuté sur l'instar du toucher du sol des deux jeunes pèches de la jeunette qu'il avait causé un accident, certes anodin, mais ça restait de la maladresse abusive.  

- Désolé, j'étais ailleurs... Rien de cassé ?

Le rictus d'Usami sous la secousse l'avait plongé dans l'iris de son agresseur. Ce n'était pas volontaire... il devait être nouveau ici ? Usami connaissait ce sentiment d'incompréhension quand on se retrouvait sur cette île. Elle se trompait sûrement... mais il n'avait rien d'un citadin de l'île. Il avait des vêtements peu anodin. C'était un mix entre le badass et le distingué. Hm... il devait être un homme important dans le monde réel ? Usami se gratta convulsivement le haut du crâne espérant forcer ses neurones à trouver l'astuce sous la carambouille. La gène dans le regard de son interlocuteur l'avait plus ou moins touché. Il était sincère.

« Ce n'est rien. Ne t'en fais pas, ça m'arrive aussi de trop réfléchir !
Tu ne serais pas nouveau ici ? C'est que tu as des habits un peu "spéciaux" si je puis dire...
Ah euh... sinon ! Je m'appelle Usami... Usami N. Asai, mais tu peux m’appeler Usami, Sam, ou qu'importe en fait.
J'ai un peu trop parlé ? Désolée.. >///<»


Les pommettes rougeoyantes, la nymphette vint plaquer ses mains contre son visage dans l'espoir d’échapper à la gène. Elle ne voulait pas embêter un parfait inconnu qui voulait juste s'excuser de l'avoir bousculé. C'-était gênant comme situation et Usami n'aimait pas s'emporter comme ça.

ft. Arima


(c) Auxa-chama
+#CD5C5C+
avatar


Féminin Date d'inscription : 05/03/2017
Occupation : 11ème grade
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 37

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-rebirth.forumsactifs.com/u219

1 ★ - Basic


MessageSujet: Re: Le commencement d'une nouvelle vie [FT Usami N; Asai]   Ven 14 Avr 2017 - 22:02

Rencontre fortuite
Si rien ne change, provoque le changement
Il aida la jeune femme à se relever en souriant, encore un peu confus par tout ça, il hocha la tête à la question de celle-ci. Il soupira un peu et la regarda, passant sur le commentaire quand à ses vêtements.

- En effet, je suis arrivé il n'y a pas plus d'une heure et demi. Et je dois bien avouer que, je n'ai vraiment saisi que les grandes lignes..  Mais sinon...

Il relâcha la jeune femme après l'avoir aidée, se doutant bien que trop de contact n'en serait que gênant, d'un côté comme de l'autre d'ailleurs. Puis il sourit un peu afin de paraître plus amicale aux yeux de celle-ci. Elle 'lavait appeler nouveau, ça ne pouvait signifier qu'une seule chose... Elle était présente depuis plus longtemps, ce qui, en vu des circonstances, ne lui serait que bénéfique.

- Tu m'as l'air d'en savoir un peu plus que moi non ? Si tu pouvais m'éclairer sur certains points, ce ne serait pas de refus du tout. Comme... Où me loger, où trouver un boulot, ce genre de chose tu vois ?

Il se gratta derrière la nuque en se rendant compte qu'il en avait oublier de se présenter... Soupirant, il pris une petite pause avant de tendre sa main droite vers elle en guise de salutation.

- Je me présente,  Arima... Kuronushi Arima, matricule 13696999 Y-66, Lieutenant Colonel de la JSDF.  Mais Arima feras l'affaire je pense. J'ai bien compris qu'on était sur une île inconnu en mouvement perpétuel.. Le vent, le mouvement de l'eau sur les plages, la positions du soleil et des étoiles, ça ne trompe pas, on se déplace.

Et ce pour deux raisons..  La première étant qu'officiellement, il avait démissionné. La seconde... Et bien tout bêtement qu'il étant en un lieux inconnus, où les termes de « JSDF » et « Lieutenant Colonel » n'avait absolument aucun intérêt. D’autant plus que son expérience en tant que soldat serait totalement à revoir dans un monde où la magie existe. Ce qui ne manqua pas de lui rappeler qu'il n'avait aucune idée de ce que pouvait bien être la sienne à l'heure actuelle, il n'avait eût aucune indication quand à ça. Mais d'un autre côté... Cela lui servirait probablement pour changer ce monde pourris qu'il venait de quitter. Si la politique et les manifestations n'y font rien, il n'y a donc plus qu'une seule solution : La destruction puis la reconstruction sur une base saine. Autrement dit, réduire le monde en cendre pour y bâtir un nouveau par dessus. Cela ne partait pas d'une mauvaise intention à l'origine, mais bon, parti comme ça, l'espèce humaine s'auto-détruirais, alors autant essayer de changer les choses plutôt que la laisser tomber au fond du gouffre sans régir. Dans tous les cas avant de songer à ça, il lui faut en apprendre plus sur sa situation, et, si possible, la tourner à son avantage.
(c) sweet.lips






Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le commencement d'une nouvelle vie [FT Usami N; Asai]   Sam 15 Avr 2017 - 20:52

Le commencement d'une nouvelle vie


- En effet, je suis arrivé il n'y a pas plus d'une heure et demi. [...]
Tu m'as l'air d'en savoir un peu plus que moi non ? Si tu pouvais m'éclairer sur certains points, ce ne serait pas de refus du tout. Comme... Où me loger, où trouver un boulot, ce genre de chose tu vois ?


Ah... oké. C'est bel et bien une jeune pousse fraîchement arrimé sur l'île. Elle observa le jeune homme se trifouiller les mèches comme pour faire retomber la pression. Bahwai, c'est une discussion des plus importuns suite à une bousculade. Mais bon, ça ne dérangeait pas Samy... c'est qu'il avait une bonne bouille le bougre. Au moins il n'avait pas pris son aise pour tripoter mollement sa peau neuve. Bien... se loger Usami savait comment se débrouiller pour parvenir à trouver un petit chez soi, mais pour le taff... bah elle n'a que 13 ans. Le mot "travail" n'avait pas beaucoup de sens pour la jeune fille. Plongeant dans ses pensées, elle murmura quelques mots sans but. Peut être devrait elle bosser dans un café en tant que stagiaire, on tolère les stagiaires non ? Puis bon... elle avait presque 14 ans. Elle ne savait pas encore la limite d'âge en rigueur sur cette société pour pouvoir travailler. La plonge ne doit pas être un boulot trop compliqué pour sa tranche de pomme. Travailler dans un maid café avec les cosplay itout ça, ça l'inspirait d'avantage. Peut être que les restrictions sur la pédophilie blablabla...*soupir*

- Je me présente, Arima... Kuronushi Arima, matricule 13696999 Y-66, Lieutenant Colonel de la JSDF. Mais Arima feras l'affaire je pense. J'ai bien compris qu'on était sur une île inconnu en mouvement perpétuel.. Le vent, le mouvement de l'eau sur les plages, la positions du soleil et des étoiles, ça ne trompe pas, on se déplace.

Les mots d'Arima l'avait extirpé de sa torpeur. Que voulait-il dire ? Un matricule ? Elle n'avait entendu ce mot que lors de blague sales sur la traite d'une ethnie. C'est supposé être une identification un truc du style, hein ? Fin'... c'est tout de même un enchaînement de chiffre impossible à retenir. Comment on pouvait se rappeler d'un surnom pareil ? Arima c'est bien plus simple ! Tout de même... pour un soldat il semblait plutôt respectueux et inoffensif. Usami gloussa en imaginant Arima balancer des bombes ours -en peluche- sur un champs de bataille avec un kigurumi de tigrou. Ca serait juste ENORME ! Anours ferait l'affaire donc. C'est plus équivoque qu'une ribambelle de chiffre, pour sûr !

"Arima ? Tu me fais penser à un dompteur d'ourson tu sais. u.u J'ai du mal à t'imaginer atteindre à la vie d'autrui, tu es du coté des gentils à mes yeux. Un gentil ça ne tue personne, tu vois ? Fin bref... ce ne sont pas mes histoires.
Continuons tu veux ? Un boulot ? Tu peux en trouver sur des annonces où en farfouillant dans la ville en postulant dans les boutiques du coin. Hm... tu sais quoi ? On va y aller ensemble. J'pense que je devrais trouver de quoi aider Ondine pour la chambre. ^^' Ah ! C'est un peu comme ma grande sœur ici, tu vois ?
Pour ce qui est de la chambre, c'est quoi ton âge ? Il y a bien des logements étudiants.... mais peut être qu'il y a des apparts pour les travailleurs ! Fin'... je dois t'avouer que j'en sais pas plus que toi sur tout ce qui se trame ici... Désolée..."


Elle gonfla les joues, lui indiquant la place marchande non loin de leur position. Lui attrapant la manche elle l’entraîna dans une course endiablée jusqu'à l'indication. Mais... ça bouge pas d'un pwal... comment ça se fait ? Arima est un tas de muscles... ce détail fut mal evalué par la nymphette se retrouvant à traîner comme un âne tentant d'attraper la carotte qui lui pendait au nez.

"Tu pourrais y mettre du tiens Arime, c'est pas juste... tu as vu mes bras ? Ils sont tout mous !" dit-elle en fronçant les sourcils en parallèle de l'engorgement de ses bourses buccales.

ft. Arima


(c) Auxa-chama
+#CD5C5C+
avatar


Féminin Date d'inscription : 05/03/2017
Occupation : 11ème grade
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 37

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-rebirth.forumsactifs.com/u219

1 ★ - Basic


MessageSujet: Re: Le commencement d'une nouvelle vie [FT Usami N; Asai]   Dim 16 Avr 2017 - 9:56

Discussion sur la route
Si rien ne change, provoque le changement
Il rit de bon cœur.. Si il avait eût une petite sœur, ce serait comme elle qu'il la veut. Il lui ébouriffa gentiment les cheveux, lui répondant simplement qu'il avait vingt-deux ans. Voyant qu'elle avait du mal, il la souleva sans problème et la prise dans son dos, passant ses bras joints derrière lui pour qu'elle puisse s’asseoir et ne pas tombée.

- Oh j'ai déjà tuer.. Mais tu sais, un militaire, avant d'être un assassin, c'est un défenseur de son pays. Il met sa vie au service de son pays, et parfois, on à pas d'autres choix que de presser la détente, même si on préférerais éviter de le faire tu comprend ? Je peut te le dire, la première fois que j'ai dût tuer quelqu'un, bon sang ce que j'étais pas bien. Mais tu sais ce qui es le plus perturbant la dedans ? C'est que c'est si facile, que s'en ai perturbant.

Il soupira un peu et pencha un peu la tête en arrière pour la regarder et lui sourire. Se voulant rassurant, il repris sur un ton plus calme, plus posé, marchant parmi la foule avec Usami dans son dos, vu comme ça, on pourrais croire un grand frère qui porte sa petite sœur fatiguée.

- Montre moi juste le chemin, et puis tu doit être fatigué à force de marcher, je peut bien faire ça pour te remercier de m'aider, tu me sauve la vie. Au passage si tu à des courses à faire, je peut t'aider à porter tout ça.

Il continua sa marche d'un pas calme, afin que la jeune femme puisse bien se repéré et lui indiquer le chemin, et puis si il marchait trop vite, il prenait le risque de lui faire peur. Ce qui, à ses yeux, serait bien bête. De plus, il était sincère quand au fait qu'elle lui avait était bien utile. Quoi qu'il en soit, il avait d'autres priorités à l'heure actuelle. Il devait penser à sa survie. Et c'est bien connu, dans la société actuelle, survie rime avec argent. La nourriture demande de l'argent, le logement demande de l'argent, en fait, les choses ne coûtant rien se résume sur les doigts d'une main. Et encore, pour combien de temps, allez savoir,d 'ici un siècle ou deux l'oxygène seras peut-être lui aussi payant. C'est une des raisons le motivant à changer le monde d'ailleurs. L'argent est une gangrène qui ronge le cœur des hommes et profite d'avantage à une élite qu'à un citoyen random.

Quand on y regarde de plus près, le monde est contrôler par une élite. Si tu ne parle pas, ou que tu parle trop, tu es exclu, si tu ne suis pas les « normes » imposée par la société majoritaire, rebelote, exclu. Les lois ne font pas exceptions, pour preuve selon le pays où tu te trouve, les lois sont différentes., et bien souvent, dictée par l'argent. Ainsi, un homme en tuant un autre se verras jeter en prison, mais si il possède beaucoup d'argent, il pourras soudoyer la police, les juges, voir plus horrible encore, la famille de la victime. Il préféra sortir de ses pensée et décida donc de discuter avec Usami.

- Dit moi, j'ai crû comprendre que l'on avait tous un pouvoir hérité d'anciens dieux... Cependant j'ignore le mien, tu aurais une façon de l'éveiller ou du moins de forcer son éveil ?
(c) sweet.lips






Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le commencement d'une nouvelle vie [FT Usami N; Asai]   Dim 16 Avr 2017 - 16:26

Le commencement d'une nouvelle vie


- Oh j'ai déjà tuer.. Mais tu sais, un militaire, avant d'être un assassin, c'est un défenseur de son pays. Il met sa vie au service de son pays, et parfois, on à pas d'autres choix que de presser la détente, même si on préférerais éviter de le faire tu comprend ? Je peut te le dire, la première fois que j'ai dût tuer quelqu'un, bon sang ce que j'étais pas bien. Mais tu sais ce qui es le plus perturbant la dedans ? C'est que c'est si facile, que s'en ai perturbant.

C'est donc ça mettre fin à la vie à quelqu'un ? Avec ces mots-là on pourrait croire qu'écraser une fourmi, piétiner un par terre de plantes serait du même niveau. Usami avait été un peu effrayé par ses paroles, non pas qu'elles étaient déplacés... disons que c’était bizarre ? Oui, ça avait provoqué une sorte de stimulis dans l'organisme de la jeune fille, lui donnant de l’adrénaline dans tout le corps.  Ce qui, d'ailleurs, lui avait fait perdre l’équilibre de ses jambes une fois la vapeur retombée. C'est là qu'avait réagi son acolyte. Il l'avait délicatement présenté ses bras dans le dos, comme un carrosse sur patte ! Usami n'avait pas hésite, elle monta sans pressé le formulaire de politesse et autres contentieux sociétaux. C'était étrange... le dos d'Arima était large. Ca donnait un air rassurant, comme un grand bouclier, non ? Usami prit aisément ses aises sur sa monture humaine. Lui indiquant à chaque pas où Arima devait se diriger, des petites indications virevoltaient à travers la foule de gens. Hm... que pouvait bien se dire les gens en les voyant ainsi ? Rien de bien difficile à imaginer. Arima avait 22 ans, il n'y avait rien de choquant de le voir trainer avec une nymphette. Il pouvait bien jouer le rôle de père, comme d'un frère. RAS comme dirait l'autre. *kofkof*

"D'ailleurs Arima... pour tout à l'heure. Est ce que tu prenais plaisir à tuer des gens ? Je veux dire, une fois que l’adrénaline retombait... tu te sentais comment face à la scène ?
Je ne pense pas que j'en viendrais à tuer quelqu'un un jour, du coup j'aimerais bien savoir ce que ça provoque, tu vois ?"


Le bougre paraissait tout autant inoffensif que doux. Usami ne comprenait pas comment son carosse avait bien pu finir par faire du mal. Pour protéger son pays disait-il. Elle était sans doute pas assez empathique pour en comprendre l'importance. La vie humaine lui paraissait bien plus importante que le reste, peu importe combien une personne est mauvaise... elle n'aurait pas le droit de décider comment elle devrait mourir ? C'est le seul honneur qu'on devrait nous tolérer pensa-t-elle. C'est important. Si Arima en était venu là c’était serrement pour protéger ça, hein ? Enfin... les convictions de chacun diverges, parfois on ne peut tout simplement pas en comprendre les mécanismes, mais du moins le concevoir. L'Homme est une grande machine à traction d''hypothèses.

« Pour ton pouvoir tu dis ? Hm... j'ai bien quelques idées. Tout d'abord, on peut trouver 8 éléments différents. C'est sensée être génétique si j'ai bien compris. Moi je suis de la famille Kagutsuchi   c'est-à-dire que je possède un don de type feu. Tu veux une démo, hein ?
HUM HUM. Il y a aussi le Fujin (vent/air), Saruta-Hiko (terre),Suijin (eau), Amaterasu (soleil), Tsukuyomi (lune/nuit), Susanoo (orages) et Rajin (foudre). Si tu veux on peut faire un test avec la nature et tes émotions directement ? Peut être qu'on trouvera ton élément comme ça... c'est juste une idée comme ça, hein ! »

ft. Arima


(c) Auxa-chama
+#CD5C5C+
avatar


Féminin Date d'inscription : 05/03/2017
Occupation : 11ème grade
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 37

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-rebirth.forumsactifs.com/u219

1 ★ - Basic


MessageSujet: Re: Le commencement d'une nouvelle vie [FT Usami N; Asai]   Lun 17 Avr 2017 - 13:44

Passé
Il suivit les indications calmement, sans semblait gêné par les diverses questions de la fille. Il avait avouer avoir tuer, il était donc on ne peu plus normal qu'elle se demande ce que ça faisait. Il décida donc de répondre à sa question.

- Au début tu te dit que c'est mal, tu en fait des cauchemars.. Puis, le plus effrayant, c'est que tu t'y habitue, je n'y prend pas plaisir, mais ça ne me répugne plus, j'y suis habitué. A force, tu ne fait plus attention à si c'est mal ou non, tu te demande seulement si c'est nécessaire ou pas d'en arriver à ça.

Il soupira un peu, se souvenant encore de cet assaut quelques jours avant son arrivé sur l'île.. Il regarda devant lui, le regard vide.

- Néanmoins certaines personnes sont horribles.. Par exemple, quelques jours avant que je n'arrive ici, il y a eût une prise d'otage dans une école primaire à Tokyo, un prof en colère qui, avec des amis à lui, avait pris en otage une classe avec l'enseignante. La police, dépassée par les événements à fait appel à nous. La salle de classe était barricadée, une seule entrée possible, une seule fenêtre. Le temps que les tireurs d'élites se mettent en place, un des amis de l'enseignant s'est énerve contre un gosse qui pleurait et l'as tuer, le chef à refuser qu'on intervienne, sous prétexte que ce serais trop risque sans l’appui des snipers. Manque de bol, quand ils se sont mis en place, un deux à reconnu sa fille et à tirer, il à abattu sa cible, mais ça à foutu un bordel pas possible. On nous à envoyer à l'attaque, mais quand on est arrivé c’était déjà trop tard, ils avait buter tous les gosses, et le chef qui s'est pas fait descendre par les snipers, à tuer le dernier gosse d'une balle dans la nuque.

Il fit une pause, pris une grande inspiration et repris d'une voie calme, essayant de cacher son énervement et sa tristesse, mais surtout, essayant d'effacer l'horreur de la scène de sa mémoire. Il s'arêtta un peu et plongea son regard dans le vide.

- Quand j'ai vu ça, j'ai tirer, une seule balle en pleine tête, mais ça n'avait rien changer, c'était déjà trop tard. Y avait cinq mômes qui ont « survécus » si on peut dire. Deux sont morts sur le chemin de l'hôpital, et les trois autres n'ont pas passé la nuit... Le lendemain, il y a eût une conférence de presse où on m'as remis une médaille... J'en pouvais plus. J'ai craquer et j'ai jeter la médaille au sol, je voulais pas d'un bout de ferraille qui me remercier d'avoir abattu un monstre, j'ai pas pût sauver ces pauvres mioches. Ils étaient tous en train de sourire et d'applaudir, alors je leurs est mis les quatre vérités en face. C'était eux les monstres, à se réjouir alors que plus d'une dizaine de famille était en deuil et en larme.

Il serra son poing droit, ses phalanges devant blanches sous la pression. Il pencha un peu la tête en arrière pour regarder Usami.

- Moi, il n'y avait personne que je connaissait, mais j'avais un ami, qui lui avait sa fille dans cette classe. Il s’est suicider dès le retour de l'opération. Comment il aurait pût faire autrement ? Sa seule famille, sa petite fille était morte, sous ses yeux, d'une des façons les plus atroces qui soit. Aucun parent au monde ne devrait avoir à voir ça. Je ne le souhaite pas même à mon pire ennemis. Enfin bref je pense que ça répond à ta question.. Maintenant concernant ma magie, si tu sais comment faire je suis preneur.

(c) sweet.lips






Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le commencement d'une nouvelle vie [FT Usami N; Asai]   







Contenu sponsorisé


 

Le commencement d'une nouvelle vie [FT Usami N; Asai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Hors-RPG :: Archives :: RPs archivés-
TOP