Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Journal Intime de EdelweissAuteur
MessageSujet: Journal Intime de Edelweiss   Lun 27 Mar 2017 - 12:44

Journal Intime
Cher journal,

J'arrive à une période de ma vie où les confidents se font rare, il faut dire que je commence à me faire vieille. En autre, des amies pouvant parler avec moi, j'en ai plein, du moins pour ceux qui me supporte. Je crois même pouvoir dire que je peux compter sur quelques amis, mais aucun avec qui je puisse réellement me confier, je n'ai jamais été très naïve, jamais du genre à faire confiance à qui que ce soit à part à moi-même.

Pourtant j’ai besoin de me confier à quelqu’un. Tu n’es pas très bavard. À ta manière, tu me rappelles que le silence est d’or, n’est ce pas ? Pour cela, je vais brièvement me présenter à toi...

En ce qui me concerne, je suis une femme âgée de 27 ans. Je n'ai pas d'enfant et je ne suis pas mariée, pour dire la vérité, je ne me suis jamais intéresser aux histoires d'amours. Je travaille dans un cirque, malheureusement, je ne suis pas le clown qui est là pour faire rire la galerie mais bien celle au côté de sont père qui dompte les fauves. Parmi mes hobbies, je dirais que je suis un peu comme chacune des femmes vivants ici, j'aime faire les magasins et prendre soins de mon images, je ne le cache pas... Les reproches défilent à mon sujet, je suis bien trop narcissique et en ce qui concerne mon égocentrisme, je suis au dessus du panier... mais, je ne le cache pas, j'aime jongler ou faire du lancer de couteau sur cible amovible à mes heures perdues

Pourquoi ce besoin de se confier à toi, cher journal ? Sans doute parce que la vie se profile avec son lot de remises en question....

Je me suis toujours reproché d'être un peu trop au-dessus des autres, encore mon côté égocentrique qui me roule dessus. Ce n'est pas de ma faute si dans un groupe, je me sens toujours obligée d'être "la chef", je n'aime pas être commandée, c'est comme ça. Après, j'ai un assez mauvais caractère dans le sens où je mets rapidement en colère pour rien. Il y a des jours comme ça ou on retrouve une porte cassé et qu'on se dis " Tiens, elle était énervée aujourd’hui " comme "le petit poucet" laissant des cailloux derrière lui pour retrouver sont chemin, ou qu'on le retrouve qui sait.

En parlant de ceux qui arrivent à me supporter, il faut le dire, j'ai hériter du mauvais traits féminin, ah... la manipulation, qu'elle pétasse je fais parfois... ça me fais bien rire... jouer les filles fragile ou utilisez mes charmes pour avoir ce que je désire...

Je n'ai jamais été très bavarde, en réalité je n'aime pas beaucoup parler... C'est curieux mon cher journal, moi qui ne parle jamais de moi... moi qui est aussi indéchiffrable, qui ne parle jamais de ma vie privé, voila que je m'exprime sur des pages blanches...

Ce n'est pas mon genre d'être solitaire mais à cause de mon caractère bien pendu, j'ai développer ce côté taciturne qui fait de moi une femme difficile à abordée et à attirer l'attention. Il faut dire, que je me fiche un peu des autres, il n'y a que moi et mon travail, qui compte. Regardez-le le côté égocentrique qui refait surface aussi facilement, je rie.

Que dire d'autre a mon sujet... que malgré ce que les épreuves de la vie nous enseignent, je continue de me sentir vivante. Avoir le goût du risque, de cette adrénaline qui vous emplies l'esprit. Il ne ma pas suffit de tenter le diable en m'approchant un peu trop prés d'une cage de tigre en étant enfant, il a fallut que je continue jusqu'au jour d'aujourd'hui...

Bon, et bien voilà... j'aimerais aussi parlez d'une chose embarrassante, d'un fardeaux que je supporte depuis un petit moment maintenant... Et puis non, merde dirais-je. Je vais dire sincèrement ce que j'en pense, l'amour, c'est qu'une question de phéromones. Des belles paroles, des choses à vous embrouiller la tête, rien de plus. Je n'ai jamais été attirer par les belles histoire, je m'en fiche... mon dieu qu'est ce que je m'en moque et puisque je ne suis pas de ces connasses qui couchent en échange de leur fierté, et bien, j'ai toujours " ça ", de toute manière personne n'est assez bien pour moi. Mais en soit, ce n'est pas dérangeant, c'est un point de vue personnel. Il existe bien des gens qui ne sont n'y hommes n'y femme, il existe bien des gens aux penchants plus que tordus. Pourquoi ma catégorie serait t'elle différente des leurs ?

J'écris dès chose qui me concerne sans pourtant dire la vérité sur la véritable personne que je suis. Je ne vais pas dire être un bourreau de travail, j'aime la vie... je suis comme tout le monde, j'aime sortir en boite jusqu’à point d'heure et me bourrer la gueule, j'ai gardé un côté d'adolescente mais je sais m'arrêter quand il le faut, il ne faut pas exagérer non plus, je n'ai plus 15 ans. Et dans la vie justement... je suis une femme persévérante, quand je veux quelque chose je fais tout ce qui es en mon pouvoir pour l'obtenir, surtout au travail, car je veux être la fierté de la famille. Être admirée, jalousée et aimée. Je veux être cette femme inaccessible, et pourtant bien présente. Cette femme tellement grisante que la réalité de votre existence vous paraîtra fade en comparaison de la mienne.

Après, me direz-vous, je ne peux pas connaître chacun de mes traits de caractères. Mais il m'arrive parfois d'entendre certaine chose a mon sujet. Des personnes racontent que je suis très tactile, je m'en rend même pas compte... et de plus, qu'il est facile de lire mes expressions de visage... ça ne m'étonne pas des masses, je suis très expressive, surtout avec certaine mimiques que j'ai développer au fur et à mesure. Un exemple ? Hausser les sourcils quand quelque chose m'agace, taper du poing dans la paume de ma main quand je suis énervée, me mordre la lèvre inférieur quand je suis inquiètes ou perturbée.... voila, je suis comme toi, un livre ouvert.

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé... J'ai une famille comme tout le monde, la mienne est grande... Je vis en compagnies de vieillard, d'enfant, de personne de mon âge. Je peux dire avoir ma tranquillité même si je vis dans une caravane... Enfin, arrive parfois que des choses volent à travers ma lucarne. Les enfants qui crient, je peux te l'assurer cher journal... Je déteste ça. Les gamins me comparent souvent à leur méchante et horrible institutrice, il faut dire que je ne suis pas douce et un poil trop autoritaire. Je ne m'imagine pas mère, comme l'amour bien une chose qui m'emporte peu.

CF: Fiche de présentation


Dernière édition par Edelweiss Schwartzenberg le Sam 6 Mai 2017 - 16:16, édité 3 fois
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/01/2017
Occupation : Dompteuse de tigre (cirque)
Sexualité : Orientation ignorée
Messages : 68

Carte de Jeu
Familiers: Engel - Petite chimère
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2017-jounral-intime-de-e

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Journal Intime de Edelweiss   Lun 27 Mar 2017 - 12:59

MOT I
MOT II
MOT III
Journal Intime
Cher journal,

En cours...

CF: Attention au gros chat
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/01/2017
Occupation : Dompteuse de tigre (cirque)
Sexualité : Orientation ignorée
Messages : 68

Carte de Jeu
Familiers: Engel - Petite chimère
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2017-jounral-intime-de-e

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Journal Intime de Edelweiss   Sam 6 Mai 2017 - 16:16

MOT I
MOT II
MOT III
Journal Intime
Cher journal,

Je me permets d’avoir loupé une journée… c’est que j’ai beaucoup picolé lors d’une fête organisée par une, soit disant « amie ». Je ne peux pas le nier, je me suis réellement amusé ce soir-là. La soirée s’était cependant terminée sur l’enquête du – où était passée toute la bouteille d’alcool non entamée ? – nous étions tous un peu mort et personnellement, j’avais préféré rentrer… La chasse aux trésors, ce n’était pas mon fort.
Ce soir-là, je me suis immédiatement couché, c’est pour cela mon cher journal que j’écris en ce jour en toi… Pour dire que pour un lundi qui était mon jour de repos, je ne peux pas dormir à cause d'Engel qui s’était mis à vomir un peu de partout. Je m’étais posé la question du pourquoi et du comment… Cette imbécile avait rapidement avoué s’être invité à la fête et les bouteilles disparues… c’était à cause de lui.

J’étais en colère contre lui, mais, il n’était pas question que je le laisse dans un état pareil… Finalement, nous parâmes chez le vétérinaire spécialisé chez les familiers.
J’étais de mauvaise humeur et je n’avais pas que ça à faire que de rester 3 longues heures chez un vétérinaire. Pour cela, j’avais gracieusement sauté le tour d’un pauvre gamin. C’est à ce moment là qu’il se présenta à moi, le beau vétérinaire… un crétin comme tous les autres.

Il avait été très tactile avec mon familier et s’était montré vraiment gentil, mais… Sans doute était-il naïf… Quoi qu’il en soit, il était curieux, ça, je l’ai retenue… de quoi il se mêlait, me demander d’où venait ma cicatrice… Et puis, les signaux qu’il me faisait… C’était de la drague ou… de toute manière, mon cher journal, je sais que je suis belle, mais malheureusement, personne ne semble me mériter…

CF: La gourmandise est un péché à familier
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/01/2017
Occupation : Dompteuse de tigre (cirque)
Sexualité : Orientation ignorée
Messages : 68

Carte de Jeu
Familiers: Engel - Petite chimère
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2017-jounral-intime-de-e

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Journal Intime de Edelweiss   







Contenu sponsorisé


 

Journal Intime de Edelweiss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche et journal intime des persos
» Journal intime d'Aelita Stones
» JOURNAL INTIME de Julien Vogel!!
» Le Journal Intime d'une Serdaigle particulièrement agace !
» Journal Intime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Gestion de personnage :: Vie Privée :: Journaux intimes-
TOP