Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
La joie des retrouvailles [PV Sakura]Auteur
MessageSujet: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Dim 26 Mar 2017 - 16:34


Tu viens d'emménager il y a quelques jours dans ton nouveau logement, une chambre d'étudiant dans Kousha, non loin de l'université. Cela te facilite grandement la chose pour te déplacer. Tu n'as pas encore de colocataires avec toi, donc aucune contrainte. Cela va faire bientôt un mois que tu es arrivée sur l'île et pour le moment il n'y a que ce lieu que tu commences à connaître. Aujourd'hui c'est samedi et tu veux en profiter pour aller un peu découvrir Amishawa. Tu as entendu dire que c'était la plus grande ville de l'île et tu as hâte de voir ce qu'on peut y trouver. Tu ne t'es pas levée tard, ce n'est pas ton genre, tu n'aimes pas perdre ton temps à dormir alors qu'il y a tant de choses à voir ou à faire dans une journée. Il fait beau dehors, le ciel est bleu et le soleil offre une belle lumière chaude. Le printemps débute à peine, mais les températures sont douces. Tu as donc opté pour un chemisier recouvrant un débardeur, un pantalon moulant, des chaussures avec petits talons et un trench coat. Tu n'as pas attaché tes cheveux ce jour-là, quand tu sors comme ça tu aimes les laisser libres.

Tu viens de descendre du bus qui t'as mené jusqu'à destination, tu es bien contente de pouvoir enfin marcher un peu, le trajet a été un peu long. Tu te promènes d'abord dans le centre-ville, découvrant les magasins qui par la suite pourraient t'intéresser, entrant dans certains par curiosité et ressortant même de l'un d'eux avec un nouveau livre à la main. Tu le glisses dans ton sac et continues ta visites. Au gré de ta visite, tu as même remarqué un cimetière, une église et un couvent. Pour des descendants de dieux et déesses tu t'en étonnes un peu. Mais soit, certains d'entre eux comme toi ont certainement voulu garder une partie d'eux-même et de ce qu'ils aimaient avant. En flânant ainsi, tu ne remarques pas les enseignes des boutiques ou autres, tu te contentes de regarder dans les vitrines, tes pas rythmant ta promenade. C'est alors que tu l’aperçois, un dessin à l'entrée d'un bâtiment. Tu regardes un instant autour, et tu devines aisément que c'est un salon de tatouage et de piercing. Tu as déjà eu l'occasion de rentrer dans l'un d'eux pour te faire percer un industriel à ton oreille gauche. Depuis, tu as envie de te faire tatouer et tu sais à peu près ce qui te plairait.

Mais tu restes un moment interdite devant ce dessin, il faut dire que ce croquis de tatouage te rappelle ceux que faisaient ton amie d'enfance. La même façon de dessiner, le soucis du détail, proche de la perfection. Tu finis par sortir de tes souvenirs pour te décider enfin à rentrer. Tu passes la porte alors qu'un tintement de clochette raisonne dans la pièce, annonçant ta venue. La salle est vide, mais tu entend sourdement des bruits dans la pièce du fond. Le tatoueur ou la tatoueuse doit être occupé(e) avec un ou une cliente. Tu vas attendre patiemment et se faisant tu en profites pour regarder les dessins ou photos de tatouages, affichés sur le mur en face du comptoir. Ces œuvres te troublent assez, car à présent que tu en vois plusieurs sortes, tu remarques de plus en plus de similitudes. Oui, c'est décidé, tu vas prendre rendez-vous dans ce salon pour ton futur tatouage, depuis le temps que tu le veux.

Tu entends déjà derrière toi des voix se rapprocher, tu comprends alors sans même te retourner que c'est bel et bien une tatoueuse qui est propriétaire de cet endroit. Tu préfères attendre qu'elle ait fini avec sa cliente, te contentant de continuer de regarder les croquis. Mais étrangement, cette voix dans ton dos, te parais familière, difficile à dire avec les bruits extérieurs et la musique d'ambiance qui résonnent dans la pièce.


avatar


Féminin Date d'inscription : 23/02/2017
Occupation : Etudiante vétérinaire
Sexualité : Pansexuelle
Messages : 23


Voir le profil de l'utilisateur

2 ★ - Magie Solide


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Lun 27 Mar 2017 - 10:44

La joie des retrouvailles

Je passe mon poignet le long de mon front en sueur, après deux heures et demie de travail, j’avais enfin terminé le tatouage de ma cliente. Dans un long soupire de satisfaction, je repose mes machines, retirant mes gants avant de passer un dernier coup sur l’œuvre d’art désormais marquée à jamais dans le dos de mon cobaye. Toujours aussi souriante, je l'invite alors à se vêtir de son vêtement étant tombé par terre. Par la suite, nous sortons, nous dirigeant vers le comptoir pour parler argent.

Entre-temps, j'avais entendu la clochette de mon magasin retentir, ce qui signifiait que quelqu'un était entré. Instinctivement, sans doute parce que j'étais une enfant de la lune, j'avais pressentie la présence d'un ou d'une Ametarsu. Ronchonnant à l'intérieur de moi, je rechignais sur le faite qu'un ou qu'une Ametarsu puissent entrer dans mon magasin, comme ça... Il fallait l'avouer, j'étais raciste envers les enfants du Soleil, pourquoi ? Il dégageait une odeur que je détestais… il était trop lumineux… en faisais-je un peu trop ? Oui… c’était du cirque, un simple caprice de gamine.

Quoi qu’il en soit, ma cliente finie par me donner le montant que j’estimais " juste et raisonnable ". Par la suite, je l’accompagne jusqu’à la porte en lui indiquant les soins à appliquer sur le tatouage. Dans un soupir, je regarde la demoiselle regardant mes dessins au mur. Elle était grande et avait de longs cheveux noirs… Tout à fait le type japonais, du moins c’est ce que je pensais, je ne voyais pas son visage, elle était dos à moi * ça pue… putain d’Amaterasu de mes couilles… * pensais-je en m’approchant de la jeune demoiselle, un sourire forcée aux lèvres.

« Bonjour mademoiselle, les dessins vous plaisent ? Je peux peut-être vous renseigner sur quelque chose ? » Prononçais-je clairement et aimablement, même si je détestais les Ametarsu, cela ne m’empêchait pas d’être celle que je suis réellement, une gentille fille…

Etant Samedi, je travaillais uniquement le matin. J’espérais d’un côté que cette jeune demoiselle dos à moi ne s’attarderais pas… car pour le coût, je n’avais plus aucun rendez-vous et il était possible pour moi de fermer plus tôt pour rentrer chez moi plus tôt… j’avais promis de ramener de la crème glacée à Hogo-sha, fallait-il encore que je passe à la supérette du coin en acheter.
Sakura embrasse en #6F5573
Hogo-sha protège en #6633ff
Parole de la FD en #AD79FF
avatar


Féminin Date d'inscription : 30/07/2015
Occupation : Tatoueuse/Perceuse
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 320

Carte de Jeu
Familiers: Hogo-Sha
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t1243-roman-seneka-hope-l

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Mar 28 Mar 2017 - 15:39


Tu as entendu la clochette de la porte, la cliente était partie et évidement, la tatoueuse en tarda guère à t'aborder. Tu ne quittais pourtant pas des yeux l'un des dessins, de style tribal, susceptible de te convenir, surtout vu l'endroit où tu comptes le faire.

« Bonjour mademoiselle, les dessins vous plaisent ? Je peux peut-être vous renseigner sur quelque chose ? » Encore cette voix familière, non ?

- Bonjour, oui j'aime beaucoup vos croquis, il me rappelle des souvenirs et j'aimerai des renseignements pour un tatouage au niveau des reins. Si je suis inté ...

Tu te retournes alors pour regarder ton interlocutrice et c'est à ce moment précis que tu la reconnais. Tu ne peux pas te tromper, ce sont ses oreilles plus que le reste qui t'ont confirmé ce que le timbre de sa voix semblait te chuchoter. Des oreilles taillées en pointe ainsi, il n'y a avait eu qu'une personne que tu avais connu dans toute ta courte vie qui en avait de telles. Sa coiffure, ses yeux ont changé mais pas son visage, tu es sûre de toi lorsque tu prononces lentement.

- Sakura ... Kurobane.

Tu laisses planer un long silence, tu ne pensais pas retrouver ton amie d'enfance sur cette île. Ce qui signifiait qu'elle aussi était une descendante de dieux ou déesses. Elle a laissé poussé ses cheveux, elle les portait courts dans sa jeunesse et elle avait des lunettes, qu'elle a dû troqué tout comme toi contre des lentilles de couleur. Oui, Sakura n'a pas les yeux rouges, non, non, comme toutes les japonaise, comme toi, elle a les yeux marrons foncés en réalité. Tu remarques qu'elle semble pour sa part avoir des difficultés à te reconnaître. Il faut dire qu'en un peu plus de quatre ans tu as bien plus changé qu'elle. Tu avais à peine quinze ans à l'époque, elle en avait dix-huit. Tu étais plus petite qu'elle, à présent tu es plus grande de quelques centimètres. Tes cheveux aussi ont poussé et sont devenu vraiment très long, quand à tes yeux, tes lentilles de contact les ont rendu mauves. Mais ce qui a dû le plus changer et que tu remarques dans le regard de ton amie d'enfance, ce sont tes formes. Tu laisses courir sur tes lèvres un sourire amusé.

- Alors comme ça tu ne reconnais même plus ton amie d'enfance ... jolie elfe ?

J'ai toujours été la seule à la surnommer ainsi, je savais qu'elle me reconnaîtrait grâce à cela. Elle ne semblait pas avoir tellement changée en ce qui concernait ses yeux qui à cet instant précis se baladent sur mon corps. Enfin, elle croise mon regard et je vois bien qu'elle m'a reconnu. Tu es contente, à l'intérieur de toi, tu as toujours espérer la revoir, tu n'y croyais plus depuis trois ans. Pendant quelques secondes ton cœur se serre, Sakura t'a tellement manqué, tellement et surtout ... non rien ...


avatar


Féminin Date d'inscription : 23/02/2017
Occupation : Etudiante vétérinaire
Sexualité : Pansexuelle
Messages : 23


Voir le profil de l'utilisateur

2 ★ - Magie Solide


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Mar 28 Mar 2017 - 20:56

La joie des retrouvailles

JLa demoiselle semblait être intéressée par les dessins représentant les tribaux ou plus particulièrement les dessins en long, ceux qui étaient principalement utilisés pour les reins. Je mets mes mains dans mes poches puis ma cliente se met à parler « Bonjour, oui j'aime beaucoup vos croquis, il me rappelle des souvenirs et j'aimerai des renseignements pour un tatouage au niveau des reins. Si je suis inté ... » dit-elle en se retournant, le prenant même pas la peine de finir la phrase qu’elle venait de commencer. Je fronce les sourcils, pourquoi semblait-elle aussi surprise ? Je plisse les yeux, regardant son visage… Quoi qu’il en soit, elle était bien une Amaterasu. Je penche une nouvelle fois la tête, mais qu’est-ce qu’elle voulait… Sont visage me disais quelque chose finalement… « Sakura ... Kurobane » dit-elle une nouvelle fois, m’arrachant une grimace de surprise, je connaissais une Amaterasu ?! D’où ?

Où l’avais-je baisé celle-là…quoi que, non, celle-ci je ne l’avais jamais baisé à en regarder la beauté de son corps… Pourquoi était-elle aussi belle pour une Amaterasu ? Je suis agacée, ne me souvenais vraiment pas d’elle « Alors comme ça tu ne reconnais même plus ton amie d'enfance ... jolie elfe ? » dit-elle une nouvelle fois, me faisant écarquiller les yeux comme jamais, mon jolie elfe… ?! non ce n’était pas possible ? J’attrape la demoiselle par les épaules, regardant son visage de plus prêt. Des traits de femme désormais… des cheveux longs et soyeux… des yeux mauves qui pouvaient tout comme moi être des lentilles de contact de couleur, je connaissais bien évidemment cette fille… je n’en revenais pas.

« K-Kaya… je rêve, oh mon dieu, je crois que je vais pleurer… » Je la prends dans mes bras en lui faisant un câlin comme ceux que je lui faisais à l’époque, j’étais heureuse, tellement heureuse de la retrouver elle… Ma meilleure amie Hope disparaissait et ma meilleure amie de toujours revenait, le destin avait-il décidé de faire basculer ma roue défaillante ? … Attend, Kaya était une Amaterasu, s’était du foutage de gueule là… Pour le coup, j’allais réellement pleurer. Je reste ainsi dans ses bras, en profitant par la même occasion de ses formes s’étant bel et bien développer avec succès, Kaya n’était plus une petite fille, elle était bonne… « Putain mais qu’est ce que tu fais là Kaya… Attend, je crois que je rêve… » je me recule d’elle, me pinçant la peau avant de grimacer « Non, je ne rêve pas… tu es une Amaterasu, merde, buhuhu…. Pourquoi toi ?! » Je me frappe la tête puis regarde une nouvelle fois le corps de ma meilleure amie, j’avais la dalle… Pour le coup, Kaya était plus appétissante de Serena et il fallait savoir que les Japonaises était mon… kiff.

D’un simple mouvement, je m’approche de la porte et retourne la pancarte indiquant désormais la boutique "fermée" par la suite, je descends un peu les stores, retournant auprès de Kaya en la prenant dans mes bras « Tu m’as trop manqué ma Kayak, même si tu es une Amaterasu, ne t’inquiètes pas… je t’aime toujours aut-… Enfin, je t’adore ! » je lui embrasse la joue avant de plonger mon visage dans sa chevelure, humant son parfum qui n’avait pas changé, il était toujours le même… « Mais… » je me recule légèrement d’elle pour la laisser respirer, j’étais nerveuse et excitée « Putain, mais où tu étais !? ...Pourquoi tu ne ma pas donnée de nouvelle, hein... ? Bref, Quoi qu'il en soit, si tu es ici c'est pour une bonne raison non ? » Je lui souris à pleine dent, lui donnant une pichenette sur le front.

Sakura embrasse en #6F5573
Hogo-sha protège en #6633ff
Parole de la FD en #AD79FF
avatar


Féminin Date d'inscription : 30/07/2015
Occupation : Tatoueuse/Perceuse
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 320

Carte de Jeu
Familiers: Hogo-Sha
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t1243-roman-seneka-hope-l

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Jeu 30 Mar 2017 - 14:24


Sakura semble réaliser peu à peu à qui elle a affaire, saisissant tes épaules et fixant ton visage un moment avant de reprendre la parole. Toi aussi tu la fixe et tu te rend compte que d'un côté, ton amie aussi à changer, pas physiquement non, tu ne peux l'expliquer pour le moment mais tu sens ce changement. Tout en te parlant Sakura t'avais pris dans ses bras pour t'enlacer comme elle le faisait autrefois, mais ce câlin aussi était différent, on voyait que vous aviez été séparées un moment.

« K-Kaya… je rêve, oh mon dieu, je crois que je vais pleurer… Putain mais qu’est ce que tu fais là Kaya… Attend, je crois que je rêve… Non, je ne rêve pas… tu es une Amaterasu, merde, buhuhu…. Pourquoi toi ?! »

Tu ne comprenais pas tout. en quoi être Amaterasu est un problème ? Tu restes silencieuse un moment, mais tu ne peux laisser passer cette remarque. Et puis comment savait-elle ?

- C'est quoi le problème avec les Amaterasu ? Et puis comment tu sais que j'en suis une ? Et toi alors ? C'est quoi ta magie ? Je pensais pas que toi aussi tu serais une descendante ... J'étais rentrée chez mon père l'an dernier, mais tu n'étais plus là ... j'avais peur que tu m'ais oublié.

Ton amie ne te répond pas tout de suite, elle se contente de fermer sa boutique ce que tu trouves un peu surprenant, mais en même temps ce sont vos retrouvailles, non ? Certes, tu as conscience de l'ancienne réputation de Sakura, tu n'as aucune idée si elle a changé ou non à ce sujet, mais tu n'as pas peur d'elle. Tu l'as connais trop bien ...

« Tu m’as trop manqué ma Kayak, même si tu es une Amaterasu, ne t’inquiètes pas… je t’aime toujours aut-… Enfin, je t’adore ! Mais… Putain, mais où tu étais !? ...Pourquoi tu ne ma pas donnée de nouvelle, hein... ? Bref, Quoi qu'il en soit, si tu es ici c'est pour une bonne raison non ? »

Ta vieille amie ne te laisse pas beaucoup le temps de respirer, entre ses étreintes et ses questions. C'est à peine si tu as le temps d'y répondre. Elle semble tellement excitée, tu le remarques tout de suite. Mais pour ta part, tu te contiens un peu plus. Intérieurement tu jubiles, mais extérieurement, seuls ton regard et ton sourire sont éloquents. Tu restes plus sereine. Tu réponds donc calmement.

- Comme tu le sais il y a un peu plus de quatre ans, mes grand parents ont obtenus ma garde, ils m'ont éloigné volontairement de mon père et de toi. Je suis partie vivre avec eux dans un petit village perdu sur ... . Mon courrier a été étroitement surveillé ainsi que mes relations amicales. Les amis que j'avais étaient ceux qui recevaient l'approbation des "Vieux". Je n'avais pas beaucoup de choix ... je peux te dire que tu m'as beaucoup manqué à cette époque. Et il y a un an environs, quand j'ai eu mes dix-huit ans et la majorité qui va avec, je suis retourné auprès de mon père et maintenant ... me voici ici sur cette île depuis près d'un mois. Je ne pensais vraiment pas t'y retrouver.

Tu t'arrêtes le temps à sakura de digérer ce que tu viens de dire et ensuite tu réponds à sa dernière question, qui tu le supposes porte sur ta présence dans son salon de tatouage.

- Comme tu te doutes j'aimerai un tatouage, ça fait un moment déjà. Quand j'ai vu tes croquis dans la vitrine j'ai reconnu ton style que j'aimais tant, me^me si j'ignorais que tu étais propriétaire des lieux. Il faut que tu me racontes tout, mais d'abord, trouves moi un rendez-vous pour ce tatouage, on en profitera pour discuter de tout ça. Je veux savoir ce qui est arrivé à mon elfe durant cette longue absence.

Cette fois-ci, c'est ton tour de la prendre dans tes bras et sans même te rendre compte de ton geste, naturellement, tu colles la tête de Saku qui est un peu plus basse, entre tes seins. Un instant, tu as oublié sa légendaire perversité ...


avatar


Féminin Date d'inscription : 23/02/2017
Occupation : Etudiante vétérinaire
Sexualité : Pansexuelle
Messages : 23


Voir le profil de l'utilisateur

2 ★ - Magie Solide


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Dim 2 Avr 2017 - 9:25

La joie des retrouvailles

J’avais retrouvé mon amie de toujours, Kaya. Cette fille m’était resté fidèle malgré le passé, un passé que j’avais préféré oublier. La Sakura d’autrefois n’était plus ou du moins, s’était adoucie avec le temps. Le faite de revoir Kaya, me replongeait dans le passé, un passé où j’allais à droite à gauche sans m’attacher et quand bien même étais-je tombé amoureuse d’elle, je n’avais jamais osé lui avouer par peur de la perdre pour toujours… Au jour d’aujourd’hui, mon amour pour elle semblait renaitre de ses cendres, l’amour… Une sensation que je ne ressentais même pas avec Serena « C'est quoi le problème avec les Amaterasu ? Et puis comment tu sais que j'en suis une ? Et toi alors ? C'est quoi ta magie ? Je ne pensais pas que toi aussi, tu serais une descendante ... J'étais rentrée chez mon père l'an dernier, mais tu n'étais plus là ... j'avais peur que tu m'aies oublié » Je souris bêtement en me frottant l’arrière de la tête, voilà une question complexe à laquelle je ne devais pas dire de chose trop blessante pour ma pauvre meilleure amie qui était une Amaterasu « Euh… Le problème avec les Amaterasu… c’est juste que… On est magicalement contraire. Je suis une Tsukuyomi, descendante de la nuit/lune et toi une Amaterasu… Jour/soleil, tu vois le truc. » Je marque une pause pour me gratter le cou avec mon index « Je ne t’ai jamais oublié Kaya... Baka » Je souris légèrement à mes paroles.

Par la suite, je ferme ma boutique. Un acte un peu suspect, mais il n’y avait rien de sexuelle dans mon cerveau, je voulais simplement être tranquille avec ma meilleure amie et puis de toute manière, j’allais fermer dans pas longtemps. Je prends Kaya dans mes bras une nouvelle fois puis lui dis quelques paroles avant qu’elle réponde « Comme tu le sais il y a un peu plus de quatre ans, mes grands-parents ont obtenu ma garde, ils m'ont éloigné volontairement de mon père et de toi. Je suis partie vivre avec eux dans un petit village perdu sur ... . Mon courrier a été étroitement surveillé ainsi que mes relations amicales. Les amis que j'avais étaient ceux qui recevaient l'approbation des "Vieux". Je n'avais pas beaucoup de choix ... Je peux te dire que tu m'as beaucoup manqué à cette époque. Et il y a un an environs, quand j'ai eu mes dix-huit ans et la majorité qui va avec, je suis retourné auprès de mon père et maintenant ... Me voici ici sur cette île depuis près d'un mois. Je ne pensais vraiment pas t'y retrouver » Je me mets à grogner, les grands-parents de Kaya étaient vraiment des enfoirés… s’ils s’avaient que leur petite fille venait de me retrouver… ça me donnais envie de rire « Comme tu te doutes j'aimerai un tatouage, ça fait un moment déjà. Quand j'ai vu tes croquis dans la vitrine j'ai reconnu ton style que j'aimais tant, même si j'ignorais que tu étais propriétaire des lieux. Il faut que tu me racontes tout, mais d'abord, trouves moi un rendez-vous pour ce tatouage, on en profitera pour discuter de tout ça. Je veux savoir ce qui est arrivé à mon elfe durant cette longue absence » Je penche la tête en souriant, prenant la main de Kaya dans la mienne avant de l’emmener avec moi en arrière-boutique « Je suis libre maintenant si ça t’intéresses ma belle » je lui fais un clin d’œil avant de la faire asseoir sur chaise de tatouage. Je fouille alors dans mes affaires pour lui trouver un book ou était regrouper tout mes dessins fait pour les reins « Tiens, tu auras plus de choix là-dedans » prononçais-je en attrapant une chaise, m’asseyant en face d’elle en attendant qu’elle trouver son bonheur dans le book.

Sans dire quoi que ce soit, je dépose ma tête sur ses genoux, prononçant dans un long soupire « Ton elfe durant ses longues années à connu beaucoup de choses… Joyeux et triste, il faut dire que l’année 2016 à été la pire que j’ai connue » je redresse la tête en faisant la moue, retrouvant finalement mon sourire « Tu ne peux pas savoir à quel point… Je suis heureuse que tu sois là… » prononçais-je en déposant ma main sur la joue de Kaya, lui caressant un instant.

Sakura embrasse en #6F5573
Hogo-sha protège en #6633ff
Parole de la FD en #AD79FF
avatar


Féminin Date d'inscription : 30/07/2015
Occupation : Tatoueuse/Perceuse
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 320

Carte de Jeu
Familiers: Hogo-Sha
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t1243-roman-seneka-hope-l

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Mer 5 Avr 2017 - 16:17


Sakura était donc tout le contraire de toi, une Tsukuyomi. Tu n'avais pas encore eu beaucoup de temps à toi pour étudier correctement toutes les magies présentes sur Awashima, mais ça viendrait. u te demandais ce que savait faire ta meilleure amie, mais ce n'était pas vraiment le moment. Tu aurais tout le temps pour le voir maintenant que vous étiez réunies. Alors que tu expliquais rapidement et vaguement la raison pour laquelle tu avais perdu de vue Sakura, cette dernière ne manque pas de te faire comprendre ce qu'elle pensait de tes grands parents maternels. Tu le savais déjà en vérité ça ne t’étonnais guère. Toi-même, tu avais détesté qu'ils t'interdisent de fréquenter ton amie et de continuer à vivre chez elle en attendant que ton père aille mieux. Il est vrai que la famille Kurobane avait une réputation de sataniques, mais Saku n'avait rien de satanique, pas même ses oreilles qui lui donnait un certain charme. Mais tu savais pourquoi elles avaient été taillées ainsi et c'est cette idée là de tradition qui te révoltait. Bon on peut dire que toi comme ton amie, vous n'aimez pas certaines personnes de votre famille respective.

« Je suis libre maintenant si ça t’intéresses ma belle »

Sakura t'avait tiré de tes rêveries. C'est vrai que tu viens de lui demander un rendez-vous pour un tatouage. Avec toutes ces retrouvailles émouvantes, tu n'y avais plus prêté attention. Elle vient de prendre ta main et t’entraîne sans plus attendre dans la pièce au fond, l'endroit où elle s'occupe du désir de ses clients. Elle te laisse t’asseoir avant de te tendre son Book. Il n'avait pas changé c'était toujours le même, mais en le feuilletant tu t’aperçois que Sakura c'est beaucoup améliorée et surtout qu'elle l'a beaucoup enrichie. Tu sens alors la tête de cette dernière se poser sur tes genoux. Rien de très choquant pour toi, ce sont des petites habitudes que vous aviez déjà avant. Cela te donne l'impression que ça ne fait pas si longtemps que vous vous êtes quittées. Par réflexe, ta main libre vient caresser les cheveux colorés de ton amie. Un geste qui semble anodin et pourtant. Toutes ces petites attentions que vous avez toujours eu l'une envers l'autre t'ont toujours plu. Peut-être un peu trop. Tu aimais lorsque Sakura s'intéressait à toi, même si tu n'as jamais osé le lui dire ... Quoi ? Je parle trop ? Je m'égare ? Oui pardon, reprenons ...

« Ton elfe durant ses longues années à connu beaucoup de choses… Joyeux et triste, il faut dire que l’année 2016 à été la pire que j’ai connue. Tu ne peux pas savoir à quel point… Je suis heureuse que tu sois là… »

Tu as levé les yeux pour regarder la Tsukuyomi pendant un instant et tu as froncé légèrement les sourcils lorsqu'elle a dit avoir passé une mauvaise année dernièrement. Tu n'avais donc pas rêvé tout à l'heure. Malgré les années, tu as su repérer cet air que tu ne lui connaissais pas. Maintenant tu sais ce que c'est, de la tristesse, de la mélancolie. La main de Sakura vient caresser ta joue, un geste encore empli de souvenirs. Jamais ton amie, malgré sa perversité légendaire n'a eu un geste déplacé envers toi. Tu as donc toujours eu une totale confiance en elle. Au final, elle a toujours été là pour te protéger et te soutenir quand tu étais plus jeune. Aujourd'hui, tu avais envie de lui rendre l'appareil. Tu poses ton front sur celui de Sakura et tu lui murmures.

- Ne t'inquiètes pas ma jolie Elfe, je ne te laisserais plus maintenant, chaque fois que tu auras besoin de moi je serais là. Et ... je suis curieuse de savoir ce qui a pu t'arriver tout au long de cette mauvaise année.

Tu te redresses, laissant le temps à ton amie de te répondre, puis tu lui montres le tatouage que tu aimerais. Il est de type tribal mais on y devine aisément un dragon aux ailes déployées. Et la queue de ce dernier, assez longue, descend très bas. Si on se projette, on peut s'imaginer que le tatouage s'arrête juste à la naissance des fesses. Un tatouage que tu n'aurais pas osé demandé si ça avait été quelqu'un d'autre. Mais tu ne craignais rien avec Sakura, tu le savais.

- Par contre ... je ne connais pas encore mon seuil de douleur, ça va être mon premier tatouage. Ah oui, et aussi, aucune couleur que du noir s'il te plait.


avatar


Féminin Date d'inscription : 23/02/2017
Occupation : Etudiante vétérinaire
Sexualité : Pansexuelle
Messages : 23


Voir le profil de l'utilisateur

2 ★ - Magie Solide


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Dim 9 Avr 2017 - 9:47

La joie des retrouvailles

La joue de Kaya était douce, sans doute comme le reste de son corps que je n’avais jamais osé explorer par peur qu’elle me rejette à tout jamais. Kaya réveillait en moi, ce même amour que j’avais eu pour Hope, un amour secret… À cet instant, je voulus lui dire ce que je ressentais pour elle depuis notre enfance, je ne voulais pas qu’elle disparaisse comme Hope sans que n’a eu le temps de lui dire, mais… Nous venions seulement de nous retrouver et Kaya, elle, avait peut-être changé « Ne t'inquiètes pas ma jolie Elfe, je ne te laisserais plus maintenant, chaque fois que tu auras besoin de moi, je serais là. Et ... Je suis curieuse de savoir ce qui a pu t'arriver tout au long de cette mauvaise année. » Je souris aux paroles de ma meilleure-amie bien que je n’aie aucune envie de lui parler de mon année… Elle avait été l’année de ma punition pour toutes les conneries que j’avais peu faire dans ma vie, j’avais connu la déchirure d’un amour, la perte d’une personne chaire… j’avais aussi eu le droit à un qu’un plongeon direct dans les ténèbres. Kaya dépose alors son front contre le mien, un geste familier… « Je t’en parlerais, mais, peut-être pas tout de suite… j’ai encore du mal avec certaine chose qui me sont arrivée, c’est un peu douloureux… » Je lui souris en dégageant mon front du siens.

C’est alors que Kaya me montre le tatouage qu’elle aimerait… Il est de type tribal, mais on y devine un dragon aux ailes déployées et la queue de se dernier descend normalement jusqu’à la naissance des fesses… Kaya, tu le faisais exprès ? « Par contre ... je ne connais pas encore mon seuil de douleur, ça va être mon premier tatouage. Ah oui, et aussi, aucune couleur que du noir s'il te plait. » Je hoche la tête, lui faisant alors signe de s’allonger sur la table à tatouage. Rapidement, je me lave les mains avant d’enfiler des gants puis finalement, revenir auprès de Kaya « Ce qu’on va faire… c’est que je vais te tatouer à blanc, c'est-à-dire sans encre, pour voir si tu supportes, d’accord ? » prononçais en m’assaillant à côté d’elle, le rouge me venant alors aux joues « Il va falloir relever ton t-shirt et enlever ton bas… ainsi que légèrement descendre t-ta… cu-culotte ! » En attendant que Kaya se prepare, je m’étais mise à préparer ma machine à tatouer, sans prendre la moindre encre pour le moment. En me retournant vers Kaya, je rougis sur le coup, puis m’approche professionnellement d’elle… mais, putain, ce qu’elle était devenue bonne…

Une fois Kaya "prête" j'allume ma machine qui commença à faire du bruit. J'hésite un instant puis dépose ma main sur le haut des reins de Kaya, m'approchant doucement de ses reins pour venir passer l'aiguille à l'emplacement de son futur tatouage, a plusieurs endroits différent.
Sakura embrasse en #6F5573
Hogo-sha protège en #6633ff
Parole de la FD en #AD79FF
avatar


Féminin Date d'inscription : 30/07/2015
Occupation : Tatoueuse/Perceuse
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 320

Carte de Jeu
Familiers: Hogo-Sha
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t1243-roman-seneka-hope-l

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Mar 11 Avr 2017 - 14:53


« Je t’en parlerais, mais, peut-être pas tout de suite… j’ai encore du mal avec certaine chose qui me sont arrivée, c’est un peu douloureux… »

- Je comprend très bien ... mais tu n'as pas oublié, je suis de nature curieuse alors possible que je fouine un peu

Tu lui lances un clin d’œil. Bien sûr, Sakura à tes yeux a tout à fait le droit de refuser de te parler, mais ce regard que tu ne lui connais pas t'effraie un peu. Tu te demandes si l'amie de ton enfance est toujours enfouie au fond d'elle. Ou bien si cette dernière année l'a effacé à jamais. Vous venez de vous retrouvez, tu dois te montrer patiente, tu ne vas quand même pas provoquer une dispute le jour de vos retrouvailles ? Ce moment est trop précieux pour toi pour que tu le gâches et tu le sais.

« Ce qu’on va faire… c’est que je vais te tatouer à blanc, c'est-à-dire sans encre, pour voir si tu supportes, d’accord ? Il va falloir relever ton t-shirt et enlever ton bas… ainsi que légèrement descendre t-ta… cu-culotte ! »

Une fois que tu lui as montré le tatouage que tu désires, elle t'indique de prendre place sur la table, te demandant au préalable de te dévêtir suffisamment pour qu'elle puisse travailler sur la zone ton choix. Tu ôtes d'abord ton Trench Coat que tu poses sur un siège dans un coin de la pièce puis tu défais ta chemise, tu n'auras pas de difficulté à relever ton débardeur, mais avec la chemise c'est impossible à moins de craquer les boutons, une chose auquel tu ne tiens pas vraiment. Tu enlèves ensuite tes chaussures et ton pantalon comme te l'a demandé Sakura. Puis tu prends enfin place sur la table en t'allongeant sur le ventre. Tu baisses alors légèrement le tissu fin de ton tangua à dentelle noire jusqu'à la naissance de tes fesses. Tu ne vois donc plus du tout ton amie surtout pas son visage à cet instant, ni sa réaction. Mais au fond de toi et surtout dans un coin de ta tête, connaissant les penchants et le côté dragueur de la Tsukuyomi, tu t'imagines parfaitement qu'elle doit bien au moins un peu reluquer tes formes qui ont, tu dois l'avouer toi-même, bien changé depuis ses quatre dernières années où vous ne vous êtes pas revues. Cette image traversant ton esprit laisse courir sur tes lèvres minces un léger sourire amusé. Tu as l'air de te jouer de cette pauvre Sakura que tu cernes si bien et pourtant dans ta poitrine ton cœur a commencé à battre plus fort que d'habitude, tu le sens bien cogner et chaque coup résonne en toi.

- Je suis prête.

Tu perçois alors les bruits de la machine, ça ne t'effraie pas mais c'est juste un peu désagréable sur le coup ce son, il te rappelle celui de la fraise du dentiste ... Tu tentes de te détendre jusqu'à ce que tu sentes les premiers coups d'aiguille. C'est léger certes, mais ça ne t’empêche pas de grimacer quelque peu sentant comme une petite brûlure aux divers emplacement des essais. Ton bassin qui semble être tendu doit-être un bon indicateur de douleur pour Sakura puisqu'elle s'arrête brusquement.

- N-non c'est bon. C'est supportable, je dois juste m'habituer. Tu peux y aller vraiment, avec l'encre je veux dire cette fois.

Tu laisses ton amie préparer de nouveau sa machine, la douleur s'estompant au final assez rapidement. Tu n'oublies pas ce détail toi, tu cicatrises assez rapidement c'est pour cette raison que tu te sens capable et prête à accepter la suite même si ça doit durer plus d'une heure. Tu finis pas croiser les bras devant toi et à y poser ta joue droite dessus. De ton œil gauche, tu devines la silhouette de Sakura qui s'active.

- Tu es douce. Je veux dire dans tes gestes, je n'ai pas eu si mal pour le moment. Au fait Sakura, tu as une petite amie en ce moment ou est-ce que tu dragues toujours des petites minettes ?

Tu n'as pas posé cette question dans le but d'un reproche ou d'une taquinerie. En vérité tu es très sérieuse dans le ton de ta voix, une question sur le ton de la conversation. Tu es curieuse de savoir parce que au final ... si Sakura devait être libre ... tu tenterais bien de lui faire connaître tes véritables sentiments cette fois-ci. Après tout, vous ne pouvez plus partir l'une comme l'autre, vous êtes coincées ici pour très longtemps. Et tu ne veux plus jamais la perdre ...


avatar


Féminin Date d'inscription : 23/02/2017
Occupation : Etudiante vétérinaire
Sexualité : Pansexuelle
Messages : 23


Voir le profil de l'utilisateur

2 ★ - Magie Solide


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Mar 18 Avr 2017 - 11:15

La joie des retrouvailles

Kaya était toujours aussi curieuse, mais, au final, ça ne me dérangeait pas plus que ça. Je n’avais plus autant d’amie qu’autrefois et parler de tout comme de rien avec ma meilleure amie de toujours était bénéfique pour moi. Quoi qu’il en soit, viendrais un jour où je ne penserais peut-être plus de la même façon… je ne voulais pas parler de Mélodie comme de Hope par peur que ma forme divine reprenne le dessus sur moi, j’étais tellement faible… et même la présence de Serena ne me faisait pas grand-chose. Oui, il était agréable de se sentir aimer, d’avoir des câlins et des caresses ainsi que des relations sexuelles… Mais, cela me permettait seulement d’oublier, un peu comme une drogue, au final, je n’étais pas amoureuse de Serena… elle était juste là comme un vulgaire médicament.

Quand Kaya indique qu’elle est prête, je me mets à passer ma machine sur divers endroit de ses reins, en profitant par la même occasion pour sentir la douceur de sa peau… Mes yeux étaient rivés sur ses fesses qui déjà habillé d’un tangua était appétissant, mais… La naissance de ses fesses me laissait toute chose. En quatre ans, la jeune japonaise avait développé un magnifique corps qui ne me laissais pas indifférente... Ma main se met légèrement à trembler alors que dans ma tête, résonne en écho " P.A.S T.O.U.C.H.E.R ! " Mon dieu, j’étais en train de périr sur place à cause du joli petit cul de Kaya. Secouant la tête pour reprendre mes esprits, je m’arrête un instant pour demander à Kaya si tout vas bien de son côté, cette dernière répond alors à ma suite « N-non c'est bon. C'est supportable, je dois juste m'habituer. Tu peux y aller vraiment, avec l'encre je veux dire cette fois. » Je hoche la tête, allant chercher le pochoir en papier du tatouage que Kaya désirait, profitant par la même occasion de calmer mes ardeurs.

Je prépare ma machine puis reviens au côté de la jeune fille, venant caresser l’emplacement où j’avais piqué sa peau, il n’y avait plus rien… « A ce que je vois, tu cicatrises toujours aussi vite… » Je souris, déposant le pochoir sur les reins de Kaya, puis le retirant, celui-ci laissant alors le futur tatouage de demoiselle, il ne me restait plus qu’à repasser.

Je ne tarde pas à commencer à tatouer la demoiselle, me concentrant sur son tatouage, ses formes me faisant quand même de l’œil… je prends mon temps, il ne fallait pas que j’oublie que Kaya n’était rien qu’une amie et que rien entre nous deux ne se passeraient un jour « Tu es douce. Je veux dire dans tes gestes, je n'ai pas eu si mal pour le moment. Au fait Sakura, tu as une petite amie en ce moment ou est-ce que tu dragues toujours des petites minettes ? » Je redresse un instant la tête en rougissant, retirant ma machine de la peau de Kaya. Que fallait-il que je réponde à ça… Je passe ma langue sur mes lèvres, reprenant mon travail en prononçant « J’ai quelqu’un depuis peu… Mais draguer, c’est toujours amusant, hein » je me mets à sourire légèrement, sachant que Kaya ne me jugerait jamais, je pouvais parler ouvertement avec elle « Kaya… Depuis le temps, tu as dû te décider sur ce que tu étais non ? Alors… dis-moi que tu es devenue lesbienne comme tata Sakura ! » Je me mets à rire, descendant toujours plus bas aux niveaux des fesses de Kaya… Qu’est-ce que j’avais envie de lui lécher son petit cul « Tu ne dois plus être vierge avec un corps pareil… Sérieusement, Kaya, tu es bonne… et comme par hasard, le jour où on se revoit, tu as un tangua à dentelle noire… Si ce n'est pas du foutage de gueule, ça ! » Je la taquinais bien évidement, ce n’étais pas de sa faute « Et du coup… tu habites où en ce moment et… tu vas continuer tes études dans quel domaine ? … dans mes souvenirs tu adorais les animaux, tu vas te lancer dans un truc du genre ? » demandais-je à la jeune fille.
Sakura embrasse en #6F5573
Hogo-sha protège en #6633ff
Parole de la FD en #AD79FF
avatar


Féminin Date d'inscription : 30/07/2015
Occupation : Tatoueuse/Perceuse
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 320

Carte de Jeu
Familiers: Hogo-Sha
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t1243-roman-seneka-hope-l

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Dim 7 Mai 2017 - 11:02


Avec l'encre, la douleur était un peu plus cuisante. Mais au fur et à mesure l'endorphine faisait son effet et tu ne ressentais plus que de légers picotements. Lorsque tu as posé ta dernière question, Sakura t'a semblé marqué une pause dans son oeuvre. Réfléchissait-elle au meilleur moyen de te dire la vérité ? Hésitait-elle parce qu'au final elle n'avait peut-être pas changé ? La réponse arriva rapidement, chassant toutes tes suppositions.

« J’ai quelqu’un depuis peu… Mais draguer, c’est toujours amusant, hein »

Au final, de ce côté là, elle n'avait apparemment pas changé, à moins que ce soit autre chose. Tu te rappelles parfaitement son regard et tu sais au fond de toi qu'il y a eu en ton amie d'enfance un changement profond. Tu finirais bien par le découvrir ... mais tu n'insisterais pas pour le moment, tu ne gâcherais pas vos retrouvailles. Sakura avait repris ton tatouage, ta tête reposait entre tes bras, tu avais fermé tes paupières, il n'y avait rien à voir de ton côté d'intéressant de toute façon.

« Kaya… Depuis le temps, tu as dû te décider sur ce que tu étais non ? Alors… dis-moi que tu es devenue lesbienne comme tata Sakura ! »

"Tata" ? Elle plaisantait ou quoi ? Tu hausses un sourcil, pourquoi s'intéressait-elle tout à coup à ton orientation sexuelle ? Tu savais que Sakura n'appréciait pas toujours les hommes parfois elle avait même des propos très sexiste, englobant tous les garçons dans le même sac. Tu n'avais pas toujours été de son avis, même encore maintenant. Mais tu as toujours été franche et tu ne vois pas pourquoi tu te cacherais quand à tes préférences.

- Je suis ce qu'on appelle une pansexuelle. Je me fou du sexe de la personne, ce qui compte pour moi avant tout ce sont les sentiments que je peux ressentir. J'ai donc eu des petits copains et des petites copines. Mais plus souvent des garçons dans l'ensemble quand même. Avec la surveillance de mes grands-parents, j'étais un peu coincée ...

« Tu ne dois plus être vierge avec un corps pareil… Sérieusement, Kaya, tu es bonne… et comme par hasard, le jour où on se revoit, tu as un tangua à dentelle noire… Si ce n'est pas du foutage de gueule, ça ! »

Tu ne peux t’empêcher d'éclater de rire, bougeant du même coup et forçant Sakura à attendre que tu te calmes pour reprendre le tatouage. La jeune femme allait droit au but, mais ça ne te posait pas de problème, tu aimais la franchise autant que tu la pratiquais. Et puis c'est ta meilleure amie tu n'as aucune crainte avec elle.

- Détrompes-toi, je ne me donne pas aussi facilement. Certes, il y a déjà eu des préliminaires, mais jamais de pénétration. Je me préserve pour la bonne personne et tu le sais j'ai le caractère qu'il faut pour ne pas me laisser faire. Tu marques une pause avant de reprendre. Quand au Tanga, sérieusement, comment j'aurai pu prévoir que j'allais te revoir aujourd'hui ? Et puis ... en quoi est-ce un problème ? Tu me trouves à ton goût ? Attention, Mademoiselle Kurobane, vous filez un mauvais coton !

Un sourire taquin se dessine sur tes lèvres. Tu t'amuses un peu des pulsions sexuelles de Sakura, tu dois te l'avouer, mais tu ne peux t'en empêcher. Il faut dire que la jeune femme t'as tendu sans le vouloir une belle perche que tu as aussitôt saisi. Sakura t'avais elle aussi taquiné, vous étiez quitte et votre amitié avait toujours fonctionné ainsi, c'est comme si vous ne vous étiez jamais perdues de vue toutes les deux.

« Et du coup… tu habites où en ce moment et… tu vas continuer tes études dans quel domaine ? … dans mes souvenirs tu adorais les animaux, tu vas te lancer dans un truc du genre ? »

La jeune femme avait rapidement changé de sujet, il vous arrivait régulièrement de parler de choses sérieuses déjà à l'époque, il ne faut pas croire. Tu étais sans doute l'une des seules il y a quatre ans de cela à connaître cette facette de ton amie. A présent, ce ne devait plus être le cas bien sûr. tu reprends à ton tour la parole.

- Je viens de me trouver un logement d'étudiant, une petite chambre près de l'Université Tetteiteki. Tu n'as pas oublié effectivement. J'ai toujours adoré les animaux et je me suis donc orienté dans ce sens. Je suis en troisième année pour préparer un doctorat vétérinaire. Et je compte me spécialiser ensuite dans la branche des animaux sauvage. J'aimerai pouvoir travailler dans un parc animalier ou pour des zoos et cirques.

Tu t'emportais toujours lorsque tu parlais de ta passion. Sakura ne serait pas tellement surprise, mais tu ne voulais pas monopoliser la conversation et tu étais aussi curieuse de la vie de ton amie.

- Et toi ? Je vois que tu as bien réussi professionnellement, tu as réalisé tes projets. Tu as aussi un bon logement ? Tu vis avec ta compagne ?

Tu ne sais pas exactement où Sakura en était avec ton tatouage, impossible de le voir, mais tu sentais l'aiguille descendre encore plus bas à la naissance de tes fesses.


avatar


Féminin Date d'inscription : 23/02/2017
Occupation : Etudiante vétérinaire
Sexualité : Pansexuelle
Messages : 23


Voir le profil de l'utilisateur

2 ★ - Magie Solide


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Mer 10 Mai 2017 - 8:53

La joie des retrouvailles

À Shibuya, l’Amaterasu avait eu l’habitude de me suivre un peu de partout malgré son jeune âge. Et quand bien même étais-je là, à tripoter et séduire une fille, elle m’observait… En silence. En quelque sorte, elle avait passé son enfance avec une grosse lesbienne et qu’elle le soit devenue ne serait pas étonnant… Quoi que, une orientation n’était pas un choix, on naissait comme ça et j’étais bien placer pour le savoir. En réalité, j’espérais… J’espérais que ma meilleure amie soit de mon bord, pourquoi ? Je n’en savais rien moi-même

« Je suis ce qu'on appelle une Pansexuelle. Je me fous du sexe de la personne, ce qui compte pour moi avant tout, ce sont les sentiments que je peux ressentir. J'ai donc eu des petits copains et des petites copines. Mais plus souvent des garçons dans l'ensemble quand même. Avec la surveillance de mes grands-parents, j'étais un peu coincée ... Détrompe-toi, je ne me donne pas aussi facilement. Certes, il y a déjà eu des préliminaires, mais jamais de pénétration. Je me préserve pour la bonne personne et tu le sais, j'ai le caractère qu'il faut pour ne pas me laisser faire. » Elle marque une pause avant de reprendre dans ses paroles, me laissant tout de même un peu sur la sellette… Alors comme ça Kaya aimait les filles ? (c’est tout ce que j’avais retenu en réalité) et elle était encore vierge… Pourquoi étais-je heureuse d’entendre ça ? Je me le suis dit pourtant, il ne se passerait RIEN entre nous…

« Quand au Tanga, sérieusement, comment j'aurai pu prévoir que j'allais te revoir aujourd'hui ? Et puis ... en quoi est-ce un problème ? Tu me trouves à ton goût ? Attention, Mademoiselle Kurobane, vous filez un mauvais coton ! » Je m’arrête soudainement, relevant l’aiguille des reins de Kaya, mes gênes aillant atteignent son paroxysme. J’expire longuement, secouant une nouvelle fois la tête avant de reprendre mon travail, ne préférant rien dire aux paroles de l’Amaterasu. J’avais cependant continué de pauser mes questions, en changeant bien évidemment de sujet.

« Je viens de me trouver un logement d'étudiant, une petite chambre près de l'Université Tetteiteki. Tu n'as pas oublié effectivement. J'ai toujours adoré les animaux et je me suis donc orienté dans ce sens. Je suis en troisième année pour préparer un doctorat vétérinaire. Et je compte me spécialiser ensuite dans la branche des animaux sauvage. J'aimerai pouvoir travailler dans un parc animalier ou pour des zoos et cirques. » Je m’arrête une nouvelle fois, haussant un souci. Puis finalement, je hausse les épaules, j’avais toujours connu Kaya comme une fille très intelligente… Avait-elle sauté des classes pour être à ce niveau ? Sans doute, oui.

Je me mets à lui sourire avant de prononcer une nouvelle fois à ma meilleure-amie « Des animaux sauvages ? Tu as de la chance… Sur l’île, il y a un cirque avec beaucoup d’animaux… C’est le cirque Schwartzenberg, il est à Amishawa dans le quartier des fêtes, tu auras sans doute l’occasion de le voir… Il est imposant. » Prononçais-je avant de reprendre « Oh et puis tu sais quoi ? Je t’y emmènerais comme ça, ça nous permettra de passer du temps ensemble. Je n’y suis allé qu’une fois, depuis ils ont dû changer quelque petites choses, j’aimerais bien voir ça. » Dis-je pour terminer, reprenant mon tatouage  

« Et toi ? Je vois que tu as bien réussi professionnellement, tu as réalisé tes projets. Tu as aussi un bon logement ? Tu vis avec ta compagne ? » Je me mets à rire aux paroles de ma meilleure-amie, continuant mon encrage en lui répondant « Oui, j’ai commencé comme en tant qu’apprenti tatoueuse puis depuis peu, je me suis acheté ce local pour être à mon compte. Depuis le début, je vis sur le Périphérie dans un petit bungalow, il m’est déjà arrivé de penser à déménager, mais… Je suis trop bien là-bas et puis la plage est juste à côté, j’adore prendre des bains de Minuit » Je marque une pause avant de reprendre « Et oui, je vie avec ma copine… de base, elle n’avait nulle pars où aller donc je lui ai proposé de l’héberger puis finalement, je lui ai demandé de devenir ma petite-amie » Répondis-je, passant un dernier coup sur la queue du dragon. Désormais, il ne me resterait plus qu’à faire les ailes et à repasser un petit coup à quelque endroit. Le tatouage prenait peu à peu forme et je ressentais déjà la peau de Kaya cicatrisé, ce qui me forçait à beaucoup essuyer après le passage de l’aiguille.

« Je pense que d’ici… 30 minutes, j’en aurais terminé avec toi ma petite Kaya » Prononçais en lui donnant une fessée en riant, reprenant bien évidemment mon travail « Je vais te donner mon numéro de téléphone, comme ça on pourra discuter et puis… si tu as envie, je peux aussi venir te chercher à l’école, on peut toujours aller se manger un morceau ensemble. Je te présenterais aussi Serena, une petite soirée à 3 ça pourrait être pas mal… Qu’est-ce que tu en penses ? » Lui demandais-je en souriant.
Sakura embrasse en #6F5573
Hogo-sha protège en #6633ff
Parole de la FD en #AD79FF
avatar


Féminin Date d'inscription : 30/07/2015
Occupation : Tatoueuse/Perceuse
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 320

Carte de Jeu
Familiers: Hogo-Sha
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t1243-roman-seneka-hope-l

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Sam 27 Mai 2017 - 16:48


« Des animaux sauvages ? Tu as de la chance… Sur l’île, il y a un cirque avec beaucoup d’animaux… C’est le cirque Schwartzenberg, il est à Amishawa dans le quartier des fêtes, tu auras sans doute l’occasion de le voir… Il est imposant. Oh et puis tu sais quoi ? Je t’y emmènerais comme ça, ça nous permettra de passer du temps ensemble. Je n’y suis allé qu’une fois, depuis ils ont dû changer quelque petites choses, j’aimerais bien voir ça. »

- Avec plaisir bien sûr. J'ai toujours apprécié être en ta compagnie on s'amusait bien encore il y a quelques années. Par la suite, Sakura et toi avez continué votre conversation comme si vous ne vous étiez jamais quittées ...

« Oui, j’ai commencé comme en tant qu’apprenti tatoueuse puis depuis peu, je me suis acheté ce local pour être à mon compte. Depuis le début, je vis sur le Périphérie dans un petit bungalow, il m’est déjà arrivé de penser à déménager, mais… Je suis trop bien là-bas et puis la plage est juste à côté, j’adore prendre des bains de Minuit. Et oui, je vie avec ma copine… de base, elle n’avait nulle pars où aller donc je lui ai proposé de l’héberger puis finalement, je lui ai demandé de devenir ma petite-amie »

- Oui ... tu as toujours été généreuse et altruiste mais parfois tu agis dans un but précis, je me demande si c'est le cas ici. Après cette réponse, tu gardes un bon moment le silence, ton amie en faisant de même. Le tatouage lui se poursuivait et tu ne sentais plus la moindre douleur.

« Je pense que d’ici… 30 minutes, j’en aurais terminé avec toi ma petite Kaya. Je vais te donner mon numéro de téléphone, comme ça on pourra discuter et puis… si tu as envie, je peux aussi venir te chercher à l’école, on peut toujours aller se manger un morceau ensemble. Je te présenterais aussi Serena, une petite soirée à 3 ça pourrait être pas mal… Qu’est-ce que tu en penses ? »

La fessée que Sakura venait de te donner te fît rougir sur le coup, tu ne t'y attendais pas et tu avais laissé échapper un petit gémissement aiguë. Tu laisses donc une grosse pause avant de reprendre un minimum contenance et de pouvoir répondre à la jeune femme.

- Baka ... Tu soupires puis reprends ... Ça me ferait plaisir oui de pouvoir refaire de nouvelles choses avec toi. Et je serai ravie que tu me présentes ta copine.

Tu n'en dis pas plus et garde le silence un bon moment. Tu es obligée de te l'avouer mais d'une certaine façon, tu ressens un pincement au cœur depuis l'évocation d'une rencontre à trois avec cette Serena que tu ne connais pas encore. Tu vas le garder pour toi bien sûr, ce qui compte à tes yeux c'est le bonheur de Sakura et celle-ci essaye justement de le trouver avec cette jeune personne. Et puis, elle doit être une fille gentille et douce, tout à fait le genre de ton amie ...

C'est au bout d'un moment que la jeune tatoueuse semble avoir terminer et te le fait remarquer, te libérant ainsi de cette position "couchée sur le ventre" qui commençait à devenir un peu désagréable avec le temps. Tu te lève de la table dans un premier temps pour t'étirer. Puis après que Sakura t'ai montré le résultat avec un jeu de miroir et de reflets, tu commences à te rhabiller.

- Je tiens à te payer ou du moins à te remercier comme il se doit pour ton magnifique travail. Tu es vraiment douée, ma jolie elfe.


avatar


Féminin Date d'inscription : 23/02/2017
Occupation : Etudiante vétérinaire
Sexualité : Pansexuelle
Messages : 23


Voir le profil de l'utilisateur

2 ★ - Magie Solide


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   Jeu 13 Juil 2017 - 16:49

La joie des retrouvailles


Je ne pouvais pas dire le contraire, le petit gémissement que Kaya venait d’émettre suite à ma fesser me satisfaisait. Encore 30 minutes et le tatouage seraient terminés pour de bon, ce n’était plus qu’une question de temps désormais. Le temps passait vite pour moi, car j’étais occupé, mais, parlé avec Kaya en étant d’autant plus « Baka… Ça me ferait plaisir oui de pouvoir refaire de nouvelles choses avec toi. Et je serais ravie que tu me présentes ta copine » Dit-elle.

Je hoche simplement la tête, passant un coup sur l’encrage avant de reprendre mon œuvre… C’est 30 minutes plus tard que je prononce alors « Et voilà, c’est terminé ! » j’invite la jeune Kaya à se redresser, attrapant un miroir un peu plus loin pour lui montrer le résultat. J’étais contente du résultat de mon travail… et ce tatouage me donnait tout autant envie de parcourir les reins de ma meilleure amie avec ma langue… mais ça, ce n’était encore qu’un rêve qui ne se réaliserait jamais.

Pendant que Kaya prenait le temps d’enfiler ses vêtements, je m’étais mise à retirer mes gants avant de ranger et jeter mes accessoires avant de me laver les mains « Je tiens à te payer ou du moins à te remercier comme il se doit pour ton magnifique travail. Tu es vraiment douée, ma jolie elfe » Dit-elle, attirant alors mon attention.

En riant, je fais un signe de main à ma meilleure-amie, prononçant simplement « Non ce n’est pas la peine, c’est un cadeau Kaya… mais, si un jour, tu fais de la cuisine japonaise, j’aimerais beaucoup être à ta table » prononçais-je en m’approchant d’elle, déposant une main sur son épaule avant d’embrasser sa joue délicatement.

Suite à quelques paroles échangées, j’accompagne Kaya jusqu’à la porte d’entrée, l’embrassant encore une fois, mes lèvres dérapant de sa joue pour toucher le coin de ses lèvres. Sans dire un mot, mais le sourire aux lèvres, je fis des petits signes à Kaya, l’observant jusqu’à ce qu’elle quitte mon champ de vision.

Sakura embrasse en #6F5573
Hogo-sha protège en #6633ff
Parole de la FD en #AD79FF
avatar


Féminin Date d'inscription : 30/07/2015
Occupation : Tatoueuse/Perceuse
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 320

Carte de Jeu
Familiers: Hogo-Sha
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t1243-roman-seneka-hope-l

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: La joie des retrouvailles [PV Sakura]   







Contenu sponsorisé


 

La joie des retrouvailles [PV Sakura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle joie que celle des retrouvailles ! /Rose/
» Des retrouvailles tragiques...
» Joie Ineffable
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La Ville d'Amishawa :: Rues, Ruelles et Grands Boulevards :: Saku'Art-
TOP