Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Un oubli, ça change la vie... [PV Hailee-Hayden Blackburn]Auteur
MessageSujet: Re: Un oubli, ça change la vie... [PV Hailee-Hayden Blackburn]   Mar 12 Sep 2017 - 18:01

Ses lèvres… Il avait voulu les goûter depuis si longtemps, que ça lui semblait irréaliste. Certainement que l’alcool n’aidait en rien en se sentiment d’éloignement de la réalité, mais pour lui, ça importait peu. Il goûtait celle qu’il avait tant pu désirer, celle qu’il avait pourtant essayé de détester. En vain. Ce n’était pas étonnant quand on voyait comment il se comportait avec elle maintenant qu’il la voyait. C’était loin d’être le comportement d’une personne qui en détestait une autre. Leurs langues dansaient ensemble, dans une harmonie qu’ils n’avaient visiblement pas perdue malgré tout ce temps qui était passé. C’était tellement doux… Mais tellement passionnel.

« Sweety... Je veux m'enfermer avec toi... Laisse-moi te protéger... Laisse-moi... »

Ses dents venaient mordre son cou. Un frisson le parcouru immédiatement, tandis qu’une de ses mains quittait ses hanches pour se nicher dans son cou, remontant dans ses cheveux. Chaque seconde comptait à présent. Car pour chaque moment qu’ils avaient perdu, il voulait en partager de nouveaux avec elle.

« Laisse-moi revenir… »
« Reste avec moi cette nuit. »

Leurs mots s’étaient croisés.
Chacun regardait l’autre avec comme un air d’étonnement. Hayden, étonné, finit par simplement sourire. Sa main caressait son visage tendrement, jusqu’à ce qu’il vienne à nouveau la prendre dans ses bras. Il était certains d’une chose : l’un et l’autre avaient bu plus que de raisonnable. Mais était-ce une raison pour les empêcher de vivre leurs instants comme ils l’entendaient ? Personne n’aurait su se mettre en travers de leur chemin, pas même Hailee, qui restait uniquement en arrière-plan. La sincérité soudaine de son hôte l’avait étonnée, alors elle restait sage, observant.

Un frisson de froid fini par parcourir la peau du jeune homme. Il fallait bien dire qu’il ne faisait pas encore un temps à trainer dehors en pleine nuit. Il passa la veste de sa belle autour des épaules de cette dernière, histoire qu’elle n’attrape pas froid. Après l’avoir embrassée sur le front, il fit quelques pas devant elle et se retourna à nouveau pour lui faire face.

« Si tu ne te dépêches pas, tu dormiras dans la chambre d’ami ! »

Il lui avait tiré la langue, s’amusant de sa taquinerie. Ce moment… C’était comme s’il l’avait attendu tellement longtemps qu’il n’était plus capable de dire quand était la dernière fois qu’il ne l’avait pas désiré. Les joues rosies par l’alcool, il prit Willow par la main et commençait à avancer doucement vers le manoir… Il avait, l’espace d’un instant, tout oublié du reste de sa vie.

Ils marchaient. Et le silence s’était installé. Bizarrement, c’était agréable, loin d’être pesant. Pourtant, Hayden se décida à engager la conversation.

« Dit, Wi’. Tu… en as eu d’autres, après moi ? »

Une question dont il n’avait pas réellement envie de connaître la réponse. Mais, au fond de lui, il savait qu’il devait savoir. Il devait savoir s’il s’était loupé au point de la pousser directement dans les bras d’un ou plusieurs autres hommes… ou femmes. Il fut pris d’une sorte d’angoisse. C’était comme si… Comme si tu réalisais qu’elle n’était plus à toi durant tout ce temps. Comme si tu réalisais que le temps ne s’était pas arrêté.


Je viens t'embêter en #2F8CA4
avatar


Féminin Date d'inscription : 05/10/2014
Occupation : Serveuse dans un Maid Café
Sexualité : Hétérosexuel(le)
Messages : 132


Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: Un oubli, ça change la vie... [PV Hailee-Hayden Blackburn]   Mar 19 Sep 2017 - 13:18



Un oubli, ça change la vie...

Feat. Hailee-Hayden Blackburn


Je papillonnais du regard alors que les doigts de mon aimé venaient se perdre dans ma chevelure. Je soupirais contre sa peau, me rapprochant de lui un peu plus. Je voulais le sentir plus encore. J'avais besoin de lui. Un réel besoin. Comme une drogue.

Laisse-moi revenir…

 

Reste avec moi cette nuit.

 

Mon regard se relevait vers lui, l'incompréhension de sortie. Je ne comprenais pas. Mais était-ce important ? Il voulait de moi cette nuit... Juste une nuit. Mais ne l'ai-je pas rêvé ? Ne l'ai-je pas désiré tant d'années... ? Si. Bien sur que si. Et je ne pouvais juste pas envisager de lui refuser ça... Je me laissais lui sourire alors qu'il caressait mon visage, comme avant, avec autant de douceur et d'amour qu'il y a cinq ans... Et il m'enlaçait. Je me savais dans un état second. Je savais que l'alcool dans le sang m'aidait à ne pas tout analyser, à ne pas réfléchir plus que de raison. Mais il était là. Devant moi... Je n'avais pas envie de partir. Je n'avais pas envie de le quitter. Bordel, je l'aimais tellement...

Je l'avais senti passé sa veste sur mes épaules... Je n'avais pas réalisé que le temps s'était rafraîchi. Le soleil était couché depuis quelques temps et Hayden m'embrassa sur le front. Mon visage devait rougir. Que ce soit par froid ou par ses gestes... Et il m'annonçait que si je ne me dépêchais pas, j'allais dormir dans la chambre d'ami. Je haussais un sourcil sous sa langue qu'il me tirait. Sa main prit la mienne, me tirant vers lui, vers chez lui. Je ne disais rien, heureuse et me questionnant malgré tout. Comment ça la chambre d'ami ? J'allais... dormir avec lui ?

Oh la... Je savais d'avance ce qui allait se passer. On allait se poser sur son lit. Peut-être qu'on parlerait autour d'un dernier verre. Et, on redeviendrait un couple. On oubliera les cinq années passées. On va sûrement regretter... Mais là... Là je m'en fichais. J'avais besoin de l'aimer. J'avais besoin d'une pause dans mes années de solitude...

Dit, Wi’. Tu… en as eu d’autres, après moi ?

 

Je m'arrêtais sous la question qui brisa le silence. Je me mordis la langue. Je voulais mentir. Je ne voulais pas être franche. Pas là. Pas maintenant. Ça allait tout gâcher. Enfin... Comme d'habitude... C'était toujours moi qui gâchait tout... Avant. Maintenant. Rien n'avait changé. J'arrêtais de bouger, mon nez ne retenant que l'odeur qu'il avait déposé sur mes épaules. Elle était rassurante... J'aurais aimé arrêté le temps pour me complaire dans cet instant.

Remarquez que cela répondait à ma question précédente. Il ne voudra pas me toucher après ça. C'était logique. Alors je n'avais pas à avoir peur d'aller chez lui... Si tenté est qu'il me laisse entrer après ça...

Quelques uns ouais. Rien de sérieux, aucune relation. De quoi occuper mon lit. Et je n'en ai revu aucun.



Je n'aurais sûrement pas dû. Mais je lui devais la vérité... Alors mon regard se détourna de lui, ma main lâcha la sienne, se serrant en un poing que je cachais sous sa veste.

J'ai tenté. J'y suis pas arrivée. Ça fait un moment que personne ne m'a touché. C'était les deux premières années. Je me disais qu'en trouvant un amant potable, je pourrais t'oublier. En m'occupant l'esprit. Quelque chose comme ça... Mais non. Je n'ai jamais réussi à t'oublier. C'est bête hein ? Mais quand je tentais... Je n'arrivais pas à voir autre chose que de pâles copies de toi. "Lui a quelques mimiques d'Hayden. Lui a des expressions. Elle ressemble à Hailee. Tiens, Hayden aurait aimé ce pantalon..."



Je soupirais en sentant le poids de la gourmette sur mon poignet, incapable d'avancer. Incapable d'arrêter de parler. Il n'y avait qu'avec lui que je me permettais de parler autant...

Même quand je dessinais, quand je créais... Je ne pouvais m'empêcher de me rappeller de tes mensurations. De tes goûts. De ce que tu voulais. Je n'arrivais pas à passer outre. Même au lit c'était pareil. Hayden aurait fait ça... Hayden aurait été mieux... Tu n'imagines pas... Ou peut-être que si d'ailleurs... Mais j'ai passé cinq ans avec ton nom dans chaque chose, chaque activité, chaque personne que je rencontrais... Alors ouais... Au départ, j'ai craqué. Je voulais t'oublier. Avoir l'impression d'avancer...  Mais avancer sans toi n'a pas d'intérêt...



Je m'arrêtais de parler. Je n'avais rien de plus à dire. Un petit silence tomba. Évidemment, il devait jauger mes propos...

Dis quelque chose... S'il te plaît... Ne me laisse pas encore une fois dans un silence... Je ne le supporte plus ce silence...




©NÉMÉSIS


Je parle en #00dce4

Dis Invité, quelles sont tes mensurations?


avatar


Féminin Date d'inscription : 16/03/2017
Occupation : Étudiante en couture
Sexualité : Bisexuelle
Messages : 44

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Un oubli, ça change la vie... [PV Hailee-Hayden Blackburn]   Jeu 21 Sep 2017 - 19:48

Il avait l’impression qu’elle tentait de se justifier. Mais, en avait-elle réellement besoin ? Non, nullement. Ils étaient séparés, elle avait le droit de faire ce qu’elle voulait de sa vie. Bien sûr qu’elle en avait le droit. Elle disposait de son corps, de son cœur, de son âme. Tout cela n’appartenait qu’à elle et elle seule. Elle pouvait confier son plaisir à qui elle voulait. Mais dans le fond… ça le dérangeait. Il regrettait déjà d’avoir posé la question et la seule chose qui l’empêchait d’embrouiller son propre cerveau, c’était la franchise dont elle faisait preuve.

Lorsqu’elle avait arrêté de parler, son cœur tambourinait dans sa poitrine. Il tourna le regard un instant pour calmer ces pulsions qui venaient à monter à lui cerveau. Mais c’était trop tard, le cerveau avait reçu les informations qu’il n’aurait pas dû recevoir. Il saisit la main de sa belle, la tirant vers lui d’un geste rapide avant de glisser sa main libre dans son dos, au niveau de ses reins. Son regard se planta dans ses azurs ou il lisait la surprise.

« Tu sais quoi ? Je m’en fiche. Je te les ferais tous oublier. »

Les lèvres d’Hayden venaient trouver celle de sa belle bien rapidement, la lançant dans un baiser plein de passion qu’il n’était pas près d’interrompre. Les yeux clos, il serrait sa main dans la sienne, ses doigts se glissant entre les siens. Il voulait tellement la garder auprès de lui… Lui faire oublier chacun de ces pauvres types qui avaient pu essayer de s’introduire dans sa vie. Chacun d’entre eux… Plus aucun n’aura le droit de la toucher. Ah, Hayden, tu partais un peu vite en besogne là. Rien n’indiquait qu’elle voudrait encore de toi à ton réveil demain… Et toi de même. Et si tu réagissais mal au réveil ? Rien ne pouvait prédire cela.

Finalement, tu relâchais tendrement ses lèvres sur lesquelles tu passais un coup de langue, envieux. C’était comme une promesse que tu lui avais faite… Une promesse à l’arrière-goût amer de temps perdu qu’il fallait absolument rattraper. Ton regard se perdit un instant dans le sien alors que tu la sentais frissonner, te rappelant à la réalité.

« Ah ! Allons-y, avant que tu n’attrapes froid. »

Sa main à nouveau dans la sienne, vous avanciez de nouveau vers le manoir où Hayden logeait. Ils n’étaient plus très loin, si bien qu’il ne leur fallut pas plus de quelques minutes pour arriver devant l’immense demeure. Hayden sorti les clés de sa veste, ouvrit la porte en laissa sa belle entrer.

« Je te fais visiter ? »

Hors RP : a écrit:
Je pense qu'on peut clore celui-ci ici, et ouvrit le suivant directement au manoir :)A moins que tu préfères poster ta dernière réponse à la suite et j'ouvre le nouveau ensuite ! C'est toi qui voit ;)


Je viens t'embêter en #2F8CA4
avatar


Féminin Date d'inscription : 05/10/2014
Occupation : Serveuse dans un Maid Café
Sexualité : Hétérosexuel(le)
Messages : 132


Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Partner


MessageSujet: Re: Un oubli, ça change la vie... [PV Hailee-Hayden Blackburn]   Jeu 21 Sep 2017 - 23:59



Un oubli, ça change la vie...

Feat. Hailee-Hayden Blackburn


Je n'avais pas réagis. J'attendais un mot, une réaction. Quelque chose. Alors pourquoi avais-je été si étonnée lorsqu'il a attrapé ma main, me maintenant par la taille ? Pourquoi avais-je frissonné lorsque la pression m'avait attiré vers lui ? Pourquoi ses prunelles me restaient en tête ? L'alcool devait bien trop me monter à la tête...

Tu sais quoi ? Je m’en fiche. Je te les ferais tous oublier.



Il m'embrassa. C'était stupide et sans intérêt. Mais j'avais un souvenir de baisers-promesse. Des baisers qui promettaient bien plus que les mots. Ou pour les appuyer. Comme maintenant. Il n'avait pas arrêté... Il avait gardé cette manie. Je ne lui avais – il me semblait – jamais dis. J'aimais cette manie. J'aimais qu'il me montre plutôt qu'il ne se contente de parler. J'étais tombée amoureuse pour ça aussi... Il voulait me les faire oublier ? Mais n'avait-il pas comprit ? Je ne les avais jamais retenu. C'était à peine si je me souvenais de leur visage. Je ne parlerais même pas de leurs noms ou des instants passés ensemble. Autant avec Hayden je n'avais rien oublié, à m'en sentir hanté... Autant les autres... Je ne saurais pas dire combien il y en eut exactement... C'est dire à quel point ils ont pu me marquer...

Et lui, lui n'avait qu'à poser ses lèvres sur les miennes pour que les images se mettent à déferler dans mon petit crâne. Je revoyais nos baisers. Du baiser à peine effleuré à celui plaqué contre un mur. Le baiser possessif, celui avant l'amour. Celui après. Celui qui s'excusait. Celui qui disait « je t'aime ». Mes doigts se resserrèrent autour des siens, lui rendant la pression qu'il créait. Cet échange-là était inédit. Tout du moins... Je ne savais pas si c'était l'alcool ou mon cœur d’artichaut, mais je n'avais pas souvenir d'un baiser si concentré que celui-là. C'était... C'était plein de choses à la fois. Des choses comme... « A moi », « A toi », « Reste », « Ne pense qu'à moi », « Je suis heureux », « Tu m'as manqué », « Tu ne partiras plus ».

Et j'ai vraiment essayé de lui répondre sur l'instant. Je m'étais rapprochée, je lui avais rendu l'envie, la passion, le désir qu'il avait. J'allais sûrement faire une bêtise... Mais bon. Ce ne serait ni la première ni la dernière. Et pour lui... J'en ferais des milliers de bêtises... Ses gestes valaient toutes les punitions du monde... Alors j'espérais qu'il m'entende, qu'il comprenne... « Je suis là », « Je t'ai enfin retrouvé », « Ne t'éloignes plus », « Je t'aime », « Je te veux », « Ne m'oublie pas », « Reste », « A moi »

Son coup de langue attisa mes frissons. Ou peut-être était-ce mon esprit qui semblait vouloir me remettre sur Terre ? Je ne sais pas trop. Ce n'était pas le plus important. Seulement... Il semblait vouloir rentrer. Et de part le vent frais qui faisait voleter mes mèches, je ne pouvais qu'être d'accord avec lui. Je lui ai emboîté le pas sans réellement attendre, nos doigts toujours enlacés. C'était une sensation nostalgique. Presque naturelle. Comme s'il était évident que nous nous rapprochions autant dès les retrouvailles... Une seconde je pris peur. Ça n'allait pas un peu vite ? Ne devrions-nous pas prendre le temps de nous reposer puis de parler ?

À cela se battait deux petites Willow. La première, sobre, raisonnable, célibataire, me répondait qu'effectivement, je me devais de calmer le jeu. Pourtant, celle qui parla fut l'autre. La Willow de seize ans avec l'homme de ses rêves, alcoolisée qui resserra mes doigts dans les siens. Je le suivis sous un « Parce qu'une seconde chance arrive deux fois ? T'es dingue... J'm'en mordrais les doigts plus tard. Mais il est hors de question que je le lâche ». Je crus devenir dingue une seconde. Pourtant... Contrairement aux autres fois où mes pensées avaient pu dériver comme ça... J'allais bien. Je le vivais bien. Tant qu'il m'acceptait... Je me foutais d'être bonne à enfermer.

Je te fais visiter ?



Ses paroles me firent revenir avec lui, me laissant observer le hall sans arriver à cacher ma stupéfaction.

Avec plaisir Sweety... Je te suis.



Je me rapprochais de lui pour me lover contre son bras amoureusement, plus détendue. Je réfléchirais à tout ça demain. Ce soir... C'était carte blanche.

Je resterais avec toi Hayden. Une erreur une fois. Pas deux...




©️NÉMÉSIS


Je parle en #00dce4

Dis Invité, quelles sont tes mensurations?


avatar


Féminin Date d'inscription : 16/03/2017
Occupation : Étudiante en couture
Sexualité : Bisexuelle
Messages : 44

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Un oubli, ça change la vie... [PV Hailee-Hayden Blackburn]   







Contenu sponsorisé


 

Un oubli, ça change la vie... [PV Hailee-Hayden Blackburn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» On ne change pas une equipe qui gagne
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change
» Faudrait que je change mon portable: que me conseillerz vous
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Obama;Change is coming to america

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La cité scolaire de Kousha :: Université Tetteiteki-
TOP