Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
[intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]Auteur
MessageSujet: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Sam 11 Mar 2017 - 23:01

La jeune femme aux cheveux bleus s’exprime calmement et simplement. Sa voie porte sans qu’elle ne crie, ses gestes sont simples. Elle est consciente que ce qu’elle raconte paraît fou aux oreilles de ceux qui l’écoutent. Ils sont onze, ce soir, pour cette mission d’urgence. Elle est habillée comme une prêtresse et impose une certaine forme de respect. Personne, pas même un être fou, ne viendrai s’attaquer à elle : elle inspire une telle puissance magique que même un Kami aurait peur de l’affronter.

« Vous allez affronter le Murmure et ses compagnons, et défendre l’île en l’absence de vos aînés. »

Elle les averti du danger que représente le Murmure : cette chose dont on ne connait ni l’apparence, ni le sexe, ni rien du tout en réalité. Ceux qui l’ont déjà rencontré savent que « ça » est étrange, et qu’il est presque impossible d’échapper au murmure du Murmure. C’est là toutes les informations concrètes que l’on avait sur « ça ».

Après avoir séparé les onze présents en plusieurs groupes, elle leur assigne une zone à couvrir. Une fois qu’ils se sont dispersés, elle retourne d’où elle vient et part vaquer à ses occupations.

Mais au fait, c’est qui cette femme ?
Comment sont-ils censés trouver le Murmure ?
Comment sont-ils censés l’affronter ?
Pourquoi eux ?

Tellement de questions restés sans réponses. Mais, ne vous inquiétez pas. Le Murmure viendra à vous ; parce que vous êtes spécial : vous avez été « choisi » par la personne aux cheveux bleus pour être les garde-fou de « ça ».


Informations a écrit:
Quelques informations pour vous guider :
• Votre PNJ est le Murmure. [Géré par Kurai]
• Votre groupe se compose de Nelly-Pi, Eran et Seikaku.
• Vous vous occupez de la zone suivante : Cimetière d'Amishawa.
• Le minimum de mot est de 150 pour cet évent.
• Vous pouvez faire des réponses aussi longues que vous le souhaitez.
• Attention au temps de réponse ! Si une personne ne répond pas après 72H (3 jours), son tour est sauté. Si votre tour est sauté 3 fois, vous êtes sorti de l'évent.
• Vous devez respecter l'ordre de passage imposé.
• Sauf mention contraire, votre PNJ interviendra à chaque tour.
• Surtout : Amusez vous bien ! ;)


Votre PNJ interviendra dans 2 tours.


avatar


Masculin Date d'inscription : 31/08/2012
Occupation : Esprit de l'île
Messages : 293

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com

Esprit de l'île


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Dim 12 Mar 2017 - 0:23

Le cimetière d’Amishawa. Non, mais, sérieusement ? J’avais été pêchée à la dernière seconde pour une « mission de sauvetage » et voilà qu’on m’envoyait dans un cimetière en plus ! Cette brume épaisse en ce lieu déjà peu rassurant ne m’inspirait pas grand-chose de très bon, ni de très sain. Heureusement pour moi, j’étais en charmante compagnie. Mes deux camarades dans cette aventure des plus farfelues n’étaient autre qu’Eran et Seikaku. Eran, mon ami d’enfance, fraichement débarqué sur l’île. Et Seikaku, cette personne dont j’avais fait la connaissance à l’hôtel de la périphérie il n’y avait pas si longtemps. Cette histoire de Murmure, c’était quoi cette idiotie encore ? Les seules personnes qui auraient pu me renseigner sur le sujet étaient injoignables. Shawn, Terrence : si je vous croise demain, je jure de vous buter de sang-froid. Du sang-froid, pour le moment, je n’en avais pas beaucoup. J’étais tendue, perdue et intriguée. Ce brouillard qui s’épaississait ne me faisait pas me sentir en sécurité. J’avais l’impression que quelque chose allait finir par jaillir de nulle part. Crispée, j’avançais derrière les garçons que j’avais poussés devant moi.

Nous avions parcouru le chemin depuis la plage à pied. La porte du cimetière se dressait face à nous. Ces lourdes grilles de fer qu’il allait falloir ouvrir, ou contourner, ou sauter, ou faire disparaître comme les Tagada dans mon estomac. Je frissonnais. C’est qu’il ne faisait pas bien chaud en prime ! Le vent se levait. Je fronçais les sourcils.

« J’ai l’impression qu’on est –juste-un-peu- dans une galère pas possible… »

Je sentais, au fond de moi, mon pouvoir qui s’éveillait. Ça ne sentait pas bon toute cette histoire. Comme pour me rassurer un peu, je m’accrochais au bras d’Eran après avoir fait une pichenette à Seikaku qui ne semblait pas des plus rassurés non plus.

« Alors, on fait quoi ? »

La question qui tue. Je sais. Mais elle était essentielle !


Je suis une tagada #FF456A
avatar


Féminin Date d'inscription : 16/03/2016
Sexualité : Hétéro, tend vers bi
Messages : 146


Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Dim 12 Mar 2017 - 13:58




First Event

♫ Gonna be in trouble! ♫



Tu es sur ton lit, les yeux rivés sur le plafond. Une seule question te vient en tête lorsque sonne les huit coup annonçant le début de ta soirée. Que vas-tu manger? Une bonne malbouffe te tente bien. Tu attrapes ton téléphone posé paisiblement sur ton chevet. Tu es prêt à faire quelques recherches, mais le temps ne t'es pas alloué. Non, tout est flou. Te voilà ailleurs. Tu pestes! Tu serres les dents et en plus de ça, tu te les cailles légèrement au premier abord. Qu'est-ce que tu fiches ici, parmi les voiles et les quais. Tu ne sais pas, tu ne sais plus. Tu as encore ce sentiment qu'une fois de plus on se joue de toi. Tu détestes, tu hais cela. Puis il y a cette femme dont le charisme et sa tenue inspire un respect total de son leadership. Quelques mots qui t'échappent. Le murmure, défendre l'île... Qu'est-ce que cela peut bien te faire dans un premier temps, puis en y repensant, tu te demandes si elle n'a pas un peu forcé sur l'apéritif car un murmure à tabasser, c'est du grand n'importe quoi.

Tu n'as qu'une envie, c'est de te tirer, d'aller ta taper un bon Burger et d'expliquer à cette gente dame si prévoyante que tu as autre chose à foutre de concret plutôt que d'écouter ses délires. Réveille toi Eran! Regarde autour de toi. Tes vairons valsent de gauche à droite. Tu n'es pas seul. Tu ne les connais pas, ou bien de visu pour certains. Tu repères deux prunelles azurées dans lesquelles tu te fonds sans un bruit. Juste celui de tes pas sur le ponton qui parvient à leur hauteur. Elle est là. Nelly-Pi. Alors tu lui lâches un grand sourire, prêt à l'inviter à se joindre à toi pour se blinder la panse. Toutefois, le regard attentif de ta tagada laisse transparaitre le sérieux de la situation. Tu ne relèves pas de suite. Car après tout, tu es bien vite dirigé vers le cimetière en sa compagnie ainsi que celle d'un autre jeune homme dont tu ignores tout.

Une fois de plus, tes perles bicolores s'étendent sur la marrée brumeuse qui s'étend à perte de vue. Le cimetière, voilà la zone qui t'es attribuée à toi et tes compagnons. Intérieurement tu jures. Qu'est-ce que tu viens faire dans un endroit aussi glauque? Et que va-t-il se passer? Des méchants vont venir profaner les tombes et tu dois jouer au gardien? Tu soupires, tu clos tes paupières un court instant. Pourquoi ne t'a-t-on rien dit, pourquoi n'as-tu aucune précision? POUR QUI ELLE SE PREND BORDEL?! Ton impulsivité manque de s'exprimer par le biais de tes ourlets de chair lorsqu'un geste fait retomber ta colère pour la transformer en sérénité. Tu relâches la pression, tes muscles, tu tournes la tête vers la demoiselle qui te tiens le bras et tu déposes un baiser sur le sommet de son crâne tout en souriant.


Eran▬: " Mais nan, on est juste venu faire une rave party d'enfer ahah!"
dis-tu tout en plaçant ta main libre dans ta poche.

Tu essayes de détendre l'atmosphère. Une fois encore, lorsque tu y réfléchis, tu te rends compte que tu vas de surprises en surprises, que tu n'es pas au bout de tes peines. Oui, tu es têtu. Oui, tu as un sale caractère, et oui, tu ne supportes pas leur façon de faire les choses ici. Tu n'as que 18 ans, et pourtant tu as appris une chose. Tu ne pourras jamais changer un système, mais tu pourras toujours le foutre en l'air! Alors tu vas rester fidèle à toi même. Tu ne vas pas te démonter, quand bien même tu rages de la situation. Tu demanderas des explications plus tard. Pour le moment tu tends ta main droite à ce garçon qui t'es inconnu, à toi et à toi seul car il semblerai que Nelly aie d'ores et déjà quelques affinités avec ce personnage.
Eran▬: " Au fait, mwa c'est Eran! Et twa Mister?"
interroges-tu d'une voix neutre.

Une autre question parvient à tes pavillons et semble tout à fait légitime. Que faire à présent? Tu l'ignores. Alors tu hausses les épaules. Tu n'en sais rien. Tu n'as reçu aucune donné ou information qui te permettrait de jauger une marche à suivre.


Eran▬: " Chais pas du tout, j'dois t'avouer que j'ai rien pigé à c'que la gonzesse a dit. So, si vous avez une idée, go for it!"
lâches-tu sur un ton nonchalant.




Eran Baardson




©Natu de Cocktail-Graph'



avatar


Masculin Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 173

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Dim 12 Mar 2017 - 20:50


       
Bi-chromatic and candys at the Graveyard


       
       


       
Une simple phrase, et une voix trop calme pour les regards inquiétés qui se croisaient. Cette dame dont émanait une puissance qui n'égalait que son calme et sa prestance, laissait son audition avec aussi peu d'indication. Un Murmure ? L'ambiance devint lourde, impregnée d'une certaine apréhension, au nom d'une chose que je ne connaissais pas. J'étais dans la même équipe que Nelly-Pi, et un certain Eran. Et notre tâche ? Nous allions devoir défendre un endroit, ensemble, pendant que les habitants plus puissants partaient ... je ne sais où. Alors que les groupes se formaient, fut assigné au mien – à ma grande joie qui n'était pas – le cimetière. Cherchant du regard mon équipe, je reconnu Nelly-Pi, et un garçon, à peine aussi grand que moi, mais l'air vraiment plus décontracté, comme si le discours de la dame en blanc ne l'avait nullement impressionné.

La petite troupe se mise alors en route vers le cimetière, accompagnée par les taquineries de Nelly-Pi qui semblait tant bien connaître notre camarade de route que je ne le connaissais pas. Ils engagèrent la discussion, sans que je ne m'y donne pour autant, sûrement trop timide pour ça. Mon coeur serré déjà par la peur des évènements à suivre, il fallit m'arracher quelques côtes lorsque le garçon, ayant d'étranges yeux verrons, s'adressa à moi, ce, toujours d'une manière nonchalente, comme si rien ne l'impressionnait. Ce qui eut d'ailleurs le don, subtilement, de me rendre d'autant plus hésitant quant à la situation.

- "Euh ... m-moi c'est Seikaku ... enchanté ... monsieur ..."

Le prétexte qu'il soit plus jeune que moi ne l'emporta pas sur la gêne, je baissais les yeux et jouais nerveusement avec mes mains. Non, je n'avais définitivement pas le temps de me préoccuper de mes tics nerveux, alors que devant nous, se dressait déjà les barreaux froids du cimetière ...
       



Crédit: Neko-chan in Never Utopia


RPs en cours :
Prise de repères [Shultz] ---Café ou chocolat ? [Capucine] --- Hiver/Again [Lizbeth]
Red is a primary color. (#ff0000)
avatar


Masculin Date d'inscription : 20/01/2017
Sexualité : Hein ?
Messages : 50

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Mar 14 Mar 2017 - 21:42

Un baiser sur le front et hop ! C’est reparti. Pendant que les garçons faisaient connaissance tranquillement, je relevais les manches de mon pull et dégageait légèrement la cape rose qui faisait office de coupe-vent. J’ai alors défait le nœud de mes cheveux, relâchant ma chevelure rose. Pour ne pas perdre mon ruban, je me suis retournée et je l’ai accroché autour du poignet de Seikaku en lui faisait un petit clin d’œil malicieux.

« Tu me le gardes ? »

De toute manière, il n’avait pas trop le choix. Je portais à nouveau les mains à mes cheveux pour sortir les quelques pinces qui y trainaient. Le cadenas qui empêchait l’ouverture de la porte ne me résista pas longtemps. C’est triomphante que je me tournais de nouveau vers Eran et Seikaku. Je poussais la porte du pied. Dans un grincement, elle s’ouvrit.

« Maintenant qu’on est là, je propose qu’on aille s’amuser un peu. Murmure ou pas, peu importe ce que c’est et si ça existe réellement : un cimetière, la nuit, ça reste super fun ! »

Je sautillais, j’étais impatiente de pénétrer là-dedans. D’ailleurs, je n’avais pas attendu plus longtemps pour me placer entre mes deux compagnons, les attraper par la main et les tirer tous les deux à l’intérieur de ces lieux lugubres qui étaient totalement submergés par la brume. Les bruits, les ombres… Tout était flippant ici. Je glissais mes doigts entre ceux d’Eran, et je gardais la main de Seikaku au chaud dans la mienne en lui balançant un regard qui voulait dire « pas de panique, tu ne risques rien avec nous ! ». Pourtant, je serrais fortement la main de mon ami d’enfance. J’avais peur, moi aussi. L’angoisse commençait à grimper.


Je suis une tagada #FF456A
avatar


Féminin Date d'inscription : 16/03/2016
Sexualité : Hétéro, tend vers bi
Messages : 146


Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Mer 15 Mar 2017 - 12:45




First Event

♫ Gonna be in trouble! ♫



Tu grimaces. Monsieur? Qu'Est-ce que tu détestes cette appellation. Sérieusement, ce type a-t-il conscience que tu n'as que 18 piges et pas 40 balais? Tu grinces des dents et lui soupire:


Eran▬: " Wow, pas d'monsieur please, j'ai l'impression d'être un grabataire ahah!"
lâches-tu en riant comme un enfant.

Tu es méfiant envers ce personnage, et pourtant, sa voix, sa manière de te répondre te détendent au point que tu lui accorde un léger sourire lorsqu'il se présente à toi. Seikaku hein? Bah, tu ne le vois pas plaire à Nelly dans le sens où toi tu lui plais, si ce n'est plus. Finalement, tu n'as aucune raison de t'inquiéter pour la suite. Il doit sûrement être du genre bon copain. Enfin, c'est bien beau de faire des connaissances, mais dans ta tête, d'autres questions se posent. Sachant que le jeune homme face à toi n'a pas l'air d'être le plus grand des stratège et qu'il y a ta demoiselle d'honneur à ton bras, il va bien falloir jouer de ton leadership naturel pour commencer à motiver un peu les troupes. Quoique, le temps n'y est pas encore car tu es préposé à la tâche de porteur de ruban pour un court instant. Un sourire s'étale une fois de plus sur ton visage.

Il s'étend d'autant plus lorsque ta Tagada s'élance, confiante vers la porte du cimetière en entonnant la marche à suivre d'une voix un tantinet plus assuré.


Eran▬: " Aller c'est parti ahah! Allons s'éclater un peu! Du coup, c'cool, j'étais chaud pour sortir ce soir!"
clames-tu avec un air enjoué.

Tu croises tes mains derrière la tête, et tu prends le pas avant de rejoindre Nelly tout en relâchant ton geste précédent pour entremêler tes doigts aux siens. Tes vairons furètent de part et d'autres, ne décelant que la brume à perte de vue. Tu suis un sentier, glissant parmi les tombes et tu repenses à ce "Murmure" dont tu entends parler pour la seconde fois. Dans le fond, tu n'en as strictement rien à cirer, mais tu es humain, et ta curiosité demanderas tôt ou tard à être satisfaite. Une petite pression sur ta paume fait basculer ton regard. Tu ressens son angoisse, mais tu l'apaises d'un sourire. Tu lui fais comprendre qu'elle n'a pas à s'en faire, car après tout, tu es là, et tu n'es pas du genre à te laisser faire ou avoir. Après tout, le c'est toi le Roi des 400 coups!




Eran Baardson




©Natu de Cocktail-Graph'



avatar


Masculin Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 173

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Mer 15 Mar 2017 - 17:00


       
Bi-chromatic and candys at the Graveyard


       
       


       
Le retour fut tel que je ne pu que m'empresser de présenter des excuses. Baissant la tête et rougissant. Premier réflexe étant surtout et à tout prix d'éviter de croiser son regard. Effectivement cette impulsivité bien que non aggressive me mettais mal à l'aise.

- "D-désolé ..."

Nelly-Pi, elle, semblait s'amuser de la situation, gardant ses airs enjoués comme elle le faisait toujours – du moins, de ce que ma présence avec elle m'avait toujours convaincu. Elle retira le ruban qui attachait ses cheveux et en entoura mon poignet, que je levais face à mon visage pour examiner la chose. Le regard plein de malice, elle me demanda d'un air qui ne laissais de toute manière pas le choix, de garder son bien. Je hochais la tête docilement. Après tout, c'était un peu comme un porte-bonheur. Non ? Pendant que la jouvencelle s'avançait vers le portail d'entrée, j'eut tout le loisir de finalement observer ce fameux Eran, qui semblait ne vouloir rater aucune miette des actions de Nelly-Pi. Un sourire se dessina sur son visage lorsque, toute pétillante, notre "amie commune" cria victoire. Lui sembla s'en amuser, alors que je ne sentais que mon angoisse s'accroitre.

Sautillant, Miss friandise revint vers nous – pour ne pas dire entre nous – et prit nos mains pour nous tirer dans cet endroit sombre et peu rassurant. Qu'avais-je fais au juste pour me retrouver ici déjà ? S'il m'avait été donné l'occasion de rentrer chez moi pour me mettre en position foetale sous ma couette, ils auraient depuis longtemps déjà eu à déplorer l'absence d'un membre de leurs groupe.

En passant le seuil de l'antre, sanctifiant presque l'endroit sous un thème des plus macabres, l'étreinte que Nelly-Pi exerçait sur ma main, tout au lieu de s'éloigner, se fit plus tendue, et dans le regard qu'elle me lançait, comme si elle me communiquait un message de soutien, bien que derrière celui-ci, je me trouvais assez empathique pour y trouver un sentiment qui côtoyait les miens. Je n'étais pas le seul à craindre cet endroit, et l'accueil fut mise au goût du jour ... ou plutôt de la nuit. Les grincements, les branches qui craquent, comme si tout cet orchestre lugubre attendait uniquement que nous scellions notre sort en franchissant le pas. Comme pour marquer le point de non-retour. Ce sentiment là me déchira les entrailles et je ralentissais déjà le pas. Finissant par bloquer Nelly-Pi dans sa progression. Bégayant et plutôt que de ne balbutier qu'une excuse, cette fois, j'exposais ma peur, mettant au mieux de coté cette gêne habituel à mon personnage.

- "Je ... désolé ... je ... veux vous aider mais ... je ... je ne veux pas être un fardeau ..."

Ils ne comprenaient peut-être pas sur le moment, mais j'évoquais bien le fait que je ne sache toujours rien de ma magie, et si j'en avais surtout. Cependant, il est dit que l'on n'est jamais amené ici sans raison. Et comme si exprimer ma faiblesse allait faire tomber le ciel sur ma tête, je baissais mon regard vers le sol. Pas question pour autant de baisser les bras. Même si je ne représentais à mon avis aucun atout stratégique dans cette bataille, je voulais porter la responsabilité de devoir aider mon groupe, ne plus être à cent pourcent un incapable.
       



Crédit: Neko-chan in Never Utopia


RPs en cours :
Prise de repères [Shultz] ---Café ou chocolat ? [Capucine] --- Hiver/Again [Lizbeth]
Red is a primary color. (#ff0000)
avatar


Masculin Date d'inscription : 20/01/2017
Sexualité : Hein ?
Messages : 50

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Jeu 16 Mar 2017 - 21:50

Le Murmure pouvait les sentir. Ses proies. Le Murmure s’en délectait à l’avance. Elles étaient si juteuses, si savoureuses. Leurs peurs, leurs ombres et leurs démons. Le Murmure le savait. ça allait pouvoir pleinement s’amuser avec ses nouveaux jouets. Certains avaient déjà commencé à jouer avec ça. Mais ceux qui se tenaient sous les yeux du Murmure, si tant est que ça en aie, étaient encore tout neufs. Ils étaient parfaits.

Rapidement, le Murmure sonda leurs coeurs. Ils étaient encore plus parfaits que prévus ! Ils avaient leurs propres démons ! Et ils en étaient délectables.

Le Murmure n’eut pas à réfléchir longuement. ça savait parfaitement quoi faire… Car ça avait déjà choisi sa victime… Et si ça s’y prenait bien, alors, tout le groupe en serait impacté. le Murmure appréciait la situation par anticipation. Alors, il effleura à nouveau l’esprit d’un des trois…


Devant les trois descendants, adossé à une pierre tombale, un homme apparut soudainement. Pourtant, c’était comme s’il avait toujours été là. Il était relativement grand et arborait une chevelure argentée, sans doute une teinture puisqu’il semblait avoir à peine plus de la vingtaine. Son visage était encadré par une paire de lunettes carrées, fines, à monture noire. Il portait une chemise légèrement froissée, comme s’il avait pris le premier habit qui lui tombait sous la main, et un pantalon noir. A sa hanche reposait un fourreau. Le manche d’une épée ressortait de ce fourreau.

Quand il vit apparaître les trois descendants, et surtout, la fille rose bonbon, il se redressa et s’approcha calmement d’elle, avant de lui adresser la parole, d’une voix légèrement sarcastique, mais surtout très blasée, qu’elle reconnaîtrait aisément.

-Ben dis donc, t’es as mis du temps. Je commençais à me faire chier, ici.
avatar


Date d'inscription : 03/12/2016
Messages : 42


Voir le profil de l'utilisateur

il/elle/"ça"


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Ven 17 Mar 2017 - 22:27

J’avançais avec prudence. On n’y voyait pas à trois mètres, et nous étions dans un cimetière. Un combo gagnant, si je puis dire. Rien n’indiquait que l’un de nous n’allait pas trébucher et tomber sur une pierre tombale. Dans l’idée, ce n’était plutôt pas mal en réalité. Enfin, moi, ça m’amusait, et imaginer ce genre de scénario me faisait ricaner. Ça mettait un peu de bonne humeur dans cette ambiance de folie. Ouais, ouais… Il y avait une ambiance de folie. Je commençais d’ailleurs à être exténuée de danser sur le dancefloor. Et bien évidemment, tout cela n’était qu’ironie. Je m’ennuyais à mourir ; il n’y avait pas âme qui passe et pas non plus un rat dans les tombeaux.

« Et donc… On se fait bien chier ! »

Je soupirais profondément. Comment on pouvait gâcher une soirée pareille ? Je m’attendais à un peu d’action, et voilà que je me retrouvais à errer dans un cimetière en pleine soirée. On a connu mieux, avouons-le. Je lançais un regard à Eran dans l’espoir qu’il puisse me donner une idée, une bêtise à faire. Cependant, une voix vint nous interrompre. Je posais mon regard sur ce qui émettait ce son si agréable qui sonnait la fin d’un ennuie certainement mortel.

« Ben dis donc, t’es as mis du temps. Je commençais à me faire chier, ici. »

Au début, j’ai un peu bugguée. Pourquoi Terrence était ici ? Ah, Terrence. Ça faisait un petit moment que je ne l’avais pas croisé. Peut-être que nos habituelles taquineries lui manquait ? Non, ce n’était pas réellement son style en vrai. Je penchais un peu la tête sur le côté, m’interrogeant. Je ne voyais décidément aucune raison de sa présence ici. J’avais même prit le temps de checké mon agenda et mes textos pour vérifier que nous n’avions pas une petite soirée de prévue. Mais rien. Que dalle. NADA ! Donc, c’était plus que louche cette histoire. Je lâchais la main de Seikaku et pointait mon ruban du doigt.

« Si tu es ici, c’est que tu as forcément un pouvoir. Laisse-toi allé, tu ne risques rien avec nous. Enfin si, je pourrais te croquer mais en fait, là, j’ai pas trop faim. Il te portera chance, ne le perds pas. »

Je lui souriais, et j’attrapais la main gauche d’Eran. J’entremêlais nos doigts en le regardant dans les yeux.

« Tu me fais confiance, n’est-ce pas ? »

Je lui souriais. A vrai dire, il n’avait pas trop le choix. Je déposais un baiser au coin de ses lèvres, juste à la limite de celles-ci. Alors, je partais en sautillant vers mon « ami ». Ah, Terrence. A nous deux, maintenant.

Maintenant que j’étais proche de lui, je lui tournais autour. J’avais un peu dégagé mes cheveux vers l’arrière pour pouvoir observer librement ce qu’il se passait. Je tournais autour de Terrence. Ses cheveux argentés, ce regard brulant. Il lui ressemblait vraiment beaucoup. Je souriais. Un de ces sourires amusés et presque excités. Mes mains glissaient sur le torse, les bras et le dos de mon « ami » alors que je lui tournais entement autour, comme pour le découvrir ; comme pour trouver une faille. Je me positionnais face à lui et je plantais mon regard dans le sien.

« Terrence ! Et bien… quelle surprise. »

Je souriais encore. J’avais hâte. Hâte de savoir.

« Je te manquais, c’est ça ? »

Alors que je lui tournais toujours autant, je lançais un regard à Eran. Un regard tendre, qui lui demandait de ne pas s’inquiéter. Mais bon, hein, je savais que c’était un peu vain quand même. P’t’être pour ça que j’adorais le taquiner, le provoquer, mon petit Eran.


Je suis une tagada #FF456A
avatar


Féminin Date d'inscription : 16/03/2016
Sexualité : Hétéro, tend vers bi
Messages : 146


Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Lun 20 Mar 2017 - 14:04




First Event

♫ Gonna be in trouble! ♫



Tu poursuis ton avancée. Tu lâches un soupir d'aise intérieurement, levant légèrement la tête avant de replacer ton regard face à l'horizon de brume. Cette balade est bien plus paisible qu'elle n'y paraissait. Mais tu te demandes toujours ce que tu fiches ici, pourquoi cette nana t'as envoyé en ce lieu où la paix semble de mise. C'est ce que tu penses, jusqu'à ce que tu butes sur une voix qui s'élève parmi les tombes. Les pas s'arrêtent, tu devines, tu jettes tes vairons de part et d'autres jusqu'à ce que tu trouves la source de votre arrêt momentané. C'est bien dommage, tu aurais voulu rassurer ton camarade qui se prétend boulet. En réalité, tu n'aimes pas cette attitude, ces gens qui se dévalorisent sans cesse. D'autant plus que tu ignores tout de lui. Alors tu fixes le type qui se la joue. Tu ne peux discerner ses yeux cachés sous ses lunettes. La seule chose que tu peux distinguer, hormis ses habits, c'est l'arme qu'il porte à sa ceinture.

Tu es méfiant, toutefois, tu te dis au premier abord que son ton familier doit signifier qu'il est, tout comme toi, un envoyé dans cet endroit sordide, n'attendant que de la compagnie. Tu n'as pas le temps de lui demander confirmation, car Nelly te coupe l'herbe sous le pied et tu retiens tes mots pour ne pas l'interrompre. D'abord elle s'adresse à Seikaku. DEs paroles rassurantes et enjouées comme à son habitude pour le mettre à l'aise. En ce qui te concerne, c'est cette légère pression sur tes doigts, ses paroles qui se heurtent à tes pavillons. Tu as un goût amer dans la bouche. Que vas-tu faire Eran? Vas-tu lui faire confiance comme elle te le susurre alors que son baiser est fuyant? Tu comprends mieux maintenant? N'oublies pas Eran, n'oublies pas que pendant une année tu n'as été qu'un souvenir qui a refait surface du jour au lendemain. Ta tête s'affaisse, tu acquiesces, mais ton regard trahit tes pensées si contradictoires aux gestes que tu exécutes.

Tu la sens. Tu la ressens, cette fournaise d'égoïsme, de rage et de jalousie qui s'éveille en toi en la voyant agir ainsi?! Pourquoi est-elle si amusée, si joyeuse, si guillerette en voyant ce type? Comment peut-elle se permettre d'agir ainsi devant toi?! Tes muscles se contractes, l'expression de ton visage auparavant sereine se transforme. Tes sourcils se froncent, tu te mords la lèvres pour éviter de crier. Tu sers les poings, tu sens la colère t'enlacer doucement. Tu dois lui faire confiance. Tu as envie que ce manège cesse! Tu dois lui faire confiance. Tu ne peux pas supporter ça! Tu sais qu'elles s'agitent. Les ombres qui peuplent cette place maudites, tu as envie de les lâcher telles des chiens afin de se repaitre de la peur de cet enfoiré qui se la pète! Elles dansent à tes pieds, silencieuses, n'attendent que ton signe avant de s'élancer dans l'épouvante.

Les mots que Nelly prononcent raisonnent à tes oreilles. Elle joue. Elle le provoque comme elle pourrait le faire avec toi. Tu enrages, tu tiens bon. Mais tu vas craquer. Tu as déjà effacé son regard d'un revers de la main. Tu observes, sans faire un geste. Tu veux croire à ses mots, cependant, le contraire qu'elle te prouve ne t'engage pas à respecter le oui que tu as désigné d'un signe de tête. Tu tentes de te calmer. Tu essaies seulement car tu n'y parviens pas. La frustration s'annonce à toi, te nargue en souriant. Combien de temps vas-tu tenir Eran?




Eran Baardson




©Natu de Cocktail-Graph'



avatar


Masculin Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 173

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Mar 21 Mar 2017 - 0:06


       
Bi-chromatic and candys at the Graveyard


       
       


       
Alors que notre progression dans l'enceinte brûmeuse du cimetière se faisait presque à tâtons, la seule manière que je trouvais pour me rassurer était d'observer mes deux compagnons. Légèrement en retrait, ils ne me remarquaient probablement pas. C'était toujours le cas, et surtout pour le mieux, que je me faisais assez discret pour pouvoir ne pas être embêté. Ils passaient leurs temps à s'échanger des regards, dans lesquels passaient une certaine complicité. Dans un certain sens, j'aurais effectivement pu être jaloux de cette amitié, presque fusionnelle aux premiers abords. Mais qui étais-je pour en juger ? Je ne connaissais réellement ni l'un, ni l'autre, alors je ne pouvais que supposer. Mon attention fut détournée des tourteraux lorsque une voix presque monotone s'adressa à la demoiselle du groupe. Définitivement, il avait cet air de zombie, et ce n'est que quand je levais les yeux vers lui – pour les rebaisser l'instant d'après – que je constatais ce qu'il en était de ce personnage. Grand, autant que moi au moins, des cheveux blancs, et une arme à la ceinture. Mon coeur fit un bond en appercevant l'arme.

L'étreinte rassurante de Nelly-Pi s'en allait, comme s'en va l'espoir face à une situation desespérée, et elle m'adressa quelques mots plus ou moins rassurant. Plus en ce qui concernait sa foi en mes capacités dont j'ignorais toujours l'existence, et moins lorsqu'elle aborda le sujet du cannibalisme, ce qui me fit tirer une tronche assez pitoyable, entre la peur et ... la peur. Enfin, elle me souriait, je n'étais pas non plus niais à ce point, je n'en comprenais cependant pas la subtilité. Je hochais la tête, puis elle glissa quelques mots à Eran avant de partir vers l'intervenant, cette personne aux cheveux blancs et aux airs inquiétants. Mais il n'en fut qu'une partie de mes craintes. De là où j'étais, je ne pu que remarquer les poings d'Eran se serrer et bientôt, se jouant de la luminosité ambiante, un monde se déchainer secrètement à ses pieds. Je ne pouvais que sentir sa colère. Nul doute qu'il en pinçait pour Nelly-Pi et je pouvais très bien le comprendre : Personne ne serait serein en observant sa Dulcinée, presque impuissant, tourner autour d'un type armé. Je brûlais d'envie de le rassurer aussi, mais il me faisait peur. Bien loin des casse-cou à présent, il ressemblait plus à un animal sauvage cherchant à protéger son territoire, et s'il en avait eu, j'aurais été prêt à parié qu'il aurait montré les crocs. Alors que Nelly lui lançait un regard, il n'en changeait rien à cette haine presque palpable qui l'entourait, comme une aura malsaine.

Prenant mon courage à deux mains, j'avançais ces dernières pour attraper sa manche et attirer son attention. Je baissais les yeux, ne voulant pour rien au monde ressentir sa colère ou en subir les frais, pourtant, mon instinct me criait que se ruer sur ce "Terrence" ne ferait qu'aggraver la situation.

- "E ... elle a l'air de savoir ce qu'elle fait ... un regard comme le sien ... ces regards ne trompent pas ... j ... je ... s'il te plait ... Mons- ... Eran ... Fais lui confiance pour l'instant ..." toujours en évitant au maximum toute confrontation direct avec mon nouveau camarade d'infortune.
       



Crédit: Neko-chan in Never Utopia


RPs en cours :
Prise de repères [Shultz] ---Café ou chocolat ? [Capucine] --- Hiver/Again [Lizbeth]
Red is a primary color. (#ff0000)
avatar


Masculin Date d'inscription : 20/01/2017
Sexualité : Hein ?
Messages : 50

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Mar 28 Mar 2017 - 22:44

En apparence, l’homme dont le Murmure avait pris l’apparence restait stoïque, se contentant d’afficher un sourire en coin, fidèle à son habitude, tandis que la rose lui tournait autour et le touchait continuellement, comme pour vérifier qu’il était bien lui. ALors, il se laissait faire. Mais, quand elle lui demanda avec un grand sourire s’il elle lui manquait, il se contenta de hausser les épaules avant de répondre.

-Je me suis dit que ça serait plus fun d’être là où t’es plutôt que de me faire chier avec Mr Freeze qui est encore dans ses bouquins.

Fidèle à la personne que ça incarnait, d’après les souvenirs de la rose.

Mais ça n’en avait pas encore fini. ça furetait dans l’esprit des deux autres. Surtout de celui aux yeux vairons. Et ça pouvait sentir qu’il s’imaginait des choses. Alors le Murmure s’empara de ces images. Et les amplifia. Son esprit lui jouait des tours. Alors que la rose et l’argenté se contentaient de discuter… Le vairon les voyait s’embrasser avec une certaine passion indéniable.

Le Murmure attisait les étincelles de jalousie qui dansaient partout autour de l’homme aux yeux vairons. Et celui-ci continuait à voir son imagination délirer, emmenée par un Murmure des plus subtils. A tel point que même le plus concerné ne s’en rendait pas compte. Tout ce qu’il voyait, c’était cette scène. Sa Nelly embrassait l’autre type. Et plus cette vision se prolongeait, plus l’imagination risquait de s’emballer.

Le Murmure se réjouissait de cette colère, qui le nourrissait. Parfois, après tout, les meilleurs démons sont ceux que l’on nourrit par soi-même…
avatar


Date d'inscription : 03/12/2016
Messages : 42


Voir le profil de l'utilisateur

il/elle/"ça"


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Sam 1 Avr 2017 - 15:03

Ça sonnait trop faux. Non, Terrence n’avait rien à faire ici. Nada. Aucune raison valable. Mais je n’arrivais pas à trouver la faille. Pourtant, il était toujours là, devant moi. Tellement vrai, tellement réaliste. Même ses paroles ressemblaient à celui que « le vrai » auraient pu dire. Alors pourquoi… Pourquoi je restais convaincue que ce n’était pas lui ? Je doutais. Je n’aimais pas douter. C’était Terrence. Ça ne pouvait être que lui. Alors pourquoi, bon sang ? Pourquoi j’étais persuadée que ce n’était pas lui ? Certainement que je me montais la tête avec ces histoires de Murmure. Ou peut-être que j’avais raison. Mais, comment le savoir ? Je réfléchissais. J’échangeais des regards avec lui, je l’observais, je l’écoutais. Comment… comment le piéger ?

Derrière moi, je pouvais sentir la colère d’Eran monter en lui. Je n’avais pas besoin de le regarder, pas besoin de me retourner, ni même besoin de jeter un œil aux ombres qui dansaient sur le sol. Je le savais ; je le connaissais tellement bien. La voix de Seikaku parvenait à mes oreilles. Il tentait de le calmer. Ça ne sert à rien, Sei. Il est têtu. P’t’être pour ça que c’est l’numéro un sur ma liste ~ Je souriais un instant. J’aimais bien le voir jaloux, mais je ne me trouvais pas très fair-play. En y réfléchissant bien, il n’aurait qu’à me punir à la fin de cette foutue mission de merde. Je le méritais après tout, j’accepterais la sentence sans hésitation.

« Je me suis dit que ça serait plus fun d’être là où t’es plutôt que de me faire chier avec Mr Freeze qui est encore dans ses bouquins. »
« Et comment tu savais où j’étais ? »

Oups, c’était sorti tout seul. Si la réponse était incohérente, au moins, je saurais que ce n’est pas lui. Par contre s’il y avait au moins un soupçon de vérité, je pourrai le tuer sur place pour m’avoir stalkée de la sorte. Hey, ce n’est pas parce que c’était mon ami que j’allais le laisser s’introduire dans ma vie privée de la sorte, non mais !

J’avais réagi vite, trop vite. Mais à quoi ? J’avais fait un saut sur le côté, me retrouvant à égale distance entre celui qui semblait être Terrence et mon mignon Eran. J’avais fait apparaître cette faux, celle de mes cauchemars les plus secrets, celle qui m’effrayait à ce point. Elle était là, entre mes mains. J’étais sur la défensive, mais je ne savais dire pourquoi… quelque chose m’échappait. Je n’aimais pas cette situation.

« Sei, derrière moi. »

J’avais un ton plus autoritaire, moins enjoué que d’habitude. Mais je sentais le danger, et c’était le seul à ne pas pouvoir se défendre ici. L’instant présent, je ressemblais à un vulgaire renard apeuré. Je maudissais déjà ce qui allait se passer alors que mes yeux se posaient sur tout et n’importe quoi autour de moi. J’étais méfiante. J’avais… peur ?

HRP a écrit:
Bon, j'ai changé la fin 8D A la base, je comptais couper la tête de Terrence avec ma faux :')


Je suis une tagada #FF456A
avatar


Féminin Date d'inscription : 16/03/2016
Sexualité : Hétéro, tend vers bi
Messages : 146


Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Mar 4 Avr 2017 - 20:55




First Event

♫ Gonna be in trouble! ♫



Ta sérénité vole en éclat. Tu sens gronder la colère qui s'en repait avec malice. Tu ne vas pas tenir longtemps dans cette position inconfortable de possessivité et de frustration. Tu es prêt à sortir les crocs, à laisser les ombres se jeter sur ce pauvre type et son air suffisant. Tu te contiens, tu tentes quand bien même de t'apaiser tout en observant jouer ta belle. Lui faire confiance est une parole que tu ne te répètes pas, car tu te contentes plutôt des actes en eux-mêmes. Tes poings sont serrés, ta mâchoire est crispée. Tu retiens avec peine la rage qui te tient les tripes. Puis il y a ce garçon qui détourne ton regard de la scène en tirant sur ta manche. Alors tu tournes la tête, et tu lui lâches cet air meurtrier, tu as ce visage dur qui en a tétanisé plus d'un. Tu n'as nul besoin de t'exprimer tellement tes yeux parlent pour toi et lui font comprendre que s'il ne recule pas de trois mètres dans la secondes qui suit, il risque de prendre la terre entière.

Tu hais cet aspect de toi. Tu aimerais pouvoir le dissimuler. Toutefois ta raison n'est pas la première à apparaitre dans ce genre de moment. Tu as toujours fait confiance à tes sentiments et ton instinct. Tu finis par ouvrir tes lèvres.
Eran▬: " Recommence et je te jure que tu finiras ta vie dans le noir."
dis-tu sur un ton aussi froid que la glace.

Tu reportes ton attention sur ta tagada qui semble s'amuser tandis que tu ronges ton frein. Les secondes filent... Encore, les minutes défilent, jusqu'à ce que tu relâches la pression. Tout ce qui t'entoure, que ce soit Seikaku, que ce soit le brouillard ambiant, les tombes ou tes pensées quant à ta venue en ces lieux, tout cela n'existe plus. Seule cette scène, face à tes vairons, l'impression de ne pouvoir traverser un mur invisible...


Eran▬: " Eloignes twa d'elle enfoiré!"
cries-tu à l'encontre du sale type à la chevelure argentée.

Ce fougueux baiser qui a unit ta douce et ce connard, tu le brises d'un hurlement. Tes chaussures dérapent sur le sol, tu t'élances en leur direction, aveuglé par la colère. Tu éclates, tu laisses les ombres se déchainer. Tu tentes de visualiser un tentacule pour que celui-ci jaillisse en direction du bellâtre et le saisisse à la gorge pour le dégager le plus loin possible. Ton impulsivité et la confusion qui règnent dans ta tête vont probablement te faire louper ton coup... Cependant, tu n'en as que faire, et tu n'en reviens toujours pas d'avoir été témoin de cette scène. Si c'est cela la seule confiance que Nelly peut t'accorder, à chaud bien évidemment, tu n'en veux pas. Pourtant, instinctivement, tu refuses catégoriquement de laisser ton aimer s'amuser ainsi, arborer cet air qui t'es réservé, ou du moins cet air dont tu te pensais propriétaire. Tu vas finir, avec le recul, à te souvenir de ton absence pendant un an, à te rappeler ce regret qu'au final, tu n'as pas achevé...




Eran Baardson




©Natu de Cocktail-Graph'



avatar


Masculin Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 173

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Mer 5 Avr 2017 - 17:07


       
Bi-chromatic and candys at the Graveyard


       
       


       
Alors que Nelly-Pi continuait sa parade autour de l'étranger, je sentais Eran monter en colère, et comme si ses globes oculaires allaient éclater sous l'afflux sanguin - se devant de plus en plus important pour tant irriguer ses capillaires. Je reculais déjà d'un pas, lorsque notre amie répondit sèchement à son interlocuteur, comme si elle laissait s'échapper son agacement qu'elle aurait pu cacher sous ses sourires angéliques. L'instant d'après (qui ne se déroulait en réalité que moins de quelques secondes après que j'ai tenté de rassurer Eran), ce dernier me lança un regard de glace, mais de glace qui brûlait de haine, jurant par une menace à mon égard, que s'il me prenait de l'aider à nouveau, il me le ferait regretter. Ce ne fut pas tant la peur mais la surprise qui me fit bondir le cœur, était-il lunatique ? Alors que la situation tournait déjà à notre avantage, il laissait paraître ses faiblesses. Je reculais à nouveau.

A une vitesse qui me sortait d'une lente torpeur, Nelly-Pi donna un ordre, clair, net, tout après s'être écarté de cette personne qui attirait tant ses soupçons. Je me précipitais après un court instant de réflexion aux cotés de (pour ne pas dire derrière) ma camarade qui venait de faire apparaitre un long manche que mes yeux suivirent, jusqu'à découvrir une arme aux airs de sortir d'un monde de douleur et de tourments. Une faux, elle paraissait presque trop grande pour la jouvencelle qui semblait pourtant ne pas s'en soucier.

Mon regard repartait déjà alors vers Eran qui partait en furie, le gravier crissait sous ses pas et il bondit sur ce Terrence, s'enveloppant d'une matière opaque similaire à celle qui tournait à ses pieds précédemment, mais un détail fuita. Tout comme s'il cherchait à éviter un obstacle inexistant, ce ne fut qu'une fraction de seconde, mais elle était suffisante pour affirmer que quelque chose ne tournait pas rond. Je reculais d'un pas et me plongea dans mes esprits un instant, tentant de rassembler à la vitesse de la lumière les informations à ma disposition. Un mal de crâne me prit, cognant chaque centimètre de mon os et brûlant ma matière grise. Je me retrouvais à ne plus avoir peur et à froncer les sourcils. Son coup était porté vers une destination fictive, le tentacule qu'il avait invoqué n'aurait de toute manière pas pu touché efficacement, et sa crise de colère ainsi que l'obstacle inexistant ... La douleur rongeait et cognait, me faisant dès lors perdre mes moyens : je tombais sur mes genoux. En me tenant la tête, je sentais la cicatrice de ma main gauche pulser comme si elle allait ... littéralement exploser.

- "N-Nelly ... ! Il ... il n'a pas frappé correctement ... quelque chose cloche ... avec Eran ... !"

Dans l'incapacité à cause de la tenaille qui tiraillait ma tête en d'affreux maux, je ne pu qu'avertir celle qui s'improvisait garde du corps, de mes doutes quant à l'étrangeté de ces réactions spontanées.

       

Crédit: Neko-chan in Never Utopia


RPs en cours :
Prise de repères [Shultz] ---Café ou chocolat ? [Capucine] --- Hiver/Again [Lizbeth]
Red is a primary color. (#ff0000)
avatar


Masculin Date d'inscription : 20/01/2017
Sexualité : Hein ?
Messages : 50

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Jeu 13 Avr 2017 - 23:46

Si le Murmure avait été doté de cordes vocales, ça se serait esclaffé et ça aurait éclaté de rire devant la stupidité de ces mortels. Ils tombaient dans son piège. Et ils s’y précipitaient la tête la première. C’était magnifique. Pour une fois, ça aurait voulu avoir une forme humaine, pour pouvoir applaudir. Mais sous ses formes illusoires, ça ne pouvait que profiter du chaos qui était créé par ses actions… Et par les démons de chacun.

L’apparence de Terrence afficha un rictus à mi-chemin entre le triomphe et l’air blasé. Puis il dégaina son épée, se contentant de s’avancer calmement vers l’homme aux yeux vairons. L’hallucination de ce dernier s’était dissipée. Il ne restait qu’un Terrence, et une Nelly-Pi. Et à ce moment-là, le Terrence prit la parole.

-Hé bien quoi, gamin, tu veux m’affronter ? Viens, je t’attends ! Tu as aucune chance face à moi.

Une provocation classique que le vrai Terrence pouvait tout à fait effectuer. Mais il le laissait s’avancer, se contentant de brandir son épée. Et surtout, le Murmure voulait voir comment Nelly allait réagir…

Mais voilà que le dernier intervenait. Il semblait avoir remarqué que l’attaque de l’homme aux yeux vairons n’était pas exactement portée au bon endroit. Le Murmura jura intérieurement, mais se ressaisit rapidement. Celui-là n’était pas une menace, ni un repas intéressant. Au mieux, il était un petit amuse-gueule.


[HS : Désolé pour le temps et la qualité de la réponse]
avatar


Date d'inscription : 03/12/2016
Messages : 42


Voir le profil de l'utilisateur

il/elle/"ça"


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Sam 15 Avr 2017 - 17:29

J’étais là, paralysée par ce qu’il se passait face à moi. Je n’avais pas compris. Ni la raison de l’apparition soudaine de mon instinct de survie, ni même pourquoi mon mignon meilleur ami avait bondit sur celui qui ressemblait traits pour traits à Terrence. J’étais restée là, les yeux grands ouvert, ébahie. Les mots ne sortaient pas de ma bouche. Je ne savais pas qui je devais engueuler. Je ne savais pas qui était en tords. Je ne savais pas pourquoi Eran avait réagi de la sorte. J’essayais de comprendre, mais rien ne parvenait à satisfaire les inquiétudes qui grimpaient en moi.

« N-Nelly ... ! Il ... il n'a pas frappé correctement ... quelque chose cloche ... avec Eran ... ! »

J’eus un sursaut, me tournant vers Seikaku. Il était par terre, à genoux, quelque chose semblant le déranger douloureusement. Je gardais un œil sur les deux autres, alors que je réfléchissais à ce qu’il venait de dire. C’était vrai qu’il n’avait pas taper directement sur Terrence, mais j’avais surtout cru que c’était pour ne pas m’atteindre au passage. Pourtant, ce que Sei venait de dire me faisait douter. L’instant qui suivait, l’état de mon tout récent ami me faisait comprendre à quel point j’étais inhumaine à ne penser qu’à moi à ce moment-là. Je m’étais rapidement tournée vers lui, m’accroupissant à ses côtés. J’avais rangé ma faux, la faisant disparaître aussi vite qu’elle était apparue. Je posais une main sur la joue de Sei, plantant mon regard inquiet dans ses yeux cuivrés.

« Sei’, qu’est-ce que… Hey, qu’est-ce qui t’arrive ? »

J’avais une voix hésitante, tremblante. Je n’aimais pas ça. J’avais cette impression d’impuissance, ça m’énervait réellement. Ça m’énervait énormément. Je sentais mon cœur battre à tout rompre dans ma poitrine, comme si la fin du monde sonnait en moi.

« Hé bien quoi, gamin, tu veux m’affronter ? Viens, je t’attends ! Tu as aucune chance face à moi. »

Je m’énervais. Seulement, je ne savais pas contre qui je devais envoyer ce sentiment qui me prenait à la gorge. Je ne savais pas contre qui diriger ma colère, qui était fautif. Et si… Et si c’était contre moi, simplement ? Et si j’étais la seule fautive dans cette histoire ? Le son de l’épée sortie de son fourreau me fit revenir un peu plus à la réalité. Instinctivement, j’effectuais une rotation sur moi-même, balayant Terrence avec mon pied au passage avant de me relever.

Dos à Eran, face à Terrence ; entre les deux. Je regardais cet homme aux cheveux argentés qui se relevait et me faisait face à présent. Alors, je tendis le bras vers lui, ma faux pointée en sa direction. Mon regard sérieux et noir planté dans le sien, la tête légèrement basse. Au fond de moi, je devais forcément savoir pourquoi j’avais décidé de protéger Eran. Au fond de moi, je savais certainement pourquoi j’avais décidé de faire face à Terrence. J’avais les réponses, il fallait juste chercher un peu. Je trouverai. Je trouverai, mais plus tard. Pour le moment, je restais sur mes gardes, prête à bondir.

« Touche-le et je jure de te démembrer. »

Face à lui, je n’étais même pas sûre d’avoir une chance. Il avait la technique et l’expérience qui me manquaient cruellement. Mais, je le connaissais, et je savais que je pourrais au moins lui tenir tête. Pour le « protéger », lui. Pour ne pas le perdre à nouveau. J’étais prête à tout pour le garder à mes côtés, même s’il me fallait perdre une amitié pour préserver la personne qui m’était la plus chère en ce monde.


Je suis une tagada #FF456A
avatar


Féminin Date d'inscription : 16/03/2016
Sexualité : Hétéro, tend vers bi
Messages : 146


Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Lun 17 Avr 2017 - 13:24




First Event

♫ Gonna be in trouble! ♫



Tu n'as jamais été en proie à l'envie, ou même à l'avidité. En revanche, des sept péchés capitaux qui existent, Pride est la plus présente au fond de ta personne. Elle s'est éveillée car au final, si l'on observe bien ta psychologie, c'est ton égo qui a été piqué au vif avant que Wrath ne se joigne aux festivités pour démontrer ton dégoût pour cette scène qui te fait fulminer. Mais regarde les choses en face Eran. Tu n'as pas été là pendant un an. Une année entière, et tu sais toi même à quel point c'est long. Que crois-tu qu'une fille comme elle a pu faire pendant ce temps là? Penses-tu sincèrement qu'elle soit restée bien sage à t'attendre alors qu'elle n'a même pas pris la peine de tenter d'obtenir de tes nouvelles quand tu la croyais disparu? Réveille toi Eran! Bien sûr qu'il y en a eu d'autres que toi, bien sûr qu'elle s'est éclaté sans demander son reste. Et sûrement que ce bouffon qui dégaine, ne l'a pas fait qu'avec son épée.

Rien que d'y penser, tu as envie de lui cracher à la gueule! Tu as beau avoir foiré ton action, elle eu toutefois l'effet escompté. La surprise, qu'il s'écarte, qu'il recule avant de reporter son attention sur ta personne. Tu ne t'arrêtes qu'une fois à hauteur de ta belle. Oui tu t'apprêtes à lui lâcher le même regard qu'à Seikaku avant de prendre conscience d'une chose. Tu as promis que cela ne se produirai jamais. Jamais tu ne lui infligerais cette expression de dédain. Réalises-tu certainement une possibilité que tu ne peux évoquer si ton impulsivité s'en mêle? Tu la saisis par le poignet, aussi illusoire puisse-t-elle être, mais l'altération de ta vision ne te permet pas de discerner la vérité. Tu l'attires vers toi, la plaçant dans ton dos avant d'offrir de tes vairons, toute l'étendue de ton courroux à ce pauvre imbécile qui semble se délecter de la scène.

Il t'interpelle, il te nargue, il s'approche, arrogant, il te provoque. Tu es prêt, tu sens les ombres se prélasser sous tes pieds, ronronner à l'idée de créer cette épouvante. Un éclair de lucidité te traverse, met en pause ta folle élucubration de foncer dans le tas tête baissée. Tu ne peux décemment t'approcher de ce type, tu n'es pas comme les ténèbres, tu peux être blessé et mourir. Tu te dois de tenir la distance. Qui plus est, tu n'as aucune connaissance des capacités de ton adversaires. Tu te contractes, tu te pinces les lèvres et fronces les sourcils avant tes doigts qui te rappellent la douce présence de ta bien aimée. Un coup d'oeil par dessus ton épaule, sa bouille apparait, couverte d'un masque d'anxiété. Tu soupires avant de rire doucement, puis plus fort... Puis plus fort encore! Intérieurement, tu te traites d'abruti fini! T'es vraiment un nid à défaut et tu agis toujours trop vite, porté par tes sentiments et ton instinct.

Alors tu regardes un peu en arrière, tu reviens sur une chose essentielle qui fait qu'à l'heure actuelle, Nelly peut jouir de sa liberté autant qu'elle le souhaite. Tu ne lui as toujours pas avoué que tu l'aimes Eran. Il serait peut-être temps que tu prennes tes couilles en main nan? Tu prends doucement conscience que tu n'es pas tout blanc non plus et que ta jalousie ne sera legit que si tu fais enfin le premier pas. Tu souris, l'expression de ton faciès change du tout au tout pour que ta belle redécouvre l'enfant qu'il y a en toi. Tu places un doigt sur tes lèvres avant de prendre la parole.


Eran▬: " J'crois que j'me suis emporté ahah! Tu es belle Nelly, mais... t'es à mwa, et j'te laisserai à personne d'autre! "
lui murmures-tu tout en lui octroyant un clin d'oeil.

'Kay, c'est pas mal pour un début, tu t'en sors bien, cependant, c'est une déclaration égoïste et un peu foireuse. Tu t'arrangeras pour te rattraper, plus tard car le métal s'approche lentement mais sûrement de ta personne. Tu avais maintenu ta colère silencieuse le temps de ton pic de réflexion du mois. Elle gronde, tu le sais, et ce n'est pas ta prise de conscience qui effacera ce qu'il s'est passé, ni tes ressentis. Il est temps à présent de s'avancer sur la scène pour danser! Tu envoies une vague d'ombres bloquer ton assaillant, qu'il s'entremêle dans les ténèbres et souffre de cette impression d'étouffer! Pendant ce temps, tu préfères tourner les talons et amener ta douce le plus loin possible de ce champ de bataille. Si tu dois réellement l'affronter, il va te falloir du temps, un plan et une ouverture...




Eran Baardson




©Natu de Cocktail-Graph'



avatar


Masculin Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 173

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Jeu 20 Avr 2017 - 10:00


       
Bi-chromatic and candys at the Graveyard


       
       


       
C'était comme si tout pouvait arriver, que rien ne changerait, me tenant la tête en crispant mon visage au rythme des pointes de douleur, et tout comme si le monde autour de moi devenait un brouillard au travers duquel il faisait peine de regarder. Évidemment, ce n'était qu'une métaphore, mais je dû me rassurer que Nelly-Pi était entre ce Terrence et moi pour me donner le temps de recouvrer mon intégrité. Pourquoi un mal de tête à ce moment, alors que la situation s'annonçait de plus en plus critique ? Mon corps décidait tout simplement de ne me laisser d'autre position que celle de la vulnérabilité, mais après coup, n'était-ce pas devenu une habitude ?

Je sentais un regard se poser sur moi, et bientôt, la voix de Nelly-Pi dans laquelle on sentait une certaine panique. Nous ne faisions vraiment pas fier allure, ce groupe qui se donnait l'impression de partir en ballade nocturne se retrouvait avec un kamikaze, un incapacité, et une adolescente partagée entre les deux précédents. Cette dernière posa sa main sur ma joue et me donna la force d'ouvrir un œil pour la regarder, dans ce regard, comme si deux personnes se battaient dans ma tête, se partageaient à la fois la peur, l'effroi, et une certaine froideur. M'en rendant compte, je baissais illico ma tête en rompant le contact avec elle, tombant sur mes fesses et griffant mon crâne nerveusement. Je me sentais sale, et vide en même temps, comme lorsque l'on se laisse aller au regret et à la culpabilité alors que je venais de presque fusiller mon amie, prenant pour munition la faiblesse et l'angoisse qui m'habitait.

Des voix me parvenaient, je les situais tant bien que mal à quelques mètres à peine, je restais dans ma torpeur, genoux recroquevillés sur moi-même. Tout ceci n'avait rien de réel, n'est-ce pas ? Comme un aveugle, je tâtais le sol autour de moi et tentais de me relever, les yeux tant ouverts que j'avais l'impression qu'ils étaient fermés, laissant à la place de ce qui était de base mon champ de vision, un voile tacheté d'ombres mouvantes. Ceci ne dura qu'un instant, comme des vertiges à l'affilé. Lorsque je retrouvais finalement la vision, l'inconnu était à terre, couvert par une toile noire, des mêmes effets visuel que ce qui tournait autour des pieds d'Eran tout  à l'heure. Je m'approchais alors, hésitant, et horriblement frustré de ne pouvoir aider plus que ça, sans avoir la moindre connaissance de la situation actuelle.

- "Vous ... vous l'avez eu ?"

Alors qu'inconsciemment j'étais peut-être déjà trop près de la scène pour ne plus pouvoir y participer qu'en simple spectateur.

       

Crédit: Neko-chan in Never Utopia



RPs en cours :
Prise de repères [Shultz] ---Café ou chocolat ? [Capucine] --- Hiver/Again [Lizbeth]
Red is a primary color. (#ff0000)
avatar


Masculin Date d'inscription : 20/01/2017
Sexualité : Hein ?
Messages : 50

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Lun 24 Avr 2017 - 0:20

Le Murmure avait envie d’accélérer un peu les choses. Et ça savait parfaitement quoi faire. Car actuellement, chacun voyait une version différente de la réalité. Celle qui était la plus proche de la vérité était sans doute Nelly-Pi. Mais même elle ne disposait pas de la réalité. Mais peu importait. Il était temps d’interrompre un peu les illusions.

Bien sûr, elles n’allaient pas se résorber aussi directement. Mais le Murmure allait les fusionner, pour jouer avec leur esprit commun… Et pour cela, il lui fallait utiliser le plus faible du lot, Seikaku. ça lui fit croire qu’Eran avait abattu l’illusion de Terrence. Leur attention devait être attirée sur cette incohérence dans la vérité des deux autres. Leur donner à croire que le Murmure était faillible. Alors, juste après, l’illusion de Terrence prit la parole.

-C’est bon, Mila Kunis, t’as fini ta petite déclaration ? Tu renonces à courir après la mort, finalement ? Et gamin, non, ils ne m’ont pas eu. Soit t’as un problème de vue, soit t’es stupide, soit tu te fais avoir par une connerie genre une illusion. Et tant qu’à faire, Mila Kunis, t’as fini de m’attaquer sans raison ? Non pas que ça me dérange, mais Nelly risque de pas apprécier que je te tue, donc on va éviter sur ce coup, même si ça me fait chier.Je sais pas vous, mais pour moi, ces conneries...

L’illusion de Terrence fit une pause et s’éloigna un peu des trois autres en leur tournant le dos. Puis il haussa les épaules et reprit.

-Ces conneries, ça veut dire qu’une espèce de connard se croit assez intelligent parce qu’il joue avec nos esprits. Alors je compte bien le défoncer. Libre à vous de rester là ou de me suivre, j’en ai rien à foutre.

Sur ces mots, il s’éloigna, après avoir rengainé son épée. Et intérieurement, le Murmure jubilait. Car ses mots venaient de planter les graines du doute en eux, c’était absolument certain. Et ces graines allaient croître en permanence… Et le Murmure allait se délecter des fruits qui en pousseraient.
avatar


Date d'inscription : 03/12/2016
Messages : 42


Voir le profil de l'utilisateur

il/elle/"ça"


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Ven 28 Avr 2017 - 18:42

J’assistais à une scène à laquelle j’aurai préféré ne jamais assister. Je sentais la colère d’Eran, je la sentais même si je ne la voyais pas de mes propres yeux. Mais je savais également que Terrence, aussi réel soit-il, n’était que l’équivalent d’une brute sans cervelle. Avouons ce qu’il est : il ne réfléchit pas forcément aux conséquences, fonce dans le tas et dégaine dès qu’il en a l’occasion. Il fallait bien avouer que tout cela ne m’arrangeait en rien. Je connaissais plutôt bien les deux partis ; j’avais choisi de protéger ce que j’avais de plus cher. Maintenant, j’étais prête à en assumer les conséquences, quelles qu’elles soient.

Alors, lorsqu’Eran saisit mon poignet pour me tirer jusqu’à lui, je mis quelques secondes à réaliser. Est-ce qu’il cherchait, lui aussi… à me protéger ? Je me laissais portée par le mouvement, jusqu’à me retrouver dans son dos. Les rôles étaient inversés. Je le regardais avec ces yeux anxieux, qui ne demandent qu’à rentrer et à se poser calmement. La situation ne semblait pas s’y prétendre… ça m’agaçait. Lorsque le beau ténébreux qui m’accompagnait se mit à rire, j’ouvris la bouche sans qu’un mot ne puisse sortir.

« J'crois que j'me suis emporté ahah! Tu es belle Nelly, mais... t'es à mwa, et j'te laisserai à personne d'autre ! »

A mon tour, je lui offre un sourire. A lui ? Vraiment ? Même sans avoir à y réfléchir, je savais que ça me convenait. Sa jalousie inavouée mais tellement visible me rappelait à quel point on pouvait être proche tous les deux. J’allais lui répondre ; je voulais lui répondre ! Mais Terrence me coupa.

Pour raconter des stupidités en plus. Comme d’habitude, il n’éprouvait aucun respect pour l’autre. Comme si Eran devait s’estimer heureux de ne pas mourir de sa lame. Comme si ma présence avait une réelle influence sur sa décision. Je grimaçais. Il s’éloignait ; continuait son monologue que je m’apprêtais à couper. Ma main serrait celle de mon meilleur ami de peur qu’il ne se jette sur lui maintenant. J’avais toujours ce drôle de sentiment qui me faisait me sentir si mal. Oppressée. Désemparée. Cette histoire d’illusion… ça me paraissait étrange.

Comment pouvait-il le savoir ? Terrence semblait être le seul à avoir eu un point de vu « global ». Ni Eran, ni moi ne l’avions vu tomber ; ce qui n’était pas le cas de Seikaku. Mais Eran avait également vu quelque chose que ni moi, ni Sei n’avions vu. Pour autant, l’homme à la chevelure d’argent semblait savoir ce qu’il se passait dans l’esprit de ces deux-là. C’était illogique. Il avait eu le même point de vue que moi. Quelque chose m’échappait.

« Je reste. Il viendra à nous. »

Une voix sèche, autoritaire, assurée. Je n’avais pas confiance en le Terrence qui était en face de moi. Il me semblait froid, et faux. L’idée même qu’il fut la base de ces illusions étranges ne m’étonnait plus… Mais toujours aucune certitude. Nerveusement, je mordais ma lèvre inférieure, finissant par la croquer distraitement, permettant à une goutte de sang de perler. Terrence s’éloigna. Alors, je soufflais.

« Eran… Il y a quelque chose qui cloche ici. Il va falloir trouver quoi avant que… que cette chose nous monte les uns contre les autres d’une manière ou d’une autre. »

Je repassais face à lui, plantant mon regard dans le sien, cherchant à en dissiper la colère. Je pouvais le sentir perturbé. Qui ne le serait pas dans une telle situation ? Une main se posa contre son visage alors que j’apposais un baiser au coin de ses lèvres. Une idée me vint à ce moment-là. Je tissais dans une ombre une sorte de corde étrangement fine et résistante, similaire à de la toile d’araignée. J’accrochais une partie au poignet du ténébreux, avant de m’accroupir près de Seikaku pour en faire de même avant de terminer par moi.

« Si quelque chose vous semble bizarre, tirez sur le fil. Il se pourrait que des mouvements qui n’ont aucun rapport avec ceux que vous voyez vous ramènent à la réalité. »  Je marquais une pause, regardant le jeune homme à terre. « Tu vas pouvoir te lever ? On ferait mieux de ne pas trop rester ici. »

Doucement, je me relevais, tendant une main à mon nouvel ami. Avant qu’il ne la saisisse, je regardais Eran avec une pointe de malice, un sourire légèrement sadique s’étirant sur mon visage.

« Quoi que tu ais vu… Venges toi. Fais mieux. J’ai confiance en toi… Je sais que tu peux le faire. »


Je suis une tagada #FF456A
avatar


Féminin Date d'inscription : 16/03/2016
Sexualité : Hétéro, tend vers bi
Messages : 146


Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Lun 1 Mai 2017 - 20:17




First Event

♫ Gonna be in trouble! ♫



Alors tu cours, un peu plus loin, tu la délaisses d'un regard transi, le sourire revenu sur tes lèvres. Tu poses un doigts sur ses lèvres, tu lui fait comprendre que tu vas revenir et que tu reviendras vivant. Tu tournes les talons, et tu te diriges vers les ombres qui dévorent ton adversaires, pourléchant son enveloppe charnelle afin de lui inspirer la terreur. Oui ça c'est toi Eran. Ton pouvoir n'est que le reflet de ta personnalité. Voilà ce qui se cache, ce qui se terre en toi. Un monstre de colère et de fierté. Toutefois, il ne se manifeste jamais sans raison ou bien pour blesser ceux que tu aimes. Si tu as ce regard assassin, ces pulsions et cette envie sadique c'est que dans ta tête, l'idée même qu'une personne ose s'en prendre à celle que tu aimes est à exclure, exceptée si cette même personne a des tendances suicidaires. Et il semblerai que ce soit le cas de ce Terrence.

Un pas à la fois, tu avances. Puis finalement plus rien. Tu ne captes pas. C'est étrange de voir tes ombres rejoindre la terre sans que la présence qu'elles ont enfermées se manifeste. Quoique. Tu as parlé trop vite car la voix du sale type te hérisse le poil. Pourtant sa provenance te fait tourner la tête. Mila Kunis? Mais qu'est-ce qu'il a ce con? Il est jaloux de ton cul c'est ça? Tu écoutes ses propos, sourcils froncés. Tu esquives un sourire carnassier lorsqu'il parle de mettre fin à tes jours. Quoi? Il pense sincèrement que tu vas écarter les bras et te prostituer juste pour recevoir son sabre dans le bide? Tsss... Pour qui se prend-t-il cet imbécile? Des illusions? Away, c'est bien possible. Le suivre? Nan, ça c'est impossible. Tu places une main dans ta poche, puis tu laisses l'autre virevolter tandis que tes ourlets de chairs s'entrouvrent.
Eran▬: " Qu'est-ce qui s'passe Doc'? Tu fais une fixette sur mon derrière ahah! J'te pensais pas si barbant en fait..."
lâches-tu en le provocant sans hésitation.

Oui, tu aurais clairement pu lui dire d'aller se faire foutre, de lui montrer à quel point tu l'emmerdes, et profondément. Tu affiches cet air narquois qui te vas si bien dès lors que tu veux montrer à ton interlocuteur tout le dédain que tu as pour lui, qu'il comprenne à quel point tu te fous ouvertement de sa gueule. Tu n'as pas peur, et tu te sens bien. C'est étrange? Pas tant que ça! Tu as réfléchis en parallèle à quelque chose qui te file une joie sans pareille. Si tu reprends les dires de l'autre débile, il parlait d'illusion. Dans ce cas, Nelly n'était pas sur ses lèvres, et c'est vrai, tu as été en proie au doute, tu t'es laissé emporter par tes sentiments, ton ardeur et ta fureur. Cependant, tu le sais à présent. Cette fille que tu aimes mérite toute la confiance et tout le soutien que tu peux lui apporter. Ce qui est aussi beau dans votre relation, c'est que ça va dans les deux sens.

Son baiser te rappelle sa présence. Tu tournes la tête, tu aperçois ta tagada que tu gratifies d'un sourire enjoué avant de pencher ton visage sur le côté. Tu lèches ton pouce et le passe sur la goutte pourpre qui suinte légèrement des lèvres de ta douce avant de l'embrasser. Tu reçois son don, tu acquiesces à ses paroles. Oui, il y a un truc qui ne va pas. Tu en viens à relever la présence de Seikaku. Le pauvre... Quand tu repenses au regard que tu lui as lancé alors qu'il s'agissait d'une illusion dans laquelle tu as couru à pied joint. Alors tu te diriges vers lui et tu lui tend la main étant donné que Nelly lui avait offert l'une des siennes.
Eran▬: " Hey dude! Désolé pour tout à l'heure, j'ai over react ahah! Aller, cette fois on y va tous ensemble!"
dis-tu sur un ton apaisant et enjoué.

Vous êtes là, tous les trois, et de l'autre côté il y a cette pauvre tâche qui s'imagine déjà commander tes futures actions ainsi que celles de tes camarades. Tu lui fais comprendre qu'il se trompe en te plaçant devant les deux autres.

Eran▬: " J'te souhaite bon courage pour la suite dans c'cas, nous on va s'tirer et botter l'cul d'ce blaireau ahah! Ouais désolé, mais j't'aime pas alors j'te suis pas! Aller salut!"
souffles-tu en octroyant un clin d'oeil moqueur à celui que tu ignores dés à présent.

Puis tu te retournes enfin vers ton équipe, tout sourire.

Eran▬: " Ow'Kay la team! Bon, qu'est-ce qu'on fait maintenant que Cendrillon part toute seule?"
bailles-tu tout en mettant la main devant ta bouche.



Eran Baardson




©Natu de Cocktail-Graph'



avatar


Masculin Date d'inscription : 03/02/2017
Messages : 173

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Jeu 4 Mai 2017 - 21:22


       
Bi-chromatic and candys at the Graveyard


       
       


       
L'homme au sabre se faisait ronger, et dans son regard, on sentait déjà que la vie l'avait quitté, mais il n'avait aucune expression de douleur, comme s'il était une marionnette destinée à mourir de toute façon. Un frisson me parcourait le dos, de long et en large, tel un serpent long et froid, prêt à mordre sa victime en lui injectant un poison de terreur et de peur. Je m'écartais alors légèrement du cadavre et eu des haut-le-cœur. A vrai dire, j'aurais préféré ne jamais en voir, c'était vraiment terrifiant, ces yeux blancs, et la sensation qu'il n'y aura aucune réaction si on devait interagir avec. A vrai dire, cet homme ne m'inspirait pas confiance du tout, mais j'aurais tout de même pu ressentir un peu de peine, je ne l'enviais sur aucun point.

Ma question ne reçut aucune réponse, et pourtant, les deux autres semblaient toujours autant sur leurs garde, je les examinais depuis ma position, de peur de les déconcentrer dans ... quoi qu'ils faisaient en fait. Eran lâcha d'un ton plus ou moins provocateur une phrase qui m'interpella :

- "Qu'est-ce qui s'passe Doc'? Tu fais une fixette sur mon derrière ahah! J'te pensais pas si barbant en fait..."

Je piquais un fard. Moi ? Ce n'était absolument pas mon intention, puis le garçon n'avait pas spécialement l'air de rigoler, du moins pas sans ironie sarcastique.

- "N-Non ... je ..."

Et avant de finir de balbutier mes mots, il arborait un sourire emprunt d'un certain sadisme, mêlé à une confiance presque arrogante, donnant un mélange me mettant encore plus mal à l'aise. Suivit de quoi, il embrassait Nelly-Pi. Je baissais les yeux, n'osant m’immiscer plus que ça dans ce moment d'intimité. Après tout, ils se retrouvaient après une crise de colère et un combat certes court mais mouvementé. Je laissais passer un instant à me perdre dans mes esprits, instant pendant lequel, Nelly-Pi s'écartait de son amant et noua une cordelette autour de nos poignets, en une matière que je ne saurais désigner. Elle donna des instructions concernant ce lien qui nous unissait et me demanda si je pouvais me lever tout en étendant sa main dans ma direction.

La voix du brun aux yeux vairons détournaient cependant mon attention.

- "Hey dude! Désolé pour tout à l'heure, j'ai over react ahah! Aller, cette fois on y va tous ensemble!"

Disait-il cette fois avec un sourire plein de bonne humeur, et en m'offrant lui aussi sa main. Était-il lunatique ? Et tout à l'heure ? Il ne m'avait pourtant fait la remarque qu'à l'instant. Eran agissait définitivement de manière étrange, mais le regard de Nelly-Pi, posé sur moi, eu comme l'effet d'un bâillon sur toutes les questions que je me posais. Je baissais la tête, plus ou moins dépité quand même.

- "N-ne t'excuses pas ... je ... c'est pas grave ..." gardant la tête basse.

Hésitant, j'acceptais leurs aide pour me lever, surtout que je n'avais pas tant le choix que ça. La jouvencelle parla de vengeance, tout en arborant un sourire sadique, et comme s'il allait en couter des efforts à Eran, je les voyais se consulter. Se venger ? Mais de qui ? Quand même pas ... moi ? Je reculais d'un pas, puis d'un autre. Et je tirais déjà sur la cordelette, mais comme pour m'en détacher. Eran tournait de nouveau son regard dans ma direction, et lâcha tout haut :

- "J'te souhaite bon courage pour la suite dans c'cas, nous on va s'tirer et botter l'cul d'ce blaireau ahah! Ouais désolé, mais j't'aime pas alors j'te suis pas! Aller salut!"

Attends, était-ce bien  à moi qu'il parlait ? Ils ... m'abandonnaient ? Ici ? Intérieurement, je me demandais ce qui était le mieux, après tout, ils venaient de tuer quelqu'un à l'instant, et Nelly-Pi semblait le connaitre. Alors, subir le même sort ? Ou être seul ici avec ce "Murmure" ? J'arrivais à me défaire de la corde et une larme roula rapidement sur ma joue. Mon cœur se serra. Nelly ... jamais je n'aurais pu l'imaginer capable d'une telle chose, et ce soir, elle changeait du tout au tout, finissant même par tenter de me piéger. Un horrible sentiment de frustration, de peur, et de déception m'envahissait alors que je ne pouvais rien faire d'autre que laisser plus de larmes couler sur mes pommettes, embuant ma vision derrière ce rideau d'émotions négatives. Entre deux sanglots, je me raccrochais au peu de force pour leurs adresser une dernière parole.

- "Je ... je ne veux pas mourir !!"

Et je prenais la fuite, courant en esquivant comme je le pouvais tombes et racines pour ne pas tomber. Il en allait de ma vie, et si mes jambes venaient à faillir maintenant, je pouvais alors y renoncer. Me perdant dans le cimetière, je finissais tout simplement  par m'accroupir, me cacher derrière une pierre tombale en laissant aller le flot s'écoulant de mes yeux, reniflant, et geignant comme un enfant.

       

Crédit: Neko-chan in Never Utopia


RPs en cours :
Prise de repères [Shultz] ---Café ou chocolat ? [Capucine] --- Hiver/Again [Lizbeth]
Red is a primary color. (#ff0000)
avatar


Masculin Date d'inscription : 20/01/2017
Sexualité : Hein ?
Messages : 50

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Mar 23 Mai 2017 - 16:11

Est-ce qu’il était idiot, ou bien son esprit avait été trop marqué par la précédente illusion pour pouvoir encore appréhender celle dans laquelle le Murmure voulait les piéger ? ça optait plutôt pour la deuxième solution, mais ça trouvait la situation absolument parfaite. Le groupe été maintenant divisé, et le plus fragile du lot offrait une cible parfaite pour le Murmure. Son esprit avait abandonné. Le Murmure devait réviser ses plans, mais au final, ça l’arrangeait plutôt qu’autre chose.

Le Murmure allait laisser les deux autres tranquilles pendant quelques temps, et ça allait plutôt jouer avec celui qui s’était isolé. ça se contenta juste d’augmenter l’intensité des ténèbres qui entouraient les deux autres. Ils étaient peut-être enfants des ténèbres… Mais cela ne leur accordait pas la vision nocturne pour autant. Bien sûr, ça se contentait pour l’instant de jouer avec eux de manière ridicule… Mais ça s’était déjà délecté de leurs émotions et de leurs colères. Alors ils avaient droit à une petite pause, avant que ça ne revienne à l’assaut.

Et pendant ce temps, ça s’approcha du fuyard. ça donnait l’impression de souffler sur sa nuque. ça lui faisait entendre des rires moqueurs. ça lui faisait entendre des bruits de pas. ça ça le touchait, s'agrippait dans ses vêtements, le faisait trébucher.

ça le torturait et se délectait de sa peur, si bonne, si juteuse, si délicieuse… Si parfaite !

[HRP : Prochaine intervention du PNJ dans 2 tours]
avatar


Date d'inscription : 03/12/2016
Messages : 42


Voir le profil de l'utilisateur

il/elle/"ça"


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   Mar 13 Juin 2017 - 7:32


Terrence avait disparu aussi vite et furtivement qu’il était arrivé. Tout ça… Ça me laissait un arrière-goût amer. Un brouhaha résonnait dans mon esprit. C’était quoi cette histoire, encore…? Dans quoi est-ce que j’avais encore été embarquée ? Au fond de moi je pouvais sentir une angoisse monter. Celle qui vous prend aux tripes. Celle qui vous fait dire “j’aurai vraiment mieux fait de ne pas être ici”. J’avais l’impression d’être un agneau au pays des loups. Mais qu’importait : j’étais un agneau accompagné d’un poussin et surtout d’un lion agile et qui ne savait pas se laisser faire. Je me tournais vers Eran, lui offrant un sourire sincère bien qu’inquiet. Il s’était adressé à Seikaku, s’était excusé pour son comportement. Quelque chose au fond de moi se brisa lorsque l’intéressé avait pris la fuite en déclarant qu’il ne voulait pas mourir. Je restais là, figée sur place, dans l’impossibilité de bouger. Je devais le rattraper. Je devais le rejoindre. Je…

J’étais impuissante et surtout j’avais peur. Derrière le masque d’assurance que mon visage arborait je tremblais de toute part. Ressaisi toi, Nelly. C’est pas le moment. Pas maintenant. Et surtout, pas devant lui. Je m’y refusais complètement, ravalant mes larmes, tentant de cacher les tremblements de mes mains et mes bras. Je pris une grande inspiration avant de finalement venir entourer mon Eran de mes bras. Face à lui, j’enfouissais mon visage dans le creux de son cou pendant que mes bras le serrait au plus près de moi. Une dose de tendresse dont je ressentais le besoin pressant, important. Je restais plusieurs secondes ainsi avant de me reculer un peu et de planter mon regard dans le sien, saisissant sa main, emtrelassant nos doigts.

Qu’est-ce qu’on fait, nous ? On part à la recherche de Sei’...? Ou on poursuit ce connard aux illusions ?


Je suis une tagada #FF456A
avatar


Féminin Date d'inscription : 16/03/2016
Sexualité : Hétéro, tend vers bi
Messages : 146


Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: [intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]   







Contenu sponsorisé


 

[intrigue] La clé du Soleil [NP/Eran/Seikaku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La Ville d'Amishawa :: Cimetière-
TOP