Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le matin est comme une page blanche [Xyumu&Isaac]Auteur
MessageSujet: Le matin est comme une page blanche [Xyumu&Isaac]   Mer 8 Mar 2017 - 17:08

La peur de l'inconnu. Depuis son arrivé, Isaac n'avait cessé de se questionner. On lui avait fournit un semblant de réponse, mais il savait qu'il ne voyait la que la petite partit de l'iceberg. Il y avait plus. Il voulait savoir. Mais dans l'obscurité totale, il ne pouvait que se débattre.

Il se réveilla en sursaut. Le souffle court, le visage livide. Il sentait un courant glacé se propager dans ses membres, figés par la peur. Pourquoi se réveillait-il dans un tel état? Un cauchemar? Il tenta de se remémorer, mais aucune image lui revint. Il passa une dans ses cheveux, crispant ses doigts sur son visage. Une douleur lancinante s'insinuait dans son crane et l’empêchait de penser à quoi que se soit. Une goutte de sueur perla sur sa tempe. La pièce était glacée et pourtant il sentait sa propre chaleur l'étouffer. Il jeta un rapide coup d’œil à son réveil: 4 heures à peine. Fébrile, il se leva et s'habilla en vitesse. Il savait qu'il ne pourrai pas se rendormir malgré la fatigue. Sans prendre la peine d'avaler quoique se soit, il enfila une veste et sortit de chez lui.

Trainant le pas, il errait dans les grandes rues d'Amishawa, ne sachant trop que faire. Il voulait juste s'éloigner. Encore embué de sommeil, il se rendit à la gare, prit le train et se laissa porter par les rails, là où elles voudraient bien l’emmener. Bercer par le léger tressautement du wagon, il s'accouda à la fenêtre, et observa le paysage nocturne qui défilait sous ses yeux. Laissant divaguer son esprit, sautant d'une pensée à l'autre sans y prendre garde, il vit l'aube se lever, hésitante, parsemant l'horizon de tache rose.

Au bout d'un certain temps, il entreprit de descendre, sans même savoir où il se trouvait. Un panneau d'indication lui apprit qu'il était arrivé à Hizumu. Ce nom lui était inconnu, ce qui était logique étant donné son arrivé récente. Il se mit donc en marche, longeant les larges rues pavés envahies par la végétation. Cette ville avait des airs fantomatiques, comme nimbée d'une aura mystérieuse. Personne, mise à par lui, ne sillonnait les rues. Une légère brise vint caresser son visage. Les premiers rayons du soleil étendirent les ombres des bâtiments environnants. Un calme total régnait.

A force de marcher, il se retrouva face à un étang bordé par la verdure, un peu à l'écart des bâtiments. D'étranges bancs ornaient ses rives. Il s'approcha. L'eau sombre venait lécher les bords de l'étang dans un léger clapotis. Il se baissa, effleurant d'une main l'eau glacée. Une légère ride s'étendit à la surface. Tout comme l'eau, son esprit se troubla. Ses questions le tourmentait. On aurait dit un adolescent mal dans sa peau qui s’apprêtait à piquer une crise. Il ferma les yeux et se laissa tomber en arrière, s'étalant de tout son long dans l'herbe humide. Il allait être trempé. Tant pis. Entrouvrant les yeux, il aperçut le ciel au dessus de lui se parer de couleurs discrètes. Bientôt, il ferait totalement jour. Il n'avait pas envie de rentrer tout de suite, il se sentait bien ici, allongé dans l'herbe, à regarder le ciel, en silence. Il leva une main au dessus de lui, tendant les doigts vers les nuages, avant de laissait retomber mollement son bras à ses cotés. Il ignorait pourquoi, mais il se sentait soulager, comme si un poids avait quitter ses épaules. La peur qui l'avait assaillit pendant la nuit ne semblait plus qu'un mauvais rêve. Puisqu'il n'y avait personne, autant en profiter. Il s'étira longuement, bailla un peu, puis passa ses deux mains derrière sa tête afin de mieux de caler. Il ferma les yeux et se laissa bercer par le silence.






Invité
Invité


MessageSujet: Re: Le matin est comme une page blanche [Xyumu&Isaac]   Mar 28 Mar 2017 - 10:49

Soyons d'accord, mon créateur a mit beaucoup de temps à répondre et il s'en excuse, mais ce n'est pas une raison pour ne pas profiter de ce rp ! J'adore faire de nouvelle rencontre, surtout quand je peux aider ces connaissances. Enfin... Excusez moi chers lecteurs, il faudrait plutôt que j'explique pourquoi je suis ici c'est ça ? Je vais alors utiliser le joker universel des rolesplayeurs : Le hasard. Ou alors, considérez que j'aime jeter du pain bien dur sur la tête des canards dans l'étang, par cynisme bien prononcé et moquerie envers ce fascinant animal à l'image à jamais gravé dans ma mémoire.

Je regardais donc notre nouvel arrivant -enfin, je ne savais pas encore que cela en était un-, d'un oeil curieux, et, tenta, par un acte provocateur assumé de lui envoyer un petit bout de pain sur le nez depuis mon banc. Je ne savais pas vraiment s'il m'avait vu juste avant, je suis assez discrète à l'aube malgré ma couleur bien voyante. "Petit petit petiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit" dis-je en ouvrant bien grand la bouche tel Candide. C'était provocant je sais, mais amusant ! Voyons s'il entrait dans mon jeu~ J'adore quand ils entrent dans mon jeu et essaie de me séduire, comme disait Lacan, le désir c'est toujours le désir du désir de l'autre, ça flatte notre égo que de se faire désirer et envier par l'autre. Mais n'y voyez aucune perversité, je ne veux pas les faire souffrir, juste s'amuser mutuellement !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

avatar


Féminin Date d'inscription : 30/07/2015
Sexualité : Théophile ?
Messages : 146


Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


 

Le matin est comme une page blanche [Xyumu&Isaac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Réveil matin, Trois heures, j'me réveille comme une fleur...
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Hizumu : Sloping World :: L’étang « Eipurirufuuru »-
TOP