Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Quand les gamines se mènent aux spectacles | Ingrid & LiseAuteur
MessageSujet: Quand les gamines se mènent aux spectacles | Ingrid & Lise   Dim 5 Mar 2017 - 15:32

Pour un mois de mars, il était plutôt agréable de prendre l’air. Nous étions mercredi après-midi et la simple idée d’entendre des enfants criés me m’étaient hors de moi. Je soupirais à l’arrière de la piste de spectacle, cachée par les rideaux. Les places commençaient peu à peu à se remplir, il était presque l’heure de la représentation. Je croisais les bras sur ma poitrine, habillée de mon costume de dompteuse.

Dans tous les cas, mon tour n’était pas encore arrivée et c’est bien pour cela que je sortis quelques instants à l’arrière des chapiteaux pour fumer une cigarette. Les tigres avaient quitté leur zone habituelle pour être mis chacun dans une cage reliée à la piste du show. Ici, nous comptions 5 magnifiques tigres, dont un, qui m’obéissait au doigt et à l’œil. Aujourd’hui, il serait la bête n°1 de ce spectacle.
Seize-heure sonne et la musique résonne fortement dans le cirque. Les bêtes reconnaissent rapidement la musique leur étant devenue familière au fils des années. Le spectacle commence par l’arriver des clowns qui ne tardent pas à faire rire la galerie. Je ne me préoccupe pas du spectacle, écrasant ma cigarette sous ma botte de cuir noir, soudainement interrompu par un petit couinement.

La petite chimère sautille avant de grimper le long de ma jambe. Je regarde prudemment à droite et à gauche, il n’y avait personne… Ils étaient tout occupés à la représentation du spectacle. Avec un petit sourire, j’attrape la créature qui est en réalité mon familier. Déposant mes douces lèvres sur son crâne. Je n’aimais pas savoir qu’une personne pourrait me voir dans un tel accoutrement… Ce n’était vraiment pas mon genre de faire des bisous et des câlins, mais mon petit familier était bien le seul à avoir une place dans mon cœur de glace.

Délicatement, je le dépose au sol, celui-ci partant en direction des coulisses. Penchant la tête, un jeune garçon s’approche de moi « ça va être à toi Edelweiss, les bêtes sont prêtes » dit-il avant que je hoche simplement la tête. Je rentre rapidement dans le chapiteau, les clowns ressortant "sale et répugnant" je grimace, m'écartant d'eux avant d'entrée en scène.  

Entre-temps, la scène avait été entourée de barrière de protection. Retirant mon chapeau pour saluer le publique, je prends mon fouet dans ma main droite. Rapidement, le Monsieur Loyal hausse la voix

« Monsieur et Madame, je vous remercie d’assister à la représentation d’Edelweiss Schwartzenberg et de ses cinq magnifique tigre ! Je vous rappelle que pendant le spectacle, il est interdit de sortir ou même de jeter de la nourriture… Bon spectacle ! » Dit-il avant de partir du devant de la scène, laissant place au cinq bêtes, apparaissant une par une face au public.

Rapidement, le spectacle bestial se déroule par des claquements de fouet ou les tigres rugissent chacun leurs tous, montant sur des tonneaux vides. Pour finir, ceux-ci se couchent chacun leur tour les un aux autres, une scène assez mignonne qui faisant penser à une famille de gros chat se faisant un câlin. À la fin, je place mes mains de façon à utiliser l’un de mes pouvoirs. La scène est alors rapidement plongée dans le brouillard, permettant aux tigres de sortir de scène et aux gamins de ranger le bordel de la piste. Pendant ce temps, Monsieur Loyal prononça : Y a-t-il des Kagutsuchi parmi vous qui aimerait participer au spétacle ? ainsi… qu’un(e) Tsukuyomi, pourquoi pas !


Je m'exprime en #996699
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/01/2017
Occupation : Dompteuse de tigre (cirque)
Sexualité : Orientation ignorée
Messages : 68

Carte de Jeu
Familiers: Engel - Petite chimère
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2017-jounral-intime-de-e

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Quand les gamines se mènent aux spectacles | Ingrid & Lise   Mer 8 Mar 2017 - 10:16

C’est ton anniversaire. T’aimes pas ça, mais Shultz a fait fort. Il t’a emmenée dans un cirque, et dans ce cirque, il y a des tigres. Treize ans, mais tu t’en balances, toi, tout ce qui t'intéresse, c’est leurs robes, leurs crocs, et cette dresseuse qui a l’air de savoir ce qu’elle fait. La dame est d’ailleurs une adulte, elle pue par definition, mais il faut avouer que ce qu’elle exerce comme métier sort de l’ordinaire. Que c’est génial, exceptionnel. Même le début du spectacle t’a laissé sur le cul, quand il n’y avait pas tous ces félins. Après tout, t’as beau faire genre, t’es quand même une enfant. Le galop des chevaux d’eau, le monsieur qui mettait feu à ses balles de jonglage, avant qu’elle ne s'égrènent, et qu’elle lui tombent sur la tête, pierres qu’elles étaient. Délirant. Le pruneau est en train de remonter comme une flèche dans ton estime, t’es pas prête à lui obéir, mais maintenant, t’auras surement moins de difficultés à l’écouter.

Alors, quand le monsieur loyal demande si quelqu’un qui contrôle le feu veut venir, tu sautes littéralement de ton siège. Levant le bras comme une première de la classe qui connaît la réponse pour l’avoir buchée toute la nuit. Heureusement, il t’as choisit, rigolant dans son micro de ta réactivité. “ En voilà une qui est motivée “. Bien sur que tu l’es, c’est des tigres. Tu vas voir des tigres de près. Qui ne serait pas enthousiaste ? Seulement des abrutis ne comprenant pas leurs chance.

Alors, quand il te demande d’approcher, en compagnie d’une random d’on tu as déjà oublié le groupe, tu prends ton sac, et ta peluche. La bienséance voudrait que tu les laisse à ta place, mais tu les encules, les principes de politesse. Jamais tu ne laissera le Scourgebis rater une telle performance. Alors, le temps de descendre les escaliers, tu le met dans ton cartable sac à dos. La tête dépassant sur ton épaule, une position que tu as mis du temps à trouver. Mais le fait est qu’il peut maintenant, lui aussi regarder les tigres dont on te demande d’approcher. La piste est couverte de brume, tu adores cela. Les yeux pleins d’étincelles, toi, Ingrid, ne fait que dévorer du regard cette scène qui se joue devant tes yeux. Oubliant leurs maîtresse, devenue l’espace d’un instant un pnj qui ne sert à rien si ce n’est être joli.



#B16057 #80404B





avatar


Date d'inscription : 08/03/2016
Occupation : Insulter les autres, et les frapper, accessoirement
Sexualité : Scourgetrisexuelle
Messages : 250

Carte de Jeu
Familiers: Doucou-chan
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Quand les gamines se mènent aux spectacles | Ingrid & Lise   Ven 10 Mar 2017 - 14:54

"Dis Maman on ira voir le cirque ce soir ? S'il te plaît... Dis oui, s'il te plaît."

La Maman en question tenait entre ses doigts un pendentif en aigue marine, qu'elle admirait sans écouter son enfant. Elle trouvait le travail du métal encore un peu naïf, certaines choses pouvaient être améliorées, mais elle y voyait beaucoup d'amour, d'imagination et un indéniable talent. Elle allait acheter ce bijou.
De l'autre côté du comptoir, Lise souriait. Cela devait faire une semaine que des clients visitaient sa petite échope, pourtant elle ne parvenait pas à s'y habituer. Ce premier succès tenait du miracle à ses yeux et elle craignait de le voir s'effondrer à chaque instant.
L'innocence de la petite fille attendrissait la Tsukuyomi. Néanmoins elle savait à quelle excès cela pouvait mener, pour avoir été pendant longtemps la poupée de ses frères et sœurs. Elle tentait donc de ne pas laisser voir son sourire, tandis qu'elle laissait trainer une oreille intéressée.

Le cirque... On y avait emmener une fois la joaillère, lorsqu'elle avait six ans. Elle avait eu peur du Monsieur bizarre avec un trop grand sourire et du Monsieur inquiétant avec un visage tout blanc. Elle avait été éblouie par les acrobates et charmée par la musique. Elle avait trouvé les fauves magnifiques et injuste qu'on les ait arrachés à leur vie.
Puis elle a oublié. Il y avait eu trop d'autres choses dans sa vie.
Mais aujourd'hui... Pourquoi ne pas essayer aujourd'hui ?

Lise s'était habillée avec élégance et direction, elle avait mis un tailleur bleu nuit presque neuf et avait noyé dans ses cheveux son plus beau ruban. Sans avoir une tenue extravagante et inappropriée pour l'occasion, elle ne tenait pas à arriver en souillon.
Puis la jeune fille avait ressorti d'une étagère sa carte de la ville qui ne la quittait plus et, grâce à elle, elle put arriver jusqu'au cirque sans (trop) se perdre.

Le spectacle avait émerveillé Lise, même si elle ne l'avait plus regardé avec ses yeux d'enfant. Toute magie avait disparu, mais c'était pour laisser place à une grande admiration pour le travail des artistes et pour leur immense talent. Il était clair que tous avaient fait de leur mieux pour rendre ce spectacle inouï, et ils y étaient parvenus.
Du brouillard surgit sur scène immédiatement après le numéro des tigres et Monsieur Loyal demanda des volontaires, notamment Tsukuyomi, de venir sur scène. Aussitôt, une petite fille se leva et, d'un air assuré, se dirigea vers la scène.

Pendant plusieurs minutes, nul ne se porta volontaire. Alors, timidement, la joaillère se leva et suivit le chemin de la fillette.



Merci à Soliana pour la signature et à Lily pour l'avatar ♥
avatar


Féminin Date d'inscription : 07/06/2016
Occupation : apprentie joaillère
Sexualité : homosexuelle
Messages : 121

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Quand les gamines se mènent aux spectacles | Ingrid & Lise   Ven 10 Mar 2017 - 18:43

La brume empêcha qui que ce soit de voir ce qu’il se passait sur scène. Quelques matériaux avaient été ramenés : un grand cerceau ainsi que deux plateformes placés l’une en face de l’autre, mais tout de même écarter pour un saut. Pendant que les gamins installaient cela, je m’étais approché de la créature à la robe rayée, déposant ma main sur le haut de son crâne. Il était le seul tigre m’écoutant au doigt et à l’ œil pour la simple et bonne raison que je l’avais éduqué moi-même dans ma caravane. Cela n’avait jamais été un signe de tendresse et de compassion, seulement une stratégie.

Je souriais très légèrement avant de me redresser, faisant signe à l’installateur que tout était bon. Pendant, ce temps, Monsieur Loyal semblait ravit : en voilà une qui est motivée ! Je redresse la tête, essayant de voir de qui celui-ci parlait, malheureusement, je ne pouvais pas encore dissiper la brume et donc ne pas pouvoir voir les personnes qu’il avait choisies. Ce dernier appela alors une Tsukuyomi à venir, ne pouvant rien voir de moi-même, je me mise à écouter ses paroles : oui, vous mademoiselle à la chevelure rose, vous serez sublime auprès de notre bête !

Quand le signal fut annoncer, je fis signe au tigre de se redresser, celui-ci montant alors sur la première plateforme. Dissipant alors la brume, le publique pouvait de nouveau voir la scène.  C’est en détournant les yeux que je fus offusqué de découvrir que les personnes que Monsieur Loyal avait choisit était des… gamines ?! Je détestais les enfants… Il voulait m’énerver ou quoi… il me le payera très chère.

Je fis un sourire forcé aux deux demoiselles, annonçant alors aux publics : Madame et Monsieur, sous vœu yeux, la Kagutsuchi va allumer ce cerceau ! Prononçais-je en donnant le cerceau à la gamine avant de reprendre, Et la Tsukuyomi, vas s’asseoir sur la deuxième plateforme ou sautera le tigre ici présent ! Je me penche, les applaudissements flattant mon égal.

Je me redresse alors, regardant l’enfant avec le cerceau « Quand je te le dis, tu allumes le cerceau et tu lèveras les bras pour que le tigre saute, ok ? » Prononçais-je avant d’attraper l’autre gamine pour la mettre assise sur la plateforme plateforme « Toi, tu ne bouge surtout pas d’ici, tu n’as rien à crainte donc quand il sautera, ne bouge pas, tu risquerais de te faire mal, ok ? » Prononçais-je pour terminer avant de regarder le tigre dans les yeux, il n’attendait plus qu’une chose, mon ordre.

La musique inondait désormais le chapiteau, je regardais les deux demoiselles, l'une avait un rôle plus important que la deuxième et j’espérais que ses deux gamines seraient un minimum mature... je n'aimais vraiment pas les enfants.


Je m'exprime en #996699
avatar


Féminin Date d'inscription : 12/01/2017
Occupation : Dompteuse de tigre (cirque)
Sexualité : Orientation ignorée
Messages : 68

Carte de Jeu
Familiers: Engel - Petite chimère
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t2017-jounral-intime-de-e

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Quand les gamines se mènent aux spectacles | Ingrid & Lise   







Contenu sponsorisé


 

Quand les gamines se mènent aux spectacles | Ingrid & Lise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Mercenaires du chaos vs gamines
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La Ville d'Amishawa :: Quartier de Fêtes :: Le cirque Schwartzenberg-
TOP