Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
We're the same ... Just street soldiers ... [PV Jane Doe]Auteur
MessageSujet: We're the same ... Just street soldiers ... [PV Jane Doe]   Mer 1 Mar 2017 - 17:16

Thea avait ouï dire qu'il existait un bar abritant les chasseurs de prime, ça valait le coup d'essayer, après tout, peut-être pourrait-elle en retirer quelques informations. L'endroit regorgeait de personnes en tous genres et beaucoup d'entre eux avaient rivé leur regard sur le "Petit Chaperon Rouge". Car oui, semblait-il, la chasseresse s'était elle-même construite une réputation, enfin si l'on pouvait le dire ainsi. Une gamine au capuchon rouge qui faisait justice elle-même dans les ruelles de l'île mais qui avait plutôt une bonne droite. C'était comme ça qu'était perçue la rouge. Mais celle-ci se moquait clairement de ce que l'on pouvait dire sur elle. Si elle commençait à faire parler d'elle, c'était qu'elle était assez forte pour que l'on puisse la prendre en considération.

La belle avait bien conscience que cette vie était bien loin de celle que ses parents auraient voulu pour elle, que son frère aurait voulu pour elle. Mais pour eux, ou plutôt pour ce jeune adulte qu'elle avait vu grandir inconscient dans ce lit d'hôpital, la chasseresse était prête à beaucoup de choses. Elle ne s'était guère rendue dans cet endroit pour consommer, c'était loin d'être son genre, non simplement, elle avait simplement espéré en savoir plus sur cette fameuse "araignée" qu'elle recherchait depuis maintenant plusieurs années. Si certains avait traité la demoiselle comme un morceau de viandes, trop alcoolisés pour vraiment se rendre compte de ce qu'ils faisaient, Thea ne s'en était pas formalisé.

Une fois sortie de ce lieu peu approprié pour elle, la belle était bien décidée à se servir de ce qu'elle avait appris. Pas un indice sur son criminel, mais plutôt quelques informations sur une aide qui pourrait lui être très précieuse. A ce qu'il paraissait, ce soir-là, les chiennes avaient été vues dans le Parc Hinan Jo et ce fut donc dans cette direction que la rouge se rendit. "Si vous trouvez les chiennes, vous trouverez leur maitresse. Mais attention la rencontre risque d'être ... un choc." lui avait-on dit avant que plusieurs autour d'elle n'éclatent de rire. Un choc. Que voulait-il dire par là ?

Enfin, la Tsukuyomi rejoignit le fameux parc, lieu si vivant la journée, mais si peu fréquenté la nuit. Elle cherchait de grands chiens à la robe tricolore, prédominante noire. Des bouviers bernois. Si Thea n'était pas vraiment experte en chiens, elle supposait qu'il n'y avait pas d'animal de ce type à tous les coins de rue. Elle ne put s'empêcher d'avoir une pensée pour Rubis, heureusement qu'elle ne l'avait pas emmenée avec elle, chiens et chats ne faisaient pas souvent bon ménage. Et enfin au milieu de quelques buissons, elle les aperçut. Il fallait reconnaître que ces chiennes ne manquaient pas de prestance. Elle s'approcha d'elles, un peu méfiante, tentant de leur parler au cas où il s'agirait de familiers dotés de paroles.

"Hey ... Je suis Théa ... Vous êtes toutes seules ?"

Elle leva les yeux pour scruter les alentours à la recherche d'une jeune femme que personne n'avait su lui décrire avant de reporter son regard argenté sur l'un des animaux. Elle avança sa main pour toucher du bout du doigts le pelage de l'un d'eux, mais ressentit comme une décharge qui la fit jurer et reculer.

"Merde ... C'était quoi ça ?"

La rencontre de "choc", certainement ...


Rubis (Familier):
 


Merci Jessouille ♥️

Thea's theme song ~


avatar


Féminin Date d'inscription : 04/02/2017
Occupation : Chasseuse de prime/Fleuriste à mi-temps
Sexualité : Non définie
Messages : 64


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: We're the same ... Just street soldiers ... [PV Jane Doe]   Mer 1 Mar 2017 - 20:27

Jane Doe n’était pas loin. A vrai dire, elle ne l’était jamais quand cela concernait ses deux adorées. Bien sûr, elle ne pouvait pas toujours les surveiller, son travail lui prenant beaucoup trop de temps pour cela, mais dans ce cas, les petites souvent l’accompagnaient. Que ce soit du repérage, ou simplement de la garde, les deux chiennes étaient vraiment d’une aide précieuse. Surtout quand on comprenait qu’elles étaient bien plus intelligentes qu’elles ne le laissaient paraître.

La jeune femme s'était attachée, quand bien elle n’aurait pas dû. Les deux créatures étaient maintenant une partie intégrante d’elle même. Des bêtes qu’elle abandonnerait au premier problème, mais qu’elle reviendrait chercher fisa. En cassant la gueule du premier qui aurait osé les maltraiter. Alors, depuis quelques heures déjà, elle était assise sur ce banc, bière à la main, en compagnie d’autres clochards trouvés sur le tas. Habillée comme eux, barbouillée par une crasse semblable à celle des bennes à ordures, elle parlait fort, et donnait ses idées à des gens qui, finalement, l’écoutait plus que ses contacts habituels. Toujours impliquée, elle regarda la nouvelle arriver sans sourciller, ne laissant rien paraître de sa surprise, de son inquiétude.

Un doute s'était insinué en elle au moment ou elle l’avait vue arriver, son instinct d’ailleurs, s’était mit à crier. Chose jamais bonne dans le milieu. Jane reconnaissait donc la personne qui s’approchait de ses chéries, sans être sûre que ce soit celle d’on elle avait entendue parler. La patience s’imposait, pour comprendre ce qu’elle cherchait, et s’il y avait lieu d’intervenir. Ses chiennes ne la trahirait pas en allant vers elle, c’était une chose dont elle était sûre. Peut être même qu’elles pourraient se débrouiller sans elle. Avant toute action imprudente, la situation se devait d’être démêlée. Alors, retenant un soupire, elle guetta ses animaux, buvant une autre gorgée, hochant la tête face au débat qui continuait de se tenir.

Les chiennes comme prévu, se regardèrent, et lâchèrent ce qui sembla être un pouffement. Mouvements d’épaules, gueules tordues en sourires, elles regardèrent la nouvelle venue avec un amusement non feint. Attendant qu’elle se prenne la décharge électrique, cette protection qui semblait ne jamais les quitter.

Alors, quand la demoiselle au parfum floral recula précipitamment, comme convenu, les deux chiennes se jetèrent à terre, sur le dos, poussant ce qui semblait être des ricanements. S’amusant de cette inconnue qu’elles ne connaissaient ni d’Eve ni d'Adam. Inteligentes. Cela sautait aux yeux. Nicole et Chantal étaient bigrement douées pour des animaux censés ne pouvoir que répondre à des ordres simples. N’importe qui d’autre, sur une autre île que celle ci les aurait trouvées effrayantes. Mais ici, ce genre de chose était monnaie courante. Alors, se relevant lentement, elles s’ ebrouèrent, et sans un regard pour la jeune femme, commencèrent à partir, synchronisées dans leurs pas vers la liberté.



J't' explique la vie en #A4A4A4
Compte principal : Ingrid Coves

                       
♥️



avatar


Date d'inscription : 23/04/2016
Occupation : éboueuse, elle se débarrasse des ordures
Sexualité : inconnue
Messages : 87

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

5 ★ - Magie Esprit


MessageSujet: Re: We're the same ... Just street soldiers ... [PV Jane Doe]   Dim 5 Mar 2017 - 11:43

La joute avait été plus ou moins violente, l'électricité parcourant le membre de la rouge qui poussa alors un juron. Elle aurait dû se douter que l'attitude des chiennes ne présageaient rien de bon, comprenant qu'elle était doté d'une intelligence plus prononcée qu'un chien normal. Non mais elle rêvait où ces fichus sacs à puces étaient entrain de se moquer ouvertement d'elle ? Piquée dans son orgueil, le chaperon rouge fusilla du regard les deux animaux qui se roulaient par terre, semblant rire à gorge déployée de sa mésaventure. Elle se garda de lâcher un commentaire du genre "Sales cabots", le pensant tout de même très fort. Et ce fut pantoise que la chasseresse les vit se relever pour s'éloigner d'elle comme si elle ne présentait aucun intérêt à sa personne. La rouge soupira profondément.

"On aura tous vu ici ... J'espère que votre maitresse a plus d'éducation que ça ..."


Bien entendu, elle n'était pas dupe, elle se doutait que la route serait difficile, mais elle n'était pas de nature à abandonner si rapidement, même si sa dignité avait pris un sacré coup. La Tsukuyomi n'emboita pas le pas aux chiennes, préférant les observer longuement avant de scruter les alentours. Leur maitresse n'était pas loin, c'était ce qu'on lui avait dit après tout alors, elle préféra tenter le diable par la provocation directe. Parlant haut et fort, devant passer pour une folle puisqu'il n'y avait personne face à elle, elle mit son plan à exécution.

"Et bien, c'est la peur qui te force à te cacher derrière les deux boules de poils ? A l'écoute de ta réputation, je m'attendais à mieux je l'avoue ..."

Pour taper sur le système, la jeune femme pouvait être relativement douée. Peut-être se prendrait-elle le revers de la médaille, mais du moment que cette fameuse Jane se dévoilait, elle se fichait bien de ce qu'il pouvait lui arriver. Tant qu'elle parvenait à récolter des informations intéressantes sur l'araignée, tout lui allait. Alors, elle poursuivit son petit jeu.

"Allez, j'ai pas que ça à faire t'attendre que tu décides si ça vaut le coup ou non de te montrer. Si tu veux de l'argent, j'ai ce qu'il faut ou on peut négocier autrement, je suis ouverte à toutes suggestions."

Son regard se posa sur les quelques sans-abris, certains ayant levé le nez en entendant la mention de l'argent. Mais la belle au capuchon leur lança un regard sévère, les défiant de ses pupilles métalliques d'essayer de la piller.


Rubis (Familier):
 


Merci Jessouille ♥️

Thea's theme song ~


avatar


Féminin Date d'inscription : 04/02/2017
Occupation : Chasseuse de prime/Fleuriste à mi-temps
Sexualité : Non définie
Messages : 64


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: We're the same ... Just street soldiers ... [PV Jane Doe]   Mar 7 Mar 2017 - 8:23

Les chiennes, muent par un signe invisible, se retournèrent soudainement, crocs sortis dans des grondements qui se voulaient menaçants. Poils hérissés, queues dressées dans des postures de combats, elle s’approchèrent de Théa. La situation était en train de dégénérer, Jane le présentait. De joyeuses, ses adorées devenaient furies, la cause en était simple, le fait qu’on puisse l’insulter. La demoiselle n’aimait pas cela, ce n’était pas professionnel. Elles auraient dû s’enfuir quand elles en avaient l’opportunité, au lieu de quoi, elles s’ exposaient encore inutilement. Il était temps de régler cette situation, Jane ne voulait pas de problèmes, pas maintenant, pas comme ça. Prenant un sifflet qu’elle portait en bandoulière sur son cou, elle siffla dedans un cri strident qui fit retourner tous ses copains SDF.

S’étirant sur son banc, elle se leva et claqua dans ses mains, une fois, puis deux. Chantal et Nicole, qui s’étaient stoppées au coup de sifflet, s'asseyerent simultanément, langues pendantes, comme si de rien n’était. Jane n’aurait pas réagi à ces provocations, il avait fallu que ses chiennes prennent le relai. La jeune femme avait envie de soupirer, elle qui aurait aimée passer une soirée tranquille, voilà qu’elle allait devoir aligner deux phrases cohérentes. Agaçant. S’excusant auprès des sans-abris, rigolant grassement sur le fait qu’elle allait tenter sa chance, Jane se dirigea vers les trois formes. Alors, elle s’approcha des deux animaux, faisant semblant de tituber pour rester dans le personnage. Ca servait à rien oui, mais c’était cool, et puis, elle aimait bien les jeux de rôles. Alors, elle tituba, bouteille d’alcool à la main. On ne pouvait même pas dire si elle était un homme ou une femme, tellement ses habits étaient sales, tellements son visage semblait crasseux. De fausses dents cassées, un maquillage de cernes et de faux ongles rongés. La tête baissée, elle se plaça devant la rose.

Vous faites du bruit m’dame. Si vous continuez, la police va encore nous demander de partir. Après, on peut pt’ être s'arranger, vous cherchez quelqu’un ?

Les yeux brillants de convoitise, elle regardait le porte monnaie de la brune. Se retenant à peine d’y toucher pour en palper le contenu. Sans abris de son état, elle jouait encore un rôle. Celui d’une personne assez dégoutante pour lui faire baisser sa garde, pour n’inspirer que du dégoût sur son passage. Elle détestait cette version réductrice, la demoiselle la trouvait bornée et stupide, quand bien même les gens n’avaient rien, ils restaient des gens plein de dignité. Pouvant offrir plus qu’ils n’avaient jamais possédés. Ce qu’elle faisait pourtant, n’était que de la protection. Un stéréotype, une barrière pour se sauver. Un rôle, dans lequel elle évoluait. Montrant un rond avec ses mains, discrètement, alors que la rose ne regardait pas, elle les fit aboyer. Nicole et Chantal se mirent continuer de grogner, sur elle maintenant. Une autre façon pour détourner l’attention

Putain mais ils ont quoi ces clebs ?!



J't' explique la vie en #A4A4A4
Compte principal : Ingrid Coves

                       
♥️



avatar


Date d'inscription : 23/04/2016
Occupation : éboueuse, elle se débarrasse des ordures
Sexualité : inconnue
Messages : 87

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

5 ★ - Magie Esprit


MessageSujet: Re: We're the same ... Just street soldiers ... [PV Jane Doe]   Sam 11 Mar 2017 - 17:17

Oups ... Il semblerait que les chiennes n'avaient pas réellement apprécié la provocation envers leur maitresse. La chasseresse n'était pas du genre à s'en prendre aux animaux, mais s'il le fallait, elle le ferait. Bien entendu, elle ferait en sorte de les parer plutôt que de les blesser. Observant les crocs acérés, le pelage hérissé, de ses pupilles métalliques, elle arbora tout de même un sourire confiant. Une petite vengeance en quelque sorte. Reculant de quelques pas afin de se laisser le temps de réfléchir à un plan, analysant son environnement pour se servir du moindre détail, elle ne put s'empêcher de lancer une petite pique aux deux canidés.

"On rigole moins d'un coup hein ?"

Un sifflement et le regard d'argent se fixa sur l'origine de celui-ci. Le coup de sifflet provenait du banc où étaient assis plusieurs sans-abris. Un rapide coup d'oeil vers ses assaillantes pour constater qu'elle s'était assise, patiente, langues pendantes, et la rouge se reporta sur cette silhouette qui progressait dans l'obscurité. Elle observa ce claquement de mains qui ne trompaient guère, certainement un moyen de calmer ses 'fauves'. La Tsukuyomi ne lâchait pas la masse titubante qui s'approchait d'elle, restant sur ses gardes. Elle ne se démonta guère quand cette personne pour le moins dégoutante se plaça devant elle, plantant ses prunelles grises dans les siennes. Elle n'avait rien en commun avec la petite blonde qu'elle avait sauvée d'un viol, elle aussi victime de la rue.

Aux dires de la clocharde, elle croisa les bras, ne répondant pas à sa question. C'était elle, elle le savait, Thea était loin d'être idiote. Elle le voyait bien dans le regard de ses bêtes, dans cette position docile. Mais alors que la belle auburn eut un mouvement de recul pour éviter d'être touchée - pas forcément à cause de la crasse, mais simplement parce qu'elle se méfiait de tout - elle fut surprise de constater que les deux bouviers reprenaient leur chant menaçant. Un bref instant, elle s'assura qu'elles ne lançaient pas une offensive sur sa propre personne, puis elle revint vers son interlocutrice.

"Tsss ..." Un son s'échappa de sa bouche. La chasseuse de prime semblait de plus en plus agacée par cette situation. Elle fit marcher ses méninges. Malgré la pénombre de la nuit, la rouge avait bien vu cette sans-abri taper dans ses mains pour calmer les deux chiennes. Si elle était capable de les calmer d'un coup de sifflet, elle devait être capable de les faire grogner et aboyer sur commande. Un air autoritaire et quelque peu insolant, les bras croisés, la chasseresse se permit un commentaire face à cette mise en scène parfaitement réalisée.

"Bravo ... Elles sont bien dressées, je suis impressionnée ! Oui, on peut s'arranger, j'ai besoin de quelques informations ... Jane ? C'est bien ça ?"
Un sourire satisfait se dessina sur ses lippes. Elle savait qu'elle ne devait pas montrer une quelconque faiblesse face à ce genre de personnes, celle qui pouvait jouer à toutes les sauces. Elle se permit de la jauger des pieds à la tête. "Sympa ton look. C'est pas un peu exagéré ? Je connais une petite blonde de la rue qui n'aimerait pas vraiment se retrouver dans cet état mais bon, chacun sa vision des choses je suppose."


Rubis (Familier):
 


Merci Jessouille ♥️

Thea's theme song ~


avatar


Féminin Date d'inscription : 04/02/2017
Occupation : Chasseuse de prime/Fleuriste à mi-temps
Sexualité : Non définie
Messages : 64


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: We're the same ... Just street soldiers ... [PV Jane Doe]   







Contenu sponsorisé


 

We're the same ... Just street soldiers ... [PV Jane Doe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eleksyonaval March 20th: Street Gangs Vs Suite Gangs - Le même chose!
» Londres - Oxford Street
» Londres - Downing Street
» En catimini au 10, Downing Street
» [LYON] Street Wars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Le village d'Ikazuchi :: Le parc Hinan Jo-
TOP