Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]Auteur
MessageSujet: Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]   Sam 4 Fév 2017 - 19:59



Thea Emma Reed (♀)
             


DATE & LIEU DE NAISSANCE :
né(e) le 01/02/1995 à Amishawa

NATIONALITÉ :
Awashimienne

ORIENTATION SEXUELLE :
Inconnue

OCCUPATION :
Chasseuse de prime / Fleuriste à mi-temps

GROUPE :
Tsukuyomi

PERSONNAGE SUR L'AVATAR :
Ruby Rose de RWBY

Caractère
Loyale, Courageuse, Inventive • Froide, Têtue, Introvertie • Se sent maudite • Ne sort jamais sans sa cape rouge • Sport de combat • La lâcheté • Les fleurs (surtout la rose rouge) • Le réveil de son frère

Tu ne l'imagines sans doute pas, mais je peux t'entendre. D'apparence, je ne suis plus qu'un corps inerte dont la vie ne tient plus qu'à ces nombreuses machines qui vrombissent autour de moi. Je n'aime pas ce bruit, j'aimerais pouvoir l'occulter. Mais par-dessus tout, j'aimerais pouvoir ouvrir les yeux, te regarder, te parler, comme avant. Mais je n'ai pas le choix, je reste là, immobile, les paupières closes. Tout ce dont je suis capable c'est écouter, et ressentir ta présence. Et c'est pourquoi je m'accroche.

Ta plus grande peur est de me perdre. Mais je déteste le fait que tu te démènes autant pour moi, que tu n'hésites pas à te mettre en danger. Si seulement tu te contentais de tenir la boutique de maman comme tu as toujours voulu le faire ! Mais non, en plus de cela tu t'adonnes à des activités bien plus risquées, poursuivre les criminels recherchés dans le but de retrouver mon agresseur, mais également de gagner un maximum d'argent pour assumer mes soins de confort. Car tu ne veux pas me laisser m'en aller et même si l'espoir est minime, tu le gardes en toi, il te pousse à continuer.

J'ai peur qu'à cause de moi, il t'arrive quelque chose ...

Mais en réalité, il s'est déjà passé quelque chose n'est-ce pas ? Je ne t'entends plus rire, je ne ressens plus aucun enthousiasme pour quoique ce soit de ta part. Tu me racontes ton quotidien, que tu as réussi à coincer tel ou tel criminel, mais tu ne parles plus de ta passion. Tu aimais les fleurs pourtant, comme maman, plus particulièrement la rose rouge. Tu aimais tant  te servir de ton imagination débordante pour mélanger différentes couleurs, différentes fragrances ... Tu le fais encore à tes heures perdues, plus par obligation que par envie, car tu ne veux pas que l'oeuvre de papa et maman tombe dans l'oubli.

Pourtant, tu as conscience que ton tempérament ne facilite guère les choses, une commerçante doit être souriante et avenante, ce que tu étais autrefois. Mais à cause de ces drames qui rythment ta vie, tu as perdu toute envie de sourire. Tu te sens coupable de la mort de nos parents et de mon état. Tu te sens maudite, à un tel point que tu n'oses plus te lier à la moindre personne. Tu ne fais que les repousser, la plupart du temps de façon peu courtoise. Mais de toute façon, ton mode de vie ne te permet pas de penser à quoique ce soit d'autre.  Le peu de temps libre que tu as te sert à t'entrainer à divers sports de combat et à venir me voir dans ce lieu stérile.

J'aimerais tant pouvoir te dire que tu n'es pas responsable, que la vie est empli de surprises parfois bonnes, parfois mauvaises et que l'on ne peut rien y faire.  Mais cela changerait-il quelque chose ? Tu as toujours été têtue, il est beaucoup trop difficile de te faire changer d'avis lorsque tu as une idée en tête. Ton pessimisme te rend froide, solitaire, introvertie. Tout le contraire de ce que tu pouvais être autrefois.

Heureusement, je retrouve ma grande soeur dans certaines de tes paroles. Toujours aussi loyale et protectrice, n'hésitant pas à aider une personne dans le besoin même si tu feins l'ignorance lorsque l'on te remercie. Tu t'es forgée une carapace, mais pourtant tu es toujours là, tu restes courageuse et ambitieuse, sinon, comment pourrais-tu tenir face à tout ceci ? Peut-etre ta haine contre mon agresseur et tous ces lâches en général qui s'en prennent aux plus faibles ?

De nombreuses fois, j'ai pensé à lâcher prise pour te laisser en paix. Peut-être pourrais-tu reconstruire ta vie ? Une vie plus saine ? Mais je tiens beaucoup trop à toi pour t'infliger ce mal, je veux encore profiter de ta voix souvent tremblante tant les larmes te menacent. Si tu continues à te battre, alors, je ferais de même. Mais réussirais-je un jour à vaincre ce coma ?

Je suis pas aussi fort que toi, grande soeur ...

Physique
Argentés • Auburn • 1m65 • 50 kg • Fine • Tatouage de rose sur l'omoplate droite

Je ne sais pas depuis combien de temps je suis là, « endormi », sûrement plusieurs mois, voire même années, je n’ai pas réellement la notion du temps. Je ne sais pas combien de minutes s’écoulent entre chacune de tes visites, mais je sais que j’attends chacune d’elle avec impatience. Tu as beau être ma grande sœur, je t’ai toujours admirée, j’ai toujours promis que je te défendrai si un homme se ferait trop insistant avec toi. Ton visage me rappelle celui de maman, j’avais toujours l’impression de la voir en toi.   Pouvoir te regarder, voir à quel point ma grande sœur est devenue une belle jeune femme …

Tu as toujours été là pour moi et je ne pourrais pas oublier ces iris d’argent qui gardait tout de même un éclat d’espoir malgré la perte de nos géniteurs. Pupilles d’un ciel grisâtre mais qui reflétaient tout de même assez souvent la tendresse que tu pouvais éprouver envers moi. Tendresse d’une sœur à un frère, soudé par le drame familial. Je n’avais plus que toi et tu n’avais plus que moi, mais j’étais si jeune que tu as dû t’occuper de moi, assumant ton rôle d’ainé.

Quand je ressens ta présence à mes côtés, je ne peux pas m’empêcher de me questionner sur la femme que tu es devenue. Est-ce que tes cheveux sont toujours teints de cette coloration auburn ? J’espère que oui, elle est originale, et l’originalité te va bien. Est-ce que tu insistes toujours un peu plus sur tes pointes pour que le rouge y soient plus flamboyants ? As-tu choisi de les laisser pousser comme maman, ou de garder cette jolie coupe carrée encadrant parfaitement bien les traits harmonieux et fins de ton visage ?

Tu n’es pas très grande, certainement qu’avec le temps, je te dépasse de plusieurs centimètres. Et je suis sûr que nombreux jeunes hommes détournent le regard vers toi lorsque tu les croises. Mais une chose est sûre, je sais que tu fais encore attention à ta ligne, toi qui n’a jamais été une grande mangeuse après tout.

Oh et … Je me souviens aussi de cette rose gravée à même la peau au niveau de ton omoplate, juste pour garder en toi un souvenir de maman. Dire que tu refusais de me donner l’autorisation pour me faire tatouer à mon tour … Tu voulais attendre ma majorité … Si je me réveille, tu me laisseras faire maintenant ?

Tu étais plutôt stricte avec moi mais pourtant tu n’as jamais réellement eu un look conventionnel, toujours vêtue de rouge et de noir, tes couleurs favorites. Elles te vont si bien. Beaucoup de robes lacées sur le bustier à laquelle tu associes toujours cette cape rouge. Celle-ci, c’est maman qui te l’a faite et tu y as ajouté la précieuse broche qu'elle t'as offerte tant tu ne cessais de la contempler, cette jolie rose argentée que tu ne quittes jamais non plus. Tu te souviens, papa te surnommait « Chaperon rouge » ! Tu bougonnais quand il t’appelait comme ça, disant que tu étais bien plus maligne que ce personnage de conte, mais pourtant au fond, je sais que tu aimais ça … N’est-ce pas ?

Es-tu toujours la même maintenant ?

Motif du tatouage de Thea:
 



INFORMATIONS MAGIQUES
• Manière d'utiliser la magie : Le pouvoir de Théa n'a besoin d'aucun catalyseur. Mais pourtant la demoiselle, la plupart du temps, garde cette manie de poser sa main sur sa broche argentée lorsqu'elle invoque sa magie. Une manie, rien de plus.
• Affinité : Pour elle, sa magie est un héritage. Elle ne s'en servait pas réellement dans sa jeunesse, simplement depuis qu'elle poursuit les criminels. Elle ne peut s'empêcher de penser qu'elle aurait dû se servir de sa magie bien plus tôt.
• Familier : Une petite chatte noire aux pupilles écarlates nommée Rubis. Au contraire du premier abord de sa maitresse, l'animal a un caractère relativement doux. Joueuse, elle aime que l'on s'occupe d'elle et viendra se frotter aux jambes d'un parfait inconnu si elle se sent en sécurité. Son pouvoir n'est pas très développé, elle ne peut que jouer avec sa propre ombre pour le moment. Thea la considère comme sa plus fidèle amie, consciente que l'humanité peut avoir son lot de trahison.

RACONTE NOUS SON HISTOIRE

Pour nombreux descendants, l’opportunité de rejoindre cette île recluse était une chance. Et ce fut le cas pour les géniteurs de la petite Théa. Deux personnes seules se rencontrant par hasard, sympathisant, tombant amoureux, jusqu’à entretenir un amour réciproque leur apportant un cadeau de la vie. En ce jour de neige et de froid glacial, un petit être naquit, réchauffant le cœur d’une Tsukuyomi et d’un Rajin, ses parents. Le prénom était choisi depuis bien longtemps, avant même que la petite fille ne soit conçue. Le couple Reed était plus que fier de cette naissance, sachant que leur petite fille ne subirait guère le rejet de ses camarades si ses pouvoirs venaient à se manifester en public. Elle ne se sentirait pas différente, grandirait dans un monde où la magie était acceptée et assumée. Nul besoin de se cacher. Elle ne vivrait pas ce qu’eux avaient pu vivre.

Dès les premiers mois, la magie en elle se développa, la petite ayant inconsciemment la capacité de faire bouger son ombre, héritant ainsi en premier lieu du pouvoir des ténèbres de sa mère. Ainsi, sur cette île, Théa ne risquait pas de faire fuir une éventuelle baby-sitter. Rieuse, joueuse, l’enfant était une véritable boule de joie et de bonheur. Aussi, le couple choisit de lui apporter un ou une complice, donnant naissance quatre années plus tard à un petit garçon du nom d’Ethan. Si certains enfants de son âge voyaient l’arrivée d’une fratrie d’un mauvais œil, la petite brune se réjouissait de devenir une grande sœur. La Tsukuyomi avait accueilli les consignes de son père avec un grand sourire, et ce fut de sa petite voix cristalline et enfantine qu’elle évoqua une promesse, celle de s’occuper de lui. Peut-être n’avait-elle pas réellement conscience de cette nouvelle responsabilité au vu de son âge peu avancé, mais pourtant Thea tint sa promesse.

Les années passèrent et les deux enfants s’entendaient à merveille, en devenant presque inséparables. Si Thea maitrisait les ténèbres, Ethan lui pouvait faire jaillir quelques étincelles à l’extrémité de ses petits doigts et leur parent ne manquèrent guère de les mettre en garde sur l’éventuelle dangerosité de la magie. La fillette assuma parfaitement son rôle de grande sœur, devenant rapidement prévoyante et protectrice, à un tel point qu’elle décida d’en omettre son don pour éviter tout accident envers son frère, décision qui fut par ailleurs réciproque.

Dès son plus jeune âge, Thea aimait accompagner sa mère au travail, elle qui avait monté sa propre boutique de fleurs. Il était bien dommage pour la fleuriste de ne pas être doté du pouvoir de la terre, mais cela ne l'empêcher guère d'exercer son métier avec passion et minutie. Elle transmit son savoir à sa fille qui s'amusait plusieurs heures par jour à créer quelques bouquets  dont la plupart finirait dans un vase dans leur demeure. La fillette avait pour projet de suivre les traces de sa mère lorsqu'elle en aurait l'âge.

Tout allait bien dans le meilleur des mondes chez la famille Reed, chacun s’épanouissant un peu plus grâce à son entourage. Jusqu'à cette nuit ... Une nuit qui aurait pu être similaire à bien d'autres. Pourquoi fallait-il que ces instants de quiétude ne soient teintés de drame ? Pourquoi le sort se décidait à assombrir le bonheur d'une famille entière ?

En ce mois d'octobre, en cette période automnale, une pluie torrentielle s'abattit sur l'île, réduisant considérablement le champ de vision des conducteurs en cette heure tardive. Thea, pourtant maintenant adolescente âgée de quinze ans, n'était guère rassurée par les déchainements météorologiques. Assise à l'arrière de la voiture, écoutant d'une oreille discrète la conversation de ses parents, son regard d'argent scrutait l'averse angoissante. Mais tout alla si vite ...

Un coup de klaxon étouffé par le souffle de la tempête, des crissements de pneus et la tête de la jeune brune heurta violemment la vitre de la voiture avant que celle-ci ne quitte subitement la route. Sonnée, la Tsukuyomi porta une main à sa tête, sentant un liquide chaud couler le long de ses phalanges. Son cœur s'emballa à cet instant, elle était blessée. Mais alors qu'un lien ténébreux la plaqua contre le siège de la voiture, celle-ci se percuta brutalement à un obstacle, arrêtant définitivement le véhicule. Le souffle coupé, le cœur au bord de l'implosion, l'adolescente sentit l'étreinte se faire plus lâche jusqu'à disparaître.

Plus aucun bruit, autre que la pluie rageant sur la carrosserie, plus aucun souffle. La belle se redressa un peu trop brusquement, provoquant un certain malaise qu'elle tenta d'occulter une posant une main sur sa tête. Et d'une voix faible, elle prononça quelques mots. "Papa ... Maman ..." Aucune réponse ne lui vint, l'inquiétant un peu plus. Sa respiration s'accélérant tandis qu'elle ôta sa ceinture de sécurité pour s'approcher un peu plus de ses parents. Sa main se posa sur l'épaule de sa mère, paniquée. "Maman !" Un éclair illumina les environs, lui permettant de voir le filet sombre recouvrant la joue de sa mère.

Horrifiée, son dos vint se plaquer de nouveau contre le siège encore chaud alors que sa porte s'ouvrit à la volée. Tremblante, elle observa l'homme en uniforme qui la questionna sur son état, déglutissant comme elle le put. "Je ... Mes parents ..." Un gyrophare l'éblouissait, le lieu de l'accident se situant non loin du commissariat. Alors que le policier l'incitait à rester tranquille, elle s'agita. "Non ... Je veux voir mes parents ... Comment ... vont-ils ?!" Tout était si flou, sa tête lui faisait si mal ... Et de nouveau, elle vint plaquer sa main contre sa plaie, fermant les yeux un instant. "Ca fait mal ..."

Lorsqu'elle les rouvrit, les portes avant étaient elles aussi ouvertes, deux autres hommes en uniforme se regardant avec dépit avant de lancer un regard triste vers la jeune fille. Alors que ses poumons semblaient refuser de se remplir d'air, des larmes roulèrent sur ses joues. Tant bien que mal, elle parvint à s'exprimer, tournant la tête vers le policier à ses côtés. "Ils vont bien n'est-ce pas?" Tout ce qu'elle eut pour réponse fut un hochement de tête, la poussant à se rapprocher de ses parents, se faufilant entre les deux sièges avant. Sa main vint agripper celle de sa mère, avant de tourner son visage vers l'expression vide de son père. Une crise de larmes vint l'assaillir quelques temps avant l'inconscience.



****


« Ethan ? Tu es où ? »

« Ici ! »

Otant rapidement sa cape rouge, souriante, la belle auburn se hâta de rejoindre son petit frère, pour le trouver blotti dans le canapé, un petit chat noir dans les bras paisiblement endormi. Quelques instants, elle se planta dans l’encadrement de porte pour les observer avec une once de tendresse. L’animal n’était autre que Rubis, le fidèle familier de Thea, une fine chatte noire aux pupilles écarlates. La Tsukuyomi n’oublierait jamais ce jour où elle lui était apparue, lors de la cérémonie du débridement de ses pouvoirs, et le lien entre elles deux n’avaient fait que se renforcer de jour en jour. Un petit rire s’échappa de la gorge de la jeune femme maintenant âgée de dix-huit ans, s’adressant à son jeune frère.

« Arrêtes de la choler comme ça ! Elle en devient presque capricieuse ! »

Puis rapidement, elle vint s’installer aux côtés d’Ethan, passant son bras autour de son épaule dans un geste protecteur. Un regard malicieux se perdit dans les prunelles rubis de l’animal, avant que celui-ci ne tourne la tête d’une manière faussement snob. Et pour se faire pardonner de cette petite taquinerie, la douce vint gratter la petite tête noire, déclenchant quelques ronronnements satisfaits.

« Comment c’était les cours aujourd’hui ? »

« Oh … Les cours quoi … Pas très intéressant … »

« Ethan … J’espère que tu n’as pas passé tout ton temps à dessiner ! Ton avenir est important et tu le sais ...»

« … »

Cette absence de réponse voulait tout dire et Thea se prit à soupirer longuement devant la négligence de son frère. S’occuper d’un adolescent n’était pas de tout repos, mais la jeune femme était la seule famille qu’il lui restait et le jeune brun était également tout pour elle. Sa promesse enfantine avait été tenue, la belle ne manquant pas de devenir la véritable tutrice de son cadet. Une épreuve, un traumatisme. Le deuil avait été difficile à vivre, pour tous les deux, mais le temps avaient fait son œuvre, même si les deux enfants n’oublieraient jamais leurs chers parents. Après quelques temps passés en foyer, une fois la majorité de la belle atteinte, ils avaient pu s’installer ensemble dans un petit appartement, payé par les modestes revenues de la boutique de fleuriste que leur mère leur avait cédée. La rouge posa sa tête contre celle de l’adolescent, celui-ci appréciant plus que tout la proximité de son ainée. Cela avait toujours été ainsi, complices, fusionnels même. Au bout de quelques minutes, Ethan décida de rompre le silence.

« Et toi, c’était comment à la boutique de maman aujourd’hui ? »

« Les affaires tournent plutôt bien … Même si je n’aurais sans doute jamais le talent de maman pour les compositions. »

Son regard d’argent initialement enjoué s’emplit de nostalgie et de tristesse, miroir de celui de son frère à cet instant. Il savait ce qu’elle ressentait et s’en trouva désolé. Depuis cette nuit de drame, Thea ne cessait de se questionner. Pourquoi eux et pas elle ? Ethan quitta l’étreinte de sa sœur pour mieux se tourner vers elle.

« C’est pas ta faute, tu le sais hein ? »

La belle auburn ne put affronter le regard de son cadet, lui qui avait également été privé de ses parents. Elle ne pouvait que se réjouir de l’absence de celui-ci dans le véhicule durant l’accident, peut-être que lui non plus ne s’en serait pas sorti. Ses iris argentés brillèrent alors qu’elle fixait le félin noir qui s’extirpa des bras du garçon pour venir se blottir sur les genoux de sa maitresse. Nul mot n’était nécessaire pour se comprendre, nulle pensée.  Thea inspira pour se reprendre et sourire à son cher petit frère.

« Hey, il faut que je te montre quelque chose ! »

Devant le regard interrogateur d’Ethan, la jeune Tsukuyomi lui tourna le dos, étirant un peu le haut à col large qu’elle portait pour y dévoiler un pansement. Immédiatement, le cadet s’affola. « Tu es blessée ! Qu’est ce qui s’est passé ?! » Souriante, Thea hocha de la tête de droite à gauche. « Non, non. Enlèves un peu le pansement et tu verras. » Et l’adolescent s’exécuta, découvrant cette rose rouge, gravée à même la peau, s’en émerveillant immédiatement alors qu’il balbutia quelques mots.

« C’est … un hommage à maman … »




****



Les deux jeunes gens faisaient face, ensemble, à leur statut d’orphelin, chacun comptant sur l’autre pour redonner un nouveau souffle à leur vie. Et ils y parvenaient brillamment. Malgré la culpabilité rongeant la belle native, pour son frère, elle avait appris à se surpasser, à retrouver cette joie qui s’emparait si souvent de son visage avant le drame. Suivant les traces de sa mère, comme son rêve d’enfant l’y avait conduite, elle était devenue commerçante, tentant au mieux de faire perdurer la réputation de « La Rose Rouge ». Nom d’enseigne plutôt banal mais qui en disait long sur les goûts de la défunte artisane.

Mais en cette soirée obscure, Thea n’était guère tranquille. Elle avait reçu un appel de son petit frère, lui demandant de venir le chercher dans un quartier peu reluisant. Bien qu’elle ne comprenait pas sa présence en ces lieux, la belle s’était hâtée de prendre les clés de son scooter rouge, acheté d’occasion pour faciliter ses déplacements, sans même prendre le temps de prévenir Rubis qui somnolait paisiblement sur le canapé.  

Et en une vingtaine de minutes, l’ainée arriva enfin sur les lieux, trouvant son frère penaud aux côtés d’un vieil  homme aux airs mécontents. La Tsukuyomi soupira, se demandant ce qu’Ethan avait bien pu faire de mal. L’adolescent n’était guère méchant, loin d’être un délinquant, mais certaines fréquentations, déconseillées pourtant par sa sœur, l’influençaient dans quelques coups fourrés. Son regard d’argent se perdit un instant sur un immense tag, minutieusement dessiné. Inutile de questionner sur l’auteur de celui-ci. Affichant un sourire gêné, elle s’adressa à celui qui semblait être le gardien de l’immeuble. Celui-ci ne se fit pas prier pour lui aboyer dessus durant plusieurs minutes qui lui semblèrent interminables. La belle le supplia presque de ne pas faire appel aux forces de l’ordre, proposant un accord à l’amiable afin de dédommager le vieil homme, accord qu’il accepta  enfin.

L’air sévère, Thea fit de son mieux pour contenir sa colère contre son cadet qui avançait à ses côtés, la tête baissée.

« Je me demande bien ce que tu as dans la tête parfois … En plus tu m’as menti, tu étais censé réviser chez un ami ! Qu’est-ce que diraient maman et papa s’ils te voyaient jouer les petits délinquants ! »

« Pardon … Mais … Ils avaient dit que si je le faisais … »

« Stop, je ne veux rien savoir Ethan ! »

Bien que la jeune femme détestait réprimander son petit frère de la sorte, elle se devait de tenir ce rôle dans de telles situations. Car personne ne pourrait le faire à sa place, personne ne pourrait la soutenir. Elle était sa tutrice légale, responsable du moindre acte manqué. Serrant le poing, elle avançait dans les ruelles sombres, elle qui avait préféré se garer un peu plus loin. Puis un bruit se fit entendre, un bruit de lutte.

« Théa ? Tu as entendu ? »

Elle prit la main de son frère, lui signifiant d’un regard de se taire. Car au loin, deux silhouettes se dessinaient, l’une droite, imposante, l’autre un peu plus frêle, s’écroulant au sol. Silencieusement, elle recula de quelques pas, espérant que l’agresseur n’avait pas entendu la voix innocente du cadet. Mais l’homme imposant s’était déjà tourné vers eux, s’avançant dangereusement sur les deux jeunes gens. « Tiens, qu’est-ce qu’on a là … » Rapidement Thea tira sur le bras d’Ethan afin de l’inciter à courir le plus vite possible, mais quelque chose s’enroula autour du pied de la demoiselle, la faisant tomber au sol, lâchant le garçon au passage.

« Ethan, vas t’en ! »

« Non … »

« Obéis Ethan ! »

Malgré lui, le jeune garçon se recula, courant dans l’espoir de trouver quelqu’un pouvant aider sa sœur tandis que celle-ci se redressa pour tenter de se relever. Son regard d’argent se posa sur sa botte, déjà recouverte de plusieurs racines alors qu’un homme encagoulé s’approchait d’elle, riant à pleine bouche. Le cœur battant, la douce se débattit du mieux qu’elle le put, ne parvenant pourtant pas à se libérer de l’étreinte végétale. Tremblante, elle fixa le visage caché.

« Laissez-moi … partir … »

« Plutôt jolie la petite ! »

« S’il vous plait … »

Mais avec force, l’homme s’empara de son bras, la relevant tout en la libérant pour venir l’acculer contre le mur d’un bâtiment. La belle sentit d’autres racines s’emparer de ses bras, la forçant à placer ses poignets de chaque côté de son visage. Mais alors qu’une main venait s’immiscer sur sa cuisse, Thea décida d’agir, de se servir de sa magie, chose qu’elle ne faisait guère très souvent. Mais l’urgence de la situation était telle que la jeune femme ne pouvait se laisser envahir par l’angoisse. Les paupières closes pour tenter d’inhiber le dégoutant contact, elle se concentra et quelques secondes, cette main intruse retomba. Ouvrant les yeux, dévoilant son regard d’argent apeuré, elle fit constat de la situation. Elle y était parvenue, elle avait réussi à l’affaiblir grâce à son pouvoir d’ombre, mais elle était toujours prise au piège. Il lui fallait trouver une solution.

Si seulement elle avait pris la peine de développer sa magie, mais ceci lui semblait si futile. Si certains sur l’île semblait mettre à point d’honneur à se perfectionner, Thea avait choisi de se comporter comme une personne normale. Après tout, quelle utilité pouvait avoir son pouvoir puisqu’elle se sentait ici chez elle et qu’elle n’avait guère envie de quitter les lieux, comme beaucoup de « débarqués » ? La belle réfléchissait à vitesse grand V, espérant profiter ainsi de la faiblesse temporaire de son agresseur. Mais rien ne lui venait, le stress l’empêchait d’avoir les idées claires. Son regard d’argent se fixa sur cette main qui avait divaguait sur son corps innocent, arborant une dessin de toile d’araignée répugnant.

Mais soudainement, un éclair, aussi faible soit-il, frappa l’inconnu au visage alors que Thea vit son frère se jeter sur lui. Si frêle, si jeune … L’homme ne mit pas longtemps à l’empoigner par sa tignasse de jais, ses paroles reflétant la colère qui l’envahissait. Toujours prise au piège, la jeune femme se débattit comme un diable, observant, horrifiée, la scène sous ses yeux. Le criminel s’en prenait à son petit frère. A cause d’elle. Parce qu’elle n’avait pas su se défendre. Et elle n’était pas en mesure de le défendre non plus … Les racines ne cédaient pas et la rouge devait supporter les cris de douleurs et les supplications d’Ethan. Une sœur démunie, incapable de protéger la personne la plus chère à ses yeux.

L’homme s’acharnait sur l’adolescent avec une cruauté sans égal, alors que Thea faisait de son mieux pour protéger Ethan des impacts grâce à son faible pouvoir d’ombre. Elle n’était pas assez forte. Trop faible. Il finit par se stopper pour retourner son visage caché vers la demoiselle qui cédait déjà aux larmes tout en fixant le corps gisant du jeune brun. Aucun mot ne pouvait sortir de sa gorge et ses poignets commençaient à s’écorcher du fait de quelques ronces ornant les racines menottes. Puis une sirène retentit non loin, un gyrophare rouge et bleu perçant la pénombre de la rue. Comme cette nuit-là où Thea avait survécu, comme cette nuit-là où ses parents l’avaient quittée. Et comme cette nuit-là, la belle était encore debout, alors que ses proches ne l’étaient plus.

Maugréant quelques injures, l’agresseur prit la fuite, libérant ainsi la jeune femme de ses liens, tombant à genoux au sol. Tremblante, elle rejoignit son petit frère sans prendre la peine de se lever, comme si ses jambes ne pourraient plus la supporter. Elle s’approcha du corps tuméfié et ensanglanté, ne prêtant guère attention aux nombreux hommes se précipitant vers eux. Choquée, elle caressa le visage abîmé de son cadet. « Je suis … désolée … » A cet instant, Thea ne put que penser qu’une chose. Elle ne pouvait être que maudite … Les personnes qu’elle aimait souffraient en sa présence, pire même … Dans un dernier élan de lucidité, ses fines phalanges virent se poser dans le cou d’Ethan. Une faible pulsatilité, si faible qu’elle en était presque imperceptible. La belle s’effondra en larmes tenant la main de son petit frère alors que les policiers venaient l’entourer, posant tour à tour des questions.

Il était vivant, c’était tout ce qui importait.




****



Seule, si seule. L’appartement lui semblait bien vide sans la présence de son petit frère. Les mois avaient passé, mais la douleur n’en était guère moins forte. Thea était bien loin d’être restée celle qu’elle était autrefois, avant ces drames qui avaient bouleversé sa vie, avant cette malédiction qui semblait la poursuivre. Plus d’attache, plus rien. Simplement sa si chère Rubis qui l’accompagnait partout où elle allait. Son comportement avait changé, la si douce demoiselle ayant laissé place à une jeune femme froide et distante. En tout cas à l’extérieur … Plus que cela, son quotidien avait également changé. Cette jeune fleuriste poursuivait ses tâches, gardant cette boutique si importante à ses yeux en vie du mieux qu’elle le pouvait. Mais à côté de cela, la Tsukuyomi s’adonnait à d’autres activités, ne lui laissant que très peu de répit.

En dehors de son statut de commerçante à mi-temps, la belle avait pour habitude de s’entrainer à divers sports de combat, devenue une élite en la matière. Chaque jour, sans exception. Elle n’hésitait plus à utiliser sa magie pour parvenir à ses fins, pour perfectionner ses coups, ses plans. Si ce n’était que cela … Mais la belle rouge ne se contentait pas de cela, de savoir maintenant se défendre, chose qui aurait pu sauver Ethan quelques mois auparavant. Non, elle avait gardé en tête cette toile d’araignée gravée à même la peau. Le désir de vengeance la consumait, l’angoisse n’existait plus dans ce cœur brisé, et chaque jour, la douce s’informait, traquait. Thea passait au peigne fin chaque tête mise à prix, chaque brigand qu’elle pouvait croiser régulièrement dans les quartiers malfamés.

Ce n’était pas simplement une histoire de vengeance ou de vouloir faire justice soi-même, loin de là. Son statut de chasseuse de prime lui permettait de récolter beaucoup d’argent, bien plus que ce que le commerce de sa mère défunte lui rapportait. La belle auburn n’était pas atteinte de cupidité. Tout ceci, elle le faisait pour une seule et unique personne : Ethan. Car dans ses derniers moments de liberté dans ses journées surchargées, cette grande sœur devenue si solitaire ne manquait pour rien au monde ce rendez-vous quotidien.

Et chaque jour, elle lui rendait visite, dans cette chambre si impersonnelle, dont les machines s’afféraient nuit et jour pour garder cette étincelle de vie dans le corps de l’adolescent inconscient. Les coups portés avaient si nombreux, si violents, que le corps du jeune garçon n’avait guère supporté. Ainsi, chaque jour, Thea faisait face au silence de son frère, à ses paupières closes et à son visage si pâle. Les soins médicaux en devenaient assassin, raison pour laquelle allier sa vendetta au gain d’argent. L’espoir d’un éveil était si maigre, mais pourtant, elle s’y accrochait, racontant chacun de ses faits à son cadet, même s’il ne pouvait l’entendre.

Après tout, c’était sa faute s’il était dans cet état, elle la ténébreuse maudite. Et à chaque visite, elle réitérait une promesse, ou plutôt deux. Celle de ne pas l’abandonner et celle de le venger.



DERRIERE L'ECRAN

• On m'appelle : Pas =P (Oui je sais c'est nulle comme blague °°)
• J'ai : 26 ans
• J'ai connu le forum grâce à : Toujours les mêmes ~
• Je pense que le forum est : Joli ^.^
• J'ai trouvé le "Passe-Partout" : OK by Sol

• J'aimerai ajouter que : C'est la dernière fois que je craque promis >.> Mais ce perso vaut le coup :3

© Himitsu no Kii



Rubis (Familier):
 




Thea's theme song ~



Dernière édition par Thea E. Reed le Mer 15 Fév 2017 - 10:49, édité 21 fois
avatar


Féminin Date d'inscription : 04/02/2017
Occupation : Chasseuse de prime/Fleuriste à mi-temps
Sexualité : Non définie
Messages : 58


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]   Sam 4 Fév 2017 - 22:03

Re re re re-bienvenue ;-)

Bon courage pour ta validation :P




avatar


Masculin Date d'inscription : 23/06/2016
Occupation : Construit l'étoile noire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 314

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]   Sam 4 Fév 2017 - 22:25

Bon, ben rebienvenue, et bon courage pour la suite ! ;)

Je valide ton code.

Tu as jusqu'au 18 février pour terminer cette fiche ! ;)






Un grand merci à Lyra pour mon tout dernier vava !


Merci beaucoup à toi, très chère Jess ! ^^

     
avatar


Féminin Date d'inscription : 19/04/2016
Occupation : étudiante / assistante bibilothécaire
Sexualité : hétérosexuelle
Messages : 1362

Carte de Jeu
Familiers: Sagamas, étrange loup-oiseau dangereux pour tous les non-suijins
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]   Dim 5 Fév 2017 - 16:44

Rererere Bienvenue ! Bonne tête ton perso ! Cool


£La petite chanteuse sous le Feu des projecteurs £




le frère et la soeur :
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 16/12/2016
Occupation : Seconde au Lycée
Sexualité : Hétéro
Messages : 29


Voir le profil de l'utilisateur

1 ★ - Magie de Base


MessageSujet: Re: Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]   Dim 5 Fév 2017 - 18:18

T'avais raison, j'aime beaucoup ce choix d'avatar, j'approuve à 100% ! xD

Bref, re-bienvenue, et tu connais les bails, donc bon courage xD




Kurai's theme :

Kurai's battle theme :


En savoir plus:
 
avatar


Masculin Date d'inscription : 25/08/2014
Occupation : Etudiant en 2e année en informatique. Mi-temps dans une librairie
Sexualité : Hétérosexuel/Jessophile
Messages : 1328

Carte de Jeu
Familiers: Indra
Deuxième magie: Fujin

Voir le profil de l'utilisateur

3 ♚ - Magie Divine Féroce


MessageSujet: Re: Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]   Sam 11 Fév 2017 - 22:02

Héhéhé :P
Rien à redire jusque là :3

Bon courage pour la suite, il reste une semaine \o/



Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2029

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]   Lun 13 Fév 2017 - 20:02

Salutsalut !
Je vois que tout est rempli, mais dit moi, as tu fini ? *3*

RUUUUUUUUBYYYYYYYYYY

[edit] je viens de lire chasseuse de prime, obligé, t'as un lien avec ma Jane Cool
abusdepouvoir



#B16057 #80404B





avatar


Date d'inscription : 08/03/2016
Occupation : Insulter les autres, et les frapper, accessoirement
Sexualité : Scourgetrisexuelle
Messages : 250

Carte de Jeu
Familiers: Doucou-chan
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]   Mar 14 Fév 2017 - 9:10

Merci pour cet accueil ♥

Et non Ingrid je n'ai pas encore terminé l'histoire =P (D'ailleurs il faut que je m'y mette °°)

Déjà une demande de lien, ça m'intéresse ~

Bref, promis je signale dès que j'ai fini =3


Rubis (Familier):
 




Thea's theme song ~

avatar


Féminin Date d'inscription : 04/02/2017
Occupation : Chasseuse de prime/Fleuriste à mi-temps
Sexualité : Non définie
Messages : 58


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]   Mar 14 Fév 2017 - 10:45

On veut la suite ! On veut la suite ! On veut la suite !




avatar


Masculin Date d'inscription : 23/06/2016
Occupation : Construit l'étoile noire
Sexualité : Hétérosexuel
Messages : 314

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]   Mer 15 Fév 2017 - 10:48

Ma présentation est officiellement terminée ^.^

Je m'en remets à votre jugement o/


Rubis (Familier):
 




Thea's theme song ~

avatar


Féminin Date d'inscription : 04/02/2017
Occupation : Chasseuse de prime/Fleuriste à mi-temps
Sexualité : Non définie
Messages : 58


Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]   Mer 15 Fév 2017 - 19:48

Je te valide ma jolie o/
Tu connais le chemin maintenant, je te laisse faire comme une grande ♥

#Jess


Couleur : #F99271 - Modération : #8FCF3C


avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2029

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Magie Fusion


MessageSujet: Re: Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]   Mer 15 Fév 2017 - 19:58

TROP DE TRISTESSE
j'ai vraiment cru qu'elle allait être violée, sadique va ! quoi que, la tentative à du bien la traumatiser aussi, en plus de la perte de son frère. J'adore ce perso, tu écris super bien et comme je l'ai dis plus haut, je veux absolument un lien avec Jane. Genre elles se connaissent dans le milieu itout
Allez, jte valide, tu connais toutes les procédures :3

[EDIT] ah bah non en fait '-'



#B16057 #80404B





avatar


Date d'inscription : 08/03/2016
Occupation : Insulter les autres, et les frapper, accessoirement
Sexualité : Scourgetrisexuelle
Messages : 250

Carte de Jeu
Familiers: Doucou-chan
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

7 ★ - Magie Familier


MessageSujet: Re: Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]   







Contenu sponsorisé


 

Thea E. Reed - The light just seems so far away ... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» Meera Reed
» Under the moon light [PV Fel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Gestion de personnage :: Bureau des arrivées :: Dossiers validés-
TOP