Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jess Lukas Nyström Auteur
MessageSujet: Jess Lukas Nyström    Sam 16 Aoû 2014 - 12:11



Jess Lukas Nyström(♀)
             

DATE & LIEU DE NAISSANCE :
né(e) le 02/07/1995 à Lysekil (Suède)

NATIONALITÉ :
suédoise

ORIENTATION SEXUELLE :
hétérosexuelle

OCCUPATION :
étudiante en informatique ; barmaid

GROUPE :
rajin

PERSONNAGE SUR L'AVATAR :
Blake Belladonna de RWBY

Caractère
Sensible, Attachante, Délicate • Renfermée, Contradictoire, Froide • Peur de l'orage • Mordille sa lèvre inférieure • aime jouer de la basse • déteste ne plus avoir de cookies dans son bocal, les insomnies • passion : découper des gens • Rêve de remonter sur scène

Solitaire, renfermée. Voilà deux mots forts pour désigner Jess. Elle est pourtant affective et joyeuse quand on la connait un peu plus en profondeur. Mais restons à la surface. La brunette fait souvent bande à part. Elle reste à l’écart de peur de blesser les gens par sa magie, ou par sa maladresse. Elle n’est pas très adroite avec les mots et ne réfléchit pas toujours avant de parler. Elle est franche et il faut avouer que ça ne plaît pas à tout le monde. Jess ne passe pas par quatre chemins pour trouver les solutions à ses problèmes. Elle préfère aller droit au but, quitte à se faire des ennemis. Si vous êtes sur son chemin, soyez prudents parce qu’elle ne vous fera pas de cadeau et n’hésitera pas à engager le combat si vous la contrariée. Jess déteste être contrariée tout autant qu’elle déteste l’hypocrisie et la malhonnêteté.

En profondeur, Jess est une personne sensible, attachante et délicate. Elle est bourrée de contradiction : elle est à la fois impatiente et très patiente, à la fois terriblement gentille et horriblement méchante, à la fois tellement juste et au moins autant injuste. Elle est très amicale, voudrait que tout le monde vive en harmonie et adore les fleurs, tout particulièrement les blue daisy : elles lui rappellent sa mère. Jess aimerait trouver l’amour, mais face à un garçon qu’elle aime elle ne sait plus aligner deux mots et redevient presque froide. Elle rougit aussi facilement et elle a horreur de ça. Jess tient beaucoup aux animaux et c’est pour ça qu’elle a travaillé avec eux. Elle ne conçoit pas une vie sans animaux.

Jess a aussi une phase cachée. Elle a une peur enfouie qu’elle essaie de ne jamais faire ressortir : elle a peur de l’orage. Cette peur la paralyse presque dès que le tonnerre gronde. Elle part immédiatement se cacher sous une table ou dans une armoire.

Physique
Jaune, c'est fun • Noirs corbeau • 1m70 • 58Kg • élancée, mince, 95C /PAN/ • se promène en compagnie de petites broches à poulet

Jess est une jeune femme au physique avantageux. Elle est grande, élancée, mince et dispose d’une généreuse poitrine. Pour parler avec des chiffres, elle mesure un mètre soixante-dix, pèse près de cinquante-huit kilos et fait environs un 95C. Ses jambes sont un atout majeur : très longues, elles mettent en valeur le reste de sa silhouette fine. Jess porte ses cheveux bruns longs. Ils sont très souvent détachés et uniquement mais soigneusement coiffés d’un énorme nœud-ruban. Parfois, de loin, on pourrait confondre ce nœud-ruban avec une paire d’oreilles félines. C’est ce qui lui a valu son surnom de JessyCat. Ses cheveux ont parfois des reflets violets. Quant à ses yeux ils sont marron très clair, presque jaune-orangés. Sa couleur dominante reste le noir. Elle est habillée de noir de la tête au pied. Ses tenues ne contiennent que quelques traces de blanc. Jess aime les corsets, les rubans et les cols-roulés. Elle porte très souvent des shorts et des collants, ainsi qu’une paire de bottines à talon. Dans les plis de son espèce de veste queue de pie se cache souvent son sabre. Elle porte aussi sur elle une multitude de petits couteaux style broche à poulet accrochés dans l’ombre, cachées sous sa veste et partiellement par son short.


INFORMATIONS MAGIQUES
• Manière d'utiliser la magie : Jess utilise une sorte de sabre qui canalise sa magie afin de ne pas beaucoup blesser ses adversaires. Lorsque ses émotions la bouleversent, son sabre ne sert plus à rien et devient plus dangereux que bénéfique.
• Affinité : Jess déteste sa magie pour la simple raison qu’elle a déjà failli la tuer. Son pouvoir lui permet de « manier » le réseau électrique, sauf que Jess ne le manie pas vraiment : elle se laisse manier par sa magie à cause de ses émotions. Sa magie est dangereuse et elle le sait bien. Elle cache au maximum ses pouvoirs.

RACONTE NOUS SON HISTOIRE

Partie 1 :: Le chat et la souris.
Elle s’appelait Katarina. Elle était issue d’une grande famille, connue et puissante en Suède. Elle avait toujours vécu dans cet immense manoir, au fond d’une grande coure où triomphaient les arbres et les fontaines. La fortune de la famille se voyait dans les décorations qui ornaient le grand hall, la salle de réception ou même les interminables couloirs. Partout où quelqu’un de l’extérieur pouvait venir y faire un tour. Chaque pièce était décorée de manière à montrer encore plus l’influence des Bswirixy. Katarina avait deux sœurs : Alicia et Alexia, des jumelles diaboliques qui lui faisaient les quatre cents coups. Elle était l’ainée des trois et, de ce fait, devait montrer l’exemple. Alors tous les soirs, elle montrait à ses sœurs comment brosser leurs cheveux blonds, comment bien se laver le visage et les dents Parfois, elle leur faisait même la lecture. Pour son âge, elle était très intelligente. A quatre ans, elle savait lire et à six ans, connaissait parfaitement l’anglais. Les parents Bswirixy étaient très à cheval sur l’éducation de leur aînée : c’était elle qui hériterait de la majorité de la fortune familiale, qui devrait récupérer l’entreprise et la léguer à ses enfants. Alors, entre deux cours de danse et de littérature étrangère, Katarina se glissait dans les tréfonds du manoir, rejoignant son ami d’enfance.
Lennart était plus âge que Katarina de deux ans. Il était son exact opposé : issu d’une famille modeste, il venait au manoir aider son père aux tâches ménagères. Lorsqu’il n’avait que six ans, sa mère l’avait abandonné, le laissant à la charge d’un père au chômage et tiraillé par le départ de sa bien-aimée. Lennart jouait souvent avec Katarina. Il avait appris à lire, à compter et à écrire avec elle. Bien sûr, il allait à l’école. Mais il préférait les cours de rattrapage que lui faisaient subir la jeune fille. Elle était douce et gentille avec lui. Il oubliait la rancœur qu’il éprouvait lorsqu’il était en sa compagnie. Il faisait tout pour être au plus près d’elle, pour la protéger. Depuis tout jeune, il surveillait la porte de la salle de bain lorsqu’elle se lavait, de manière à ce que personne n’entre ; il l’aidait à fuir face aux farces des jumelles ; il lui apportait les devoirs qu’elle oubliait sur son bureau avant de partir. Ses habitudes ne changèrent pas, mais avec le temps, elles devinrent différentes malgré tout : il ne la protégeait plus des jumelles, mais des garçons malintentionnés ; il ne lui apportait plus ses devoirs, mais il la regardait les faire et l’aidait parfois ; il ne surveillait plus la salle de bain, il préférait venir la regarder dormir. Son air paisible au moment où elle dormait l’apaisait après une dure journée. Il en profitait parfois pour lui caresser le visage ou les cheveux. Mais il s’arrêtait là. Lennart était loin d’être un pervers. Il était doux et romantique. Loin de ces garçons aux dehors qui ne pensaient qu’à la fortune de la jeune femme.
Katarina était une jeune femme maintenant. Elle n’avait plus six ans : elle approchait de la vingtaine. Son rôle dans la famille s’intensifiait de jour en jour : elle hériterait bientôt de l’empire familial et il fallait la présenter au monde, aux associés, aux autres. Katarina n’aimait pas se faire remarquer. Sa douceur l’empêchait de se soulever contre ses parents. Mais au fond d’elle, elle ne voulait rien de tout ça. Elle avait pris l’habitude de monter sous les toits, le soir, avec Lennart. C’était leur lieu secret. Ils venaient se retrouver, raconter leur journée. Lennart était étudiant. Un étudiant fauché, qui continuait de travailler au manoir pour subvenir à ses besoins. Et puis, travailler ici lui permettait de garder un œil sur la demoiselle qu’il semblait beaucoup apprécier. Le soir, Katarina se couchait et attendait qu’il vienne la voir. Parfois, il venait tard. Elle faisait semblant de dormir. Elle voulait sentir ses mains, sa douceur, sa chaleur. Un matin, elle se réveilla à ses côtés. Ils avaient passé la nuit là-haut, sous les toits. Dans les bras l’un de l’autre, il ne leur avait pas fallu longtemps pour comprendre ce que chacun ressentait pour l’autre. Ils sortirent ensemble. Pendant presque deux ans. Un soir, Lennart se présenta devant le père de sa douce. Il lui demande sa main, officiellement. Celui-ci refusa. Mais ils étaient tous deux préparés à ce refus. Cela n’arrêta guère les deux jeunes qui, après une grosse dispute, s’enfuirent tous les deux et se marièrent.

Partie 2 :: le chaton
Ils avaient eu, ensemble, un enfant. Jess était fille unique. Il ‘y en avait pas eu avant et il n’y en eu pas après. C’était là leur souhait. Katarina ne voulait pas plus d’un enfant, ne voulant pas prendre le risque de les endetter, de se retrouver à l’étroit. Leur petite maison de Lysekil leur suffisait et pour Lennart, c’était largement suffisant. Ils vivaient paisiblement. Jess était une petite fille souriante, intelligente et très maligne. Elle n’avait pas encore six ans la première fois qu’elle grimpa à un arbre ; en avait à peine sept lorsqu’elle escalada le muret derrière chez elle ; et n’en avait pas encore dix la première fois qu’elle enfila des rollers. Jess aimait prendre des risques. C’était, pour elle, un moyen de se défouler. Loin d’être hyperactive, elle n’en restait pas moins très énergique et pas toujours facile à contrôler. Son trop plein d’énergie lui valait parfois des bleus, des bosses et des trous dans les murs lorsqu’elle s’amusait à se jeter dessus. Ce goût prononcé pour le risque s’accentua à la mort de Katarina.

Partie 3 :: Katarina & Jess
Il était difficile de savoir ce qu’il s’était vraiment passé ce jour-là. Lennart était dans la cuisine, il préparait le diner. Katarina était dans le garage, elle triait des légumes. Jess, comme à son habitude, jouait dans le jardin. Et puis, sa mère l’avait appelé pour manger. Alors, Jess était venue. Ensuite, c’était le trou noir. Lennart avait entendu des cris, des pleurs. Il était sorti en courant, avait trouvé Jess dans le garage qui avait pris feu. La jeune fille n’avait, fort heureusement, rien de grave. Mais sa mère périe dans l’incendie. Jess n’avait que dix ans. Elle ne gardait que de bons souvenirs de sa mère : son odeur sucrée, ses mains douces, sa peau si délicate, son sourire, ses gâteaux… Lorsqu’on lui demandait comment elle avait survécu face aux flammes, elle ne pouvait pas répondre. Lorsqu’on lui demandait ce qu’il s’était passé, elle ne pouvait pas répondre. On diagnostiqua rapidement une amnésie partielle. Sans doute que la mémoire lui reviendrait plus tard, lorsqu’elle serait plus vieille, plus mure.

Partie 4 :: Jess.
Depuis ses dix ans, Jess se reconstruit. Elle a su garder sa joie de vivre. Elle est bonne élève, pratique régulièrement du sport. Elle est particulièrement douée en sciences et en mathématiques. Quant aux sports, elle pratique un peu de tout : karaté, judo principalement. Mais après avoir fait de la généalogie, elle s’est découvert une passion pour les arts martiaux japonais. Car si sa mère était une suédoise de sang pur, son père avait des origines japonaises qui remontaient à quelques générations. Son grand-père, par exemple, était un japonais. Elle apprit également que ce même grand-père était champion d’escrime. Alors, elle se mit à pratiquer l’escrime. Elle devint rapidement douée. A l’école, on la craignait. On avait peur d’elle. Parce que peu de personne la connaissait vraiment. Très peu cherchaient à la connaître, à l’approcher.

Partie 5 :: Let’s play music.
Lorsqu’elle entra au collège, Jess émis le désir profond de jouer d’un instrument. En fouillant dans le grenier, elle y trouva une vieille basse. Après en avoir discuté avec son père, il fut conclu qu’elle pourrait jouer sur cet instrument qui appartenait à sa mère avant cela. Elle faisait la connaissance d’une nouvelle facette du caractère de sa mère. Elle décida alors de prendre soin de cet instrument jusqu’à a fin de sa vie.
Jess apprenait vite. Très vite. Trop vite peut être. Elle devenait gourmande en cours, leçons et autres systèmes d’apprentissage. Sans savoir comment, son père arrivait pourtant à tout financer.
Elle entra dans le club de musique de son collège en tant que bassiste. Constitué de quatre autres membres, ils jouaient ensemble pour le plaisir, lors des événements scolaires ou même parfois dans des petites salles des villes voisines. Jess se lia rapidement d’amitié avec chacun d’eux. Et tout particulièrement avec Thomas, le batteur. Ils s’efforçaient de jouer de tous les styles aux fêtes scolaires mais en réalité, ils avaient un registre largement plus… hard. Avec le temps qui passait, Jess, seule fille du groupe, se retrouvait à devoir faire les chants clairs. Elle n'aimait pas ça, chanter en public. Elle disait qu'elle n'aimait pas ça. Mais en réalité, pour elle, la scène était comme les tenues moulantes : elle adorait ça.


Partie 6 :: Lui ; eux.
Comme n’importe quelle fille de son âge, Jess s’intéressait petit à petit aux garçons. Un, en particulier, lui plaisait. Il s’appelait Thomas, avait son âge, et fréquentait son école. Elle le regardait de loin, sans jamais vraiment l’approcher. Pourtant, ils étaient côte à côte en cours d’histoire. Un cours qui occupait tout de même six longues heures de son emploi du temps si chargé. Un jour, elle osait l’aborder. Ils se rapprochèrent doucement au cours de ces interminables heures que personne ne semblait apprécier. Ils échangèrent des SMS, des appels, rentraient ensemble et repartaient le lendemain pour faire le chemin l‘un avec l’autre. Les mois passaient et ils devenaient inséparables. Les étapes se franchissaient les unes après les autres. D’abord un baiser, des caresses. Jusqu’au jour où chacun s’offrit à l’autre. Un magnifique cadeau qu’ils s’offrirent pour leurs deux ans de relations. Cette relation dura jusqu’à la fin de la première année de lycée de Jess. Deux ans et demi au total. Deux ans de bonheur. Mais, les choses sont faites de façon à ce qu’elles ne durent jamais aussi longtemps qu’on l’aimerait. Il l’avait trompé, avec une autre, une garce. Une garce que Jess avait bien envie d’égorger. Mais dans le fond, elle en vint à se dire qu’il ne la méritait pas, s’il n’était pas capable de garder son amour. Depuis cette relation, Jess n’a plus jamais fait confiance à un garçon. Elle ne s’attache pas réellement, préfère des relations sexuelles sans sentiments, juste pour le plaisir. Pourtant, elle sait qu’elle n’est pas à l’abri de tomber à nouveau en amour, un jour ou l’autre… Après tout, elle reste attirée par les beaux garçons.

Partie 7 :: Dernière année.
Dernière année de lycée pour Jess. Elle avait réussi à se faire quelques amis et partageait de bons moments avec eux. Un jour, pourtant, elle faillit les perdre. Enervée par un examen en cours, avec la réaction chimique qui ne voulait pas réagir, Jess fut prise d’un excès de colère. Un incendie se déclencha juste face à elle, sur sa table. Son réchaud semblait ne pas avoir apprécié son déjeuner. Mais comme si ça ne suffisait pas, l’évacuation des locaux se fit dans un vacarme assourdissant. L’alarme incendie retentissait dans le couloir. Sortie de sa salle, Jess fut prise de panique. Elle recula d’un pas, puis un autre. « Jess ! Avance bordel ! » Les voix devinrent floues dans sa tête. Prise de vertige, elle se laissait presque tomber au sol. « Jess, putain ! Tu veux crever ici ou quoi ? » Un ami la pris par le poignet et la tira à travers le couloir. Sur son passage, les ampoules explosaient, laissant les débris de verres tomber sur les deux adolescents, affolés, qui couraient au travers d’un couloir enflammé. L’esprit flou, Jess regardait une partie de son lycée brûler sous ses yeux. Elle fut prise de remords, d’incompréhension. Pourtant, elle le savait. Elle savait que cela venait d’elle. C’était elle, la cause de tout cela. Elle seule. Alors, assise en boule par terre, dans la cour, elle réalisa qu’elle devait sans doute être la meurtrière de sa propre mère.  

Partie 8 :: Départ.
Première nuit après l’accident du lycée. Jess n’arrivait pas à dormir. Après une visite à l’hôpital pour une consultation de vérification, elle avait pu rentrer chez elle. Pourtant, dans son lit, elle tourna encore et encore, sans réussir à trouver le sommeil. Elle avait même pu voir le jour pointer. Pourtant, lorsqu’elle rouvrit les yeux, elle n’était plus chez elle. Elle était là, près d’un port. Pas sur la plage, mais presque. Comment était-elle arrivée ici ? Elle ne le savait pas. Après avoir vérifié qu’elle ne rêvait pas, elle constata qu’elle avait préparé sa valise avant de partir. Ses vêtements, son ordinateur, son portable, son matériel scolaire… Elle avait tout prit, comme si elle devait vivre ici à présent. C’est ce que lui confirma la lettre qu’elle trouva dans ses affaires, en fouinant un peu. Alors, ça devint une autre histoire. Elle passa toute cette première journée à chercher comment déclencher ce pouvoir, et surtout lequel c’était. Elle s’aperçu alors qu’elle pouvait manier la foudre, l’électricité. Elle devait utiliser ce qu’elle avait autour d’elle pour créer de petites boules ou autre éléments de base d’une magie. Elle lâcha un profond soupire et partie à la recherche d’un logement pour la nuit. Elle commençait une nouvelle vie, mais sa première étape était de prévenir son père qu’elle était en vie. Ensuite, elle improviserait.

Partie 9 :: Deux ans plus tard.
Depuis son arrivée, deux ans ont passé. Jess s’est liée d’amitié avec un forgeron qui lui a forgé une épée spéciale, qui retient sa magie. Elle a appris à maîtriser plus ou moins ses pouvoirs qui ne cessent d’évoluer. Tant qu’elle garde son sang-froid, elle peut réussir à contrôler sa magie. Pourtant, depuis son arrivée, elle est devenue froide et distante. Elle ne s’est pas réellement fait d’ami jusque-là, mais sait bien que ça viendra, un jour. Prise de curiosité, elle a tenté de découvrir diverses choses sur l’île et son histoire. Pourtant, Awashima semblait bien garder ses secrets, car rien ne laissait transparaître le comment du pourquoi. Elle a pu se rendre compte qu’elle n’est pas seule, sur cette île et que chaque habitant possède des pouvoirs. Des débutants, des confirmés. Personne ne semble partir de cette île. Alors si on ne peut pas en partir, il vaut mieux apprendre à y vivre. C’est ainsi qu’elle a terminé son année de lycée et entamé des études d’informatique. Pour se les payer, elle a trouvé un travail dans une animalerie du centre-ville ; son salaire lui permet d’ailleurs de loger dans un petit appartement d’un village tout proche de la grande ville. Maintenant, elle est déterminée à sortir d’ici, à retrouver son père et à aller s’expliquer auprès de ses amis, sur le continent, pour les événements qui se sont passés deux mois plus tôt. Depuis ces deux années, il ne se passe pas une nuit sans qu’elle ne cauchemarde. Elle qui dormait beaucoup trop avant, elle est désormais devenue insomniaque et dort très peu et surtout très mal. Il n’est pas rare de la voir, à cinq heures, regarder par la fenêtre d’un air distrait mais sérieux, avant de se vautrer sur le canapé en regardant toujours dans le néant.

DERRIERE L'ECRAN

• On m'appelle : Nileeda
• J'ai : 20 ans
• J'ai connu le forum grâce à : moi \o/
• Je pense que le forum est : Licorne ♪
• J'ai trouvé le "Passe-Partout" : Auto-validation \o/
• J'aimerai ajouter que : Je suis aussi Hailee, Shawn et Nelly-Pi !

© Himitsu no Kii

avatar


Féminin Date d'inscription : 15/08/2014
Occupation : Etudes d'informatique | Barmaid
Sexualité : Kuraisexuelle
Messages : 2074

Carte de Jeu
Familiers: Raitei {chien de foudre}
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

9 ★ - Magie Fusion


 

Jess Lukas Nyström

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lukas Wilde
» Jessica Stilman. [VALIDEE]
» i — recensement des habitants de panem
» TRADE REFUSÉE Chi - Mon
» LE PASSE , LE PRESENT ET LE FUTURE JAF 1 MEMBRE IMPORTANT DELA SALLE D EN HAUT !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Gestion de personnage :: Bureau des arrivées :: Dossiers validés-
TOP