Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Crêpage sous les froufrous [PV. Capucine Ariette]Auteur
MessageSujet: Crêpage sous les froufrous [PV. Capucine Ariette]   Ven 3 Fév 2017 - 12:00

Robes et dentelle
De la glace dans l'air
     Lizbeth de Bathaury trouvait que sa garde-robe n'était plus assez pleine.... Mais alors vraiment pas. Ce n'était pas comme si elle avait déjà un dressing complet de robes lolita, de vestes et de manteaux, de gilets... La seule chose qu'elle n'avait pas en nombres restait les pantalons. En effet, elle n'aimait pas trop se sentir serré ainsi au niveau des jambes... Les jupes ou les robes lui allaient très bien et puis c'était plus confortable. Après tout, une vrai lady ne mettrait jamais de pantalon...
C'est sur cette décision que la jeune femme décida de se mettre en route pour la galerie marchande d'Amishawa.

Quand elle se leva de son lit, elle se rendit compte que ses servantes lui manquaient... Son ancienne vie lui manquait. Elle ne pouvait plus discuter de tout et de rien à ses anciennes "maid"... Elle soupira à ses pensées. De plus, elle avait de plus en plus peur d'elle même... Cette glace qui apparaissait toujours autour d'elle et qui était devenue violente à un moment donné... Il était clair que cet homme ne voudra plus jamais la voir après tout cela. Et elle n'en avait pas vraiment envie non plus... Si cet homme lui avait donné cette violence, elle ne voulait pas la reconnaître à nouveau.
Elle alla se changer les idées pendant une longue douche bien chaude pour ce temps d'hiver.

Une fois préparée, elle se dirigea vers Amishawa pour trouver une boutique de vêtements. Il devait forcément y en avoir une et des bonnes. Toute souriante de pouvoir aller s'acheter de nouvelles choses, elle rentra limite en sautillant dans la galerie marchande. Plusieurs personnes la regardaient passer, car il faut le dire, elle était plutôt repérable avec sa tenue rose bonbon principalement en dentelles, avec ses cheveux attachés en deux couettes hautes. Elle portait son sac à main sur son épaule et trouva une boutique qui sembla lui plaire, au vus des mannequins qui étaient présentés dans la vitrine. Il y avait l'air d'avoir de tout ici. Pour tous les goûts. Au moins, tout le monde pourras être servis.

La jeune femme se dirigea alors vers le rayon des robes. Elle ne faisait pas trop attention aux autres, étant complètement dans ses pensés, voir limite dans les nuages.
Elle trouva une, deux, quatre robes qui avaient l'air de lui aller. Elle gardait tout dans sa main pour pouvoir tout essayer par la suite. C'était évidement toutes des tenues virant vers le rose, quoi qu'une des robes tirait vers le violet pâle... Elle reculait pour voir un peu tout les vêtements qui étaient installés et qui n'attendaient qu'à être essayés, voir, achetés.

Soudainement, en reculant un peu trop, elle heurta quelqu'un qui se trouvait derrière elle. Se retournant, elle vit une jeune fille qui était le contraire de son style vestimentaire. Cette dernière la regarda et Lizbeth s'exclama d'un ton un peu hautain sur les bords, fronçant légèrement les sourcils

"Nan mais vous pourriez faire attention !"


avatar


Féminin Date d'inscription : 21/01/2017
Sexualité : Hétéro
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Magie Féroce


MessageSujet: Re: Crêpage sous les froufrous [PV. Capucine Ariette]   Ven 3 Fév 2017 - 19:18

Je longeais la longue allée de carrelage du centre commercial, lancant de petits regards étourdits aux magasins qui s'allignaient sur mes cotés. Il y avait de tout, que ce soit steam punk ou année 2000 et il était dure de s'y retrouver parmis toute cette diversitée. Pourtant je laissais mes pas me guider vers une aile que je ne connaissais pas encore, malgres mes longues promenades dans les galeries marchandes. Mon armoire était pleine à craquer et il serait bientot temps que je fasse poser une tringle sur le mur du fond. J'avais la chance d'avoir une maison trop grande pour moi seule ce qui me laissais la place d'y entreposer mes affaires, notament dans cette petite piece dont je n'arrivais toujours pas à determiner l'utilitée: trop grand epour etre un placard à balais, trop petite pour un entrepot. J'en avais donc fait mon dressing, profitant du placart deja integré dans le mur.
Mais bon, on en a jamais assez des vettements. Et puis ca passe le temps le shopping, ca fait toujours plaisir de rentrer chez sois et d'essayer ses achats, avant de les ranger dans un tiroirs d'ou ils ne ressortirons probablement jamais.
Je portais aujourd'hui un jeans troué dans le style boy friend trop grand pour moi mais qui allait bien avec ma taille fine et un petit top noir que j'avais découpé dans un T-shirt pour homme qui s'arretait juste en dessous de ma poitrine. Encore des trouvailles faites sur cette ile pleine de merveille..
Une grande vitrine illuminé et à la devanture doré retint mon attention par ses manequins tres divers qui possedaient tous un style bien à eux. Je decidais de m'y attarder un moment et penetrais dans l'imense magasin sur deux étages. Beaucoup de personnes se bousculainet pour recuperer l'article sur lequel ils avaient mis leur harpons et j'eu du mal à reperer les differents rillons. Je decidais alors de foncer dans le tat, peut etre decouvrirais je des choses que je n'ai pas l'habitude de porter.
Les étendages les plus proches étaient replis de jupons et de dentelles par millier, et je crus pendant un moment que j'allais m'y etouffer. *Bon, je trouverais rien ici*
Pourtant un corset attiras mon attention avec son bleu nuit profond et ses paillettes légeres qui le faisait briller juste comme il fallait. Parfait pour une soirée. Je m'approchais alors de ma future prois quand quelque chose me tombas dessus comme si je n'existais pas.

"Nan mais vous pourriez faire attention !"

... Pardon? J'avais bien entendu? Nan mais c'était qui la grosse dinde en froufrous qui venait de m'écraser les pieds! Son aire hautain finis de me mettre en rogne et je lui lancait le regard le plus froid que le siecle ait connu. On en aurait presque vue la neige tomber.

- ... C'est à moi que tu parle là? Redescend de tes grands chevaux princesse ou la situation risque de devenir problematique pour toi.

Je la fixait sans broncher, prenant un ton si acide que la jeune fille pres de nous me jeta un petit coup d'oeil furtif et s'empressa de quiter le rayon. Elle avait bien raison, si cette petasse qui se prenais pour princesse sarah ne se calmait pas immediatement ca n'allait pas etre joli à voir.


Capucine te cause en #6699ff
flood:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 30/04/2016
Occupation : boutiques, cafés et fête à longueur de journée
Sexualité : de preference hétérosexuelle
Messages : 101

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Crêpage sous les froufrous [PV. Capucine Ariette]   Sam 4 Fév 2017 - 14:39

Répliques...
De la glace dans l'air
     Etant tourné vers elle, elle remarqua qu'elle faisait face à une véritable garçon manqué... Enfin c'est ce qu'on aurait dit à première vue. Un jean dix fois trop grand, un haut simple noir... Une chevelure bleue... Oui, elle avait clairement l'air rebelle. Son regard était glaciale et elle n'avait clairement pas l'air de bonne humeur... Lizbeth fronça plus sérieusement les sourcils.

"... C'est à moi que tu parle là? Redescend de tes grands chevaux princesse ou la situation risque de devenir problématique pour toi."

A ce moment là, la jeune lolita n'en croyait pas ses oreilles. Quelqu'un qui était plus petite qu'elle (grâce à ses talons il faut l'avouer), lui disait une tel chose... Non mais quel toupet ! De plus elle avait l'air un peu plus jeune qu'elle.
Prenant une grande respiration, pensant que rien n'allait se passer comme elle l'aurait envisagé, elle vit qu'une pauvre femme s'en alla de l'allée, apeurée... Mauviette.
Lizbeth se racla la gorge, et se redressa pour être au plus grand de sa taille, tenant toujours ses robes dans sa main et son sac dans l'autre. Elle n'allait pas laisser quelqu'un lui dicter sa vie, ça non. Et puis qui dit qu'elle était une princesse hein ?! Oui ça elle l'aimerait, elle ne dirait pas le contraire, mais de là à utiliser ce mot en tant qu'insulte, Lizbeth ne pouvait pas l'accepter ! Oh ça non...

"Oui c'est à toi que je parle... Petite... Tu étais sur mon chemin et tu ne t'es pas poussée... Alors je te le faisais remarquer c'est tout. Maintenant si tu veux bien m'excuser... "

Lizbeth ne c'était absolument pas montré agréable dans ses paroles. La jeune fille en face d'elle ne l'avait pas fait non plus, alors elle ne voyait pas pourquoi est ce qu'elle ferait le contraire. Elle n'allait tout de même pas se rabaisser face à "ça". D'un air encore plus hautain que d'habitude, elle échappa une sorte de "hum"... En voulant continuer dans son allée de vêtements, la tête haute.

Mais soudainement, elle sentit quelque chose dans son dos... Elle ne voulait pas y faire attention au début mais elle sentit que ce n'était pas normal... Qu'il allait se passer quelque chose à ce moment là. Elle se retourna, prête à riposter verbalement contre la jeune fille qui allait surement l'engueuler pour ce qu'elle venait de dire... Mais à ce moment là, au lieu de garder son air de gamine pas contente,  elle écarquilla les yeux. Surprise.


avatar


Féminin Date d'inscription : 21/01/2017
Sexualité : Hétéro
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Magie Féroce


MessageSujet: Re: Crêpage sous les froufrous [PV. Capucine Ariette]   Dim 5 Fév 2017 - 13:12

"Oui c'est à toi que je parle... Petite... Tu étais sur mon chemin et tu ne t'es pas poussée... Alors je te le faisais remarquer c'est tout. Maintenant si tu veux bien m'excuser... "

Là, on allait comme voir un problème. Parce que “Madame” ne possédait pas les pleins pouvoirs. “Madame” n’était pas plus importante que la vieille avec son yorkshire du rayon voisin. “Madame” était juste une princesse qui pète plus haut que son cul.
La demoiselle avait réussi à me mettre en rogne, alors maintenant, il allait falloir assumer.
Elle me passa devant, la tête haute, avec un petit air satisfait à vous donner envie de trucider quelqu’un.
Je tapotais son épaule et elle se retourna vers moi, prête à m’envoyer une réplique du style “la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe” mais je ne lui en laissais pas le temps et la chopais par le col avant de la plaquer contre le mur blanc cassé entre deux étalages de vêtements.

- Tu crois que tu peux te pointer comme une fleur et que tout le monde s’écrase pour toi ? Ça ce passe pas comme ca princesse. Le respect faut le mériter, et les meufs comme toi ca ne mérite rien du tout.

Je lui avais craché ces mots à la figure, dégouté par cette supériorité de merde dont elle faisait preuve. Je détestais les gens comme ca plus que tout. Si elle ne se calmait pas la miss fluffy, j’allais vraiment finir par lui faire regretter d’avoir croisé mon chemin.
Tout le magasin nous fixait désormais et un vendeur trouillard s’était figé derrière son comptoir, se demandant ce qu’il devait faire. C’est sur qu’en acceptant son job, il avait dû s’imaginer des journées toutes identiques a scanner des antivols et compter la monnaie, pas a s’occuper de folles furieuses qui se provoquaient dans les rayonnages.
Je ne fis pas attention à tous ces regards inquiets et ne relâchais pas ma prise sur Peach qui ne devait probablement pas comprendre ce qui lui arrivait. Les gens comme elle, on leur faisait des grands sourires hypocrites et on leur ouvrait la porte pour les laisser passer. Tss… Tous des soumis, ces cons.
Un petit frisson d’électricité me chatouilla le poing et je sentis que le verre était plein, une goutte suffirait à faire déborder le vase.


Capucine te cause en #6699ff
flood:
 
avatar


Féminin Date d'inscription : 30/04/2016
Occupation : boutiques, cafés et fête à longueur de journée
Sexualité : de preference hétérosexuelle
Messages : 101

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Magie Multiple


MessageSujet: Re: Crêpage sous les froufrous [PV. Capucine Ariette]   Dim 5 Fév 2017 - 15:59

Des mains glaciales
De la glace dans l'air
     Elle crus qu'elle allait la frapper. Mais elle la prise par le col, la tenant fermement et contre le mur qui se tenait juste derrière elle. Secoué par la violence avec laquelle elle venait de la balancer, elle lâcha les vêtements qu'elle avait dans sa main et son sac qui tomba lui aussi à la renverse. Elle déglutit. La jeune femme en face d'elle n'avait pas l'air de rigoler du tout. Elle la regardait d'un air glacial et surtout meurtrier... Qu'allait-elle faire après ? Lizbeth s'attendait au pire... Elle ne pouvait pas faire grand chose. Elle n'avait jamais vraiment fait partis des personnes qui se battaient dans la rue, ou de ceux qui cherchait la mouise. Elle n'avait jamais frappée et encore moins pris des coups. Son cœur se mit à battre un peu plus vite, les doigts tenant le col de sa robe s'étant d'avantage serrés... La jeune lolita sentit un coup de chaud l'enivrer... L'adrénaline commençait à lui monter au cerveau, ses poils se dressant légèrement.

"Tu crois que tu peux te pointer comme une fleur et que tout le monde s’écrase pour toi ? Ça ce passe pas comme ca princesse. Le respect faut le mériter, et les meufs comme toi ca ne mérite rien du tout."

Cette phrase lui faisait froid dans le dos... Elle ne méritait donc rien ? Pourtant elle avait toujours tout eu. Et elle ne s'était jamais vraiment posé la question de si elle "méritait" vraiment tout ça. La jeune femme regarda celle qui lui faisait face droit dans les yeux. Elle était peut être trouillarde, voir à fuir tout ce qui était combat, mais elle avait du courage. Et regarder quelqu'un ainsi ne lui faisait pas peur... Pourtant elle redoutait ce qui pouvait se passer par la suite. Mais si elle ne s'affirmait pas, elle se ferait traiter de misérable et se ferait frapper de tout les côtés sans même pouvoir riposter... Elle ne pouvait l'accepter et décida de prendre sa vie en main. Si on lui avait mis quelqu'un comme ça devant elle, alors elle devra affronter son destin.

Un petit frisson lui parcourra le dos. Elle ne sut comment, mais elle arrivait à distinguer chaque battement de cœur de la jeune fille en face d'elle. Chaque battement... Le sang qui coulait dans ses veines. Elle arrivait à le sentir. Elle se sentait aussi elle-même transpirer au niveau des mains. Elle venait de les mettre sur celle de la fille au cheveux bleues pour essayer de s'en dégager... Evidement, elle ne lâchait pas prise. Ses mains dessus et crispé elle essaya tout de même de la dissuader...


"Je... Lâche-moi ! Arg... Je ne cherchais pas à t'énerver !"

A ce moment là, ses propres mains crispés sur celles de son "ennemie", devinrent glaciales... Elles venait de changer de température. En effet, avec la transpiration qui était apparue sur ses mains, son corps l'avait transformé en de petits copaux de glaces... Elle ne s'en rendait pas compte, et gelait ainsi la main de la jeune fille en face d'elle. Pas complètement, mais juste ce qu'il fallait pour qu'elle ressente ce froid intense d'un seul coup sur le bout de ses doigts...
Sous la peur et l'adrénaline, son corps faisait clairement ressortir son pouvoir sans qu'elle ne sache le pourquoi du comment. Elle arrivait comme ça. Elle plongea son regard dans le siens, espérant que cela suffirait à la faire lâcher prise... Elle ne voulait pas la frapper ni même faire quoi que ce soit d'autre... Tout le monde les regardait déjà bien assez... Pas la peine d'en faire d'avantage.


avatar


Féminin Date d'inscription : 21/01/2017
Sexualité : Hétéro
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Magie Féroce


MessageSujet: Re: Crêpage sous les froufrous [PV. Capucine Ariette]   







Contenu sponsorisé


 

Crêpage sous les froufrous [PV. Capucine Ariette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Le site web le plus moche de ces 10 dernières années

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La Ville d'Amishawa :: Galerie Marchande-
TOP