Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]Auteur
MessageSujet: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Mar 31 Jan 2017 - 17:29

Retrouvailles...
De la glace dans l'air
     Cela faisait bientôt quelques jours que dame Lizbeth avait eu cette histoire avec le jeune garçon dans le parc d'Ikazuchi... Quel histoire... Et dire qu'elle n'avait pas voulus le laisser partir. Non elle avait voulus le suivre jusqu'à chez lui pour pouvoir lui parler. Persuadée qu'il savait des choses cachés sur cette mystérieuse île, elle devait lui parler. Une discutions s'imposait ! Il ne pouvait en être autrement à ce rythme la.
Lizbeth avait tellement eu de choses bizarre depuis ces derniers temps... Elle avait peur d'être la seule. Au début elle ne prêtait nullement attention à tout ce qui arrivait, mais maintenant tout commençait à lui peser... Et qu'il ai mentionné un "ça" la perturbait terriblement... Et s'il savait sur ces choses bizarres ? Et si lui aussi avait des évènements étranges qui lui arrivaient ?

Elle avait noté l'adresse de son appartement, là où elle l'avait vus rentrer précipitamment, mort de peur... Il l'avait laisser devant la porte de l'immeuble sans même lui laisser un regard... Il n'avait pas honte décidément. Mais elle ne pouvait pas dire de lui que ce n'était point un gentlemen... Il l'avait tout de même sauvée lorsqu'elle était mal dans la neige. Et elle s'en souviendrait. Oh ça oui. Tous les jours, elle avait décidé de passer devant l'immeuble, voir si il se décidait de sortir ou non. En effet, ils n'était pas très loin l'un de l'autre. Ils habitaient dans le même quartier de l'île, c'est à dire Ikazuchi. Sauf qu'elle, avait apparemment de bien meilleur moyens pour vivre que lui... Non pas que l'appartement avait l'air miteux, mais de l'extérieur, il ne donnait vraiment pas envie... Elle qui avait habité dans de beaux lieux, de bels maisons voir château... Elle ne pourrait pas vivre la dedans. Mais chacun avaient ces moyens de vies, elle ne pouvait pas le critiquer.
Pendant ses 4 derniers jours, elle continuait de passer par chez lui. Elle sonnait quelques fois sur un nom au hasard, sachant qu'il n'y avait pas grand monde, elle pouvait tomber sur lui à tout moments... Mais les réponses qu'elle avait n'était pas ce qu'elle voulait. Il y avait 4 noms différents. Les 3 avaient répondues mais ne lui avaient pas donné plus d'info que ça sur leurs voisin. Une fois arrivé au quatrième, il n'avait même pas répondue. Peut être l'avait-il vus chaque jour de sa fenêtre ? Elle regardait à chaque fois mais ne voyait personne. Peut être qu'il y avait des rideaux qui cachait les voyeurs d'observer l'intérieur des appartements pendant que ceux de dedans pouvaient tout observer.

Elle soupira une nouvelle fois devant l'interphone. Il ne voudra donc plus jamais lui parler ? Elle qui avait tant envie d'en connaître davantage sur l'île et ses secrets... Elle repasseras demain.. A nouveau pour voir...

Quand elle fit dos à l'appartement, elle entendit un bruit étrange venant de l'intérieur de l'entrée. Elle se retourna, et vit que quelqu'un venait de tomber dans les escaliers qui faisait face aux portes à moitié transparentes. La jeune lolita se rapprocha de ces dernières et fit des signes envers la personne par terre. Si ça se trouvait, elle aurait des infos à lui donner !
La jeune femme se redressa, et, une main sur ses hanches, prit le temps d'ouvrir la porte pour lui faire un sourire. Elle lui demanda ce qu'elle venait faire ici. C'était purement une femme de ménage. Ca se voyait à son allure et surtout à ses vêtements... Pauvre femme...  Elle avait l'air un peu vieille pour travailler comme ça. Le balais qu'elle tenait à la main avait l'air aussi vieux qu'elle.
Lizbeth demanda si elle allait bien malgré sa chute, et cette dernière lui annonça qu'il n'y avait pas de quoi s'inquiéter. La jeune lolita, un peu rassurée, lui demanda si elle pouvait rentrer, qu'un ami à elle l'attendait à l'intérieur. Elle lui fit une petite description de son physique, pour essayer de savoir son nom au passage... Cela lui rendrait la tâche plus facile pour pouvoir toquer à même la porte. Si elle frappait directement, il ne pouvait pas l'ignorer. Non il ne pouvait pas. Pas avec tous les efforts qu'elle faisait depuis tout ce temps... La vieille femme acquiesça avant même qu'elle n'est finis la description. Elle avait l'air d'avoir reconnus le garçon et lui dit à quel étage il se trouvait. Elle la remercia avec délicatesse et de façon cordiale, puis elle se dirigea vers l'étage en question. Il était temps pour elle de le retrouver après ses 4 jours d'écarts avec les évènements du parc...

Fasse à la porte, elle lut le nom de Seikaku Shogai. Un nom bien japonais à première vus... Elle prit une inspiration, et sonna. Elle entendit le bruit de la sonnette qui résonna  à l'intérieur. Il ne pouvait plus l'ignorer ainsi ! Elle avait un air déterminée. Elle arriverait à avoir ce qu'elle voulait !

avatar


Féminin Date d'inscription : 21/01/2017
Sexualité : Hétéro
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Dim 12 Fév 2017 - 1:10



Gris froid





L'ambiance tout autour était décorée des quelques lumières venant d'appareils électroniques, perçant l'obscurité forcée par l'isolation de chaque entrées de lumière. Volets fermés, je ne me sustentais que des fonds de placards, évitais de sortir. L'évènement en cause étant l'accident au parc, il remontait à seulement quelques jours, et pourtant, je pouvais encore sentir la morsure du froid, des crocs de givres plantés dans mon mollet. Je n'avais plus rien si ce n'était des séquelles post-traumatique, comment le lac pouvait avoir propagé son joug glacial jusqu'à moi, qui était alors à plus d'un mètre de son rivage ? Et cette fille, c'est comme si elle était derrière cet évènement, car il m'aurait eu suffit de l'agacer pour subir les représailles froides. Sans aucun doute, elle aussi était comme les autres, qui manipulent à leurs guise et comme si c'était un jeu les éléments. Le choc était tel que je refusais de sortir, et évitais tout contact avec un potentiel autre "détenteur". Néanmoins, les réserves de nourriture se faisaient maigres puis inexistantes, passer au supermarché aurait fait partit de mes projets, si la fuite n'était pas le plan d'urgence en application. Après avoir reconsidéré les options, le plus sûr pour moi était de me faire livrer, et tant qu'à y être, quitte à prévoir pour ne pas mourir de faim - je commandais donc des pizzas.

Aux aguets et ce afin de limiter mon temps en vulnérabilité, j'attendais patiemment la sonnerie pour recevoir mon repas. Les minutes passaient, et je les occupaient en faisant de nombreux tours dans cet appartement trop vide. A peine quelques instants s'écoulèrent avant l'arrivée de mon hôte, mais quel hôte n'étant pas attendu je découvrais sur le pas de l'appartement miteux m'appartenant. Après un instant à identifier qui se trouvait face à moi, mon cœur manqua un battement et j'écarquillais les yeux. C'était elle, celle qui avait manqué de me tuer il y a quelques jours ! La porte n'ayant été ouverte que de tiers pour que je puisse voir qui se trouvait là, il n'y avait pas grand effort pour la fermer brusquement, je m'y tentais, dans un attentat peut-être puéril mais instinctif de me sauver. Mais quel meurtrier attend sa victime face à son domicile ? Allait-elle peut-être même m'empêcher de fermer la porte ? La détermination que je croisais dans son regard m'avait apeuré, me confronter à elle était la dernière de mes envies.


Crédit: Neko-chan in Never Utopia


RPs en cours :
Prise de repères [Shultz] ---Café ou chocolat ? [Capucine] --- Hiver/Again [Lizbeth]
Red is a primary color. (#ff0000)
avatar


Masculin Date d'inscription : 20/01/2017
Sexualité : Hein ?
Messages : 50

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Lun 13 Fév 2017 - 8:39

Dit moi la véritée
De la glace dans l'air
     Il était là... Il avait enfin voulus sortir sa tête de son appartement !! Lizbeth écarquilla autant que lui ses propres yeux, étonnée de voir qu'il avait répondue aussi rapidement ! Malgré qu'elle c'était bien imaginé qu'il ne voulait pas la revoir, elle insista lorsqu'elle le vit reprendre la porte en main pour aller la refermer dans la foulée... Elle faisait donc si peur que ça ? Lizbeth c'était pourtant bien habillée et portait un de ses parfums préférés... Il aurait pus au moins l'observer un peu plus avant de vouloir lui claquer la porte au nez ainsi ! Elle avait clairement pus voir dans son regard de la peur et ça ne la rassurait pas le moindre du monde. De quoi avait-il peur au final ? D'elle ou de ce qui c'était passé la dernière fois ? A tout les coups il avait peur que tout se reproduise à nouveau... Mais pourtant, cette fois là, la jeune femme avait le pressentiment que ça n'allait pas se reproduire. Il n'y avait pas de lac dans un appartement. Alors à quoi bon avoir peur ?

Toujours aussi déterminée, Lizbeth garda une main sur la porte avant qu'il ne la ferme, essayant de prendre un regard le plus doux possible. Elle ne cherchait pas à l'effrayer, loin de là... Non elle voulait que tout s'explique, que tout se révèle car elle ne comprenait rien à ce qu'il se passait au final. Peut être même que lui aussi ne comprenait-il rien. Elle déglutit et tenta de négocier derrière la porte pour qu'il puisse l'ouvrir ou au moins l'écouter. Si elle ne rentrait pas ce n'était pas bien grave. Elle voulait juste des explications.

"Hey ! N... Non ne ferme pas ! Je t'en pris Seikaku ! Je ne veux pas te faire de mal je veux juste comprendre ce qu'il c'est passé il y a 4 jours dans ce maudit parc !"

Il sembla hésité un instant et puis la jeune femme avait glissé un de son pied entre la porte et le mur au cas où il voudrait quand même fermer. Ainsi, il ne pouvait que la garder ne serait-ce qu'un poil ouvert. Espérant juste qu'il n'appel pas ses voisins au secours... Elle aurait bien l'air maligne ainsi. Elle n'avait pas envie qu'on croient qu'elle était en plein violage de domicile. Respirant un bon coup, elle reprit :

"S'il te plait... Laisse moi juste rentrer j'ai besoin qu'on discute de cette chose. De ce.... "ça" comme tu me l'as dit. Je ne sais pas ce que c'est ce "ça" et j'aimerais le savoir ! Tu me l'as dit au moment même où la glace c'est posé sur toi et ensuite sur moi... Je t'en pris Seikaku... J'ai eu aussi peur que toi ce jour là !"

Elle espérait que ces derniers mots lui permettrait de le rassurer un peu... Elle ne cherchait en rien à le manipuler, mais à lui dire purement les choses. Oui elle aussi avait eu peur à ce moment. Elle espérait juste qu'il puisse l'éclairer au moins ne serait-ce qu'un peu...
Il semblait ne pas vouloir répondre sur le moment. Il avait réellement l'air d'un grand timide...


avatar


Féminin Date d'inscription : 21/01/2017
Sexualité : Hétéro
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Mer 15 Fév 2017 - 18:17


     
Tentative


     
     


     
La porte refusait de se fermer. La demoiselle avait mit son pied dans l’entrebâillement de la porte, m’empêchant de la fermer. Il ne m’aurait effectivement fallut uniquement pousser plus fort pour qu’elle se retire, ou la bousculer, mais une partie de moi voulait autre chose. Cette partie de moi qui aime savoir, qui a soif de connaissance, et ironiquement, c’était la partie de moi que je comprenais le moins. Tout de même méfiant, je lâchais du leste pour ne pas broyer le pied de la nouvelle source de mes problèmes, mais pouvais-je vraiment la blâmer ? Lorsqu’elle parla, je pu même entendre dans sa voix ce que j’aurais pu interpréter comme de la peur, malgré qu’elle veuille probablement le cacher.

-"Hey ! N... Non ne ferme pas ! Je t'en prie Seikaku ! Je ne veux pas te faire de mal je veux juste comprendre ce qu'il c'est passé il y a quatre jours dans ce maudit parc !"

Je restais silencieux. Je n’avais aucune idée de si elle était digne de confiance, quelles étaient ses intentions, et si tout ceci n’était réellement qu’un accident. Elle reprit la parole après une profonde inspiration.

-"S'il te plait... Laisse moi juste rentrer j'ai besoin qu'on discute de cette chose. De ce.... "ça" comme tu me l'as dit. Je ne sais pas ce qu'est ce "ça" et j'aimerais le savoir ! Tu me l'as dit au moment même où la glace s'est posé sur toi et ensuite sur moi... Je t'en prie Seikaku... J'ai eu aussi peur que toi ce jour là !"

Grand silence, je me perdais dans mes esprits. Elle venait de confirmer un doute, elle avait peur également. Après une grande inspiration, j’entrouvrais la porte d’entrée, libérant son pied au passage et passait juste ma tête par la faille qui nous séparait elle et moi. Le visage marqué des cernes, merci aux nuits de cauchemar, et les cheveux mal coiffés, je ne devais vraiment pas avoir l’air accueillant. Mais ça ne m’importait que peu, je lui laissais une chance de discuter avec moi, elle qui m’effrayait encore. Elle parlait de "ça" comme d’une expérience qu’elle aurait déjà vécu, c'est-à-dire qu’elle savait peut-être ce qu’il en était réellement. Je la laissais entrer en évitant son regard, lâchant juste un "Désolé pour le bordel" un peu blasé. Effectivement, je n’avais ni le moral, ni l’envie de ramasser les divers papiers/magazines et qui trainaient au sol. Je l’invitais à prendre une chaise à table et m’absenta dans la cuisine, de laquelle on pouvait dialoguer car en contact direct avec la pièce. Je cherchais dans les placards et tiroirs de quoi préparer du thé, afin de recevoir dignement mon invitée. Je trouvais également des biscuits dans un placard, tentant au maximum de meubler un "goûter" malgré le manque de provisions. La bouilloire en route, je m’installais face à elle avec de quoi grignoter et inspira un grand coup avant de prendre la parole.

-"Cette chose … l’autre jour, c’est de la glace qui m’est montée sur la jambe. Avant, j’ai eu affaire à quelque chose de similaire … les gens ici parlent de magie, et bien que je sois ouvert d’esprit … j’avoue avoir du mal avec le concept, et pourtant … il m’est arrivé des choses du genre, à plusieurs reprises."

Je prenais ma tête entre mes mains et grattait nerveusement mon cuir chevelu.

-"Je ne pense pas pouvoir vous aider plus que ça … je suis relativement perdu, et … effrayé par tout ça … je n’ai trouvé aucune explication logique …"

Le bruit que générait la bouilloire s’intensifia avant d’émettre un "clac", l’eau était à température et je me levais, toujours aussi peu enjoué. Un autre bruit sourd se fit entendre, celui d’un orage qui éclatait. Je réfléchissais un instant.

-"Il pleut … Vous pouvez rester le temps que ça passe, j’ai commandé des pizzas, elles devraient arriver sous peu, enfin … si ça vous tente. " Dis-je en commençant à servir le thé à table.


Crédit: Neko-chan in Never Utopia


RPs en cours :
Prise de repères [Shultz] ---Café ou chocolat ? [Capucine] --- Hiver/Again [Lizbeth]
Red is a primary color. (#ff0000)
avatar


Masculin Date d'inscription : 20/01/2017
Sexualité : Hein ?
Messages : 50

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Mer 15 Fév 2017 - 22:43

Quand il fait tout noir
De la glace dans l'air
     Il avait finalement décidé de bien la laisser rentrer ! Heureusement... Sinon Lizbeth aurait été obligé de redoubler de force et de se montrer pas très cordiale. M'enfin elle avait réussie à montrer qu'elle ne lui voulait aucun mal et qu'elle était pour discuter de ses choses bizarres et étranges de l'île. Quand le jeune homme passa sa tête dans l'entrebâillement de la porte, elle le reconnût directement, mis à part qu'il avait d'énormes cernes et des cheveux en batailles... Décidément, cet homme ne prenait pas soin de lui... Ses cheveux devaient être tellement emmêlés... Lizbeth aurait bien voulus s'en occuper pour leur donner une nouvelle vie, mais là n'était pas le sujet de discussions. Et puis ils ne se connaissaient qu'à peine, alors à quoi bon proposer des services ainsi alors que la personne en face de vous à peur de vos actions...
Lorsqu'il la laissa rentré, s'excusant de son capharnaüm chez lui, elle esquissa un sourire, heureuse de savoir qu'elle pourrait enfin avoir des révélations sur ce qu'elle désirait tant savoir.

"Cette chose … l’autre jour, c’est de la glace qui m’est montée sur la jambe. Avant, j’ai eu affaire à quelque chose de similaire … les gens ici parlent de magie, et bien que je sois ouvert d’esprit … j’avoue avoir du mal avec le concept, et pourtant … il m’est arrivé des choses du genre, à plusieurs reprises. Je ne pense pas pouvoir vous aider plus que ça … je suis relativement perdu, et … effrayé par tout ça … je n’ai trouvé aucune explication logique …"

Lizbeth baissa les yeux à ce moment là. Assise en face de lui, elle attendait le thé avec impatience, mais cette dernière sensation s'était dissipé lorsqu'il lui avoua qu'au final il n'y connaissait pas grand chose, voir pas plus qu'elle... Elle fit la moue, entendant la bouilloire qui hurlait pour dire que l'eau était à point. Elle regarda la fenêtre et vit quelques gouttes tomber du ciel. Puis un éclair...

"Il pleut … Vous pouvez rester le temps que ça passe, j’ai commandé des pizzas, elles devraient arriver sous peu, enfin … si ça vous tente."

Quel bonne idée il avait eu. Des pizzas auraient étaient parfait pour un repas lors d'un temps pluvieux comme celui-ci. Lizbeth acquiesça d'un hochement de tête la proposition de Seikaku. En plus elle adorait ça.
Mais cette histoire de glace la faisait toujours autant réfléchir... Il n'y connaissait rien, et parlait de magie. Magie.... Ce mot était tellement vus dans les romans / films d'héroïque fantaisy qu'elle avait finis par croire que cela n'existait que dans leurs rêves les plus fous. Elle aurait jurer que dans le temps normal des choses, elle lui aurait ris au nez. Mais là, c'était différent.... Il était plus que sérieux, voir nerveux. Trop nerveux même. Il lui servait la tasse de thé, mais n'était pas pour autant tranquille... Elle avait même peur que d'un geste il renverserait tout le contenue de la bouilloire. Elle soupira légèrement, regardant l'eau brûlante couler doucement dans sa tasse. Elle était hypnotisée par ce liquide qui glissait comme dans une rivière.

"Je vois... Vous non plus vous ne comprenez pas ce qu'il se passe ici... Je suis désolé en tout cas pour ce qui s'est passé dans le parc. Si j'en suis responsable alors j'en suis réellement confuse."

Elle mettait ses mains au niveau de son propre coeur, pour montrer une réel information venant de cet endroit, le regardant droit dans les yeux . Enfin il ne pouvait pas vraiment la regarder à son tour, sinon il mettrait de l'eau partout sur la table... Et  ce n'était pas vraiment la meilleure des choses à faire à ce moment présent. Mais elle continua son dialogue malgré tout, car il l'écoutait.

"Cela va faire plusieurs fois qu'il m'arrive des choses étranges avec de la glace... Ce n'est pas la première fois que cela m'arrive. Je n'ai jamais reçue de choses violente venant de ses choses... Mais... Quoi que quelques fois... Celle du parc et... Je n'ai pas très envie de parler de cette fois là... "

Elle reposa son regard sur la bouilloire. Il était maintenant en train de se servir lui même de son eau chaude. La jeune femme soupira et se détacha les cheveux qu'elle avait attachée en chignon.
Il finit de servir le thé et alla reposer l'objet qui lui avait permis de mettre de l'eau chaude dans leurs tasse, et revint s'installer à la table. A ce moment là, Lizbeth pris sa propre tasse dans ses main et se prépara à souffler pour le refroidir un peu, quoi que la chaleur de la tasse n'était pas désagréable... Elle réchauffait ses mains du mieux qu'elle pouvait, comme une véritable bouillote. Elle fit un sourire au jeune homme et le remercia pour le thé. Mais lorsqu'elle reposa son regard sur l'eau qu'elle tenait entre ses main, un coup de tonnerre, violent, lumineux, retentit dans la salle. L'électricité s'en retrouva même coupé... Lizbeth sursauta, n'aimant pas trop les orages... La pluie cognait la vitre, comme si de la grêle commençait à tomber violement sur la terre. Le ciel était gris et aucun rayon de soleil ne laissait prévoir une alternative au beau temps... Lizbeth allait devoir rester un moment chez lui...

La lumière voulait revenir, mais cette dernière grésilla... Un coup elle s'allumait, puis dans la seconde, s'éteignait comme si elle n'avait jamais existé. La jeune lolita ressentis un frisson lui parcourir le dos. Un frisson dû à la peur ? Non.... Le contenue de sa tasse venait de se changer en glace. L'eau n'était plus qu'à l'état de solide. Lizbeth ne s'en rendit pas compte sur le moment, l'ambiance étant trop pesante pour elle.

Un nouvel éclair tonna, coupa instantanément l'électricité pour de bon. Soudainement, quelqu'un toqua depuis la porte d'entrée de l'appartement. Le bruit résonna d'une tel puissance que Lizbeth échappa un petit cris, se tournant vers le bruit, tétanisé. Elle tenait fermement sa tasse comme s'il s'agissait de l'objet dont elle devrait se servir pour la balancer sur quelqu'un... Mais la jeune femme essaya de se calmer.
Après tout ça ne pouvait être que le livreur...

avatar


Féminin Date d'inscription : 21/01/2017
Sexualité : Hétéro
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Jeu 16 Fév 2017 - 18:20


       
Foudre et Ténèbres


       
       


       
M’approchant à nouveau de la table, bouilloire en main et avec une petite boite de thé, je posais le tout sur un coin où ça ne gênerait personne. Servant dans deux cuillères à thé les doses classiques et les recouvrant d’eau chaude dans chaque tasse, je veillais à ne pas en renverser, encore moins sur mon invitée qui semblait de pas trop mauvaise humeur. D'autres éclairs vinrent zébrer le ciel, illuminant la pièce à la faible luminosité par la fenêtre de la cuisine. L’intempérie devait se trouver juste à proximité, tant on croyait le ciel se déchirer, et tant la lumière illuminait l’intérieur de la pièce d’un blanc qu’on penserait réservé aux chambre d’hôpital psychiatrique.

-"Je vois... Vous non plus vous ne comprenez pas ce qu'il se passe ici... Je suis désolé en tout cas pour ce qui s'est passé dans le parc. Si j'en suis responsable alors j'en suis réellement confuse. "

Je levais les yeux vers elle au moment où elle répondait, et lui fit signe de la tête que ça ne m’importais plus, après tout, on était tout les deux dans le même cas : on ne comprenais rien à cette magie.

-"Cela va faire plusieurs fois qu'il m'arrive des choses étranges avec de la glace... Ce n'est pas la première fois que cela m'arrive. Je n'ai jamais reçue de choses violente venant de ses choses... Mais... Quoi que quelques fois... Celle du parc et... Je n'ai pas très envie de parler de cette fois là..."

Mon invitée se saisit de sa tasse et je me servais moi-même à présent, un nouvel éclair tonna et me fit sursauter, je débordais. Et comme si ce n’était pas suffisant, une coupure de courant vint donner une ambiance tout de suite moins lumineuse à cet appartement déjà miteux. Lâchant un soupire, car oui, aujourd'hui, je n’avais la foi de faire autre chose que ça, je me redressais, tentant vainement de me souvenir où se trouvait le compteur électrique afin de le remettre en route. Le courant revint un instant et se recoupa, ceci plusieurs fois avant de se couper définitivement, et ce, dans tout le quartier. Les quelques lumières au dehors, dans les bâtiments voisins venaient de s’éteindre à les unes après les autres. C’était vraiment pas ma journée. D’un coup d’œil à droite puis à gauche, je tentais, dans l’obscurité, de me repérer dans la pièce. Avançant à tâtons, je trouvais finalement dans un meuble des bougies et un support, à la manière des lampes à huile d'antan. J’avais acheté tout ceci en prévision d’une coupure, et il était déjà temps pour cet ensemble de fonctionner. A l’aide d’allumettes (celles qui me servaient à allumer la gazinière), j’allumais presque du premier coup notre nouvelle source de lumière et la plaça sur la table.

Dans le noir, tout semblait vraiment plus glauque, des bruits dans les murs, le plancher qui grince sans raison, tout était là pour rappeler un film d’horreur classique mais efficace. Cependant, l’obscurité ne me déplaisait pas tant que ça, je pouvais m’y retrouver aisément dans un endroit que je connaissais. Lorsque je revenais aux cotés de la demoiselle, trois bruits distinct résonnèrent dans la pièce devenue silencieuse. Un serial killeur ? Après tout, ça collerait bien à l’ambiance. Je me dirigeais vers l’entrée et ouvrit. Sans grande surprise, ce n’était que le livreur. Je lui réglais pour les 5 pizzas et en revenant vers ma compagnie de fortune, remarquant qu’à ce moment la bourde, au moment où je posais la pile de pizza sur la table.

-"Je … je comptais en garder pour demain aussi ! Voyons, personne ne peut manger 5 pizzas seul … si ? "

Je rougissais, sachant pertinemment que je les aurais mangé dans la soirée en regardant un dessin animé si j’étais seul. Disposant le repas sur la table à la simple lumière de la bougie. Je commençais à énoncer en désignant tour à tour chaque pizza, selon les abréviations.

-"Nous avons … Royale, Mozzarella, Savoyarde, Forestière et Hawaïenne. Prenez ce que vous voulez … Comment vous appelez-vous d’ailleurs ? Vous connaissez mon nom, mais je ne connais pas le votre … à moins que vous ne vouliez vous faire appeler madame ? " dis-je d’un ton ironique.

Je commençais dès lors à piocher dans la première pizza à portée : la Savoyarde, et sépara du reste une part dégoulinante de fromage bonne à chopper du cholestérol. Mais bon, avec mon gabarit, j’avais de la marge avant de devoir m’inquiéter de mon poids.

       

Crédit: Neko-chan in Never Utopia


RPs en cours :
Prise de repères [Shultz] ---Café ou chocolat ? [Capucine] --- Hiver/Again [Lizbeth]
Red is a primary color. (#ff0000)
avatar


Masculin Date d'inscription : 20/01/2017
Sexualité : Hein ?
Messages : 50

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Ven 17 Fév 2017 - 0:00

Douceur dans la pénombre
De la glace dans l'air
      Lizbeth n'aimait pas être dans le noir... Heureusement que le jeune homme vint apporter des bougies pour les allumer et les mettre sur la table. Cela donnait une ambiance assez mystérieuse. Les flammes qui bougeaient seules, portaient des halos de lumières faible sur les murs de l'appartement. Ainsi, Seikaku et Lizbeth avait leurs visage éclairé, mais pas assez pour voir tous les détails d'une expression ou d'un regard. Quoi que dans les yeux pouvait se refléter la danse du feu...
Le fait qu'il y ait un peu de lumière rassura la jeune femme, même si le tonnerre continuait de gronder... La pluie était toujours aussi présente et lorsque les coups sur la porte retentir, le jeune garçon alla ouvrir. C'était en effet le vendeur de pizzas. Ce qui surprit le plus Lizbeth, ce n'était pas le fait que le livreur soit complètement trempé de la tête aux pieds, mais qu'il portait bel et bien 5 cartons !!! 5 !!! La jeune fille écarquilla les yeux, mais ne dit rien... Seikaku attendait-il quelqu'un aujourd'hui autre qu'elle même ? Pourtant il n'avait pas l'air d'aimer le monde extérieur... Ou alors avait-il deviné que cette jeune lolita viendrais aujourd'hui ?! Mais dans ce cas il n'aurait pris que 2 pizzas... Les questions qu'elle se posaient s'arrêtèrent lorsqu'il vint rapporter les pizzas sur la table.

"Je … je comptais en garder pour demain aussi ! Voyons, personne ne peut manger 5 pizzas seul … si ? Nous avons … Royale, Mozzarella, Savoyarde, Forestière et Hawaïenne. Prenez ce que vous voulez … Comment vous appelez-vous d’ailleurs ? Vous connaissez mon nom, mais je ne connais pas le votre … à moins que vous ne vouliez vous faire appeler madame ?"

Lors de sa première phrase, Lizbeth trouva tellement mignon le fait qu'il se justifie sur le nombre de pizzas qu'il avait pris, qu'elle explosa de rire. D'un rire non moqueur, mais de bon coeur. Il comptait donc se les prendre pour lui tout seul le gourmand... Elle ne voulait pas qu'il se vexe en la voyant rire, alors elle s'excusa, les larmes aux yeux. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas rigolé comme ça grâce à quelqu'un ! D'habitude ici, les gens de cette îles ne sont pas drôles... Et encore, elle n'aurait pas imaginé ce personnage ainsi avec leurs première rencontre dans ce parc maudit.
Elle lui répondit en posant sa tasse sur la table, n'ayant toujours pas remarqué que l'eau c'était transformé en glace.

"Je prendrais bien un peu de Forestière et surtout... L'hawaïenne ! Ce sont mes pizzas préférés !"

Elle esquissa un sourire et le regarda découper les part pour pouvoir les servir par la suite.

"Je me prénomme Lizbeth de Bathaury, enchantée."

Elle lui tendit machinalement sa main comme pour lui serrer la main. Elle vit que le jeune homme ne compris pas tout à fait pourquoi elle le faisait maintenant, et elle rajouta :

"Je pense que nous pouvons repartir à zéro et oublier ce qui c'est passé au parc... Alors repartons d'ici comme si nous ne nous étions jamais rencontrés..."

Elle ne savait pas si il pourrait comprendre son résonnement, mais elle était comme ça. La tête haute, elle se trouvait forte sympathique mais n'en oubliait pas son haut rang. Mais elle ne voulait pas se montrer trop peste pour une fois, il lui offrait tout de même le thé et de quoi manger... Et aussi de quoi s'abriter du très mauvais temps qui faisait rage et qui gâchait le beau paysage d'Ikazuchi...

"Je n'habite pas très loin de chez toi, je suis dans la villas "The golden", c'est à quelques minutes d'ici. On peux se considérer comme voisins si cela te chante. "

Par ailleurs, elle voyait qu'ils n'avaient pas du tout le même type de vie... Il avait l'air pauvre et de s'en sortir avec une vie de misère... Un petit pincement au coeur lui vint un moment, se disant qu'il méritait surement mieux. Mais que pouvait-elle y faire après tout ? Elle était née riche et ne s'en plaignait pas. Elle n'allait pas non plus commencer à se plaindre des autres...

Elle commença à manger les parts de pizzas que lui avaient donnés Seikaku. Elle s'attendait du coup à un coup un peu misérable au vus du peu d'argent qu'il avait donné au livreur, mais bien au contraire, le goût lui explosa en bouche. Elle avait commencé par une part de forestière. La crème était douce et les champignons n'étaient pas de trop, le fromage à un dosage parfait... Et les lardons, grillés comme elle les aimaient. Agréablement surprise, elle s'exclama, ne s'attendant pas à avoir réellement la bouche aussi pleine :

"Mon dieu mais che délichieux !!"

Elle s'arrêta soudainement, portant une main à sa bouche, se rendant compte que ses mots étaient complètement mâchés par le fait qu'elle mangeait en même temps. Elle regarda Seikaku dans les yeux comme pour s'excuser de son incorrigible comportement.
Lui aussi avait l'air de ce régaler...

Un autre coup de tonnerre résonna dans la pièce.

avatar


Féminin Date d'inscription : 21/01/2017
Sexualité : Hétéro
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Lun 20 Fév 2017 - 20:05


     
From Zero


     
     


     
Engouffrant la première part comme si elle n’était qu’un apéritif, je rougis lorsqu’elle se mit à rire. Effectivement, je devais vraiment avoir l’air d’un affamé, et pourtant, je n’en avais que l’appétit. Et quel rire si ce n’était un fou rire, elle reprit sa respiration, et en essuyant des larmes aux coins de ses yeux, elle formula une excuse à laquelle je ne répondais pas, engouffrant une autre part d’un air boudeur.

-"Je prendrais bien un peu de Forestière et surtout... L'hawaïenne ! Ce sont mes pizzas préférés !"

-"Enchanté de l’apprendre … elles me plaisent beaucoup aussi."

Logique, sinon je ne les aurais pas commandées. Après tout, j’aimais les choses exotiques, ou les choses pleines de calories, au choix. La gamme des pizzas commandées en témoignaient bien largement. Elle avança sa main droite vers moi et adressa son plus radieux sourire.

-"Je me prénomme Lizbeth de Bathaury, enchantée." Elle ajouta après une courte pause de ma part, essayant de comprendre son geste. "Je pense que nous pouvons repartir à zéro et oublier ce qui c'est passé au parc... Alors repartons d'ici comme si nous ne nous étions jamais rencontrés..."

Je serrais sa main de ma droite et frotta l’arrière de ma tête de ma gauche, affichant un air gêné.

-"Vous savez, Lizbeth, je ne vous en veux pas … vous m’avez déjà montré votre bonne volonté en venant me retrouver et en partageant mon repas. Disons juste que … j’ai eu peur sur le moment."

Je mentais, car même après et il y a de ça pas une heure, j’étais encore à trembler sous ma couette.

-"Je n'habite pas très loin de chez toi, je suis dans la villa "The golden", c'est à quelques minutes d'ici. On peut se considérer comme voisins si cela te chante. "

Je penchais la tête, un air interrogateur sur le visage, la mine de me rappeler de l’endroit. The Golden n’était pas les quartiers extrêmement riches et nobles d’Ikazuchi ? Lizbeth n’avait pas l’air d’être une femme pauvre, loin de là, à re-détailler son habit, elle était même vêtue de très beaux tissus, aux airs coûteux. Même ses manières étaient empreint d’un raffinement distingué et distinguant les personnes, fidèles stéréotypes représentant notre niveau social respectif. Même sa manière de prendre une part de pizza était élégante, comme si du bout de ses doigts s’étendait une alchimie empêchant les champignons de tomber, et le fromage de déborder. Quelle femme extraordinaire. Elle porta la part à sa bouche comme pour lui offrir un baiser, et consomma cet aliment qu’on aurait dit diététique de la manière dont elle se délectait.

-"Mon dieu mais che délichieux !!"

Douce ironie, si seulement elle n’avait rien dit, elle aurait pu conservé encore un peu l’image parfaite que j’avais d’elle. Elle mit une main devant sa bouche et afficha un air entre l’outré et le choqué, comme si des manières telles que celles-ci n’étaient pas dignes d’elle, comme si son corps avait voulu s’exprimer malgré sa volonté.

Un éclair gronda, l’orage était bien loin d’être finit, et je portais mon regard vers son verre, y voyant un reflet de la bougie, puis écarquilla les yeux.

-"L … Lizbeth … votre tasse … le thé est gelé …"

En pointant le récipient du doigt. Je n’osais pas encore le toucher, mais était-ce peut-être ainsi que j’allais comprendre comment fonctionnais cet endroit et quelles règles le régissait.


Crédit: Neko-chan in Never Utopia


RPs en cours :
Prise de repères [Shultz] ---Café ou chocolat ? [Capucine] --- Hiver/Again [Lizbeth]
Red is a primary color. (#ff0000)
avatar


Masculin Date d'inscription : 20/01/2017
Sexualité : Hein ?
Messages : 50

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Lun 20 Fév 2017 - 23:52

Voudriez-vous de l'eau glacé ?
De la glace dans l'air
       Elle avait vus qu'il l'observait un peu lorsqu'elle mangeait... Peut être attendait-il une certaine réaction de sa part ? Il avait l'air d'avoir regardé chaque parcelle de son visage et même de ses vêtements... Son regard lorsque Lizbeth s'exclama fût tout aussi drôle que ce qu'elle venait de faire. Que dire à part qu'il avait eu tout l'air sauf de si attendre. Lizbeth ne pus s'empêcher de faire un petit sourire, mais qui s'éteignit très rapidement... Le garçon en face d'elle, qui avait été terrorisé par toute cette "magie" qu'il y avait autour d'eux et de cette île, venait de lui faire remarquer que le contenue de sa tasse était devenue de la glace...

"L … Lizbeth … votre tasse … le thé est gelé …"

La jeune femme écarquilla les yeux autant que Seikaku lui même... Elle eût, comme une sorte de recul en voyant qu'il avait raison... Heureusement qu'elle venait de finir sa bouché, sinon elle aurait été la, la bouche grande ouverte, et cela aurait été tout sauf très élégant...

En effet, l'eau qui était bouillante avait été changé ainsi. La lolita parût confuse, et ne put que croire que ce n'était qu'une coïncidence... Cela ne pouvait pas se faire comme ça. Le courant c'était éteins, il faisait froid dehors... Peut être que l'appartement du jeune homme était mal isolé ? Oui mais si c'était le cas, les deux protagonistes seraient gelés comme de véritables esquimaux, et c'était loin d'être le cas... Les pizzas étaient chaudes et leurs corps l'étaient tout autant. Les meubles n'étaient pas glacés et rien n'avait l'air d'étrange outre cette maudite tasse... Pourquoi est ce que tout ce qui entourait Lizbeth, finissait par devenir de la glace ??!
Elle eût l'impression que son cœur battait plus vite, ainsi que sa respiration... Pas de grand chose, mais suffisamment pour lui faire comprendre que quelque chose n'allait pas du tout dans cette pièce.

Par pur réflexe et sans même demander à Seikaku, elle prit la tasse du jeune homme et la regarda. Elle était parfaitement normal. Bouillante par ailleurs, et elle faillis se brûler les doigts, avec le contact de la chaleur... Elle la reposa de la même façon qu'elle venait de la prendre. La tasse glacé n'appartenait qu'à elle... Une farce ? Non, ça ne pouvait être possible... Le jeune homme avait tout l'air sauf de faire des blagues de ce genre, d'autant plus qu'il avait l'air effrayé en voyant ce qu'était devenue son thé... Et encore, avant même que Lizbeth ne pris la parole, l'eau de la tasse de Seikaku se changea en glace en douceur. On pouvaient clairement voir le liquide se transformer... Comme de la brume venant s'installer dans une forêt sèche, elle se promenait dans le vide... Enlevant toute forme de vie et faisant naître de la glace sur tout les environs... Elle s'accrochait au bord de la tasse comme si l'eau avait voulus s'échapper avant de devenir solide.

Lizbeth devint blanc. C'était la première fois qu'elle voyait cette glace prendre forme devant elle... Elle resta là, livide, devant le jeune homme. Elle ne savait que faire, que dire... Elle le regardait, puis observait l'objet glacé. Les pizzas étaient en train de refroidir doucement, mais les deux personnages n'arrivaient plus à se concentrer sur la nourriture en elle même.

La jeune femme avala difficilement sa salive, mais décida d'agir. Elle ne dit pas un mot, récupéra une tasse qui traînait non loin de l'évier, ainsi que la bouilloire. Elle fit couler l'eau sous les yeux incompris de Seikaku, et reposa le contenue de l'eau bouillante. Elle prit la tasse, vint se rassoir à sa table et garda l'objet dans ses main, en fixant l'eau.

Elle se changea alors en glace, de la même manière que dans la dernière tasse...

C'était donc ça... C'était avec ses mains...

"Seikaku... Je... Je crois que ça vient de moi..."

Elle le regarda tout de même de façon inquiète... Elle ne savait pas comment agir, tout en gardant la tasse dans la main comme s'il s'agissait d'une offrande...

avatar


Féminin Date d'inscription : 21/01/2017
Sexualité : Hétéro
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Mar 21 Fév 2017 - 19:17


     
Celsius


     
     


     
La demoiselle remarqua finalement ce qui fit l’objet de ma stupeur et partagea mon regard, entre le choqué et la surprise. Elle regarda tout autour d’elle comme pour chercher la cause, pensait-elle à une blague de ma part ? Cela aurait été possible effectivement, si seulement le sujet ne me traumatisait pas tant. Avançant encore plus mon nez de sa boisson, elle se saisit de la mienne. Peu importe, je n’avais pas soif, et bien trop curieux actuellement pour y penser de toute façon. Elle eut un instant de recul qui me fit sortir de la contemplation du liquide glacé, et je levais les yeux vers elle par réflexe. Effectivement, le thé était encore chaud, et elle dut se brûler, mais ça ne l’arrêta pas et elle observa sous toutes ses coutures le récipient. Quant à moi, j’observais le sien, tentant de sortir le bloc de glace du verre, mais rien n’y fut, car la tasse, aussi froide que son contenu, avait du se coller au reste à cause du gel. Il y avait également comme de minuscules mais innombrables cristaux de glace sur toute la surface extérieur de la porcelaine. Reposant l’objet (elle m’imitait), je lui lançais un regard plein d’incompréhension, et retomba celui-ci vers ma vaisselle alors que les bords du liquide arboraient des teints plus bleutées qu’à l’origine. La vapeur qui s’en échappait était aussi plus froide, et petit à petit, mon thé subit le même sort que le sien. Une fois la cristallisation complète, je tentais de reproduire ma précédente expérience avec mon nouveau sujet de test, et cette fois-ci, succéda. La tasse était froide aussi, mais ce fut aisé de sortir un bloc vert-bleu de son récipient. Cela voudrait-il dire que le choc de froid fut moins puissant ? Et cela viendrait-il d’elle ? Pourtant, sa main ne semblait pas sous la température normale lorsque je la lui avais serrée.

Lizbeth se leva alors et récupéra une autre tasse ainsi que l’eau chaude dans la bouilloire pour revenir à table. Elle s’installa et servit dans la tasse le liquide toujours aussi chaud, bien conservé dans la cafetière. Elle semblait se concentrer et cette fois-ci, comme avec ma tasse, l’eau se gela, mais plus nettement et rapidement cette fois. Elle me tendait ensuite la tasse avec un regard inquiet.

-"Seikaku... Je... Je crois que ça vient de moi..."

Je récupérais alors l’objet et l’examina. Effectivement, je pouvais là aussi sortir le bloc d’eau gelée. J’émettais une hypothèse.

-"La première tasse est complètement gelée, la seconde plus lentement, et la troisième plus rapidement … Ce qui différencie les trois résultats … Peut-être est-ce l’intention ? Je m’explique, tout à l’heure, le seul moment où vous avez pris votre tasse, vous avez sursauté à cause de l’orage, la peur fut le réacteur. Plus tard, avec ma tasse, c’était non-intentionnel, vous ne faisiez que vérifier. Et pour celle-ci, vous y avez mis l’intention, celle de trouver une réaction."

Remarquant que j’avais parlé avec étonnement plus d’assurance que d’habitude, je rougissais, lâchant un "Enfin … je crois …" timide. Je me perdais ensuite à observer le bloc entre mes doigts. Froid à glacer les os, mais je supportais, trop préoccupé à trouver une anomalie sur le cristal d’eau.


Crédit: Neko-chan in Never Utopia


RPs en cours :
Prise de repères [Shultz] ---Café ou chocolat ? [Capucine] --- Hiver/Again [Lizbeth]
Red is a primary color. (#ff0000)
avatar


Masculin Date d'inscription : 20/01/2017
Sexualité : Hein ?
Messages : 50

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Mer 22 Fév 2017 - 21:50

Le savoir fait tout
De la glace dans l'air
          Seikaku n'arrêtait pas d'observer la glace qui était auparavant dans les tasses. Il avait l'air de vouloir comprendre le fonctionnement de tout ce qu'il s'était passé sans réellement réaliser ce qu'il en était. Il avait l'air aussi perturbée que Lizbeth elle même. Cette dernière était plutôt inquiète de voir que cela avait l'air de sortir de ses propres mains, alors que le garçon avait changé de comportement. Il n'avait plus cet attitude peureux lorsqu'il voyait ou évoquait la "magie". On aurait dit qu'il analysait tout. Comme s'il voyait des schémas se dessiner dans l'air autour des bouts de glace. Elle l'observait pendant ce moment. Il n'avait alors plus ce côté "enfant" pendant ses quelques secondes et avait vraiment l'air sur de lui à présent, comme quelqu'un qui avait pour habitude de bégayer qui se mettait à parler normalement.

"La première tasse est complètement gelée, la seconde plus lentement, et la troisième plus rapidement … Ce qui différencie les trois résultats … Peut-être est-ce l’intention ? Je m’explique, tout à l’heure, le seul moment où vous avez pris votre tasse, vous avez sursauté à cause de l’orage, la peur fut le réacteur. Plus tard, avec ma tasse, c’était non-intentionnel, vous ne faisiez que vérifier. Et pour celle-ci, vous y avez mis l’intention, celle de trouver une réaction."

Lizbeth écarquilla les yeux. Son raisonnement était parfait... Elle même n'aurait jamais pensée à une quelconque réponses à ce qu'il venait de se passer. Elle le regardait avec de grands yeux comme s'il venait de lui révéler ce que signifiait l'existence de la vie. Elle avait posé la tasse et les avaient toute réunis pour les mettre côte à côte. En effet, les trois étaient différentes. Une fois comparés ainsi, elle pouvait illustrer les paroles de Seikaku.

Elle passa ses doigts sur la surface de la glace. A ce moment elle regarda le garçon dans les yeux et vit que son côté sérieux avait disparue, et que sa timidité avait repris le dessus. Avec le peu de lumière qu'il y avait dans la pièce, elle avait crus le voir rougir mais n'en était pas sur.

A ce moment là, un nouveau grondement de l'orage se fit entendre, mais de façon nettement moins intensive. On dirait que le plus gros était passé... Et tant mieux ! Lizbeth n'aurait pas supportée qu'il dure éternellement. La pluie, elle, avait décidé de rester intacte. Elle ruisselait avec la même puissance et tapait quelque fois sur les vitres de l'appartement. Mais cela restait tout du moins, moins effrayant qu'avec le tonnerre. Les éclairs, eux, étaient par contre toujours aussi vifs dans le ciel et éclairaient la pièce lorsqu'ils apparaissaient d'entre les nuages.

"Tu as raisons... Les trois tasses n'ont pas la même glace. Ce qui voudrait dire... Que cela viendrait bien de moi ? Je... C'est moi qui provoque ses choses ? "

Elle fronça un peu les sourcils et recula un peu des tasses, mettant une de ses mains au niveau de son menton pour mieux réfléchir. Si c'était le cas, alors cela expliquerait bien des situations... Le parc, le robinet de la bibliothèque... Et elle en passait. Même dans sa vie antérieur à celle de l'île, il y avait eu des choses qui s'étaient produites de la même manière, mais moins intensive tout de même.

"Si on part du principe que les deux première ne sont pas voulus... Elles ont l'air d'avoir une assez grosse épaisseur, mais tout de même, la dernière m'a l'air beaucoup plus intense... Si tu vois ce que je veux dire... Ce qui voudrait dire que si je me concentre suffisamment sur ce que je voudrais faire... "Apparaître", je pourrais faire des choses réellement solide ?!"

Lizbeth avait de grands yeux en disant tout cela et avait finit par reposer sa main sur la table, comme si l'idée était évidente... Elle regardait Seikaku qui lui observait toujours les glaçons. Il avait l'air de vraiment s'y intéresser malgré sa peur...

Et lui ?
En avait-il aussi ?

Lizbeth respira profondément mais ne voulait pas le perturber plus que ce qu'il n'était déjà... S'il avait aussi peur de cette magie, avait-il peur de lui même ?

"Et... Et toi ? Tu sais le faire aussi ? "Ca" ?"

avatar


Féminin Date d'inscription : 21/01/2017
Sexualité : Hétéro
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Jeu 23 Fév 2017 - 18:55


     
Expérience


     
     


     
Je posais le glaçon de nouveau dans son verre, et observa un instant ma main. Malgré que je l’ai touché à main nue, il n’y avait quasiment aucune trace d’humidité sur mes doigts, sans qu’il ne glace mes extrémités en retour. Pourtant, c’était soit l’un soit l’autre, dans la logique des choses. La demoiselle prit la parole.

-"Tu as raisons... Les trois tasses n'ont pas la même glace. Ce qui voudrait dire... Que cela viendrait bien de moi ? Je... C'est moi qui provoque ses choses ?"

J’haussais les épaules, incertain. Probablement ?

-"Si on part du principe que les deux première ne sont pas voulus... Elles ont l'air d'avoir une assez grosse épaisseur, mais tout de même, la dernière m'a l'air beaucoup plus intense... Si tu vois ce que je veux dire... Ce qui voudrait dire que si je me concentre suffisamment sur ce que je voudrais faire... "Apparaître", je pourrais faire des choses réellement solide ?!"

Prenant quelques instants pour réfléchir à la question, je laissais mon regard partir dans le vague. "Réellement" ? Qu’entendait-elle par réellement ? Effectivement, la concentration semblait influencer le résultat, donnant en cas d’effort conscient un beau cristal d’eau, égal et bien formé. Au cas contraire, fait rapidement, il donnait des formes plus rondes, moins nets, et le cristal se teintait d’éclats blancs, à cause de la forme mal organisée qui le laissait se fissurer.

-"Ces cristaux sont déjà des solides, ils sont de la glace résistante, basés, je supposerais, sur le principe de la glace éternelle. C’est un type de glace dont les conditions sont telles qu’il garderait sa composition et ne fondrait pas, même à la chaleur. Cependant, ce type de glace met des années entières à se former, et bien plus qu’on ne pourrait le penser."

Elle marqua une pause, comme si elle ne m’avait écouté qu’à moitié. Je pouvais comprendre, découvrir ce genre de capacité n’est pas une chose qui arrive tout les jours. Il lui fallait sûrement digérer l’information.

-"Et... Et toi ? Tu sais le faire aussi ? "Ça" ?"

Je levais mon visage vers elle, surpris de la question. Repartant dans mes esprits, à nouveau. Je me posais en fait la question depuis un moment moi-même.

-"Si c’est le cas, ce "pouvoir" n’est pas aussi direct que le votre. Je n’ai jamais eu de réelles manifestations à ce jour … et ça me va ainsi, je ne saurais assumer la responsabilité de quelques chose que je ne comprends pas. En attendant, j’aimerais m’intéresser au votre qui m’a l’air avoir un grand potentiel … par exemple, saviez-vous que partout dans l’air que nous respirons se trouve un certain pourcentage d’humidité ? Des particules aqueuses se baladant, c’est d’ailleurs ça qui explique la fumée que l’on souffle lorsqu'il fait froid : la chaleur de l’intérieur du corps provoque une réaction avec l’air extérieur, lui-même plein de ces particules, froides. La différence de température provoque un pseudo choc thermique qui transforme ces gouttelettes en vapeur. Si vous vous concentriez sur ces particules d’eau dans l’air, peut-être arriveriez-vous à créer de la glace à partir de "rien" ?"

J’émettais une hypothèse assez longue, en espérant qu’elle comprenne le sens de mes mots, sans non plus passer pour un fou, ou quelqu'un de trop agaçant.


Crédit: Neko-chan in Never Utopia


RPs en cours :
Prise de repères [Shultz] ---Café ou chocolat ? [Capucine] --- Hiver/Again [Lizbeth]
Red is a primary color. (#ff0000)


Dernière édition par Seikaku Shôgai le Jeu 23 Fév 2017 - 20:07, édité 1 fois
avatar


Masculin Date d'inscription : 20/01/2017
Sexualité : Hein ?
Messages : 50

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Jeu 23 Fév 2017 - 19:57

Humidité
De la glace dans l'air
          Lizbeth resta bouche bée. Cet homme avait l'air vraiment cultivé. A un point qu'elle n'imaginait pas. Elle restait quoi devant lui, alors qu'il lui expliquait tout ce qui pouvait être dut à sa magie et tout ce qu'il pouvait y avoir autour de ce sujet.

"Ces cristaux sont déjà des solides, ils sont de la glace résistante, basés, je supposerais, sur le principe de la glace éternelle. C’est un type de glace dont les conditions sont telles qu’il garderait sa composition et ne fondrait pas, même à la chaleur. Cependant, ce type de glace met des années entières à se former, et bien plus qu’on ne pourrait le penser.

Si c’est le cas, ce "pouvoir" n’est pas aussi direct que le votre. Je n’ai jamais eu de réelles manifestations à ce jour … et ça me va ainsi, je ne saurais assumer la responsabilité de quelques chose que je ne comprends pas. En attendant, j’aimerais m’intéresser au votre qui m’a l’air avoir un grand potentiel … par exemple, saviez-vous que partout dans l’air que nous respirons se trouve un certain pourcentage d’humidité ? Des particules aqueuses se baladant, c’est d’ailleurs ça qui explique la fumée que l’on souffle lorsqu'il fait froid : la chaleur de l’intérieur du corps provoque une réaction avec l’air extérieur, lui-même plein de ces particules, froides. La différence de température provoque un pseudo choc thermique qui transforme ces gouttelettes en vapeur. Si vous vous concentriez sur ces particules d’eau dans l’air, peut-être arriveriez-vous à créer de la glace à partir de "rien" ?"


Un grand potentiel ? Lizbeth ne savait que dire d'autres... Déjà qu'il l'impressionnait avec sa capacité à tout analyser, jusqu'aux particules de l'air. Elle resta donc un moment sans savoir comment réagir. Il semblait tellement sur de lui alors que la jeune femme venait de perdre toute confiance sur ses actions, ne sachant plus si il fallait oui ou non continuer avec cette magie...

Elle sembla méditer sur ses paroles. Elles étaient censés. Plus que censés même... Et puis, Lizbeth voulait avoir des réponses, les voilà après tout. Il voulait s'intéresser à son cas. Quoi de mieux ? Elle pourrait ainsi comprendre le fonctionnement de cette fameuse glace et qui sait, devenir forte avec ça ? C'était possible... Si déjà elle pouvait faire apparaître des blocs de glace ainsi... Oui mais ces derniers sont apparues uniquement parce qu'il y avait de l'eau présente à ce moment là. Beaucoup d'eau. Mais comme il venait de le dire, l'air était composé de cette particule aussi. Peut être minime contrairement à un verre entier, mais tout de même... C'était faisable.

Lizbeth finis par plonger son regard dans celui de Seikaku. Il fallait qu'elle essaie au moins pour créer quelque chose.

"Tu as raisons... Laisse moi essayer..."

Elle prit le temps de respirer, ferma les yeux et se concentra. Elle voulait faire mieux qu'avec le bloc de glace dans la tasse de thé. Elle décida de ressentir tout ce qu'il y avait autour d'elle pour mieux y arriver. Elle entendait l'eau qui continuer de tomber dehors, contre la vitre. Elle semblait moins intense mais était tout de même présente. L'orage, lui, s'éloignait de plus en plus. Elle pouvait voir même avec les yeux fermés la lumière de la bougie qui vacillait avec le peu d'air qu'il y avait dans la pièce. Il n'y avait pas d'autres sons principalement, mis à part la respiration du jeune homme en face d'elle qui était plutôt basse. Il avait lui aussi l'air de se concentrer davantage, comme s'il continuait de l'analyser. Elle venait de mettre ses mains sur la table, paumes vers le ciel, comme si elle voulait faire apparaître quelque chose dedans. Elle fronça les sourcils et essaya de ressentir une quelconque sensation différente qui lui aurait fait comprendre que la magie "sortait" d'elle. Mais rien ne venait.

Elle fronça davantage les sourcils, ce qui lui donnait un air de petite fille qui était énervée et qui réfléchissait pour rien. Elle respira un autre coup et souffla. Soudainement, elle sentit des picotements dans le bouts des doigts. Ce qui lui fit avoir des tics nerveux.

Un poids se faisait sentir à présent dans ses deux mains.
Elle ouvrit les yeux et vit avec stupeur qu'elle avait réussie. Elle vit deux blocs de glaces dans chaque paumes. Des sorte de petits dés qui ne faisait pas plus de 3cm de largeur et de hauteur chacun.

Les petits glaçons s'était composés avec lenteur dans sa main, comme si les particules prenaient formes comme un tourbillon. Un léger mouvement qui partait vers le haut et qui avait composé de la glace. Elle était dur et froide, mais n'humidifiât pas ses mains.

Les yeux grands ouverts, elle fixa les deux morceaux et sembla surprise. Ses pupilles s'étaient agrandies et sa mâchoire était tombée.

"Je... J'ai réussie !!! Seikaku ! J'ai réussie !"

avatar


Féminin Date d'inscription : 21/01/2017
Sexualité : Hétéro
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Jeu 9 Mar 2017 - 18:42


       
Après l'orage ...


       
       


       
Mon premier soulagement fut qu'elle ne me prenait pas pour un fou, elle semblait même prêter un certain intérêt à ce que je pouvais expliquer. Même si à certains moments il m'arrivait de rougir en croisant son regard, je m'attelais au mieux de lui expliquer de manière logique (et surtout compréhensible, malgré mes bégaiements), mon raisonnement. Habillant mon discours d'une gestuelle conséquente, il me donnait tout l'air de quelqu'un de passionné, sûrement. Peut-être un peu, oui, je me demandais surtout ce qu'il en était réellement, car malgré les évidences, il était tout à fait probable que je me trompe. Lizbeth prit un instant pour méditer, à la mine qu'elle faisait, elle semblait tout du moins perdue dans ses esprits. L'avais-je perdue ? Visiblement non, car elle plaça ses mains face à elle, paumes vers le ciel -ou plutôt, le plafond qui prenait goût à grincer et me réveiller en pleine nuit- et ferma les yeux.

Même si certains auraient pu trouver le geste déplacé, elle me laissait au même moment l'occasion de pouvoir détailler son visage, sans que je ne sois interrompu par son regard bleuté de glace. Elle aurait même pu être mignonne si elle n'était pas aussi hautaine par moment. Mais étrangement, je m'y faisais rapidement. Pas que ça ne me dérangeait pas, mais c'était supportable, dans la mesure où j'avais pu connaitre des situations plus gênantes. Reportant mon attention sur ses mains, je sentais à présent de petits courants d'air frais, caressant ma nuque et le dos de mes mains. Tout comme s'ils étaient attirés par la demoiselle. Partant de simples petits éclairs bleus, je distinguais ni plus ni moins des facettes qui s'organisaient aux creux de ses mains. Ces dernières arrangeaient finalement des joyaux froids, de même composition que l'eau gelée des tasses à première vue, mais avec des formes beaucoup plus "libres". Lorsqu'elle eut terminée sa méditation, je constatais finalement l'oeuvre, et attendait qu'elle rouvre les yeux.

- "Je... J'ai réussie !!! Seikaku ! J'ai réussie !"

Je hochais la tête, observant à présent d'encore plus près les petits blocs de glace. Effectivement, le résultat était bien là, tenant dans ses mains. Sans beaucoup de manières et porté d'un élan de curiosité, je me saisissais d'un des deux "sujet de test". Il présentait le même phénomène que le précédent, sujet : il ne fondait pas. Autant aurais-je pu jouer avec entre mes doigts, qu'ils auraient été nécrosés avant que la surface de la glace ne s'humidifie, ne serait-ce qu'un peu. Je le levais au peu de lumière que produisait la bougie sur la table, qu'une autre surprise vint interrompre l'attention générale qui était portée sur le glaçon. Depuis la fenêtre de la cuisine, un rayon de lumière vint se refléter sur la surface du sujet, dispersant si et là, à la manière d'un diamant, des traits de lumières, eux, tous blancs. Peut-être la forme n'était pas assez parfaite pour décomposer pleinement un spectre lumineux ? Je rendait son nouveau bien à sa propriétaire – après tout, je ne pouvais en découvrir plus pour le moment – et me leva, avançant en direction de la lumière du jour, perçant l'épaisse tempête qui faisait rage il y a quelques minutes seulement. Ce n'était qu'une passe, car le ciel était encore bien couvert, et seulement quelques gouttelettes tombaient, au travers du rideau lumineux. Me tournant, j'attirais l'attention de mon hôte sur l'arrêt provisoire de la trombe.

- "La pluie ... s'est arrêtée ... peut-être devriez-vous en profiter pour ... rentrer ? Je ne pense pas que nous en ayons finis avec cet orage, et par prévision ... enfin, surtout que je ne pense pas que passer la nuit dans un endroit comme celui-ci vous emballe vraiment ..."

Je détournais le regard. Il ne fallait pas qu'elle pense que j'étais en train de la mettre à la porte, j'avais sûrement également besoin, de mon coté, de prendre le temps de digérer l'aventure de cette après-midi. Après tout nous ne constatons pas ce genre d'évènement tout les jours. L'invitant à prendre des réserves de pizza pour la route, je lui laissais également, et comme si je me trouvais face à un danger imminent, une adresse, celle de la supérette dans laquelle je travaillais.

- "Je me doute que vous ne fréquentez pas réellement ce genre d'endroits, mais ne serait-ce que pour notre thé ... oui, nous avons un très bon thé là-bas ... peut-être ... pourriez-vous venir ? Aux heures de pauses, il n'y a que moi pour tenir l'établissement ... alors je ... je vous accueillerais avec plaisir à ces heures là ..."

Cachant mon visage derrière une tignasse brune emmêlée, je détournais le regard. Peut-être que ça nous donnerait également l'occasion de nous revoir.



Crédit: Neko-chan in Never Utopia


RPs en cours :
Prise de repères [Shultz] ---Café ou chocolat ? [Capucine] --- Hiver/Again [Lizbeth]
Red is a primary color. (#ff0000)
avatar


Masculin Date d'inscription : 20/01/2017
Sexualité : Hein ?
Messages : 50

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

3 ★ - Complex


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   Dim 12 Mar 2017 - 21:00

Nous nous reverrons
De la glace dans l'air
          Lizbeth eût un curieux sentiment à ce moment là. Elle ne savait que dire ce que c'était réellement... Elle fixa alors ses nouvelles créations dans ses mains. Elle savait maintenant qu'elle était capable de choses qu'elle n'aurait imaginé que dans ses rêves les plus fous. Elle s'entraînerait ! Elle s'entraînerait pour lui, car il venait de la motiver pour pouvoir en connaître davantage sur ses.... "Pouvoirs". Elle n'aimait pas penser avec ce mot, car cela faisait trop fantastique, voir inimaginable... Elle préférait le voir comme un don. Ou quelque chose du genre. Elle le regarda un moment et quand il eût finit d'observer les petits glaçons qui ne fondaient pas, il les lui rendit. Le plus curieux restait à savoir maintenant comment les faires disparaître. En effet, ils avaient envisagés de les faires apparaître, mais non le contraire. Lizbeth haussa les épaules. Elle le saura surement à un moment donnés. Elle allait les garder et elle s'amusera à observer la disparition de cette glace. Si cela se fait petit à petit ou d'un seul coup. Elle verrait bien.

Cependant, la faisant sortir de ses pensés, le jeune garçon en face d'elle reprit la parole :

" La pluie ... s'est arrêtée ... peut-être devriez-vous en profiter pour ... rentrer ? Je ne pense pas que nous en ayons finis avec cet orage, et par prévision ... enfin, surtout que je ne pense pas que passer la nuit dans un endroit comme celui-ci vous emballe vraiment ...
Je me doute que vous ne fréquentez pas réellement ce genre d'endroits, mais ne serait-ce que pour notre thé ... oui, nous avons un très bon thé là-bas ... peut-être ... pourriez-vous venir ? Aux heures de pauses, il n'y a que moi pour tenir l'établissement ... alors je ... je vous accueillerais avec plaisir à ces heures là ..."


En effet, le temps s'était nettement améliorés, mais restait toujours un peu sombre... L'électricité était par ailleurs revenue, et elle pût voir nettement le visage du garçon. Avec ses cheveux emmêlés, il cachait la moitié de son visage. Quel dommage, il avait l'air d'avoir un jolie minois malgré cela. Ces yeux étaient beaux par ailleurs. M'enfin elle ne s'attarda pas sur le sujet, et levant la tête, lui offrit un sourire simple.

"Vous avez raisons... Le temps s'en va pour un meilleur rivage. C'est gentil de me laisser un peu de nourriture, et je viendrais vous rendre visite à votre superette  je vous le promet ! Il nous faut connaître davantage ces "choses", de ces... "dons"."

Elle baissa néanmoins la tête. La compagnie du jeune garçon n'était pas du tout désagréable et en plus il lui permettait d'en connaître davantage sur les secrets que pouvait cacher cette île ! Il avait l'air extrêmement cultivé malgré sa timidité.
Néanmoins, elle ressentie un petit pincement au coeur, le voyant la mettre à la porte ainsi. Elle aurait bien aimé passé plus de temps à en savoir plus, à connaître l'ampleur de ce don qu'elle avait, elle avait soif de connaissance. Mais elle acceptait. Ils ne se connaissaient pas encore extrêmement bien, et il aurait été mal polie de s'incruster ainsi chez quelqu'un même pour dormir. Déjà qu'elle était venue sans son accord et qu'elle avait mangé de son repas... Elle lui rendrait la monnaie de sa pièce, il pouvait en être sur. Lizbeth était quelqu'un qui voulait toujours rendre ce qu'elle prenait. Même si des fois elle avait ce caractère de princesse ignoble avec certains, elle n'oubliait rien.

Elle finit par mettre ses glaçons dans sa main gauche, pour pouvoir serrer celle de Seikaku de sa main droite.

"En tout cas j'ai été enchantée de te rencontrer... Seikaku. Je pense que nous nous reverrons très vite. Et... Oublions ce maudit lac veux-tu... ? "

Elle lui sourit et pris les parts de pizza qu'il lui avait mis dans un petit sac. Elle passa la porte et fit un dernier regard au jeune homme.
Elle n'aurait pas voulus partir.

"A la prochaine, Seikaku !"

FIN (à suivre)

avatar


Féminin Date d'inscription : 21/01/2017
Sexualité : Hétéro
Messages : 64

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

4 ★ - Control


MessageSujet: Re: Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]   







Contenu sponsorisé


 

Retrouvailles... [PV Seikaku Shogai ~ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Le village d'Ikazuchi :: Bâtiments du bord de mer :: Appartement de Seikaku Shogai-
TOP