Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
So cold but I'm fine [PV Lilith]Auteur
MessageSujet: So cold but I'm fine [PV Lilith]   Ven 27 Jan 2017 - 8:25

Quel froid si rude…. L’apprentie pâtissière qui avait laissé ses rêves sur le continent grelottait. C’était l’un des inconvénients à ne pas avoir de domicile fixe et en l’état actuel des choses il était hors de question pour elle d’aller au sein d’un foyer. D’après ce qu’elle avait entendu dire le foyer le plus proche était assez loin de l’université et il était impensable pour Serena de louper l’arrivée de sa sœur. Voir son visage si épanoui était en quelque sorte la seule chose qui lui restait, avec sa photo bien sûr. Parfois, la jeune femme se disait que ce n’était pas vraiment très sain d’admirer et d’aduler autant sa demi-sœur qui ne connaissait même pas son existence mais c’était plus fort qu’elle. Avoir une sœur avait toujours été son souhait le plus cher après tout et elle ne faisait rien de mal. Elle n’était pas comme les dingues que l’on pouvait voir à télé qui s’introduisaient chez les gens et fouillaient dans le tiroir de sous-vêtements. Beurk ! Il s’agissait de sa sœur quand même ! L’horloge de la faculté venait de sonner en neuf coups bien distincts signe qu’Elena n’allait pas tarder à montrer le bout de son nez.

Serena se redressa légèrement, son regard se portant une dernière fois sur la photo avant de scruter les environs à la recherche de sa grande sœur. Grande Sœur… l’Américaine adorait ce terme et pourtant cette grande sœur ne connaissait même pas son existence. Plusieurs fois, Serena avait pourtant pensé à l’aborder, ou même la suivre afin de connaitre son adresse et y déposer sa fameuse lettre mais elle n’avait pas le droit. Ici où la plupart des gens semblaient heureux de recommencer tout à zéro Elena ne devait pas déroger à la règle et débarquer sans prévenir dans sa vie ne serait sans doute pas bien vu. Manteau rouge ! La blondinette se redressa d’un bond manquant par la même occasion de glisser sur une plaque de verglas. Oui c’était bien elle en compagnie d’un homme qu’elle avait déjà eu l’occasion d’apercevoir. Son petit ami sans doute… la chance ! Avoir quelqu’un pour partager sa vie cela devrait être vraiment quelque chose d’unique. Peut-être qu’un jour elle aussi aura le droit à ce bonheur. Serena haussa alors les épaules répondant elle-même à ses propres interrogations.

"Mais oui une clocharde en jupe et petite veste rose va certainement attirer le prince charmant ! Réfléchis un peu ma vieille…. "

La mine légèrement dépitée l’ancienne étudiante se tourna vers son ombre. Non comme d’habitude sa seule amie qu’elle était capable de faire bouger ne lui répondait pas. Parfois comme à cet instant la solitude lui pesait énormément mais un jour sa situation changerait, elle en était convaincu. Soufflant dans ses mains pour les réchauffer, Serena fit quelques pas jusqu’à ne plus apercevoir le manteau rouge de sa sœur qui s’engouffrait dans les couloirs de la faculté.

« Bonne journée grande sœur… »

Ces quelques mots étaient un véritable rituel pour la sans-abri qu’elle était et maintenant elle devait se hâter de trouver quelques bricoles à manger. Ce n’était pas vital pour elle mais elle avait une sorte de deal avec un autre sans-abri du coin, un dénommé Angus. Russe de naissance il était un peu celui qui pouvait tout trouver dans la rue et il avait promis à Serena de lui fournir un stylo en échange de quelque chose à manger. Son crayon étant tombé en rade la belle n’avait plus rien pour écrire dans son précieux journal. En plus de son quotidien de ces derniers jours elle avait pensé à une nouvelle recette de milkshake qui pouvait s’avérer délicieuse !
avatar


Féminin Date d'inscription : 26/01/2017
Occupation : Femme au foyer
Sexualité : Inconnue
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

5 ★ - Spirit


MessageSujet: Re: So cold but I'm fine [PV Lilith]   Ven 27 Jan 2017 - 16:52

Le froid de l’hiver lui rappelait les rues gelées de Berlin en cette période. L’air glacial ne tarderait certainement pas à s’accompagner de flocons embellissant le paysage de l’île. Eternelle optimiste, Lilith avait hâte de voir cela. Certainement qu’en ces circonstances, elle ne manquerait pas d’entrainer de force Oliver dehors afin de profiter de la poudreuse à des fins batailleuses. Une chose qu’elle n’avait jamais pu partager avec quelqu’un, son enfance chaotique ne lui ayant pas permis. Le blondinet serait certainement plus adepte d’un chocolat chaud derrière la vitre, écoutant des vieux tubes de rock, mais la belle pouvait se montrer parfois très convaincante ou plutôt … insistante.

Son planning de journée était plutôt calme, aussi, elle avait décidé d’accompagner son colocataire jusqu’à ses cours, pour profiter un peu plus de sa présence en ce début de journée. Ce qui était perçu comme une simple lubie amicale du point de vue d’Oliver était tout autre chose. Bien que la jeune allemande ne doutait guère d’être au goût de l’américano-finlandais, celle-ci n’avait toujours pas sauté le pas, préférant faire les choses biens comme on peut souvent le dire. Peut-être percevrait-il un jour ce qu’elle ressent réellement pour lui ?

Comme d’habitude, les deux jeunes gens s’étaient quittés sur quelques plaisanteries, et bien loin d’être atteinte par cet air glacial qui soufflait autour d’elle, la tatoueuse se laisserait bien tenter par un petit tour dans le Centre-Ville de Kousha. Sa magie brûlante avait tendance à la protéger des températures basses, mais elle portait tout de même un manteau noir orné d’une capuche en fausse fourrure de la même teinte, un béret de laine également noir apposé à sa chevelure des blés.

Lilith n’était pas d’une nature effrayée, celle-ci ne se gênait pas pour passer dans les quartiers mal famées, les ruelles sombres et autres coins non réputés. Le chemin serait plus rapide jusqu’au Centre Ville en passant par-là, refuge de plusieurs sans abri cherchant à se protéger du froid grâce aux hauts immeubles encadrant les rues. Elle ne connaissait que trop bien ces situations et ne manquait pas parfois d’effectuer un petit geste envers eux, une petite participation pour leur rendre la vie plus facile. Cette fois, l’endroit était plutôt désert, mais le regard de la jeune artiste ne put qu’être attiré par une jeune femme certainement plus jeune de quelques printemps par rapport à elle.

En temps normal, elle n’y aurait sans doute pas réellement prêté attention, mais la voir ainsi peu vêtue au cœur de l’hiver lui mit la puce à l’oreille. Le regard d’océan de l’européenne se permit de l’analyser un peu plus : une simple jupette et une petite veste rose assez voyante, si peu couvrante, une chevelure dorée trop peu soignée … Elle aurait pu croire que la magie de la petite blonde la préservait du froid, mais les signes ne trompaient gère. Les joues rosies, quelques tremblements et quelques gestes vains pour se réchauffer. La belle se revoyait en elle quelques années plutôt, quelque peu saisie par la similitude de leurs traits : chevelure blonde et pupilles d’azur.

Alors, le plus naturellement du monde, l’allemande s’approcha de celle-ci, entendant sa voix claironner quelques paroles dont elle n’avait aucune idée du destinataire, bien qu’elle le devinait certainement inaccessible. Et de son accent des pays de l’est beaucoup moins prononcé qu’à l’accoutumé, la douce chanteuse s’adressa à elle.

« C’est très mauvais signe de parler toute seule, tu sais … » Un doux sourire rassurant sur les lèvres, elle s’approcha un peu plus, la scrutant de la tête aux pieds. « Hmm … Un peu léger comme tenue par ce froid, tu ne penses pas ? » Simple sous-entendu pour lui faire comprendre qu’elle avait deviné sa situation, peut-être son interlocutrice l’enverrait balader sans ménagement. Elle finit par détourner le regard en direction de l’entrée de la faculté, se doutant que la personne que la jeune femme recherchait s’y trouvait avant de plonger de nouveau l’océan dans l’azur. Simplement dans ces iris innocentes, Lilith y devinait tant de choses et après un instant de silence, bienveillante elle lui dit un signe de tête en direction de cette civilisation étudiante. « Un chocolat chaud, ça te dit ? Il y a une petite cafétéria non loin de l’université, j’avais justement l’intention de m’y rendre pour me réchauffer un peu. » Un nouveau sourire radieux et un petit clin d’œil. « Bien entendu, c’est moi qui invite. »

Jamais la belle ne s’autoriserait à la prendre en pitié, s’adressant à elle de la façon la plus normale possible, ne voulant guère la mettre mal à l’aise. Elle sentait que cette jeune femme avait besoin d’aide, elle lui apporterait avec tout le tact dont elle pourrait faire preuve. Mais alors que l’ange blond détournait les talons, elle se ravisa.

«Oh au fait ! Moi c’est Lilith ! »




avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 145

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: So cold but I'm fine [PV Lilith]   Sam 28 Jan 2017 - 17:06

Trop occuper à saluer sa grande soeur Serena n'avait pas vu cette jeune femme approcher ce qui, à l'entente de sa voix, provoqua un sursaut chez la jeune sans abri. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu une peur pareil et suite à un mouvement de recul presque instinctif l'Américaine glissa sur une plaque de verglas et chuta lourdement sur les fesses laissant échapper un "Aie" par la même occasion. Fermant les yeux et fronçant les sourcils la blondinette passa sa main sur ses fesses endolories. "Encore heureux que je ne suis pas cardiaque, vous m'avez fait une de ces peurs !" Lentement, Serena se releva pour faire face à l'inconnue qui ne semblait pas très méchante, elle avait même un petit air amical... mais la belle aux yeux ne se laisserait pas faire même par un joli minoi. Un sourire de défi se dessina par la suite sur le facies infantile, le froid ? Elle venait du Minessota où la redoutable équipe de football Américain des Vikings jouaient par des températures nettement inférieures !

"Je viens du Minessota et le froid n'est pas un problème là-bas !" Bien qu'elle se voulait convaincante la jeune femme se laissait bien évidemment trahir par sa gestuelle et sa mine frigorifiée. Comment pouvait-il en être autrement après tout ? Dans sa ville natale elle bravait effectivement le froid mais avec un bon gros pull et une doudoune au minimum et pas avec une veste d'été et une mini-jupe.... Parfois, comme à cet instant la blondinette maudissait les gens qui comme cette fille se croyait supérieur parce qu'ils avaient le droit à un bon bain bien chaud et un lit douillet.

Mais la proposition si soudaine d'un chocolat chaud non loin de l'université de sa soeur désarma Serena. Bien sûr ce n'était pas la première fois que l'on proposait de l'aider mais habituellement c'était généralement des hommes cherchant certains "services" en échange et la jeune femme n'avait jamais cédé à de telles avances. Alors que ses joues devenaient rouges, Serena se déroba tournant le dos à cette dénommée Lilith pour mieux se cacher. "Non merci je peux payer ma part toute seule si je le souhaite mais je n'ai pas soif voilà tout." Un chaucolat chaud, un CHO-CO-LAT CHAUD ! Par fierté mais aussi par peur la reine du Minessota comme son père aimait l'appeler venait de refuser la boisson chaude qu'elle préférait au monde ! Mais elle n'agissait pas comme une reine non mais plutôt comme une bourrique.

Alors qu'un silence à la fois pesant et genant venait de s'installer, la blonde tournant toujours le dos à son homologue blonde c'est à ce moment que son estomac trouva le moyen d'exprimer sa frustration par un bruit bien singulier et connu de tous. Il avait faim et réclamait sa maigre ration du jour. C'était donc avec une tête de dépitée que Serena se retourna vers Lilith et ajouta : "Je m'appelle Serena.... mon sac il est où ? Mon sac !"

Serena venait de se rendre compte qu'elle n'avait plus son sac, elle l'avait sans doute perdu lors de sa chute ce qui était inconcevable pour elle. Dedans il y avait tout ce qu'elle possèdait : les lettres pour sa mère qu'elle n'avait jamais eu le courage de poster depuis un certain temps, celles pour Elena, son cahier servant de journal intime avec toutes ses recettes qu'elle avait imaginé personnellement. Le menton tremblant, prête à fondre en larme, la belle observait son sac qui se trouvait juste aux pieds de Lilith.


Dernière édition par Serena Lowe le Dim 29 Jan 2017 - 8:07, édité 1 fois
avatar


Féminin Date d'inscription : 26/01/2017
Occupation : Femme au foyer
Sexualité : Inconnue
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

5 ★ - Spirit


MessageSujet: Re: So cold but I'm fine [PV Lilith]   Sam 28 Jan 2017 - 20:47

Lilith s'en voulut immédiatement d'être apparue de cette manière, sa présence ne manqua pas de surprendre la jeune blonde qui sursauta. Pourquoi avait-il fallu qu'elle se tienne à cet instant sur une plaque de verglas ... Mais la tatoueuse n'eut pas réellement le temps de réagir et la chute vint irrémédiablement, s'agrémentant d'une petite plainte de souffrance. L'ange blond n'eut guère le temps de lui proposer son aide que la jeune sans-abri se relevait déjà. Elle grimaça légèrement tout en proférant des excuses.

"Je suis désolée, je ne voulais pas te faire peur ... Et ... Ne me vouvoies pas, je ne suis pas si vieille que ça ... Enfin, j'espère ..."


La berlinoise n'était pas du genre à renier ses vingt-six printemps, mais de là à être vouvoyer par une personne qui ne devait avoir que quelques années de moins ... Mais elle ne s'en offusqua guère, préférant plutôt faire une petite remarque sur la tenue estivale de la blondinette. La belle n'était guère née de la dernière pluie et avait déjà constaté la situation précaire de son interlocutrice, mais elle était bien loin de la pointer du doigt, elle lui offrirait son aide la façon la plus subtile possible. Le répondant de celle-ci fit sourire la chanteuse, elle ne semblait pas manquer de mordant la petite, Lilith appréciait ce type de personnes.

"Américaine hein ? Au moins, tu n'as pas été dépaysée par la langue d'ici ..."

Bien que la jeune femme à la crinière des blés ne doutait pas de cette révélation sur ses origines, elle ne pouvait que constater que la petite blonde tentait de camoufler son état. Lilith lui aurait volontiers cédé son manteau bien entendu, mais elle ne voulait la gêner plus que de raison. La traiter comme une personne normale, elle le ferait. Alors, la douce allemande opta pour une solution détournée, une façon de l'amener dans un endroit chaud où elle pourrait déguster une boisson qui réchaufferait chaque cellule de son corps. Têtue. Un peu trop certainement. Mais vivre dans la rue demandait beaucoup de tempérament et surtout, de la méfiance. Loin d'être du genre à jeter l'éponge sur un simple refus, un sourire se dessina sur les lèvres de l'européenne.

"Je ne vois pas où est le problème, un chocolat chaud se savoure sans réelle soif, il suffit juste d'en avoir envie."

Ainsi, l'américaine lui tourna le dos, amusant un peu plus l'ange blond qui l'observait. Une fière jeune femme, mais une jeune femme qui avait besoin de l'aide de quelqu'un. La tatoueuse était bien loin d'être une bienfaitrice, mais si elle pouvait se servir de ses propres expériences pour aider autrui ... Pourquoi pas ? Elle voulut faire un pas vers elle, mais sa botte butta dans quelque chose de mol. Son regard d'océan se posa sur le sac que la jeune blonde avait lâché durant sa chute. Elle se nommait donc Serena et s'inquiéta rapidement d'avoir perdu son sac.

Silencieusement, l'allemande scruta le regard larmoyant de la sans-abri, profondément touchée par celui-ci. Forte, fière, mais néanmoins démunie, perdue ... Seule ... Lilith le comprenait mieux que quiconque. Seule, sans personne à aimer. Elle n'avait que trop vécu cette situation. Seule, en proie à plus fort qu'elle, à plus dangereux. Alors, simplement, la jeune femme au manteau noir s'abaissa pour ramasser les effets personnels de Serena qu'elle devinait plus que précieux. Des objets paraissant si banaux qui étaient pourtant certainement de véritables trésors pour elle. Tout comme la mage de feu gardait précieusement son carnet à croquis à l'époque, lui qui reposait maintenant dans un tiroir. Ne se voulant intrusive, l'artiste ne se permit guère de feuilleuter le cahier, ni même de déplier les quelques feuilles griffonnées. Une fois le tout réuni, elle attrapa la lanière et s'approcha de l'américaine tout en lui tendant le sac avec un grand sourire.

"Je suis enchantée de faire ta connaissance, Serena. C'est un bien joli prénom d'ailleurs."
Une petite moue ingénue apparut sur les traits d'harmonie de la belle. "Si je bois ce chocolat chaud toute seule, je vais vraiment culpabiliser, tu ne veux vraiment pas m'accompagner ? Allez, je suis sûre que tu en meurs d'envie toi aussi !" Elle laissa échapper un petit rire. "En fait, peut être pas, mais j'essaie de paraitre moins gourmande que je ne le suis réellement." Elle fit un signe de tête vers le bâtiment à vue qui trônait juste à coté de l'université. "Ce n'est pas bien loin ... Et en plus ..." Lilith fouilla dans ses poches à la recherche de quelque chose avant de sortir deux petits tickets blancs l'air presque triomphal. "J'ai droit à deux boissons gratuites ! Donc techniquement, ce n'est pas moi qui paie mais ... mon colloc qui a tendance à trop laisser trainer ses affaires ... Je me laisserais peut être tentée par un muffin avec ça, mais ils sont tellement énormes que j'aurais besoin d'aide pour le manger ..."

A cette simple pensée, la belle devinait ce qu'aurait pu dire son si cher Oliver, certainement lui aurait-il fait remarquer à quel point elle pouvait être gourmande. Certainement le fait que par le passé, l'ange blond n'avait pu réellement profiter de ces friandises comme tout enfant ayant ... une famille.

Rester à savoir si la jeune américaine allait se laisser convaincre ou non.
avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 145

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: So cold but I'm fine [PV Lilith]   Sam 28 Jan 2017 - 22:24

Ce sac-à-dos qu'elle trainait maintenant depuis de nombreuses années n'était pas qu'un simple sac pour Serena. Il fallait voir au-delà de l'aspect pratique du sac qui contenait les effets personnels de la sans-abri, ce sac était en quelque sorte la carapace que la blondinette s'était constituée au cours de ces dernières années. Peu importe si elle le portait dans le dos ou contre son ventre, il était une partie d'elle, son bagage, son passé. C'est dans ce même sac qu'une grande partie de sa vie y a été consignée et cet objet était aussi le dernier cadeau d'un père à sa petite fille.... Aussi le voir si loin d'elle, à la merci d'une totale inconnue provoquait chez l'américaine une réaction totalement disproportionnée. Elle ne se jetterait pas sur cette dénommée Lilith non mais elle n'était pas loin d'une véritable crise de nerf. Alors que son menton tremblait de plus en plus et que ses yeux bleus brillaient là aussi de plus en plus Serena observait l'inconnue ramasser son cahier, son crayon qui ne fonctionnait plus ainsi que les dernières lettres qu'elle avait écrite pour sa grande soeur le moment venu. Pourquoi ? Qu'est-ce qu'elle allait faire ? Les revendre ? Les jeter et garder simplement le sac ? Comment devait-elle réagir ? Crier ? Appeler à l'aide ?

Personne ne viendrait la sauver, les gens sont trop individualistes. Puis contre toute attente, Lilith lui tendait son sac. Ce fut donc avec de grands yeux ronds que la native du Minessota observait son vis à vis. Mais elle ne réflichissa pas bien longtemps et d'un mouvement vif s'empara de son bien, le serra de toutes ses forces contre sa poitrine. Comme une mère qui venait de retrouver son enfant. Alors que Lilith affirmait être ravie de faire sa connaissance, Serena baissa les yeux exactement de la même manière qu'une enfant en train de se faire gronder. Une fois encore elle s'était fait des films, s'imaginant le pire alors que la jeune femme au manteau noir en face d'elle n'agissait que par pure gentillesse. Pire même, Lilith revenait à la charge avec la proposition de déguster un super chocolat chaud, cela faisait des lustres que Serena n'avait pas eu l'occasion d'en boire un.

"D'accord, si vous... tu ne paies rien de ta poche je veux bien mais...." La blonde se stoppa, hésitante à continuer sa phrase. "Je ne suis pas certaine que les gens comme moi soient les bienvenus. Vous feriez mieux d'y aller sans moi." Par cette phrase, elle venait d'avouer l'évidence, elle était une sans-abri et il n'était pas rare que les employés de certains restaurants les empecher d'entrer dans leur établissement et ce même s'ils avaient les moyens de payer. Et puis elle risquait peut-être de croiser Elena, elle ne devait pas la rencontrer maintenant, elle n'avait pas le droit. Elle crut cependant bon d'ajouter : "Je suis désolé pour ma réaction. C'est ce que ce sac m'a été offert par une personne très chère alors..." Serena se stoppa là, le reste ne la concernait qu'elle et de toute façon Lilith avait sans doute mieux à faire que d'écouter les tribulations d'une sans domicile fixe.

"Je vais vous laisser, on ne devrait pas me voir ici puis les personnes qui trainent avec les gens comme moi ne sont pas forcément bien vu."

Serena venait, sans véritablement s'en rendre compte, d'abandonner de nouveau le tutoiement pour le vouvoiement alors qu'elle tournait les talons fixant la petite cafétariat au loin, hésitante... avant de se retourner de nouveau vers Lilith, le regard presque suppliant. Que devait-elle faire ?
avatar


Féminin Date d'inscription : 26/01/2017
Occupation : Femme au foyer
Sexualité : Inconnue
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

5 ★ - Spirit


MessageSujet: Re: So cold but I'm fine [PV Lilith]   Sam 28 Jan 2017 - 23:33

Un simple sac à dos contenant de simples objets sans réelle valeur, mais Lilith comprenait la réaction de la petite blonde. Cette nouvelle réaction ne faisait que confirmer un peu plus ses pensées. Sans réelle valeur, mais elle n'avait que ça ... Rien que ça. Ce n'était qu'une rencontre fortuite. Certains auraient passé leur chemin, ignorant la détresse que Serena dissimulait tant bien que mal. Mais l'empathie de la jeune allemande n'avait pu fermer les yeux et continuer sa route. Les larmes menaçaient le regard d'azur de la jeune sans abri, mais bien loin de la consoler, la berlinoise préféra détourner le sujet, détourner les pensées de son interlocutrice pour que ses iris s'assèchent et que son menton cesse de trembler. Empêcher les larmes qui ne pouvaient sier à personne. Empêcher la tristesse ou tout du moins la retarder, ou la faire oublier quelques instants.

Un compromis, la belle à la chevelure des blés avait ramassé quelques tickets que son colocataire avaient laissé trainé dans l'appartement. En réalité, elle ne s'en serait servis qu'en la compagnie de l'homme de son coeur, mais l'occasion était trop belle pour convaincre Serena. Elle le rembourserait, ou peut-être pas, Oliver n'était guère du genre radin et il ne lui en voudrait pas. Il était en quelque sorte un des instigateurs des bonnes actions de sa colocataire envers une jeune femme dans le besoin.

Mais alors que la tatoueuse pensait avoir gagné là-dessus, l'américaine déclina de nouveau son offre, prétextant que ce type d'établissement n'acceptait pas 'les gens comme elle'. Ignorant le retour du vouvoiement, le bel ange l'observa avec compassion, le coeur quelque peu serré. Elle n'était guère si émotive à l'accoutumé, mais la ressemblance avec l'adolescente et jeune adulte qu'elle avait été elle-même la touchait. A l'évocation de ce sac, accessoire auquel elle était grandement attachée, Lilith lui répondit d'une voix des plus douces.

"Je sais ... Je comprends ..."


La jeune chanteuse l'observait toujours avec cette compassion profonde, quelque peu triste de la voir se dénigrer de la sorte. Son sourire l'avait quittée, mais elle n'en était pas moins rassurante et bienveillante. La démunie finit par tourner les talons avant de se raviser, suppliant presque du regard la belle allemande.

"Restes. Je me fiche de ce que peuvent penser les gens." lui répondit-elle de la manière la plus naturelle et sincère qui soit. "Je ne me considère en rien différente de toi. Certaines personnes ont simplement eu plus de chance que d'autre dans la vie. Mais crois-moi Serena, il suffit d'une fois, d'un geste, d'une parole ... Ou d'une personne ... pour que la roue tourne." Des mots bien choisis, prononcés en connaissance de cause, mais elle ne s'arrêta pas là. "Tu n'as rien à craindre de moi tu sais, je veux simplement t'aider. Et si tu as peur d'être ... démasquée à cause de ton apparence ... Laisses-moi donc arranger un peu ça tu veux bien ?"

Et la jolie tatoueuse s'approcha d'elle, lui souriant d'un air confiant avant d'ouvrir son propre sac pour y trouver un peigne. Une fois l'objet en main, elle lui tendit son sac, ne craignant guère que Serena ne soit dans l'idée de le lui voler. "Tiens-moi ça s'il te plait." Une fois libre de ses mouvements, Lilith contourna la jeune blonde pour se tenir derrière elle et avec la plus grande des douceurs, peigna tant bien que mal cette crinière dorée quelque peu abimée par le manque de soin. La scène pouvait paraître étrange, mais il n'y avait aucun passant pour le moment. "Je suis désolée si ça te fait un peu mal mais tu as quelques noeuds ..."

Elle termina sa tâche avant de revenir face à l'américaine, satisfaite du résultat. "C'est parfait ! Oh, attends, il faut être encore plus crédible ... Et je te demande d'accepter sans ronchonner jeune fille ..." Aussitôt, la tatoueuse ôta son couvre-chef de laine, le plaçant sur la tête de Serena et en fit ensuite de même de son écharpe aux motifs écossais noir, blanc et rouge pour l'enrouler autour du cou de la blonde. "Et voilà ! Tu es très jolie comme ça ! Une vraie petite étudiante !" Un clin d'oeil et Lilith finit par reprendre son sac à main, lui tendant le peigne. "Tiens, je te l'offre, tu peux le garder. Maintenant on va aller boire ce chocolat chaud, gentiment offert par mon galant colocataire."

Les deux jeunes femmes purent enfin progresser dans le froid, l'européenne rappelant à la petite blonde qu'elle ne devait certainement plus la vouvoyer dorénavant. Et Lilith poussa la porte de la petite cafétéria, profitant de l'air chaud qui s'emparait immédiatement de son visage à son entrée. Souriant à sa nouvelle amie pour l'encourager à s'avancer, elle finit par passer son bras autour du sien pour se présenter au comptoir, le jeune homme leur souriant chaleureusement. La situation de Serena semblait passer inaperçue, ce qui serait pour rassurer la jeune femme.

"Nous allons prendre deux chocolats chauds et deux muffins au chocolat s'il vous plait !"

La belle sortit de sa poche les deux tickets et quelques pièces pour régler la note, attendant patiemment que le plateau arrive pour ensuite s'installer à une table à l'écart. La jeune allemande se débarassa de son manteau, révélant sa robe de laine également noire ornée d'une fine ceinture dorée, avant de s'assoir et de déposer une boisson et la pâtisserie devant Serena.

"J'espère que tu aimes les muffins au chocolat, je me doutais que tu ne voudrais pas me dire ce que tu aimes donc ... Mais si tu veux autre chose n'hésites pas, d'accord ?" Soufflant sur sa boisson chaude, la tatoueuse but une petite gorgée de chocolat, profitant des bienfaits de celui-ci dans sa gorge avant de fixer distraitement son interlocutrice. "Dis moi, Serena ... Qui attire tellement ton attention dans cette université ? Je suis curieuse, je sais, mais j'ai cru entendre que tu l'appelais ... Grande soeur ?"



avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 145

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: So cold but I'm fine [PV Lilith]   Dim 29 Jan 2017 - 9:53



Cela faisait longtemps, bien trop longtemps qu'un tel dilemme n'avait pas envahi le coeur de Serena. Alors qu'on lui donnait l'occasion de rester au chaud ne serait-ce que quelques minutes avec de surcroit à manger et une boisson elle hésitait. Mais pourquoi ? Son allure n'était qu'un prétexte, tout comme sa condition et quant à Elena elle venait de rentrer dès la première sonnerie ce qui laissait une bonne heure à sa cadette avant de potentiellement se croiser. Non pour l'Américaine c'était surtout qu'elle ne pensait pas le mériter, elle avait tellement gaffé avec sa mère, Elena et sans doute même que le départ de son père était entièrement de sa faute. Une punition, oui vivre dehors dans ces conditions était comme une punition qu'elle s'auto-infligeait. Tandis que son regard implorait presque Lilith cette dernière lui demanda une fois de plus de rester. L'espace d'un instant, durant quelques petites secondes son regard s'illumina avant qu'elle ne se mette à rougir et baisser la tête de nouveau. Cette blonde à l'accent de l'est semblait la comprendre, chose rare pour être soulignée.

Serena ne disait plus rien écoutant les paroles presques réconfortantes de son interlocutrice. Une seule chose, acte, personne ou parole ? La native du Minessota n'en était pas spécialement convaincu, elle n'avait pas pour projet de se révéler à Elena et sa mère ne savait même pas où elle était et quand bien même sa génétrice ne voulait plus entendre parler d'elle. Contre l'avis de sa mère elle avait choisi de chercher Elena, malheureusement elle dû faire un choix sans savoir toute la portée de ce même choix. Sans s'en rendre compte elle avait choisi une soeur qui ne la connaissait pas au détriment de sa mère. Lui pardonnerait-elle un jour ? Perdu dans ses pensées la blondinette n'avait pas vu Lilith se rapprocher mais n'eut aucun mouvement de recul cette fois, peu importe ce qu'elle avait en tête elle pouvait bien se laisser faire cette fois.

Alors qu'elle tenait fermement le sac de Lilith en plus du sien, Serena ne put s'empecher de laisser couler une larme, une seule qu'elle cacha habillement à Lilith. Cette scène... elle l'avait tellement imaginé dans son esprit, Elena lui brossant sa longue chevelure d'or. Ce n'était peut-être pas sa grande soeur qui s'occupait d'elle à cet instant mais c'était tout comme dans l'esprit de la jeune femme qui en profitait pour ignorer les douleurs que les noeuds dans ses cheveux pouvaient lui procurer. "C'est suportable." Finissait-elle par répondre avec un sourire béat non dissimulé.

Puis une fois son ouvrage achevé, la blonde au manteau noir revint face à Serena plutôt satisfaite du résultat mais elle ne tarda pas à aller encore plus loin disant que la sans-abri n'avait pas le choix, qu'elle devait accepter. Serena elle reste interdite, surprise même alors que Lilith la recouvrait de son couvre chef et d'une écharpe bien chaude. "C'est... c'est chaud." Sensation qu'elle n'avait plus connu depuis de lustres alors lentement elle ferma les yeux tandis qu'elle rentrait les épaules pour mieux savourer le contact de l'écharpe sur elle. Cela lui faisait un bien fou, plus que tous les chocolats chauds du monde ! Enfin peut-être pas... faut pas exagérer non plus. La suite allait s'avérer encore plus riche en surprise quand Lilith reprenait son sac pour offrir par la suite son peigne. "Vraiment ? Pour moi ? Je n'en ai pas... merci" Finissait-elle par dire se contentant de sourire encore plus encore. "Ce n'est pas évident pour garder un semblant de féminité dans la rue."

La suite se passa presque comme dans un rêve, elle progressait dans la rue, comme une personne normale et allait entrer dans une cafetariat sans se faire refouler ! Alors que la belle était désomais sur le palier, hésitante elle se fit entrainer par Lilith qui se présenta avec elle au comptoir et fit les commandes. Une petite expression de surprise agrémenta son visage lorsqu'elle vit que l'Allemande devait ajouter quelques pièces pour faire le compte... de sa faute, encore. Une fois les victuailles en main, les deux jeunes femmes prirent position sur une table à l'écart et elle n'était même pas encore atablé que Serena ajouta : "Je te rembourserais, je te le promets." Cela lui tenait véritablement à coeur.

Ses yeux brillaient, elle avait le droit à un bon chocolat chaud et un muffin au chocolat rien que pour elle... mais Serena ne toucherait pas au muffin, c'était sa monnaie d'échange pour un nouveau crayon auprès d'Angus. Cruel destin. Lentement, elle enveloppa la patisserie à l'aide de serviettes en papier présents sur la table. "Je vais me le garder pour plus tard, merci." Ensuite, elle passa ses mains autour de la boisson chaude profita de la chaleur émanant de la tasse quand Lilith aborda un sujet pour le moins délicat... sa grande soeur. Les mains de Serena se crispèrent légèrement.

"Alors tu m'as vraiment entendu. Je t'en supplie ne le dis à personne." Patientant quelques intants elle reprit : "Ma grande soeur enfin demi-soeur étudie ici visiblement. Elle ne connait pas mon existence et c'est mieux ainsi mais je ne peux m'empecher de venir la voir tous les matins. Même si je ne l'aperçois que quelques secondes cela suffit à mon bonheur et à ma donner des forces pour la journée. C'est idiot ah oui ?" La sans-abri porta ensuite la boisson à ses lèvres profitant pleinement de cet instant. Car cela n'allait pas durer et elle devrait retourner dehors affronter la rugosité du froid. Elle finit par reposer la tasse pour fouiller dans son sac et en sortit une lettre qu'elle tendait à l'Allemande.

"Tu peux la lire si tu veux en savoir plus mais promet moi avant que tu ne lui diras rien."
avatar


Féminin Date d'inscription : 26/01/2017
Occupation : Femme au foyer
Sexualité : Inconnue
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

5 ★ - Spirit


MessageSujet: Re: So cold but I'm fine [PV Lilith]   Lun 30 Jan 2017 - 12:57

Un sourire naquit sur son visage lorsque la belle vit Serena se blottir dans son écharpe. Elle en aurait sans doute plus besoin qu’elle, d’autant plus que la garde-robe de Lilith regorgeait de ce type d’accessoire, tout comme son tiroir de salle de bain contenait autant de brosses que de peignes et autres. A sa surprise, la berlinoise ne répondit que d’un simple regard bienveillant. Elle ne voulait guère de remerciement, simplement que la petite blonde profite de ces modestes dons. Le sourire qui s’épanouissait sur le visage enfantin de la jeune américaine ne pouvait faire plus plaisir à la tatoueuse, elle qui était heureuse d’aider une personne dans le besoin, mais elle se garda de lui faire la remarque qu’une mine joyeuse lui sied bien mieux que les larmes. Déjà, la mage de feu réfléchissait déjà au tri qu’elle pourrait faire dans ses nombreux vêtements pour les céder à sa nouvelle amie. Car oui, elle la considérait déjà comme telle, touchée par ce regard larmoyant et cette force de caractère que l’on ne pouvait deviner au premier regard.

Que lui était-il donc arrivé pour qu’une jeune fille de son genre se retrouve dans la rue ? Elle n’avait pas cet air misérable que certains arborés, elle ne semblait guère prise dans ce tourbillon parfois insurmontable qu’était la dépendance à certaines substances. Simplement une gamine paumée, c’était l’image qu’elle donnait. Etait-ce son arrivée sur l’île qui l’avait faite sombrer ? Beaucoup profitait pourtant de cette nouvelle vie qu’on leur offrait. Beaucoup, pas tous. Mais Lilith ne jugeait pas aux apparences. Aussi serait-elle patiente pour la questionner sur les raisons de sa situation précaire, ou peut-être Serena se confierait d’elle-même à ce sujet.

Les deux blondes se dirigèrent enfin faire un endroit dont la température serait bien meilleure qu’en extérieur et comme l’artiste le pensait, personne ne fit de remarque à la demoiselle qui l’accompagnait, malgré sa tenue qui était loin d’être de saison. Une fois attablées, la belle décela une certaine reconnaissance, mais surtout de la gêne dans les mots de son interlocutrice. Elle acquiesça d’un simple signe de tête.

« Très bien, mais saches que ça ne presse pas d’accord ? »

Lilith porta son gobelet à ses lèvres tout en observant Serena envelopper le muffin dans une serviette. Elle fronça les sourcils tout en la questionnant du regard. Ainsi, voulait-elle le garder pour plus tard ? Peut-être n’osait-elle pas dire qu’elle voulait le partager avec quelqu’un ? L’européenne intervint donc, sourire aux lèvres. « Oh tu ne vas pas me laisser manger toute seule … On partage le mien si tu veux garder le tien pour plus tard ? Ou je peux en commander un autre ? » A ces mots, elle se saisit d’un petit morceau de gâteau qu’elle savoura avant de pousser le muffin vers la jeune femme. « Sers-toi, vas-y. »

Mais quelque chose trottait dans la tête de la tatoueuse, les mots que la petite blonde avait prononcés dans le vide avant qu’elle ne la surprenne. N’y allant pas par quatre chemin, la berlinoise mit les deux pieds dans le plat en la questionnant de manière plutôt directe. Un regard doux et encourageant et l’américaine lui répondit. Ainsi, il s’agissait d’un simple souhait de voir sa grande sœur qui n’avait aucune idée de l’existence de celle-ci. Un regard compatissant et Lilith attrapa doucement la main de la jeune femme dans un geste qui se voulait réconfortant et amical. « Non ce n’est pas idiot, loin de là … » Puis elle fouilla dans son sac avant de tendre une feuille de papier pliée à l’allemande, lui faisant promettre de ne rien dire à cette fameuse demi-sœur. Elle sourit avant de saisir la précieuse lettre.

« Promis, je ne pense même pas la connaitre, je n’ai pas encore eu l’occasion de tisser beaucoup de liens sur cette île. »

Précautionneusement pour ne pas la déchirer, la belle déplia la lettre et se mit à la lire, appréhendant chaque mot, chaque évènement de cette vie inconnue. Ainsi, elle s’était retrouvée dans la rue parce qu’elle recherchait sa sœur, jeune femme qu’elle semblait d’ailleurs idolâtrer. Et à son arrivée sur l’île, Serena n’avait rien trouvé de mieux à faire que de jeter les indications l’informant qu’une chambre d’hôtel était mise à sa disposition, mais certainement pensait-elle que sa place était dans la rue ? La blonde se demanda même comment elle aurait pu réagir à la place de cette sœur tant recherchée, elle qui n’avait aucune famille depuis toujours … Les pupilles d’océan scrutèrent celle de la sans-abri.

« Tu as tout quitté pour ta demi-sœur … Il faut que tu ailles lui parler Serena, c’est une chance pour toi de l’avoir retrouvée. » Elle réfléchit un instant, consciente de la difficulté de la chose. « J’ai une idée. Pourquoi tu ne te ferais pas passer pour une étudiante pour faire sa connaissance ? Ça te permettrait de savoir si elle est bien comme tu l’imaginais et de fil en aiguille tu pourrais enfin lui révéler qui tu es ! » Elle but une autre gorgée de chocolat chaud avant de poursuivre. « J’ai beaucoup trop de vêtements que je ne mets plus … Je suis un peu plus grande que toi mais ça devrait aller je pense ! Tu aurais comme ça plusieurs tenues adaptées à la saison et on te prendrait pour une étudiante comme les autres ! »

Lilith s’enthousiasmait, peut-être même un peu trop, mais elle serait tellement ravie d’être l’instigatrice de ces retrouvailles.





avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 145

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: So cold but I'm fine [PV Lilith]   Mar 31 Jan 2017 - 15:31

Fort logiquement la sans-abri avait proposé de rembourser dès que possible sa bienfaitrice. Rare était les personnes qui s’inquiétaient du sort des personnes comme elle surtout en cette période hivernale très froide. Même si pour y arriver il faudrait qu’elle se mette à mendier chose qu’elle n’avait jamais faite par principe elle le ferait et même des semaines entières si besoin ! Particulièrement motivé à l’idée de payer sa dette à la belle blonde désormais assise en face d’elle, Serena enveloppait sa précieuse pâtisserie dans l’idée de l’échanger contre un nouveau crayon à Angus. Cet Angus, ancien moscovite avait la main sur tout ce qui touchait de près ou de loin aux sans domiciles fixes, il était en quelque sorte un préteur sur gage des pauvres et pouvait dégotter à peu près tout ce que l’on cherchait, surtout de la drogue et de l’alcool. Lilith devait avoir deviné la supercherie car, après avoir pris un petit morceau de gâteau, elle poussa la pâtisserie devant Serena afin qu’elle le mange. Particulièrement gênée sur le moment et alors qu’elle allait refuser elle se ravisa prenant un minuscule morceau avant de pousser de nouveau le gâteau vers Lilith. « Voilà, pas besoin d’en acheter un autre, ça me suffit amplement, merci encore. »

Ensuite la native du Minnesota entreprit de répondre à la question assez indiscrète de son interlocutrice. De toute façon, il faudrait qu’un jour elle en parle et d’un côté en parler à une vulgaire inconnue qui selon toute vraisemblance ne côtoyait pas l’université ne pourrait pas lui porter préjudice. Alors Serena déballa son sac, avouant même qu’elle trouvait son attitude idiote mais ce n’était pas de l’avis de Lilith qui ne trouvait rien d’idiot à tout cela. Alors l’américaine afin de mieux étoffer ses explications à son… amie ( ?) fouillait dans son sac et en sortait une lettre qu’elle avait soigneusement écrite avec les moyens du bord à l’attention de sa grande sœur. Tandis que Lilith lisait le précieux document, Serena sentait son cœur s’emballait. Qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir penser de sa misérable vie ? Allait-elle lui rire à la figure et la laisser en plan… toute seule ? Techniquement et en se basant sur ce qu’elle avait pu voir ce n’était pas du tout le style de la personne mais elle avait tellement été trompée dans sa chienne de vie qu’elle se prenait à douter très régulièrement.

Fort heureusement, Lilith prenait tout cela au sérieux et elle avait même eu une idée pour le moins intéressante. Se faire passer pour une étudiante afin d’approcher Elena… pourquoi pas ! Sur le papier cela pouvait ressembler à une idée pour le moins farfelue mais en réalité c’était une idée de génie. Serena pourrait approcher sa grande sœur et ainsi avoir la confirmation quant à ses premières impressions. Pour elle, il était évident que la brune était une personne gentille et prévenante mais si elle pouvait en avoir la confirmation l’américaine ne dirait pas non ! Déjà une petite idée commençait à germer dans l’esprit de la native, elle l’attendrait comme à son habitude et la suivrait à la trace, de cette façon elle sera sure de ne pas se tromper de salle de cours et subtilement elle se placerait au plus proche dans l’amphithéâtre. Oui Lilith avait eu une très très bonne idée. « Le problème c’est que… » La native du Minnesota n’eut pas le temps de finir sa phrase que Lilith embrayait déjà sur les vêtements qu’elle pourrait lui prêter. Le problème venait de s’envoler les deux jeunes femmes ayant pensé presque simultanément la même chose. Mais une question taraudait l’esprit de la sans-abri… Pourquoi ? Elle n’était rien, rien d’autre qu’une inconnue dans la rue et la belle Allemande débarquait pour l’aider, sans rien en retour ?

« J’apprécie vraiment Lilith mais pourquoi ? Tu ne me connais pas ? Je n’ai rien à te donner en échange. » Elle marqua une pause. « Pardonne ma méfiance mais il est rare que des personnes nous aident sans rien attendre en retour. » La sans-abri avait parfaitement conscience qu’elle allait peut-être un peu trop loin mais elle avait été si souvent dupée qu’elle s’était promise de se méfier de tout le monde sans aucune exception. C’était sa naïveté qu’il lui avait couté de vivre dans la rue et une fois elle avait bien failli se faire violer là encore car elle croyait que ce gros porc était en danger donc non Serena ne laisserait rien passer, à personne. Son regard sommait Lilith de lui pardonner cette méfiance exagérée car à cause de ça elle allait peut-être passer à côté de retrouvaille, de vêtements non abimés par le temps mais vraiment elle ne pouvait pas faire autrement.
avatar


Féminin Date d'inscription : 26/01/2017
Occupation : Femme au foyer
Sexualité : Inconnue
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

5 ★ - Spirit


MessageSujet: Re: So cold but I'm fine [PV Lilith]   Mar 31 Jan 2017 - 21:01

Serena semblait de nature relativement têtue. Et lorsque celle-ci repoussa le muffin après en avoir mangé ce qui semblait être une miette, l'allemande soupira, capitulant. Après tout, elle ne pouvait pas la forcer à manger, était-ce vraiment de son ressort en tant que parfaite inconnue ? Il ne fallait guère brûler les étapes. Et pourtant, la petite blonde n'hésita guère à se confier à elle, sur l'intégralité de sa vie à travers cette lettre qu'elle avait écrite pour cette fameuse demi-soeur. Une fois le texte lu, la berlinoise ne manqua guère de proposer son idée quelque peu farfelue à la sans-abri. La tatoueuse était certainement beaucoup trop enthousiaste à sa propre hypothèse en sachant que ceci ne la regardait absolument pas. Mais lorsque la cadette tenta de s'exprimer, Lilith poursuivit ses explications jusqu'au bout, à savoir, donner quelques vêtements pour que la fausse étudiante puisse s'infiltrer au milieu de tous ces jeunes gens.

Une fois finie, la belle cligna quelque peu des paupières, attendant la réponse de son interlocutrice. Intrusive, beaucoup trop. Mais elle ne voulait que l'aider, tout simplement. Elle qui n'avait jamais eu de famille, qui n'avait jamais su pourquoi la sienne l'avait abandonnée si jeune. Au contraire d'elle, Serena avait quitté sa mère par choix, bien que celle-ci lui ait posé une sorte d'ultimatum. Pourquoi cette mère avait-elle fait cela ? Renier sa fille qui recherchait simplement une soeur, une présence, une complicité ... Mais l'européenne à la crinière des blés ne jugerait en rien cette réaction. Et la jeune blonde finit par poser une question des plus légitimes. Pourquoi voulait-elle l'aider ainsi ? Des excuses et la mage de feu hocha négativement de la tête.

"Non je comprends ta méfiance, ne t'en fais pas avec ça ... Je vais être honnête avec toi. Disons que ... tu me rappelles quelqu'un. Enormément." Elle réfléchit, comprenant qu'elle devait jouer carte sur table pour qu'elle lui fasse confiance. "Ecoutes, cette personne à qui tu me fais penser c'est moi il y a quelques années. Je ne cherche pas à être hissée sur un piédestal pour mes bonnes actions, simplement à te venir en aide. J'ai vécu des galères, beaucoup, des drames et j'en passe. Mais surtout, je n'ai jamais eu aucune famille à laquelle me raccrocher alors, je veux t'aider pour une chose que je n'ai jamais eu l'occasion de faire ... ou plutôt, que je n'ai jamais eu le courage de faire." Elle baissa un instant les yeux, inspirant quelque peu. "J'aurais pu rechercher mes parents mais je ne l'ai jamais fait, je n'ai jamais voulu savoir pourquoi j'avais été abandonnée. C'est admirable tous les sacrifices que tu as pu faire pour retrouver ta soeur alors, je ne vois pas pourquoi tu ne mériterais pas un petit coup de pouce ? Je n'ai jamais été pour le chacun pour soi, ni même jouer les autruches donc ..." Son regard d'océan scruta celui de son interlocutrice. "Convaincue ? Enfin ... on n'est pas là pour parler de mon passé, mais de ton présent et ton futur. Tu ne dois pas abandonner en étant aussi près de ton but. Ne te contentes pas du minimum, vises toujours plus haut Serena." Elle lui sourit. "Je sais que tu es quelqu'un de forte et que tu y parviendras. Je te donnerais donc quelques vêtements, mais je ne veux absolument rien en retour, d'accord ?"

Lilith s'était livrée à elle, chose qu'elle ne faisait que rarement. Parler de son passé était quelque peu compliquée, elle qui jouait toujours de son optimiste. Ressasser des évènements lointains ne l'aiderait pas à aller de l'avant et la belle en avait conscience. Conseiller quelqu'un, l'encourager, quoi de mieux pour se sentir mieux ? Utile ? Et puis l'allemande se sentait seule. Bien entendu, elle avait Oliver, mais elle avait besoin d'une amie. Elle ne pouvait pas parler de tout avec son cher colocataire.

Calmement, la tatoueuse fut une gorgée de chocolat chaud, attrapa un morceau de muffin qu'elle mangea lentement.

"Alors ... Partante ?"
avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 145

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: So cold but I'm fine [PV Lilith]   Mer 1 Fév 2017 - 11:20

Ce n’était pas réellement contre Lilith mais Serena se devait d’être un minimum suspicieuse ç son égard. Les personnes aidant les sans-abri sans rien attendre en retour n’étant pas légion quelle autre attitude aurait dû-t-elle prendre ? Quoi qu’il en soit la belle blonde assise en face semblait parfaitement comprendre sa méfiance, mieux encore elle se livrait totalement à Serena qui l’écoutait le plus respectueusement possible. Donc l’allemande avait eu une vie particulière délicate et elle comprenait parfaitement ce besoin presque viscéral de famille qu’avait Serena. L’américaine était tombée sur la bonne personne en réalité, il s’agissait là d’un coup du destin dont il avait le secret. « Lilith je suis désolé, tu n’avais pas besoin de m’en dire autant tu sais. » Elle replaça une mèche de cheveux qui s’était sauvée du bonnet avant de reprendre. « Si jamais je peux t’aider d’une quelconque manière… » Elle était comme ça, depuis toute petite déjà si jamais elle pouvait aider les autres même si c’était à son détriment la blondinette n’hésitait pas et alors que Lilith assurait ne rien vouloir en retour elle eut une idée.

« Hum et si… » Elle réfléchissait un instant. « Tu t’y connais en cuisine ? A l’époque j’étais assez douée en pâtisserie, je pourrais peut-être t’apprendre en échange ? » Serena fouilla dans son sac pour en sortir son vieux cahier qui avait déjà quelques années derrière lui. « Ce cahier est un peu comme un confident et je note toutes mes recettes imaginées pour le jour où je pourrais cuisiner à nouveau. Je peux t’apprendre ce que tu veux. » Pour la native du Minnesota il s’agissait d’un échange de bon procédé, si l’allemande l’aidait sans rien demander en retour alors pourquoi ne pourrait-elle pas en faire autant ? S’il y avait bien un domaine dans lequel elle n’était pas mauvaise c’était celui-ci ! Bien évidemment la sans domicile fixe aurait quelques appréhensions à pâtisser de nouveau car elle n’avait pas pratiqué depuis longtemps mais ça devait être comme le vélo, inoubliable !

Mais alors qu’elle réfléchissait à une éventuelle recette à apprendre à son interlocutrice dans l’hypothèse où elle accepterait, une autre petite envie lui vint à l’esprit. Habituellement, jamais elle n’aurait osé mais avec cette femme c’était différent, elle se sentait bien, trop bien même. Alors pour la première fois depuis sa nouvelle vie dans la rue elle allait demander une faveur à une autre personne.

"Lilith... je peux te demander une faveur ?" Alors qu'elle rougissait, la sans-abri ajouta : "Tu sais dans la rue c'est assez difficile d'avoir une bonne hygiène, il y a trop de pervers dans les bains publics. Tu crois que je pourrais... emprunter ta salle de bain ?" Il s'agissait là en quelque sorte d'une véritable utopie pour la jeune femme, un bain ou une douche, le rêve ! "Pardon je ne devrais pas abuser de ta gentillesse." Serena baissa la tête, fixant son chocolat chaud qui ne l'était plus vraiment avant d’en prendre à son tour une petite gorgée.   « C’est pathétique tu ne crois pas ? Je voulais faire la grande fille allant à la recherche d’une sœur inconnue et maintenant je vis dehors sans vêtement propre sans pouvoir me laver comme je le voudrais. Je ne suis qu’une idiote. » Ses mains alors posés sur ses genoux se crispèrent, serrant le vide de toutes ses forces. La jeune femme était en train de craquer cela faisait bien longtemps d’ailleurs, trop fière….
avatar


Féminin Date d'inscription : 26/01/2017
Occupation : Femme au foyer
Sexualité : Inconnue
Messages : 92


Voir le profil de l'utilisateur

5 ★ - Spirit


MessageSujet: Re: So cold but I'm fine [PV Lilith]   Mer 1 Fév 2017 - 17:02

Lilith s'était livrée à la jeune femme qui lui faisait face. Pour parvenir à la convaincre, elle devait lui révéler plus de choses qu'elle ne l'aurait voulu. Mais Serena devait comprendre que toutes deux avaient certains points communs. Leurs histoires étaient différentes, mais toutes deux n'avait plus de famille. Loin dans l'idée d'être plainte ou prise en pitié, la belle tatoueuse ne fit qu'hocher négativement la tête lorsque la petite blonde lui proposa son aide. Son regard d'océan se plongea dans le sien dans une expression des plus sincères.

"Je vais bien, j'ai appris à vivre avec tout ça. C'est du passé, j'ai refait ma vie autrement."

Non, la jeune tatoueuse ne voulait rien en échange de ses services, car elle ne donnait pas pour avoir, ce n'était pas dans sa politique. Elle n'était pas ces gens voulant profitant des personnes plus 'faibles' pour ainsi dire. Malheureusement, certains devaient en profiter, et c'était pour cette raison que la petite sans-abri se méfiait. Mais pourtant, celle-ci semblait réfléchir à un moyen de remercier celle qui lui venait en aide. A sa proposition, la berlinoise sourit, elle ne pouvait pas mieux tomber. Lui apprendre à cuisiner ne serait certainement pas du luxe et cela pourrait peut être permettre d'épater un peu Oliver par la même occasion. Enfin pour ce faire, il fallait déjà qu'elle sache faire un plat qui ne brûlerait pas ...

"Je vais te faire une autre confidence Serena. Je suis une calamité en cuisine ... Et mon colocataire n'est pas mieux d'ailleurs, donc ... Je serais ravie d'accepter ta proposition. Enfin si tu es prête à partager des recettes secrètes avec une parfaite inconnue !"

Plutôt satisfaite que toutes deux aient trouvé un accord, la belle se prenait déjà à réfléchir à ce qu'elle pourrait apprendre comme recette. Certes, la pâtisserie était une chose qui l'avait toujours intéressée, mais la priorité était peut-être de maitriser des plats de tous les jours ? Aussi loin qu'elle s'en souvienne, le seul accessoire qu'elle savait utiliser dans une cuisine sans mettre le boxon, c'était le micro-onde. Ce fut à cet instant que Serena demanda une faveur à la chanteuse qui lui sourit immédiatement.

"Ne t'excuses pas voyons. C'est d'accord. De toute façon, il faut que tu viennes à mon appartement pour les vêtements et il faut qu'on soigne un peu tes cheveux. C'est bien dommage ils sont magnifiques."

L'européenne s'entreprit à finir sa tasse de chocolat chaud et son muffin tout en écoutant son amie. Elle ressentait la pression qui pesait sur ses frêles épaules et Lilith s'en trouva attrister.

"Hey ... Ca va aller, ok ? De toute façon, le problème est résolu ! Tu vas avoir de nouveaux vêtements et je te mets ma salle de bain à disposition quand tu le souhaites ! Et en échange, tu feras de moi une pro de la cuisine ! Enfin, tu essaieras parce que crois-moi, c'est loin d'être gagné !"

La tatoueuse lui sourit de manière rassurante, tentant de lui transmettre son éternel optimiste, puis elle se leva pour remettre son manteau. S'avançant vers la petite blonde, elle lui tendit la main.

"Tu viens ? Je t'emmène à l'appartement !"

avatar


Féminin Date d'inscription : 03/07/2016
Occupation : Tatoueuse et chanteuse amatrice
Sexualité : Hétérosexuelle
Messages : 145

Carte de Jeu
Familiers: Aucun
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur

6 ★ - Divine


MessageSujet: Re: So cold but I'm fine [PV Lilith]   







Contenu sponsorisé


 

So cold but I'm fine [PV Lilith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» présentation Lilith Chik'ari
» Tarte fine abricots/frangipane
» Ensevelissement de Lilith ...
» Galerie de Lilith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: Hors-RPG :: Archives :: RPs archivés-
TOP