Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
La mélodie du bonheur, hein ? | PV: Mayu Auteur
MessageSujet: La mélodie du bonheur, hein ? | PV: Mayu    Sam 24 Déc 2016 - 15:43

Belle journée n'est-ce pas ? Oui, il était vrai que l'hiver s'était bel est bien installée sur Awashima. La neige était tombée tout au long de la nuit, offrant alors au plus chanceux, l'aperçu de cette première neige immaculée. Il faisait tellement froid aujourd’hui qu'à chaque expiration se transformerais en cristaux de glace une fois en contact de l'air froid. Une parka beige et des boots Timberland, je n'avais bien sûr pas oublié le petit bonnet ainsi que les moufles pour m'aventurer dans ce nouveau environnement que j'aimais tant...

Le seul désavantage était bel est bien les routes glissantes qui venaient seulement d'être parsemé de gros sels, il était donc impossible pour moi de sortir ma belle moto qui restait en hibernation un petit moment... Je soupire, il était donc question de prendre le bus... qu'est-ce que je pouvais détester ça, pourquoi n'avais-je pas mon permis voiture... je roule des yeux, me donnant une légère tape sur l'avant du crâne.

Les achats de Noël... j'avais tellement attendu ce moment pour offrir des cadeaux a ceux que j'aime en commençant par Mélodie puis par Hope, malheureusement celle-ci m'avait quitté il y a quelque mois de cela, le temps était passé, mais la douleur était toujours là. La seule amie qui me restait réellement était bien Kathleen Duke et quelques connaissances comme Lyra Rioka... Des boites de chocolats feraient largement l'affaire, moi qui avais prévu de dépenser des mille et des cent, c'était raté.

Quoi qu'il en soit, j'avais tout de même réussi à ouvrir ma propre boutique de tatouage, recherchant cependant toujours une ou un apprenti(e). Aujourd’hui fermé, en réalité, nous étions samedi matin, mais j'avais prévenu ma clientèle que la boutique serait fermée aujourd’hui pour raison personnelle, tu parles, je voulais simplement du repos... c'était difficile d'être patron d'une boutique surtout seule dans celle-ci...

Je soupirais, regardant mon téléphone portable ainsi que les horaires de bus inscrit derrière moi. Dans un juron, je prononce très clairement

« Et après ça se pleins d'être pas assez payés, putain, il pourrait être à l'heure quand il caille là, bande de fils de pute là... ! » Je hausse les sourcils, croisant les bras en réajustant mon écharpe avant de penser à Hogo-sha qui lui devait se prélasser au chaud dans le lit.

C'est bien quelque minute plus tard que le bus pointe le bout de son nez, imaginez bien que je n'avais pas dis bonjour, tirant la gueule a des kilomètre avant de m'installer à une place, seule.

~ Route jusqu'au centre commercial ~

Une fois arrivée à destination, je me dépêche de descendre du bus qui avait roulé à deux à l'heure. Encore un peu sur les nerfs, mes mains dans mes poches, je rentre finalement dans le grand centre commercial déjà bien bondé par cette matinée hivernal. C'est en me baladant dans la galerie marchande qu'aperçue de petites animations, ainsi qu'un piano mis à disposition. Je souris, mon pauvre synthétiseur n’ayant pas quitté mon armoire depuis un certain temps...

Je regarde à droite puis à gauche pour finalement m’installer sur la petite chaise mise à disposition. Je retire mon bonnet et mes moufles, les déposants sur mes genoux avant de déposer mes mains sur les touches. Qu'elle mélodie... je me pose encore cette question, Mélodie... un frisson parcourt l’intérieur de moi alors que mes doigts se mettent à jouer la mélodie de la chanson qu'elle m'avait chantée à son anniversaire... le beau jour de ma vie...  (www) Au plus profond de moi, j’espérais que Mélodie apparaissent a mes côtés et se mettent a chanter cette chanson...





Sakura embrasse en #6F5573
Hogo-sha protège en #6633ff
Parole de la FD en #AD79FF
avatar


Féminin Date d'inscription : 30/07/2015
Occupation : Tatoueuse/Perceuse
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 326

Carte de Jeu
Familiers: Hogo-Sha
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t1243-roman-seneka-hope-l

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: La mélodie du bonheur, hein ? | PV: Mayu    Dim 25 Déc 2016 - 17:05

De la neige. Un manteau immaculé. La belle fut accueillie par un magnifique éclat opalin et surtout, par un froid mordant qui vint la faire frissonner. Un frisson particulièrement véhément qui lui rappela que ses tenues n'étaient nullement adaptées à ces températures. Pourtant, elle avait enfilé ce qu'elle avait trouvé de plus chaud dans ses bagages. Un jean noir. Un pull léger aux teintes orangées. Et une veste brune. En chaussure, elle avait du faire avec ses bottines qu'elle ne regrettait pas une seule seconde d'avoir pris lors de son départ pour l'Australie. Passant ses mains sur ses bras afin de se réchauffer, la demoiselle se fit une réflexion à haute voix. « Il faut vraiment que je m'achète des vêtements plus chaud. » Dans les bagages qu'elle avait ramené sur cette ile, de force, il y avait surtout des vêtements légers, ou tout du moins, pas suffisamment chaud pour ce genre de climat. En Australie, le temps était bien plus clément, même en cette période. Son souffle vint réchauffer ses mains. Des gants aussi. Il lui fallait des gants et une écharpe. Peut-être même un bonnet. Elle en avait là bas. Au japon. La belle baissa les yeux avant de laisser cette pensée s'échapper au vent. Elle n'était plus au Japon. Elle était à Awashima à présent, même si elle ne comprenait pas encore tout à fait ce que cela impliquait. Ce que cela signifiait. Elle savait au moins qu'elle devait s'habituer à cette vie, et pour ça... elle devait commencer par le commencement. Des vêtements, c'était bien.

Et c'est fort de cette pensée que la belle chercha la direction du centre ville. Nul doute que là bas, elle trouverait de quoi s'habiller - et en profiterait pour manger quelque chose. Enfin, si elle ne mourrait pas de froid avant. Ce fut après avoir demandé plusieurs fois son chemin que Mayu parvint à destination après avoir emprunter le bus, son baladeur toujours vissé sur les oreilles. Au moins, elle l'avait toujours avec elle lorsqu'elle était arrivée ici. Fredonnant bassement, la demoiselle à la chevelure végétale s'avança dans le centre commercial, visiblement bondé en cette période. Des publicités de jouet partout. Des banderoles souhaitant un "joyeux noël" à tous ceux venant jusqu'ici. « Noël...! » Comment est-ce que ça avait bien pu lui sortir de la tête ? « Avec tout ça... j'ai totalement oublié... » Pour sa défense, son arrivée sur cette île avait été pour le moins perturbante. Perturbante... C'était bien peu dire. La belle soupira en glissant une mèche de cheveux derrière son oreille. Noël, ce n'était plus vraiment... pareil de toute façon. Oui. Mais les décorations sont vraiment magnifiques, songea t-elle en contemplant les vitrines et les lampions décorant les lieux.

Un piano. Le regard de Mayu fut attiré par ce dernier. Une jeune femme à la chevelure brune se tenait devant, ses doigts caressant les touches avec douceur. Silencieuse, la belle s'approcha, retirant un écouteur afin d'entendre la mélopée que cette dernière jouait tranquillement. Je connais cette mélodie... Où l'avait-elle entendu ? Elle ôta son second écouteur, mettant son baladeur sur pause afin de se concentrer, fredonner. Le rythme. Les sons. Ils se lièrent dans son esprit. Bien sûr ! Bien sûr qu'elle la connaissait cette musique ! Elle avait passé des jours et des jours à l'écouter, à la chanter à l'époque. Fredonnant, la demoiselle s'approcha de la pianiste, un sourire délicat ourlant ses lippes, puis alors que le piano entamait une nouvelle partie, la jeune femme laissa sa voix s'élever. Doucement d'abord puis prenant plus de force alors qu'elle glissait sa main sur la surface lisse de l'instrument laissé à disposition, suffisamment pour qu'on puisse l'entendre. Ô, sa voix était bien différente de celle de la chanteuse originelle, bien plus gracile, presque délicate, néanmoins, elle ne s'en mariait que mieux avec les sons gracieux du piano. Un japonais parfait. Elle souriait en faisant face à la pianiste ainsi qu'à l'assistance, ne semblant nullement gênée par les regards, par les bruits, non. Elle était parfaitement dans son élément. Étrangement.

[HRP: Joyeux Nowel Sakura ♥ J'espère que ce post te conviendra !]






Invité
Invité


MessageSujet: Re: La mélodie du bonheur, hein ? | PV: Mayu    Lun 26 Déc 2016 - 0:23

Mes mains dansant au rythme de la mélodie qui peu à peu s'emparait de mon cœur. Chacun de mes bâtement résonnait dans ma poitrine comme un tapage de tambour brusque. Mes mains tremblantes, elles, suivaient étrangement la cadence, les yeux fermés, j'avais cette impression que quelqu'un ou quelque chose me poussait à continuer, au dépourvu de mes sentiments infâmes. Le monde éteint autour de moi, je n'entendais désormais que les échos du piano dans mon esprit, le bruit de l'environnement comme les bruits de pas, les cries des enfants avaient disparurent...

C'est soudainement que j'eus un souffle au cœur, comme-ci un démon m'avait ouvert la poitrine pour en étriper mon organe. Un "qu'est-ce" avait résonné un bon nombre de fois l’intérieur de ma tête alors que j'ouvrais les yeux, retournant à la réalité. Une voix féminine, cela était sûr... Mais, même avec cette petite lueur d'espoir au plus profond de moi, je savais que Mélodie ne reviendrait jamais... Mélodie avait chanté cette chanson en français il y a quelque mois de cela, la fille à mes côtés elle, avait opté pour la plus belle langue qui soit, le Japonais, ma langue d'origine...

Le point sensible avait pourtant été touchée, je retenais mes larmes, mes mains tremblantes, la mélodie ralentissant faiblement avant de soudainement s'arrêter, me plongeant dans un espace noir, encore... * Tu penses encore a cette petite pute, je rêve... * me disait-elle sur un ton moqueur, ricanant simplement à l’intérieur de ma tête ( ici, on parle de la forme divine de Sakura ) dans un soupir, je ferme cette porte noir à l’intérieur de ma tête, rejetant l’accès a ma forme divine un peu trop présente dans mes moments de peine. Finalement, je me remis à jouer pour finalement élever ma voix au côté de cette jeune fille, retenant mes larmes de force. Ma voix était-on peu plus grave que la sienne, mais le japonais en était presque identique, un japonais parfait... Une langue qui lui rappelait sa véritable origine.

La musique cependant elle, n'était pas infinie est fini par s'arrêter, laissant la voix des deux jeunes femmes s'éteindre dans certains applaudissements. J'avais toujours ce souffle au cœur, il était vrai que j'avais espéré... Mais à quoi bon continuer, l'espoir n'existait pas... Je me mords la lèvre inférieure, attrapant mes affaires dans mes bras avant de me dégager du siège où je m'étais installée, regardant de haut la jeune demoiselle qui devait faire 1 ou 2 centimètres de plus que moi. Yeux dans les yeux, je finis finalement par sourire, déposant mon bras autour de son épaule, comme-ci nous étions des amies de longue date, ce qui n'était pas le cas, je ne connaissais pas absolument pas cette jeune femme à la chevelure verte.

« Très belle voix et très beau Japonais de même, que dirais-tu d'un petit chocolat chaud avec des guimauves pour apaiser t'as voix et a mon avis ce petit nez rouge tout froid » dit-elle en riant, touchant du bout du doigt le nez de la jeune inconnue « Je m'appelle Sakura, mais tu peux m'appeler Saku, et toi ? Je présume que tu es Japonaise ? Peut de personne maîtrise cette langue avec une aussi belle perfection » dis-je pour terminer, gardant mon bras autour de l’épaule de la jeune demoiselle, l'amenant peu à peu en direction d'un petit café non loin de l'entrée du centre-commercial.





Sakura embrasse en #6F5573
Hogo-sha protège en #6633ff
Parole de la FD en #AD79FF


Dernière édition par Sakura Kurobane le Ven 6 Jan 2017 - 15:45, édité 1 fois
avatar


Féminin Date d'inscription : 30/07/2015
Occupation : Tatoueuse/Perceuse
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 326

Carte de Jeu
Familiers: Hogo-Sha
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t1243-roman-seneka-hope-l

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: La mélodie du bonheur, hein ? | PV: Mayu    Ven 6 Jan 2017 - 10:54

Elle chantait. Elle chantait, encore et encore, les paroles se déversant aux rythmes des notes du piano qui s'égrenaient, encore et encore. Elle chantait avec son cœur, laissant ses paupières s'éteindre un instant pour s'imprégner de cette magnifique mélopée mille fois entendues. Ô oui, elle s'en souvenait. Elle s'en souvenait parfaitement. Combien d'heure avait-elle jouer à ce jeu ? Combien de fois l'avait-elle chantonnée, l'apprenant par cœur ? Un nombre incalculable. Oui, encore et encore. A cet instant, le monde s'était figé autour d'elle. Il n'y avait plus que cet air de musique et son chant l'accompagnant. La plus belle sensation du monde qui faisait gonfler son cœur de cette joie délicate teintée de cette ardente passion. Encore, les mots se déversaient en dehors de ses lèvres, ravissant certaines oreilles passant devant elles, s'arrêtant parfois même simplement pour contempler les deux demoiselles. Mayu n'en était nullement gênée, loin s'en fallait. Il n'y avait que la musique qui la faisait vibrer. Le piano, sa voix et celle de la pianiste qui vint s'élever également en réponse, répondant à son propre chant, l'accompagnant. Elle aussi parlait japonais. Le sourire de la belle à la chevelure verdoyante se fit plus prononcé. Chanter à deux, ce n'était pas désagréable, loin s'en fallait, mais cette chanson allait prendre fin.

Les dernières notes vinrent s'élever dans les airs avant de disparaitre totalement, ne laissant derrières elles, qu'un faux silence. Expectatif. Le public improvisé laissa quelques applaudissements briser ce silence, et pour Mayu, ce fut son plus beau présent. Sur ses lèvres, son sourire se fit plus joyeux, ravi alors qu'elle inclinait finalement son buste en réponse. Un remerciement muet mais néanmoins guilleret qu'elle leur offrait. Elle n'eut guère l'occasion de remercier autrement son public - ou plutôt le leur - puisque la jolie pianiste vint glisser son bras autour de ses épaules, provoquant sa surprise. La chanteuse contempla le visage de sa vis à vis avec un rien d'étonnement, néanmoins, son sourire revint vite sur ses lèvres lorsque la demoiselle lui parla, insistant sur le froid qu'elle devait ressentir et la complimentant sur sa voix et son parlé. « Merci. Je chante depuis longtemps. » Commença t-elle avant de reprendre avec un léger rire. « Ce ne serait pas de refus ! » avoua t-elle avec bonne humeur. « Il fait vraiment froid par ici, je ne m'attendais pas à ce genre de température. » A vrai dire, pour être honnête, elle ne s'était surtout pas attendu à se retrouver sur une telle île alors qu'elle était en vacance en Australie. Au moins, dans la galerie commerciale, la température était bien plus clémente.

Se laissant guider par la pianiste qui avait l'air de bien connaitre les lieux - une très bonne chose pour elle qui n'y connaissait absolument rien -, la jeune femme reprit tranquillement de sa voix guillerette. « Je m'appelle Mayu. Tu peux m’appeler... Mayu. » Rigola t-elle avec bonne humeur. « Ma mère est japonaise, oui. Comme tu as l'air de l'être aussi. » Commença t-elle, son sourire demeurant mais se faisant un peu plus discret sur ses lippes. « J'y vis depuis plusieurs années, mais je suis née en Australie en fait. J'ai la double nationalité. » Ce n'était pas à proprement parlé une information primordiale, néanmoins, la belle était fière de sa double ascendance. Elle ne voulait surtout pas oublier sa terre natale quand bien même n'y vivait-elle plus. C'était la terre de son père après tout. Frottant ses mains l'une contre l'autre, la demoiselle reprit. « Il fait vraiment froid par ici. J'étais en Australie avant de me retrouver ici, ce n'est pas tout à fait le même climat alors mes vêtements ne sont pas vraiment adaptés. » avoua t-elle en soupirant discrètement. N'était-ce pas un peu étrange d'en parler ainsi ? Elle trouvait en tout cas. Ce n'était pas banal comme situation, et même si elle avait compris quelques raisons, quelques règles de cette île peu ordinaire, cela lui paraissait encore trop surnaturelle. Trop... irréelle. Pourtant, ses pouvoirs n'étaient pas... normaux. Il y avait des questions. Beaucoup de questions, mais elle ne pensait pas que qui que ce soit puisse avoir la réponse à celle qui l'intéressait.

La demoiselle s'échappa quelque peu de la prise de son interlocutrice sans faire preuve de gêne ou d'agacement, non, c'était là davantage une façon d'être, une façon de bouger. D'observer la japonaise. « Tu joues depuis longtemps au piano ? » Voilà une question qui l'intéressait particulièrement. Parler musique avec quelqu'un, c'était ce qui rendait l'éclat dans ses yeux plus brillant.

HRP:
 






Invité
Invité


MessageSujet: Re: La mélodie du bonheur, hein ? | PV: Mayu    Jeu 12 Jan 2017 - 9:13

Les bras l’entourant comme un oiseau voulant protéger son nid, je me retrouvais une nouvelle fois entre deux dilemmes bien distincts. Je détournais mon regard vers cette jeune demoiselle à la chevelure végétale, celle-ci me rappelant alors l'une de mes premières conquêtes de l'île qui avait elle aussi eue cette folie de teindre ses cheveux en vert. Un petit sourire au coin des lèvres, je m'étais alors mise à la complimenter... Elle avait réellement en magnifique voix, une voix qui un court instant m'avait rappeler celle de Mélodie... « Merci. Je chante depuis longtemps. » Dit-elle, me faisant alors sortir de mes douloureux souvenir.

Regardant mes pieds au sol, en avançant en direction du petit café, la jeune demoiselle ne déclina pas mon offre, me disant alors « Ce ne serait pas de refus ! Il fait vraiment froid par ici, je ne m'attendais pas à ce genre de température. » Elle n'avait pas tort, il faisait réellement froid à cette époque de l'année...

Plongeant un court instant mes yeux dans le siens, j'avais attendu avec impatience que la demoiselle ce présente à moi. « Je m'appelle Mayu. Tu peux m’appeler... Mayu. » dit-elle en se m'étant en rire, m'arrachant alors un petit sourire bêta du coin des lèvres, elle me faisait rire... « Ma mère est japonaise, oui. Comme tu as l'air de l'être aussi, J'y vis depuis plusieurs années, mais je suis née en Australie en fait. J'ai la double nationalité. » dit-elle avant que je ne hoche la tête subitement, mes iris ne bougeant pas de son doux visage « Je suis née à Shibuya au Japon, mes parents sont japonais donc... 100% japonais, même si dans ma famille, il y a quelque européen, mes yeux ne sont pas vraiment bridés... Et ma peau bien trop blanche, ça porte parfois à confusion... » dis-je en riant a mon tour, serrant on peu plus ma main autour de l'épaule de la demoiselle, se présence me faisait un bien fou... mais ça, jamais je n'oserais le lui dire.

Tournant dans une autre allée, on pouvais déjà sentir la forte odeur du café et celle des petites viennoiserie du coin... j'avais déjà l'eau a la bouche, pensant alors a Hogo-sha qui aurait adorer être là pour avoir une petit récompense journalière « Il fait vraiment froid par ici. J'étais en Australie avant de me retrouver ici, ce n'est pas tout à fait le même climat alors mes vêtements ne sont pas vraiment adaptés. » dit-elle avant que je ne la regarde comme une pauvre bête blessée.

« Oh... » Prononçais-je en retirant ma veste puis lui mettre en une nouvelle couche au-dessus des épaules « Tiens, ça ira mieux comme ça » dis-je en souriant, pénétrant alors avec Mayu à l’intérieur du café « J'ai quelques vieux pulls que je ne veux... Ça te dirait de les récupérer ? » Proposais-je, prenant place à une table en attendant qu'une serveuse se décide à venir prendre commande « Tu joues depuis longtemps au piano ? » Demanda-t-elle alors, me faisant replongée dans mes souvenirs « Hm... j'ai appris un peu toute seule... je ne pourrais pas te dire, ça remonte a beaucoup trop loin... Mais j'ai aussi des notions de violons, et toi ? Depuis combien de temps tu chantes ? » Demandais-je alors ?





Sakura embrasse en #6F5573
Hogo-sha protège en #6633ff
Parole de la FD en #AD79FF
avatar


Féminin Date d'inscription : 30/07/2015
Occupation : Tatoueuse/Perceuse
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 326

Carte de Jeu
Familiers: Hogo-Sha
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t1243-roman-seneka-hope-l

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: La mélodie du bonheur, hein ? | PV: Mayu    Mar 7 Mar 2017 - 15:46

Suivant la jeune pianiste, la belle se plaisait à sourire de sa bonne humeur semblant coutumière malgré les aléas de la vie. Un sacré aléas qu'était le dernier aléas en question d'ailleurs, mais elle semblait s'y faire avec une certaine facilité. Optimiste. Après tout, ce n'était pas en s'enfermant qu'elle allait pouvoir comprendre et se sortir de cette bien étrange situation. Et puis, c'était peut être également une opportunité pour elle. Un moyen de sortir d'une situation bien trop conflictuelle. De comprendre. D'apprendre. « Une japonaise pure souche donc !» Déclama t-elle avec entrain. « Enfin, presque du coup. » reprit-elle avec un sourire guilleret. Et maintenant qu'elle le disait, il était vrai que ses traits fins malgré tout, l'étaient un peu différemment des japonaises qu'elle avait eu l'habitude de cotoyer. Elle n'en restait pas moins jolie.

Une douce odeur vint lui caresser les narines alors qu'elles passaient une nouvelle allée, et elle fut ravie de comprendre que c'était la direction que sa guide prenait. Un sourire reconnaissant vint accueillir le geste de son accompagnatrice qui venait d'ôter sa veste pour la lui mettre sur les épaules. « Merci ! Je suis un peu frileuse par moment. » Et ses vêtements n'étaient pas adaptés du tout. la surprise glissa sur son visage et s'envola bien vite devant ce sourire coutumier, reconnaissant. « Oh ce serait vraiment adorable de ta part, mais c'est seulement si tu n'en veux plus vraiment. Je ne voudrais pas abuser de ta gentillesse, c'est déjà super sympa de ta part de prendre un peu de ton temps pour moi ! » Finalement, les deux demoiselles arrivent à destination. Mayu suit sagement sa guide qui s'installe autour d'une petite table, elle en profite pour continuer. « Je comptais venir ici pour m'acheter quelques vêtements supplémentaires mieux... adaptés. Dans ma valise, y a pas grand chose de chaud. » Elle montre sa veste - plutôt légère - avec un sourire contrit. « C'est presque ce que j'ai de plus chaud actuellement. »

Puis elle écoute avec attention la réponse de la pianiste à sa question - son indiscrétion discrète. « Oh tu es autodidacte ! Et bien, tu te débrouilles vraiment bien ! » la complimenta t-elle avec un sourire rayonnant. Tout le monde n'avait pas eu sa chance songe t-elle, mais cela n'en rendait le talent de Sakura que plus impressionnant à ses yeux. « J'aimerai bien t'entendre jouer du violon, je trouve que c'est un instrument magnifique ! J'ai fait que du piano moi. » La nostalgie vient un instant faire briller son regard alors qu'elle reprend un peu plus calmement, mais avec ce même éclat dans la voix - celui de la passion. « On m'a toujours dit que j'ai commencé à chanter depuis que je suis en âge de parler. » avoua t-elle en riant doucement. « Enfin, depuis que je suis toute petite, j'ai eu des cours de piano et de chant, ça a toujours été ma passion d'aussi loin que remonte mes souvenirs, je chantais pour tout et n'importe quoi. » Oui, l'éclat dans ses prunelles est plus brillant qu'auparavant. « J'adore ça, chanter. Et la musique aussi. » Et en parler seulement le prouve.

Une serveuse vient finalement s'approcher d'elles pour prendre leur commande. Mayu glisse un oeil à la carte avant de lui adresser un sourire. « Je vais prendre un chocolat chaud et puis un pain aux chocolats ! Ça fait longtemps que j'en ai pas mangé. » La serveuse se retourne vers sa nouvelle amie pour prendre sa commande et s'en fut, laissant de nouveau les demoiselles seules en attendant leur commande. « Ça fait longtemps que tu es ici toi ? » Demande t-elle finalement, curieuse.






Invité
Invité


MessageSujet: Re: La mélodie du bonheur, hein ? | PV: Mayu    Ven 10 Mar 2017 - 19:47

Ma veste déposée, le haut de ses épaules, la demoiselle n’avait pas tardé à me remercier « Merci ! Je suis un peu frileuse par moment. » Il était compréhensible que la demoiselle ne devait pas avoir très chaud à cet instant. Ma gentillesse irréfléchie me fit alors prononcer quelque parole, proposant à la demoiselle de récupérer quelque vieux pull que je ne voulais plus, ce qui était en exacte. Souriant légèrement, je détournais le regard vers la demoiselle, celle-ci semblait avoir on peu plus chaud désormais « Oh ce serait vraiment adorable de ta part, mais c'est seulement si tu n'en veux plus vraiment. Je ne voudrais pas abuser de ta gentillesse, c'est déjà super sympa de ta part de prendre un peu de ton temps pour moi ! » Je fais un bref signe de main, il ne fallait pas qu’elle s’inquiète pour ce genre de chose. J’étais une fille courtoise, du moins… Qu’avec la gent féminine, il fallait dire qu’en ce moment, je cherchais des plans-cul pour oublier mes souffrances.

Finalement arrivée dans le petit café, j’avais laissé Mayu passer devant pour ensuite choisir une petite table, ce qui n’empêcha pas la demoiselle de continuer de discuter avec moi « Je comptais venir ici pour m'acheter quelques vêtements supplémentaires mieux... Adaptés. Dans ma valise, y a pas grand chose de chaud. » Je hoche la tête, souriant légèrement, me posant tout de même quelque question… Avait-elle de l’argent, du moins assez d’argent. Je me plonge un instant à l’intérieur de mon crâne, pensant un court instant * Stop Sakura, on arrête d’acheter des choses chère aux filles qui ne donne rien en retour * Il était vrai que j’étais trop gentille…

Sortant de mes pensées, Mayu se met alors à me montrer sa propre veste en dessous de la mienne, elle était, en effet, très fine, mais ça, je l’avais déjà remarqué depuis longtemps, « C'est presque ce que j'ai de plus chaud actuellement. » Dit-elle en montrant son vêtement. Je me mets à sourire bêtement, au moins, elle avait quelque chose à se mettre. C’est alors que vint les questions portant sur la musique. Assez rapidement, j’avais répondu à Mayu qui semblait heureuse de mes réponses « Oh, tu es autodidacte ! Et bien, tu te débrouilles vraiment bien ! » Je souris en hochant une nouvelle fois la tête, en effet, j’étais autodidacte, mais je n’avais jamais utilisé ce don à des fins personnelles, j’avais toujours préféré le dessin.

« J'aimerai bien t'entendre jouer du violon, je trouve que c'est un instrument magnifique ! J'ai fait que du piano moi. » Je souris un court instant avant de répondre à la demoiselle « Si le destin en décide ainsi, nous ferrons un petit duo, qu’est ce que tu en penses ma belle ? » Prononçais-je en souriant une nouvelle fois, me frottant l’arrière du crâne un peu gênée. « On m'a toujours dit que j'ai commencé à chanter depuis que je suis en âge de parler. » avoua t-elle en riant doucement. « Enfin, depuis que je suis toute petite, j'ai eu des cours de piano et de chant, ça a toujours été ma passion d'aussi loin que remonte mes souvenirs, je chantais pour tout et n'importe quoi, J'adore ça, chanter. Et la musique aussi…» dit-elle, me rappelant que chacun de nous avait une passion et des moments de bonheur dans la vie.

Finalement, une magnifique serveuse vient nous interrompre dans notre conversation. Regardant dans la carte proposant leur différant produit, Mayu prend la parole la première « Je vais prendre un chocolat chaud et puis un pain aux chocolats ! Ça fait longtemps que je n’en ai pas mangé. » La serveuse se tourne alors vers moi, et d’une douce voix je répond « Un café… avec un croissant s’il vous plait » je lui rends rapidement la carte avant que celle-ci ne parte en direction du comptoir.

« Ça fait longtemps que tu es ici toi ? » prononce alors Mayu, reprenant le fil de notre conversation. Cette question me fis alors réfléchir… depuis combiens de temps étais-je sur l’île… ah oui ! « Je suis arrivée ici en Juillet 2015… donc à toi de faire le calcule » prononçais-je en souriant, voyant la serveuse débarquer avec les commandes, elle avait été rapide !

Rapidement, je prends ma tasse de café, la prenant entre mes mains, ouvrant le petit sachet avec mon croissant à l’intérieur, ça s’entait bon… j’en avais déjà l’eau à la bouche « Et dis-moi… qu’elle âge as-tu Mayu ? À te regarder ainsi, je dirais… Allez 18 ans ? » admettais-je en souriant avant de sortir « C’est amusant les cheveux vert n’empêche… ça me rappelle une de mes ex-petite-amie, elle avait les cheveux verts aussi, c’trop mignon… » dis-je une nouvelle fois, ne pouvant pas retenir un nouveau rire. En parlant homosexualité, je m’acceptais à 100% et je n’avais absolument pas honte de le crier sur les toits.

HRP:
 





Sakura embrasse en #6F5573
Hogo-sha protège en #6633ff
Parole de la FD en #AD79FF
avatar


Féminin Date d'inscription : 30/07/2015
Occupation : Tatoueuse/Perceuse
Sexualité : Homosexuelle
Messages : 326

Carte de Jeu
Familiers: Hogo-Sha
Deuxième magie: Non débloquée

Voir le profil de l'utilisateur http://himitsu-no-kii.forumsactifs.com/t1243-roman-seneka-hope-l

9 ★ - Change


MessageSujet: Re: La mélodie du bonheur, hein ? | PV: Mayu    Lun 27 Mar 2017 - 11:56

Un duo. Le sourire de la belle à la chevelure verdoyante se fit tout aussi ravi à cette idée. Une idée qui lui plaisait véritablement et qu'elle souhaiterait volontiers en faire une réalité. « Ce serait une excellente idée ! Le violon et le piano se marient parfaitement, ça reste mes deux instruments préférés ! » Avoua t-elle avec joie. Un instant, elle sembla réfléchir à quelque chose avant de reprendre. « J'aime beaucoup les sons de la guitare aussi. J'ai un ami qui joue souvent de cet instrument et qui a appris comme toi, en autodidacte. Il est doué. » Mais il manquait de confiance en lui, se souvint-elle avec un petit sourire presque triste. Yû était l'un des seuls amis qu'elle s'était fait au Japon et aujourd'hui, il était l'une des seules personnes qui lui manquaient vraiment. Elle voulait prendre contact avec lui, mais elle le craignait tout à la fois. Comment pouvait-elle le contacter ? En avait-elle le droit ? Que devait-elle lui dire ou ne pas lui dire ? Elle ne savait même pas comment cette... situation était vécu par sa mère. Ses doigts se crispèrent les uns aux autres avant que les paroles de son interlocutrice ne la sorte de cette réflexion, une fois leur commande passée et sa question posée.

« Oh, ça fait longtemps ! » Surprise, la demoiselle l'était vraisemblablement. Cela faisait plus d'un an qu'elle était là, presque deux et un instant, Mayu s'imagina à sa place. Pour elle, ça ne faisait qu'à peine une semaine, en tout et pour tout. « Tu as l'air de bien t'être habituée à la vie ici. » Un sourire un peu gêné vint glisser sur ses traits à ses mots. « Enfin, j'ai l'impression qu'on a pas trop le choix de toute façon. » Elle ne savait pas encore quoi en penser, de cet état de fait. Elle se rendait compte qu'elle n'était pas gênée en soi par cette situation, cependant, elle s'y sentait encore perdu, troublée. Elle l'acceptait mais ne savait encore comment composer avec cette réalité et elle se demanda un instant comment cela c'était passé pour son interlocutrice. « Comment ça c'est passé ton arrivée ici pour toi ? » Autant le lui demander directement. Mayu était d'un naturel franc de toute façon sans compter qu'elle était aussi d'une nature curieuse.

Son sourire se fit plus prégnant à sa demande. « Presque ! J'ai eu 19 ans en réalité, mais tu n'étais pas loin. » Lorsque Sakura reprend, la demoiselle à la chevelure verdoyante se fait un peu plus surprise. Il lui faut quelques secondes pour bien comprendre ses mots. Avait-elle bien entendu petite amie ? « Oh. » Commence t-elle, étonnée par les dires. Elle n'a pas l'air choquée cependant par cet état de fait, juste... juste surprise. Inattendu. Finalement, elle se décide à ne pas s'attarder sur cette donnée qui ne la concerne pas vraiment - après tout, elle peut aimer qui elle veut, ce n'était pas elle qui allait lui jeter la moindre pierre. A moins qu'elle ne devait dire quelque chose ? Ses doigts viennent finalement glisser dans une mèche de cheveux, ses lèvres s'ourlant agréablement. « C'est ma couleur préférée ! Ma mère n'aime pas trop par contre mais bon, j'aime bien moi. » La jeune femme glissa sa mèche derrière son oreille en reprenant. « Tout le monde n'est pas de cet avis, mais merci Sakura, ça fait plaisir. » C'était plutôt rare les personnes qui lui disait cela.






Invité
Invité


MessageSujet: Re: La mélodie du bonheur, hein ? | PV: Mayu    







Contenu sponsorisé


 

La mélodie du bonheur, hein ? | PV: Mayu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SOS Refuge "Aux Bonheur des 4 Pattes"
» La cuisine du bonheur
» Tu fais quoi la! hein!!!
» Bonheur d'être grand-père
» Le malheur des uns fait le bonheur des autres... [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Himitsu no Kii :: La Ville d'Amishawa :: Galerie Marchande-
TOP